WILLOW ♦ Come back
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
WILLOW ♦ Come back
Invité
Invité
(#) Sujet: WILLOW ♦ Come back ♦ Mer 26 Juil - 0:03



Come back

Willow feat Isaac

Isaac, c’est le genre de mec, qui aime ne rien faire de sa vie. Toute personne le connaissant était probablement au courant, et pourtant, on arrivait toujours à lui refourguer toutes sortes de missions, ne le laissant quasiment jamais prendre une pause. Cependant, aujourd’hui, c’était tout de même assez différent comme mission. Ce qui n’était pas si dérangeant dans le fond pour être totalement honnête. C’était quelque chose d’assez calme pour une fois et c’était pas plus mal. Par contre, il se demandait pourquoi c’était lui qui devait jouer le diplomate, il n’avait jamais été ce genre de personnes. Il n’avait jamais aimé parler, il préférait probablement beaucoup plus gueuler ou se battre, même s’il n’était pas forcément le meilleure pour cette dernière catégorie. On ne peut malheureusement pas tout avoir. Il pensait qu’avoir un physique comme le sien, c’était déjà pas mal niveau choses à avoir dans la vie, mais là, peut-être qu’il se laissait un peu trop aller. Ouais, clairement en fait. Tout ça pour dire que sa mission, c’était celle-là : il devait aller convaincre une Néphilim ayant passé toute sa vie dans le monde des Terrestres à venir dans le leur. Quand il y repensait, en fait, il était quasiment persuadé qu’on lui avait demandé de le faire parce qu’en fait, il est assez neutre dans cet histoire. Pas qu’il n’aime pas être un Néphilim ou qu’il voudrait être un Terrestre, mais en fait, il s’en fout pas mal. L’un dans l’autre, ça revient au monde. Sauf qu’on meurt jeune quand on est un descendant des anges. Mais d’un autre côté, quand on est un Chasseur d’Ombre, on a comme un sens dans sa vie, on est bien responsabilisé, rapidement. Puis, le fait d’être un protecteur des Créatures Obscures et des Terrestres, ça pouvait être bon pour l’ego, savoir que quelqu’un peut être sauvé grâce à vous.
Bref, tout ça pour dire qu’il avait du la pister – il ne va pas demander à l’Enclave comment ou où ils ont trouvé un cheveux de la jeune fille – jusqu’à l’Université, vers la bibliothèque de cette dernière. Pour une fois, il avait même décidé de désactiver sa rune d’invisibilité, comme ça, il ne la ferait pas passer pour une folle au moment où il irait lui parler. Il n’avait pas de mal à la trouver, Amara lui ayant tout appris et l’ayant aidé un peu, et prenait quelques temps à l’observer. Elle est mignonne la petite blonde, Isaac ne peut clairement pas le nier. Dans un autre contexte, il aurait probablement tenté de la mettre dans son lit, mais bon…Pour le moment, il avait une mission et il ne faut pas croire, quand il est en mission, il peut se montrer bien plus mature qu’en temps normal. « Willow, c’est bien ça ? » Finissait-il par demander une fois arrivé à sa table, les sourcils légèrement froncés. Pour être honnête, il savait très bien qui elle était, mais on va dire que c’est mieux de commencer par ça plutôt que de lui dire ‘Yo, rejoint les Shadowhunters, steuplait’. Ça craindrait totalement de sortir ça, vous ne pensez pas ? « Moi, c’est Isaac, on m’a envoyé pour te parler. »
BesidetheCrocodile ♦ 531 mots
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 233
♦ Messages : 236
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Come back ♦ Mar 1 Aoû - 6:00
Come BackIsaac x Willow
Depuis 9h ce matin, je me trouvais en classe, à écouter le prof parler de la qualité de la langue à l’époque de Shakespeare. Je prenais des notes, je faisais les lectures, mais je ne m’engageais pas tellement dans les questions. Mon esprit était ailleurs, continuellement à la recherche du gars que j’avais aperçu il y de cela quelque temps. Pas que j’avais encore envie de le suivre, mais simplement par la quantité de choses étranges que je remarquais. On aurait dit que depuis notre rencontre, c’est comme si mes yeux s’étaient ouverts à un monde différent. « Je vous demanderais maintenant de vous mettre en équipe et de me composer un petit poème à la Shakespeare. » Je râlais un peu en entendant ça. Je préférais de loin travailler seule. Au moins, je pouvais voir mes forces et mes faiblesses. En équipe, il y a trop de confusion. Je levais la main, proposant de ne pas faire équipe avec qui que ce soit. Malheureusement, le prof me connaissait trop bien et me répondit avant même que je ne puisse parler. « Mademoiselle Saunders, il vous faudra apprendre qu’on ne peut pas tout faire seule. Je vous prie de trouver un partenaire de travail. » Déçue, je me levais et pris place à côté d’une autre jeune fille qui, elle aussi, se retrouvait à ne jamais travailler avec qui que ce soit d’autre. On se présenta, vaguement, avant de se lancer et terminer la tâche en un rien de temps. Surprise, la prof nous félicita, lu notre travail et, souriante, le montra au reste de la classe. Et merde ! Heureusement, je fus sauvée par l’heure et m’éclipsais rapidement. Je passais avant tout par le dortoir, y déposa les quelques livres en trop avant de prendre le chemin de la bibliothèque de l’université.  

Traversant les portes d’entrée, je remarquais le peu de gens assis aux tables d’études. Parfait ! Cela voulait dire que je n’aurais aucune difficulté à me trouver un endroit bien tranquille. Je parcourus les rangées et trouvais mon recoin favori. Il n’y avait que deux petites tables, entourées de chaises rembourrées. De plus, vu sa distance de l’entrée, je n’entendrais pas le brouhaha des va-et-vient. Je pris donc place et m’installais paisiblement. Puis, je sortis mes feuilles d’instructions et lu attentivement chaque petit point demandé. C’est pas tout ça, mais un texte à la fois argumentatif et journaliste à propos de l’évolution de l’orthographie du portugais, ça ne donne pas très envie. Je n’avais cependant aucun choix, et de toute manière, mieux valait le commencer tout de suite. Je me mis donc à pianoter sur les touches de mon clavier, à écrire les grandes lignes de ma recherche lorsque, soudainement, je vis du coin de l’œil quelqu’un se déplacer. Je levais la tête et vis un jeune homme s’approcher et prendre place juste devant moi. M’adressant par mon nom alors que je ne le connaissais pas me fis légèrement froncer les sourcils. Pas qu’on ne me connaisse pas, surtout que certains profs conseillaient à leurs étudiants moins productifs ou avec plus de difficultés à venir me voir en cas de problème. Mais normalement, ce sont des ringards, des niaises … bref, des gens avec une attitude très je-m’en-foutiste. Pas lui. Il était, ma foi, pas mal du tout, mais n’étant pas du genre à flirter avec grâce, je préférais m’en tenir au silence.

Il se présenta et me dit par la suite être venu car on l’avait envoyé. Bon bah, c’est bien. Un autre élève ayant besoin d’aide. C’est ce qui me manquait. Je ne terminerais sûrement pas mon travail aujourd’hui, dans ce cas. « Écoute Isaac, pas que je suis malpolie, mais si tu me donnes le temps de finir mon brouillon, j’te promet de t’aider dans tes co… » Je ne terminais pas ma phrase. En le regardant plus attentivement, je remarquais ses tatouages et comprit l’insinuation de sa dernière réplique. Je ne pus cachée ma surprise. « Mais … comment t’as fait pour me retrouver ? Et comment connais-tu mon nom ? » Je me préparais mentalement au pire. S’il n’était pas venu seul, je crierais, tiens. Dans une bibliothèque, le bruit ça rend tout le monde mécontent. On me remarquera sûrement.
© YOU_COMPLETE_MESS



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Come back ♦ Dim 13 Aoû - 0:37



Come back

Willow feat Isaac

Pour être honnête, ça lui faisait bizarre de revenir ici, à l’Université alors que la dernière fois qu’il était venu, c’était pour draguer Wendy, la belle prof de civilisation GB. Pendant un instant, il s’était même demandé s’il devrait peut-être abandonner sa mission pour aller la voir, mais il sentait qu’il se ferait engueuler bien trop souvent s’il faisait ça, donc… Il se contentait de chercher Willow. Chose qui avait été bien moins compliqué qu’il ne l’aurait pensé d’ailleurs. Il faut dire qu’elle n’avait pas été vraiment cachée, pourtant… On lui avait dit qu’elle était plutôt contre l’idée d’être une Néphilim, de faire parti de leur monde et pourtant… Elle se montrait, comme ça. Peut-être qu’elle n’avait juste pas pensé qu’on partirait à sa recherche. Pour être honnête, Isaac ne savait pas vraiment pourquoi ils avaient tellement l’air de vouloir l’avoir dans leurs rangs alors que bon… Si elle ne voulait pas être une Néphilim, ça ne servait à rien de la forcer, si ? Peut-être que l’Enclave avait peur que Valentin la recrute, qui sait ? Mais bon… Pour être honnête, il doutait qu’une fille qui ne savait rien de ce monde voudrait suivre un taré qui veut buter quatres espèces de personnes alors qu’elle ne veut pas rejoindre les rangs de ceux qui tentent tant bien que mal de les protéger. Donc… Cette mission n’avait aucun sens. Sauf si elle était spéciale, un peu comme Clary, mais différemment. Il n’hésiterait pas à demander plus de détails à Amara quand il rentrera. Ouais, parce qu’Amara, c’est le cerveau de l’équipe. Elle fait les recherches, les traques, tout, et lui il se contente d’agir sans vraiment réfléchir. En réalité, il ferait probablement un Membre du Cercle plus que parfait.
Il haussait un sourcil quand elle lui parlait de brouillon, s'apprêtant à lui dire qu’elle se trompait, mais elle arrêtait de parler d’elle-même bien rapidement. Elle avait probablement reconnu ce qu’il était. Il aurait bien dit qui il était, mais bon, ils ne se connaissaient pas. Elle avait probablement seulement reconnus ses runes, ou peut-être la dague qu’il avait accrochée à sa jambe. En tout cas, elle avait l’air bien surprise de le voir. A ses questions, il répondit presque du tac au tac, sans réfléchir. “Bah, je t’ai tr aqué. Et l’Enclave m’a dit ton nom.” AVait-il dit, comme si c’était la chose la plus logique qu’il soit avant de se rappeler. Novice. “Tu ne sais ni ce qu’est traquer, ni ce qu’est l’Enclave, c’est ça ?” Demandait-il en poussant un long soupir, s’asseyant devant elle, posant ses bras sur la table et son menton sur ces derniers. Ouais, c’était pas une position bien professionelle, mais au moins, comme ça… Elle pourrait peut-être se sentir confortable à ses côtés. Comprendre qu’il n’était pas vraiment là pour la faire chier. Pas trop.
BesidetheCrocodile ♦ 474 mots
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 233
♦ Messages : 236
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Come back ♦ Jeu 17 Aoû - 6:50
Come BackIsaac x Willow
On m’a souvent répété que certaines rencontres vous marquent pour le restant de vos jours. À l’époque, quand j’entendais cette phrase sortir de la bouche des autres, je riais aux éclats. Comment est-ce que quelqu’un peut être porteur d’une telle importance ? On croise tant de gens au quotidien, et pourtant, on ne s’arrête pas pour se demander si l’un d’eux aura un tel impact. Mais depuis cette rencontre inespérée, cet individu aux bras tatoués qui me montra bien plus que je ne lui avais demandé, je croyais plus ou moins ce proverbe. Pas que j’étais à un tel point convaincu. Plutôt parce que ça me permit de me requestionner sur mon enfance. Je me doutais que cela ne m’était pas arrivé comme par magie, cette destinée quelconque. Cela avait sûrement à voir avec mes blancs de mémoire quant à mes premières années de vie. En voulant enquêter sur mon passé, j’ai posé quelques questions à ma mère, de façon bien subtile, mais elle ne voulut pas m’en parler au téléphone. Je savais parfaitement ce que cela voulait dire; le sujet était bien trop délicat. Ça me laissait donc encore plus appréhensive. Malheureusement, je ne pourrais la voir que d’ici quelques semaines, lors de mon prochain congé de cours. Il fallait que je patiente pour en savoir plus, et comme je n’avais pas cette vertu, il ne me restait que les milliers de questions. Joie, pour une étudiante qui devrait se concentrer sur ces travaux.

Ainsi, lorsque je m’aperçus que le jeune homme devant moi faisait parti de ces gens, je ne me fis pas prier pour lui demander, entre autres, comment il m’avait retrouvé. Sa réponse ne me plut pas du tout. Son ton de voix était trop direct, comme si tout cela était évident. J’allais lui faire savoir que je ne comprenais rien à ce qu’il venait de me dire lorsqu’il me demanda, non sans un long soupir et adoptant une position singulièrement nonchalante, si je ne savais rien sur l’Enclave ni ce qu’est que traquer. Je fermais mon ordinateur avant de m’adresser à lui, presque sur un ton sarcastique. « Qu’est-ce que tu crois, hein ? Je venais à peine de débarquer à New-York quand j’ai fait la rencontre … d’un de tes amis, probablement. Cette … Enclave t’as sûrement raconté la suite, comme quoi j’ai pris mes clics et mes clacs. » Je soupirais à mon tour. Pourquoi est-ce que ces gens s’entêtaient à vouloir me voir ? « Écoute, j’comprends que tu ne fais que ton boulot, mais je croyais avoir été claire, quand j’ai déguerpi de la place. Je n’en ai parlé à personne, si ça peut te rassurer. » Par contre, s’ils voulaient ma boîte au dessin mystérieux … « Tout ce que je demandais, c’était qu’on m’explique pour j’ai une petite boîte en bois avec ce dessin-là, dessus. » Sur ce, je griffonnais ledit symbole. « Je ne sais pas pourquoi, ou plutôt, je ne m’en souviens pas, mais cette boîte est très importante pour moi. J’croyais pouvoir avoir plus d’infos, c’est tout. »

© YOU_COMPLETE_MESS

HJ (Le symbole):
 



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Come back ♦ Dim 20 Aoû - 5:37



Come back

Willow feat Isaac

Isaac la regardait attentivement, tout en se mettant dans la position la plus confortable qu’il pouvait. Ouais, parce qu’il espérait qu’elle n’allait pas le fuir. Il l’espérait vraiment. “Je suis pas ami avec tous les Néphilims.” Au contraire, même. Habituellement, les Néphilims ont le don de ne pas l’apprécier alors qu’il était l’un d’eux. Probablement parce qu’il ne foutait rien de sa vie, peut-être aussi parce qu’il était le fils d’un couple de membres du Cercle. Ou bien… Et bien parce qu’il était probablement celui qui serait le plus capable de se faire déruner pour devenir un Terrestre. Même s’il ne le ferait jamais, on lui avait déjà proposé. Ce connard d’Alec. “On m’a raconté vite fait, mais en fait, j’ai pas tout écouté. J’ai juste compris qu’il fallait que je vienne te parler pour te faire revenir.” Et il se demandait toujours pourquoi lui, d’ailleurs. Ça n’avait aucun sens, mais il faut croire que l’Enclave s’en foutait pas mal. Mais bon ! “Pourquoi t’es partie en fait ? T’aimes pas ce que t’es ou bien c’est juste trop bizarre pour toi ?” Ouais, il aimerait bien savoir pourquoi elle avait décidé de s’en aller. Comme ça, peut-être qu’il pourrait vraiment trouver quelque chose à lui dire qui pourrait lui donner envie de revenir parce qu’après tout, c’est ce qu’il est sensé faire, non ? Quelque chose de ce genre en tout cas. Puis, elle lui disait qu’elle n’en avait parlé à personne, ce qui le faisait vaguement hausser les épaules.
Puis, elle se mettait à lui parler d’une petite boîte, ce qui lui faisait froncer doucement les sourcils. Une petite boîte ? Et il y a quoi dedans ? Tu l’as sur toi ? Je peux la voir ?” Lui demandait-il, assez curieux. Peut-être qu’il pourrait un peu l’aider à comprendre pourquoi cette boîte était importante. Ce serait pas plus mal, dans le fond. Puis, comme il n’avait pas grand chose à faire sur le moment, il était totalement disponible pour chercher ou pour lui expliquer quelques trucs si elle avait envie. Bien sûr, si elle l’envoyait se faire foutre, il ne pourrait pas faire grand chose. Il la regardait finalement griffonner le symbole avant de hocher doucement la tête, un léger sourire sur les lèvres. “C’est un symbole des Shadowhunters.” Lui dit-il avant de lever son haut pour dévoiler son torse où la rune était gravée, à l’emplacement de son coeur. La rune angélique. “C’est le symbole qui nous confère nos pouvoirs.” Lui expliquait-il avant de rebaisser son haut, se remettant dans la même position qu’au départ.
BesidetheCrocodile ♦ 433 mots
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 233
♦ Messages : 236
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Come back ♦ Ven 25 Aoû - 4:02
Come BackIsaac x Willow
Je ne pus cacher mon étonnement en l’entendant me dire qu’il n’était pas amis avec tous les néphilims. Pourtant, une communauté de gens avec une telle destinée, ils devraient s’entraider, s’encourager. Ce n’était que mon humble avis, après tout. Je ne savais fichtrement rien de ce qui pouvait bien se passer entre eux, mais s’il y avait des désaccords, alors ça ne s’éloignait pas tellement des drames que je vivais autant en cours qu’au boulot. Je ne sentais pas nécessairement qu’on m’accueillit à bras grands ouverts, en arrivant ici. En fait, on me jugea comme une de ces filles de campagne aux allures délurées, qui ne savait rien à rien de la vie dans une métropole. Entre autres, je crois que mes collègues étaient très déçues de ne pas pouvoir justement m’en faire la blague. « T’as pas tout écouté ? Et tu te crois préparé à me convaincre ? » Soit, mon ton n’était certainement pas invitant, mais je ne pouvais cacher mon étonnement. Avait-il espoir qu’avec quelques petits mots magiques, et, soyons franc, son visage angélique, on ressortirait d’ici les deux, en chemin vers l’église délabrée ? « Trop bizarre, tu dis ? Abracadabrant serait plus approprié ! Des tatouages qui te donnent des pouvoirs ? Et puis quoi encore, l’homme-araignée qui débarque ? » Quoiqu’en y repensant bien, vu tout le reste, le fait qu’un super-héros se pointe le bout de son nez ne serait finalement pas si tiré par les cheveux que ça.

On en vint à discuter par la suite de la boîte de bois qui traînait dans ma chambre depuis des lustres et que je cache dans mon dortoir. Le fait que je lui en parle le fis froncer les sourcils, et sa réaction eut un effet domino, car moi-même je ne pus cacher ma curiosité face à sa réaction. « Je ne l’ai pas sur moi. Je n’ose pas tellement sortir avec. Je ne l’ai ouverte qu’une fois, et franchement, je ne sais pas quoi en penser. » Il y avait une lettre dans une enveloppe que je n’avais jamais lu ainsi qu’un collier. Peut-être qu’en prenant le temps de m’assoir et survoler les grandes lignes de la lettre, j’en saurais plus. Cependant, pour une raison qui m’échappe, une partie de moi me criait de ne pas le faire, que cela serait une erreur que de le faire si tôt. Heureusement, je me souvenais parfaitement de l’ornement gravé au-dessus et le griffonnais. Il hocha tout simplement la tête et, un sourire aux lèvres, il souleva son haut et m’expliqua que c’était un symbole conférant aux Shadowhunters leurs pouvoirs. Bon, je dois dire que mon regard a longtemps traîné sur le corps du jeune homme, et pas juste sur le tatouage. Je fus toutefois déçue qu’il ne rebaisse son chandail et adopte la même position. « Cette boîte appartient peut-être à l’un d’entre vous ? On me l’aurait probablement envoyé par erreur … » Encore fallait-il que cette confusion ait été commise plusieurs années auparavant. Non, il fallait que je me fasse à l’idée que les excuses ne me serviraient à rien. Je m’étonnais en adoptant la même position du jeune homme, mais avec une moue boudeuse. « Et qu’est-ce que je suis sensée faire de tout ça ? Et puis quoi si j’suis une Néphilim ? Qu’est-ce que ça m’apporte de plus ? Des problèmes ? J’en ai déjà assez, merci quand même. » Je me souvins des mots de Chris, le barman de la dernière fois, qui me disait que ces gens étaient de vrais connards. Même si Isaac avait l’air plutôt gentil, je ne savais pas si ce n’était qu’une manigance. Il me fallait faire preuve de vigilance.
© YOU_COMPLETE_MESS



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Come back ♦ Dim 10 Sep - 3:23



Come back

Willow feat Isaac

Il ne pouvait s’empêcher de sourire en coin quand il l’entendait parler, mais hochait tout de même la tête de haut en bas. Ouais, il avait bien prévu de convaincre Willow qu’elle devrait faire partie des Néphilims ou du moins… Que si un membre du Cercle venait lui demander de rejoindre leur rangs, elle l’enverrait chier quoi ! Ce serait pas plus mal quand on y pense, non ? Parce que bon, même si Valentin se ferait une armée avec des Néphilims pas foutus de faire quoi que ce soit, ça resterait tout de même une armée dans le fond. Donc, on ne peut pas vraiment dire que ce serait une bonne chose. “J’aurais pensé que des tatouages qui donnent des pouvoirs magique, ce serait alléchant pour n’importe qui ! J’veux dire, ça nous donne l’avantage sur pas mal de gens et en plus de ça, on a l’air badass avec ces symbols !” Du moins, lui, il trouvait que ça faisait badass. Après, on ne sait jamais. Peut-être que tout le monde n’était pas du même avis, même s’il s’en battait pas mal les couilles dans le fond. Le regard des autres avait toujours été le cadet de ses soucis à vrai dire. “Puis… C’est quoi ces conneries d’homme araignée ? Je veux bien un homme démon… Mais araignée ? C’est un peu poussé au niveau de la connerie.” Lui annonçait-il d’un air taquin, ne disant pas ça pour la vexer, mais plutôt pour l’embêter.

Le sujet changeait finalement pour se focaliser plutôt sur la boîte qu’elle avait trouvée et il était curieux de l’entendre parler, de savoir ce que contenait cette boîte mystérieuse. Peut-être même autant qu’elle d’ailleurs. “Tu n’oses pas sortir avec parce qu’il y avait quelque chose qui a l’air d’avoir de la valeur ou quelque chose dans ce genre ?” Peut-être qu’à l’intérieur, il y avait son héritage, ou sa stèle. Quelque chose qui montrait qu’elle était bel et bien une Néphilim, que sa destinée était de sauver les Créatures Obscures et les Terrestres des attaques de démons, pas de passer son temps sur une chaise pour pas grand chose. Puis, quand ils en venaient à parler du dessin qu’il y avait sur la boîte et qu’elle le dessinait, ça ne laissait aucun doute. C’était bien une boîte appartenant à l’un d’entre eux. Mais en tout cas, il ne pouvait mentir, le fait de sentir le regard de la blonde sur son torse pendant qu’il avait levé son chandail - ce qui devait paraître assez bizarre pour toute personne se promenant autour d’eux - lui plaisait assez. Il avait toujours aimé plaire, après tout. “Ou peut-être qu’elle t’a été envoyée parce que tu était sensée savoir que tu étais une chasseuse d’ombre à je ne sais quel âge ou pour je ne sais quelle raison.” Lui dit-il en haussant doucement les épaules. C’est vrai quoi, c’est probablement ça, non ? En tout cas, il ne pouvait s’empêcher de lâcher un léger rire en voyant sa mine boudeuse. “Techniquement, le fait d’être un Néphilim, ça n’apporte pas de problèmes. En réalité… on est plutôt sensé les résoudre. C’est mieux en général.”
BesidetheCrocodile ♦ 525 mots
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 233
♦ Messages : 236
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Come back ♦ Ven 15 Sep - 23:21
Come BackIsaac x Willow
Comment avais-je fait pour garder, jusqu’ici, mon ton de voix à un niveau assez bas pour qu’on ne vienne pas nous tracasser ? Pourtant, notre discussion n’avait rien de normal, et j’eus plusieurs occasions de hausser la voix. Croire que je parlais de nouveau à un de ses néphilims, alors que je m’étais promis d’éviter tout ça. Le barman de l’autre jour avait bien raison, quand il disait qu’on viendrait me convaincre de repenser à tout ça, de leur donner une deuxième chance et de me former pour devenir une guerrière. Sauf que je m’attendais à ce que ce soit un homme dans le genre Gandalf ou Hagrid … pas … un … un jeune homme d’environ mon âge et qui venait tout juste d’enlever son haut pour mieux me montrer ses tatouages. Est-ce que c’est moi, ou la bibliothèque avait baissé l’air climatisé ? Non parce que sincèrement, je commençais à avoir chaud. « Bah, en tant que tels, les tatouages sont pas si laids, » Ou voulais-je plutôt dire, celui qui les porte. Mais non, on se la ferme, et on essaie de garder son sang-froid. « mais je sais parfaitement qu’avec des pouvoirs, viennent une tonne de responsabilités, et vu le fait qu’on combat des démons, j’imagine que c’est pas seulement avec ces pouvoirs qu’on réussit à les détruire. » Oui, je citais une fois de plus, un film. C’était indéniable, je restais une cinéphile. Et de l’entendre se moquer de l’homme-araignée, feignant le fait de ne jamais en avoir entendu parler, me ferait presque grincer des dents, si je ne me doutais pas qu’il me taquinait. « Un homme-démon ? Ça fait plus ennemi qu’héros, si tu veux mon avis. »

Maintenant qu’on en revenait au sujet de la boîte, je ne pouvais m’empêcher de vouloir en savoir plus. Serait-ce donc que son plan, de me parler ainsi autant pour faire éclore au grand jour la curiosité qui m’animait depuis un petit moment, déjà ? En tout cas, peu importe, ça fonctionnait. « C’est pas que le contenu à de la valeur monétaire … mais … » Un autre long soupir. Je détestais en parler, car je n’arrivais pas exactement à mettre le doigt sur le pourquoi de mes sentiments envers cet objet si banal. « J’y suis attachée, étrangement. J’peux pas t’expliquer pourquoi, mais c’est comme si cette boîte représente une partie de ma vie dont j’me souviens pas. » À chaque fois que je la regardais avec plus d’attention, des flashs imagées m’assaillaient l’esprit. Elles m’étaient à la fois si familières, mais également si étranges, si … effrayantes. Il y avait bien des nuits où je me réveillais en sursaut, avec des bruits de cris qui me retentissaient aux oreilles. « Non. D’aussi loin que je m’en souvienne, je l’ai toujours eu, en ma possession. Elle était sur mon bureau ou sur mon armoire, mais jamais trop loin. » En bref, cette boîte était l’équivalent du nounours en peluche favori de chaque enfant. Sauf que dans mon cas, je ne m’amusais pas avec. Ça restait là, un peu comme un bibelot fragile.

Boudeuse, je n’arrivais plus du tout à me concentrer sur quoi que ce soit, mes pensées voguant entre mes devoirs, la boîte et le cor … non, les tatouages du jeune homme. Visiblement, ma mine semblait le faire rigoler. Pourquoi diable aurais-je une tête à faire rire, alors que je me sens au beau milieu d’une route à plusieurs branches, sans savoir laquelle prendre. « Ça ne devrait pas apporter de problèmes pour ceux qui sont habitués à tout ça. Mais j’ai une vie, déjà. J’suis en voie d’obtenir un diplôme, trouver un emploi, m’acheter un appartement … j’ai un avenir. Là, on me balance une nouvelle aussi … aussi tirée par les cheveux, et j’suis sensée faire quoi avec ? La danse de la joie ? » Bon, secrètement, j’me sentais un peu comme Harry Potter, quand il découvre qu’il est un sorcier. Mais ce n’est pas un film, mon histoire. C’est la réalité. Je n’avais pas une famille aussi minable que les Dudley. Moi, mes parents étaient aimants et très inquiets pour moi. J’avais des attaches au monde … normal. Je ne pouvais juste pas me lancer dans une telle aventure la tête libre comme l’air.

© YOU_COMPLETE_MESS



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Come back ♦ Jeu 12 Oct - 22:41



Come back

Willow feat Isaac

Un sourire en coin ne pouvait s’empêcher de venir se poser sur son visage alors qu’il l’entendait parler, qu’elle lui disait que les tatouages n’étaient pas si laids que ça. C’est vrai que les runes peuvent avoir leur charme quand on y pense, mais il y a probablement des personnes qui n’étaient pas si magnifique que ça avec les runes parsemant leurs corps. Par contre, Isaac lui savait que son physique n’était pas dégueulasse à regarder, au contraire même. Isaac aimait penser qu’il était pas mal à regarder. Il le penserait probablement à tout jamais. Sauf peut-être s’il arrive à un peu trop vieillir et qu’il vieillit mal bien évidemment. Là, ça craindrait un peu. Bon, après il s’en fiche pas mal niveau vieillissement parce qu’il sait pertinemment que ça n’arrivera jamais, qu’il risquerait de mourir tôt à cause des devoirs de Shadowhunters et de ces cons de démons. Mais bon, il finissait rapidement par hocher la tête en l’écoutant. Ouais, ce n’est effectivement pas qu’avec les runes qu’on arrive à tuer les démons. Il faut dire que ce serait bien trop facile quand même. Et probablement pas marrant non plus. Ouais bon, même s’il ne trouvait pas ça tellement drôle que ça, de devoir tuer des démons. Il faut pas croire, mais dans le fond… Isaac n’est pas vraiment fan de tout ça : de tuer des gens. Il ne le sera d’ailleurs jamais. Dans le fond, il aurait plutôt été le genre pacifiste, mais ça se fait pas vraiment chez les Néphilims. Puis, il est trop un petit con arrogant pour que ça ne lui arrive jamais. “Des responsabilités, va savoir. Cela dépends des gens, tout le monde ne fait pas forcément attention à tous leurs devoirs, mais sinon, t’as raison, il y a pas que ça. Il y a aussi des armes. Des poignards, des fouets, des épées, des arcs, tout ce que tu veux.” Des armes bénies par les anges pour tuer d’un coup. Probablement dans une douce souffrance. Comme Isaac ne les a jamais expérimentées sur lui-même, il ne sait pas trop. Bizarrement, il n veut pas vraiment savoir sur le coup. Bon, après, sur lui ça ferait probablement l’effet d’une arme normale, non ? Va savoir. Un jour, peut-être qu’il aura la malchance d'essayer ? En tout cas, ça ne l’attirait pas des masses, au contraire. “Mh, ça dépends des points de vue si tu veux mon avis.” Dit-il d’un air assez pensif, les sourcils très faiblement froncés. “C’est pas parce que quelqu’un est à moitié démon qu’il est foncièrement mauvais je pense.” En tout cas, il en connaît des personnes avec du sang de démon dans les veines qui sont adorables et qu’il n’a pas vu s’attaquer à des gens. Certes, beaucoup le font, mais beaucoup arrivent à passer toute leur vie sans attaquer une seule personne.

Finalement, ils venaient à parler de la boîte que la blonde avait héritée de sa famille et il était vraiment intéressé par toute cette histoire, il était clairement curieux et le sera probablement à tout jamais d’ailleurs. Enfin, pas forcément sur cette histoire de boîte. Il sera probablement curieux jusqu’à ce qu’il quitte cette bibliothèque et ensuite, il n’y aurait probablement plus rien. C’est peut-être un peu triste, mais bon, c’est pas bien grave dans le fond. De toute manière, il avait d’autres choses auxquelles penser pour le moment. Hochant la tête quand elle commençait, il arquait un sourcil. “Comme si des souvenirs liés à cette boîte avaient été effacés ?” Demandait-il, assez hésitant. Il faut dire qu’il n’avait pas souvent entendu parler de ça, mais un sorcier aurait très bien pu lui effacer la mémoire ou bien même un démon aurait pu avaler ses souvenirs. Ou peut-être qu’il se trompait sur toute la ligne, qui sait ? “Et t’as jamais cherché à comprendre ce qu’il y avait à l’intérieur ? Voir pourquoi tu l’avais ?” Poursuivait-il avec ce sourcil toujours haussé. Toute cette histoire devenait tout de même un peu plus intrigante au fur et à mesure qu’ils parlaient.

Il l’écoutait parler, se redressant tout de suite pour bien se caler contre sa chaise, les bras croisés sur son torse. “Mais pourquoi est-ce que tu voudrais avoir un métier, un appartement, ce genre de choses alors que tu pourrais tout simplement venir vivre avec les autres chasseurs d’ombres et avoir tout ce dont tu as envie ?” Parce que ouais, si elle venait avec les Néphilims, elle pourrait probablement avoir tout ce dont elle rêvait alors que si elle se contentait d’avoir un job et un appartement pourri, elle ne serait probablement pas comblée bien longtemps. Certes elle aurait à tuer du démon, mais elle serait une sauveuse du monde. C’est pas ce dont tellement de gens rêvent ? “Tellement de gens rêveraient d’être à ta place, tu n’imagines même pas.”
BesidetheCrocodile ♦️ 811 mots
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 233
♦ Messages : 236
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Come back ♦ Dim 5 Nov - 2:52
Come BackIsaac x Willow
Si je n’avais pas si peur des aiguilles, cela ferait longtemps que j’aurais des tatouages. En fait, j’en aurait fait une fois arrivée à New York, car autrement, on m’arracherait la tête. On s’attendait à mieux d’une jeune femme comme moi, très acharnée sur ses études, souhaitant obtenir son diplôme rapidement. Mes parents me croyaient une bonne élève, sans aucune arrière-pensée. Sauf que je n’étais pas l’enfant parfaite à laquelle ils rêvaient. Il y avait certains jours où je me levais sans aucune envie de me présenter en classe ni de faire de travaux. La seule chose qui me rappelait à l’ordre, c’était l’aboutissement de mes cours, une possibilité de pouvoir enfin être libérée de mes chaînes et voyager, trouver un nid douillet différent de l’Amérique. Je rêvais de partir découvrir l’Europe, tout comme ma sœur, et peut-être y rester pendant un moment. Mais en ne réfléchissant pas lorsque je suivis ce parfait inconnu jusque devant cette église abandonnée, n’avais-je pas provoqué tout le contraire ? Serait-ce une partie de moi qui semble trouver ses vrais repères ici ? Non. Pas question ! Je ne pouvais pas accepter ça, pas après tant de sacrifices de la part de ma mère, elle qui a récolté un peu d’argent, juste assez pour me payer mon voyage en autobus ainsi que le premier mois de loyer dans le dortoir.

Donc oui, il y avait d’autres responsabilités qui venait avec le job. En étais-je étonnée ? Non, pas du tout. Sauver le monde, ce n’est pas vraiment donné à tous, et puis dire que ce serait un jeu d’enfant aurait été me mentir. Au moins, sur ce point, il semblait honnête. « Tout ce que je veux ? » Je me mis à rire. Est-ce que j’avais le look d’une fille intéressée par les armes ? Les seules choses que je brandissais et qui pourraient être considérées comme dangereuses, c’était des fourches et autres objets fermiers. Donc finalement, pas si risquées que ça. « Je sais pas si tu m’as regardé, mais mon passe-temps, ce n’est pas vraiment le maniement des armes. Donc à part si tu me dis que je peux passer mes journées à lire et faire des recherches, j’crois que le boulot de shadowhunter n’est pas vraiment pour moi. » Pas du tout une femme d’action. Dans un film, on me donnerait sûrement le rôle de la petite savante qui reste à son bureau, qui aboie les ordres et boit son thé, bien tranquille. À me placer en plein cœur du combat, je serais sûrement de celles qui meurent dans les 15 premières minutes du film et qu’on oublie ensuite. Faire donc partie d’un groupe de guerrier angélique, ça n’entrait certainement pas dans mon curriculum. « Mais si on suit ce raisonnement, quelqu’un qui est à moitié ange peut ne pas en vouloir, de ces responsabilités, non ? » Une faille dans son discours qui lui laissait savoir mon peu d’intérêt pour une destinée qui ne me touchait pas du tout. Tuer des démons ? Pourquoi ne pas plutôt se concentrer sur sa vie actuelle, quelque chose de concret sur lequel elle pouvait travailler.

Toujours cette boîte, l’objet qui me causait plus de problèmes ici que lorsque j’étais à la ferme. Pourquoi avais-je pensé que c’était une bonne idée que de l’apporter avec moi ? Un attachement sans précédent qui semblait fendre le cœur de ma mère, mais elle ne me dit jamais vraiment pourquoi. Un haussement d’épaules, rien de plus, en guise de réponse, quoique j’eus mes suspicions en remarquant qu’à n’importe quel autre jouet, j’étais capable de m’en départir, mais que cette boîte, eh bien je la gardais toujours près de moi. « Exactement comme si on m’avait effacé des souvenirs …. Mais … comment serait-ce possible ? » Ne serait-ce que l’œuvre du temps ? Après tout, je la possédais depuis bien trop longtemps. Si je la reçu en bas âge, ce n’aurait été rien de plus que le rythme naturel des choses. Pourquoi, dans ce cas, avais-je la nette impression que des morceaux me manquaient ?  « Je l’ai ouverte, mais son contenu était … minime. Une lettre et un collier. » Comment lui fournir plus d’informations, alors que je n’avais pas lu ce qu’il était écrit sur le bout de papier ? Je ne pouvais que lui montrer le collier, ou plutôt, le pendentif. « La lettre, j’l’ai pas ouverte. Je ne sais pas pourquoi, j’crois que j’ai peur d’y lire quelque chose que je n’aimerais pas. Pour le collier, bah c’est une bille bleue, entourée de deux ailes. » Sur ce, je lui montrais le collier que je portais, sous les couches de vêtements. Pas que j’en avais honte, mais vu l’ignorance complète de ces origines, je préférais ne pas le montrer à tout le monde, de peur que ce ne soit quelque chose de dangereux.

En tout cas, niveau nonchalance, j’avais trouvé mon égal. S’il s’agissait de ce genre d’attitude que ces gens recherchaient, j’étais peut-être plus impliquée dans toute cette histoire que je ne le pensais. Non mais vraiment. On dirait moi, dans ma chaise, quand je commence à ne plus avoir d’idée pour mes travaux, avec mes bras croisés devant moi. « Tout ce dont j’ai envie ? Et si je te dis ce dont j’ai envie, c’est de finir mes études et voyager, avec l’argent que je mets de côté à cause de ce boulot ? Han ? C’est déjà assez de devoir partager ma vie privée avec une colocataire, de temps à autre, mais de vivre avec des chasseurs d’ombres ? Où ? Et aurais-je droit à la paix ? » Ce n’était même pas envisageable, en fait. Parce que je ne pourrais jamais vraiment expliquer pourquoi j’ai déménagé à ma mère. Pire encore, je ne pourrais jamais l’inviter à me rejoindre; il faudrait toujours que je me déplace, que je trouve un endroit loin de là où ils habitent. « Ah ouais ? Alors pourquoi est-ce que vous ne faites pas un sondage ? Peut-être que vous en trouverez, des gens intéressés à sauver le monde. J’dois pas être la seule. » Cela ne faisait réellement aucun sens qu’ils m’envoient quelqu’un pour discuter d’un tel sujet si, tel qu’il disait, il y avait une file d’attente pour le job. P… pourquoi elle ? Qu’est-ce qu’elle pouvait bien leur apporter, si ce n’était que plus de problèmes ?
©️ YOU_COMPLETE_MESS



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Come back ♦ Jeu 7 Déc - 23:03



Come back

Willow feat Isaac

“Ouais, tout ce que tu veux.” Qu’il lui réponds en haussant vaguement les épaules, un petit sourire sur les lèvres. Il sait pas vraiment si c’est vrai, s’ils peuvent avoir tout ce qu’ils veulent comme arme… Faut dire qu’il a pas vraiment cherché à avoir quelque chose de bien précis. Il avait pas cherché à avoir des armes qui sortent de la norme donc… Il en sait pas grand chose pour le coup. Mais bon… Il devrait peut-être tester. Va savoir ? “Enfin, je crois.” Qu’il finit tout de même par rajouter, parce qu’il en a absolument aucune idée en fait. Il a jamais vraiment cherché à comprendre tout ça. Il va jamais chercher à le comprends en fait, il s’en fout pas mal. “C’est pas non plus mon passe-temps, tu sais.” Qu’il lui dit en haussant doucement les épaules une nouvelle fois. Parce que ouais, c’est pas vraiment son truc tout ça. Pourtant, c’est un Néphilim. Il devrait kiffer ça, non ? Et pourtant, c’est pas encore le cas. “Techniquement, tu pourrais passer le plus clair de ton temps à faire des recherches.” Qu’il lui dit en haussant vaguement les épaules. Amara fait des recherches, souvent, donc techniquement… Willow pourrait ne faire que ça, si c’est c’qui la botte. Ce serait pas plus mal pour elle, probablement. Il sait pas trop. “Ouais, c’est vrai que qu’un demi-ange pourrait ne pas vouloir de ces responsabilités. Ce serait compréhensible, mais… En fait… La plupart du temps, c’est pas une question de volonté ou non, tu vois ?” Qu’il lui demande en haussant un sourcil parce que c’est le cas. Les Néphilims ont pas vraiment le choix en général. Du moins, pas ceux qui sont nés là-dedans. Ceux comme Clary ou Willow, eux… Ils ont l’embarras du choix. Du moins, c’est ce que croit Isaac. Il en sait pas grand-chose en fait.

Il l’écoute parler alors qu’elle lui dit que c’était comme si on lui avait effacé des souvenirs. C’est vrai que maintenant qu’elle le dit… En fait, ça n’étonnerait pas beaucoup Isaac qu’on lui ait effacé la mémoire. Et puis, ça pourrait être totalement normal, ça pourrait être logique, quelque chose de ce genre là. “Un sorcier aurait pu le faire.” Qu’il lui dit en hochant doucement la tête quand il parle. Ouais, parce qu’en fait… C’est vrai qu’un sorcier lambda aurait pu lui effacer la mémoire si quelqu’un lui avait demand. Il doutait que quelqu’un pourrait oublier tout ça si rapidement, comme si de rien n’était. Mais en fait… Il en sait rien. Peut-être que c’était vraiment naturel, cet oubli. Peut-être que non. Il ne pourrait pas le dire. “Une bille bleue entourée de deux ailes ?” Qu’il lui demande en haussant doucement les sourcils. “Ça fait tout de même vraiment angélique, comme histoire.” C’est vrai quoi. Il ne connaît pas vraiment tous les symboles là-dedans, mais… C’est pas pour autant qu’il ne voit pas que ça doit clairement avoir un rapport avec tout ça. Avec leur monde. Isaac n’est quand même pas stupide à ce point pour penser que c’est un collier totalement normal. Peut-être un peu comme le blason de sa famille.

Tous les deux étaient quand même sur la même longueur d’onde, niveau nonchalance et Isaac était quasiment persuadé qu’Alec pèterais un câble s’il les voyait tous les deux comme ça. Comme il a pété un câble sur lui lorsqu’il l’avait “entraîné” ou plutôt malmené. Il ne savait pas vraiment. “Techniquement, en étant chasseuse d’ombres, tu pourrais voyager où tu voudrais et gratuitement. Donc… Pourquoi attendre d’avoir fini tes études si c’est pour quelque chose d’aussi simple à faire maintenant ?” Qu’il lui demande en haussant un sourcil. C’est vrai quoi. Les Néphilims peuvent aller où ils veulent, techniquement. Alors pourquoi attendre d’avoir fini des études probablement bien bidons ? “Tu vivrais à l’Institut et t’aurais la paix. Faut pas croire, on est pas tous chiants à toujours vouloir parler à tout le monde, au contraire même. Il y en a bien certains qui sont embêtant comme tout, mais…” Comme Alec. “C’est pas non plus le cas de tout le monde.” Il cligne des yeux quand il l’entends parler, quand elle lui parle de faire un espèce de sondage, une histoire comme ça. Quelque chose de ce genre-là. “Il y en aurait probablement, des intéressés, mais c’est pas pour autant que c’est forcément une bonne chose de transformer les Terrestres en Néphilim. Il y a de grandes chances qu’ils ne supportent pas la transformation et meurent. Et c’est pas vraiment ce qu’on recherche, tu vois ?” Qu’il lui demande en haussant un sourcil. C’est vrai quoi, ça craindrait tout de même un max.
BesidetheCrocodile ♦️ 793 MOTS AVEC ILS SONT COOL BY ORELSAN FT. GRINGE
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 233
♦ Messages : 236
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Come back ♦ Mar 2 Jan - 3:30
Come BackIsaac x Willow
Ma liste de souhaits était longue. Très longue, même. Entre autres, je voulais finir mes études rapidement, trouver un job bien payant pour subvenir aux besoins de mes parents ainsi qu’aux miens. Non, je ne rêvais pas au luxe. Simplement à un peu de confort, assez pour être heureuse sans pour autant pourrir avec trop d’argent dans mes poches. Les biens matériels n’étaient aucunement la clé du bonheur. Voir mes parents prendre du repos, ne plus avoir à se soucier des factures, ça n’avait pas de prix. « J’veux pouvoir aider ceux que j’aime … alors est-ce que c’est possible en restant planquée dans un institut ? » Ne croyant pas que ma place soit parmi eux, trop différente dans ma manière d’agir et de penser. La chasse aux démons n’étant pas vraiment dans mon curriculum, bien qu’à vrai dire, mon interlocuteur semblait également sortir de la norme. Pourquoi donc rester parmi eux, s’il n’y trouve pas son plaisir ? Une perception de devoir qu’elle n’avait pas du tout. « Ah si ? Mais alors pourquoi ce surnom de ‘chasseurs’ ? Il devrait y avoir une catégorie à part pour ceux qui veulent rester bien tranquille dans leur coin et qui se planquent en cas de danger. » Pas très héroïque, c’est vrai, mais rien à foutre de ce qu’il pourrait penser. Je suis comme ça, j’ai peur pour un rien. Même une araignée sur le mur me prend un courage fou à tuer. Imaginez-moi donc face à un démon. « C’est une question de responsabilités. Dans mon cas, j’ai pas grandi avec ce sens de devoir. Tout ce que j’avais comme tâches, c’étaient celles relatives à l’entretien de la ferme. Rien de bien dangereux. Mais donne-moi une arme et une cible à abattre et je referais le design de la pièce sans toucher une seule fois à la cible. C’est ce genre de talent inutile que j’ai, tu comprends ? » Quand on pense à un gaffeur, bah on devrait voir mon nom dans les sous-titres. Je serais certainement la risée de la place. Non, pas question qu’on se moque de moi.

Un sorcier, un indice potable quant à l’absence de souvenirs de ma mère, d’une possible enfance avant la famille Saunders. Malheureusement, vu mon manque de connaissance en matière de monstres et créatures en tout genre, je préférais attendre que l’opportunité de discuter avec un sorcier se présente à moi. Autant dire que de fouiller dans une liste téléphonique pour un chaman ou autre charlatan me passait complètement par-dessus la tête. Comment croire en ces gens, après avoir vu des trucs inexplicables de ses propres yeux ? Oh, elle aurait pu le deviner dès qu’elle croisa son premier shadowhunter, mais maintenant, elle n’avait plus aucun doute. Jamais elle ne pourrait oublier l’existence de ces gens. Du Monde Obscur. « Le pire, dans tout ça, c’est que cette phrase ne sorte même plus de l’ordinaire. Un sorcier, mais oui, un sorcier. » Énorme soupir de découragement, alors que, même sans le vouloir, je me voyais aspirer dans cette nouvelle réalité. Et c’est que mes ça continuait à me poursuivre, puisque je parlais du collier se trouvant dans cette fameuse boîte en bois. Un autre signe du destin. « Trop angélique à mon goût. Avant, j’aurais simplement dit que c’était à la mode. Mais avec tout le reste, on dirait bien que les flèches pointent en direction de ce que j’aimerais ignorer. » Le pire, c’est qu’elle ne pouvait s’en défaire. Elle aimait ce bijou comme aucun autre. Il avait une essence, il portait avec lui une histoire qui l’intriguait plus que jamais.

Quoique je puisse penser de cette discussion, il y avait bien une chose de rassurante; il ne semblait pas être de ceux qui portent tout une fierté à leur rôle. Toutefois, il y avait une différence entre nous; nos buts personnels à atteindre. Rien qu’à l’entendre, on dirait bien qu’il se foutait des cours. Pourtant, dans mon cas, c’était ce pourquoi j’étais à New York. « J’veux pas voyager sur le dos de quelqu’un d’autre. Être redevable, avoir des faveurs en banque, je préfère tenir ça à un minimum. Et puis mes études sont ce qu’il y a de plus important à mes yeux. Je suis douée pour, et ça me permettra d’aider mes parents à payer la ferme. M’enfin, ça c’est si j’arrive à trouver un bon job. » Grandir avec tant de facilités, ce devait être presque ennuyant à force. En tout cas, sur ce point, je n’étais aucunement jalouse. « Si j’me trouve un appartement, seule, j’aurais déjà la paix. Puis j’doute qu’à l’Institut, on me laisserait réellement en paix. On voudra sûrement que je m’entraîne un minimum, et ça, bah faudra déjà me faire sortir de la chambre pour réussir à me faire bouger. En soit, c’est un défi. » Souriant de côté, je me rendais compte de tous les maux de tête que durent vivre mes parents, quand j’avais ces fameuses crises. « Qu … quoi ? Ils … meurent? » Ma voix qui faiblit à ces derniers mots. Qu’est-ce qu’il pouvait y avoir de si dangereux pour le corps humain? Des anges, il n’y avait rien de plus … pur. « Bon, d’accord, les humains ne peuvent pas se transformer en népĥilim. Mais est-ce qu’ils peuvent savoir qu’on existe ? J’veux dire, si jamais j’en parle à mes parents … je … je peux, non? Ça les tuera pas, j’espère. » Une piètre menteuse, un besoin de tout leur avouer qui surviendrait à un moment ou un autre.
©️ YOU_COMPLETE_MESS



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Come back ♦ Mer 10 Jan - 17:57



Come back

Willow feat Isaac

Il hoche doucement la tête quand il l’entends parler, qu’elle lui pose sa question sur le fait de sauver ceux qu’elle aime. Du moins, de les aider. Ouais, il sait qu’elle pourrait tout de même toujours le faire. Alors, il hoche doucement la tête. “Ouais, bien évidemment.” Qu’il lui dit en fronçant doucement les sourcils. “J’veux dire, t’es pas forcément obligée de rester cloîtrée dans l’Institut comme une ermite.” Qu’il lui dit en riant un peu, se moquant gentiment d’elle. Du coup, même en étant une Néphilim, elle pourra toujours aider ses amis et tout le tralala. C’est pas bien, ça ? Il sait pas trop. Lui, il s’en fiche pas mal d’aider les gens ou pas. Son entourage sait très bien se défendre tout seul, de toute manière. Mais bon, il pourrait toujours les aider si besoin est. “Je pense pas que ça servirait à grand chose de changer leur nom. Surtout que - quand on y pense - ça le ferait pas de changer pour nous alors que… Par exemple, les sorciers qui s’occupent d’une chose et ceux qui s’occupent d’une autre chose… Ils s’appellent quand même des sorciers. Faudrait leur trouver de nouveaux noms aussi et ce serait clairement chiant à faire ça.” Ouais, c’est clair que lui, en tout cas, ça le ferait pas mal chier quelque chose comme ça, mais bon. Il va pas vraiment chercher plus loin ou y penser pendant des années. Puis quand elle continue, il ne peut pas s’empêcher d’un peu plus se marrer, parce que ouais. C’est tout de même bien amusant à imaginer, sérieusement. “Bizarrement, j’aurais bien envie de voir ça.” Et il se marre bien parce que ouais… Il crève d’envie de voir cette scène.
“Tu veux peut-être que je te mette en relation avec l’un d’eux ? J’en connais pas mal. Puis, je connais la meilleure d’entre elle.” Ouais, clairement. Pour lui, Wendy est clairement la meilleure. Mais peut-être qu’il n’est pas totalement neutre. Faut dire que cette sorcière lui plaît un max, pas sur un niveau sentimental, hein. Plutôt sur un plan sexuel. Ouais, totalement même, mais bon. Faut pas oublier qu’Isaac est probablement le pire queutard de l’Institut, probablement même pire que Jace alors…. On va juste dire qu’elle est très bonne. Dans tous les sens du terme. Puis quand elle finit par lui dire que c’est trop angélique, il se marre un peu plus. “Trop angélique ? C’est peut-être pour ça qu’il t’irait si bien.” Qu’il se contente de lui dire avant de passer sa langue sur ses lèvres. “Ce que t’aimerais ignorer ?”Qu’il demande d’un air tout de même assez curieux.
Il hoche finalement la tête quand elle parle. “J’suis sûr que si tu devenais une Chasseuse d’Ombre, t’arriverais rapidement à trouver de l’argent facilement pour tes parents. Histoire de les aider à la ferme, comme tu dis.” C’est vrai quoi. Quand t’es Néphilim, en plus, si tu veux de l’argent tu peux bosser ou simplement faire en sorte de passer avec le charme qui fait en sorte que tu sois invisible puis quand elle parle, il hausse les épaules une nouvelle fois. “Probablement. Mais sache que c’est pareil pour moi. Une bataille pour me faire sortir de mon lit et pour me pousser à m’entraîner, mais quand on le fait avec quelqu’un de bien, c’est pas si mal, en fait.” Ouais. Avec Amara, Isaac apprécie, par contre avec Alec, c’est de la merde, totalement. “Oui, ils meurent. Certains survivent, mais cela reste rare.” Ouais, c’est carrément un miracle, quand la coupe mortelle ne les tue pas. “Et ils peuvent le savoir, je vois pas le problème contre ça. De toute manière, s’ils allaient en parler à tout le monde, ce serait probablement eux qui passeraient pour des fous.”
BesidetheCrocodile ♦️ 643 MOTS
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 233
♦ Messages : 236
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Come back ♦ Sam 20 Jan - 5:48
Come BackIsaac x Willow
Une façon si simple de répondre, on dirait que cela allait de soi. Quant à moi, je n’arrivais pas à voir les bienfaits, les bons côtés de cette découverte. Un autre monde, des responsabilités qui semblaient s’accumuler sur mon dos. Non, je n’avais pas si aveuglement accepter de le suivre, ce qui ne voulait pas dire que je ne prenais pas de notes sur les informations qu’il révélait. « J’imagine que de rester cloîtrer n’est pas obligatoire, mais je parie que c’est tout de même recommandé, si j’veux apprendre à devenir l’une des vôtres, non ? Un peu comme un contrat qui te lie. » Prédisant le peu de plaisir que plusieurs auraient, de savoir que l’une des leurs se promène entre leur monde et … et sa vie de tous les jours, sans accorder trop d’importance à leurs enseignements, mais bien à ceux de l’académie. La seule raison pour laquelle je m’intéresserais plus à leurs cours, ce serait si on me permettait de rester tranquille, dans une bibliothèque, à la place de m’apprendre le corps-à-corps. Si peu de passion pour le sport, à part à la télé. Pourquoi devrais-je me casser la tête à apprendre des mouvements quelconques si je pouvais simplement voir quelqu’un d’autre les faire ? « Je l’avoue, ça serait chiant que de devoir trouver mille et un nom pour chaque fonction. Mais je sais parfaitement que ça prend le minimum de savoir niveau combat pour entrer dans votre club. T’as beau le nier, mais j’en suis sûre. Ça doit être écrit, sur un de vos pamphlets cachés. » Du mal à croire que le surnom ‘chasseur’ viendrait d’autre chose. Un peu comme le fait d’être traducteur nécessitait un savoir plus que modeste dans les langues. Bref … bien qu’il parût nonchalant dans ses descriptions, je doutais des heures d’entraînements qu’il dû subir, surtout avec le corps qu’il avait. Pas que je … que je regardais … trop. Bon oui, j’ai deux yeux, j’ai regardé son corps, un peu plus tôt. Il était indéniable qu’un physique pareil vienne le plus naturellement du monde.

« Oh, tu ne voudrais pas voir. Certes, niveau design, t’auras pas mieux, surtout si tu recherches quelque chose … d’artistique. Autrement, c’est à tes risques et périls, j’peux pas garantir que tu seras sain et sauf. » Un bref soupir, ne pouvant croire que quelqu’un se mettrait en équipe avec moi en cas d’attaque. Par exemple, si les zombies envahissaient la ville, je serais parmi les premières sur la liste de morts. Qui sait, peut-être que j’entraînerais d’autres avec moi, en essayant de me défendre. Mais les mangeurs de cerveaux n’existent pas … n’est-ce pas ? Incertaine, vu le nombre de monstres qui existaient sans pour autant que je ne m’en rende compte, jusqu’à maintenant. « En relation avec un sorcier ? Pourquoi ? J’crois pas avoir besoin d’en consulter un. » Dis-je en réfléchissant. Je disais ça par ego, car je ne voyais pas l’utilité de parler de mes propres problèmes à quelqu’un d’autre, sauf que si l’un d’eux pourrait potentiellement m’aider à retrouver mes souvenirs perdus. Une option à mémoriser, dans un recoin de mon esprit. Des plans que je préférais garder pour moi, que je retravaillerais en temps et lieu. De toute façon, je ne savais même pas si je voulais me lancer dans ce monde si déluré. Selon mon interlocuteur, cependant, j’avais tout ce qu’il fallait pour être qualifier d’angélique. Ce commentaire eut le don de me faire légèrement rougir et me faire perdre le train de mes pensées. Heureusement, il ramena bien vite la conversation à tout ce qu’il y avait de plus monotone, mais au combien moins gênant. « Ignorer ce que j’ai appris, faire en sorte d’effacer tout ça, oublier. Au moins comme ça, je n’aurais plus tendance à y penser, à moins me concentrer en classe. » Un regret que d’avoir dévoiler ça, car ainsi, il saurait que je ne suis pas totalement impartiale sur cette destinée différente.

Et c’est qu’il continuait de vendre sa salade, disant que même en devenant une chasseuse d’ombres, je serais tout de même capable de subvenir aux besoins de ma famille. Non mais c’est une blague! « Ah oui, et c’est quoi l’honoraire, exactement ? On te paie aux nombres de démons tués ? Ou aux nombres d’heures consacrées à la chasse ? J’crois pas que de gérer un boulot et être chasseuse, ça se fait si facilement. Les appels d’urgences, les excuses inventées, ça ne passe pas tellement bien chez la plupart des patrons, tu sais. » Comment donc révéler à la gérante du Starbucks que je dois partir en mission alors que personne n’est vraiment aux courants de l’existence de ces gens ? Autant faire une croix sur le boulot, si c’est pour tuer des démons à temps plein. Le seul bon point, dans tout ça, c’est que j’avais affaire à quelqu’un à ma taille dans son peu d’envie de participer à des entraînements. « C’est tout un défi, que de trouver un partenaire d’entraînement qui ne rira pas de mon manque de coordination. » Du sarcasme, toujours plus de sarcasme. Et l’étonnement de ne pas voir qui que ce soit apparaître dans le recoin caché de la bibliothèque. Décidément, ces lieux étaient très tranquilles. « Pourquoi est-ce que ça les tue, si c’est supposé venir des anges ? Il me semble qu’on parle d’ailes, d’auréoles, de musique sur des nuages et tout. » Un pouvoir, il y a toujours un revers au fait d’avoir des capacités spéciales. Et pourtant, l’idée que ces êtres de lumières pensent à créer une telle faille. La mort. Non mais franchement! « Donc, en fait, je peux leur dire, mais ça ne servirait à rien. C’est bien pensé, votre truc. Vous vous tenez à distance et donc on ne sait pas que vous existez, et puis ça rend les choses plus compliquées à expliquer. » Un peu exaspérée, me retrouvant une fois de plus dans un entre-deux. « Soit je leur dis, et ils me prennent pour une folle, ou alors je leur dis pas, et s’ils remarquent mes notes médiocres, ils s’inquiètent et j’ai pas d’excuse valide. J’vois pas comment ça me facilite mon choix, pour être honnête. »
©️ YOU_COMPLETE_MESS



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: WILLOW ♦ Come back ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
WILLOW ♦ Come back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: