The bad night - Calixte A. O'Cahan


Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
The bad night - Calixte A. O'Cahan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sydney Earp
avatar
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 02/01/1994
♦ Autres comptes : Max Lightwood
♦ Runes : 371
♦ Messages : 138
♦ Date d'inscription : 20/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: The bad night - Calixte A. O'Cahan ♦ Dim 30 Juil - 15:33
The bad night
La vie est quelque chose de tellement fragile. Pour un être un terrestre, il y a tellement de manière différente pour mourrir. Que lorsque je suis devenue un vampire, je n’avais plus à me soucier. J‘étais devenue à mon tour un dangereux prédateur contre ceux-ci, sans qu’ils n’aient véritablement conscience de notre existence. Pour eux, nous sommes qu’on mythe, une fiction ou un rêve vu à la télévision. Lors de ma transformation il y a deux cents ans, je ne savais même pas que cela pouvait exister et pourtant j’en étais maintenant un.

Devenir un vampire n’était pas aussi facile qu’on pourrait le penser. Il faillait apprendre à contrôler sa force, sa vitesse et encore plus difficile, sa soif. Cette faim qui nous tiraille et nous tiraille encore jusqu’à temps qu’on lui donne ce qu’elle veut, du sang. Mes premiers repas avaient laissé plusieurs mort avant que j’arrive à ne plus tuer les gens, mais cela me prit des années avant de contrôler mes pulsions meurtrières. Je me suis nourrie pendant des années sur les terrestres, les tuant et ensuite arriver à ne plus les tuer m’avais prit toute ma force la première fois. Quand j’avais commencer à ravoir une conscience sur le bien et le mal. Lorsque je commençai à ne plus tuer les gens, je commençai aussi à m’entrainer plus rigoureusement sur mon pouvoir d’hypnose. Ainsi, je pouvais les mordre et leur faire oublier leur expérience et du fait qu’il m’avait rencontrer. J’ai fonctionné ainsi pendant des années jusqu’à ce que je rencontre Raphael Santiago. Cet homme, ce jeune vampire à l’époque, dont je suis tombée amoureuse. Notre relation dura quelques années, mais il n’aimait pas que je me nourrisse sur les gens et c’est à cause de ça que nous nous séparions. Malgré tout, nous sommes rester bon ami et ce n’est que régulièrement que je me suis mis à prendre les poches de sang. Étant donné que je me suis nourri sur les gens pendant des années, il m’arrive parfois de faire des crises, lorsque je subi de forte émotion et que mon corps me réclame le cou d’un terrestre. Malheureusement, ce soir, mon corps avait décidé qu’il était temps.    

Il faisait nuit depuis déjà un moment et je venais de terminer un concert dans un bar à Manhattan. Je marchai tranquillement dans les rues lorsque j’entendis un grognement provenant d’une ruelle. En faite, il n’y avait pas seulement un grognement, mais plusieurs. Arrêtant devant celle-ci, je regardai pour y apercevoir des loups-garou, il y en avait au moins trois. Il y avait un vampire au milieu de la meute de loups qui lui tournait autour. Soupirant, je m’avançai dans la ruelle. Plus je m’avançais, plus je pouvais sentir une odeur de sang, une odeur plus que alléchante. Les loups-garou se tournèrent vers moi en m’entendant approcher, je les défiais du regard, les obligeant à laisser le jeune vampire qui s’échappa de leur vigilance.

-Trois contre un ce n’est pas très équitable. Dis-je en souriant malicieusement. D’ordinaire, je n’étais pas du genre à me battre, mais ce soir, j’avais envie de me défouler un peu. L’un des loups grogna avant de foncer sur moi. Je l’esquivai tout en le poussant contre le mur. Le deuxième fonça à son tour sur moi que j’esquivai en lui assignant un coup de poing sur sa gueule de loup ce qui le fit tomber au sol à coter de moi. Le troisième grognant de rage me fonça dessus à son tour, alors que je pensais l’esquiver, le premier que j’avais poussé se relava et me griffa l’épaule. Hurlant de douleur, je me repris avant de donner un vilain coup de pieds pour lui faire voir des étoiles. Le troisième revient ensuite à la charge tout en me poussant au sol. J’étais maintenant en dessous de lui prise au piège. Alors que j’essayais de le contenir, celui-ci réussi à me mordre le bras avec lequel j’essayais de me défendre. Cherchant autour de moi, je trouvai un bâton de métal que j’attrapa et le frappa de toute mes forces. Assommé celui-ci tomba à coter moi. Je me relevai de peine et misère, blessée et en sang. J’avais besoin de me nourrir, j’avais besoin de sang. Mon corps réclamait plus que des poches de sang, j’avais besoin de sang humain.

Je voyais rouge, je sentais le sang autour de moi. J’étais devenue dans un autre état de conscience, ce n’était plus moi qui avait le contrôle, mais mon corps qui réclamait du sang.  Sortant de la ruelle, je remarquai un jeune homme l’autre côté de la rue avec ma super vitesse j’arrivai rapidement à lui pour me jeter sur lui afin le mordre. Mes crocs dans sa cher, ce goût délectable du sang couler dans ma gorge. Mon corps en réclama plus, accrocher à l’homme, je commençai à sentir la douleur et mes blessures de combat disparaitre. C’est en reprenant tranquillement le contrôle de mon corps que je me surpris au cou du jeune homme. Je me détachai rapidement de lui voyant ce que j’étais en train de faire. Je ne voulais pas le tuer, qu’est-ce que j’étais en train de faire.  Je me levai en panique, qu’avais-je fais.      
           

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
 
The bad night - Calixte A. O'Cahan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» Un pied dans le pays [Calixte]
» Perfect night ♪
» "Blessure de guerre" (pv Calixte Telenna)
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan-
Sauter vers: