Say hello to an old friend ❄︎ Raphael - Page 2


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Poster un nouveau sujet
Say hello to an old friend ❄︎ Raphael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 20
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1032
♦ Messages : 244
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Navigation :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Say hello to an old friend ❄︎ Raphael ♦ Ven 24 Mar - 18:46


"Say hello to an old friend"

Les vrais amis sont comme les étoiles, on ne les voit pas tout le temps, mais ils sont toujours là



Anna avait l’impression que leur conversation était en train de tourner en rond. Aucun d’eux n’avaient confiance en ces Nephilims, et tous les deux se méfiaient comme de la peste de Clarissa. Pourtant, si on les écoutait, on avait l’impression qu’ils n’était pas d’accord sur tout. Certainement parce qu’ils n’avaient pas la même façon de penser, certainement parce qu’ils n’avaient pas les mêmes raisons de détester cette rousse. Enfin détester… C’était y aller un peu fort là. Annalyne ne détestait pas Clary, déjà parce qu’elle ne la connaissait pas, mais aussi parce qu’elle trouvait que la rouquine n’avait pas assez d’importance pour qu’elle perde son temps à la haïr et à vouloir la tuer, ou que sais-je encore. Ils avaient tous beaucoup mieux à faire que ça, et puis de toute manière, qu’elle la déteste ou pas, sa mort était beaucoup plus proche que le bout de l’éternité pour la blonde. En soit, elle s’en fichait carrément, de Clary. « Ah, parce que tu penses que Jocelyne est digne de confiance, toi? » La sorcière n’était pas du même avis. Pour elle c’était du telle mère telle fille, surtout qu’elles avaient passés les dix huit dernières années ensembles, que Jocelyne l’avait éduquée, d’après ce qu’elle avait crut comprendre. Qui aurait put lui monter la tête avec les idéaux du Cercle, hein? C’était bien la couverture idéale, de s’être isolée de tout pour soit disant couvrir Valentin. C’était beaucoup trop gros, aux yeux de le centenaire, et ça sentait le piège et le petit coup dans le dos à plein nez. Enfin bref, rien n’était tout à fait clair dans cette histoire, et pour être honnête, elle n’attendait que le moment où la rousse et sa mère allaient finir par retourner leurs vestes. Si ce n’était pas déjà fait d’une certaine manière étant donné que Valentin avait la Coupe. Ça allait être quoi le prochain truc? l’Épée Mortelle? L’Enclave? L’Institut? Peut être qu’au final, Anna ferait mieux de préparer ses bagages pour être prête à partir en cas d’urgence.

Les Membres du Cercle aussi.. Sérieusement, s’ils étaient encore en vie, c’était seulement parce que l’Enclave ne pouvait pas se permettre de perdre de la main d’oeuvre, des combattants, pour garder le monde en ordre. Parce qu’ils n’avaient jamais eus l’intention de se servir de la Coupe, et que même avec la menace qu’était Valentin, c’était une chose qui n’allait jamais changer. Les anciens Membres du Cercle n’attendaient que le bon moment pour rejoindre leur maître. Ils n’étaient pas totalement idiots non plus, et ils n’avaient pas envie de se retrouver avec l’Enclave qui leur courrait au cul. Ou alors, ils étaient toujours dans les rangs, mais travaillaient en temps qu’espion pour Valentin. Toutes les possibilités étaient à prendre en compte. « Les gens se rangent du côté du gagnant. Ça prouve bien que pendant toutes ces années de silence, Valentin a gagné en puissance. » Combien de personnes l’avaient rejoint jusqu’ici? Un bon nombre, mine de rien. C’était assez difficile de s’en rendre compte, étant donné que ces individus vivaient un peu partout dans le monde, mais si on regardait bien, le calcul était vite fait. Et peut être que l’Enclave s’en était rendue compte. Peut être que c’était pour cela que les autres Chasseurs d’Ombres se faisaient discrets. Ils avaient peur, et ils ne pouvaient pas le cacher. Surtout pas de cette manière. Quelle bande de lâches, sérieusement. « Je croyais que la direction de l’Institut leur avait été retirée? » Et oui, même dans le Monde Obscure, ce genre d’informations tournaient vite. Surtout celles ci d’ailleurs. Après tout, quand les Créatures Obscures de New York avaient un problème, elles parlementaient directement avec le responsable de l’Institut. Et quand ce dernier changeait, tout le monde était au courant. Annalyne se souvenait encore de l’époque où la direction était passée des Whitelaw aux Lightwood. La polémique qu’il y avait eut avec ça… De quoi lui en donner mal au crâne.

« D’après ce que j’ai entendue dire, Valentin est un beau parleur. Il lui suffit de trouver ce que sa fille veut vraiment pour l’avoir dans la poche. » Oui, Anna avait intentionnellement occultée la partie qui parlait d’elle, et de son passé, de ce qu’elle avait vécue. Elle détestait en parler, depuis toujours, et ce n’était pas maintenant que ça allait changer. C’était encore beaucoup trop proche, pour elle. Le temps n’était pas encore assez passé, l’eau n’avait pas coulée sous les ponts. Elle ne pouvait pas faire comme si de rien était, et en parler comme une vieille histoire, une choses sans importance, non, ça lui était encore totalement impossible. Et ça le serait probablement durant toute sa vie. « M’en parles pas… Les entendre tous se plaindre pour des broutilles alors qu’ils n’ont même pas conscience qu’une guerre est en cours… Ça les rend encore plus naïfs qu’ils ne le sont déjà… » Annalyne ne détestait pas complètement les Terrestres. Après tout, elle vivait au milieu d’eux, mais avec la guerre en cours… Ça la faisait presque enrager de les voir agir comme à leur habitude avec qu’eux aussi avaient une menace de mort qui pesait juste au dessus de leurs têtes. Sauf que eux n’en avaient pas conscience. Parce qu’ils ne faisaient pas partis du Monde Obscure, parce que l’Enclave les protégeait de tout ça, les empêchait de voir ce qu’il se passait réellement. La blonde se demandait si c’était de la sagesse ou de l’inconscience de faire ça d’ailleurs. A croire que les Terrestres étaient de simples gosses. « Je te tiens bientôt au courant. » Oh oui qu’elle allait bientôt le tenir au courant. La sorcière avait déjà une petite idée de quand elle allait contacter son ami pour un dîner. il lui suffisait juste de mettre tout en place, ce qui ne lui prendrait pas bien longtemps. Et le dîner en tête à tête allait bientôt se transformer en fête d’anniversaire surprise. Rien que d’y penser, Anna pouvait presque sentir ses lèvres s’étirer en un sourire.

L’amour, c’était comme la politique: il était très compliqué de tomber d’accord sur quelque chose. Et la jeune femme pouvait bien le voir là en discutant avec Raphael. C’était pratiquement impossible pour eux de se mettre d’accord, et vu qu’ils étaient aussi tous les deux têtus comme des mules… La conversation pouvait continuer sur des heures encore comme ça hein. Mais ils n’étaient pas nés aux mêmes époques, ils n’avaient pas reçus la même éducation, ils n’avaient pas grandis dans le même pays, au sein de la même culture… Toutes ces différences, mine de rien, ça faisait quand même quelque chose. Ça les individualisait du reste, des autres, des habitants de cette ville. Ils n’étaient pas comme tous les autres New Yorkais, ça c’était clair. « Et c’est ce qui fait de nous des personnes bien différentes. A se demander comment on fait pour être amis, toi et moi. » Certainement à cause de ces différences, en fait. Après tout, on dit bien que les opposés s’attirent, non? cette amitié prouvait bien que c’était le cas, même si leur amitié n’irait jamais plus loin, bien entendu. Depuis le temps qu’ils se connaissaient, de toute façon, s’il y avait dû se passer quelque chose, ça aurait déjà été le cas. « Visiblement, j’ai passé le test avec brio! » Il était vrai que faire partit du cercle d’amis de Raphael était un privilège, encore plus quand c’était le cercle d’amis proches. Anna ne voulait pas s’en venter ou quoique ce soit, mais elle était tout de même bien contente d’en faire partie de ce cercle. Au mois, elle savait qu’elle pouvait lui faire confiance, et lui aussi savait, qu’il pouvait toujours compter sur elle en cas de besoin.

« Je vais quand même éviter la barbe et les cheveux gris. » Et bien oui, Annalyne connaissait Harry Potter. Ce n’était pas parce qu’elle avait 152 ans qu’elle était totalement inculte. Elle suivait l’actualité des Terrestres, et se renseignait sur les oeuvres à succès. D’ailleurs, ça l’avait bien fait rire de lire les livres et de comparer l’imagination de cet auteur à la réalité réel du Monde Obscure, caché aux yeux des Terrestres. Mine de rien, ils avaient quand même une imagination plus que débordante, quand ils s’y mettaient. « Bon, je devrais rentrer. Les rues ne sont plus très sûres une fois la nuit tombée. » Les rues n’étaient plus très sûres à n’importe quel moment de la journée en réalité. Mais la nuit, c’était certainement le pire. Peut être que les vampire se sentaient dan leur élément, mais pour la blonde, ce n’était pas du tout le cas. La nuit, c’était assez déstabilisant, et même si d’habitude le ciel étoilé la rassurait, ces derniers temps, quand il était là, elle se sentait encore moins en sécurité qu’en plein jour. Même si pour elle, même le jour, elle n’était jamais totalement en sécurité. Tout ce qu’elle espérait, c’était que cette période ne dure pas indéfiniment.

Code by Sleepy



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 5728
♦ Messages : 1540
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Say hello to an old friend ❄︎ Raphael ♦ Mer 5 Avr - 23:08
say hello to an old friendAnnalyne & RaphaelIl fronçait doucement les sourcils quand il l’écoutait parler, pour être totalement honnête, il n’avait jamais pensé au fait que ce soit toute la famille Fray qui soit totalement indigne de confiance ou bien si c’était uniquement Clary. Il n’avait jamais pensé à toute cette histoire avant que la rouquine n’entre dans leur vie et se décide à foutre le bordel un peu partout, sans même faire réellement attention à toute ces conneries. “Je ne sais pas vraiment en fait.” Dit-il honnêtement, et pourtant, il n’était pas vraiment une des personnes qui allaient assumer le fait qu’il manquait de savoir sur une chose. Il était ce genre-là de personne, oui. En même temps, à quoi pouvait-on s’attendre de la part de Raphael Santiago ? “Je ne me suis jamais vraiment posé la question, mais puisqu’elle avait aidé à stopper l”Insurrection, je me disais que peut-être qu’elle n’était pas si pire que ça ?” Si ça trouve, c’était elle la pire dans toute cette histoire, va savoir. Il ne pouvait clairement pas savoir. Il ne la connaissait pas assez. Il faut dire qu’avant que sa fille commence à courir dans tous les sens ayant le seul but de réveiller sa mère coute que coute, il ne s’était pas intéressé aux Fray et avait tenté de rester assez… distant avec les Néphilims, comme la plupart des Créatures Obscures, et celles avec des antécédents ou bien qui faisaient des choses assez illégales - comme Camille - restaient encore plus à l’écart. Ce qui restait tout de même logique dans un sens. Puis, ils en venaient à parler des membre du Cercle, de Valentin, de sa montée en puissance. C’est vrai ce qu’elle disait, que les gens se mettaient du côté des personnes ayant le pouvoir, les gens avaient un certain don pour retourner leur veste et Raphael était mal placé pour dire que c’était quelque chose de stupide ou de lâche parce qu’il était pareil. Bon, il ne pensait pas qu’il pourrait réellement s’allier à Valentin, mais il pourrait clairement faire des choses pas vraiment bonne d’un point de vue moral. Bon, il faut dire qu’après tout, tout le monde était prêt à faire des choses qu’il ne ferait pas en temps normal si c’était pour des personnes que l’on aime, pour les protéger, pour s’assurer qu’ils vont bien. Ouais, il doutait tout de même du fait que les Membres du Cercle faisait ça pour les même raisons. Ils étaient sûrement - pour la plupart - tout aussi tordu que Valentin. De vrais sadiques. “Peut-être que les gens se rangent du côté des gagnants, mais pour se ranger du côté de ce gagnant-là, il faut tout de même avoir un grain. Ou très peu de valeurs morales.” Quelque chose dans ces eaux-là. “En plus, Valentin a surtout gagné en puissance parce que des crétins n’ont pas réussi à garder la Coupe en sécurité.” Mais bon, il n’allait pas encore se laisser divaguer sur ce sujet, tout le monde savait sûrement ce qu’il en pensait. Comment l’oublier quand il le répète aussi souvent en même temps ? Quand il le crache à qui veut bien l’entendre ? “Ils ne dirigent plus l’Institut, mais à mon avis, ils font sûrement parti des quelques Néphilims prêt à nous écouter compte tenu de leurs… Relations.” Dit-il en plissant doucement le nez. Il n’allait tout de même pas lui dire “étant donné que le Lightwood se tape un sorcier et que sa soeur apprécie les fées”, ce n’est pas vraiment classe. Et Raphael aime ce qui est classe.

Il avait clairement remarqué qu’elle avait évité le sujet de son passé, mais il n’allait pas forcer. Si elle ne voulait pas en parler, il n’allait pas la forcer. Ce serait hypocrite quand on voit qu’il était lui-même réticent à parler de tout cela. “Je pense que la seule chose qu’elle veut vraiment, c’est son frère.” Mais après, peut-être qu’il se trompait totalement, va savoir. Il ne la connaissait pas, et c’était très bien comme ça. “Après tout, peut-être que c’est mieux. Les Terrestres risqueraient réellement de faire toute sortes de choses totalement stupides en réalisant qu’une Guerre se prépare dans un monde qu’ils ne connaissent même pas.” Lui dit-il en plissant doucement le nez. Les Terrestres… Ils étaient pas vraiment des lumières pour la plupart et surtout… Ils n’étaient pas prêt à apprendre pour le Monde Obscure. Raphael était quasiment persuadé que ça ne ferait qu’envenimer un peu plus les choses. Finalement, ils parlaient de dîner et Raphael hochait tout simplement la tête quand elle lui disait qu’elle le tiendrait au courant, il ne voyait pas vraiment ce qu’il pourrait ajouter à cela, ce qu’il devrait dire. Sûrement pas grand chose en fait.

Ah, l’amour, un sujet à la fois beau, mais en même temps nature de discorde. Pour certain, c’était plus l’un que l’autre, parfois, les gens étaient tout simplement dans l’incompréhension totale face à ce genre de sentiment. Mais en tout cas, la plupart du temps, tout le monde avait ses propres idées sur le sujet, bien souvent construites par les expériences de chacun. C’est sûrement pour ça que peu de gens arrivent réellement à changer les idées d’un autre sur ce sujet, ce qui restait logique en fait. Il hochait finalement la tête parlait. “Je n’en ai aucune idée.” Dit-il, d’un air faussement songeur. Peut-être parce qu’ils avaient tout de même, caché à quelque part, des points communs. Va savoir. Il n’avait jamais réellement fait une liste avec leurs points communs et leurs différences. Ce serait tout de même assez étrange. Peut-être qu’ils s’entendaient bien aussi à cause de leurs différences, ce qui est beaucoup plus intéressant pour les conversations que quelqu’un qui pense la même chose que nous. Clairement. “Tu devrais te sentir fière, il y a peu de gens qui peuvent se vanter d’être dans ce groupe.” Il faut dire qu’il y avait vraiment très peu de personnes dans ce cercle. Les personnes à qui il pouvait penser dans l’instant étaient…. Annalyne, Magnus, Sam et Simon. Et encore, il n’était pas persuadé pour Sam.

“Dommage pour toi, je suis persuadé que tu aurais été magnifique comme ça.” Sûrement magnifiquement terrifiante. Ouais parce que bon, imagine la blondinette avec de long cheveux blanc et la barbe qui va avec… On peut dire que c’est assez perturbant tout de même. C’est sûrement pour ça qu’il devrait arrêter d’y penser avant que l’image ne décide de s’ancrer dans sa mémoire. Finalement, elle lui disait qu’elle devrait rentrer, qu’il faisait tard et regardant l’heure, il se disait que c’est pas faux. Pour un vivant du moins. “Fais bien attention en rentrant chez toi, à moins que tu ne préfères qu’un de mes vampires te serve de garde du corps ? Tu n’as qu’à demander et ils le feront.” Après tout, ils connaissaient Annalyne et ses liens avec Raphael, ils allaient sûrement la protéger si elle en avait besoin. Même si elle n’en avait pas besoin en fait d’ailleurs.
© 2981 12289 0 ♠ 1 174 mots en moins de 14j



He’s worth the risk time and time again because with his hand burning into my skin, I have hope once more. And the blood that stains him doesn’t take away his goodness and the stars that betray him don’t mean I forsake my devotion. “why are you always trying to save him” asks my head “because he’s worth saving” whispers my heart and my mouth can never quite get out the words of just how much he means to me, just how much I love him
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 20
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1032
♦ Messages : 244
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Navigation :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Say hello to an old friend ❄︎ Raphael ♦ Sam 15 Avr - 15:32


"Say hello to an old friend"

Les vrais amis sont comme les étoiles, on ne les voit pas tout le temps, mais ils sont toujours là



Les gens changeaient. Annalyne s’en était bien rendue compte au fil des années. Elle-même, elle n’était plus la même femme qu’elle avait put être ne serait-ce que cent ans en arrière, ou même simplement une petite vingtaine d’années. Elle avait évoluée, tout comme les époques avaient évoluées. Elle s’était adaptée, à la nouvelle technologie, aux nouvelles modes, qui changeaient constamment à travers les siècles. Elle avait apprit à maîtriser la langue, qui elle aussi variait dans le temps. Pour les immortels, l’adaptation, c’était certainement ce qu’il y avait de plus compliqué, et de plus chiant, au final. A peine avaient-ils réussis à s’adapter à une époque que cette dernière changeait pour passer à une autre. Mais c’était une chose qui plaisait plutôt à la blonde, ce défit, de réussir à s’intégrer au milieu des Terrestres, que personne ne finisse par se rendre compte qu’elle avait plus d’un siècle de vécu derrière elle. Bon d’accord, elle n’y arrivait pas non plus à la perfection. Elle avait du mal, sur certaines choses. On pouvait encore voir qu’elle avait été élevée comme une chrétienne dans sa façon de parler, on pouvait voir qu’elle avait fait un séjour dans le Cour royale d’Angleterre, vu sa façon de se tenir, le dos toujours très droit, les épaules en arrière, et le menton relevé avec fierté. Non, elle ne se prenait pas pour de la merde, c’était certain, tout simplement parce qu’elle savait ce qu’elle valait, et que si elle n’inspirait pas le respect, personne ne le ferait à sa place.

Enfin, tout ça pour dire qu’elle n’était pas forcément d’accord avec le raisonnement de son ami. Comme souvent. Il faut dire qu’elle avait un peu plus de recul sur les choses, un peu plus d’expérience en ce qui concernait la vie en général. Donc oui, elle n’avait pas la même façon de penser, de raisonner, elle n’avait pas la même sagesse, en fait. « Et l’Insurrection a eut lieu il y a combien de temps? Dix huit ans maintenant, bientôt dix neuf. Presque deux décennies. Les gens changent en vingt ans, Raphael. Peut être qu’à l’époque ses intentions étaient nobles, mais ça ne garantie pas sa fiabilité à ce jour. » Du moins, c’était ce que la blonde pensait. Elle avait de plus en plus de mal à avoir un minimum de confiance à l’égard des Chasseurs d’Ombres. Le seul qu’elle ne blâmait pas encore totalement, c’était Jace. Parce qu’elle s’était bien rendue compte qu’il s’était tout simplement retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment, et qu’il n’avait tout simplement pas eut de chance. Chose qu’elle avait elle même vécue par le passé avec sa propre mère. Et c’était d’ailleurs certainement pour ça, qu’elle le comprenait autant. Parce qu’ils se ressemblaient, parce que leurs vies, ou tout du moins le début, étaient semblables. Elle savait qu’un parent pouvait laissé des blessures beaucoup plus difficiles à cicatriser que toutes les autres. Elle même n’avait pas encore finie de refermer les siennes après toutes ces années, et elle n’était pas certaine de pouvoir y arriver un jour. Seul le temps le lui dirait. Enfin, en espérant qu’il leur en reste assez, parce que vu comment c’était partit, c’était vraiment pas gagné cette histoire. « Pour sauver leur peau, certains sont prêts à faire n’importe quoi. » Et elle pouvait en témoigner. Après tout, elle avait bien tuée sa propre mère pour ne plus subir ses tortures. Elle avait commit le pire pêché qui puisse exister, et par pure égoïsme. « Il faudrait organiser une réunion, quelque chose, avec un représentant de chaque espèce. Tout le monde ne peut pas rester les bras croiser comme ça, faut qu’on fasse quelque chose. » Son ton trahissait certainement son angoisse. Annalyne avait l’impression que plus ils attendaient, plus leur chance de faire tomber Valentin perdait en puissance. Et c’était peut être bien le cas d’ailleurs. C’était bien beau, de fermer l’Institut, de protéger au mieux les soldats, n’importe quoi, mais si personne ne se servait de ses soldats, ça ne servirait pas à grand chose. Au bout d’un moment, il faut bien arrêter les conneries et contre-attaquer. Ouais, elle commençait sérieusement à en avoir marre, de cette organisation à deux balles.

La blonde frissonnait aux paroles de Raphael. Sa phrase paraissait tellement… Malsaine. Et encore plus dans l’esprit d’Annalyne qui avait grandit à une époque où l’inceste était le pire crime de la terre entière. Enfin, elle exagérait, légèrement bien sûr, mais… Pas tellement, au final. Leurs têtes seraient déjà tombés de leur cou, à son époque. C’était répugnant, dans son esprit, réellement. « Quand je te dis qu’elle a un sérieux problème mental, cette fille. » Elle aurait certainement dû rester où elle était, au milieu des Terrestres, au lieu de faire chier son monde avec sa mère, ou son frère dont elle était amoureuse, ou encore son meilleur ami vampire… Sérieusement, il n’y avait rien de plus exaspérant que ça. « Parce que les Chasseurs d’Ombres ne font rien de stupide, là? » Pour Annalyne, c’était du pareil au même. Ils étaient tous aussi débiles et impulsifs les uns que les autres. Et ils étaient tout aussi cruels, d’ailleurs. Après tout, Valentin était simplement le Hitler du Monde Obscure, prêt à massacrer tous ceux qu’il trouve impure parce qu’ils ont du sang de démon dans les veines. Il n’est rien d’autre qu’un monstre un peu plus difficile à stopper, voilà tout. Enfin bon, Anna préférait ne pas penser à ça plus longtemps, parce qu’elle sentait qu’elle allait finit par se mettre en colère, et elle n’avait pas tellement envie d’abîmer le mobilier de son ami. C’était pas très poli, et en plus de ça, elle n’aurait pas le temps avant un bon moment d’aller lui racheter des meubles de rechange dignes de ce nom. Elle avait donc décidée de rentrer chez elle, tant que les rues étaient encore calmes. la nuit venait à peine de tomber après tout, elle ne pensait pas rencontrer quelconque  dérangement en chemin. « Je sais me défendre, Raphael. Je suis une grande fille, je te rappelle. » Et puis, se faire raccompagner par une bande de vampires ne la tentait pas tellement. Elle adorait Raphael, hein, c’était l’un de ses plus proches amis, mais tous les vampires n’avaient pas le même charisme, ou tout simplement la même prestance que lui. Donc elle ne les portait pas tous dans leur coeur, tout simplement. Puis certains avaient oubliés à quoi servait une douche tout en oubliant de respirer. Franchement, la blonde pouvait très bien se passer d’une mauvaise odeur supplémentaire, déjà que les rues de New York ne sentaient pas toutes la rose.

Code by Sleepy



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 5728
♦ Messages : 1540
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Say hello to an old friend ❄︎ Raphael ♦ Jeu 20 Avr - 21:46
say hello to an old friendAnnalyne & RaphaelOuais, c’est vrai que lorsqu’on regarde, l’Insurrection, ça avait tout de même eu lieu il y a un petit moment maintenant. Enfin, tout ça s’était passé en dans les années 90, ce qui ne faisait pas si longtemps que ça, en fait. Il y a dix-neuf ans. C’est vrai que peut-être que les gens changeaient en 20 ans, mais il n’était pas persuadé qu’il pouvait y avoir de changement aussi drastiques. Changer pour aider à sauver les Créatures Obscures pour finalement se retourner contre ça pour tous les tuer. Il ne voyait pas vraiment pourquoi qui que ce soit aurait envie de faire ça. Les Néphilims avaient beau ne pas être des flèches – du moins pour la plupart – Raphael n’était pas persuadé que c’était à ce point. Il faut le faire tout de même pour changer d’un camps à l’autre comme ça, sans aucune raison apparente. Mais le truc, c’était qu’il y avait peut-être des raisons à ce changement. Le truc était qu’il ne voulait pas forcément savoir. Les motivations des Néphilims n’avaient jamais été les choses qui l’intéressait le plus, au contraire même, mais bon. « Peut-être que les gens changent, mais pas à ce point tout de même. » Dit-il, plissant doucement le nez. En fait, si ça se trouve, il y en avait qui changeaient à ce point, mais il n’en connaissait pas vraiment. Il faut dire que les gens qu’il connaissait depuis quelques années n’étaient pas si différentes de lorsqu’il les avait rencontrées. Du moins, il n’avait pas remarqué le changement, ou bien il n’y avait pas fait attention. Peut-être un mix des deux. « Si ça se trouve, elle est toujours du côté de l’Enclave. » Ce serait tout de même une bonne chose, c’est toujours mieux lorsqu’il y a plus de personne du ‘bon’ côté. Enfin, le côté de l’Enclave était le moins meurtrier et celui de Valentin le plus… Fou, mais ce n’était pas pour autant que tout le monde était bon.
Ce qu’elle disait ensuite, ce n’était pas faux. Certains seraient prêt à faire les choses les plus idiotes pour sauver leur peau, même prêt à faire des choses pas des plus… Plaisantes. « Il faut croire. » Ils seraient même prêt à rejoindre les rangs d’un psychopathe. Va savoir ce qui se passait dans la tête de ces derniers, si ce n’est un esprit de conservation un peu trop présent. Pas vraiment le genre de personne avec qui tu veux passer du temps si tu n’as pas envie de te faire tuer. Enfin, plutôt si tu n’as pas envie que quelqu’un te laisse à ton triste sort alors que vous êtes sur le point de mourir, dans une situation clairement dangereuse.
L’écoutant parler, écoutant le ton que la sorcière employait, il savait que la jeune femme était angoissée, mais en même temps… Qui ne l’était pas en ces temps de guerre ? Il y en avait qui arrivaient plus à le masquer que d’autres, mais.. Ce n’était pas pour autant qu’ils n’étaient pas effrayé. Mais certains préféraient rester les personnes fortes, des rocs, pour ceux qui arriveraient moins bien à se calmer. Posant son bras sur l’avant-bras de la blondinette pour doucement le caresser d’un geste qui se voulait réconfortant, il hochait la tête. « Je tenterais de faire quelque chose, de rassembler les Créatures Obscures les plus influentes de chaque espèce. Je te le promets. » Du moins, il allai tenter, ce serait déjà bien, non ?

Raphael ne pouvait clairement pas nier ce qu’elle disait, le fait que Clary devait avoir un sérieux problème étant donné que ce qui lui plairait le plus, c’était son frère. C’était totalement horrible ce genre de chose, il ne pouvait le nier. En tout cas, Raphael ne pensait pas qu’il aurait pu le faire, sortir avec quelqu’un de sa famille. Et pourtant, il y avait tout de même une bonne ribambelle de Santiago, mais là n’était pas la question. C’était juste quelque chose de tout de même assez dégoûtant. « Elle devrait peut-être aller voir un spécialiste. » Ce ne serait pas plus mal, puis il devait sûrement y en avoit, des psy ou quelque chose comme ça chez les Néphilims. Du moins, Raphael le pensait, il n’en avait pas la moindre idée.
Bon, c’est vrai que les Chasseurs d’Ombres faisaient des choses stupides, ils en faisaient même constamment mais… Qu’est-ce qu’ils pouvaient bien y faire, franchement ? « Les Nephilims font toujours des choses totalement idiotes, on s’y est habitué à ça. » C’est sûrement pour ça d’ailleurs que la plupart du temps, quand son clan avait un conflit, il préférait largement s’en charger sans avoir recours aux Shadowhunters, ils ne feraient sûrement que rendre le tout… Encore pire. Ils ne feraient qu’envenimer la situation. « Mais je pense tout de même que si les Terrestres s’y mettaient aussi, ce serait encore pire. » Ce serait sûrement l’anarchie. Découvrir que les vampires, les sorciers, les loups et les fées existent ainsi que des créatures mi-humaines, mi-anges, et les démons, ce serait sûrement quelque chose qui pourrait vraiment foutre le bordel chez les Terrestres alors si en plus de ça, ils savaient qu’une guerre allait éclater – ou bien c’était déjà le cas ? – et vous pouvez vous assurer que ça finira mal.
Finalement, la sorcière lui disait qu’elle n’allait pas tarder à s’en aller, et lui, lui proposait des sortes de garde du corps. Sa réponse ne l’étonnait pas vraiment, il se doutait qu’elle ne serait pas d’accord pour que des personnes la raccompagnent chez elle, parce qu’elle savait tout de même se débrouiller, il n’en avait aucun doute, mais il y a bien ce proverbe : « Il vaut mieux prévenir que guérir. » « Je n’ai jamais dit le contraire, et c’est comme tu voudras, mais si tu as un problème, n’hésite pas à m’appeler. »
© 2981 12289 0 ♠ 976 mots en moins de 7j



He’s worth the risk time and time again because with his hand burning into my skin, I have hope once more. And the blood that stains him doesn’t take away his goodness and the stars that betray him don’t mean I forsake my devotion. “why are you always trying to save him” asks my head “because he’s worth saving” whispers my heart and my mouth can never quite get out the words of just how much he means to me, just how much I love him
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Annalyne C. Ásgrímonn
avatar
♦ Age : 20
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : La jeune Amara, Shadowhunter d'à peine 21 ans et Clary Fray, la fille du monstre
♦ Runes : 1032
♦ Messages : 244
♦ Date d'inscription : 05/11/2016
♦ Navigation :




Toi et moi on sait que je peux te massacrer et me faire les ongles en même temps.



Parfois, on croit perdre quelque chose et, en fait, on ne sait pas qu’on est en train de gagner infiniment plus.

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Say hello to an old friend ❄︎ Raphael ♦ Mar 16 Mai - 20:48


"Say hello to an old friend"

Les vrais amis sont comme les étoiles, on ne les voit pas tout le temps, mais ils sont toujours là



Vingt ans, c’était rien pour un sorcier, mais ça représentait beaucoup plus, pour les Chasseurs d’Ombres. Ou tout autre créature qui n’était pas immortel, tout simplement. Certains, à vingt ans, étaient déjà à la moitié de leur vie. Pour d’autres, elle ne faisait que commencer. Tout n’était qu’une question de point de vue, en fait. Et le point de vue d’Annalyne était certainement moins fixe que celui de son ami, pour la simple et bonne raison qu’elle avait eut l’occasion -très mauvaise- de voir sa propre mère changer en très peu de temps et devenir un monstre. A partir de là, pour avoir confiance en quelqu’un, ça devenait assez compliqué. Il lui fallait toujours un peu de temps, quelques fois même plusieurs années, ça dépendait des personnes. Mais la blonde ne s’ouvrait pas facilement, et c’était une chose qui n’était pas prête de changer, ça c’était clair. Et puis quand elle avait une idée en tête, pour lui faire changer d’avis… Même le Terrestre le plus têtu ne lui arriverait pas à la cheville. Elle avait cette arrogance des années passées qui n’arrangeaient pas les choses non plus, aussi. Enfin bon, c’était compliqué, d’être ami avec Annalyne, c’était compliqué d’avoir sa confiance, et encore plus de la comprendre. Elle le savait très bien, elle en avait l’habitude, et au final, ça ne la dérangeait pas vraiment. C’était sa petite carapace. « L’humain est le pire être qui soit. Ils le sont à moitié, ne l’oublies pas. Leur côté angélique ne fait pas tout, et ils peuvent être encore plus cruels que nous. » Et ça, c’était une chose que la blonde avait constaté plusieurs fois. Raphael n’était pas aussi vieux qu’elle, il n’avait pas vus encore toutes les horreurs du monde, quand les Accords n’existaient pas. Annalyne l’avait vu, parce qu’elle était née en plein dans l’époque de transition. Et même si les choses s’étaient améliorées, il y avait toujours des vermines pour venir foutre la merde quelque part, peu importe ce que l’Enclave pouvait faire. La preuve avec le Cercle. Eux, les Créatures Obscures, ne seraient jamais complètement tranquilles.

Organisé une réunion était certainement ce qu’il y avait de mieux à faire, parce que attendre sur l’Enclave, qu’ils se bougent le cul, c’était comme attendre qu’un roi divise sa fortune en parts égales pour son peuple. Le truc qui n’arriverait certainement jamais. Et comme toujours, c’était eux qui allaient devoir prendre les choses en main et arranger le tout. Tuer Valentin. Détruire le Cercle pour de bon, quitte à tuer tous leurs membres. De ce côté là, il était clair qu’Annalyne ne ferait preuve d’aucune pitié. Assez de gens avaient soufferts de leurs horreurs, c’était suffisant. Et d’autres encore allaient souffrir pour arranger le tout. Peut être qu’elle même allait mourir en voulant arranger les choses et rendre le monde plus sûr pour son espèce. Mais elle était prête à prendre ce risque. « Tiens moi au courant de ça. » Parce que bien sûr, elle voulait y assister à cette réunion, il était clair qu’elle n’allait pas passer à côté de ça. En tout cas, Annalyne n’avait pas vraiment envie de s’étendre sur le sujet, ni sur tout ce qui concernait les Chasseurs d’Ombres, en réalité. C’était pour cette raison qu’elle n’avait pas répondue aux petits commentaires de Raphael, voulant mettre fin à cette conversation. Et puis, surtout, il se faisait tard. Il était temps pour elle de rentrer se mettre à l’abri, au cas où. Parce que oui, maintenant, elle ne pouvait même plus se balader tranquille, avec ce climat de guerre qui se répandait. Même si les rues de New York restaient dangereuses, elles ne l’étaient jamais pour les sorciers, en général. Après tout, ils avaient de quoi se défendre contre des Terrestres un peu trop téméraire. « Je sais où te trouver. » Lui servant un dernier petit sourire, la jolie blonde prit la direction de la sortie, faisant claquer ses talons dans les couloirs encore silencieux de l’hôtel, direction son petit appartement de Brooklyn, qui bien heureusement, ne se trouvait pas trop loin.

Code by Sleepy



Je sais aujourd'hui qu'une partie de notre vie repose sur le déni, que pour aimer nos proches, nous nous cachons certaines choses que nous choisissons de ne pas voir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: Say hello to an old friend ❄︎ Raphael ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
Say hello to an old friend ❄︎ Raphael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Goodbye my old friend...
» Hey my friend [PV]
» 01. My friend, mes amis ♪ [Fe Brittany]
» It's a carousel my friend - Défi {Vera}
» Goodbye my friend

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan :: Hôtel DuMort-
Sauter vers: