CLARY + What a strange night.

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
N'oubliez pas l'INTRIGUE ! C'est une réunion de crise au DuMort
à cause d'une drogue donnant la Seconde Vue aux Terrestres
Retour de la saison 3 au printemps 2019 !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
CLARY + What a strange night.
Horatio A. Whitelaw
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 32
♦ Messages : 38
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: CLARY + What a strange night. ♦ Mar 27 Fév - 0:12
What a strange night....Still looking for a good quoteFélix et HoratioComme dans la plupart des Instituts où j’allais, j’avais beau avoir demandé une pièce pour mener mes expériences, ma demande avait été refusée. Cette fois-ci, sous prétexte qu’il y avait bien trop de chasseurs d’ombres en ce moment à New York, chaque chaque chambre et chaque pièce avait son utilité et il n’était pas possible de me trouver, ne serait-ce qu’une placard à balais pour travailler. J’allais m’en remettre, évidemment. J’avais passé l’âge de pleurer sur un refus. Et dans le fond je savais très bien que la véritable raison à ce refus était que les Chasseurs d’ombre avaient peur que je ne fasse exploser leur Institut adorée.

Mais pas de chance pour eux. Il en fallait plus pour m’empêcher d’inventer de nouveau gadgets. Ma chambre me servait donc de laboratoire. Autant vous dire que c’était un bordel pas possible là dedans. C’était presque impossible d’y faire deux pas avant de mettre le pied sur quelque chose. Quelque chose qui risquait de vous exploser sous le pied d’ailleurs. Alors il valait mieux être prudent. Personnellement, j’avais l’habitude. Et je ne me sentais jamais vraiment dans mon élément si je n’étais pas entouré de tout ce bazars. Les quelques Nephilims qui avaient pu voir l’intérieur de ma chambre depuis que j’étais arrivé à New York étaient en général aussi impressionnés (ou désespérés, mais je préfère dire impressionnés) par le fait qu’il m’avait fallu aussi peu de temps pour remplir autant ma chambre de matériaux diverses et variés.

En ce moment, je travaillais sur un concept qui permettrait aux Nephilim de détecter plus aisément la présence de démons en ville. Un peu comme ce collier qui avait appartenu à Camille Belcourt et qui était arrivé entre les mains des Herondales, puis des Lightwoods. Oui, j’avais bien révisé mon sujet. D’ailleurs je me demandais si je ne pourrais pas aller demander à la jeune Lightwood de me prêter cet artefact, s’il était encore en sa possession bien sûr, afin de l’étudier de plus près. Mais en attendant d’avoir quoique ce soit, autant que je continue à travailler mes schémas et mes prototypes.

Lorsque je travaillais, j’avais un peu tendance à perdre la notion du temps. J’allais sans doute passer encore la journée de demain à comater et subir les reproches des autres Nephilims, sous prétexte qu’il faut dormir la nuit. Bref, heureusement, je pouvais compter sur le café pour survivre. Malheureusement, mon thermos n’était pas inépuisable. Ainsi, après de longues heures enfermé dans ma chambre, je dû la quitter pour aller me réapprovisionner.

A cette heure, les couloirs de l’Instituts étaient totalement vide. Ce calme était appréciable d’ailleurs. Puis j’avais encore la tête trop emplie de mes schémas pour faire vraiment attention à ce que je faisais. Ainsi, au détour d’un couloir, je faillis rentrer dans une jeune fille que j’identifiais immédiatement. Une telle chevelure, ce ne pouvait être qu’une Fairchild. Et Clary n’était que trop célèbre en ce moment.

- Oh ! Clary ! Désolé. Je ne pensais pas tomber sur quelqu’un ce soir et j’avais la tête ailleurs.

Ce qui était totalement vrai. En même temps, je n’étais pas un très grand menteur. Contrairement à ce que certains pensaient, je pouvais mentir. Cependant, ça me venait rarement comme une évidence, si bien qu’on pouvait tout de suite voir lorsque j’essayais d’inventer un mensonge. Après une courte réflexion, je fronçais les sourcils.

- Qu’est-ce que tu fais dans une tenue pareille ? Cette chemise est bien trop grande pour toi. Et tu vas attraper froid à rester en sous-vêtements comme ça.

Ce n’était pas mes affaires. Je sais. Mais c’était plus fort que moi, il fallait que je demande. Ma curiosité finira par me perdre un jour. Puis si j’y avais réfléchi un peu plus, j’aurais sûrement pu trouver la réponse par moi-même à mes questions. Cependant, c’était trop tard et j’imagine que la fatigue ou alors le projet que j’avais en tête, m’empêchait de trouver des réponses aussi simple que celles-ci.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
Admin
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara, Anakin, Félix & Tessa
♦ Runes : 46
♦ Messages : 668
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Everything and anything :
Fighter



Présentation ❄️Liens ❄️RP ❄️Téléphone



Friendship



Family



-You could have had anything else in the world... And you choose me.
-I don't want anything else in the world

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY + What a strange night. ♦ Sam 3 Mar - 17:14
What a strange night
Horatio & Clary
La nuit que Clary venait de passer, elle ne l’oublierait certainement jamais. Jace et elle s’étaient retrouvés totalement dans leur bulle, absolument toute la nuit. Ils venaient de partager ce moment plus qu’intime, qui arrivait à un moment ou à un autre dans la plupart des couples. La rousse lui avait donnée sa première fois, sa virginité, et il était clair qu’elle ne le regrettait absolument pas. Il avait été si attentionné avec elle. Si doux. Ils avaient pris leur temps, et l’expérience n’en avait été que meilleure. La jeune Fairchild se retrouvait à l’aimer encore plus intensément que ça pouvait être le cas avant. Et elle s’était une nouvelle fois endormie dans ses bras, en toute sérénité. Elle se sentait tellement bien. Il lui apportait tant de bonheur, qu’elle se demandait comment elle avait fait pour vivre sans lui jusque-là. Il était tout ce qui lui avait toujours manqué, et elle ne l’échangerait pour rien au monde. Et elle espérait de tout son cœur que ce bonheur entre eux ne s’estompe jamais.

Mais bon il avait bien fallu revenir à la réalité des choses. Le jour avait commencé à un peu se lever, et ils avaient tous les deux des choses à faire. Il était encore tôt, c’est vrai, mais la jolie rousse voulait justement profiter de ça pour regagner sa chambre sans avoir à croiser personne, histoire de prendre une douche, et de se changer avant le début de la journée. Même si elle serait bien restée avec la chemise de Jace sur le dos. Elle avait d’ailleurs quitté la chambre du blond seulement vêtue de cette chemise, et des sous-vêtements qu’elle portait en dessous. En fait, elle n’avait pas retrouvé son manteau, et elle se disait que ce n’était pas bien grave vu que tout le monde dormait. Sauf que c’était en oublier sa malchance, vu qu’elle avait bien faillit renversée quelqu’un à l’embranchement d’un couloir. Merci l’Ange, ce n’était pas sa mère. Mais ç’en était tout aussi malaisant. Et Clary avait presque tout de suite croisée ses bras devant elle, comme si ça allait soudainement changer quelque chose et faire apparaître un pyjama sur ses jambes. Mais bien sûr Clary. « Euh… On est le matin, monsieur. » C’était tout ce qu’elle avait trouvée à dire, en fait. En plus, elle ne connaissait même pas ce type. Mais lui il la connaissait. Forcément. Tout le monde la connaissait malheureusement. Nom de dieu, cette histoire allait certainement faire le tour de l’Institut. Génial.

De quoi augmenter son malaise en fait. En plus des paroles qui venaient de sortir de sa bouche. Et la jeune femme n’avait pas pu s’empêcher de regarder autour d’elle pour voir s’il y avait quelqu’un. Personne. Ouf. Enfin… Elle n’était quand même pas sortie d’affaire. Comment elle allait se sortir de là d’ailleurs ? Et comment elle allait répondre à ça ? Bon… la vérité lui semblait la meilleure option. « Et bien… Je… Euh… J’étais avec Jace… » Ok, là elle était carrément devenue rouge comme une pivoine. Et elle n’avait qu’une envie, s’était de se faufiler dans un trou de souris. Pourquoi elle avait décidé d’être si honnête au juste ? Ah oui. Parce qu’elle s’en fichait de ce que les gens pouvaient penser de sa relation avec Jace maintenant. « Mais ça va, il fait pas si froid… » Ben oui, forcément, grosse maline. Elle se sentait encore toute fiévreuse de la nuit qu’elle venait de passer, alors le froid, elle ne le ressentait pas tellement. Puis, est-ce que les Nephilims tombaient malade ? Elle aurait peut-être dû poser cette question avant de sortir de cette chambre aussi peu vêtue avec le maigre espoir de ne croiser personne…


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 32
♦ Messages : 38
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY + What a strange night. ♦ Lun 19 Mar - 23:44
What a strange night....Still looking for a good quoteFélix et HoratioCe n’était pas très étonnant que j’aie perdu la notion du temps. Cela m’arrivait souvent. J’avais bien une montre en plus. Malheureusement, il se pourrait que je l’aie démonter pour en récupérer quelques engrenages pour une autre inventions. Et il en était malheureusement de même avec l’horloge qui était dans ma chambre. C’était à croire qu’on ne pouvait pas décemment me laisser bien longtemps dans une pièce sans que je n’y cherche et démonte tous les appareils mécaniques ou électriques que j’y trouvais. Mais si ça peut vous rassurer, ma machine pour tenir mes différents outils et ma stèle, et pour me les tendre quand j’en ai besoin fonctionne à merveille. Pour le moment.

Je secouais la tête à la réponse de la jeune fille en face de moi. Par réflexe je regardais mon poignet, avant de me rappeler l’histoire que je viens de vous raconter un peu plus tôt. Il n’y avait apparemment pas encore assez de fenêtres dans cet institut pour que je me rende compte qu’en effet, le soleil était en train de se lever.

- Oh désolé, tu as raison, je n’ai pas vu le temps passer.

Je ne sais même pas pourquoi je me sentais dans le besoin de me justifier. Pour tenter de me rattraper j’avais essayer d’être quelqu’un de bien et de m’inquiéter un peu pour elle. Mais j’étais définitivement nul pour m’intégrer socialement. Il valait sans doute mieux que je retourne avec mes machines. Malheureusement, curieux comme j’étais, je ne pouvais pas m’en empêcher. Et je serais tout de même ennuyé de voir cette jeune fille attraper froid comme ça.

- Avec Jace ? Je ne vois le rap… Oh… Si, désolé. Je… J’espère que vous vous êtes bien amusés.. Enfin euh… Je veux dire… Désolé, je ne devrais pas dire euh…

Si la Nephilim avait tourné au rouge vif, moi aussi. C’était sans doute un des moments les plus gênant auquel j’avais eu à faire face de toute ma vie. J’avais bien envie de me donner des claques. Cependant, c’était impossible. Quoique, techniquement, si, je pouvais me donner des claques. Mais pour une question de bonne tenue en société, je n’allais pas le faire. Apparemment c’est étrange de voir un homme qui se frappe lui même. J’essayais de me rattraper en parlant d’autre chose.

- Tant mieux si tu n’as pas froid alors. Tu devrais quand même faire attention. Parfois, ce n’est pas parce qu’on a pas froid qu’on ne tombe pas malade. J’ai écrit un essai à ce propos quand j’étais à l’Académie et… Désolé, je m’égare. Tu devrais au moins boire quelque chose de chaud. J’allais justement refaire un peu de café…


C’était juste une proposition amicale hein ! Quitte à faire du café, je pouvais bien en faire pour deux. Ce serait une économie de temps pour tout le monde. Soudainement je me rendis compte que, oui, je connaissais la jeune fille. Mais l’inverse n’était sûrement pas vrai. je tendis donc une main vers mon interlocutrice et entamai :

- Horatio Whitelaw. Euh… Je veux dire, je me présente, je suis Horatio Whitelaw. Désolé de mes manières. C’est un plaisir de faire votre connaissance Mademoiselle Fairchild. J’ai lu beaucoup d’ouvrage sur une de vos ancêtre, une certaine Charlotte Fairchild. Une grande femme. Et son mari Henry Branwell, un grand inventeur trop souvent tu dans les livres d’histoires que l’on donne aux jeunes chasseurs si vous voulez mon avis.

J’étais sans doute encore parti trop loin. Et je m’excusai sans doute bien trop. Mais il fallait me comprendre. Ce Henry Branwell était mon idole. C’était ses ouvrages et ses travaux qui m’avaient inspirés. Ainsi, je m’étais aussi penché sur son parcours et avait trouvé de nombreux documents sur sa femme également.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
Admin
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara, Anakin, Félix & Tessa
♦ Runes : 46
♦ Messages : 668
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Everything and anything :
Fighter



Présentation ❄️Liens ❄️RP ❄️Téléphone



Friendship



Family



-You could have had anything else in the world... And you choose me.
-I don't want anything else in the world

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY + What a strange night. ♦ Sam 24 Mar - 22:46
What a strange night
Horatio & Clary
Elle qui pensait qu’elle était la seule avec Jace à ne pas avoir dormie de la nuit, visiblement, elle se trompait. Cet homme qui se trouvait face à elle, et qu’elle ne connaissait absolument pas, paraissait un peu perdu face au temps. En fait, Clary avait un peu de peine pour lui. Et elle avait aussi un peu envie de rire. Mais pas forcément pour se moquer ! Elle trouvait juste cet homme assez comique, et si le fait de devenir humoriste chez les Chasseurs d’Ombres était une possibilité, elle ne doutait pas que cet homme le serait devenu. Malheureusement, ce n’était pas le cas. Tout comme elle ne pouvait elle-même pas reprendre ses études d’arts. Mine de rien, c’était bien la seule chose de sa vie de Terrestre qui lui manquait encore. Surtout qu’elle n’avait pas repris le temps de se poser pour simplement dessiner. Elle devrait le faire, en fait, elle se sentirait certainement mieux après ça.

Et elle se sentirait certainement beaucoup moins mal à l’aise qu’elle ne pouvait l’être à cet instant. Comme souvent, elle avait répondu sans vraiment réfléchir, et c’était la vérité qui était sortie de sa bouche à cet instant. Une vérité assez spéciale, vu qu’elle venait d’avouer qu’elle sortait tout juste de la chambre de Jace. Dans une tenue pareille. Ce n’était pas bien difficile de faire le lien, et son interlocuteur n’avait pas tardé à la faire d’ailleurs. De quoi la rendre encore plus rouge, même s’il semblait tout aussi mal à l’aise qu’elle. « On s’est plutôt bien amusé, oui, merci. » Pourquoi elle avait dit ça ? Certainement pour essayer de détendre un peu l’atmosphère, mais elle n’était pas bien certaine que c’était une chose qui avait fonctionné, malgré son léger sourire. La jeune femme avait quand même un certain don pour se fourrer dans des situations pas possibles. Et elle avait presque envie de faire demi-tour pour retrouver Jace tout de suite, et se cacher de honte dans ses bras. Surtout qu’elle était certaine que quand elle lui raconterait ça, il ne se gênerait pas pour éclater de rire. Tout comme Simon. Ils avaient beau ne pas s’apprécier tous les deux, ils avaient quand même quelques points communs.

Clary était toujours en train de comparer les deux hommes les plus importants de sa vie dans sa tête alors que l’homme qui se trouvait devant elle avait entamer un nouveau sujet. Qui concernait le froid qu’il pouvait y avoir dans les couloirs de l’Institut. Qui étaient chauffés, mais soit. Clary n’avait pas très froid, c’est vrai, mais elle n’allait clairement pas refuser un café. Restée debout toute la nuit n’était pas clairement le mieux pour assurer le reste de la journée, alors elle n’était clairement pas contre un petit remontant. « Vous êtes professeur ? » Après tout, ça pouvait être le cas, et ça ne coûtait rien de demander. Même si cette histoire d’essai faisait un peu peur à la jeune Fairchild. Est-ce qu’elle aussi elle allait devoir rédiger quelque chose de ce genre ? Pas que rédiger un essai en soit lui faisait peur, elle avait quand même étudié dans le monde des Terrestres, mais c’était justement les connaissances qu’elle n’avait pas de ce monde qui lui faisaient un peu peur. « Vous connaissez déjà mon nom… » Pourquoi est-ce que ça l’étonnait encore ? Elle devrait sérieusement s’y habituer. Mais elle avait tout de même sourit, avant de serrer la main d’Horatio, du coup. « Enchantée, mais… je dois bien vous avouez que je ne connais pas cette Charlotte Fairchild dont vous parler, encore moins son mari. » En même temps, vu l’entente qu’elle avait avec sa mère en ce moment, Jocelyne n’allait clairement pas lui parler de leur famille. Elle n’avait jamais vraiment voulu le faire de toute manière, et c’était une chose que la jolie rousse avait abandonnée de découvrir un jour. En réalité, ça n’avait pas une très grande importance pour elle, surtout pas maintenant. Elle préférait se concentrer sur les vivants, et sur les personnes qui ne méprisaient pas ses choix. Ce qui, en somme, se résumait à Jace, Simon, Isabelle et peut-être Luke.


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 32
♦ Messages : 38
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY + What a strange night. ♦ Ven 13 Avr - 22:34
What a strange night....Still looking for a good quoteFélix et HoratioA quoi je pensais en posant cette question, sincèrement ? C’était bien là le problème je crois, si mon cerveau avaient les rouages en feu, il n’était pas du tout branché relation humaines ce soir… Ou ce matin, peu importe le moment de la journée à vrai dire. J’aimerai dire que j’étais particulièrement nul pour interagir avec les jeunes, mais ce serait se chercher des excuses. J’étais nul à interagir avec tout le monde en général. Pourtant, Clary avait le même âge, ou presque que ma nièce. Dans tous les cas elles avaient toujours moins d’écart que moi et Clary.

Ainsi tout ce que j’avais pu sortir c’était cette question débile, qui ne faisait que rendre cette situation encore plus gênante. Je ne doutais pas que la jeune Fairchild avait juste envie de s’enfuir de ce couloir et de retourner dans les bras de son petit-ami. Je crois que ça, je pouvais le comprendre. Malheureusement pour elle, elle était tombé sur le Nephilims le plus bavard et le moins réfléchis sur le plan humain, de la création. Parce que au lieu de lui souhaiter une bonne fin de journée, de m’excuser pour le dérangement et de poursuivre mon chemin, j’avais entamé la conversation et la jeune femme était sans doute trop polie pour m’envoyer paître.

- Professeur ? Oh non. Pas que l’idée me déplaise. Mais l’Enclave trouve que je dévie bien trop facilement sur des sujets dont les jeunes Nephilims n’ont pas à se préoccuper. Je ne suis qu’un Chasseur d’Ombre comme les autres.

A la différence que je passais une bonne partie de mon temps enfermé dans ma chambre à travailler sur des inventions qui finissaient par exploser une fois sur deux. C’était peut-être aussi pour ça qu’on ne voudrait pas me confier une classe.

- Mmh oui, je connais votre nom, désolé, ça doit être un peu perturbant. J’aime me tenir au courant de ce qu’il se passe dans les Instituts où j’arrive et il semblerait que vous êtes au centre de l’agitation en ce moment...

Je ne disais pas ça en mal. Ca ne m’était pas venu à l’esprit que mes paroles pourraient être vexant ou quelque chose de la sorte. J’étais juste honnête. Je disais ce que je pensais. En même temps, le sang de fée qui coulait dans mes veines avait du mal à me laisser mentir facilement. La jeune femme me serra tout de même la main en ajoutant qu’elle était enchantée de faire ma rencontre.

- C’est un plaisir partager. Oh ! Vous ne connaissez pas… Mh. Vous n’êtes pas la seule, soyez-en rassuré ! Il s’agit encore d’une partie de leur histoire dont les Nephilims évitent de trop se vanter. Mais si ça vous intéresse, je peux… Vous proposer d’aller prendre un café ou n’importe quoi et vous en parler plus en détail.

Vous ne pouvez pas savoir à quel point j’étais content à l’idée de pouvoir partager mes connaissances avec quelqu’un. J’étais tellement enthousiaste que ça pourrait même faire peur. D’ailleurs, je réalisais ça soudainement et redescendit un peu sur terre.

- Oh… mais vous avez sans doute autre chose à faire de votre soi… Journée… Je… Désolé, je m’emporte encore…

Comme d’habitude, vous me direz. Il suffisait vraiment de peu pour que je sois lancé. Je plaignait vraiment mon entourage. Ca ne devait pas être facile tous les jours de me supporter.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
Admin
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara, Anakin, Félix & Tessa
♦ Runes : 46
♦ Messages : 668
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Everything and anything :
Fighter



Présentation ❄️Liens ❄️RP ❄️Téléphone



Friendship



Family



-You could have had anything else in the world... And you choose me.
-I don't want anything else in the world

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY + What a strange night. ♦ Lun 16 Avr - 13:26
What a strange night
Horatio & Clary
Cette situation avait été dans un premier temps incroyablement gênante, et pourtant, la jolie rousse avait l’impression que cet homme était vraiment quelqu’un d’intéressant. Au moins, il essayait d’avoir un minimum de conversation avec elle, ce qui n’était clairement pas le cas de tout le monde ici. Et même s’il était assez maladroit dans ses propos, tout comme elle, on va pas se mentir, c’était un geste qu’elle appréciait plutôt bien. On pouvait clairement dire qu’elle avait perdue l’habitude qu’on agisse normalement à son égard. Soit les gens l’évitaient, soit ils la dévisageaient, et tout ça, à cause de son père. Seuls Alec, Isabelle et Jace n’agissaient pas comme ça à son égard. Et puis au vu de la situation, comment elle était actuellement habillée, et les cernes qu’elle avait sous les yeux… Ça n’aidait pas vraiment non plus à rendre la chose un peu plus normale. Il suffisait de lui jeter un seul coup d’œil pour deviner qu’elle n’avait clairement pas dormit de la nuit, et qu’elle n’était pas non plus sortie pour faire une patrouille. Surtout qu’en ce moment il n’y avait même plus de patrouille, et que l’Enclave ne lui faisait pas encore assez confiance pour ça. Elle se demandait d’ailleurs quand ça changerait tout ça.

Mais bon, en attendant, elle était dans ce couloir, à discuter avec cet homme, et étrangement, elle ne faisait pas forcément tout son possible pour s’enfuir. C’était sans aucun doute sa curiosité qui guidait ses paroles, au vu des questions qu’elle posait. Et puis oui, avoir une conversation correcte avec quelqu’un, ça lui avait tellement manquée qu’elle ne pouvait pas ne pas en profiter. Comme toute personne normale, en réalité. Même si le fait d’être un Nephilim était déjà anormal en soit si on partait d’une base Terrestre. Mais ça, c’était encore un autre débat. « C’était le style de professeur que je préférais quand j’étais au lycée. » Des souvenirs qui ne pouvaient que la faire sourire d’ailleurs. A l’époque où tout était beaucoup plus simple, et où Clary se levait le matin pour partir en cours avec Simon, et affronter les maths. Qu’est-ce qu’elle détestait les maths ! C’est une chose qui ne changerait clairement pas, quoiqu’elle y fasse. Heureusement, ça ne lui était pas utile à l’heure actuelle, vu que ce n’était clairement pas une équation qui allait lui permettre de tuer un démon. Sinon elle serait bien dans la merde, il faut le dire.

En soit, elle n’avait pas forcément besoin de ça pour se retrouver dans la merde, quand on regardait bien. L’existence de son père suffisait amplement pour ça. Et bien sûr, tout le monde savait qui elle était à cause de ça. Même cet inconnu qui avait l’air gentil lui rappelait qu’elle avait un monstre qui lui servait de père. Elle aurait clairement dû resté avec Jace dans sa chambre au lieu d’essayer de jouer les raisonnables. « Clairement au centre de l’agitation, oui… » On ne pouvait clairement pas mieux dire, en réalité. C’était un fait qu’elle ne pouvait pas effacer ou ignorer, aussi déplaisante la chose soit-elle, malheureusement. Son père était ce qu’il était, les gens l’associait à elle, sans même s’en rendre compte. Et elle devait prouver constamment qu’elle n’était pas comme lui. Avec cette impression que ça ne s’arrêterait jamais. « Non non, ne vous en faites pas. Je veux bien aller boire un café avec vous, et en apprendre un peu plus sur ce côté de ma famille. » C’était pas comme si sa mère allait lui en parler, encore moins en ce moment, alors qu’elles étaient en froid. Un froid complètement glacier même, quand on regardait bien. Surtout qu’elles étaient toutes les deux extrêmement têtue, et que Clary ne comptait pas sortir de sa position. Si sa mère n’acceptait pas Jace, elle allait la perdre. Et la rousse ne changerait pas d’avis là-dessus. Elle ne comptait pas laisser encore des obstacles se mettre entre eux alors qu’ils pouvaient être heureux. C’était certes égoïste, mais la rousse avait pensée à sa mère pendant des mois pour la sauver. Il était un peu temps maintenant de penser à elle.


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 32
♦ Messages : 38
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY + What a strange night. ♦ Dim 20 Mai - 19:11
What a strange night....Still looking for a good quoteFélix et HoratioJ’avais bon songé à devenir professeur. Techniquement, j’avais les qualifications pour. Il ne me manquait que l’autorisation de l’Enclave et de l'académie des Chasseurs d’Ombres, évidemment. Mais les Nephilims n’avaient un système scolaire similaire à celui des terrestres. En même temps, nous n’avions pas autant d’écoles non plus. Et c’était l’académie qui choisissait ses professeurs et non le contraire. Eventuellement, un Chasseur d’Ombre pouvait se faire recommander. Cependant, cette procédure demandait d’avoir quelques relation déjà bien placées à l’Académie ou à l’Enclave. Donc au final, ça revenait exactement au même. Et éliminait toute mes chances, vu ma réputation. Mais j’estimais ne pas m’en sortir si mal, puis peut-être que je finirai professeur, un jour. Seul l’avenir nous le dira.

Je n’en étais pas moins flatté par les propos de mon interlocutrice. J’imagine que c’était facile pour elle de dire ça, elle me connaissait à peine. Mais d’un autre côté, je n’étais pas sûr d’avoir connu assez de professeur Terrestre pour confirmer que c’était bien un compliment. Bref, est-ce que c’était une heure pour se prendre la tête ? Il n’empêche que l’idée de se renseigner et s’intéresser aux études Terrestre était tentante. Je notais l’idée dans un coin de mon esprit déjà bien encombré.

- Et exactement le genre de professeur que l’Enclave déteste.

Je lâchais un soupire et un sourire un peu triste. A parler ainsi, on pourrait presque croire que les Nephilims vivent sous une dictature. C’est vrai que notre vie est très réglementé mais je dirais que c’est plus un soucis de… Culture. Diriger un peuple de guerrier, ce n’est pas toujours évident. Croyez-moi, j’y avais songé et je n’avais pas trouvé de système qui marcherait mieux que celui établit par l’Enclave pour le moment. Bien qu’ils devraient peut-être se détendre et être plus compréhensifs sur certains aspects.

Je fis une petite moue à la réponse de mon interlocutrice. Sans le vouloir j’avais apparemment touché une corde sensible. Ce n’était vraiment pas mon but. Pourtant j’essayais d’être sympathique avec les gens que je rencontrais. Je savais que j’avais cette tendance à être trop direct des fois. Et il me semblait que je m’en sortais bien. Mais apparemment non. Heureusement, je réussi à m’en sortir en changeant de sujet. Je ne sais pas si j’avais réussi à passionner mon interlocutrice, mais elle accepta de poursuivre cette conversation autour d’un café. Je lui souris et lui fit signe de me suivre.

J’allais pouvoir remplir mon thermos et recharger mes batteries. Une rune d’endurance pourrait suffire à me tenir éveillé. Cependant, si je pouvais éviter d’utiliser trop de runes, je n’en vivais pas plus mal. Vu que j’avais un peu de sang de démon dans les veines, tracer des runes me coûtait plus qu’aux autres Nephilims. Puis je crois que j’étais devenu un peu accro au café aussi.

- La fameuse Charlotte Fairchild que je vous évoquait est née en 1855. C’était une des meilleurs chasseurs d’ombre de son époque. Il faut dire que ses parents, déçus de ne pas avoir eu un garçon, ont été intransigeant avec elle. Et aussi parce qu’ils voulaient qu’elle reprenne la tête de l’Institut de Londres après eux. Ce qui, à vrai dire était un peu perdu d’avance. A cette époque, il était encore inconcevable de laisser trop de pouvoir aux femmes.

Chose totalement bête, convenons-en. Mais c’était une autre époque, d’autres règles, celle de l’ère Victorienne ne l'occurrence. Par l’Ange, je venais de commencer comme si je faisais un cours justement. La pauvre jeune Fairchild allait rapidement regretter d’avoir accepter ce café. Nous n’étions même pas encore arrivé aux cuisines.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: CLARY + What a strange night. ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
CLARY + What a strange night.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Institut-
Sauter vers: