CLARY ♦ I don't like you, you sucks anyway


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Poster un nouveau sujet
CLARY ♦ I don't like you, you sucks anyway
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3977
♦ Messages : 1242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: CLARY ♦ I don't like you, you sucks anyway ♦ Jeu 5 Jan - 18:50
I don’t like you,
you sucks anyway.
Voilà quelques temps maintenant que le novice de Raphaël, Simon, était de retour au DuMort et que son autre novice, Sam, s'était barré. Il ne pouvait nier le fait qu'il était tout de même assez inquiet pour son ex petit ami, mais en même temps, qui ne le serait pas ? Il était parti comme un voleur sans prévenir personne, sans même donner un endroit où l'on pourrait le contacter, entrer en contact avec lui. Du coup, Raphaël était plus qu'inquiet pour lui, mais étrangement, il oublierait presque cette inquiétude quand il se focalisant sur Simon. Mais il faut le comprendre, c'est Simon. Il est tout de même assez.. distrayant aux yeux de Raphaël. Il ne pouvait décemment pas le nier. De tout façon, s'il tentait de le nier, ça sonnerait comme un mensonge même dans son propre esprit. Non, ça ne sonnerait pas comme un mensonge. On verrait clairement que s'en était un. Il était d'ailleurs assez étonné de voir que le jeune homme n'ait pas encore remarqué à quel point le mexicain appréciait ce crétin de vampire juif.

Bon, depuis le retour du garçon, il avait tout de même remarqué qu'il y avait quelque chose qui clochait. Ça ne sentait pas l'ange. Il aurait pensé que l'autre rouquine viendrait à l'Hôtel tous les jours pour lui parler de tout et n'importe quoi. Il aurait pensé qu'il aurait dû la mettre dehors bien rapidement, lui demander d'arrêter de venir, lui crachant à la gueule. Il aurait pensé qu'il devrait devenir tellement jaloux d'elle qu'il voudrait lui arracher la tête. Mais, étrangement, rien de ça n'arrivait. Peut-être que le duo de choc était en froid, comme Raphael avait dit qu'il arriverait. Que lorsqu'il l'avait dit, on lui avait presque rit à la gueule. On dirait bien que, finalement, on devrait peut-être l'écouter quand il dit quelque chose. Il a vecu quelques années de plus qu'eux et donc, il savait bien comment ça se passe, en temps normal. C'était peut-être pour ça que lorsque Simon s'était fait jeter dehors, il l'avait appelé lui, que Clary n'avait pas daigné décrocher, comme à son habitude. Il allait vraiment finir par lui demander ce qu'il se passe dans son cerveau de stupide Nephilim. Quoiqu'il ne voulait pas vraiment savoir en fait.

Il sortait de l'hôtel bien rapidement avant de dire à la rouquine, via SMS, qu'il devait la voir pour lui parler de deux trois trucs. Bien évidemment, il avait été froid avec elle. Sinon, ce n'était pas Raphaël. Puis, il fallait le comprendre. Il ne supportait pas Clarissa depuis le moment où il avait posé son regard sur elle. Et lorsqu'elle avait libéré Camille dans son dos, il la haïssait encore plus qu'au préalable. Si c'était possible. Et ça l'était effectivement. Il avait envie de lui arracher la tête. Mais là, il devait lui parler avant de la tuer. Il devait mettre quelques choses aux clairs une bonne fois pour toute. Lui ayant dit de le rejoindre au Central Park, il ne prenait pas beaucoup de temps avant de s’y retrouver, se contentant d’attendre la mi-ange pendant quelques temps, grommelant doucement parce qu’il n’aimait pas attendre. Loin de là. Il aimait quand tout se passait rapidement et boucler les affaires bien rapidement. Surtout quand c’était avec quelqu’un qu’il ne pouvait supporter. Enfin bon, ça c’est sûrement le cas de tout le monde, n’est-ce pas ?

Étrangement, alors que Raphael voyait la silhouette de la rouquine au loin, il ne pouvait s’empêcher d’avoir une certaine envie de s’en aller. Le problème était que ça ne serait sûrement pas des plus classe, malheureusement. Sinon, il aurait sûrement tourné les talons pour tout simplement ne pas la voir. Mais il restait planté là, les bras croisés sur son torse et l’air mauvais. Histoire de bien lui faire comprendre qu’il n’était pas là en ami. Il n’était même pas là pour avoir une conversation totalement civilisée par sa faute, soit dit en passant. Bah ouais, c’était totalement de sa faute si le clan n’avait plus d’alliance avec les Néphilims parce qu’il avait fallu qu’elle le poignarde dans le dos en libérant Camille. En plus, elle avait mis les vampires en danger quand sa copine avait fait un trou dans le mur. Sa main avait été brûlée et quelques centimètres plus loin, il serait mort, ou bien Clary serait morte. Il avait vraiment l’impression qu’elle était prête à tout, même à blesser des Créatures Obscures pour réveiller sa mère. Comme si leur vie comptait moins. Elle devenait une Néphilim plutôt bonne dans sa façon de pensée. « Fairchild. » Se contentait-il de dire pour la saluer. « Je t’ai fait venir ici pour te dire de faire un choix une bonne fois pour toute. » Il était froid avec elle, il ne voyait pas pourquoi il ne le serait pas. « Tu dois choisir entre être une réelle amie avec Simon ou bien sortir de sa vie pour de bon, parce que rester avec lui juste par intérêt, c’est connard de ta part. Même pour une Néphilim. T’es vraiment une mauvais amie, t’es au courant de ça ? » Bien sûr qu’il devait lui dire, c’était son devoir de s’occuper de son clan et de s’assurer que personne ne leur fasse du mal, il devait donc se faire un plaisir de dire à Clary qu’elle avait intérêt à faire quelque chose.
© 2981 12289 0 - 893 mots



Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Clary Fray
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 23/08/1998
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Willa #thesexygirls
♦ Runes : 282
♦ Messages : 185
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY ♦ I don't like you, you sucks anyway ♦ Ven 6 Jan - 15:01
I don’t like you, you sucks anyway
Raphael & Clary
Ta gueule! Si j’avais voulu entendre un trou du cul parler j’aurais lâcher un pet!

Depuis l’événement tragique s’étant déroulé chez Camille (en plus des autres trucs tragiques étant arrivés ces dernières semaines…), toute l’attention de Clary était focalisée sur une seule et unique chose: retrouver Jace. Ç’en était presque devenu une obsession, et la rousse avait bien remarquée le regard répétitif et réprobateur de sa mère. Elle pouvait la comprendre bien sûr, les deux femmes venaient à peine de se retrouver, et Clary ne prenait même pas le temps de passer quelques instants avec sa mère. Mais elle trouvait que c’était une chose beaucoup moins importante que de retrouver son frère, et puis, dans le pire des cas, elles pourraient toutes les deux rattraper tout ça une fois que toute cette histoire de dingue serait belle et bien finie. En somme, dès que Valentin aurait lâcher son dernier souffle. Parce que oui, Clary comptait bien lui faire la peau, peu importe ce que pouvait bien en penser les autres. Elle hésitait qu’il avait fait beaucoup trop de mal déjà, et que tant qu’il ne serait pas bel et bien mort, toute cette folie ne s’arrêterait pas. Et surtout, tant qu’il ne serait pas mort, elle avait très peu de chances de retrouver Jace. D’ailleurs, il n’était même pas certain qu’elle le retrouve intact. Voilà une autre peur qui lui rongeait l’estomac: ce que Valentin pouvait faire subir à Jace. Après tout, c’était lui qui l’avait élevé, il connaissait ses faiblesses mieux que personne, en théorie. Et de ce que Clary avait put voir, il était capable de tout, même de détruire Jace de l’intérieur pour être certain de l’avoir dans son camp. Quels mensonges il allait encore lui sortir, hein? Parce que oui, cette histoire de frère et soeur, la rouquine avait du mal à y croire. Il y avait beaucoup trop de zones d'ombres, d’incohérences, Valentin ne leur avait pas tout dit. Mais peut être qu’il ne leur avait pas tout dit tout simplement parce que cette histoire était un mensonge, du moins, la jeune femme l’espérait.

Enfin bref, toute cette histoire, c’était juste complètement dingue, et en plus de ça, les recherches n’avançaient pratiquement pas. Clarissa était vraiment plus qu’inquiète, au point où elle n’en dormait presque pas la nuit, et où elle devait s’entraîner pendant des heures pour finalement s’écrouler complètement épuisée dans son lit. Elle n’avait jamais ressentit une telle détresse, même quand sa mère était entre les mains de Valentin. Du coup, elle culpabilisait un peu aussi. Est-ce que ça voulait dire que Jace était beaucoup plus important à ses yeux que sa propre mère? C’était absurde, et pourtant… Elle n’y trouvait pas d’autre explication. Le pire, c’était qu’elle s’était carrément mit à éviter sa mère, parce que cette dernière avait bien remarquée les poches sous les yeux de sa fille, et son teint pâle. Et Clary ne voulait pas l’inquiéter. Sauf qu’elle savait que si elle se posait cinq minutes pour discuter avec sa mère, elle lui balancerait tout, de ce qu’elle ressentait pour Jace à sa culpabilité, et à sa difficulté à dormir. Et sa mère en tirerait bien vite la conclusion qu’elle n’était pas faite pour ce monde, et la connaissant, elle ferait probablement tout ce qui était en son pouvoir pour en éloigner Clary à nouveau. Sauf que maintenant, c’était trop tard. La rousse faisait partie du Monde Obscure, elle y avait trouvée sa place, même si pour l’instant cette dernière était précaire. Elle avait enfin trouvée cette chose qui lui avait manqué les premières années de sa vie sans savoir de quoi il s’agissait. Et elle ne comptait pas tout laisser à nouveau derrière elle, en tout cas, elle ne laisserait pas faire sa mère, même si ça signifiait avoir une énorme dispute avec elle. Du coup, pour éviter ce genre de choses elle ne préférait ne pas lui parler, ou du moins juste le minimum. C’était mieux comme ça pour l’instant.

Autant dire qu’elle ne s’attendait pas à recevoir un SMS de Raphael, cette nuit. A la base, la rousse pensait sortir pour chercher Jace, encore, mais ça lui ferait peut être pas de mal de se changer les idées. Même si elle n’était pas foncièrement ravie de rencontrer Raphael. En même temps, la dernière fois qu’ils s’étaient vus, c’était quand la rousse était venue chercher Clary à l’hôtel DuMort pour mettre la main sur le livre blanc. La chose la plus importante qu’ils avaient certainement à faire pour le bien de tous, mais visiblement, le vampire ne s’en était pas rendue compte. Il ne se rendait pas compte que Jocelyne était une véritable arme contre Valentin. Même si la jeune femme n’aimait pas foncièrement nommée sa mère comme cela, ce n’était que la vérité. Elle était la personne qui le connaissait le mieux, après tout, elle l’avait épousée. Et ses informations pouvaient leur être plus qu’utiles pour le combattre, stopper le Cercle, et récupérer Jace le plus vite possible. De toute façon, dans l’esprit de Clary, tout en revenait toujours à Jace, tout simplement parce qu’elle pensait que c’était le plus important. Et elle n’avait pas vraiment tord en vérité. Lui aussi était une arme dont Valentin pouvait se servir s’il réussissait à percer ses barrières, le tout était de le retrouver avant qu’une chose aussi tragique se produise. Enfin bref, de toute façon, même si elle s’absentait seulement quelques heures, elle ne pensait pas que ça changerait grandement les recherches à l’Institut. Et avec un peu, beaucoup, de chance, elle croiserait peut être son frère sur le chemin.

En tout cas, à l’aller, elle ne croisa absolument personne, mis à part quelques Terrestres se baladant dans les rues. Enfin, rien d’inhabituel quoi, surtout que ces derniers ne pouvaient pas la voir, étant donné qu’elle avait activée sa rune de camouflage ou elle ne sait trop quoi. Clara n’était pas encore une spécialiste des runes, loin de là, en fait. Elle ne connaissait que les runes que Jace lui avait montré et… Ben il n’était pas là pour lui en montrer des nouvelles, et c’était pas Alec qui allait l’aider de ce côté là. Enfin bon, pour l’instant, elle en avait pas tellement besoin de toute manière. S’étant rendue à Central Park, lieu du rendez vous, la rousse aperçue Raphael qui l’attendait, les bras croisés, et elle le rejoignit en une dernière foulée. Ce dernier la salua, froidement comme à son habitude, et Clarissa ne fit pas plus d’efforts de son côté, pour être honnête. « Raphael. » Elle lui aurait bien dit qu’il avait l’air en forme, pour un vampire, mais elle était pas vraiment du genre à plaisanter, pour l’instant. Surtout qu’il ne lui laissa même pas le temps d’aligner deux mots qu’ils commençaient à lui faire des reproches. Et franchement, Clary trouvait qu’il était sacrément gonflé. D’ailleurs, ça devait se voir sur son visage, et aussi par la façon qu’elle avait de lui répondre. « Je crois que ce qu’il se passe entre Simon et moi ne te concerne pas. Et puis, t’es franchement mal placé pour me faire la leçon alors que tu l’as foutu dehors tout simplement parce que t’avais pas la patience de t’occuper de lui. » C’était une chose que Clary n’avait pas oubliée. Et oui, elle admettait qu’elle n’avait pas été là pour Simon ces derniers temps, mais il y avait des choses plus importantes à régler, comme par exemple, retrouver Valentin. « Et puis, je te rappelle qu’on est en guerre. La priorité de tout le monde, c’est de retrouver Jace. » Le pire, c’est qu’elle racontait pas des craques. Tout le monde à l’Institut était concentré sur la quête de Jace, Clary avait même demandé à Luke de mettre sa meute sur le coup, et même si les recherches ne menaient à rien pour l’instant, personne ne baissait les bras. La rousse ignorait si tout le monde avait les mêmes raisons qu’elle de retrouver Jace, mais au final, elle s’en fichait. Le plus important, c’était qu’il rentre à l’Institut.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3977
♦ Messages : 1242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY ♦ I don't like you, you sucks anyway ♦ Ven 6 Jan - 18:07
I don’t like you,
you sucks anyway.
Raphael n’était vraiment pas des plus enjoué à la vue de Clary et plus il la voyait s’avancer, plus il se disait qu’il avait réellement envie de se barrer et de ne pas revenir. Clairement, Raphael devait être un peu masochiste sur les bords. Le fait de la voir le rendait plus qu’énervé, l’agaçait à un point pas possible et quand elle ne s’amusait pas à s’introduire dans l’Hôtel pour le simple plaisir de s’y introduire et de réclamer des servies à Raphael, c’était lui qui lui courait après. Ouais, il devait clairement avoir un problème mental, une sorte de déficience ou il ne sait trop quoi. Il ne voyait pas d’autre explication à son acte. Surtout qu’il l’avait seulement fait venir pour l’engueuler pour la façon dont elle se comportait avec le novice, pour rien d’autre. Non, il n’avait même pas eut l’idée de l’attirer dans un piège pour l’étriper. Bien que l’envie ne manquait pas, il n’avait pas non plus envie de se voir tué. Ce n’était pas dans son top des priorités, là tout de suite. Malheureusement pour lui. Il voyait que la rouquine ne faisait pas tant d’efforts pour le saluer et, pour être totalement franc, ce n’était pas comme si ça lui faisait quelque chose. De toute manière, il n’avait pas envie qu’elle n’en fasse et en plus de ça, elle n’en avait jamais fait, donc il ne voyait pas à quoi ça servirait d’en faire maintenant. Il esquissait un sourire en coin en voyant la façon dont elle réagissait, l’expression faciale qu’elle arborait alors qu’il lui disait qu’elle devrait arrêter de venir et de s’en aller dans la vie de Simon parce que ça craignait du boudin. Bon, il ne l’avait pas dit comme ça parce que ce n’était pas la chose qui était la plus classe comme expression, mais on va rien dire.

Il haussait un sourcil quand elle répliquait, tout de même assez amusée à cause de la manière dont elle parlait et de son petit argument de rien du tout. Il faut dire qu’il en avait tout de même assez plus, mais on dirait qu’elle l’avait oublié ça aussi, mais ce n’est pas bien grave ça. Bon, Raphael allait tout de même lui renvoyer à la gueule ce qu’il savait, sinon ce n’était pas vraiment Raphael. Ce serait une sorte de version soft du mexicain, ce qui n’est pas des plus crédible, n’est-ce pas ? « Je l’ai foutu dehors parce que j’avais pas la patience de m’occuper de lui ? » Il haussait un sourcil en la regardant. Dans ses souvenirs, il ne l’avait pas foutu dehors parce qu’il avait perdu patience à cause du novice, non non. Bon, d’accord, il l’avait, un jour, envoyé bouler parce qu’il en avait marre et que Simon était clairement fatiguant dans le fond, mais il ne l’avait pas foutu dehors à cause de ça. Il l’avait foutu dehors parce que, à cause de Clary, il l’avait trahi en libérant Camille. Raphael avait beau avoir peu de patience, il n’en avait pas aussi peu. Il y a tout de même des limites, même pour Raphael. « Pour ton information, si tu parles du moment où je l’ai entraîné et qu’il m’a énervé, je lui ai tout simplement dit d’aller faire un tour. » Il croisait ses bras sur son torse, un air totalement blasé sur le visage. « Par contre, quand, effectivement, je lui ai dit qu’il ne devait plus revenir, quand je l’ai foutu dehors comme tu dis c’était uniquement de ta faute, Fairchild. » Lui dit-il, lui reprochant totalement tout ça. Ouais, c’est clairement à cause d’elle qu’il avait dû foutre Simon dehors et lui mettre un prix sur la tête. Bon, il avait tout de même annulé tout ça, mais ce n’est pas bien grave. Le fait est qu’à cause d’elle, Simon avait eut un prix sur la tête pendant un petit moment et qu’elle avait carrément l’air de ne rien en avoir à carrer. Meilleure amie de l’année. « Donc, étrangement, je pense que je suis tout de même en meilleure position que toi pour parler, en réalité. Je crois bien me souvenir qu’à la base, c’est de ta faute s’il a été transformé, non ? Étant donné que tu étais trop occupée à jouer les Néphilims pour décrocher ton téléphone. Oh, et je te voyais au DuMort que pour passer par lui afin d’avoir des choses de la part du clan. Donc, je crois que l’envoyer faire une balade n’est pas vraiment la pire chose que l’on lui ai faite ces dernier temps. » Lui dit-il, les crocs sortis. Ils avaient tendances à sortir lorsqu’il commençait à agresser tout le monde. Faut pas lui en vouloir. Quoique… Si on lui en veut, c’est pas bien grave en fait.

« Je sais très bien qu’on est en guerre, tonta. » Roulait-il des yeux, parce que c’était vrai. Il le savait parce que bon, il avait entendu parler de Valentin, il ne vivait pas dans une grotte tout de même. « La priorité de tout le monde ? Laisse-moi rire. » Il roulait des yeux une nouvelle fois. Ce n’était pas la priorité de tout le monde, il faut arrêter de penser que les Néphilims sont le centre du monde. « Excuse-moi, mais ton petit copain, pardon, ton frère, n’est pas la priorité de tout le monde. Peut-être qu’il faudrait chercher la Coupe Mortelle avant, histoire de ne pas le laisser faire une énorme armée. » Ouais, parce que s’il arrivait à transformer des centaines, des milliers de Terrestres en Membre du Cercle, ils étaient mal barrés tout de même. Merci les Néphilims qui lui ont servi la Coupe sur un plateau ! « Pour ton information, ta famille n’est pas les personnes que l’on recherche le plus. Que ce soit ta mère ou ton frère, on ne pourrait pas plus s’en ficher. Sincèrement. » Le monde ne tournait pas autour d’eux. D’accord, Raphael faisait quelques recherches pour trouver Jace, mais le reste des vampires, non. Ils cherchaient Camille. Les loups, les sorciers et les fées ne devaient pas non plus chercher l’autre blondinet.
© 2981 12289 0 - 1 023 mots en moins de 24h



Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Clary Fray
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 23/08/1998
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Willa #thesexygirls
♦ Runes : 282
♦ Messages : 185
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY ♦ I don't like you, you sucks anyway ♦ Mar 17 Jan - 13:11
I don’t like you, you sucks anyway
Raphael & Clary
Ta gueule! Si j’avais voulu entendre un trou du cul parler j’aurais lâcher un pet!

Avant d’arriver à ce rendez vous, Clary n’avait pas de réelle opinion en ce qui concernait Raphael. En fait, elle ne pensait pas lui refaire face un jour, et même si elle trouvait injuste le fait qu’il ait laissé Simon se débrouiller tout seul… Et bien, elle s’était dit que son meilleur ami avait eut la chance d’avoir Luke dans les parages. Au moins, il n’était pas totalement livré à lui même, et ça, c’était pas grâce à Raphael. De toute façon, à présent, elle avait des choses beaucoup plus importantes à régler, comme retrouver son frère par exemple. Elle avait pas tellement envie de se prendre la tête avec des histoires de vampires, et de toute façon, elle n’en avait pas le temps. Plus Jace restait auprès de Valentin, plus ce dernier lui manipulait l’esprit pour lui faire croire qu’ils étaient pareils tous les deux, alors que c’était totalement faux. Isabelle avait beau avoir dit à la rousse que Jace était quelqu’un de fort, autant physiquement que psychologiquement, elle ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter et d’imaginer le pire. Chaque personne possédait ses faiblesses, et Valentin était le meilleur placé pour découvrir celles de Jace, étant donné que c’était lui qui l’avait élevé. C’était certainement ce qu’il y avait de plus flippant dans cette histoire en fait. Puis ça mettait Clary en colère aussi, le fait que son père se serve de Jace de cette façon, qu’il l’ai élevé dans ce seul et unique but, de détruire le monde à ses côtés. C’était tout simplement quelque chose de totalement… Inhumain oui. Et il voulait éradiquer les Créatures Obscures? La plupart d’entre elles possédaient plus d’humanité que vingt de ses clones réunis. Quelle hypocrisie.

En tout cas, à peine Clary était elle arrivée à Central Park que ce vampire l’énervait déjà, à lui faire des reproches sur quelque chose qui lui était totalement inconnue: l’amitié. Sérieusement, elle avait pas le temps pour ses conneries, et si Simon avait quelque chose à lui reprocher, il était assez grand pour venir le lui dire tout seul. C’était pas ses oignons, à Raphael, sérieusement. Surtout qu’il était mal placé pour en discuter étant donné qu’il avait littéralement laissé tomber Simon. Les bras croisés sur sa poitrine, la rousse équipa un léger sourire en secouant la tête. « Ne crois pas que je vais avaler tes bobards. » Elle savait que son meilleur ami n’était pas un menteur, alors s’il avait dit que Raphael l’avait foutu dehors tout ça parce qu’il apprenait pas assez vite à son goût, c’était forcément la vérité. Clara avait juste l’impression que le vampire essayait de les monter l’un contre l’autre, et ça lui plaisait pas tellement. Voir pas du tout en réalité. C’était vraiment un enfoiré quand même. Et maintenant, il l’accusait elle, au lieu de prendre ses responsabilités et d’assumer d’avoir laisser Simon totalement livré à lui même. Non mais où va le monde? « Ma faute? Oh excuse moi d’être la fille de Valentin et de m’être retrouvée dans une situation qui me dépasse totalement. Oui, j’ai passé la Coupe en priorité, parce que c’était une question de vie ou de mort, mais est ce que tu crois que je me doutais réellement que Simon était en train de se transformer en vampire? Non. Tu devrais aller chercher la définition de compassion dans un dictionnaire au lieu de passer tes journées dans un cercueil. » Enervée? A peine. Elle savait que c’était en partie sa faute si Simon était un vampire aujourd’hui, mais tout c’était passé si vite. Elle n’avait pas eut le temps de voir les choses arrivées, d’anticiper, de s’inquiéter d’autre chose que de récupérer cette foutue Coupe et sa mère. La guerre était là, et c’était quand même un problème plus qu’important.

D’ailleurs, la rouquine ne se manqua pas d’en signaler Raphael. A croire qu’il ne se rendait pas compte de la situation. Ce n’était pas seulement les Chasseurs d’Ombres qui étaient concernés par tout ça, mais tout le monde. Autant les Terrestres, que les Créatures Obscures, et tout le reste. C’était pas le moment d’avoir des conversations sur des broutilles de c’était la faute à qui si Simon s’était transformé en vampire. Sérieusement. Face était en danger, en plus de ça, et ça restait une priorité. « La Coupe et Jace sont avec Valentin sombre idiot. » A croire que son cerveau n’arrivait pas à faire de liens entre les éléments. Clara espérait que ce n’était pas le cas de tous les vampires, elle n’avait pas tellement envie que son meilleur ami devienne aussi con que ça. « Et la tête de Jace a été mise à prix, alors si, il est la personne la plus recherchée, autant par les Shadowhunters que par les Créatures Obscures. » Visiblement, Raphael n’était pas au courant de tout ce qu’il devait se passer. Chose qui n’était pas vraiment valorisante pour le chef du clan des vampires. Sérieusement, Clary commençait vraiment à désespérer, et à se dire que ça ne l’étonnait pas tellement que les vampires soient aussi peu aimés des autres espèces. Ils étaient arrogants, méchants et en plus de ça, ils pétaient plus haut que leur cul. Bravo, quel massacre des valeurs fondamentales à une bonne entente entre civilisations.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3977
♦ Messages : 1242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY ♦ I don't like you, you sucks anyway ♦ Ven 20 Jan - 22:11
I don’t like you,
you sucks anyway.
Un sourcil haussé, il écoutait la rouquine ouvrir la bouche, cette dernière lui disant qu’elle ne croyait pas ses bobards. Comme si ça lui changeait quelque chose. Clairement, le fait qu’elle ne croyait pas ce qui sortait de la bouche de Raphael allait l’empêcher de dormir la journée. Loin de là même. “Que tu me crois ou non, ce n’est pas comme si ça allait changer quelque chose à ma vie.” Il roulait des yeux. Elle voulait qu’il lui dise quoi ? Qu’il la supplie de le croire ? Parce que ce n’était pas le cas. Raphael connaissait la vérité, tout comme Simon, et que le reste du monde ne le croit ou non, il n’en avait rien à faire. Surtout pas d’elle. Il avait bien remarqué que la Néphilim avait un don pour tout tourner à sa sauce, quoi qu’on lui dise. Du moment que ça ne l’arrangeait pas, elle changeait les propos ou bien de façon d’agir. Comme lorsqu’elle dit qu’elle voit tout le monde comme des égaux pour faire une Alliance avant de s’amuser à faire comme si sa race était supérieure, prenant ce qu’elle veut sans jamais demander l’avis du monde. Oh, il y a aussi le fait qu’elle veuille que personne ne se fasse blesser dans une mission pour sauver une fée et que, quelques temps plus tard, elle et sa copine Lightwood libèrent quelqu’un de dangereux et laissent le soleil entrer dans l’Hôtel. “Parce que tu crois que ça va tout excuser ?” Demandait-il en haussant un sourcil. “Ce n’est pas parce que tu es la fille de Valentin et qu’on vient de te jeter dans ce monde que tu dois agir comme une idiote. Le fait que ce monstre soit ton père n’a rien à voir à ton comportement, tu es la seule à agir dessus.” Il roulait des yeux, c’était vraiment la pire excuse qu’il avait entendu depuis quelque temps, sérieusement. Blah blah, c’est de la cause de mon méchant papa. “S’il te plaît, Clary, ne te fais pas plus idiote que tu ne l’est déjà. Peut-être que toute cette histoire était vraiment de vie ou de mort, mais tu ne peux pas me dire que tu ne savais pas que Simon se transformait en vampire.” Enfin techniquement, sur le moment, ça avait été le cas. Elle ne savait pas ce qui se passait parce qu’elle n’avait jamais fait attention au binoclard. “J’ai entendu les messages qu’il t’avais laissé quand il est mort, à moins que tu l’ai oublié. Donc, peut-être que tu ne le savais pas, mais si tu avais fait un peu plus attention à lui, tu l’aurais sû. Tu es la seule à blâmer dans l’histoire.” Bon, il n’était pas totalement innocent dans cette histoire, mais lui au moins, il avait tout de même tenté d’empêcher Simon de devenir un vampire. Il voulait tout de même l’envoyer loin, qu’il ne revienne jamais. Mais bon, il faut croire que ça tout le monde l’oublie. “Oh, ne t’en fais pas, j’en connais la définition. Je ne vois juste pas pourquoi je devrais être compatissant à ton égard.” Elle ne le méritait pas.

Il croisait ses bras sur son torse en l’écoutant poursuivre, le traitant même d’idiot. Il avait presque envie de lui en foutre une pour cette raison précise. Elle avait clairement aucun respect. Remarque, lui non plus, mais là n’est pas la question. “Oh, c’est vrai ? Je ne le savais pas du tout !” S’exclamait-il, clairement sarcastique. Il savait que Jace était Valentin et que la Coupe était avec Valentin, du coup les deux étaient ensemble. Il l’avait compris, il n’est tout de même pas aussi con que ça. “Ce que je voulais dire, c’était que s’il fallait choisir entre les deux, je doute bien que ton cher Wayland soit la première priorité. Désolé de briser tes rêves.” C’est vrai quoi, même si Jace était recherché, ce n’était pas pour autant qu’il serait la première chose que l’Enclave chercherait s’ils tombaient sur Valentin. il n’était tout de même pas si précieux que ça. Au contraire même. Il roulait des yeux par la suite. “La plus recherchée ? Je crois que tu le mets sur un piédestal. Je pense que ton très cher papa est tout de même plus recherché que lui.” Mais bon, il savait tout de même qu’il était recherché, il n’était décemment pas aussi non informé. Il savait ce qui se passait dans le Monde Obscure et que la plupart des Créatures Obscures le recherchaient et comptaient bien le renvoyer mort. Raphael, lui, avait ordonné de ne rien faire s’ils trouvaient le blondinet. Il avait eu une certaine conversation avec lui et savait qu’il n’était pas si mauvais, apparemment, et comptait bien le laisser recueillir les informations qu’il voulait.
© 2981 12289 0 - 804 mots en moins de 7j



Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Clary Fray
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 23/08/1998
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Willa #thesexygirls
♦ Runes : 282
♦ Messages : 185
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY ♦ I don't like you, you sucks anyway ♦ Dim 12 Fév - 14:57
I don’t like you, you sucks anyway
Raphael & Clary
Ta gueule! Si j’avais voulu entendre un trou du cul parler j’aurais lâcher un pet!

Clary avait vraiment l’impression de perdre son temps, sérieusement. Elle se demandait encore pourquoi elle avait prit la peine de se déplacer, elle aurait mieux fait d’ignorer le message de Raphael et de restée concentrée sur les recherches concernant Jace. Mais la rousse avait naïvement crue que le vampire avait peut être une information ou deux sur son frère. Elle s’était trompée, il était juste là pour faire son moralisateur, sous prétexte qu’il était immortel et plus âgé qu’elle. Sérieusement, c’était gonflant, elle en avait marre. Personne ne la laissait se concentrer sur le plus important, et ce n’était pas de cette façon qu’ils allaient finir par arrêter Valentin, ou même remettre la main sur Jace. « Je vois même pas pourquoi tu m’as demandé de venir. Tes règlements de compte puérils, je m’en passerait la prochaine fois. » Bon Dieu, qu’est ce qu’elle regrettait que face ne soit pas là. Il aurait réglé le problème en deux secondes et ils auraient put rentrés à l’Institut à la recherche d’une solution pour stopper Valentin. Elle se sentirait en ce moment même en sécurité et beaucoup plus sereine et reposée qu’elle ne l’était ces derniers jours. Même quelques minutes passées avec sa mère n’arrivaient pas à calmer cette colère ardente et cette détermination fatiguant qui se consumaient à travers les cellules de son corps. Elle était fatiguée de tout ça, de son inquiétude, de qui elle était, de sa vie qui avait totalement changée et qu’elle n’arrivait tout simplement plus à gérer. Elle était perdue, tout simplement, parce que son guide dans ce monde n’était pas à ses côtés pour la soutenir et l’aider.

Autant dire que c’était vraiment pas le moment de lui faire des reproches de ce genre, et de l’énerver à ce point. La jeune femme avait l’impression que si elle ne se retenait pas, elle allait finir par partir au quart de tour. Et ce serait probablement le cas bientôt, mais elle espérait pouvoir s’éclipser avant d’éclater totalement. Clary avait retenue beaucoup trop de choses ces derniers jours, et ce n’était pas le moment de lui fournir la goutte qui allait faire déborder le vase, vraiment pas. « Je connais pas ce monde, ok? J’ai grandis dans un appartement à Brooklyn, je suis allé à l’école, avec des Terrestres, j’suis allée à mon bal de promo avec Simon. J’ai pas passé ma vie à m’entraîner pour devenir une guerrière, pour tuer des démons ou encore affronter mon père psychopathe. Viens pas me dire que toi, quand t’es devenu un vampire, t’avais la science infuse. » Il fallait sérieusement arrêter ça, vraiment. Il fallait arrêter de croire que la rouquine avait été élevée comme les autres Shadowhunters, qu’elle avait une technique parfaite, et qu’elle connaissait le Monde Obscure, les coutumes de chaque race, et la loi sur le bout des doigts. Parce que bordel, c’était pas le cas. Elle apprenait au fur et à mesure, avec les Lightwood, avec Jace, et avec sa mère aussi maintenant. Elle ne pouvait tout simplement pas voir les choses de la même manière, analyser les situations comme les autres, c’était totalement impossible, vraiment. Clara croyait en l’amour, en l’union avec tout le monde, la solidarité, l’entraide, le soutien. Elle avait été élevée de cette manière, et pour elle c’était tout à fait logique. Elle ne pouvait tout simplement pas laisser quelqu’un mourir, même si c’était dans l’intérêt de tous. Il y avait toujours une meilleure solution, le tout était de mettre la main dessus et de l’exécuter. Après oui, ce n’était pas choisir la solution de facilité, mais quand on veut faire le bien, rien n’est jamais facile.

La jeune femme attendait juste avec impatience que son téléphone sonne, et qu’elle retrouve Izzy au bout du fil avec une piste qui lui permettrait de se sortir de là. Elle n’était pas du genre à être cruelle avec les gens, vraiment, mais là il allait falloir si elle voulait partir, parce qu’elle en avait tout simplement marre. Et vraiment marre. « Raphael, ce qu’il se passe entre Simon et moi, ça te regarde pas. S’il a un truc à me dire, il est grand, il sait qu’il peut me parler, parce qu’il a toujours fait. Et si tu veux nous monter l’un contre l’autre, tu perds autant ton temps que je suis en train de perdre le mien. » A croire que le vampire était jaloux, sérieusement. La rousse y pouvait rien si elle connaissait Simon depuis toujours et qu’ils étaient meilleurs amis depuis toujours, et qu’ils avaient toujours pu compter l’un sur l’autre. Elle y pouvait rien d’être tombée sur lui et d’avoir construit cette amitié qui survivait à toutes épreuves. Elle y pouvait rien si Raphael était un gros con pas capable de se retenir d’envoyer chier les autres. Et attaquer le sujet de face par la suite en disant limite qu’il était qu’une pauvre merde… C’était vraiment le truc à ne pas faire. Clara sentit sa mâchoire se crisper. C’était vraiment l’un des sujets les plus sensibles pour la jeune femme dernièrement, et elle était pas vraiment prête à s’engager là dessus. Pas après tout ce qu’il s’était passé, et pas quand Jace n’était pas à l’Institut. « Le truc avec toi c’est que tu sais pas soutenir les gens. Je laisserais pas tomber mon frère, que j’ai l’Enclave comme soutient ou non. parce qu’il est de ma famille, mais visiblement c’est un truc que t’es pas en capacité de comprendre. » Bon d’accord, elle avait peut être un peu menti sur ce coup. Elle ne s’acharnait pas à retrouver Jace seulement parce qu’il était de sa famille, mais surtout parce qu’il était extrêmement important pour elle. Parce que sans lui elle avait perdue tous ses repères dans le Monde Obscure. Il était son guide, et sans son guide, la rousse voyait un chemin semé d’embûches et ne savait tout simplement pas sur quel chantier s’engager.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3977
♦ Messages : 1242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY ♦ I don't like you, you sucks anyway ♦ Dim 12 Fév - 23:34
I don’t like you,
you sucks anyway.
Raphael ne pouvait s’empêcher de rouler des yeux lorsqu’il l’entendait lui parler, disant comme quoi c’était des règlements de comptes puérils alors qu’entre les deux, c’était clairement elle qui était puérils. Raphael en mettrait sa main à couper. Et plutôt deux fois qu’un soit dit en passant. C’est sûrement pour ça qu’il pourrait clairement lui cracher à la gueule à chaque fois qu’elle ouvrait les lèvres. “Oui, bien évidemment, c’est totalement puéril.” Dit-il avant de rouler doucement des yeux. De qui se moquait-elle, franchement ? Mademoiselle était la personne la plus mature au monde, c’est bien vrai ! Ah, ironie, quand tu nous tiens. Peut-être qu’un jour, il devrait arrêter avec le sarcasme et l’ironie, mais il aimait bien trop ça. C’était sûrement une des choses les plus appréciées dans sa vie de vampire, mais en même temps, qui pourrait le blâmer ? Puis, il ne pouvait s’empêcher de rouler des yeux une nouvelle fois lorsqu’elle parlait. Il avait presque l’impression qu’elle tentait de se chercher des excuses totalement bidon et le pire, c’était que c’était sûrement vraiment le cas. Elle cherchait des excuses à ses conneries, comme si tout allait s’arranger parce que madame ne savait rien de ce monde. Le truc, c’était que ça ne faisait pas tout. Il n’était pas comme tous ces Néphilims qui lui mangeaient dans la main, ces Néphilims à qui elle n’avait uniquement besoin de battre des cils pour qu’ils fassent ce qu’elle voulait, pour qu’ils oublient toutes les merdes dans lesquelles elle les avait fourrés. “Ah ouais ? Parce que tu penses vraiment que c’est une excuses ?!” Demandait le mexicain en haussant nettement le ton. “Ce n’est pas mon problème si tu ne connais rien de ce monde, c’est entièrement ta faute et celle de ta mère. Tu ne peux, en aucun cas, utiliser ça comme excuse.” Grommelait-il. En plus; il n’avait pas du tout eu envie de savoir qu’elle était allée au bal de promo avec Simon. Sa relation avec le binoclard était, effectivement, quelque chose qu’il aurait préféré voir ne jamais entendre parler. Leur relation était quelque chose de mal, sortie tout droit des enfers. “Et non, Clarissa, je n’avais pas la sciences infuses, et j’ai fait des erreurs quand je suis devenu un vampire, effectivement.” Comme tuer toute sa bande d’ami lorsqu’il venait tout juste de se faire transformer. On pouvait tout de même dire que ça n’avait pas été un bon début. “Le truc, c’est que moi, je n’ai pas utilisé le fait que je venais de me faire transformer comme une excuse. J’ai fait de mon mieux pour me racheter alors que toi, tu ne fais rien. Tu te contentes de faire comme si tout ce que tu as fait était juste une petite erreur de rien du tout.” Et après, elle ose s’étonner qu’elle s’en prenne plein la gueule de tous les côtés. Quand on enchaîne connerie sur connerie, il ne faut pas s’étonner qu’un jour ça nous revienne dans la gueule d’un puissance…

Haussant un sourcil, il écoutait la jeune femme lui parler, disant que c’était entre elle et Simon, blah blah blah. “Sérieusement ? Je veux bien que cette histoire soit entre toi et Simon, mais je ne pense pas qu’il puisse vraiment te dire quoi que ce soit s’il pense que ça pourrait t’ennuyer.” Dit-il avec un soupir, ce garçon était tellement amoureux de la rouquine qu’il ne ferait sûrement rien pour la contrarier, il ne faisait que vivre dans l’ombre. Le mexicain était d’ailleurs persuadé que même s’il n’était pas sous le charme du novice, ça le peinerait. “Il vit tellement dans ton ombre que s’en devient gênant. Tout ce qu’il fait, c’est pour te plaire et toi tu n’y vois que du feu. Tu ne penses pas qu’il y a un problèmes là-dedans ?’ Là, il n’était plus vraiment entrain de l’agresser parce qu’il voulait juste lui faire rentrer quelque chose dans le crâne, histoire qu’elle arrête de faire la conne une bonne fois pour toute. Ça ferait sûrement du bien à tout le monde. “Et pour ton information, je n’ai pas besoin de vous liguer l’un contre l’autre, tu y arrives très bien toute seule.” Lui dit-il, un sourire en coin sur les lèvres. Ouais parce que c’était bien en l’ignorant toujours et en faisant passer ses histoires avant celles de Simon qu’elle allait finir par le perdre. Il allait bien rapidement comprendre que la rouquine n’était qu’une sale égoïste. Sinon, lorsqu’il se serait fait jeter de chez sa mère, le mexicain n’aurait sûrement pas été le seul qui avait bien voulu le réconforter, clairement. Et puis, sérieusement, c’est quoi cette idée qu’elle s’était mise derrière la tête ? D’accord, Raphael était horriblement jaloux du lien qu’entretenait Simon avec Clary, mais il n’était pas stupide. Il savait qu’il ne lui pardonnerait pas s’il venait à lui faire perdre sa meilleure amie. Il ne pourrait donc jamais faire ce genre de chose. Il fronçait les sourcils quand elle reparlait, se demandant pourquoi elle parlait alors qu’elle ne savait absolument rien de la vie de Raphael, de la personne qu’il était. “Je ne sais pas soutenir les gens ? C’est vrai que je ne sais pas comment on fait ça. C’est pour ça que je m’occupe d’un clan.” Lui dit-il, totalement impassible. “Je comprends tout ça, idiote. Je te rappelle que j’ai vécu plus longtemps que toi, que j’ai eu une plus grande famille que toi. J’ai eu plus de famille que toi. Maintenant, si tu veux également te mettre l’Enclave à dos, c’est ton problème. Va tenter de sauver ton frère et passer pour une traître quand tu pourrais demander à ceux qui ont une alliance avec toi de le faire pour toi.” Sérieusement, elle n’avait pas beaucoup de jugeote dans le fond cette rouquine. “Dommage que la nôtre est rompue, sinon j’aurais pu te dire ce que je savais sur Jace et sur son emplacement. Sur tout ce qu’il m’a dit quand je l’ai vu.” Finit-il par dire, un sourire narquois sur les lèvres.
© 2981 12289 0 - 1 018 mots en moins de 24h



Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Clary Fray
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 23/08/1998
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Willa #thesexygirls
♦ Runes : 282
♦ Messages : 185
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY ♦ I don't like you, you sucks anyway ♦ Sam 18 Fév - 16:25
I don’t like you, you sucks anyway
Raphael & Clary
Ta gueule! Si j’avais voulu entendre un trou du cul parler j’aurais lâcher un pet!

Que Raphael s’en prenne à elle, d’accord, elle pouvait l’accepter. Mais qu’il attaque sa mère pour des erreurs qui n’étaient pas les siennes, Clary avait un peu plus de mal. Elle pouvait tout simplement pas laisser passer ça, et l’expression sur son visage devait bien le montrer. Un espèce de mélange entre la colère et le mépris. Elle comprenait un peu plus maintenant pourquoi les vampires n’étaient pas foncièrement appréciés. S’ils étaient tous aussi chineurs que Raphael, il était clair que c’était plus que compliqué de s’entendre avec eux, voir pratiquement impossible, il faut le dire. « C’est la faute de Valentin, et uniquement la sienne, depuis le début. Laisse ma mère en dehors de ça. » Oh non, elle n’allait pas dire que Valentin était son père, même si c’était une vérité que maintenant, elle ne pouvait plus nier. Ces simples mots ne pouvaient tout simplement pas sortir de sa bouche. Son véritable père, l’homme qui l’avait élevé comme sa propre fille, c’était Luke. Et ça, même les liens du sang n’y feraient rien. Les gens disaient qu’on ne choisissait pas sa famille, et c’est vrai. Mais on peut choisir les gens que l’on considère véritablement comme sa famille, et Valentin n’en faisait pas partit. Luke, oui. « Ne m’appelle pas comme ça » Clary ne supportait tout simplement pas ce prénom. C’était son père qui l’utilisait, uniquement lui, et ça lui allait très bien. Dans sa bouche, elle s’en fichait pas mal mais dans les autres… Elle avait son prénom en horreur, et ce n’était pas pour rien qu’elle utilisait son diminutif. « C’est pas comparable, et tu le sais, de toute façon t’es même pas au courant de tout ce qu’il se passe… » Et c’était peut être pas plus mal comme ça. La rousse comprenait pourquoi l’Enclave gardait certaines choses secrètes. C’était beaucoup mieux comme ça, et Clary aurait mieux fait aussi de respecter son couvre feu ce soir là, surtout que sa mère allait certainement lui tomber dessus quand elle allait renter. Super, la grande joie.

Puis voilà que maintenant Raphael se mêlait de ce qu’il se passait entre elle et Simon. Sérieusement, en quoi ça le regardait? En rien du tout. Monsieur venait à peine de débarquer dans leurs vies et voilà qu’il se mêlait déjà de tout. Et bien, ça n’allait pas être le cas longtemps. Ce qu’il se passait entre Clary et Simon, ça restait entre Clary et Simon. Point barre. « Et bien visiblement tu comprends pas le concept de meilleur ami. S’il a un truc à me dire, il le fera, on a jamais eut de secrets l’un pour l’autre. » La rousse ne prit pas la peine de s’étaler sur le sujet. Elle était pas vraiment d’humeur à donner un cours sur l’amitié à un mec qui ne savait même pas ce que le simple mot affection voulait dire. Encore une fois, elle avait sérieusement l’impression de perdre son temps et elle regrettait réellement d’être venue. « Il ne fait rien pour me plaire, il m’aide parce qu’on est des amis, et les amis, c’est fait pour ça, se soutenir. T’as vraiment un problème avec les relations humaines c’est fou. » Et ç’en était presque hallucinant, en réalité. Ça faisait si longtemps que ça qu’il n’avait pas été humain? Visiblement oui, et il en avait oublié beaucoup de choses. Clara ne serait pas étonné de découvrir qu’au final, il était le même con égocentrique que Camille. A croire que c’était la marque de fabrique des vampires. La jeune femme espérait sincèrement que son meilleur ami allait échapper à cette règle. Peut être qu’il fallait être con de base pour que ça fonctionne? Tiens, c’était une bonne question à poser à Izzy ça, elle qui en connaissait une tonne sur les Créatures Obscures.

Le sujet sensible prit enfin place sur le tapis. Jace. La personne que Clary ne pouvait tout simplement pas laisser tomber, son frère, son sang… Et le reste; tout ce qu’elle ressentait, qu’elle essayait de rejeter, mais qui la hantait tout de même chaque nuit. Elle ne savait pas si elle arriverait à vivre longtemps avec ça, et en réalité, pour le moment, elle n’y réfléchissait pas trop. Elle restait juste concentrée sur son objectif, retrouver Jace. [color:47cb=#55D1B3)« Un clan, c’est pas une famille. » Non, c’est une obligation, parce que les vampires ne savent pas se débrouiller tout seul, visiblement. Alors ils ont besoin des autres, mais est ce qu’ils s’aiment réellement? Aux yeux de Clary, ce n’est pas le cas. « J’m’en fous d’avoir l’Enclave à dos, l’important c’est que Jace se trouve loin de Valentin. » Et c’était bien tout ce qui comptait. Par contre, la dernière phrase de Raphael la fit tiquer. Est ce qu’il mentait? La rousse soupçonnait que oui. Il était pas aussi con pour garder des informations utiles et qui permettraient de mettre la main sur le Coupe quand même? Si? « Mais oui bien sûr… Tu crois vraiment que je vais avaler tes conneries? » En fait, il voulait juste qu’elle s’excuse sous prétexte qu’il avait des informations sur la localisation de Jace, mais sérieusement, Clary ne s’abaisserait pas à ça. Tout simplement parce qu’elle en était arrivée à un stade où elle n’avait tout simplement plus aucune confiance en Raphael, mais vraiment plus aucune. Il racontait des craques, c’était certain.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3977
♦ Messages : 1242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY ♦ I don't like you, you sucks anyway ♦ Sam 25 Fév - 18:02
I don’t like you,
you sucks anyway.
Clairement, avec cette rouquine, il avait vraiment l’impression qu’il allait finir par avoir les yeux réellement musclés avec toutes les fois où elle lui donnait envie de rouler des yeux. Il faut dire qu’elle avait un don très certain pour lui donner cette envie. Il faut croire qu’après tout, elle avait tout de même quelques points communs avec Simon, pauvre de lui. “Sérieusement, quand est-ce que tu va commencer à arrêter de rejeter la faute sur les autres ?” Bon, il voulait bien dire que Valentin n’avait pas aidé dans la situation, mais les choix qu’elle et sa mère avaient fait étaient les leurs. Certes, influencées par cet homme plus qu’infâme, mais c’est tout de même elle qui les avaient faits. Ce n’était clairement pas la peine de vouloir faire quoi que ce soit d’autre. Un sourire en coin sur le visage, il croisait les bras sur son torse quand elle lui disait de ne pas l’appeler comme ça. Une partie de lui avait soudainement une énorme envie de l’appeler comme ça, si ça l’ennuyait tant. “Qu’est-ce que tu va faire, si je continue ?” Demandait-il, haussant un sourcil, clairement amusé par la situation. “Bien sûr que ce n’est pas comparable.” Grognait-il. La rouquine était un ange et donc, elle pensait que tout était pardonnable. C’est ça ce qui changeait le plus dans cette histoire. “Et bien, peut-être que j’aimerais être au courant de ce qui se passe, justement !” S'exclamait-il en fronçant les sourcils. “Comme vous aimez tant nous le rappeler, nous sommes en guerre. Je pense que ce serait correct de dire aux Créatures Obscures ce qui se passe.” Clairement, c’était le stricte minimum !

Roulant des yeux, il croisait ses bras sur son torse sans jamais la quitter du regard. Elle avait vraiment le don pour le blaser cette rouquine. “Je comprends bien ce concept, mais pour être totalement honnête, je n’en ai rien à carrer.” C’est vrai quoi, l’amitié, une fois que l’on grandit, ce n’est pas forcément quelque chose qui passe en premier, quelque chose de si important que ça, mais bon. Clary était encore jeune, une vraie gamine. “Parce que tu crois vraiment connaître tous ses secrets ? Moi-même je ne les connais pas, mais ce n’est pas parce que vous êtes presque collés l’un à l’autre que tu connais tout d’une personne.” Faut dire qu’il avait entendu dire qu’elle était toujours dans les basques de Jace et pourtant… Elle ne savait pas que c’était son frère donc bon… De plus, il doutait vraiment qu’ils soient réellement si proches que ça. Il faut dire qu’il les avait déjà prévenus une fois. Ils n’allaient pas tarder à s’éloigner de plus en plus parce qu’elle était une Néphilim et lui un vampire, ils ne seraient plus jamais égaux. Mais ça, ils devaient l’apprendre d’eux-même. Puis, alors qu’elle poursuivait, il devait réellement s’empêcher de lui éclater de rire à la gueule parce que bon sang… Elle était tellement aveugle que ça ? Toute personne ayant vue Simon agir avec Clary serait capable de voir qu’il est fou d’elle, s’en était à vomir. “Continue de croire ce que tu veux.” Pour une fois qu’il voulait lui ouvrir les yeux à la place de l’envoyer chier… Si elle ne voulait pas l’écouter, soit. Il n’allait pas la forcer à le croire. Tant pis pour elle. Puis, elle lui disait même qu’il avait un problème avec les relations humaines. Bien, si elle le pensait, soit. Il n’allait pas vraiment tenter de lui montrer à quel point il était bon dans les relations humaines. Quand il le voulait. Il y avait tout de même une raison pour laquelle il était un leader de clan. Il fallait réellement qu’elle arrête de parler de choses qu’elle ne connaît pas.

Le sujet finissait par changer, se concentrant sur Jace, sur la notion de famille. Il allait presque lui cracher à la gueule quand elle lui disait qu’un clan n’était pas une famille. Son clan, c’était sa famille. Elle ne savait pas ce que c’était un clan. “Qu’est-ce que tu en sais ?!” Lui dit-il, clairement sur la défensive. Raphael aimait les vampires qui constituaient son clan comme sa famille, celle qu’il avait perdue il y a tant d’années. “Mon clan, c’est ma famille, mais ça tu ne peux pas le comprendre apparemment.” Le mot ‘idiota’ chatouillait le bout de sa langue, mais il ne pensait pas que le mot était assez fort pour exprimer ce qu’elle était. “Tu es d’une inconscience, c’est fou.” Dit-il en secouant la tête de gauche à droite, comme s’il n’arrivait pas à croire ce qu’il voyait. “Tant pis pour toi. Je me contenterais de tout raconter à l’aîné Lightwood.” Croisant ses bras sur son torse, il ne la quittait pas du regard. “Tout ce que j’aurais à dire c’est que tu devrais arrêter de le chercher, tu ne fais que de lui attirer des ennuis. Comme tu le fais avec tout le monde.” C’était comme un aimant à emmerdes, il n’avait jamais rien vu de tel.
© 2981 12289 0 - 860 mots en moins de 14j



Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Clary Fray
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 23/08/1998
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Willa #thesexygirls
♦ Runes : 282
♦ Messages : 185
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY ♦ I don't like you, you sucks anyway ♦ Jeu 2 Mar - 22:27
I don’t like you, you sucks anyway
Raphael & Clary
Ta gueule! Si j’avais voulu entendre un trou du cul parler j’aurais lâcher un pet!

Si ça continuait comme ça, cette conversation allait certainement finir en tentative de meurtre. Même si Clary n’était pas de nature spécialement violente, ces derniers temps, ce n’était pas vraiment le moment de la chercher. Pas avec ses heures de sommeil en moins, pas avec Jace loin d’elle, de cette façon. Peut être que son inquiétude vis à vis de son frère était malsaine, elle n’allait pas dire le contraire. Mais ça, c’était son problème. Et de toute manière, personne n’était au courant du fait qu’elle se faisait autant de soucis pour lui. Personne ne savait qu’elle soupçonnait Valentin de leur avoir mentit sur ça. Elle était peut être idiote, mais pas à ce point. Et si elle devait parler de ça avec quelqu’un, ce serait avec Jace, et personne d’autre. C’était une histoire qu’ils avaient entre eux, et qu’ils régleraient ensemble. De toute façon, un jour, il le faudrait bien. Si Jace ne mourrait pas d’ici là. « Et quand est que tu vas te rendre compte que TOUT est de la faute de Valentin? A ton avis, tu crois pas qu’il adorerait nous entendre avoir cette conversation? Nous monter les uns contre les autres? T’es en train de lui donner victoire Raphael. » Parce que bien sûr, l’un des buts de Valentin était là. Monter les Shadowhunters contre les Créatures Obscures pour briser les Accords, pour les faire tomber, et pouvoir tous les tuer avec une grande liberté. Il fallait vraiment être idiot pour ne pas voir ça. Et même si la rousse n’appréciait pas spécialement Raphael, elle ne comptait pas laisser à son père le plaisir d’accomplir sa petite mission à bien. Quitte à le tuer de ses propres mains s’il le fallait. Jace n’en était peut être pas capable parce que Valentin l’avait élevé, mais pour Clary, il n’était rien mis à part l’homme qui avait totalement foutu sa vie en l’air. Autant dire qu’elle l’avait assez mauvaise contre lui, encore plus depuis qu’il lui avait révélé que Jace était soit disant son frère et qu’il avait semé la confusion dans son esprit. Tout ce mal être qu’elle ressentait par sa faute, elle comptait bien le lui rendre, quand elle l’aurait à nouveau devant elle.

Déjà qu’elle détestait son père, mais une chose qu’elle détestait encore plus, c’était qu’on l’appelle Clarissa. Oui, c’était son vrai nom, son nom complet, son nom de naissance. Et elle n’en avait jamais eut véritablement honte. Mais depuis qu’elle avait rencontrée son père, qui l’appelait uniquement de cette façon, elle ne le supportait juste plus, et c’était une chose qui avait le don de la mettre hors d’elle. La seule personne qui pourrait encore l’appelle comme ça maintenant était sa mère, ou Jace. Et encore, c’était même pas gagné qu’elle ne les envoie pas bouler, autant l’un que l’autre. « Je te fais cramer au soleil. Je m’appelle Clary Fray, et pas Clarissa Morgenstern, rentre toi ça dans le crâne. » Les mains tremblantes, Clary les ramena jusqu’à son visage. Elle se sentait prête à craquer, elle sentait, tous ces sentiments qu’elle essayait de garder enfouis remonter à la surface. Toute cette inquiétude, toute cette peine, tout ce désespoir. Ces émotions qui ne faisaient que grandir au fil des jours, au fil des heures, et qui n’étaient pas prêtes de s’arrêter tant que toute cette histoire ne serait pas véritablement finie. « On sait pas nous même ce qu’il se passe, Raphael! » Les yeux relever, la vue de la rousse commençait à être obstruée par les larmes qui menaçaient de couler le long de ses joues de porcelaine. « Valentin a la Coupe, et Jace, et il a disparu de la surface de la terre! » Tournant le dos au vampire, la jeune femme laissa ses larmes finalement couler, sans pour autant se laisser aller complètement. Si elle laissait ses larmes se transformer en sanglots, c’était finit pour elle. Véritablement, cette fois.

Prenant à nouveau sur elle, comme elle le faisait depuis plusieurs jours, Clary fit à nouveau face à Raphael. Parler de Simon était plus… Confortable. Mais pas forcément plus agréable, du moins pas avec ce vampire là, ça c’était clair. « On se connait depuis qu’on est gosses, et on se dit tout depuis toujours. Y a jamais eut de secrets entre nous, et c’est pas le fait qu’il soit devenu un vampire qui va changer quelque chose. » Peut être que les autres Chasseurs d’Ombres méprisaient les vampires, mais ce n’était pas le cas de Clary. Elle n’allait pas arrêter de fréquenter son meilleur ami tout ça parce que c’était soit disant mal vu par les gens qui l’entouraient, ça non. Il était un vampire, et elle une Nephilim, certes, mais au font d’eux, ils étaient toujours les mêmes personnes, et ils étaient toujours meilleurs amis. En plus de ça, si la rousse perdait Simon maintenant, ce serait comme si elle se perdait elle même avec. « Cette conversation est finie, c’est qu’une perte de temps. » Oui bien sûr, elle était blesse, énormément. Tout ce qu’elle voulait, c’était retrouver Jace et rien d’autre, peu importe les risques. Face était la personne pour laquelle elle trouvait encore le courage de se lever tous les matins, même s’il n’était pas là. C’était pour lui qu’elle prenait tous ces risques en quittant l’Institut, quitte à ce que Valentin lui tombe dessus, même si sa mère lui ferait la morale quand elle rentrerait. Tout ce qu’elle voulait, c’était le retrouver, pour réparer un peu les choses.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3977
♦ Messages : 1242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY ♦ I don't like you, you sucks anyway ♦ Jeu 16 Mar - 13:52
I don’t like you,
you sucks anyway.
Il la regardait avec cet air bien propre à Raphael quand il était pas vraiment loin de la rouquine : l’air encore plus blasé que lorsqu’il est avec Simon. Il faut dire tout de même dire que c’était quelque chose d’énorme ça... On devrait donner une sorte de médaille à la rouquine ou quelque chose de ce genre-là. Elle le méritait totalement ! Croisant ses bras sur son torse, le mexicain continuait finalement de la toiser. Bon, c’est vrai qu’il y avait des tas de choses que Valentin avait faites qui n’étaient pas des plus… Sympathiques. Bon, en fait tout ce qu’il avait fait craignait assez, même en réfléchissant bien, Raphael n’arrivait pas à trouver quelque chose qu’il avait fait qui était bonne. Sûrement parce qu’il n’y en avait pas. Tout le monde pouvait se mettre d’accord sur ce point. “Tu es donc réellement entrain de dire que tout ce que TU as faites sont de la faute de ton père ? Tu va me dire que la connerie, c’est dans les gènes ?” Bon… On peut dire que c’était un peu vache sur le moment, mais c’est pas bien grave. “Le fait de te remonter les bretelles lui donne victoire ? Je ne suis tout de même pas encore entrain de te gifler, je pense qu’il ne faut pas tout de suite dire ça.” Ils pourraient dire qu’ils donnaient victoire à Valentin au moment où ils en viendraient aux mains, au moment où il se déciderait à s’attaquer à elle, mais pour le moment, ce n’était pas le cas. On va dire que la seule chose qu’il se passait entre eux.. Pour l’instant, entre eux il y avait seulement une dispute un peu débile et clairement immature vu que le sujet de base avait été le fait que Raphael n’aimait pas la façon dont elle se comportait avec Simon pour la seule et uniquement raison qu’il était jaloux du fait qu’elle avait beau le traiter comme le pire des chien, il revenait toujours en courant derrière elle.

Le fait que son vrai nom avait cet effet sur Clary était vraiment quelque chose qui faisait plaisir à Raphael et il n’allait pas du tout hésiter à s’en servir quand elle serait trop épuisante, mais pour le moment, on va dire qu’il allait tout de même se calmer. Il savait tout de même quand est-ce qu’il fallait arrêter avec toutes ces conneries. Il l’avait déjà montré la fois où il avait rencontré Jace. Et il n’en était même pas mort ! Enfin, techniquement… Il était mort… Mais vous voyez où il voulait en venir, non ? Si vous ne voyez pas, c’est pas bien grave. “Je crois que c’est interdit par les accords de brûler un vampire à cause de l’emploi d’un nom entier, tu ne crois pas, Clary ?” Lui demandait-il en haussant vaguement un sourcil alors qu’il l’écoutait parler, croisant ses bras sur son torse une nouvelle fois, comme si c’était la chose qu’il faisait tout le temps; se braquer encore et toujours pendant toute sorte de conversation, parce que c’est mieux. “Vous ne savez même pas ce qui se passe ? Et après on s’étonne que le monde va mal.” Clairement, si les Shadowhunters ne savaient même pas ce qui se passaient, ce qu’ils faisaient, c’était sûr que tout ça allait mal se terminer. En même temps, une guerre, ça ne se terminait jamais très bien, malheureusement. Ce serait si bien si ça n’avait pas tellement d’impact toutes ces conneries. Tout serait clairement plus simple si, soudainement, quelqu’un se décidait à stopper tout ça, si Valentin n’avait jamais vu le jour. “Et bien qu’est-ce que tu veux que je te dise ? Retrouvez-les !” C’est vrai quoi, c’étalt la seule chose à faire, en fait.

La conversation finissait par à nouveau se tourner sur Simon et Raphael l’écoutait parler. Comme si le fait qu’elle était une Chasseuse d’ombre et lui un vampire n’allait rien changer. Tout le monde savait que dans ce monde, c’était bien plus compliqué que le fait d’avoir été copain avec lui depuis leur plus tendre enfance, parce que maintenant, tout était différent. Elle était considéré comme une sorte d’être supérieur et lui, il était un vampire, une créature mi-démon. Elle allait viellir et lui était immortel. “Continue de penser ça. Continue de te persuader que tout sera toujours comme lorsque vous étiez des gosses.” Lui dit-il avant de hausser vaguement les épaules. Puis finalement, en l’écoutant poursuivre, il hochait la tête. “Bien. Hasta luego.” Se contentait-il de dire, si tout ça n’était qu’une perte de temps, pourquoi continuer ? Il lui lançait finalement un dernier regard avant de s’en aller, usant de sa rapidité surhumaine. Pour être honnête, même si c’était lui qui était venu lui parler, il n’avait pas tellement envie de rester avec elle. Il préférait largement retourner auprès de son clan.
© 2981 12289 0 - 818 mots



Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Clary Fray
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 23/08/1998
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Willa #thesexygirls
♦ Runes : 282
♦ Messages : 185
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: CLARY ♦ I don't like you, you sucks anyway ♦ Dim 26 Mar - 16:00
I don’t like you, you sucks anyway
Raphael & Clary
Ta gueule! Si j’avais voulu entendre un trou du cul parler j’aurais lâcher un pet!

Clary en avait marre. Elle en avait marre d’être la fille de Valentin. Elle en avait marre d’être la soeur de Jace. Elle en avait même marre d’être la fille de sa mère, c’était pour dire. Elle en était arrivée à un point où elle avait l’impression que toute sa famille s’était jouée d’elle. Déjà sa mère, qui lui avait menti toute sa vie sur à peu près tout, allant jusqu’à lui cacher qui elle était vraiment. Puis son père qui était un véritable psychopathe, complètement taré, qui voulait juste détruire le Monde Obscure pour le simple plaisir de son ego surdimentionné de Shadowhunter associé à un savant fou. Et son frère, dont elle était tombée amoureuse, et qu’au final… Ben elle savait pas vraiment s’il était véritablement son frère. Et c’était probablement ce doute constant depuis cette révélation qui lui faisait aussi mal. Et si Valentin leur avait mentit? S’ils étaient tout simplement en train de perdre leur temps à se tenir éloignés l’un de l’autre parce qu’ils pensaient que c’était mal? Mais s’il avait raison, hein? S’il avait raison, et qu’ils tentaient quand même le coup tous les deux, qu’est ce qu’il allait bien pouvoir se passer? Rien de bon, c’était certain. De toute façon, tout dans cette situation était mauvais, il fallait bien le dire. Ce n’était pas pour rien que la rousse se sentait aussi mal.

Et ce n’était pas pour rien qu’elle était autant à fleur de peau. Sérieusement, à cet instant, si elle se laissait aller, elle casserait certainement tout ce qui lui passerait sous la main, y comprit Raphael. Sans parler qu’elle s’en fichait pas mal de Raphael à la base, donc bon, pour elle, ce ne serait pas une grande perte. Mais elle n’était pas comme son père, elle ne voulait pas être comme son père, et elle n’allait pas devenir une meurtrière tout simplement parce que quelqu’un jouait avec ces nerfs. Même si elle ne portait pas du tout Raphael dans son coeur, elle n’était personne pour juger s’il devait vivre ou mourir, peu importe à quel point il pouvait être chiant. Surtout que dans les faits, mis à part jouer avec ses nerfs, il n’avait pas fait grand chose au final. Alors la rouquine essayait de rester calme, même si ce n’était pas la chose la plus facile à faire. [color:1648=55D1B3]« Ce que je veux dire, c’est que s’il n’avait pas été là, rien de tout ça ne se serait passé. » Et Clary ne serait certainement pas née aussi. Tout comme Jace, dans une certaine possibilité. Ou peut être pas… Sérieusement, cette histoire de frère et soeur lui prenait sérieusement la tête, surtout quand elle prenait en compte ce qu’il s’était passé dans le monde parallèle. Est ce que leurs autres eux avaient aussi découvert qu’en fait ils étaient frères et soeurs? Que Jace avait été adopté, une connerie dans le genre? Sérieusement, Clary en doutait fortement. C’était beaucoup trop gros, beaucoup trop surréaliste, beaucoup trop tordu aussi, même pour eux, même pour son père. Il les faisait tourné en bourique, comme il le faisait avec tout le monde. « T’es juste en train de perdre ton temps au lieu de nous aider à le chercher. » C’est vrai quoi… S’il voulait lui faire la morale ok, il pouvait, s’il voulait, mais une fois que toute cette histoire serait réglée, non? Ils avaient largement beaucoup mieux à faire que de perdre leur temps sur des conneries de ce genre, sérieusement. Et le pire, c’était Raphael qui la cherchait comme un pauvre gamin. C’était lui après tout qui lui avait donné rendez vous ici pour parler de Simon, quoi. Puis, ça le concernait pas, de toute manière, ce qu’il pouvait bien se passer entre Clary et Simon. Ça n’avait jamais regardé personne, et ce n’était pas maintenant que ça allait changer quelque chose.

Voilà maintenant qu’il était partit sur l’Enclave, l’Enclave qui n’avait rien fait jusque là, mis à part se tourner les pouces. L’Enclave qui ne savait rien faire d’autre que des reproches, et qui les laissait se démerder tout seul avec ça. L’Enclave, qui se cachait derrière la loi, et qui en réalité avait une trouille bleue de Valentin, et de ce qu’il était capable de faire. « J’en ai rien à faire des Accords, ou de l’Enclave là. Ils ont pas bougé leur cul depuis que tout à commencé, et c’est pas maintenant que ça va changer. Je vais pas attendre que cette bande de débiles ouvrent les yeux pour sauver ce qui compte le plus. » La jeune femme s’était rendue compte seulement après le sens que pouvait prendre ses paroles. Et le sens véritable qu’elles avaient, en fait. Oui, elle avait dit ça en pensant à Jace. Elle espérait juste que Raphael ne ferait pas le lien, et penserait simplement qu’elle parlait du Monde Obscure en général. Chose qui était totalement possible aussi, même si ce n’était pas véritablement le cas. « Parce que tu crois que c’est si facile? » C’était bien beau, de vouloir les retrouver, mais ce n’était pas aussi simple que ça. Valentin n’était pas idiot, il savait se cacher, ça faisait dix huit ans qu’il ne faisait que ça, il savait parfaitement bien comment s’y prendre. Alors avant de lui mettre la main dessus sérieusement… Il y avait du boulot, et peut être que si les Créatures Obscures y mettaient leur grain de sel, ça irait un peu plus vite. Mais bon, la discussion venait de prendre fin, et le vampire était déjà en train de s’éloigné, ayant certainement pour but de rentrer à son hôtel miteux histoire de se siroter un petit verre de sang. « Raphael. » Clary n’était pas du genre à demander un service, surtout pas à quelqu’un comme lui. Mais la vie de Jace était beaucoup plus importante que sa propre estime, ou bien de quoique ce soit d’autre, autant pour elle que pour les autres. Surtout qu’elle savait très bien que si elle perdait Jace, définitivement, elle n’arriverait pas à s’en remettre. « Si tu vois Jace, appelle moi. Ou dis le à Simon, si tu veux pas me parler. S’il te plait. » Sur ces belles paroles, la jeune Shadowhunter fit demi tour pour rentrer à l’Institut, avant que quelqu’un, du genre sa mère, ne finisse par se rendre compte qu’elle avait disparue. Déjà qu’elle essayait de l’éviter, si elle se rendait compte qu’elle était sortie, Clary allait finir par l’avoir sur le dos, et ce n’était absolument pas ce qu’elle voulait.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: CLARY ♦ I don't like you, you sucks anyway ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
CLARY ♦ I don't like you, you sucks anyway
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les dessins (et autres) de Clary.
» La Route d'Or | PV Andrastia de Clary, Maciste d'Irun
» "L'avenir a le don d'arriver sans prévenir." Alex & Clary
» Demande de Partenariat
» La réunion du bar [Privé: Noa, Clary, Jïnn, Stormka]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan :: Central Park-
Sauter vers: