SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT]


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Poster un nouveau sujet
SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1772
♦ Messages : 241
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Ven 16 Juin 2017 - 12:02

Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.
Saphael.

J'avais encore du mal à réalisé que j'étais officiellement en couple avec Raphael Santiago. Si on m'avait dit un jour que j'en arriverai là avec lui… Je crois que je n'y aurais pas cru, j'aurais même beaucoup rit en pensant qu'il s'agissait d'une blague. Pourtant non, il fallait se rendre à l'évidence, ce que je ressentais pour Raphael ce n'était pas de la peur, ni une sorte d'amitié quelconque. C'était bien plus que ça et en plus c'était réciproque. J'avais même presque l'impression parfois que Raphael m'aimait bien plus que je ne pouvais l'aimer et ça, ça me faisait un peu peur. Mais j'oubliais facilement mes appréhensions quand j'étais avec lui. C'était d'ailleurs drôle d'être ensemble. Parce que Raphael passait toujours son temps à me faire des réflexion, mais en parallèle, il savait aussi être des plus doux et des plus adorable en ma présence. Et c'était loin d'être désagréable. J'aimais beaucoup ce qu'il se passait entre nous.

Cependant, si je m'emballais, cela ne faisait que quelques jours que c'était vraiment officiel. Même si techniquement, ça faisait déjà plus de temps que Magnus, Alec, Anna, Sam et Clary étaient au courant de ce qu'il se passait entre nous. Bref, du détail. Tout ça pour dire que nous avions tout de même d'autre complications. A peine en couple que sa commence déjà hein ? On avait pas idée non plus d'être allé boire du sang de Nephilim. Je pourrais sans doute blâmer Raphael jusqu'au restant de ses jours pour ça – ce qui représentait un sacré paquet de jours. Mais il avait eu au moins le mérite de me le dire et je savais que ce n'était pas facile pour lui d'arrêter. C'était comme un drogue, il en avait toujours envie de plus et Alec aussi. Ce qui rendait la chose encore plus terrible. Mais je devais avouer que Raphael m'impressionnait.

J'avais passé les jours qui avaient suivit notre rendez-vous avec lui, histoire de le soutenir. Et il avait un de ces self-control, je vous jure… Vu comment il ronchonne tout le temps, je ne l'en pensais pas capable. Et en plus, il arrivait à rester un leader respecté. Il y avait de quoi être impressionné. Je lui avait proposé de rester à ses côtés et de venir avec lui pour le soutenir dès qu'il se sentait trop mal. Mais au final, c'était presque à ce demander si je n'étais pas un poids plus qu'autre chose. Mais vu que Raphael ne m'avait jamais dit que je ne servais à rien et que je n'avais pas ma place ici et bien… J'étais toujours là. Il me semblait d'ailleurs que les vampires étaient bien plus accueillants et sympathique avec moi quand ils me croisaient à l'hôtel maintenant. J'avais aucune idée si c'était parce qu'ils avaient trop peur de Raphael ou s'ils étaient vraiment content que je sois là.

Dans tous les cas, ça me faisait du bien de ne pas trop me sentir comme un outsider quelque part. Pour une fois, j'avais vraiment l'impression d'être là où je devais être. Je reconsidérais même l'idée de venir vivre ici. Mais il faudrait que j'en parle à Raphael avant et il faudrait voir avec le clan. Ca prendrait sans doute encore un bon nombre de réunion pour mettre tout le monde d'accord. Donc pour le moment, je ne voulais pas lui imposer ça. Déjà, qu'il finisse de remettre de sa désintox. J'en avais déjà touché deux mots à Lily par contre. Et elle trouvait que c'était une bonne idée. De son avis, Raphael était de bien meilleure humeur quand j'étais dans le coin et ce n'était pas un point négligeable, surtout pour elle, son bras droit, qui devait le supporter une bonne partie de la nuit.

J'avais le début de la nuit dehors. Raphael avait beaucoup de travail aujourd'hui et j'avais envie de prendre l'air. Donc j'étais sortis dès que la nuit était tombée pour faire le tour de mes magasins préférés. J'aurais volontiers acheté quelques jeux vidéos, ça faisait longtemps, tient. Malheureusement toutes mes consoles étaient rester chez ma mère. Et c'était un peu compliqué pour aller les chercher du coup. A moins que je ne demande à ma sœur. Mais elle n'était toujours pas revenue en ville et je n'allais pas la dérangée pour ça. J'étais donc passé chez Magnus chercher quelques affaires avant de repartir pour l'Hôtel. A vrai dire que ce soit chez Magnus ou à l'hôtel, je n'avais pas grand-chose. Si ce n'était les quelques vêtements que Clary avait pu aller me chercher. Comme quoi ça avait ses avantages d'avoir une amie Chasseurs d'Ombre avec des runes d'invisibilité. Mais je ne pouvais pas non plus toujours exploiter Clary pour ce genre de tâche. Surtout qu'elle avait bien plus à gérer à l'Institut.

En arrivant à l'Hôtel, je croisais Lily l'espace de quelques secondes. Elle avait l'air pressée, mais elle s'arrêta tout de même pour me dire qu'elle filait en réunion auprès de Raphael, que ça faisait déjà des heures qu'ils étaient là dessus et tout le monde était sur les nerfs. Ce qui voulait dire que Raphael serait encore plus sur les nerfs que tout le monde. Déjà parce que c'était lui et il était sur les nerf de nature et ensuite à cause du manque de sang angélique. Mmh… quel beau mélange. Ca allait être sympa cette soirée. Après avoir remercier Lily pour l'information, je lui souhaitais bon courage et rejoignit la chambre de Raphael. J'avais toujours une chambre ici. Mais depuis que j'étais revenu il y a quelques jours, c'était ici que je dormais. Et je n'allais pas m'en plaindre, vraiment.

Etant donné que Raphael allait être sur les nerfs, il fallait que je trouve quelque chose pour le détendre. Ce n'était pas d'idées que je manquais. Raphael revenait de sa journée énervé…. Genre… à chaque fois. Mais là, pour que même Lily m'en prévienne, il allait falloir plus que quelques paroles et quelques câlins pour retrouver mon petit-ami. En passant par la salle de bain, j'eus alors la merveilleuse idée de commencer à faire couler un bain. De l'eau chaude, plein de mousse, ça devait faire l'affaire non ? Même si les vampires ne sentais pas la chaleur… Raison de plus pour ne pas se privé sur la température de l'eau. J'étais presque sûr que ça aiderai quand même.

Le temps que la baignoire se remplisse, je fermais la porte de la salle de bain et retournais dans la chambre. J'avais normalement un peu de temps encore. Il ne fallait plus que je trouve un moyen pour convaincre Raphael d'aller prendre un bain… Mais je trouverai bien quelque chose non ? Il ne pourrait pas dire non à mon regard de vampire battu, si ? De toute façon, je n'eus pas vraiment beaucoup de temps pour réfléchir que la porte de la chambre s'ouvrait sur Raphael.

- Bonsoir Raphael.

Ca pouvait sembler un peu formel, mais j'imagine que mon sourire et le ton de ma voix étaient assez heureux de le voir pour que je n'ai besoin de rajouter quoique ce soit. J'avoue que je ne voulais pas trop prendre de risque non plus. Si il était vraiment sur les nerfs, il y avait des chances pour que j'en subisse les conséquences sinon.

© made by Ilyria - 1 205 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 5921
♦ Messages : 1558
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Ven 16 Juin 2017 - 23:21
Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.SaphaelDepuis quelques jours maintenant, Raphael était sur les nerfs, encore plus que d’habitude et c’est dire. Faut dire qu’être sur les nerfs et prêt à tuer quelqu’un d’un seul regard, c’était bien évidemment quelque chose qui faisait partie de sa personnalité. En fait, c’était probablement un de ses traits de caractère qu’on pouvait le plus rapidement repérer. Faut dire qu’il ne faisait pas vraiment comme s’il aimait les gens en temps normal. Si quelqu’un l’énerve, il ne va clairement pas faire semblant de l’aimer de tout son cœur. On lui avait toujours appris à ne pas être un hypocrite de toute manière, du coup...Bref, revenons-en au sujet principal qui était le fait qu’en ce moment, c’était encore pire. La moindre petite chose pourrait le mettre dans une fureur noire, mais heureusement pour lui, il avait encore un minimum de self-control. Putain de sang de Néphilim. Il n’aurait pas penser que ce serait aussi horrible, en réalité. Il ressentait le manque à chaque seconde, mais il sentait tout de même que ça s’atténuait petit à petit. La preuve étant qu’il avait même réussi à voir Alec la dernière fois sans lui planter ses crocs dans sa carotide. Il prenait tout de même ça pour une grande victoire, mais il n’était pas sûr de devoir le mentionner à Simon, se doutant que ça ne le rendrait pas vraiment heureux de savoir que son petit ami est allé voir la source de son addiction comme un camé en manque de sang frais. Mais ça s’était bien déroulé alors…
Aujourd’hui, on l’avait réveillé en milieu d’après-midi, oui oui, ce qui devait revenir à très tôt le matin pour un vampire, seulement quelques heures après qu’il ait décidé d’enfin finir sa journée à travailler sur de la paperasse. Il avait clairement l’impression qu’il ne verrait jamais la fin de tout ce que Camille avait laissé en suspend pendant des années. Il se demandait presque pourquoi il n’avait pas commencé à bosser sur ça avant même de devenir le leader. Il avait donc été réveillé par, et bien son réveil en fait. Ouais, parce qu’il avait une réunion de prévue avec certains leaders du monde obscur et il le sentait vraiment mal tout ça. Faut dire qu’en même temps, se retrouver dans une salle avec pleins d’autres Créatures Obscures puissantes, dont des loups, sorciers et fées, ça ne sentait jamais bon. De plus, il était quasiment persuadé que Magnus n’y avait pas été convié à cause de conneries disant qu’il était trop du côté des Shadowhunters pour s’occuper des Créatures Obscures comme un bon sorcier. Raphael trouvait ça tellement ridicule.
Raphael n’avait pas du tout eu envie d’y aller parce qu’il sentait tellement qu’il allait se faire engueuler par ses aînés et même si le mexicain avait une grande gueule – il ne peut même pas le nier lui-même – il n’aimait pas vraiment qu’on lui fasse des reproches, surtout pas en ce moment. Déjà qu’en temps normal.. M’enfin bon, il y était tout de même allé avec Lily, au départ. A 17 heures. Tout ça parce que les vampires étaient les seules créatures de la nuit et qu’avec l’aide de sorciers, ils pourraient venir en toute sécurité, sans avoir à craindre le fait de se faire réduire en cendre, littéralement.

Le début se déroulait assez bien, parce qu’au départ, ils parlaient du fait que les vampires de New-York devraient s’allier à ceux du Bronx et à d’autres Downworlder afin de s’attaquer à une meute de loups devenus fou, donc pour être honnête, Raphael n’allait pas se plaindre d’un sujet si banale. D’un sujet comme il en avait tellement l’habitude. Puis, ensuite, ça passait sur des tas de petits sujets, comme ce qu’un clan avait besoin de la part d’un autre, d’une meute et de ses problèmes – probablement de puces avait pensé Raphael – et tout ce genre de choses. Puis au fur et à mesure, quand la nuit fut tombée, la salle commençait lentement à se vider, certains devant retourner d’où ils viennent quand ils n’étaient pas assez ‘importants’ pour les discussions de plus grandes ampleurs, ne laissant qu’une poignée de personne, et lui était le seul vampire. Faut dire qu’avoir le clan le plus influent de la ville, ça sert clairement à quelque chose. Pour la peine, il avait même dit à Lily qu’elle pouvait s’en aller. Le hic venait ensuite qu’ils en venaient à parler d’alliances entre les loups, les vampires, les fées et  pourquoi pas les Néphilims, enfin surtout ce qu’il en restait. Il sentait bien que là, il allait commencer à perdre patience parce qu’encore, avoir une alliance avec les fées, ça allait. Il en avait d’ailleurs déjà une, mais avec les deux autres ? Non merci. Certes, techniquement celle avec les loups marchait toujours, mais pour être honnête, sans Simon, il n’y avait plus aucun contacts entre les deux races. Et le pire dans tout ça, c’était qu’on lui avait reproché alors qu’il n’avait jamais voulu de cette alliance en réalité, tout ce qu’il avait voulu, c’était que le novice décide de rejoindre le clan afin de pouvoir lui apprendre à être un vampire.
Le pire restait probablement quand on lui avait dit qu’il avait rompu l’alliance avec les Néphilims sur un coup de tête, que c’était quelque chose de vraiment stupide venant d’un leader et que Camille n’aurait probablement jamais fait ça. Et sur le coup… Il aurait été prêt à se lever pour les engueuler à son tour parce qu’ils étaient totalement crétins. Puis, plus ça traînait en longueur, plus il avait envie d’enfoncer le crâne de ces personnes dans un mur, dans une table, dans n’importe quelle chose sur laquelle il pourrait tomber. Puis quand il avait dit qu’il n’allait décemment pas faire de nouvelle alliance avec les Shadowhunters, du moins Clary (mais il n’avait pas précisé ça) à cause de Haute Trahison. Et on lui balançait à la gueule qu’apparemment, Simon aussi avait été coupable de Haute Trahison et que pourtant, il ne s’empêchait pas de batifoler avec lui. Ce qui avait clairement été la goutte d’eau qui faisait déborder le vase pour le mexicain. « Dìos, si vous n’avez rien d’autre à faire que de critiquer mes choix et ma vie privée, je pense que je vais y aller et vous laisser parler avec mon second. J’ai des choses plus importantes à faire. » Leur dit-il, un regard froid, focalisant tout son self-control pour le pas les baffer, avant d’envoyer un message à Lily pour lui dire de prendre sa place, parce que je cite ‘sinon je vais faire du hachis de Downworlder’. Peut-être que comme ça, ils pourraient avoir un minimum une conversation logique.

Une vingtaine de minutes plus tard et la voilà qui arrivait, ce qui le faisait partir rapidement. Ce à quoi il ne s’attendait pas, c’était de voir son petit ami dans sa chambre quand il rentrait. Lui qui aurait pensé simplement gromeler toute la soirée en retournant dans sa paperasse, envoyant chier toute personne qui s’approchait à moins de 100 mètres de lui, membres du clan compris. Bon, il ne disait pas encore que Simon n’était pas compris là-dedans, il fallait voir s’il ne lui courait pas sur le haricot, ce qu’était tout de même peu probable, on ne va pas se mentir. Lui lançant un regard déjà clairement exaspéré, il croisait ses bras sur son torse. « Simon. Lily ne t’as pas prévenu que j’avais une réunion ? Tu n’aurais pas eu à te déplacer dans ce cas-là. » Peut-être qu’il aurait du lui envoyer un message lui-même, mais en réalité… Il aurait pensé que ça aurait duré nettement moins de temps. Il faut croire qu’il s’était bien trompé. Malhreusement.
© YOU_COMPLETE_MESS ♠ 1 278 mots en moins de 24h ♠



He’s worth the risk time and time again because with his hand burning into my skin, I have hope once more. And the blood that stains him doesn’t take away his goodness and the stars that betray him don’t mean I forsake my devotion. “why are you always trying to save him” asks my head “because he’s worth saving” whispers my heart and my mouth can never quite get out the words of just how much he means to me, just how much I love him
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1772
♦ Messages : 241
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Lun 19 Juin 2017 - 22:46

Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.
Saphael.

Même pas la peine d'être un vampire avec des sens super développés pour sentir que Raphael n'en pouvait plus. Il avait l'air crevé. Certes, c'était un peu l'air qu'il avait tout le temps en ce moment. Mais c'était parfois dur à dire si il était vraiment fatigué. Je vous jure, il était doué pour cacher son jeu. Mais c'est vrai que ça faisait sans doute parti de ses « obligation » de leader que de toujours bien présenter. Il n'était pas obligé de faire ça avec moi, mais j'imagine que c'était une question d'habitude à force. Et de fierté aussi. Ce serait mentir que de dire que Raphael n'avait aucune fierté, au contraire. Après on peut dire que c'était un peu dans sa nature aussi, il était quelqu'un de poli, de respectueux dans qu'on le respectait lui. On peut dire qu'il avait été bien élevé.

Cependant, être bien élevé n'empêchait pas d'avoir un sale caractère. Et je n'avais à peine dit deux mot que Raphael semblait déjà en avoir marre de moi. Ce n'était pas le top comme sensation. Mais bon, on fini par s'y habituer et à vrai dire, je m'y attendais aussi. Lily m'avait prévenu qu'il ne serait pas au meilleur de sa forme ce soir. C'était un peu pour ça que j'étais là aussi. Raphael ne me salua même pas. Il se contenta de me dire que ça n'avait pas été la peine que je me déplace pour venir le voir ce soir. C'est vrai qu'à ce niveau, j'aurais pu rester chez Magnus et je n'aurais pas eu besoin de déplacer encore le peu d'affaires que j'avais. Mais pourquoi pas ? Personnellement, je préférai largement être ici que là-bas. Puis ma présence n'était pas une si mauvaise idée pour aider Raphael à se détendre, si ? Il fallait juste que j'évite de faire trop de faux pas.

Je me rapprochai du vampire à pas doux, un peu comme on s'approche d'un animal qu'on ne veut pas faire fuir. Ce qui était le cas en fait, à la différence que Raphael n'était pas un animal. Mais bon, il n'était pas vraiment humain non plus, à part en apparence. Donc j'imagine que ça rend la comparaison un peu plus acceptable non ? J'enlevais les quelques boutons de sa veste pour la faire glisser de ses épaules et la poser avec précaution sur le dossier d'une chaise à proximité, tout en lui répondant sur un ton calme :

- Si, si, elle m'a prévenu. Je l'ai croisé tout à l'heure, elle m'a même dit que vous alliez finir plus tard que prévu.

J'affichais un petit sourire avant d'entraîner doucement Raphael vers son lit et le forçai à s'asseoir. Je commençais à lui enlever ses chaussures tout en continuant :

- J'aurais pu repartir pour te laisser tout seul ce soir et éviter de t'énerver davantage, mais maintenant que je suis là…

Je me relevais, attrapai Raphael par les mains pour qu'il fasse de même et l'entraînait vers la salle de bain :

- Je savais que tu aurais besoin de te détendre alors je me suis dit…

J'ouvris la porte pour faire rentrer Raphael et la refermer derrière nous. Puis sans attendre, je plaquais doucement le vampire contre la fameuse porte fermée et commençait à défaire sa chemise.

- Qu'il n'y avait rien qu'un bon bain et un peu de mousse ne pourraient régler.


Maintenant la chemise de Raphael ouverte, je réduisit encore l'espace entre nous, faisant glisser ma mains sur son torse jusqu'à sa nuque pour déposer mes lèvres sur les siennes. J'espérais sincèrement que je n'allais pas me faire jeter trop vite. Pour le moment, il me semblait que j'avais réussi à assez distraire Raphael en lui parlant pour le guider jusqu'ici, et commencer à le déshabiller au passage… Oui, c'était un plan tout calculé. Mais je n'avais pas la suite. Ca s'arrêtait là. Maintenant, il ne me restait qu'à espérer que Raphael ne lutterait pas et se laisserai convaincre que… Maintenant qu'il est là… Autant prendre ce bain non ? Je relâchais ses lèvres un instant pour lui glisser :

- Mmh… Quoique, en fait je crois que c'est surtout un prétexte parce que j'avais envie de te voir et de passer du temps avec toi.

C'était sans aucun doute ridicule de dire ça. Ce n'était pas comme si je n'avais pas vu Raphael depuis très longtemps non plus. Seulement quelques heures en fait, vu que j'avais déjà dormit là, la journée précédente. Après, Raphael avait du partir tôt pour le clan. Donc nous n'avions pas vraiment pu profiter en fait. Et c'était un peu ça depuis notre rendez-vous. J'avais comme l'impression que Raphael se plongeait dans le travail pour ne pas avoir à penser à autre chose. D'un sens, si ça marchait, tant mieux ! Je n'allais pas m'en plaindre non plus. Quoique, j'avais vraiment envie qu'on passe plus de temps ensemble quand même et que Raphael prenne du temps pour lui aussi. Il ne manquerait plus qu'à ce qu'il nous fasse une sorte de burn out.

© made by Ilyria - 841 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 5921
♦ Messages : 1558
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Mer 21 Juin 2017 - 0:24
Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.SaphaelLook deep inside of me, maybe you'll find something worth loving. ●●● Ouais, Raphael aurait clairement pu faire un effort et tenter d’être… Disons… Sympathique avec Simon étant donné que c’est son petit ami et toutes ces conneries. Puis aussi par rapport au fait que Simon ait été adorable tout le temps où Raphael avait besoin de lui, mais le pire dans tout ça, c’était qu’il n’avait pas vraiment l’énergie ou la patience pour faire ce genre de choses, mais faut le comprendre tout de même. Bon, il pensait bien que Simon allait comprendre puisqu’il savait apparemment qu’il avait été à un meeting, mais il ne savait pas pour autant tout ce qu’il avait été dit et le temps que ça avait duré. Et dire que Raphael était habitué à ne pas se reposer longtemps, on peut dire que là, c’était le ponpon. Surtout qu’une partie de lui se disait qu’il allait probablement devoir faire des choses avec Simon parce qu’il n’y avait pas moyen de le faire tenir en place et c’était pas faute d’avoir essayé. Il a tenté plus d’une fois, mais il faut croire qu’il n’allait jamais réussir à combler ses ambitions, malheureusement. Il ne le quittait pas une seconde du regard quand il s’approchant d’un pas lent, comme s’il avait peur que Raphael s’en aille rapidement, ou peut-être qu’il l’agresse. Quelque chose. Un sourcil haussé en sentant le garçon commençant à le déshabiller, il décidait tout de même de le laisser faire. Si Simon voulait s’occuper de lui, il n’allait pas vraiment se plaindre. « Pour finir plus tard que prévu, ça a fini plus tard. » Grommelait-il, se demandant pourquoi il n’était pas parti avec Lily dès le début. Comme ça, il aurait probablement pu faire quelque chose de constructif à l’Hôtel, mais non. Il l’écoutait tout de même s’expliquer, se laissant toujours faire que ce soit quand il lui enlevait ses chaussures ou bien quand il le relevait par les mains pour l’amener dans la salle de bien, se faisant violence pour ne pas lui dire qu’il pouvait tout faire tout seul.
Une fois dans la salle de bain, plaqué contre la porte de la pièce, ses mains trouvaient rapidement le chemin jusqu’à ses hanches pour s’y déposer. Puis, quand il finissait enfin de parler, il le regardait en plissant doucement les yeux à quelques reprises. « Un… bain ? Vraiment Simon ? » Lui demandait-il, poussant un léger soupir. Le pire, dans tout ça, c’était que ça ne sonnait même pas comme une si mauvaise idée et en plus de ça… Simon était tellement adorable, Raphael se demanderait presque s’il avait demandé à un sorcier de l’ensorceler pour que Raphael ait du mal à lui dire non. Et par avoir du mal à dire non, il veut dire qu’il n’y arrive pas du tout. Ce qui, avec ses idées pas des plus lumineuses et ses plans foireux, pourrait être assez embêtant. Clairement. « Tu sais que j’ai tellement de choses à faire... » Ajoutait-il, frissonnant en sentant sa main descendre le long de son torse jusqu’à  sa nuque. Puis en sentant ses lèvres contre les siennes, il ne pouvait s’empêcher de répondre tendrement au baiser, caressant ses hanches durant le baiser. Puis ce qu’il lui disait, c’était tout bonnement adorable… « Vraiment ? » Demandait-il en fronçant doucement les sourcils parce que bon, avec la fatigue et son caractère déjà bien difficile, il se demandait clairement comment Simon pourrait avoir envie de passer du temps avec lui quand il pourrait avec quelqu’un avec qui il pourrait vraiment s’amuser.
Pesant le pour et le contre pendant quelques secondes, il finissait par pousser un autre long soupir, même s’il n’était pas tellement désespéré avant de retirer le haut de Simon ainsi que sa propre chemise. Son regard restait d’ailleurs coincé sur le corps de Simon quelques secondes parce qu’il est tout de même vraiment magnifique, on ne pourrait pas croire qu’il avait un corps tellement parfait qui se cachait sous ces tenues de nerds pro. Comme quoi, l’habit ne fait vraiment pas le moine, ce qui n’est pas plus mal quand on regarde en fait. Quoiqu’en fait, il s’en foutait pas mal d’à quoi ressemblait Simon, il l’aimait pour ce qu’il était – bizarrement – et son apparence n’était qu’un plus. « Bien. » Finissait-il par dire, histoire de tout de même l’informer de son choix. Quelques minutes passées avec Simon ne pourraient pas vraiment nuire à son planning, si ? Va savoir. Il finissait tout de même par retirer les vêtements qu’il avait en trop, ouvrant le jeans de Simon, son regard posé sur la baignoire. Il ne savait même pas comment ils étaient sensés rentrer là dedans. D’accord, deux personnes pourraient rentrer facilement, elle n’était pas si petite, mais il ne savait pas comment ça marchait. Est-ce qu’ils seraient face à face ? Ou bien l’un contre l’autre ? Est-ce que dans ce cas-là, il devrait être celui collé à Simon et perdre un peu plus de crédibilité face à sa taille ? Non, il n’est pas complexé par rapport à ça du tout, c’est faux. « Comment tu veux qu’on rentre là-dedans ensemble ? » Ouais, il finissait tout de même par le demander parce que bon, il avait beau avoir 80 ans, il n’avait jamais pris de bain avec quelqu’un d’autre. Bon, sauf ses frères et encore, ça, ça s’était arrivé il y a un petit bout de temps. Histoire de pas tout rendre malsain.
© YOU_COMPLETE_MESS ♠ 900  mots en moins de 48h ♠



He’s worth the risk time and time again because with his hand burning into my skin, I have hope once more. And the blood that stains him doesn’t take away his goodness and the stars that betray him don’t mean I forsake my devotion. “why are you always trying to save him” asks my head “because he’s worth saving” whispers my heart and my mouth can never quite get out the words of just how much he means to me, just how much I love him
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1772
♦ Messages : 241
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Sam 24 Juin 2017 - 1:34

Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.
Saphael.

J'étais plutôt fier de mon idée, parce que jusque là, Raphael c'était laissé faire sans discuter. Il aurait pu me repousser facilement et j'étais bien sûr qu'il ne s'en serait privé, même si c'était moi. Cependant, il était sans doute trop crevé pour faire quoique ce soit. Tout du moins j'avais misé là dessus. En me disant, la fatigue, plus le fait que je lui parle, cela le distrairait assez pour que je réussisse à le traîner jusqu'à la salle de bain et le déshabille assez pour qu'il ne puisse plus dire non. Il pouvait bien remettre ses affaires, mais ce serait un peu une perte de temps maintenant qu'on était là non ? Puis il n'allait pas me faire croire qu'après une aussi longue nuit, il n'avait pas prévu au moins de prendre une douche pour se détendre un peu. Ou peut-être qu'il avait encore prévu de travailler, connaissant Raphael, c'était fort possible.

J'affichais un sourire en le voyant soupirer à mon idée. Oui, un bain. Je crois que je n'avais pas besoin de répondre, il ne devait pas vraiment me poser la question. Je ne l'avais pas emmener dans la salle de bain pour faire une partie de cartes non plus. Puis l'eau était déjà en train de couler… J'avais même eu presque peur que ce bruit me trahisse dès l'arrivé de Raphael. Mais visiblement, il n'avait pas du y prêter attention. On pouvait sans doute remettre ça encore sur la fatigue ou sur l'ingéniosité de mon plan. Mais j'avais peur qu'à me lancer trop de fleurs, cela ne provoque le karma et que toute la situation se renverse soudainement. Alors, soyons prudent. Je crois que je n'avais jamais fait autant attention à quelque chose de toute ma vie d'ailleurs. Un peu comme si Raphael allait se casser entre mes mains, vous savez. Je savais que c'était impossible, mais que voulez-vous…

- Tu as toujours tellement de chose à faire, ça attendra un peu, sweetheart.

Raphael allait vraiment finir par se tuer une seconde fois si il continuait à bosser autant. Je l'empêchais de s'enfuir ou répliquer en lui caressant le torse, venant l'embrasser et lui glisser subtilement qu'il m'avait manqué. Je m'attendais à ce qu'il se fiche de moi en disant que ça ne faisait pas si longtemps qu'on c'était vu, mais non. Encore, une fois, Raphael m'étonna et il sembla s'étonner aussi de mes paroles. C'était adorable. Si il savait à quel point ça me donnait encore plus envie de le serrer contre moi et de continuer de lui dire des choses pareilles quand il affichait cet air.

- Oui, vraiment.

J'aurais pu le taquiner un peu en lui disant « Quoi ? Tu préférerai que j'aille passer du temps avec Clary ? », mais provoquer Raphael et lui parler de Clary quand il était déjà au bout de sa vie (ou de sa mort, whatever), ce n'était sans doute pas une bonne idée. J'avais bien envie de garder ma tête sur mes épaules, juste comme ça hein ! J'affichais un sourire victorieux en entendant Raphael soupirer avant de m'enlever mon tee-shirt. Si ça signifiait pas que j'avais gagné ça… Je le fixais un instant du regard, je crois qu'il était en train d'admirer la vue. Il était juste adorable. Il n'y avait personne qui ne m'avait regardé comme le faisait Raphael. Même s'il était énervé, je pouvais voir qu'il m'aimait, rien qu'à ses yeux et c'était juste… Magnifique. Je savourais cette vue un instant avant de me laisser attirer de nouveau par Raphael qui fini de me déshabiller alors que je faisais de même avec lui.

- C'est quoi cette question, viens…

J'attrapais la main de Raphael, allant d'abord éteindre le robinet avant d'aller dans la baignoire et inviter le mexicain à faire de même. L'eau était bouillante, mais en bon vampire, je ne ressentais pas grand-chose. Je m'assis donc, le dos contre le bord à l'opposé du robinet. Je savais que Raphael n'allait pas aimer ça, mais je n'allais pas le laisser se mettre en face de moi pour qu'on se regarde bêtement là… Je le forçais doucement, à venir s'asseoir entre mes jambes, l'attirant contre moi pour que son dos sur retrouve contre mon torse.

- Tu vois qu'on rentre très bien à deux là-dedans.

Je laissais échapper un rire et alla déposer quelques baiser sur son cou et son épaule. J'avais enroulé mes bras autour de lui, caressant toujours doucement son torse, l'incitant à se détendre à se laisser aller et se reposer contre moi.

- Maintenant… Tu savoure et te change les idées… hm… Et si… Et si tu me parlais un peu de toi pour une fois ? Tu connais ma famille, mes amis, ma vie sur le bout des doigts, mais je ne sais quasiment rien de la tienne.

Je savais que Raphael n'aimait pas trop parler de ça, mais j'avais envie d'en savoir plus sur lui. Puis je me disais que parler d'autre chose que de ses réunions, du travail et des vampires l'aiderai à se détendre, non ? Je l'embrassais sur la mâchoire pour l'encourager à parler.

© made by Ilyria - 850 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 5921
♦ Messages : 1558
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Sam 24 Juin 2017 - 22:07
Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.SaphaelLook deep inside of me, maybe you'll find something worth loving. ●●● Si Raphael n’était pas aussi crevé, il n’aurait probablement pas laissé Simon le guider dans la sale de bain ou du moins, ça aurait été bien plus compliqué que maintenant. Il faut dire qu’en temps normal, ses baisers ou même le bruit de l’eau l’aurait déjà rendu suspicieux et il aurait sentit qu’il y avait anguille sous roche. Il aurait donc décidé de bien rapidement se barrer et de barricader dans son bureau pour travailler. Il n’aurait jamais succombé à cette vile technique pour le pousser à succomber. Mais d’un autre côté, comment était-il sensé ne pas se laisser faire quand son petit ami était si adorable, quand il était si tendre avec lui ? C’était quelque chose qu’il ne pouvait clairement pas dénier, mais quand il parlait, il ne pouvait s’empêcher de pousser un léger geignement plaintif. « Et si, maintenant que je suis là, je vais prendre du retard et devoir tout rattraper demain ? » Lui demandait-il en plissant les yeux, même s’il était clairement persuadé que ça n’allait pas arriver. Tout le monde n’allait pas, comme par hasard, demander plein de rapports aux vampires, créer des Contrats de Transmutation par milliers et toutes les autres choses dont il devait s’occuper n’allaient pas miraculeusement se multiplier, comme par hasard. Mais dans le doute… On ne sait jamais ce qui peut arriver de nos jours.
Comme dit, il était assez étonné de l’entendre lui dire qu’il lui avait manqué parce que… ça lui faisait tout de même vraiment bizarre que quelqu’un ait réellement tellement envie d’être avec lui qu’il pouvait leur manquer. Faut dire que ça lui faisait toujours étrange quand il réalisait que quelqu’un pouvait vraiment tomber amoureux de lui. On pourrait lui dire ‘blah blah, il y avait Sam’, mais le mexicain aurait vraiment cru que c’était l’exception qui confirme la règle. Puis Simon était tellement… Adorable, gentil, attentionné. Bon, il avait aussi ses défauts, clairement… Mais il était probablement beaucoup trop bien pour lui, également beaucoup trop bien pour être un vampire. Quand il lui confirmait qu’il lui avait vraiment manqué, il ne pouvait empêcher son sourire en coin habituel de venir prendre place sur ses lèvres parce qu’on parle de Raphael et il était un petit con, même fatigué. Sa mère avait d’ailleurs tendance à dire que – même s’il était son préféré – qu’il pouvait être un sale gosse quand il n’avait pas le bon nombre d’heure de sommeil. Il faut croire qu’en 65 ans, ça n’a pas changé. « C’est un peu niais tout ça. » Finissait-il par lui répondre avant de poser un tendre baiser, vraiment court, contre ses lèvres.
La défaite finissait bien rapidement par se peindre sur lui, si bien qu’il ne tardait pas à accepter le fait qu’il allait vraiment prendre ce bain avec Simon. Ce n’était certes pas la mer à boire, mais il avait tout de même une certaine réputation à tenir. Il aurait presque l’impression de se ramollir quand il était avec Simon et même si ce n’est pas probablement une mauvaise chose, il n’était pas persuadé que c’était une bonne chose pour autant. Ouais, il était partagé sur ce point là.
Ils finissaient par se retrouver tous les deux dans la baignoire une fois que Simon l’avait guidé, et au départ, Raphael avait plissé le nez en se sentant contre Simon. Ce n’était pas qu’il n’aimais pas être proche du vampire, au contraire, c’était juste qu’il avait une préférence pour l’inverse. Il préférait avoir Simon dans ses bras plutôt qu’être dans les bras de Simon, même si ça pourrait tout de même paraître bizarre, voir même un peu crétin. « Effectivement. » Il allait rajouter que c’était parce qu’ils ne prenaient pas beaucoup de place, mais décidait de ne pas dire ça parce qu’il avait encore un minimum de fierté dans le fond. Ouais, bon, il avait un haut niveau de fierté, mais ce n’était pas une nouvelle, ça. « Mais je suis persuadé qu’on serait encore mieux rentré dans l’autre sens. » Mais, ça aurait été clairement bizarre étant donné que même assieds, Simon avait tout de même quelques centimètres de plus. Ses mains finissant par trouver leur chemin vers celle de Simon, il fermait les paupières pendant quelques secondes, se contentant de profiter de ses baisers, de ses caresses. Il devait bien avouer que malgré le fait qu’il soit exténué, qu’il soit de mauvaise humeur et qu’il soit Raphael Santiago, ses actes avaient un certain effet relaxant. Il aimait assez ça.
Il finissait tout de même par rouvrir les yeux rapidement quand il entendait Simon lui demander lui parler de lui parce que.. En fait, il n’était pas du genre à parler de lui. Il faut dire que les seules personnes connaissant vraiment le vampire, ce qu’il a fait, ce qu’il était, c’était probablement Lily, Magnus et Anthony. Et ça avait toujours été pour une bonne raison. Magnus, parce qu’il était là pendant tout ça, Lily, parce qu’elle était là pendant le temps où il avait des cauchemars basés sur sa transformation et tout ce qui en retournait et Anthony parce qu’il était sa famille. Mais d’un autre côté, Simon était son petit ami et comme il l’avait si bien souligné, il ne savait rien de Raphael alors que Raphael savait tout de lui. Il pourrait bien lui faire cette faveur, il pense. Il finissait par refermer les paupières avant de se remettre à parler. « Te parler de moi ? Je ne pense pas que ce soit vraiment intéressant tu sais… mais si tu le veux vraiment. » Le pire, c’était que ce n’était même pas que c’était pas intéressant, plutôt que des tas de gens pourraient penser tragique ou d’une cruelle ironie. « Je suis né en 1937 et je suis le plus âgé de ma fratrie de six enfants à Zacatecas, mais on a bien rapidement quitté le Mexique pour New-York. Quand je devais avoir 10 ans parce que mon père m’avait frappé un jour et que ma mère ne pouvait pas l’accepter. » C’était d’ailleurs pour ça qu’il avait une marque au niveau de la joue. Il aurait pensé que ça serait parti quand il était devenu un vampire, mais il restait une petite cicatrice sur sa joue, moins voyante que celle en forme de crucifix qu’il avait sur le torse, mais quand même. « J’ai toujours été un bon garçon, j’écoutais ma mère, j’aidais mes frères et sœurs, j’allais à l’église tous les dimanches. Mais cinq ans plus tard, il y avait des meurtres. Los vampiros, comme on disait. J’ai conduit des enfants, des enfants bien plus âgés que moi vers leur mort en voulant tuer tous les vampires du DuMort, et tu peux voir que je n’ai pas vraiment atteint mon but. » Mais… Il n’était pas persuadé que s’étendre là-dessus serait le mieux. Il n’avait pas besoin de dire qu’il avait été transformé contre son gré par un psychopathe tueur d’enfant, qu’il avait tué son Sire sur un coup de rage et qu’il avait ensuite tués tous ses amis. « Puis, Magnus m’a trouvé et m’a aidé à retrouver ma foi, à me contenir pour que je puisse dire adieu à ma famille. Il leur a même fait croire que j’étais un sorcier pour qu’ils ne me haïssent pas. Je lui serait toujours redevable de ma vie, je pense. » Clairement. Il n’hésiterait pas une seule seconde pour le sauver ou pour prendre sa place s’il devait mourir. « Et puis, le reste, tu es probablement au courant. » Après, c’était vague. Il ne lui avait pas parlé de tout, même pas de Rosa, la prunelle de ses yeux, mais il ne doutait pas une seconde du fait que le novice aurait des tas de questions donc...
© YOU_COMPLETE_MESS ♠ 1 291  mots en moins de 24h ♠



He’s worth the risk time and time again because with his hand burning into my skin, I have hope once more. And the blood that stains him doesn’t take away his goodness and the stars that betray him don’t mean I forsake my devotion. “why are you always trying to save him” asks my head “because he’s worth saving” whispers my heart and my mouth can never quite get out the words of just how much he means to me, just how much I love him
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1772
♦ Messages : 241
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Mar 27 Juin 2017 - 17:52

Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.
Saphael.

Raphael pensait définitivement trop à son travail. Comment il pouvait faire pour ne jamais craquer hein et tout envoyer en l'air hein ? Quoique, j'étais presque sûr que ça lui était déjà arrivé, vu le tempérament du mexicain… Mais après, il avait sans doute dû ramassé tout le bazars qu'il avait mis et s'était mis au travail. Parce que malgré tout, il était quelqu'un de sérieux. Et même un peu trop sérieux. Cependant, je savais que Raphael était capable de se détendre, d'oublier son travail et même de s'amuser. Je l'avais déjà vu lors de nos rare rendez-vous, il n'y avait personne qui faisait aussi bien la part des choses entre vie privée et vie professionnelle que ce vampire. Tout du moins, c'était ce que j'aimais penser. Et j'adorais ces moment passés avec lui où il n'était pas le leader froid de clan, mais juste Raphael Santiago.

- Exactement, le reste peut bien attendre un peu.

Pour une fois, Raphael pouvait bien se permettre de tout remettre à demain. Sauf s'il décidait de retourner travailler après ce bain. Mais visiblement, il ne voulait pas trop s'avancer non plus sur le déroulement de cette soirée alors que j'étais dans les parages. D'un sens, il avait raison. Mais s'il voulait vraiment ne pas prendre trop de retard dans son travail, je n'allais pas l'en empêcher non plus. Mais pour le moment, prendre au moins une petite pause lui ferai le plus grand bien, j'en étais sûr et certain. Il travaillerait mieux après s'être reposé au lieu d'aller s'énerver encore plus sur de la paperasse incompréhensible. Puis comme il le disait si bien, maintenant qu'il était là, il n'y avait pas de raison ni moyen pour qu'il fasse marche arrière. Il était tombé dans mon piège, il fallait qu'il assume maintenant. Mais ça n'avait pas l'air de vraiment le déranger non plus. Je crois qu'il avait bien conscience qu'il avait besoin de prendre un peu de temps pour lui aussi.

Malgré ce que Raphael pouvait bien dire, même s'il trouvait ça niais, au final, était tout de même dans la baignoire, contre moi. Mais évidemment, ce serait mal le connaître que de penser qu'il n'allait pas encore grogner. Apparemment, là, c'était notre position qu'il aurait préféré être inversé. Non mais pour une fois, je pouvais bien l'avoir dans mes bras. Même si l'inverse ne m'aurait pas plus déranger, au contraire. Mais j'étais plus grand que Raphael, donc d'un sens, ça m'avait sembler un peu plus logique comme ça.

- Arrête de te plaindre un peu, veux-tu ? Ralalah… Non mais ces vieux de nos jours…


Je me mis à rire. Pauvre Raphael, je ne le ménageais pas tant que ça. Mais c'était un peu notre façon de fonctionner aussi. Le vampire passait son temps à me taquiner, et à me faire des réflexions, alors pourquoi je m'en passerai hein ? J'étais Simon Lewis ! Personne ne m'empêcherai de faire des blagues, aussi nulles qu'elles soient ! Et même si ça ne plaisait pas ! J'étais sans limite ! Au grand damne de certain. Et sans doute celui de Raphael.

Je changeai assez brusquement de conversation, évidemment, je savais de quoi je voulais parler en arrivant ici. Cependant, là, je n'avais pas établit de plan subtile pour y parvenir. Et au lieu d'y réfléchir ou d'essayer d'amener doucement le sujet, j'avais directement demandé à Raphael de me parler de lui. Je pensais que j'allais me faire rembarrer en vitesse. De ce que j'avais compris, il n'y avait pas grand monde qui en savait beaucoup sur son passé. Il faut dire que le mexicain n'était pas du genre bavard. Mais à mon grand plaisir, il me répondit quand même. J'avais bien conscience que c'était une version rapide qu'il me faisait là, mais c'était déjà mieux que rien. Et rien qu'à entendre les événements dans leurs grandes lignes, ça n'avait pas l'air d'être des plus amusant.

Cette histoire se finissait plutôt bien. Mais j'étais tout de même un peu triste pour lui et resserra mon étreinte autour de Raphael pendant qu'il parlait. Il n'empêche c'était assez étonnant de ce dire qu'à une époque pareille, sa mère était partie de son plein gré dans un autre pays pour s'éloigner de son mari violent et élever ses enfants toute seule.

- Je suis désolé Raphael… Ta mère devait être une personne géniale. Je l'aime déjà… Maintenant je sais de qui tu tiens toute cette force. Et tu es toujours un bon garçon, tu ronchonne juste beaucoup plus maintenant.

J'embrassais Raphael sur la joue avec un sourire amusé sur les lèvres. C'était un peu bizarre de dire du vampire qu'il était un « bon garçon » on pourrait presque penser qu'on parlait d'un chien, vous savez. Puis à présent, il n'était plus qu'un simple garçon, c'était un homme. Et même si il ne pouvait plus mettre les pieds ans une église, il était quelqu'un de bien. J'en étais convaincu. Après tout, il ne m'avait pas tué quand il en avait des raisons et l'occasion, alors je n'allais pas m'en plaindre hein !

- Et tes frères et sœurs ? Ils sont encore en vie non ? Tu sais ce qu'ils sont devenus ?


Je savais que Raphael avait quatre-vingts ans. Donc si il était le plus vieux de sa fratrie, il y avait de fortes chances pour que ses frères et sœurs soient encore en vie. Après tout, l'espérance de vie de nous jours était bien plus élevée que ça. Mais vu que Raphael avait fait ses adieux à sa famille, peut-être qu'il n'avait jamais fait en sorte de les retrouver, pour les laisser vivre une vie de terrestre en paix. Mais j'en doutais presque. Rien que dans ses paroles, cela s'entendait que Raphael tenait à sa famille. Et là dessus, je le comprenais plus que tout. Ca avait dû être horrible de les abandonner. Moi-même je ne préférai pas imaginer ça. Pourtant, je n'avais pas eu trop de choix, vu que ma mère avait fini par me mettre dehors. Après, j'avais toujours Rebecca, ma sœur comprendrait sans doute mieux la situation que ma mère.

© made by Ilyria – 1 016 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 5921
♦ Messages : 1558
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Mer 28 Juin 2017 - 5:10
Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.SaphaelLook deep inside of me, maybe you'll find something worth loving. ●●● « Si tu le dis... » Finissait-il par dire presque d’un air dépité parce que oui, ça pouvait attendre. Techniquement, quand on est immortel, tout pouvait toujours attendre, on pouvait toujours tout remettre à demain, mais il n’était pas ce genre de personnes. Il ne l’avait jamais été. Il préférait clairement tout faire quand ça devait être fait pour s’assurer que ce soit fait. C’était pour ça qu’il n’était jamais en retard, que tout ce qu’il faisait, il le faisait quand il fallait et qu’il prenait rarement du temps pour lui. En temps normal, même quand il voyait ses amis, c’était pour une raison qui pouvait aller avec son travail. Étrangement, Simon était bien le seul qui arrivait à passer à travers ça et que du coup, Raphael ne venait pas le voir parce qu’il devait lui parler de quelque chose, mais peut-être que c’était parce que Simon est son petit-ami après tout. Il fallait bien qu’il y ait des avantages pour Simon. Enfin, après le fait qu’il sorte avec le vampire le plus influent de Manhattan, mais ça, il doutait que ça l’intéresse des masses, en réalité. M’enfin bref. Tout ça pour dire que maintenant qu’il était là, autant rester avec Simon.

Il fallait clairement sous-estimer le don que Raphael avait pour se plaindre pour penser qu’il n’allait pas le faire quand ils étaient dans la baignoire, même si dans le fond… Une partie de lui se disait qu’il appréciait tout de même le fait d’être dans les bras de Simon. Il se sentirait presque… En sécurité. Pas qu’en temps normal, il se sente en danger ou qu’il pense que son petit-ami pourrait le défendre d’une quelconque attaque, mais bon… On va dire que c’est pas grave. « Je n’arrêterais jamais de me plaindre, bebé. C’est bien ce que je fais de mieux. » Il aurait presque rajouté ‘en tant que vieillard’, mais il était persuadé que commencer à se traiter de la sorte enchanterait bien trop Simon et ça ne serait pas marrant. Il faut dire que Raphael aimait beaucoup chercher la petite bête chez Simon et il lui rendait bien, mais c’était probablement ce qui rendait leur relation aussi parfaite, vous ne pensez pas ?
Simon lui avait demandé de parler de lui et Raphael l’avait fait. Il avait bien évidemment hésité parce qu’il n’était pas persuadé que ce soit la meilleure chose, enfin… Ce n’était pas qu’il n’avait pas confiance en Simon et en ce qu’il ferait, mais… Il n’aimait pas parler de lui et il n’aimait pas parler de sa transformation. Il était un homme fait de secrets. Ce n’est pas pour rien que quasiment personne ne sache des choses sur lui. C’est bien parce qu’il ne veut pas de ça et qu’il savait que ceux qui le connaissaient n’allaient pas courir partout pour en parler à qui veut bien l’entendre pour leur dire qu’il est un softie dans le fond. Il ne pensait pas que ce serait bien pour sa réputation. Il finissait son histoire sur une note plutôt joyeuse. A peu près du moins. C’est déjà ça. Il ne pouvait contenir le petit sourire qu’il avait sur les lèvres quand il écoutait Simon, même s’il tentait tant bien que mal de le cacher. « Tous les membres de la famille Santiago sont forts mentalement. Tu crois que je t’ai choisi comme amant pourquoi ? » Simon aussi était fort quand on regarde. Toute personne le niant serait probablement idiote.  « Et je suis persuadé qu’elle t’aurait beaucoup aimé. » Juste par le simple fait qu’il aimait Raphael et qu’il le faisait se sentir aimé. Et même malgré ce que l’on pensait des homosexuels à son époque – et même un peu après –, elle les aurait probablement soutenus. Non, pas probablement, sûrement. « Je ne suis pas persuadé qu’on puisse toujours dire ça. Toutes les personnes que tu rencontreras te diront forcément que je ne suis pas quelqu’un de bien. » Sauf peut-être Magnus. Et Alec. Et Annalyne… Il aurait bien rajouté Sam à la liste, mais il était persuadé qu’il le pensait encore être un parfait connard. « Puis, est-ce qu’on peut penser qu’un garçon à l’âme damné accro au sang humain puis au sang d’ange soit vraiment quelqu’un de bien ? » Sa mère serait probablement honteuse en le regardant maintenant. Il avait tellement changé à travers les années, et pas en bien, mais en même temps… Il n’avait pas non plus changé. Il restait toujours le même sale gosse.
« La plupart sont encore en vie, mais je n’ai plus vraiment de contact. J’ai coupé tout contact avec eux lorsque je suis entré dans le clan. » Si bien qu’il n’était même pas allé à l’enterrement de sa mère, ni de son petit frère. La première fois où il était allé sur leurs tombes, c’était parce qu’Anthony l’y avait amené. « J’ai toujours contact avec ma petite sœur, par contre… Rosa. J’ai toujours été protecteur avec elle, sûrement plus qu’avec les autres. » Probablement parce qu’elle était sa sœur et que tous les autres étaient des frères. « Elle est dans une maison de retraite catholique à Harlem, et je vais souvent lui rendre visite pour jouer au Bingo. Et tous les dimanches, je lui fait toutes sortes de mets traditionnels mexicains. » Comme quoi, on peut toujours rester en contact avec ceux de leur vies passées, mais tout le monde ne le faisait pas. Lui, il le faisait bien parce que sa famille était ce qui comptait le plus pour Raphael, ses deux familles. Les Santiagos et le clan. C’est pour ça qu’il ferait toujours tout pour les protéger. Finalement, il prenait une des mains de Simon dans la sienne pour entrelacer leurs doigts, pinçant les lèvres. « Elle se souvient plus de qui je suis, et pourtant, je ne pourrais jamais l’oublier... »
© YOU_COMPLETE_MESS ♠ 974  mots en moins de 24h ♠



He’s worth the risk time and time again because with his hand burning into my skin, I have hope once more. And the blood that stains him doesn’t take away his goodness and the stars that betray him don’t mean I forsake my devotion. “why are you always trying to save him” asks my head “because he’s worth saving” whispers my heart and my mouth can never quite get out the words of just how much he means to me, just how much I love him
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1772
♦ Messages : 241
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Mer 28 Juin 2017 - 22:38

Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.
Saphael.

Peut-être qu'on devrait marqué quelque part qu'aujourd'hui, j'avais réussi le dur exploit suivant : faire remettre à demain tout le travail que Raphael avait. Je m'en serais volontiers vanté auprès de Lily, mais cette dernière risquait surtout de me réprimander en me faisant bien comprendre qu'elle avait beau soutenir notre relation, ce n'était pas pour autant qu'il fallait que je déconcentre sans cesse Raphael sur ses obligations en temps que Leader. Je crois que je préférai que laisser Lily aller tenir ce discours au mexicain directement. Ce n'était pas que je n'aimais pas les confrontations hein ! Mais si en fait… Et surtout les confrontations avec les vampires qui ne me détestaient pas encore totalement. Je crois qu'il n'y avait que Lily et Raphael pour le moment en fait. Ah… Quoique, peut-être Sam… mais j'en doutais en fait. C'était assez bizarre ce que notre amitié était devenue.

Je ne pouvais pas contredire Raphael sur ce point. Se plaindre, c'était bien un domaine dans lequel il excellait. Personne ne pouvait l'égaler. En même temps, il avait des années de pratiques aussi. Je sais, ce n'est pas bien compliqué de se plaindre tout le temps. Mais croyez-moi au niveau de Raphael c'est tout un art. Cette idée me fit rire. Personnellement ça ne me dérangeait pas de l'entendre toujours soupirer pour un rien. Au contraire, je trouvais ça amusant. A croire qu'on s'y faisait. Puis j'avais l'habitude d'avoir cet effet sur les gens. Je sais, je ne devrais sans doute pas m'en vanter. D'ailleurs Rapahael était toujours le premier à s'en plaindre. Mais malgré ce qu'il disait, je savais que ça ne lui déplaisait pas tant que ça. Sinon il ne serait pas là.

- Et c'est aussi pour ça qu'on t'aime.

Je me permis de rajouter cela en riant avant de passer à autre chose. Finalement, je ne sais pas si c'était une bonne idée de parler de sa famille à Raphael alors que je lui avais dit de venir prendre un bain avec moi pour se détendre. D'ailleurs, au départ, je n'avais pas forcément l'intention de prendre ce bain avec lui, mais vu qu'il avait commencé à me déshabiller aussi, je n'avais rien dit. Bref. J'eus un petit sourire en coin à sa réflexion. De la famille Santiago, il n'y avait que Raphael que je connaissais suffisamment pour pouvoir en témoigner. Je savais qu'il y avait Anthony aussi, mais je ne l'avait croisé qu'une fois et ça avait été vraiment bref.

- Pour mon sourire ravageur ?

Je crois qu'on ne pouvait définitivement pas me demander de rester sérieux bien longtemps. Et de savoir prendre un compliment aussi. Je n'étais pas aussi sûr que Raphael d'être fort. Tout du moins pas autant que lui. Qu'est-ce que j'avais accompli dans ma vie hein ? Si ce n'était des déceptions et des échecs. Je souris bêtement lorsque Raphael me dit que sa mère m'aurait beaucoup aimé aussi. Je savais que ça n'avait pas forcément une grande importance maintenant. Mais ça en avait pour moi. J'étais content d'entendre ça. Ca me rassurait dans le fait que je devais être avec Raphael et personne d'autre. Ce serait mentir que de dire qu'il ne m'arrivait pas d'en douter parfois. En même temps, regardez ce que j'étais… Un vampire à peine transformé qui avait trahit son clan et des plus maladroit, alors que Raphael était le froid Leader et un vampires les plus influent de cette ville.

- Tu es quelqu'un de bien Raphael. Tu le sais. Tu m'as sauvé la vie plus d'une fois. Et sans toi, je suis presque sûr que les vampires de New York n'en seraient pas là. Tu réussi à maintenir la paix avec les autres créatures et à protéger les Terrestres de la menace qu'on pourrait être. Personne n'est parfait. Il ne peut pas y avoir de bien sans mal.

J'avais parlé calmement et m'étonnait moi-même de ma propre sagesse. Ca ne me ressemblait pas c'était trop. Il allait se passer quelque chose ce n'était pas possible.

- Mais c'est vrai que t'es un vrai connard parfois…

Je me mis à rire. Evidement, je disais ça pour l'embêter, il devait s'en douter que je ne le pensais pas. Sinon est-ce que je me serais autant accroché à lui hein ? Autant sentimentalement que physiquement. On ne pouvait guère être plus proche qu'en ce moment même. Et j'étais bien sûr de ne pas être masochiste.

D'un sens j'étais content de savoir que les frères et sœurs de Raphael étaient encore en vie. Même si je ne les connaissais pas et qu'il n'avait plus contact avec eux, je sais pas… Ca me rassurait, j'avais l'impression que ce genre de chose comptait pour Raphael, même s'il essayait de se montré détaché. Je dû tout de même me retenir de rire à l'image de Raphael jouant au Bingo… C'était donc pour ça qu'il s'absentait le dimanche. Et moi qui pensait que c'était toujours pour le travail. C'était ce qu'il m'avait toujours dis d'ailleurs.

- C'est adorable… Quand je te dis que tu es quelqu'un de bien Raphael… Maintenant je regrette de pas être un terrestre pour pouvoir goûter à ta cuisine… Et… Je ne te défierai jamais au bingo, c'est promis, tu dois être un joueur redoutable !

Ok, je n'avais pas pu m'en empêcher. Mais l'occasion était trop belle. Puis même si le sujet de conversation était sérieux, il fallait bien détendre un peu l'atmosphère. Et ce serait mal me connaître que de penser que je pouvais parler sérieusement très longtemps aussi.

© made by Ilyria - 919 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 5921
♦ Messages : 1558
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Jeu 29 Juin 2017 - 1:41
Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.SaphaelLook deep inside of me, maybe you'll find something worth loving. ●●● « Moi qui pensait qu’on m’aimait à cause de mes abdos. » Dit-il, poussant un soupir bien dramatique, mais ce serait assez bizarre qu’on  l’aime pour ça quand il y avait tout de même très peu de personnes l’ayant vu sans son t-shirt. Et ce n’était pas comme si ses vestes montraient vraiment son corps. Bon, elles montraient qu’il était assez bien battit, mais c’est tout. Mais il n’était pas sûr que ce soit une chose à laquelle il devrait penser. De toute manière, il s’en foutait pas mal de la raison qui le poussait à plaire aux autres, comme il se foutait du fait qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas. Les gens qui cherchaient toujours l’approbation de leurs connaissances, il ne les comprenait pas des masses. Peut-être qu’il devrait poser la question à quelqu’un comme ça. A Sam par exemple, mais il pensait bien qu’il le prendrait encore plus pour un connard s’il lui sortait quelque chose avec son tact habituel, c’est-à-dire inexistant.
Le sujet finissait par changer drastiquement et il tournait la tête pour regarder Simon quand il l’entendait parler, fronçant doucement les sourcils. « Un sourire ravageur, toi ? » Oui, des paroles qui commencent comme ça, ça ne pouvait jamais bien se terminer, mais bon… Raphael pouvait toujours vous surprendre. « Je dirais clairement pas ça. Plutôt un espèce de rayon de soleil. » Ironique quand on pense que Simon est vampire, non ? Il déposait ensuite un léger baiser sur sa joue à son tour, caressant l’autre pendant quelques secondes. « Et malgré ce que tu dois sûrement passé vu ta réponse, tu es quelqu’un de fort Simon. Tu as traversé des épreuves et tu es toujours là. Tu n’as certes pas toujours fait les bon choix, je doit bien le dire, mais au moins, tu les assumes. » Bon, peut-être que ce n’était pas la définition de force et peut-être que Simon allait lui dire que c’était des conneries, mais bon. Raphael savait que ça n’en était pas. Du moins, pas pour lui.
Pinçant les lèvres, il finissait par recoller son dos au torse de Simon, n’étant pas sûr que ce qu’il allait dire apporterait vraiment quelque chose de bon. « Tu sais qu’à la base, je t’ai simplement sauvé pour ne pas avoir de problèmes avec les Néphilims ? Je n’ai pas fait ça par pure bonté de cœur, mais seulement par intérêt. » C’est vrai quoi, il pensait que Simon était au courant de ça. Il lui avait tout de même bien fait comprendre lors de leur rencontre que sa vie ne valait rien. Maintenant, ce n’était clairement pas le cas. « Puis la paix aussi, c’est simplement par intérêt pour le clan, pour qu’ils ne se fassent pas chasser par les Néphilims parce qu’ils se sont attaqué à un Terrestre ou qu’une guerre a éclaté entre nous et un autre clan. » Tout était toujours méticuleusement calculé, donc peut-être qu’il était quelqu’un de bien, mais il restait calculateur. Peut-être même manipulateur si on le poussait. « C’est ce qui fait mon charme, non ? » Être un connard, c’est peut-être même pas assez parce que parfois, il y allait pas de main morte et pouvait blesser. Il pouvait même clairement vouloir blesser quelqu’un quand il en avait envie, mais bon. Il était quasiment persuadé que sans ce petit côté, Simon ne serait pas tombé sous son charme si rapidement. Ouais, parce qu’ils se connaissaient pas forcément depuis si longtemps que ça.
« Je suis quasiment persuadé qu’en humain, tu n’aurais probablement pas goûté à ma cuisine. Peut-être que tu aurais mon plat de résistance par contre. » Bon, s’ils seraient sortis ensemble, il aurait goûté, Sam avait déjà goûté. Il avait d’ailleurs trouvé ça bon, pas que Raphael s’en vante, mais en même temps, quand on nourri toujours une famille, il faut bien savoir s’y faire. Par contre, s’ils n’étaient jamais allé plus loin, même s’ils auraient étés proches, il n’aurait probablement jamais goûté ça, par contre… Raphael l’aurait probablement goûté, même si c’était contre les Accords techniquement. Ça aussi il l’avait fait avec Sam quand il était encore humain, si bien qu’à un moment, il s’était demandé s’il n’avait pas que des sentiments pour lui à cause des morsures, mais vu la façon dont ils s’étaient retrouvés… Il ne pouvait pas dire ça. « Un jour redoutable de Bingo ? » Demandait-il, lâchant un petit rire parce que… Comment est-ce qu’on est sensé être un joueur redoutable au Bingo ? En ayant des techniques secrètes pour deviner quel jetons va être tiré au sort pour choisir la bonne plaquette ? Malheureusement, il n’était pas encore devin. « Est-ce que tu sais au moins ce que c’est le Bingo, Simon ? Parce que j’en doute clairement… Je veux dire, d’accord, ce n’est pas de ta génération, mais quand même. » Il prendrait presque un coup de vieux, là. « Je devrais probablement t’emmener jouer avec moi un jour, pour te faire décourvrir tout ça. » Pas que ce soit la chose qui pourrait le plus l’amuser, mais bon… Là, ça le démangeait presque de se lever et d’aller l’emmener dans une salle de bingo en l’engueulant pour avoir ses techniques pour le Bingo.
© YOU_COMPLETE_MESS ♠ 873  mots en moins de 24h ♠



He’s worth the risk time and time again because with his hand burning into my skin, I have hope once more. And the blood that stains him doesn’t take away his goodness and the stars that betray him don’t mean I forsake my devotion. “why are you always trying to save him” asks my head “because he’s worth saving” whispers my heart and my mouth can never quite get out the words of just how much he means to me, just how much I love him
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1772
♦ Messages : 241
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Jeu 29 Juin 2017 - 21:15

Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.
Saphael.

Je ne m'attendais pas à ce que Raphael se mette à blaguer en parlant de ses abdos. Pas qu'il n'en avait pas, au contraire. Pour les avoir sous les yeux en ce moment, je pouvais garantir que le spectacle était loin d'être décevant. Mais je ne m'attendais pas à ce que Raphael me réponde ainsi. C'était le signe que j'avais vraiment réussi à faire en sorte qu'il se détende non ? Même si ce n'était pas le cas, j'avais encore envie de voir ça comme une victoire. Je me mis volontiers à rire, glissant une mains sur les fameux abdominaux. C'était peut-être un peu possessif comme geste. Mais pourquoi je m'en priverai alors qu'ils étaient à porté de main ? Et il n'y aurait personne pour juger, à part Raphael évidemment.

- Ca c'est parce que tu ne les montres pas assez souvent. Mais d'un sens ça me rassure. Il suffirait d'un regard à ces tablettes pour tomber sous le charme alors… Je préfère les garder pour moi, si ça ne te dérange pas.

Je me doutais que ça dérangerait Raphael. Sinon il ne me laisserait sans doute pas le caresser de la sorte. Et j'étais presque prêt à parier que rien que pour m'embêter il serait capable de dire que ça le dérange en effet et que je ferais mieux d'enlever mes sales pattes de là avant qu'il ne me le fasse regretter. Et à parler de nos physiques, voilà que Raphael remettait en doute mon sourire ravageur. Quel sale gosse ce vampire, je vous jure. Mais il me corrigea et je ne sais pas s'il se rendait compte que c'était encore plus adorable ce qu'il disait.

- Oh non ! J'espère bien que mon sourire n'est pas un rayon de soleil, sinon je risquerais de te réduire en poussière à chaque fois que je te fois.

Ce qui sous-entendait que je souriais à chaque fois que je voyais Raphael. Ce qui n'était pas faux. Mais j'avais aussi tendance à toujours sourire pour un rien aussi. Alors je ne sais pas si on pouvait vraiment se reposer là dessus ou non. Dans tous les cas, je pensais que cela aurait suffit à éloigner l'idée que je n'étais pas si fort que ça, mais Raphael commençait à bien me connaître et il m'assura qu'à ma manière j'étais quelqu'un de fort aussi.

- Souvent les gens appellent plutôt ça de la connerie. Mais je ne vais pas briser tout ce moment super romantique non plus.


A vrai dire, il n'y avait bien que le cadre qui était romantique. Deux gars qui s'enlacent dans une baignoire remplie d'eau brûlante et de mousse… Mais quand on se penchait sur notre conversation, tout de suite on s'éloignait du romantisme. Entre mes blagues pourries et les sarcasmes de Raphael, c'est vrai qu'on était loin d'être un exemple pour tous.

Et maintenant c'était à mon tour d'essayer de convaincre Raphael qu'il était quelqu'un de bien. Mais évidemment, le vampire avait un autre avis sur la question. Des fois je m'étonnais de réalisant à quel point, en fait, Raphael avait une basse estime de lui-même. Pourtant quand on le voyait comme ça, en tant que Leader, il en imposait un max ! Personne ne pouvait dire le contraire. Mais ce n'était qu'une apparence. Plus je passais du temps avec lui, plus j'en étais sûr.

- C'est le résultat qui compte au final je suis toujours en vie. Puis tu as fais tout ça pour ton clan. Ce n'était pas mal. Au contraire, tu t'occupe d'eux comme ta propre famille et c'est adorable. Tout le monde ne pourrait pas faire ce que tu fais.

Il n'y avait qu'à regarder le bazars que Camille avait réussi à mettre en si peu de temps. Et je n'avais pas pu m'empêcher de rajouter quelques bêtises quand même. J'étais plutôt content de voir que Raphael ne le prenait pas mal.

- Tes plaintes, tes abdos, ton côté connard… Ca commence à faire beaucoup de charme en un seul homme tu ne trouve pas ?

Et cet homme c'était actuellement le mien. Je crois que je ne m'en vanterai jamais assez. Je me mis à rire, serrant Raphael contre moi alors que nous parlions de sa sœur Rosa et des plats que le mexicain lui cuisinait régulièrement.

- Hm… Dommage… Et maintenant à défaut de pouvoir te servir de plat de résistance, je suis ton dessert, c'est ça ?

Le sang de vampire ne pouvait pas nourrir un autre vampire. Ce serait trop facile sinon. Puis vu que nous étions mort, le sang n'était tout de suite pas le meilleur. Mais pour une raison que je n'arrivais pas à m'expliquer, j'adorais celui de Raphael et il semblait adorer le mien. J'étais presque sûr que le sang de n'importe quel autre vampire me repousserai pourtant. Peut-être que c'était le signe qu'il y avait vraiment un lien entre nous, plus complexe encore qu'une simple relation de couple ?

- Hey ! Me sous-estime pas ! Evidemment que je sais ce que c'est ! C'est pas qu'un jeu de vieux ! Et même, j'ai une grand-mère aussi ! Puis notre école primaire en organisait aussi parfois pour récolter des fonds pour les voyages scolaires. Tu peux demander à Clary !

Je n'aurais pas du citer Clary aussi facilement. Mais que vouliez-vous, elle était ma meilleure amie, on se connaissait depuis tout petit, il allait falloir que Raphael se fasse à l'idée un jour et qu'il ne se mette pas à grogner à chaque fois que j'évoquais son nom.

- Mais je me ferais un plaisir de venir avec toi.

J'allais déposer quelques baiser dans son cou. J'étais sincère en disant ça. Et je me rendis compte que toute cette provocation, c'était peut-être juste encore un des moyen détourner de Raphael pour m'inviter à sortir. Et là surtout, à rencontrer sa sœur.

© made by Ilyria - 975 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 5921
♦ Messages : 1558
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Jeu 29 Juin 2017 - 22:31
Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.SaphaelLook deep inside of me, maybe you'll find something worth loving. ●●● Pour être honnête, Raphael aimait vraiment sentir les caresses de Simon sur ses abdominaux d’un geste presque possessif. Aussi… Bizarre – ou bien provenant d’une ancienne ère –, il aimait que Simon soit possessif de sa personne parce que bon… Il lui appartient totalement en fait. Cuerpo y alma ; corps et âme. Du moins, d’un point de vu figuratif étant donné qu’il avait perdu son âme en devenant un vampire. Mais il n’était pas persuadé qu’il allait dire ça à voix haute, ça pourrait paraître assez bizarre, non ? Va savoir en fait. Il n’était pas sûr de vouloir savoir pour le moment. « Peut-être que le fait que tu veuilles les garder rien que pour toi me dérange. » Pas du tout. « Peut-être que j’ai envie d’abandonner mes très chères vestes pour me contenter de ça. » Jamais. Il aimait bien trop ses vestes, vraiment. Simon avait beau plaisanter là-dessus à plusieurs reprises, ce n’était même pas faux. Mais ce n’était pas pour autant qu’il allait arrêter de le regarder d’un air totalement dépité quand Simon fait des blagues sur ce sujet. Désolé Simon. « C’est vrai que ce serait assez problématique comme chose. » Dit-il, presque pensif. C’est vrai que si ce n’était pas qu’une manière de parler, Simon serait une arme contre les vampires avec un si joli sourire. Aussi meurtrier que magnifique et pourtant, Raphael se laisserait avec plaisir tuer pour voir son sourire. Dìos, ce que c’était niais. Heureusement que lui, avait un filtre entre son cerveau et ses lèvres. Bon, sauf pour les commentaires sarcastiques. « Certes, mais tu es aussi con que fort alors. Ce qui montre tout de même que tu as une force immense. » Le taquinait-il avec un sourire en coin. Simon lui avait tendu la perche sur ce coup, il ne pouvait que se blâmer lui-même, non ? Probablement pas, mais Raphael aimait penser ça.
Tous les deux avaient l’air de vouloir convaincre l’autre de quelque chose, ce qui n’était pas forcément gagné, probablement à cause de leur personnalités. En tout cas, pour Raphael, c’était à cause de ça. Premièrement, il était borné et changeait difficilement d’avis quand quelque chose lui était ancré dans la tête et ça faisait 65 ans qu’il pensait ne pas être quelqu’un de bon. Qu’il ne pensait pas forcément qu’il y a encore quelque chose de bien. Depuis qu’il est devenu un vampire, probablement, mais il avait toujours été bon pour cacher les apparences. Il arrivait toujours à savoir quand est-ce qu’il pouvait se montrer vulnérable et quand est-ce qu’il devait avoir un cœur de pierre, cracher du venin et passer pour quelqu’un d’intouchable. Il avait toujours été fort à ça et n’avait cessé de se perfectionner à travers les années. « Bien sûr que je m’occupe d’eux comme ma propre famille. Le clan est ma famille, Simon. » Il fronçait doucement les sourcils parce qu’il aurait pensé qu’à force, ce serait rentré dans le crâne de Simon, mais il faut croire que non. Il n’attendait pas de son petit ami qu’il les considère de la même façon tout de suite, de toute manière, il ne devait y avoir que Lily qui voulait de lui comme membre de la famille pour l’instant, mais bon… Il aurait pensé qu’à force que Raphael le rabâche tout le temps, il s’en serait souvenu. « Il faut croire que pour réussir à avoir un charme aussi ravageur que le mien, il faut bien que beaucoup de choses s’ajoutent les unes aux autres. » Le pire, c’est qu’avec le sérieux dont il faisait preuve, on ne pourrait presque jamais être persuadé que ce soit une une blague ou non. Tant de mystère.
« Mon dessert, mon entrée, mon quatre heure… Tout ce que tu voudras du moment que je peux te manger tout cru. » Phrase avec pas mal de sous-entendus, il faut bien l’avouer, mais bon… C’est vrai. Du moment qu’il pouvait poser les dents sur lui – ou juste les mains – et planter ses crocs dans ses veines pour boire son sang si étrangement goûteux, Simon pouvait bien être n’importe quel plat. « On en sait jamais. Tu ne fais que de parler de comics, de jeux vidéos et de Clary. Au bout d’un moment, on pourrait douter que tu sâches ce qu’est un jeu qui se joue en communauté. Dans une vraie communauté, avec des gens réels. » Parce qu’il le voyait venir avec son ‘Mais League of Warcraft, c’est une communauté, il y a plein de gens !’, mais Raphael ne voyait pas ça de la même manière. « Puis, plus sérieusement, tu me vois aller demander quoi que ce soit à ta rouquine ? Même si c’était par rapport au clan, je n’irais pas lui dire un mot. Un avantage d’être ton petit ami. » Ouais, parce que si Raphael n’avait pas confiance en elle et qu’il ne l’avait jamais appréciée, maintenant, c’était encore pire. Il n’aimait pas ce qu’elle pouvait dire sur sa relation avec Simon et comment elle traitait ce dernier habituellement. Même si elle s’était excusée et qu’elle se rattrapait, il ne pouvait penser au fait qu’elle non plus, ce n’était pas quelqu’un de réellement bien. Peut-être que c’est ça le style de Simon, qui sait ? Il frissonnait doucement en sentant ses baisers contre son cou, fermant les yeux. « Je suis persuadé que ma sœur aussi, t’aimeras. Peut-être même qu’elle tenterait de te voler, mais je suis presque persuadé que ça ne te dérangeras pas trop. On dirait que t’aimes bien les plus âgés, non ? »
© YOU_COMPLETE_MESS ♠ 922  mots en moins de 24h ♠



He’s worth the risk time and time again because with his hand burning into my skin, I have hope once more. And the blood that stains him doesn’t take away his goodness and the stars that betray him don’t mean I forsake my devotion. “why are you always trying to save him” asks my head “because he’s worth saving” whispers my heart and my mouth can never quite get out the words of just how much he means to me, just how much I love him
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1772
♦ Messages : 241
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Dim 2 Juil 2017 - 0:36

Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.
Saphael.

Vous voyez ! J'en étais sûr que Raphael me contredirait ! Il le faisait toujours. Quoique je ne pensais pas qu'il me parlerai de balancer ses vestes pour exposer plus souvent ses abdos. Je savais parfaitement qu'il en serait incapable, il faisait déjà un scandale à la moindre tâche. Alors qu'il s'en débarrasse aussi facile, sur un coup de tête ? J'en doutais fortement. Je ris doucement en levant les yeux au ciel. Même si de là où il était Raphael ne pouvait pas le voir, ça avait été plus un réflexe qu'autre chose de toute façon. Puis il devait savoir quel genre de réaction j'allais avoir, il commençait à bien me connaître non ? Je n'avais pas l'impression d'être le genre de type qui soit très difficile à cerner non plus.

- Ts, arrête ton char ma vieille. On sait très bien que la seule chose qui peut te contenter dans ta vie après la mort c'est tes vestes et moi !

Vous pouvez commencer à imprimer des affiches pour partir à la recherche de cette bonne vieille modestie en effet. Je crois que si elle était encore quelque part en ce bas monde, c'était loin de cette baignoire. Tout du moins dans l'immédiat. Parce que ce n'était faire preuve e modestie que de détourner la conversation en une blague à chaque fois que Raphael me faisait plus ou moins un compliment ? Je pense que si. A moins qu'on ajoute ça dans la catégorie « connerie ».

- Quoique ça pourrait quand même être pratique parfois. Ce n'est pas qu'il y a quelques vampires contre lequel j'aimerai l'utiliser mais… Eventuellement si Camille était d'humeur à me raconter une blague…

Peut-être que je ne devrais pas vouloir tuer le vampire qui m'avait transformer. Mais ça n'avait pas été de mon plein gré. Camille m'avait vidé de mon sang et je devais la vie à Raphael. De mon avis, il était bien plus mon Sire que cette psychopathe que j'avais délivré. Je m'en voulais toujours pour ça d'ailleurs.

- Ouh ! Si on commence à comparé les deux, on pourrait même dire que Hercule peut aller se recoucher à côté de moi !


S'il y a une chose dont je ne doutais pas, c'était la force de ma connerie en effet. Et pour continuer sur ce vent de modestie, Raphael avait visiblement du mal à admettre qu'il était quelqu'un de bien, mais par contre il assumait parfaitement voir son clan comme une famille. C'est vrai qu'il m'avait déjà tenu ce discours plusieurs fois. Mais j'avais toujours eu du mal à partager son point de vue. J'avais l'impression de l'avoir plus offensé qu'autre chose en disant ça.

- Hm… Je sais… Et ça fait quoi de moi du coup ? Jsuis le beau-père que personne n'aime parce qu'il est en train de voler maman à ses enfants ?

Je me mis à rire en sachant parfaitement que Raphael n'allait pas aimer se faire appeler Maman. Mais c'était drôle comme comparaison non ? Et plutôt vrai de mon avis. Parce que il n'y avait pas grand monde qui m'appréciait ici. A part Lily, on pouvait dire qu'elle était comme… Comme la grand-sœur plus raisonné que les autres qui acceptait bien la situation ? Je crois que je devrais juste arrêter avec cette idée.

- C'est souvent le principe, non ? Enfin, c'est ce qui te rend aussi irrésistible. Personne n'arrive à allier toute ces choses aussi bien que toi.

Ce n'était pas si compliqué d'avoir des abdos, un peu de sport… Ou une morsure de vampire – j'étais la preuve morte-vivante de l'efficacité de cette dernière technique – et le tour était jouer. Puis se plaindre tout le monde le faisait bien, surtout les français de ce que j'avais entendu dire. Pour le côté connard, je voulais bien admettre que ce n'était pas forcément donné, mais avec un peu d'effort… Mais le tout en un homme, il n'y avait que Raphael pour le faire aussi bien. J'en étais sûr et certain.

- Tant que tu ne me laisse pas mourir de faim non plus, je peux être tout tes repas sans problèmes.

Clairement, si Raphael buvait mon sang trop souvent je n'étais pas sûr de faire long feu hein… Quoique j'étais immortel maintenant, mais sans sang, je deviendrais sûrement une sorte de vieille loque à la fin. Puis Raphael aussi, parce que mon sang ne suffirait jamais à le nourrir. Vous pensez qu'un vampire peu finir obèse ? J'avoue que je n'en avais jamais vu. Il n'empêche, imaginer un Raphael gros, c'était plutôt drôle.

- Tss quelle sale langue ! C'est juste que tu ne m'écoute pas quand je parle avoue ! Puis figure-toi que les nerds ne font pas que des activités en lignes ! On se réuni parfois pour faire du jeu de rôle sur table aussi parfois. C'est amusant aussi.

Les gens avaient souvent tendance à sous-estimer les capacités sociales des nerds. Et pourtant je prouvais bien le contraire non ? En règle général, je n'avais aucun mal à parler avec les autres. Puis je sortais quand même beaucoup. Je ne passais pas littéralement ma vie devant mon écran. De toute façon je n'avais plus d'ordinateur donc il avait bien fallu que je me fasse une raison.

- C'est vrai et souvent c'est réciproque même ! Les vieux m'aiment beaucoup aussi. Elle est célibataire ta sœur ? Et elle aime quoi plutôt comme type de fleur ?

Je me mis à rire, parce que oui, j'étais en train de faire comprendre à Raphael que j'étais intéressé par sa sœur. Elle devait d'ailleurs être plus jeune que lui mais physiquement pas aussi bien conservée si je pouvais me permettre.

- J'espère qu'elle a tes abdos et ton sarcasme…

J'avais ajouté cela sur un ton presque rêveur. J'avais vraiment finir par m'en prendre une non ?

© made by Ilyria – 973 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 5921
♦ Messages : 1558
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Lun 3 Juil 2017 - 18:13
Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.SaphaelLook deep inside of me, maybe you'll find something worth loving. ●●● « Je suis bien d’accord pour mes vestes. Toi, par contre... » Il se foutait clairement de sa gueule, parce que bon… Il était quasiment persuadé que ouais, Simon est bien une des seules chose qui peut le contenter ou bien même le combler dans la vie après la mort, mais peut-être qu’il ne devrait pas non plus le dire, ça. Ouais, ça faisait pas mal de chose qu’il n’allait pas dire à voix haute, pas pour le moment, parce que… Et bien, il ne voulait pas faire peur à Simon. Faut dire que Simon est encore un jeune vampire – pas que Raphael soit si vieux que ça quand on regarde – donc, le mexicain pense bien que s’il commençait à lui parler sérieusement de quelque chose pouvant durer des siècles, il lui ferait probablement peur. Donc… Il allait laisser passer ça pour le moment. « Camille, te raconter une blague ? » Dit-il en plissant le nez, il pensait bien qu’il ne l’avait jamais entendue en faire, du moins, pas des blagues qu’on pourrait qualifier d’amusantes, pas à ses yeux en tout cas. « Je pense que si elle te ferait une blague, ce serait du genre ‘qu’est-ce qui a un corps mais pas de tête ? C’est ta sœur, parce que j’l’ai décapitée !’ » Donc, probablement la chose qui te tires même pas un sourire, mais qui te donne plutôt envie de lui couper la tête donc… « De plus, je te déconseille grandement de tuer Camille, pour ton propre bien. » Tuer son Sire, ce n’était jamais une chose plaisante. Raphael le savait pertinemment, puisqu’il l’avait lui-même fait. C’est bien pour ça que même s’il tombait sur Camille, il ne pourrait probablement pas la tuer, s’il arrivait à en avoir l’occasion du moins. Il ne voulait clairement pas infliger ça à Simon. « Totalement. » Ajoutait-il avec un soupir, parce que c’est vrai. Si ça force était égale à sa bêtise, toutes les personnes les plus fortes de la Terre pouvaient aller se coucher, même si on les combinaient toute.
Bon, peut-être qu’il avait surréagit face à ce qu’il lui a dit sur le clan et sur le fait qu’ils étaient comme sa famille, mais il faut tout de même le comprendre. Le clan était constitué des personnes les plus proches de lui, de sa famille. C’est comme si on disait à l’autre Shadowhunters blond que les Lightwood n’étaient pas sa famille alors qu’ils l’ont élevé et pris soin de lui. C’était un peu pareil pour lui, sauf qu’il est plutôt celui qui élève. « Leur maman ? Vraiment ? » D’un point de vue, on pourrait dire que c’est ça… Raphael, la maman du clan de Brooklyn. On peut dire que ça sonnait tout de même moins bien que Leader. « Mais, même si je suis totalement contre cette métaphore, on peut dire que c’est ça. Et les enfants, comme tu dis, attendent probablement sagement le changement de beau-père. » Il ne doutait pas que la plupart voulait que Raphael ait un autre petit ami que Simon. Certains devaient s’en foutre comme de la dernière pluie et il y avait une minorité, comme Lily et peut-être Stan, qui étaient pour cette relation. Mais Raphael ne doutait pas une seule seconde du fait qu’ils allaient s’y faire un jour ou l’autre. Puis, même s’il aime son clan, ce n’était pas à cause d’eux qu’il allait rompre avec Simon. « Et c’est pour ça que tu m’aimes ? » Demandait-il en tournant la tête vers Simon, allant poser un court baiser sur ses lèvres.
« Jamais je ne te laisserais mourir de faim. Tu penses vraiment que je suis un aussi mauvais petit ami ? » Demandait-il en haussant un sourcil, gardant un air amusé sur le visage. « De toute manière, si je te laissais mourir de faim, ça ne serait pas intelligent parce que je ne pourrais plus me nourrir sur toi. » Même si c’était plus par pure gourmandise que par faim qu’il se nourrissait de Simon étant donné qu’il ne le rassasie pas réellement. Le sang de mort ne risque pas d’insuffler un semblant de vie dans leur corps. « Oui, quand tu parles, la seule chose que j’entends, c’est ‘blablabla’. » Lui annonçait-il en haussant vaguement les épaules. « Vous vous réunissez entre nerd pour faire des activités de nerd ? Des jeux de rôle sur table ? Tu sais que ça sonne assez sexuel ? » C’est vrai quoi, les seuls jeux de rôle dont il a entendu parler, c’est les jeux pas très catholiques où l’un se déguise en écolière ou il ne sait trop quoi. Ça l’a d’ailleurs toujours perturbé soit dit en passant, mais bon. « Ça ressemble aussi à une secte. » Mais après, ça, c’est pour tous les groupes qui se rejoignent pour faire quelque chose de bien précis, non ?
Il ne pouvait s’empêcher de lâcher un petit rire quand il l’écoutait parler. « Ça ne m’étonnes pas que les vieux t’adorent. Tu as l’air du petit-fils parfait qui vient jouer au bridge et manger des gâteaux. » Vous voyez le genre. Puis, celui qui porte les pullovers tricoté par sa mamie. Ouais, bon… Raphael avait peut-être été le même il fut un temps, mais c’est pas grave. On va faire comme si de rien était. « Mais sinon, oui, elle est célibataire et adore les tulipes. Tu devrais tenter ta chance. Je suis sûre qu’elle va out de suite tomber sous ton charme. » Le pire, c’est que ça ne l’étonnerait même pas. Fin, elle ne tomberait pas sous son charme dans le sens romantique du terme, mais plutôt dans le genre ‘ce garçon est merveilleux’ ou une connerie du genre. « Pour les abdos, tu pourras voir par toi-même, mais je suis désolé, du niveau sarcasme… Je suis probablement le seul petit con de la fratrie. » Ouais, tous ses frères et sœurs avaient toujours été des anges et lui, il avait toujours eu une grande gueule. Même quand il n’avait littéralement que 15 ans. Pourtant, il avait tout de même toujours été le préféré.
© YOU_COMPLETE_MESS ♦ 1 021 mots en moins de 48h



He’s worth the risk time and time again because with his hand burning into my skin, I have hope once more. And the blood that stains him doesn’t take away his goodness and the stars that betray him don’t mean I forsake my devotion. “why are you always trying to save him” asks my head “because he’s worth saving” whispers my heart and my mouth can never quite get out the words of just how much he means to me, just how much I love him
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1772
♦ Messages : 241
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Mar 4 Juil 2017 - 12:52

Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.
Saphael.

Quel sale gosse ce Raphael, je vous jure. Je levais les yeux aux ciel. Je crois que je ne devrais même pas m'étonner qu'il se vante d'aimer plus ses vestes qu'il ne m'aimait moi. Cependant, j'étais sûr que c'était faux. Il disait juste ça pour m'embêter. La preuve, c'était avec qui qu'il prenait un bain tout de suite hein ? Et à ce qu'il me semble ses vestes en ce moment elles étaient juste sur un cintre dans sa garde-robe ! Na ! Oh… Je rêve ou mon plus grand rival dans cette relation devenait des vêtements ? Je crois qu'on avait jamais de triangle amoureux plus loufoque.

- Ts ! Si c'est comme ça, je les éliminerai toute jusqu'à la dernière ! Personne ne me fera concurrence !

J'avais déjà ruiner quelques veste de Raphael. Du coup, il me semblait que ma menace tenait la route non ? Au moins, vu mes talents en matière de combat, on pouvait dire que j'avais trouvé un… enfin des adversaires à ma taille. Ils ne bougeaient pas, ne pouvait pas riposter, c'était par-fait pour un boulet dans mon genre. Puis ce ne serait pas trop fatiguant non plus. Ce qui me laisserai pleiiin d'énergie pour Raphael, si vous voyez ce que je veux dire. Quoi ? Ca crève que de jouer au bingo ensemble, haha ! Oui, oui, j'ai compris, j'arrête avec ces histoires, c'est ridicule.

- Roh t'es dur avec elle. Tu ne comprends pas son humour, c'est tout. Puis ça peut être drôle comme blague, ça dépend du contexte. Puis il y a la manière de raconter aussi. Tu n'y connais vraiment pas grand-chose dans cet art Raphael, tu me déçois !


Si j'avais si ça sur une sorte de ton faussement indigné, je m'étais rapidement mis à rire. Je me doutais bien que Raphael avait raison et que ce n'était pas sur Camille qu'il fallait compter pour une bonne blague.

- Pourquoi ? Si elle meure, elle ne m'embêtera plus justement… Et elle ne fera plus de mal à personne.

J'avoue que là, je n'étais pas sûr de comprendre ce que Raphael voulait dire. Comment ça pourrait me faire moins de mal que de laisser cette psychopathe en vie ? Bon, certes, je crois que je ne pourrais jamais tuer personne. Vampire ou pas, j'avais encore une morale et je savais que j'étais trop peureux pour commettre ce genre d'acte. Même quand j'étais partis en mission pour récupérer Jace je n'avais tué personne ! J'avais juste assommé suffisamment les membres du Cercle pour ne pas qu'ils viennent à notre poursuite.

En tout cas, j'étais content que cette histoire de force soit finie. Je ne pensais vraiment pas que ce pourrait être si dur de faire un simple compliment à Raphael et d'en recevoir en retour. Non mais là, je ne voulais pas qu'il se fasse des idées non plus. Enfin, maintenant le sujet était clos et ce n'était pas plus mal.

- Parce que tu compte me changer ? Je suis outré… Et dire que je pensais qu'on allait passer l'éternité ensemble… Et comment vont le vivre NOTRE enfant ? Tu pense à lui parfois ?


Quand je vous dit que j'ai presque un don pour rendre ridicule n'importe qu'elle situation. Peut-être que j'aurais du faire des études de théâtre à la place de… A non, je ne faisais pas d'études, je ne pouvais plus, c'est vrai. Comment aller en cours si je ne pouvais pas sortir de jour hein ? Bref, il n'était pas question de ça pour le moment.

- Evidemment.

Je souris bêtement en profitant de ce petit baiser qui avait été un peu trop court à mon goût. Mais c'est vrai que dans une position pareille, s'embrasser, ce n'était pas très facile. Il faudrait qu'on élabore une autre stratégie.

- Mmh… C'est vrai, c'est un bon point. Mais sait-on jamais… Tu as déjà voulu me tuer. Et apparemment tu préfère tes vestes alors…

Oui, je disais ça pour taquiner Raphael, je savais qu'il n'avait jamais vraiment eu l'intention de me tuer. Bref, dans tous les cas, il ne l'avait jamais fait et maintenant on était heureux, avec Raphael je me sentais… Comme un poisson dans l'eau ! Sans mauvais jeu de mot… Evidement.

- Han ! Et après tu veux te vanter d'être un bon petit ami parce que tu me laisse pas mourir de faim ? Ts ! Pour la peine, je n'arrêterai jamais de te parler ! Et il n'y a rien de sexuel dans les jeux rôle ! Quoique… C'est vrai que dans certes films ils font ça pour… Mais entre nerds ça n'a rien avoir ! Je te jure ! On essayera un jour, tu verras, c'est fun. Et ça n'a rien d'une secte non plus !

Décidément, Raphael avait beaucoup trop de clichés sur les nerds pour que je puisse laisser passer ça. Quoique, il en faisait sûrement exprès pour m'embêter et le pire… Et bien, c'est que ça marchait à merveille !

- En même temps, c'est bon les gâteaux… Je ferais un petit-fils terrible maintenant… Heureusement que je suis pas trop mauvais au bridge.


Non, s'il vous plait, ne me jugez pas sur le nombre de jeux de cartes que je connais. J'en ai appris plein en colonie de vacances quand j'étais petit. Raphael rentra dans mon jeu en ce qui concernait de draguer sa sœur, ce qui m'amusait assez.

- Des tulipes… Je note… Plutôt jaune ? Rouge ? Ou un mix de couleur peut-être ? Et tu ne vas pas me faire le coup après de vouloir me démonter parce que personne ne touche à ta sœur hein ?

Dans le genre grand-frère protecteur, Raphael semblait être pas mal.

- Arf… Si elle n'a pas ton sarcasme… Finalement je vais peut-être te garder…

Evidemment que j'aimais les sarcasmes de Raphael et pas seulement ! C'était juste une partie de lui. Mais la preuve on rigolait bien avec ma connerie et son sarcasme ensemble. C'était une belle combinaison. Etrange, mais belle.

© made by Ilyria – 1004 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 5921
♦ Messages : 1558
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Mer 5 Juil 2017 - 1:12
Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.SaphaelLook deep inside of me, maybe you'll find something worth loving. ●●● Ça n’étonnerait pas que Simon mette sa menace à exécution, le novice avait l’air d’avoir une sorte de vendetta contre ses vestes. Il ne savait pas trop pourquoi, mais il avait le don de toujours revenir avec ses vêtements en un état déplorable quand il portait ceux de Raphael. Pourtant, avec les siens, il n’y avait aucun problème. Raphael se demanderait presque si Simon ne se foutait pas un peu de sa gueule par moment. Ou bien, peut-être qu’il voulait tout simplement déchirer tous les vêtements de Raphael pour qu’il n’ait plus rien à se mettre et qu’il soit obligé de toujours rester à moitié nu en présence de Simon. Tout ça restait une hypothèse plutôt plausible. « Parce que tu n’en as pas détruite assez ?! » Demandait-il d’un ton presque… Outré. Ouais, clairement. Il faut dire qu’il était outré par le fait que Simon arrive toujours à trouver un moyen de détruire ses si précieuses vestes. Elles ne lui ont décemment rien fait. Puis, ils en venaient à parler de l’humour de Camille qui, pour le mexicain est totalement inexistant. Sauf si les phrases cruelles qui la font rire peuvent être comptées comme de l’humour bien entendu. « Oh, désolé, Simon. Peut-être que tu devrais m’apprendre à faire des blagues ? Ou en tout cas, à bien les dire ? Apprends moi cet art si important. » Tout ça, il le disait d’un air totalement neutre, mais le rire de Simon était clairement une belle mélodie à ses oreilles, probablement la chose qui lui arrachait quasiment un sourire. « Vous avez un lien, que tu le veuilles ou non. » Commençait-il en plissant le nez, déjà, ça, ça ne plaisait pas à Raphael. Dìos, s’il avait pu être son Sire, ça aurait été beaucoup mieux. « Cela veut dire que si elle meurt, tu va ressentir un choc et une douleur égale à celle qu’elle a ressenti pendant sa mort et crois-moi, tu ne voudrais pas ressentir ça. » Après, ça dépends de la mort de Camille, de comment tout se passe. Si c’est une mort assez douce, tout serait banale… mais pour un vampire, c’était compliqué de mourir sans douleur. Soit c’était à cause du soleil, soit c’était parce qu’elle se faisait poignarder. Raphael ne voulait pas qu’il ressente ça et, encore une fois, il parlait par expérience. « C’est pour ça qu’on devrait plutôt la garder enfermée. »
« Bebé, je crois que même si je voulais te changer, je n’y arriverais probablement pas. On va vraiment passer l’éternité ensemble. » Soupirait-il. Il aimait trop Simon et en plus de ça… Et bien, il était sûr de ne jamais vouloir d’autre petit copain. Ou autre petite copine par la même occasion. Mais finalement, il fronçait les sourcils. « Et puis de quoi tu parles ? Qui est notre enfant dans cette histoire ? Tu va me dire que je t’ai mis enceint quand on… Été intimes ?! » Franchement, parfois, il se demandait ce qui se passait dans le cerveau de Simon, mais en y réfléchissant bien, il se disait que… Ce n’était probablement pas sain de vouloir savoir ce qui se déroule là-dedans. Ça risquait d’être bien traumatisant. Mais bon… Il était bien content de l’entendre réponde à sa question de manière affirmative. Il aimait toujours que Simon lui rappelle qu’il l’aime, même s’il savait pertinemment que c’était le cas. Raphael est ce genre de personne qui a besoin d’un rappel constant. Pas parce qu’il pensait qu’il ne méritait pas l’amour de Simon ou une connerie comme ça, mais seulement parce qu’il ne comprenait pas comment une merveille pouvait l’aimer.
« Alors, premièrement, j’avais mes raisons, et ensuite… Il faut dire que j’avais mes vestes bien avant de te connaître. Elles ont l’avantage du temps. » Si Simon pouvait le taquiner, il pouvait clairement rentrer dans son jeu. Puis, de toute manière, c’était bien la chose qu’il savait le mieux faire, même quand il lui parlait de ses jeux de rôles et choses de nerds. Il l’écoutait quand il parlait – et dìos ce qu’il parlait – et du coup, il en connaissait assez sur ce thème pour ne pas être un inculte, mais voir Simon défendre tout ça corps et âme, c’était bien trop amusant pour lui. « Qu’est(ce que tu voudras essayer ? Les jeux de rôles de nerd ou sexuels ? J’ai du mal à suivre avec toi. » Poursuivait-il, un sourire en coin sur le bout des lèvres. Peut-être qu’il ne devrait pas prendre un tel plaisir à l’emmerder, mais les réactions qu’il avait étaient bien trop amusantes. Ce n’était pas comme Sam qui partait au quart de tour et qu’il avait envie de baffer. Avec Simon, c’était léger. Peut-être que c’est pour ça qu’il est tombé amoureux si violemment de Simon alors qu’il était en couple il y a peu de temps.
Ils en venaient finalement à parler du fait que Simon était le petit fils parfait, aimé des grands-mères et grands-pères. « Tu pourrais toujours manger les gâteaux. Tu risques de vomir après, par contre, puisque tu n’es pas encore assez entraîné. » Tant pis pour Simon, peut-être que Raphael devrait aller voler sa place dans le cœur de sa grand-mère ? « Le bridge ? Et après, tu oses te moquer de moi parce que je joue au bingo ? Tu es incroyable, Simon. » S’indignait-il, secouant la tête de gauche à droite d’un ton désapprobateur. « Un mix de couleurs, s’il te plaît. Ma sœur vaux bien plus que de simples couleurs de la même couleur. Ce serait un bouquet vraiment fade. » C’est vrai, non ? Un bouquet d’une couleur, c’est laid. Mais bon. « Puis, Simon, si tu penses que je vais pas te démonter pour ça… Tu as totalement tord. La première personne qui s’approche de ma sœur, je la décapite. » Poursuivait-il d’une voix clairement trop douce pour la phrase qu’il avait sortie. « Mince alors, moi qui pensait avoir enfin réussi à me débarrasser de toi. » Annonçait-il d’un ton presque dramatique, ajoutant le soupir qui allait avec. Puis finalement, il croisait ses bras sur son torse, d’un air presque boudeur, sans vraiment de contexte, mais seulement parce qu’en fait… il avait envie de faire quelque chose qui restait assez compliqué dans cette position. « Tu crois qu’on arrive à rentrer dans la baignoire face à face, mais tout de même l’un collé à l’autre ? J’ai envie de t’embrasser. » Et pas seulement le court petit baiser d’avant. Puis, il avait pas non plus envie d’arrêter de le toucher.
© YOU_COMPLETE_MESS ♦ 1 096 mots en moins de 24h



He’s worth the risk time and time again because with his hand burning into my skin, I have hope once more. And the blood that stains him doesn’t take away his goodness and the stars that betray him don’t mean I forsake my devotion. “why are you always trying to save him” asks my head “because he’s worth saving” whispers my heart and my mouth can never quite get out the words of just how much he means to me, just how much I love him
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1772
♦ Messages : 241
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Jeu 6 Juil 2017 - 0:39

Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.
Saphael.

Je me mis à rire bêtement. C'est vrai que les vestes de Raphael avaient la vie dure avec moi. Le pire ? C'est que je n'arrivais pas à m'en sentir coupable. Bon, je savais qu'elles lui tenait à cœur. Mais à force, j'avais bien compris que c'était plus histoire de maintenant que Raphael s'énervait à se sujet plus qu'autre chose. Si il l'avait voulu, il aurait bien eu des occasions et de meilleures raison de m'arracher la tête. J'étais sûr qu'il en aurait été capable en plus. Enfin physiquement parlant, c'était sûr. Je n'allais pas remettre en doutes les capacités de Raphael.

- Jamaiiiis !!

Oui, on pouvait dire que c'était de la provocation. Mais j'ai presque envie de vous dire que c'était comme ça que notre relation fonctionnait le mieux. Sans cesse à s'embêter l'un l'autre… Enfin, en général, c'était moi qui faisait les conneries, Raphael qui soupirait et me menaçait mais finalement il n'appliquait pas ses menaces, je ressortais une autre connerie qui réussissait à le faire soupirer encore mais sourire… Bref, je ne pourrais pas expliquer clairement par quel miracle tout ça arrivait à tenir.

- Huh ! Tu peux rêver ! Si je t'apprends tous mes secrets, tu n'auras plus d'intérêt à rester avec moi. Ca enlèverai tout le suspense de notre relation !

Ouais enfin… le suspense de savoir quand j'allais sortir ma prochaine connerie… Ce n'était pas top. Dans tous les cas, ce n'était sans doute pas plus mal que j'apprenne pour Camille. Je savais que j'étais lié à elle. Mais de la sorte ? Ca craignait un max, on pouvait le dire, vu le personnage.

- Oh… Ouais… C'est pas une mauvaise idée alors. C'est pas que j'ai pas envie de souffrir hein ! Mais un peu quand même…

Ce n'est pas parce que je sors avec Raphael Santiago que je suis maso rooh ! Arrêtez de vous faire des idées ! Raphael était quelqu'un d'adorable quand on le connaissait bien. Il faisait juste tout pour le cacher.

- Perso, ça me va comme plan.

Et ouais, si c'était toujours comme ça, je passerai volontiers l'éternité avec Raphael. Puis qu'est-ce que c'était l'éternité sur une vie hein ? Je… Non, oubliez ce que je viens de dire, c'était con. Enfin à propos de l'éternité sur une vie ! Pour la passer avec Raphael j'étais sérieux.

- Raphael… Tu sais que ce n'est pas possible que tu tombe enceinte ? Tu en a bien conscience ? Ou il faut que je te refasse des cours de biologie ? Je parlais de Simon évidement ! Enfin pas moi… Le chat de Sam… Qui est plus le tient que le sien maintenant j'image du coup. D'ailleurs je pense qu'on devrait le nomme Simon Junior… Ce sera plus simple…

C'est vrai quoi, ce chat dormait avec nous quand il ne se faisait pas dégager du lit par une coup de pied inopiné. C'était un peu comme notre enfant alors non ? En plus poilu, certes, mais il est mignon alors on lui pardonne.

- Pf. Et après tu te demande encore pourquoi je ruine toute tes vestes hein ? Mais figure-toi que tu n'es pas le premier à avoir tes raisons pour me tuer, alors s'il te plait, tu va faire la queue !

Quitte à être chiant, autant l'assumer jusqu'au bout hein ! Et j'étais bien sûr que Raphael n'était pas le premier a avoir développé des envies de meurtres en m'entendant parler.

- Les jeux de rôles nerds, évidement Raphael ! Voyons ! On en est pas encore là dans notre relation ! Puis j'estime ne pas avoir à me faire passer pour quelqu'un d'autre quand je suis avec toi !

J'étais presque sûr que Raphael en faisait exprès, mais c'était plus fort que moi. Il fallait que je réponde et que je continue de m'indigner. Cet homme n'était pas possible quand il s'y mettait, je vous jure.

- En même temps, quitte à mettre quelque chose dans ma bouche, mon entraîneur choisit rarement des gâteaux…

Je crois que ça se passait de toute explication. Raphael savait très bien à quoi je faisais référence.

- Je sais, merci. Je t'apprendrais un jour, t'inquiète. On fera fureur dans les maisons des retraites tous les deux !

Si c'était relationship goals ça… Non, sérieusement, comment on en était arrivé là. C'était déprimant.

- Je prend note !

La réflexion de Raphael me fit rire. J'allais frotter ma tête contre la sienne et lui répondit sur un ton lourd en sous-entendus :

- Oh oui Raphael, démonte-moi comme jamais… Fais-moi perdre la tête !

Evidemment, on ne devait pas avoir les mêmes définition de « démonter » et de « décapiter ». Mais c'était fait pour. Les jeux de mots, ça vous dit quelque chose ?

- Je suis désolé…

Je ne l'étais pas du tout bien sûr. Puis j'étais sûr que Raphael n'avait jamais eu l'intention de se débarrasser de moi. De toute façon, ce n'était pas possible, il était bien placé pour le savoir. Cette conversation était partie tellement loin que les paroles du vampire réussir à me surprendre et par réflexe je répondis :

- Aww… Tu es adorable… Moi aussi, j'en ai même encore plein envie maintenant attend…

Je me redressais, forçant Raphael à faire de même. Je le décollais de moi et le fit tourner pour qu'on se retrouve en face. Ce n'était vraiment pas très pratique. Je me levais un peu pour atteindre les lèvres de Raphael pour l'embrasser. Et en même temps, je l'attirais vers moi, pour m'adosser de nouveau au bord de la baignoire. Jusque là mon idée n'était pas trop mauvaise jusqu'à ce que je glisse et n'entraîne Raphael sous l'eau avec moi. En soit, ce n'était pas très gênant. Nous n'avions pas besoin de respirer de toute façon, donc là n'était pas le problème. Sauf que je repoussai rapidement Raphael, ressortant la tête de l'eau en tirant la langue et en grimaçant :

- AH ! J'ai avalé de l'eau ! Ew ! C'était horrible ! Ho-rrible !

Je pense que juste de l'eau, normale, se serait passé sans trop de problème, mais là avec la mousse qui lui donnait un coup de dégoûtant… Même sans être un vampire j'étais presque sûr que je n'aurais pas apprécié. Je fini par me relever et ajoutais :

- J'aime pas ça. C'était nul comme idée. Plus jamais on prend un bain ensemble. C'est pas pratique du tout. Sauf si t'achète une baignoire plus… je sais pas… Plus grande ou d'une autre forme…

Sur ces belles paroles, je sorti de l'eau, attrapant une serviette pour commencer à m'essuyer. Pendant ce temps, je me remis de mes émotions et observait Raphael. Oui, on peut dire que j'étais en train de mater allègrement hein ! Mais j'allais pas me priver non plus. J'affichais un petit sourire et fini par dire :

- T'es beau.

C'était tout simple, mais c'était vrai. Il était beau, et je n'étais pas sûr d'avoir déjà vu plus beau que lui. Je pourrais sans doute fixer Raphael du regard pendant des heures sans jamais m'en lasser. D'ailleurs je m'approchais de lui, prenant une extrémité de ma serviette dans chaque main, je la passait autour de Raphael, comme un piège pour l'attirer contre moi et l'embrasser de nouveau. C'était bien plus pratique ici que dans cette fichu baignoire glissante en plus je m'étais cogné la tête sur le coup...

© made by Ilyria – 1 239 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 5921
♦ Messages : 1558
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Ven 7 Juil 2017 - 3:04
Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.SaphaelLook deep inside of me, maybe you'll find something worth loving. ●●● Clairement, Simon était ridicule, mais bon… On peut penser que dans le fond, c’est assez adorable. D’une étrange façon en tout cas. « Tu es tellement horrible. » Dit-il en secouant doucement la tête de gauche à droite. Peut-être qu’avec lui, il devrait clairement penser à mettre ses vestes sous clés, à les cacher avec un tableau et un code, comme pour les poches de sang. Comme ça, elles seraient toutes à l’abri de Simon. Ça ne serait clairement pas plus mal quand on regarde. « Mince alors, je ne saurais donc jamais être un rigolo. Tu m’en vois vraiment attristé. » Lui annonçait-il presque dramatiquement. Mais en réalité, il ne s’en souciait pas vraiment de savoir ou non raconter des blagues, d’avoir la même rhétorique que Simon. Il pouvait bien rester le seul dans cette relation à dire des blagues totalement nulles. Bien, des blagues totalement nulles, mais qui arrivaient tout de même à arracher un faible sourire, voir même rire – quoique plus rarement – au mexicain. Mais bon, peut-être que c’était uniquement le fait que ce soit Simon qui lui disait qui l’amusait. Clairement, Magnus pourrait lui faire une blague qu’il resterait de marbre. « C’est pour ça que lorsqu’on arrivera à la retrouver, je te promets qu’on ne fera que l’enfermer. » Du moins, c’est ce que Raphael fera, malgré le fait qu’il n’aimait pas du tout l’idée que Camille soit toujours en vie. Il préfère la savoir enfermée à tout jamais que voir Simon souffrir. Ouais, bon… Il faut dire qu’il faisait un peu passer Simon avant tout le reste et n’était pas persuadé que ce soit la meilleure chose à faire… Probablement pas, mais… Il y réfléchira bien quand le moment sera venu.
Il était plutôt content en l’écoutant dire que ça lui allait comme plan et il finissait par prendre la main du garçon pour entrelacer leurs doigts. « Ça me va tout aussi bien. » Passer l’éternité avec Simon, il avait bien l’impression que ça serait la meilleure chose qui pourrait lui arriver. Comme s’il était fait pour être avec ce garçon à tout jamais et même si ça restait la chose la plus niaise qu’il ait pensée. Il a l’impression de l’avoir rencontré dans plusieurs vies auparavant et que son âme le reconnaît, comme s’il l’avait toujours trouvé et qu’il l’avait toujours aimé. Comme s’il n’arrivait plus à avoir une seule pensée cohérente quand il était proche de lui. Quand il le regarde, plus rien ne compte parce qu’il est là et qu’il va bien.En fait, c’est comme si son âme – ou bien ce qu’il en restait – reconnaissait celle de Simon. Mais bon. Finalement, il esquissait un léger sourire en coin sur le bout des lèvres. « Peut-être que tu devrais me faire des cours de biologie, puis de préférence, il faudrait que tu me montre quelle partie s’appelle comment. » Simon continuait finalement sur sa lancée en disant que c’était le chat de Sam – ou comme il l’avait si bien dit, plutôt le chat de Raphael – leur enfant et Raphael devait vraiment se retenir pour ne pas se facepalm. Ce garçon n’était vraiment pas possible. « Ou peut-être que c’est toi qu’on devrait appeler le vieux Simon. » C’est vrai, pourquoi ce serait le chat qui devrait changer de nom ? Simon pouvait aussi le faire. Mais le pire dans tout ça, c’est que lorsqu’on regarde, on peut dire que Simon-chat est ce qui se rapproche le plus de leur enfant parce qu’il dort toujours avec eux et est probablement assez souvent avec eux pour ça. Il faut dire que Simon Junior a l’air d’apprécier Raphael. Du moins, plis que ce qu’il aurait pensé.
« Moi qui pensait que j’avais la priorité pour te tuer. Sinon, quel est l’avantage d’être ton petit ami ? » C’est vrai quoi… il fallait bien qu’il y ait un avantage là-dedans, non ? Quoique… Il n’était pas persuadé qu’il faille vraiment qu’il y ait des avantages dans une relation amoureuse. Ce serait un peu étrange sinon. Non ? « Parce que tu comptes vraiment m’y emmener ? » Le pire dans tout ça, c’était qu’il ne dirait probablement pas non. Mais ça ne l’empêcherait pas de râler tout le temps. Clairement pas. On parle tout de même de Raphael là. « De toute manière, je suis quasiment persuadé que ça rendrait tout le monde mal à l’aise si nous tentions de nous faire passer pour quelqu’un d’autre. » Vraiment. Raphael ne voulait même pas imaginer quelque chose de ce genre. Jamais. Finalement, il prenait la main de Simon qui était entrelacée contre la sienne pour y déposer un doux baiser. « En même temps, pourquoi y mettre un gâteau alors que ta bouche est si parfaite autour de quelque chose d’autre ? » Ouais, on pourrait penser que c’est une phrase totalement dégueulasse et même totalement déplacée, mais que voulez-vous. Raphael n’en a pas grand-chose à cirer. « On dirait que tu veux m’emmener faire je ne sais quoi dans une maison de retraite et je te préviens tout de suite, je ne compte pas tuer de grand-mères une fois qu’elles t’aimeront tellement que tu sera sur leur testament. » Mais bon, il était persuadé que son petit ami n’était décemment pas assez vile et cruel pour faire ce genre de chose, pas assez fourbe pour n’y avoir ne serait-ce que pensé. Il ne pouvait s’empêcher de lâcher un rire en le sentant frotter sa tête tout en lui disant cette phrase tellement obscène. Ce vampire allait causer sa véritable mort, ce n’est pas possible. « Dìos Simon, tu n’es pas possible. Mais maintenant que tu le dis… L’idée me paraît bien alléchante. »
Il se doutait bien que sa phrase l’avait pris par surprise, mais il s’était lui-même surpris à sortir quelque chose comme ça, pour être honnête. Il se laissait totalement faire quand Simon changeait leur position, se retrouvant finalement sur Simon, mais cette fois-ci face à lui et leurs lèvres ne tardaient pas à se presser les unes contre les autres. Il faut dire que comme ça, c’était bien plus confortable comme ça et donc, c’était presque logique que quelque chose ne parte en cacahuètes. Ils se retrouvaient bien rapidement sous l’eau parce que Simon avait glissé et le mexicain se faisait repousser hors de l’eau, ce qui lui faisait froncer les sourcils. Il ne voyait pas vraiment quel était le problème dans le fait qu’ils soient dans l’eau, ni sa grimace jusqu’à l’entendre parler. « Dìos… Comment t’as réussi ton coup ?’ » Parce qu’il avait les lèvres de Raphael sur les siennes donc… Ouais, bon, c’est vrai qu’il faut un peu entrouvrir les lèvres pour approfondir les baisers, mais… « C’était ton idée. » Se contentait-il de lui rappeler quand il disait que l’idée était nulle et qu’ils ne prendraient plus jamais de bain ensemble. « Tu veux que j’achète une autre baignoire pour le simple fait de prendre des bains avec toi sans que tu ne boives la tasse ? » Demandait-il avec un léger sourire en coin, finissant par sortir de l’eau peu après Simon, mais sans pour autant prendre une serviette. Il n’allait décemment pas gâcher la vue à son petit ami. Parce que ouais, il sentait bien son regard sur lui, mais il n’allait pas lui dire d’arrêter. Il faisait ce qu’il voulait après tout. Puis c’est son petit ami, il a tous les droits. Ça ne l’empêchait pas d’être pris au dépourvu quand il entendait son compliment. Passant une main dans ses cheveux, il plissait le nez en regardant ailleurs pendant quelques secondes, murmurant un simple : « Cállate. » tout en étant persuadé que s’il le pouvait, il serait entrain de rougir comme une tomate le pauvre. Bonne chose qu’il soit mort. Il se laissait pourtant totalement avoir par le piège de Simon, passant ses bras autour de son cou pour répondre à son baiser.
© YOU_COMPLETE_MESS ♦ 1 321 mots en moins de 48h



He’s worth the risk time and time again because with his hand burning into my skin, I have hope once more. And the blood that stains him doesn’t take away his goodness and the stars that betray him don’t mean I forsake my devotion. “why are you always trying to save him” asks my head “because he’s worth saving” whispers my heart and my mouth can never quite get out the words of just how much he means to me, just how much I love him
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1772
♦ Messages : 241
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Dim 9 Juil 2017 - 23:21

Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.
Saphael.

C'était tout de même paradoxal que de se faire appeler terrible par Raphael. Cela n'eut le don que de me faire rire de plus belle. Je vous jure, je n'aurais jamais cru un jour le mexicain me désigner de la sorte. J'aurais presque envie de dire qu'il était adorable, mais encore une fois, j'allais me faire jeter et techniquement, la situation ne s'y prêtait pas tant. Puis je ne sais pas comment on était passé du Raphael énervé à ça, mais ça me plaisait bien. J'étais presque sûr qu'à force, le vampire n'aurait même pas besoin que je lui fasse des cours, je finirai bien par déteindre sur lui et il fera des blagues pourries par lui même non ?

- Je crois que le clan tout entier me remercierai d'une telle initiative. On a assez de un moi, tu ne crois pas ?

Deux comme moi ? Non, ce ne serait pas supportable. Puis ça me ferai de la concurrence auprès de Raphael ça, non ? Du coup, c'était bien hors de question. Personne ne s'approchait de lui comme je le faisait en dehors de moi, c'était clair ça, non ? Ok, c'était sans doute un peu trop possessif de dire ça. Mais j'avais mes raisons.

Comment Raphael ne voulait pas que je le trouve adorable alors qu'il faisait des trucs aussi adorable que de vouloir me protéger. Juste pour ne pas que je souffre. Pourtant, même si ça ferait sans doute mal, j'étais presque sûr de m'en remettre. Tant que j'avais Raphael avec moi, je pourrais me remettre de tout voyons.

- Merci, mon coeur, tu es le meilleur.

Et je vous jure que je n'aie pas dit ça pour la rime. Raphael était vraiment le meilleur. Des fois je me disais que je ne le méritais pas. Puis il se mettait à grogner et à tout envoyer chier et… Et je me disais que finalement, j'avais peut-être mon utilité et l'éternité ensemble semblait lui plaire, alors que demander de mieux ? Mon dieu… Ce que c'était niais de dire ça… Mais j'étais content que Rapahel soit d'accord avec moi là dessus.

- A ce point ? Je crois qu'à ce niveau, c'est mieux que je te fasse des démonstrations et que je t'explique tout ça bien en détaille et approfondisse comme il le faut.

Je me choquais moi-même de ce que j'étais capable de dire parfois. Mais on les enchaînait un peu avec Raphael, c'est ce que je trouvais drôle aussi. Je ne pensais pas que le vampire était capable d'assumer de telles conversation. Enfin, ce n'était que quand nous étions tous les deux quand il y avait du monde autour… On se tenait étonnamment bien.

- Hey ! C'est injuste ça ! T'as pas le droit de me désigner comme un vieux toi ! Puis quitte à choisir ça je préfère Simon Senior, c'est plus acceptable !

Il fallait vraiment que Raphael me contredise toujours hein ? Le sale gosse, je vous jure. Et pourtant j'étais toujours là. Quoique, c'était de bonne guerre, vraiment.

- Je crois qu'on s'est mal compris là dessus. A être mon petit-ami, tu as le devoir d'aller tuer tout ceux qui veulent ma mort pour pouvoir le faire toi-même au moment voulu.

Ce qui était plus ou moins une manière de dire que c'était son job de me protéger non ? Chose que Raphael faisait plutôt bien pour le moment. La preuve, j'étais toujours en un seul morceau.

- Pourquoi pas ?

Je pouvais bien faire découvrir ce que j'aimais faire à Raphael non ? C'était la moindre des choses. Ca pouvait être amusant en plus comme genre de soirée. Je n'étais pas sûr que ça plaise des masses à Raphael, mais ça valait le coup d'essayer.

- Je crois aussi. On a pas vraiment besoin de ça pour les mettre mal à l'aise non plus.

On allait pas se le cacher hein. On formait un couple assez bizarre avec Raphael. Et entre sa mauvaise humeur habituelle et mon surplus d'énergie… Il y avait quoi ne pas savoir où se mettre. Heureusement qu'ils n'entendaient pas les conversations de ce genre qu'on pouvait avoir. Je serrais Raphael contre moi, venant mordiller son coup et son oreille avant de venir lui souffler :

- Mmh… C'est une invitation ça, non ?

Ca aurait vraiment pu toujours autrement cette fois, si nous n'avions pas sauter sur autre chose après ça. Quoique ça avait presque fini sur le même ton.

- Ca pourrait être un bon revenu pour l'hotel pourtant. On serait une sorte de remake de Bonnie et Clyde. Mais on détrousserai des grand-mères au lieu de banques.

Et une chose en amenant une autre, je me doutais bien que mon idée plairait à Raphael, comme quoi, on en revenait souvent au même sujet. Mais que voulez-vous, on pouvait dire que c'était de mon âge… Roh merde… Vous pensez que je serais éternellement un ado plein d'hormones ? Quoique, Raphael ne devait pas être mieux alors… Tout du moins il ne s'en était jamais encore plains alors j'imagine que ça va.

Bref, sur la demande de Raphael j'avais fait en sorte de changer nos position pour qu'on puisse s'embrasser sans qu'un n'aie à se tordre le coup. Et ça se passait plutôt bien avant qu'on ne finisse sous l'eau et que je trouve un moyen pour boire la tasse. J'avais fini par estimer que c'était une mauvaise idée et j'étais sorti de l'eau la seconde d'après.

- Je sais pas comment j'ai fait mais c'était pas agréable.

Je crois que ça, il avait bien saisit que j'avais pas aimé boire de l'eau savonneuse alors que j'étais en train de l'embrasser. Et je savais que c'était mon idée… C'était bien ça le problème. Je grimaçais et enchaîner :

- Exactement ! Je trouve que c'est un critère largement suffisant non ?

De toute façon, je ne laissais pas vraiment le choix à Raphael non plus. Enfin, c'était des bêtises ce que je racontais, comme d'habitude. Je n'allais pas vraiment lui faire refaire sa salle de bain pour un caprice pareil. En attendant, je préférai largement la vue que j'avais et même la réaction de Raphael était adorable. Comment ne pas répondre par un sourire et résister à l'envie de l'embrasser hein ? Puis, il avait beau avoir protester, finalement, il s'était laissé attrapé et répondait volontiers à mon baiser. Je serais mon étreinte, laissant tomber la serviette pour glisser mes mains sur le dos de Raphael. Sincèrement ? Je pourrais rester comme ça pendant des heures.

© made by Ilyria – 1 171 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 5921
♦ Messages : 1558
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ Lun 10 Juil 2017 - 23:07
Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles.SaphaelLook deep inside of me, maybe you'll find something worth loving. ●●● Oui, c’est clair que le clan le remerciait. Personne n’était prêt émotionnellement à avoir un autre Simon dans sa vie, jamais. Sérieusement, même si Raphael aimait Simon, il était presque persuadé que même lui aurait envie de lui – ou plutôt leur – taper dessus s’il y en avait plus d’un. Ou peut-être qu’il devrait en tuer le nombre qu’il fallait pour qu’il n’y en ait qu’un seul. Ça serait pas plus mal quand on regarde. Mais bon… il était pas vraiment persuadé d’en être capable. Bref. « Avoir une personne comme toi, c’est déjà de trop, amor. » Dit-il avec un sourire en coin. Ouais, ça pouvait paraître comme une phrase totalement horrible, mais Raphael avait un don pour lâcher ce genre de phrase sans pour autant le penser. Bon… il y a bien certaines personnes à qui il pourrait dire ça en le pensant – Clary – mais bon. Dans le fond, il n’est pas si méchant, le vampire. Il faut juste apprendre à le connaître un peu. Et ne pas l’énerver. Ouais, bon, on peut dire que c’était tout de même compliqué toutes ces histoires, réussir à mêler les deux. Bon… On peut voir avec Simon, qu’on peut toujours rentrer dans ses bonnes grâces malgré le fait qu’il lui tape sur le système parfois. Oui, oui, encore maintenant probablement. Mais il est clairement sur les nerfs. Tout le temps. Ça ne changera jamais. Bon, peut-être qu’il le sera un peu moins une ne sera plus un junkie, ça ira mieux, mais dans le doute… Puis finalement, voilà que Simon le remerciait, lui disant qu’il était le meilleure pour la simple et bonne raison que Raphael n’avait pas envie qu’il souffre. « Le meilleur ? Parce que je fais quelque chose de normal ? » Demandait-il en haussant les sourcils. C’est vrai quoi… C’est normal de vouloir protéger son petit ami de tous les maux pouvant lui arriver, non ? Raphael en est quasiment persuadé en tout cas. Puis de toute manière, ce n’est pas comme si Raphael protégeait littéralement toutes les personnes qui valaient le coup. Même si Simon passait probablement en premier. Dire qu’il se pensait être impartial. Il faut croire qu’il ne l’était pas tellement. Bref.
« Oh, bebé, c’est toujours un plaisir de pouvoir… Approfondir les choses avec toi. » Heureusement qu’aucun des vampires les écoutait parce que la conversation ne volait clairement pas haut. Il perdrait toute réputation, il en était quasiment sûr. Le pire, c’est que pour le moment, il s’en fichait pas mal. Bon… Il ne dirait probablement pas la même chose s’ils étaient vraiment en compagnie de vampires ou autre. Raphael préférait clairement rester assez calme avec eux. Ce serait bien trop gênant sinon.
Ils venaient à parler du chat et de son nom, puis du fait qu’il n’avait pas le droit de désigner Simon de vieux. « Techniquement, tu es plus vieux que mois. Du moins, physiquement. » C’est vrai quoi, techniquement, Simon avait vécu plus longtemps que Raphael puisqu’il était mort à quasiment 16 ans alors que Simon avait déjà 18 ans. « Parce que tu veux des choses acceptable, sérieusement ? » Lui demandait-il en haussant un sourcil. Il faut dire que Simon et acceptable, ça ne sonnait pas réellement bien ensemble. Quoiqu’il était tout de même assez… Raisonnable Simon. A peu près. « Je préfère le vieux Simon, personnellement. » Poursuivait-il, haussant doucement les épaules. « Parce que je dois attendre pour pouvoir te tuer ? C’est de pire en pire cette histoire dis-moi. » Dit-il en poussant un long soupir probablement bien trop dramatique. Surtout quand on pense qu’il n’a pas besoin de respirer et que du coup, ce soupir était totalement machinal. « Tu as raison. Pourquoi pas. Puis, de toute manière, je pourrais toujours me plaindre dans le cas où c’est si horrible que ça. » Ou se moquer des nerds. Dìos, il ferait tellement tâche au milieu de toutes ces personnes, surtout s’ils s’habillaient tous comme Simon. Peut-être que ce serait à son tour d’emprunter les vêtements de Simon… « Je suis persuadé que tu arriverais à rendre tout le monde mal à l’aise rien qu’avec ta charmante personnalité. » Puis, entre Simon qui faisait des blagues à la con et qui n’arrête pas de parler et Raphael qui se contente de fixer avec un regard noir, on peut dire que ce n’est probablement pas la paire qui mettait le plus à l’aise, loin de là, mais bon… On fait avec ! En le sentant le serrer contre lui, mordiller son cou et son oreille, il ne pouvait s’empêcher de fermer les yeux, poussant un soupir d’aise, inclinant quasiment la tête comme pour lui laisser un meilleur accès à sa carotide. « Toujours amor. » Mais bon ! Le sujet changeait bien rapidement, ne les laissant pas vraiment faire de choses un peu plus épicées. « Bonnie et Clyde ? Vraiment ? » Demandait-il en haussant un sourcil. Et ouais ! Il connaissait ça ! Faut dire qu’en même temps, ils sévissaient jusqu’en 1934 et comme il est né en 1937… C’était tout de même assez connu à ce moment-là… Il se sentait assez fier de comprendre une référence un jour.
Ils avaient tenté de changer de position, mais tout ne se passait pas comme ils l’auraient voulu, au contraire. SI bien que Simon avait fini par boire la tasse et Raphael se foutait un peu de lui. « Tu dois avoir un don pour la maladresse. » Il était presque pensif en disant ça, mais bon. Il avait fini se lever avec Simon, sortant de la baignoire. « Et donc, je devrais acheter une nouvelle baignoire et la commander pour qu’elle arrive en pleine nuit ? Et que quelqu’un l’installe également en pleine nuit ? Bizarrement… je ne pense pas qu’il y ait des tas d’industrie qui font ça. » C’est vrai, quoi… Ce serait clairement difficile d’avoir une compagnie qui ferait ça, même si Raphael les payait assez bien. Parce qu’il en a les moyens. Rapidement, ses lèvres finissaient sur celles de Simon et les mains de ce dernier sur son dos. Raphael, quand à lui, gardait ses bras autour de son cou alors qu’il marchait en même temps qu’il prolongeait toujours le baiser pour aller plaquer Simon contre le mur le plus proche.
© YOU_COMPLETE_MESS ♦ 1 051 mots en moins de 24h



He’s worth the risk time and time again because with his hand burning into my skin, I have hope once more. And the blood that stains him doesn’t take away his goodness and the stars that betray him don’t mean I forsake my devotion. “why are you always trying to save him” asks my head “because he’s worth saving” whispers my heart and my mouth can never quite get out the words of just how much he means to me, just how much I love him
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT] ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
SAPHAEL + Think I got myself in trouble so I fill the bath with bubbles. [HOT]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» L'Histoire de Trouble or Misery .
» Trouble mnémonique ou mnémotechnique,la methodologie du mensonge politique
» Quand la neige éclatante trouble les esprits... [PV Yuko]
» Libre ♣ Oh dear, we're in trouble. | abandonné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan :: Hôtel DuMort-
Sauter vers: