It's a Messed up World feat. Annalyne


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Poster un nouveau sujet
It's a Messed up World feat. Annalyne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 191
♦ Messages : 65
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Everything and anything :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Jeu 13 Avr - 16:53

It's a Messed up World
Feat. Annalyne.







Le voyage jusqu'à New York avait été long. Je sais, il n'y a pas de raison de se plaindre quand on est capable de créer des portails pour se téléporter d'un endroit à un autre. Cependant, j'aimais bien, de temps à autre, voyage à l'ancienne comme on le disait si bien à présent. Ainsi, j'étais partie d'Irlande pour rejoindre New York en bateau. C'était sans doute ce qu'il y avait de plus direct. Je crois qu'il y a quelques années je n'aurais pas hésité une seconde et j'aurais sauté dans un portails pour arriver directement à New York. Mais en vieillissant, j'aimais prendre le temps de faire les choses. Même si j'étais assez pressée de rejoindre le Nouveau Continent, il fallait que je reste patiente. J'essayais de m'apprendre la patience depuis un bon nombre d'année. Mais même quand on est immortel, il est difficile de changer sa nature.

Mais autant vous dire qu'une fois arrivée, je ne perdis pas mon temps. J'avais déjà rejoins l'Université, à vrai dire, j'avais postulé pour un poste là bas avant de venir. Les merveilles de Internet, vous savez. Et c'était la moindre des choses que je me présente à mon lieu de travail. J'avais passé les premières nuits dans un hôtel en plein Centre-ville. Non, pas l'Hôtel Dumort, non. J'ai beau ne pas avoir de querelles particulières avec les Vampires, je préférais encore passer mes nuits dans une chambre où je n'aurais pas peur de me faire attaquer pendant mon sommeil. Je savais que les Vampires n'étaient des grands fan du sang de démon qui coulait dans les veines des Enfants de Lilith. Mais je préférai rester méfiante. Puis les Terrestres avaient de très bon hôtel aussi. Mais je savais qu'il ne s'agissait là que d'une solution provisoire. De toute façon, ma présence dans cette ville en générale, n'était sensé n'être que provisoire.

L'Université m'avait bien proposé un logement de fonction. Cependant, j'avais décliner la proposition. Déjà parce que je savais que j'avais nettement les moyens de trouver mieux que ça. Et ensuite parce que je ne voulais pas qu'il y ait de problème avec ma magie et d'éventuels visiteurs peu recommandés. Quand on est une sorcière avec une certaines réputation on en voit défiler plus d'un. Ce n'est pas Magnus Bane qui vous dira le contraire. Puis j'avais un bien meilleur plan à New York, qui consistait à aller faire de la colocation chez ma meilleure amie, Annalyne. Ca faisait des années que je n'avais pas vu mon ancienne élève. J'appréhendais un peu. Mais je savais que ça allait se passer à merveille, comme à chaque fois. J'avais donc aussi effroyablement hâte. Il s'était passé tellement de choses dans le monde depuis, nous allions encore passer des nuits entière à parler de tout et n'importe quoi.

Il ne fallait pas non plus que j'oublie pourquoi j'étais venu. En effet, une menace planait sur cette ville. Et pas des moindres, car il s'agissait du Cercle de Valentin qui refaisait surface. Et cet homme était loin de porter les créatures obscures dans son coeur. Il avait déjà presque faillit réussir à tous nous éliminer une fois, il était hors de question qu'il réussisse cette fois-ci. Et pour ça, j'étais bien sûre que la meilleure solution était d'aller se mettre à l'abri et laisser les Chasseurs d'Ombre régler leurs problèmes entre eux. Ainsi, je n'étais pas venu simplement pour rendre visite à ma meilleure amie. Mais surtout pour la convaincre de quitter cette ville avec moi. Il y avait plein d'endroit loin de New York où nous pourrions aller. Des endroits plus calmes, moins pollués et sûrement moins amusant, mais bon, on ne peut pas tout avoir non plus.

C'était encore le milieu d'après-midi lorsque j'arrivais en face de la porte du loft d'Annalyne. Je l'avais bien prévenu de mon arrivée, mais j'étais restée assez vague à ce sujet. En fait, c'est que je n'avais aucune idée de combien de temps mes affaires avec l'Université allait me prendre. Mais maintenant tout était réglé. Je n'avais pas beaucoup de bagages avec moi. Si ce n'était un sac qui semblait bien petit pour transporter autant d'affaires que ce que je devrais avoir. Mais je suis une sorcière, en plus d'être une femme, vous vous doutez bien qu'il ne s'agit pas juste d'un sac à main minuscule, mais bien un sac à la Mary Poppins duquel je pourrais vous sortir aisément un porte-manteau. Bon, si ça peut vous rassurer, je n'avais pas tout mon mobilier dans mon sac. Juste une bonne quantité de vêtements, de produits en tout genre et des livres et grimoires en tout genre aussi. Quelle enfant de Lilith je ferais si je n'avais pas un minimum d'élément pour faire de la magie sur moi.

Je frappais à la porte du loft d'Anna et rentra directement. Quoi ? C'était ma meilleure amie, ça faisait des siècles qu'on ne s'embarrassait plus avec des politesses du genre. Puis j'avais tout de même frappé avant pour dire « Je rentre ! Rhabille-toi et cache ton amant dans l'armoire ! ». Bon, pas vraiment, je doutais assez que Anna ait ramener quelqu'un à une heure pareille. Quoique, on sait jamais. Cette petite pouvait être surprenant des fois.

- Il y a quelqu'un ? Ouuh… Ca sent la magie par ici… Anna ! J'espère que tu n'es pas en train de faire des invocations louches ! Pas sans moi en tout cas !

J'avais juste annoncer cela en rentrant, sans voir ma meilleure amie pour autant. Mais je savais qu'elle était là. Je pouvais sentir sa magie. Et pas que la sienne d'ailleurs. Il y avait un autre enfant de Lilith qui vivait ici… Je posais mon sac dans un coin et suspendit ma veste au porte-manteau le plus proche. J'avançais de quelques pas avant d'apercevoir ma meilleure amie et avec un grand sourire j'allais me jeter littéralement dans ses bras.

- Ma Anna !! Ca fait tellement longtemps… J'en étais arrivé à me demander si tu n'aurais pas pris des rides à notre prochaine rencontre !

Je me mis à rire, parce que je savais bien que c'était impossible. Anna était une sorcière. Elle était toute aussi immortelle que moi. Et ça faisait bien des années qu'elle avait arrêté de vieillir aussi. Il n'empêche j'étais de plus heureuse de la retrouver.

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1077
♦ Messages : 256
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Everything and anything :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Sam 15 Avr - 15:35
It's a Messed up World
Anlange
T’es sûrement l’unique personne qui est capable de m’apporter pleins de petits bouts de lumière dès que t’es là et même si tu penses que t’as trop de côtés sombres pour illuminer quelqu’un, regarde juste comme je brille quand t’es là.

Annalyne était impatiente de voir son amie arrivée. Quand elle avait reçue son message, quelques jours plus tôt, elle avait sautée de joie dans tout l’appartement. Cela faisait plusieurs années qu’elles ne s’étaient pas croisées, et mine de rien, sa meilleure amie lui manquait. Leurs discussions, leurs virées shopping, leurs petites expériences magiques, toutes ces petites choses qui pouvaient paraître anodine pour des sorcières, mais qui remplissait toujours la blonde d’une immense joie, et lui permettait d’oublier un peu ses soucis du moment. Bon d’accord, elle n’avait pas eut la date exacte de son arrivée, c’est bien vrai, mais elle savait que ce fameux jour approchait. Pourtant, la jeune femme possédait quand même une certaine crainte. Savoir son amie ici, à New York, avec le Cercle et Valentin qui avait fait son grand come-back… Ça restait quand même limite angoissant. Elle devait déjà veiller sur son apprenti depuis peu, il allait aussi falloir qu’elle veille sur sa meilleure amie. Pas que Solange -ou Wendy, tout dépendait de son nom du moment- ne sache pas se défendre, loin de là. Mais Anna savait qu’elle avait perdue une partie de son envie de vivre il y a de cela plusieurs décennies. Pendant la Seconde guerre Mondiale, pour être exacte. Quand elle avait perdue l’homme qu’elle aimait. La blonde ne pouvait pas dire qu’elle comprenait ce que son amie ressentait. Elle même n’était jamais tombée amoureuse encore, et même si elle avait perdue sa mère, et que c’était une chose qui l’avait grandement affecté, c’était différent. Elle pouvait vivre sans sa mère. Tout le monde finissait par vivre sans ses parents, un jour ou l’autre. Mais vivre sans l’homme qu’elle pensait être son âme soeur… Ça, elle ne savait pas du tout ce que ça faisait. Elle n’en avait aucune idée.

Enfin bon, pour l’instant, elle était chez elle. Son apprenti était sortit, pour se rendre à ses cours. Annalyne ne comprenait pas tellement pourquoi il y tenait autant, mais ce n’était pas elle qui allait l’en blâmer. Il voulait se raccrocher un minimum à sa vie de Terrestre, chose qu’elle ne pouvait pas comprendre non plus d’ailleurs. Quand elle avait tuée sa mère, elle avait décidée de mettre tout ça de coté une bonne fois pour toutes. Elle était devenue une nouvelle personne, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, et c’était à ça qu’elle s’était raccrochée, rien d’autre. En plus, elle le vivait très bien, alors elle n’allait pas s’en plaindre. Elle avait décidée de profiter de l’absence du jeune brun pour faire un peu de ménage dans son appartement, et plus précisément dans sa pièce à souvenirs, comme elle aimait bien l’appeler. Et plus de ça, c’était une chose qui lui permettait de se remémorer les bons instants. Comme son séjour à la cour royal d’Angleterre, avec sa meilleure amie. Les robes qu’elles portaient à cette époque, sa toute première voiture aussi, qu’elle possédait toujours. Bien sûr, elle n’était pas entreposée dans cette pièce, mais dans le grand garage qu’Anna s’était achetée quelques années plus tôt en compagnie de toutes ses voitures de collection. Elle n’était pas ce que l’on pourrait appeler une grande fan de voiture, surtout qu’en mécanique, elle n’y connaissait absolument rien. Mais comme tous les objets qui se trouvaient dans cette pièce, c’était des reliques de ses années passées, et au moins celles ci, elle pouvait s’en servir de temps en temps, tant que les engins fonctionnaient encore.

Elle était en train d’admirer les différentes robes exposées dans son armoire quand elle entendit quelqu’un frapper à sa porte. Les sourcils froncés, la blonde refermait son armoire pour éviter que ses vieux vêtements ne prennent la poussière. Elle n’attendait pas de visite, alors autant dire qu’elle se demandait bien qui était là. Est ce que c’était son apprenti? Non, il n’aurait pas prit la peine de frapper et serait directement entré. Sa vieille amie lui était complètement sortie de la tête, jusqu’à ce qu’elle entende sa voix se répandre dans les pièces de son loft. Laissant tomber chiffons et produits ménagés, Annalyne se précipita dans l’entrée, toute impatiente de vérifier de ses propres yeux la présence de sa plus vieille amie. « Par l’Ange, Solange! » Un grand sourire sur les lèvres, la blonde replaçait une mèche de cheveux qui s’était échappée de son chignon avant que sa meilleure amie ne lui saute littéralement dessus. Lui rendant son étreinte, elle ferma les yeux quelques instants, savourant ces retrouvailles qu’elle attendait avec une impatience sans nom. « Tu sais très bien que j’ai la meilleure crème anti-âge de toute la ville ici! » Laissant à son tour un léger rire lui échapper, la jeune femme s’éloigna de son amie pour pouvoir la regarder un peu plus en détail. Oui, elle s’inquiétait pour elle, comme toujours, et elle n’y pouvait rien. C’était plus fort qu’elle, de s’inquiétait pour les gens qu’elle aimait. « Oh, j’adore ce que t’as fais à tes cheveux, c’est tellement beau! » Comme toujours, en fait. Solange avait toujours eut très bons goûts, et la blonde savait que c’était une chose qui n’était pas prête de changer. « Tu veux boire quelque chose? J’ai quelques bons vins dans la cuisine, à moins que tu sois plus d’humeur à te boire un bon whisky. » Annalyne avait toujours tout ce qu’il fallait dans ses placards, de toute façon. Surtout qu’elle même était une grande consommatrice d’alcools divers et variés, alors bon… Pas avec excès, attention, mais un verre de temps en temps, ou le soir pendant un bon repas, elle ne disait jamais non. Et puis, de toute façon, elle ne risquait pas d’attraper un cancer du foie. Comme quoi, avoir du sang de démon dans les veines, ça avait tout de même du bon, mine de rien.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 191
♦ Messages : 65
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Everything and anything :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Mar 18 Avr - 23:14

It's a Messed up World
Feat. Annalyne.







J'étais plus que contente de retrouver ma meilleure amie. Il n'y avait personne sur cette terre qui me connaissait mieux qu'elle. Elle savait pas quoi j'étais passé, elle connaissait le moindre de mes défauts, comme je connaissais son passé et sa personnalité… Enfin, nous ne savions pas vraiment tout l'une de l'autre. Par exemple, je n'avais aucune idée de ce qu'avait fait Anna de ses dernières années. Mais d'un sens tant mieux ! Comme ça nous n'étions jamais à court de conversation ! De toute façon, je ne pensais pas qu'une telle chose était possible. Pas avec Anna en tout cas. Je n'étais pas forcément très bavarde, mais quand nous étions toutes les deux, c'était… C'était l'hécatombe. Entre nos discussions interminables, nos sorties, nos plans plus ou moins foireux, nos bêtises… On redevenait clairement des gamines quand on passait du temps ensemble. Mais ça faisait du bien de passer de tels moments, sans se prendre la tête à la première occasion. C'était pour ça qu'Anna était sans conteste ma meilleure amie.

Anna répondit immédiatement à ma blague, sur une autre et elle enchaîna avec un compliment sur mes cheveux, ce qui me fit sourire. Je passais une main dans ses derniers. Je n'allais pas le cacher, j'aimais prendre soin de moi. Et j'accordais toujours une attention particulière à mes cheveux. Etant donné que Anna avait les cheveux attaché, sans doute rapidement pour ne pas être encombrée, je ne pouvais pas lui retourner le compliment. Bien que je ne doutais pas qu'elle avait toujours d'aussi beau cheveux que lorsque je l'avais quittée. Anna proposa alors un verre, ce qui je ne pouvais pas refuser, je suis une personne civilisée, voyons ! Je lui adressai un grand sourire en hochant la tête. Le voyage n'avait pas été long, passer de mon hôtel à l'appartement d'Anna ne m'avait pas coûté beaucoup d'énergie. Mais je n'étais pas contre un petit remontant. Qui était-je pour refuser une offre pareille ? Surtout que Anna avait toujours des bonnes bouteilles en réserve. J'étais curieuse de voir ce qu'elle allait bien pouvoir me sortir aujourd'hui.

- Un bon vin, c'est parfait ! Je te fais confiance là dessus. Il est encore un peu tôt pour attaquer au Whisky.

C'est vrai que l'après-midi n'était pas encore fini. J'accompagnais ma phrase d'un petit rire. Oh ! Je savais bien qu'à une certaine époque je ne me souciais pas de l'heure pour boire. Mais mon rapport à l'alcool avait un peu changé depuis la perte de Philippe. Je ne préférais pas prendre de risques inutiles. Même si j'étais une personne raisonnable. Quoique, c'est souvent ce que je disais avant de faire des excès ou un choix que j'allais regretter. Je n'étais pas gérable parfois, je vous jure. Même moi j'arrivais à me déprimer. Je suivis Anna dans la cuisine pour ce fameux verre et poursuivit :

- Depuis quand tu jure sur l'Ange toi ? T'as trop traîner avec les Chasseurs d'Ombre encore !


Il n'y avait que les Nephilims pour jurer sur l'Ange. Quoique, il s'agissait d'un juron assez commun au monde obscure aussi. Mais je n'avais pas l'habitude de l'entendre par la bouche des Enfants de Lilith. Surtout pas de celle là. Anna savait que je portais pas les Chasseurs d'Ombres dans mon coeur. J'avais eu beaucoup de désaccord avec eux. Mais c'était surtout pour l'embêter que je disais ça. La lueur maline dans mes yeux me trahissait assez je pense.

- Mais dis-moi, tu ne vis pas seule ici, je me trompe ? Je sens qu'il n'y a pas que ta magie…

Je marquais une pause, affichant un air interrogateur avant de sourire. Ce sourire ne présageait rien de très bon Anna le savait. Ca ne me dérangeait pas du tout de devoir partager le loft avec quelqu'un d'autre que ma meilleure amie. Après tout, c'était son loft à elle, je n'étais qu'une squatteuse, je n'avais pas mon mot à dire sur qui vivait ici. Puis j'étais quelqu'un de sociable, je n'avais pas de mal à m'entendre avec les autres en règle général, même si j'avais tout de même mon caractère. J'étais surtout curieuse dans l'immédiat.

- Tu me cacherai des choses ma petite Anna ? Aurais-tu enfin trouvé quelqu'un digne de vivre avec toi ?


Durant toutes ses années que j'avais passé avec Anna, je ne l'avais jamais vu tomber amoureuse de qui que ce soit. Evidement, elle avait eu ce qu'on appelait des « crush », on en avait eu toutes les deux. Vous ne pensiez tout de même pas que nous avions passé des années à la cour d'Angleterre à boire du thé hein ? Le jeu de la Séduction était sans doute le plus amusant que nous avions. Et on ne va pas se le cacher, nous étions douée. A deux, nous étions terrible, il n'y avait personne pour nous résister. Sans même utiliser la magie ! De toute façon, la magie ne peut pas créer des sentiments amoureux. Ou si elle le peut, c'est une magie très déconseillée.

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1077
♦ Messages : 256
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Everything and anything :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Dim 23 Avr - 18:20
It's a Messed up World
Anlange
T’es sûrement l’unique personne qui est capable de m’apporter pleins de petits bouts de lumière dès que t’es là et même si tu penses que t’as trop de côtés sombres pour illuminer quelqu’un, regarde juste comme je brille quand t’es là.

Solange lui avait manquée, énormément, même si la blonde ne l’admettrait jamais devant elle. Dans ses souvenirs, elle n’avait jamais passée autant de temps séparée de sa meilleure amie, et cette constatation lui faisait mal au coeur. Après la Seconde guerre Mondiale, après l’Insurrection, elles s’étaient toutes les deux éloignées malgré elles, menant leur vie chacune de leur côté. C’était normal, en un sens, elles n’avaient pas forcément toujours les mêmes envies, et Annalyne adorait New York, plus elle y passait de temps, plus elle était heureuse, c’était un fait. Même si elle n’en était pas originaire, cette ville était la sienne, d’une certaine manière. C’était ici qu’elle se sentait à sa place, et nulle part ailleurs. Elle aimait cette ville, son activité, les gens qui courraient un peu partout, les boutiques, les restaurants, Central Park… Elle aimait tout, absolument tout, et ce n’était pas une chose qui était prête de changer. Tout comme ses sentiments à l’égard de la jolie brune ne changeraient pas. Elle resterait à jamais sa meilleure amie, même si elles ne se voyaient pas pendant dix ans. Anna avait toujours une petite pensée pour elle, et dès qu’elle le pouvait, elle lui envoyait un message ou deux pour lui donner des nouvelles. L’avantage de cette génération, les téléphones et aux appareils facilitaient grandement la communication à travers le monde, et il était clair que la jolie blonde n’allait pas crachée dessus, surtout en étant une sorcière. Et une fana de mode, aussi. Combien de vêtements se faisait-elle livrer de Paris? Une bonne centaines, si ce n’est plus! Quelque chose qui ne changerait jamais chez elle non plus, son sens aigu de la mode.

Enfin, pour l’instant, elles n’avaient pas encore attaquée l’étape des vêtements, même si la blonde avait fait une petite remarque à son amie concernant sa nouvelle coupe de cheveux. D’ailleurs, elle en aurait certainement eut une en retour si sa tignasse blonde n’était pas attachée au sommet de son crâne. Mais elle savait que Solange n’y manquerait pas dès qu’elle verrait ladite crinière déployée. Certainement ce soir d’ailleurs, parce qu’il allait s’en dire que les deux amies allaient certainement sortir s’amuser un peu, comme toujours. Comme au bon vieux temps quoi. Elles avaient quand même leurs petites habitudes concernant leurs retrouvailles. En attendant, Annalyne lui avait proposée de boire un verre. De toute façon, il était encore tôt, et il fallait qu’elle prenne une belle douche et qu’elle se change, chose qui pouvait prendre un certain temps. Alors autant patienter avec une bonne boisson en bouche, non? « Il est jamais trop tôt pour le Whisky. » Du moins, du point de vue d’Annalyne. C’était sa boisson de prédilection, de toute façon. Mais du vin, ça lui allait très bien aussi. Sortant une bouteille d’un des meubles de la cuisine, c’est avec une certaine agilité que la brune l’ouvrit, laissant le liquide rougeâtre s’écouler ensuite dans des verres. Verres qui étaient nouveaux, soit dit en passant. les derniers avaient cassés, il n’y a pas si longtemps, quand l’anniversaire de Raphael était littéralement partit en fiasco à cause de cette satané Shadowhunter. « A ta santé! » Trinquant avec son amie, la blonde finit par siroter ce vin, qui était très bon d’ailleurs, soit dit en passant. En même temps, la plupart de ses bouteilles venaient de France, et coûtaient une fortune en plus de ça. Avec le prix qu’elle y mettait, il avait plutôt intérêt à être bon.

A l’évocation des Shadowhunters, un sourire échappa à la blonde. Oui, elle en fréquentait beaucoup trop en ce moment, malgré elle, c’est vrai. Et surtout, elle entendait parler de toutes les conneries qu’ils pouvaient faire. C’était certainement ça le plus infligeant. Même si elle ne les mettait pas tous dans le même panier. « M’en parles pas, cette satané Clarissa a gâché la fête anniversaire que j’avais organisée pour Raphael. Un vrai fiasco. » Et encore, si ce n’était que ça… Il y avait aussi tout le reste. Mais Solange devait déjà être au courant de tout ça. Après tout, les informations passaient vite au sein du Monde Obscure, que l’on réside à New York ou non. La petite Fairchild, ou Morgenstern, peu importe bien son nom, avait déjà sa petite réputation au sein du Monde Obscure. Réputation qu’elle ne méritait pas forcément d’ailleurs. Ce boulet ambulant. Si ça n’avait tenue qu’à Anna, voilà longtemps déjà qu’elle se serait servie de la rousse pour atteindre Valentin et le tuer. Mais non, l’Enclave avait ses règles, il ne fallait pas qu’elle sorte de l’Institut, il fallait qu’on la protège. Pendant que son frère, lui, se retrouvait prit en plein dans la gueule du loup. Sérieusement, la sorcière ne comprenait vraiment pas leur logique, et ça faisait un certain moment qu’elle avait arrêtée d’essayer de la comprendre.

Vient ensuite l’évocation d’un deuxième colocataire dans l’appartement de la blonde. Elle se doutait que son amie avait sentie que quelqu’un d’autre vivait ici, après tout, et elle était même étonnée qu’elle n’e parle que maintenant. Même elle pouvait sentir la magie de Julian un peu partout entre ces murs. Magie assez faible, certes, étant donné qu’il n’était qu’un débutant, mais magie présente tout de même. Souriant légèrement, parce qu’elle était quand même assez fière de pouvoir dire qu’elle avait prit un sorcier sous son aile, la jeune femme reprit une gorgée de vin. « J’ai un apprenti, avec moi, oui. » Et c’était tout. Mais vraiment, il n’y avait rien de plus. Elle lui apprenait la magie, et ça s’arrêtait là. De toute façon, ce n’était pas dans ses principes. Il était beaucoup trop jeune pour elle, elle le savait. Et ça, personne ne pourrait le changer, qu’elle ait des sentiments pour lui ou non, c’était comme ça. Autant dire qu’au commentaire de son amie, la blonde s’était tout de même pas mal brusquée. Les sourcils froncés, en signe de dégoût -on va dire-, elle s’était légèrement éloignée de la table sur laquelle elle s’était appuyée. « Je t’en prie, il est… Extrêmement jeune. Je lui apprend juste à maîtriser ses pouvoirs, c’est tout. » Et elle disait la vérité, dans les faits. Vraiment. Même si le brun ne se gênait pas pour la draguer, elle l’avait très souvent remis en place, avec gentillesse, parce qu’elle ne voulait pas de ça. Et encore moins en temps de guerre comme celui là. Pas question qu’elle s’attache à lui pour le perdre par la suite. Elle avait vu les dégâts que ça pourrait lui faire, par le biais de Solange. Et elle ne voulait pas de ça, vraiment pas.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 191
♦ Messages : 65
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Everything and anything :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Sam 29 Avr - 12:34

It's a Messed up World
Feat. Annalyne.







Anna n'était vraiment pas possible avec son Whisky. Comme quoi, certaines choses ne changeront peut-être jamais. Et dire que j'avais parié qu'elle se lasserait de cette boisson au bout de quelques décennies. J'avais perdue. Quoique, c'était un peu mal joué. Parce que je buvait toujours du vin après plusieurs siècle. Cependant, la manière de faire du vin avait changé au cours du temps et on ne pouvait pas dire que chaque bouteille avait la même saveur. Mais il en allait aussi de même avec le Whisky et tous les alcools en général. Peut-être que ce serait un bon sujet de conférence ça, l'évolution du vin ou d'un autre alcool à travers les siècles. Peut-être il faudrait que je songe un jour à écrire quelque chose à ce sujet. Comme quoi, même trois ans ans plus tard, on arrivait toujours à se trouver de nouveau but dans la vie.

Je regardais ma meilleure amie me servir un verre d'une bouteille de vin française qui, de mon avis, ne devait pas être de la piquette. Connaissant Anna, elle y avait forcément mit le prix, et je lui faisais confiance. Après tout, elle avait été mon élève pendant assez longtemps et vous ne pensiez tout de même pas que je ne lui avais apprit que la magie ? Ce serait mal me connaître. Je trinquai volontiers à ma santé et à celle d'Annalyne avant de prendre une première gorgée de vin. Et comme je l'espérais, il était délicieux. Je ne tardais pas à entamer la conversation sur ces bon vieux Shadowhunters. J'étais assez surprise qu'Anna se mette à jurer au nom de leur Ange. Pourquoi pas, après tout. Mais je préférai m'assurer de ce qu'il se passait. Je n'avais qu'une confiance très limité envers les Chasseurs d'Ombres. Et si Anna était bien assez grande pour savoir ce qu'elle faisait, je restait tout de même méfiante.

- Clarissa Morgensten ? Décidément. Ce nom est sur toutes les lèvres en ce moment. Tu parle de Raphael Santiago, c'est ça ? Qu'est-ce qu'une Shadowhunter faisait à l'anniversaire d'une créature obscure ? La situation est mauvaise à ce point, que les Chasseur d'Ombres se croient tout permit ? Au point d'envahir et de gâcher nos soirées ?

J'étais plutôt bien au courant de ce qui se passait ici. Mais je ne savais pas tout non plus. C'était pour cela en partie que j'en venais à parler de ça à Anna. Elle vivait à New York depuis bien plus longtemps que moi. Elle savait donc plus précisément ce qu'il se passait. Cependant, cela ne changerait rien à mes projets. Je voulais juste m'informer et ensuite mettre tout ce petit monde en sécurité. Je ne pouvais pas laisser Valentin menacer encore notre monde. On nous accusait sans cesse d'être des monstres, mais au final, tous nos problèmes étaient provoqué par les Nephilims. A croire qu'ils en avaient oublié leur première mission qu'est celle de protéger les Terrestres. Puis j'étais d'autant plus mécontente de savoir qu'il s'agissait d'eux qui avaient osé gâcher une des soirées de ma meilleure amie. Les soirées c'est sacré ! Puis celle d'Anna étaient toujours géniales ! Comment pourrait-on vouloir gâcher ça ?!

J'entamais alors un sujet un peu plus léger, histoire de détendre un peu l'atmosphère. Ou plutôt de me détendre moi à vrai dire. Je m'étais un peu emballée toute seule avec cette histoire de Chasseur d'Ombre. Puis j'étais aussi intriguée par cette seconde magie que je pouvais sentir. Je ne pu m'empêcher de sourire davantage en entendant Anna m'expliquer qu'il s'agissait de son apprenti. Elle c'était donc enfin décidé à prendre un jeune sorcier sous son aile ? C'est vrai que ce n'était pas une décision facile à prendre. Mais est-ce que nous avions vraiment le choix ? Est-ce que nous pouvions nous permettre de laisser les jeunes sorciers abuser n'importe comment de leur pouvoir ?

- C'est tout ? Hmm… Dommage… Il est mignon au moins ?

Je sais, j'ai l'air d'une adolescente de quinze ans à parler comme ça. Mais j'étais curieuse ! Pouvait-on m'en vouloir ? Et je connaissais ma Anna, elle était trop peu sûre d'elle pour qu'il ne s'agisse QUE de son apprenti.

- En tout cas, je suis fière de toi. Mon bébé devient une grande fille…

Je fis mine d'essuyer une larme. Mais c'est vrai que j'avais connu Anna, elle était toute jeune. Et si elle n'avait pas énormément changé physiquement, elle avait tout de même beaucoup vieillit, gagné en puissance et en sagesse. Ca me faisait un peu bizarre de me dire que maintenant c'était à elle de transmettre son savoir aux plus jeune.

- J'espère que ça se passerai aussi bien entre vous que c'est s'est passé entre nous. Si tu as un problème tu sais où me trouver de tout façon !

Je fini ma phrase avec un clin d'oeil. De toute façon, Anna savait qu'elle pouvait toujours compter sur moi, quoiqu'il arrive. Mais sait-on jamais. Elle pouvait être un peu têtue ma blondinette parfois. Et je me doutais qu'elle voudrait gérer ça tout seule. Et je ne la comprenais. C'était toujours intéressant d'avoir un apprenti. Il n'y avait pas que lui qui apprenait dans ce processus. Je crois que sans Anna, je n'en aurais jamais su autant que les automobiles.

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1077
♦ Messages : 256
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Everything and anything :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Mar 16 Mai - 20:43
It's a Messed up World
Anlange
T’es sûrement l’unique personne qui est capable de m’apporter pleins de petits bouts de lumière dès que t’es là et même si tu penses que t’as trop de côtés sombres pour illuminer quelqu’un, regarde juste comme je brille quand t’es là.

Annalyne ne se pensait pas superficielle, même si elle avait le goût des bonnes choses. Et qu’elle mettait le prix quand il le fallait, autant pour la nourriture, que pour les vêtements. Elle aimait prendre soin d’elle, c’est vrai. Elle aimait s’acheter du maquillage, se faire les ongles, bien s’habiller en suivant la mode. Mais est ce que ça la qualifiait forcément de superficielle? Elle ne le pensait pas. Parce qu’elle ne pensait pas qu’à ça non plus. Elle avait aussi un certain sens des valeurs, une loyauté à toute épreuve. Du moins, pour ceux à qui elle tenait, les autres, c’était encore une autre histoire. Dans un monde comme le leur, elle se devait de faire des choix, même les plus extrêmes, et elle avait apprit, au fil du temps, à faire ceux qui lui seraient le plus bénéfique. Ça peut paraître égoïste vu comme ça, c’est clair. Mais est ce que ça l’était réellement au final? Elle ne le pensait pas. Après tout, tout le monde prenait ses décisions en fonction des personnes qui leurs sont chers. Et ceux qui ne le font pas… Et bien, soit ils doivent avoir une vie bien triste, soit ce sont simplement des pures psychopathe.

Comme Valentin Morgenstern par exemple. Annalyne ne se prononcerait pas sur le reste de la famille, après tout, elle ne les connaissait pas. Et du peu de temps qu’elle avait eut l’occasion de discuter avec Jace, elle avait bien vu qu’il était différent de son père. Sa soeur par contre, c’était encore autre chose. Elle, c’était une pure égoïste qui prenait les Créatures Obscures pour ses esclaves, et la blonde ne s’était pas gêné, pour la remettre à sa place. Pas question qu’elle rende des services gratuits à cette fille, il ne fallait pas trop rêver non plus, elle avait ses limites quand même. Gentille, mais pas trop la petite. « Il me semble qu’elle accompagnait l’un des apprentis de Raphael, qui est l’un de ses amis, le reste, j’en sais pas plus. Mais franchement, je me serais bien passer de sa présence, à cette sale vermine. » Oui, elle en était arrivée là. Elle n’aimait pas trop la rousse, ça c’était clair, et ce n’était pas une chose qui était prête de changer, loin de là. Annalyne était rancunière, et en plus de ça, bien encrée dans ses idées. C’était certainement ses deux pires défauts, mais c’était comme ça, ça faisait partie de sa personnalité, et c’était encore une chose qui n’était pas prête de changer, encore moins après plus de cents années passées sur cette terre. En plus de ça, gâcher une soirée qu’elle avait organisée, c’était certainement l’une des pires choses à faire. Si Raphael n’avait pas été là pour la retenir, elle en aurait certainement fait de la bouillie, de cette sale rousse, vraiment. Il ne fallait pas oublier que la blonde avait déjà tuée sous impulsivité, et que ce n’était pas impossible qu’elle recommence. Surtout quand elle était soumise à ce climat de tensions constant qui ne faisait que grandir de jours en jours. C’était certainement la moins bonne période pour l’énerver, en fait.

La discussion dériva alors sur son élève. Annalyne se doutait bien que le sujet finirait par faire son chemin entre les deux amies. En même temps, sa magie était plus que palpable dans l’appartement de la blonde, même elle pouvait la sentir, malgré le fait qu’elle y était habituée. N’importe quel sorcier expérimenté, ou non d’ailleurs, pouvait aisément constater qu’elle ne vivait pas seule, ici. Rien que par les affaires d’hommes qui traînaient un peu partout dans la pièce. La blonde n’en était pas encore arrivée à porter ce genre de vêtements, même si son petit apprenti avait quand même assez bon goût, elle ne pouvait pas lui retirer ça. « Wendy, s’il te plait… » La blonde leva les yeux au ciel. Parce qu’elle était mal à l’aise. Parce que oui, il était mignon, même beaucoup plus que mignon. Carrément craquant. Mais la jeune sorcière n’était pas certaine de pouvoir assumer d’avoir une pensée pareille. Même si au final ce n’était pas grand chose. Enfin peut être pour les autres. Pour elle, ça avait la don de la déboussoler à lui en faire perdre la tête. « Oui, il est mignon… Mais sans plus. » Elle mentait, c’était clair. Et elle espérait que ça ne se voyait pas sur son visage. En tout cas, son attention s’était rapidement remise sur son verre de vin, qu’elle avait vidée assez vite sans même s’en rendre compte. Si elle continuait comme ça, elle allait se retrouver pompette avant même que le milieu de l’après midi n’ai pointé le bout de son nez. Pas très responsable tout ça madame.

La blonde leva à nouveau les yeux au ciel au commentaire de son amie. Ça faisait bien longtemps qu’elle n’était plus un bébé, et même quand les deux femmes s’étaient rencontrées, ce n’était déjà plus le cas. Mais il était vrai que Wendy lui avait énormément apprit, sur ses pouvoirs, et rien que pour ça, elle ne la remercierait jamais assez. En plus du bon temps qu’elles avaient passées ensemble, des souvenirs partagés, aussi inoubliables les uns que les autres, qui donnaient des souvenirs remplis de joie et d’insouciance à Anna. Elle aimait bien, d’ailleurs, y repenser de temps en temps, quand elle n’avait pas le moral, c’était toujours agréable. « Oui maman, tu vois, je grandis vite. » Et elle apprenait vite aussi, ça personne ne dirait le contraire. Petit à petit, elle s’était fait une place dans le Monde Obscure, une certaine réputation qu’elle prenait soin de conserver au fil des années. Enfin juste pas vraiment pour l’instant. En même temps, ce n’était pas vraiment le moment de se faire repérer, et tous les sorcier restaient assez calme, pour éviter que le Cercle ne leur tombe dessus. C’était aussi le cas d’Anna, parce qu’elle n’était pas suicidaire. Et elle était responsable de quelqu’un, chose qu’elle ne pouvait pas prendre à la légère non plus. Pas question de mettre un innocent en danger, après tout. « Au bout du couloir, n’est pas? Parce que tu restes, j’espère? » La blonde pointa le sac de son amie du doigt. Son sac de voyage, qui n’avait jamais vraiment changé. Peut être la couleur, mais c’était tout. Comme la blonde, son amie avait ses petites habitudes de vieille. Même si elles n’étaient pas si vieilles que ça, pour des sorcières. Mais bon, c’était comme ça, elles avaient leurs petites habitudes, leurs petits rituels, qui ne les quittaient jamais.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 191
♦ Messages : 65
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Everything and anything :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Sam 20 Mai - 21:02

It's a Messed up World
Feat. Annalyne.







Certaines choses ne changeraient donc jamais hein ? Anna et sa rancune ne faisaient toujours qu'un. J'étais tout de même mal placé pour critiqué. Sur ce point, je n'étais pas vraiment mieux. Je cultivais une haine assez virulente envers les Chasseurs d'Ombres depuis un bon nombre de décennies maintenant, si ce n'était depuis que j'en avais entendu parlé pour la première fois. Il n'empêche que je trouvais sa réaction amusante. Ou alors j'étais juste trop de bonne humeur aujourd'hui pour être capable de m'énerver. Je me sentais tout de même un peu triste pour Raphael. Personne ne méritait de voir son anniversaire gâcher. Connaissant un peu le vampire, je me doutais qu'il ne devait pas attendre grand-chose de cette soirée. Mais par question de principe, vous savez.

Je n'avais pas encore eu l'occasion de rencontrer la jeune Morgenstern. Cependant, j'avais entendu des histoires intéressantes à son sujet et j'étais assez intriguée par son cas. Elle ne donnait vraiment pas l'impression d'être une Chasseuse d'Ombre comme les autres. Il faut dire qu'elle n'avait pas été élevé comme tel non plus. Elle avait sans doute l'instinct du guerrier sans avoir les préceptes de l'armée. J'étais curieuse de savoir ce que ça pouvait bien donner, une âme rebelle chez ces si parfaits Nephilims. Mais vu la rancune qu'Anna cultivait à son égard, je n'allais peut-être pas lui parler de la jeune rouquine en ces termes. Il valait sans doute mieux que je la rencontre avant, me fasse mon propre avis pour ensuite la défendre ou rejoindre le point de vue de ma meilleure amie. Et je ne doutais pas que sa rancœur soit fondée. Peut-être que j'avais trop bien appris à Anna à haïr les Chasseurs d'Ombre. Mais je crois qu'elle était plus tolérante que je ne l'étais à leur égard. Cette histoire avec Clarissa avait l'air des plus personnelles.

- Que veux-tu. Les Anges ne sont pas réputé pour être de grand fêtard. Quelle idée. Si tu veux que ta fête soit ruinée en deux temps trois mouvement, la meilleure façon est d'invité des Chasseurs d'Ombres. Au moins tu sauras pour la prochaine fois.


Je fini ma phrase en riant. Comme quoi, même avec quelques siècle derrière soit, on était toujours capable de faire des erreurs. Et c'était pour ça que je n'arrivais pas à me lasser de la vie. Je savais qu'il y avait des sorciers qui trouvaient le moyen de mettre fin à leur jour au bout de quelques siècles à peine. Ou alors qui devenaient totalement aigri et renfermé. Sincèrement, j'espérais que cela ne m’arriverait jamais. De toute façon, j'avais confiance en la société, elle évoluait bien trop vite pour que j'ai le temps de m'en ennuyer. J'étais sans doute trop curieuse pour réussir à ne pas m'intéresser à un rien. La preuve, j'avais bien envie d'en savoir un peu plus que cette magie que je pouvais sentir ici.

Apparemment, ma chère Anna c'était enfin décidé à prendre un apprenti. Et évidemment, il fallait s'attendre à ce que je la taquine un peu à ce sujet. Ca réaction en disait malheureusement bien plus qu'elle ne le voulait. Anna ne pouvait rien me cacher. Nous avions passé trop de temps ensemble. Je savais reconnaître cet air lorsqu'elle ne me disait pas la vérité tout entière. Elle ne mentait pas réellement mais n'allait pas jusqu'au bout de sa pensée. « mais sans plus »… Comme si c'était une réponse convenable. Et Anna avait fini son verre bien trop vite pour être crédible. J'affichais un sourire amusé que je masquais rapidement en prenant une gorgée de vin.

- Mh… Vraiment ? Comment peut-on être mignon-mais-sans-plus ? J'imagine que je vais donc devoir en juger par moi-même. Et ma chérie, ne pense pas que tu puisse être capable de me cacher quoique ce soit. Promis, je ne te compromettrai.

Je fini ma phrase avec un petit clin d'oeil et portait de nouveau mon verre à mes lèvres. Décidément, j'avais une sacrée descente moi aussi aujourd'hui. Je laissais échapper un petit rire en hochant la tête en entendant les derniers mots de ma meilleure amie.

- Au bout du couloir, ça me va parfaitement. Tu es adorable. J'ai prévu de rester à New York, mais pas très longtemps.

On en venait à parler de ce sujet qui, je savais, serait un peu plus compliqué à évoquer avec Anna. Pas que j'avais peur de me faire juger ou quoique ce soit. J'avais surtout peur qu'Anna refuse. Je savais à quel point elle aimait cette ville.

- A vrai dire, j'espérais qu'on ne reste pas très longtemps. Je sais à quel point tu aime cette ville. Mais ce n'est qu'une question de temps avant que tout ne dégénère à cause du Cercle. Et il est hors de question qu'on se retrouve encore prise dans des histoires qui ne concernent que les Nephilims. Donc oui, j'avais l'intention de rester quelques temps afin de voir comment se déroulent les choses ici. Mais si les choses s'enveniment trop, j'aimerai qu'on parte. Je crois que Magnus a déjà commencé à envoyer des sorciers aller se mettre en sûreté. Et ce n'est vraiment pas une mauvaise idée. Tu peux être sûre qu'à la première occasion que Valentin aura pour frapper, les créatures obscures en serons les premières victimes.


J'avais exposer tout mon plan calmement. J'espérais qu'Anna comprendrait mon point de vu. En fait, j'étais même sûre qu'elle le comprendrait. Elle tenait à ce monde autant que moi. Elle ne voudrait jamais voir les vampires, les loups-garous, les fées et les sorciers disparaître à tout jamais.

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1077
♦ Messages : 256
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Everything and anything :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Mer 24 Mai - 16:11
It's a Messed up World
Anlange
T’es sûrement l’unique personne qui est capable de m’apporter pleins de petits bouts de lumière dès que t’es là et même si tu penses que t’as trop de côtés sombres pour illuminer quelqu’un, regarde juste comme je brille quand t’es là.

Annalyne ne détestait pas tous les Shadowhunters, loin de là. Il y en avait qu’elle appréciait, comme Jace. Enfin lui, il lui faisait surtout de la peine, parce qu’il s’était retrouvé embarqué dans cette histoire sans le vouloir, tout ça parce qu’il avait eut le malheur de naître dans la mauvaise famille. Et ça, la blonde connaissait, elle savait ce que c’était de naître dans la mauvaise famille. Même si elle n’en avait pas toujours été malheureuse. Avant de découvrir ses pouvoirs, elle se sentait même bien, elle était une petite fille plutôt chanceuse, qui vivait seule avec sa maman qu’elle aimait de tout son coeur. Mais la différence les avaient éloignés à un point qui s’était trouvé être de non retour. Les douleurs que lui avait fait subir sa mère… Encore aujourd’hui, alors qu’elle était morte depuis plus de cent ans, elle ne le lui avait pas pardonnée. Et elle ne pensait pas en être capable un jour, même dans mille ans. Elle avait beaucoup trop souffert, et surtout, elle en avait encore les marques, autant physiques que psychologiques. Même si niveau psychologique, elle avait finit par s’y faire, à peu près. Tant qu’il faisait beau et que le ciel ne grondait pas, tout allait bien dans le meilleur des mondes. Dans le cas contraire…. Et bien c’était une tout autre histoire.

Mais Anna n’allait pas se mettre à penser à ça maintenant, surtout qu’elle venait tout juste de retrouver sa meilleure amie, sa plus vieille amie, la seule sur laquelle elle pourrait toujours compter. Enfin, ça ne l’avait pas empêchée non plus de se plaindre de cette sale petite rousse, quand même. La blonde se plaignait toujours, et vu que là, elle avait plus qu’une bonne raison de la faire… Ben elle l’avait fait sans se poser de questions. De toute façon Wendy ne portait pas vraiment les Chasseurs d’Ombres dans son coeur, et encore moins la fille de Valentin certainement, donc bon… C’était certainement pas elle qui allait lui faire la morale là dessus, loin de là. « Elle était pas invité, c’est son pote vampire qui l’a ramené, moi je lui ai rien envoyé, je ne voulais pas la voir. » Et elle avait voulut être clémente en lui laissant sa chance. Elle l’avait surtout laissé rentrer parce qu’elle appréciait bien Simon, c’est vrai. C’était un jeune vampire, certes, mais il avait la tête sur les épaules, et il était gentil. Et il s’était porté garant de tenir son amie en laisse. Mais visiblement, il n’avait pas prévu cette réaction après autant d’alcool ingurgité. Certainement parce qu’elle ne s’était jamais retrouvée dans cet état. Le pauvre, Anna le plaignait pas mal quand même, de se taper un boulet pareil comme meilleure amie. Heureusement qu’elle avait plus de chance que le jeune vampire. « La prochaine fois je préciserais sur ma porte que les Shadowhunters ne sont pas admis. Même si je ne risque pas de refaire une fête de si tôt. » Et pas seulement parce que la dernière avait mal finit, mais aussi à cause du climat de guerre qui volait autour d’eux. La dernière fête avait déjà été assez imprudente, même si la blonde avait renforcée ses barrières de protection. Ça l’avait pas mal épuisée de faire ça d’ailleurs, elle y avait passée la semaine. Et elle ne se sentait pas prête à refaire ça très prochainement. Autant sortir dans un endroit publique déjà protégé par d’autres, franchement, c’était beaucoup moins fatiguant. Même si elle aimait le travail bien fait, de toute façon, elle savait où se rendre pour être en sécurité à New York. C’était sa ville quand même.

Enfin, là tout de suite, elle n’avait pas envie de penser à ça. Elle avait surtout envie de savourer, et de vider cette bouteille de vin avec son amie tout en lui racontant les dernières nouvelles. C’était pour cette raison que leur conversation avait finie par dériver, même si la tournure qu’elle avait prise ne plaisait pas forcément à Annalyne. Elle n’aimait pas parler de son apprenti. Pas qu’elle en avait honte, loin de là, il était même plutôt doué, et il apprenait bien vite, quand il ne faisait pas le con. Mais sans savoir pourquoi, dès que le sujet était abordé avec quelqu’un, elle se sentait mal à l’aise, comme si elle avait peur de dire une connerie, ou de faire une connerie, allez savoir. « Je te cache rien, qu’est ce que tu t’imagines? » Encore des bêtises, certainement. Mais des bêtises qui n’avaient pas lieu ici, en tout cas. C’était son apprenti, et c’était tout. La brune savait parfaitement comment Anna fonctionnait, avec tout. Et surtout avec les hommes. Il était trop jeune, et elle n’allait pas céder à cet attrait. Encore moins juste pour une nuit. Avec des inconnus, ça ne la dérangeait pas, mais là… Ils vivaient quand même sous le même toit. Ça allait être compliqué de ne pas se croiser tous les matins en allant boire son café quand même. Voir impossible en fait. Et puis même, la blonde n’était vraiment pas d’humeur de toute façon, avec tout ce qu’il se passait dans le Monde Obscure, elle préférait se concentrer sur ce qui était important. Comme sauver leur peau, par exemple, éviter de se faire choper par le Cercle, des trucs dans le genre. Elle tenait à la vie, et à sa liberté aussi.

La jeune sorcière pencha la tête sur le côté avec une petite moue triste. Le fait d’apprendre que sa meilleure amie ne restait pas longtemps à New York, c’était pas vraiment cool. Après tout, ça faisait des années qu’elles ne s’étaient pas vues, Anna pensaient qu’elles allaient pouvoir profiter l’une de l’autre un peu plus longtemps, voir beaucoup plus longtemps, en fait. Pas seulement pas très longtemps, c’était nul ça. Mais les raisons de cette courte durée s’éclaircirent rapidement à la suite de ses paroles. Elle aurait dû s’en douter, après tout. Wendy voulait fuir, comme elle l’avait fait dix huit ans plus tôt. Et comme Anna elle même l’avait fait en fait. Mais cette fois, les choses étaient différentes. « C’est non. » Oui, elle était directe pour le coup, voir même un peu froide. Mais elle était en colère. Pas après son amie, non, mais après le Cercle. Après Valentin. Après tout ce qu’il se passait. Et elle n’avait pas l’intention de répéter les mêmes erreurs qu’elle avait put faire par le passé. « Je vais pas de nouveau fuir cette ville et laisser les Shadowhunters se débrouiller avec le Cercle. Déjà parce que, visiblement, la dernière fois le boulot a mal été fait, mais aussi parce que ce n’est pas seulement leur monde à eux qui est en danger. Mais le nôtre aussi. Et on devrait tous se battre pour sauver le Monde Obscure, peu importe notre race. » Autant dire que la blonde était déterminée, et que son amie allait avoir beaucoup de mal pour la faire changer d’avis. En fait, c’était même pratiquement impossible qu’elle change d’avis. Quand elle avait une idée en tête, Anna, elle ne l’avait pas autre part, ça c’était clair. Peut être que ça la perdrait un jour, mais tant pis. Elle ne comptait pas partir sans se battre pour sa liberté.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 191
♦ Messages : 65
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Everything and anything :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Ven 26 Mai - 22:07

It's a Messed up World
Feat. Annalyne.







Son pote vampire ? Comment ne pas être intrigué par une telle révélation ? Une Nephilim amie avec une créature obscure. C'était presque surnaturel – sans mauvais jeu de mot. C'était pour cela que la jeune Morgenstern attisait autant ma curiosité. Mais peut-être que je devrais d'abord continuer de me renseigner à son sujet par rapport à mes connaissances. Je sais que ce n'était pas forcément de juger quelqu'un par rapport au jugement des autres et qu'il valait mieux aller se faire son propre avis. Mais j'avais bien envie de savoir ce que les créatures obscures qui la connaissaient pouvaient bien penser de Clary. Peut-être que je devrais aller rendre une petite visite au vampire en question. Je n'avais jamais été très proche de ces derniers. Le seul que je connaissais en ville était sûrement Raphael et nous n'avions jamais été particulièrement proche. Je le connaissais parce qu'il était un ami d'Anna, ça n'allait guère plus loin.

Cependant, certaines choses ne changeraient sûrement jamais. Les Chasseurs d'Ombres resteraient sans doute éternellement des briseurs d'ambiance alors que les créatures obscures avait ce don naturel pour faire la fête et s'amuser. Mais c'était sans doute parce que nous savions que nous étions tous des créatures damnés et maudites et que, pour le coup, nous n'avions plus grand-chose à perdre. Donc autant en profiter. Puis vous imaginez, passé une éternité à faire la gueule ? C'était long quand même. On ne pouvait se permettre d'être aussi coincé que les Nephilims, sinon notre monde serait bien triste. Quoiqu'il y avait quand même des Chasseurs d'ombres plutôt dégourdis, dirons nous. Et j'étais bien placée pour en parler malheureusement. Mais je n'avais pas forcément envie de repenser à ce sale gosse d'Isaac maintenant. Si Anna apprenait ce qu'il c'était passé, elle se ficherai de moi pour des siècles encore.

- Comment ça ? Tu n'as pas prévu une fête pour mon retour ? Je suis choquée !

Je me mis à rire, je ne m'attendais pas à un comité de bienvenue non plus. C'est juste qu'Anna et ses soirées… C'était une longue histoire.

- Plus sincèrement, je trouve que c'est une bonne idée. Et je pense que tu peux mettre un panneau interdit aux Shadowhunters sans même avoir à faire une soirée. Ca éviterai les problèmes quoiqu'il arrive.

Les Chasseurs d'Ombres sont des aimants à problèmes. Ce n'était pas nouveau. Et ça ne risquait pas de changer de si tôt. En même temps, il avaient la chance d'être à moitié terrestre et à moitié Ange avec la divine mission de nous débarrasser des démons. Bref, tout ça ne faisait pas forcément un très bon mélange. Et c'était sans doute à cause d'eux et du Cercle qu'Anna se retrouvait aussi réticente à organiser de nouveau des fêtes. C'est vrai que ce ne serait pas prudent de faire une réunion de créatures obscures maintenant. C'était un peu comme provoquer Valentin et lui dire « Vas-y vient nous exploser ! On est tous là ! ».

Je me mis à rire de nouveau. J'aimais bien taquiner Anna. Et j'avoue que j'avais hâte de rencontrer son apprenti maintenant et aussi de voir comment ils agissaient ensemble. Si il y avait une chose que j'aimais presque autant que la lecture, c'était apprendre en observant. C'était toujours amusant de voir certaines relation évoluer sans en faire parti, mais en même temps en sachant qu'on peut influencer les deux partis. Je sais, on dirait la Marquise de Merteuil quand je parle là. Mais que voulez-vous, je pense qu'elle et moi avons pas mal de choses en commun. A commencer par des origines françaises.

Je fini par exposer à Anna la raison de ma visite. Et c'est sans grand surprise qu'elle refusa immédiatement. Au moins elle avait eu la politesse de m'écouter jusqu'au bout. Je n'allais pas m'énerver ni réellement trop insister. Parce que je savais à quoi m'attendre en venant ici. Et si j'étais du genre déterminé, je savais que certaines choses prenaient du temps à se mettre en place. Et je savais aussi que Valentin n'était pas le dernier des imbéciles. Il n'irait pas attaquer les créatures obscures directement, si il n'avait pas un plan solide en tête. Il avait déjà échoué une fois, il n'allait pas se le permettre une seconde fois.

- Je me doutais que tu dirais ça. C'est bien pour ça que je compte rester un peu.

J'adressais un sourire à mon amie, avant de continuer à m'expliquer :

- Pour le moment, je reste ici, je voudrais voir comment les choses évoluent. Et si il faut contribuer alors je contribuerai. Mais si les choses se corsent trop pour nous… Je ne peux laisser personne souffrir inutilement. Anna, je ne pourrais pas supporter de te perdre. Alors promet moi au moins de ne rien faire d'imprudent et de ne pas foncer tête baissé.

Je faisais confiance à Anna. Mais je savais qu'elle avait aussi parfois tendance à être impulsive. Surtout si elle se laissait guider par ses sentiments. Et je ne pouvais que compatir là dessus. J'avais déjà fait cette expérience par le passé et… Ca c'était mal fini. Et ça, je n'avais pas besoin de le rappeler à Anna. Elle le savait, elle était là. Elle avait vu mon échec et ses conséquences.

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1077
♦ Messages : 256
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Everything and anything :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Mar 30 Mai - 16:27
It's a Messed up World
Anlange
T’es sûrement l’unique personne qui est capable de m’apporter pleins de petits bouts de lumière dès que t’es là et même si tu penses que t’as trop de côtés sombres pour illuminer quelqu’un, regarde juste comme je brille quand t’es là.

Anna était bien contente de changer de sujet et de ne plus avoir à parler de la jeune Fairchild. Ou Morgenstern. Enfin, cela importait peu de savoir quel nom elle utilisait au final. Elle était juste la fille idiote de Valentin qui avait conduit son meilleur ami à une mort certaine, et qui ne savait pas faire autre chose que de se servir des gens pour avoir ce qu’elle voulait. La loi tout ça, elle s’en fichait pas mal. Et après on demandait aux Créatures Obscures de suivre cette loi. Quelle hypocrisie. Qu’ils s’occupent déjà des récalcitrants au sein des Chasseurs d’Ombres avant de venir les embêter eux parce qu’ils avaient mordus légèrement un humain, ou une connerie dans le même genre. Malheureusement, comme toutes les sociétés, celle du Monde Obscure avait ses zones sombres et cachés, ses magouilles politiques, ces discrimination. Personne n’y échappait, au final. Et c’était eux, les Créatures Obscures, qui en souffraient le plus, comme toujours. A croire qu’ils n’en avaient déjà pas bavé au cours de leur vie à cause de leurs différences. Sérieusement, Annalyne était fatiguée de tout ça. Elle aimerait, pour une fois, avoir l’occasion de vivre normalement, comme une simple Terrestre, qui avait juste des capacités supplémentaires. Elle ne voulait tuer personne, embêter personne, mais juste vivre. Malheureusement, avec le retour du Cercle, c’était une chose qui redevenait impossible. Les Créatures Obscures avançaient d’un pas pour en reculer de deux, en fait. Et après on s’étonnait que la loi ne soit pas respectée, hein. Ben elle avait qu’à être mieux que ça.

Mais bon, au moins, la jolie blonde possédait des petits moments de joie, de distraction, qu’elle accueillait toujours avec grand plaisir. Comme le retour de sa meilleure amie, cette bonne bouteille de vin, au sein de son appartement hautement sécurisé. Aucun Membre du Cercle ne risque de venir les embêter ici, et elles avaient toute la soirée devant elles pour profiter de ce calme, et de ce petit break qu’elles avaient, toutes les deux, bien mérité. Anna était d’ailleurs déjà en train de se servir un nouveau verre. Elle adorait vraiment ce vin, c’était fou. Même si la bouteille lui avait coûté un bras, elle était capable de la boire en cinq minutes. Et puis, de toute façon, elle en avait d’autres, pas loin, dans sa cave à vin. Et s’il le fallait, elle créerait un portail pour aller en chercher directement en France, chose qu’elle faisait assez souvent. C’était là bas que l’on trouvait le meilleur nectar. « Et bien, tu ne m’as pas donné de date exacte, et j’ai pas vraiment eut le temps, avec l’anniversaire de Raphael, de me plonger dans l’organisation d’une seconde fête. » Elle aurait put demander à quelqu’un d’autre de le faire, c’est vrai, surtout qu’elle avait les moyens de se payer quelqu’un pour ça, que ce soit une Créature Obscure, ou même un simple Terrestre. Mais… Non, elle ne faisait jamais ça. Parce qu’elle préférait nettement organiser les choses elle même, au moins, si quelque chose n’allait pas, il n’y avait qu’elle a blâmer, et elle ne serait pas en train de râler toutes les cinq minutes à cause d’une mauvaise disposition des bouquets de fleurs. Parce que ça, elle en était nettement capable, malheureusement. Anna et ses états d’âmes. « Ils sont pas tous exécrables non plus, Wendy. » Oui, pour la blonde, Clary était vraiment l’exception qui confirmait la règle, c’était clair. Parce qu’elle appréciait les autres. Elle appréciait son frère, Jace, Alec, le jeune ami de Raphael, et aussi le petit ami de Magnus Bane. Isabelle, sa soeur, cette fille qui avait, mine de rien, pas mal de point en commun avec Anna, surtout en ce qui concernait la mode et les soirées.

Enfin, avec tout ça, on pouvait dire qu’Annalyne n’était pas vraiment de très bonne humeur. Elle avait l’impression d’avoir à supporter trop de choses, à gérer trop de choses et… Elle avait tout simplement l’impression qu’elle n’allait pas tarder à exploser sous tout ce poids qui l’attirait vers le fond. Vraiment, elle n’en pouvait plus du tout. Mais comme toujours, elle persévérait, parce qu’elle ne savait faire que ça, parce qu’elle n’avait pas envie de se sentir faible face à tout ça. Et pour elle, abandonner, se cacher, c’était être faible. Se battre était peut être dangereux, certes, mais au moins, elle n’aurait aucun regret, même si la mort finissait par l’atteindre. De toute façon, elle avait déjà bien vécue, plus que les Terrestres, et même plus que certaines Créatures Obscures. Elle se rendait bien compte de la chance qu’elle avait d’être éternelle, et elle se rendait bien compte aussi que le fait d’être immortelle ne la protégeait pas pour autant de la mort. Que cette dernière finirait par la trouver, un jour ou l’autre, et que c’était une chose qu’elle ne pouvait malheureusement pas empêcher. Oui, elle se sentait prête à mourir. « Ma chérie, j’ai 152 ans, j’ai plus l’âge de foncer tête baissée. » Et c’était vrai, les années lui avaient fais gagner en sagesse. Même si, dans le cas où une personne à qui elle tenait était en danger, elle devait bien l’admettre qu’elle mettrait très certainement sa réflexion de côté. Et c’était bien le seul point de sa personnalité qui pouvait s’avérer dangereux, autant pour elle que pour son entourage. « Plus sérieusement, il est temps de mettre fin à tout ça. Et si toi tu veux rester les bras croisés en attendant que ça se passe, comme la dernière fois, libre à toi. Mais j’ai pas l’intention de faire pareil. » Oui, elle était incroyablement têtue, et avant de lui faire changer d’avis, il fallait bien insister. Enormément. En fait, c’était même pratiquement impossible de lui faire changer d’avis, quand on regardait bien, peu importe les arguments utilisés. Ça finirait peut être par la tuer cette persévérance, mais tant pis. Ce n’était pas après tant d’années qu’elle allait finalement changer son caractère et devenir une mauviette.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 191
♦ Messages : 65
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Everything and anything :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Ven 2 Juin - 1:02

It's a Messed up World
Feat. Annalyne.







J'avais du mal à voir ce qu'on pouvait trouver au Shadowhunters, vraiment. Certes, j'en avais déjà rencontrer certains qui étaient plutôt sympathique. Mais au final, il me semblait que c'était tous les mêmes. Après tout, l'Enclave faisait bien attention à ce que tout ses petits guerriers sortent du même moule. J'avais bien conscience aussi, que je me faisais vieille, malgré mon apparence. Et que les vieux… Et bien ça ronchonne toujours sur les plus jeunes générations. Alors quand on a trois cent ans, je vous raconte pas. Puis j'estimais que j'étais quand même gentille. Je n'avais jamais été créer de scandale avec les Chasseurs d'Ombres non plus. Je les avais toujours aidé quand ils avaient eu besoin de l'aide d'un sorcier et était venu me voir. D'accord, j'avais peut-être un peu augmenter mes prix pour eux, alors que je bossais parfois gratuitement pour les Terrestres. Mais on a rien sans rien. Et les Chasseurs d'Ombres avaient toujours des prix intéressants à me proposer.

Je voulais bien croire Anna quand elle me disait qu'ils n'étaient pas tous exécrables. J'avais d'ailleurs oublié cette histoire de soirée pour mon retour, soit-dit en passant. Mais c'était surtout parce que je n'en voulais pas à Anna et à vrai dire, elle avait raison, je ne lui avais pas donné de date précise, donc je ne m'attendais à rien. Puis cette soirée juste entre nous deux et cette bouteille de vin, ça m'allait tout aussi bien. De toute façon, je n'étais pas sûre d'être d'humeur à faire la fête aujourd'hui. Et parler des Chasseurs d'Ombres n'arrangeait pas forcément les choses non plus. Si il y avait bien un sujet qui était capable de me mettre facilement sur les nerfs, c'était celui là. J'avais bien peur que personne ne réussisse à saisir mon point de vue sur les Nephilims. J'étais sans doute la seule à être aussi extrême avec eux. Mais ce n'était pas sans raisons non plus.

Je lâchais un soupire, il fallait bien que je me rende à l'évidence. Si à ce moment même, j'étais autant énervé contre les Nephilim, c'était à cause d'une personne. Une seule… Et même peut-être deux en fait.

- Mmh… Je sais. C'est que… j'ai quelques… Démêlés avec des Nephilims en ce moment… Pour changer… Et sincèrement, j'en avais pas besoin.

Je n'avais pas forcément envie de me faire plus spécifique. C'était ridicule pour une sorcière de mon âge d'en arriver à craindre de se retrouver en présence d'un Nephilim qui ne connaissait pas grand-chose à notre monde. J'étais simplement venue ici pour trouver un moyen de mettre tout le monde en sécurité, pas pour jouer à chat avec un chasseur d'ombre. D'ailleurs, je changeais de sujet, exposant à Anna les raisons de ma venue. Evidemment, elle n'était pas très réceptive. Mais je m'y attendais, raison pour laquelle je ne perdis pas mon sang-froid. Quoique, vu la mauvaise volonté de ma meilleure amie… Il y avait de quoi s'énerver un peu. Mais je me contentai d'afficher un petit sourire et de répliquer doucement :

- C'est ce que je pensais quand j'en avais 228… Il n'y a pas d'âge pour la connerie.

Même sans compter, Anna savait sans doute à quel genre de « connerie » je faisais référence. Et je voulais lui dire par là qu'on se savait pas ce que l'avenir pouvait nous réserver. Je pensais aussi en gagnant de l'âge que plus rien ne pourrait m'atteindre. Mais c'était faux. Et malgré tout ce que j'avais vécût, je savais que je tenais à la vie, mais encore plus à celle de mes proches. Mais peut-être qu'on ne réalisait cela qu'une fois qu'on avait perdu quelqu'un à qui on tenait énormément.

- Je ne dis pas que tu as tort. Je crois qu'on a tous envie de mettre fin à ce conflits. C'est tout de même exaspérant de se dire que les Chasseurs d'Ombres ont mal fait leur travail, eux qui s'en vantent tout le temps. Mais c'est justement ce qui m'énerve, de devoir encore faire le ménage derrière eux. Et il est hors de question que je te perde par leur faute.


Les créatures obscures n'avaient rien demandé dans ce conflits, mais on s'en retrouvait quand même mêlé et encore une fois, nous en étions les premières victimes. Encore, ça aurait été un Sorcier ou un loup-garou à l'origine du Cercle et de tout ce bordel, peut-être que j'aurais été plus généreuse et plus encline à me battre aussi. Mais ce n'était pas le cas, c'était encore un affaire de Nephilims et c'était encore à nous de régler ça. Sincèrement, je voulais bien comprendre qu'Anna veuille se battre, mais si c'était pour que ça mène à un génocide de toutes les espèces, est-ce que ça en valait le coup ?

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1077
♦ Messages : 256
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Everything and anything :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Mer 7 Juin - 19:09
It's a Messed up World
Anlange
T’es sûrement l’unique personne qui est capable de m’apporter pleins de petits bouts de lumière dès que t’es là et même si tu penses que t’as trop de côtés sombres pour illuminer quelqu’un, regarde juste comme je brille quand t’es là.

Il n’était pas simple de bien s’entendre avec les Nephilim, surtout pour les Créatures Obscures. Les peuples avaient si longtemps été en guerre qu’ils n’avaient pas encore rejetés la haine qu’ils éprouvaient les uns pour les autres. La rancœur était toujours là, les siècles de conflits les poursuivaient, et de nombreuses années allaient encore devoir être traversées avant que la tolérance ne soit vraiment présente des deux côtés. Le fait que Valentin poursuivre les Créatures Obscures pour les exterminer n’aidait pas non plus, il faut le dire. Certains n’arrivaient pas à faire la part des choses, et mettaient tous les Chasseurs d’Ombres dans le même panier. Malheureusement, les choses n’étaient pas aussi simples. Il n’y avait pas une race de méchants et une race de gentils. Ils avaient tous une part sombre en eux, qu’ils soient à moitié démon, ou à moitié ange. Certains laissaient juste cette cruauté prendre le dessus, et cela, des deux côtés. Et des deux côtés, il pouvait y avoir des extrémistes. Certaines Créatures Obscures pouvaient être tout aussi horribles que Valentin. Enfin, ça ne lui donnait pas pour autant raison par rapport à ses actes, il faut bien le dire. Toute cette situation est en fait très compliquée, et Anna préfère ne pas mettre tous les Shadowhunters dans le même panier. Surtout pas en les jugeant par rapport à leurs parents. Elle savait très bien à quel point ils pouvaient être différents.

Enfin bon, pour l’instant, Annalyne ne pensait pas vraiment à tout ça. Elle était surtout intriguée parce que ce son amie venait de lui dire. Parce que oui, elle lui cachait quelque chose, c’était évident. Elle ne lui avait pas tout dit, et si la blonde laissait ce sujet lui passer sous le nez, elle ne le verrait pas revenir de sitôt. Malheureusement pour son amie, elle était une grande curieuse, et quand elle voulait savoir quelque chose, elle y arrivait toujours, en général. Surtout quand elle avait une bouteille de vin dans la main et qu’elle resservait un verre à la personne qu’elle voulait cuisiner. « Quels genres de démêlés ? Tu viens à peine de revenir à New York que tu te fourres déjà dans les ennuis ? » Chose qui n’était pas vraiment étonnante en soit. Après tout, Wendy avait son caractère, tout comme Anna. Et quand elle avait quelque chose à dire, elle ne se gênait pas de le faire, même si ça lui attirait des ennuis. Elle était atteinte du même syndrome de l’honnêteté que son amie. Et elle avait surtout pas mal de siècles de mensonges derrière elle. Au bout d’un moment, il y avait de quoi en avoir marre, de tous ces mensonges. « Tu me connais, je suis quelqu’un de sage. » Un léger sourire effleura les lèvres de la blonde. Elle était sage, oui, du moins, quand elle le voulait bien. Et quand elle n’avait pas à sortir. Ou quand elle ne rencontrait pas une nouvelle conquête, ou même une ancienne, d’ailleurs. Ça c’était encore une autre histoire. Mais même le plus sage des sorciers ne l’était pas constamment. Chaque personne avait besoin de s’évader un peu de temps en temps, chacun avait sa manière de le faire, et celle d’Anna, s’était de rencontrer des inconnus qu’elle fréquentait l’histoire d’un soir. Sans engagement, parce qu’elle préférait tout simplement vivre seul. Et surtout parce qu’elle avait peur de tomber amoureuse.

Annalyne aimerait bien que toute cette histoire soit enfin derrière eux. Même si un nouveau problème finirait forcément par refaire surface un jour, celui-là était certainement le plus inquiétant de tous. Pour la simple et bonne raison que la Coupe Mortelle était en possession de Valentin. Cette même Coupe qui pouvait contrôler les démons et tous les anéantir. Heureusement qu’il n’avait que ça d’ailleurs, parce que s’il réussissait à mettre la main sur les trois Instruments Mortels… Même se cacher ne réussirait pas à les sauver. Bien sûr, Anna savait que l’ange Raziel pouvait être invoqué avec les Instruments. Tout le monde n’était peut-être pas au courant, et certainement pas les plus jeunes Chasseurs d’Ombres, mais elle qui avait plusieurs années derrière elle connaissait la légende. Surtout parce qu’elle était sortie, quelques décennies plus tôt, avec un Nephilim. Et elle en avait appris beaucoup sur eux à cette période, plus qu’elle ne l’aurait cru. Tout simplement parce que ce jeune Shadowhunter était tombé sous son charme, alors qu’elle, elle ne l’aimait pas du tout. Il lui arrivait d’être assez garce quand même. « Ils ont surtout été pris au dépourvu, je pense. Valentin a misé sur l’effet de surprise, c’est ça qui l’a fait remporter la Coupe Mortelle. Va savoir ce qu’il a préparé pour mettre la main sur les autres Instruments. » Et c’était ça la grande question. Même si tout le monde ne se doutait pas de ça, la jeune sorcière en avait vite conclu que Valentin ne voulait pas mettre uniquement la main sur la Coupe. Il était comme tous les fous, avide de pouvoir. Il en voudrait toujours plus, il chercherait toujours à avoir plus. Cet homme était tout simplement victime de sa propre folie, et de sa cupidité.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 191
♦ Messages : 65
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Everything and anything :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Jeu 8 Juin - 16:34

It's a Messed up World
Feat. Annalyne.







Il faut croire que mon conflit avec les Nephilims ne prendrait jamais. Je voulais bien faire des efforts pourtant. Je me doutais bien que tous les chasseurs d'ombres n'étaient pas les mêmes. Comme tous les sorciers n'était pas corrompus par la magie noire et tous les vampires ne s'en prenaient pas à des innocents. Mais dans le cas des Nephilims, il y avait toujours un élément pour me faire revenir sur mon avis. J'avais trois siècles maintenant. Autant vous dire que j'avais vu les choses évoluer entre les chasseurs d'ombres et les créatures obscures. Mais je savais que toute tension n'était pas encore effacée et il faudrait encore beaucoup de siècle pour que cela arrive si personne ne faisait d'effort. Et évidemment que j'allais prendre parti pour les miens en disant que si les Nephilims étaient un peu moins hautain, cela arrangerait sans doute les choses. Je n'étais pas du tout objective à ce sujet. J'en avais bien conscience. Que voulez-vous. Personne n'est parfait.

J'essayais donc de ne pas trop m'emporter en présence d'Anna. Ca ne servirait pas à grand-chose. Elle me connaissait déjà par cœur. Elle n'avait pas besoin que je lui refasse l'historique de mes embrouilles avec les chasseurs d'ombre. Et Dieu sait qu'il y en avait un bon paquet. Celle du moment, était à cause d'un sale gamin. Quelle honte, je vous assure. J'espérais pouvoir passer rapidement sur le sujet. Mais c'était sans compter la curiosité maladive de ma meilleure amie, qui me fit soupirer. Ce n'était pas contre elle, mais il y avait parfois certain sujet que j'aimerai bien pouvoir oublier éternellement. Malheureusement, c'était impossible. Même avec un sort d'oublie, il était possible de faire revenir les souvenirs en forçant un peu. C'est normal de faire ça, quand on a une sensation de creux, de vide, on veut tout faire pour savoir d'où ça vient. Ce serait bien trop facile si on pouvait effacer tous les souvenirs douloureux. Certains sorciers s'y étaient tester et ils avaient fini par en devenir totalement fou.

Mais je savais que si c'était maintenant ou plus tard, Anna finirai bien par être au courant un jour. Puis sait-on jamais, peut-être que ma meilleure amie pourrait m'aider à me débarrasser de Nephilim trop collant et lourd à mon goût. J'essayais d'esquiver le sujet pendant encore un instant, lâchant un petit rire et en levant les yeux au ciel en entendant Anna dire qu'elle était sage. Elle était aussi sage que moi… Quand elle le voulait bien. Ce qui n'était sans doute pas une très bonne référence. Mais bon. Je fini par entamer :

- Figure-toi que ça a commencé avant même que je n'arrive ici. Disons que je ne m'attendais pas à ce que cette histoire me retombe dessus.

Je marquais une pause pour vider mon verre et m'en servir un autre. Je crois que là, j'allais en avoir besoin. Puis c'est vrai que cette bouteille était bonne. Ce serait bête de ne pas en profiter.

- Il y a quelques temps, vraiment pas grand-chose, je dirais… Deux années maximum ?

C'est qu'on perd facilement la notion du temps quand on est immortel…

- J'ai aidé quelques Shadowhunters pour une mission. C'était bien payé, et pour une fois, je me suis dit que je pourrais tenter de renouer un peu avec les Nephilim. Et ça a été absolument horrible. Je ne me suis jamais autant disputé avec eux et notamment un qui a passé littéralement tout son temps à me sortir les répliques de dragues les plus lourdes que je n'avais jamais entendues. Et malgré tout, notre mission a été un succès. Donc nous avons fêté ça. J'ai beaucoup bu et ce Nephilim qui n'avait pas arrêté de me dragué aussi. Je me souviens qu'on se soit rapproché au cours de la soirée et… Plus rien. Si ce n'est qu'au matin, nous étions dans le même lit avec nos vêtements un peu partout dans la chambre.


Ca en disait sans doute assez long sur la situation. Je doutais de pouvoir choquer Anna avec de tels détails. Elle en avait entendu et vu d'autre.

- Mais à vrai dire, personne ne sait ce qu'il s'est passé. Tout du moins lui ne s'en souvient pas non plus. Et j'ai réussi à partir assez rapidement. Je ne pensais pas que je le retrouverai à New York, dans un de mes cours à l'université d'ailleurs. Et pour ne pas changé, il est revenu me faire des avances, que j'ai rejeter. Et bref, je n'arrive pas à m'en défaire. Il me suit partout, ne cesse de faire des sous-entendu et de retourner ce que je lui dit dans tout les sens. Je l'aurais volontiers envoyé dans une autre dimension si il n'y avait pas eu autant de Terrestre autour de nous.

Je soupirais en prenant une nouvelle gorgée de vin. Ca se sentait que toute cette histoire me tapait sur les nerfs. Et je me tapais moi-même sur les nerfs, parce que je n'avais pas réussi à m'en débarrassé. C'était comme s'il y avait cette partie de moi, qui, dans le fond, aimait bien ce petit jeu.

Mais ce Nephilim n'était qu'un petite pointe à côté de Valentin. Si Isaac pouvait être le plus gros problème de ce monde, ce serait sans doute génial. Enfin bien plus qu'un psychopathe avide de pouvoir voulant annihiler toute notre espèce.

- Hm. Je vois. J'aimerai dire que je ne préfère pas savoir ce qu'il a en tête. Mais ça nous épargnerait sans doute pas mal de dégât. Et il n'y a vraiment rien qu'on puisse faire, c'est désespérant à se dire. Valentin est un psychopathe. Nous ne pouvons pas nous attaquer à lui n'importe comment. Il a encore une longueur d'avance sur nous. Et j'ai bien peur que cette fois, il n'y ait pas d'alliance miracle qui puisse nous sauver.


C'était assez triste à dire. Mais Valentin était intelligent, il ne se ferait pas surprendre deux fois de la même manière. Et il avait visiblement mis toutes les chances de son côté. De ce que j'avais entendu dire, il n'avait pas seulement des Nephilims pour l'épaule, mais aussi quelques pauvre créatures obscures qui réussissait à manipuler, on ne sait comment.

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1077
♦ Messages : 256
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Everything and anything :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Lun 12 Juin - 16:19
It's a Messed up World
Anlange
T’es sûrement l’unique personne qui est capable de m’apporter pleins de petits bouts de lumière dès que t’es là et même si tu penses que t’as trop de côtés sombres pour illuminer quelqu’un, regarde juste comme je brille quand t’es là.

Le plus grand défaut d’Annalyne était sans aucun doute sa curiosité. En général, elle voulait toujours tout savoir, et elle arrivait très souvent à obtenir ce qu’elle voulait. Ce n’était pas pour rien qu’elle était l’une des meilleures informatrices du Monde Obscure. Elle savait où se rendre pour repêcher des infos, à force, elle connaissait tout, elle connaissait tout le monde. Et c’était quelque chose de bien pratique, quand on regardait bien. Au moins, elle n’était que rarement prise par surprise, et elle pouvait protéger les siens du mieux qu’elle le pouvait avec toutes ces informations. Après oui, bien sûr, elle n’était pas non plus au courant de tout, sinon elle serait déjà tombée sur Valentin pour lui couper la tête et le livrer à l’Enclave. Mais bon, en même temps, lui, il était sacrément bien protégé, et même si la blonde mourrait d’envie de se servir de la petite rousse pour attirer le monstre, elle ne le faisait pas. Déjà parce qu’elle n’était pas certaine que ça marcherait, vu que Valentin était visiblement prêt à sacrifier ses propres enfants pour la cause, mais aussi parce qu’elle n’avait pas très envie de se retrouver enfermée à la Cité des Os. Elle n’y était jamais allée, mais de ce qu’elle en avait entendue, ce n’était pas l’endroit le plus accueillant du monde. Et il paraissait que la prison d’Alicante était encore pire. Enfin bon, elle n’avait tout simplement pas l’envie de se rendre là, et elle n’allait pas sacrifier sa liberté de façon aussi immature. Quelqu’un finirait bien par tomber sur Valentin de toute façon, mais le temps n’était pas encore pour eux, c’était tout, en fait. Il fallait être patient.

Alors oui, la blonde n’était pas contre une petite histoire de la part de sa meilleure amie. Surtout si ça concernait les Chasseurs d’Ombres en fait. Et puis, de toute manière, Wendy avait toujours des choses plus qu’intéressantes à raconter, alors bon… Anna n’allait pas cracher dessus, et encore moins maintenant, surtout que ça lui permettait d’éviter un peu le sujet de son élève qui la mettait toujours plus que mal à l’aise. « Décidément, le passé finit toujours par te rattraper toi. » Le passé finissait toujours par rattraper tout le monde, en réalité, c’était un fait. Une partie du passé, tout du moins. Annalyne en avait fait les frais, et elle les faisait encore aujourd’hui. Sa mère avait beau être morte depuis des décennies, elle avait toujours ces marques sur son dos pour lui rappeler le mal qu’elle avait pu lui faire. Et c’était une chose qu’elle n’oublierait certainement jamais, même dans dix siècles, c’était une période de sa vie qui la hanterait toujours, jusqu’à sa mort. En tout cas, en écoutant la suite de l’histoire de son amie, la jolie blonde s’était presque étouffée avec son verre de vin. Autant dire qu’elle n’en revenait pas, et elle était presque certaine d’avoir mal comprit. Mais non, ses oreilles étaient toujours opérationnelles. « Tu as couché avec un Chasseur d’Ombres ? Toi ? Vraiment ? Tu devais être sacrément ivre le soir-là… » La jeune sorcière se retenait de rire. Wendy paraissait tellement outré par sa propre histoire que ç’en était presque hilarant, vraiment. C’était à mourir de rire, en fait. Heureusement qu’elle avait une sacré retenue tout de même « Mais dis-moi, ce Nephilim.. Il est sexy ? » Oui, elle lui retournait un peu sa propre question quand Anna lui avait parlée de son apprenti. Petite vengeance en somme, quoi, rien de bien étonnant.

Enfin, un sujet un peu plus sérieux avait tout de même été abordé. Celui de la guerre en cours, ou à venir, tout dépendait du point de vue. Le Cercle, cette menace qui planait au-dessus de leurs têtes, depuis des années, sans même qu’ils s’en rendent compte. Ils avaient tous crus y avoir échappés, mais non. Ils s’étaient fait avoir comme des pauvres débutants, et la blonde en était presque honteuse de ça. Ce fourbe de Valentin avait réussi à être plus malin qu’eux, et peut être même qu’encore maintenant, il avait un tour d’avance, ce qui ne serait franchement pas étonnant, au final. « Je suis presque certaine que ses enfants sont la clé. Tout le monde a une faiblesse, après tout, lui aussi en a une. Et il a protégé son fils, d’une certaine manière, en le confiant aux Lightwood, il ne s’en ai jamais prit à sa fille, alors qu’il aurait pu se débarrasser d’elle déjà. Pourquoi ? » C’était la grande question. Anna était certainement qu’ils avaient leur rôle à jouer dans le plan de Valentin, qu’ils soient au courant ou non d’ailleurs. Il allait se servir d’eux quand il en aurait besoin, mais autant qu’ils découvrent tout ça avant, autant pour préserver les deux Nephilims que pour sauver le monde. Anna n’appréciait peut-être pas tellement la rousse, mais elle était tout de même compatissante envers elle et son frère. Elle savait ce que c’était de se retrouver dominer par l’un de ses parents sans rien pouvoir y faire. Elle l’avait elle-même vécue. Et c’était une chose qu’elle ne souhaitait à personne, vraiment.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 191
♦ Messages : 65
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Everything and anything :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Ven 16 Juin - 12:12

It's a Messed up World
Feat. Annalyne.







Cette histoire me désespérait au plus haut point. C'est vrai que d'un sens, on pouvait dire que mon passé m'avait encore rattrapé. Et il valait sans doute mieux que ce soit cette partie là du passé et non une autre. Croyez-le ou non, il y avait un bon nombre de souvenirs que je m'efforçais d'oublier et des parties de mon existence que je ne voudrais revivre sous aucun prétexte. Heureusement, je savais qu'une telle chose était impossible. Et la plupart de mes anciennes connaissances étant à présent mortes et enterrées, cela faisait un peu de bazars en moins à gérer. Mais bon, à chaque siècle ses problèmes hein ? Et il fallait bien que ça finisse par arriver un jour. Je pourrais bien vivre enfermée dans mon manoir à Paris jusqu'à la fin des temps. Certains sorciers le faisait. Mais j'en étais juste incapable en fait. Il fallait que je sorte, que j'aille découvrir, que je rencontre du monde. Bref, je voulais vivre quoi !

Je regrettais déjà d'avoir raconté tout ça à Anna. Je sentais qu'elle allait se moquer rien qu'à la tête qu'elle tirait pendant que je lui racontait mes démêlées avec Isaac. Il faut dire, fréquenter un Nephilim de la sorte, ça ne me ressemblait pas. Je passais tellement de temps à me plaindre d'eux. La seule manière de me convaincre de rester avec un chasseur d'ombre, c'était une mission bien payée. Et étant donné que les Nephilims étaient toujours prêt à y mettre un bon prix pour utiliser les services d'un sorcier, je ne me privais pas. Si ils trouvaient ça trop élevé, je leur demandais d'aller se faire voir poliment et leur faisait comprendre que de talent tel que les miens valaient beaucoup. Oui, ma modestie n'était pas à son top dans ce genre de moment. Que voulez-vous, personne n'est parfait. Même après des siècles d'existence.

Je ne sais pas qui de moi ou d'Anna était la plus surprise de toute cette affaire. Mais si cela m'agaçait, ma meilleure amie semblait amusée et elle remit le tout sur le dos de l'alcool. Comme quoi, sur ce point, nous étions d'accord. Je devais vraiment être ivre pour en arriver là. Coucher avec un Nephilim… C'était des plus improbable, autant pour moi que pour n'importe quelle créature obscure d'ailleurs ! Les chasseurs d'ombres tenait tellement à leur sang d'angelot. Et si ils devaient fréquenter quelqu'un qui n'était pas des leur, il s'agissait d'un terrestre, ou d'une fée à la limite.

- Je ne te le fais pas dire. Je ne pourrais pas dire combien j'ai bu… Mais en plus si tu voyais le personnage que c'est, tu comprendrais mon désespoir.

Isaac n'était pas quelqu'un de fréquentable. Ou plus exactement, ce n'était pas quelqu'un de supportable même. Je ne sais pas si il n'était comme ça qu'avec moi ou si il agissait de la sorte avec tout le monde. Mais personne n'avait envie d'avoir quelqu'un pareil dans son entourage. Mais visiblement cette histoire était une belle occasion pour Anna de se venger en me demandant s'il était sexy. Je soupirais et accordait une pichenette sur le nez de ma meilleure amie.

- Sale gosse va ! Je t'ai pas élevé comme ça !

J'avais volontairement prit un air de maman indignée. Mais si j'avais élevé Anna, je l'aurais clairement élevé comme ça. Ce n'était pas ma meilleure amie pour rien. Je crois qu'on avait fini par déteindre sévèrement l'une sur l'autre au court des années.

- Et évidemment qu'il est sexy, tu me prend pour qui. Quitte à coucher avec un Nephilim, je ne vais pas me faire le plus horrible de tous. Même ivre j'ai des critères ! Par contre… Ce qu'il est chiant… Je te jure… Si un jour tu me vois débarqué ici par portail il y a de forte chance pour que ce soit lui que j'essaye de fuir.

Les portails étaient très pratiques, mais quand il s'agissait de se déplacer sur d'assez courte distance, les sorciers en général évitait d'en utiliser. C'était une magie assez complexe et qui demandait beaucoup d'énergie. J'en avais fait ma spécialité au court des siècles, mais même, je n'aimais pas en abuser. Sauf en cas de force majeur, évidemment.

Et à parler de cas de force majeur, j'imagine que si Valentin était à mes trousses, j'utiliserai un portail aussi. Anna n'avait pas tort en évoquant les enfants du créateur du Cercle. C'est vrai qu'il me semblait que Clary et Jace s'en sortaient bien pour le moment. Enfin, ils étaient toujours en un seul morceau quoi. Ce qui était assez étonnant. Parce que l'Enclave devait les surveiller étroitement au cas où ils auraient des informations sur leur père et Valentin… Dieu seul sait ce que cet homme avait derrière la tête.

- Je ne sait pas du tout, je t'avoue. J'aimerai bien penser qu'ils sont sa faiblesse. Mais peut-être que c'était calculé depuis le début et qu'il veut qu'on pense que ses enfants sont les clefs alors qu'ils ne sont qu'une partie de son plan. Avec Valentin, il vaut mieux se méfier de tout.

Je soupirai. Il n'y avait vraiment aucune solution miracle pour régler les problèmes que nous causait cet homme. C'était fou comment une seule personne pouvait causer autant de dégâts. Surtout que ce n'était pas la première fois qu'il faisait le coup. Mais j'avais comme l'impression que cette fois-ci, c'était bien plus complexe. Il faut dire, Valentin avait eu un bon nombre d'année de répit pour réfléchir à son nouveau plan.

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1077
♦ Messages : 256
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Everything and anything :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Sam 17 Juin - 15:03
It's a Messed up World
Anlange
T’es sûrement l’unique personne qui est capable de m’apporter pleins de petits bouts de lumière dès que t’es là et même si tu penses que t’as trop de côtés sombres pour illuminer quelqu’un, regarde juste comme je brille quand t’es là.

Quand on a quelques siècles dans le colimateur, on a toujours quelque chose à raconter. Rien que quelques années suffisent d’ailleurs à occuper la conversation toute une soirée. Et puis, chez les Créatures Obscures, la vie était bien différente de ce que les Terrestres pouvaient bien connaître. Pratiquement rien n’était pareil en fait, mis à part le fait qu’ils devaient respirer. Et encore, ça c’était pour les Créatures Obscures un minimum vivantes. Les vampires par exemple, n’avaient même plus besoin de ça, et c’était surtout par réflexe que leurs poitrines se mettaient en marche. Allez savoir pourquoi ils prenaient la peine de faire cet effort d’ailleurs. Anna ne râlerait pas sur le fait de ne plus pouvoir respirer si c’était une chose qui devait lui arriver un jour. Enfin, peut-être pas dans son cas. Vu qu’elle était une sorcière, c’était totalement impossible pour elle de devenir un vampire. Et ce n’était pas plus mal en fait. Elle n’était pas certaine de pouvoir se faire à l’idée de boire du sang jusqu’à la fin de ses jours, sérieusement. Déjà qu’elle avait du mal à se dire qu’elle était allergique aux huitres… Si en plus elle devait se priver de tout le reste et se contenter de sang à moitié frais… Autant dire qu’elle n’allait pas être des plus ravie, ça c’était clair. Après, être une sorcière n’était pas facile tous les jours, c’est vrai. Mais elle avait fini par s’y habituer. Elle avait fini par accepter cette part d’elle-même, et maintenant, elle ne la laisserait partir pour rien au monde. Tout simplement parce que ses pouvoirs étaient devenus sa fierté. Elle vivait grâce à eux, elle gagnait sa vie grâce à eux, et elle se défendait aussi avec leur aide. Et puis, tout le monde avait toujours besoin d’un sorcier à un moment ou un autre de sa vie. Même si la plupart du temps elle se faisait payer pour ça, elle était tout de même toujours contente de pouvoir rendre service aux autres.

Enfin pour l’instant, Anna n’était pas vraiment en train de rendre service. Elle était surtout en train d’écouter son amie lui raconter ses aventures. Et c’était franchement carrément intéressant. De son point de vue, du moins. De toute façon, il lui arrivait toujours quelque chose, à Wendy. Constamment un petit truc, la plupart du temps drôle, et oui, la blonde n’avait pas perdue l’occasion d’y faire son petit commentaire. C’était plus fort qu’elle, et de toute façon, depuis toutes ces années, la brune en avait l’habitude. Il n’y avait pas de barrières entre elles, elles se disaient tout, toujours, et c’était presque comme si elles pouvaient lire dans l’esprit de l’autre. Assez dingue comme raisonnement, oui, mais c’était la vérité. Quelques fois elles n’avaient même pas besoin d’ouvrir la bouche, il leur suffisait de se regarder pour tout de suite comprendre l’idée de l’autre. « Un autre macho imbu de lui-même qui a les chevilles tellement énormes que tu te demandes comment il fait pour encore passer à travers une porte ? » Elle, une mauvaise opinion des Chasseurs d’Ombres ? Oui, peut-être un peu. Mais en même temps, ils se ressemblaient tous pratiquement. Et ils se pensaient tous au-dessus de tout le monde tout simplement parce qu’ils avaient du sang d’ange dans la veines, et aucune trace d’un quelconque démon dans leur arbre généalogique. Et attendant, ce n’était pas une Créature Obscure qui voulait éradiquer plusieurs espèces et dominer le monde hein… Mais ça, ils avaient l’air de l’oublier, visiblement. Quelle bande de crétins, heureusement qu’ils en avaient quelques-uns dans leur rang pour rattraper le coup.

Annalyne avait laissé un rire lui échapper en sentant la pichenette de sa meilleure amie sur son nez. Oui, c’était assez petite ce qu’elle venait de faire, mais en vérité, elle n’avait pas pu s’en empêcher. C’était donnant donnant après tout. Une douce petite vengeance, pas bien méchante, mais qui était bien drôle, au final. « Est-ce que c’est le moment où je dois te répondre que tu n’es pas ma mère ? » Heureusement d’ailleurs qu’elle n’était pas sa mère, parce que sérieusement, perdre une amitié comme celle-ci… C’était à se tirer littéralement une balle, sans déconner ! Anna ne savait clairement pas ce qu’elle serait devenue sans Wendy. Elle serait probablement morte. Ou alors elle serait devenue une vraie garce. Ou alors, elle vivrait avec les rats dans des ruelles sombres et incroyablement dégueulasses. Autant dire que les perspectives d’avenir n’étaient pas vraiment très folichonnes hein. Ç’en était même désespérant, en fait. Mais bon, ce n’était pas vraiment la peine de penser à ce genre de chose qui de toute manière n’arriverait jamais. En théorie. « Ouais, sauf qu’en fait, tous les Nephilims sont sexy, donc c’était une question piège. » Tous les Nephilims jeunes tout du moins étaient sexy. Même le fils de Valentin l’était. Et sérieusement, s’il n’avait pas justement été le fils de Valentin, la blonde aurait bien tentée sa chance… Enfin bon, la question ne se posait pas, une fois de plus. « Chiant dans quel sens ? » Parce que oui, il y avait plusieurs sortes de chiants, surtout chez les Shadowhunters. Le chiant obsédé par son travail, le chiant hyper lourd qui croit savoir draguer alors que ce n’est pas du tout le cas… Enfin, Anna pourrait continuer à faire une liste comme ça pendant des heures tellement les cas de figures étaient nombreux.

Mais bon, il y avait aussi le cas du Cercle. Même si le fils de Valentin était à tomber par terre et qu’il avait l’air gentil, ce n’était pas le cas de tout le monde, malheureusement. Et la peur était présente chez les Créatures Obscures, même si la plupart essayaient de la cacher. Ce n’était peut-être que des Chasseurs d’Ombres, mais c’était des Chasseurs d’Ombres qui s’étaient organisés pendant des années, et qui avaient possiblement tout anticipé. En somme, des Chasseurs d’Ombres plus que dangereux avec un gars totalement fou à leur tête. Même les plus anciens d’entre eux avaient de quoi être inquiets. « Si tu veux mon avis, il ne doit même pas les aimer ses enfants. Sinon, il n’aurait pas créé un monde de ce genre pour les faire grandir. Et puis, si on en croit les rumeurs, il est en train de faire vivre un enfer à son propre fils. » Enfer qu’Annalyne elle-même avait connue, même si ce n’était pas tout à fait le même. Et c’était certainement pour ça qu’elle éprouvait énormément de compassion envers Jace. Parce qu’elle avait presque vécue la même chose, et qu’elle imaginait ce que le jeune homme pouvait bien ressentir. C’était une chose qu’elle ne souhaitait à personne, pas même au pire des Nephilims de la terre. En plus de ça, le père de Jace lui avait mentit toute sa vie quand même. Et il était tombé amoureux de sa sœur. Sérieusement, ce nec n’avait vraiment pas de chance dans la vie. Mais alors vraiment pas, c’était fou.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 191
♦ Messages : 65
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Everything and anything :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Sam 24 Juin - 1:26

It's a Messed up World
Feat. Annalyne.







Ces Nephilims… Il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre, si vous voulez mon humble avis. Après, je n'irais pas jusqu'à dire qu'ils sont tous les mêmes. Cela dépendait des familles, de la manière dont ils avaient été élevé, ce qu'ils avaient vécût… Mais dans l'ensemble, on pouvait dire que ce n'était pas la modestie qui les étouffait et qu'il savaient autant d'amuser que des sardines dans leur boîte. Heureusement que les créatures obscures savaient s'amuser pour eux. Mais est-ce qu'on pouvait vraiment leur en vouloir d'être sérieux dans leur travail ? Être un Chasseur d'Ombre ne devait pas être plus facile que d'être né avec du sang de démon ou de s'être fait mordre par un vampire ou un loup-garou. Bref, on pouvait aussi leur trouver des excuses si on le voulait. Mais cela ne changeait rien au fait, que je ne portais pas les chasseurs d'ombres dans mon coeur et ce n'était pas seulement une question de comportement ou de tempérament.

Cette histoire avec Isaac n'arrangeait d'ailleurs pas du tout les choses. Et Anna qui se moquait de moi… Elle avait bien raison d'un sens, c'était ridicule. Mais au moins nous étions d'accord sur le fait que beaucoup de Nephilim n'étaient que des macho. Ralalah… Ce que ça faisait du bien d'en parler à quelqu'un qui comprenait mon point de vue. Je crois que je n'avais pas réalisé à quel point ma meilleure amie m'avait manqué et surtout à quel point j'avais besoin d'elle aussi dans ma vie. Rencontrer Anna et la prendre sous mon aile, avait sans doute été la meilleure décision que je n'avais jamais prise. De tout le monde terrestre et obscure il n'existait pas une seule autre tête blonde qui me faisait sourire autant en la voyant. Et j'étais presque sûre que ce sentiment était réciproque. Je n'avais même pas besoin de demander à Anna pour savoir qu'elle était tout aussi heureuse de me voir et qu'elle appréciait nos conversations.

Pour en revenir à nos Nephilims, il n'y avait malheureusement pas qu'eux qui pourraient répondre à la description que me faisait Anna. C'était triste à dire, mais il y avait aussi des machos chez les terrestres, chez les vampires, les sorciers, les loups et les fées. Mais c'était tout de même plus récurent chez les chasseurs d'ombre, on ne va pas se le cacher. Je me mis à rire et me permis d'ajouter :

- Doublé d'un sale gosse à qui on a jamais rien refuser et qui te fait des crises quand tu lui dit « non ». Que de joie, je te l'assure !

Evidemment, j'étais ironique. Si il y avait une formule magique pour se débarrasser des gars aussi lourd qu'Issac, croyez-moi, je l'aurais déjà utilisé. Et je crois même que je l'aurais apprise par cœur, juste au cas où. Je n'allais pas me laisser faire non plus ! Et en parlant de ça, je me permis aussi de punir ma meilleure amie qui retournait mes propres paroles contre moi. Et maintenant elle voulait me rappeler que je n'étais pas sa mère. Je balayais sa phrase d'un geste de la main avant de répondre :

- Tu as été mon apprentie assez longtemps, c'est presque pareille. Puis je sais que tu préférerai largement que ce soit moi ta mère.

Les sorciers avaient souvent du mal avec leur parents humains et Anna n'y faisait pas exception. De mon côté j'avais eu de la chance sur ce coup là. Je crois que j'étais né à une époque où on cachait plus de choses aussi, et donc mes parents avaient caché le fait que j'étais la fille d'un démon et non celle de mon père, c'était après que les complications étaient arrivées, mais bref… C'était une toute autre histoire ça. La conversation revint sur Isaac, qui, à défaut d'avoir beaucoup de qualité, était au moins sexy, je devais bien lui reconnaître ça.

- Dans le sens lourd. Il passe son temps à tenter de me draguer plus je le repousse, plus il prend ça comme un défi à relever. Et il s'amuse à retourner chacun de mes propos en sous-entendu…

Je soupirais à cette idée. Pourtant, je n'étais pas du genre à me laisser faire facilement. J'avais de la répartie et j'avais eu mon lot de gars lourds au cours des siècles, mais Isaac était sans doute le pire de tous. Et le fait qu'il soit un Nephilim ne jouait pas en sa faveur non plus. J'étais presque soulagé d'en venir à parler d'autre chose que du brun. J'étais presque sûr que trop penser à lui n'était pas bon non plus. Mais le sujet du cercle était bien moins joyeux.

- C'est ce que j'ai cru entendre dire aussi… Mais cet homme est fou. Il n'y a pas à chercher plus loin. Il veut sans doute se venger et on sait très bien que ce genre de sentiment, àa peu consumer le plus fin des esprits.

Valentin était loin d'être bête. C'était d'ailleurs ce qui le rendait aussi redoutable. Mais c'était triste qu'il mette autant de talent pour servir une cause pareille. Personne ne savait où il allait avec son Cercle et ses enfants dorénavant. Mais j'étais bien sûr que le monde obscure n'allait pas aimer ça.

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1077
♦ Messages : 256
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Everything and anything :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Mar 27 Juin - 14:35
It's a Messed up World
Anlange
T’es sûrement l’unique personne qui est capable de m’apporter pleins de petits bouts de lumière dès que t’es là et même si tu penses que t’as trop de côtés sombres pour illuminer quelqu’un, regarde juste comme je brille quand t’es là.

Les événements passées influençaient chaque personne. C’était ce qui forgeait le caractère, les choses vécues. Et certains n’arrivaient pas forcément à gérer les choses, ou n’étaient tout simplement pas entourés des bonnes personnes pour le faire correctement. Annalyne avait eu la chance de rencontrer Wendy. Sans elle, elle n’en serait certainement pas là aujourd’hui, et peut être qu’elle ne serait même plus de ce monde. Elle lui devait énormément, elle en avait bien conscience, et elle faisait toujours tout son possible pour lui rendre la pareille, même si ce n’était pas forcément évident à chaque instant. Elle savait, en tout cas, qu’elle pourrait toujours compter sur son amie en cas de problème, tout comme la brune pourrait toujours compter sur elle, si elle en avait besoin. Et c’était ça l’amitié, au final. Pouvoir s’entraider, être toujours là pour l’autre, et aussi s’amuser quand il le fallait. Autant dire qu’en général, les deux sorcières s’amusaient souvent, et que rien que par ça, elles avaient beaucoup de choses à raconter au fil des siècles. Elles avaient un passé commun dont la blonde en gardait chaque souvenir, autant dans son esprit que dans ses journaux qu’elle conservait toujours très précieusement. Elle ne voulait pas oublier un seul instant de son passé, et ça encore, c’était grâce à sa meilleure amie. Parce que Wendy lui avait bien fait comprendre que son passé était important, qu’il faisait parti d’elle, et qu’il définissait qui elle était aujourd’hui. Même si elle n’avait pas vécue des événements faciles, c’était ce qui l’avait forgé, et c’était grâce à ça qu’elle était devenue la femme qu’elle était aujourd’hui.

Annalyne savait aussi que les événements présents allaient définir ce qu’elle deviendrait demain. Tout comme pour Wendy d’ailleurs, qui visiblement, avait tout un tas de choses à lui raconter. L’avantage d’être une Créature Obscure, c’était bien que le moindre petit événement qui pouvait sembler être insignifiant ne l’était jamais réellement. Ils avaient la chance de vivre dans un monde différent de celui des Terrestres et de découvrir des choses fabuleuses. Même si certaines fois, ce n’était pas si fabuleux que ça. Surtout quand on se réveillait un matin aux côtés d’un homme sans véritablement savoir où l’on se trouvait, ni comment on avait atterri là. « Et bien de ce côté-là, vous vous ressemblez assez. En général, quand tu veux quelque chose, tu l’obtiens. » Même si c’était tout de même assez différent, la blonde doit bien l’avouer. Certes, Wendy, tout comme elle d’ailleurs, avait tout ce qu’elle désirait. Mais c’était parce qu’elle s’était battue pour ça, et qu’elle avait appris à se débrouiller seule au sein du Monde Obscure. L’avantage d’être un sorcier, c’était qu’en général, on avait très souvent ce que l’on voulait. Déjà parce qu’ils avaient un don pour se mettre tout un tas de fric de côté, mais aussi parce que leur magie les aidait pas mal. Du côté d’Anna, la sienne de magie lui avait sauvée la vie, et elle lui permettait même de vivre aujourd’hui. Même si elle ne l’avait pas toujours acceptée, elle faisait à présent partie d’elle, et si on la lui retirait, c’était comme lui retirer son enfant. Voir une partie de son âme. Sans sa magie, elle n’était plus rien.

Comme d’habitude, à chaque fois que sa mère était évoquée, Annalyne se refermait sur elle-même. C’était encore un sujet plus que sensible pour elle, et elle préférait ne pas répondre à la réplique de son amie. De toute façon, Wendy savait très bien ce qu’elle ressentait à ce sujet. Elle savait parfaitement que la blonde culpabilisait encore de l’avoir tuée. Elle savait qu’elle devait vivre avec ça sur la conscience, et que même le temps n’y avait rien fait. Certes, elle était devenue une femme pleine de joie de vivre, et qui se battait pour ce qu’elle voulait, mais aussi pour le bien. Mais elle possédait toujours cette part d’ombre au sein de son esprit, de son âme. Sa part démoniaque. « Il doit avoir envie de coucher avec une sorcière cougar… Sauf qu’il a pas vraiment attaquée la bonne personne. » En fait, c’était un comportement qui n’étonnait même pas Annalyne, vu que ça provenait d’un Chasseur d’Ombres. Ces gars-là étaient de gros dragueurs de toute façon, depuis un bon moment, et ce n’était pas maintenant que les choses allaient changer. Bien sûr ils n’étaient pas tous comme ça, mais il y en avait quand même pas mal quand on regardait bien. Ç’en était presque pitoyable, mais Annalyne aimait à se dire qu’ils voulaient tout simplement profiter de leur vie plus que courte. « Je les plains tu sais… Grandir avec un père pareil ça n’a pas dû être facile, et même maintenant, ils n’en sont pas totalement libérés. » Le problème de la blonde était qu’elle possédait énormément de compassion. Et qu’un rien pouvait la toucher. Elle s’en était bien rendue compte lors de sa conversation avec Jace, quelques jours plus tôt. Elle avait essayé de l’aider, du mieux qu’elle le pouvait, alors qu’elle ne le connaissait même pas. Tout simplement parce qu’elle avait de la peine pour lui, mais aussi parce qu’elle avait perçue quelque chose de bien chez ce Nephilim. Il n’était pas mauvais. Il voulait juste protéger sa sœur, qu’il aimait plus que tout. Même un peu trop. Mais comment est-ce qu’on pouvait lui reprocher ça ? En fait, ça devrait tout simplement être interdit de faire des reproches à quelqu’un par rapport à ses sentiments. Ce n’était pas quelque chose qui se contrôlait. Ça vous tombait dessus, et vous ne pouviez rien y faire. « Bon, si on sortait dîner, hein ? Je suis tombée sur un restaurant coréen en plein Manhattan la semaine dernière… Un délice, tu vas adorer ! » La cuisine asiatique était certainement ce que la blonde préférait, alors forcément, à chaque fois qu’elle tombait sur une perle comme celle-ci, elle ne pouvait pas s’empêcher d’y emmener sa meilleure amie. Et puis, en plus de ça, il y avait une petite boite, réservée aux Créatures Obscures, juste à côté. De quoi continuer à passer une excellente soirée.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ Ven 28 Juil - 3:16
(@Annalyne C. Ásgrímonn, @S. Wendy Stendhall Rp à suivre ou je verrouille ?)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: It's a Messed up World feat. Annalyne ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
It's a Messed up World feat. Annalyne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» This is a mad world (feat Hannibal Lecter)
» Clothes and shoes, the perfect world ~ Feat Rebekab Mikealson et Caroline Forbes
» It's a mad world [Feat Evan]
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Brooklyn :: Habitations :: Loft d'Annalyne-
Sauter vers: