WILLOW ♦ Dont be afraid and maybe I'll help you.
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
WILLOW ♦ Dont be afraid and maybe I'll help you.
Invité
Invité
(#) Sujet: WILLOW ♦ Dont be afraid and maybe I'll help you.  ♦ Dim 4 Mar - 17:22
Dont be afraid and maybe I'll help you. La nuit tombe, la lune se lève et tu le sens, tu le sens que tu commence à avoir faim, tu le sens le besoin de trouve un petit terrestre un peu naïf pour qu’il te serve de repas. Tu n’est pas ce genre de vampire qui tue à tout va, non, pas du tout, tu ne tue pas tout les terrestres que tu croise, tu les laisse toujours en vie. Mais tu profite quand même de ta condition, à croire que t’as fini par en avoir marre de te priver comme ta conscience d’ex membre du cercle te criait de le faire. Finalement, il faut croire que tes instincts de vampire ont pris le dessus, et même si tu le sais qu’une partie de toit se sent des plus coupable, tu n’as pas envie de vivre enfermée en te nourrissant uniquement de poches froides.

T’as pris le temps de t’habiller, comme toujours, tu prends le temps de te faire belle, d’être bien féminine, c’est une habitude que tu as. T’aime attirer le regard, t’aime être des plus féminine, mais tu vas pas chercher dans le vulgaire, bien au contraire, t’es pas comme ça. Tu cherches pas vraiment à provoquer, tout ce que tu veux, c’est être jolie. T’en a besoin pour attirer les hommes, sans ça, tu ne pourrais pas te nourrir.

Finalement, tu sors de chez toi, tu te mets à marcher pour rejoindre la première boîte de nuit, et tu t’es empressée de faire ton numéro de charme au premier homme que tu as croisé, dans le but d’arriver à tes fins.  Tu l’a entraîné dans un e ruelle, t’as bu son sang et t’as été comme dérangée par une fille, un néphilim,, t’as entendu un cri, t’as lâché le gars et t’as regardé la jeune femme qui semblait terrifiée par ce qu’elle avait sous les yeux. Elle a fuit rapidement, t’as rien pu faire, alors tu l’as laissé s’en aller, t’as hypnotisé le mec pour qu’il oublie, tu l’as laissé partir et comme t’étais bien rassasiée, tu t’es simplement dit que t’allais rentrer chez toi. Ouais, ça te semblait être un bon plan.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 27
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Dont be afraid and maybe I'll help you.  ♦ Mar 6 Mar - 5:03
Dont be afraid and maybe I'll help you. J’avais enfin commencé à m’habituer à cette routine. Bon, d’accord, je me plaignais encore de la charge de travail qu’on me balançait au visage, tant à l’académie comme à l’Institut. Toutefois, je franchis l’étape des ‘je ne suis pas capable’ et ‘je n’en veux pas, de vos devoirs’ pour finalement m’investir un peu plus dans mon rôle de chasseuse d’ombres. Mais ce n’est pas tout rose. Je n’arrive pas encore à performer comme il le faut dans mes cours de combat, et les runes sont toujours absentes de ma peau, sauf celle que mon frère me dessina avant que je ne franchisse les portes de l’Institut. Je sais, je sais. Pour une shadowhunter, c’est plutôt pathétique. Il faudra que je vienne à terme avec le fait que c’est pas une sensation très agréable, quand on se les trace, mais que la douleur est passagère. Puis, qui ne voudrait pas de pouvoirs ? J’veux dire, c’est la classe, que d’avoir une meilleure vision ou une vitesse hallucinante, mais pour en arriver là, il fallait littéralement jouer les masochistes. Et après, on se demande pourquoi j’ai encore du mal à m’habituer à ce mode de vie! Ces gens sont beaucoup trop habitués à ce qu’on ne se pose pas de question et qu’on se jette tête première dans les devoirs d’un shadowhunter. Ils n’avaient jamais connu quelqu’un dans mon genre, qui questionne tout et n’importe quoi.

Calme, un peu de calme. Quand je me mettais à resasser les problèmes, c’est là que je commençais à devenir grognonne. Heureusement, je n’avais pas passé toute la journée à l’Institut. J’ai eu quelques examens à faire, ainsi que des travaux écrits à déposer, puis je passais le restant de l’après-midi avec quelques collègues. En fait, je ne rebroussais chemin que lorsqu’il se fit tard. Une très grosse erreur de ma part, oui, mais que voulez-vous ? Je n’arrivais pas quitter le petit groupe d’amies que tardivement. Et maintenant, je devais passé par quelques rues mouvementées, puis des ruelles peu conseillables. C’est arrivé là, justement, que je remarquais l’ombre d’un homme et d’une femme, au loin. Un bruit sourd retint mon attention, tant et si bien que je me mis à m’approcher doucement. Horreur, quand je remarquais que la femme était en train de s’abreuver du sang d’un innocent. Mauvais instinct, oui, mais je me mis soudainement à crier, avant de prendre la poudre d’escampette. Amara n’avait-elle pas parler de vampires prêts à me boire jusqu’à la dernière goutte, simplement à cause de mon odeur ? Pas question! C’est bien pour cela que je courus comme une folle, essayant d’augmenter la distance entre moi et le suceur de sang. Malheureusement, je ne remarquais pas par où je passais, tant et si bien que je frappe de plein fouet un motard. Celui-ci, accompagné de son groupe, lâcha un petit commentaire désobligeant m’étant dirigé, avant de se mettre à m’agripper plus forcément. « Oh, mais qu’est-ce qu’une belle fille comme toi fait dans un endroit pareil ? Me dit pas que t’étais pressée d’me voir ? » Je balbutiais quelques excuses avant d’essayer de m’extirper. Mais c’est que ses intentions déviaient des miennes, alors qu’il me collait un peu plus à lui. « La fête vient à peine de commencer. Tu ne voudrais tout de même pas partir maintenant. » Le pervers se mit donc à profiter de ma proximité pour me toucher. Je me défendis brièvement, mais peine perdue. Il était plus fort. Bientôt, mes simples protestations se mirent à résonner dans la ruelle, alors que je commençais réellement à comprendre dans quel genre de situation je m’étais mise.
© 2981 12289 0



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Dont be afraid and maybe I'll help you.  ♦ Mer 28 Mar - 15:47
Dont be afraid and maybe I'll help you. Cette pauvre fille qui a crier, un néphilim vu son odeur, tu ne comprends pas trop sa réaction, après tout, ce n’est pas comme si elle n’étais qu’une terrestre. Mais bon, tu ne vas pas vraiment chercher à comprendre, après tout, ce n’est pas comme si cela te concernait, déjà. puis en plus, le plus important, c’est qu’elle t’a laissé t’en sortir sans encombre. Forcément, elle a eu peur, donc elle ne risquait pas de t’empêcher de faire quoi que ce soit. Elle ne risquait pas non plus de te faire la morale ou d’essayer de t’attaquer comme toi, de ton vivant tu l’aurais fait avec un vampire.

Dans tous les cas, tu l’as laissé fuir comme le terrestre qui te servait de repas, puis t’as décidé de t’en aller. Alors c’est ce que t’as fait. Ouais, tu t’es mis à marcher dans la direction qu’elle avait prise, tu l’a même vu courir au loin. T’y a pas trop fait gaffe, elle était loin, elle fuyait même. Toi, tu marchais paisiblement. En vrai, tu ne savais pas trop si tu allais rentrer chez toi ou alors si allais te chercher un autre homme pour te nourir, avouons le, t’es quand même un peu resté sur ta fin. J’ai continué d’avancer, j’ai fini par passé au coin d’un petite rue et j’ai revu cette fille, la fille de toute à l’heure. Avec tout un groupe de motard. Tu l’as observé quelques secondes, elle avait l’air en assez mauvaise posture quand même. Tu comprends vite ce qui risque d’arriver. Et même si tu ne la connais pas, tu ne peux décidément pas laisser ces hommes faire une chose pareille. Alors ni une ni deux, tu m’approches. Tu te vois déjà en croquer l’un deux pour faire fuir les autres.. Mais tu décide d’y aller de manière plus “douce”, mais pas trop non plus.

Tu t’approches assez, tu regarde le gars, un sourire amusé sur les lèvres. « Eh ben alors ? On s’attaque à une jeune fille sans défense ? Alors quoi ? T’es pas assez sexy pour pouvoir toucher une fille sans la forcer ? » Autant commencer par un bon coup dans l’ego, non ? Tu souris à l’homme, tu lui montre bien que tu te fous ouvertement de lui. Et forc”ment ce crétin de première est des plus réceptif. Il s’empresse de lâcher la blonde, il la jette limite vers l’un de ses amis et se rue vers toi en m’insultant de tous les nom. Alors quoi, il pense te faire peur ? Tu lui ris au nez et quand il est assez proche, tu l’agrippe par la nuque et t’empresse de le plaquer au mur le plus proche. Forcément, monsieur est des plus surpris, il devait pas s’attendre à ce qu’un petit bout de femme puisse avoir une telle forme. Tu serre ma poigne sur sa gorge. Ce genre de type, tout ce qu’il mériterait c’est que je lui broie le cou. Mais tu restes gentille. Tu lui a juste mis un bon coup de pied entre les jambes, dans sa zone sensible. Forcément, il hurle, il tombe quand je le lâche, il se recroqueville sur lui même, et ça me fait bien rire. Tu t’es retournée vers ses potes, la blonde, il l’ont lâché direct et ils ont pris la fuite sans réfléchir une seconde de plus. Et voilà, la blondinette est sortie d’affaire. Tu t’approche d’elle, tu poses tes mains sur tes hanches et l’observe de bas en haut. « Tu vas bien, ça va ? » Tu commences par lui demander simplement, elle a l’air d’aller bien après tout. « Pourquoi tu te sers pas de tes runes dans ce genre de situation ? » C’est vrai quoi ? ‘est un shadowhunter après tout, elle devrait pouvoir utiliser sa force pour repousser ce genre de gros lourd, voir utiliser un charme pour qu’on ne la voit carrément pas.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 27
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Dont be afraid and maybe I'll help you.  ♦ Mar 3 Avr - 5:59
Dont be afraid and maybe I'll help you. Pathétique! N’avais-je donc pas appris, avec Raphael, qu’il valait mieux ne pas juger les vampires trop rapidement? Après tout, il fut le premier à me parler de ce monde particulièrement étrange, me présentant tout ses mauvais comme ses bons côtés. En y repensant bien maintenant, peut-être aurais-je du garder mon calme et laisser le duo tranquille. Mais bon, je suivis mon instinct de terrestre, souhaitant trouver un lieu plus sécuritaire que ces rues, en pleine nuit. À ce niveau-là, je n’avais pas tout à fait tort. Les gens se promenant à ces heures ne sont pas vraiment les plus sympathiques. Malheureusement, je ne m’étais jamais vraiment habituée à éviter les sorties tardives. Mon esprit encore un peu trop naïf me croyait à la ferme, là où les promenades nocturnes ne sont pas si dangereuses. Bon, c’est vrai, il est recommandé de sortir avec une lampe de poche, car là-bas, les lampadaires sont aussi rares que les bus. Mais de là à rencontrer des gens louches, des pervers, des individus avec de mauvaises intentions … je ne crois pas, non. Agir comme adulte responsable, voilà ce qui me faisait défaut. J’étais encore bien trop perdue dans mon petit monde un peu trop parfait pour me rendre compte du danger.

Et justement, j’aurais dû faire bien plus attention. Me concentrer non pas sur la vampire de tout à l’heure, mais bien sur la route devant moi. Pure idiote que je suis, je me refous dans de beaux draps, tombant cette fois sur des motards. Ceux-ci, décidément en manque d’action, ne voulurent pas se départir de moi, me forçant à rester un peu trop coller. Très grossiers, leurs avances me donnèrent presque envie de vomir, mais malheureusement, ils étaient bien trop nombreux. J’aurais à peine le temps de me défaire du premier qu’un autre s’empresserait de prendre le relais. Terrorisée, figée, essayant de me rappeler des quelques coups enseignés dans les cours, mais la peur me saisissait. Je ne pouvais qu’espérer l’arrivée fortuite d’une âme charitable, même si je ne croyais pas avoir tant de chance. Mais s’il y a bien une chose que j’appris, depuis mon arrivée à New York, c’est que la vie me réserve encore bien des surprises, et l’une d’elle, fut ma sauveuse de ce soir. Non, il ne s’agissait pas d’un néphilim, mais bel et bien de la vampire de tout à l’heure. Elle approcha le groupe d’hommes, le sourire collé au visage, à se moquer d’eux et à les insulter. Leur ego prit le dessus et l’individu me tenant encore fermement me laissa finalement tomber pour venir à la rencontre de l’inconnue. Celle-ci l’agrippa par le cou en moins d’une seconde et le plaqua au mur. Les autres restèrent surpris de sa force. Moi, pas tant, vu que j’en avais appris assez sur les vampires pour être au courant de la force surhumaine qu’ils possédaient. La brunette profita du chaos pour lui asséner un bon coup de pied entre les jambes. L’homme tomba par terre, et le reste du groupe, effrayés par ce qu’ils venaient de voir, s’enfuirent. Le champ était libre, je pouvais finalement reprendre le chemin. Ou pas, vu que la jeune femme s’approcha de moi, me scrutant ensuite de haut en bas. « Oui, ça va. » Je m’essuyais un peu le gilet, avant de replacer mes manches, là où le motard me tenait quelques minutes auparavant. « Merci! Sans toi, je ne sais pas ce qu’il me serait arrivé. » Ma voix n’était pas nécessairement enjouée, mais je ne tremblais pas comme une feuille morte. J’étais bien … mieux … ou pas. Car en l’entendant parler des runes, je me renfrognais immédiatement. Qu’est-ce qu’ils avaient tous, avec ces foutus tatouages? « Je n’ai qu’une rune, et crois-moi, si je savais ce que cela impliquait, je ne l’aurais sans doute pas sur le corps. » Je n’étais pas comme eux, pas assez maso pour me brûler la peau simplement pour avoir des pouvoirs. J’aimais d’autant mieux continuer à me battre avec un bâton dans les mains, à la place.
© 2981 12289 0



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Dont be afraid and maybe I'll help you.  ♦ Sam 7 Avr - 20:12
Dont be afraid and maybe I'll help you. Tu les maîtrises facilement ces types, en même temps, comparé a toi, ils sont un peu ce que l'on appelle des petites frappes. Ils ne font pas le poids et c’est encore une truc qui leur mettra un coup dans l’égo pauvres petits hommes fragiles, c’est qu’ils te feraient presque de la peine dis donc. Enfin, dans tous les cas, cette bande de lâche, ils ont vite pris la fuite, ils ont détalé comme de pauvres lapins. un peu pathétique,, n’est ce pas ? Enfin, dans tous les cas, ce n’était pas le moment pour toi de te soucier d’eux, après tout si tu t’étais approché de cette bande ce gars, c’était dans le seul but de venir en aide à cette femme. Elle en avait bien besoin, et tu n'aurais simplement pas pu te résoudre à la laisser se débrouiller seule. Alors tu t’approches la regarde plusieurs secondes avant de hocher la tête, rassurée qu’elle te dise aller bien. C’était après tout le plus important, non ? « Oh, ne t’en fais pas, c’est normal. » A tes yeux en tout cas, peut être que c’est parce que tu était chasseuse ‘ombre que tu ne peux pas rester spectatrice de ce genre de chose que tu te sens obligée d’agir. Tu pense vraiment qu’il faudrait être quelqu’un d’horrible pour ne pas venir en aide à une jeune demoiselle en détresse.

Tu l’écoute qui te parles ensuite, tu hoches la tête. Tu peux comprendre ce qu’elle te dit. C’est vrai que c’est pas simple au début, les runes, tu te souviens de la douleur que tu as ressenti la première que tu t’es marquée la peau avec ta stèle, comment l’oublier ? Parfois même, t’as l’impression que ça te brûle encore, alors que la rune n’est même plus là, et que tu es morte, aussi. « Je te comprends, ça brûle, mais crois moi, on s’y fait vite. » On s’habitue pas au point de ne plus rien ressentir mais disons qu’on apprends simplement à supporter cette douleur, tu vois pas trop comment décrire ça, en fait. Enfin, t’es pas vraiment là pour lui parler de ça, de toute façon, t’imagines que ça ne doit pas avoir une quelconque importance pour elle, t’as vite appris à comprendre que même les shadowhunters qui sont du côté de l’enclave n’en n’ont pas grand chose à faire de vous du moment que vous avez du sang de démon dans le sang. Mais t’es mal placée pour faire une quelconque remarque là dessus, après tout, en tant qu’ex membre du cercle, toi les êtres au sang de démon, tu les tuais sans même leur laisser le temps de prononcer le moindre mot. « Même si tu ne te sers pas de tes runes tâche au moins de faire attention la prochaine fois.. » Tu ne lui dit pas ça pour être méchante, tu lui a dit ça le plus gentiment du monde, parce que tu pense qu’elle doit le faire, ne pas se laisser distraire et rester sur ses gardes dans ce genre de ruelle, surtout à cette heure, quoi.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 27
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 293
♦ Messages : 243
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Dont be afraid and maybe I'll help you.  ♦ Ven 20 Avr - 6:01
Dont be afraid and maybe I'll help you. Compte-tenu des quelques agressions que j’ai subi depuis mon arrivée ici, je serais du genre à quitter la ville immédiatement. Oui bon, je l’avoue, je me retrouve souvent dans des impasses justement parce que je ne fais pas attention. Cependant, il semblerait que le taux de criminalité soit horrible à New York. La seule raison pourquoi je n’avais pas fini morte, ce soir, c’est grâce à l’acte plus que courageux d’une parfaite inconnue. Je ne la reconnus pas sur le coup, vu que mon esprit était bien trop accaparé par le fait que ces idiots me regardaient comme si j’étais un morceau de viande. Ce ne fut que lorsque je l’entendis s’adresser au groupe que je pus apercevoir son visage et comprendre qu’il s’agissait du vampire de tantôt, que j’avais fui sans regarder devant moi. Non, je ne jetais le blâme sur elle. C’est moi qui n’agissait pas en adulte responsable. La brunette, elle … eh bien, on ne pouvait qualifier sa force que de surhumaine. Pas une surprise pour moi, vu que j’étais au courant de sa nature, mais les hommes devaient être sous le choc. Non mais des machos comme eux, en train de se faire décimer par une jeune femme … la honte. Ils n’en parleraient probablement jamais à qui que ce soit, et demanderaient que tout le monde se la ferme. Je m’en fiche, en fait. Le plus important, dans tout ça, c’est qu’ils prirent rapidement la fuite, nous laissant seules, et loin du danger. Normal, ouais. » Je rigolais. Ce mot n’avait plus tant de signification. Quand on apprend l’existence d’un monde complètement différent, la normalité devient très éphémère.

Comme toujours, la conversation en revenait aux chasseurs d’ombres, ou plus spécifiquement, aux runes. Pourquoi est-ce que tout le monde aimait tant ces tatouages? Ils n’avaient rien d’esthétiquement beau, et franchement, l’odeur de chair brûlée n’en valait pas tant la peine. Il me semble que Batman n’a pas besoin de se mutiler pour sauver des vies, alors pourquoi devrais-je le faire? Surtout que bon, moi, héros, ça signifiait que le monde était dans de sales draps. Moi, j’étais du genre à me cacher derrière quelqu’un, en me disant que cette personne réussirait mieux le boulot. « Pas très sûre qu’on s’y fait. On m’a dit que je me ferais vite à la vie en ville, et pourtant, la campagne me manque toujours. Puis bon, j’suis pas tellement du genre ‘sauver le monde’. On me donne du thé et un livre et je serais heureuse. » Une âme dans le genre philosophe, préférant sa tour au brouhaha de la rue. La chambre était mon antre, je m’y enfermais constamment. Un lieu paisible, un endroit qui m’appartenait et où je pouvais envoyer balader les gens y entrant. « Et puis de toute façon, comment tu sais qu’on s’y fait? T’es un vampire, non? C’est impossible que t’aie des runes ou que tu saches la douleur qui les accompagne. » En fait, je n’en savais que très peu du Monde Obscur. Qui sait, peut-être que je me trompais. En tout cas, j’étais sûre d’une chose; cette brunette faisait partie des créatures que l’Enclave n’appréciait pas tant. Mais je ne me voyais pas suivre les ordres d’une autorité presque constamment absente. Ainsi, tant que les vampires et loups ne m’attaquaient pas, je les respecterais. « J’essayerais de ne pas prendre peur, la prochaine fois. Mais c’pas facile, quand on me balance dans un monde que je suis supposée apprivoisée en un court laps de temps. Je reste encore sous le choc, à chaque fois que je vois un vampire, un loup ou qui que ce soit d’autre. » Je m’essuyais, envoyant les quelques petites roches et la poussière de mes vêtements au sol.
© 2981 12289 0



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Dont be afraid and maybe I'll help you.  ♦ Ven 27 Avr - 19:50
Dont be afraid and maybe I'll help you. Tu souris en entendant la jeune femme. Oui, c’est vrai que tout le monde n’a pas forcément envie de sauver le monde. Toi même t’as eu une periode ou t’en avait pas envie, ou toute cette histoire de chasseur d’ombre te tapait sur le système, mais faut croire que tes vieux ont fini par te convaincre que de toute façon, c’était ton destin de tuer tout ce qui bouge et de mourir jeune. « Oui je comprends parfaitement, c’est quand même injuste qu’on t’impose un truc pareil. » C’est une sacré responsabilité. Sauver les terrestres d’un tas de créature les plus dangereuse les une que les autres. C’est pas quelque chose qui doit faire envie à qui que ce soit, ou alors faudrait être un sacré crétin, ou n’avoir rien d’autre à faire de sa vie pour aimer faire ce genre de choses. T’as haussé les sourcils quand t’as entendu ce qu’elle te disait ensuite. bon, peut être qu’elle ne savait ce que ça voulait dire d’être un vampire.. « Eh bien, je n’ai pas toujours été vampire. » Tu commences par lui dire simplement, calmement, tu comprends qu’elle n’y ai pas passé après tout, tu n’es plus ce que tu étais avant. « Avant de mourir j’étais comme toi. Donc je sais que c’est douloureux de se tracer une rune. » Même si, je n’ai plus aucune rune sur la peau, je me souviens encore de la douleur que j’ai ressenti la première fois que j’ai du m’en tracer une. La brûlure de la stèle n’a rien d’agréable. En même temps, comment ça pourrait l’être ? Même si on s’y fait et qu’on supporte plus simplement disons..

Un petit rire t’a échappé, tu ne pouvais pas t'empêcher de trouver ça mignon qu’elle ai peur, mais tu peux le comprendre ça aussi, après tout, que shadowhunter n’a pas eu peur quand il a fait face à sa première créature obscure ? Aucun, même si certains prétendent le contraire, ils ont tous flipper, même juste un peu. « Oui, je le sais. J’ai pas connu ça, on m’en a parlé dès ma naissance, alors j’imagine que la transition à du être très difficile. » Et difficile n’est peut être pas un terme assez fort pour décrire ce que ça a du lui faire comme effet. t’imagine que du jour au lendemain, c’est toute sa vie qui a changé du tout au tout. « Mais j’imagine que c’est quelque chose qui va passer finalement. » Comme dit c’est le temps de s’y faire, c’est pas forcément simple. « Pourquoi tu n’as pas été mise au courant plus tôt ? » T’avais jamais entendu qu’un chasseur ne savait pas ce qu’il était dès la naissance, mais visiblement, c’est quelque chose qui peut arriver..
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Dont be afraid and maybe I'll help you.  ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
WILLOW ♦ Dont be afraid and maybe I'll help you.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reparlons de ce dont nous avons parlé... [PV]
» Willow Smith {OK}
» « Il n'y a point de mal dont il ne naisse un bien... »
» Caroline 'Willow' Floyd
» Le passé, l’avenir, ces deux moitiés de vie dont l’une dit jamais et l’autre dit toujours. [PV Nami]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: