Things get crazy [Malec]


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Poster un nouveau sujet
Things get crazy [Malec]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1994
♦ Runes : 1688
♦ Messages : 375
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :


«  Et l’Ange descendu du ciel donna à ses Élus de fabuleuses tablettes de chocolat.  » - Magnus Bane








Your love is the poison in my veines
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Things get crazy [Malec] ♦ Sam 5 Nov - 14:31
When things get crazy.Malec Une semaine. Cela faisait maintenant une semaine que Jace était parti avec Valentin, que l'enclave avait envoyé un nouvel émissaire pour interroger tout le monde à l'Institut à son sujet, et une semaine qu'Alec n'avait aucune nouvelle. Les choses partaient totalement à la dérive, et l'aîné des Lightwood ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour sa Parabatai. Ils ont passé toutes leurs vies ensemble, quasiment. Ils ont rarement été séparés, si ce n'est la fois où le blond avait suivi Clary. Mais plus les jours passent, plus il sent que le jeune Wayland s'éloigne, au sens propre du thermes. Quand deux Parabatai s'éloigne, leur lien se tend, comme si on étirait un élastique. C'est pour cela qu'on ne sépare jamais réellement deux Parabatai. Bien qu'il tente de rester calme, étant sous les feux de la rampe, puisque c'est lui qui est le plus proche de Jace, il ne peut s'empêcher de s'inquiéter pour son frère adoptif.

Le jeune Wayland est sans aucun doute fort, mais Valentin également. Il a suffi qu'il passe quelque temps avec lui, à Renwik, et il avait déjà commencé à changer.... Le laisser des jours entiers avec lui, cela semblait une torture pour le jeune Lightwood. Que pouvait-il bien lui faire ? Où était-il ? Même s'il savait que Jace l'avait suivi pour les sauver, il ne pouvait s'empêcher de se demander si avec le temps il ne finirait pas par suivre les dessins de son père, juste par loyauté....

Ayant la tête qui explose de question, le nephilim éprouva le besoin de prendre l'air. Il fallait trouver un moyen le plus rapidement possible pour sauver son Parabatai. Prenant sa veste, il sortit de sa chambre, puis de l'Institut. Il n'avait pas vu Magnus depuis qu'il avait réveillé Jocelyn, mais à l'instant précis, il avait envie de le voir. D'être un peu dans le calme, sans compter que le sorcier pouvait sans doute l'aider dans sa quête. Il enfonça donc ses mains dans les poches de sa veste et se mit en marche. L'air frais de la nuit l'enveloppant, comme un cocon cherchant à piquer sa peau, jusqu'à ce qu'il s'engouffre dans le métro new-yorkais. Invisible aux yeux des Terrestres grâce à sa rune, le Chasseur d'Ombre se posa dans un coin, regardant le tunnel défiler sous ses yeux, la tête ailleurs.

Quand il sortit après avoir bousculé bon nombre de terrestres pour arriver à l'air frais, la pluie tomber doucement sur le bitume. Loin de s'en formaliser, Alec continua son chemin jusqu'à arriver au loft du sorcier. Il sonna à l'interphone en bas, afin de signaler sa présence, et attendit que le sorcier lui ouvre afin de pouvoir monter.
©YOU_COMPLETE_MESS ♠ 481 mots ♠ Ouverture de RP



He's more than blood, he's my Parabatai.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Runes : 996
♦ Messages : 260
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
Family doesn't mean blood

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Sam 5 Nov - 23:39
Thing get crazy#MALEC
Jocelyn sortie de son coma artificiel, tu n’as plus vraiment grand chose à faire à l’Institut. Puis, apparemment ça chauffe un peu depuis la disparition de Jace, alors mieux vaut que tu gardes tes distances avec le repère des Chasseurs d’Ombres. Tu ne tiens pas à être pris à partie et crucifié pour servir d’exemple. Non, le rôle de martyr ne tirait pas vraiment au teint. T’en es certain. Le problème, c’est qu’Alexander est bloqué à l’Institut et du coup, tu ne peux pas aller à sa rencontre. Surtout qu’apparemment, monsieur est sous les feu des projecteurs - pour changer - et il lui est impossible de sortir de l’enceinte de cette fichue base militaire. C’est plutôt frustrant. Surtout que tu n’as pas vraiment eu l’occasion de discuter avec lui depuis l’arrêt soudain de son mariage et son envie soudaine de t’embrasser en plein milieu de la cérémonie. C’est plutôt chaotique comme situation et pourtant, tu n’as pas eu la moindre chance d’éclairer la situation. Surtout que la dernière fois que vous vous êtes vu, il t’as un peu surpris avec Camille accroché à ton cou. Il ne faut pas être surdoué pour comprendre que de par ce fait, les choses sont plutôt compliquées et tu n’as pas envie de perdre Alexander. Tu ne saurais pas expliquer pour quoi, mais il a quelque chose de spécial, assez pour attirer ton attention. Ça n’arrive pas tous les jours. C’est assez notable pour être souligné. Malgré tout, la princesse reste enfermé dans sa tour et toi, tu es obligé d’attendre qu’il soit libéré. C’est plutôt frustrant et on sait très bien que la frustration n’est pas l’un de tes sentiments préférés. Pourtant, tu prends ton mal en patience. Ce n’est pas comme si tu avais le choix. Vu l’état de l’Institut en ce moment, forcer l’entrée reviendrait à signer votre arrêt de mort. Non merci. Tu passes ton tour.

Alors, tu passes le temps comme tu le fais si bien. Organiser des fêtes, gérer ton club, aider Raphaël à retrouver Camille. La routine quoi. En réalité, tu n’as plus vraiment envie de retrouver Camille, elle a tendance à s'immiscer dans ta vie pour détruire tout ce que tu peux construire. Tu sais très bien que si tu la retrouve, elle va se débrouiller pour se mettre entre toi et Alexander pour tout briser. Tellement sympathique. Toutefois, Raphaël est un ami et tu mets un point d’honneur a toujours aider tes amis. C’est l’une des rares marques d’honneur qui demeure chez toi quand on y pense. Aujourd’hui, t’as quand même envoyé un message à Alexander, juste pour avoir de ses nouvelles, savoir s’il allait bien. T’as le droit de prendre de ses nouvelles, non ? Ce n’est pas quelque chose d’étrange. T’as passé beaucoup de temps avec les Chasseurs d’Ombres ces dernières semaines et du coup, c’est normal que tu t’inquiète pour eux. Ne te cherches pas d’excuses. C’est Alexander qui t’intéresse. Pas besoin de te mentir plus longtemps. Tu lui as posé un semi rendez-vous. Tu lui as dis que t’étais prêt à l’attendre jusqu’à 22 heures. C’est un beau cadeau quand même. En général, tu n’attends jamais personne.


La soirée est passé plus doucement que prévu et tu commençais à perdre patience quand la sonnerie de l’entrée se fait entendre dans le hall. Tu te diriges jusqu’à l’interphone et un léger sourire se dessine sur tes lèvres lorsque tu reconnais le visage d’Alexander. « Alexander, j’ai bien cru que tu ne viendrais pas, j’ai failli attendre. Je ne sais pas si tu mérites que je te laisses entrer…  » tu prends un faux air dubitatif, avant de finir par lui ouvrir la porte. Quand le chasseur entre dans le loft, tu l’observe un instant. « Et bien Princesse, on dirait que t’as réussi à sortir de ton château. » petite blague qui t’amuse beaucoup, il faut l’avouer.
© GroggySoul ◊ 647 mots
Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1994
♦ Runes : 1688
♦ Messages : 375
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :


«  Et l’Ange descendu du ciel donna à ses Élus de fabuleuses tablettes de chocolat.  » - Magnus Bane








Your love is the poison in my veines
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Dim 6 Nov - 14:04
When things get crazy.Malec La journée d'Alec avait plutôt mal débuté. Tout d'abord, il n'avait encore aucune nouvelle de son Parabatai, comme tout le monde à l'Institut. Ni Izzy, ni Clary, personne. Cet état d'attente lui mettait les nerfs en pelote. Sans compter en plus, l'enclave qui avait pratiquement mis la tête à prix de Jace et envoyé un nouvel émissaire, afin de remplacer Lydia. Nécessairement, l'Institut au complet avait été bloqué jusqu'à ce qu'ils aient interrogé tout le monde sur le jeune Wayland, et autant dire que cela faisait au monde.

Étant le Parabatai de Jace, il avait été le premier, suivit de Maryse, Izzy et Clary, puisqu'ils étaient les plus proches du Shadowhunters. Cela ne voulait pas dire pour autant qu'ils en avaient fini avec eux. Il était indéniable qu'ils allaient être surveillés de près. S'en était suivit un échange de SMS plutôt houleux avec Magnus. Autant dire que si parfois le sorcier blaguait, Alec ne le comprenait pas forcément. Il avait risqué gros pour le sorcier et il n'avait pas envie d'être une simple "distraction" comme le disait si bien le demi-démon. Cette idée l'avait plutôt vexé toute la journée, comme si se tracassait pour Jace ne suffisait pas.

Après une énième dispute avec sa mère à de nombreux sujets, il fut enfin libre de partir. Même sa discussion avait plutôt mal tourné également avec Magnus, le nephilim avait pourtant envie de le voir. Sortir de là. Puisque l'heure de son délai n'était pas encore passée, autant qu'il y aille non ? Même si Alexander n'aime pas les ultimatums de ce genre, il n'a pas spécialement envie de se prendre un peu plus la tête ce soir. Il avait donc pris le métro, avant de faire le reste du chemin à pied, sous une légère pluie. Il hésita quelques secondes, avant de finalement sonner à l'interphone.

-Pour être tout à fait honnête, j'était pas sûr de venir non plus...

Finalement, il entend un léger bruit lui indiquant que la porte était ouverte. Il poussa donc le battant, avant de monter les marches pour arriver jusqu'à la porte du loft. Il entre finalement dans l'appartement, et tome direct nez à nez avec le sorcier. Il prend son temps pour lui tourner le dos, afin de refermer la porte, avant de se concentrer de nouveau vers lui.

-Ne m'appelle pas comme ça. Ils ont fini il n'y a pas longtemps, mais ils ne comptent pas lâcher le morceau comme cela... Et je crois bien que Ma mère sera de leur côté cette fois. Elle pense vraiment que Jace, nous a trahi. .
©YOU_COMPLETE_MESS ♠ 458 mots ♠ Ouverture de RP



He's more than blood, he's my Parabatai.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Runes : 996
♦ Messages : 260
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
Family doesn't mean blood

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Dim 6 Nov - 16:58
Thing get crazy#MALEC
Tu tournes un peu en rond, parce que tu n’as pas envie de faire quoique ce soit sans Alexander ce soir. Et ceux malgré ce que tu as pu dire dans tes messages. Le chasseur n’a pas vraiment le même sens de l’humour que toi. D’ailleurs, tu te demandes s’il en a un, de sens de l’humour et si c’est le cas, il doit l’avoir très bien caché. De ce que tu as pu comprendre, il n’a pas vraiment apprécié ta petite invitation. Pourtant, tu lui as juste demandé de venir chez toi, tu lui as même proposé de quoi boire et manger. Offre plutôt généreuse, non ? Sauf qu’il a préféré bouder et se cacher derrière son éternel “je dois y aller”. C’est presque devenu une rengaine chez le Lightwood. C’est un peu pour ça que tu ne t’attendais pas à le voir ce soir. Il t’as dis que l’Enclave le retenait et tu t’es demandé si ce n’était pas une sorte d’excuse. À la limite, t’aurais préféré qu’il te dise qu’il n’avait pas envie de te voir, plutôt que d’inventer n’importe quoi. La franchise, ça a du bon parfois.


Pourtant, c’est bien Alexander que tu as aperçu sur l’écran de ton interphone. Alors forcément, ça n’a plus que te faire sourire. Finalement, il n’est pas aussi têtu qu’il le prétend et ça t’arrange bien. T’as vraiment envie de passer la soirée avec lui. Ces derniers temps tu n’as pas vraiment eu l’occasion de penser à autre chose qu’à toutes ses conneries qui te sont tombées sur le coin de nez ces dernières semaines. T’en aurais presque oublié de faire la fête, ce qui ne te ressembles pas vraiment. Et une petite voix au fond de toi t’as soufflé qu’il n’y avait que ce Lightwood pour te changer les idées et t’as bien envie de le croire. Tu n’as pas tardé à le laisser entrer, non sans une petite remarque, bien entendu. Il fallait bien marquer le coup, non ? Alors comme ça, il n’était pas sur de venir. Ça aurait été dommage. La soirée aurait été bien triste sans la présence de ton chasseur préféré. Tu l’attend patiemment qu’il monte pour l’accueillir. « Tu n’aimes pas mon surnom ? Je suis déçu » tu prends une fausse mine boudeuse. Tu aimais bien ce surnom et il peut dire ce qu’il veut, tu continuera à l’utiliser. Il n’a peut-être pas de longue crinière blonde ou de soulier en verre, il garde quelque chose de princier. Il t’explique que l’Enclave pose des problèmes. Pas étonnant, c’est un peu le passe-temps favori des grosses têtes de l’Enclave et c’est pour ça que tu essayes de rester le plus éloigné possible d’eux. T’as un instinct de survie assez développé au fil des années. « L’Enclave a un don pour mettre son nez dans les affaires des autres » il ajoute que Maryse est du côté de L’Enclave. Oh vraiment. Joli retournement de situation. Une mère n’est pas censé défendre son fils envers et contre tout ? Apparemment, ce n’est pas comme ça que ça se passe chez les Lightwood. Quel beau sens de la famille. « Sans vouloir te vexer, Maryse semble être doué pour retourner son joli chemisier. » bon, ce n’est peut-être pas le meilleur commentaire à faire à son fils, mais t’as tendance à aimer dire la vérité et ce que tu penses. Surtout au personne que tu apprécies. Les mensonges enveniment beaucoup trop de choses.


Tu sais bien que Jace est parti avec Valentin parce qu’il pensait que c’était la meilleure façon de protéger ses amis et sa famille. Même si tu ne l’apprécie pas plus que ça, tu dois avouer que c’était une démarche noble. Un peu stupide quand on y pense deux secondes, mais plutôt noble. D’après tout ce n’est pas un traître. Bien au contraire. Il s’est sacrifié pour protéger ceux qu’il aime et même si l’amour n’est pas enseigné chez les Shadowhunters, protéger son prochain fait partie de leurs principes. De par ce fait, il n’a rien trahi du tout. Seulement, les chasseurs d’ombres sont beaucoup trop obtus. Beaucoup trop intéressé à regarder leur nombril pour regarder autre chose. Le pire, c’est que c’est toi qu’on traite d'égoïste. La bonne blague.  « Ne te laisse pas embobiner par toutes les conneries qu’ils vont pouvoir te raconter sur Jace. Parce qu’ils vont certainement essayer de te monter contre lui. Garde confiance en ton paraba-machin si tu veux avoir une chance de le retrouver » on ne dirait pas comme ça, mais derrière tes airs volages se cache un peu de sagesse bien enfoui. Tu l’invites à rejoindre le salon. « Maintenant que tout est dit, je suis partant pour laisser ça de côté. Le cocktail t’intéresse toujours ? » ouais, tu préfères penser à autre chose. T’en as marre de tout ces trucs qui tournent autour de Valentin. T’as besoin de te changer les idées. Vraiment. Alexander semble être dans le même cas. Il a l’air d’en avoir plein le dos.
© GroggySoul ◊ 830 mots
Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1994
♦ Runes : 1688
♦ Messages : 375
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :


«  Et l’Ange descendu du ciel donna à ses Élus de fabuleuses tablettes de chocolat.  » - Magnus Bane








Your love is the poison in my veines
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Dim 6 Nov - 18:59
When things get crazy.Malec Comme d'habitude, ne sachant trop quoi faire ni ou aller, le jeune nephilim enfonça ses mains dans les poches de son pantalon éternellement noir, avant de le rejoindre au  beau milieu de l'appartement, après avoir fermé la porte derrière lui. Bien sûr que non il n'aime pas ce surnom. Qui pourrait aimer une telle chose ? Pour un garçon bien entendu. Il pouvait être un soldat, tout ce que l'on veut mais pas un prince, et encore moins une princesse. Il ne fait pas partie de la royauté, même si sa famille fait partie de l'une des plus anciennes parmi les Shadowhunter. Il préfère être un guerrier, que quelqu'un portant une couronne sur la tête. Mais ce n'était qu'une blague, un sobriquet insolite comme aime en donner le sorcier, il a beau ne pas s'y connaître beaucoup dans les histoires de terrestres, il sait faire la part des choses quand même. Sauf pour le cheval, il a pas compris là.

-Je n'ai pas réellement la tête de l'emploi, je te l'ai déjà dit.

Clary pourrait être une princesse, elle qui leur a souvent fait des caprices pour pas grand-chose, si ce n'est avoir des problèmes. Izzy est une princesse pour Alec, sa petite princesse, même s'ils se prennent souvent la tête, c'est le rôle des frères et sœur. Bien quand ce moment, ils sont plutôt d'accord, la perte de Jace y est pour beaucoup malheureusement. Ils sont au moins sur le même niveau pour les risques à prendre afin de le retrouver. L'aîné des Lightwood secoue légèrement la tête, avant d'agiter un peu ses mains, comme toujours. Alec parle beaucoup avec ses mains..

-Ce n'est pas ça. Pour elle, cela semble impossible que Jace ait ignoré tout ce temps que Valentin était son père. Elle pense qu'il a été envoyé dans notre famille pour servir d'espion.

Valentin avait beau être un monstre, il doute franchement qu'il ait envoyé un gamin de onze ans, aller espionner les Chasseurs d'Ombres et lui faire des rapports. Il a beau être l'un des meilleurs Shadowhunters de leur génération, il se serait forcément fait attraper plus jeune. Dans le fond, Maryse est juste réellement blessée de la perte de son fils, et elle ne veut sans doute pas que les autres chutes avec lui. Comme eux ont manqué de le faire. Le brun fronce légèrement les sourcils, avant de hausser les épaules.

-Je sais qui est Jace et il n'est pas comme Lui. Il a beau avoir un peu changé au contact de Valentin, je sais qu'il ne nous trahira jamais et qu'il ne nous a jamais espionné. Je le connais mieux que personne, j'ai totalement confiance en lui... Je voudrais juste le retrouver avant que Valentin ne s'acharne trop sur lui.

Alec avait beau avoir choisi une fois la loi, contre son Parabatai, il ne refera pas ce choix une deuxième fois. Il sera sans aucun doute accusé de haute trahison, et comme Izzy, il risquerait de perdre ses runes et d'être envoyé parmi les terrestres, leur lien rompu à jamais. Pire encore, pour avoir suivi la folie de Valentin, comme ils semblent tous le penser, Jace pourrait être condamné à mort. C'est une chose à quoi Alec se refuse totalement, quitte à être contre l'enclave et les Accords cette fois. Il ne l'abandonnera pas, il lui a toujours confié sa vie, et inversement, il ne va pas l'abandonner maintenant.

-Justement, au sujet de le retrouver... Je pensais que tu pourrais peut-être nous aider...

Certes, ce n'était pas le but de la soirée, mais il pouvait bien lui demander ? Le jeune Wayland est réellement important pour Alec, leurs âmes n'en font plus qu'une, sans compter que c'est son frère. Il ne parle pas de le faire tout de suite, ce soir, s'il ne le souhaite pas, mais au moins en aborder vaguement le sujet. Quitte à le payer, ce n'est pas un problème. Le nephilim fini par retirer sa veste pour la poser sur le dossier du canapé, hochant vaguement la tête.


-Bien sûr.
©YOU_COMPLETE_MESS ♠ 719 mots ♠ Ouverture de RP



He's more than blood, he's my Parabatai.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Runes : 996
♦ Messages : 260
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
Family doesn't mean blood

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Dim 6 Nov - 22:13
Thing get crazy#MALEC
Le princesse restera dans un coin de ta tête, il sortira certainement à un moment ou un autre. Tu te fais confiance pour ça. Alexander t’explique que Maryse pense que Jace est un espion. Parfois, tu te demandes vraiment ce qui se passe dans la tête de la mère Lightwood. C’est un peu idiot comme réaction et tu supposes que si elle a laissé son fils se lier aussi profondément avec Jace, c’est qu’elle devait lui faire un minimum confiance, mais apparemment elle change d’avis beaucoup trop souvent pour être une femme de confiance. Il faut dire que tu n’apprécies pas forcément cette femme, tu l’as trouvé beaucoup trop dirigiste. Elle a préféré un fils adoptif qu’elle renie désormais. Pas très fiable comme personnalité, mais là n’est pas la question, tu tournes toute ton attention vers ton invité. Alexander est époustouflant, comme à son habitude et le plus magique c’est qu’il ne fait rien pour l’être. Le naturel lui va à merveille, il ne lui faut pas grand chose pour être magnifique, preuve en est sa tenue, un t-shirt et un pantalon noir et le tour est joué. Magnifique. « La confiance règne chez les chasseurs, c’est bon à savoir » on peut dire que ce sont tes préjugés qui parlent, mais pourtant tu ne fais qu’interpréter des faits. Rien de plus. Ils sont tellement obnubilés par leurs lois qu’ils ne laissent rien passer. Le moindre faux pas et vous êtes reniés. Tu t’en étais déjà rendu compte avec Isabelle. Il a suffit qu’elle affiche son amitié pour les créatures obscures et plus particulièrement son attachement à une fée pour qu’ils veuillent tous la mettre sur le bûcher. Tu ne comprends vraiment pas. C’est aussi pour ça que tu t’inquiète pas Alexander. Avec ce qu’il a fait au mariage, lui aussi a clairement prouvé son lien et son attachement à une créature obscure et pas n’importe laquelle, le grand sorcier de Brooklyn, celui qui affiche clairement son dégoût des anges. Pas très crédible pour un chasseur d’ombre. Avec l’arrivée fracassante du nouveau sbire de l’Enclave, t’as peur que ça lui retombe dessus et ça tu ne l’accepterais pas.

T’es content de voir que Alec ne se laisse pas embobiner par ceux qui se pensent au-dessus de lui et qu’il continue à croire en son meilleur ami. Encore une qualité que tu peux ajouter à la liste, il est loyal et c’est une qualité qui se perd en ce nouveau millénaire. Il te parle de l’inquiétude qu’il a envers ce que Valentin pourrait faire subir à Jace. Il n’a pas tort de s'inquiéter, Valentin a une réputation qui le précède partout où il passe et tu sais qu’il est prêt à tout pour arriver à ses fins. Il n’a même pas hésité à s’injecter du sang d’obscur pour être plus fort, lui qui prône la pureté des Nephilims. Comme quoi, il n’est pas bien différent de tous les dictateurs qui ont essayé de conquérir le monde. Il finira comme tous les autres, par se casser les dents et t’as hâte d’arriver à ce moment de l’histoire, tu commences à en avoir marre de tout ça. « Valentin ne prendra pas le risque de tuer son fils, si c’est ce qui t’inquiète. Par contre, de ce que j’ai entendu dire, il a de drôle de méthodes d’éducation » les mots sont sortis trop vite, tu n’as pas eu le temp d’y réfléchir et une fois sortis, tu te dis que ce n’est peut-être pas la bonne chose à dire pour rassurer ton vis-à-vis. « Mais ne t’inquiète pas, tout se passera bien » ouais, tu l’espères aussi. Même si tu n’as pas accroché avec Jace, tu as bien compris le lien qui unit Alexander et le blond. Rien que pour ça, tu espères qu’il sera retrouver vite pour enlever un poid des épaules de ton invité.

Tu prends un air boudeur quand il te demande si d’ailleurs, tu peux l’aider à le retrouver. « Oh je vois, tu es venu ici, juste pour que je t’aide à retrouver ton ami… je ne m’attendais pas à ça. » tu te doutais qu’il t’aurais posé la question, mais tu pensais qu’il attendrait de s’être installé avant de parler de ça. « Si ça ne te dérange pas, j’aimerais qu’on en discute plus tard. Pour une fois que tu viens ici sans obligations, je voudrais en profiter. Toutefois, si c’est vraiment ce que tu veux, je t’aiderai à le retrouver » t’es beaucoup trop gentil et tu ne sais pas dire non, ça te perdra un de ces jours, tu le sais. En attendant, t’as réussi à survivre jusqu’à maintenant, alors peut-être que tu pourras vivre encore quelques décennies. Tu décides de te rendre à ton salon, beaucoup plus agréable pour discuter que le hall d’entrée. Un nouveau sourire s’accroche à tes lèvres lorsqu’il accepte ta proposition de verre. C’est déjà ça, le début d’une bonne soirée. Tu te diriges vers ton bar où tu te mets à la confection d’un des cocktails dont tu as le secret. Il faut dire que t’es plutôt doué dans ce domaine. T’as eu le temps de t’exercer. Tu finis par offrir un verre à Alexander, le liquide est légèrement fumant, tu trouves ça drôle ce genre de petits effets. Ça change des trucs tout simple. Tu fais rarement dans la simplicité en fait. « J’espère que ça te plaira. » tu lèves ton propre verre « À une bonne soirée loin de l’Enclave » en voilà un beau programme. Un peu de tranquillité et de bonne compagnie. C’est tout ce dont tu as besoin. Ni plus. Ni moins. « En tout cas, je suis content de te voir ici » c’est vrai que c’est agréable de le voir ici, sans urgence à régler ni même d’autres shadowhunters qui viennent mettre leurs nez partout dans tes affaires. Tu n’aimes pas qu’on fouille chez toi, même si ce n’est pas voulu. T’as des objets plutôt puissant sur tes étagères. Des choses que tu collectionnes qui peuvent être largement dangereux. Heureusement, Alec n’est pas comme ça. Il n’est pas du genre à fouiller et il est plutôt respectueux de ton intérieur. Tu t’assieds dans le canapé. « Tu peux t’asseoir, toi aussi, tu sais. » bon, après s’il décide à jouer les statuts de dieux grecs dans ton salon, tu ne diras pas non. C’est une jolie décoration qu’un Alexander décoratif.

© GroggySoul ◊ 1078 mots
Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1994
♦ Runes : 1688
♦ Messages : 375
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :


«  Et l’Ange descendu du ciel donna à ses Élus de fabuleuses tablettes de chocolat.  » - Magnus Bane








Your love is the poison in my veines
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Dim 6 Nov - 23:14
When things get crazy.Malec Alexander ne peut pas en vouloir au sorcier de penser cela des nephilim. Beaucoup de Shadowhunters, pour ne pas dire les trois quarts de leur race, déteste les Créatures Obscures. Certains par peur de leurs puissances cachées, d'autres simplement parce qu'ils les jugent infectes de fouler la terre, puisqu'ils ont du sang de démon, et que leur placent et bien plus bas. Quoi qu'il en soit, cette guerre dure depuis bien longtemps, même si l'on peut plus parler de mésentente. Si à la base les Accords ont été créés pour unir plus ou moins tout le monde, il est clair que cela va plus dans le sens des Chasseurs d'Ombres.

Mais il ne faut pas toujours rejeter la faute sur les mêmes. Certes, les Shadowhunters ne sont pas blancs comme neige, mais pas mal de Créatures Obscures sont loin d'être innocentes. Comme les vampires, qui prenaient bien trop les Terrestre pour du gibier, avant que l'Enclave ne mette le holà. Pourtant, Alec n'est pas réellement d'accord avec les dires de Magnus.

-Nous avons confiance. Mais pas la génération avant nous. Ils ont connu l'Insurrection, certains y ont même participé... Avec le retour de Valentin, personne n'a confiance en personne, et ce n'est peut-être pas une si mauvaise chose... On avait confiance en Hodge et regarde où cela nous a conduits.

Pourtant, Alec à toujours une confiance aveugle en Isabelle et surtout en Jace. Si Valentin a pu trahir son lien de Parabatai, il sait que le blond ne le fera jamais. Même sans cela, leur lien de frère est beaucoup trop fort pour que Valentin puisse faire quoi que ce soit contre. Malgré tout, la loi reste stricte chez eux, et l'enclave ne plaisante pas avec cela. Maryse est une mère, froide et dure, certes, mais elle reste une mère. Si l'aîné des Lightwood est convaincu qu'elle aime quand même Jace comme son propre fils, et qu'elle souffre de sa décision, il sait qu'elle ne se rebellera pas contre la loi, pas après avoir frôlé l'exil quand ils ont suivi Valentin, la première fois. Elle ne voudrait pas voir le nom des Lightwood s'éteindre et devenir de simple Terrestres pour un seul Shadowhunter, même s'il s'agit de Jace.

Cette idée semble totalement grotesque pour Alec, qui est prêt à devenir terrestre si cela peut sauver la vie de son Parabatai. Ce serait extrême, lui qui déteste cette vie et qui a passé la sienne à se battre contre les démons, sans compter que se faire retirer ses runes est apparemment une expérience extrêmement douloureuse, pour le peu de fois où cela est arrivé, certain en a frôlé la mort... Son oncle, Max, le frère de Maryse, en a fait l'expérience quand il a choisi de vivre avec sa femme, une Terrestre.

Alors d'un côté il souhaite retrouver Jace, peu importe le prix, du moment que le blond est toujours vivant, et loin des griffes de Valentin, mais en même temps le chemin sera tout aussi difficile de l'autre côté. L'enclave ne sera pas dans les premiers à accueillir le jeune Wayland avec des banderoles de bienvenue. Dans les deux cas, son Parabatai risque gros, mais peut-être encore vaut-il mieux la deuxième situation. Son regard s'échoue sur le visage du sorcier, qui visiblement, à parlé beaucoup trop vite. L'aîné des Lightwood est loin d'être stupide. Jace lui a déjà raconté des histoires de son enfance, quand Valentin se faisait passer pour Michaël Wayland à l'époque. Et ce n'était pas le meilleur des pères, mais s'il peut en dire autant de Robert.

Non, il sait que Valentin n'est pas tendre. Il a trahi son Parabatai pour le pouvoir, c'est lui-même modifié de façon extrêmement dangereuse, massacré des centaines de personnes, aussi bien de sa race, de ses connaissances, que de ses ennemies, par avidité de pouvoir. Ce n'est pas un homme qui éprouve des sentiments. L'amour, la compassion, Alec doute franchement qu'il sache ce que c'est. Il sait bien que Jace n'est pas en train de vivre un rêve de réconciliation avec sa figure paternelle. Le nephilim serre la mâchoire, quelque seconde avant de vriller son regard dans le sien.

-Je sais qui est Valentin, et je sais qu'il a besoin de Jace en vie. Mais cela ne veut pas dire qu'il n'essayera pas de le briser. Jace est quelqu'un de fort... Mais face à la folie de valentin... Je ne sais pas dans quel état on va le retrouver si l'on tarde trop..

"Tout se passera bien", un mensonge que l'on raconte aux enfants. Alec est fort, même s'il s'inquiète. Il n'a pas besoin qu'on le materne ou qu'on lui raconte des mensonges, comme Izzy s'évertue de le faire pour "protéger" Clary. Ce monde n'est pas doux, rien ne se passe bien, ou très rarement. Ce n'est pas le monde des Terrestres où leur plus gros problème s'agit de leur voiture, ou d'une fuite d'eau. Une guerre s'approche, et ils ne savent même pas ce qu'ils risquent si jamais Valentin la gagne.

-Ce n'est pas ce que je voulais dire... Enfin, je ne suis pas venu simplement pour cela.

Forcément, comme d'habitude le brun avait été un peu bourrin en annonçant directement la couleur. Bien entendu qu'il souhaitait l'aide du plus puissant sorcier du coin pour retrouver Jace, mais il n'était pas venu uniquement pour cela. Il avait réellement envie de voir Magnus, pour des choses plus privées, mais l'occasion faisait qu'il pouvait lier les deux.

-Merci..., je ne te demande pas de le faire aujourd'hui, mais tu es l'une de nos plus grandes chances pour le trouver.

Le nephilim ne peut s'empêcher de se sentir un peu coupable, mais il ne peut pas passer un aide pareil. Bien entendu, il est content d'être en présence du sorcier, seul pour une fois, et à la base sans histoire d'affaire. La dernière fois qu'ils s'étaient retrouvés tous les deux ici, ils devaient régler une histoire avec Camille... Plus récemment, ils avaient vaguement parlé dans un des couloirs de l'Institut... Au sujet de Camille, encore une fois. Enfin en partie. Même s'il s'inquiétait pour Jace, il se devait de faire un peu la part des choses, et profiter ne serait-ce que quelques heures, de ce moment de répit. De toute façon, même s'ils trouvent la trace du jeune Wayland, ils ne pourront pas agir sans un plan.

Le jeune homme suit du regard Magnus qui se dirige vers le bar, afin de préparer deux boissons dont il a le secret. La dernière fin, c'était un peu relevé, à tel point qu'Alec avait fait une légère grimace, ce qui avait visiblement amusé le sorcier. L'aîné des Lightwood avait déjà bu de l'alcool dans sa vie bien entendu, mais il est loin d'être comme les Terrestres de son âge, à sortir tous les week-ends. Et puis, le demi-démon est quand même pas mal connu pour aimer les alcools forts. Le Shadowhunter récupère son verre, inspectant quelques instants la fumée suspecte qui vient effleurer tes doigts comme la brume au milieu de l'hiver, avant de revenir à son homologue, levant légèrement son verre à son tour, pour répondre à son toast.

Il ne s'en était pas rendu compte, mais avec toutes ces histoires, Alec se sentait oppressé à l'Institut, enfermé comme un lion en cage. Sans compter qu'il croisait le chemin de Jocelyn assez régulièrement. tout cela était un peu de sa faute quand même. Elle avait abandonné Jace, elle était ici, parce que le blond avait suivi Valentin... Il se doutait bien que l'inquiétude lui faisait penser des choses de façon un peu abusive, mais il avait besoin de coupables pour se sentir mieux. Ainsi, en dehors de l'Institut et des regards permanents, en la compagnie agréable de Magnus, il se sentait enfin le pouvoir de respirer librement.

-Je suis content d'être venu, aussi... On n'a pas réellement eu le temps de discuter de... tout cela, récemment.

Son verre à la main, il regarde le plus âgé s'installer sur le canapé, avant de le rejoindre à sa proposition. Malgré tout, cela lui rappelle le premier soir où ils avaient fini par boire un verre... Voir plusieurs en fait, toute la nuit durant quasiment. Même si à ce moment-là les choses commençaient à devenir compliqué, c'était toujours plus simple qu'à l'instant présent. Le chasseur d'Ombres porta son verre à ses lèvres, afin d'avaler une gorgée de l'étrange breuvage et dut bien admettre que c'était assez bon. Il passa sa langue sur ses lèvres, avant de lever à nouveau les yeux vers le sorcier.

-Tu étais sérieux toute à l'heure ? Quand tu parlais de distraction, de divertissement, tout ça.
©YOU_COMPLETE_MESS ♠ 1538 mots ♠



He's more than blood, he's my Parabatai.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Runes : 996
♦ Messages : 260
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
Family doesn't mean blood

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Lun 7 Nov - 0:15
Thing get crazy#MALEC
Alexander t’explique qu’avec le retour de Valentin personne n’a plus confiance en personne à l’Institut. « Et vous ne vous êtes pas dit que c’était là où voulait vous mener Valentin ? Si personne ne fait plus confiance en personne, le doute est beaucoup plus simple à installer et le chaos aussi. » C’est vrai ça, les chasseurs se méfient de leurs semblables. Isolé c’est beaucoup plus simple d’entrer dans l’esprit d’une personne et tu sais de quoi tu parles. Ils ne doivent pas connaître le dicton : l’union fait la force. Apparemment. Non. Tant pis pour eux, t’espères juste qu’ils ne vont pas aider Valentin a atteindre son objectif plus facilement. Les effets seraient dévastateurs et personne ne sera à l’abri des répercussions. Même toi. Tu n’y tiens pas. D’ailleurs, tu fais part à Alexander que Valentin n’est pas un enfant de choeur. Bien au contraire. Il y a quelque chose de brisé chez lui et c’est ce qui l’a mené à la folie. Il veut contrôler tout le monde et tu n’as jamais aimé être contrôlé. T’aurais envie de rajouter qu’il va forcément briser Jace. C’est la voie la plus facile pour atteindre son esprit et le rendre assez malléable pour le modeler à son image, mais tu le gardes pour toi. Tu ne veux pas inquiéter d’avantage ton invité. Ce n’est pas une bonne idée et puis, il semblerait que Jace est quelqu’un de fort d’après ces dires. Peut-être arrivera-t-il a se blinder jusqu’à ce que vous puissiez lui mettre la main dessus. Oui, vous, parce que tu te doutes bien qu’entre Alexander et Clary tu vas finir par être tremper dans cette histoire jusqu’au cou. Quand tu dis que ton loft est devenu un repère de Shadowhunters. Les choses ont bien changé depuis quelques temps. Tu ne sais pas si c’est une bonne ou une mauvaise chose. Peut-être un peu des deux, qui sait.


Quand il te voit bouder, il s’empresse d’ajouter que ce n’est pas pour ça qu’il est venu et tu ne peux t’empêcher de le trouver mignon à vouloir se justifier de la sorte. Tu peux comprendre ce qu’il ressent. Quand tu as perdu Ragnor t’aurais voulu pouvoir faire quelque chose pour le faire revenir parmi nous. T’as tellement été touché que tu as eu des hallucinations te montrant ton ami pendant un moment et t’es pas certain à cent pour cent qu’elles aient disparu. « Je peux comprendre que la situation t’inquiète et je t’aiderais à le retrouver et tu connais mon prix. » tu lui adresse un clin d’oeil. La dernière fois qu’il t’as demandé un service, tu lui avais demandé sa petite personne comme payement, mais il avait refusé. Peut-être que cette fois ça fonctionnera, même si en réalité, tu n’as besoin de rien. Tu lui rendrais tous les services dont il puisse avoir besoin s’il te le demandais. Tu te ramollis avec le temps, Magnus, ça devient un peu trop visible. Il te remerci d’avance quand tu acceptes de l’aider. Il doit vraiment y tenir à son Jace. Comment ne pas être sensible à un tel lien ? Plutôt difficile, contrairement à ce que l’on peut croire, ce n’est pas parce que tu as du sang de démon qui coule dans tes veines que tu n’as pas de coeur. Loin de là. Tu le caches bien, c’est tout. « Ravi de voir que tu reconnais mon talent. » c’est toujours agréable de l’entendre dans la bouche d’un autre. Pas que tu doutes de tes talents de sorcier. Non, à ce niveau-là, tu n’as pas de problème, mais c’est toujours bon de l’entendre d’un autre que toi.

Le deal mit sur la table, tu te diriges vers ton bar pour préparer un petit cocktail, histoire de changer un peu de sujet et de se détendre aussi. Alec en a besoin. Tu le vois fixer la vague fumée au-dessus du liquide de son verre. Tu savais que ça ferait son effet. On peut dire que c’est de la frime. Tu préfères te dire que c’est de la décoration. Certaines personnes aiment les parasoles, toi la fumée. Chacun son truc. « Tu peux y aller, ça ne va pas te manger » Si quelqu’un doit poser sa bouche sur le corps du beau chasseur, ça ne sera pas l’un de tes cocktails. Toi, par contre, tu ne diras pas non. Il faudrait être fou pour rater une occasion pareil, mais tu doutes que ça se produise tout de suite. Alexander semble trop sérieux pour se laisser aller à ce genre de petites distractions. Quoi que, avec la bonne dose d’alcool toutes les inhibitions s’envolent. Le Lightwood ne doit pas déroger à la règle. Vos verres tintent quand ils se rencontrent. Tu prends place dans ton canapé, tu prends tes aises. T’as bien l’intention de passer un bon moment en présence d’Alexander. S’il est venu jusqu’ici c’est qu’il en a envie aussi. Tu lui avoue que tu es heureux de le voir entre tes murs. Sa présence illumine tout de suite les lieux et ce n’est pas quelque chose de désagréable. Il t’avoue que lui aussi est content d'être là. Il te dit que vous n’avez pas eu l’occasion de discuter. Tu penches la tête légèrement sur le côté. Pas sur de comprendre de quoi il veut parler. « De quoi veux-tu que l’on discute ? »


Tu le regarde s’installer près de toi et tu ne peux empêcher un léger sourire d’habiter tes lèvres. C’est plus fort que toi. Rien que sa présence suffit à te faire sourire. C’est étrange comme sensation, mais c’est le genre de choses auxquelles tu peux t’habituer. Il goûte ton cocktail et tu scrutes sa réaction. Pas de grimace. C’est déjà ça. Tu sais qu’il n’a pas forcément l’habitude de boire des alcools forts, tu essayes d’y aller léger sur le dosage, mais au va dire qu’au fil des années tu as oublié le sens de la mesure. Ton palet est habitué aux excès. Il revient sur ce que tu as pu dire dans tes messages un peu plus tôt dans la journée. Apparemment ça l’a vraiment marqué. Il faudrait peut-être que tu fasses gaffe à ce que tu pourrais lui dire à l’avenir. Le second degré a l’air d’être difficile à comprendre pour le chasseur. « Te venir sauver sur mon cheval blanc ? Je serais venu, bien sûr. » le pire c’est que c’est vrai, s’il t’avait dit qu’il était retenu contre son gré ou quelque chose du genre, tu aurais été capable de faire un petit raid à l’Institut pour aller le chercher. Il paraît que t’es assez têtu dans certains domaines et tu n’aimes pas qu’on touche aux personnes que tu apprécies. Question de principes. « Pour les distractions, c’est vrai que je n’aime pas m’ennuyer. Le temps peut vite me sembler long. » après quatre cent ans, les secondes ont l’air de passer plus lentement quand tu es seul avec toi-même. « Et si tu n’étais pas venu, il aurait bien fallu que je trouve quelque chose à faire ce soir. Mais quelque chose me dit que tu as mal interprété mes propos, je me trompes ? »  au vue de sa tête, t’as tapé juste, mais tu ne sais pas ce qu’il a compris. « Tu pensais que j’allais faire quoi sans toi ? » t’as bien envie de savoir ce qui se cache dans la tête d’Alexander, ça doit être plutôt intéressant.
© GroggySoul ◊ 1242 mots
Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1994
♦ Runes : 1688
♦ Messages : 375
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :


«  Et l’Ange descendu du ciel donna à ses Élus de fabuleuses tablettes de chocolat.  » - Magnus Bane








Your love is the poison in my veines
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Lun 7 Nov - 1:18
When things get crazy.Malec Tout le monde pensent connaître les enfants de l'Ange, les pensent si prévisibles, mais en vérité, ils ignorent beaucoup de choses à leurs sujets.

-Bien sûr que si, mais quand on événement tel que l'Inssurection tombe sur vous une première fois, les gens deviennent nécessairement méfiant. Surtout envers nous je pense... Comme mes parents ont déjà fait partie du Cercle une fois, tu te doutes bien qu'ils sont sur la liste de l'enclave... Sans compter que c'est leur fils adoptif qui s'est enfui avec Valentin. Et que leur fils aîné est son Parabatai.... Admet que ça ne donne pas très envie aux gens de nous faire confiance...

Sur ce coup-là, c'est un peu de la faute de Maryse et Robert, mais on ne peut pas effacer le passé. Si Alexander était déjà sous les projecteurs avec sa révélation choc à son propre mariage, il l'est un peu plus maintenant. Tout comme Izzy et Clary. Alec ne peut pas leur en vouloir, sa réaction aurait sans doute été la même. Elle a été pareille quand il a appris que Clary, cette rouquine sortie de nulle part était la fille de valentin...Cela dit, il ne l'a connu pas. Pas mal de personnes connaissent les Lightwood, et ce n'est peut-être pas une bonne chose... Les Lightwood sont pour l'honneur, la grandeur de leur nom... cela peut porter à préjudice, ou tout le contraire. Maintenant, il faut qu'ils trouvent un moyen pour tromper la vigilance de tout le monde, y compris de ses parents, afin de trouver un moyen de sortir le jeune Wayland de là. Ce qui serait loin d'être facile, mais pas impossible.

Ces derniers temps, Alec préférait ne pas être trop seul cependant, cela lui évitait de trop penser à ce que Jace pouvait subir au même moment. Il savait qu'une fois qu'il aurait retrouvé son Parabatai, il ne serait plus le même, c'était évident, cela faisait une semaine déjà. En une semaine, il a eu le temps de subir bon nombre de choses que peu de personnes auraient probablement vécue. Alors bien sûr, quand avec son manque de tact habituel, il remarque que le sorcier semble blessé d'être venu uniquement pour quémander son aide, le nephilim s'empresse de lui faire comprendre qu'il n'est pas venu juste pour ça. Son prix... Bien entendu, une légère rougeur vient colorer ses joues, mais il ne se défile pas cette fois, et garde son regard fixé dans le sien.

-Ton prix sera le mien.


Cette fois, il n'a aucune promesse à honorer, si ce n'est protéger Jace. Mais c'est plus que cela. Il n'est plus fiancé, et la moitié des Shadowhunters savent à présent les préférences du fils Lightwood. Alors oui, si Magnus souhaitait toujours qu'Alec soit son "prix", c'est presque avec un plaisir non feint qu'il allait s'y plier. Le plus important, c'était qu'il accepte de l'aider à retrouver son Parabatai. Le temps devenait présent, mais il avait encore un peu de marge, peut-être... La chose certaine, c'est qu'une fois qu'il l'aurait plus au moins localisé, il leur faudrait un sacré plan solide, pour échapper à l'Enclave, débarquer dans la planque de Valentin, et tenter de tous s'en sortir vivants. Un jeu d'enfant.

-Je ne suis pas le seul à reconnaître que tu es doué en magie.

ça pour le reconnaître, il avait même réussi à s'afficher devant Lydia en ne sachant retenir sa langue ", Magnus, est assez magique", vraiment cette phrase restera dans le B.A des plus grosses âneries qu'il a pu sortir dans sa vie. Mais bon, la jeune Branwell voue presque un culte pour le sorcier de toute manière, alors cela était passé plus ou moins inaperçu. Même si maintenant elle doit comprendre bien des choses. C'est une femme intelligente. Finalement, le demi-démon s'est mi à la tâche, afin de leur préparer deux cocktails, à l'allure suspecte. À tel point que l'aîné des Lightwood prit son temps pour inspecter cette étrange fumée qui semblait s'enrouler autour de ses doigts. Son regard remonte sur le visage du sorcier suite à sa réflexion, et un vague sourire étire le coin des lèvres du plus jeune..

-J'espère bien.

Tandis que Magnus s'installe sur son canapé, le Chasseur d'Ombre prit encore quelques secondes pour regarder avec un certain intérêt la fumée étrange digne d'un brouillard miniature, avant de s'intéresser à nouveau au sorcier, avec un certain malaise.

-ça... j'veux dire... toi et moi...

Il avait manqué de dire "nous", mais est-ce qu'il pouvait placer ça dans la conversation ? C'est affolant comme il peut être autorité et sûr de lui lors de missions, mais dès qu'il s'agit d'une relation... Amoureuse, il perd pied, ne sait plus comment dire les choses, à va jusqu'à manger la moitié de ses phrases. Il faut dire aussi que Magnus est quand même impressionnant, toujours si décontracté. C'est un jeu auquel il joue depuis bien longtemps aussi... Alors qu'Alec est assez novice, même après 22 années sur Terre. Finalement, l'aîné des Lightwood rejoint quand même son hôte et va s'installer à ses côtés sur le canapé.

Le jeune homme finit par tremper légèrement ses lèvres dans le breuvage, et il a la bonne surprise de constater que c'est assez bon, et pas aussi fort que la dernière fois. Il prend quelques instants, en attendant la réponse du sorcier, pour jouer avec la fumée de son verre. Son regard se vrille de nouveau dans le sien, quand il parle des messages. Car cela l'a quand même tracassé toute la journée. Lui qui n'était déjà pas d'une humeur très accueillante, il avait plus ou moins rembarré tout le monde. Ses sourcils se froncent quand il parle à nouveau de cette histoire de cheval.

-C'est quoi cette histoire de cheval ?

Ne le traitait pas d'inculte, les histoires de princes et de princesses Terrestre, Alec ne connaît pas, cela ne fait pas partie de sa culture. tout comme les stars, les films et autres distractions typiques des Mundanes. Il n'a pas réellement le temps, ni l'envie pour ça. Chacun son éducation dirons nous. Lui a six ans, il avait des livres de démonologie, sur la mythologie, la maîtrise des armes, et pas des contes de fées. Ses réponses lui tombent dessus comme une enclume. Si lui-même est assez peu délicat et toujours franc, pour le coup, il aurait bien aimé que le sorcier prenne des gants, ou bien qu'il lui dise ça bien avant. De nouveau il détourne les yeux pour les fixer sur ses mains qui entourent le verre.

Mal interprété ses propos ? Avec un brin d'espoir qu'il ne soupçonnait pas, le nephilim tourne de nouveau la tête vers lui. Est-ce qu'il se serait réellement trompé ? Magnus plaisantait-il réellement, comme lui avait suggéré Isabelle ? Alec n'est pas sûr d'aimer ce genre de plaisir. Lui est honnête, peut-être un peu trop si l'on en croit l'avis de sa soeur, quand il dit quelque chose, c'est la vérité, ce qu'il pense... Alors nécessairement, quand le sorcier lui avait parlé de se trouver une nouvelle "distraction", en suivant la conversation, il en avait conclu qu'il passerait sa soirée avec quelqu'un d'autre. D'où le fait qu'il se soit énervé...

-Ben.. Je pensais, je ne sais pas... Que tu allais simplement trouver quelqu'un d'autre. Quelqu'un de sans doute plus passionnant.

Peut-être qu'au milieu de toute cette pagaille, les paroles de ses parents lui son revenu en mémoire. Comme quoi Magnus était un coureur de jupons. Il le savait, et il savait aussi qu'il était loin d'avoir une quelconque expérience de ces choses, alors forcément, pour lui cela ne semblait pas impossible qu'il trouve une quelconque créature plus aventureuse sur ce terrain-là que le nephilim.

©YOU_COMPLETE_MESS ♠ 1363 mots ♠



He's more than blood, he's my Parabatai.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Runes : 996
♦ Messages : 260
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
Family doesn't mean blood

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Lun 7 Nov - 3:33
Thing get crazy#MALEC
Tu te contentes de hausser les épaules quand il essaye de t’expliquer que la méfiance vient du fait que ses parent aient fait parti du cercle lors de l'Insurrection et qu’en plus de ça, Jace fait aussi parti de leur famille. C’est vrai qu’il accumulent les bourdes. Tu dois bien l’avouer. Malgré tout, tu as toujours un petit problème avec le fonctionnement des Chasseurs d’Ombres. « Si tu le dis, tu connais mieux vos habitudes que moi.  » t’as eu l’occasion de rencontrer plusieurs chasseurs d’ombres au long de ta longue vie, peu t’ont fait bonne impression. Beaucoup trop prétentieux à ton goût. Tu n’as jamais aimé qu’on se pense au-dessus de toi et surtout pas qu’on vienne t’utiliser sous prétexte que tu ne sers qu’à ça. Alec est différent sur ce point. Vraiment. C’est le premier chasseur que tu rencontres qui n’a pas l’air de te traiter comme un demi-démon, mais comme une vraie personne. Ce qui est assez rafraîchissant.

Tu préfères passer à un autre sujet, discuter tes coutumes des Nephilims n’est sûrement pas une bonne idée et tu ne tiens pas à ce que ce petit entretiens finisse en dispute. Non, tu as envie de passer un bon moment avec Alexander. Toutefois, il faut avouer que quand il t’as demandé ton aide pour trouver son ami, presque tout de suite en arrivant, tu as été déçu. Sur le coup, tu t’es dis qu’il n’était pas bien différent de ses semblables et qu’il ne venait te trouver uniquement parce qu’il avait besoin de tes services. La sensation n’a pas forcément été agréable. Heureusement, il s’est rattrapé tout de suite et tu as préféré lui laisser le bénéfice du doute. Il est quelqu’un de franc qui a tendance à préférer la franchise au mensonge. C’est aussi ce qui te plaît chez lui. Il est parfois un peu trop direct, mais pas méchant. Il désespère juste de retrouver son parabataï et te fait suffisamment confiance pour te demander ton aide. Tu t’es rapidement radouci en lui promettant ton aide. Après tout, si tu es en mesure de l’aider, tu dois le faire. Un mince sourire éclaire ton visage lorsqu’il te dit que ton prix sera le sien. Pourtant, il sait ce que tu réclames, mais on dirait que ça ne le dérange plus. Tu l’admires un instant avant de lâcher simplement. « Intéressant » la demande de paiement est plus pour la forme qu’autre chose, parce que tu sais que comme son arque tu n’iras réclamer aucun dû. Si t’acceptes de l’aider, ce n’est pas pour recevoir autre chose en retour, c’est juste pour la tranquillité d’esprit de le savoir plus heureux. Et même si tu ne l’avouera certainement jamais, tu serais prêt à te damner pour rendre Alexander Lightwood heureux. Tu ne pourrais pas l’expliquer et tu ne sais pas d’où ça te vient, mais ce sentiment habite ta poitrine depuis que ton regard a rencontré le sien. C’est quelque chose de fort et d’insensé, mais tu n’as jamais été connu pour être sensé de toute façon. Il te parle de ta reconnaissance magique. Il n’est peut-être pas le seul à reconnaître ton talent certain pour l’art de la magie, mais il est le seul chasseur à oser le dire à haute voix. Ce qui est plutôt agréable. Travailler pour les chasseurs d’ombres est plutôt lucratif, mais la reconnaissance ne fait pas parti des pourboires, ils pensent que tes talents leurs sont acquis. Alec ne pense pas la même chose et c’est grisant. Il faut quand même que tu te concentres sur la suite de la conversation au risque de le vexer en lui faisant croire que tu ne t’intéresses pas à lui.

Ton verre en main, tu t’installes confortablement pour bien commencer la soirée, quand Alec te dit qu’il veut discuter. Quand quelqu’un comme lui parle d’une discussion ce n’est pas très souvent bon signe, mais tu acceptes d’aborder tous les sujets avec lui. Malgré tout, il te surprend un peu avec son choix de sujet. Lui et toi. Il fallait s’en douter qu’il faudrait aborder ce sujet a un moment ou un autre après le baiser lors de son mariage, puis Camille et tout le reste. L’histoire est un peu flou. Toi, ça ne te dérange pas plus que ça, comme le prouve la fumée au-dessus de ton cocktail, tu aimes les choses brumeuses, mais tu te doutes bien que ce n’est pas le cas de ton vis-à-vis. « Et que veux-tu savoir à propos de nous, Alexander ?  » tu aimes l’appeler par son prénom, sans abréviation, tu n’as pas manqué de remarquer que tu es l’un des seuls à le faire et ça te plaît. Tu te démarques des autres et lui prouve que tu ne veux te cacher derrière aucune familiarité, que tu n’emprunte aucun raccourcis avec lui. Bien au contraire. Tu prends le temps d’être avec lui. Tu ne peux t’empêcher de l’observer te rejoindre. T’adores sa façon de se déplacer dans l’espace. Ce n’est pas difficile, tu ne te lasses jamais de l’observer de toute façon. Vient le moment d’aborder votre petit échange de messages, un peu plus tôt dans la journée et tu ne peux t’empêcher de rire lorsqu’il te demande ce que c’est que cette histoire de cheval. Décidément il a le chic pour te faire rire. « Dans les contes terrestres, les princesses se font souvent sauvé par des princes et les princes ont des chevaux. Donc tout à l’heure, je te proposais de venir te secourir. » puis t’aimes ce genre de références terrestres, ça te rattache à un monde auquel tu as appartenu longtemps, mais tu aurais du penser au fait que le Lightwood ne devait pas connaître ce genre de contes. Les seuls contes qu’on doit leur raconter enfants, c’est ceux à propos de leur ange, pas de princes ou de dragons là-dedans. Puis vient le passage sur ton envie de distraction et tu vois bien que ça le met à l’aise. Il faut dire que vu sa réaction, il aurait fallu être aveugle pour ne pas s’en rendre compte et au dernière nouvelle, tes yeux vont bien. Malgré tout, tu essayes de comprendre ce qui ne va pas, ce qui le perturbe autour pour essayer de le rassurer ou au moins lui expliquer. Tu te contentes de l’interroger simplement. Tes yeux le détaillent en attendant sa réponse. Sur le coup, tu te retiens de rire lorsqu’il t’explique ce qu’il a compris. Tu te retiens de rire, parce que tu ne veux pas qu’il pense que tu te moques de lui. Le vexer davantage ne serait certainement pas une bonne idée. Cependant, tes pupilles doivent briller sous cette révélation. Tu te redresses pour lui faire face et te rapprocher de lui. « Tu penses vraiment que je serais capable de te faire une chose pareille? Aller voir ailleurs, juste parce que tu m’aurais refuser un rencard ? » tu scrute son visage avant de reprendre « Ce n’est pas parce qu’on t’as dis que les sorciers n’étaient pas dignes de confiance que tu dois généraliser. J’aime m’amuser, c’est vrai, mais jamais je ne te ferais un coup pareil » tu sais aussi que ta réputation te précèdes et tu doutes que Maryse se soit retenu pour en faire part à son fils. Tu ne peux pas lui en vouloir de douter. « Puis, trouver quelqu’un de plus passionnant que toi, ce n’est pas possible, Alexander. » tu lui adresse un sourire charmeur, malgré tout tu ne mens pas. Ta vie semble beaucoup plus lumineuse quand il est à tes côtés, ce qui a tendance à rendre les choses beaucoup plus fades quand il n’est pas là, alors oui, il est certainement la personne la plus passionnante que tu n’es jamais rencontré. Même dans ton esprit tu trouves ça niais, mais c’est pourtant bel et bien la vérité, inutile de nier. Alexander a illuminé ta vie depuis qu’il y a fait son apparition, il a ravivé certaines couleurs que tu pensais disparu. Ta main vient doucement caresser sa joue, tantôt dans un mouvement d'apaisement, tantôt par envie de toucher sa peau si parfaite. « C’est avec toi que j’ai envie de passer cette soirée, nul autre personne aurait pu te remplacer. » même pas une dizaine de fées pour dire. Tu dois t'encroûter en vieillissant. À moins que ce ne soit autre chose.
© GroggySoul ◊ 1390 mots
Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1994
♦ Runes : 1688
♦ Messages : 375
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :


«  Et l’Ange descendu du ciel donna à ses Élus de fabuleuses tablettes de chocolat.  » - Magnus Bane








Your love is the poison in my veines
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Lun 7 Nov - 11:21
When things get crazy.Malec Il valait mieux ne pas épiloguer cent ans sur les Chasseurs d'Ombres. De toute façon ils ne seront probablement jamais d'accord là-dessus. Bien qu'Alec puisse concevoir que beaucoup d'enfants de l'Ange sont restés sur de mauvais thermes avec les Créatures Obscures, beaucoup sont aussi ouverts d'esprit. Peut-être trop d'ailleurs, m'enfin. Ce n'est pas lui qui allait faire la leçon. Quoi qu'il en soit, il n'ajouta rien d'autre et le sujet resta clos. Qu'y avait il a dire de toute façon ? cela faisait beaucoup trop de "coïncidences" négatives vis-à-vis de sa famille. Ils passeront au-dessus de ça, comme toujours, en restant ensemble. Si ses parents souhaitent prendre un autre partie, et bien qu'il le fasse. Mais qu'ils ne viennent pas appeler cela une famille.

L'aîné des Lightwood n'a pas hésité un instant à accepter la demande de "paiement" du sorcier, de toute façon il ne fait gratuitement, c'est connu... Sauf pour eux ces derniers temps. Même si son arc et ses flèches sont censés être à Magnus, il les gardes à l'Institut et dans le fond, il sait qu'ils lui appartiennent toujours. Le sorcier à juste voulut faire croire qu'il le faisait payer.. Dans le fond, s'il devait être la monnaie d'échange, cela ne le dérangeait plus, au contraire. Il ne se traite pas d'objet, il sait bien que le demi-démon voit bien au-delà de cela, et dans un sens, cela veut dire qu'il le veut réellement, Nan ?

Une vague rougeur vient orner ses pommettes quand il murmure presque que cela est intéressant. Comme une biche prit entre les phares d'une voiture, il détourne un instant le regard. C'est étrange comme parfois, simplement en le regardant, en prononçant quelques mots, il arrive à faire accélérer le rythme cardiaque d'Alec, de réchauffer la pièce et d'éveiller son imagination. Par l'Ange, il reste un homme, sans doute, ignorant dans ce thème-là, mais justement ce n'est pas pour l'aider. Debout comme un piquet, son verre à la main, le nephilim fixe avec attention le sorcier qui s'est installé d'une façon gracieuse, comme toujours, dans son grand canapé. Il n'avait pas prévu que le demi-démon le pousse autant. Il pensait qu'il aurait de suite compris et lui aurait expliqué où il en était, mais visiblement, il souhaitait l'entendre de la bouche du jeune homme. Prenant son courage à deux mains, il se lance à l'eau, après tout le sujet est déjà sur la table..

-Où est-ce qu'on en est... ? Est-ce qu'ont... Est-ce que l'on sort ensemble ? Je veux dire... Avec Camille... Est-ce que, tu as changé d'avis ?

Après tout, Alec lui-même lui avait donné raison à un moment. Il ne pouvait s'imaginer la douleur qu'il a pu ressentir au fil des siècles, en regardant les gens qu'il aime vieillir puis mourir. A-t-il envie de subir cela avec le Shadowhunter ? Sans compter que les Chasseurs d'Ombres ont plutôt tendance à mourir jeune. Peut-être même qu'il ne verra pas l'année prochaine avec toute cette histoire avec Valentin. C'est un peu ça aussi qui pousse le nephilim, qui l'enflamme quand il y pense. Il lui reste peut-être si peu de temps. Maintenant que le sorcier à commencé à le sortir de sa coquille, il ne veut pas abandonner sa famille, mais il ne veut pas passer à côté de ça non plus..

Finalement, il décide de rejoindre son hôte sur le canapé, nan sans avoir eu l'impression de brûler sous le regard scrutateur de Magnus. Installé sur le fauteuil, il joue quelques instants avec son verre, avant d'enfin lui demander à quoi il fait référence avec son cheval. Parce qu'il a bien vu un chat, mais pas de chevaux. Cela dit, venant de Magnus, rien ne l'étonnerait réellement. Visiblement, le Chasseur d'Ombres à dit une énormité, car le sorcier se met à rire, faisant hausser un sourcil interrogateur au jeune homme. Qu'est-ce qu'il y a de si drôle ? Soudain la lumière se fait et il comprend mieux. Son histoire de princesse, tout cela.

-Oh. Ok, je vois.

Sur le moment, Alexander se sentait un peu stupide, mais il ne pouvait pas deviner non plus ! cela semble un peu idiot, pourquoi un "sauveur" aurait nécessairement besoin d'un cheval ? Bref, encore une fois, il ne va pas s'étendre sur l'esprit étroit des Terrestres et garde cette référence dans un coin de sa tête pour avoir l'air moins idiot la prochaine fois qu'il lui sortira. En viens le sujet fâcheux. Ces SMS avaient trotté dans la tête du Shadowhunter toute la journée et il avait bien manqué de ne pas venir à cause de ça. Il avait été d'une humeur massacrante, et Izzy et Clary en avaient fait les frais. Sans compter sa mère qui ne cesse de lui rabâcher que Jace n'est pas de leur sang. Bien entendu, sa sœur cadette ne l'avait pas laissé tranquille et avait vite découvert pourquoi son frère mettait autant d'énergie à descendre tout le monde. C'est un peu grâce à son analyse qui a semé le doute en lui qu'il est finalement venu.

Son visage se tourne de nouveau vers Magnus, quand celui-ci s'approche de lui. Ses yeux se vrilles dans les siens, qui semblent un peu amusés, attendris presque par la jalousie, voir la stupidité, du nephilim. Alec est parfois chamboulé par ce qu'il peut voir à travers les émotions du sorcier. C'est tellement nouveau, il n'avait jamais pensé qu'un jour quelqu'un le regarderait de cette manière. Il ne répond pas à sa question, parce qu'il n'y a pas de question juste, que des réponses qui blessent. Oui, oui il y avait vraiment cru. Car personne avant lui ne c'était intéressé à sa personne de cette manière, tout le monde voyait Jace, et cela lui avait toujours convenu. Sans compter que le demi démon n'appréciait pas réellement les nephilim et il était clair qu'il aimait encore moins sa mère, alors quelques secondes il a pu penser qu'il était simplement un moyen d'énerver Maryse.

Pourtant, quelque chose se serre en lui quand il lui assure qu'il ne lui n'aurait jamais fait ça. La sincérité sur son visage le frappe, alors que son cœur manque un battement. Il a l'air tellement sérieux, que ça le perturbe. Son air charmeur en rajoute une couche quand il finit par lui dire que personne n'est plus passionnant que lui. C'est sûr qu'il n'a pas de quoi s'amuser. Lui qui peut être si sérieux, franc et sûr de lui, et d'un coup en présence du sorcier devenir aussi maladroit qu'un simple mandane et perdre la moitié de ses mots. Ses yeux se ferment une poignée de secondes quand la chaleur de sa main vient se répandre sur lui comme une trainé de poudre alors qu'il la pose contre sa joue. Ce contact. Ils ne l'avaient pas eu depuis qu'ils s'étaient embrassés au mariage d'Alec. Le nephilim ne c'était pas rendu compte à quel point cela lui avait manqué, à quel point il en avait envie.

Ses paupières s'ouvrent à nouveau pour plonger directement dans les yeux d'une profondeur trouble de son hôte. Alors que le jeune homme avale avec difficulté sa salive, devant cette avalanche de sentiments qui se déclenche en lui, espoir, joie, désemparement, soulagement... Sa langue glisse entre ses lèvres dans un tic habituel non contrôlé, alors que ses yeux font la navette entre la bouche attirante de Magnus et ses yeux. Finalement, l'aîné des Lightwood se penche légèrement, et comble les quelques centimètres qui les séparent pour venir embrasser maladroitement le sorcier.

C'est différent, à son mariage, il était sous le coup de l'adrénaline. Il l'a fait sans réfléchir. Aujourd'hui, c'est un peu la même chose, même si cette fois il a totalement conscience de ce qu'il fait. Ce n'est l'histoire que de quelques secondes, mais il prend son temps avant de s'écarter. Cela lui semble la meilleure réponse possible. S'éloignant juste assez pour pouvoir admirer ce visage d'Orient, il finit par sourire légèrement.

-Je vais essayer de ne pas être trop nul alors..

©YOU_COMPLETE_MESS ♠ 1444 mots ♠



He's more than blood, he's my Parabatai.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Runes : 996
♦ Messages : 260
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
Family doesn't mean blood

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Lun 7 Nov - 15:50
Thing get crazy#MALEC
Les sujets de conversations s’enchaînent et tu préfères laisser de côté celui des manques de confiances des Nephilims. C’est bien trop houleux et tu ne veux pas te disputer avec lui. Autant éviter certaines conversations, surtout en début de soirée. Ce n’est le moment de tout gâcher. Peut-être que plus tard, avec l’alcool qui délie les langues, les choses seront plus faciles à dire et à entendre. Tu préfères donc lui assurer que tu l’aider pour retrouver Jace, le moment venu. Il accepte ton offre et forcément, ça te fait sourire. Il y a encore de ça quelque jours, il avait refusé ton offre et avait préféré te troquer son arc et ses flèche, son arme fétiche. Bon, finalement, tu ne lui a pas pris et tu as fais mine de lui demander de les garder pour toi, mais tu sais très bien que tu ne les lui demandera jamais. Ça va à l’encontre de tes principes. Il est d’usage que les sorciers soient rémunérés pour leurs services. Seulement, avec Alexander tu n’y arrives pas. Tu ne veux pas qu’il te soit redevable. Ça te fais juste plaisir de l’aider. Ça doit être ça, ta rémunération. Différent de ce dont tu as l’habitude. Pourtant, pas des plus désagréable. Au contraire. L’argent n’est rien comparé au sourire du Lightwood.

Il veut parler de votre relation ou du moins, de ce qui se passe entre toi et lui. Forcément. Le sujet devait arriver sur le tapis a un moment ou un autre. Un petit sourire attendri se dessine sur tes lèvres lorsqu’il te demande si vous sortez ensemble, bien vite balayé par l’évocation de Camille. Décidément, elle ne te lâchera jamais celle-là et ça commence à te saouler un peu et pas de la façon que tu préfères. Alexander est d’une fraîcheur déconcertante. Tu aimes sa franchise et sa façon d’être toujours aussi direct. « Je ne vois pas ce que Camille vient faire dans cette histoire. Elle fait partie de mon passé et je n’ai pas l’intention de la faire revenir dans mon présent si c’est ce qui t’inquiète. » elle a bien trop joué avec toi, pour que tu puisses avoir envie de la faire revenir dans ta vie. Tu n’es pas si maso que ça. Pourtant, le sujet Camille a vraiment l’air de préoccuper Alec et tu ne comprends pas vraiment pourquoi. S’il devait commencer à être sur ses gardes avec l’ensemble de tes ex, il risque de ne pas se détendre beaucoup. T’en as connu des gens en quatre cent ans de vie. Camille n’est plus une menace pour lui, bien au contraire. Cependant, tu ne pourras jamais effacer votre passé commun, c’est ancré dans ta vie à jamais. « Pour le reste, tu te sens capable de sortir avec un sorcier ? » un petit sourire accompagne ta question, mais elle n’est pas tout à fait anodine. Tu sais que les chasseurs n’aiment pas forcément se mélanger aux autres espèces. Isabelle en a déjà payé le prix. Son amour pour une fée a failli lui être fatal. Et tu ne veux pas imposer le même poids à l’ange dressé devant toi. Toi bien sûr ça ne te pose aucune problème, tu n’as jamais suivre une règle, alors ce n’est pas maintenant que ça va commencer. Tu tiens à lui, bien plus que tu ne voudras jamais l’admettre, assez pour faire passer son bien-être avant tout le reste, avant toi-même.

Tu finis par être obligé de lui expliquer cette histoire de princesse et de cheval blanc. Tu n’as pas pensé à l’éventualité qu’il ne connaisse pas les contes de fées terrestres. D’ailleurs, il n’y a pas vraiment de fées dans leurs contes, c’est bête de les appeler comme ça. Les chasseurs d’ombres ne sont pas très au courant de la culture terrestre. Bien trop obnubilés par leur propre culture, ils ont tendance à se fermer à toutes les autres. Ce qui est plutôt dommage, il y a deux trois coutumes que tu apprécies particulièrement chez les fées, mais là tu t’égares. Malgré tout, tu n’es pas vraiment certain qu’il comprenne la subtilité de ta proposition. Il ne voit qu’une blague et un nouveau surnom débile là où se cache une promesse dangereuse. Tu lui a tout simplement proposé de te mettre entre lui et l’Enclave si jamais il venait à en avoir besoin un de ces jours. Ce n’est pas le genre de propositions que tu fais à tout le monde, même pas pour une bonne rémunération. Tu ne l’as jamais faite à personne, quand t’y repenses. Seulement, lui ne voit qu’une énième blague de ta part et tu préfères garder l’autre interprétation pour toi. Tu n’as pas envie de rejouer un mauvais remake de Roméo et Juliette. Alec serait Juliette, bien sûr.

Tu n’arrives pas à te retenir plus longtemps et t’es obligé de le toucher quand il te fait part de ses craintes par rapport à tes messages. Tu trouves ça touchant, sa peau est chaude sous tes doigts et t’éléctrise. La sensation est douce son ton épiderme. Tu te contentes de lui dire qu’il n’a rien à craindre, que tu n’as pas l’intention de lui faire de mal et t’as peut-être jamais été aussi sincère envers lui, parce que c’est vraiment ce que tu ressens au fond de toi. Ce besoin de le protéger, de le rendre heureux. Tu ne prendrais pas le risque de le trahir et de le perdre. T’es quand même légèrement surpris lorsqu’il prend l’initiative de venir presser ses lèvres contre les tiennes. Tes doigts glissent un instant dans son cou. Sa maladresse se fait ressentir dans le baiser, mais tu ne lui en tiens pas rigueur. T’en avais tellement envie que tu veux bien fermer les yeux là-dessus. Le baiser fini par prendre fin et il s’éloigne légèrement, t’assurant qu’il fera du mieux qu’il peut pour ne pas être nul. Tes doigts quittent doucement sa nuque. « Je te fais confiance pour ça » il n’y a pas de raison que ça en soit autrement. « Puis la prochaine fois, au lieu de bouder, dis-moi directement ce qui te tracasse » tu viens déposer un léger baiser sur ses lèvres avant de t’éloigner à nouveau, tu ne doutes pas qu’il a dû gamberger une bonne partie de la journée. Il est comme ça le Lightwood. « Je sais écouter parfois » et pas uniquement le son de ta voix. Derrière tes airs volages et ton mur de paillettes, tu es quelqu’un de sensible, capable d’aider les autres et de les écouter, mais ça il ne faut pas le répéter trop fort. Tu risquerais de briser ta réputation.
© GroggySoul ◊ 1110 mots
Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1994
♦ Runes : 1688
♦ Messages : 375
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :


«  Et l’Ange descendu du ciel donna à ses Élus de fabuleuses tablettes de chocolat.  » - Magnus Bane








Your love is the poison in my veines
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Lun 7 Nov - 16:42
When things get crazy.Malec Les sujets de conversations sérieuses prennent bien rapidement le pas sur le reste. C'est épuisant, parfois. Alec se dit qu'il aimerait bien une ou deux journées, normal, sans gros tracas, un peu comme ils avaient avant le retour de Valentin. Hormis son amour à sens unique et les soufflantes qu'il se prenait pour Jace et Izzy, le reste semblait tellement calme, et bien souvent le nephilim se dit qu'il aimerait bien retourner quelques semaines en arrière.

Tout c'est enchaîné tellement vite, que, parfois, il a l'impression d'être à court du souffle. Que tout cela était des années en arrière. Alors, il s'arrête, et réfléchit encore, se sortant d'une situation pour retourner dans une autre, sans jamais en voir la fin. Il n'a jamais autant envié les Terrestres et leurs problèmes futiles. Si seulement il pouvait claquer une porte et laisser ses problèmes derrière une journée. Juste passé du temps à rire avec les gens qu'il aime, simplement. Mais ce n'est pas encore le cas. Car si le sujet des enfants de l'Ange est bouclé, un autre, tout aussi épineux vient sur la table. Pour faire un thème large : leurs relations. L'aîné des Lightwood écarte dans un geste d'impatience sa mèche de cheveux, avant de soupirer.

- ça n'a rien à voir avec Camille, mais plus avec ce qu'elle a dit. On en a vaguement parlé la dernière fois, mais tu devais aller t'occuper de la mère de Clary alors..

Même s'il est clair que Camille reste un problème pour le chasseur d'ombre. Autant au point de vue de son travail, que de celui de Magnus. Il a clair que le vampire ne serait pas contre refaire un tour dans la vie du sorcier, et même s'il l'a repoussé de nombreuses fois, il est régulièrement retourné vers elle non ? Elle le connaît bien, par cœur, elle a de l'expérience dans ce domaine et elle est immortelle... Elle a quand même plus de chances que lui. Sa question le fait sourire. Il l'a un peu embrassé devant toute l'Institut, alors bien sûr qu'il est prêt à sortir avec lui. Sans compter le fait, que comme une vulgaire adolescente, il passe son temps libre à regarder son téléphone, savoir si le sorcier ne lui a pas envoyé un SMS... Ou qu'il fera une visite surprise à l'Institut.

-ça dépend, est-ce que tu es prêt à sortir avec un Chasseur d'Ombres ?

Car dans le fond, il n'a jamais réellement eu de grief contre les Créatures Obscures, contrairement à Magnus, qui ne porte pas tellement les nephilim dans son cœur. Mais c'est plus histoire de provocation, si l'on peut dire, car il sait, enfin il pense, que Magnus est prêt. Si Alec a fait un gros sacrifice, le demi démon a fait d'énormes efforts pour lui courir après, il en est conscient. Bref, ils se perdent quelques instants pour que Magnus puisse lui expliquer cette histoire de Terrestre avec un cheval et d'autre trucs, une histoire sans intérêt en somme, comme la plupart des choses terrestres : typiques de leurs manques d'imaginations.

Finalement, le sorcier trouve les mots pour le rassurer, en partie du moins, car il va continuer d'avancer dans le noir pendant encore un bon moment, mais les paroles de Magnus le confortent dans l'idée qu'il s'intéresse réellement à lui. Non pas pour être une quelconque distraction, un passe-temps, où même pour énerver sa mère et c'est déjà cela. Honnêtement, le jeune homme ne pense pas pouvoir passer au-dessus si au final, il s'investit et que le sorcier lui colle une baffe façon de parler, en lui expliquant qu'il n'y avait rien de sérieux. Engourdi par cette révélation et par le toucher électrique du demi-démon, le Shadowhunter, c'était tout simplement penché vers lui afin de lui voler un baiser. Même si celui-ci fut maladroit et de courte durée, il avait le mérite d'être sincère et il prit quand même son temps pour apprécier la chaleur et la douceur de ses lèvres contre les siennes. Si Magnus semble surpris de son initiative, il n'en montra rien, glissant même sa main sur la nuque du jeune homme, déclenchant d'agréables frissons sur la peau pâle du nephilim.

L'aîné des Lightwood fait légèrement une grimace, tandis qu'une rougeur vient colorer, comme toujours, ses joues quand le sorcier se moque légèrement de lui. Même s'il tente de faire des efforts là-dessus, Alec n'est pas encore sûr de lui, il n'est pas rassuré, alors il a tendance à voir tout de suite le plus gros problème, même s'il n'y en a pas.

-Je ne veux pas être... Collant.

Ou possessif. Ou Jaloux. Et devenir méchant. Comme il a pu l'être avec Jace et Clary. Mais ça fait partie de sa personnalité et il n'y peut rien. En même temps, il a le chic pour tomber amoureux de garçons qui attirent les gens comme miel attirent les guêpes. S'il trouvait déjà que le jeune Wayland avait une liste de conquêtes un peu trop longue à son goût, il ne préfère pas s'imaginer celle du sorcier. C'est un sujet qu'il préfère garder clos pour le moment. Le brun sourit légèrement à son baiser volé qui semble lui chanter de venir en réclamer plus..

Oui, il sait que le sorcier sait écouté, il lui a déjà prouvé de nombreuses fois, il n'empêche qu'il est buté, et que parfois, il préfère régler les choses lui-même, quitte à ce que cela devienne pire, que de passer pour un gamin, parce que par rapport à Magnus, il n'y avait pas d'autres morts, complètement ignare par rapport aux relations amoureuses. Raziel soit loué, il y avait toujours Isabelle, mais, là aussi, il préférait ne pas trop l'impliquer, sous peine de prendre le risque qu'elle lui demande toujours des détails sur X ou X choses.


©YOU_COMPLETE_MESS ♠ 1044 mots ♠



He's more than blood, he's my Parabatai.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Runes : 996
♦ Messages : 260
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
Family doesn't mean blood

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Lun 7 Nov - 20:30
Thing get crazy#MALEC
Alexander s’inquiète, il a peur de te voir disparaître à cause de ce que Camille a pu essayer de te rentrer dans le crâne. Toutefois, une chose qu’il ne sait pas et que Camille a oublié apparemment, c’est qu’il te faut plus que quelques mots glissés à l’oreille pour te faire changer d’avis. T’es plutôt du genre têtu et il a débloqué quelque chose chez toi, quelque chose qui maintenant qu’elle est libre n’a plus l’intention de te laisser en paix. Impossible de cacher l’effet que peut te faire le Lightwood. Ton coeur s’emballe dès l’instant où le jeune homme te frôle ou pose son regard sur toi. Tes années adolescentes sont loin derrière toi, mais on dirait que Alec a l’effet sur toi, d’une fontaine de jouvence. On est jamais assez jeune. Cependant, tu sais qu’il a de quoi s’inquiéter. Tu n’es pas sans savoir qu’Alec est un chasseur d’ombre et qu’ils ne sont pas réputé pour vivre longtemps. Alors que toi, t’es un sorcier, du genre à être immortel. Les anges ont oublié de faire le don de l’immortalité à ses guerriers. Les démons n’ont pas oublié ça. La situation semble donc déséquilibré. Il croit que ça te pose un problème. Si seulement il savait. Bien sûr que tu t’es posé la question quand tu as réalisé la situation, mais t’as rapidement reçu ta réponse. Peu importe le temps qu’il vivra, une semain, un an, dix ans ou même plus, tu veux le passer à ses côtés. Il n’est pas le premier mortel à te voler ton coeur. C’est douloureux, de voir quelqu’un affronter la course du temps, mais la joie d’être avec quelqu’un qu’on aime est largement suffisante à te le faire oublier. Tu auras le temps de pleurer quand il t’auras laissé, pour le moment, il est là et tu veux profiter de lui. « Camille est un serpent qui aime immiscer le doute dans la tête de ses victimes. J’ai arrêté d’être l’une d’entre elles il y a un moment déjà » les choses n’ont pas été facile, mais tu as réussi à te débarrasser de son emprise néfaste. Tu n’as pas l’intention de retomber dans ses filets. « La mortalité n’est pas une tare, ni un problème. Si tu passes ta vie à penser à ta mort, tu risques de la voir te passer entre les doigts. » c’est fou ce que tu peux être sage quand tu t’y mets. Un vrai puit de sagesse. Le sujet Camille balayé, il veut savoir si tu es prêt à sortir avec lui. Tu pensais que c’était clair pourtant, avec toutes ces choses que tu as faites pour lui et toutes tes tentatives pour l’attirer près de toi, mais apparemment, il veut l’entendre de ta bouche. Peut-être pour se rassurer ou juste pour le plaisir d’entendre ta voix mélodieuse. « C’est une folie à laquelle je n’ai pas encore eu l’occasion de goûter… et elle me semble exquise. » absolument exquise même, de celles qu’on a envie de goûter immédiatement. Alec doit avoir quelque chose de spécial pour réussir à t’attirer dans les bras d’un chasseur d’ombre. T’essayes pourtant de les éviter depuis quelques années. Peu importe, il n’y a que les idiots qui changent d’avis et apparemment, tu n’es pas si idiot que tu en as l’air.

Tu lui explique ton histoire de contes et passe rapidement à autre chose. Inutile de s’attarder sur une histoire pour enfant. Surtout qu’apparemment, c’est le sujet de tes messages qui intéresse le plus le chasseur. Il a mal interprété ce que tu as pu dire lors de votre échange. Ce n’était pas ton but premier. Au départ, c’était plus une blague qu’autre chose, mais vous ne devez pas partager le même humour. Tu prends le temps de lui expliquer qu’il se trompe et que tu n’as pas l’intention de jouer avec lui comme une vulgaire poupée. Tu préfères insister sur ce point, tu connais Maryse et tu sais qu’elle ne te porte pas vraiment dans son coeur et que quitte à ce que son fils sorte avec une créature obscure, elle aurait certainement préféré n’importe qui plutôt que Magnus Bane. C’est vrai que c’est toujours impressionnant. Tellement de talent en toi. Et même si l’occasion était belle et qu’on t’as évoqué la possibilité d’enquiquiner la Lightwood en sortant avec son aîné, tu n’en as pas voulu. C’est Alexander qui t’intéresse pas sa famille ou même sa mère. Tu ne veux pas te servir de lui. Tes doigts caressent sa joue, le contact de sa peau t’électrise. Tout son corps appelle à être touché, s’en est indécent. Heureusement, il vient t’embrasser pour te faire oublier cette envie dévorante de lui sauter dessus et de lui arracher ses vêtements. Oui, tu peux être assez sauvage parfois. Tes lèvres se pressent contre les siennes avant de s’éloigner. Il ne veut pas être collant. Comment un chasseur peut être aussi mignon, ça devrait être interdit par une de leurs stupides lois. Au moins elles serviraient à quelque chose. « Soit toi-même et le reste on s’en arrangera » tu ne veux pas qu’il change, qu’il se force à être quelqu’un d’autre pour toi. Peu importe les défauts tu saura faire avec et quand il aura découvert les tiens de défauts t’es sur qu’il seule mettra à relativiser
© GroggySoul ◊ 875 mots
Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1994
♦ Runes : 1688
♦ Messages : 375
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :


«  Et l’Ange descendu du ciel donna à ses Élus de fabuleuses tablettes de chocolat.  » - Magnus Bane








Your love is the poison in my veines
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Mer 9 Nov - 20:28
When things get crazy.Malec Alec n'est pas idiot, il connaît la réputation sulfureuse de Magnus et son passé amoureux, enfin les grandes lignes. Si ce n'est Camille, il n'en connaît pas réellement d'autres, et cela lui convient comme ça. Le problème, c'est ça, il en sait trop par rapport à la vampire. Il a carrément vendu l'une de ses énormes maisons à Londres pour lui acheter un collier hors de prix... Elle l'a piétiné plusieurs fois et, pourtant, il lui a toujours pardonné... Elle est comme une vipère qui sait charmer sa proie, avant de se jeter sur elle et la mordre.

Elle envoûte tout le monde et pourtant Alec, il se demande comment cela peut être possible. La seule chose qu'il veut quand il la voit, c'est lui donner un coup d'épée séraphique au milieu de sa cage thoracique. Alors oui, il est inquiet et parfois la jalousie peut prendre le dessus, peut-être excessif, mais par rapport à son ex-conquête, il n'a pas grand-chose à offrir. Si ce n'est rapidement débarrasser le plancher, car une fois mort, ben, il le sera sans doute pour de bon ! Son regard se vrille sur le sien, qu'est-ce qu'il peut rajouter ? Pas grand-chose. Au final, seul le temps pourra lui donner la confiance face à Camille. Alors, il hoche simplement la tête. Avec son air toujours si sérieux, il dérive son regard un instant vers son verre, avant de revenir chez le sorcier.

-Ce n'est pas comme si je pouvais passer à côté.

Il ne fait pas une fixette sur sa mort, loin de là. Il en a conscience, c'est tout, plus que d'autres. La mort fait partie du quotidien, et de la vie d'un Shadowhunters. Aucun des néphilims prévoient des projets sur de longue date. Rares sont ceux qui vivent plus de quarante ans déjà. Ils apprennent depuis leur plus jeune âge à ne pas redouter la mort, c'est l'issue de leur vie, simplement. Cela ne va pas dire qu'ils n'ont pas peur quand il la sente les effleurer, ils sont à moitié humains, comme tout le monde, mais ils ont appris à faire avec.

Mais Alec ne veut pas blinder leur soirée en parlant de sa mort, peut être prochaine, ou de Camille, ou autre chose encore, alors il ne s'étale pas plus. Finalement, il a demandé à Magnus ce qu'ils étaient... Et il attend toujours une réponse. Sont ils en couples ? Ou pas encore ? En amour les barrières semblent tellement floues qu'il s'y perd un peu. On ne peut pas dire que, pour le moment, ils se conduisent comme les quelques couples qu'il a vus. Ils se cherchent encore, se titillent, s'embrassent comme un instant volé. Mais les paroles toujours chargées de sous-entendu du demi-démon lui font chauffer le sang dans ses veines. Il détourne légèrement le regard, alors que le porté de ses mots l'effleure.

-Alors... Je suis ton premier Chasseur d'Ombre ?

Oh ! sait bien que Magnus déteste les Shadowhunter, mais il est tellement volage que cela l'étonne qu'il n'ait pas couché, au moins une fois, avec un enfant de l'Ange, ne serait-ce que pour une nuit. Il ne peut pas les détester tous quand même. Il a bien dû en rencontrer quelques-uns qui soient différents, pour qu'il accepte au moins de leur faire bénéficier de ses services, aussi excessifs soient ils. Finalement en viens le moment de l'histoire terrestre, ils passent vite dessus parce qu'il n'y a pas grand-chose à dire, il fera sans doute quelques recherches la prochaine fois, avant de lui répondre. Il ressemblera sans doute moins à un idiot. Mais ce n'est pas comme si cela l'intéressait réellement de le fond... Jusqu'à ce que Magnus lui en parle. Parce que, malgré lui, tout ce que dit Magnus l'intéresse. Finalement, il ne veut pas non plus y penser. Le nephilim s'est énervé beaucoup trop vite, tout le monde semble insuffler ses pensées dans la tête.. Camille, sa mère... Il est temps qu'il fasse le ménage là-dedans.

Il ne doute pas de la parole du sorcier, simplement il se demande ce qu'il a bien pu voir en lui, alors que pour les autres, il a toujours été si... transparent. De passer de l'ombre à la lumière, c'est toujours brutal, il faut un temps d'adaptation dirons nous. Ne voulant plus rajouter quoi que ce soit, rassuré par les paroles du demi-démon, il sait simplement pencher pour couvrir ses lèvres des siennes. Une impulsion, une envie qui le brûlait, alors que les yeux de Magnus semblaient le dévorer sur place. Plus, il en veut toujours plus. Sentir cette flamme que le sorcier à su allumé en lui, le chauffer jusqu'à le liquéfier entièrement, mais il se reprend, et finit par se détacher, même s'il prend son temps. Il lui avoue qu'il ne veut pas poser de questions pour ne pas être collant, mais surtout pour qu'il ne le prenne pas pour un enfant. Il veut qu'il le voie comme un homme, pas un gamin. Une nouvelle fois, un léger sourire effleure ses lèvres et il hoche simplement la tête. Troublant se.

-Désolé, c'est pas très élégant ça.


©YOU_COMPLETE_MESS ♠ 915 mots ♠



He's more than blood, he's my Parabatai.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Runes : 996
♦ Messages : 260
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
Family doesn't mean blood

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Jeu 10 Nov - 3:44
Thing get crazy#MALEC
Camille semble un peu trop présente dans l’esprit d’Alexander. Tu sais que ce n’est pas une bonne chose, elle est plutôt douée pour manipuler les gens. T’en as souvent fait les frais. Elle est douée pour semer le doute. À croire qu’elle se nourrit de la discorde. Toi, t’es au courant, mais pas Alec et tu ne voudrais pas qu’il croit des choses qui n’existent pas. Tu ne veux pas qu’elle vienne s’immiscer entre Alexander et toi. Ce ne serait pas la première fois qu’elle essaye de faire foirer une de tes relations, mais c’est la première fois que ça te tient vraiment à coeur. Il faudra que tu penses à régler ce problème, il est peut-être temps pour toi de remettre la vampire à sa place. Puis forcément, l’histoire de la mortalité arrive sur le tapis. C’est un sujet récurrent et en général, c’est celui qui a le don de tout foutre en l’air. Que ce soit avec Etta ou les autres, il y a toujours un moment où les personnes auxquelles tu tiens se rendent compte que tu ne vieillis pas et que tu ne vieillira jamais, alors qu’elles continuent à suivre la course du temps. C’est toujours la que ça bloque et que tes relations se finissent. Juste qu’Alec est un peu précoce, en général ça prend un peu plus de temps. Alors, tu préfères passer à un autre sujet, moins dangereux, les contes de fées terrestres. Ouais, c’est bien ça.


Sauf qu’il se décide à te demander où vous en êtes. Tu joues un peu, mais ça, ça fait parti de toi, tu n’y peux rien. Tu l’interroge sur son envie de se lier à une créatures obscures et plus particulièrement à un magicien. Tu sais ce que ça peut signifier pour un chasseur d’ombres et puis tu te doutes que ses parents et ses collègues n’ont pas dû tarir d’éloges à ton égard, ne se gênant pas pour lui faire remarquer ta longue liste de conquête. Forcément. Tu n’y peux rien si tu es séduisant, après tout. Puis il ne faut pas oublier que tu as eu une longue vie, malgré le fait que tu ne manques pas de mentir sur ton âge. T’en as fais des rencontres. On ne peut pas t’en vouloir pour ça quand même. Un petit sourire se dessine sur tes lèvres lorsqu’il te demande s’il serait ton premier chasseur d’ombre. On dirait bien. À part Will, tu n’as jamais été très proche des Shadowhunters, tu t’es toujours débrouillé pour garder une certaine distance entre eux et toi. Les anges c’est souvent surfait de toutes manières. Et contrairement aux derniers Lightwood, la plupart des chasseurs trouvent que c’est indigne d’eux de fricoter avec des demi-démons, ils ne savent pas ce qu’ils râtent. Puis Alec est arrivé dans ta vie et il y a quelque chose qui a changé. À croire qu’il ne faut jamais dire jamais. Tout peut changer dans la vie, même toi. « On dirait bien que oui. Il faut bien une première fois pour tous, n’est-ce pas ? » l’idée qu’Alexander arrive à te décrocher une première fois te plaît bien. Il faut dire qu’au fil des années, les occasions sont de plus en plus rares, alors il faut profiter de ce qui s’offre à vous. Et quelque chose te souffle que ça ne risque pas d’être la dernière occasion en compagnie d’Alec et ça ne fait que te réjouir davantage.

Vos lèvres se rapprochent et c’est lui qui prend l'initiative de t’embrasser. L’Alexander qui est devant toi est bien différent de celui que tu as pu découvrir en compagnie de ses amis. Tu trouves ça un peu étrange, mais ça ne fait qu’attiser ta curiosité, il est tellement surprenant. Il faut dire que quand les autres sont là, il n’a pas forcément l’occasion d’être lui-même, Jace l’écrase sous sa lumière et lui se contente de rester dans l’ombre. C’est une chose que tu ne comprends pas. Comment quelqu’un d’aussi beau et intelligent que lui peut se contenter de l’ombre alors qu’il pourrait briller de milles feux. C’est certainement ça qui t’a attiré en premier lieu. Ce potentiel inexploité. Peut-être que tu as vu en lui quelque chose que les autres ont été incapables de remarquer. Alexander est unique et il mérite ses moments de gloires et t’as bien l’intention d’y participer. En attendant, tu veux juste profiter de ton invité. Le baiser s’envole rapidement. Tu te retrouves juste nez-à-nez avec lui. Il est beau. C’est tout ce que tu peux penser à ce moment précis. Tu lèves les yeux quand il te dit que ce n’était pas élégant. Décidément, il pense beaucoup trop et ça l'empêche de vivre sa vie comme il l’entend. Tu sais que les Shadowhunters sont entraînés pour être toujours dans le contrôle, mais à ce point-là ça devient une obsession. Il n’accepte absolument pas de lâcher prise et ça risque d’être compliqué avec toi. Pas que tu n’aimes pas un peu de contrôle, bien au contraire, mais tu aimes aussi te laisser aller à tes pulsions, surtout quand tu es en si charmante compagnie. Seulement, avec lui tu serais presque à te retenir de peur de le froisser. « Tu réfléchis trop Alexander. Et si pour une fois, tu oublies de tout maîtriser et que tu te laisses aller ? » tu lui souris, pas moqueur cette fois, tes lèvres effleurent les siennes avec délices. T’aimerais qu’il se lâche un peu, qu’il apprenne qu’il n’y a pas que le contrôle dans la vie. Ça risque d’être une tâche on ne peut plus difficile, mais ça tombe bien, tu aimes les défis. « Relâche la pression et laisse-toi guider. » cette fois-ci, tu l’embrasses, tes lèvres se pressent doucement contre les siennes dans un doux baiser « Promis, le monde n’arrêtera pas de tourner » tu souris, tu te demandes s’il va accepter ou s’il va simplement te repousser et te dire qu’il doit partir. Ce ne serait pas la première fois qu’il te fait le coup. Malgré tout, ta main glisse dans sa nuque. Le contact de sa peau contre la tienne et toujours aussi agréable et tu peux sentir ton épiderme se réchauffer à son contact, alors que tu approfondis légèrement le baiser. Quitte à se faire jeter autant profiter des quelques secondes qu’il te reste.
© GroggySoul ◊1050 mots
Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1994
♦ Runes : 1688
♦ Messages : 375
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :


«  Et l’Ange descendu du ciel donna à ses Élus de fabuleuses tablettes de chocolat.  » - Magnus Bane








Your love is the poison in my veines
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Jeu 10 Nov - 11:56
When things get crazy.Malec Alec a un peu du mal à croire qu'il est réellement le premier chasseur d'ombre avec qui le sorcier semble vouloir sortir, mais en même temps il en est assez content. Il connaît la rancoeur du sorcier envers les Shadowhunters, car la plupart prennent les pouvoirs des Créatures Obscures comme acquis, ce qui a le don d'énerver le demi démon, c'est compréhensible, mais de là à n'en avoir jamais trouvé un à son goût aujourd'hui... Pourtant, le nephilim se décida de le croire, quelque chose dans son regard lui disait que c'était la vérité. C'est un peu une première pour les deux dans ce cas-là, car Magnus est le premier de beaucoup de choses pour Alec. De tout, plus ou moins. La place de premier amour revient à Jace, mais pour le reste, le sorcier atteint la première place.

-Je ne peux pas te contre dire là-dessus.

Alec sourit légèrement, avant de tout simplement se pencher légèrement afin de voler un baiser maladroit à... Son petit ami ? Loin d'être encore un expert dans ce domaine, il ne s'attarde pas trop longtemps, bien que ce ne soit pas l'envie qui lui manque, et finit par s'écarter légèrement de Magnus. Son regard se perd un instant dans le sien, un léger sourire aux lèvres, alors qu'une pointe de rouge vient colorer ses joues. Il n'était pas trop sûr que c'était le moment de le faire, mais il l'avait fait. Et visiblement, Magnus n'est pas d'accord avec lui quand il lui a souligné que ce n'était pas la manière la plus élégante, car, empruntant le tic du nephilim, le demi-démon leva les yeux au ciel.

Se lâcher un peu ? Oui... Il peut faire cela, sans doute. D'autant plus qu'il en meurt d'envie. Mais il ne veut pas paraître lourd, ou faire croire d'autre chose... Il a toujours l'impression de marcher sur des œufs et tout contrôler l'aide à tout gérer. Mais visiblement Magnus préfère la deuxième option. Ses yeux se ferment quelques secondes, le temps que ses lèvres effleurent les siennes, lui envoyant une vague de frisson qui vient réchauffer son corps. Leurs souffles s'effleurent à peine, que, déjà, il recule un peu pour reprendre la parole. Se laisser guider... Ses mots résonnent dans sa tête comme s'il était à moitié en transe. Il répondit à son baiser bien trop rapide, avant d'ouvrir de nouveau les yeux pour le fixer.

"Tu peux le faire... T'en as envie..." cette petite voix intérieure qui le pousse à l'audace, mais qu'il n'écoute que rarement. Sa suite de pensées est un peu confuse, car déjà Magnus reprend là où ils s'étaient arrêtés, électrisant le nephilim. "et puis, merde." La guerre est là, elle gronde, elle approche, qui sait qui survivra demain ? Ce n'est pas le moment de prendre des gants. Alec abandonne ses armes et se jette à corps perdu dans cet échange. Ses doigts viennent s'accrocher aux hanches du sorcier afin de le rapprocher de lui, à tel point que leur corps se frôle, presque à venir l'installer sur ses genoux. Sa bouche ne cesse de se battre avec sa jumelle, comme pour conquérir ce qui est déjà à lui. Un soupire, lui échappe, très vite aspirer par le demi-démon. Il donne tout, prend tout. Il laisse son corps le guider, comme si c'était la chose la plus naturelle au monde, et bientôt sa langue vient forcer le barrage pour asservir celle de Magnus..

Son corps s'échauffe, son sang bouillonne et son corps semble battre à un rythme jamais soutenu auparavant. Tous ses sens sont en éveilles, mais cela ne semble jamais assez. Pas assez proche, pas assez de contact. Guider par elles seules, ses mains viennent se glisser sous la chemise de son petit ami, avide de toucher cette peau jamais encore découverte pour sa part. C'est excitant, plus encore qu'une bonne dose d'adrénaline. Plus rien ne fonctionne dans sa tête, tout marche tout seul et c'est terriblement bon, son corps en redemande, alors que des frissons ne cessent de parcourir sa peau. Le Shadowhunter mordille légèrement la lèvre du sorcier, avant d'abandonner ses lèvres meurtries, pour laisser sa bouche effleurer vaguement l'os de sa mâchoire, avant de se perdre dans son cou. Alexander dépose des baisers appuyés, laisse parfois sa langue curieuse venir goûter cet épiderme, ses dents mordiller ce qu'elles trouvent sur leur passage.


©YOU_COMPLETE_MESS ♠  776 mots ♠



He's more than blood, he's my Parabatai.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Runes : 996
♦ Messages : 260
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
Family doesn't mean blood

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Jeu 10 Nov - 15:29
Thing get crazy#MALEC
Alexander est ton premier chasseur d’ombres, une nouvelle fois plutôt inattendue. Si on t’avait dit que tu craquerais sur un chasseur, tu ne l’aurais jamais cru. Depuis des années, voir des décennies tu t’es arrangé pour rester à distance raisonnable des semi-anges. Cependant, tu dois avouer que le Lightwood a quelque chose de spécial, tu ne pourrais pas vraiment dire ce que c’est, t’es incapable de mettre le doigt dessus, mais tu ne peux t’empêcher de le ressentir. Et ça t’attire clairement vers lui. L’idée de découvrir quelque chose de nouveau laisse une décharge d’adrénaline sur son passage et c’est particulièrement agréable. Le problème quand t’es immortel, c’est que tu peux vite être blasé par la vie, mais c’est par des moments comme ceux-là que tu te rends compte qu’elle est toujours pleine de surprises. Alexander est ta surprise. Tu te rapproches de lui, tu ne peux pas faire autrement, tout son être t’attire. Tu ne crois pas que quelqu’un a déjà eu un tel impact sur ta personne. Ça ne le rend que plus unique à tes yeux.

Tu l’invite à se détendre un peu et surtout à arrêter de réfléchir constamment. Le cerveau est peut-être quelque chose d’hallucinant, il n’est pas nécessaire de le faire fonctionner tout le temps. Une petite pause de temps à autre, ça ne peut pas faire de mal et tu sais que lui en a besoin. Depuis le départ de Jace, t’es certain qu’il doit se torturer l’esprit pour trouver un moyen d’aller le chercher. Alors, tu veux lui offrir l’occasion de se détendre un peu, de réfléchir à des choses plus légères ou ne pas réfléchir du tout. C’est bien aussi. Tes lèvres se sont rapprochées des siennes, tu n’as pas pu t’empêcher de l’embrasser plus longtemps. Il faut dire qu’il est tellement attirant que c’est difficile de se retenir. Tu t’attends à tout moment à ce qu’il te repousse et se sauve en prétextant une urgence quelque part. À croire qu’il y a toujours une urgence pour lui sauver les miches. Pourtant, cette fois-ci, t’as pas l’impression qu’il veuille s’enfuir. Ça en serait presque déstabilisant. Quand sa langue vient à la rencontre de la tienne, tu sens un frisson courir le long de ta colonne. Tu souris. Son corps vient à la rencontre du tien. Le tien commence à se réchauffer à son contact. Tu dois garder le sang froid. Ce n’est pas le moment de tout gâcher. T’es à moitié sur lui et le contact de son torse contre le tien - même à travers des vêtements - est assez hypnotisant. Ton cerveau et ton coeur ont des ratés dès l’instant où ses doigts effleurent ta peau. Tu ne t’y attendais pas à celle-là. Tes doigts s’accrochent à son t-shirt. T’as l’impression que ta peau s’enflamme à chacun de ses contacts. On pourrait presque croire que tu es redevenu adolescent.

Tu fermes les yeux un instant quand ses lèvres dérivent contre ta nuque. C’est qu’il commence à prendre des initiatives. Peut-être que ton conseil a fonctionné. Il a fini par comprendre que se détacher un peu de son cerveau peut-être agréable. Ta peau réagit à chacun de ses baisers. C’est à ton tour de laisser tes mains divaguer contre lui, elles s’attardent forcément contre ton torse et damn il est parfait. Ça devrait vraiment être interdit d’être aussi parfait. Puis, ta conscience te titille et tu te rappelles de ses réticences un peu plus tôt dans la soirée et le doute s’installe. Tu ne devrais peut-être pas le laisser faire, aller aussi vite risque de lui donner raison. Tu ne veux pas qu’il pense qu’il est l’une de tes nombreuses conquêtes, que tu l’ajoute à ta liste. Non, t’aimerais qu’il comprenne à quel point tu le trouves spécial et tu n’es pas sûr que le déshabiller soit la meilleure des idées pour ça. Non, parce que tu peux te retenir tant qu’il a les fringues sur le dos, mais une fois les vêtements disparus, tu ne donnes pas cher de ta volonté. Pourtant, tu ne peux pas nier qu’il t’attire, beaucoup trop pour ton propre bien. Tu essayes taire de faire taire la voix qui te dit de t’arrêter encore quelques secondes, tes doigts contre la peau de son torse, tes lèvres toujours contre les siennes avant de finalement crier trop fort. Tu te sens obligé de mettre fin au baiser, sans pour autant avoir la force de t’éloigner d’Alexander. Il ne faut pas trop t’en demander non plus. Tu plonges ton regard dans le sien un instant avant d’ouvrir la bouche. « T’es beaucoup trop… attirant » que tu souffles d’abord, il fallait que ça sorte. Puis, il faut bien qu’il le sache, tu doutes qu’on lui ait souvent dit vu son manque flagrant de confiance en lui. « Mais t’es sûr que c’est ce que tu veux ? J’veux dire, j’veux pas que tu regrettes ensuite » t’en reviens pas d’avoir dit un truc comme ça. Il doit vraiment avoir un effet spécial sur toi. « J’en reviens pas de dire ça… » tu soupires un instant « J’veux pas qu’on aille trop vite et que ça gâche tout tu vois. » tu viens coller ton front au sien. C’est bien la première fois que t’as des états d'âmes tiens. Et forcément il fallait que ça tombe maintenant. T’en as de la chance. Ou pas. « mais bien entendu, si tu es sûr de toi… je n’y vois pas d'inconvénient. » tu préfères le lui dire, qu’il ne pense pas que t’en as pas envie. Loin de là. C’est même tout le contraire. Si ça ne tenait qu’à toi, tu lui aurais certainement déjà arraché ses fringues, mais quand tu dis qu’il y a quelque chose de spécial chez lui, tu ne ment pas. Tu préfères être frustré plutôt que de le blesser, ce qui est relativement nouveau, ça aussi. Comme quoi, il est loin de n’être qu’une seule première fois. Maintenant que les mots sont sortis de ta bouche, tu te demandes si tu as bien fait et s’il ne risque pas de se vexer ou même de se braquer. Ou peut-être qu’il est sûr de ce qu’il veut et qu’il se contentera de t’embrasser pour toute réponse. Ouais, ça serait la meilleure des solutions.
© GroggySoul ◊1040 mots
Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1994
♦ Runes : 1688
♦ Messages : 375
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :


«  Et l’Ange descendu du ciel donna à ses Élus de fabuleuses tablettes de chocolat.  » - Magnus Bane








Your love is the poison in my veines
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Jeu 10 Nov - 21:02
When things get crazy.Malec Lâcher prise ? Ce n'est pas dans le tempérament d'Alec. Il est du genre sérieux et au bout d'un moment, cela pète, et là c'est tout le monde à l'abri ? Mais se détendre ? C'est rare. Avec Izzy et Jace, ou bien sûr. Mais c'est sa famille aussi. Mais, finalement, il y arrive, peut-être un peu excessif. Il s'enflamme au contact du sorcier, ses sens s'affolent, ses mains se baladent jusqu'à aller rencontrer sa peau sous sa chemise. Leurs corps se sont presque collés l'un à l'autre, mais il a toujours cette espèce qui l'agace. Sa tête ne cesse de lui murmurer "plus, plus, plus", toujours plus, il en veut plus. Il veut sentir sa chaleur, se mêler à la sienne. Il a déjà cette folle sensation que le chauffage a montée en flèche dans ce salon. Ses lèvres ne cessent de partir à la rencontre des siennes, leurs langues se chamaillent pour avoir le dessus, son cœur s'emballe.

Ses doigts meurtrissent la chair de Magnus quand il vient s'agripper à son t-shirt, pratiquement tout les deux affalés sur le canapé. Finalement, il abandonne sa bouche pour venir se perdre dans la chair tendre de sa gorge, laissant parfois sa langue venir tracer des chemins humides, et embrasser sa carotide, appréciant le fait de sentir le rythme de cœur s'emballer sous ses lèvres. Ses dents grignotent sa peau hâlé, avant qu'il ne retrouve sa bouche, affamé, enflammé. Il veux tout, tout prendre, tout lui donner, le marquer comme sien. Le nephilim a toujours pensé que ses combats lui donner la plus forte sensation d'être vivant, mais il s'était trompé.

Jamais il n'avait eu autant conscience de sa personne et de celle de Magnus. Comme si chaque contact l'électrisait. Mais en même temps c'est Magnus et il est presque sûr que le sorcier pourrait enflammer la personne la plus frigide du monde. Complètement perdu dans cette tornade de sensation, il est un peu étonné quand le demi-démon s'éloigne. Alec le fixe, le regard interrogateur. Mais, finalement, un léger sourire vient ourler ses lèvres. Attirant vraiment ? Il en doute, mais s'il ressemble déjà à la moitié de ce qu'il voit de Magnus à présent, cela lui convient. invitation à la débauche, avec sa chemise froissée, où se cachent les grandes mains d'Alec, ses lèvres gonflées et ses yeux pétillants. Pourtant, la chute est rude.

L'aîné des Lightwood fronce les sourcils, un peu perdu. Il ne comprend pas, il lui demande de ce lâcher, et au final, c'est lui qui arrête tout. Est-ce qu'il a été trop loin ? Sans doute, il s'est un peu enflammé, mais il n'y peut pas réellement grand-chose sur ce coup. Son corps a été emporté par la passion du moment, alors qu'il a laissé sa raison à la porte, comme il lui avait demandé.

-J'ai fait quelque chose de travers?


Peut-être, c'est possible, après tout il n'y connaît strictement rien là-dedans ! Il n'a rien retenu, parce que pour une fois il a arrêté de réfléchir, puis c'est Magnus quoi ! Pour Alec, cela semblait logique, mais il a encore vie à côté, comme d'habitude. Il se promit d'en parler à Isabelle, pour lui demander conseil, avant de faire marche arrière. Par Raziel non, il valait mieux qu'il garde cela pour lui, sinon il allait en attendant parler pendant cent ans. Bien qu'il se sente d'un coup mal à l'aise, le jeune homme tente de sourire, tandis qu'il se redresse sur le canapé, entraînement Magnus avec lui.

-Non, t'as raison. On y va doucement, je me suis un peu laisser emporter...

Le brun récupère ses mains afin de prendre son verre et de le finir, afin de se donner une contenance. Son regard revient bien vite sur le demi-démon, complètement perdu cette fois. Il ne veut pas... Mais il veut ? Tout ce mélange dans sa tête et il ne sait plus sur quel pied danser. Peut-être est-ce qu'il dit ça simplement pour ne pas vexer Alec ? Tout cela est bien trop compliqué pour un type aussi rationnel que lui. Alors de nouveau, il tente un vague sourire, tandis qu'il frotte ses mains sur son pantalon.

-Non, non... Tu as raison... On devrait peut-être.. Manger un peu avant de chercher un moyen de trouver Jace.

Changer de sujet, c'est ça. Par sur un terrain moins glissant que celui-là. Cela lui apprendra la prochaine fois à laisser son corps le guider. C'était évident ! Il a vingt-deux ans, il s'enflamme d'un simple contact avec le sorcier, il s'attendait à quoi à ne pas réfléchir ? Il retient avec peine un soupir, d'un coup mal à l'aise. Faire quelque chose, il doit faire quelque chose. Comme si on l'avait piqué, il saute sur ses pieds et se tourne vers Magnus, toujours sur le canapé.

-Tu as des trucs dans ton frigo ? Je pourrais peut-être nous faire quelque chose... Je cuisine mieux qu'Isabelle... Où.. Je sais pas, tu veux peut être que je rentre ?



©YOU_COMPLETE_MESS ♠  896 mots ♠



He's more than blood, he's my Parabatai.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Runes : 996
♦ Messages : 260
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
Family doesn't mean blood

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ Ven 11 Nov - 2:46
Thing get crazy#MALEC
Les choses ont dérapé, l’ambiance s’est réchauffée et si ta conscience ne s’en était pas mêlée, la soirée aurait pu être carrément agréable. Sauf qu’il y a toujours un mais et tu n’as pas pu t’empêcher de le partager. Tu ne te sens pas de jouer avec Alexander. Tu ne veux pas que sous le feu de l’action tu fasses quelque chose qui pourrait tout gâcher entre vous. Parce que bien sûr l’envie de lui arracher ses vêtements là, tout de suite, te démange. Seulement, tu sais que les bruits courent vite et tu ne veux pas qu’on vienne lui mettre dans la tête que tu as eu ce que tu voulais et que maintenant il ne te sert plus à rien. Tu veux pas qu’il puisse penser ça, parce que c’est totalement faux. Alors peut-être que c’est idiot comme réaction, mais sur le coup, c’est ce qui te semble être la meilleure des solutions. Tu préfères tout dire avant de faire machine arrière. Tu ne sais pas ce qui t’arrives. En général, ce n’est pas le genre d’occasions que tu refuses, c’est meme plutot ce qui te caractérise, mais c’est aussi ce qui a fait douté Alec quelques minutes plus tôt. Il te prend pour un don juan, qui te dit que tout à l’heure en rentrant chez lui, les cheveux encore ébouriffés par vos ébats, il lui vient tout à coup l’idée qu’il n’était qu’une conquête de plus. Non. Tu ne peux pas prendre ce risque. Ça te rendrais malade. Et tu ne tiens pas à devenir vert comme Ragnor. Tu n’as jamais aimé les choux de bruxelles. Tu t’éloignes, à contre-coeur. Tu lui expliques et tu peux voir sur son visage qu’il ne comprend pas. Et merde. Tu ne tiens pas non plus à ce qu’il pense que tu le rejettes parce que tu ne veux pas de lui. Non, ce n’était pas vraiment ça le plan. Si seulement il savait à quel point chaque fibre de ton être appelle les siennes, il en aurait certainement le vertige. Malheureusement, tu ne peux pas vraiment le lui faire ressentir.


Tu le vois se reculer et t’as envie de te mettre des baffes, mais il faut que tu continues de t’accrocher au fait que c’est la meilleure chose à faire. Tu le sais, tu le sens et c’est peut-être difficile à comprendre, mais c’est un sacrifice nécessaire pour pouvoir garder ton chasseur et t’es prêt à plus ou moins n’importe quoi pour pouvoir le garder près de toi plus qu’une nuit. C’est fou ce que les choses peuvent être compliqué dès l’instant où Alexander y est mêlé. La galère. Il te demande s’il a fait quelque chose de mal et ça te fend le coeur de le voir si démuni. « Non, ce n’est pas ça. » tu n’as pas vraiment réfléchi à l’éventualité où il pourrait penser que c’est de sa faute. Forcément, quand on connaît un peu Alexander, on sait que c’est son genre, mais pour le coup tu as oublié, il faut dire que ton cerveau est encore assez embrumé par la sensation des mains d’Alexander contre ta peau. C’est plutôt agréable comme sensation. Reste concentré. Puis avant que tu ne puisses dire autre chose, Alec se redresse et décide de quitter le fauteuil, te laissant seul, bouche bée. T’as dû parler trop vite, mais le voir aussi mal te fais mal au coeur. Tu ne sais pas quoi dire pour l’aider à se sentir mieux. Tu te lèves toi aussi et t’attrape son bras avant qu’il ne se décide de filer. Tu ne veux pas qu’il parte. T’as vraiment l’impression d'être beaucoup trop maladroit pour le coup. Ça ne te ressemble pas vraiment. « Non, reste avec moi, s’il te plaît. » ton regard croise le sien et tu ne peux pas être plus sincère. Tu ne veux pas le faire fuir, tu ne veux pas qu’il pense que tu le rejettes ou quoique ce soit. « Ne te sauves pas et laisse-moi t’expliquer peut-être. » tes doigts glissent le long de son bras pour saisir son poignet. « T’es plus qu’attirant » c’est le cas de le dire et c’est ce qui rend la tâche si difficile. « mais t’es plus que ça aussi et même sur le coup tu te dis que je te repousse au contraire, je ne veux pas que tu penses que je t’utilise. » ta main libre vient glisser contre sa joue, jusqu’à son menton que tu relèves pour l’obliger à te regarder. « Contrairement à ce qu’on a pu te dire à mon sujet, je n’ai pas l’intention de passer une unique soirée avec toi et pour te le prouver, j’te propose de prendre notre temps, aussi frustrant cela puisse être  » et clairement, pour être frustrant, c’est frustrant. Tout chez Alexander appel à la débauche. Son corps de rêve, ses grands yeux, tout. « Tu me crois ? » tu espères de tout ton coeur qu’il te croit et surtout qu’il comprenne où tu veux en venir. Si ce n’est pas le cas tu ne donnes pas cher de votre relation naissante. Il t’as parlé de nourriture et tu acceptes son offre dans l’espoir qu’il pense à autre chose. « J’ai bien envie de découvrir tes talents de cuisinier, je dois avoir quelques trucs dans le frigo » son poignet toujours dans ta main, tu l’accompagne jusqu’à la cuisine. Tu t’assieds sur le plan de travail. « Je peux te regarder travailler ou tu préfères garder tes secrets ? » tu essayes de détendre l’atmosphère comme tu peux, mais t’as toujours l’impression que l’air est ultra lourd.
© GroggySoul ◊ 950 mots
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: Things get crazy [Malec] ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
Things get crazy [Malec]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Crazy Minds
» la Crazy Time recrute!!!
» 03. Redhead, you konw you're driving me crazy right ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Brooklyn :: Habitations :: Appartement de Magnus-
Sauter vers: