JAPHAEL ♦ Don't blame it all on me


Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
JAPHAEL ♦ Don't blame it all on me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 17
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian
♦ Runes : 3951
♦ Messages : 1235
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: JAPHAEL ♦ Don't blame it all on me ♦ Lun 10 Juil - 0:25

Don't blame it all on meJace & RaphaelTu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l’un, et l’autre. Et tellement de choses encore. ●●● Ces derniers temps avaient été assez… Étranges, clairement. Puis clairement difficiles aussi et pour cause, il avait mordu Alexander Lightwood à plusieurs reprises et tous les deux étaient devenus accros l’un à l’autre et malheureusement – ou heureusement d’ailleurs – ils avaient dû s’arrêter bien rapidement. Raphael pour Simon, et Alec probablement pour Magnus et Jace. Et pourtant, tout avait été horrible après, s’il avait su, il n’aurait jamais choisi cette option en échange de ses informations, au contraire. Il n’aurais jamais mordu Alec. Ou bien, il ne l’aurait pas fait encore et encore jusqu’à ce que leur petit secret soit découvert. Par sa faute d’ailleurs, ce qui n’arrangeait pas les choses. Loin de là. D’ailleurs, Raphael n’était pas persuadé d’être sevré à 100 %, il faut dire que c’est toujours difficile de se défaire d’un addiction, surtout quand on l’était déjà avant. Raphael avait toujours eu du mal avec le sang. On peut dire que c’est comme si un drogué passait du cannabis à la cocaïne. C’est encore plus difficile, mais bon. Le pire, dans toute cette histoire, c’est qu’en disant ça, comme il l’avait raconté à Simon, c’était qu’il ne tentait même pas de chercher une excuse à ce qu’il avait fait. Il assumait totalement ses actes et leurs répercussions. C’est la meilleure chose à faire, après tout. M’enfin bref. Il avait repris le flambeau du clan – une fois qu’il arrêtait de se tordre de douleur et de cracher sur la première personne qui passait (il se demandait comment ça faisait que Simon ne l’avait pas pris mal à chaque fois) – qu’il avait confié à Lily il y a quelque jours, même s’il était toujours clairement sur les nerfs. Et que le sang d’ange le faisait assez saliver, mais il savait tout de même se contenir. Il l’avait toujours fait quand il était autour des Terrestres après tout.
Ce qu’il était sensé faire, c’était tout simplement aller parler avec un vampire, s’occuper de son cas parce qu’on l’avait vu se nourrir de Terrestre et qu’il ne voulait pas que ce soit des Néphilims qui lui tombent dessus. Même si  Raphael ne cautionnait pas cela, ce n’était pas pour autant qu’il voulait qu’il se fasse tuer. Puis, comme c’était un habitué de l’Hunter’s moon, il se décidait à aller à cet endroit pour tenter de trouver le vampire. Dans le bar, par contre, il n’était pas du tout prêt à tomber sur une personne bien en particulier. Jace Wayland était juste là, devant lui, et Raphael avait bizarrement une folle envie de prendre ses jambes à son cou pour rentrer à l’Hôtel. Il savait que le blond était au courant, c’était obligatoire. Il avait ressenti ce qu’Alec ressentait, et il était le Parabatai d’Alec, celui pour qui Alec avait fait cette connerie. Il savait donc que Jace le savait et Raphael n’était pas sûr de vouloir parler avec un proche du Lightwood. Mais le problème, c’était qu’il était bien là, face à lui. Il avait été vu et ne pouvait plus s’en aller. Il paraîtrait pour un lâche. Forcément. « Wayland. » Dit-il, comme une sorte de salutation. « Ça tombe bien que tu sois là, je pensais te devoir des excuses. Tu as du souffrir à cause du sevrage d’Alec alors que tu n’avais rien à voir dans cette histoire. » Comme ça, c’est fait. Puis, maintenant, il pouvait passer à autre chose, mais bizarrement… il se doutait que ça n’allait pas se terminer comme ça.
© YOU_COMPLETE_MESS ♦ 573 mots en tant que début



Whatever may come; your heart I will choose.
Forever I’m yours, forever I do..
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Jace Wayland
avatar
♦ Autres comptes : Nope
♦ Runes : 2116
♦ Messages : 663
♦ Date d'inscription : 22/11/2016
♦ Navigation :
I need him, he's my parabatai, he's half of me..


I don't want to know what it's like, to live without you, don't want to know the other side of a world without you
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: JAPHAEL ♦ Don't blame it all on me ♦ Jeu 20 Juil - 22:47
don't blame it all on me

I hate you, with all my soul, all my body for what you did, even it's not really your fault.

Jace avait été absent, longtemps, visiblement assez longtemps pour que tout l'Institut, enfin, tout ses proches, surtout, ne parte en cacahuète, Clarissa, il s'en doutait, parce qu'elle était comme ça, et quand il l'avait croisé dans la ruelle, il avait vu à quel point elle était désemparé. Mais jamais il n'aurait pensé qu'Alexander Lightwood puisse lui dérailler à ce point. C'est quand il avait mis les pieds sur la terre ferme, au détour d'une mission, d'abord, qu'il avait ressenti des choses étranges, et qu'il s'était douté que le brun partait dans des chemins étranges, et peu recommandés. Jace n'avait jamais voulu que tout ça se passe, il avait cru ses proches assez fort pour faire face à cette absence, même si aucuns ne l'avaient voulus réellement. Le pire dans tout ça, c'était quand il avait été sauvé et qu'il avait compris, de ses propres yeux, mais aussi dans son être, ce qui s'était passé, Raphael avait mordu Alec, plusieurs fois, du moins, les fois où il avait ressenti cette sensation étrange. Leurs façons d'agir quand il les avait eu en face de lui, lui avait desuite fait comprendre, mais il avait préféré se taire, et pourtant, il n'avait aucuns doutes, même si il ne le demanderait à Alec que quand tout se serait calmé. Cette soirée était destiné à se détendre, il s'était dirigé tranquillement vers le Hunter's Moon, sans penser une seule fois qu'une présence déplaisante pourrait s'y trouver. Et pourtant, qu'elle ne fut pas sa surprise quand il poussa la porte et qu'au fond du Hunter's Moon, une peau pâle s'y trouvait, portant le nom de Raphaël Santiago. Il refusait presque d'être le premier à lui adresser la parole, parce qu'il aurait déjà envie de le tuer. Il respire profondément, regardant le serveur en lui demandant gentiment une bière, et son regard se repose sur celui du vampire, qui s'est approché en prononçant son nom.

- Santiago.

Son ton était tout ce qu'il y a de plus froid, il s'évitait de lui sauter dessus, et d'être agressif, il lui laissait le bénéfice du doute, chose qui n'arrivait que rarement avec lui. Il l'écoute, serrant la mâchoire à mesure qu'il essaie de s'excuser sur ce qu'il s'est passé, alors qu'il lui confirme bien qu'il a mordu Alec, plusieurs fois, et que ça a provoqué une addiction chez son Parabatai. Ses poings se serrent mais il lui réponds tout de même, le ton agressif.

- J'ai souffert oui. Mais je ne comprends pas comment tu as pu accepter, en sachant parfaitement ce que ça engendrerait. Tu es inconscient Raphaël. Ça aurait pu le tuer, ça aurait pu me tuer.

Ses poings se serrent de plus en plus, il a aussi sa part de faute dans toute cette histoire, mais il estime que le premier fautif reste Raphael, qui aurait dû refuser.

- Ne t'en fais pas, j'ai conscience que c'est aussi de ma faute parce que j'étais loin, je sais que tu le penses.

Il l'a devancé, parce que l'entendre sa bouche, ça n'aurait été qu'une énième raison de lui sauter dessus pour lui refaire le portrait.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
 
JAPHAEL ♦ Don't blame it all on me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Can't Blame White People.
» 01. [Appartement Pillsbury/Schuester] Blame It on the Alcohol !
» I blame you for the moonlit sky (le 25 juin à 23h)
» Blame On It
» 'cause i'm only human after all, don't put your blame on me. (sully)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan :: Hunter's moon-
Sauter vers: