Tu veux le tuer ou je m'en charge? ❄︎ Alec


Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
Tu veux le tuer ou je m'en charge? ❄︎ Alec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Amara Whitelaw
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 02/01/1995
♦ Autres comptes : Annalyne, cette petite sorcière blonde de 152 ans, qui aimerait bien botter le cul de certains Membres du Cercle elle aussi
♦ Runes : 1268
♦ Messages : 122
♦ Date d'inscription : 01/12/2016
♦ Navigation :




La prochaine personne qui me dit que je dois accepter les surprises de la vie, je lui colle ma main dans la gueule en criant: SURPRISE!

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Tu veux le tuer ou je m'en charge? ❄︎ Alec ♦ Lun 8 Mai - 15:34
Tu veux le tuer ou je m’en charge?
Alec & Amara
Thought I was casing love, I was only casing a ghost.

Amara était bien contente de pouvoir sortir de l’Institut, un peu. ça faisait des jours entiers qu’elle était enfermée, plantée devant son ordinateur, à faire du tri dans les diverses activités démoniaques détectés, à envoyer les gens en mission, sans jamais y aller elle même. Mais voilà, ils avaient aussi besoin d’elle sur le terrain, et franchement, elle n’allait pas cracher dessus. Même si ce n’était qu’une mission de reconnaissance, un petit interrogatoire histoire d’éclaircir certaines choses, rien que le fait de sortir prendre l’air allait lui faire du bien. Le seul point négatif était qu’elle n’y allait pas avec Isaac. En même temps, elle n’avait pas tellement le choix, ce n’était pas elle qui décidait de ce genre de choses. Et être envoyé en mission avec un Lightwood… Ouais, non, ça ne lui plaisait pas tellement. Elle n’irait pas jusqu’à dire qu’elle détestait cette famille, non, loin de là, ce serait même complètement puéril de dire une chose pareil. Elle ne les portait juste pas tellement dans son coeur, à cause de cette rancune qu’elle avait depuis toute petite, vis à vis d’eux. Si son père n’avait pas été mort, les choses auraient certainement été différentes. Sa famille serait toujours à la tête de l’Institut, et peut être bien qu’ils se seraient même très bien entendus, en fait. Amara aurait certainement été une jeune femme différente. Elle se posait souvent cette question, comment les choses auraient étés si son père n’avait pas été tué, s’il était toujours là, s’il l’avait élevé, si sa mère ne s’était pas remariée… Malheureusement, elle ne pourrait jamais savoir tout ça, et en général, quand elle y pensait, elle ne s’attardait pas trop dessus. C’était se faire du mal pour rien, mine de rien. Pas la peine de se torturer l’esprit avec ça, surtout dans la situation dans laquelle ils étaient tous, à l’heure actuelle.

C’était donc avec Alec Lightwood qu’elle devait se rendre au cimetière. Interroger des fantômes sur le nombre croissant de vampires nouveaux nés. Chose plutôt inquiétante, avec le Cercle qui rôdait. Est ce que c’était une nouvelle attaque qu’ils mettaient en place? Ou est ce que c’était un vampire qui voulait renforcer ses troupes sous la menace? Le seul moyen de savoir ça était d’enquêter. La jolie brune attachait plusieurs armes autour de sa taille quand le plus âgé des Lighwood vient à sa rencontre. Fidèle à lui même, son attitude professionnel dominait le tout. Levant son regard vers lui, Amara ne prit même pas la peine de lui décrocher un sourire. Ce n’était pas son genre de toute manière, et puis, ils paraient juste en mission ensembles, ils n’étaient pas obligés de sympathiser. « On y va? » Sans véritablement attendre de réponse, la jeune femme attrapa une dernière lame séraphique avant de prendre la direction de la sortie. Ils auraient put prendre un portail, c’est vrai, mais leur destination ne se trouvait pas très loin. Et puis, Amara préférait marcher, elle n’avait jamais vraiment appréciée les portails. A peine avait-elle franchie les portes de l’Institut qu’elle respirait avec plaisir l’air frais de New York. Elle avançait dans les rues, aux côtés d’Alec sans vraiment parler En vérité, elle ne savait pas vraiment quoi lui dire. Ils n’avaient jamais eus l’occasion de réellement discutés, ils ne se connaissaient pas, ils connaissaient juste les réputations respectives de leurs familles, c’était tout. Peut être qu’il était sympa, peut être qu’ils pouvaient bien s’entendre, tous les deux, s’ils apprenaient à se connaître. Mais ce n’était pas le genre d’Amara de faire le premier pas.

Ils finirent par arriver au cimetière. Un endroit où la jolie brune se sentait particulièrement à l’aise. Elle ne savait pas vraiment pourquoi d’ailleurs. Elle avait toujours appréciée les cimetière, elle s’y était toujours sentie bien. Certainement grâce au calme qui y régnait, le respect des morts qui planait à cet endroit. Peut être aussi parce qu’elle s’y sentait plus proche de son père, qu’elle n’avait jamais véritablement connue. Marchant à travers les tombes, elle se dirigea vers le caveau qui les intéressaient. Une fois devant, non loin des fantômes qui erraient à travers les tombes, de leurs silhouettes transparentes, la jolie brune se tourna vers son partenaire de mission. « A toi l’honneur. » Elle ne disait pas ça pour être gentille, mais surtout parce qu’il était certainement plus doué pour les interrogatoires qu’elle. Le problème d’Amara, c’était surtout son manque de patience, elle avait tendance à énormément s’emporter, et elle était d’ailleurs étonnée d’avoir été envoyée sur cette mission. Alec serait vertement mieux gérer ce genre de situations.
Made by Neon Demon



It's gonna be alright
I'm fucking sorry i'm not enought for you. I'm hurting so much and I can't go a day without crying about it. I thought I was there for you, but now I know I'm just as fucking pathetic as he said I was. Sorry that I am the way I am, I wish I wasn't. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1995
♦ Runes : 1939
♦ Messages : 452
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Tu veux le tuer ou je m'en charge? ❄︎ Alec ♦ Mar 30 Mai - 16:12
Tu veux le tuer ou je m'en charge ?Sous les feuilles que frôle un vent crépusculaire
La lueur de la lune illumine le soir :
Un fantôme s’effare en l’ombre funéraire
Et l’âme de l’air râle en brumes d’encensoir.

Rares sont les fois où Alec part en mission avec d'autre personnes que Jace où sa soeur. Seulement, ces derniers temps, avec l'affluence de nouveau à l'Institut, il n'a pas tellement le choix. Même si en général, les Parabatai sont envoyés en mission ensemble, pour des raisons évidentes, le jeune Wayland est pas mal occupé en ce moment, et le brun ne peut pas lui en vouloir. Qu'importe, tant qu'on ne le colle pas avec Raj ou Isaac, cela lui convient.  L'effervescence rend tout le monde sur les nerfs à l'Institut, entre les démons qui sèment la pagaille, et Valentin toujours introuvable, de nouvelles têtes ne sont pas du luxe. L'aîné des Lightwood se retrouva donc avec Amara Whitelaw. Une jeune femme dont il ne sait pratiquement rien. Il la connaît de nom bien entendu, sa famille était la précédente à la tête de l'Institut de New York, autant dire que nécessairement, il n'aimait pas les Lightwood. Ce qu'Alec n'avait strictement rien à faire. Il ne juge pas les gens sur leurs noms, mais leurs actes et leurs attitudes.

Tant qu'elle reste à sa place et fait sa mission, le reste, elle peut bien placarder sa photo et s'en servir comme cible, il n'en a rien à faire. Comme toujours habillé de couleurs sombres de la tête aux pieds, après avoir rapidement enfilé une veste, Alec avait rejoint la jeune femme. On peut clairement dire qu'il n'y a aucune espèce de liens d'amitié entre eux, l'atmosphère était très professionnelle, à peine deux mots échangés. Juste le temps pour lui d'attacher une épée séraphique à sa cuisse, d'y glisser sa stèle et de récupérer son arc et son carquois, que la demoiselle est prête. Elle est rapide, c'est déjà ça.

-Ouais, on y va.

Ce n'était pas une très grosse mission, voilà pourquoi Alec avait été séparé de son frère, juste un vague interrogatoire. Il aurait pu demander à Raphaël, s'il savait quelque chose au sujet du nombre de naissances vampiriques alarmant, mais ce serait tendre le bâton pour se faire battre. Sans compter, que c'est de son espèce qu'il s'agit. Et même s'il n'hésite pas à dénoncer ceux qui franchissent les limites, le Mexicain a toujours été pour protéger son espèce. Ce qui est normal et honorable. Autant ne pas perdre de temps et interroger ceux qui sont aux premières loges : les fantômes. Il n'y en a pas autant qu'on le pense. Il faut avoir subit une mort violente et mériter la condamnation et errer sur terre pour l'éternité, autant dire que ce n'est pas toujours une partie de rigolade. S'ils ne peuvent pas faire grand-chose, ils peuvent être franchement désagréables et couper la conversation à tout moment. Il faut donc avoir un minimum de délicatesse et de patience, ce qui n'est pas toujours la qualité d'Alec.

Cela dit, il connaît son travail est sait se montrer courtois est respectueux. Il faut juste savoir les prendre. Un fantôme, même mort, désire toujours quelque chose, pour donner des informations. Des babioles, des souvenirs, des nouvelles de leurs descendances, des faveurs, qu'importe. Comme chaque créature Obscure, il y a toujours un prix à payer. Il faut juste savoir, lequel et savoir si cela en vaut la peine.

Le chemin jusqu'au cimetière le plus proche se fit dans le plus grand des silences, presque religieux. Cela ne dérangeait pas Alec, bien au contraire. Ils se contentaient d'avancer rapidement, dans les rues de New York, cachés de la vue des Terrestres. Enfin un peu de banalité dans sa vie. Depuis quelque temps, tout avait un peu basculé. Plus encore, entre la disparition de Jace, finalement retrouvé, et ensuite son petit épisode de drogue.... Il se retrouvait enfin dans se qu'avait été sa vie autrefois, juste l'espace d'une heure ou deux, mais suffisamment pour qu'il sente enfin qu'il retrouve ses repaires. Rapidement, les Mundanes se font de moins en moins nombreux et le silence typique des endroits comme les cimetières les entourent.

Les nephilim pénètres dans l'endroit sacré, et après quelques minutes de marche, ils croisent deux ou trois silhouettes fantomatiques, qui cherchent à se souvenir, qui flânent au-dessus de leurs propres tombes, où gémissent leurs fautes en quémandant une rédemption dans un coin.  Alec s'attarde à peine sur eux, tout comme les fantômes sembles les ignorer. Pourquoi viendraient-ils parler à des enfants de Raziel ? Ils sont déjà morts. Si les nephilim n'ont pas besoin de leurs services, alors eux non plus. C'est une logique un peu bancale, mais qu'importe. Rapidement, l'édifice recherché se dresse devant eux, et le brun prend le temps de détailler le caveau d'un oeil critique. Bien, puisqu'il faut y aller. Jetant un bref regard à la jeune femme qui semble vouloir le laisser passer en premier, il ouvrit donc la lourde porte d'un bref coup d'épaule..

Durant quelques secondes, un nuage de poussières cache la vue des deux chasseurs d'Ombre, mais rapidement, une silhouette transparente se dessiner dans le fond de la pièce, derrière deux grandes tombes, posté proche de la petite fenêtre, semblant regarder le reste de l'étendue du cimetière devant elle.

- Mlle Black ? Auriez-vous quelques instants à nous accorder ?

La silhouette de la jeune femme se tourna lentement vers eux, découvrant ce qui fut autrefois le visage d'une belle demoiselle. Auria Black, était une Terrestre, autrefois, tombée dans les méandres du venin des vampires, tout comme lui. Sauf que son addiction l'a conduite à servir de repas à plusieurs vampires affamés à la fois, jusqu'à passer de vie à trépas, une centaine d'années plus tôt. Son air mélancolique passa d'Alec à Amara, avant de se poser de nouveau sur le jeune homme.

-Je suis morte... J'ai tout le temps que vous voulez.... Je m'attendait à avoir votre visite...

Une nouvelle fois, elle détourna son regard pour fixer les vitraux, comme si quelques choses de plus intéressant se passaient dehors.

-La guerre est à votre porte, et les néphilims cherchent des réponses....

Bien entendu, même morte, elle a entendu parler de Valentin et de sa folie. Qui sait ce que les morts peuvent voir défiler ici ? Ils savent sans aucun doute plus de choses qu'eux. Étant entre deux mondes, ils entendent ce qui se murmure de l'autre côté.

-On est venu pour savoir si vous saviez quelque chose au sujet de la création de nouveaux vampires ? On a constaté qu'il y en avait eu beaucoup ici...Savez-vous qui en est à l'origine ?
© GroggySoul ⛛ 1468 mots ⛛


family is the most powerful powerIt's such a cruel world but I found something good.. ‘Cause in all this bitterness you stay so sweet..
Revenir en haut Aller en bas
Amara Whitelaw
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 02/01/1995
♦ Autres comptes : Annalyne, cette petite sorcière blonde de 152 ans, qui aimerait bien botter le cul de certains Membres du Cercle elle aussi
♦ Runes : 1268
♦ Messages : 122
♦ Date d'inscription : 01/12/2016
♦ Navigation :




La prochaine personne qui me dit que je dois accepter les surprises de la vie, je lui colle ma main dans la gueule en criant: SURPRISE!

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Tu veux le tuer ou je m'en charge? ❄︎ Alec ♦ Dim 4 Juin - 14:44
Tu veux le tuer ou je m’en charge?
Alec & Amara
Thought I was casing love, I was only casing a ghost.

Amara ne détestait pas foncièrement les Lightwood. Après tout, ce n’était pas de leur faute si sa mère avait décidée de ne pas reprendre les commandes de l’institut de New York à la suite de son défunt mari. C’était d’ailleurs beaucoup plus à elle que la brune en voulait sur ce coup. Elle ne comprenait tout simplement pas cette décision qu’elle avait pu prendre au décès de son père lors de l’Insurrection. Et peut-être que c’est une chose qu’elle finirait par comprendre, avec l’âge, ou quand elle serait enfin mariée, et que elle aussi, finirait par perdre son mari. Mais pour l’instant, tout ça restait assez flou dans sa tête, et ce n’était pas une chose qui allait s’arranger très vite. Surtout en ce moment, alors que son esprit était beaucoup plus occupé par son travail qu’autre chose. La jeune Whitelaw avait toujours été très investie dans son travail, tous les jours, depuis qu’elle avait commencé son apprentissage, et encore plus depuis qu’elle était envoyée sur le terrain. Mais dans cette période de presque guerre, avec Valentin qui faisait des siennes, les démons qui se réveillaient, de plus en plus nombreux, aucun d’eux n’avaient le temps de respirer, ni même de se poser plus de quelques heures à peine avant de se remettre à faire le ménage dans la Grosse Pomme. Plusieurs renforts des différents Instituts avaient été envoyés, mais même ça, ça ne réussissait pas à réduire la charge considérable de travail et de mission qu’ils avaient à accomplir.

Ce soir-là, c’était accompagnée d’Alec Lightwood que la brune s’était rendue au cimetière. Pour un simple interrogatoire. Quelque chose de pas vraiment excitant, et Amara doit bien l’avouer, elle était un peu déçue. Elle qui avait besoin de se défouler, là elle n’allait pas en avoir l’occasion. Mais bon, c’était comme ça. Les Shadowhunters, contrairement à ce que les gens pouvaient croire, ne faisaient pas que se battre contre des démons. Ils menaient aussi leurs enquêtes avant d’entrer véritablement dans l’action. Et là, c’était une chose nécessaire. Après tout, avant de s’attaquer à un nid de vampires possiblement innocent, ils devaient découvrir qui se trouvait derrière tous ces nouveaux nés qui s’étaient incroyablement multipliés ces derniers jours. Et c’était pour cette raison qu’ils se trouvaient dans ce cimetière, à interroger ce fantôme, qui visiblement, en savait beaucoup plus qu’il ne voulait bien le leur dire. Enfin, si elle voulait être tout à fait correcte, Amara ferait mieux de dire elle, étant donné que le fantôme en question était une femme. La brune avait laissé Alec ouvrir la porte du caveau. Fronçant les sourcils face à la poussière qui s’en dégageait, elle le suivit à l’intérieur. Elle avait beau adorer les cimetières, des endroits absolument dégueulasses comme celui-ci, ce n’était pas vraiment son truc. En général, elle préférait restée à l’extérieur des caveaux, mais là, ils n’avaient pas le choix. Le fantôme qui les intéressait se trouvait à l’intérieur.

Regardant autour d’elle, Amara découvrit rapidement la silhouette fantomatique de mademoiselle Black, leur cible. La personne qui pouvait un tant soit peu les informer. Une Terrestre qui devait en avoir vue des vertes et des pas mûres de son vivant pour se retrouver dans une telle situation. La jeune femme avait presque de la peine pour elle, en réalité. Elle aurait pu avoir une vie paisible, normale, mais son chemin avait eu le malheur de croiser celui d’un vampire. La pauvre. Le pire, c’est que vu ce qu’Amara pouvait en voir, elle était une très belle femme, à l’époque. Une beauté gâchée par cette addiction au venin des vampires. La dernière phrase qu’elle avait prononcée donnait froid dans le dos à Amara. La guerre était à leur porte… Oui, ça ils l’avaient bien remarqué. La brune ne se sentait pas du tout à l’aise face à cette femme. Et pourtant, elle essayait de restée professionnelle, du moins, du mieux qu’elle le pouvait. A la nouvelle question du brun, Auria Black s’était à nouveau tournée vers eux, les yeux dans le vague, l’espace de quelques secondes, ils s’étaient ensuite fixés sur Alec. Un regard froid, inquiétant, à la limite du dangereux. Décidément, Amara n’aimait vraiment pas les fantômes. « Peut-être que oui… Peut être que non… » Elle aurait dû s’en douter, cette interrogatoire allait se révéler être plus que compliqué. C’est alors que la jeune Nephilim entra en scène à son tour. Se dirigeant vers l’une des tombes présentes dans le caveau, elle se hissa dessus, faisant voleter à nouveau un peu de poussière autour d’elle. Elle s’attira un regard noir de la part de leur fantôme informateur, mais qu’importe. Sortant un petit paquet de l’une de ses poches, elle l’ouvrit pour en sortir une montre en or. Une relique de sa propre famille qui prenait la poussière dans sa chambre depuis des années. Autant dire que ça ne lui faisait pas trop de mal de s’en séparer. Mademoiselle Black s’approcha alors d’elle à toute vitesse, prête à saisir le bijou ancien. Mais heureusement, Amara s’attendait à ce genre de réaction, et elle s’arrangea pour lui mettre le bijou hors de sa portée, la rapprochant contre sa poitrine en haussant les sourcils. « Répondez à la question, Auria. Sinon, ce joli bijou risque de vous passer sous le nez. » La silhouette fantomatique semblait mécontente, mais son regard ne quittait pas la montre à gousset toujours fixée dans la paume d’Amara. « Ils étaient plusieurs quand ils sont venus enterrés les corps. » Oui, et bien ça, ils s’en doutaient déjà. Vu le nombre de vampires créés, c’était presque impossible qu’un seul vampire en soit à l’origine. Une information pas très concluante en soit. La brune fit mine de ranger la montre dans son étui, ce qui, comme elle l’espérait, lui permit d’avoir un peu plus d’informations. « Je ne sais pas qui ils sont. Mais l’un d’entre eux était une femme. Une brune, habillée de façon beaucoup trop provoquante, si vous voulez mon avis. » Le regard d’Amara croisa alors celui d’Alec. Elle se doutait bien que cette description lui faisait penser à la même personne que lui. Une brune, vampire, qui, ils le croyaient tout du moins, avait quitté la ville il y a quelques temps pour se faire discrète, mais qui en réalité, était en train de former sa propre armée pour reprendre le pouvoir au sein de son clan. Camille.
Made by Neon Demon



It's gonna be alright
I'm fucking sorry i'm not enought for you. I'm hurting so much and I can't go a day without crying about it. I thought I was there for you, but now I know I'm just as fucking pathetic as he said I was. Sorry that I am the way I am, I wish I wasn't. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1995
♦ Runes : 1939
♦ Messages : 452
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Tu veux le tuer ou je m'en charge? ❄︎ Alec ♦ Dim 9 Juil - 16:03
Tu veux le tuer ou je m'en charge ?Sous les feuilles que frôle un vent crépusculaire
La lueur de la lune illumine le soir :
Un fantôme s’effare en l’ombre funéraire
Et l’âme de l’air râle en brumes d’encensoir.

Les fantômes ne sont pas de naturels très bavard si on ne sait pas les attires avec ce qu'ils font. Puisqu'ils sont déjà morts, ils ne voient bien souvent pas l'interet d'aider les autres, si ce n'est pour gagner quelques chose en échange. Comme quasiment toute les créatures Obscures, au final. Et ils sont loin d'être aimable, pour la plupart. Si au début, la jeune Melle Black semblait innocente, perdue dans ses pensées, bien vite, un regard mesquin et dangereux s'affiche sur son visage. Dans le principe, les esprits ne peuvent pas faire beaucoup de dégâts, mais ils ont quand même certain pouvoir. Sans oublier qu'ils sont quand même mort, et c'est loin d'être plaisant d'être regardé de la sorte pour une silhouette fantomatique !

L'espace de quelques secondes, Alec prit peur. Non parce qu'elle lui foutait la trouille, mais il se demandait bien si elle avait pu deviner, que l'ainé des Lightwood, lui aussi, avait était addict au venin de vampire. Son visage se ferma automatiquement, et heureusement, Amara prit soin de répondre à sa place. Il n'est pas certains qu'il soit nécessaire qu'elle grimpe sur l'un des tombeaux, appartenant sans aucun doute à l'un des membre de la famille de Auria, mais au moins, il pu respirer, parce que tout son attention était posé sur la jeune femme. Une vieille montre en or en main, melle Black se jeta pratiquement sur Amara qui eu le réflex de l'en éloigner. Voilà, le fantôme aller se mettre à table, à la façon dont elle fixait le bijoux, comme un papillon est attiré par la lumière.

Les sourcils froncés, Alec se concentre à nouveau sur leur conversation. Plusieurs, ce n'est pas un scoop. Personne ne pourrait s'occuper d'autant de nouveau né, seul. En revanche, le reste lui provoque une douche froide. Après un regard échangé avec Amara, il comprend qu'elle aussi n'a aucun doute sur l'identité de la dite vampire. Camille, ancienne chef des vampires de New York, et multi ex de Magnus, était de retour en ville. Outre ses appréhensions personnels, la jeune femme est recherché par l'Enclave. Il est formellement interdit de transformé des Terrestres en vampires, sans leur accords. Et pas autant !

-Auria, aurait-tu d'autres informations sur cette femme ? Est-ce que tu connais certaines personnes qui l'accompagnait ? Est-ce qu'ils ont dit quelques chose sur leur repères ? Ou s'ils travails pour Valentin, ou juste une affaire personnelle ?

Oh, il doute pas que dans la foulée elle voudra la mort de Raphaël et de Simon, mais elle pourrait bien également être alliée avec Valentin. Même si cela l'étonnerait beaucoup, étant donné qu'elle est plus du genre à sauver sa peau que de foncer dans la bagarre.
© GroggySoul ⛛ 1468 mots ⛛


family is the most powerful powerIt's such a cruel world but I found something good.. ‘Cause in all this bitterness you stay so sweet..
Revenir en haut Aller en bas
Amara Whitelaw
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 02/01/1995
♦ Autres comptes : Annalyne, cette petite sorcière blonde de 152 ans, qui aimerait bien botter le cul de certains Membres du Cercle elle aussi
♦ Runes : 1268
♦ Messages : 122
♦ Date d'inscription : 01/12/2016
♦ Navigation :




La prochaine personne qui me dit que je dois accepter les surprises de la vie, je lui colle ma main dans la gueule en criant: SURPRISE!

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Tu veux le tuer ou je m'en charge? ❄︎ Alec ♦ Mar 11 Juil - 17:27
Tu veux le tuer ou je m’en charge?
Alec & Amara
Thought I was casing love, I was only casing a ghost.

Amara comprenait la logique d’avoir été envoyée sur cette mission avec Alec. Même si elle n’était pas aussi diplomate que son collègue, elle fréquentait assez souvent les cimetières pour savoir comment s’adresser aux fantômes. Le tout était d’attirer leur attention, en leur promettant quelque chose en échange. Quelque chose d’avantageux pour eux, ou à défaut, quelque chose qu’ils désiraient. En général, ils étaient très attirés par les bijoux, les reliques familiales, des conneries dans le genre. En somme, des trucs pas très compliqués à trouver pour les Shadowhunters. Et Amara avait réussie à faire parler la jeune défunte. Du moins, en partie. Il était certain qu’elle n’allait pas tout leur révéler d’un coup, c’était bien trop facile. Les fantômes étaient fourbes, mystérieux, de par leur apparence, mais aussi par leurs paroles. De ce côté-là, ils ressemblaient assez bien aux fées, en fin de compte. Et la brune ne pouvait pas s’empêcher de penser qu’ils étaient au final un mélange d’un peu toutes les Créatures Obscures. Ils possédaient la noirceur des vampires, la fourberie des fées, la connaissance des sorciers, et la sauvagerie des loups. Comme si la mort les avait conduits à s’unir complètement à toutes les formes de vie.

Les révélations d’Auria se trouvaient être fort intéressantes. Il n’y avait pas besoin d’être un géni pour comprendre de qui elle parlait. Camille. Vampire recherchée depuis des semaines par l’Enclave pour ses crimes. Autant dire que c’était assez étrange de la savoir ici, à New York, vu la concentration de Shadowhunters qu’il pouvait y avoir en ville en ce moment. Pourquoi donc prenait-elle ce risque ? Quel était son but ? Créer une armée ? Mais pourquoi ? Trop de questions restaient en suspens, et la fantôme ne risquait pas d’être en capacité de les éclairer sur toutes. Amara laissa tout de même le jeune Lightwood continuer son interrogatoire après leur regard échangé. Après tout, leur but était d’en savoir le plus possible. « Valentin, cette abomination. » Oh, mademoiselle Black ne paraissait pas très contente. Evoquer le sujet du Cercle n’était peut-être pas une bonne idée mais bon, maintenant que c’était fait… « Beaucoup de monde… Ses enfants… Ils sont nombreux. Très nombreux… » Voilà que maintenant, elle avait l’air de perdre la boule. La jolie brune avait l’impression qu’ils n’étaient pas sortis de l’auberge, et elle se retenait difficilement de lever les yeux au ciel. « Une rousse.. Une jolie rousse… Elle nous entraînera à notre perte à tous… » Attendez, quoi ? Est ce qu’elle était bien en train de parler de Clary ? Ou alors était-ce une autre personne ? Dans les souvenirs d’Amara, aucun vampire roux n’arpentait les rues de New York mais… Ils ne pouvaient nettement pas tous les connaître, c’était clair. Une chose qu’elle nota dans son esprit pour aller consulter ses dossiers plus tard.

Du moins, le mystère restait encore trop grand. Ils n’avaient pas reçu encore assez d’informations. Ils devaient creuser un peu plus. Et peut-être poser les bonnes questions. A moins que la morte ne faisait que les faire tourner en bourrique, ce qui ne serait franchement pas étonnant. Mais ils devaient tenter le coup. Amara ne comptait pas rentrer à l’Institut en ayant échouée à cette mission. « De qui parles-tu ? Est-ce que cette femme rousse dont tu nous parles travaille pour Camille ? » Après tout, ce n’était pas impossible. Peut-être que cette femme, cette vampire, probablement, était l’un des enfants de Camille. Et qu’elle l’avait intentionnellement choisie pour sa couleur de cheveux afin de créer la confusion. Ou alors c’était autre chose. Quelque chose de bien pire qui mettait peut-être certains Shadowhunters en danger. Et ce n’était franchement pas une chose rassurante, en fait.
Made by Neon Demon



It's gonna be alright
I'm fucking sorry i'm not enought for you. I'm hurting so much and I can't go a day without crying about it. I thought I was there for you, but now I know I'm just as fucking pathetic as he said I was. Sorry that I am the way I am, I wish I wasn't. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1995
♦ Runes : 1939
♦ Messages : 452
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Tu veux le tuer ou je m'en charge? ❄︎ Alec ♦ Mer 23 Aoû - 15:26
Tu veux le tuer ou je m'en charge ?Sous les feuilles que frôle un vent crépusculaire
La lueur de la lune illumine le soir :
Un fantôme s’effare en l’ombre funéraire
Et l’âme de l’air râle en brumes d’encensoir.

Nécessairement, même les fantômes n'aiment pas Valentin. Car même s'ils sont déjà morts, ils peuvent risquer d'être bannis. Avec l'aide des sorciers, car le néphilims a beau détesté les Créatures Obscures, il gardera sans aucun doute un demi démon avec lui, ne serait-ce que pour avoir des portails facilement, afin de passer d'un endroit à un autre. Ce n'était peut-être pas la meilleure des idées d'aborder le traître dans cette conversation, mais ils étaient bien obligés s'ils voulaient avancer dans leurs interrogations. Seulement, le jeune fantôme semble partir à nouveau dans ses pensées et perdre les nephilim dans la file de ses paroles qui n'ont plus aucun sens. Qui a beaucoup d'enfants ? Elle parle des disciples de Valentin ou de Camille ?

-Qui a beaucoup d'enfants, Auria ?

Mais c'est le reste des divagations de mademoiselle Black qui foudroie littéralement Alec sur place. « Une rousse.. Une jolie rousse… Elle nous entraînera à notre perte à tous… ». Il ne peut pas statuer sur la beauté de Clary, en revanche pour le moment, c'est la seule rouquine qui lui vient en mémoire. Sans compter qu'elle est la fille de Valentin, et que pour le moment, son manque de jugeote a bien manqué de tous les tuer à de nombreuses reprises, alors cela ne le surprendrait pas plus que ça. Malgré tout, les fantômes ne sont pas connus pour avoir le don de voir dans l'avenir. Mais Amara est plus rapide que lui, et elle assomme de questions l'esprit. Le cerveau d'Alec tourne tellement à cent à l'heure, qu'il ne peut pas attendre d'avoir les réponses pour poser ses propres questions, alors qu'il s'approche d'elle.

-quelle rouquine ? Tu parles de Clary ? Est-ce que des Shadowhunters sont mêlés dans le plan de Camille ?
© GroggySoul ⛛ 1468 mots ⛛


family is the most powerful powerIt's such a cruel world but I found something good.. ‘Cause in all this bitterness you stay so sweet..
Revenir en haut Aller en bas
Amara Whitelaw
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 02/01/1995
♦ Autres comptes : Annalyne, cette petite sorcière blonde de 152 ans, qui aimerait bien botter le cul de certains Membres du Cercle elle aussi
♦ Runes : 1268
♦ Messages : 122
♦ Date d'inscription : 01/12/2016
♦ Navigation :




La prochaine personne qui me dit que je dois accepter les surprises de la vie, je lui colle ma main dans la gueule en criant: SURPRISE!

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Tu veux le tuer ou je m'en charge? ❄︎ Alec ♦ Dim 27 Aoû - 16:31
Tu veux le tuer ou je m’en charge?
Alec & Amara
Thought I was casing love, I was only casing a ghost.

Cet interrogatoire était de plus en plus bizarre. Amara avait l’impression de se prendre une prophétie en pleine gueule, et qu’elle ne trouverait pas son sens avant que les événements ne se réalisent. Malheureusement, les fantômes étaient très souvent comme ça. La mort leur faisait, parfois, perdre la raison, et ils n’étaient pas toujours très claires dans leurs explications. Le nom de Valentin avait eu l’air de provoquer la colère d’Auria, et la jolie brune pouvait le comprendre. Même les fantômes, alors qu’ils étaient déjà morts, étaient menacés, dans cette histoire. Vivre dans un cimetière n’était peut-être pas l’idéal, mais c’était franchement ce qu’il y avait de mieux pour eux. Et puis, le fait qu’on sollicite très souvent leur aide en échanger de quelque chose, ça les contentait largement, en plus. S’il y avait bien une chose dont Amara était certaine, c’était qu’elle ne voulait pas finir comme ça une fois morte. Et elle remerciait l’Ange d’être une Chasseuse d’Ombre et d’avoir sa place réservée dans le caveau familial des Whitelaw. Après, elle n’avait quand même pas envie de s’y rendre de sitôt. Du moins, pas avant d’avoir arrêté Valentin.

Mais elle voyait bien qu’elle ne pourrait pas en tirer plus de ce fantôme. Ça parlait d’enfants, de rousse, de fin du monde… Tout ça n’avait aucune cohérence. Alec essayait d’en tirer quelque chose encore, en lui posant de nouvelles questions, mais la brune n’était même pas certaine qu’Auria l’écoutait encore. « Beaucoup d’enfants oui, beaucoup. Des centaines, partout… » Bon, là c’était certain qu’elle ne parlait pas de Valentin. Ça étonnerait beaucoup la brune qu’il soit aussi productif. Peut-être parlait-elle d’un démon ? Ou alors… D’un vampire, leur conversation de base. Après tout, les humains qu’ils transformaient étaient leurs enfants. Tout ça n’avait aucun sens. Ils étaient au courant pour les Terrestres qui se transformaient en masse ces derniers temps. Est-ce qu’ils étaient finalement encore plus nombreux qu’ils le soupçonnaient déjà ? Si on en croyait Auria, il y en avait partout dans le monde entier. Prévenir les autres Instituts deviendrait certainement nécessaire pour essayer de coincer ce vampire le plus vite possible.

Mais la suite de la conversation est perturbante. Le fantôme fini par évoquer une rousse, et bien sûr, la première personne qui surgit dans l’esprit d’Amara, c’est Clary Fray. Leur source à problèmes. Et d’après madame Black, c’est une chose qui n’est pas prête de s’arrêter. Sérieusement, autant la foutre dehors tout de suite celle-là. La brune était presque certaine qu’Alec serait d’accord avec elle si son Parabatai ne se trouvait pas en plein milieu de cette histoire. Parce que bien sûr, c’était sa sœur… Sérieusement, ces histoires de familles allaient finir par l’achever. « Je ne connais pas son nom, mais elle vous trompera tous. » Amara en avait assez entendue cette fois-ci. Lançant un regard à Alec, elle s’approcha du fantôme pour donner la fameuse montre en or qu’elle tenait dans sa main. « Merci pour votre temps, Auria. » Elle s’éloigna ensuite, s’assurant qu’Alec la suivait, et elle franchit quelques pas avant de s’arrêter et de se tourner vers lui. « Si on fait un rapport de ça… L’Enclave arrêtera Clary. Et probablement Jace. » Amara n’était pas franchement pour enfreindre les règles. Mais elle comprenait qu’Alec veuille protéger les siens. Si elle se retrouvait à sa place et que sa propre sœur risquait de se retrouver dans la Cité des Os… Elle mentirait, c’était certain.
Made by Neon Demon
[/b]



It's gonna be alright
I'm fucking sorry i'm not enought for you. I'm hurting so much and I can't go a day without crying about it. I thought I was there for you, but now I know I'm just as fucking pathetic as he said I was. Sorry that I am the way I am, I wish I wasn't. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: Tu veux le tuer ou je m'en charge? ❄︎ Alec ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
Tu veux le tuer ou je m'en charge? ❄︎ Alec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kura, un être né pour tuer... [Validé]
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Tu veux ma photo ? ( Pv : Junior )
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Queens-
Sauter vers: