SAPHAEL ♠ Let's make this last forever


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Poster un nouveau sujet
SAPHAEL ♠ Let's make this last forever
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Jeu 30 Mar - 17:22
Let's make this last foreverLes mains de Raphaël tremblaient aujourd'hui, ce qui était tout de même très rare, ça n'était pas arrivé depuis bien longtemps, mais ce n'était pas à cause de la nervosité, non. C'était parce qu'il avait besoin de sa ration de sang hebdomadaire.. ouais bon, pour être totalement honnête.. c'était plutôt journalière. Les morsures qu'il faisait au Lightwood se faisaient de plus en plus rapprochées. Le besoin d'en faire se faisait de plus en plus fort, comme s'il le sentait entre ses veines, et parfois, ça faisait presque mal. Il sentait ses crocs vouloir se montrer presque à la première occasion et ça en plus des absences répétées, ce n'était pas le meilleur pour le clan. Du moins, ça aurait dû parce que du coup, il dormait beaucoup moins de temps qu'avant pour se rattraper, pour s'occuper de la paperasse, des affaires durant la journée. Donc peut-être que la fatigue avait aussi un effet pas des plus positif sur son état d'esprit, sur sa nervosité... non.. on avait dit qu'il n'était pas nerveux... Ouais.. bon.. il fallait avouer que si, tout de même. Il était plus que nerveux parce qu'il avait réussi à avoir un rencard avec Simon malgré tout ce qui se passait autour d'eux.. Raphaël et Simon étaient donc des amants, dans un sens, pour le mexicain, même si c'était tout de même assez officieux. Pour le moment. Donc il était tout de même ultra nerveux, parce qu'il voulait faire une bonne impression sur Simon, qu'il passe un bon moment, que ça lui donne envie de passer du temps avec lui plutôt qu'avec l'autre chasseuse d'Ombre. Le truc était que, se connaissant, ça n'allait pas du tout marcher et il allait réussir à rendre tout ennuyeux. Il était sur que le tout allait clairement pas plaire avec Simon. Raphaël, pessimiste ? Il ne voit pas du tout de quoi vous voulez parler.

Finalement, Raphaël passait une main sur son visage avant de regarder l'heure. Il lui restait deux heure avant l'heure de rendez-vous avec Simon, ce qui faisait tellement de temps mais en même temps si peu. Il devrait penser à se lever de ce lit à un moment ou à un autre et, poussant un soupir, il se levait. Il se demandait, pendant un moment s'il n'avait pas le temps d'aller voir Alec pour prendre un peu de ce liquide dont il raffolait tant, pour le calmer un peu, pour faire en sorte qu'il ne commence pas à trop montrer de signes de manque pendant le rendez-vous, mais s'il le faisait. Il serait en retard et malgré le fait que voir le jeune homme ne s'était clairement pas une perte de temps, qu'au contraire ça valait le coup.. il n'oserait pas faire ça à Simon. Il attendait ça depuis bien trop de temps pour tout gâcher. Finalement, il avait tout fait pour être le plus présentable possible, prenant encore plus d’effort qu’en temps normal, puisse mettait en route vers le Taki’s. Il arrivait d’ailleurs en avance, passant sa langue sur ses lèvres, croisant ses bras sur ses bras pour s’adosser contre le mur de la bâtisse. Il espérait vraiment que le jeune homme n’allait pas prendre beaucoup de temps à arriver.. Raphael n’était pas vraiment du genre à aimer l’attente.
© 2981 12289 0 ♠ 541 mots ♠ Début de rp ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Dim 2 Avr - 18:43
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
J'avais aucune où j'allais avec tout ça. Entre Clary qui m'avouait entretenir une relation avec Jace malgré le fait qu'elle sache qu'il soit son frère, Raphael qui agissait de plus en plus bizarrement. Et sans parlé de tous ces problèmes avec l'Institut et Valentin. C'était un alignement des astres c'est pas possible. Pendant un instant j'avais hésité à aller voir Magnus pour lui demandé si il n'y avait pas une sorte de malédiction quelque part qui était responsable de toute ça. Mais je savais que c'était désespéré. Je savais que c'était ce bon vieux karma qui s'acharnait. J'aurais bien aimé dire qu'il s'acharnait sur moi. Mais si il ne c'était agit que de ma personne, je pense que ça n'aurait pas été si grave que ça. Je m'en fichais un peu de passer par n'importe quoi. Je n'étais plus à ça près je crois. Mais là, ça ne concernait pas que moi. Il en allait aussi de Clary, de Jace, de Isabelle, d'Alec, de Magnus, de Raphael, de Sam, de Luke, de Jocelyne et de tous les Chasseurs d'ombre et toutes les créatures obscure en général je pense.

Mais comme Rebecca m'avait toujours dit, il fallait que j'arrête de vouloir trop en faire. C'est vrai que j'avais cette tendance à vouloir toujours aider tout le monde et à prendre sans doute trop à coeur des problèmes qui ne me concernaient pas forcément directement. Si je voulais aider, il fallait que j'arrête de vouloir me précipiter et d'agir bêtement. Il fallait que je prenne mes problèmes un par un. Pour Clary et Jace… Il n'y avait pas grand-chose que je pouvais faire. Il suffisait de les regarder pour savoir qu'ils n'avaient pas réussi à tuer tous leurs sentiments l'un envers l'autre. C'était… Bizarre tout de même, personnellement, je ne pourrais jamais m'imaginer tomber amoureux de Rebecca… Bref, j'avais beau avoir donné plutôt clairement mon avis à ma meilleure amie sur le sujet, je n'étais pas sûr que ça change grand-chose. Si ce n'est qu'à présent la rouquine m'en voulait de ne pas la soutenir je crois. C'était la première fois depuis des années que ça m'arrivait et… Je ne savais pas trop comment gérer ça à vrai dire.

J'aurais bien aimé pouvoir me dire qu'à défaut de pouvoir me reposer sur Clary, il y avait Raphael. Notre relation avait pris une tout autre tournure il y a quelques temps. Et si ça n'avait pas forcément été dit clairement, il me semblait bien que je sortais avec le vampire mexicain à présent. Et finalement, ça me semblait presque plus normal que Clary et Jace… Enfin, il fallait que j'arrête de penser à cette histoire. Et comme je le disais, Raphael agissait tellement bizarrement ses derniers temps, que je ne savais pas trop quoi en penser. Il y avait ces moments où il semblait être au top de sa forme, mieux que jamais auparavant. Puis des moments où il semblait mal à l'aise et presque paniqué à l'idée qu'on découvre… Je ne sais quoi… Sans parler de ses absences répétés… J'en étais presque arrivé à me demandé si les vampires pouvaient être atteint de bipolarité. Mais malheureusement Google ne m'avait pas été très utile sur ce coup là.

Toutefois, j'avais peut-être un espoir d'en savoir un peu plus ce soir. En effet, nous avions convenu de passer la soirée au Taki's avec Raphael. Ce qui était clairement un rendez-vous, bien que ce mot ne fut pas utilisé. J'avais donc fait de mon mieux pour m'habiller convenablement. Mais à part des jeans et des tee-shirt, on ne pouvait pas dire que ma garde-robe était très garnie. Et quoiqu'il arrive, je savais que Raphael serait toujours mieux habillé que moi. Je ne sais pas où il trouvait ses vêtements, ni comment il faisait ça, mais… il était toujours classe, même quand il ne semblait pas faire d'effort. Et même sans vêtements à vrai dire. Mais je ne vais pas trop m'étendre sur le sujet non plus. En temps normal, je me serais sans doute réjouit d'une telle invitation. D'ailleurs j'essayais toujours de me convaincre que c'était une bonne idée et que ça allait être une super soirée. Mais une partie de moi savait parfaitement que ce ne serait pas aussi simple.

Je n'étais pas très en avance, mais je n'étais pas en retard non plus. Avec Raphael, j'avais appris à faire attention. Bon, d'accord, j'avais tout de même cinq minutes de retard. A croire que c'était une question de principe inconscient chez moi que de se faire attendre. Je ne fus donc pas étonné de voir que Raphael m'attendait déjà devant le Taki's. Je ne pu m'empêcher de sourire. A croire que malgré toutes mes appréhensions, j'étais toujours aussi heureux à l'idée de le voir. Je m'approchais du vampire sans trop savoir comment agir :

- Désolé pour le retard. Pourtant, j'ai tenté de faire attention à l'heure. Enfin, on notera que j'ai fait des progrès !

Je disais ça en bon imbécile fier de lui (oui, j'aurais bien dit « en bon mongol fier », mais je ne suis pas sûr que cette blague soit cautionné en Mongolie. Et je crois que même Carambars ne fait pas des jeux de mots aussi nuls). Il fallait croire que je ne pouvais pas m'en empêcher. Je restais un moment planté là avant d'ajouter avec un signe de tête :

- On y va ?

Sans perdre mon sourire, je parlais bien sûr d'aller se trouver une place dans le dinner. Après tout, on était bien venu là pour manger. Enfin, plus boire que manger dans notre cas. Ce qui tombait bien, parce que j'avais faim. Et si habituellement, je rechignais à dîner devant les autres, avec Raphael… C'était différent. Déjà parce qu'il était un vampire aussi et ce n'était pas n'importe quel vampire non plus, il était aussi mon mentor, même si ce n'était pas vraiment censé être le cas ce soir. Enfin, je savais que si je me privais, le mexicain ne se priverai pas pour me faire des remarques à ce sujet.
© 2981 12289 0 - 1008 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Mer 5 Avr - 23:18
Let's make this last foreverRaphael aurait pensé attendre plus que ça l’arrivée de Simon, il avait l’habitude que ce dernier soit plus en retard que ça. Cinq minutes… C’était quasiment comme s’il était en avance et le mexicain ne savait pas vraiment s’il devait se sentir fier de voir qu’il était à l’heure pour leur rendez-vous - même si Raphael n’avait jamais stipulé que c'en était un - ou bien exaspéré par ce qui sortait de ses lèvres. Ou bien s’il devait tout simplement rester bouche bée en le regardant, parce qu’il avait beau ne pas avoir l’air d’avoir fait autant d’effort que Raphael, il ne pouvait nier le fait qu’il était tout simplement magnifique. Bon, il le trouvait tout le temps magnifique, il se disait même qu’il devait avoir une beauté naturelle telle… Personne ne lui arrivait à la cheville, c’est clair et net. Malgré toutes les personnes plutôt attirantes physiquement qu’il connaissait. Parfois, il se demandait comment la rouquine n’avait pas pu le remarquer auparavant - ou même maintenant -, qu’elle n’a pas voulu tenter sa chance. Mais Raphael était plutôt heureux de voir qu’elle n’avait rien tenté, comme ça, il avait le champs totalement libre. “On va dire que pour cinq minutes, je ne vais pas t’engueuler.” Lui dit-il en se décollant du mur pour légèrement se rapprocher de lui. Une partie de lui avait clairement envie de l’embrasser, là, devant ce restaurant. Le hic était qu’il se disait que ce ne serait peut-être pas forcément quelque chose que Simon aurait envie de faire. Il faut dire que sinon, il l’aurait sûrement déjà fait ? Sauf s’il était le genre de personne qui voulait seulement embrasser après le repas ? Une fois que Raphael le ramènerait chez lui ? Pourtant, il avait déjà fait bien plus qu’un innocent baiser. Et Raphael ne pourrait clairement pas oublier cela, il avait sûrement encore en tête cette image, mais il préférait la garder pour un autre moment. Ce serait gênant d’avoir ce genre de réaction ici. Hochant la tête à sa question, il allait finalement prendre la main de Simon, faisant assez attention. Il n’était pas vraiment sûr de ce qu’il pouvait ou ne pouvait pas faire. Il faut dire qu’il n’avait jamais réellement été à beaucoup de rencard, donc… Il était un peu nerveux à l’idée de tout gâcher, de tout merder. Poussant donc un soupir, il commençait à marcher vers l’intérieur du bâtiment, entrelaçant ses doigts avec ceux du juif. Ouais, il pouvait répéter une nouvelle fois que malgré le sourire du garçon, il était totalement sur les nerfs, mais pour une fois ce n’était même pas dans le sens totalement énervé. Une vraie première.

Puis, à l’intérieure, il regardait les tables encore libre et malgré l’heure qu’il était, il ne restait pas tellement de tables libres. Il se demandait, pendant un petit moment, vers laquelle table il devrait l’amener. Ouais, parce qu’il était du genre à tout calculer, et il se maudissait de ne pas avoir tenté de réserver une table quand il le pouvait pour déjà savoir où ils iraient. Finalement, il optait pour une table vers le fond, à côté de la fenêtre. C’était le meilleur choix, non ? Il espérait que ça le soit en tout cas. Et à la table, il lançait juste un regard à Simon. “Ça te va comme place ?” Lui demandait-il en haussant un sourcil, puis lorsqu’il avait sa réponse, il lâchait sa main pour s’installer à la table sur laquelle ils avaient jeté, finalement, leur dévolu. “Alors, qu’est-ce que tu va commander ?” Du sang, probablement. Enfin, c’était mieux, Raphael n’avait pas vraiment envie de l’accompagner dans les toilettes pendant qu’il vomit ses tripes. “Je te déconseille de prendre quoi que ce soit qui ne soit pas du sang, sauf si tu as envie de tout rejeter dans quelques heures.” Lui dit-il en gardant le nez plissé, parce que ce serait tout de même vachement dégueulasse comme truc. Il ne pouvait pas le nier. Et maintenant… Il fallait qu’il trouve un sujet de conversation. Quoi que ce soit, n’importe quoi. Mais Raphael n’était pas le meilleur dans ce genre. Il avait beau pouvoir beaucoup parler par moment, c’était toujours quand on le lançait sur un sujet. Mais d’un autre côté, il se disait qu’il n’avait pas forcément besoin de trouver quoi que ce soit étant donné que Simon parlait sûrement assez pour deux. Sûrement assez pour une bonne quinzaine de personne en fait.
© 2981 12289 0 ♠ 739 mots ♠ moins de 7j ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Dim 9 Avr - 20:27
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
On ne va pas se le cacher, ça me faisait assez bizarre de me dire que j'avais un rencard avec Raphael. Les seules fois où on était sortis ensemble jusque là… Et bien, il y avait eu l'anniversaire de Raphael, mais nous n'étions pas seul. Puis il y avait eu cette fois aussi où on était tombés sur un membres du Cercle… Bref, à chaque fois, soit nous n'étions pas seuls, soit un événement venait tout perturbé. Autant vous dire que j'étais donc un peu anxieux pour le déroulement de ce rendez-vous aussi. Avec la chance que j'avais en règle générale. Pour peu qu'une horde de démon débarque et ne vienne ravager le Taki's pile ce soir. Hm, il fallait sûrement ne pas trop y penser, c'était des choses à s'attirer le mauvais œil ça. Je n'avais jamais été particulièrement superstitieux. Mais avec tout ce qu'il se passait en ce moment…

Bref, Raphael s'approcha de moi en assurant qu'il n'allait pas gueuler pour quelques minutes de retard. Je m'attendais à ce qu'il vienne m'embrasser, je n'aurais pas été contre. Mais non, il se contenta de glisser sa main dans le mienne. Ce n'était pas plus mal non plus. J'affichais un sourire débile alors que nous passions la porte du dinner. Il y avait plus de monde que je ne l'aurais cru. Du coup, j'étais un peu gêné de m'afficher de la sorte avec Raphael. Pas que j'avais honte, c'était juste que… Et bien il s'agissait de Raphael. Il était tout de même chef de clan et il y a quelques temps encore, il voulait voir ma tête au bout d'une pique. Enfin, du coup, j'avais cru comprendre qu'il n'avait jamais réellement pensé ses menaces. Mais quand même..Je me demandais ce que les autres pouvaient bien en penser. Quoique à voir tous les clients continuer leur discussions sans même lever la tête, j'en conclus qu'ils n'en avaient absolument rien à faire. Je suivis docilement Raphael jusqu'à une table libre.

- C'est parfait.

Raphael aussi avait l'air anxieux. Je lui adressais donc un nouveau sourire avant de prendre place en face de lui. Je commençais à lire la carte. Ce n'était pas le première fois que je venais au Taki's. A vrai dire, depuis que je connaissais cet endroit, j'y passais bien plus de temps que dans les autres endroits où j'avais l'habitude de traîner. Il n'empêche que je ne connaissais pas tout à fait leur carte par cœur. Et je la parcourais des yeux avant de faire mon choix. Je fus assez étonné d'entendre Raphael prendre la parole. Je ne pensais pas qu'il commencerait la conversation. Décidément, le mexicain arrivait toujours à me surprendre. Je levais les yeux vers lui et lui souris :

- Ouais je sais. Ne t'inquiète pas… Je suis déjà passé par là. J'ai pas vraiment envie de recommencer.

J'accompagnais ma phrase d'un petit rire. Raphael devait bien s'en douter, imbécile comme j'étais, que j'avais bien du tenter de manger autre chose que du sang. Je secouais la tête avant de reprendre.

- Je pense que je vais juste rester simple et prendre un Bloody Mary, O+… Mon D… Ca me fera toujours aussi bizarre de passer des commande du genre je pense.

Je fermais la carte et la posait sur la table en attendant que Raphael fasse son choix aussi. Mais ce n'était pas pour autant que j'allais attendre en silence. Après une observation de mon amant, je remarquai que sa main tremblait. Il était anxieux à ce point ? Mes doutes des derniers jours refirent surface. Je posais ma main sur celle de Raphael et brisait le silence :

- Ca va ? Ce n'est quand même pas sortir avec moi qui te rend aussi anxieux hein ?

Ce serait un comble tout de même, c'était Raphael qui était sensé me faire peur. Pas le contraire. D'ailleurs, j'avais plus dit ça pour blaguer. Je me doutais bien qu'il ne s'agissait pas du problème.

- Hey… Raphael… Qu'est-ce qu'il se passe ? Je crois que je ne t'ai jamais vu dans un état pareil. Il s'est passé quelque chose ?

J'avais quelques suppositions en tête, mais je ne voulais pas submergé Raphael avec mes théories non plus. Si il y avait un problème, il m'en parlerai non ? Quoique… C'était de Raphael dont il s'agissait. J'étais bien placé pour savoir que ce vampire n'était pas des plus bavard quand ça le concernait. D'où le fait que je m'inquiétais encore plus.
© 2981 12289 0 - 744 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Dim 9 Avr - 23:52
Let's make this last foreverLa main de Simon était anormalement bien dans la sienne, du moins, c’était ce dont il avait l’impression. Il ne l’avait jamais remarqué auparavant, mais en même temps, il ne lui avait jamais réellement pris la main. Pendant un moment, il serait presque entrain de se demander pourquoi il ne l’avait pas fait plus tôt, mais il faut dire qu’ils avaient toujours eu une relation assez compliquée pour faire ce genre de choses, malgré le fait que Raphael avait toujours eu des sentiments pour lui. Enfin, toujours, c’était vraiment vite dit, mais… Il y avait presque eu un petit truc depuis le début de leur “relation”. Même si le mexicain n’arriverait toujours pas à mettre le doigt là-dessus. Tout ça pour dire qu’il ne pensait pas que ça aurait réellement été quelque chose de normal de prendre sa main lorsque Simon pensait que Raphael était celui qui avait causé sa mort - ou bien même quand il le voyait toujours courir après l’autre rouquine - et après, c’était lui qui haïssait presque Simon. Maintenant, tout aurait pu paraître bien, même trop bien, si on mettait de côté un petit point ayant rapport avec une certaine addiction. M’enfin bon, arrivant finalement à une table, il s’asseyait avant de regarder son amant faire de même face à lui. Posant une main à plat sur la table, il prenait la carte dans l’autre, roulant des yeux avec un air tendre sur le visage lorsqu’il l’entendait lui dire qu’il était déjà passé par là. Typique de Simon. “Je ne peux même pas dire que ça m’étonnes.” En fait, venant d’un novice, c’était tout de même quelque chose de normal. Mais il préférait tout de même se moquer de lui. Il aimait bien trop ça en fait. Ce n’était pas parce qu’ils sortaient ensemble qu’il allait arrêter. Il finissait ensuite par hocher la tête en l'écoutant parler, un petit sourire sur le bout des lèvres. C’est sûr que ça devait tout de même être quelque chose de bien étrange tout ça. Enfin, après une soixantaines d’années, c’était moins étrange. “On s’y fait à force.” Lui dit-il avant de hausser vaguement les épaules. “Je prendrais la même chose, mais avec de l’O-.” Dit-il avant que leur serveur ne parte avec leur commande.

Posant finalement sa deuxième main sur la table, paume contre la surface de la table, tentant de les empêcher de trembler, parce que oui, il avait la tremblote. Il l’avait depuis qu’il s’était levé ce matin. C’était donc plutôt embêtant en fait, surtout quand il tentait de faire comme si de rien n’était avec Simon, pour tenter de ne pas l’embêter, de ne pas l’inquiéter à cause de choses stupides. Et surtout, il n’avait clairement pas envie que Simon sache ce qu’il se passait dans sa vie en ce moment. Enfin, seulement le petit point Alec, sinon… Simon pourrait savoir tout ce qu’il voudrait, si ça l’intéressait réellement. Raphael en douterait plutôt pas mal en fait. Finalement, il relevait les yeux pour plonger son regard dans le sien lorsqu’il remarquait qu’il n’avait pas répondu au garçon. “Et si c’était le cas, que ferais-tu ?” Lui demandait-il en haussant un sourcil, penchant légèrement la tête sur le côté. C’était tout de même une bonne question. Qu’est-ce qu’il ferait si c’était le cas ? Il le prendrait mal ? Il serait flatté de pouvoir mettre le vampire dans cet état ? Va savoir ce qui pouvait se passer dans l’esprit du novice. Etrangement, Raphael voudrait réellement savoir. Ça pourrait peut-être l’occuper, lui changer des idées ou bien même tout simplement pour l’aider à comprendre le jeune Lewis. Mais si ça se trouve, ce serait encore pire de le comprendre totalement. Passant finalement sa langue sur ses lèvres, il mordillait cette dernière quelques secondes après. “Ne t’en fait pas, Simon. Il ne se passe rien. J’ai juste… Je n’ai pas encore prit de sang aujourd’hui.” Ouais, bon, ce n’était pas totalement faux, mais à la seconde même où il avait dit ça, il se disait que c’était une grosse erreur. Ce serait clairement encore pire de dire quelque chose comme ça étant donné que Raphael était celui qui s'assurent toujours que Simon s’était nourri. Il aurait peut-être dû dire qu’il n’avait pas bien dormi, quelque chose comme ça.
© 2981 12289 0 ♠ 715 mots ♠ moins de 24h ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Lun 10 Avr - 22:19
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
J'aimais bien la manière dont commençait se rendez-vous. J'avais mit de côté mes appréhensions presque dès que je m'étais assis à cette table. Raphael était terrible pour ça. Il suffisait qu'il fasse une de ses réflexions ironiques à mon propos pour que je réussisse à me convaincre que tout allait finalement bien pour lui, que je m'étais juste fait trop de soucis pour rien. Comme d'habitude. C'était fou d'être devenu parano à ce point. J'aurais bien aimé dire que ça ne me ressemblait pas de m'inquiéter pour un rien. Mais si, c'était totalement moi. Je m'inquiétais et paniquais au moindre élément perturbateur. Et même devenir un vampire, gagner en force et en vitesse n'avait pas changé grand-chose. Quoique, j'avais tout de même pris plus de confiance en moi. Je ne m'en étais pas vraiment rendu compte au début, mais c'était justement après les événements avec Sam que je m'en rendais pleinement compte. Ou alors c'était juste la jalousie qui me poussait à agir de la sorte. Ce qui était fort possible aussi.

Bref, mais le sujet n'était pas là. J'étais venu passer une soirée tranquille avec Raphael et personne d'autre. Nous venions de prendre notre commande et je n'avais pas fait plus de commentaire, si ce n'était lâcher un petit rire débile lorsque Raphael avait fait sa réflexion sur le fait que j'avais déjà mangé de la nourriture et tout rejeter dans l'heure. Une expérience des plus désagréables et des plus blasantes aussi. Finalement, je n'avais oublié mes appréhensions bien longtemps. En voyant que Raphael retenait sa main de trembler sur la table m'avait rappeler son comportement des derniers. Je commençais en blaguant. C'était compliqué de blaguer avec Raphael. Il était tellement sérieux. Même quand il riait il était sérieux. C'était des plus perturbant de le voir planter son regard dans le mien de la sorte et me demander mon avis si ce que j'avançais était exact. Je lâchais un rire, plus gêné qu'autre chose. Je ne savais pas vraiment quoi lui répondre. Mais évidement, je n'avais pas le temps de songer à une réponse avant d'ouvrir la bouche pour dire :

- Hm… Et bien je te dirais que c'est ridicule voyons, c'est pas parce que je fais une tête de plus que toi que tu dois te laisser impressionner ! T'es bien placé pour savoir que je ne ferais pas de mal à un mouche. Et je crois que je changerais de place pour venir m'asseoir à côté de toi pour te faire un câlin jusqu'à ce que tu sois rassuré.

Je fini avec un grand sourire. Le pire, c'est que je crois que c'était vraiment ce que je ferais si c'était le cas. Mais je savais que non. Il en fallait bien plus pour impressionner Raphael. Je savais que quelque chose n'allait pas. Ce pourquoi, je repris un ton plus sérieux pour lui demander si il se passait quelque chose. Mais j'aurais du m'en douter, le mexicain ne me répondit pas clairement. Ce serait bien plus compliqué que ce que j'avais pensé pour tirer une quelconque information à Raphael. J'affichais un air préoccupé et attendit un instant pour voir si le vampire ne voulait pas revenir sur ses propos. Mais non, alors je resserrais un peu ma pression sur sa main et repris :

- Raphael. J'ai déjà été en manque de sang plus d'une fois. Et il m'a toujours fallu bien plus de quelques heures pour arriver dans un tel état.

Raphael le savait que j'avais été un moment avant d'accepter de me nourrir régulièrement. Je savais ce que c'était d'être en manque. Et en général, j'avais pu tenir au moins deux ou trois jours avant que ça ne devienne critique.

- Et je ne parlais pas que de maintenant. Je parlais… En règle général, en ce moment. Il s'est passé quelque chose ? J'ai comme l'impression qu'en ce moment, j'ai l'impression que tu es… Super tendu et anxieux, presque en manque, comme en ce moment. Puis tu t'absente sans prévenir personne et quand tu reviens… C'est comme si on avait rechargé toutes tes batteries. Si je ne t'avais jamais connu autrement, j'aurais bien pu croire que tu es bipolaire ou un junkie… Mais… Ce n'est pas le cas hein ?

A vrai dire, je n'étais pas sûr de ce que j'avançais du tout. Et j'essayais moi-même de me convaincre que je me faisais juste du soucis pour rien. Mais malheureusement, il se passait quelque chose, ce n'était pas possible autrement. Je ne connaissais pas Raphael depuis autant de temps que Magnus ou Anna. Cependant, je le connaissais depuis assez de temps maintenant pour savoir que ce genre de comportement de lui ressemblait pas.

© 2981 12289 0 - 778 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Mar 11 Avr - 0:08
Let's make this last foreverClairement, Raphaël n'avait eu qu'une seule envie par-dessus tout le reste : ne pas inquiéter Simon, puis encore moins avoir à lui dire ce qui se passait. Il n'était pas sûr que ce serait réellement une bonne chose de tout lui raconter. Il n'avait pas envie de gâcher cette soirée avec tout ça. Mais il faut croire que même après tout ce temps à se battre pour avoir un certain self-control, il arrivait toujours à en manquer. Et pourtant, après 65 ans passé en temps que vampire, on aurait pensé qu'il arriverait à camoufler tout ça. Le problème venait sûrement du fait que le sang de Nephilim était bien plus... puissant. Il finissait tout de même par esquisser un léger sourire quand il entendait Simon parler. Bien sûr qu'il fallait qu'il aborde le sujet de la taille ! "Je suis quasiment persuadé de ne pas faire une tête de moins que toi..." Bon.. D'accord.. Raphaël était clairement plus petit que lui - tout le monde pouvait s'en appercevoir -, mais c'était uniquement parce que le mexicain n'avait jamais eu le temps de finir sa croissance ! Il avait été transformé quand il avait seize ans, dios. Mais... quand il se souvenait de ses parents.. il ne pouvait pas dire qu'ils étaient si grands que ça.. Du coup, il serait sûrement resté petit, mais il n'allait tout de même les l'admettre. Jamais. "Je suis persuadé que la seule raison pour laquelle tu ne ferais pas de mal à une mouche est qu'elle te batterais probablement." Ce n'était pas que Simon était faible... non.. c'était devenu un vampire ! Mais ce n'était pas pour autant qu'il savait user de ses nombreuses nouvelles capacités. Et ce n'était pas faute d'avoir tenté de lui apprendre. "Il faut donc que je sois intimidé pour que tu dois affectueux ? J'en prends note." Bien évidemment, il disait ça pour le taquiner. Ce n'était pas comme s'il était particulièrement fan d'affection. Ce n'était pas comme s'il était habitué de toute manière. La seule personne qui lui en avait vraiment donné à part sa mère, c'était Sam donc bon..

Malheureusement, la conversation changeait rapidement de ton, passant de la rigolade au sérieux en quelques secondes. Et Raphaël ne savait pas comment se comporter, comment agir. "Tout le monde ne réagit pas au manque de la même manière, cariño." Techniquement, si. Il faut dire que lorsque l'on parle d'organisme.. techniquement, tous ceux de la même race sont semblables. Mais il espérait que Simon gobe cela, même si dans le doute... il réfléchissait à d'autres choses à lui dire. D'autres mensonges qui n'en étaient pas complètement. Ouais, parce qu'il ne voulait pas mentir à Simon. Raphaël n'avait jamais été quelqu'un fan du mensonge alors en plus à la personne qu'il aimait.. sa mère sortirait sûrement de sa tombe pour le frapper en le traitant d'Idìota. Elle aurait bien raison. Finalement, il écoutait le discours de Simon, il l'écoutait énoncer tout ce qu'il avait fait qui l'avait grillé. Peut-être que Raphaël aurait du faire un petit peu plus attention à ses choses là. Ça n'aurait pas été plus mal. Loin de là. Et le mot 'junkie' lui dit détourner le regard parce que Simon avait mis le doigt sur ce qui se passait et que Raphaël n'était pas sûr de vouloir voir ça arriver. Jamais. Il n'avait pas envie que Simon change d'attitude envers lui, qu'il ne s'intéresse plus à lui parce qu'il n'était qu'un junkie. Tout ça parce qu'il avait eu la mauvaise idée, d'un jour, boire le sang d'Alexander et qu'il ne s'était jamais arrêté depuis. Il faisait donc de son mieux pour esquisser un sourire qui, avec un peu de chance, paraîtrait sincère avant de prendre sa main dans la sienne pour y déposer un tendre baiser. Il se voulait être rassurant. "Je vais bien, mi amor." Ce n'était pas un mensonge. Techniquement. Maintenant, il fallait qu'il détourne son attention. "Parles moi plutôt de toi. C'est pas trop dur de vivre avec Magnus ? Parce que je pourrais facilement te louer un loft."
© 2981 12289 0 ♠ 727 mots ♠ moins de 24h ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Mar 11 Avr - 1:19
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Je savais que la taille était un sujet pointilleux avec Raphael. C'était un peu pour ça que je l'avais évoqué. A chacun sa manière d'embêter l'autre. Nous étions tous les deux très doué à ce jeu d'ailleurs. Même si nous avions des techniques différentes. Et si avant c'était de la pure provocation. A présent, c'était plus… Une habitude en fait, notre façon de fonctionner aussi. Il n'y avait plus de réel menace derrière nos paroles. Enfin, si il y avait eu des vraies menaces un jour. De ce que j'avais cru comprendre. Ca faisait bien plus longtemps que je l'imaginais que Raphael avait cette sorte… D'attirance ? Pour moi. Je trouvais toujours ça aussi bizarre à dire. Je commençais à me faire à l'idée petit à petit. Mais ça me semblait toujours être le plus surnaturel dans ce monde. Les vampires, les loup-garous, les démons, les Néphilims, je voulais bien accepter tout ça. Mais que quelqu'un soit attirer par un type comme moi ? Surtout quelqu'un comme Raphael ? C'était le plus incroyable.

Pourtant, c'était bien ce qui était arrivé. Je doutais fortement que Raphael se donnerait la peine de sortir avec moi, de dîner avec moi, si il n'en avait pas envie ou si il me considérait juste comme un passe-temps. Je crois que je connaissais assez Raphael à présent pour savoir qu'il ne se donnait pas de la peine inutilement. Après tout, même si il n'en avait pas l'air, il avait tout de même quatre-vingts ans maintenant. Ca n'était pas rien. Puis Magnus m'avait aussi raconté quelques histoires sur lui. Mais rien de trop personnel. Je sentais bien que le sorcier ne voulait pas trahir son ami et raconter ce que Raphael ne voudrait pas que je sache.

- Déjà pour battre une mouche, il faudrait que je réussisse à l'attraper. Et j'ai vu assez de fois Karaté Kid pour savoir à quel point c'est compliqué d'attraper une mouche… Ne sous-estime pas trop les mouches Raphael.

Oui, je sais, c'était bête, mais on se rattrape comme on peut hein ! Puis je ne pouvais pas m'empêcher de caser une de mes références douteuses. Je n'étais pas sûr que Raphael ait déjà vu Karaté Kid en plus. Il n'était pas trop du genre à regarder des films il me semble. Mais je me trompais peut-être.

- Je… Tu compte réellement utiliser ça pour plus tard ? Tu sais, si ce n'est que ça, il suffit de demander, love.

Raphael qui me réclamait indirectement de l'affection ? C'était tout simplement adorable. Je ne m'y attendais pas. A croire que ce vampire me surprendra toujours. Mais je n'allais pas m'en plaindre, au contraire. Je me mordis la lèvre inférieur en souriant et en rougissant. Je sais, je devais ressembler à une collégienne en face de son premier crush. Mais c'était plus fort que moi. Je crois que je lui aurais volontiers sauter dessus pour lui faire des papouilles si on était pas dans un lieu publique. Je crois que… J'avais juste garder ça dans un coin de ma tête et le ressortir plus tard. Oh non, jamais je laisserai Raphael oublier cette magnifique demande d'attention.

En attendant, j'essayais de savoir ce qui n'allait pas chez Raphael. Et je n'étais qu'à moitié convaincu par sa réponse. Je n'étais pas bête à ce point non plus. Je n'étais pas forcément un génie en biologie, et encore moins en ce qui concernait les vampires. Mais c'était tout de même étrange que je n'ai jamais vu Raphael dans un état pareil pour un simple manque de sang. Certes, nous n'étions pas toujours collé l'un à l'autre et au final, nous passions plus de temps ensemble que depuis… Quelques semaines, je dirais. Il n'empêche que je restais dubitatif et continuai d'exposer mes hypothèses. Je vis bien Raphael détourner le regard à mon dernier mot. Et je crois que j'avais vu assez d'épisode de Lie to Me, pour ne pas trouver ça louche. Il se passait définitivement quelque chose. Raphael était devenu accro à quelque chose ? J'aimais de moins en moins ça.

Pour ne pas arranger les choses, le mexicain souleva ma main pour la porter à ses lèvres avec un petit sourire. Si je n'étais pas un mort-vivant, vous pouvez être sûr que mon coeur aurait fait un bond énorme. Au lieu de ça… Et bien je pense qu'on peut dire que mon sang se réchauffa… C'était bizarre, je sais. Moi non plus je ne m'expliquais toujours pas l'effet que pouvait bien avoir Raphael sur moi. Ce dernier tenta d'ailleurs de détourner la conversation. Et c'était horrible, il était tellement adorable, ça rendait les choses encore plus louche, mais je n'arrivais juste pas à lui résister davantage. Ce fut d'ailleurs aussi à ce moment là que le serveur revint avec nos commandes. Une fois qu'il fut partis, j'entamais :

- Non, ça va, ne te prend pas la tête pour rien. Je ne pourrais pas supporter de vivre tout seul je pense. Un peu de compagnie ça me fait du bien. Magnus est… Et bien il est lui. Et il n'arrive toujours pas à retenir mon nom. Mais dans l'ensemble ça se passe bien.

Je fini ma phrase en souriant et pris une première gorgée de mon cocktail. Je gardais un œil tout en buvant. Il était hors de question que je le perde de vue maintenant. Je voulais voir si après avoir bu il tremblait toujours ou non. Voir si il était bien en manque de sang ou si il m'avait menti à ce sujet. C'était mal de douter de lui de la sorte, je sais. Mais j'étais bien placé pour savoir qu'on mentait parfois pour ne pas avoir à s'expliquer.
© 2981 12289 0 - 947 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Mar 11 Avr - 12:06
Let's make this last foreverIl haussait un sourcil en l’écoutant parler, se demandant d’où venait son histoire de Karaté là-dedans, et Raphael se disait que c’était forcément un de ses films dont il avait la fâcheuse habitude de parler, pas si fâcheuse en fait c’était même amusant, comme Lord of Trek ou il ne sait trop quoi. Sûrement un film que Raphael n’avait jamais vu et qu’il n’avait clairement pas l’intention de voir sauf s’il était forcé par son novice. “Karaté quoi ? Et… Pourquoi est-ce que tu devrais l’attraper pour la tuer ? Tu lui donnes un coup quand elle vole et c’est fait.” Dit-il en plissant doucement les yeux, comme s’il tentait de comprendre la logique dans ce que lui disait Simon, mais une partie de lui lui disait tout simplement que c’était Simon. Qu’il n’y avait aucune logique là-dedans, il faut s’y faire. Puis… Ne sous-estime pas les mouches ? Sérieusement ? Clairement, ça cette phrase, Raphael n’avait pu s’empêcher de lâcher un très, très léger rire. Un rire qui était plus un expiration nasale qu’autre chose, mais l’amusement y était. Étrangement. Ce garçon était vraiment pas possible. Raphael se demanderait presque comment il avait fait pour tomber sous le charme de quelqu’un comme Simon, mais en y repensant bien… Comment ça se faisait que tout le monde ne tombait pas sous le charme de quelqu’un comme Simon ? A sa question, il ne pouvait s’empêcher d’esquisser un petit sourire en coin. Le pire, c’est qu’il ne trouverait pas ça des plus perturbant, le fait de réellement quémander l’affection de Simon, mais il pensait bien que ce ne serait pas pour autant qu’il le dirait clairement. Il gardait tout de même une certaine fierté ( fierté sûrement plus grande que lui). “Je crois que le fait de simplement avoir à demander est encore mieux, finalement.” Lui dit-il, et dios, son teint prendrait presque la même couleur rosé que celui de Simon, parce qu’en fait, il était presque persuadé que ce serait encore pire, ou non. Va savoir. Mais Raphael s'imagine presque déjà à rester pendant quelques minutes planté devant Simon avant de demander quoi que ce soit. Ce serait sûrement tellement gênant. “Tu es vraiment adorable.” Finissait-il par dire, parce que c’était le cas. La façon qu’il avait de se mordiller la lèvre, rougissant… C’était tellement mignon. Raphael pourrait presque en prendre la photo pour le regarder de temps en temps. Est-ce que c’était creepy ?

Le sujet se détournait bien rapidement des affections pour se tourner vers les addictions, sur ce qui se passait dans la vie du mexicain et dont il voulait laisser Simon en dehors. Il aurait presque pensé qu’il arriverait à le convaincre avec des petites phrases sur la nature des vampires, mais il pensait bien que ça n’avait pas marché, que le vampire restait suspicieux. Il le comprenait à la façon dont il le regardait, le scrutait comme pour déceler quelque chose dont Raphael n’avait pas envie de parler pour le moment. Et le pire, c’était qu’il pensait lui avoir donné la réponse servie sur un plateau d’argent en ayant détourné les yeux, mais il n’avait même pas fait exprès, ça avait été totalement naturel. Il avait l’impressions, soudainement, que toute cette histoire de morsure était une grosse bêtise, quelque chose qu’il ne devrait pas forcément faire. Il aurait presque l’impression d’être dans la même situation que lorsqu’il avait cinq ans et qu’il avait volé un cookie. Sauf que dans le cas présent, il y aurait de la coke dans le cookie. Mais il tentait du mieux qu’il pouvait de changer la conversation sans paraître suspicieux, même s’il doutait d’avoir mené à bien cette mission, caressant la main de son rencard avec le pouce. Il regardait les verres arriver à la table et il regardait les verres peut-être un peu trop longtemps. Il se demandait si le sang arrangerait son cas, même juste un petit peu. Mais il en doutait clairement, ce n’était que du sang de Terrestre… Reposant son regard rapidement vers Simon quand il entendait sa voix, il hochait doucement la tête. “Il peut parfois être invivable, j’en parle par expérience.” Ouais, parce qu’il avait tout de même vécu quelques mois chez le sorciers, ça avait été assez… Exténuant. Mais sinon, il l’aimait bien, sinon il ne le considérerait pas comme sa famille. C’est certain. “Comment t’appelles-t-il ?” Lui demandait-il en plissant doucement le nez, parce que lui aussi avait eut le droit d’entendre de jolis surnoms pour le vampire, ce qui avait été assez perturbant. Pourtant, Raphael faisait tout son possible pour le corriger à chaque fois. Il ne doutait pas une seconde sur le fait qu’il faisait exprès pour faire chier son monde. Raphael voyait soudainement de qui il tenait ça. Ou peut-être que Magnus tenait ça de lui ? Va savoir. “Mais du moment que ça se passe bien…” En fait, ce n’était pas si étonnant quand on voit les personnages, même s’il se doutait bien que Simon devait tout de même taper un peu sur les nerfs de son mentor. Un coup du karma, on va dire. Finalement, il prenait son verre en main et l’observait pendant quelques secondes, sentant le regard de Simon sur lui. Il devait trouver quelque chose à faire pour ne plus avoir l’air… Mal. Il portait le verre à ses lèvres assez lentement, le buvant d’une traite. Il n’avait même pas pu s’en empêcher. Pourtant, d’habitude, il faisait ça avec plus de classe… Le verre vide, il le reposait sur la table presque trop rapidement, s’en était presque frustrant, le fait que ça n’avait pas le même effet satisfaisant que le sang d’ange, que ce n’était pas comme avant. C’était sûrement pour ça qu’il se retrouvait à se pincer l'arête du nez, les paupières closes pendant un instant. Il était presque persuadé de ne jamais avoir été aussi frustré et pourtant… On parlait de Raphael.
© 2981 12289 0 ♠ 983 mots ♠ moins de 24h ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Mer 12 Avr - 22:51
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Des fois j'en venais à me demander, comment pouvait-on être aussi vieux et avoir aussi peu de culture. Je sais bien que Raphael n'était pas d'une génération « télé » mais tout de même, ils étaient bien équipé à l'Hôtel Dumort ! Il n'allait pas me faire croire qu'il passait son temps à regarder la première version de Dracula en boucle ! Quoique, il ne l'avait peut-être même pas vu, peut-être lu à la limite. Raphael avait plus l'air d'être un lecteur… Il y avait aussi plein de livres à l'Hotel, c'est vrai. Mais je n'étais pas sûr d'avoir déjà surpris Raphael en train de lire pour le plaisir à vrai dire. Mais que diable faisait-il de ses nuits, si ce n'était régler des affaires pour le clan ? Il n'empêche, cela n'excusait pas le fait qu'il n'avait pas vu Karate Kid. Cette révélation me fit soupirer de désespoir.

- C'est parce que dans Karate Kid si le héro arrive à attraper une mouche avec des baguettes… Je… Abandonne, on regardera le film ensemble, tu comprendras.

Je souris et abandonnait rapidement avec cette histoire de mouche. Je voyais bien que Raphael n'était pas très réceptif sur ce coup là. Il faut dire, il y avait un fossé qui nous séparait sur un bon nombre de chose. C'était étonnant de ce dire que maintenant on… On sortait ensemble ? Ce n'était pas super officiel ou fixé encore, mais techniquement, on s'aimait, on se tenait la main, on allait au restaurant ensemble… C'était un peu ce que faisaient les gens qui sortaient ensemble en règle général. A moins que je ne me trompe totalement. Mais j'en doutais assez. Même si je n'étais jamais sortis avec grand monde avant ça, j'étais presque sûr et certain que c'était de la manière dont ça devait se dérouler. Enfin, si on omettait tout ces trucs de… Démons, Nephilim, vampires et tout ça. Je dis pas non plus qu'on ne peut pas être une créature obscure et être en couple, bien au contraire. Juste que sur le principe, peu importe ce qu'on est, sortir avec quelqu'un, c'est sortir avec quelqu'un.

Et à parler de ça… Je sais pas si je devais qualifié notre conversation de mièvreuse ou juste de mignonne. Mais je n'étais pas sûr que rougir comme je le faisais m'aidais dans mon image de vampire effrayant. Puis cela n'aidait pas vraiment Raphael non. Il était tellement adorable comme ça. Je crois que je ne pourrais jamais me lâcher du tableau que j'avais en face de moi. C'était ce genre d'instant qui me donnait envie de tout envoyer en l'air, juste pour pouvoir me blottir contre lui et ne plus jamais bouger. Mais nous étions dans un lieu publique, il valait sans doute mieux que je me tienne à carreaux. Cependant, Raphael n'aidait pas des masses en me lâchant des phrases pareilles. Pour tout réponse, je me contentais de rire bêtement et de détourner le regard. Je n'avais vraiment pas l'habitude de recevoir des compliments de sa part. Mais aussi petits étaient-ils, j'adorais les entendre. D'ailleurs j'aurais sans doute du le retourner à Raphael, mais actuellement, mes mots étaient plus coincés dans ma gorge qu'autre chose.

Puis nous changeâmes de conversation, passant de mes appréhensions sur l'attitude de Raphael, à ma colocation avec Magnus. Je savais que le vampire et le sorcier avaient été proche à un moment donné. Magnus m'avait raconté quelques histoires à leur propos et Raphael y avait déjà fait référence plusieurs fois aussi. Il n'empêche, je trouvais ça impressionnant qu'on puisse être amis pendant autant d'année et toujours se serrer autant les coudes. J'espérais vraiment qu'il en serait de même entre Clary et moi. Quoique, au fond, je savais qu'il ne fallait pas que j'espère trop non plus. Parce que, j'étais immortel à présent, ce qui n'était pas le cas de ma meilleure amie. Je savais que j'allais devoir la regarder vieillir. Enfin, ce n'était ni le moment, ni l'endroit pour penser à des choses pareilles.

- Hum… Et bien, ça dépend de son humeur j'imagine. J'ai le droit à un nouveau prénom tous les jours, comme Samon, Seamus,… Il m'a même appeler Sherlock la dernière fois… Je crois que temps que ça commence par un « S » c'est à moi qu'il fait référence.

Je n'avais pas l'impression de « Simon » était un prénom si difficile à retenir. Mais à ce point, je soupçonnais Magnus d'en faire exprès, ce n'était pas possible autrement. Enfin, ce n'était pas bien grave en soit. J'avais fini par abandonné l'idée de le reprendre à chaque fois sur mon prénom et le laissait m'appeler comme il le souhaitait. Le principal, comme le disait Raphael, c'était que la colocation se passe bien. Et Magnus était un peu spécial dans son genre, mais il était loin d'être un mauvais hôte. Au contraire, j'avais appris un bon nombre de choses intéressantes à vivre chez lui. Bon et sans doute quelques détails sur lui et Alec dont je me serais bien passé… Mais on ne peut pas tout avoir non plus.

- Oui, ça se passe bien, il n'y a pas à s'inquiéter là dessus.


Je ne sais pas trop pourquoi je me sentais obligé de rassurer Raphael. Il n'empêche, je lui adressais un grand sourire. Mais à le voir vider son verre d'une traite, j'en revins à songer à notre conversation de tout à l'heure. Raphael avait étrangement réagit lorsque j'avais parlé de Junkie. En reposant mon verre, j'adressais un regard étonné à mon interlocuteur avant de me mettre à réfléchir à voix haute :

- Techniquement, un vampire n'est pas sensible aux drogues des Terrestres… C'est comme avec l'alcool j'imagine, de toute façon on ne peut ingérer rien d'autre que du sang. Je sais que certain son accro au sang de Terrestre, ou tout du moins de boire à la source, mais c'est en général parce qu'ils n'ont pas d'autre alternative et avec les stocks de l'Hotel… Un vampire ne peut pas être accro au sang de démon, c'est absolument infecte, et je parle en connaissance de cause, alors…

Je marquais une pause. Je n'avais pas vraiment réaliser sur le coup que j'étais passé d'un sujet à l'autre sans prévenir et que j'avais tout pensé à voix haute aussi. Mais j'avais tendance à faire ça assez souvent quand j'étais très préoccupé.

- Raphael tu connais les effets du sang de Nephilim sur un vampire ?

C'était une manière très indirecte pour lui demander si c'était de ça qu'il était en manque. Parce que clairement, à y repenser, il avait tout d'un junkie en manque. Et ça collait plutôt bien avec son comportement de ses derniers temps. Si on prenait en compte que ses absences correspondait aux périodes où il allait re-faire le plein.
© 2981 12289 0 - 1 126 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Jeu 13 Avr - 1:10
Let's make this last foreverSérieusement… Raphael tentait de tout son possible de comprendre ce que Simon lui disait, mais parfois… C’était juste tellement... Incompréhensible. Enfin, pas vraiment. On pouvait voir de quoi parlait le garçon, d’un film et du synopsis. Du moins, d’un scène. Mais son histoire de baguette rendait la chose encore plus… Perturbante. Pourquoi il parlait de ça maintenant ?! Pourquoi quelqu’un devrait attraper une mouche avec des baguettes ? C’est totalement stupide… Mais… ça devait sûrement avoir un sens logique cinématographiquement parlant… Quoique… D’après les choses sur lesquelles il pouvait tomber quand il était vraiment désespéré de n’avoir rien à faire - quand il finissait son travail plus tôt, ce qui était décemment avait l’ère Simon -, il voyait des choses qu’il ne pouvait même pas expliquer, comme un putain de vampire qui brille au soleil. Il a des preuves qui montrent que non, ce n’est pas comme ça que ça arrive dans la vraie vie. Sauf peut-être si Magnus avait un enfant avec un vampire, mais c’est une autre histoire. “Est-ce que j’ai vraiment envie de le voir ?” Demandait-il en fronçant doucement les sourcils. pas qu’il avait quelque chose contre le fait de regarder quelque chose avec Simon… Mais il était clairement plus du genre à lire des livres que regarder un film. Il y avait bien une raison pour laquelle la bibliothèque de l'hôtel était si bien remplie. Et avec des exemplaires de livres dans sa langue natale dans sa chambre. Il aimait bien, parfois. Puis comme il n’était pas sûr que beaucoup de gens comprenait l’espagnol, il ne les laissaient pas là-bas, mais c’était une autre histoire tout ça. Finalement, leur sujet était un peu plus niais après, ou plutôt romantique. Et Raphael avait même complimenté Simon dans une langue qu’il comprendrait, ce qui devait sûrement être une première en la matière. Ou peut-être qu’il l’avait déjà fait avant, sans s’en rendre compte. Il faut dire qu’il voulait toujours le complimenter, malgré son allure de GrumpyCat. Parfois, ça sortait tout seul. Et le rire de Simon était tout simplement une musique aux oreilles de Raphael, il voudrait clairement l’entendre et le causer bien plus souvent.

Parlant de Magnus, ils ne pouvaient éviter le sujet des surnoms les plus ridicules les uns que les autres que le sorcier pouvait bien inventer et Raphael remerciait le ciel qu’il n’ait pas fait ça quand il habitait avec lui. Sinon, ça ne se serait sûrement pas aussi bien passé, il en était presque persuadé. En fait, c’était obligatoire. Si quelqu’un lui faisait quelque chose de ce genre, il n'hésitera pas à leur montrer les crocs et à cracher. Il pouvait se montrer intimidant quand il le voulait. Même quand il ne le voulait pas, on va dire que c’était plutôt ce côté qui dominait le reste. Pourtant, ça n’avait pas été le cas au tout début de sa transformation, quand il était encore un petit fils à mamant religieux qui pleurait parce qu’il était devenu un monstre et que son crucifix le brûlait. Maintenant, il s’y était fait. Il s’était fait à beaucoup de chose et le fait de vivre avec Camille l’avait clairement aidé à devenir le Raphael qu’il était devenu. Va savoir si c’était une bonne chose ou non. “Samon ? Est-ce que c’est au moins un prénom ? Les autres je n’en doute pas, mais ça c’est tout particulièrement ridicule.” Samon, ça ressemblait surtout à Saumon en fait... “Il aime bien t’appeler Stefan quand il me parle.” Inutile de dire que pendant un petit moment, ça l’avait rendu assez confus, mais à cause du contexte de la conversation, il avait heureusement compris de qui il parlait. Parfois, il se demandait tout de même comment ça se faisait que ce genre de choses amusaient son ami… Il fallait tout de même avoir des goûts assez douteux en matière d’humour pour s’amuser à faire ça, mais… Magnus avait des goûts douteux en matière de tout, donc ça n’étonnait pas vraiment Raphael. Avec les années, il s’y était fait. Il n’avait pas vraiment pu faire autrement après tout. Le mexicain était tout de même assez content de voir que tout se passait bien entre eux deux, il faut dire que c’était tout de même comme si son petit ami avait rencontré sa famille et qu’ils s’entendaient bien. Bon, c’était assez bizarre en soi, toute cette histoire de rencontre - puis ils se connaissaient déjà -, mais on fait avec ce qu’on peut.

Le sujet changeait une nouvelle fois pour se poser sur les addictions, comme ça, sans réelle transition, ce qui le faisait presque automatiquement rouvrir les paupières pour poser le regard sur Simon quand il l’écoutait parler. Il aurait clairement dû se douter qu’il n’allait pas en avoir fini de cette histoire, malgré le fait qu’il le voulait absolument. Simon n’était pas du même avis. C’était d’ailleurs presque ironique quand il lui rappelait le fait que certains vampires étaient accros au sang de Terrestre quand ils en boivent à la source. Dire que c’était ce dont il souffrait quand il était tout juste transformé et que maintenant, c’était la même chose, mais en pire. C’était comme passer d’une drogue douce à une drogue dure, du cannabis à la cocaïne. Quelle ironie, c’était comme si ses ‘démons’ le poursuivait encore et encore. “Tu as déjà bu du sang de démon ?” Finissait-il par lui demander en fronçant les sourcils. Il n’était pas au courant de cette histoire, ça s’était sûrement produit pendant qu’il n’était plus à l’Hôtel, ou pas. Va savoir. Peut-être que Simon lui en avait parlé mais qu’il ne l’avait pas écouté, qui sait ? C’était à la dernière question que Raphael déglutit avec difficulté parce qu’il avait totalement mis le doigt sur ce que Raphael avait. Si son coeur battait encore, il serait sûrement entrain de battre tellement fort que Raphael aurait peur qu’il ne lui brise la cage thoracique. Poussant un long soupir, il posait les yeux sur Simon, comme pour chercher les mots pour expliquer tout ça. Fuyant finalement son regard pour plutôt regarder la table, il se mettait à parler. “Les effets du sang de Nephilims sur un vampire sont réellement similaire à une drogue pour un Terrestre. Quand on en prends, on ressent une euphorie sur le moment, on se sent plus fort, énergisé. On se sent incroyablement bien, mais à la seconde où c’est fini, on en veut plus. Le manque commence à se faire ressentir, à nous tirailler de l’intérieur si bien que l’on ne pense qu’à ça. J-On a l’impression que l’on pourrait mourir si l’on a pas notre dose de sang, la nervosité prends le dessus, le mal-être aussi. Puis, il y a la souffrance physique après un petit moment, bien après les mains qui tremblent.” Passant sa langue sur ses lèvres. Il avait tout de même peur de ce que Simon allait lui dire, de sa réaction. Il allait sûrement mal le prendre, dire qu’il ne voulait pas d’un junkie comme petit ami. Qu’il devrait plutôt retourner voir Clary. “Puis, je pense que même si les effets sont plus mortels sur un Néphilim… Je pense qu’ils sont plus extrême sur un vampire.”
© 2981 12289 0 ♠ 1 194 mots ♠ moins de 24h ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Jeu 13 Avr - 20:30
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Raphael avait des questions bizarres tout de même. Qui se demandait si ils avaient « besoin » de voir un film. Concrètement, la réponse était non. Parce qu'on ne mourrait pas de ne pas voir un film. Surtout quand on est déjà mort et immortel. Après, c'était une question de culture c'est sûr. Et puis je me plains. Mais je voyais bien ce que Raphael voulait. Il me demandait si c'était vraiment un film génial que tout le monde devait voir au moins une fois dans sa vie, sans quoi elle serait fade et triste. Et la réponse pour Karaté Kid ? C'était non. A moins d'être un passionné d'art martiaux, il n'y avait pas grand monde qui avait déjà vu ces films. Oui, parce qu'il y en a 4 quand même… Bon 5 si on compte Miss Karate Kid, mais même moi je ne l'avais pas vu alors… Bref, ce n'était pas une saga incontournable.

Je ne pu m'empêcher de me mettre à rire quand même. Après c'est vrai que ce n'était pas une mauvaise chose à prendre que de regarder ce film, surtout quand le cas de Raphael. Je ne dis pas que le mexicain devrait se mettre aux arts martiaux, il se battait mieux que n'importe qui. Mais vu le nombre de film qu'il devait avoir vu dans sa vie… Un de plus, ce serait pas mal non ? Quand même, Raphael ne voulait pas rester inculte toute sa vie, si ? Il faudrait bien qu'il se mette un peu à vivre dans l'air du temps un jour. Surtout qu'il était coincé pour l'éternité dans le corps d'un gamin de seize ans… Donc autant qu'il agisse comme telle. Ou… Ou pas en fait… Je crois qu'un Raphael en pleine crise d'adolescence ça ne devait pas être très très glorieux.

- Est-ce que je t'ai déjà fait regardé un film qui ne valait pas le coup d'être regardé et que tu regrette d'avoir vu ?

Nous n'avions pas vraiment eu l'occasion de voir beaucoup de film ensemble à vrai dire. Mais quelques-uns quand même. Je n'allais pas laisser Raphael continuer de sortir sans jamais avoir vu le Seigneur des Anneaux ou au moins un Star Wars, ce serait mal me connaître. Puis c'était perturbant qu'il ne comprenne jamais mes blagues. Je ne m'attendais pas à ce que le mexicain se torde de rire à toutes mes références, mais au moins qu'il comprenne que je ne sors pas ça de nulle part. Un peu comme ses compliments d'ailleurs… Non, je vais me taire là dessus, parce que ça me faisait toujours autant rougir et sourire bêtement d'entendre Raphael me dire que j'étais adorable. Même si c'était pour des bêtises, c'était le genre de choses qui réussissait à me rassurer, à me faire croire que je n'étais pas là pour rien. Et à ce sortir des phrases pareilles, on pouvait presque passer pour un couple normal. Et mon d… De la normalité, ce que ça me faisait du bien après tout ce qu'il c'était passé.

Notre rendez-vous continua sur cette lancée. Si j'avais essayé de mettre le doigt sur ce qui n'allait pas chez Raphael, nous nous en étions rendu à parler de ma colocation avec Magnus et surtout l'incapacité de ce dernier à m'appeler par le bon nom. Je n'étais même pas étonné qu'il ne réussisse pas à m'appeler Simon en présence de d'autre personne. A vrai dire, je m'étais fait à cette tendance. Puis, je n'étais pas rancunier, au contraire, je trouvais ça amusant. Il faut le dire, Magnus savait se montrer créatif parfois. Bon, je ne doute pas qu'en règle général, Magnus est un homme très créatif. Mais étonnamment, ce n'est pas le genre de compliment que je lui dirais à lui ou à Alec sans avoir peur d'entendre des détails dont mon esprit innocent n'a pas besoin de prendre connaissance.

- Je ne pense pas que ça existe non plus. Mais je ne préfère pas tester ses limites non plus. Tant que ça reste des prénoms, même si ils sortent de nulle pas, c'est peut-être pas plus mal. Stefan, tu dis ? Humm… oui, il m'a déjà fait le coup aussi…

Je lâchais un soupire désespéré avant de me mettre à rire. Enfin, ce fut d'assez courte durée. Car après avoir commencé à boire, je me rappelais notre précédente conversation et commençait à émettre des théories. Sait-on jamais, la première fois, ça avait plutôt bien marché. Si Raphael ne voulait pas parler, ses yeux pouvaient le trahir. Mais tout ce que releva le vampire dans un premier temps, fut le sang de démon que j'estimais infecte.

- Oui, c'était juste après ma transformation. Une mission avec Clary… Je pensais que ça pourrait peut-être changer quelque chose… Mais c'était juste horrible. J'en ai gardé le goût pendant au moins 2 jours dans la bouche…

A vrai dire, je n'avais pas vraiment envie de me rappeler de ça. Surtout que j'avais l'impression de sentir ce goûts infecte dans ma gorge encore. Pour le faire passer, je pris une gorgée de mon Bloody Mary, dont il restait encore la moitié du verre, contrairement à celui de Raphael qui était déjà vide. Ce dernier répondit tout de même à ma question. Il y répondit même trop bien. Ce qui était louche, je vous assure. A un moment, il avait même faillit se tromper et dire « Je » à la place de « On » ou c'était une hallucination ? Et je pense que Raphael… Aurait habituellement déprimer à m'entendre lui demander ça. Il m'aurait sans doute dit que de toute façon, les Chasseurs d'Ombres me trancherai la tête avant que je n'ai le temps de sortir les crocs. Mais non, il avait sortis tout ça, comme si il sortait une définition du dictionnaire. Je fronçais les sourcils parce que je n'aimais pas du tout sa dernière phrase.

- Raphael. T'as déjà bu du sang de Nephilim ?

C'était assez direct comme question de mon avis. Au moins, si il me répondait honnêtement à ça, nous serions fixé une bonne fois pour toute.
© 2981 12289 0 - 1 013 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Jeu 13 Avr - 23:39
Let's make this last foreverA la question de Simon, Raphael haussait doucement un sourcil parce que bon… Simon s’attendait à une réelle réponse ? Parce que bon.. Ce n’était pas comme si sa vie avait soudainement été changée à chaque film que Simon lui montrait. Pas qu’ils en avaient vu des masses, mais bon… L’un n’empêche pas l’autre. Dans tous les cas, ce n’était pas comme si toute sa vie en avait été retournée, mais il n’était pas persuadé que le fait de lui dire ça, ce serait vraiment pas vraiment des plus sympathiques, mais d’un autre côté… Il faut dire qu’il ne regrettait pas tant le fait d’avoir vu ces films, il ne regrettait aucun moment passé avec Simon, aussi cheesy que ça puisse sembler. “Je ne regrette aucuns des films que tu m’as fait voir.” Lui dit-il avant de hausser les épaules. Par contre, si le vampire lui montrerait un film du genre de Twilight, ce serait très certainement Simon qui regretterait. Et pas qu’un peu. Vous pouvez être sûr qu’il ne manquerait pas de lui mettre un pied au cul. M’enfin bon. “De toute manière, ce n’est pas comme si je les regardais réellement. Je préfère observer tes réactions face au film.” C’était bien plus intéressant, bien plus adorable aussi. Puis, comme il n’arrivait jamais à détacher son regard de Simon… Il faisait d’une pierre deux coups, c’est pas génial tout ça ? Et d’ailleurs, en disant ça, il espérait bien voir cette teinte rosée venir pointer le bout de son nez sur les joues de son petit ami, s’il pouvait l’appeler comme ça. Il faut dire que malgré le fait que ce n’était pas officiel, c’était ce qu’ils étaient. Du moins ce qui se rapprochait le plus à la façon dont ils se comportaient l’un envers l’autre et ce n’était pas plus mal. Raphael préférait clairement passer ses lèvres sur son cou plutôt que de tenter de l’étrangler. Disons qu’il ne pensait pas vraiment être dans toute cette histoire de BDSM.

Leur conversation tournait finalement vers Magnus et les surnoms plus idiots les uns que les autres qu’il trouvait à Simon, comme pour toujours se foutre de lui en usant d’un autre nom. Parce que ce n’était pas comme si Raphael - et probablement Simon - ne l’avait jamais corrigé là-dessus. Sérieusement, peut-être que Simon devrait commencer à user aussi de tout nom commençant par un M tout simplement pour l'embêter. En commençant par le doux nom de sa future belle-mère, Maryse. Quoique Raphael doutait tout de même du fait que ce soit sa belle-mère un jour. Certes, Alec avait ses charmes, Raphael ne pouvait le nier, mais Magnus épouser quelqu’un ? C’était la plus belle blague qu’il avait entendu de toute sa vie. “Comment veux-tu tester quelque chose qui n’existe pas ?” Ouais parce que Magnus n’avait aucune limite, Raphael l’avait appris bien trop rapidement et Magnus avait également appris que Raphael n’en avait pas des masses. “Je ne pense pas que ce prénom t’aille réellement. Je veux dire… Stefan ? Je ne saurais dire pourquoi, mais ce nom ne s’accorde pas du tout à ton visage.” Lui dit-il avant de plisser doucement le nez. Magnus pourrait au moins faire l’effort de trouver des choses qui lui iraient à la place de trouver des noms totalement ridicule.

Leur conversation tournait ensuite rapidement sur le thème du sang, une nouvelle fois. C’était plutôt dérangeant. Il aurait peut-être dû aller mordre Alec, finalement. Il n’aurait pas semé le doute. Plissant le nez, il écoutait Simon parler de la fois où il avait bu du sang de démon, le fait que c’était infecte et que ça lui était resté en bouche pendant un petit moment. “Tu n’aurais clairement pas dû boire ce sang. Tu sais que si tu veux te battre avec un démon, tu n’es pas forcé d’user de tes canines ?” Lui demandait-il en haussant un sourcil. “Et si tu avais soif; j’aurais pu te donner des poches de sang.” Il plissait doucement le nez. Bon, c’est sûr qu’au tout départ, ils ne s’entendaient pas bien et Simon ne lui en aurait sûrement pas demandé, mais l’un n’empêche pas l’autre. Il y aurait eu des tas d’alternative à ce choix pas vraiment judicieux. Sérieusement, à quoi pensait-il ? Sûrement pas à grand chose, mais bon ce qui était fait était fait. Il ne pouvait pas changer quoi que ce soit. Lorsqu’il entendait sa question, il baissait finalement les yeux pour regarder ses mains, comme si elles étaient soudainement des plus intéressantes. Pourtant, la plus intéressantes des choses restait tout de même la magnifique créature obscure qui se trouvait devant lui. Le problème restait qu’il n’osait pas le regarder dans les yeux et voir la déception et d’autres choses négatives dans son regard comme il l’avait vu dans le regard de Magnus quand il lui avait dit. Il n’était pas vraiment persuadé qu’il pourrait le supporter. “Oui, j’ai déjà bu du sang de Nephilim.” A plusieurs reprises, tous les jours, parfois plusieurs fois. Depuis un petit moment déjà parce qu’il ne pouvait plus s’en passer. Parce qu’il était tout bonnement trop faible pour s’en passer. Parfois, il aurait envie de se mettre des gifles. “Désolé.” Dit-il assez bas, sans savoir pourquoi. C’est vrai, il n’avait pas à s’excuser, ce n’était pas comme si en buvant le sang d’ange, ça pouvait l’affecter alors que non. Pas vraiment.
© 2981 12289 0 ♠ 904 mots ♠ moins de 24h ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Mar 18 Avr - 1:20
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Je souris bêtement pour la énième fois de la soirée. Je sais pas trop comment Raphael s'y prenait, mais il était doué ce type. Comment avec ces phrases aussi simple, il pouvait me donner autant envie de l'aimer encore plus ? Je le croyais volontiers qu'il ne regrettais pas les films qu'on avait vu ensemble. Pas parce que je lui sélectionnais, ce qui était, selon mon avis, les meilleurs films. Mais parce que j'avais envie de croire qu'il avait vraiment aimé ceux qu'il avait vu. Et que c'était aussi l'action de les regarder avec moi qui lui avait plu. Après, je ne pouvais pas trop m'avancer non plus. Mais c'était notre premier rendez-vous, j'avais bien le droit d'avoir envie de voir les choses avec un filtre de romantisme non ? Surtout qu'avec Raphael, je n'étais pas sûr de savoir pour combien de temps ça allait durer encore. Il avait aussi un certain don pour me rabaisser, c'était même ce qu'il faisait de mieux je crois.

La seconde phrase de Raphael s'accorda merveilleusement avec ce que je venais de penser. Même si une partie de moi était un peu outré qu'il ne suive pas plus attentivement le film. Il était adorable, je gardais mon sourire en lâchant un soupire attendrit. Des fois j'en arrivais même à penser que ce n'était pas possible de faire plus adorable que cet homme. En général, c'était à ce moment que Raphael faisait une réflexion qui remettait en question tout ce que je venais de penser. Mais pas cette fois. A croire que lui aussi prenait cette histoire d'ambiance « rendez-vous » très à cœur. Décidément, je commençais à regretter de ne pas être venu m'asseoir à côté de lui. Au lieu de ça, je contentait de lui faire du pied. Quoi ? On sort ensemble ou presque, j'ai bien le droit non ? Puis ces tables sont petites, j'ai de grandes jambes, c'est difficile de faire en sorte qu'elles ne touchent pas celle de Raphael quoiqu'il arrive. Le Mexicain avait beau être petit, il ne l'était pas tant que ça non plus.

La conversation tourna sur Magnus et son incapacité à retenir mon nom. Je ne pu m'empêcher en pensant qu'en effet… Magnus et limites… Ca n'allait pas dans la même phrase. Je me mis à rire de plus belle lorsque Raphael se mit à grogner que Stefan ne m'allait pas. Comme quoi ça n'allait pas avec mon visage.

- C'est parce que tu es habitué à Simon ça ! C'est tout. Si je m'appelais Stefan, et que tu m'avais toujours connu sous ce nom, tu trouverai sans doute que ce prénom m'irait mieux que Simon.

Je ne trouvais pas non plus que Stefan m'irait bien comme prénom. Mais comme je venais de le dire, c'était une question d'habitude. Parce que, techniquement, ma mère ne m'avait pas nommé après avoir vu ma tête. Elle avait déjà fait son choix avant. Elle ne c'était pas juste dit en me voyant « Ooooh ! Il a une tête de Simon lui ! ». Ca aurait été un peu bizarre tout de même. J'aurais volontiers allé lui demandé, si je n'avais pas peur que ma mère m'asperge d'eau bénite en me criant que j'étais un démon dès que j'aurais passé le pas de la porte. Faudrait-il encore que je puisse passer la porte en fait. Je secouais la tête pour en virer ces mauvais souvenir. Ce n'était pas le moment, ni l'endroit pour y penser. Et pourtant, il faudrait bien que je tente d'arranger les choses un jour.

Malheureusement, notre rendez-vous ne resta pas aussi mignon et drôle que précédemment. Il faut dire aussi, je n'avais pas aidé à ce que les choses reste telle qu'elles étaient. Mais il se passait quelque chose avec Raphael. Il fallait que je sache quoi. J'avais tellement de mal à trouver un moment tranquille avec lui ces derniers temps… C'était maintenant ou jamais. Mais plus je comprenais de quoi il en retournait, moins j'aimais ça.

- Je sais maintenant. Mais j'étais encore bête et inconscient… Enfin encore plus que maintenant je crois…

Je ne voulais pas trop m'attarder sur toutes les bêtises que j'avais bien pu faire juste après ma transformation. Ce n'était pas ce qui m'intéressait le plus ce soir. Je ne sais pas trop à quoi je m'attendais. Tous les signes étaient là. Et pourtant, une partie de moi osait encore espérer que Raphael répondrait négativement à ma question. Mais il fit le contraire. Je serrais les dents sans dire un mot. Je le laissais s'excuser. J'étais incapable de croiser son regard. Je fixais un point sur la table tandis que mes poings se resserrer. Je serrais mes mains tellement fort que je pouvais sentir mes ongles s'enfoncer dans ma peau. Je restais silencieux pendant un moment. Sans doute un trop long moment pour que ça paraisse normal, venant de moi. Je fini par relâcher un peu la pression et avalait difficile ma salive avant d'oser dire :

- Celui d'Alec, c'est ça ?

Je sais que j'en avais l'air. Mais je n'étais pas si bête que ça. Alec et Raphael n'avaient jamais pu se voir, alors pourquoi soudainement, ils se parlaient en privé et faisait équipe ensemble lors d'une mission alors qu'ils auraient tous les deux pu faire équipe avec Magnus et moi ? Surtout que Magnus se servait parfois de la force d'Alec pour ses sorts de ce que j'avais compris. Le lien était assez facile à faire. Puis Magnus m'avait semblé avoir des doutes aussi à ce propos. Le lien était donc assez facile à faire.

- Pourquoi ?

C'était la seule question que j'avais. Et je ne pouvais pas blâmer Raphael sans avoir les raisons précises. Il n'empêche, ça me bouffait de savoir qu'il avait pu boire le sang que quelqu'un d'autre. Pour l'avoir expérimenté en temps que Terrestre et en temps que Vampire, c'était une expérience assez… intime tout de même. C'était donc normal que je n'aime pas cette idée. Surtout quand on savait où ça pouvait mener. Et Alec n'était pas le mec le plus hétéro du monde, même pas du tout en fait. A la limite, ça aurait été Jace, j'aurais sans doute été un peu moins énervé. Puis à quoi il pensait ! Raphael était bien ami avec Magnus ! Et il était allé mordre le petit-ami de son ami ? C'était impensable ! Qu'est-ce qui avait bien pu lui passer par la tête ?!
© 2981 12289 0 - 1 073 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Mar 18 Avr - 2:11
Let's make this last foreverFranchement, est-ce que c’était normal, le fait qu’il aime tellement le sourire à la con qu’avait le garçon en face de lui ? Il le trouvait même totalement adorable alors qu’en temps normal… Il aurait quasiment envie de mettre une baffe à la personne pour qu’elle arrête de sourire de la sorte alors qu’avec Simon, ça ne le dérangeait pas plus que ça. Sûrement parce qu’il avait un charme fou et qu’il était tout bonnement adorable quand il souriait comme ça. Mais bon, peut-être que ça, c’était l’amour qui parlait. Il faut dire qu’en temps normal, l’amour rends aveugle et transforme quasiment les défauts de l’être aimé en qualités, ou une autre connerie de ce genre là. Et Raphael ne pouvait clairement pas s’empêcher de penser que c’était clairement le cas en ce moment là, ouais parce qu’au tout départ, lorsque Simon était encore un Terrestre, il se souvenait bien être totalement blasé par un bon nombre de choses qu’il faisait parce que bon, il avait beau avoir toujours trouvé le binoclard attirant; ça n’avait pas été un coup de foudre. Simon s’était faufilé jusqu’à son coeur sans même que le mexicain ne le remarque et un beau jour, il était amoureux et celui d’après, il le détestait à nouveau, mais ça c’est une autre histoire. Quelque chose dont il préférait ne pas se souvenir. Pas ce soir en tout cas, parce que ce n’était pas un des sujets les plus festifs qu’il avait en tête.Il fut tout de même sorti de ses pensées lorsqu’il sentait la jambe du novice contre la sienne, ce qui lui fit lâcher un léger rire. “Tu me fais du pied ? Vraiment ?” Demandait-il d’un ton amusé. Il n’aurait pas vraiment pensé que Simon était ce genre de personne, mais ce n’était pas pour autant que ça lui déplaisait plus que ça, au contraire. C’était sûrement pour ça qu’il ne tardait pas à rentrer dans le jeu du novice.
Puis finalement, leur sujet dérivait tout de même à un sujet moins attirant que le toucher de Simon : Magnus et sa lubie pour le fait de ne plus se souvenir du prénom du novice, va savoir pourquoi d’ailleurs. Plissant le nez alors qu’il l’écoutait, il haussait doucement les épaules. “Peut-être bien, mais en tout cas, si tu t’appelais Stefan, je ne sortirais probablement pas avec toi.” Ouais, là, ça faisait un peu raciste des prénoms, mais c’était pas faux. Stefan, ça faisait genre vampire trop gentil et qui tente toujours à sauver le monde, à dire que tout le monde est gentil et que personne n’a jamais pêché. Du genre à sortir “que celui qui n’a jamais péché lui lance la première pierre”. Une sorte d’hipster ou il ne sait trop quoi. Puis de toute manière, le prénom de Simon lui allait très bien, alors pourquoi l’imaginer autrement ? “Puis, peut-être que Magnus t'appellerais Simon, et que je me dirais que ça te va mieux, qui sait ?” Va savoir.

La discussion des deux vampires dérivait bien rapidement sur le sujet du sang, premièrement sur les erreurs que Simon avait faite comme boire le sang d’un démon alors qu’il y avait tout un tas de poches parfaitement fraîches à l’Hôtel. Puis en l’écoutant parler, il se faisait clairement violence pour ne pas lui lancer un pique… Vraiment… Il n’allait… Pas... “Je ne suis pas persuadé que ça ait bien changé tout ça.” Dit-il avant de hausser les épaules. Bon, ce n’était pas faute d’avoir essayé on va dire. Il avait voulu se retenir et on va dire que c’était ce qui compte dans toute l’histoire.
Ça n’avait pas prit bien longtemps avant que la question fatidique ne soit posée et même si Raphael s’était dit que ce serait sûrement beaucoup mieux de mentir, il ne l’avait pas fait. Il n’en voyait pas vraiment l’intérêt pour le moment. Finalement, le silence se faisant pesant, il relevait les yeux vers Simon et le voyait l’air plus énervé qu’il ne l’avait vu auparavant. Enfin, si ce n’est peut-être la nuit où il était revenu chercher un t-shirt parce que l’autre rouquine lui avait offert. Mais là… Il n’aimait tout de même pas ce qu’il voyait, Simon la mâchoire et les poings serrés. Un peu trop, même. Approchant doucement ses mains des siennes, d’un geste assez hésitant, il tentait de les desserrer. “Tu va te faire mal..” Dit-il assez bas, les sourcils froncés, puis pinçait les lèvres à sa question et là encore, il avait envie de lui dire que non, c’était un Néphilim lambda, mais à quoi ça servirait de mentir ? De toute manière, il savait que lorsque l’on était au courant de sa condition, il ne fallait pas être le plus intelligent pour voir toutes les preuves qui les liaient l’un à l’autre. ”Oui.” Se contentait-il de sire, ne voyant pas vraiment quoi ajouter à cela.
Pourquoi ? La question était tout de même bonne à poser parce que, vraiment, il ne savait pas ce qu’il pourrait lui répondre, parce que la réponse était idiote, dénuée de sens logique quand quelqu’un connaissait Alec ou même Raphael. Quand on savait que les conséquences de ces actes étaient bien trop stupides pour des personnes censées être réfléchies. Puis, pourquoi, c’était vaste. Est-ce qu’il voulait savoir pourquoi ils avaient fait ça, pourquoi ils continuaient, ce que ça représentaient ? Va savoir. “Déjà, je peux te dire que ça n’a rien de sexuel, même romantique.” Il commençait par là, parce que peut-être que Simon voudrait en venir à là, un moment ou à un autre. Ce n’était pas comme s’il aurait pu faire quelque chose de ce genre à Magnus ou même à Simon. Il avait des limites. “La première fois, il m’avait proposé que je le morde si j’avais des informations sur Jace.” Et comme Camille lui avait toujours rabâché que le sang d’ange était délicieux… Il s’était dit pourquoi pas, sans vraiment réfléchir aux conséquences. “Et maintenant… C’est tout simplement parce que si non… il y a tout ce que je t’ai expliqué.”
© 2981 12289 0 ♠ 1 016 mots ♠ moins de 24h ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Mer 19 Avr - 1:14
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
Je rougis soudainement avec un air choqué que Raphael s'étonne que je lui fasse du pied. Quoi ? Je n'avais pas le droit ? Soudainement, je commençais à paniquer, mais entendre Raphael rire me rassura immédiatement. Ce n'était pas souvent que j'avais le droit de le voir réagir de la sorte. Alors je refermai la bouche, que j'avais ouverte pour me justifier et me mit à rire avec lui, sans cesser de lui faire du pied. Depuis quand j'obéissais aux ordres hein ? Quoique, techniquement, Raphael ne m'avait jamais demandé d'arrêter. Au contraire, il avait l'air d'être amusé et d'apprécier ? Rah ! J'en sais rien ! Raphael était tellement compliqué à comprendre ! Comment vouliez-vous que je sache ce à quoi il pensait ? Mais connaissant un peu le vampire, si ça lui avait vraiment déplu, il aurait sans doute pousser ses jambes loin des miennes et m'aurait craché dessus au premier frôlement de mes pieds sur lui.

- Quoi ? Ca te dérange Santiago ?

Je levais un sourcils en tentant de faire mon sourire le plus charmeur possible. Mais D… Sait que j'étais nul pour draguer de la sorte, que je n'étais pas crédible du tout. Et en parlant de ne pas être crédible. Apparemment je le serais encore moins si je m'appelais Stefan. Je pris un air outré à la révélation de Raphael.

- Attends… Du coup, ça veut dire qu'on sort vraiment ensemble ?

Oui, c'était tout ce que j'avais retenu de sa phrase. Après, je savais que c'était Raphael, il ne pouvait s'empêcher de m'embêter sur tous les sujets possible et imaginables. Je pourrais m'en plaindre, et je le faisais d'ailleurs. Mais je savais que ce ne serait pas vraiment Raphael sans son sarcasme et son ironie. Je haussais les épaules quant à l'hypothèse que Magnus m'appelle par un autre prénom et que Raphael trouve que ça m'aille mieux. Peut-être. Mais nous ne saurions jamais, vu que pour le coup, Simon était bien mon prénom et ça ne risquait pas de changer de sitôt. Je ne vois pas trop pourquoi je ferais une telle chose. Surtout maintenant que je savais que Raphael aimait bien mon prénom. Il était hors de question que je l'abandonne pour un autre. Même si cela simplifierai peut-être la vie à Magnus, qui avait visiblement un problème avec ce prénom. Peut-être qu'il avait eu une ex qui portait ce prénom et qu'il n'avait pas envie d'y repenser, ça ne m'étonnerai même pas venant de lui.

Je ne relevais pas tant la réflexion de Raphael sur mon comportement. Il ne laissait décidément jamais passer une occasion hein ? Enfin, j'aurais pu continuer, entrer dans son jeu et me sentir blessé, mais j'étais un peu plus sérieux avec cette conversation. Et je n'étais pas tant intéressé par ce que j'étais devenu. Au contraire, c'était ce que Raphael était devenu qui m'intéressait. Et déjà que je n'aimait pas trop l'idée qu'il soit une sorte de vampire-junkie accro au sang de Nephilim alors apprendre en plus que le Nephilim en question n'était autre qu'Alec Lightwood. Je retirais mes mains de sur la table, lorsque Raphael approcha les siennes en me disant que j'allais me faire du mal. Je m'en fichais de me faire du mal. De toute façon, mes mains soigneraient bien plus vite que ce que subissait mon coeur en ce moment. Je n'étais plus capable de m'exprimer que par des phrases d'un mot. Ce qui n'était vraiment pas bon signe de la part d'un gars aussi bavard que moi.

Je laissais Raphael exposer la raison de tout ça. Et sa réponse était loin de me rassurer. Il avait mordu Alec, en échange d'information sur Jace pour ce dernier ? Donc Raphael avait volontairement mordu Alec. Il n'avait été forcé en rien de le faire. Je voulais bien me dire qu'il ne connaissait pas les effets du sang de Nephilim et à quel point cela rendait accro avant de mordre Alec. Mais… Pourquoi il l'avait fait en premier lieu ? Par envie ? Par curiosité ? Puis pourquoi Alec avait proposé ça à Raphael ? Il était désespéré à ce point ? Alec était sensé être quelqu'un d'intelligent non ? Il savait qu'il y avait d'autre moyens pour obtenir des informations. Surtout de la part de Raphael qui était tout de même un ami proche de son petit-ami Magnus. En passant par se dernier ça n'aurait pas été compliqué d'avoir ses informations sur Jace. Ou même de passer par moi. Pourquoi diable avait-il proposé ça alors ? Alec était-il curieux aussi ? En quête de nouvelles sensation ?

Pour toutes ces questions sans réponses, j'étais encore plus énervé. Et j'avais surtout l'impression d'étouffer. J'aurais pu toutes les poser à Raphael. Mais le vampire était si peu bavard. Et qui me dit qu'il ne me mentirait pas hein ? Après tout, ce n'était pas comme si il ne l'avait jamais fait. Peut-être qu'il me mentait d'ailleurs depuis le début et que ce rendez-vous n'était qu'une mascarade. Ca ne m'étonnerai même pas. Raphael était un immortel, il cherchait sans doute à s'amuser et s'en fichait des conséquences vu que rien ni personne ne pouvait l'atteindre. Bref, cette histoire allait bien loin dans mon esprit. A tel point que ça en devenait insupportable pour moi je rester ici. Je me levais de mon siège et lâchai simplement :

- Je… Dois prendre l'air.


Puis sans une parole de plus, je quittais le dinner. C'était ça, où je faisais une crise de jenesaispastropquoi à Raphael et en publique. Et je n'avais vraiment pas besoin de ça. Une fois dehors, j'allais me réfugier dans une ruelle moins passagère qui longeait un côté du dinner. Je collais mon dos au mur le plus proche et pris une grande inspiration. Allez Simon. Tu vas pas te laisser abattre, tu as déjà vécût pire non ? Non, je n'avais pas l'impression d'avoir déjà vécût pire. Parce que ce n'était pas une simple chose de savoir que Raphael était aller voir un autre. C'était une chose qui s'empilait avec plein d'autre. Ma mère, Clary et Jace, Sam, et maintenant Alec… C'était bien plus que je ne pouvais le supporter. Je voulais rester fort. Mais je ne pu m'empêcher de fondre en larme dans la seconde qui suivit. Je savais que Raphael n'aurait aucun mal à me retrouver. Il pouvait facilement suivre mon odeur. Mais je m'en fichais et sur le coup, je n'avais pas pensé au fait qu'il puisse venir me rejoindre ici. Une part de moi espérait tout de même qu'il le fasse. Et cette même part espérait qu'il allait me dire que ce n'était qu'une blague, ou qu'il allait me donner une meilleure raison ou juste me rassurer sur notre relation. Bref, j'espérais qu'il me donnerait n'importe quoi à quoi je pourrais me raccrocher. Car si je perdrais Raphael ? J'aurais définitivement tout perdu.
© 2981 12289 0 - 1 144 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Mer 19 Avr - 2:28
Let's make this last foreverSi ça le dérangeait ? Raphael pouvait clairement dire le contraire parce qu’en réalité, il était fan de tous les contacts que Simon voulait bien avoir avec lui, quel qu’ils soient et ça depuis un petit moment, ce qui explique pourquoi même avant que leur histoire commence réellement, il avait déjà la sale manie de le toucher, même si ça n’était pas de la manière la plus tendre, mais bon… Il ne pouvait pas vraiment dire quelque chose à ce propos. Donc, c’est sûr que le fait que Simon lui fasse du pied, ça n’allait clairement pas le déranger. « Comme si ça allait t’arrêter. » Lui dit-il en haussant un sourcil, même s’il doutait du fait que Simon continuerait de faire quelque chose s’il n’était pas sûr à cent pourcent que ça ne dérangeait pas l’autre. Il était bien trop gentil pour faire ce genre de choses et c’était tout de même quelque chose qui plaisait à Raphael, vous pouvez en être sûr. Il aimait le fait que Simon soit gentil, bien plus que lui, si bien que ça pourrait peut-être le canaliser parfois, l’aider dans ses décisions. Comme une sorte de voix de la raison, pas vraiment raisonnable certes, mais tout de même gentille. C’était sûrement à cause de lui – ou grâce à lui – qu’il n’avait pas encore tué une certaine rouquine et ce n’était pourtant pas l’envie qui lui manquait, vous pouvez en être sûr. « Mais je dois bien avouer que je ne trouves pas ça si déplaisant que ça, Lewis. » Finissait-il par ajouter avec un petit sourire en coin.
Pour être honnête, Raphael ne trouvait pas ça vraiment étonnant, le fait qu’il n’ait relevé que cette phrase, le novice avait la fâcheuse habitude de toujours relever la seule chose que Raphael disait sur laquelle il ne voulait pas vraiment s’étaler. Ce n’était pas qu’il n’avait pas envie de sortir officiellement avec Simon, mais c’était juste qu’il n’aimait pas parler de choses qui soit le concernait personnellement comme son passé ou des choses de ce genre, soit ses sentiments. Il faut dire qu’il s’était habitué à être le grand méchant vampire qui n’avait pas de sentiments, il n’était donc pas sensé parler de ça avec le petit novice qui venait un peu foutre la merde dans cette image. Mais ce n’était pas pour autant que ça ne lui plaisait pas, tout ça. Le seul problème était qu’il ne savait pas comment interpréter la question de Simon. Il ne savait pas s’il devait penser qu’il n’était pas au courant qu’ils sortaient ensemble ou bien qu’il pensait que ce n’était pas le cas et que c’était mieux s’ils continuaient de se tourner autour. Ou bien que c’était mieux que Raphael continue de lui tourner autour pendant que lui irait tourner autour de Clary. « Je pense ? » Finissait-il par dire, haussant doucement un sourcil, sans le quitter du regard. « Sauf si ça te déranges ? » Ouais parce que ce serait tout de même mieux s’il consentait à ça.

Mais bon, ils finissaient tout de même par parler du sang d’ange qui coulait dans l’organisme de Raphael et ce dernier voyait bien que ça énervait le novice, il le comprenait totalement d’ailleurs. Il avait tous les droits de s’énerver à cause de ça. Enfin, Raphael le pensait. Peut-être que non, il faut dire qu’il se nourrissait uniquement, non.. ? C’était comme s’il buvait d’une poche de sang… Non.. ? Pinçant les lèvres en le voyant retirer directement ses mains quand Raphael approchait les siennes, il baissait les yeux une nouvelle fois. Il n’aimait pas le fait de voir Simon dans cet état. Il n’aimait pas non plus le fait qu’à cause de ce qu’il lui avait avoué, il le rejetait. Cela faisait tout de même mal. Et c’était sûrement encore pire lorsqu’il voyait Simon se lever de son siège en disant qu’il avait besoin de prendre l’air et pendant un moment, Raphael comprenait clairement qu’il avait totalement merdé sur le coup. Il aurait sûrement dû mentir, en fin de compte. Le mensonge reste tellement réconfortant, mais le mensonge l’aurait fait se sentir encore plus coupable dans cette histoire. Mais il se disait que la culpabilité aurait été beaucoup mieux que le fait de faire souffrir ce garçon. Il se doutait bien du fait qu’il n’avait pas besoin de ce genre de choses dans sa vie.
Passant une main dans sa chevelure, fronçant doucement les sourcils, il se disait que ce n’était pas vraiment le moment de s’apitoyer sur son sort. Il fallait qu’il aille s’assurer que Simon aille bien. C’était la seule chose qui comptait aux yeux de Raphael depuis un petit moment. Prenant une grande inspiration, pas du tout nécessaire, il se levait pour quitter le diner à son tour, laissant un billet sûrement bien trop grand pour ce qu’ils avaient commandés, mais il s’en foutait pour le moment. C’était vraiment quelque chose qui lui importait peu. Grâce aux sens sur-développés qui venaient avec sa condition de mort vivant, il n’avait pas beaucoup de mal à retrouver Simon dans une ruelle calme à côté du bâtiment dans lequel ils étaient il y a très peu de temps maintenant.
Il fallait bien l’avouer, voir Simon dans cet état lui brisait encore plus le cœur que n’importe quelle chose sur laquelle il aurait pu tomber. Bon, quasiment. Il était persuadé qu’il y aurait pu avoir pire comme situation, mais il ne voulait pas les voir pour autant. Et il ne voulait clairement pas que Simon ne les expérimentent. S’approchant de lui, il se décidait tout de même à le prendre contre lui, même s’il ne doutait pas du fait qu’il allait le repousser comme il l’avait fait avec ses mains, mais ce n’était pas faute d’avoir essayé. Il voulait le réconforter, faire en sorte qu’il aille mieux. Il ferait tout ce que Simon voudrait du moment qu’il arrêtait de pleurer. C’était le seule chose qui comptait sur le moment et qui compterait à tout jamais, vous pouvez vous en assurer. Passant ses bras autour du corps de son petit ami - du moins il espérait qu’il ne venait pas de se faire quitter -, caressant doucement son dos. « Cariño.. Arrêtes de pleurer.. S’il te plaît.. » Soufflait-il, levant une main vers le visage du jeune homme pour tenter de lui essuyer le visage. « Dis moi ce que je peux faire pour que tu te sentes mieux.. » Et il espérait que ce soit tout de même assez explicite, le fait qu’il ferait réellement tout et n’importe quoi pour qu’il aille mieux. Clairement, ça lui faisait clairement bizarre d’être tellement dévoué au bien-être de quelqu’un qui n’était pas lui – d’être totalement dévoué à sa personne tout simplement – mais ce n’était pas si dérangeant que ça… Attendant sa réponse, il pinçait les lèvres en plongeant son regard dans celui du novice.
© 2981 12289 0 ♠ 1 145 mots ♠ moins de 24h  ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Mer 19 Avr - 3:33
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
J'adressais un sourire malicieux à Raphael. Il me connaissait trop bien. Evidement que je n'allais pas arrêter. Tant qu'il ne faisait pas mine un minimum que cela le dérangeait alors, j'avais bien l'intention de continuer. Et je me mis à rire bêtement lorsqu'il me confirma qu'il ne trouvait pas ça déplaisant. Oh non, je ne lui laisserais pas l'occasion d'oublier ça. Je risquais de lui faire du pied à la moindre occasion maintenant. J'en riais d'avance d'ailleurs. Il n'allait pas être au bout de ses peines. Il ne savait pas dans quoi il s'embarquait à dire des choses pareilles. Quoique, si, il devait savoir. Raphael savait quel genre de gamin j'étais. Celui à qui il ne fallait pas donner d'autorisation de la sorte trop facilement et sans penser que ça n'aurait pas de répercussions dans le futur. Puis Raphael passait tellement de temps à m'embêter, je pouvais bien lui rendre la pareille de temps à autre, c'était la moindre des choses non ?

J'étais à la fois étonné et heureux d'entendre Raphael dire aussi facilement qu'on sortait ensemble. Nous n'en avions jamais vraiment parler. Il faut dire, tout avait commencé sur un coup de tête. Ca avait été assez soudain, j'avais eu du mal à tirer une déclaration de la bouche du vampire. Je n'étais même pas sûr de lui avoir déjà dit clairement ce que je ressentais pour lui. Quoique, je parlais tellement, que j'avais du le faire un millier de fois déjà. En fait, c'était devenu tellement naturel rapidement d'être ensemble. Un peu comme si on était fait pour finir ensemble, que c'était la manière dont les choses devaient se dérouler et qu'il n'en était pas possible autrement. Personnellement, j'aimais bien cette idée. Parce qu'à présent, je ne m'imaginais vraiment avec personne d'autre qu'avec le vampire ne face de moi. Et rien que cette pensée arrivait à me faire sourire davantage.

- Oh non ! Au contraire ! C'est génial ! Et je t'avoue, ça me rassure de t'entendre le dire. Parce qu'on en a jamais vraiment parlé au final… Mais de toute façon c'est déjà ce que j'ai dit à tout le monde.

J'accompagnai ma phrase d'un petit rire tout en passant une main dans mes cheveux. C'est vrai que j'avais dit à Clary et à Magnus, au moins qu'on sortait ensemble avec Raphael… Et à Sam aussi, pour des raisons évidentes. Et bref, ça faisait déjà presque toutes les personnes que je pouvais bien côtoyer en ce moment. Ce qui faisait beaucoup de personne au courant pour quelque chose qui n'était pas très officiel, si ? D'un autre côté, je ne voyais pas ce qu'on pouvait faire de plus. Nous n'allions pas convoquer tout le monde Obscure et leur faire une annonce officielle, nous n'étions pas un couple princier non plus. Puis je crois que le monde obscure en général n'en avait rien à carrer de qui le chef du clan des Vampires de New York s'était amouraché.

Haha ! C'est assez drôle comme transition. Songer qu'il y a quelques minutes on était en train de parler de notre couple et maintenant ce même couple était déjà en train de se fissurer. Je regrettais d'avoir demandé à Raphael ce qui n'allait pas. Mais d'un autre côté, je savais que ça ne changeais rien. Il aurait pu me le cacher pendant encore longtemps, j'aurais fini par l'apprendre un jour ou un autre et si ça n'avait pas été par lui, ça aurait été par quelqu'un d'autre. Et ça aurait été pire encore. Ainsi, j'avais lâchement quitté les lieux pour aller me vider de toutes mes larmes dehors. J'étais totalement perdu. Je n'avais aucune idée de ce que je devais penser de tout ça. J'en avais marre de me sentir trahit et rejeté sans cesse. Je me doutais dans le fond que ce n'était pas ce que voulait Raphael. Mais le résultat était tout de même là.

J'avais l'impression que ça faisait déjà une éternité que j'étais là et j'étais incapable de m'arrêter de pleurer et de sangloter comme un gamin. Je savais que c'était ridicule, que ce n'était pas digne d'un vampire. Raphael ne devrait pas sortir avec un type comme moi. Ca ne me semblait juste pas normal. Ce n'était pas possible qu'il puisse aimer quelqu'un comme moi, un gamin qui se met à pleurer tout le temps, qui se plains tout le temps aussi. Et pourtant, le mexicain apparu soudainement devant moi. Je ne le vis pas tout de suite, ma vision étant troublée par mes larmes et mes autres sens n'avait pas du tout fait attention à ce qui se passait autour de moi. Je laissais Raphael me prendre dans ses bras. J'avais beau être énervé contre lui, contre ce qu'il avait fait. Ce geste me rassurait bien plus que je ne voulais bien l'admettre. Parce qu'il avait beau avoir fait une bêtise énorme à mes yeux, je n'arrivais pas à le haïr. De toute façon je n'avais jamais été capable de haïr Raphael. Même après qu'il m'ait kidnappé, enfermé, menacé et voulu me tuer.

Je passais mes bras dans le dos de Raphael, m'accrochant à lui et posai posait même ma tête sur son épaule pour ne pas qu'il me voit pleurer, même si je sanglotais de plus belle. J'aurais bien aimé pouvoir suivre ce qu'il me disait et arrêter de pleurer aussi facilement. Mais j'en étais incapable. Je redressait la tête un instant durant lequel le mexicain passa une main tendre sur ma joue pour essuyer mes larmes en me demandant ce qu'il pourrait faire pour que je me sente mieux. Raphael n'était décidément pas très doué pour trouver le moyen de se faire pardonner. Mais je n'arrivais pas à lui en vouloir pour ça non plus. Il était tellement adorable. Je savais qu'il voulait faire bien. Alors je me contentais dans un premier de le serrer contre moi, profitant de ce contact et tenter d'y puiser quelques forces. Je réussi à apaiser mes sanglots pour dire doucement :

- Reste avec moi.

C'était plutôt simple à faire ça non ? Mais ce n'était pas tout ce que j'avais à lui dire non plus. Mes exigences à son égard ne s'arrêtaient pas là, vous vous en doutez bien.

- Reste avec moi et… Et dis-moi que tu resteras toujours avec moi quoiqu'il arrive. Ne m'abandonne pas. J'en ai marre de devoir courir après les autres. J'en ai marre de douter de tout ceux qui m'entourent. J'ai peur Raphael. Je ne veux pas te perdre. J'ai envie de croire que tu es sincère quand tu dis qu'on sort ensemble, que tu veux qu'on soit ensemble…

Je fis un pause, je ne savais pas trop où j'allais avec tout ça. Quoique, si, je le savais, mais je m'égarais quand même. Il y avait tellement de choses qui me venaient à l'esprit.

- Si ce n'est pas le cas, ça ne sert à rien que tu restes Raphael. Si tu préfère aller voir ailleurs, si tu préfère passer du temps avec quelqu'un d'autre alors vas-y. Ca ne sert à rien d'essayer de me ménager ou quelque chose du genre. Je ne veux pas de cette relation si je ne peux pas te faire confiance. Je ne t'oblige à rien Raphael, tu peux revenir sur tes choix, je comprend totalement…

Je laissais mes bras retomber le long de mon corps et me redressais pour être en face de Raphael. Je ne pouvait pas vraiment me décoller de lui vu qu'il y avait le mur derrière moi qui m'en empêchait. Mais j'avais mit fin à cette étreinte pour lui montrer qu'il pouvait partir si il voulait.

- Mais si tu veux vraiment que ça marche, alors promet-moi que tu ne feras jamais quelque chose d'aussi bête encore. Ou que si ça arrive, tu m'en parleras avant que je n'aie à te faire parler. Je sais que tu ne pensais sûrement pas à mal. Mais je suis là pour toi Raphael. Tu peux compter sur moi.

J'essayais d'afficher un petit sourire, mais ce ne devait pas être très convainquant. Quoique, un bon point : au moins j'avais arrêté de pleurer. Je sentais toujours qu'il restait quelques larmes sur mes joues et mes yeux devaient être rouges et affreusement gonflé. Mais c'était déjà un peu un progrès non ? Quoique, dépendant de la réponse de Raphael, il y aurait peut-être des chances pour que je fonde de nouveau en larmes.
© 2981 12289 0 - 1 401 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Mer 19 Avr - 4:31
Let's make this last foreverRaphael savait clairement qu’en lui disant que ça ne le dérangeait pas, toute cette histoire de pied, il prendrait ça comme une autorisation à le faire quand il le voulait et Raphael n’allait pas s’en plaindre, pour le moment. Il faut dire qu’il trouvait toujours des moyens de se plaindre de tout et n’importe quoi, surtout quand il le fera à des moments inappropriés, mais Raphael savait clairement qu’il ne ferait rien par rapport à ça, parce que du moment que ça rendrait Simon heureux, il le laisserait lui faire tout ce qu’il voulait quand il le voulait et devant qui il voulait. Ouais, aussi bizarre que toute cette histoire ne pouvait bien paraître. Il faut dire qu’en même temps que ces deux-là, quand on pense au fait que leur relation était totalement inattendue et du coup assez bizarre en soi… On pouvait dire que ce n’était pas très étonnant qu’il ne se passe quoi que ce soit de vraiment étrange. Puis, de toute manière, Raphael était quasiment persuadé que Magnus avait déjà du faire pire, dans tous les contextes possibles d’ailleurs.
En parlant de relation, il était tout de même soulagé d’entendre que le garçon avait l’air tellement enthousiaste à l’idée d’être vraiment en couple avec Raphael, de manière totalement officielle. Il ne savait pas ce qu’il aurait fait dans le cas contraire. Non, il le savait. Il se serait sûrement levé pour se barrer. C’est clair et net. Mais apparemment, Simon était tout aussi content à l’idée d’être avec lui, ce qui était une bonne chose, ce qui rassurait tout de même Raphael un minimum sur les sentiments de l’autre garçon. Il ne pouvait s’empêcher de hausser un sourcil lorsqu’il l’entendait poursuivre, secouant doucement la tête de gauche, comme si c’était incroyable, alors que ça ne l’étonnait pas vraiment qu’il l’ait déjà fait. Enfin, ça ne l’étonnait pas vraiment, ce n’était pas comme s’il s’y était attendu. « Vraiment ? Donc, tout ton entourage est au courant ? » Pas que ça le dérangeait, une partie de lui était même d’ailleurs vraiment contente à l’idée que tout le monde était au courant du fait que Simon lui appartenait, entre autre, mais une partie de lui lui disait également qu’il n’allait pas finir d’en entendre parler avec Magnus. Mais bon, il pouvait tout de même dire que ça valait clairement le coup. Il pourrait supporter les remarques de Magnus pendant des siècles encore s’il les passait avec Simon. Il pourrait tout supporter, aussi cliché que cela puisse paraître. D’ailleurs, il était aussi plutôt heureux de penser que maintenant, Clary savait qu’elle ne pourrait pas toucher à Simon. Malgré le fait qu’il n’était pas persuadé que quelque chose pourrait arriver entre eux, il préférait savoir que c’était sûr. Il faut dire qu’après avoir été vert de jalousie envers elle pendant quelques mois, il était content que ça se termine. Techniquement.

La conversation tournait bien rapidement plutôt mal peu de temps après et les deux vampires se retrouvaient hors de l’endroit où ils avaient eu un rencard peu de temps avant, oui, parce que Raphael était quasiment persuadé qu’il ne pouvait pas dire qu’ils étaient toujours dans ce contexte romantique, mais peut-être qu’il se trompait sur toute la ligne. Il n’avait pas tardé à prendre le garçon dans ses bras, caressant son dos et sa chevelure d’un geste qui se voulait réconfortant. Il ne savait pas vraiment si ça marchait, d’habitude, quand quelqu’un pleure, il est beaucoup plus habitué à s’en aller, le laissant en plan pour qu’il se calme, mais là, c’était différent. On parlait de Simon tout de même, c’était différent de toutes les autres personnes avec qui il pouvait bien interagir. La main qui se trouvait dans sa chevelure allait finalement essuyer les larmes du brun quand il le pouvait, sans jamais le quitter du regard, une certaine inquiétude se portant vers lui. Et en le sentant le serrer un peu plus fort contre lui, Raphael allait déposer un petit baiser sur son front.
L’écoutant parler, il fronçait doucement les sourcils à sa requête, pas parce qu’il ne voulait pas, au contraire, c’était la seule chose que Raphael voulait le plus. Il avait clairement envie de rester avec Simon, de rester avec lui pour l’éternité, même si techniquement.. C’était peut-être un peu tôt pour penser à ce genre de choses. Il faut dire qu’en même temps, Simon n’avait même pas vingt ans, il s’était dit que ce serait un peu tôt pour penser à ça. Mais apparemment, pour le moment, il voulait que Raphael reste. Pourtant, il aurait pensé, pendant l’espace d’une seconde, que Simon n’aurait plus rien eu envie d’avoir affaire avec lui, qu’il voudrait simplement le voir disparaître. Mais ce n’était pas le cas. Il le laissait tout de même terminer de parler, pour s’assurer qu’il entende tout ce que Simon lui disait, ne voulant pas en perdre une seul miette. Il avait envie d’apaiser tous ses doutes, de lui montrer qu’il était là et qu’il le serait toujours.
Quand il était sûr qu’il ait fini, il prenait une des mains de Simon entre les siennes, jouant un peu avec ses doigts, pour avoir un contact avec lui quand il parlait. Pour appuyer ses paroles. Pour tenter de lui montrer à quel point il allait être sincère dans ce qu’il lui disait. « Amor… je te le promets, jamais je ne t’abandonnerais, je resterais toujours à tes côtés du moment que tu voudras bien de moi. » Commençait-il, portant la main de Simon à ses lèvres pour la deuxième fois de la soirée déjà. Il se disait que ce ne serait pas trop mal qu’il lui donne un peu plus d’affection qu’en temps normal.. Il avait tout de même l’air d’en avoir besoin. « Je suis sincère avec toi Simon, je te le promets, tu ne me perdras jamais. » Il faut dire que Raphael était déjà bien trop amoureux de lui pour que Simon puisse le perdre, et va savoir si c’était une bonne chose ou non. On va dire que ça dépends des points de vues. « Et malgré le fait que parfois, tu arrives parfaitement à jouer avec mes nerfs, je crois bien que je ne préférerais jamais passer mon temps avec quelqu’un d’autre que toi. » Lui aussi avait été étonné au départ, vous pouvez en être sûr. « Te faire des avances a sûrement été une des meilleures décisions que j’ai faites de ma vie, jamais je ne voudrais changer d’avis.  Je te promets de tenter de ne plus faire de choses stupides, ou du moins de t’en parler. » Aussi difficile que ça puisse paraître. Ouais, parce que tout le monde savait que le Santiago, c’était pas vraiment quelqu’un qui parlait. Il était plutôt du genre à agir et une fois questionné, à hausser les épaules.

Prenant finalement une autre inspiration, il caressait doucement la joue de Simon. « Et je veux te prouver ça. » Dit-il, pinçant doucement les lèvres. Il espérait que ce qu’il allait s’apprêter à faire serait assez, il ne savait pas vraiment ce que Simon aurait pu espérer comme preuve de sa bonne foi. Sûrement pas quelque chose d’aussi… Petit. Mais venant de Raphael, c’était normal que quelque chose soit petit non ? Ouais, peut-être que les blagues sur la taille n’étaient pas vraiment à faire sur le moment, va savoir.
Il finissait par trifouiller dans le col de sa chemise afin d’attraper une des deux chaînes qu’il portait, celle qu’Anthony lui avait donné à son anniversaire, celui de sa mère – ouais parce qu’il avait beau aimer Simon, il n’allait pas lui donner la croix qu’il portait autour du cou – afin de le mettre autour du cou de son petit ami en se mordillant doucement la joue intérieure. C’était tout de même une veine qu’il soit juif, au moins, la croix gravé sur le médaillon n’allait pas le brûler à chaque fois que cela entrait en contact avec sa peau, contrairement à Raphael. Il avait beau s’y être habitué, cela faisait tout de même assez mal parfois. Une fois qu’il lui avait mis, il finissait par croiser doucement ses bras sur son torse, se demandant si ça ne serait pas bizarre qu’il lui donne ça alors que ça appartenait à sa mère autrefois. Il avait peur que Simon trouve ça étrange, ou too much. Ou au contraire, pas assez. « Te amo, Simon. » Finissait-il pat ajouter peu de temps après, toujours bas. Comme ça, si Simon trouverait que c’est beaucoup trop tôt dans leur relation, il pourrait faire comme si de rien était. Genre que Simon entendait des voix parce qu’il n’exerçait pas assez ses sens. Il avait le droit de faire ça, non ? Peut-être pas… Mais on va faire comme si. Puis, d’ailleurs, il espérait aussi que ça n’allait pas pressurer Simon à dire quoi que ce soit en retour, ce n’était pas parce qu’il lui disait qu’il s’attendait à ce que Simon lui dise qu’il l’aimait aussi. Il savait bien que ce n’était sûrement pas encore à ce stade là dans le cœur de Simon. Il faut dire qu’il y a quelques temps, Raphael était presque sûr que Simon ne pensait même pas que au mexicain dans ce sens là.
© 2981 12289 0 ♠ 1 540 mots ♠ moins de 24h  ♠



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ Mer 19 Avr - 22:49
Let's make this last forever #Saphael
Why did you do that ?
A voir le tournures que prenait les choses, j'en venais même à me demander comment j'avais pu être anxieux, ne serait-ce qu'une seconde à l'idée de se rendez-vous ? Tout se déroulait bien mieux que dans le meilleurs des scénarios que j'avais pu m'imaginer en arrivant. Le pire étant celui où Raphael se mettait la serveuse et toutes les personnes présentes dans le diner à dos et qui se finissait en bain de sang. Oui, j'avais peut-être un peu trop pensé à ce rendez-vous et ce qu'il aurait pu être avant de venir. Mais faire du pied à Raphael, se faire des compliments, blaguer, rougir, rire, sourire bêtement, fixé définitivement le fait qu'on sortait ensemble, ça m'allait parfaitement. Et je ne changerai ça pour rien au monde. Je ne sais pas trop comment j'en étais arrivé à oublier mes sentiments pour Clary aussi facile pour devenir fou de l'homme en face de moi. Mais le pourquoi du comment, m'importait assez peu à présent. Le principal c'était le résultat.

Je lâchais un rire un peu embarrassé en voyant Raphael s'étonner que je sois déjà aller raconter à tout mon entourage qu'on sortait ensemble. Il s'attendait à quoi en même temps ? Je n'allais pas prendre le risque que quelqu'un de mal-intentionné cc Sam ne s'approche de Raphael. Je me serais mit en haut du plus haut immeuble de New York et j'aurais crié que Raphael est miens si je n'avais pas le vertige et des doutes en ma capacité de crier assez fort pour que toute la ville m'entende. Puis j'étais très mauvais pour garder quelque chose pour moi aussi. Alors même si j'avais voulu ne pas le dire, Clary m'aurait démasqué immédiatement. Et sûrement Magnus aussi. Ce sorcier avait vraiment quelque chose de… Magique, on peut le dire, quand il en venait des relations des autres. En même temps, en plusieurs siècle d'existence, il avait eu le temps d'en voir d'autre.

- Hm… Et bien… Presque… mais du coup ça ne fait pas vraiment grand-monde… Toi, Clary, Magnus et Alec aussi du coup je pense, Anna… Sam…

Je n'aimais pas parler de ce dernier vu son passif avec mon vampire. Oui, il était hors de question que je laisse qui que ce soit s'approprier Raphael. Et j'étais déterminé à continuer de protester éternellement si il le fallait ! Merde, je m'étonnais moi-même à quel point j'étais devenu possessif envers le Mexicain. Mais je crois que c'est parce qu'il y avait des antécédents aussi, Clary, Isabelle… Je n'avais pas vraiment eu de chance avec elles. Quoique, dans le cas d'Isabelle, il ne s'était pas passé grand-chose. J'avais juste espéré que ce serait le cas. Mais la Chasseur d'Ombre était bien trop… libérée ? Je n'arrive plus à trouvé le mot que je voulais dire. Puis Clary m'avait clairement abandonné pour un homme qu'elle n'avait pas le droit d'aimer. Même si Jace était son frère, je savais maintenant de source sûr qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de l'aimer et c'était loin d'être très fraternel leur affaire. On se croirait dans un épisode de Game of Thrones, je vous jure.

Malheureusement si ce rendez-vous avait commencé comme le meilleur de mes scénario, il s'était fini en pire que celui où Raphael faisait un génocide. Bon, peut-être que j'abuse un peu. Parce que là, au moins, il n'y avait pas mort d'homme. J'aurais bien aimé dire qu'il n'y avait que mon cœur qui se retrouvait mort. Mais mon cœur était déjà mort depuis un bon bout de temps techniquement. Et je vais pas revenir sur toutes les histoires de mort-vivants. Evidement que j'en voulais à Raphael d'avoir bu le sang d'un Nephilim. Je lui en aurais voulu si il était allé boire le sang de n'importe qui d'autre d'ailleurs. Mais avec ce qu'il venait de me raconter sur celui des demi-ange, il y avait de quoi s'affoler. Je ne voulais pas perdre Raphael à cause d'une bêtise pareille. Parce que clairement, si il continuait de boire le sang d'Alec, il allait finir par se perdre. Sauf si Magnus ne lui arrache la tête avant, bien sûr. Le sorcier et le vampire avaient beau être ami depuis des années, je préférais me méfier d'un Magnus énervé et jaloux.

Je me sentais ridicule à continuer à m'accrocher à Raphael malgré tout. Une personne saine d'esprit aurait sans doute déjà abandonné, serait allé faire sa vie ailleurs, loin du mexicain, loin de tous les problèmes de la vie à New York en général d'ailleurs. Mais c'était ça mon problème, j'étais incapable de partir. Je ne pouvais pas me convaincre qu'il s'agissait de la bonne chose à faire. Je ne voyais pas l'intérêt d'une vie sans Raphael. Mais je ne voulais pas non plus d'une vie à me faire tromper sans cesse. Tout ce que je demandais, c'était un minimum de stabilité ! Merde ! C'était trop demandé ? J'avais réussi à me dérocher de Raphael et à arrêter de sangloter comme un perdu, et je sais pas si le vampire ne prenait ma main et ne me disais ça juste pour me faire plaisir. Mais j'avais envie d'y croire. Raphael n'était pas du genre à faire facilement étalage de ses sentiments alors ces promesses, c'était bien plus que je n'aurais pu l'imaginer. Il ne s'agissait pas de nouvelles excuses ou de mensonges pour masquer la vérité.

Je buvais chaque parole du mexicain. J'étais peut-être en train de faire la pire erreur de ma vie. Peut-être que pour ma sécurité je ferais mieux de fuir. Mais il n'y avait pas d'autre endroit où j'avais envie d'être sur cette fichue planète si ce n'était ici. Je fermais un instant les yeux pour savourer le contact de la main de Raphael sur ma joue. Et lorsque je les rouvris, je vie le vampire se pencher vers moi. Je cru d'abord qu'il allait m'embrasser. Mais non, je sentis une chaîne autour de mon cou et baissa les yeux vers le pendentif que Raphael venait de me donner. Je le pris entre mes doigts, reconnaissant la croix chrétienne dessus. Je restais un moment sans trop comprendre avant d'ouvrir le bijou et voir une photo qui semblait dater d'une autre époque. J'eus un petit sourire ne reconnaissant les traits de Raphael. Il ne devait pas avoir plus de quinze ans sur cette photo. Je compris alors ce que représentait ce collier. Ce n'était pas juste un simple bijou. Mais il comptait vraiment pour Raphael, je l'avais vu le porter avec sa croix autour de son cou. Pour que Raphael le garde sur lui malgré la fait que le pendentif lui brûlait la peau…

- Je… Tu es sûr ?

Je ne sais pas trop comment décrire ce que je ressentais. Une partie de moi avait du mal à ce remettre de cette histoire de sang. Une autre était fière au possible d'avoir reçu un tel cadeau de la part de Raphael, c'était bien le premier qu'il me faisait d'ailleurs. Et on pouvait dire que la dernière partie s'accordait bien avec la précédente et avait juste envie de sauter sur Raphael pour le remercier et… Et je ne fini pas de penser que le vampire rajouta quelques parole, trois mots seulement. Mais c'était définitivement assez pour que j'oublie tout le reste. Je lâchai le médaillon que j'observais depuis tout à l'heure et relevai la tête vers Raphael. Il y eu une seconde d'hésitation avant que je n'attrape les bords de sa veste pour le forcer à venir contre moi et plaquait mes lèvres contre les siennes. Sans m'en rendre compte, je m'étais remis à pleurer. Le trop d'émotion, que voulez-vous. Je ne séparait mes lèvres de celles du mexicain qu'un court instant :

- Je t'aime, moi aussi je t'aime Raphael. Je t'aime tellement…

Je ne laissais pas l'occasion au vampire de répliquer que je plaquais de nouveau mes lèvres sur les siennes. J'avais fini par lâcher sa veste pour glisser une main dans son dos et la seconde dans ses cheveux. C'était peut-être assez soudain et je doutais que Raphael s'attende à ce que je réagisse de la sorte. Mais comment aurais-je pu réagir autrement ? Il n'y avait personne que j'aimais plus que Raphael à cet instant même. Et j'avais bien envie de croire qu'il en serait toujours ainsi.
© 2981 12289 0 - 1 377 mots



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: SAPHAEL ♠ Let's make this last forever ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
SAPHAEL ♠ Let's make this last forever
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Love me now or hate me forever!
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
» And in the end, the love you take is equal to the love you make ✖ Diana Angelus Leroy
» FLEUR ✤ forever young

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan :: Taki's Dinner-
Sauter vers: