SAPHAEL + I'm no good without you

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
N'oubliez pas l'INTRIGUE ! C'est une réunion de crise au DuMort
à cause d'une drogue donnant la Seconde Vue aux Terrestres

Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
SAPHAEL + I'm no good without you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1934
♦ Messages : 281
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: SAPHAEL + I'm no good without you ♦ Dim 3 Déc - 22:30
I'm no good without youVous n'imaginez pas la tête que j'avais tiré lorsque j'étais rentré chez moi, après ma visite chez Magnus, et remarqué que Rapahel c'était fait la malle en mon absence. J'avais hésiter entre être outré, choqué, ou déprimé. Et je crois qu'au final, le mix des trois avait donné un quelque chose d'assez ridicule. Heureusement, il n'y avait eu personne pour voir ça. Pendant un instant j'avais hésité à appeler Raphael pour lui crier dessus. Puis je m'étais rappelé que nous n'étions plus ensemble, ce qui me refila le cafard. Histoire de me changer les idées, je m'étais contenté d'allumer mon ordinateur et j'avais passé ce qui restait de la nuit sur Warcraft.

Il dû s'écouler quelques jours avant que je ne me décide à faire quelque chose. Evidemment, pendant ce laps de temps, je n'avais eu aucune nouvelle de Raphael. En même temps, il ne fallait pas trop compter sur le leader pour envoyer des messages. Déjà parce qu'il était nul avait la technologie et s'il se rappelait qu'il avait un portable c'était déjà bien. Et ensuite, je sais pas, c'était assez logique dans mon esprit que Raphael n'était pas du genre à prendre contact en premier. Puis je n'étais même pas sûr qu'il me réponde si je lui envoyais un message. Je n'étais plus à une apparition soudaine à l'Hotel Dumort non plus. Cependant, j'avais l'impression que je ne pouvais pas me pointer comme ça, sans raison. Juste parce que je m'inquiétais pour Raphael et que… Et bien j'avais envie de le voir.

Ce serait mal me connaître de croire que le manque de raison plausible aie suffit à me dissuader d'y aller. De toute façon, je trouverai bien quelque chose à raconter en arrivant. Je n'eus pas trop de mal à entrer dans l'Hotel. Il faut dire que les vampires me connaissaient bien et n'étaient même plus étonné que je leur demande où était Raphael. Ce dernier était apparemment simplement en train de travailler, donc dans son bureau.

Je rejoignis la pièce indiquée, mais hésitai une fois devant la porte. Je restais planté là. Est-ce que je devait frapper, ou juste entrer comme ça ? De toute façon, Raphael avait du sentir que j'étais là non?Ou alors il était trop plongé dans ses papiers pour y prêter attention ? Dans le doute, je frappais et ouvrait doucement la porte.

- Salut Raphael… Je peux te déranger genre… Euh… Quelques minutes ?

Je préférais rester un peu vague sur le nombre de minutes. Je savais bien qu'avec moi, les choses prenaient souvent bien plus d'une ou deux minutes. Et… Roh ! Mais non ! Je parle pas de ça, bande de pervers, je suis plus avec Raphael, je vais pas lui sauter dessus et… Je dis juste ça parce que je suis bavard et du genre à parler pendant longtemps pour ne rien dire. Je ne me faisais pas du tout des idées sur la manière dont cette entrevue allait se passer. C'est pas vrai, pas du tout. Enfin peut-être un peu… Mais juste euh… Bon ok, peut-être un peu beaucoup. Cependant, il fallait que je me calme et reste sur l'idée que j'étais juste venu m'assurer qu'il allait bien.
© 2981 12289 0 - 531 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Isaac & Maxime & Justin & Santana
♦ Runes : 6329
♦ Messages : 1643
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.






Us vampires look after one another. We take care of our family.








Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + I'm no good without you ♦ Jeu 7 Déc - 22:01
I'm no good without youSaphael ♥️Raphael n’avait pu s’empêcher de se faire la malle avant que Simon ne revienne parce que… Il pouvait pas rester là. Il osait pas rester là, si faible devant Simon. Il pouvait pas rester devant lui, passer du temps avec lui alors qu’il était putain d’amoureux de lui. Il pouvait pas rester avec lui alors qu’à chaque fois qu’il le regarde, il avait envie de l’embrasser, alors qu’il avait envie de le prendre contre lui, mais le problème était qu’ils n’étaient plus ensemble. Ils étaient - apparemment - en bon termes, mais Raphael ne pouvait pas faire ça. Il ne pouvait pas rester là à le regarder tout en sachant qu’à cause une petite dispute à la con, il n’est plus en couple avec Simon. C’est pas bon pour lui. Il aime pas. Mais il peut pas faire autrement pour l’instant. Putain. Il sait même pas s’il serait censé faire quelque chose en fait ? Il faut dire que bon.. Il avait déjà fait le premier pas une fois. Il allait tout de même pas le refaire. Il est trop fier. Bien trop. Il peut pas retourner le voir, lui demander à genoux de revenir se mettre avec lui. Surtout quand on pense au fait que dans le fond, Raphael était encore un peu amer par rapport à leur rupture. Il faut dire que des choses…. déplaisantes avaient été dites des deux côtés et Raphael était rancunier, dans le fond. il l’avait toujours été. Il pouvait en vouloir à quelqu’un pour une histoire débile pendant des années. Et là, la situation n’était pas bien différente. Il avait beau être bien plus amoureux de Simon qu’il ne l’avait été de n’importe qui d’autre mais… En réalité… Il commençait tout de même à avoir pas mal de choses à pardonner à Simon. Mais quand on aime, on ne compte pas comme on dit.

Aujourd’hui, comme à sa plus grande habitude, il était entrain de bosser sur des affaires de clan, sur tout ce qu’il a prit comme retard ces dernières années. Ouais,c’est ce qu’il fait toujours, ce qu’il aime faire. En même temps, ça l’occupe. En même temps, ça lui permets de penser à d’autres choses. Mais il se faisait malheureusement bien rapidement couper par Simon quand il venait toquer à sa porte. Et ça le faisait doucement froncer les sourcils. Enfin, il l’avait déjà capté avant. Mais quand il ouvre la porte, il se tourne vers lui pour se tourner vers lui. “Quelques minutes ? On sait tous les deux que quand tu veux me déranger, ça dure toujours des heures.”
© YOU_COMPLETE_MESS ♦️ 429 MOTS AVEC DOUBLE VIE BY ORELSAN



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1934
♦ Messages : 281
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + I'm no good without you ♦ Mer 13 Déc - 0:27
I'm no good without youRaphael n'avait même pas pris la peine de me saluer. Il avait directement entamer avec le fait qu'il savait qu'avec moi ça n'allait pas prendre que quelques minutes. Je déglutis difficilement, j'étais déjà stresser avant de venir, cette réponse ne m'aidait pas vraiment. Raphael semblait tellement froid et peut disposer à discuter. D'un sens, je ne sais pas trop à quoi je m'attendais. C'était un peu l'état naturel de Raphael. Il était toujours énervé, il n'aimait pas qu'on lui fasse perdre son temps. Et je savais qu'il n'aimait pas quand je parlais trop, quand je me lançais dans des discours bien trop long auxquels on finissait par ne plus rien y comprendre. Et je n'avais pas vraiment le droit de lui demander quoique ce soit vu la situation. Je ne pouvais même pas lui demander d'être indulgent envers ma personne.

Bref, j'avançais de quelques pas dans le bureau, fermant la porte derrière moi, mais n'osant pas trop m'approcher de Raphael non plus. Je donnais sans doute l'impression de garder une espèce de distance de sécurité alors qu'il y a quelques jours encore Raphael était à peine habillé, dans mon lit et je lui étalais de la crème dessus. Enfin bref, il fallait que je me sorte cette image de l'esprit. Je fini par lâcher un rire gêné et passé une main dans mes cheveux.

- Haha ouais, c'est pas faux… Désolé pour ça… Je vais faire de mon mieux quand même. J'ai juste euh… Un petit truc à te demander…

Raphael aurait pu se dire que si je venais le voir lui directement, c'était qu'il s'agissait de quelque chose de vraiment important. Après tout, il était le leader du clan et on ne le dérangeait pas pour des broutilles. Mais c'était moi… Et j'aurais été capable de venir voir Raphael pour lui demander son avis sur le temps de cuisson d'un poulet si ça m'était passé soudainement par l'esprit alors que ni lui ni moi ne pouvions manger ce genre de plat.

- Mh. Quand tu étais chez moi, l'autre soir tu as dit que… Si j'avais besoin de sang je pouvait venir te voir et… J'ai bien peur qu'en fait, ouais, je vais avoir besoin de toi. J'ai encore de quoi tenir une semaine au moins, mais j'ai bien peur de pas trop savoir où me réapprovisionner après… Et je crois que de toute façon, peu importe à qui je demande, au final, le sang viendra toujours d'ici, alors je me suis dit… Autant te demander directement.

Ce n'était pas du tout pour ça que j'étais venu en réalité. Mais il me fallait une excuse pour venir et c'était tout ce que j'avais trouvé de plus crédible. Je ne me faisais pas trop d'illusion. Si Rapahel gardait son sérieux, je savais qu'il allait trouver la supercherie. Mais il ne me le ferai sans doute pas remarquer, préférant me laisser dans ma galère à me trouver des explications et des raison débiles et m'enfoncer encore et toujours dans ma propre connerie jusqu'à ce que je craque et lui dise tout ce qui me passait vraiment par l'esprit en ce moment.
© 2981 12289 0 - 520 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Isaac & Maxime & Justin & Santana
♦ Runes : 6329
♦ Messages : 1643
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.






Us vampires look after one another. We take care of our family.








Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + I'm no good without you ♦ Mar 19 Déc - 16:03
I'm no good without youSaphael ♥️Il regardait attentivement Simon quand il marche dans son bureau, quand il ferme la porte derrière lui. Et Raphael, lui, revient s’asseoir sur son fauteuil, tourné tout de même vers Simon. Attendant qu’il se décide à venir parler, à ouvrir la bouche. Le pire, dans tout ça, c’est qu’il sent clairement le malaise de Simon, genre… Il a l’air tellement pas bien que si c’était quelqu’un d’autre, ce malaise pourrait lui faire plaisir. Mais c’est Simon et s’il est toujours énervé contre lui - ou triste à cause de lui, il sait pas trop - il a quand même pas vraiment envie qu’il se sente mal. Parce qu’il l’aime toujours. Et il se rappelle pourquoi à chaque fois qu’il le regarde et qu’il l’écoute parler. Même s’il a le don de de l’agacer avec ses manières… Il est foutrement adorable, personne ne pourrait lui dire le contraire. Ou peut-être que Raphael est trop un canard. “Oui, je m’en serais douté de ça.” Qu’il lui réponds en haussant un sourcil. Parce qu’il doutait que Simon soit venu pour le simple plaisir de sa présence vu leur relation. Et comme son ex-petit ami avait l’habitude de lui demander toutes sortes de services avant même qu’ils ne soient ensemble, ça l’étonne pas des masses qu’il soit là pour ça. Et il s’attendait presque à entendre le nom de sa meilleure amie qui résonnerait. Mais non, que dalle.

Mais finalement, il ne parlait même pas de Clary, mais de quelque chose dont il avait besoin, pour vivre, pour survivre. Et il hoche doucement la tête en l’écoutant parler. “Bien sûr que je peux te donner du sang. Comme je te l’ai dit, je t’aiderais toujours à avoir de quoi te nourrir. Après tout malgré… tout, tu es toujours un membre de ce clan.” Qu’il lui réponds doucement en venant s’approcher un peu. Et il aurait presque été prêt à lui caresser doucement la joue, à faire quelque chose de tendre avec lui… “Mais pourquoi ne pas venir dans une semaine ?” Qu’il finit par lui demander en haussant un sourcil alors qu’il croisait les bras sur son torse. “Pas que ça me dérange, mais te connaissant, j’aurais plutôt pensé que tu viendrais à la dernière seconde.” C’est plus son genre, quelque chose comme ça. Mais il faut croire qu’il se trompe. Ou bien que ce n’est qu’une excuse pour passer. Et pourtant, c’est tout de même plus crédible que ce qu’il s’était passé quand il avait une vraie excuse. Chercher du sang avait bien plus de sens que chercher un t-shirt. Mais du coup, c’est ça qui est louche. Parce que ce que Simon fait n’a pas de sens. Il est un peu trop ridicule comme ça, mais on va presque dire que c’est ce qui fait son charme. Ouais, seulement presque. Parce que parfois, il lui donne bien plus envie d’aller courir pour s’empaler sur un pieu que de le regarder avec de l’amour dans les yeux. Parce que ce mec est incroyable.
© YOU_COMPLETE_MESS ♦️ 505 MOTS AVEC LE CHANT DES SIRÈNES BY ORELSAN



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1934
♦ Messages : 281
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + I'm no good without you ♦ Mar 19 Déc - 21:03
I'm no good without youJ'aurais du me réjouir que Raphael accepte de me donner du sang d'avance. C'est toujours sympa de savoir qu'il voulait bien que je survive. Puis ça me faisait un peu plaisir d'entendre que je faisais toujours parti du clan malgré tout. Certes, Lily me l'avait dit. Mais entendre Raphael le dire, c'était autre chose. Une partie de moi avait envie de croire que le leader ne voulait pas que je les quitte et que je le quitte lui. Mais je me faisais sûrement des idées, donc j'essayais que ça ne reste qu'une partie de moi qui s'en réjouisse et pas ma personne toute entière. Je sais, c'est bizarre. Mais je savais que même si je refoulais cette pensée, je ne pourrais pas m'empêcher de l'avoir, alors autant l'accepter, mais la mettre dans un coin où elle pourrait se faire toute petite.

Arg ! et Raphael et sa fichu manie de toujours venir envahir l'espace personnel des autres. C'était vraiment plus fort que lui hein ? Habituellement, j'aimais bien ça et là maintenant aussi. Mais justement, c'était trop tentant de le prendre dans mes bras ou je sais pas juste lui attraper une mains pour la serrer, ou caresser ses cheveux si bien coiffés... Il fallait juste que j'évite d'y penser. Comment je faisais avant qu'on sorte ensemble, déjà ? Pas sûr que j'ai envie de me rappeler cette période où j'étais encore un sombre imbécile à espérer que Clary pourrait m'aimer en retour. Bref, Raphael avait vu clair dans mon jeu. C'était à prévoir. Je lâchais un rire embarrassé en passant une main dans mes cheveux :

- Haha ! Merci ! Euh... Et ouais, c'est vrai que j'aurais pu passer plus tard... Mais en fait je voulais m'assurer que tu allais bien, vu l'état dans lequel je t'ai vu la dernière fois... Et je vois que... Ouais, tu vas bien, tu t'es remis de tes blessures, tu prends soin de toi c'est cool...

Et c'était nul ce que je venais de dire. Pourtant, c'était là une part de la vérité. Oui, évidement que j'avais un milliers de truc à dire à Raphael. J'avais toujours des milliers de trucs à dire

- C'est cool...

Je répétais mes derniers mots en balayant la salle du regard. Ou en regardant tout sauf Raphael quoi. C'est con parce qu'il était juste en face de moi. Mais je cherchais clairement une excuse pour fuir.

- Ben du coup, j'ai pas de raison de rester, j'ai dit que je serais pas long et... oh ! Si ! Euh, je crois que j'ai laissé des affaires à moi ici non ?

C'était même sûr, je vivais limite ici avant qu'on ne rompe. Si j'avais un appartement, c'était juste histoire de dire que j'étais un peu indépendant. Mais sinon je vivais à l'hôtel la plupart du temps. Et je n'avais pas prévu de rompre avait Raphael et je n'avais pas remis les pieds ici depuis. Donc mes affaires ne s'étaient pas matérialisé comme par magie à mon appart. Réalisant la façon dont pourrait être interprété mes propos, je repris tout de suite :

- Oh non ! Je c'est pas ce que tu crois. Enfin euhm... Je veux pas les récupérer en fait, c'était pour te demander si je pouvais les laisser ici justement ?

Je tentais un petit sourire mais ce n'était pas glorieux. Je voulais faire une sorte de sous-entendu avec cette phrase, mais c'était nul en fait. Et pas du tout compréhensible. Alors je dû poursuivre :

- C'est pas que je manque de place à mon appart hein ! C'est que... Euhm et bien... je me disais que peut-être toi et moi...

Oooh... Ca allait être nul ça encore, je le sentais mal. Je m'arrêtais du coup de parler, pris une grande inspiration inutile et me lançai :

- Ecoute Raphael. Je suis vraiment désolé pour ce qu'il s'est passé. Je sais, je me suis déjà excusé la dernière fois, mais écoute jusqu'au bout. Enfin essaye, parce que je sais que je suis pas toujours facile ni intéressant à suivre. Mais je vais tenter de faire de mon mieux.

Non mais rien que ça, ça disait que j'allais lui faire un monologue excessivement long, que j'allais me perdre dans mes propos. Mais c'était trop tard pour reculer.

- Tu as tous les droits du monde de m'en vouloir. J'en ai conscience. Il n'y a rien qui te donnerai une raison de me pardonner. C'est pas la première fois que je fais une connerie et que c'est toi qui en paye les frais. Et à chaque fois, je sais pas pas comment tu peux faire pour me pardonner. Parce que j'ai vraiment que des excuses pourries, on va pas se le cacher. Et là encore, j'ai pour seule excuse que j'étais fatigué et que j'ai raconté n'importe quoi. Et je ne veux pas te forcer la main. Si tu ne veux pas me pardonner, me virer du clan ou quoique ce soit, je comprendrais.

Je me répétai déjà et je parlais déjà bien trop vite, génial...

- Mais je veux tu sache que je t'aime et c'est pour ça que je suis ici en fait. Je te jure que je n'ai jamais autant aimé quelqu'un que toi. Je ne me suis jamais autant impliquer dans une relation. Même avec Clary, ce n'est pas comparable. Parce que... Malgré ce que tu as dit l'autre soir je... je sais que tu m'aimes ou que tu m'as au moins aimé aussi Raphael. Je le sais parce que personne ne s'est jamais autant préoccuper de moi que tu ne l'as fait. Tu m'a sauvé la vie tellement de fois et tu trouve toujours la force de pardonner mes conneries, même les plus grosses. Sincèrement, je t'admire Raphael. T'es la meilleure personne que je n'ai jamais rencontré et à vrai dire je suis content d'avoir été kidnappé, mordu et mort rien que pour ça. Et je sais que derrière tes airs froids et tes répliques sarcastiques, tu es adorable, gentil, généreux, drôle, sexy, protecteur, bon... Je suis sûr que jamais nulle part ailleurs il n'existera quelqu'un qui pourra m'aimer plus et aussi sincèrement que tu l'as fait. Et sérieusement, je n'en méritais pas tant. Je n'ai aucune idée comment un gars aussi parfait que toi aie bien pu s'amouracher d'un type comme moi. Alors que quand même, je suis le truc le plus inutile au monde. Mais t'inquiète, même mort, je le vis plutôt bien. Enfin, je le vivais plutôt bien avant d'avoir la connerie de rompre avec toi. D'habitude je suis pas trop rancunier envers moi-même, je suis maladroit, j'apprends à vivre avec mes gaffes, mais ça... Sur le coup j'étais juste con et énervé, mais après... Ca été comme mourir une seconde, mais en pire encore. Je me serais laissé mourir de faim si personne n'était venu me secouer et me dire de te voir. Je ne vaux déjà pas grand chose, mais sans toi c'est pire encore. C'est sans doute super égoïste de dire ça en fait... Désolé...


Mine de rien, même s'il ne battait plus, ça faisait du bien de dire tout ce que j'avais sur le cœur. Et bien sûr que non, je n'avais pas fini voyons.

- Donc ce n'est pas grave si tu ne peux pas me pardonner ça. Je... j'apprendrais à vivre avec parce que... Je sais que je ne peux pas t'infliger encore la calamité que je suis. Mais ces mois passés ensemble, c'est les meilleurs que j'ai passé de toute ma vie et mort réunies. Et je t'en remercie Raphael. Si on ne se remet jamais ensemble et bien... Et bien je me rappellerai toujours de ses moments, je te jure de ne pas les oublier et chérir ces souvenirs. Et si on se remet ensemble un jour et bien je serais le plus heureux des hommes et tu pourras plus jamais te défaire de moi c'est promis. J'ai voulu me prendre pour un super-héro. Je pensais que je pourrais aller en cours, avoir une vie de terrestre normal, aller au travail et gérer notre relation. Mais non c'était impossible à moins de ne plus jamais dormir et même pour un vampire, on a besoin de se reposer. Et pendant un instant j'ai cru que ce serait un bon choix que choisir mon ancienne vie et mes études. Mais je ne suis plus le Simon que j'étais. Maintenant je le sais, je ne peux pas reprendre mon ancienne vie, même si je peux aller au soleil. Et je n'ai pas envie d'une vie sans toi. Alors oui, si tu veux le savoir, à partir d'aujourd'hui et éternellement, mon choix ce sera toi Raphael. Parce qu'il n'y a personne qui compte plus que toi dans ma vie.


Ca faisait un sacré dialogue. Il y avait encore quelques points que je voulais éclaircir, mais je pense que pour le moment, ce serait pas mal de laisser Raphael en caser une ? Même si ce n'était que pour m'envoyer chier. Au moins je serais fixé. Mais c'était fou, je me sentais bien plus léger maintenant. Clary avait eu raison en me disant d'aller parler à Raphael pour lui dire ce que je ressentais. Au lieu d'attendre comme un débile que les choses s'arrangent d'elles-même. Puis si les premières paroles avaient eu du mal à sortir, le reste m'étais venu tout seul, comme une évidence. En même temps, on faisait difficilement plus sincère comme discours. Et j'espère que Raphael comprendrai que je ne lui racontait pas tout ça juste... je sais pas,pour lui faire plaisir ou une connerie du genre. Non, non, je pensais vraiment ce que je disais.
© 2981 12289 0 - 1720 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Isaac & Maxime & Justin & Santana
♦ Runes : 6329
♦ Messages : 1643
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.






Us vampires look after one another. We take care of our family.








Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + I'm no good without you ♦ Jeu 21 Déc - 23:15
I'm no good without youSaphael ♥️Raphael, il se demande bien comment il avait fait un moment pour comprendre ses conneries. Parce que si Raphael comprends que c’est des conneries, c’est pas pour autant qu’il comprends le pourquoi du comment. Ni pourquoi il cherche à faire ce genre de conneries. Il avoue bien que lui-même ne trouvait pas les meilleures excuses qui puissent exister, mais ce n’est clairement pas pour autant qu’il faut l’embêter avec ça. Simon en cherchait beaucoup plus et peut-être même un peu tirée par les cheveux. Mais quand le mexicain entends son ex-petit ami parler, il hausse un sourcil. Le malaise est clairement palpable. Même lui, le sent. Et pourtant, il fait de son mieux pour ne pas faire attention à ce genre de conneries en général. “Alors pourquoi tu ne l’as pas dit tout de suite ?” Qu’il demande en gardant tout de même un sourcil haussé parce qu’il comprends pas. Ouais. Et il a un doute sur le fait que ce soit encore une sale excuse ou non. Mais la façon qu’il réagit, ça le pousse tout de suite à savoir que c’est effectivement encore des conneries ce qu’il raconte. Pour changer, en fait. Et donc, il croise bien ses bras sur son torse quand il l’observe regarder un peu partout, sauf lui. Raphael hoche la tête quand il lui parle, qu’il lui dit qu’il allait partir, mais quand il poursuit, ça attire un peu plus son attention. “Je crois bien…” Qu’il commence en fronçant les sourcils. Simon allait vraiment lui refaire le coup du t-shirt ? Parce qu’il pourrait clairement lui foutre un taquet. “Tu veux laisser tes affaires ici ? Tu as pris l’Hôtel pour un garde-meuble ?” Qu’il avait demandé, probablement pas de la façon la plus gentille qui soit, mais… Faut dire qu’il a clairement l’impression que Simon est juste là pour se foutre de sa gueule et ça lui plaît pas du tout. Il a envie de lui en foutre une. Il lui tape sur les nerfs et c’est vraiment pas bon. Et quand il continue, qu’il dit “Je me disais que peut-être que toi et moi…”, il était prêt à le secouer pour lui faire cracher le morceau, mais il parlait bien rapidement, ce qui n’était pas plus mal en fait.

Puis, il sent que ça va être long quand il reprends la parole. Mais il se décide de tout de même lui laisser une chance et va s’appuyer contre son bureau, les bras toujours croisés sur son torse, lui faisant signe de se mettre à parler. Vous aussi, vous le sentez arriver, le monologue totalement incompréhensible ? Parce que le mexicain le voit arriver gros comme un camion. Puis c’est carrément digne du novice, mais bon. Il lui laisse toute son attention quand il parle et il parle, parle beaucoup. Et il hoche la tête quand il lui dit qu’il a le droit de lui en vouloir. Bien sûr qu’il le sait qu’il a le droit de lui en vouloir. Et même s’il n’avait pas le droit, il lui en voudrait quand même. Juste par pur plaisir. Et il l’écoute parler en fronçant les sourcils en tentant de tout comprendre parce que ouais… Il parle beaucoup. Vraiment. Il pensait pas que c’était possible de tellement parler, mais il faut croire que si. Et ce qu’il lui dit, ça fait un peu gonfler son égo. Ouais, carrément même, mais c’est pas grave. Il ne peut nier le fait que ça fait du bien de l’entendre dire ça. Tout ça, il est content de l’entendre et ça lui fait chaud au coeur de l’entendre lui dire ça. Bordel, il sent même les papillons dans son ventre et c’est bizarre. Mais quand il commence à se rabaisser, Raphael le regarde d’un air du genre “sérieusement” parce que… Pour lui, Simon, c’est genre la personne la plus parfaite. Drôle, mignon, aimant, loyal. Un peu bête, certes, mais bon. On ne peut pas tout avoir. Et Raphael l’aime comme ça. Il ne voudrait le changer contre rien au monde. Et la façon dont il termine… Et bien ça le rends tout chose parce qu’il lui a dit - enfin - que son choix serait toujours lui. Que Simon choisirait toujours Raphael.

Mais quand Simon a fini, Raphael le regarde pendant quelques secondes. Il sait qu’il est sensé dire quelque chose, mais comment il est sensé répondre à tout ça, sérieusement ? Il es pas habitué. Une telle déclaration d’amour est bien plus que ce qu’il aurait pensé avoir un jour. Mais c’est clairement pas plus mal en fait. Mais ça le pousse pas à vraiment savoir ce qu’il est censé répondre. “Et bien… C’était une vraie déclaration, ça…” Qu’il commence avec un faible rire avant de s’approcher doucement de Simon pour venir glisser une de ses mains sur la joue de Simon, plongeant son regard dans celui du vampire diurne. “Tu sais Simon… J’ai jamais arrêté de t’aimer, je pense pas que je pourrais un jour arrêter de t’aimer et tout ce que tu m’as dit… Je dois bien t’avouer que ça m’a vraiment fait plaisir.” Qu’il commence et il sait que dans le fond, il va pas réussir à faire un aussi long discours que Simon. C’est pas son genre… Et en plus de ça, il a toujours préféré aller directement à l’essentiel, mais bon… Il continue de caresser sa joue tendrement en le regardant dans les yeux. “Et… Je pourrais pas oublier toutes tes conneries, je pourrais probablement jamais les oublier, tu te doutes bien, mais je peux toujours essayer de te pardonner.” Qu’il commence, mais il sait pertinemment qu’au bout d’un moment, il va le pardonner juste parce que… C’est Simon et qu’il a juste à le regarder dans les yeux pour soudainement faire oublier à Raphael toute la haine ou l'amertume qu’il peut avoir. Il comprends même pas comment il fait et il n’est pas sûr de vouloir savoir, mais bon. Il vient passer sa langue sur ses lèvres en replongeant son regard dans celui du novice. “Mais si tu penses vraiment ce que tu dis… Que tout ça, c’est vraiment ce que tu as sur le coeur… Je veux bien nous donner une deuxième chance…” Qu’il souffle. Parce que si Simon l’aime tellement, qu’ils s’aiment tellement tous les deux… Ce serait bête de laisser sa fierté tout foutre en l’air, non ? Il finit tout de même par s’approcher un peu plus pour presser le bout de ses lèvres contre celles de Simon, presque timidement, presque trop chastement, comme si c’était lui qui avait peur que Simon l’envoie chier… Alors que celui qui devrait être pas bien, c’est probablement Simon.
© YOU_COMPLETE_MESS ♦️ 1 116 MOTS AVEC LES PUTES ET MOI BY CASSEURS FLOWTERS



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1934
♦ Messages : 281
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + I'm no good without you ♦ Mer 27 Déc - 0:23
I'm no good without youRaphael posait des question bien trop techniques. J'en savais rien pourquoi j'étais incapable d'aller directement au but. Pour toute réponse, je haussais les épaules avec une sorte de grimace. Mais je n'avais pas fini tout ce que j'avais à dire alors, on remettrait cette conversation à plus tard hein ! Sincèrement, je n'avais pas trop envie de creuser le sujet dans l'immédiat. Je n'étais pas sûr que ça ait un grand intérêt. Et Raphael avait peut-être dit ça juste… Je sais pas, pour relever à quel point c'était bête comme comportement à adopter ? Mais il devait être habitué depuis le temps avec moi à ce genre de chose qui ne répondaient à aucune logique.

Décidément, Raphael ne pouvait pas me laisser finir hein ? Evidemment que je ne prenais pas l'Hotel pour un garde meuble. Quoique, peut-être un peu parfois… Mais là, c'était différent, il y avait un vrai raisonnement derrière tout ça et je ne tardais pas à le faire entendre à Raphael. Je ne voulais pas laisser mes affaires ici pour un soucis de place ou quoi que ce soit. Ce n'était pas mon genre. Certes, j'étais du genre envahissant comme gars, mais pas matériellement parlant. Sincèrement, Raphael n'avait pas tout vu encore. Je n'avais fait que laisser quelques vêtements et un ou deux comics ici… Je ne lui avait pas ramener toutes mes collections encore.

Je n'avais pas forcément prévu de faire une déclaration aussi longue, mais j'avoue que sur le moment, je ne me rendais pas trop compte de la quantité de paroles que j'étais en train de débiter. Le point positif, Raphael avait semblé presque attentif et il n'avait pas fuit à la fin de mon monologue. C'était un bon point non ? Parce que je ne vais pas vous le cacher, si je me sentais plus léger d'avoir sortis tout ça, j'étais extrêmement anxieux d'entendre la réponse de Raphael. J'avais peur de me faire rejeter, évidemment. J'avais peur qu'il le prenne mal ou je sais pas… Que le message soit mal passé… Ou n'importe quoi d'autre. Je restais figé lorsque Raphael s'avança pour venir poser une main sur ma joue. C'était un geste affectueux mais je ne devais pas trop m'y fier, peut-être que c'était pour mieux me donner une baffe après ?

Heureusement, il n'en fut rien. Je fus même agréablement surpris par les paroles de Raphael. Je n'étais pas sûr de l'avoir déjà entendu exprimer ces sentiments aussi franchement et dans une langue que je comprends. Si mon coeur battait encore, il aurait sans doute explosé dans ma poitrine. Pour le coup, c'était plus difficile de décrire ce que je ressentais en ce moment en temps que vampire. J'ouvris la bouche sans savoir quoi répondre. Pour une fois j'étais totalement muet et… Et je me rendit compte que j'étais même en train de pleurer ? Décidément, les émotions, c'était un beau bordel. Je restais tétanisé par tout ça. Il aurait vraiment fallu que je filme ça ou que je fasse quelque chose pour ne jamais oublié ce que Raphael venait de me dire. Il était vraiment prêt à essayer de me pardonner, de NOUS donner une seconde chance ? Et encore plus, il m'aimait toujours…

Le baiser que le leader déposa sur mes lèvres fut comme un déclic. J'avais arrêté de respirer. Heureusement que je n'avais plus besoin d'air pour vivre, sinon je serais mort… Encore. J'affichais un grand sourire, avant d'attraper Raphael pour le plaquer contre moi et l'embrasser passionnément. Si vous saviez combien j'en avais rêver. A défaut de trouver la bonne chose à dire, je laissais mes lèvres exprimer tout ce que je ressentais contre celle de Raphael. En même temps, les mains dans son dos, j'agrippais sa veste pour ne pas qu'il puisse m'échapper.

J'aurais volontiers fait duré ce baiser pendant des heures. Ce qui était même techniquement possible quand on a pas besoin de s'arrêter pour respirer. Mais l'émotion… Maintenant il fallait que je dise quelque chose. Je savais que j'avais toujours les joues humides. Je détachais mes lèvres de celles de Raphael, mais ne m'éloignais pas pour autant. Je posai mon front sur le siens. Je souriais comme un imbécile, je ne pouvais pas m'en empêcher, j'étais tellement heureux de ce qui était en train de se passer.

- Mon dieu Raphael, ce que je t'aime…

Je déplaçais une de mes mains pour la glisser dans ses cheveux. Comment j'avais fait pour me passer de cet homme pendant autant de temps. Oh oui… C'est vrai, j'avais totalement déprimé et faillit me laisser mourir de faim. Donc concrètement on ne pouvait pas dire que j'avais réussi à vivre sans lui.

- Je ferais n'importe quoi pour que tu me pardonnes et que ça marche vraiment entre nous, c'est promis… Si tu veux bien de moi, alors je ne lâcherai plus jamais…

Je ne sais pas si c'était vraiment un cadeau de ne jamais lâcher Raphael. Il allait sans doute grogner à cette idée, mais quelque chose me disait que ça ne le dérangeait pas tant dans le fond. Je passais ma langue sur mes lèvres, toujours avec ce petit sourire qui ne voulait plus s'effacer. Certes, Raphael n'avait pas dit qu'il me pardonnait, il n'avait pas dit que nous étions ensemble à nouveau, mais presque… Et ça me suffisait amplement. Je savais que c'était assez dur pour le leader de s'exprimer comme ça. Je savais qu'il était rancunier aussi, alors je n'allais pas trop lui en demander non plus. Il fallait laisser le temps faire les choses aussi.
© 2981 12289 0 - 922 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Isaac & Maxime & Justin & Santana
♦ Runes : 6329
♦ Messages : 1643
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.






Us vampires look after one another. We take care of our family.








Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + I'm no good without you ♦ Sam 6 Jan - 18:58
I'm no good without youRaphael était là, devant Simon pendant toute sa déclaration et si son coeur aurait pu battre, il aurait probablement éclater dans sa poitrine à cause de ce qu’il lui sortait. En même temps, comment pourrait-il ne pas être totalement amoureux de ce garçon et rester de marbre après une telle déclaration. C’est pas tous les jours qu’il y a droit. Pour être honnête, c’est même la première fois que ça lui est arrivé et qu ce soit Simon qui lui dise ? C’est vraiment bien mieux que venant de n’importe qui. Alors il vient doucement essuyer les larmes qui coulent sur les joues de Simon en l’observant attentivement. Et il n’est clairement pas étonné que son… Simon soit entrain de pleurer à cause de ce qu’il dit, il est quand même bien plus émotif que lui, son petit ami. Ce n’est pas la première fois qu’il le remarque et ça ne sera probablement pas la dernière fois non plus. Clairement pas. Simon a la don d’être… émotionnel. C’est mignon. C’est quelque chose qui lui plaît pas mal ça… Même s’il ne va pas forcément le dire à son petit ami. Parce que lui, il a quand même une fierté. Même si dans sa tête et dans son coeur, c’était probablement tout autant le bordel que pour Simon. Clairement. Et Raphael caressait toujours sa joue quand il lui parlait, qu’il s’étonnait lui-même en se décidant de leur donner une deuxième chance parce que c’était tout ce qu’il voulait : tenter de pardonner Simon et surtout, l’aimer. Et une partie de lui se dit qu’il va rapidement arriver aux deux, même si la question de l’amour est déjà gagnée. Il aime tellement ce novice, il ne comprends même pas comment ça se fait parfois, mais c’est le cas. Il est fou de lui et ne voudrait pas que ça soit autrement. Et il se décidait à quand même poser ses lèvres sur celles de Simon tendrement, mais le baiser devenait rapidement passionné quand Simon le tirait vers lui et que Raphal glissait ses mains autour de ses épaules au lieu de sur sa joue.

Le baiser était tout de même, malheureusement, rompu bien trop rapidement et Raphael le resserre un peu plus contre lui, leurs fronts restant collés contre celui de l’autre. Le mexicain garde ses yeux dans celui de l’autre alors qu’il caresse doucement sa nuque d’une main, un sourire sur les lèvres. Mais probablement pas aussi idiot que celui de Simon, mais dios… Qu’il avait l’air con, mais Raphael ne l’échangerait contre rien au monde. Et quand il parle, il se sent encore plus heureux à l’idée que Simon l’aime, même s’il lui avait déjà fait bien comprendre avant. Et ça lui foutrait presque des papillons dans le ventre et toutes ces conneries, sérieusement… Il est trop bon pour lui. Sérieusement, Raphael est sous le charme. Il comprends pas trop comment Simon a fait son cou, mais il a réussi. “Je t’aime aussi, Simon.” Tellement. Il est tellement fou de lui qu’il comprends pas trop comment ça se fait. Il pensait pas que c’était possible de tellement aimer quelqu’un et pourtant, c’est le cas. Il est fou de lui et c’est pas prêt de changer, on dirait. Et c’est pas plus mal. Clairement pas. Il compte bien rester amoureux de Simon pendant encore longtemps. Mais quand il l’entends parler, il peut pas s’empêcher de lui faire un petit sourire taquin. “Parce que c’est sensé être une bonne chose ?” Il le taquine, bien évidemment parce que passer du temps avec Simon, c’est clairement moins fatigant qu’il ne l’aurait cru. Au contraire, même. “Parce que le fait que tu ne me quitte jamais, ça me paraît plutôt comme étant une punition.” Qu’il le taquine toujours gentiment en le regardant. Et il finit par déposer un nouveau baiser sur ses lèvres.© 2981 12289 0 642 MOTS AVEC JUST YOU AND ME BY THE DREAMLINERS



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1934
♦ Messages : 281
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + I'm no good without you ♦ Dim 14 Jan - 21:25
I'm no good without youJe lâchai un soupire. Il n’y avait pas de doute possible, je ne méritais peut-être pas tout ça. Mais pour rien au monde je ne voudrais être quelque part d’autre qu’ici. Il n’y avait qu’avec Raphael que je me sentais aussi bien. J’étais vraiment bête pour ne pas m’en être rendu compte plus tôt. C’était même sans doute là, la plus grosse connerie de ma vie. Et dieu sait que j’ai un don pour ce genre de chose. Mais maintenant je savais ce que je voulais et je ne referais pas deux fois la même erreur. Avec mes baiserc’était la promesse que je voulais faire à Raphael et aussi à moi-même.

Croyez-moi, il n’y avait rien de mieux que d’entendre Raphael me dire qu’il m’aimait. Pas que j’en ai douté un jour. Ok, peut-être un peu. Mais dans le fond, je savais que le leader n’était pas du genre à s’engager dans quoique ce soit à la légère. Et s’il avait accepté qu’on sorte ensemble la première fois… Ce n’était pas juste pour s’amuser. Puis qui pourrait vouloir ne pas garder un gars aussi adorable. J’avais du mal à me dire que Raphael avait des dizaines d’années de plus que moi. Quand il souriait comme ça, j’avais juste envie de le serrer encore plus contre moi et de le garder là pour le protéger de tout le reste. Mais c’était plus lui qui me protégeait au final que l’inverse.

Je me mis à rire à ses bêtises. Il n’arrêtera donc jamais hein ? Mais moi non plus, vous pouvez compter sur moi.

-Attend ? Parce que ça sonnait comme une bonne chose ? Oh non ! C’est vraiment une punition… Il faut bien que quelqu’un te punisse pour être assez bête pour me pardonner, tu le payera pour l’éternité… Et pour être aussi adorable aussi…

J’embrassais de nouveau Raphael. Je crois qu’on allait pas s’en lasser de sitôt. Mes bras autour de lui, je le soulevais pour le faire reculer jusqu’à aller l’asseoir sur son bureau.

-Ok, en vérité, je fais tout ça que pour avoir une promotion. Je voulais passer sous ton bureau, mais tu m’as pris de cours alors… Sur le bureau ça marche aussi ?

Raphael allait vraiment me haïr si je foutais le bordel dans son bureau. Mais j’espérais qu’il m’aimait trop et que mes baisers lui feraient oublier toute cette paperasse bien rangée que je venais de pousser pour nous faire de la place. Au pire, il pourrait toujours me demander après de tout ranger. Ca ne me dérangeait pas de faire des heures sup’ dans son bureau, tant qu’il était là. Ok, à ce rythme là, son bureau ne serait pas ranger bien rapidement. Mais ce n’était pas si grave hein, on avait l’éternité pour trier ces papiers. Il était bien plus important de rattraper le temps perdu non ?

J’avais du mal à ne pas sourire entre nos baisers. Mes mains sous la chemise de Raphael, je me disais que j’aurais du lui enlever, ça aurait été plus vite. Cependant, dans l’immédiat j’étais plus occupé à torturer son cou en l’embrassant et mordillant. Je pouvais sentir son sang à travers sa peau. Il n’était pas sucré comme celui des humains ou celui des Nephilims, mais il avait un goût… Que je n’arrivais pas à déterminer à vrai dire, il n’avait pas son pareil, et c’était sans doute pour ça que je l’aimais tant.
© 2981 12289 0 - 564 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Isaac & Maxime & Justin & Santana
♦ Runes : 6329
♦ Messages : 1643
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.






Us vampires look after one another. We take care of our family.








Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + I'm no good without you ♦ Mer 14 Fév - 20:24
I'm no good without youPour être honnête, Raphael n’aurait pas pensé que cette scène se passerait. A la base, il avait voulu tout simplement tirer un trait sur Simon, après leur dispute et pourtant… Maintenant, il le voyait maintenant. Simon était là et il l’aimait toujours. Et Raphael l’aimait de tout son coeur. En même temps, comment ça pourrait être différent ? C’est peut-être idiot à dire, surtout pour quelqu’un comme Raphael, mais… En fait, il a vraiment l’impression que leur relation est carrément faite pour durer. Mais il n va clairement pas s’étendre là-dessus. Plutôt crever que de parler de tout ça encore et encore. Mais Simon lui tire toujours un petit sourire, même s’il est bien plus habitué à tirer la gueule jusque parterre. C’est carrément beaucoup plus son dada. Et il dit même des conneries, tout comme Simon, d’ailleurs. “Qu’ai-je fait pour mériter une punition aussi abjecte ?” Il lui demande avec un soupire presque trop dramatique, mais bon, Simon lui réponds bien rapidement et lui dit ce qu’il a fait comme bêtise. “C’est vrai que vu ma stupidité, je devrais avoir le pire des châtiment.” Qu’il lui dit avec le même soupire qu’il y a quelques secondes, mais un de ses sourcils se hausse doucement quand il l’entends parler. “Et je ne suis pas adorable.” Clair, net et précis. Faut que Simon arrête de lui dire ça, sérieusement… Il abuse tout le temps avec ses conneries.
Il réponds tout de même au baiser, ses bras autour des hanches de Simon pour le garder bien contre lui. Et Raphael finit bien rapidement assied sur le bureau. Il glisse ses jambes autour de ses hanches pour le garder coller à lui et ses bras viennent autour de son cou. Et il ne rompt pas le baiser avant que Simon ne le fasse. Il roule des yeux quand il l’entends parler alors qu’il lui mets une gentille tape sur l’arrière du crâne. “Parce que tu penses qu’une simple fellation sera suffisante pour une promotion ?” Il lui demande en passant sa langue sur ses lèvres. “Mais je suis ouvert aux propositions. Alors, tu comptes faire quoi, sur ce bureau ?” Il demande avec un sourire en coin sur le bout des lèvres avant de virer le plus de choses sur le côté. Il a carrément envie de voir ce qu’il a prévu. Mais bon.
Raphael lui tends bien le cou quand Simon y dépose des baisers, quand il y donne tant d’attention et qu’il le mordille, il lui arrache de doux soupirs d’aises. Il lui plaît vraiment, Simon. Il ne peut pas le nier. Il ne veut pas le nier. Il lui fait ressentir des choses qu’il n’avait pas ressenties depuis longtemps. Et c’est carrément plaisant, quand même. Il glisse bien sa main dans la chevelure de Simon, le pressant à garder son visage dans le cou du mexicain. “Mords moi, bebé.” Il souffle, il demande. Il meurt d’envie de sentir les crocs de Simon se planter dans son cou, ses mains contre sa peau et des tas d’autres choses. Tout ce que Simon voudra bien lui donner.© 2981 12289 0 523 MOTS FT. @SIMON LEWIS



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + I'm no good without you ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
SAPHAEL + I'm no good without you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan :: Hôtel DuMort-
Sauter vers: