SUJET #10 DIMITRY ♥ At dawn I would be there. At midnight too - Page 2
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
SUJET #10 DIMITRY ♥ At dawn I would be there. At midnight too
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: SUJET #10 DIMITRY ♥ At dawn I would be there. At midnight too ♦ Mer 25 Oct - 22:40


At dawn I would be there. At midnight too
Calixte & Dimitry


Est ce que je suis vraiment maniaque ou mon éducation à fait de moi un rangeur obsessionnel ? Mouais. Je vis avec tellement peu de chose que je ne sais pas si je suis vraiment maniaque mais plutôt minimaliste. Je n’ai pas grand chose c’est vrai. Mon sac de jute, une tenue de ville, une tenue de combat. Quelques babioles, des livres et mes armes. Oui. Pas grand chose comme je vous disais. Les instituts nous fournissait amplement ce qu’il nous fallait. C’était une bonne chose d’ailleurs. Certains avaient un héritage, d’ailleurs moi aussi, mais en avoir un avec des parents vivants, c’était mieux. Ce qui était bénéfique dans ce contexte, c’est que tu n’avais pas la possibilité de foutre le bordel là ou tu passais. A moins d’être un vrai dégueulasse… Chose que je n’étais pas et que je ne deviendrais pas. Mais peut être que je tenais ça de mon éducation. Notre communauté ultra rigoureuse, militaire, ne le cachons pas, montrer à ses membres une discipline de fer. Nous étions avons tous des soldats, ce n’est pas rien.

Quelques choses me disait, là, que ce loup, ce jeune loup était plus qu'intéressé par mon enquête. Je me demandais sincèrement si je devais continuer. N'était ce pas de la trahison que de partager des informations avec autres espèce que les miens ? Etait il vraiment les miens de toute façon ? Je réfléchissais, comme une tâche en arrière plan, aux sanctions possible. Destitution de l’enquête, jusqu’au bannissement d’Idris, ce qui à mon avis ne me changerais pas, le pire serait le fait qu’on retire mes runes. Je n’aurais plus qu’à aller crever dans un coin si cela arrivait… Je me sentirai nu à mon avis, certainement fou aussi. Je secourais intérieurement la tête de cette possibilité. Je reportais mon attention sur le jeune homme assis à côté de moi. Il était observateur. Je veux bien le reconnaître. Enfin. La tristesse qui m’accaparait m’empêcher de mettre un sourire sur mon visage. J’étais pourtant content qu’il s’intéresse à moi. Je réflichissais, tout en observant, tout en écoutant. Je le laissais analyser, à mille à l’heure. Était ce sa nature qui le guidait à m’aider ? Ou était ce son envie personnelle ? Les loups formait une meute, et ce n’était pas pour rien. Il était les rares créatures obscures, à aider sans retour… Et à devenir impulsif pour pas grande chose aussi. Je me calais à nouveau un peu plus dans ma chaise. Mes yeux vinrent se poser à nouveaux sur le loup, attendant, patientant. Je me demandais si je devais sincèrement continuer à lui dire la vérité… Omettre valait il mieux qu’un mensonge ou étais ce la même chose ? Même quand il eu pris la photo de son mentor et de mon paternel, même sa réaction ne me fis pas réagir. Mon esprit était largement ailleurs. Il vagabondait et la raison le guidait tel un chien égaré vers les chemins calmes…

La photo de sa mère dans mon esprit, s’imprima. Ces cheveux châtains, tombant en cascade sur ses épaules, son sourire discret, ces yeux et ce regard. J’étais jeune quand je l’avais vu pour la première fois, et à chaque fois que j’y penser, ou je tenais la photo dans mes mains, un pincement se reforma. Et puis je passais rapidement à son état actuelle. Une urne. Des cendres. Une boîte en métal, graver de runes, un fin ruban blanc entourant l’objet cylindrique. Des amis d’Irlande avait établis une tombe à son honneur.... Je ne me rappelais plus de l’épitaphe, de toute façon je n’y étais pas. J’avais juste reçu une photo, un jour, de la part de Joshua, le meilleur ami de ma mère. Je regardais dans le vague et aperçu avec un voile la réaction du lycanthrope. Un souris faible. Un souris de malaise s’inscrit sur mon visage.  Je jouais avec mes doigts. C’était particulièrement dure d’y penser mais plutôt simple de l’annoncer. Ma tête ne faisait qu’un tour en mode reboot. Ma voix s’éleva alors que mon regard fixait mes mains, jouant, doigts dessus, doigts dessous… « Je suis triste de ne pas l’avoir connu autrement que par les livres retraçant ses faits d’armes et les notes dans son dossier… » Je releva la tête, un instant, puis regarda le loup. Je ne devais pas me mettre dans cette situation de gêne. C’était ainsi, même les meilleures guerrières pouvait mourir en mettant au monde leur progéniture. Je souffla pour défaire la pression. Je regardais encore à travers un voile, Dimitry tracé du bout des doigts la runes comme il l’avait fais sur ma peau… Et puis le mot parabatai vient effleurer mes oreilles. Cette question, beaucoup de personne me l’ont posé. Je pinça mes lèvres et soupira, remettant mes mains, mes avants bras sur le bois froid de la table de travail. Mon regard repris vie. Je regardais, intriguée par mon interlocuteur vis à vis de sa réaction. Je haussais un sourcil, rapidement avant de froncer les sourcils et plisser les yeux. Je me pinça à nouveau les lèvres et soupire lorsqu’il eu finit de parler. « Non. Je n’ai pas de Parabatai. Personne n’a vu d’intérêt à ce que je devienne son âme jumelle… » Froid mais vraie. Encore une preuve irréfutable qu’être orphelin est une tare. Pourtant j’avais apprécier à mesure du temps, cette solitude. Peut être que je deviendrais fou à cause d’elle, mais ne serais pas une douce folie ? Peut être que celle ci était jalouse et me faisait détruire mes relations… Peut être que j’étais tellement habitué qu’aimer quelqu’un et le laisser en retour l’aimer n’était plus possible. L’analyse du loup était intéressant mais Calixte était déjà passer par ses questions dans les mois suivants l’officialisation de l’enquête.

Je souris. Un peu plus du coeur, câchant pertinemment cette blessure que venait de réveiller le passé et les souvenirs. Partenaire de quelques heures, qui se lasserais et finirais comme tout les autres par aller voir ailleurs… Peut être que mes sentiments étaient une complète mascarade qui sais. Ma voix s’éleva quand mes pensées s’arrétèrent. « Son parabatai à perdus ses parents et sa soeur durant l’insurrection. Il n’a jamais eu d’enfant, pas de compagne… Sincèrement, c’est difficile de chercher de ce côté… » Oui. Les archives n’avait rien de son côté. A part ses fait d’armes, il n’avait pas d’attache autres que celle de mes parents… Tous les rapports depuis trentes ans étaient tous en concordance avec ceux de mon paternel. Ah… L’inquisitrice. Aimer mon père ? Tss… « C’est une Herondale. Cette famille est particulière dans notre communauté. C’est un peu comme la royauté chez nous…  » Je riais doucement. Dimitry avait réussir à faire s’échapper la mélancolie qui commençait à s’installer en lui avec cette phrase. « Imogène, notre inquisitrice, était le mentor de mon père et de son parabatai… Je suppose qu’elle continue à veiller, mais sur son fils maintenant…  » Je repris les documents, sentant dans l’air, cette atmosphère dérangeante. Celle d’une attaque iminente. Je rangeais dans les dossiers aproprier, les documents et les photos. J’attrapais d’un geste souple la tablette, effaçant la rune Parabatai à l’écran. « Herschel était un excellent chasseur et un très bon pisteur. Même en étant loup, rare sont ceux qui s’arrête à sa nature compte tenu de sa réputation… Donc ça ne m’étonnerais pas qu’il ai décider de partir pour te protéger ou protéger quelques choses de plus grand.  »

Sur l’écran, une rune en rouge. L’alarme se déclencha. Zut… Je regardais mon portable, regardant la nature de l’attaque. Et bordel… Démon supérieur. Manquais plus que ça. Je n’aurais pas le temps de finir de répondre à ses questions… « Nous allons devoir écourter notre entrevue Dimitry. Merci pour les documents.  » Je me leva, et me dirigea vers un tableau cachant un coffre fort, mesurant un mètre de hauteur pour quatre vingt de large. Je l’ouvris et vint déposer les documents en vitesse. Fermant et actionnant le mécanisme de vérrouillage, j’ouvris la porte. « Après toi !  » dis je. Une fois sortie, je ferma la porte et raccompagnais le loup au entrées, prenant au passage mes armes et enfilant une veste tactique. « Merci Dimitry de ton aide…  » dis je, ajoutant un sourire avant de reculer et ajoutais « A la prochaine !  ». Et sur ce je trottinna pour rejoindre Lex.
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: SUJET #10 DIMITRY ♥ At dawn I would be there. At midnight too ♦ Jeu 26 Oct - 15:38
At dawn I would be there. At midnight too.
Les micros changements dans l'air, il ne faut pas être intelligent pour les percevoir, il suffit d'être intuitif et Dimitry l'est même quand il semble ne pas faire attention à quoi que ce soit en réalité il relève et note tout. C'est une de ses caractéristiques qui l'avait fait se décider pour ses études, ça et le reste bien entendu, un vaste ensemble ensemble de choses. Comme son envie de voyager, de voir du pays, des pays même, peut-être que quand il sera plus stable avec sa nouvelle nature, plus en phase avec lui même il prendra un sac et partira sur les routes. De toute manière personne n'attendra après lui et personne ne le fera jamais, ce n'est pas comme s'il pouvait vraiment manquer à quelqu'un, plus maintenant en tout cas. Le jeune loup suppose que ses parents doivent toujours le chercher et qu'il leur manque mais il en a aucune certitude. Peut-être qu'il devrait tenter en douce de le savoir, de voir où ils en sont. Lui sait qu'ils lui manquent mais il ne prendra pas le risque de les revoir, le risque de pouvoir leur faire du mal. Donc oui maintenant il ne peut plus manquer à personne et ce n'est point là de la tristesse mais une simple constatation, le revers de la médaille quand on se retrouve incapable de s'attacher vraiment à des personnes. Le pire dans tout ça, c'est que ça lui est presque égal, il a quelques personnes qu'il apprécie énormément mais c'est tout, du moins Dimitry le voit ainsi.

Tout ça pour dire qu'il est intuitif et note tous les changements. Le loup ne risque pas de louper qu'à mesure que les secondes défilent Calixte part ailleurs, il ne sait pas si le Nephilim en est conscient mais chaque petit changement d'humeur est perceptible dans l'air. Est-ce lui qui est trop sensible à ce genre de chose ou est-ce le Shadowhunter qui est lisible comme un livre ouvert ? Ou alors Dimitry se fait juste des films et il extrapole les choses avec la fatigue courant dans ses veines ? C'est possible aussi. Peut-être qu'il devrait se calmer ou mieux s'assommer avec des somnifères et parvenir à faire une vraie nuit de sommeil, à condition que les médicaments ne quittent pas trop rapidement son organisme. Oui vraiment il va devoir faire ça quand il rentrera chez lui. Mais pour le moment, il ne s'agit pas de lui mais de Calixte qui ne réagit même pas quand le loup lui demande confirmation sur ce qu'il a entendu sur le vieux loup. Un grognement sourd presque inaudible roule dans sa poitrine, dieu qu'il déteste quand on lui fait ce genre de coup.

Le loup ne veut pas lâcher les faits pour une fois que quelque chose arrive à le sortir dans l'espèce de torpeur dans laquelle il est constamment. On lui fout une enquête sous le nez, ça le réveille, ça lui donne l'impression de pouvoir encore être utile à la société, même si cette société est celle du monde obscur et plus particulièrement les Shadowhunters. Oui pour avoir cette sensation, il est prêt à mettre de côté son dégoût de lui même et de ce monde dans lequel on l'a traîné de force. C'est même plus que ça encore, il a l'impression d'être vivant et non d'agir par automatisme ou guidé par cette colère latente. Et ça c'est quelque chose à chérir puisque normalement il n'arrive à se sentir un tant soit peu vivant qu'en se perdant dans les bras, dans le corps d'un partenaire. Malheureusement il doit passer par des questions peu joyeuses et cette fois en écoutant le Nephilim, il comprend que ce n'est pas que son père qu'il n'a pas connu mais sa mère aussi. Putain de monde obscur de merde. "Oui je m'en doute et c'est normal de réagir ainsi." Qui ne serait pas triste et même plus encore de ne pas avoir connu ses parents, d'en savoir un mort et l'autre disparu ? Un psychopathe, sociopathe et compagnie sans aucun doute.

Sauf que du coup tout ça le fait s'éloigner du sujet principal et poser une question qui n'a rien à voir avec cela. Se dépêchant d'assurer à Calixte qu'il n'a pas besoin d'y répondre, se demandant au passage pourquoi il est sûr qu'il n'aimerait pas entendre un oui. Sans doute est-ce lié avec ses pensées précédentes liées aux marques lupines, il a laissé le Nephilim lui marquer l'épaule -même s'il n'en a pas gardé de trace- mais lui ne l'a pas fait en retour. Putain d'instinct lupin de merde. Dimitry se facepalm mentalement, sérieusement plus rien ne va plus ces derniers jours. Pourtant le Shadowhunter lui répond quand même et par la négative, ce qui pourrait lui faire avoir un sourire victorieux si les paroles n'étaient pas accompagnées d'autre chose. Dimitry plisse les yeux et retrousse le nez, clairement il ne pige pas pourquoi aucun Shadowhunter ne voit d'intérêt à cela. "Conneries." Au moins a t-il des réponses à son flot de paroles qui a suivi, il écoute attentivement ce que Calixte lui dit. Il se doutait déjà que le Nephilim avait aussi cherché de ce côté là et visiblement c'est une impasse là encore. Même si le jeune loup ne voit pas pourquoi ça serait plus simple d'un côté que de l'autre hormis le fait que le Shadowhunter n'a pas le même côté sentimental. Ce qui est logique. Oh la royauté, ceci explique bien des choses au passage même si : "Oui et ? Elle ne serait pas le premier membre d'une royauté à craquer sur un parfait roturier , il y en a plein à travers le monde." Se retenant d'ajouter que la société des terrestres ne doit pas l'intéresser. Dimitry a l'impression que plus les secondes passent, plus Calixte devient ce qu'il déteste chez les demi-anges, le Shadowhunter semble devenir hautain vis à vis des créatures obscures, rien que son "ceux qui s'arrêtent à sa nature" comme si être un loup est une putain de tare. Ou plutôt comme si être un loup veut dire être inférieur aux Shadowhunters. Dieu sait que Dimitry ne supporte pas ça, il suffit de voir comment a commencé sa rencontre avec le grand brun de l'autre jour...

Au moins n'a t-il pas le temps de réagir alors que Calixte change de sujet après avoir regardé sa tablette, le loup sent l'urgence planer dans l'air. C'est peut-être mieux ainsi, sans aucun doute cela aurait mal fini s'il avait pu réellement réagir. Le jeune loup prend royalement le temps de finir sa tasse de café et de ranger son paquet de clope dans une des poche de sa veste, d'écraser celle qui vient de se terminer puis de remettre ses écouteurs et de lancer de nouveau sa musique. Puisque visiblement il est inférieur autant jouer au con. Sans parler que du coup il se retrouve frustré alors que leur rencontre se stoppe net même si en le voyant mettre les affaires dans le coffre, il se marre intérieurement. Mais non il n'ira pas dire que ce n'est qu'une des copies des papiers du vieux loup, il a toujours les originaux soigneusement rangés et planqués. Bref malgré le fait qu'en chemin, le loup traîne plus ou moins des pieds, ils finissent par être de retour à l'entrée. "De rien Calixte et wais à la prochaine pour la revanche." Même s'il dit cela à moitié en grognant puisqu'il n'aime toujours pas ce qu'il a entendu quelques minutes avant. Finissant par se retrouver dehors à l'air libre, le loup s'enfonce dans la nuit tranquillement, les mains dans les poches de sa veste et sa musique dans les oreilles. Direction son appartement pour essayer de dormir, ça ne pourra que lui remettre les idées en place.

Code par Heaven


HRP : Terminé
Revenir en haut Aller en bas
 
SUJET #10 DIMITRY ♥ At dawn I would be there. At midnight too
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» SAGA TWILIGHT- Twilight, New Moon, Eclipse, Breaking Dawn
» [Achat] -U- Je cherche équipement Narrow et Dawn
» Cherche pack : Dawn of the Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: