Protect me from what I want ¤ ft. Annalyne


Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
Protect me from what I want ¤ ft. Annalyne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Eoin Carmichael
avatar
♦ Age : 314
♦ Date de naissance : 04/08/1703
♦ Runes : 172
♦ Messages : 112
♦ Date d'inscription : 13/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Protect me from what I want ¤ ft. Annalyne ♦ Jeu 1 Juin - 12:33
Eoin & AnnalyneProtect me from what I wantDécembre 1891, New York.

Le froid, la neige, cette période de l'année si délicate pour les êtres humains. Eoin en a vécu des hivers, tous différents selon les endroits où l'on vit et selon les époques. Avant il aimait ça. Cette période de fêtes où l'on partage et où tout le monde semble gentils avec autrui. Mais le temps a passé et sa joie de Noël lui est passé le jour où on lui a enlevé la personne la plus précieuse au monde... il ne s'en remet toujours pas, malgré la cinquantaine d'années qui s'est écoulée. Resté enfermé tout seul permet de ruminer, une chose qu'il sait faire étant un grand solitaire.
Ce soir, il ne s'est pas pourquoi il est sorti, une envie d'air frais sûrement. Il a rencontré une jeune femme très récemment, qui semblait sociable. Il l'avait croisé par hasard dans un endroit tenu secret où les sorciers pouvaient faire connaissance et l'avait apprécié. Il faut dire que la soirée avait été intéressante... ça lui avait changé les idées et c'était le moment idéal pour recommencer. N'allez pas y voir quelque chose de malsain. La première fois, ils avaient parlé, elle se faisait passer pour une voyante et il avait eu envie de voir si c'était vrai en grand curieux. Parler de ses sentiments n'était pas aisé et elle avait senti son mal-être palpable et la conversation s'était axée sur la guérison d'un événement douloureux. La deuxième rencontre en revanche avait été un peu plus intime, sans pour autant aller trop loin. Eoin ne se sentait pas prêt à franchir ce cap.

Ce soir, qui sait pourquoi il avait envie de voir Annalyne, mais il en avait tout simplement envie, comme un besoin vital de ressentir quelque chose qui ne soit pas un sentiment de remords ou de tristesse. C'est pourquoi il frappa à sa porte, un bouquet de fleurs à la main. Oui, le dragon est un gentleman après tout, il sait que l'on ne peut décemment pas aborder une femme sans lui offrir une jolie chose. « Bonsoir gente dame. Me feriez-vous l'honneur d'être ma cavalière ce soir ? » dit-il lorsqu'elle se présenta à lui. Annalyne était une beauté naturelle, de celle que l'on appelle aujourd'hui une femme fatale. Son accent slave faisait son charme également. Tous deux étaient bien loin d'être des New Yorkais d'origine, un point commun de se retrouver dans un endroit comme celui-ci à une époque où un souffle de nouveauté pointe son nez. Le jeune immortel compte emmener la belle dîner avant tout, une lueur brillant dans ses yeux en voyant son doux visage. Il était si différent de celui de Sinead, plus marqué et avec une expression toute différente, c'est ça qui lui plaisait.

© 2981 12289 0


Centuries make life stranger
♪ Oh, if I could go back in time, When you only held me in my mind, Just a longing gone without a trace, Oh, I wish I'd never ever seen your face, I wish you were the one. ♪
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 20
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1047
♦ Messages : 250
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Navigation :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Protect me from what I want ¤ ft. Annalyne ♦ Lun 5 Juin - 18:00
Protect me from what I want
Eoin & Annalyne
La vie ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie.

L’élégance de cette époque manquait un peu à Annalyne. Les belles robes qu’elle pouvait porter à cette période, le comportement des gens en général. Ces années-là étaient certainement celles qu’elle avait préférée vivre. Et c’était aussi l’époque où elle avait rencontré une personne qui faisait maintenant parti de ses plus proches amis. Pas aussi proche que Raphael, ou encore Solange, mais ces deux-là étaient une totale exception, il faut bien le dire. Eoin restait tout de même une bonne rencontre, avec laquelle la blonde appréciait passer du temps, même à l’heure actuelle. Mais à cet instant précis, elle ne savait pas si elle allait le revoir par la suite ou non. Pour l’instant, ils avaient juste fais connaissance. Ils avaient même un peu flirté, mais sans aller plus loin. Et elle ne savait pas encore ce qui adviendrait de leur relation, elle doit bien l’avouer. De toute manière, c’était une époque où elle vivait au jour le jour, sans vraiment se soucier de ce qu’il pourrait advenir du lendemain. Et ça lui convenait très bien, vu que la paix était toujours présente et qu’aucun psychopathe tueur de Créatures Obscures n’avait encore vu le jour. C’était une belle époque, oui, une époque que la blonde se gardait en mémoire et qu’elle se repassait quelques fois, quand elle en avait envie, ou qu’elle voulait tout simplement retrouver ce climat de quiétude qu’elle avait connue.

D’ailleurs, elle se souvenait nettement de cette soirée passée en compagnie du sorcier. Une soirée que de base la belle blonde pensait passer seule. Elle se trouvait dans son appartement, vêtue élégamment, comme à son habitude, ses cheveux retenus en un chignon complexe, coiffés d’un chapeau. Une robe un peu osée à cette époque-là, elle doit bien l’avouer, mais dans laquelle elle s’était toujours sentie parfaitement à l’aise. Elle était installée à sa table de salon, une plume entre les doigts parcourant les pages de son vieux journal qu’elle prenait toujours soin de mettre à jour régulièrement. C’était une chose qu’elle faisait depuis pas mal d’années maintenant, et qui lui permettait de garder absolument tous les détails de sa vie en tête. Même si elle n’avait pas été toute rose, Annalyne voulait tout conserver. Du moins, un maximum de choses. Elle se trouvait d’ailleurs en plein milieu d’une phrase lorsqu’elle avait entendue des coups sur sa porte. Posant sa plume sur son journal encore ouvert et où l’encre, encore fraîche, brillait à la lueur des bougies, la jolie blonde saisit les pans de sa robe avant de se lever. Elle ouvrit la porte pour tout d’abord découvrir un magnifique bouquet de fleurs qui lui donna le sourire. Elle savait, sans même regarder son visage, qui était la personne qui venait lui rapporter une telle chose. « Monsieur, ce serait un plaisir de vous donner une telle opportunité. » Laissant un rire lui échapper, la jolie blonde saisit le bouquet entre ses douces mains avant de déposer un léger baiser sur la joue du sorcier. « Entre, je vais les mettre dans l’eau. » Se dirigeant vers la cuisine, Annalyne saisit un vase qu’elle remplit d’eau avant d’y glisser l’énorme bouquet. Arrangeant les fleurs comme elle le voulait, elle porta alors le vase sur la table de son salon, et en profita pour débarrasser un peu ce qu’il pouvait bien y trainer. « J’ai entendue dire que le temps allait se couvrir. J’espère juste qu’il ne gâchera pas notre soirée. » Et elle espérait surtout qu’aucun orage ne se manifesterait. Autant la pluie pouvait être agaçante, mais au moins elle n’était pas dangereuse. Et puis, dans le pire des cas, ils pourraient toujours rester ici, ce n’était pas comme si Annalyne n’avait rien à manger dans ses placards.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
Eoin Carmichael
avatar
♦ Age : 314
♦ Date de naissance : 04/08/1703
♦ Runes : 172
♦ Messages : 112
♦ Date d'inscription : 13/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Protect me from what I want ¤ ft. Annalyne ♦ Mer 28 Juin - 10:14
Eoin & AnnalyneProtect me from what I wantDécembre 1891, New York.

Le long du chemin qui le menait à l’appartement de son amie, Eoin songeait à l'endroit où il pourrait emmener la belle blonde. Toujours charmant, le jeune homme n'oublie pas les fleurs en chemin, appréciant de faire bonne impression. Et puis, il aime faire plaisir à ses amis, surtout quand ceux comme Annalyne lui rende la vie plus douce et lui ôte de la tête l'envie de se jeter dans un gouffre sans fond afin de rejoindre sa défunte fiancée.
Il ne fallut pas longtemps au dragon pour atteindre la demeure de son amie. À cette époque là, il n'existait pas vraiment de moyen de transport attrayant comme aujourd'hui et Eoin avait les chevaux en horreur. Il préférait largement survoler la ville et sentir le vent s'engouffrer dans ses ailes. C'était une sensation qui n'avait rien de comparable. Être ce qu'il est ne lui a jamais posé problème, il a accepté son destin avec plaisir et la magie est quelque chose dont il se sert allègrement.

Annalyne lui ouvrit la porte, un air ravi sur le visage en découvrant l’identité de ce perturbateur accompagné d'un magnifique bouquet de fleurs. La blonde avait cette capacité de toujours paraître vêtue comme si elle sortait, ravissante au possible, ce qui n'était pas pour déplaire à son compagnon de soirée. Prenant les fleurs, Eoin suivit la demoiselle, n'entrant que lorsqu'il est invité. Il a du prendre cette habitude auprès des quelques vampires qu'il lui arrive de fréquenter. L'appartement de la sorcière est joliment décoré, bien plus lumineux que son vieux manoir glacial où tout semble mort. On dit qu'un intérieur reflète qui on est, c'est tout à fait vrai dans le cas du dragon qui n'est plus aussi en joie qu'autrefois. Voilà maintenant bien des années que sa belle est décédée, mais qu'est-ce que le chagrin d'amour pour un être éternel comme lui ? Sa vie n'as plus la même saveur et s'il n'y avait pas Annalyne il ne serait pas là en train de sourire, presque heureux d'être sortit.

Les fleurs avaient belle allure dans le vase trouvé, au milieu du salon. Eoin admirait cette pièce tout en écoutant la belle blonde. « Il paraît que la pluie doit arriver en fin de soirée, oui. Mais je le sentirais venir avant. Et puis, rien ne saurait troubler notre soirée. » dit-il en lançant un sourire à son amie. Le dragon sentait arriver les changements de météo, à force de côtoyer les nuages on apprend à capter les signes d'orage ou de vent fort. Il est vrai que le temps n'était pas voué à rester beau ce soir, mais pour le moment, Eoin n'avait pas la sensation que la pluie serait au rendez-vous avant longtemps. « Que dirais-tu d'aller dîner au petit restaurant en bas de la rue ? Nous pourrons ensuite revenir ici pour discuter. » Se détendre et profiter d'un bon moment entre amis n'avait pas de prix. Tout pour se changer les idées avec la plus plaisante distraction.
© 2981 12289 0


[HRP : soryyyy !! ça fait une semaine que j'essaie d'écrire ce rp et qu'on m'interrompt x) lol ♥]


Centuries make life stranger
♪ Oh, if I could go back in time, When you only held me in my mind, Just a longing gone without a trace, Oh, I wish I'd never ever seen your face, I wish you were the one. ♪
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 20
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1047
♦ Messages : 250
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Navigation :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Protect me from what I want ¤ ft. Annalyne ♦ Dim 2 Juil - 17:39
Protect me from what I want
Eoin & Annalyne
La vie ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie.

A l’époque, les gens n’avaient pas vraiment grand-chose pour s’occuper. Internet, les réseaux sociaux, la télévision, tout ça n’existait pas encore. Ils n’avaient que la compagnie des autres pour que le temps passe plus vite. Et des petites surprises comme l’arrivée d’Eoin chez elle, alors qu’elle était en train de rédiger son journal, faisait toujours plaisir. Certes, elle n’avait pas fini son récit, et si ça aurait été quelqu’un d’autre, elle aurait certainement râlé, comme elle le faisait bien souvent. Mais ça lui ferait quelques bons souvenirs supplémentaires à noter dans son journal. Et puis, le brun avait toujours été de bonne compagnie même s’ils n’étaient rien de plus que des amis. Est-ce que ce serait toujours le cas, la jolie blonde n’en savait rien. Même si elle savait qu’elle n’avait pas tellement envie de s’engager dans une relation. Elle aimait sa liberté. Mais un ami avec extra, pourquoi pas. En tout cas, ce n’était pas elle qui chercherait ça. Elle savait ce qu’il avait vécu, et elle savait qu’il avait encore le cœur brisé. Prendre la responsabilité de réparer ce cœur… C’était beaucoup trop pour elle. Du moins à cette époque. Elle était encore très jeune. Elle n’était encore qu’au début de sa vie de sorcière, et elle était loin de connaître absolument tout. Encore moins en ce qui concernait la complexité des sentiments amoureux.

Enfin bon, elle comptait bien profiter de cette soirée à son maximum, qui serait certainement inoubliable. Rien que les fleurs déjà, une fois dans la vase, elles étaient encore plus splendides, et elles s’accordaient parfaitement avec le reste de la décoration de la pièce. Eoin avait du goût, ça Anna ne pouvait pas le lui retirer. Elle passait une dernière fois son nez au-dessus des fleurs pour en inspirer l’odeur. Elle avait presque l’impression de se retrouver au printemps, alors que ce n’était pas le cas. Enfin, tout du moins, le temps extérieur n’en donnait pas l’impression. C’était bien la seule chose qu’Annalyne reprochait à cette ville, son climat capricieux. Mais le reste de sa beauté rattrapait largement tout, même à cette époque. « Je te fais entièrement confiance là-dessus. » Il était clair qu’il ne fallait pas se fier à la blonde pour ce genre de choses. Elle se faisait constamment surprendre par le temps. A se demander comment elle faisait pour toujours avec une apparence parfaite ! Etre une sorcière aidait pas mal, il fallait le dire. Et avoir eu Solange comme professeur, ça aidait encore plus. Elle aussi prenait toujours grand soin de son apparence, et elle avait refilée quelques petites astuces magiques à Anna là-dessus. La jeune sorcière ne la remercierait jamais assez, certainement.

Un dîner au restaurant ? Il était clair qu’elle ne pouvait pas dire non. Oui, Anna n’aimait pas tellement cuisiner, c’était bien son défaut. Elle savait faire à manger, mais elle le faisait surtout quand elle n’avait pas le choix, en fait. Et la plupart du temps, c’était des plats assez basiques. Du ragout de viande avec des légumes, accompagné d’une bonne bouteille de vin histoire que le tout ne soit pas trop fade. Elle mangeait souvent la même chose en fait, quand elle était chez elle. Ce n’était pas pour rien qu’elle voyageait énormément. Comme ça elle n’avait pas à faire à manger, et en plus de ça, elle découvrait de nouvelles saveur. Mais bon, elle revenait quand même assez souvent à New York. « Discuter, et pour que je te fasse goûter cette bouteille de Brennivìn que j’ai rapporté de mon dernier séjour en Islande. » L’Islande, son pays d’origine, autre endroit où elle se rendait assez régulièrement, et où elle possédait une maison. Même si elle n’y avait pas que de très bons souvenirs, elle ne pouvait pas s’empêcher d’y retourner. Certainement l’appelle des racines, ou une connerie dans le genre. La jolie blonde attrapa sa légère veste qu’elle avait posée sur une chaise non loin de là, puis la passa autour de ses épaules. Elle tendit ensuite son bras à son ami avec un petit sourire. « Puis-je ? » Et oui, c’était encore l’époque où elle demandait la permission à un homme pour se tenir à son bras. En même temps, à cette période, les gens parlaient énormément. Les gens disaient énormément de choses entre eux, surtout les Terrestres. Ils trouvaient déjà étrange que la blonde vive seule, sans aucun homme. Ils se demandaient d’où lui venait tout cet argent qu’elle possédait. Alors quelqu’un qui allait se retrouver à son bras, même l’espace d’un seul dîner… Ça allait jazé là, c’était clair.
Made by Neon Demon


HRP:
 



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
Eoin Carmichael
avatar
♦ Age : 314
♦ Date de naissance : 04/08/1703
♦ Runes : 172
♦ Messages : 112
♦ Date d'inscription : 13/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Protect me from what I want ¤ ft. Annalyne ♦ Lun 10 Juil - 13:19
Eoin & AnnalyneProtect me from what I wantDécembre 1891, New York.

Une bien belle distraction qu'est la perspective de cette soirée. Bien que la météo se fasse menaçante, rien ne semblait entacher le moral de nos deux amis. Avoir de la compagnie était quelque chose d'important, surtout à cette époque. Les gens se rencontraient après le travail, ils buvaient un verre ou allaient dîner. Il n'y avait pas la télévision encore et si l'on restait chez soi, c'était pour lire un bon roman et comme dans le cas d'Eoin, pour boire tout son soul et fumer afin de s'occuper l'esprit. Mais pas ce soir. Ce soir, il dînerait avec la plus belle femme qu'il ait vu à New York, une amie fidèle et de très bonne compagnie. Annalyne sait ce que le sorcier vit au quotidien, cette perte atroce qui le hante depuis ces décennies. Elle se montre patiente et touchante avec lui et il ne peut que l'apprécier. La belle est revenu de voyage quelque temps auparavant et il se décidait d'aller la trouver pour passer un moment en sa compagnie. Rien que son sourire et ses yeux océans lui rendaient la soirée plus belle.

Et Anna était d'humeur festive également. L'idée de se faire un restaurant lui plaisait énormément. « Discuter, et pour que je te fasse goûter cette bouteille de Brennivìn que j’ai rapporté de mon dernier séjour en Islande. » En voilà une bien belle proposition ! Le sourire du jeune homme s'élargit alors. « J'ai hâte de goûter à cette merveille ! Tu rapportes toujours des choses plaisantes. » dit-il en se souvenant de quelques objets intriguants et mets délicieux que la blonde lui avait déjà fait expérimenter. Tandis qu'elle se préparait tranquillement, Eoin jeta un dernier coup d’œil aux fleurs qu'il avait amené. Elles étaient parfaites dans cet environnement, c'était tellement ressemblant.
La voix de sa compagne de soirée était plus timide en tendant son bras. « Tu plaisantes !? C'est un honneur. » dit-il en lui offrant son bras, accompagné d'une petite révérence. Une si ravissante cavalière, le monde extérieur allait le jalouser !

Le restaurant n'était pas très loin. C'était un lieu de rassemblement pour les habitants du quartier et le dragon reconnaissait un ou deux voisins d'Annalyne en rejoignant la table désignée par le serveur. Ces humains sont d'un ridicule ! Eoin entend une femme dire à son mari que c'est inconvenant de sortir avec un homme alors qu'on est pas marié. La pauvre Anna n'était pas gâtée par les autres. Mais Eoin avait envie de leur montrer que cette jeune femme était merveilleuse et méritait le respect. « Ces gens sont sans gêne. Faisons les jaser un peu plus, d'accord ? » dit-il en se penchant par-dessus la table afin de murmurer à son amie ces paroles. Il lui prit ensuite la main délicatement, comme on tient celle de sa bien-aimée. Eoin s'amuse et la soirée ne fait que commencer.
© 2981 12289 0


Centuries make life stranger
♪ Oh, if I could go back in time, When you only held me in my mind, Just a longing gone without a trace, Oh, I wish I'd never ever seen your face, I wish you were the one. ♪
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 20
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1047
♦ Messages : 250
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Navigation :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Protect me from what I want ¤ ft. Annalyne ♦ Sam 15 Juil - 16:37
Protect me from what I want
Eoin & Annalyne
La vie ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie.

Tous les sorciers que connaissaient Annalyne avaient une histoire tragique à raconter, même elle. A croire que c’était un peu leur malédiction, leur punition d’être à moitié démon. Ils étaient tous maudits dès la naissance, et s’ils ne se battaient pas pour avoir une vie meilleure, et bien… Ils étaient bien dans la merde, c’est le cas de le dire. La jolie blonde avait appris à vivre avec son passé à force, avec ses actes, plus ou moins horribles, qu’elle avait pu commettre quand elle avait laissé ses pouvoirs la dominer. Elle s’était tout simplement prise en main, avec l’aide de sa plus vieille amie, et avait décidée, au fur et à mesure, de profiter des douceurs de la vie. Et c’était une chose qu’elle voulait transmettre aux autres sorciers dans le déclin, comme Eoin. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’elle était devenue son amie, dans un premier temps. Pour être capable de l’aider convenablement. En plus de ça, elle l’appréciait plutôt bien, alors ce n’était pas du tout une corvée pour elle de faire ça. Elle voulait, véritablement, qu’il se sente mieux, et qu’il arrive un peu à retrouver de cette joie de vivre qu’il pouvait avoir à une époque où elle ne le connaissait pas encore. La blonde voulait simplement connaître le Eoin qui aimait s’amuser, en fait. Et vu qu’elle était légèrement spécialisée pour faire la fête… Elle avait plus d’une carte dans sa manche.

Et quoi de mieux qu’un alcool bien islandais pour se détendre un peu ? C’était bien pour cette raison qu’Annalyne avait ramené cette bouteille de son dernier voyage en Islande, pour pouvoir en profiter un peu plus tard de la soirée. De toute façon, elle ne revenait jamais les mains vides de ses voyages, et oui, la plupart du temps, c’était de l’alcool qu’elle traînait dans sa valise. Surtout quand elle se rendait en France, en fait. Leurs vins étaient exquis. « A quoi bon voyager dans un pays si l’on ne peut pas profiter de ses mets une fois de retour chez soi ? » Et puis, en plus de ça, c’était une chose qui lui donnait l’impression de voyager sans même avoir à bouger de chez elle. Surtout qu’elle n’aimait pas spécialement se rendre souvent en Islande, même si sa patrie lui manquait. Elle y était très attachée, mais elle y avait aussi des souvenirs douloureux, alors la plupart du temps, quand elle s’y rendait, elle faisait le plein de nourriture et d’alcool pour ne pas avoir à y retourner avant plusieurs années. La seule chose qu’elle faisait, c’était d’envoyer de l’argent pour l’entretien de sa maison, qu’elle avait fait rénovée quelques années plus tôt. Et ça faisait bien jazzer les habitants du village qui se demandait toujours qui pouvait bien posséder ce terrain.

La jolie blonde laissa un léger rire lui échapper suite à la révérence du jeune sorcier. Elle attrapa alors son bras, avant de se laisser guider à l’extérieur de son appartement. L’air était frais, revigorant, et même si l’humidité était nettement présente, la nuit était belle, et calme. Bien sûr, elle sentait les regards qui étaient posés sur elle. Elle entendait les murmures des Terrestres qui critiquaient sa compagnie, sa robe, ou encore son menton relevé et son visage remplit d’une certaine fierté. Mais il y avait bien longtemps qu’elle ne faisait plus attention aux dires de ces gens-là. Elle était immortelle, alors elle n’avait sérieusement pas le temps, ni l’envie, de perdre quelques précieuses minutes à prendre en compte les paroles de ces gens tout simplement remplis de jalousie. « Tu ne peux pas me faire plus plaisir que de les rendre encore plus folles de jalousie. » Une sourire sur les lèvres, la jolie blonde resserra alors ses doigts autour de la main du jeune homme, appuyant l’un de ses coudes sur la table pour y poser sa tête, elle fit mine de le regarder avec un regard remplit d’amour. Et oui, ça la faisait pas mal rire, elle doit bien l’avouer. « Dis-moi, qu’as-tu prévus de faire lors de ces prochains jours ? Un voyage peut être ? Ou juste une grande flemmardise qui te cloitrera à la maison ? » Elle-même n’avait pas spécialement prévue quelque chose. Elle se rendrait bien en Espagne pourtant, ressentant l’envie d’assister aux corridas, qui, à cette période de l’année, ne manquaient vraiment pas. En plus de ça, ça faisait bien longtemps qu’elle ne s’était pas rendue dans ce pays, et la beauté subtile des femmes espagnoles lui manquaient un peu, elle doit bien l’avouer. Elles étaient aussi beaucoup plus ouvertes d’esprits que toutes les femmes qui étaient actuellement en train de cracher sur son dos ici même.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
Eoin Carmichael
avatar
♦ Age : 314
♦ Date de naissance : 04/08/1703
♦ Runes : 172
♦ Messages : 112
♦ Date d'inscription : 13/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Protect me from what I want ¤ ft. Annalyne ♦ Jeu 5 Oct - 10:37
Eoin & AnnalyneProtect me from what I wantDécembre 1891, New York.

La compagnie de la blonde était plus qu'apaisante pour Eoin qui n'avait pas le cœur à la fête depuis nombre d'années maintenant. Il avait perdu sa seule joie de vivre, la seule qui aurait pu le pousser à vivre pleinement sa condition d'immortel. Son père l'avait élevé dans l'optique de perpétuer la tradition, de dominer l’Écosse et le Royaume-Uni, massacrant leurs adversaires sans ménagement. Il y avait participé un temps, avant que Sinead n'entre dans sa vie. Il l'avait connu toute jeune et avait apprécié sa compagnie, devenant des Rome te Juliette des temps anciens, bien avant que Shakespeare ne soit né. Il aurait presque pu lui inspirer l'histoire s'il avait pu passer du temps avec cet homme plein de talent. Mais Eoin vit un peu dans ce monde de tragédie, le cœur lourd d'avoir perdu son amour. La seule différence est qu'il ne peut pas se donner la mort comme l'ont fait les amants de Vérone. Non, sa condition de sorcier demi-dragon immortel l'empêche de se suicider. Il a pourtant déjà risqué sa vie à plusieurs reprises mais les opposants n'ont pas été capables de l'aider à soulager sa conscience et il avait fini par en tuer certains...

Et puis il y avait ceux qui désiraient l'aider, comme Chris et Annalyne, deux personnes qui cherchaient à le sauver de ses idées noires, de lui montrer le bon côté de la vie. C'est rafraîchissant de pouvoir compter sur eux pour se sentir un peu plus léger, bien qu'une fois seul, le jeune homme replonge bien vite dans sa torpeur, le froid de son manoir et la solitude aidant. Il fume, il boit, mais rien ne le tuera et ça ne l'amuse même plus de voler la nuit au-dessus du pays. Mais ce soir, c'est bien un sourire qui se dessine sur son visage d'ange. Annalyne est une jeune femme splendide, une amie fidèle qui sait faire la fête. Impossible de rester de marbre devant la sorcière à l'accent particulièrement charmeur. Le dragon l'apprécie fortement et il sent que la soirée sera bonne.

Elle commence d'ailleurs par un dîner dans un petit restaurant non loin de chez la demoiselle, offrant le loisir de passer le reste de la nuit dans sa demeure à siroter ce nouvel alcool Islandais qu'elle avait ramené. Le dragon, lui, n'était jamais retourné dans son pays natal. Trop de choses le hantaient et l'idée de se confronter à sa famille lui est insupportable. Il préfère l'Amérique et ses nouvelles têtes qu'il croise. Le continent se peuple et évolue, c'est un très jeune continent comparé à l'Europe occidentale où tout le monde semble implanté depuis des millénaires. Alors l’Écosse, très peu pour lui !
Dans ce restaurant, les deux amis se réjouissent du menu tout en se tenant la main pour faire jaser les voisins de l'Islandaise. Elle joue si bien le regard transi d'amour et lui essaie de se souvenir de ça, lui rendant étonnamment bien des yeux d'une douceur qu'on ne lui connaît plus depuis longtemps. Avec elle, c'est facile, Annalyne a un sourire et une bonne humeur contagieuse. « Je dois bien avouer que j'adore sentir leurs regards. Ils ne vont pas être déçus ! » roucoula le jeune homme en embrassant la main de sa complice, son sixième sens de démon percevant les poils qui se hérissent chez les humains qui observent. Ils doivent se dire que c'est un comportement bien trop ostentatoire pour l'époque.

Tout en continuant leurs roucoulades, les faux amants cherchent les plats qui leur feront envie ce soir. Quand on a une centaine d'années et qu'on a déjà tout goûter sur terre, il est difficile de trouver satisfaction. La blondinette s'enquit des futures activités de son ami pour les jours à venir. « Je n'ai pas vraiment de plan. Je dois voir un ami dans deux jours, à l'autre bout du pays. Hormis cela, tu me connais, je n'ai rien de prévu. Aurais-tu une aventure à me proposer ? » Eoin n'aimait pas spécialement sortir de chez lui, il ne trouvait pas d'intérêt à la vie et se coupait de celle-ci pour se morfondre dans son manoir. Malgré son envie de mourir, il avait dû se résoudre à l'idée qu'il n'y parviendrait pas et il cherche sincèrement quelque chose pour éveiller son intérêt pour la vie et continuer à exister. Annalyne était la seule personne capable de l'intéresser dans ce domaine, elle qui adorait sortir et profiter de son immortalité.
©️ 2981 12289 0


[HRP : me voilàààààààààààààà je suis méga désoléééé rien ne pourra me racheter x_x j'espère que tu me pardonnera ! Je t'offrirais milles roses ma douce Annalyne ♥️♥️♥️ love2 ]


Centuries make life stranger
♪ Oh, if I could go back in time, When you only held me in my mind, Just a longing gone without a trace, Oh, I wish I'd never ever seen your face, I wish you were the one. ♪
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 20
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1047
♦ Messages : 250
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Navigation :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Protect me from what I want ¤ ft. Annalyne ♦ Dim 15 Oct - 18:57
Protect me from what I want
Eoin & Annalyne
La vie ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie.

Annalyne avait eu la chance de ne jamais tombée amoureuse. Parce que oui, c’était une chance, de ce qu’elle pouvait voir. Les effets de l’amour sur ses proches ne donnaient pas très envie, en fait. Même pas du tout. La plupart finissaient par avoir le cœur brisé, que ce soit parce que leur amour avait quitté ce monde, ou tout simplement parce qu’il avait trouvé mieux ailleurs. La jolie blonde n’avait encore jamais rencontré quelqu’un qui avait eu une belle histoire pendant plusieurs siècles, et encore moins jusqu’à la fin. Elle en avait rapidement conclu que l’amour n’était qu’une illusion, une chose inventée par les Terrestres, peut-être pour rendre leur vie un peu plus intéressante, ou alors pour leur insuffler un brin d’espoir qui leur permettait d’avancer jusqu’à la mort. Et il n’y avait que les êtres mortels pour penser ce genre de choses, à ses yeux. Enfin, certains immortels croyaient aussi en cette connerie, mais en général, pas très longtemps. Après tout, ils avaient plusieurs siècles pour se rendre compte que ça ne pouvait apporter que du mal.

Mais la blonde n’allait pas faire part de sa réflexion à son ami. C’était en général le genre de choses qu’elle gardait pour elle, et puis, il n’avait clairement pas besoin d’entendre son point de vue plus que négatif sur ce sentiment si mystérieux aux yeux de tous. Et ce n’était pas comme ça qu’elle allait l’aider. Passer une bonne soirée, c’était le bon plan. Se changer les idées, s’amuser à corrompre les pensées des inconnus, c’était certainement ce qu’il y avait de mieux à faire pour réparer un cœur brisé, ou tout du moins, c’était une très bonne tentative. Et cette dernière avait l’air de marcher, en plus de ça. En tout cas, Eoin était entré dans son jeu, et il avait même l’air d’apprécier la chose, de s’en amuser un peu. Au point où le baisemain s’était même imposé entre eux, chose qui avait déclenché le rire de la jolie blonde, qui faisait mine d’être gênée en se cachant la bouche derrière l’une de ses mains gantées. « La pudeur est un concept tellement… Inutile. » Et elle le pensait vraiment. Après tout, les gens cachaient des choses qu’ils vivaient tous au sein de leur demeure. En quoi embrasser quelqu’un en pleine rue devait être une honte ? La jeune sorcière comprenait de moins en moins les Terrestres, et elle soupçonnait fortement le Monde Obscure d’en être la cause. Dans son monde, les gens jugeaient beaucoup moins, les libertés étaient plus présentes, et la pudeur n’était qu’un mot sans véritable sens. Tout le monde vivait sa vie comme il l’entendait, et tant que la Loi était respectée et que personne n’embêtait son voisin, tout allait bien. Au final, la blonde était bien contente d’être à moitié démon, parce qu’elle n’était pas certaine de pouvoir survivre en étant qu’une simple Terrestre.

La jolie blonde n’avait pas tardé à se choisir un plat. En général, elle avait toujours une envie du moment, et ce soir-là ne faisait pas exception. Ce qui fait que ses yeux ne restèrent pas bien longtemps posés sur le menu avant que son attention ne se dirige à nouveau vers son ami, qui, visiblement, n’avait pas vraiment de projet dans les prochains jours. « Et bien, je comptais me rendre en Espagne pour la période des corridas. Et tu sais que j’apprécie toujours une bonne compagnie lors des festivités. » Même en dehors des festivités, en fait. Mais c’était beaucoup plus sympathique de faire la fête avec quelqu’un que l’on connaissait, et qui nous connaissait. « Et puis, je suis certaine que tu adorerais goûter à une vraie paëlla. Celles de Barcelone sont exquises. » Et encore, elle était loin de la vérité, quand elle disait ça. Elle se rendait toujours là-bas, au moins une fois par an, pour avoir le plaisir de sentir le goût de ce plat sur son palet. Annalyne aimait toutes les bonnes choses qui s’offraient à elle, et en général, elle n’était pas vraiment du genre à se priver de tout ça.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: Protect me from what I want ¤ ft. Annalyne ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
Protect me from what I want ¤ ft. Annalyne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti and the Danger of the Responsibility to Protect
» Protect me from what I want (pv Mione)
» Poison + Rune protect + Repos = Poison
» Je sais... vous en avez marre de mes problèmes de site web...
» Protecting myself, to protect my friends (pv) -Terminé-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Autres :: Passé-
Sauter vers: