try to do what lovers do × feat Anakin

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
N'oubliez pas l'INTRIGUE ! C'est une réunion de crise au DuMort
à cause d'une drogue donnant la Seconde Vue aux Terrestres

Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
try to do what lovers do × feat Anakin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Breanna Montgomery
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Willow C. Saunders
♦ Runes : 301
♦ Messages : 90
♦ Date d'inscription : 01/07/2017
♦ Everything and anything :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: try to do what lovers do × feat Anakin ♦ Lun 16 Oct - 4:13
Try to do what lovers do
Breanna & Anakin
« Are we too grown for games?
Are we too grown to play around?
Young enough to chase
But old enough to know better
Are we too grown for changin'?
Are we too grown to mess around? »
Maroon 5 (feat. SZA) (What lovers do)



C’était bien la première fois que je ne suivais pas un plan jusqu’au bout. Pourquoi n’avais-je simplement continué le flirt, le faisant poiroter un peu et presque supplier ? Ce n’était pas mon genre que de tomber dans les mailles qu’on me tendait, du moins, pas depuis cette nouvelle vie. C’est plutôt moi qui m’amusais à jeter des pièges et voir si ma future victime se ferait prendre. Sauf qu’en parlant avec lui, je retombais dans mes vieilles habitudes, celles qui me valurent les canines, en plus de ma soif de sang. Je l’écoutais attentivement, je répondais avec humour … tout de mon ancienne personnalité, quand je traînais aux bars, aux clubs, ou aux soirées un peu trop animées. Toutefois, en devenant vampire, je pouvais profiter d’une certaine insouciance car déjà, bah il ne pouvait pas me transformer en quoi que ce soit d’autre. Puis je me retrouvais avec un certain avantage, en supportant très bien l’alcool. Si son plan était qu’on continue de boire, une fois dans son appartement, eh bien, qu’il en apporte, des bouteilles. Il serait certainement surpris de ma grande tolérance. Ça en ferait un sujet de discussion très intéressant.

Je me répète toujours que les hommes sont tous les mêmes. En vérité, ce que j’insinue par-là, c’est qu’ils s’y prennent toujours de la même manière, usant de chaque petite phrase pour laisser explicitement savoir leurs vraies intentions. Je n’avais pas besoin de ce genre d’interventions; toute personne de sexe masculin, et parfois même de sexe féminin, s’approchais de moi avec des idées spécifiques en tête. Pas que je m’en plaigne, bien sûr. Sauf qu’Anakin dégageait une énergie bien différente, une certaine prestance et classe que je ne voyais que trop rarement. « Qui sait, vous pourriez me servir de guide personnel et me conseiller sur quel pays visiter en premier. » Ce serait bien plus que délectable de voyager en si bonne compagnie, à travers le monde. Je m’imaginais déjà visiter certains endroits très touristiques, mais au combien magiques. Merde. Pourquoi l’avait-on transformé dès ses premières semaines à New-York ? Ce satané vampire n’aurait pas pu attendre que j’aille au moins sortie quelques fois du pays ?

De ma propre volonté, je le suivis donc. Sans rouspéter, sans même songer deux minutes à ce qui pourrait bien se produire, le lendemain matin, alors que je serais sûrement coincée chez lui. Sa réplique me fit sourire. Effectivement, la vie était une jungle, New York était vraiment le parfait exemple de cela. La variété culturelle de chaque individu, cet aspect très éclectique au niveau des façades des maisons, les lumières vibrantes, le brouhaha continuel… La Grande Pomme n’avait peut-être pas d’animaux sauvages, mais la vie y était tout aussi indomptée. De toute manière, n’étais-je pas l’un de ses fauves ? Je n’étais pas poilue, certes, mais je me nourrissais du sang de mes victimes. Peu importe, ce genre de pensées prirent la fuite dès que l’on passa l’entrée du Pandémonium. Combien de temps avant que l’on soit arrivé à son appartement ? Aucune idée. De toute manière, je ne saurais vous dire exactement ce par où on est passé, j’étais bien trop absorbée par sa présence, à ressentir son énergie, alors que nos deux corps étaient collés. Tout ce que je sais, c’est qu’une fois sur les lieux, je pus admirer tout une vue de Times Square. Heureusement que la nuit était jeune, sinon, je me voyais mal m’éclipser d’ici, surtout en si bonne compagnie et devant un tel spectacle. Les yeux presque rivés à la fenêtre, je ne pus m’empêcher de montrer mon grand enthousiasme. « Mais c’est réellement de toute beauté ! Voilà d’où vient l’expression de la ville qui ne dort jamais. Qui donc pourrait fermer les yeux avec tant de lumière ? » Faisait-elle preuve de calme en ce moment ? Certainement. En temps normal, elle se serait déjà jetée sur sa victime. Cependant, cette fois, elle voulait profiter de chaque petit instant.
 
Made by Neon Demon & gif by Lookysquares Tumblr


Made her feel worthless
but she changed
you created a monster, and then she become one
Revenir en haut Aller en bas
Anakin S. Redfield
avatar
♦ Age : 25
♦ Date de naissance : 05/07/1992
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara, Clary, Tessa & Félix
♦ Runes : 140
♦ Messages : 83
♦ Date d'inscription : 27/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: try to do what lovers do × feat Anakin ♦ Mer 18 Oct - 21:30
Try to do what lovers do
Breanna & Anakin

Anakin avait l’impression de retrouver peu à peu les ficelles de son ancienne vie. Ça faisait bien longtemps qu’il n’était pas sorti le soir pour s’amuser un peu, en fait, depuis qu’il était devenu un loup, il n’osait pas trop. Et puis, il n’avait pas vraiment le temps, ni l’énergie, avec son nouveau boulot. Mais bon, il avait passé le stade de la transformation spontanée suite à un léger énervement, donc, en théorie, ce n’était pas risqué de sortir un soir. Sauf si un gros con essayait de le provoquer, mais en général, ça n’arrivait jamais. Pas dans le genre d’endroit qu’il fréquentait. Et puis, il n’avait pas été complètement idiot non plus. Certes, il était sorti, seul, pour la première fois en tant que loup, mais il n’était pas allé n’importe où non plus. Il s’était rendu au Pandémonium, cette boite qu’il savait diriger par un sorcier très puissant, et fréquenté autant par les Créatures Obscures que par les Terrestres. Personne ne tenterait rien ici, pas même le plus grincheux des vampires. Du moins, c’était ce qu’il avait espéré, et il avait eu raison, vu qu’il repartait avec, à son bras, une magnifique demoiselle. Chose qui avait été son but à partir du moment où il avait quitté l’appartement. Prendre du bon temps, ça lui avait manqué.

Mais il ne l’avait pas ramené chez lui. Sérieusement, il n’était vraiment pas idiot à ce point, et il avait des contacts. Il savait à qui demander pour emprunter un appartement l’espace d’une nuit. Ce n’était pas parce qu’il ne travaillait plus dans le monde de la drogue qu’il n’y avait plus son influence. Des gens lui devaient des services, et ses services… Ben il comptait bien s’en servir tant qu’il le pouvait encore. Et il espérait que ça durerait un bon moment, ce qui était certainement le cas, en fait. Comme quoi, la réputation, ça servait toujours, même quand on passait de simple Terrestre à loup. « En général, quand on habite dans ce genre d’immeuble, on ne se rend pas vraiment compte de la beauté de la vue. » Et c’était tout à fait vrai. Anakin assumait complètement d’être indifférent à ce genre de choses. Il avait toujours été entouré par la beauté architecturale, par les grandes choses, l’extravagance, alors pour lui… Ouais, c’était rien du tout, cette vue. Vraiment rien, juste un quotidien. Et il n’avait pas changé de pensée, même en dormant dans un petit appartement de merde parce qu’il ne pouvait pas se payer autre chose. Il avait ça dans le sang, la richesse, l’arrogance qui allait avec. On ne pouvait pas le changer de ce côté-là, peu importe à quel point il pouvait galérer, il resterait toujours lui-même. Ce qui pouvait être un problème en soit, mais en fait, ça lui permettait de survivre.

Le brun s’était rapproché de la rousse qui était toujours en train de regarder par le fenêtre. Il avait posé ses mains sur ses épaules, avant de saisir le bord de la veste de la jeune femme. « Puis-je ? » Après tout, le lieu était chauffé, ce n’était vraiment pas la peine de garder une veste. Même quand personne ne vivait dedans pendant des semaines, ce genre d’endroit était toujours gardé à une bonne température. De l’argent jeté par les fenêtres pour le confort de ses habitants. Bienvenue dans la haute société new-yorkaise. « Un autre verre peut-être ? » Après tout, Anakin n’était pas une brute. Même s’il avait bien envie de passer aux choses sérieuses directement, il avait reçu une certaine éducation. Et même s’il n’avait jamais grandement apprécié ses parents, il gardait quand même certaines valeurs. De toute façon, la plupart de son éducation avait été fait par sa gouvernante, alors… Il ne leur devait pratiquement rien, mis à part du fric.
made by black arrow


Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Breanna Montgomery
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Willow C. Saunders
♦ Runes : 301
♦ Messages : 90
♦ Date d'inscription : 01/07/2017
♦ Everything and anything :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: try to do what lovers do × feat Anakin ♦ Dim 5 Nov - 4:51
Try to do what lovers do
Breanna & Anakin
« Are we too grown for games?
Are we too grown to play around?
Young enough to chase
But old enough to know better
Are we too grown for changin'?
Are we too grown to mess around? »
Maroon 5 (feat. SZA) (What lovers do)



Les clubs, les bars, les endroits où les jeunes traînent en temps normal sont bien plus grands, bien plus bruyants ici, à New York, que ceux des petites villes, des villages mêmes. Je trouvais autant d’avantages que de désavantages à ça, mais maintenant, en tant que vampire, je voulais surtout me pointer à un lieu peuplé, question qu’on ne remarque pas l’absence d’un quelconque humain, en cours de soirée. Sauf que je sortis de ma routine habituelle, chose assez rare, en choisissant le Pandémonium comme terrain de chasse. Je savais parfaitement que l’endroit était autant fréquenté par les mortels que par d’autres créatures. Me retrouver en tête à tête avec quelqu’un d’autre qu’un vampire ne passerait certainement pas inaperçu. Comment faire pour me nourrir ce soir ? Eh bien, en fait, je ne savais pas si ce serait le cas, car me voilà partie à Manhattan, aux bras d’Anakin, prêt à m’amuser un peu plus qu’à l’habitude. Ce jeune homme, aussi beau parleur et peut-être même vantard qu’il soit, avait su m’attirer à un tel point que maintenant, je ne m’imaginais pas quitter précipitamment, peu importe ce qui arriverait.

Une fois dans l’appartement, je me rendis bien vite compte que j’avais à faire à quelqu’un de ce que j’appelais très communément la ‘haute société’. J’eus un très désagréable flashback qui me transporta à mes débuts d’adolescence, au temps où il y avait une étiquette à suivre lorsqu’on se trouvait à table, où ma mère me forçait à toujours m’habiller de façon élégante, où la maison familiale n’était qu’un nid d’argent. Bien que je déteste encore penser à toutes ces conneries que je dus apprendre, question de faire honneur aux Montgomery, il faut que j’admette l’utilité de ces enseignements. Tenez, par exemple maintenant, en présence d’Anakin. Bien des femmes sans aucune vraie grâce ni civilité se jetteraient dessus dès la porte fermée. Pas moi. Je n’étais pas de ce genre, ou plutôt, ne l’était plus. À chasser plus d’un homme pour leur sang et non pour le reste, on apprend bien vite à flirter, à jouer le jeu et à attendre patiemment que sa victime vienne d’elle-même. « Je crois que c’est la même chose pour les gens habitant dans des pays aux milles merveilles mais qui ne les voient pas nécessairement. C’est d’une tristesse. » Je fis la moue, non sans quitter du regard le paysage qui s’offrait à moi. Le proverbe le dit si bien, ‘le gazon est toujours plus vert chez le voisin’. Pourquoi ne s’émerveillait-on pas de la beauté juste devant nos yeux ? Peut-être fallait-il la quitter, juste pour retrouver sa juste valeur. En tout cas, malgré les langues bien fourchues, je ne détestais aucunement vivre au Queens, bien au contraire. Cependant, si j’avais la chance de pouvoir marcher la nuit dans un endroit si beau, je n’y repenserais pas deux fois.

Perdue dans mes pensées, je fus très surprise de voir Anakin soudainement si près de moi, sentant ses mains sur mes épaules. Retirer ma veste ? Mais bien sûr ! Comment avais-je fait pour oublier ça ? L’aidant, puisqu’il saisissait déjà le rebord de ma veste, je l’enlevais rapidement, le remerciant tout en souriant. Pas que je ressente parfaitement les changements de température, mais il faut dire que le lieu semblait chauffé. Du moins, il faisait moins froid qu’à l’extérieur. « Mais bien sûr. La nuit est encore jeune, après tout. » Il y avait encore tant de choses à faire, tant de jeux, tant de folies. Ils étaient seuls, ce qui voulait donc dire qu’ils pouvaient bien s’adonner à ce qui leur plairait. Toujours en prenant compte du fait qu’elle devrait s’éclipser rapidement, et ce, avant les premiers rayons du soleil. Car je doute que ces fenêtres soient faites en conséquences pour les vampires, rien qu’à en voir la quantité dans l’appartement.  
 
Made by Neon Demon & gif by Lookysquares Tumblr


Made her feel worthless
but she changed
you created a monster, and then she become one
Revenir en haut Aller en bas
Anakin S. Redfield
avatar
♦ Age : 25
♦ Date de naissance : 05/07/1992
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara, Clary, Tessa & Félix
♦ Runes : 140
♦ Messages : 83
♦ Date d'inscription : 27/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: try to do what lovers do × feat Anakin ♦ Mer 8 Nov - 14:03
Try to do what lovers do
Breanna & Anakin

La richesse était une chose qu’Anakin avait toujours connue, et il ne savait pas vraiment si c’était une bonne chose ou non. Mais il n’allait pas non plus s’en plaindre, nettement pas. Après tout, même si quand il était jeune, ses parents n’étaient pas très présents à la maison, il avait quand même toujours eu ce qu’il voulait, sans même avoir à le demander, la plupart du temps. Et c’était certainement pour cette raison qu’il était devenu quelqu’un d’aussi arrogant, d’aussi confiant, d’aussi… Hautain, en fait. Oui, c’était bien le mot, hautain. Anakin était un sacré con, c’était un fait, mais est-ce que c’était de sa faute ? Ça, personne ne pouvait en être certain. Trop de facteurs étaient mis en compte. Et puis, devenir un loup-garou ne l’avait pas tellement aidé, bien au contraire. Ça l’avait même séparé de la seule personne qui l’aidait à garder les pieds sur terre. Sa petite sœur, qui devait maintenant se débrouiller toute seule dans cette ville de dingue. Enfin, si elle s’y trouvait encore. Mais le brun savait que c’était mieux pour elle qu’il se tienne éloigner. Du moins pour l’instant. S’il y avait bien une chose qu’il ne voulait pas, c’était la mettre en danger. Et ce danger, ça pouvait être lui, encore plus maintenant que quand il était un Terrestre, même si à l’époque, il ne faisait pas des choses bien légales. Au moins il savait comment assurer sa sécurité. Maintenant, il ne savait pas tellement comment s’y prendre.

Mais s’il pensait à ça tout le temps, il allait bien finir par devenir dingue, et c’était bien pour cette raison qu’il était sorti ce soir. Pour se trouver une distraction, pour se changer les idées, s’occuper l’esprit. Il ne se doutait tout de même pas que c’était une chose qui fonctionnerait aussi facilement, mais bon, il n’allait pas s’en plaindre. Bien au contraire, d’ailleurs. Se trouver en bonne compagnie ce soir, c’était bien ce dont il avait besoin dans l’immédiat. Et à partir du moment où ses pieds avaient franchi le seuil de l’appartement, il en oubliait déjà ses problèmes de conscience. « Tu viens d’ici, toi ? » Autant faire la conversation, et essayer d’apprendre à se connaître un peu. Même s’il y avait très peu de chance pour qu’ils se recroisent un jour, mais bon. Anakin n’était pas du genre à jouer la carte du salaud sur la totalité de ses journées. Du moins, ça dépendait de son humeur. Et pour l’instant, elle n’était pas mauvaise, alors il pouvait bien être un peu… Gentil. Ou tout du moins gentleman déjà, pour la forme. Même si son éducation y faisait beaucoup aussi. Il avait beau dire qu’il essayait au maximum de se démarquer de ses parents, il y avait quand même quelques petites choses qui étaient restées.

Tout comme le fait d’aider la jolie rousse à retirer sa veste. Et lui proposer un autre verre au lieu de carrément lui sauter dessus pour passer au final de la soirée. Après tout, ils n’étaient pas des sauvages. Et puis, ils avaient tout le temps, surtout qu’il était encore tôt. La soirée ne faisait que commencer, surtout pour des gens comme eux. Et Anakin s’était rendu dans la cuisine pour ouvrir une bouteille de vin, avant de rapporter deux verres avec lui, et de servir le breuvage. « Par contre, je suis désolé, mais je ne m’y connais pas en vin. Donc pas de description de ce breuvage de ma part. » Ça, c’était plutôt le style de son père, qui adorait toujours décrire le goût du vin avec des mots apparents à du chinois pour le brun. Pour lui, c’était juste une boisson alcoolisée, qui pouvait coûter une fortune, et qui avait bon goût, tout simplement. Pas la peine d’aller chercher bien loin, trinquer et avaler la première gorgée était absolument suffisant à ses yeux. Et c’est d’ailleurs ce qu’il se contenta de faire.
made by black arrow


Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Breanna Montgomery
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Willow C. Saunders
♦ Runes : 301
♦ Messages : 90
♦ Date d'inscription : 01/07/2017
♦ Everything and anything :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: try to do what lovers do × feat Anakin ♦ Sam 9 Déc - 6:05
Try to do what lovers do
Breanna & Anakin
« Are we too grown for games?
Are we too grown to play around?
Young enough to chase
But old enough to know better
Are we too grown for changin'?
Are we too grown to mess around? »
Maroon 5 (feat. SZA) (What lovers do)



Vivre dans la richesse, ce n’est pas nécessairement toujours positif, malgré les regards méprisants de ceux et celles ne connaissant ce mode de vie. Oui, avec un pouvoir d’achat, c’est formidable quand on pense à assouvir nos envies immédiates. Oui, cela nous permet de ne pas se soucier de la fin du mois, de l’argent qu’il nous reste pour payer les factures restantes. Mais ce n’est pas tout rose. Avec mes parents aux commandes, cela devenait un fardeau, un couteau à double-tranchant. Garder les apparences d’une famille unie, montrer que nous n’avions pas de problèmes, que le capital des Montgomery réussissait à surpasser n’importe quelle embûche. À force d’entendre ces mots, on en devient presque hypnotisé. Comment cacher la honte que mon comportement de pimbêche, à une certaine époque de ma vie d’humaine ? Traîner avec des enfants étant eux aussi aux prises avec des familles riches, cela ne faisait que renforcer les stéréotypes, l’écart entre nous et les autres. Pourquoi, quant, à la fin, on finit tous par mourir. M’enfin, ce fut le cas, à une certaine époque. Maintenant, même la mort, je ne pouvais l’utiliser comme excuse. Si j’avais vraiment voulu être différente des autres, à une certaine période de ma vie, eh bien, mon vœu s’était exaucé. Sauf que j’aurais préféré finir mes jours dans une maison pour personnes âgées, vieillir comme tout le monde. Pas que les rides m’aillent bien, mais c’était un processus que l’on subissait tous.

Oui, une partie de moi, de la Breanna qui voulait se rebeller contre sa mère, qui avait pris le temps de réfléchir à sa vie quand elle se retrouva dans cet institut psychiatrique. Repartir à zéro. Ce furent les trois mots qui me poussèrent à changer de cap, à prendre la direction de New-York. Ironique, n’est-ce pas ? Et voilà qu’Anakin me demandait d’où je venais. Pas du coin, en tout cas. Et probablement pas d’une famille avec tant de ressources que la sienne. « Non, pas du tout. Je suis du Vermont. Woodstock, pour être précise. Une petite ville, tout le monde se connait. C’est le genre d’endroit où le moindre petit commérage peut se répandre rapidement. Ma famille contrôle la production de sirop d’érable de toute la région. » Pas besoin de plus de détails. Je n’étais pas du genre à aimer partager trop d’informations sur ma vie privée. Et puis bon, je préférais ne pas trop penser à ça. Le passé, …. Mon passé … c’est à oublier, à jeter aux ordures. J’avais la chance de recommencer, de me bâtir un meilleur avenir. Autant en profiter. « Et toi, comment vouloir rester à New York quand on peut voyager si allègrement ? Je donnerais tout pour voir le monde, pour visiter des lieux enchanteurs. Pas que les grandes métropoles me déplaisent, mais parfois, je rêve de paysages différents. » En sachant qu’il est PDG d’une entreprise, je me doute du nombre de voyages qu’il doit faire. Pourquoi étais-je donc devenue une vampire ? Aussi misérable qu’aurait été le boulot, au moins, je pourrais sortir quand bon me semblait. Là, je devais m’en tenir à la tombée de la nuit.

Heureusement, la conversation ne s’en tint pas là. Le galant homme qu’il semblait être, il m’aida à retirer ma veste avant de s’éclipser pour aller chercher de quoi boire. Aurais-je pensé à le mordre, rien qu’en entendant ces mots ? En temps normal, oui. Mais c’était bien la première fois que je suivais mes proies jusque chez elles. Et puis étrangement, mon but primaire avait complètement changé. Ce soir, je ne voulais faire comme à l’habitude. Pour une nuit, même une seule, je voulais garder ne serait-ce qu’un peu d’apparence normale. Je ne laisserais pas ma nature de suceur de sang prendre le dessus. « Ça tombe bien, moi non plus, je n’y connais pas grand-chose. Tant que ça goûte bon. » Et, sur ce, ils trinquèrent avant de prendre une première gorgée. « C’est délicieux! » Avec cette boisson, l’avantage était son apparence. Je semblais presque être en train de boire du sang, et ce, sans attaquer qui que ce soit. Bon, à vrai dire, cela n’avait pas la même sustentation. Mais qu’importe. Telle une manie de laquelle on ne peut se défaire, je ne pus m’empêcher d’essuyer le coin droit de mes lèvres avec le bout de l’index. « Désolé, c’est tellement malpropre de ma part. » C’est bien ce que les humains faisaient, de s’excuser pour tout et rien. Au moins, en agissant de la sorte, je continuais mon acte sans qu’il ne s’aperçoive de la vérité.
 
Made by Neon Demon & gif by Lookysquares Tumblr


Made her feel worthless
but she changed
you created a monster, and then she become one
Revenir en haut Aller en bas
Anakin S. Redfield
avatar
♦ Age : 25
♦ Date de naissance : 05/07/1992
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara, Clary, Tessa & Félix
♦ Runes : 140
♦ Messages : 83
♦ Date d'inscription : 27/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: try to do what lovers do × feat Anakin ♦ Dim 10 Déc - 16:53
Try to do what lovers do
Breanna & Anakin

Voyager n’avait jamais tenté Anakin. Et pourtant, il en avait toujours eu les moyens. Enfin, sauf maintenant, mais ça, la rousse n’était pas obligée de le savoir. Bien sûr, il était déjà parti en vacances, avec ses parents, tout simplement parce qu’il n’avait pas vraiment le choix, à l’époque. Mais une fois sur place, il avait un peu fait sa vie de son côté. Donc les visites et autres conneries touristiques de ce genre, il était carrément passé à côté, et sans aucun regret. L’histoire, l’héritage de ses ancêtres, et diverses conneries de ce genre, c’était vraiment pas son truc. En fait, il ne voyait pas l’intérêt de s’attarder sur des choses qui s’étaient passés il y a des millénaires, et qui n’avaient plus aucune importance maintenant. Sans parler qu’ils ne pouvaient pas vraiment changer ce qu’il s’était passer, à moins qu’un sorcier ne créer un sort pour remonter dans le temps. Et franchement, si ça n’avait pas encore été fait, c’était certainement parce que ça n’était pas possible. Ou alors, c’était beaucoup trop dangereux, d’essayer de changer les choses. Après tout, tout ce qui était arrivé devait arriver, non ? le brun croyait au fait que le destin, ou tout du moins, une partie de celui-ci, était déjà tracé à l’avance, que certaines choses arrivaient, parce qu’elles devaient arriver, pour faire avancer la race humaine, pour permettre cette évolution qui les avait conduites ici aujourd’hui. Il était persuadé que, s’il était devenu un loup, ce n’était pas le fruit du hasard.

Mais il n’allait pas parler de tout ça maintenant, surtout qu’il risquait de passer légèrement pour un illuminé, avec ses idées bien arrêtées. Mais il était comme ça, il avait sa propre façon de penser, foncièrement différente de celle de ses parents, sur de nombreux points. Et c’était certainement quelque chose de volontaire d’ailleurs. Anakin avait toujours voulu se différencier de ses géniteurs au maximum. Même s’il n’avait pas bougé de New York depuis qu’il y avait emménagé. Contrairement à Breanna qui s’était visiblement éloignée de sa famille, autant physiquement qu’émotionnellement. « Je n’ai jamais connu de ville dans ce genre. » Après tout, Bâle, la ville où il était né, était plus que grande. Impossible de connaître tout le monde, et Anakin ne connaissait même pas toutes les personnes influentes qui vivaient dans son quartier à l’époque. Il faut dire qu’il ne s’y était jamais vraiment intéressé non plus, mais quand même. Il n’avait jamais connu cette sensation de vivre dans une petite ville, où tout le monde se connaissait, où tout le monde se disait bonjour, et où les commérages étaient nombreux entre ses habitants. « J’ai voyagé quand j’étais enfant. Mais ce n’est pas quelque chose qui me plait spécialement. Et puis, j’ai trouvé ma place ici, je ne vois donc pas l’intérêt de partir, même pour une courte période. » Sans parler qu’ici, il y avait tout un tas de cultures qui se mélangeaient. Pas la peine de prendre l’avion pour se retrouver dans une ambiance totalement asiatique, il suffisait juste de prendre le métro jusqu’au quartier chinois. New York était une grande ville, une grande communauté, composée d’une grande diversité de peuples qui venaient du monde entier.

C’était d’ailleurs grâce à cela qu’ils pouvaient trouver du bon vin d’origine française ici. Même si Anakin ne s’y connaissait pas tellement. Les cours d’œnologie qu’il avait suivi remontaient à loin, et il n’y avait jamais été très attentif. Il ne voyait pas l’intérêt de comparer les différentes saveurs des vins. De l’alcool c’était de l’alcool. Qu’il ait le goût de fruit ou non, le résultat était le même après avoir fini par vider une bouteille. Enfin, au moins, celui-ci était bon, visiblement. En tout cas, il plaisait bien à la rousse qui était en sa compagnie. Et qui en avait visiblement oubliée les bonnes manières, chose qui ne risquait pas de déranger le brun le moins du monde. « Et bien, il n’y a personne ici pour t’empêcher de l’être. » Ce n’était certainement pas lui qui allait chipoter sur ce genre de choses. C’était déjà assez compliqué au quotidien de garder une bonne image, il le savait parfaitement. S’il fallait aussi avec un comportement irréprochable dans l’intimité… Autant se tirer une balle dans la tête tout de suite hein. Surtout que ce n’était pas comme s’ils allaient se revoir par la suite, donc bon… Pas de honte à avoir.
made by black arrow


Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Breanna Montgomery
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Willow C. Saunders
♦ Runes : 301
♦ Messages : 90
♦ Date d'inscription : 01/07/2017
♦ Everything and anything :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: try to do what lovers do × feat Anakin ♦ Jeu 4 Jan - 18:08
Try to do what lovers do
Breanna & Anakin
« Are we too grown for games?
Are we too grown to play around?
Young enough to chase
But old enough to know better
Are we too grown for changin'?
Are we too grown to mess around? »
Maroon 5 (feat. SZA) (What lovers do)



Ironiquement, ma mère m’a toujours parlé de ses soi-disant voyages autour du monde. Je doute encore à ce jour de la véracité de ses propos, vu ses tendances à exagérer tout ce qu’elle possédait, faisait, disait. Un moyen de faire pression, de nous faire croire que les grandes villes n’avaient rien d’impressionnants. Ces propos n’ont cependant pas changé ma vision des choses. New York, non plus un rêve mais un but à atteindre. C’est probablement ce qui me sauva de l’acte ultime. Ça, et mon frère, bien sûr. Sauf que lui, il n’a pas réussi à se sauver. Le pauvre, la bonté devrait être un défaut. Pourquoi vouloir rester avec nos parents, reprendre le flambeau familial, alors qu’ils ne trouvent jamais le moyen de féliciter, de complimenter les efforts qu’il fait ? Un jour, je devrais aller le voir. De préférence, dans un court laps de temps, car sinon, il se douterait que quelque chose cloche. Un autre malheur du fait de devenir vampire. L’éternel, un vrai poison. Jamais je ne vieillirais, je resterais pour toujours figée ainsi. Tôt ou tard, je devrais couper les ponts avec mon passé. Revisiter le village serait hors de question, et ce, pendant des années à venir. Se refaire … des … connaissances. Oui, seulement des connaissances. Qui diable voudrait d’une amitié avec une vampire, comme moi ?

Un besoin d’effacer ce genre de pensées, ne se concentrer que sur le moment présent. Une soirée qui promettait, une sortie qui s’était avérée plus que fructueuse. Anakin, un jeune homme avec plus de classe que je n’aurais jamais pu avoir. Et puis tout ce luxe … il surpassait de loin celui qu’elle connut, pendant une grande partie de sa vie. La chance, qu’il ne connaisse pas le genre de ville dans laquelle je grandis. « Eh bien, tu ne manques rien. Jamais je n’y remettrais les pieds. » Mensonge. Une seule personne me ferait encore subir les souffrances que de revisiter mon passé. Mais pour l’instant, il me fallait surtout prendre soin de moi, de préférence apprendre à mieux contrôler ma soif. Pas que but soit de devenir Mère Thérèsa, mais au moins, que je me nourrisse plus discrètement, que je sache survivre à une nuit ou deux sans mes fameuses chasses aux humains. Des poches de sang ? Quelle horreur! Non. Par contre, je ne suis pas contre l’idée d’aller revoir certains jeunes hommes m’ayant rejeté, les emprisonnés quelque part, juste pendant le temps de mon séjour là-bas. Un frigo personnel, en quelque sorte. « La chance, d’avoir pu voir un peu le monde. Mais je l’avoue, j’ai trouvé ma place à New York. Maintenant que je suis ici, je ne peux souhaiter mieux, sauf peut-être jouer les touristes et visiter certains quartiers où je n’ai pas encore mis les pieds. » La Grande Pomme est si grande … vu mes déplacements limités, je ne peux qu’espérer pouvoir faire le tour petit à petit. Puis, une fois que je connaîtrais bien la ville, celle-ci deviendra un grand terrain de jeu. Les humains n’auraient qu’à bien se tenir.

Et puis la chance d’être dans ce qu’on appelle la mondialisation, c’est la facilité avec laquelle on a accès à tant de produits d’outre-mer. Entre autres, ce vin français, délicieux et dont la couleur me fait presque penser au sang, est la preuve que je n’ai aucunement besoin de sortir du continent américain pour avoir la sensation de voyager. Me trouver dans un appartement avec une vue mémorable sur Manhattan, en compagnie d’un homme particulièrement charmant, en train de siroter un grand cru, c’est un peu le rêve d’adolescente devenu réalité. M’enfin, excepté le fait d’être devenue une suceuse de sang. Un problème qui continue de me hanter, une épine dans mon pied, surtout dans des situations comme celle-ci, alors que je devrais simplement m’amuser. Une goutte de vin qui perle le long de mes lèvres, un instinct de l’essuyer, un peu comme lorsque je le fais après avoir bu du sang. Un besoin de m’excuser, et finalement, la surprise de voir qu’il ne se souciait pas de mon geste. Un sourire illumina mon visage, profitant de cette perche pour m’approcher de lui, faire en sorte que l’espace nous séparant soit minime. « Tu as bien raison. Personne ici pour nous empêcher de quoi que ce soit. » Mon visage qui s’approche du sien, toujours plus près, sans pour autant entamer un baiser. Voulant voir ce qu’il ferait, comment est-ce qu’il répondrait à mon invitation.
 
Made by Neon Demon & gif by Lookysquares Tumblr


Made her feel worthless
but she changed
you created a monster, and then she become one
Revenir en haut Aller en bas
Anakin S. Redfield
avatar
♦ Age : 25
♦ Date de naissance : 05/07/1992
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara, Clary, Tessa & Félix
♦ Runes : 140
♦ Messages : 83
♦ Date d'inscription : 27/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: try to do what lovers do × feat Anakin ♦ Ven 12 Jan - 21:36
Try to do what lovers do
Breanna & Anakin

Sortir tous les soirs avait été une habitude assez difficile à quitter pour Anakin. Quand il avait été transformé, le fait de savoir qu’il ne pourrait pas prendre ce risque pendant un certain moment, le temps qu’il se contrôle, lui avait fortement déplut. Mais il n’avait tout de même pas cédé à la tentation avant ce soir. Il était peut-être un con, un connard, et d’autres choses pas très agréables, le brun n’avait tout de même pas envie de devenir un meurtrier. Même encore maintenant, c’était risqué pour lui et pour les autres, qu’il sorte. Mais beaucoup moins qu’avant quand même. Et puis, il avait quand même trouvé rapidement quelqu’un à raccompagner, disons que c’était une chose qui limitait plutôt les risques. Ou pas, allez savoir. Mais il n’allait pas non plus attendre dix ans avant de retrouver une vie normale. Son chef de meute lui avait bien dit que tout dépendait de sa volonté. S’il voulait s’en sortir, et reprendre la vie qu’il avait pu avoir par le passé, ça ne dépendait que de lui. Et heureusement qu’il avait la volonté de pouvoir aller voir sa sœur sans danger. Sérieusement, heureusement qu’elle avait besoin de lui, parce que sinon, il aurait déjà très certainement fait une connerie, en fait. Et peut-être bien qu’il était en train d’en faire une, mais c’était une connerie personnelle alors… Ce n’était pas tellement grave.

Au moins, il appréciait bien cette soirée, c’était déjà ça. Breanna était vraiment de très bonne compagnie, même si Anakin se doutait qu’il n’allait pas la revoir, après ça. Il ne revoyait que très rarement ses conquêtes, de toute façon. « New York est tellement diversifié que tout le monde peut y trouver sa place. » Du moins, c’était une ville beaucoup plus diversifiée que celles qu’il avait eu l’occasion de connaître quand il vivait encore en Suisse, son pays d’origine. Ce pays où il n’avait d’ailleurs pas envie de remettre les pieds. Même si les chocolats y étaient délicieux et que l’on pouvait y trouver des montres absolument splendides, il ne l’avait jamais trouvé très exceptionnel. Et le brun partageait d’ailleurs très rarement sa nationalité, tellement il n’en voyait pas l’intérêt. Et puis, de toute manière, il se sentait beaucoup plus américain que suisse. Sa langue natale, il ne la parlait même plus, sauf avec les membres de sa famille, en fait. Donc très peu, surtout en ce moment. Et il régressait même dans ce langage, en fait, au point où il était nettement meilleur en anglais. Triste, mais vrai. « Quels sont les quartiers que tu as déjà eus l’occasion de visiter ? » Au fil des années, Anakin avait visité absolument toutes les rues de la ville. Autant par le métier qu’il pratiquait par le passé que pour son usage personnel.

La seule chose avec laquelle il aimait voyagée, c’était la nourriture. Et les boissons. Comme avec ce vin français qui coûtait une fortune ici. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas eu l’occasion d’en boire, en plus de ça. L’alcool, pour s’adapter à être un loup-garou, ce n’était pas vraiment l’idéal. Et ça lui avait manqué, lui qui avait l’habitude des bonnes choses, mais qu’il ne pouvait plus se les permettre maintenant. Les choses allaient bien changer ce soir, dans tous les sens du terme. Ce rapprochement entre les deux jeunes adultes, était déjà un signe de ce qui allait se passer par la suite. Et Anakin n’allait pas se priver de cette invitation qui n’attendait qu’à être honorée. Il prit tout de même son temps, attrapant le verre de vin qui se trouvait dans la main de la rousse pour le poser avec le sien sur le meuble juste à côté d’eux. Sa main s’était ensuite glissée le long de son cou, et de son épaule, avant qu’il ne daigne finalement à déposer ses lèvres sur les siennes, tout doucement. Prendre son temps était une chose qu’il avait apprise avec les filles. Elles aimaient que l’on prenne soin d’elles, et en général, elles le rendaient bien.
made by black arrow


Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Breanna Montgomery
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Willow C. Saunders
♦ Runes : 301
♦ Messages : 90
♦ Date d'inscription : 01/07/2017
♦ Everything and anything :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: try to do what lovers do × feat Anakin ♦ Dim 21 Jan - 6:06
Try to do what lovers do
Breanna & Anakin
« Are we too grown for games?
Are we too grown to play around?
Young enough to chase
But old enough to know better
Are we too grown for changin'?
Are we too grown to mess around? »
Maroon 5 (feat. SZA) (What lovers do)



Par pur ego, je jouais les vampires embrassant complètement leur état d’être. La fraîcheur de la nuit, se cacher parmi les ténèbres, vivre éternellement … mais ne voir que des bons côtés, c’est impossible. Oui, certaines choses parfaitement humaines me manquaient. Déjà, il y avait la nourriture. Bien que le sang soit au combien délicieux, des envies refaisaient surface, comme la pizza ou les chips. Malheureusement, je n’en consommais plus, malgré que l’odeur des pizzerias provoquait des flashs d’images, à des moments passés en compagnie de mon frère. Mais ce n’était pas la seule chose à laquelle je rêvais parfois. Le soleil. La chaleur de ses rayons sur ma peau, quand je marchais dans les rues du village, quand je buvais à l’extérieur, quand je partais au lac faire un pique-nique. Tout ce que je pouvais faire, maintenant, c’était voir des vidéos de pays où l’eau cristalline et les plages au sable fin vous donne envie de partir très loin du froid et de l’embrouille des grandes villes. Tant de trucs sur ma liste, si peu de possibilités rendues irréalisables. Je ne pouvais compter que sur la tranquillité de mon appartement pendant la journée et la vie cosmopolite de la Grande Pomme le soir.

Justement, c’est parce que je sors constamment que j’ai pu faire la rencontre d’Anakin, qui résulta en une conversation en des lieux plus intimes, alors que je paraissais planer sur Manhattan, rien qu’à la vue qu’on avait du quartier. « C’est bien pour cela que j’ai choisi de vivre ici. J’avais vraiment besoin de reprendre à zéro ma vie, et c’est l’endroit de rêve pour le faire. » Mes yeux qui ne pouvaient s’attarder sur les différentes lumières scintillantes des immeubles avant de retomber sur Anakin. Une perle rare, le premier homme que je n’ai pas simplement envie d’attaquer. Prendre mon temps, continuer à discuter … apprendre à le connaître, malgré le fait que je ne reste jamais en contact avec les gens que je croise dans les bars ou les clubs. Une précaution, surtout puisque je voulais continuer mes chasses sans qu’on ne découvre ce que je faisais. Aucunement stupide, je savais que je n’étais pas la seule vampire. Qui sait si certains d’entre eux ne verraient pas ses actes comme une provocation ? Est-ce qu’ils se séparaient la ville, afin de choisir leurs victimes ? Des domaines, peut-être ? En tout cas, je préférais estimer que s’en était le cas, question d’éviter de futurs problèmes. « Je connais bien le Bronx et le Queens. J’ai doucement commencé à explorer Brooklyn, mais j’ai pas encore tout vu. Puis Manhattan, je n’ai jamais pu visiter, du moins jusqu’à aujourd’hui. Mais il y a tellement de petits quartiers, chacun avec ses propres traits … on dirait des petites villes parmi d’autres plus grande. Un peu comme des poupées russes. » D’autres futurs terrain de jeux, un véritable buffet d’humains. Je m’en délectais, rien que d’y penser.

Ne pas se laisser complètement submerger par ces instincts plus que bestiaux. Un peu de normalité, surtout puisqu’elle en avait l’opportunité, en ce moment. Prendre un succulent verre de vin, une des rares boissons que je dégustais avec plaisir, et ce, malgré le fait qu’il n’ait pas autant de goût que le sang. C’était surtout la couleur qui trompait l’esprit, qui me donnait l’impression de me nourrir sans pour autant boire de la veine. Mais c’est que je ne comptais pas rester dans cet entre-deux trop longtemps. Non pas que j’appréciais grandement sa politesse, alors qu’il n’était pas de ceux qui se jetaient sur moi comme des sauvages dès qu’on se retrouvait seul. Il me tardait cependant de passer à la suite. C’est pourquoi, par mon dernier geste, j’attendais patiemment qu’il comprenne le message. Bien sûr, je ne pouvais être plus clair, et je savais parfaitement qu’il ne me ferait pas poireauter. Sauf qu’il prit tout son temps, me libérant d’abord de mon verre, ainsi que du sien, pour les déposer sur un petit meuble non loin. Sentant par la suite ses doigts doucement glissés vers mon cou, je sentis les premiers frissons parcourir mon dos, ceux-ci s’intensifiant alors qu’il atteignait mon épaule. Et son baiser, mon dieu, son baiser! Jamais je ne connus de contact à la fois si duveteux mais également si électrisant. L’attrait du sang en prit tout un coup, et je dus me concentrer afin de trouver la force de ne pas le mordre. Mes mains, l’une se perdant dans ses cheveux, et l’autre qui caressait doucement sa joue me permirent de ne pas prêter trop d’attention au son de son cœur, pompant ce nectar si nécessaire à mon existence.  
 
Made by Neon Demon & gif by Lookysquares Tumblr


Made her feel worthless
but she changed
you created a monster, and then she become one
Revenir en haut Aller en bas
Anakin S. Redfield
avatar
♦ Age : 25
♦ Date de naissance : 05/07/1992
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara, Clary, Tessa & Félix
♦ Runes : 140
♦ Messages : 83
♦ Date d'inscription : 27/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: try to do what lovers do × feat Anakin ♦ Dim 4 Fév - 16:36
Try to do what lovers do
Breanna & Anakin

Anakin n’avait jamais connu les petites villes, et ce n’était pas franchement quelque chose qu’il regrettait. Il appréciait bien assez la discrétion des grandes villes, en réalité. A New York, il était tellement facile de se fondre dans une masse de personnes, de se faire discret, tout en ne faisant pas forcément des choses bien légales. De toute façon, chez le brun, la légalité n’était pas franchement quelque chose de bien intéressant. Même s’il s’y tenait ces derniers temps, c’était surtout parce qu’il n’avait pas pour ambition de devenir un meurtrier. Et vu sa condition de loup, replonger dans le monde de la drogue n’était vraiment pas une bonne idée. Prendre ce risque de perdre le contrôle, même lui, il connaissait ses limites. Et même s’il galérait pour l’instant, avec son boulot de merde, il savait très bien que ce n’était qu’une question de temps avant que sa vie ne reprenne son cours normal. Bientôt, il serait en capacité de quitter sa meute, et de faire comme s’il était encore un Terrestre. En prenant soin d’aller se transformer de temps en temps en forêt, parce qu’il avait bien cru comprendre que ce n’était pas ce qu’il y avait de plus sain de garder le loup enfermé trop longtemps.

Et puis, ce n’était pas comme s’il ne savait pas jouer la comédie. Se faire passer pour ce qu’il n’était pas, il l’avait fait pratiquement toute sa vie. Et c’était comme le vélo, ça ne s’oubliait pas. Il s’en rendait bien compte à cet instant même, alors qu’il mentait ouvertement depuis le début à cette jeune femme sans qu’elle n’ait rien vu arriver. Le pire, c’est que tout cela ne lui retomberait même pas dessus, vu qu’ils allaient tous les deux certainement se quitter au petit matin, et ne jamais se recroiser par la suite. Du moins, c’était ce qu’il pensait. « Ici, on peut devenir absolument qui on veut être. » Et aussi croiser un loup-garou au coin de la rue. Mais mieux valait garder ce détail sous silence. Surtout qu’Anakin n’était pas certain que l’Enclave soit super ravie qu’il parle du Monde Obscure à quelqu’un qui n’en faisait pas partie. Il ne connaissait pas encore toutes les lois, et très franchement, il n’était pas du genre à tenter le diable. Déjà qu’il le tenait en sortant en pleine nuit alors que le Cercle courrait encore… Mieux valait limiter les risques, tout de même. « Le monde entier est réuni en une seule ville. » Enfin, presque le monde entier. A sa connaissance, aucun quartier suisse n’était présent ici, mais il y avait tellement de monde, tellement de gens de nationalités différentes qui se rencontraient tous les jours dans les rues de New York. Cette ville attirait les touristes et les étrangers comme une fleur attirait une abeille.

Et le désir de ces êtres vivants sous la pluie et le beau temps parcourrait aussi les rues. Chacun d’entre eux était venu ici dans le but d’accomplir quelque chose, de réaliser un rêve. Même si ce n’était pas le cas d’Anakin qui avait simplement dû suivre ses parents quand il était plus jeune, le brun avait quand même quelques désirs à assouvir, et cette ville était certainement le meilleur endroit pour cela. Entrer dans un bar, repérer une fille, échanger deux trois mots avec elle, et il n’avait pas besoin de plus pour l’embarquer dans ses filets. Le baiser qu’il était en train d’échanger avec Breanna en était bien la preuve. Il n’avait clairement pas perdu la main de ce côté-là, et il était clair qu’il n’allait pas s’en plaindre. Cela faisait déjà quelques secondes que leurs bouches étaient entrées en contact, et le jeune homme sentait les mains de la rousse qui se glissaient à la fois sur sa peau et dans ses cheveux. L’excitation prenait place en lui au fil des secondes, et, ne trouvant pas la force de séparer ses lèvres des siennes, Anakin entraina alors la jeune femme dans son mouvement. Avançant de quelques pas, il la poussa délicatement contre le mur qui se trouvait derrière elle, intensifiant un peu plus ce baiser qu’ils étaient en train d’échanger, et dont il avait l’impression qu’il n’allait jamais s’arrêter.
made by black arrow


Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Breanna Montgomery
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Willow C. Saunders
♦ Runes : 301
♦ Messages : 90
♦ Date d'inscription : 01/07/2017
♦ Everything and anything :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: try to do what lovers do × feat Anakin ♦ Ven 9 Fév - 7:05
Try to do what lovers do
Breanna & Anakin
« Are we too grown for games?
Are we too grown to play around?
Young enough to chase
But old enough to know better
Are we too grown for changin'?
Are we too grown to mess around? »
Maroon 5 (feat. SZA) (What lovers do)



Pas une si mauvaise chose, que de me retrouver à New York, en tant que vampire. Au moins ici, l’étrange avait sa place et les passants n’y voyaient que du feu. Les victimes de mes escapades nocturnes, entre autres, ne m’avaient jamais causé de tort. Oui, certains s’étaient sans aucun doute dirigé à la police, mais à quoi bon ? Qui les croirait ? La pile de dossiers dans le genre, sur leurs bureaux. Des cas inexpliqués, irrésolus. Je m’en plaindrais certainement, car comme ça, je poursuivais mes sorties sans soucis. Une des nombreuses raisons pourquoi je n’ose même pas penser à la possibilité de retourner voir mon frère. Bon oui, c’est vrai, je ne voulais y mettre les pieds car je m’emporterais probablement et tuerais ma mère sans hésiter. Mais justement … où diable cacher son corps ? Des gens qui arrivent à l’hôpital du village le plus proche, avec trop peu de sang dans leur système et une morsure au cou, ça ne court pas les rues. Ma présence se ferait remarquer au plus vite, surtout par les mégères du coin. Voir du bon dans le fait que je me sois faite transformée dans la Grande Pomme, et puis regretter tout de même de ne pas pouvoir revoir mon frère. Une résolution, que d’aller le visiter encore quelques fois, avant de couper les ponts. Moi, à jamais coincée dans ma jeune vie d’adulte, alors qu’il vieillirait. Des questions qui se poseraient. Un silence que je devrais garder.

Absolument tout ? Il avait tort. Mon rêve de jeune adolescente, détruit en quelques jours à peine. Je souhaitais devenir designer de mode, une femme de renom, et je ne suis plus qu’un monstre qui se cache de la lumière du jour pour mieux attaquer les humains le soir. Porter un masque, dire que tout allait bien. Mes victimes, je ne les choisissais pas parce qu’elles écouteraient mes lamentations. Un talent inespéré pour la comédie qui me servait maintenant pour cacher la vérité à Anakin. « Surtout si personne ne vous connait. » Car avoir de la famille en des lieux pareils, cela pourrait toujours nous jouer des tours. Dans mon cas, je n’avais pas ce problème. Les Montgomery vivaient une vie luxueuse dans un recoin perdu du Vermont. Qui sait, dans cet état un peu plus vert, ma famille devait être un peu plus reconnue. Le sirop d’érable fait parti du Vermont. Pour New York, c’est différent. Il y a tant de produits étrangers que même les entreprises les plus connues ne sont qu’une infime goutte d’eau dans un océan de multinationales. « Et si une chose est sûre, c’est que chacune de ces cultures transporte avec elles des mets délicieux. » Oh, je ne parlais pas des plats, malgré que j’en eus goûté quelques-uns à mon arrivée. Non. Ma petite insinuation s’appliquait aux humains d’origines différentes. Chacun d’entre eux avait un sang bien distinct. N’avais-je pas parlé d’un buffet ? Marcher dans les rues, le soir, tout en cherchant le confort des différents quartiers, c’était cherché si je mangeais chinois, cajun ou grec.

Pourtant, ce soir, je n’avais pas réellement envie de jouer les sauvages, de m’attaquer à l’humain, comme d’habitude. Suivre quelqu’un chez lui ? Non. Mon petit jeu s’arrêtait toujours à l’extérieur, là où les soulons et les clochards font partis du paysage. Pourquoi l’avoir suivi jusqu’à son appartement ? À vrai dire, ce n’était pas très clair, dans mon esprit. Une partie de moi voulait simplement en finir, et repartir avant que le soleil ne se lève. Cependant, il me tardait de connaître un peu d’action, dans ma vie autrement très banale. Sentir les humains désemparés, c’est une montée d’adrénaline! Sauf qu’en terminant de me nourrir, je pense à mon retour imminant à l’appartement et je sens inévitablement la déprime. Là, maintenant, c’est différent. Ce terrain inconnu me poussait à vouloir provoquer un peu les choses. Et Anakin répondit bien sûr présent, alors qu’il vint doucement m’embrasser. Ce contact, ce fut comme si un feu éclatait au grand jour, mais qui gagna en force, avec les secondes qui passaient. En effet, sans que nos lèvres ne se décollent, il réussit à m’entraîner vers le mur derrière moi, ce qui valu un petit hoquet de surprise de ma part. Oh, il ne rendait pas les choses plus faciles, en agissant ainsi. Mes crocs étaient sur le point de sortir, mais je repris tout de même le contrôle. Pas le moment! À la place, et question de satisfaire ne serait-ce qu’une infime partie de mes envies de mordre et enfin boire à ma faim, je me permis de couper court au baiser pour me mettre à mordiller sa lèvre inférieure, puis l’embrasser de nouveau. Cette fois, par contre, mes mains délaissèrent son visage et se mirent à finalement sculpter son torse.
 
Made by Neon Demon & gif by Lookysquares Tumblr


Made her feel worthless
but she changed
you created a monster, and then she become one
Revenir en haut Aller en bas
Anakin S. Redfield
avatar
♦ Age : 25
♦ Date de naissance : 05/07/1992
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara, Clary, Tessa & Félix
♦ Runes : 140
♦ Messages : 83
♦ Date d'inscription : 27/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: try to do what lovers do × feat Anakin ♦ Dim 11 Fév - 21:39
Try to do what lovers do
Breanna & Anakin

Etre quelqu’un, ou n’être personne. C’était un choix que chacun devait faire, et que quelques personnes devaient reconsidérer à certaines périodes de leur vie. Il n’y a même pas un an de cela, Anakin était encore quelqu’un. Un ancien étudiant, qui avait abandonné ses études pour devenir dealer. Qui se débrouillait plutôt bien dans son boulot, qui était respecté. Puis il avait été contraint de s’effacer, pour sa sécurité. Mais aussi pour la sécurité de ces inconnus, à qui il risquait de faire du mal. Certes, en vendant de la drogue, de base, il ne faisait pas beaucoup de bien. Mais il laissait le choix à ses clients. C’était eux qui venaient à lui, et pas l’inverse. S’il ne s’était pas effacé après sa transformation, s’il n’avait pas pris la décision de rester dans l’ombre, ses victimes n’auraient pas choisi de mourir de la main d’un loup-garou. Ou de la patte, plutôt. Bref. Il avait dû reconsidérer l’entièreté de sa vie, et franchement, ce n’était pas quelque chose de simple à faire. Au début, c’était même très difficile. Apprendre à se contrôler, à ne pas s’énerver pour un rien. Accepter le fait de ne plus voir sa sœur pendant un petit bout de temps pour ne pas prendre le risque de la blesser. Mais le brun apprenait vite. Il avait besoin d’apprendre vite pour reprendre sa vie d’avant. Tout simplement parce qu’il ne savait faire que ça. Charmer les gens. Leur vendre des produits illicites. Séduire les femmes.

Pour le dernier point, il avait eu l’occasion de s’y remettre, et pas plus tard que ce soir même, d’ailleurs. Il était d’ailleurs parti pas tellement confiant, dans un premier temps, mais ses premiers mots entamés à l’égard de Breanna avaient suffi à raviver ses anciennes habitudes. Une conversation distinguée, quelques mots flatteurs glissés entre deux phrases. Il n’en avait pas fallu plus au loup pour attirer sa proie dans ses filets. Et autant dire qu’il comptait bien en profiter. « Et il n’est là pas seulement question de plats, je me trompe ? » La séduction était un jeu dangereux, mais tellement amusant aux yeux du jeune homme. Il en avait exploré pratiquement toutes les facettes, et il doit bien dire qu’il ne s’en lassait jamais. Il aimait beaucoup trop constater du pouvoir qu’il pouvait avoir sur les femmes, de l’emprise qu’il pouvait exercer en un regard. Les compliments étaient ce qu’il y avait de mieux. Ces dames avaient besoin de se sentir aimées, admirées, même si ce n’était que pour une soirée, ça leur suffisait. Quand elles sortaient seules, elles aussi partaient en chasse. Et là, les deux chasseurs venaient tout juste de devenir des proies.

Un sourire effleura les lèvres du jeune homme quand il perçu le hoquet émit par la jolie rousse. Même si Anakin pouvait se montrer très doux, son côté loup ressortait aussi, par petites touches, par petites actions, pas assez nombreuses pour en devenir malaisantes, mais bien assez pour attiser le plaisir de ces dames. Et visiblement, c’était chose qui fonctionnait. En tout cas, c’était ce que le brun en avait conclu en sentant Breanna mordiller légèrement sa lèvre. Nouveau sourire de sa part avant que leurs lèvres n’entrent à nouveau en contact, et que les siennes ne se mettent à glisser sur sa peau, redessinant sa mâchoire, avant de finalement s’aventurer dans le cou de la jeune femme. Ses mains ne s’arrêtèrent pas là non plus. Il s’était décidé à glisser ses doigts sous le tissu de la robe, dénudant l’une de ses épaules, lui donnant accès à un peu plus de peau pour pouvoir étendre ses baisers partout où il le voulait. Et son exploration ne faisait que commencer.
made by black arrow


Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: try to do what lovers do × feat Anakin ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
try to do what lovers do × feat Anakin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan :: Habitations-
Sauter vers: