No judgment ❄︎ Jace


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Poster un nouveau sujet
No judgment ❄︎ Jace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 20
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1032
♦ Messages : 244
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Navigation :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: No judgment ❄︎ Jace ♦ Dim 27 Nov - 22:21
No judgment
Jace & Annalyne
Do you ever just feel like you’re wasting your life and you have no purpose?

Habituellement, Annalyne ne se mêlait pas des histoires des Nephilims. Après tout, c’état leur problème à eux, pas le sien. Ils avaient toujours traités les Créatures Obscures comme des membres inférieurs de la société, alors elle ne voyait pas pourquoi elle n’agirait pas de même à leur égard. Malheureusement, elle n’était pas comme ça. Et puis, elle avait déjà rencontrée des Chasseurs d’Ombres respectueux envers son espèce. Chose rare certes, mais de moins en moins depuis que les Accords avaient étés signés il y a de cela cent quarante quatre ans. A l’époque, elle même n’était encore qu’une enfant et n’avait pas conscience de ses propres pouvoirs. Ou du moins, pas vraiment, vu qu’elle croyait comme sa mère qu’elle était possédée. La naïveté des Terrestres, franchement… Enfin, elle avait quand même put constater à son entrée dans le Monde Obscure que les Nephilims se croyaient bien supérieurs à n’importe qui. Mais là elle s’évadait quand même pas mal dans ses pensées. En fait, à l’époque de l’Insurrection, la sorcière s’était décidée à rester à l’écart. En fait, c’était son amie Solange qui avait insisté pour qu’elle reste cachée pour sa sécurité, et elle avait obéit. Parce que oui, à cette époque, malgré les nombreuses années qu’elle traînait derrière elle, Annalyne avait eut peur pour sa vie. Affronter un Chasseur d’Ombre rebelle solitaire, oui, c’était faisable, mais tout une petite communauté… Autant se jeter du haut d’une tour, c’était beaucoup moins douloureux comme suicide.

Cependant, la blonde ne comptait pas s’échapper cette fois. Elle était au courant par le biais de son ami Raphael de ce qu’il se passait dans le Monde Obscure. Et elle savait que l’Enclave était à la recherche de ce jeune Jace Wayland. Ça elle le savait parce que sa soeur rouquine s’était pointée pour lui demander de l’aider à le retrouver. Oh non, pardon, l’exiger serait plus exacte. Et Anna détestait qu’on lui donne des ordres, malheureusement, du coup, elle ne s’était pas gênée pour l’envoyer gentiment balader. Mais elle avait aussi apprit par la même occasion que la tête du jeune Weyland était mise à prix. Ou Morgenstern, parce qu’apparement, il était le fils de Valentin, même s’il l’ignorait. Enfin bref, la jeune sorcière s’en fichait pas mal des problèmes d’identités de ce gamin, comme elle s’en fichait pas mal du prix que l’Enclave était prêt à donner pour le retrouver. Elle voulait juste neutraliser Valentin, ou tout du moins être de la partie pour ça. Mais elle savait aussi très bien que les Nephilims la tiendraient à l’écart, à moins qu’elle se rende utile. Du coup bah… C’était le seul moyen qu’elle avait trouvée. Et plus elle était certaine que cette fois, Valentin ne se laisserait pas décimé par ses confrères comme la fois précédente. Il était clair que l’Enclave allait avoir besoin de toute l’aide possible, même si elle provenait du Monde Obscure, et qu’ils le veuillent ou non. Ça dérangeait pas tellement Anna de leur forcer un peu la main.

Enfin bon, pour l’instant ce n’était pas le sujet, elle n’était pas en train de forcer la main de l’Enclave ou quoique ce soit. Pour l’instant, elle essayait juste de retrouver Jace Wayland. N’étant pas localisable, parce que bien sûr, Valentin avait dû s’assurer de mettre plusieurs cours d’eau entre l’Institut de New York et lui, Annalyne lui avait alors envoyée un message de feu. Chose risquée, peut être, mais elle était intelligente. Elle lui avait donnée rendez vous à un endroit précis. Le jardin botanique du Bronx. A minuit pile, là où l’énergie qu’elle tirerait de la terre pourrait parfaitement la protéger. Comme ça, même s’il ne venait pas seul, elle ne risquait rien. La blonde était quand même arrivée en avance, pour une protection de ce genre, il fallait une bonne heure de concentration pour empêcher sa barrière de faiblir. Et en plus de l’énergie de la terre, elle avait aussi allumée quelques bougies sur un banc pour renforcer un peu plus son sortilège. On est vraiment jamais trop prudent. Et puis le feu, c’était l’élément qu’elle préférait. Il était puissant, dangereux, incontrôlable. Mystérieux aussi dans un sens, on ne savait jamais jusqu’où il pouvait aller. Enfin, sans aucun doute l’un des éléments des plus intéressants.

Annalyne était d’ailleurs en train d’allumer sa dernière bougie quand elle sentit une présence derrière elle. La jeune femme n’avait pas besoin de se retourner pour savoir que c’était lui. A force, elle avait apprit à reconnaître les aura qu’elle percevait, même si elle avait encore quelques difficultés à différencier celles des loups garous et des fées, mais ça c’était une autre histoire. « Jonathan Christopher Morgenstern. » La blonde se retourna, laissant son regard se balader discrètement autour d’eux, et constatant avec soulagement qu’il était seul. « Je ne me trompe pas, n’est ce pas? Avec tous les bruits qui courent sur toi, plus personne n’est absolument certain de ton patronyme. » Chose qui était totalement vraie. Anna avait juste de la chance d’être l’une des amies les plus proches de Raphael, et d’avoir par conséquent, des informations plutôt exactes qui lui parvenaient aux oreilles. Sans parler de la liste de la rouquine bien sûr. Celle là d’ailleurs, quelle emmerdeuse sérieusement. « Je t’en pris, approche. » Anna vous donne l’impression d’avoir une extrême confiance en elle, n’est pas? Et bien, en réalité, ce n’était pas du tout le cas. C’était bien la première fois qu’elle faisait un sort de protection aussi puissant en aussi peu de temps et même s’il lui semblait avoir tout fait dans les règles, elle avait peur qu’au final, tout ne soit pas parfait. Et qu’elle s’en rende compte trop tard.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Wayland
avatar
♦ Age : 24
♦ Date de naissance : 12/07/1993
♦ Autres comptes : Nope
♦ Runes : 3217
♦ Messages : 787
♦ Date d'inscription : 22/11/2016
♦ Navigation :
I need him, he's my parabatai, he's half of me..


I don't want to know what it's like, to live without you, don't want to know the other side of a world without you
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: No judgment ❄︎ Jace ♦ Mer 30 Nov - 1:12

No judgment
Annalyne & Jace
Vivre avec Valentin, 24 heures sur 24, c'était un réel bonheur... ou pas. C'était son père, il ne pouvait clairement pas le nier, c'était devenu une évidence peu après qu'il lui ai annoncé, et encore plus maintenant. Jace s'apercevait que des trais de caractère était là, dans chacun d'eux, et même si ça le torturait de le dire, parfois, il se reconnaissait en Valentin. Parfois ! Parce que la personne qu'est Valentin ne sera jamais ce que deviendra Jace, si il y a bien quelque chose dont il est sûr, c'est de ça.

A croire que tout le monde voulait désormais le voir, il avait reçu une lettre de feu d'Annalyne, il se demandait bien pourquoi elle voulait le voir, ils ne s'étaient jamais réellement parler, juste croiser par pur hasard, une fois. Jace savait pertinemment que sa tête était mise à prix, et que dès qu'il sortait de son périmètre de sécurité, il bravait tout les dangers, et pourtant, il ne put se résoudre à faire faux bond à la jeune femme, elle n'avait pas l'air de lui vouloir du mal, donc pourquoi décliner.

Il s'était déplacé seul, rien n'était pire que la méfiance. Certes, il en manquait peut être, en ce moment, il était devenu un peu trop naïf, et pourtant, ça n'était pas le comportement de son père qui le rendait comme ça. Mais quand il s'agissait de rendez vous, il s'y rendait, sauf si un jour il s'avérait qu'Alec, Izzy, Clary ou même Magnus essaient, il ne s'y rendrait pas, ce serait trop dangereux pour tout le monde, que ce soit pour eux, comme pour lui.

Il s'était approché lentement de la jeune fille, il fallait avouer que l'endroit était quand même bien choisi pour que personne ne le repère. Mais avant même que celui ci n'est bougé le petit doigt pour faire signe qu'il était là, il l'entendit prononcer son nom, complet, et il déglutit bruyamment, car ça avait beau être la vérité, il détestait qu'on l'appelle de cette façon.

« Jace, je préfère. »

Il ne lui ferait pas ce plaisir de lui dire qu'elle avait raison, que c'était bien son nom complet, et que toutes les rumeurs qui pouvaient courir sur lui était vrai, mais ce serait faire gagner tout le monde, et il en était hors de question, puis ça se diffuserait obligatoirement jusqu'aux oreilles de Valentin, et si il apprenait qu'il avait rencontré Annalyne, ça en était terminé pour lui. Il avait bien vu que la jeune femme craignait qu'il ne soit venu avec du monde, mais ça n'était pas son but, ce soir, il ne se passerait rien. Enfin, il l'espérait. A sa demande, Jace s'approcha, se méfiant lui aussi, à son tour, regardant discrètement plus loin si quelqu'un n'était pas là, pour soutenir la jeune femme, au cas où..

« Qu'est ce que tu me veux, Annalyne ? Je ne suis pas venu là pour rien, est ce que je me trompe ? »

Il allait directement à l'information, ça ne servait à rien de prendre des risques si elle n'avait rien à lui demander. Jace était loin de se douter de ce qui se tramait dans l'esprit de la jeune femme, et pourtant, il aurait peut être dû s'en douter...
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 20
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1032
♦ Messages : 244
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Navigation :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: No judgment ❄︎ Jace ♦ Sam 10 Déc - 21:25
No judgment
Jace & Annalyne
Do you ever just feel like you’re wasting your life and you have no purpose?

Annalyne ne pensait pas pouvoir se mettre à la place de Jace. Et pourtant, elle avait eut une mère assez… Spéciale. Ce qu’elle avait vécue adolescente était tout simplement indescriptible tant la cruauté de sa génitrice avait été grande. Elle en avait souffert, et cela pendant des années avant de finalement réussir à passer au dessus, et de finalement se prendre en main. Mais elle n’y était pas arrivée seule, Solange l’avait énormément aidée dans sa démarche, en fait, elle l’y avait même obligée. Parce que oui, il faut le dire, avant de rencontrer son amie, Anna se voilait quand même pas mal la face en faisant comme si tout allait bien alors que ce n’était pas le cas. Mais son amie lui avait ouvert les yeux, et l’avait aidée à traverser tout ça. Comme quoi, on a pas besoin de grand chose pour se guérir d’une douleur psychologique et ne pas se laisser emporter par ce mal qui pouvait être terriblement tentant. Le tout était d’avoir la force et le soutien pour pouvoir y résister. Mais le cas de Jace était un peu semblable, et au final, il pouvait être réglé de la même façon, avec l’aide de ses amis. Il fallait juste le forcer un peu, et le ramener auprès de ses proches. Sauf que voilà, sur le coup, la blonde n’avait pas tellement réfléchie quand elle s’était dit qu’elle allait le livrer à l’Enclave. L’Enclave était son peuple, certes, mais ce n’était pas ses proches. Et elle n’était pas certaine qu’ils soient aussi cléments qu’ils pouvaient bien le prétendre. La société des Shadowhunters était de loin la plus sévère de toutes, un pas de travers, et on pouvait se retrouver banni. De ce côté là, Annalyne était bien contente d’être une sorcière, même si c’était pas simple tous les jours.

Enfin bon, elle ne savait pas encore vraiment ce qu’elle allait faire, et elle avait demandée au jeune Weyland de la rejoindre, pour discuter dans un premier temps. Enfin, elle devrait plutôt dire Morgenstern, même si elle n’arrivait pas vraiment à l’associer à Valentin. En fait, elle n’arrivait à associer personne à ce monstre tellement il était infâme. Il avait certainement commis le plus d’horreurs qu’il était possible, et rien que d’y penser, ça en donnait des nausées à la blonde. Surtout qu’en voyant Jace… Et bien, elle ne le voyait pas comme quelqu’un de méchant. Certes, il avait peut être un visage un peu fermé et distant, mais ça c’était un peu la particularité des Chasseurs d’Ombres. Enfin, il ne paraissait pas diabolique, ou quoique ce soit d’autre. Même si Anna savait que les apparences pouvaient être fort trompeuses, elle s’en était bien rendue compte au fil des années. Au moins, il était venu seul, c’était déjà ça, elle ne risquait pas de se retrouver enfermée dans une cage comme un rat de laboratoire. Surtout que c’était pas vraiment le moment, étant donné qu’elle avait un sorcier totalement apprenti à qui elle devait tout apprendre. Et elle n’aimait pas tellement manquée à ses devoirs. C’était pas pour rien qu’elle était restée à New York au lieu de partir se réfugier en Islande comme elle l’avait fait 18 ans plus tôt. Elle en avait marre de fuir et d’attendre que ça se passe alors qu’une guerre était en cours. Du coup cette fois, elle avait décidée d’agir, et ce petit rendez vous était sa façon de mettre sa main à la pâte. D’ailleurs, Raphael lui passerait certainement un savon dès qu’elle lui raconterait tout ça, mais c’était pas le moment de penser aux conséquences que cet entrevue pourrait avoir.

Visiblement, Jace n’était pas très fan de son nom complet. Chose qu’Annalyne pouvait comprendre. C’était très rare que les gens l’appellent par son prénom, en général, c’était plus Anna qui était utilisé qu’autre chose. Et pour cause, c’était sa mère qui l’appelait comme ça, du coup, elle trouvait que son prénom était très… Formel, et froid. Elle ne saurait pas vraiment l’expliquer pour être honnête, mais mis à part pour remplir ses papiers, elle n’utilisait pas son prénom. Elle lança alors un léger sourire au blond, lui signifiant qu’elle comprenait parfaitement cette petite réticence. « Comme tu voudras. » Elle avait ensuite demandé au jeune homme d’approcher, c’était sa façon à elle de lui faire comprendre qu’il pouvait lui faire confiance. de toute façon, elle savait très bien qu’il était le meilleur Shadowhunter de sa génération, et elle avait assez de sagesse pour ne pas risquer le diable. Même si elle était puissante, ça ne faisait pas tout, et avoir trop de confiance à ce niveau là pouvait facilement lui coûter la vie, elle l’avait déjà constatée. « Non, en effet. » Est ce qu’elle tournait autour du pot? Oui un peu, mais c’était dans son éducation, ce genre de comportement. Et elle réfléchissait aussi à comment elle allait bien pouvoir formuler les choses sans faire fuir Jace au premier mot prononcé. « Tu dois certainement savoir que l’Enclave est à ta recherche, je ne pense pas que ce soit une information qui ait échappée au Cercle. » Après tout, Anna ne serait pas étonnée de savoir qu’ils avaient quelques Créatures Obscures dans leur camp. Après tout, il y avait des traîtres partout, et les informations circulaient très vite dans le Monde Obscure, surtout quand il était question de récompense à la suite de la capture d’un Nephilim. « Je ne pense pas que tu puisses te sortir de cette galère tout seul, et à mon avis, vivre avec Valentin, ça doit pas être ton idéale de la vie heureuse, je me trompe? » Est-ce qu’elle était en train de changer d’avis quant à la possible livraison de Jace à l’Enclave? Certainement oui. Déjà qu’à la base, elle était pas vraiment heureuse de le faire, mais maintenant… Le pauvre, il avait juste pas eut de chance dans la vie, et il avait fait des erreurs, un peu comme tout le monde. Il allait peut être avoir du mal à les réparer, mais ce n’était pas quelque chose d’impossible. Avec un peu d’aide. Sérieusement, parfois Anna en avait presque marre d’avoir une conscience.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Wayland
avatar
♦ Age : 24
♦ Date de naissance : 12/07/1993
♦ Autres comptes : Nope
♦ Runes : 3217
♦ Messages : 787
♦ Date d'inscription : 22/11/2016
♦ Navigation :
I need him, he's my parabatai, he's half of me..


I don't want to know what it's like, to live without you, don't want to know the other side of a world without you
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: No judgment ❄︎ Jace ♦ Mar 17 Jan - 21:12

No judgment
Annalyne & Jace
Combien de temps allait-il encore tenir ? Tel était la question, pour le moment, les missions restaient simples, mais Jace avait bien au coin de sa tête que son père, Valentin, avait bien dans l'intention de le rendre comme lui. Et Jace luttait pour le moment, répondant par la positive à son père, et faisait presque l'inverse, dans son dos. Ca finirait par lui retomber dessus, il le savait, et ce serait plutôt dramatique pour lui, mais si c'était le prix à payer pour que tout le monde soit en sécurité, il le ferait. Il fallait bien dire que lorsque Jace avait reçu cette invitation, il avait clairement hésité, il y en avait beaucoup, qui souhaitaient lui faire la peau, et c'était peut être une embuscade pour l'attraper et le livrer. Mais, alors qu'il s'était approché de la jeune femme, il baissa légèrement sa garde, elle avait l'air de quelqu'un de confiance. Les apparences étaient peut être trompeuses, il verrait bien rapidement si c'était le cas ou non... Jace ne put s'empêcher de rire quand elle lui parla du fait qu'il était recherché par l'Enclave.

« Est ce que c'est une blague ? Tu m'as fait venir pour me dire ça ? Comme si ça n'était pas évident qu'ils me cherchent. »

Mais il s'arrêta bien rapidement de rire quand elle affirma que ça n'était certainement pas son idéale de vie de rester avec Valentin, et d'être son serviteur, plutôt que d'être réellement son fils. Il soupira simplement, ne baissant pas les yeux de la jeune femme, au cas où, elle lui aurait tendu un piège, mieux vaut quand même être un peu méfiant.  

« Non, ça ne l'est pas, tu as bien deviné. Je compte bien que ça ne dure pas, tu sais. Je protège simplement les miens. »

Il était clairement en train d'insinuer, que même si Valentin était son père, il n'oubliait pas sa famille, ses frères, et sa sœur, c'était pour eux qu'il faisait ça, et une fois qu'il serait débarassé de celui qui menace les siens, il retournerait auprès d'eux, mais ceci pourrait être relativement long, il pourrait plutôt même y laisser la peau, mais c'est une chose qu'il a préféré laisser enfoui au fond de sa tête, c'était préférable...
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 20
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1032
♦ Messages : 244
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Navigation :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: No judgment ❄︎ Jace ♦ Ven 10 Fév - 18:18
No judgment
Jace & Annalyne
Do you ever just feel like you’re wasting your life and you have no purpose?

La famille ne s’arrêtait pas seulement aux liens du sang. En réalité, elle n’en était qu’une infime partie, et une partie qui n’avait pas forcément lieu d’être en fonction des gens qui la composaient. La famille était là pour nous soutenir, nous botter le cul quand il le fallait, ou encore pour nous écouter parler, quand on en avait besoin. Pour Anna sa famille se composait uniquement de Solange, la seule personne en qui elle avait confiance dans ce monde, et qui en prime lui avait sauvée la vie. Elle était en quelques sortes la preuve vivante que l’on pouvait choisir sa famille et pas seulement la subir. Après tout, quand on se marie, on choisit bien sa famille, non? Enfin, en général, les maris ne sont pas imposés. Même pour les Shadowhunters, ils avaient encore le choix de faire comme bon il leur semblait, et Jace en avait eut la preuve il n’y avait pas si longtemps que ça. Tout ça pour dire que la blonde aussi s’était retrouvée sous la coupelle de sa mère, totalement impuissante, pendant dix longues années, avant d’en avoir marre. Et de se rendre compte que ce n’était pas une vie, étant donné qu’à cette époque, elle avait complètement perdue son libre arbitre. En fait, il fallait simplement que le jeune Shadowhunter comprenne ça. Qu’il n’était pas à la merci de son père, et que sa famille, ce n’était pas lui. Qu’il en avait une autre qui l’attendait et qui s’inquiétait réellement de sa sécurité. Après il était certain que ça n’allait pas être quelque chose de simple, mais ne rien tenté à l’encontre de ce jeune homme n’était pas dans la nature de la jeune sorcière. Quand elle pouvait aider, elle le faisait, et là, ce n’était pas simplement Jace qu’elle aiderait au final, mais toutes les victimes qu’il engendrerait sous l'influence de son père.

« Alors qu’est ce que tu fais encore ici? » Les bras croisés, Annalyne le regardait dans les yeux. Et en vérité elle n’arrivait pas tellement à y lire grand chose. Au fil des années, elle avait apprit à analyser le regard des gens, leurs expressions, et elle ne se trompait que rarement. Mais chez Jace, elle ne voyait qu’un visage neutre, sans aucune émotion en transparence mis à part peut être un léger agacement. En somme, il était très doué pour cacher ce qu’il ressentait, et la blonde le soupçonnait de faire ça depuis de nombreuses années. « Et tu crois que rester avec Valentin garanti leur sécurité? » Annalyne en doutait. Cet homme était vicieux, il pouvait bien dire à son fils qu’il ne toucherait pas à ses amis, ce n’était pas pour autant qu’il allait le faire. Valentin était la mal incarné, il était cruel, fourbe, manipulateur. C’était tout simplement un monstre, et la blonde espérait ne jamais avoir à croiser son chemin un jour. Elle n’était pas idiote, toutes les Créatures Obscures qui avaient disparues, il devait s’en servir pour sa propre sécurité face aux sorciers, aux fées, et aux vampires. Il avait beau être un Shadowhunter sur-entrainé, il ne faisait pas le poids face à un sorcier de plusieurs siècles, pas la peine de se voiler la face non plus.

La sorcière décroisa ses bras, s’avançant de quelques pas pour se placer face au jeune homme. Elle espérait seulement qu’il n’allait pas avoir une réaction excessive et sur la défensive. De toute façon elle ne lui voulait pas de mal. Au contraire, pour une fois, elle essayait de faire ce qui lui semblait juste. « Plus tu restes aux côtés de Valentin, plus tu lui donne de quoi te détruire. Crois moi je sais de quoi je parles. » Elle même avait déçue un scénario semblable avec sa mère, et à cette époque, elle en était arrivée à croire qu’elle était réellement possédée par un démon et qu’elle méritait seulement de croupir en enfer. Alors qu’en réalité, elle avait seulement du sang de démon qui coulait dans ses veines. Et qu’elle n’était pas obligée de laisser ce sang la contrôler. Tout comme Jace, elle s’était crue démunie de libre arbitre. « Penses à ce que tu perds en restant là bas. Penses aux gens que tu fais souffrir en restant loin d’eux. » Le meilleur moyen de faire réagir quelqu’un était de s’en prendre aux personnes qu’ils aimaient. C’était vicieux oui, et pas foncièrement correct, mais parfois, il fallait employer les grands moyens. Si Valentin arrivait à avoir son fils de son côté, ils étaient presque tous fichus, c’était clair. Et c’était pas bon du tout comme situation.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Wayland
avatar
♦ Age : 24
♦ Date de naissance : 12/07/1993
♦ Autres comptes : Nope
♦ Runes : 3217
♦ Messages : 787
♦ Date d'inscription : 22/11/2016
♦ Navigation :
I need him, he's my parabatai, he's half of me..


I don't want to know what it's like, to live without you, don't want to know the other side of a world without you
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: No judgment ❄︎ Jace ♦ Mar 7 Mar - 12:16

No judgment
Annalyne & Jace
Ne rien montrer, à qui que ce soit, elle était peut être là sa force, puisque finalement, le seul qui pouvait voir Jace, réellement, c'était Alec. Jace s'efforçait de ne montrer aucuns sentiments à son père, ça lui valait bien des ennuis, mais il préférait ça à se montrer faible, ou lâche, comme son père. Dans ce cas là, face à Anna, c'était surtout de la méfiance, et il ne la connaissait pas, donc il n'avait aucunes raisons de lui montrer ce que le véritable Jace ressentait vis à vis de toute cette situation.

« La curiosité, peut être, c'est mon défaut.. »

Un petit rire se fit entendre, il fallait bien qu'il se détende un peu, et puis, elle n'avait pas l'air de lui vouloir du mal, mais même si il riait, plus ou moins, il ne perdrait pas pour autant la jeune femme du regard, au cas où un geste partirait en sa direction en un quart de seconde. Il voyait bien qu'elle essayait de deviner ce qu'il ressentait, mais elle ne saurait rien. Il soupira à sa question, haussant les épaules.

« Un minimum, oui. En tout cas, plus que quand je ne suis avec eux, je les mets en danger. »

Venait il réellement de révéler la vrai raison de son départ ? Une culpabilité vis à vis de qui est son père, c'était certainement ça le problème, mais la sécurité des siens n'était pas un mensonge non plus. Lorsque la jeune femme fit quelques pas en avant, Jace se tendit. Qu'est ce qu'elle s'apprêtait à faire ? Pourtant, il ne bougea pas, le regard de la blonde n'avait rien d'attaquant, Jace avait peut être tendance à trop se fier à ça. Même s'il se montrait sans sentiments, il pouvait aussi voir le bon des gens, mais c'était bien une chose qui n'arrivait que très rarement dans sa vie de Shadowhunter. Et elle allait finir par briser la carapace qu'il s'était formé, si elle continuait de lui parler des siens pendant quelques minutes.

« Je sais tout ça, et il a déjà essayé en s'attaquant à mon Parabatai, mais je suis bien plus fort qu'il ne le pense. Je ne resterai pas longtemps, juste assez pour pouvoir savoir comment le détruire.. »

Il était là son plan, aussi, mais il n'arriverait peut être pas à ses fins, mais en tout cas, au fur et à mesure, il apprenait où était les failles de son père, et c'était une très bonne chose, puisqu'une fois qu'il serait de retour à l'Institut -si seulement on le laissait y rentrer- , il pourrait renseigner, et aider pour une défense optimale face à Valentin. Le visage de Jace s'était fendu lorsqu'elle avait parlé du fait de faire souffrir ses proches, et à ce moment là, il avait revu le visage d'Alec, se déchirant, sur le port, quand il avait essayé de le sauver. La voilà, sa faille, c'est Alec, principalement. Bon, Clary aussi, mais c'est totalement différent..
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 20
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1032
♦ Messages : 244
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Navigation :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: No judgment ❄︎ Jace ♦ Mer 15 Mar - 18:07
No judgment
Jace & Annalyne
Do you ever just feel like you’re wasting your life and you have no purpose?

Tout le monde se baladait avec ses démons. C’était une chose qu’Annalyne avait constatée malgré elle au fil des années, au fil des décénies, et au fil des deux siècles dans lesquels elle avait vécue. Sa propre expérience en était un bon exemple, avec cette culpabilité qui la suivait encore après presque deux siècles de vie, cette culpabilité qui aurait dû être effacée par ses dix ans passés enfermée dans cette cave. Mais rien n’y faisait. Même si sa mère lui avait fait vivre un enfer, elle ne pouvait pas s’empêcher de se sentir coupable de lui avoir ôtée la vie. Après tout, elle n’était pas Dieu, ne n’était pas à elle de décider qui pouvait vivre ou mourir. Mais les circonstances de sa vie en avaient décidés autrement. Alors oui, elle faisait encore des cauchemars, elle avait encore une peur bleue des orages, mais elle faisait avec malgré tout. Elle se débrouillait, elle vivait, elle pratiquait la magie, elle aidait les gens autour d’elle, même si la plupart du temps elle se faisait payer pour ses services. Et elle essayait de faire ce qu’elle pensait être juste.

C’était pour cette raison qu’elle avait demandée à Jace Weyland de la rejoindre ici. Pour accomplir son devoir, et faire ce qui était juste. Ce qu’elle pensait être juste. Mais à peine son regard s’était-il posé sur le jeune homme qu’elle avait très vite conclut qu’il n’était pas un danger pour le Monde Obscure. Il était tout le contraire en réalité. Même si la blonde n’était pas voyante, peut importe ce qu’elle pouvait prétendre aux Terrestres, elle avait sentit, qu’au fond de lui, Jace n’était pas mauvais. Et visiblement, il avait l’air d’en baver, à être auprès de son père. Tout ça parce qu’il voulait protéger les siens, les personnes qui comptaient véritablement à ses yeux. Comme sa soeur, ou bien les Lightwood. Anna n’était pas au courant de toute l’histoire, mais Raphael lui en avait raconté assez pour qu’elle se rende rapidement compte que le blond se retrouvait dans une situation compliquée.

Au rire du jeune homme, la sorcière équipa un léger sourire en croisant ses bras sur sa poitrine. Il commençait à faire un peu froid, mine de rien, et on pouvait dire qu’elle n’était pas vraiment habillée en conséquence. Enfin bon, ça lui apprendra, à vouloir se la jouer sophistiquée pour une discussion en plein air en plein milieu de la nuit. « Tu es donc curieux vis à vis des Créatures Obscures? » Chose qui était assez étonnante, en réalité. La plupart des Chasseurs d’Ombres s’en fichaient pas mal des Créatures Obscures en tout genre, et les contactaient uniquement quand ils avaient besoin de quelque chose. Une potion, un sort, pister quelqu’un, des conneries dans ce genre là. Annalyne n’avait encore jamais eus l’occasion de réellement sympathiser avec un Nephilim, et elle avait juste l’impression que c’était une chose qui n’arriverait jamais, même avec les Accords mis en place depuis quelques années. En tout cas, cette discussion commençait à devenir véritablement intéressante. Annalyne essayait de découvrir comment Jace fonctionnait, et elle doit bien l’avouer, ce n’était pas la chose la plus simple au monde. Même s’il était très jeune, surtout par rapport à elle, il avait un esprit vif, réfléchit, et étrangement remplit d’une certaine sagesse. La sorcière ne pouvait qu’admirer ce genre de personnalité, en fait. Il était émotionnellement beaucoup plus fort qu’elle n’avait put l’être quand elle avait son âge. « Est ce que tu es en train de sous entendre que l’Institut n’est plus un endroit sûr? » En tout cas, c’était ce que la sorcière comprenait. Que face y soit au non, l’endroit restait le même, et la sécurité restait la même aussi, non? A moins que Valentin ait trouvé un moyen d’entrer, et de les détruire tous. Chose qui n’étonnerait pas vraiment la blonde. Elle avait put constater par le récit de Raphael que le chef du Cercle avait plus d’un tour dans son sac et qu’il avait déjà réussit à gruger plusieurs Chasseurs d’Ombres. Chose qui n’était pas du tout rassurante en réalité.

Décroisant ses bras, Annalyne s’était avancée de quelques pas en direction de Jace, s’éloignant du petit autel protecteur qu’elle s’était concoctée sur ce banc du parc. Elle se sentait assez en sécurité pour l’instant pour s’en éloigner, peut être que c’était une erreur, oui, mais Anna n’était pas du genre zéro risque, bien au contraire. Sinon elle ne serait pas ici, et elle ne serait même pas encore à New York en réalité. Mais elle ne voyait pas l’intérêt de se cacher, et oui, c’était dangereux, oui, elle pouvait mourir dans cinq secondes. Mais tant pis, au moins, elle aura tentée le coup. « Sois proches de tes amis, mais encore plus de tes ennemis, hein? » Elle ne pouvait pas dire le contraire, si cette expression existait, c’était qu’elle avait du bon. Mais ça ne restait pas moins une entreprise très dangereuse, surtout auprès d’un personnage aussi intelligent mais à la fois fou que Valentin. Face était une jeune homme beaucoup trop héroïque, et pas assez égoïste, c’était clair. Anna l’admirait pour ça, mais elle était aussi persuadée que ça finirait par le mener à sa perte. « Je ne pense pas que c’est une chose qu’il va te révéler autour d’un repas. Et peut être qu’il n’aura jamais assez confiance en toi pour le faire. » Oui, elle essayait de le raisonner, parce qu’elle ne voulait pas qu’une nouvelle vie innocente soit sacrifiée dans cette guerre idiote. Surtout que le blond pouvait être un élément très utile dans la lutte contre Valentin, mais pas nécessairement de cette façon. Il s’y prenait mal, oui, et c’était ce qu’elle essayait de lui faire comprendre. « Il n’y a pas qu’une seule solution à un problème, il y en a toujours plusieurs. Ne te focalise pas seulement sur ça, et essaye de trouver une alternative pour détruire ton père. Si tu le fais pas pour toi, fais le au moins pour tes amis. » Parce qu’au final, c’était certainement eux qui en bavaient le plus, dans cette histoire. parce qu’ils ne savaient pas où Jace pouvait se trouver, et ayant connue ça une fois avec sa meilleure amie, Annalyne savait très bien que l’inquiétude pouvait encore plus détruire qu’une véritable douleur.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Wayland
avatar
♦ Age : 24
♦ Date de naissance : 12/07/1993
♦ Autres comptes : Nope
♦ Runes : 3217
♦ Messages : 787
♦ Date d'inscription : 22/11/2016
♦ Navigation :
I need him, he's my parabatai, he's half of me..


I don't want to know what it's like, to live without you, don't want to know the other side of a world without you
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: No judgment ❄︎ Jace ♦ Mer 26 Avr - 17:54

No judgment
Annalyne & Jace
Jace n'en parlerait à personne, mais vivre avec Valentin, c'était une des pires expériences qu'il avait pu faire. Ca n'a rien de valorisant, au contraire, vu qu'il n'a pas les mêmes idées que lui, il passe souvent de sales quart d'heure aux mains de ses scribes. Il espère une seule chose, c'est qu'il arrive à gagner sa confiance assez rapidement, et qu'il arrive à s'échapper en vie. Mais ce n'était que des projets, et vu comme ça avait commencé, c'était loin d'être en bonne voie, pour le moment. Malgré le fait que Jace était méfiant avec Annalyne, il avait bien compris qu'elle n'avait aucunement l'intention de le dénoncer à l'Enclave, elle essayait de l'aider, de comprendre la situation, et il fallait avouer que Jace appréciait, même s'il trouvait ça étrange, puisque tout le monde pensait qu'il était un traitre, désormais. Il voit que la jeune femme croise ses bras et qu'elle semble avoir froid, il ôte son manteau en cuir et lui tends, gentiment, le temps de leur discussion. Il grimace à sa question.

« Valentin. Pas moi.. Je les évite d'habitude. Mais tu m'avais l'air de ne pas me vouloir de mal, ça me portera tort, un jour, sûrement. »

En aucuns cas, il ne dirait que c'était son père, c'était encore compliqué pour lui, malgré la décision qu'il avait prise. Valentin poursuivait toutes les créatures, presque sans exception, alors que Jace, n'en avait rien à faire, il les cotoyait quand il en avait besoin, ou pour des missions bien spécifiques, mais pas banalement, ou presque, comme il était en train de le faire là, avec Annalyne. Et il venait de faire une bêtise, en révélant que l'Institut n'était pas assez sécurisé. Il soupira, étant obligé d'assumer ce qu'il venait de dire.

« Je le sous entends, effectivement. Peut être qu'avec la menace de Valentin, et du fait que je sois avec lui, peut être que ça va s'arranger, je ne pourrai pas te dire, je n'y suis plus... »

Jace n'eut aucuns mouvements de reculs quand elle décida de s'approcher de lui, il mériterait peut être de se méfier un peu plus. Surtout en ce moment, que tout le monde veut sa peau. Est ce qu'il y aurait des gens qui arrivent à se faire une opinion positive de lui, ses derniers jours ? Il en doutait, mais Annalyne n'avait pas l'air de vouloir l'attaquer, sinon, elle se serait fait un plaisir de déjà le faire. Il rit un peu nerveusement quand elle lui parle d'amis/ennemis avec Valentin, elle a très bien cernée la chose, en fait. C'est exactement ce qu'il fait. Valentin a beau être son père, Jace ne sera jamais comme lui, bien qu'il a déjà causé des morts, en étant sous l'aile de Valentin, mais c'est un dommage, pour mieux pouvoir détruire Valentin à l'arrivée.

« Exactement.. »

Jace savait parfaitement dans quoi il s'embarquait quand il avait accepté d'aller avec Valentin, ce jour là. Il n'avait certainement pas penser qu'il aurait autant de mal à le faire gagner sa confiance, mais tant pis, il resterait autant de temps qu'il le faudrait pour arriver à gagner sa confiance. Elle lui confit qu'elle ne pense pas que Valentin lui accorde sa confiance un jour, Jace hausse les épaules.

« Je prends le risque, je n'ai pas le choix, et je sais que je m'en sortirai, amoché, certainement, mais même si la mission que je me suis fixé n'aboutit pas, je serai vivant, j'en suis sûr.. »

Un peu trop de certitude, parce que Valentin était bien connu pour n'avoir aucunes pitiés, et ça n'était pas son fils qui allait déroger à la règle. Jace était extrêmement têtu, il n'écouterait que ce que lui dit sa conscience, le seul qui pourrait peut être le raisonner, c'était Alec, et encore, pour le moment, ça n'avait pas réellement marcher. Il secoue la tête quand elle lui fait gentiment comprendre que sa solution n'est pas la bonne, qu'il y en a d'autres, sauf que Jace ne voit que celle là, lui. Elle finit par parler de ses amis, et c'est là le point faible de Jace.

« Le problème, c'est que pour le moment, je n'en ai pas d'autres.. Je pense à mes amis, c'est pour eux que je fais ça, je ferai à ma façon, quitte à mettre des mois.. »

Et encore une fois, il n'écoute que lui. Pour ça, il ressemble à son père, il est tout aussi têtu, que lui. Et ça n'est pas forcément une bonne chose...
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 20
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1032
♦ Messages : 244
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Navigation :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: No judgment ❄︎ Jace ♦ Mar 16 Mai - 20:38
No judgment
Jace & Annalyne
Do you ever just feel like you’re wasting your life and you have no purpose?

En général, elle essayait de se tenir loin des histoires qui pouvait avoir lieu entre les Shadowhunters. En même temps, Anna était une sorcière, donc en théorie, c’était pas son problème, s’ils se tapaient sur la gueule entre eux, mais le leur. Sauf que là… C’était tout le Monde Obscure qui était en danger avec Valentin l’extrémiste des temps modernes, alors il fallait bien faire quelque chose. Et vu que son fils traînait dans les parages, en plus d’être recherché par l’Enclave… Ouais bon, d’accord, se servir d’un gosse, c’ était petit, c’est vrai, et ça avait été la première intention de la sorcière, de retirer ce pion du jeu. Mais elle avait changée d’avis, au final. Parce qu’elle avait l’impression de se revoir elle même, quand elle était plus jeune, quand sa mère avait énormément de pouvoir sur elle, et qu’elle la faisait souffrir, tous les jours. Certes, le cas de Jace était légèrement différent, et lui restait auprès de son père pour protéger les personnes à qui il tenait, ce qui n’avait pas été le cas de la blonde. Mais dans le fond, c’était quand même pas mal semblable.

Alors le mieux qu’elle puisse faire, dans le cas présent, c’est de l’aider du mieux qu’elle le pouvait. En essayant de le faire changer d’avis par exemple, chose qui n’allait pas être facile, c’est bien vrai. Après tout, il était considéré comme un traitre, et ses proches étaient toujours en danger. Ce n’était pas bien compliqué de se mettre à sa place et de comprendre son point de vue, après elle se doutait bien que ce n’était pas quelque chose de simple à faire pour tout le monde, surtout pour les personnes qui s’inquiétaient énormément pour lui. Heureusement qu’Anna n’en faisait pas partie, de ces personnes. Elle accepta avec gratitude la veste du blond, la posant sur ses épaules, même si elle ne pouvait pas tomber malade, avoir froid, c’était pas non plus ce qu’il y avait de mieux, il faut le dire. Puis c’était pas non plus son genre de refuser ce genre de service, elle avait vécue de nombreuses années à être traitée comme une princesse, et mine de rien, elle s’y était habituée, même si à présent elle se débrouillait très bien toute seule. « Tu sais, en général, tant que tu ne viens pas chercher d’ennuis aux sorciers, ils te laissent tranquilles. l’éternité, ça assagit. » Enormément, même. Mais pas sur tout non plus. Certains sorciers auraient peut être tentés de tuer Jace, à cet instant, mais pas Annalyne. Ce n’était qu’un gamin qui se retrouvait malgré lui mêlé à tous les problèmes qu’avaient pu engendré son père. Il essayait simplement de faire ce qui lui semblait juste, et la blonde n’allait pas le blâmer pour ça. La blonde laisse un rire lui échapper, à la réponse du blond. Sa logique laisse à désirer, elle doit bien l’avouer, et ça l’amuse, c’est vrai. « Tu laisses tes amis dans un endroit non sécurisé pour eux, et tu espionnes l’ennemi de l’intérieur, c’est intéressant… » D’une certaine manière, tout du moins. Anna sera toujours impressionnée face à l’impulsivité des Shadowhunters, en tout cas. Et c’était bien pour ça qu’elle ne les fréquentait pas en général. Ils étaient tous très dangereux dans leur façon de réfléchir, autant pour eux, que pour les autres.

En vérité, Anna n’était pas vraiment étonnée de la situation. Jace s’était foutue dans une merde monstre, tout simplement parce qu’il n’arrivait pas à gérer tout ça, et c’était tout à fait logique. Découvrir que son père était un psychopathe, qu’on était tombé amoureux de sa soeur, mais en plus se rendre compte que ces informations allaient rapidement faire le tour du Monde Obscure, il y avait de quoi céder à la panique quand même. Et quand on panique, on improvise, logique. « Tu penses qu’il est incapable de te tuer après tout ce qu’il a fait? » Sur ce coup, Anna ne pouvait s’empêcher de se dire que le blond était assez naïf. Les personnes comme Valentin étaient prêtes à tout, même à tuer son propre sang, ses enfants. La blonde était d’ailleurs étonnée qu’il ne l’ai pas encore fait. Après tout, ses enfants lui mettaient pas mal de bâtons dans les roues, autant l’un que l’autre. Il serait beaucoup plus tranquille avec les deux morts. Sauf s’il voulait se servir d’eux pour autre chose mais là… Anna était bien incapable de dire pourquoi il aurait besoin d’eux plus que de quelqu’un d’autre. Elle n’était pas assez folle pour se représenter la réalité dans son esprit. « Est ce que c’est vraiment pour tes amis, ou plutôt pour que ta soeur ne se retrouve pas à ta place? » Peut être qu’elle n’aurait pas dû entrer sur ce sujet, c’est vrai, mais là, elle n’avait pas put s’en empêcher. La relation qu’il y avait entre Jace et Clary attisait de plus en plus sa curiosité. Et il est vrai que la blonde voulait savoir jusqu’où Jace était prêt à aller pour sauver la rousse, quitte à se servir de ça contre lui, et contre Valentin, surtout. Une pensée horrible, c’est vrai, mais dans des circonstances pareilles, elle se devait de prendre en compte toutes les solutions possibles, même les plus horribles.
Made by Neon Demon



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: No judgment ❄︎ Jace ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
No judgment ❄︎ Jace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Judgment Day - 17 mai 2009 (Résultats)
» Judgment Day - 20 mai 2007
» Judgment Day - 18.05.08 (résultats)
» Return to Ravnica
» [Discussion] : Du prix des cartes "pimp".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Bronx :: Jardin botanique-
Sauter vers: