SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] - Page 2


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Poster un nouveau sujet
SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1616
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Jeu 13 Juil - 0:11

Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.
Saphael.

Je n'allais pas me vexer d'entendre qu'une fois moi, c'était déjà trop. Si je me vexais à chaque réflexion de Raphael, je n'en aurais pas fini, c'est moi qui vous le dit. Ce n'était pas la première fois que je l'entendais. Puis c'était un peu moi qui avait commencé avec ce sujet aussi. Je n'allais pas soudainement remballer toute mon sens de l'auto-dérision pour hurler au scandale. Ce serait totalement bête. Je me contentais de répondre en riant. Il n'y avait pas grand-chose à dire de plus. De toute façon, j'étais bien content d'être un modèle unique. Vous imaginez dans le cas contraire ? Les autres moi risquaient de me faire de la concurrence pour le coeur de Raphael. Et ça… Il en était hors de question.

La conversation fini de toute façon pas dériver sur autre chose. Je trouvais ça adorable que Raphael veuille me protéger. Je me doutais bien que pour lui c'était normal. Il protégeait déjà tous les membres de son clan. Raphael avait beau se donner des airs froids, il ne pouvait pas s'empêcher, dans le fond de faire attention et de prendre soin de ceux qu'il aimait. Et je vous avoue que j'adorais cette facette de sa personnalité que je ne cessais de découvrir de plus en plus.

- Le meilleur parce que tu trouve ça normal justement. Et plein d'autre truc, mais ce serait un peu long je pense.

Je n'étais apparemment pas capable de me contenter d'une phrase. Il avait fallu que je rajoute la seconde avec un petit plissement de nez que Raphael ne devait voir qu'à moitié de là où il était. Mais j'imagine qu'il savait bien à quoi je ressemblais quand je faisais ce genre de tête de toute façon.

Même si c'était ridicule, j'aimais bien ce genre de conversation pleine de sous-entendu. C'était débile, j'en avais bien conscience, mais parler de la sorte avec Raphael me rassurait d'un sens. J'avais l'impression d'être un adolescent comme les autres avec un copain qui n'avait pas l'âge d'être mon grand-père. Bref, j'avais l'impression que c'était un truc qui nous rendait un peu plus normal. Puis j'aimais bien entendre Raphael me donner des surnoms affectueux comme ça. Malheureusement, ma répartie avait ses limites et à par rire comme un imbécile, je ne fus pas capable de mieux.

- Si on commence à jouer sur le physique c'est de la triche ça ! C'est sûr qu'il ne faut pas compter sur toi pour les rendre acceptable ! Mais… Ca dépend de quoi on parle.


J'avais volontiers pris un ton lourd en sous-entendus pour cette dernière phrase. Il ne fallait pas trop m'en demander.

- Ca me rassure de l'entendre.

Il ne manquerait plus que Raphael préfère Simon Junior à moi. Ce serait assez triste si on en arrivait là. Quoique, peut-être que j'avais mal interpréter sa phrase. Peut-être qu'il disait préférer ce titre à Simon Senior… De toute façon, c'était trop tard maintenant.

- Ben ça ne tient qu'à toi. Plus tue vite les autres qui veulent me tuer, plus vite tu pourras te débarrasser de moi. Mais ce ne serait pas drôle si on ne fait pas un peu durer les choses, si tu vois ce que je veux dire.


Ouais, c'était un peu comme le suspense dans un film. Sérieusement, un film prévisible, c'était nul. Puis sincèrement, si on pouvait retarder l'heure de ma véritable mort, ça m'allait tout aussi bien hein ! Même si c'était des mains de Raphael, j'avais pas trop envie de mourir jeune. D'ailleurs je ne pu m'empêcher de rire en entendant sa nouvelle réponse quant aux jeux de rôles :

- Te plaindre ? Parce que ce n'est pas déjà ce que tu fais même quand ce n'est pas horrible ?

On en avait déjà parlé tout à l'heure de ça. Il n'y a personne qui n'excellait dans l'art de se plaindre si ce n'était Raphael.

- Je n'en doute pas une seconde. Puis avec toi à mes côtés, c'est le mal aise assuré, tu pensais que je t'avais choisit pour quoi sérieusement ?


Bon, ce n'était pas vraiment comme si j'avais choisit Raphael, disons que c'était arrivé et le destin avait bien fait les choses. Mais c'était bien plus drôle de le formuler de la sorte. Je fini par me retrouver à mordiller le coup de Raphael. Il n'avait pas besoin de parler énormément pour que je sache qu'il aimait ça. Il me tendit même son cou pour un meilleur accès. L'idée de le mordre était vraiment tentante. Mais je ne voulais pas qu'on finisse littéralement dans un bain de sang alors, je me contentait de continuer à martyriser sa peau dans la percer jusqu'à ce qu'on en arrive à parler d'autre chose.

- Ben ouais, on est un couple, si on se met à faire ça, on serait des criminels… Bonnie et Clyde, ça colle bien. Tu pourras être Bonnie si tu veux, c'est promis.


Il allait falloir que j'arrête d'embêter Raphael là dessus, il allait finir par faire un complexe. C'était tellement facile aussi. En plus je me moquais, mais je n'étais pas vraiment mieux. Il avait suffit de quelques minutes à peine pour que je me retrouve à me plaindre, en dehors de la baignoire, tout ça pour avoir avaler un peu d'eau. Mais à vrai dire, je ne m'y attendais tellement pas…

- Je suis sûr que ça se fait. Vous avez fait comment pour le meubler le reste de l'hôtel ? Et faire installer cette baignoire là. Tu vas pas me faire croire que c'était de la magie…

Il fallait être un peu logique aussi. L'intérieur de l'hôtel semblait relativement récent, au niveaux des meubles et tout ça. Pourtant il me semblait que ça faisait longtemps que le clan était établit ici. Donc Raphael n'allait pas me faire croire que c'était impossible de trouver une entreprise pour faire installer une autre baignoire. La discussions fut finalement coupé par un baiser. Et sincèrement je n'allais pas m'en plaindre. Je préférais ça à discuter baignoires avec Raphael.

Je me laissais guider par Raphael sans lâcher ses lèvres jusqu'à me retrouver le dos plaqué contre le mur le plus proche. Je resserrais mon étreinte contre lui, si c'était possible, prolongeant ce baisé passionné. Je laissais mes mains glisser sur les de Raphael, me permettant même de descendre jusqu'à ses fesses. Il n'y avait vraiment que le mexicain pour réussir à me faire ressentir autant de chose depuis que j'étais un vampire. Être avec lui, je me sentais presque revivre. Un peu comme si je n'étais jamais devenu un vampire, que tout allait bien. J'oubliais tout le reste, je me sentais en sécurité avec lui, que demander de plus ?

Je fini par me dire que la salle de bain, c'était sympa, mais ce n'était pas le top non plus. Je serrais Raphael, le soulevais et j'utilisais ma vitesse vampirique pour retourner dans sa chambre et aller plaquer le mexicain sur son lit. Sans doute un peu trop fort, je sais. Déjà que j'avais du mal à maîtriser ma force, mais en plus dans un moment pareil… Je ne tardais pas à venir coller de nouveau mes lèvres à celles de Raphael, laissant mon corps se frotter contre le sien avec plus d'insistance. Je crois qu'il avait bien compris depuis un moment, de toute façon, à quel point je le désirait.

© made by Ilyria - 1 226 mots



We sure are cute for two damned people
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3951
♦ Messages : 1235
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Jeu 13 Juil - 20:44
Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.SaphaelLook deep inside of me, maybe you'll find something worth loving. ●●● Il était donc le meilleur parce qu'il pensait que c'était normal de faire attention à Simon, de le protéger ? Ça faisait tout de même une peu de peine à Raphaël dans le fond. Il y avait si peu de personne ayant protégé Simon ? Ayant voulu que son bien-être passe avant tout ? Pensant que c'était normal de s'assurer qu'il aille bien ? M'enfin, connaissant Clary, ça ne l'étonne pas vraiment. Mais bon, peut-être qu'il devrait arrêter de faire sa langue de vipère. Quoique.. il aimait bien trop ça en fait. Mais bon, maintenant qu'il connaissait Raphaël et les autres vampires, le mexicain ne doutait pas du fait qu'il allait enfin comprendre ce que c'était que cet instinct de prendre soin de l'autre. Parce que oui, les vampires prennent soin les uns des autres, même si certains n'ont pas l'air de comprendre des choses aussi simple que ça. Il faut croire qu'il y a des idiots partout. Pas qu'il ne le savait pas encore bien sûr... mais bon. "Tellement de choses font de moi le meilleur ?" Lui demanda-t-il, clairement plus à cause de la curiosité qu'autre chose. Faut dire que Raphael n'est pas le type de mec narcissique et pourtant... les hispaniques sont connus pour leur ego surdimensionné.
Raphael aimait quand leurs conversations étaient plus... légères. Faut dire aussi que s'engueuler avec celui qu'on aime, ça ne fait jamais plaisir. Au contraire. Bon, eux c'est pour plaisanter quand ça part en cacahuètes... mais il sentait que lorsque leur première dispute allait probablement lui faire plus qu'un pincement au cœur. Il préférait ne pas y penser. Jamais. "De la triche ? Parce qu'il y a des règles maintenant ? Tu aurais peut-être dû me le dire avant." Puis de toute manière.. ça n'en était pas ! Raphael avait le droit d'user de tous les stratagèmes qu'il voulait d'abord ! Il fallait bien que son âge et son apparence lui serve à quelque chose ! Si ce n'est avoir une réduction quand il arrivait à sortir et qu'il y avait encore certains magasins d'ouverts. Le tarif étudiant, apparemment. Il ne se rappelais pas de ces réductions. Peut-être que lorsqu'il était gosse... ça n'existait pas ? Bref. " Peut-être que je n'ai pas envie que quoi que ce soit ne soit acceptable chez toi ?" Comme ça, ça pourrait faire en sorte que personne n'ait envie de le regarder, si rien chez lui n'était acceptable. Si tout n'était que dépravation. Bizarrement, Raphael, ça ne le dérangerait pas des masses. Pourtant, il y a soixante-cinq ans, il ne se serait probablement pas laissé ne serait-ce qu'approcher par un homme comme Simon. Pas qu'il soit le signe de la débauche, qu'il soit in dépravé... mais il aurait bien réussi à rendre le pauvre petit Raphaël, bon catholique en un garçon renié par son église et son dieu pour celui qu'il aime. Peut-être que dans tous les schémas de vie possible, Raphael finissait banni par son dieu ? Un comble pour les Santiago. "Ça te rassure de savoir que je préfère 'Le Vieux Simon' à 'Simon Senior' ? Étrange."
"Ça ne serait pas plus rapide, du coup, si je te tuais en premier ? Histoire De ne pas avoir à défendre ton honneur ?"
Lui demanda-t-il d'un air fatigué. Faussement fatigué. Il pourrait toujours défendre son honneur avec bec et ongle. Plutôt crocs et griffes d'ailleurs, mais bon.. On ne va pas vraiment chercher à trouver des failles dans ce que dit Raphael, il pourrait toujours faire en sorte que sa version soit toujours la plus consistante. « Oui, c’est bel et bien ce que je fais probablement le plus clair du temps… Mais comme ça, au moins, j’aurais une vraie raison. » Lui dit-il en haussant doucement les épaules. Pas qu’il n’en ait besoin, mais bon… Il aimait le fait de pouvoir râler en toute liberté. « Moi qui pensait que tu m’avais choisi afin de pouvoir te venter. » Bah ouais ! On parle de Raphael quand même ! Simon pouvait se venter de sortir avec quelqu’un avec un physique clairement pas dégueulasse et qu’est aussi très important dans le monde obscur. Même si Raphael ne comprenait pas réellement pourquoi, il pensait bien qu’il devait y en avoir qui seraient jaloux de Simon. Ouais, bon, probablement des personnes qui ne connaissaient clairement pas personnellement. Sinon, il faut le faire quand même. Il fermait les yeux en sentant ses crocs traîner contre sa peau, sans pour autant la briser. Il soupirait d’aise en le sentant faire, il aimait vraiment cette sensation… Mais dios, c’était frustrant de penser qu’il pourrait le mordre, mais qu’il ne le faisait pas pour autant. Probablement pour ne pas tout dégueulasser.
La conversation finissait tout de même par changer et Simon parlait de Bonnie et Clyde, lui disant qu’il pouvait être Bonnie s’il le voulait. « Vraiment ? » Demandait-il en haussant un sourcil. « Je vais commencer par penser que tu voudrais vraiment que je sois une femme. A moins, que ce soit l’un de tes fétichisme ? Tu voudrais que je me déguise en femme, que je porte de la lingerie ? » Dios, ce serait tellement étrange comme vue, vous n’imaginez même pas. Surtout s’il se ramenait avec une petite culotte en dentelle. Il ne voulait même pas imaginez la scène, franchement. Mais heureusement, il n’avait pas le temps de penser à ça bien longtemps puisqu’ils sortaient de la baignoire et commençaient à parler de la salle de bain et de la baignoire. Ou du moins d’un potentiel changement de baignoire et d’ameublement. Comme un couple normal ayant son tout premier appartement, mais bon. Avec les termes et le tout changeant un peu. Probablement parce qu’ils ne peuvent pas aller à Ikéa ensemble. Pas que Raphael aurait vraiment envie d’aller dans ce genre de grande surface.Trop de gens probablement plus irritants les uns que les autres. Totalement. Raphael avait déjà été dans des files d’attentes quand il était encore humain – et avant que les magasins ne commencent enfin à livrer les ingrédients à domicile – et croyez-le, ça n’était pas une bonne idée. « Qu’est-ce qui te fais dire que ce n’est pas de la magie ? Je te rappelle que je connais un sorcier. » Un sorcier dont il était vraiment proche !
La discussion finissait par s’arrêter à cause – ou plutôt grâce à – un baiser et ils se retrouvaient bien rapidement contre le mur le plus proche où Raphael avait poussé Simon. Il l’embrassait passionnément, ses bras autour de son cou, se rapprochant en même temps que Simon resserrait son étreinte. Puis, en sentant les mains de Simon descendre vers son postérieur, il ne faisait que agripper un peu plus à lui, ses lèvres quittant celles de Simon pendant quelques temps pour aller embrasser son cou. Il avait vraiment envie de lui faire ressentir le plus de choses possibles, comme il le faisait avec lui. Il le sentait finalement bien rapidement le soulever et il passait ses jambes autour de ses hanches durant les quelques secondes qu’il fallait à Simon pour arriver au lit où il le plaquait peut-être un peu trop fort, même si en réalité, ce n’était pas comme si ça le dérangeait vraiment. Ça n’allait pas briser le mexicain. Il avait juste lâché un petit ‘mphf’ avant de prolonger le baiser passionnément. Sentant son bassin frotter au sien avec insistance, il posait ses mains sur les hanches de Simon afin de bien le positionner sur son bassin, frottant son bassin au postérieur de Simon. « Dios, Simon… Tu va finir par me rendre fou... »
© YOU_COMPLETE_MESS ♦ 1 261 mots en moins de 24h



Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1616
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Dim 16 Juil - 1:05

Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.
Saphael.

Comment Raphael pouvait douter d'être le meilleur pour plein de bonnes raison hein ? Mine de rien, c'est vrai qu'il était assez modeste comme homme. Enfin sauf quand il s'agissait de rabaisser quelqu'un. Bref, on pouvait ajouter une sorte de faux narcissisme à cette carapace que c'était formé Raphael, sans doute pour être un meilleur leader ou… je sais pas trop quoi en fait. Il y avait sûrement plus d'une raison qui l'avait poussé à cacher ce qu'il était réellement. Et je n'étais pas mécontent de faire petit à petit partie des quelques personnes qui pouvait voir en dessous de tout ces masques.

- C'est bien ça. T'es le meilleur mais t'emballe pas trop non plus. T'es à moi. Si tu vas trop te vanter ailleurs, les gens vont te vouloir aussi… Et… J'approuve pas ça.

Je ne crois pas être le petit-ami le plus jaloux du monde. Mais une fois de tant à autres, j'avais bien le droit d'être possessif non ? Il fallait bien que je marque mon territoire ou un truc comme ça… Mais bon, j'avais confiance en Raphael, je savais qu'il n'irait pas voir ailleurs. Après tout, si on avait réussi à surmonter ces histoires d'addiction au sang de Nephilim, rien n'est impossible, si ?

- Bien sûr qu'il y a des règles ! Il fallait lire les petites lignes dans le contrat, chéri !

Il n'y avait pas eu de contrat. Ce n'était pas comme si on était marié ou quoi. Mais c'était lui qui voulait des règles, alors… En voilà ! Il ne fallait pas jouer à ce genre de jeu avec moi il le savait bien.

- Oh ! Serait-ce là des avances indécentes ?! Mais qu'avez vous fait à Raphael Santiago !

Ce n'était pas si souvent que Raphael retournait mes phrases de la sortes, c'tait souvent moi qui commençait avec les sous-entendu. Raphael, à la limite, faisait des réflexion désobligeante. Du coup, je trouvais ça amusant et je n'avais pas pu m'empêcher de le relever.

- Ah non ! Je pensais que tu disais que tu me préférai moi à Simon Junior… A croire que je t'ai surestimé sur ta capacité à m'énoncer ton amour comme ça…

Je lâchais un soupire que j'espérais sonner dramatique. Je vous jure, j'aurais du faire du théâtre.

- Tu ne veux pas défendre mon honneur ? Han ! Je suis outré ! Achève-moi alors !

Et j'avais continué sur mon drama. Non mais c'était quoi ça. Depuis quand mon petit ami voulait me tué hein ? Bon… Peut-être depuis notre première rencontre. Et ok, je lui avait lancé un poignard dessus aussi… Quel couple parfait nous étions. C'est beau l'amour.

Je levais les yeux au ciel. Comme s'il avait besoin d'un réelle raison pour ce plaindre. Cet homme n'était pas possible, je vous jure. Mais je préférai pas le provoquer davantage là dessus. Je savais qu'il pensait ce qu'il disait.

- Aussi. Je peux me vanter qu'on forme le couple qui met le plus mal à l'aise de tous non ? Puis c'est vrai que j'ai de la chance que tu sois aussi beau et un badass de leader.

Imaginer Raphael avec de la lingerie fine ? Ok, c'était trop pour moi. J'explosais de rire, en plus c'était lui qui l'avait proposé, pas moi hein ! On retiendra ça ! Par contre, je n'étais pas près de lui laisser oublier ça.

- Pas forcément, mais maintenant que tu en parle, l'idée est tentante. Et fais pas genre, je suis sûr que t'en a toujours rêvé.

La conversation changea soudainement de ton. Mais à croire que même dans un moment intime, je trouvais le moyen de tout briser et maintenant on parlait baignoire quoi. Je crois que si on avait pas été des vampires, on serait déjà en train de planifier notre prochaine visite chez Ikea. Non mais je vous jure.

- Bon ok, t'as gagné sur celle là.


Je n'aimais pas admettre que j'avais perdu. Comme tout le monde j'imagine. Mais là, on avait bien mieux à faire. Tout du moins, je n'avais pas trop trop la tête à parler de ça et je crois que Raphael non plus n'avait pas envie de se lancer dans un débat. Il était aussi têtu que moi, on savait que ça pourrait durer longtemps. Mais quelques baisers langoureux et le sujet était clos et même oublié je dirais. En même temps, comment ne pas ne pas perdre la tête ? J'avais même fini par porter Raphael en dehors de la salle de bain. Vu ce qu'on avait commencé ce serait sans doute mieux de ne pas rester là non plus. Surtout qu'on avait un lit dans la pièce d'à côté. Puis Raphael ne semblait pas contre l'idée. Dès que j'avais commencé à le soulever, il avait enroulé ses jambes autour de moi pour se laisser porter plus facilement.

Je crois que je pourrais passer le restant de mes jours contre Raphael sans jamais réussir à m'en lasser. Je laissais ses mains me guider et changer ma position. Je lâchais un petit gémissement à le sentir se frotter contre moi de la sorte. Et cette phrase… Je souris et me penchai doucement vers lui pour l'embrasser.

- Soyons fou ensemble alors mon amour.

Ca me faisait toujours un peu bizarre d'appeler Raphael comme ça. Mais c'était sortis tout seul. Puis j'avais bien le droit non ? J'étais son petit-ami. Bref, je l'embrassais tendrement pendant un petit instant. Puis je ne pu résister à la tentation cette fois de descendre sur son cou, de le mordiller embrasser sa peau un instant avant d'y planter mes crocs, laissant le sang de Raphael se déverser dans ma gorge, laissant un goût exquis sur ma langue, me donnant toujours envie d'en avoir plus.

© made by Ilyria - 960 mots



We sure are cute for two damned people
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3951
♦ Messages : 1235
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Dim 16 Juil - 4:30
Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.SaphaelLook deep inside of me, maybe you'll find something worth loving. ●●● « Oh ouais ? Et tu va faire quoi si je vais me venter même si t’approuves pas ça ? » Lui demandait-il avec un léger sourire en coin sur le bout des lèvres. « Tu va aller dire à tout le monde d’un air outré que je t’appartiens ? » Le taquinait-il, même si dans le fond, ça ne le dérangeait pas tant que ça en fait. « Lire les petites lignes ? J’aurais pensé que tu n’aurais pas fait ce coup-là, je te rappelle qu’à mon âge, la vue nous joue des tours. » Ouais, bon, clairement pas étant donné que le vampirisme soignait les problèmes de vue et la rendait encore meilleure, mais bon ! On va faire comme si de rien n’était ! Il avait bien le droit de lui sortir une connerie plus grande que lui – ce qui n’était pas forcément immense quand on regarde bien –, non ? Il ne tardait pas à rouler des yeux en l’écoutant parler, même si un léger sourire en coin restait placé sur son visage alors qu’il se tournait vers lui, un sourire montrant ses crocs. « Je l’ai tué pour prendre sa place. » Ouais, c’était probablement pas quelque chose que Simon voudrait entendre, mais comme c’était Raphael qui parlait de se tuer… Quoique… Ce n’était probablement pas beaucoup mieux en fait. Loin de là même. Puis, il ne pouvait s’empêcher de secouer doucement la tête de gauche à droite. « Non, tu devrais savoir que ce chat est bien plus haut placé que tout le monde dans mon cœur. Dormir avec lui quasiment tous les soirs, ça rajoute un petit plus. » Bon, il préférait tout de même le Vieux Simon au chat, mais il devait bien avouer que ce chat était adorable. Dire qu’à la base, il voulait le foutre dehors…Il lâchait néanmoins un léger rire face à son sourire dramatique, ce garçon n’était clairement pas possible.
« En même temps, quel honneur veux-tu que je défende ? » Ouais, parce que bon… Quand on parle d’honneur… il n’était pas persuadé que son petit ami en ait des masses. « Que ce soit ton honneur ou ta dignité… Ce serait un peu idiot de se battre pour quelque chose qui est totalement inexistant, tu ne penses pas ? » C’était… pas méchant de son point de vue. Juste taquin, il savait que Simon ne le prendrait pas trop mal. C’est l’humour de Raphael après tout. « Probablement le pire couple au yeux de pas mal de gens. » Lui dit-il en plissant le nez. C’est vrai quoi, ils sont tellement différents et tout le monde aurait raison de penser que ça n’aurait jamais collé entre eux et pourtant… ça marchait plutôt bien pour le moment. « Oh, oui, Simon bravo. Tu as découvert mon plus grand secret. J’ai toujours rêvé de me promener en nuisette faite de dentelle. » Lui répondit-il d’un air totalement blasé. Comme il le faisait bien souvent en fait, quand on regarde. C’est probablement ce qu’il fait de mieux. Le sourire qu’il avait en en coin des lèvres servait probablement de réponse au fait qu’il avait gagné cet argument sur les baignoires, n’ayant pas vraiment envie de répondre à ça. De toute manière, il n’y avait pas grand-chose à rajouter sur la défaite éclatante de Simon. De toute manière, il préférait totalement l’embrasser.

Ils ne tardaient pas à se retrouver sur le lit, dans la chambre de Raphael, dans une position clairement compromettante. Il le guidait le mieux possible pour qu’il soit assieds sur son bassin, soupirant d’aise en se frottant contre lui. Raphael devait bien avouer qu’il aimait cette sensation, mais une partie de lui ne cessait de lui dire qu’il voulait – qu’il avait besoin – de plus. Il prolongeait le baiser, une de ses mains remontant sur la joue de Simon, l’autre reposant toujours sur sa hanche. Il se demandait s’il avait déjà désiré quelqu’un autant qu’il désirait Simon. Puis ce que Simon lui disait, c’était ce qu’il avait envie d’entendre. Sa main auparavant sur sa joue migrait vers sa chevelure brune alors que ses lèvres descendaient jusqu’à son cou, penchant légèrement la tête sur le côté pour lui laisser un meilleur accès à sa carotide. Un gémissement quittait ses lèvres quand les crocs de Simon transperçaient sa peau et qu’il commençait à s’abreuver de son sang. Dìos, il n’aurait jamais pensé qu’une morsure pourraient être aussi plaisante. Il n’avait pas un souvenir aussi divin de sa transformation, mais en même temps, là il était question de Simon. Tout était toujours tellement mieux avec Simon.
Il se laissait mordre pendant un petit moment, se laissant aller à la sensation, poussant des longs soupirs d’aises ou de petits gémissements par-ci par-là, tirant légèrement sur la chevelure de son petit ami avant de finalement de s’éloigner pour empêcher Simon de continuer de s’abreuver. Il ne doutait pas du fait que Simon n’allait pas aimer, mais il avait autre chose en tête pour lui. Puis, s’il voulait, il pourrait toujours reprendre son en-cas juste après. Il poussait Simon sur le dos un plus doucement que ce dernier, se plaçant entre ses jambes, enroulant les jambes du juif autour de ses hanches, ses bras de part et d’autres de sa tête. Regardant dans les yeux bruns de son amant, il cherchait un quelconque signe lui disant de ne pas aller plus loin, qu’il n’était pas prêt. Lui faisant bien comprendre où il voulait en venir, frottant son membre contre son postérieur, il attendait qu’il ne lui dise quelque chose. Quand il compris enfin que Simon n’allait pas lui dire quoi que ce soit de négatif, il se décidait à se fondre en Simon, lentement. Même si c’était un vampire et qu’il s’en remettrait rapidement, il n’avait pas envie de lui faire du mal. Jamais. Non sans lâcher quelques sons dus au plaisir, il allait poser ses lèvres contre la gorge de Simon, l’embrassant tendrement avant d’y planter ses crocs, mouvant doucement le bassin.
© YOU_COMPLETE_MESS ♦ 1 000 mots en moins de 24h



Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1616
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Lun 17 Juil - 1:22

Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.
Saphael.

Je lâchais un soupire dramatique. Que vouliez vous que je fasse de cet homme, vraiment ? Il ne semblait jamais content de rien et tout faire pour me contredire sans cesse. Il avait bien de chance que je l'aime. Sinon j'aurais sans doute abandonné il y a bien longtemps.

- Je crois que je ne vais pas avoir d'autre choix en effet que d'aller mettre tout le monde au courant. Après t'avoir séquestrer quelque part évidement. Je ne veux pas prendre de risque inutile. Quoique, je devrais peut-être par commencer par se séquestrer. Comme ça tu n'aurais personne à qui aller te vanter.

Je doute fortement que j'arrive à faire une telle chose. Le clan finirai par m'arracher la tête le la mettre au bout d'une pique si j'osais prendre leur leader en otage juste pour une crise de jalousie. En même temps, il y avait de quoi non ? Je levais les yeux au ciel pour cette histoire de contrat. Je sais que mon idée était débile. Et à une idée débile, on ne pouvait qu'avoir une réponse débile.

- Tu es bien vieux que quand ça t'arrange toi…

Je savais que Raphael n'avait aucun problème de vision. C'était un vampire ! J'étais bien placé pour le savoir, j'avais posté des lunettes pendant des années et PAF ! Il suffisait d'une transformation pour que je n'en ai plus besoin. Ca aurait de quoi rendre tous les ophtalmos jaloux ça tient ! Heureusement, ce n'était pas une technique très populaire encore chez les Terrestre pour corriger leur défaut de vision. Et si j'étais bien content de ne plus avoir à porter de lunettes, et bien… Je n'étais pas près de recommander la vie de vampire à tout le monde non plus. Ca avait tout de même un bon nombre d'inconvénients.

- Ooh noon… Mon Raphael… J'espère que t'es prêt à assumer les conséquences de tes actes…

Je fis mine d'être triste. Mais je crois que je rigolerai bien moins si quelqu'un avait vraiment tué Raphael pour le remplacer. Je n'ai aucune idée de la manière dont je réagirai d'ailleurs… J'étais du genre pacifiste comme gars. Mais depuis que j'étais un vampire, tout était chamboulé et… Et j'aimais tellement Raphael, j'avais aucune idée de ce que je serais capable de faire. C'était assez effrayant d'un sens.

- Moi aussi je dors souvent avec toi…

J'avais dit ça sur un ton presque suppliant. Si on avait été face à face, j'aurais adresser un regard de chien battu à Raphael. Mais je savais qu'il n'avait pas autaant d'estime pour ce chat. Tout du moins, je l'espérais. Moi aussi j'aimais beaucoup Simon Junior. Mais pas autant que Raphael, c'était sûr et certain.

- Haan ! Sale gosse, va ! Quoique le pire dans tout ça, c'est que t'as raison.

Je soupirais de nouveau. Je n'allais pas dire que j'avais beaucoup d'honneur et de dignité, ce serait mentir. Du coup, Raphael marquait un point en disant qu'il ne pouvait pas défendre quelque chose qui n'existait pas.

- Mais c'est parce qu'on est le pire pour les autres qu'on est le meilleur nan ?

Oui, je sais, ma phrase n'avait pas beaucoup de sens. Mais j'avoue que je l'oubliais rapidement pour partir dans un fou rire à l'idée de voir Raphael en lingerie et en plus il en rajoutait un couche avec la nuisette… Je vous jure, je lui aurais volontiers répondu, mais j'étais trop mort de rire pour ça. Heureusement que je ne n'avais pas besoin de respirer, sinon je me serais sans doute étouffé de rire. Quoique, ça aurait été une belle mort non ? Bien plus que de se faire poignarder, brûler, ou arracher la tête en tout ça. J'étais près à le parier voyez-vous.

Le suite des événements fut bien différente, surtout au niveau de l'ambiance. J'avais totalement oublié tout ce que nous avions bien pu raconter auparavant. En même temps, est-ce qu'il était possible de penser à quelque chose alors j'étais en train de goûté au sang le plus délicieux qui m'avait été donné de boire jusque là. Je vous jure, j'avais l'impression que de le redécouvrir à chaque fois. Et sentir Raphael apprécier l'instant autant que moi, ça n'avait pas de prix. Le vampire me laissa profiter un instant avant qu'il ne séparer mes lèvres de son cou, ce qui me fit lâcher un petit bruit déçu. Mais vu la suite, je crois qu'il n'y avait pas de quoi en faire un scandale non plus. Vous pensez bien que Raphael ne m'aurait jamais privé de son sang si ce n'était parce qu'il avait une meilleure idée en tête.

Je laissais Raphael inverser nos positions et passer mes jambes autour de lui. Je lui faisais entièrement confiance. Même si on blaguait beaucoup à ce sujet, je savais que Raphael ne me ferait jamais de mal, bien au contraire. Je savais bien ce qu'il avait derrière la tête et pas la peine qu'il ouvre la bouche pour savoir qu'il attendait une autorisation de ma part avant de continuer. J'allais glisser une main sur sa nuque et une autre sur son dos, lui adressant un petit hochement de tête et un sourire pour l'encourager à poursuivre ce qu'il avait commencé. Pourquoi je le refuserai alors qu'on attendait tout les deux que ça. Je sentis alors Raphael s'introduire doucement en moi. Je serrais les dents, c'était pas aussi agréable que je ne le pensais au début, mais Raphael était particulièrement doux avec moi et je me fis assez rapidement à la douleur, me surprenant à lâcher un gémissement.

J'avais presque envie de dire qu'il n'y aurait pas de meilleure sensation possible que celle que je ressentais dans l'immédiat avant que Raphael ne vienne planter ses crocs dans ma gorge tout en commençant à bouger. Ok, c'était bien plus que mon cerveau ne pouvait en supporter, heureusement que j'étais déjà mort, parce que c'était sûr que j'aurais fini par faire une syncope sinon. Trop d'émotion. Je resserrais ma prise, m'agrippant à Raphael. Je n'essayais même pas de retenir mes gémissements. Je fermais même les yeux pour savourer ces sensations. Déjà que se faire mordre par un vampire, c'était jouissif, mais alors là… C'était sûr que je n'allais pas tenir très longtemps. Pourtant il le fallait, je voulais que ça dure, c'était trop bon pour que ça s'arrête maintenant.

Sans même que je m'en rende compte, mon corps c'était de lui-même mis à bouger, se calant sur les mouvement de Raphael, comme pour en réclamer plus. J'aurais aimé dire quelque chose. Je sais pas trop quoi d'ailleurs… Mais j'avais penché la tête vers l'oreille de Raphael mais je n'avais pas été capable de dire grand-chose, si ce n'était que murmurer son nom entre deux gémissements et lui écorcher le haut de l'oreille avec un de mes crocs par la même occasion.

- Raphael je…

Je ne fus même pas capable de formuler cette phrase en entier, je serrais encore plus Raphael, si une telle chose était possible, mon corps se tendit, signe que j'étais presque à bout, au bord de la rupture. Mais je ne voulais pas céder, pas maintenant, pas tout seul…

© made by Ilyria – 1 187 mots



We sure are cute for two damned people
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3951
♦ Messages : 1235
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Mar 18 Juil - 0:48
Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.SaphaelLook deep inside of me, maybe you'll find something worth loving. ●●● « Me séquestrer ? Vraiment ? Tu sais que ça ne va pas tellement me déranger ? » Ce n’était pas comme si Raphael avait besoin de contact humain pour vivre, au contraire. S’il pouvait rester au loin de toutes les personnes qui lui donnaient envie de se facepalm toute la journée… Ça ne le dérangerait pas du tout. Puis du moment que Simon le nourrissait… Raphael pourrait vivre d’amour et de sang frais. « Par contre, je ne sais pas trop si le clan sera d’accord avec le fait que tu me séquestres. Surtout si, en tant que petit ami, tu devrais probablement prendre ma place. » Enfin, ce n’était pas encore assez sérieux pour ça. Enfin, c’était sérieux entre eux, vraiment, mais disons que leur statut de couple n’est pas assez fort pour que Simon soit celui qui prendrait sa place s’il lui arriverait quelque chose. Il ne sont pas encore marié. Ce serait probablement Lily qui prendrait sa place. Ou peut-être Sam puisqu’il est son descendant direct. Dìos, non. Pas Sam. Le clan mourrait encore plus rapidement que si Simon le dirigeait. « Il faut bien que mon âge me serve à quelque chose. » Lui dit-il avant de hausser vaguement les épaules. « C’est comme ça que tu réagirais si quelqu’un me tuait pour me remplacer ? Je suis assez vexé. » Le taquinait-il en roulant des yeux. Bon, il espérait tout de même qu’il réagirait un peu moins bien dans ce cas-là. Est-ce que c’était normal de vouloir que son petit ami devienne violent dans ce cas-là ? Peut-être pas, mais Raphael n’est pas vraiment normal après tout. En tout cas, les réactions de Simon le faisait souvent rouler des yeux, surtout en ce moment, même si dans le fond il n’était pas tellement exaspéré que ça. « Oui… Ce n’est pas faux. Mais mon petit Simon Junior, lui au moins, n’a pas de mauvaise fréquentations. » Est-ce qu’un jour il allait arrêter de le titiller et de chercher la petite bête par rapport à Clary ? Non. Enfin… Peut-être à la mort de la rouquine. Peut-être. « Bien sûr que j’ai raison. Tu n’as pas encore remarqué que c’est toujours le cas ? » C’était peut-être une exagération, mais il faut bien avouer que Raphael avait souvent raison. Probablement parce qu’il réfléchit avant de parler. Ou bien parce qu’il a de l’expérience. Quelque chose comme ça. Il secouait bien rapidement la tête en l’écoutant avoir un fou rire quand il parlait d’être en nuisette. Dìos… C’était vraiment une vision d’horreur. Encore… S’il avait un corps fin et sans muscle… ça serait moins pire, mais là ? C’est tout bonnement horrible et pas classe du tout. Bref.

Il préférait bien plus rester focaliser sur Simon plutôt que cette vision, si bien qu’ils se retrouvaient bien rapidement sur le lit à faire des choses pas vraiment catholiques. Dìos et dire que 60 ans plus tôt, il n’assumait même pas encore le fait de ne pas seulement aimer les filles – et de clairement pencher vers les garçons plutôt que les femmes – et le voilà avec son amant. Les temps avaient bien changer et ce n’était pas le mexicain qui allait s’en plaindre. Puis quand son petit ami avait eu les crocs plantés dans sa carotide, ça ne lui donnait qu’encore plus envie d’aller à la prochaine étape. C’était pour ça qu’il ne le laissait pas profiter si longtemps et se mettait au dessus de Simon pour passer aux choses plus sérieuses. Il avait bien attendu que Simon lui fasse un signe d’approbation – ou pas d’ailleurs – avant de commencer à entrer en lui, puis il avait attendu de voir son visage se décrisper un minimum avant de commencer à bouger pour s’assurer qu’il ne lui fasse pas mal. Mouvant les hanches, il couvrait ses propres gémissement en s’abreuvant du sang de Simon, les sons qu’il faisait l’excitant toujours un peu plus, le rapprochant rapidement de l’apogée, presque autant que ses mouvements d’ailleurs. Quand il le sentait un peu plus s’agripper à lui, il faisait de même, ses ongles se plantant un peu plus dans ses hanches, inconsciemment, son rythme s’accélérant à chaque mouvement.
Le sentant commencer à bouger ses hanches, Raphael finissait par quitter sa gorge, le prénom de Simon quittant ses lèvres à plusieurs reprises, comme un sorte de prière, alors que sa respiration – chose totalement inutile – se mettait à devenir de plus en plus irrégulière, son souffle se saccadant. Il sentait qu’il n’allait pas tenir longtemps. Puis, quand il l’entendait dire son prénom entre deux gémissements, c’était probablement la goutte d’eau qui faisait déborder le vase. Glissant une main entre leurs corps jusqu’au sexe de Simon, ses lèvres allant trouver celles de son petit ami, il commençait à mouver d’un rythme similaire à celui de son bassin, le poussant à atteindre son orgasme. Il tentait tant bien que mal de garder les yeux ouverts pendant qu’il venait, mais il atteignait en même temps le Nirvana, le sentant se serrer autour de lui. « Te amo. » Lui dit-il, entre deux gémissements – tentant tant bien que mal de se retenir – mouvant encore quelques fois, jusqu’à ce que les deux vampires finissaient de venir.
© YOU_COMPLETE_MESS ♦ 866 mots en moins de 24h



Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1616
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Mer 19 Juil - 0:30

Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.
Saphael.

Je haussais les épaules, c'est vrai que séquestrer Raphael n'était peut-être pas une solution efficace pour le punir. Mais au moins ça l'empêcherait d'aller se vanter aux autres, vu qu'il serait seul. Bon, après, c'est vrai que ça ne risquait pas de plaire aux autres.

- Oh… Ouais ça craint ça… Je t'aime Raphael, mais pour rien au monde j'aurais envie d'être à ta place et de faire ton job.

Je n'avais pas l'étoffe d'un leader. Je n'étais pas fait pour donner des ordres, prendre des décisions et tout ça. J'étais juste un type banal, un de ceux qui exécute sans… Nan, pas sans discuter, en discutant trop justement. Ouais, donc on pouvait dire que j'étais une sorte d'élément perturbateur particulièrement agaçant. Ce ne serait pas Raphael qui me contredirais là dessus.

J'avais bien peur qu'on en ait pas fini de sitôt avec cette histoire d'âge. Ce vampire en faisait vraiment qu'à sa tête. Un moment il se faisait passé pour plus jeune que moi, un autre pour bien plus vieux… Je savais qu'il en faisait exprès, mais le pire, c'est techniquement, oui il était plus jeune mais plus vieux que moi. C'était tellement difficile à dire… La vie d'immortel, je vous jure…

- De toute façon tu seras pas là pour voir ça vu que tu seras mort…


Il fallait être un peu logique, comment Raphael pourrait être vexé s'il est mort ? Bon ok, je doute fortement de réagir de la sorte si Raphael venait vraiment à mourir. Je crois que je ne préférai même pas y penser. D'ailleurs j'avais resserré mon étreinte autour du leader. Il était horrible de me parler de ça. Je voulais pas imaginer une vie sans lui…

- Pourtant il est aussi roux que Clary… Et qu'est-ce que t'en sais qu'il a pas de mauvaises fréquentations quand il est pas là ?

Clairement, je cherchais les embrouilles. Je me mis à rire bêtement. Vous imaginez, Raphael qui rentre un jour dans sa chambre et qui voit Simon Junior qui a organisé une soirée avec plein de monde et plein d'alcool ? Je crois que j'ai trop d'imagination, il faudrait que j'arrête. Mais il était bien hors de quelques, que je laisse Simon Junior passer avant moi dans le coeur de Raphael, et puis quoi encore ? Sincèrement, si le leader n'était pas là, s'il ne tenait pas autant à moi, je pense que je n'aurais plus trop d'intérêt à continuer d'errer sur cette terre.

Je levais les yeux au ciel. J'aurais bien protester, mais c'est vrai que Raphael avait souvent raison. Et c'était souvent que j'essayais de le contredire et de ne pas faire comme il me le conseillait que tout allait mal. Et je n'étais pas plus chaud que ça à l'idée de réessayer un jour.

Par contre, ce qui suivit, je le referais volontiers un jour, et même tous les jours. Malgré la douleur des premiers instant, j'avais fini par m'habituer à la présence de Raphael pour ne ressentir que du plaisir et ce n'était pas près de s'arranger alors qu'il avait planté ses crocs dans ma jugulaire. C'était déjà presque l'équivalent du sexe que de se faire mordre par un vampire alors, je vous laisse imaginer. Je n'allais définitivement pas tenir longtemps. J'avais déjà l'impression de faire un effort, mais j'avais tellement envie de profiter encore… Je crois que je pourrais ressentir ça pour l'éternité sans jamais me lasser. Si le but de Raphael était de me faire perdre la tête, il avait réussi. Et j'avais bien l'impression que tout ce que je ressentais était réciproque, ce qui ajoutait encore plus. Je n'arrivais pas à déterminer ce que j'aimais le plus. Si c'était de sentir Raphael en moi, le sentir bouger, ses crocs dans ma gorge, son corps contre le miens, ses gémissements qu'il laissait échapper, son regard… Trop de chose…

Raphael avait fini par abandonné ma gorge pour venir m'embrasser. Ses lèvres avaient encore le goût du sang. J'essayai de répondre à ses baisers du mieux que je pouvait, ne cessant de m'accrocher encore plus à lui. Je l'entendais murmurer mon prénom, je pouvais sentir sa respiration alors qu'il n'en avait même pas besoin. Raphael était toujours le premier à me faire des reproches quand je respirait et pourtant là, il le faisait… Est-ce que j'avais fait perdre ses moyens à Raphael à ce point ? Décidément… Je fini par réussir à prononcer son nom à mon tour entre deux gémissements, je n'ai aucune idée si Raphael y avait vu un quelconque message, mais il fit descendre une main vers mon entrejambe, commençant à le caresser et à fixer son mouvement sur celui de ses hanches. Comment je pouvais tenir avec ça hein ? Je crois que… Raphael ne s'attendait pas à ce je tienne encore justement, il m'embrassa de nouveau, me murmura quelques mots en espagnol que je compris tout de suite. En sentant le corps de Raphael se tendre aussi, je fini par céder, et lui ensemble, dans un utile gémissement de délivrance…

Mon dieu, ça avait été tellement intense, il me fallu un moment pour m'en remettre. Je respirais toujours d'ailleurs, moi qui pensait avoir perdu cette habitude. Après quelques instant, je me tournais vers Raphael qui avait changé de position. Je lui adressais un sourire avant de venir me blottir contre lui, déposant un léger baiser sur ses lèvres, tout en caressant doucement son torse.

- Je t'aime.

Je n'avais pas pu lui répondre tout à l'heure. Et même s'il le savait, ça ne faisait jamais de mal de l'entendre j'imagine. Et personnellement, je ne me lasserais pas de lui dire. Au final, je crois qu'on pouvait dire que j'avais réussi avec succès ma mission de détendre Raphael.

© made by Ilyria – 953 mots



We sure are cute for two damned people
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» L'Histoire de Trouble or Misery .
» Trouble mnémonique ou mnémotechnique,la methodologie du mensonge politique
» Quand la neige éclatante trouble les esprits... [PV Yuko]
» Libre ♣ Oh dear, we're in trouble. | abandonné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan :: Hôtel DuMort-
Sauter vers: