La maladie d'amour ❄︎ Jace & Alec
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
La maladie d'amour ❄︎ Jace & Alec
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: La maladie d'amour ❄︎ Jace & Alec ♦ Jeu 20 Juil - 20:02
La maladie d’amour
Jace, Alec & Clary
Le faux prend le masque du spécieux, et le spécieux celui du vrai.

Pour une fois, la journée avait commencée normalement pour Clary, et elle espérait bien que ça allait continuer comme ça, pour une fois. Bon, elle avait pas super bien dormi, pour changer, mais mis à part ça… Personne n’était venu l’embêter pour quoique ce soit. On l’avait laissé tranquille, dans sa chambre, pour qu’elle apprenne ses runes. Et elle avait vraiment la volonté de les apprendre, à la base, mais son esprit n’était visiblement pas dans la même optique qu’elle. La rousse n’avait pas arrêté de penser à un tas de choses. Du genre, le retour de Jace à l’Institut, de la conversation qu’elle avait eu avec Simon. Sa mère, qui était tout le temps sur son dos au point où elle avait peur de la voir surgir à chaque tournant dans un couloir. Valentin et le Cercle, les plans diaboliques qu’il était certainement en train de préparer, les douleurs qu’avait dû endurer Jace le temps qu’il avait été auprès de lui. C’était juste impossible de se concentrer et d’apprendre quelque chose avec toutes ces pensées qui n’arrêtaient pas de surgir à l’improviste sans lui laisser un seul instant de repos. Elle avait essayé de dessiner, du coup. Mais même ça, elle n’y arrivait plus. Des images beaucoup trop horribles pour être transmises sur papier lui obstruaient l’esprit. Et elle avait passé une bonne demi-heure devant sa page blanche avant de finalement abandonner. De la musique alors ? Et bien ça non plus, ça n’avait aucun effet. Surtout qu’il allait vraiment falloir qu’elle revisite sa playlist, vu toutes les chansons plus que tristes qui s’y trouvaient. Est-ce qu’elle avait toujours été attirée par les mélodies déprimantes, ou est-ce que c’était tout simplement le destin qui lui avait jouer un mauvais tour ? Encore maintenant, elle se posait la question.

Enfin, c’était pas vraiment la peine d’insister pour l’instant. Mieux valait changer d’air si elle voulait arriver à quelque chose. Et peut-être manger un peu aussi, vu qu’elle n’avait rien avaler depuis la veille. Clary s’était donc glissée sous la douche, avant d’enfiler les premières fringues qui lui tombaient sous la main et de sortir de sa chambre, direction les cuisines de l’Institut. Plusieurs personnes s’y trouvaient déjà, en groupe pour la plupart, visiblement dans une atmosphère bien détendue, malgré tout ce qu’il se passait en ce moment. Quelqu’un avait même tendu une assiette à Clary, avec un grand sourire, à son plus grand étonnement. Et bien sûr, elle l’avait acceptée, souriant à son tour à cette personne gentille avec elle avant de s’installer à une table vide. La rousse n’avait pas spécialement envie de se mêler aux autres, et en plus de ça, elle voulait manger vite, pour essayer de se remettre dans ses runes. Ou plutôt de s’y mettre réellement, pour le coup. Autant dire qu’elle n’avait jamais mangée aussi vite de sa vie, et quand elle avait rapporté son assiette dans l’évier, elle s’était même dit qu’elle avait très certainement mangée beaucoup trop vite. Ou alors un truc n’était pas passé, elle ne se sentait pas très bien. Peut-être que prendre l’air lui ferait du bien. Les sourcils froncés, la jeune femme s’était trainée hors de la cuisine et avait parcourue les couloirs de l’Institut jusqu’à la petite cour extérieure.

A cette heure-ci, elle pensait n’y croiser personne. Autant dire qu’elle fut assez surprise quand elle reconnue la silhouette qui se trouvait devant elle. « Alec ? » Clary fronça les sourcils. Elle se sentait vraiment bizarre là, et encore plus quand le grand brun se tourna enfin vers elle. Est-ce qu’il avait toujours été aussi beau ? Ouais, certainement, mais il n’y avait que maintenant qu’elle le remarquait… Bizarre. Qu’est-ce qu’il lui arrivait bon sang ? Et Jace ? Jace… Son frère oui. Alec n’était pas son frère, lui. Elle lui sourit alors, s’approchant un peu de lui, les bras se balançant le long de son corps. « T’es pas en mission ? » Ouais, question con, il est pas forcément tout le temps en mission… Puis depuis quand elle lui demandait des trucs comme ça, sérieusement ? Il lui arrivait quoi, là ? « T’as.. Euh… Un truc dans les cheveux, attend. » Elle s’approchait un peu plus, se hissant sur la pointe des pieds jusqu’à ce que sa main atteigne ses mèches brunes. Elle en dégagea la petite peluche qui s’y était accrochée, en essayant de ne pas lui arracher de cheveux avec. Et c’est là que l’odeur d’Alec arriva à ses narines. Là encore, elle se demandait s’il avait toujours senti aussi bon. Et sans qu’elle sache pourquoi, elle se sentait, étrangement, attirée par lui. Et elle n’arrivait pas à lutter contre ça. C’était plus fort qu’elle. C’est alors qu’elle franchit, sans réfléchir encore une fois, la distance qu’il restait entre eux, venant déposée ses lèvres sur les siennes. Comme ça, en une simple impulsion, sans même penser aux conséquences que ce baiser pouvait avoir. Et sans même se dire qu’Alec la repousserait certainement. Ouais, décidément, quelqu’un avait bien mit quelque chose dans le repas qu’elle venait de manger. Et quelque chose de mauvais.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: La maladie d'amour ❄︎ Jace & Alec ♦ Lun 24 Juil - 12:09
La maladie d'amour.Jalec & FrayAlec n'avait pas beaucoup dormi cette nuit, et il n'allait clairement pas s'en plaindre ! Depuis qu'ils s'étaient retrouvés et franchis une nouvelle étape, le brun passait la plupart de ses nuits chez Magnus. Si parfois leurs nuits sont calmes, à seulement prendre le temps de parler et de se connaître... Bien souvent ce n'est pas le cas. Mais ils ont du retard à rattraper dirons nous ! Malgré tout, bien que l'envie de rester au fond du lit avec le sorcier soit tentante, il fallait bien que le nephilim se lève pour retourner au travail. Après tout, la guerre et toujours là, et Valentin est toujours libre. Ils pourront en profiter plus tard. Après avoir tracé une rune d'énergie sur son corps, l'aîné des Lightwood est passé à travers un portail, afin d'arriver directement devant l'Institut. Le côté positif d'avoir un sorcier comme petit ami..

Le brun enfonça l'une de ses mains dans ses poches, et passa l'autre dans ses cheveux réellement en désordre pour se diriger vers sa chambre, afin d'arranger un peu tout cela. Seulement, comme toujours, le brun ne peut pas faire un pas, sans tomber sur quelqu'un. Logique, était donné le nombre de nephilim qui se trouve ici. C'est une voix féminine qui attira son attention, celle de Clary. Si leur relation n'est toujours pas au niveau des meilleurs amis du monde, elle s'en trouve plus cordial depuis qu'ils ont pris le temps de discuter sur ce pont, après que la rouquine ait été plutôt éméchée durant la soirée d'anniversaire de Raphaël. Par l'ange, cela semble tellement loin. Sa question lui fit froncer les sourcils, elle avait pour le moins un comportement étrange, mais c'était Clarissa..

-Non, je rentre de chez Magnus. ça va ?

Le rapprochement soudain de la jeune femme le prit par surprise, à tel point qu'il fit un pas en arrière. Il n'a pas pour habitude d'avoir un tel comportement avec la jeune Fairchild, et il trouvait cela franchement gênant. Pourtant, il la laissa retirée ce qu'il avait dans les cheveux, se disant que c'était peut-être une plume venant d'une des oreilles de Magnus... Ne donnons pas de détails sur cette nuit fort agitée, et revenons au problème. Il allait lui demander une nouvelle fois si elle était certaine que tout aller bien, qu'elle lui coupa toute parole en apposant ses lèvres sur les siennes. Aussitôt, le brun lui attrapa les épaules pour la repousser, fixant étrangement la jeune femme. Par l'ange, c'est quoi encore cette blague.

-C'est quoi ton problème, Fray ?! .
© Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: La maladie d'amour ❄︎ Jace & Alec ♦ Lun 14 Aoû - 18:51

La maladie d'amour

Alec Lightwood & Clary Fray

La vie après être resté avec Valentin autant de temps, avec ce monstre, n'était pas réellement de tout repos, voire même pas du tout. Jace s'efforçait de garder pas mal de choses que personne n'avait besoin de savoir, même si forcément, Alec devait se douter de certaines choses, à cause de leur lien. Cela fait déjà plusieurs nuits qu'il a un sommeil plus qu'agité, que des cauchemars se multiplient, jusqu'à là, il était resté dans son lit, a fixé le plafond jusqu'à ce que soit le temps de se lever. Mais cette nuit là, le cauchemar avait été beaucoup trop réel pour qu'il reste cloué dans son lit, à regarder dans le vide. Il s'était donc levé, douché, avait enfilé une tenue de sport, ses baskets, et était parti en salle d'entraînement, où il était resté des heures et des heures, tellement longtemps que ses muscles en arrivaient à le faire souffrir, et à lui rappeler qu'il était peut être temps de se stopper, alors que l'Institut s'était mis à grouiller de monde, comme tout les jours, il avait cru voir passer Clary, à un moment donné, mais ne s'y était pas arrêté. Leur relation restait... spéciale ? Jace était amoureux, et ça ne changerait pas, ou il faudrait réellement qu'il se passe quelque chose de grave, mais il ne voulait pas empiéter sur son espace, et il lui laissait un peu de temps, parce qu'elle avait l'air perturbée, et il se doutait que c'était un peu de sa faute.

Après une douche bien méritée après toutes ses heures d'entraînement, il avait simplement pris un bout de pain pour lui caler l'estomac et ça avait fonctionné. Il a besoin de prendre l'air, son esprit commence de nouveau à être cerné par Valentin, et par ses sentiments pour Clary, il descends alors en direction de la cour extérieure, sortant à l'air libre. Mais ce qui se passe un peu plus loin interpelle son regard, Clary se trouve en face d'Alec, mais bien trop proche. Jace sait très bien qu'Alec a passé la nuit chez Magnus, comme plusieurs nuits depuis quelques jours, et il sait parfaitement qu'il ne porte pas réellement Clary dans son cœur, tout ça lui paraît alors affreusement suspect, mais il ne veut pas s'imposer. Il marche alors jusque derrière un arbre, se cachant, tel un enfant, au plus près de la situation, et ce qui se passe sous ses yeux le fait réellement sursauter, parce que Clary ne peut pas être amoureuse d'Alec, c'est bien une chose qui est impossible. Il ne veut pas y croire. Cette vue l'a tellement agacé et presque énervé, qu'il sort de sa cachette, alors qu'il marche vers eux, se stoppant devant Alec et Clary, les bras croisés sur le torse.

« Quelqu'un me donne une explication ? » dit il d'un ton neutre.

Son regard l'était beaucoup moins par contre, il était remplis de reproches, que ce soit pour l'un ou pour l'autre. Il avait besoin d'explications, vraiment.
codage by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: La maladie d'amour ❄︎ Jace & Alec ♦ Sam 19 Aoû - 18:40
La maladie d’amour
Jace, Alec & Clary
Le faux prend le masque du spécieux, et le spécieux celui du vrai.

Ce repas lui était décidément resté sur l’estomac. Certainement parce que ce dernier était bien trop noué ces derniers temps pour qu’elle n’apprécie ne serait-ce qu’un seul repas. Mais Clary devait bien manger quelque chose pour prendre des forces, pour rester en forme, et surtout, pour s’entrainer le mieux possible. Il faut dire que les entrainements l’aidaient pas mal. Elle avait progressé. Pas énormément encore, c’est vrai, mais ça prenait du temps. Devenir un Shadowhunter n’était pas aussi facile qu’on pouvait le penser. L’apprentissage des runes, les efforts fournis par son corps tous les jours pour être plus forte, c’était épuisant, fatiguant. Et ses émotions lui pensaient aussi énormément sur les épaules. Les derniers événements tournaient en boucle dans sa tête, ne lui accordant qu’un maigre répit de quelques heures pour qu’elle puisse trouver le sommeil. Sommeil rapidement brouillé par ses cauchemars, ses craintes et ses angoisses qui refaisaient surface. Ce n’était jamais très reposant, en fin de compte. Mais elle ne baissait pas les bras. Parce que la rousse possédait une volonté de fer, et surtout un désir incommensurable de voir son père tomber une bonne fois pour toutes. Elle se battait pour ça, pour un jour le faire payer de tout le mal qu’il avait pu faire pendant des années. Du mal qu’il avait fait à sa mère, qu’il lui avait fait à elle, à Jace. Et à tout le Monde Obscure. Il devait payer pour ses actes.

Enfin, pour l’instant, la jeune femme avait surtout besoin de prendre l’air. Un peu d’air frais lui permettrait peut-être de se remettre les idées en place, de se réveiller, et de faire fuir ce nœud qui lui nouait l’estomac. Elle ne pensait pourtant pas croiser Alec ici. Ni même se sentir étrangement fébrile en sa présence. Enfin, fébrile n’était peut-être pas le mot exact. Elle se sentait bizarre, vacillante, nerveuse. Qu’est-ce qui lui arrivait ? Elle n’en savait rien. Mais sur le coup, elle pensait que ce n’était rien de grave, et elle avait essayée, aussi naturellement que possible, d’entamer la conversation avec lui. Pourtant, elle se sentait comme une ado devant son crush du moment. Nerveuse, timide, la tête penchée sur le côté, comme si elle essayait de le séduire. Lui aussi avait d’ailleurs remarqué que quelque chose clochait. Elle le sentait au son de sa voix, à cette petite intonation adorable d’inquiétude qu’elle pouvait entendre. Est-ce qu’il lui avait déjà parlé de cette façon par le passé d’ailleurs ? Certainement pas. Qu’est-ce qui avait bien pu changer alors ? Elle n’en savait rien. « Oh, oui, un peu de fatigue, c’est tout… » Pourquoi est-ce qu’elle lui mentait ? Et ce rire nerveux qui sortait de sa bouche… Elle avait vraiment l’impression d’avoir de nouveau quinze ans. Et cette attirance qui la poussait vers lui, vraiment, elle avait l’impression qu’elle ne pouvait pas y résister. Et c’était bien pour ça qu’elle s’était rapprochée de lui, à la base, dans le but de retirer cette petite plume qui était venue se perdre dans les cheveux d’ébène d’Alec. Chose qu’elle n’aurait jamais fait par le passé. Mais elle avait envie de se rapprocher, elle en avait besoin. Et ce rapprochement, elle le désirait tellement que ses lèvres avaient finies par se poser sur les siennes.

Une impulsion, rien de plus. C’était ce qu’elle pensait, dans un premier temps. Mais par la suite, elle se rendit compte que c’était plus que ça. Pourtant, une heure plus tôt, ses sentiments pour Jace la torturaient encore. Qu’est-ce qui était différent maintenant ? Est-ce que son esprit venait de se libérer de l’emprise du blond pour se projeter sur son Parabatai. En tout cas, elle n’eut pas vraiment l’occasion de savourer ce baiser plus que ça. Les mains d’Alec étaient très rapidement venues se poser sur ses épaules pour la repousser. Il paraissait surpris, et même choqué au son de sa voix. Clary, quant à elle, se sentait totalement perdue. « Alec, je… J’en sais rien, je crois que… » La rousse n’eut pas l’occasion de terminer sa phrase. Jace venait de rentrer en scène, et elle avait d’abord perçue le son de sa voix avant de voir son visage. Il n’avait pas l’air content du tout, et elle pouvait le comprendre. Mais étrangement, ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Est-ce qu’elle s’était enfin libérée de son emprise ? C’était bien possible. Et elle en était soulagée. Du moins sur l’instant. Ils étaient frère et sœur, après tout. C’était impossible pour eux d’être ensemble. Et l’esprit de Clary avait l’air de l’avoir enfin compris. « Une explication à quoi ? Depuis quand on doit te rendre des comptes ? » Son ton avait été froid, tranchant. Jamais elle n’avait parlé au blond de cette façon. Quelque chose clochait, elle le savait au fond d’elle. Mais son esprit était tellement embrouillé que cette idée s’en était rapidement échappée. Elle s’était, une nouvelle fois, rapprochée d’Alec, mais pas pour l’embrasser cette fois. Pour se blottir dans ses bras. Comme elle avait pu le faire avec Jace, avant. « Tu devrais être content pour nous. » Mais content de quoi ? Qu’est-ce qu’elle fabriquait là ? Elle n’en savait rien. C’était comme si elle n’avait plus aucun contrôle sur son corps, aucun contrôle sur ses sentiments, sur son raisonnement. Comme si elle n’était plus elle-même. Clary avait disparue, en fait, laissant place à une représentation d’elle-même totalement différente de ce qu’elle pouvait être en réalité.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: La maladie d'amour ❄︎ Jace & Alec ♦ Lun 21 Aoû - 18:18
La maladie d'amour.Jalec & FrayDire qu'Alec était choqué, c'était un euphémisme. Le brun et la jeune Fairchild ne se sont pas bien entendu, du moins surtout du côté du Lightwood. Leur petite conversation sur le pont de Brooklyn leur a permis de mettre certaines choses à plat, et du coup leurs relations sont devenues plus ou  moins neutres. Cependant, il ne s'était pas attendu à ce qu'elle se jette sur lui afin de l'embrasser. La seconde qui suivit, le néphilim à repoussé la rousse. C'était quoi ce bordel ? Elle cherchait à mettre la merde entre lui et son Parabatai ? Une idée qui lui effleura l'esprit, et qui se renforça, quand d'un seul coup, le blond débarqua, coupant la parole à Clary. Son regard passe de son demi-frère à la rouquine, et avant même qu'il puisse répondre, la jeune femme l'enlace dans ses bras, répondant froidement au jeune Wayland.

Ses bras agrippent une nouvelle fois les bras de la demoiselle, afin de tenter de la décrocher de son corps auxquels elle s'agrippe comme si sa vie en dépendait. Ce serait ridicule que Jace croit sérieusement qu'Alec peut sortir avec Clary. Il est de notoriété publique qu'il ne l'aime pas, du moins pas plus que cela, sans compter qu'il est gay ! Qu'il soit ainsi énervé, comme il peut le sentir à travers son lien, c'est ridicule.

-Jace, ce n'est absolument pas ce que tu crois..

Son regard foudroie la jeune femme, qui osse lui soumettre l'idée d'être heureux pour eux. Heureux de quoi ?! Ils ne sont pas en couple, par l'Ange !

-Je ne sais pas ce qui tourne pas rond chez elle, mais y a strictement rien entre nous ! Elle m'a vue et elle s'est jetée sur moi..

Même s'ils ne sont pas les meilleurs amis du monde, ayant passé toute sa vie dans le monde obscure, il a suffisamment d'expérience pour comprendre qu'il y a quelque chose qui cloche. Le brun repousse la jeune femme aussi loin possible de lui, à bout de bras, avant de se concentrer de nouveau à Jace.

-Je crois que l'on devrait peut-être appeler Magnus..

Ou bien elle tente de faire cela pour blesser Jace ? Qu'importe, si c'est son idée, il ne risque pas de lui pardonner. Jamais de la vie il compte faire partie de son plan débile afin de blesser son Parabatai...
© Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: La maladie d'amour ❄︎ Jace & Alec ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
La maladie d'amour ❄︎ Jace & Alec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Maladie d'amour ♛ Morgane & Cyprien
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» L'amour dans Bilbon
» Manu un amour de petit York x Cairn, 9 ans CSP adopté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: