AMARA ∞ When I see you again


Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
AMARA ∞ When I see you again
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Isaac S. Alistair
The Fuckboy
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphy & Chris & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 1830
♦ Messages : 191
♦ Date d'inscription : 19/11/2016
♦ Everything and anything :

And paint in blood


She's the most beautiful girl in the city, that makes her the best. But she's so... well-read and I'm so... athletically inclined ! But since a little whitle, I've felt like I've been missing something and she's the only girl that gives me that sense of— Mmm... je ne sais quoi ?


Lean on me when you're not strong and I'll be your friend I'll help you carry on for it won't be long, until I'm gonna need somebody to lean on

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: AMARA ∞ When I see you again ♦ Jeu 13 Avr - 15:32
When I see you again
Amara & Isaac
Quand il avait appris ce que c’était d’être un Shadowhunters, de toutes les responsabilité que cela lui mettrait sur le dos, Isaac aurait cru que ce serait plus que fatiguant, tout ça. Il aurait pensé que cela voudrait dire qu’il n’aurait quasiment plus de vie, qu’il devrait toujours surveiller des Terrestres ennuyeux. Et en fait, au fil des années, il pouvait tout de même dire qu’il s’était clairement foutu le doigt dans l’oeil. Le fait de partir en mission n’était pas si énervant que ça. C’était même plutôt intéressant, c’est sûrement pour ça qu’il passait son temps sur le terrain plutôt que dans l’Institut à s’occuper des ‘ordinateurs’ ou du nettoyages d’armes. C’était clairement mieux d’aller tuer du démon ou bien aller au Pandémonium et se retrouver avec quelqu’un pour passer la nuit. Mais il fallait bien avouer que ce qu’il aimait tout particulièrement, c’était passer son temps dans les cours d’un sorcière à la fac tout simplement pour la narguer. Pas qu’il soit inscri à ladite face ou quoi que ce soit, non… Il ne voyait pas vraiment quel serait l’intérêt à ce genre de chose. Il n’y en aurait sûrement pas en fait, mais bon !
Tout ça pour dire que ce soir-là, quand il rentrait de mission, il faisait nuit noire, ce qui ne lui avait pas vraiment donné envie de sortir pour une fois. Et pour qu’il n’ait pas envie de sortir, il faut le faire tout de même. Mais on va mettre ça sur le compte de la fatigue. Puis, ce n’était pas comme s’il allait directement se coucher, aller directement dormir. Il allait tout de même aller chercher un peu de compagnie. Et qui de mieux pour ça qu’une fille avec qui il est ami depuis sa plus tendre enfance - et va savoir comment elle fait pour toujours le supporter, sûrement parce que les deux dans leur genre devaient être assez infernaux avec les autres -, Amara Whitelaw. Cette fille, c’était tout de même une personne avec qui il s’entendait assez bien, et il n’avait jamais tenté d’aller plus loin, aussi étrange que ça puisse paraître ! Il faut dire qu’au moment où il était en âge de penser à ça, elle était déjà trop proche de lui et ça rendrait sûrement la chose assez étrange en fait… Il n’était pas fan de l’inceste, même si ça ne l’était pas réellement. C’était tout comme.

Donc, pour trouver la brunette, il savait qu’il n’avait pas vraiment à chercher pendant bien longtemps, surtout en pleine nuit. Surtout quand le ciel était aussi dégagé, qu’on voit si bien la ville et les étoiles. Elle était sûrement le toit à observer cette vue, comme il pensait bien qu’elle le faisait souvent. Il ne savait pas trop pourquoi d’ailleurs, si c’était simplement parce qu’elle aimait bien ou parce que ça avait un plus grand sens, il ne lui avait jamais demandé, mais maintenant que ça faisait quelques années qu’il la connaissait, il se demandait s’il ne passerait pas pour un con à lui poser cette question. Bon, ce ne serait sûrement pas la première fois, ni la dernière fois que ça arriverait, mais il préférerait s’en passer.
Le chemin n’était pas vraiment long avant qu’il n’arrive sur le toit de l’Institut, en même temps, depuis le bâtiment… ça ne risquait pas de prendre des plombes.. Et il se retrouvait bien rapidement sur le toit de la bâtisse à marcher vers le bord de ce dernier et comme il s’en doutait, il ne tardait pas à voir la personne qu’il recherchait. S’asseyant finalement au bord du toit, les jambes pendant dans le vide, il prenait finalement la parole. “Salut toi, tu t’ennuies pas trop toute seule ici ?” Il se doutait bien que non, il la sortait sûrement d’ailleurs de ses pensées. Il faut dire qu’en même temps, si ce n’est penser, il ne voyait pas vraiment ce que quelqu’un pourrait faire sur un toit, si ce n’est sauter. Mais il ne pensait pas vraiment qu’elle était à ce stade de sa vie, mais bon. Comme dit, on ne sait jamais ce qui peut se passer dans la vie de quelqu’un donc… Mais, ce n’était tout de même pas du style d’Amara quelque chose comme ça.
© 2981 12289 0 ∞ 704 mots en tant que début ∞



Non, mais tu te rends compte ? L'amour ça rend con.Oh, baby girl, don't get cut on my edges. I'm the king of everything and oh, my tongue is a weapon there's a light in the crack that's separating your thighs and if you wanna go to heaven you should fuck me tonight.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Amara Whitelaw
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 02/01/1995
♦ Autres comptes : Annalyne, cette petite sorcière blonde de 152 ans, qui aimerait bien botter le cul de certains Membres du Cercle elle aussi
♦ Runes : 1307
♦ Messages : 136
♦ Date d'inscription : 01/12/2016
♦ Everything and anything :




La prochaine personne qui me dit que je dois accepter les surprises de la vie, je lui colle ma main dans la gueule en criant: SURPRISE!

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Mar 18 Avr - 12:40
When I see you again
Isaac & Amara
C’est parce que l’intuition est surhumaine qu’il faut la croire, c’est parce qu’elle est mystérieuse qu’il faut l’écouter, c’est parce qu’elle semble obscure qu’elle est lumineuse.

La nuit était calme, du moins à l’extérieur. Au sein de l’Institut, c’était un peu l’anarchie. Tout le monde courait dans tous les sens, les alertes d’activité démoniaque n’arrêtaient pas de se mettre en route, tout le monde était à la recherche de Valentin et des diverses Membres du Cercle. D’ailleurs, il y a à peine quelques minutes, Amara s’y trouvait aussi, installée derrière son écran d’ordinateur, analysant tout ce qui pouvait bien lui passer sous le nez, depuis l’instant où elle s’était réveillée. Et cela faisait maintenant plusieurs heures, même beaucoup trop d’heures en fait. Depuis quand n’avait elle pas dormit? Elle n’en savait trop rien, ce n’était pas vraiment le genre de choses qu’elle vérifiait, en fait. De toute façon, elle n’avait jamais assez d’heures de sommeil au compteur, et ça faisait maintenant plusieurs années qu’elle vivait de cette façon. Et elle le vivait parfaitement bien, ce n’était pas ce qui la dérangeait le plus. Puis de toute manière, dans le pire des cas, elle avait ses runes pour l’aider à tenir un peu plus longtemps. Mais là, elle avait besoin d’un peu de repos, un petit break de quelques minutes histoire de s’aérer l’esprit et d’être encore plus opérationnelle qu’elle ne l’était déjà. Peut être qu’elle en profiterait pour faire un petit somme, mais franchement, elle en doutait.

Se levant de son siège, elle était passée par les cuisines de l’Institut, histoire d’attraper quelque chose à manger, tout de même. Elle n’allait pas cuisiner, ce n’était pas du tout le truc de la brune de toute façon, et elle n’avait pas tellement envie de foutre le feu à la cuisine. Un petit morceau de pain à grignoter lui suffirait, de toute manière. Amara n’était pas ce que l’on pouvait appeler une grande gourmande. Elle mangeait parce que c’était nécessaire à sa survie et à son efficacité sur le terrain, c’était tout. Dans le cas contraire, elle s’en passerait bien. Une fois son morceau de pain attrapé, la jeune femme traversa les couloirs, utilisant l’ascenseur pour se rendre à l’étage le plus élevé, puis sur le toit. L’endroit le plus calme qu’elle pouvait trouver ici. Une fois la porte fermée derrière elle, la brune n’entendait plus les bruits incessants de ses collègues, les pas précipités dans les couloirs, et les conversations qui pouvaient s’y perdre. Seul le bruit de la ville subsistait, en plus du petit carillon qui était accroché près de la porte et qui laissait échappé une douce mélodie grâce au vent qui venait caresser ses barres de métal. Elle s’était installée sur le bord du toit, comme à son habitude, mais assise cette fois. Pour manger, c’était un peu plus pratique. Les jambes dans le vide, elle observait les rues de New York qui s’étendaient devant elle. Tout paraissait si calme, enfin du moins pour la ville qui ne dort jamais. En regardant tout de loin, de cette manière, on ne pouvait pas se douter qu’un tas de démons parcourraient les rues. Démons au sens propre comme au figuré d’ailleurs. Maintenant que la nuit était tombée, les Membres du Cercle devaient certainement aussi faire des siennes. Mais pour l’instant, c’était pas vraiment son problème. Elle voulait juste profiter de la fraîcheur de la nuit pur affronter les dernières heures qui lui restaient avant d’aller se coucher.

Amara venait juste d’avaler sa dernière bouchée de pain quand elle entendit la porte s’ouvrir derrière elle. soupirant d’être dérangée dans son moment de quiétude, elle se retourna. Puis aperçue Isaac, son ami. Le seul d’ailleurs, entre ces murs. Du moins, celui qu’elle connaissait depuis toujours. Bon, lui, elle pouvait bien lui pardonner de la déranger. Lui souriant, la brune le regarda s’installer à ses côtés, comme ils le faisaient souvent, surtout quand ils étaient plus jeunes. Maintenant, ils n’avaient plus vraiment le temps de faire des choses de ce genre, surtout avec le Cercle qui foutait le bordel un peu partout en ville. Amara trouvait ça assez triste, en fait. Et elle se rendait compte maintenant, encore plus que d’habitude, qu’ils ne prenaient même plus de temps pour eux. Aucun d’eux. Et surtout Amara. Les seuls instants où elle pouvait se reposer un peu, la plupart, elle s’en servait pour entraîner sa soeur, s’accordant seulement deux ou trois heures de sommeil dans une journée complète. Ce n’était pas ce qu’il y avait de mieux, c’est sûr, mais c’était plus que nécessaire, à présent. La brune devait préparer sa soeur à ce qui pouvait l’attendre, tant pis si elle ne dormait pas assez, au moins, elle n’aurait pas sa mort sur la conscience. « Oh non, loin de là. J’avais besoin d’un peu de calme, c’est la folie, en bas. » Et elle ne devait pas être la seule à l’avoir constaté, ça. Ni la seule à avoir des heures de sommeil en retard. Tout le monde était stressé, crevé, et sur un fil tellement fin qu’il menaçait de se rompre à tout instant. Pour une fois, Amara se sentait un peu prise dans la globale humeur des autres Shadowhunters. Et c’était une grande première. « Et toi, qu’est ce que tu fais là? Tu rentres de mission? » Chose qui ne serait pas tellement étonnante, en fait. Les Shadowhunters ne faisaient que aller et venir sans arrêt, ces derniers jours, envoyés aux autre coins de la ville sans répit. D’ailleurs, ça n’étonnerait même pas que l’on vienne chercher la brune pour l’envoyer sur le terrain très bientôt. Et même si elle préférait être derrière son écran d’ordinateur, un peu d’action lui ferait le plus grand bien. Avec toute cette pression qu’ils avaient tous, elle avait besoin de se défouler un peu et de massacrer quelques démons pas très sympathiques.
Made by Neon Demon



It's gonna be alright
I'm fucking sorry i'm not enought for you. I'm hurting so much and I can't go a day without crying about it. I thought I was there for you, but now I know I'm just as fucking pathetic as he said I was. Sorry that I am the way I am, I wish I wasn't. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac S. Alistair
The Fuckboy
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphy & Chris & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 1830
♦ Messages : 191
♦ Date d'inscription : 19/11/2016
♦ Everything and anything :

And paint in blood


She's the most beautiful girl in the city, that makes her the best. But she's so... well-read and I'm so... athletically inclined ! But since a little whitle, I've felt like I've been missing something and she's the only girl that gives me that sense of— Mmm... je ne sais quoi ?


Lean on me when you're not strong and I'll be your friend I'll help you carry on for it won't be long, until I'm gonna need somebody to lean on

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Sam 22 Avr - 18:54
When I see you again
Amara & Isaac
Une fois qu’Isaac était installé à côté de la brunette, il prenait le temps de l’observer pendant quelques secondes, se disant que ça faisait tout de même bien trop longtemps qu’ils n’avaient pas passé de temps ensemble. Dire que quand ils étaient gosses, ils pouvait passer des heures ensemble. Le problème était que maintenant, ils n’étaient plus gosse. Ils avaient tout de même des responsabilités, ils faisaient des choses qui leur prenait beaucoup de temps, surtout pour des Néphilims sérieux. Isaac ne pouvait clairement pas se placer dans cette catégorie-là, il faut dire qu’il trouvait toujours des moyens pour faire d’autres chose que ce qu’il était sensé faire, sauf pour partir en mission, ça lui plaisait assez, mais pour les entraînements ou toutes les conneries qu’il pourrait avoir à faire à l’Institut. Il était vraiment du genre à s’enfuir dès que les choses commençaient à être ennuyantes, mais en même temps, qui ne fait pas ça ? La Néphilim en face de lui, peut-être. Sûrement. Il faut dire qu’elle était tout de même plus sérieuse que lui, elle l’avait toujours été. Il faut dire que ce n’était pas vraiment compliqué. Même s’il pouvait être mature quand il le voulait bien, il fallait encore qu’il ne le veuilles bien, comme dit alors qu’elle.. C’était différent. En même temps, elle s’occupe de sa petite sœur, de ses entraînements, de tout le tralala, elle est aussi fiancée depuis un bon paquet d’années. On va dire que ça aide tout de même beaucoup plus à devenir quelqu’un de mature, quelqu’un qui pourrait être un modèle pour les autres. Posant son regard sur la jeune femme à ses côtés, il l’écoutait parler. « C’est vrai que tout le monde est dans tous ses états là-bas. » Dit-il en soufflant légèrement, c’était fou tout ça. Tout le monde était sur les nerfs avec tout ce qui se passait en ce moment. Les attaques de démons, Valentin, Jace, tout ça. La guerre qui se préparait, le fait de ne jamais savoir quand les Membres du Cercle vont attaquer, c’est sûr que tout ça était stressant pour tous les Shadowhunters et il pensait bien que c’était le cas dans tout le Monde Obscur.
Finalement, il passait un bras autour des épaules de la jeune femme pour la regarder dans les yeux, comme ça, ça paraissait tout de même plus intime. Pas qu’il ait tout particulièrement besoin d’être totalement intime avec Amara, mais on va dire que c’est mieux quand c’est un sujet personnel, non ? Il n’allait pas se mettre au bas de l’immeuble pour gueuler, lui demandant comment elle va. Ce serait tout de même assez bizarre en fait, mais connaissant Isaac, ce ne serait pas la chose la plus bizarre qu’il pourrait faire. Il pouvait faire bien pire, mais ce ne serait pas mal de ne pas entrer dans les détails. Cela pourrait choquer les âmes sensibles, c’est certain. « Et toi, ça va ? » Lui demandait-il en fronçant doucement les sourcils, avant de finalement se détacher de la brunette pour poser ses mains sur les rebords du toit, juste à côté de l’endroit où il était donc assied.
Finalement, elle lui retournait la question, lui demandant ce qu’il faisait ici, s’il était en mission et il hochait donc la tête parce que c’était ce qu’il avait fait. « Ouais, il y avait une attaque de démons dans le Queens, je m’en suis occupé avec quelques autres Shadowhunters. » Ça avait d’ailleurs été du gateau, il ne comprenait pas vraiment pourquoi il avait fallu tellement de Néphilims, mais bon. Il n’allait pas chercher à comprendre les ordres de l’Enclave ou du nouveau chef de l’Institut dont il ne se souvenait même plus du nom – Alder machin chouette – ce n’était sûrement pas si important que ça. Si ça se trouvait, ça allait être aussi long que celui de la Branwell, son « règne ». Ça ne l’étonnerait pas beaucoup, va savoir pourquoi. Sûrement parce qu’apparemment, c’était un diplomate et il n’était pas persuadé que c’était le mieux pour s’occuper de guerriers. Il fallait un autre guerrier. « Puis après, je me suis dit que ça faisait longtemps qu’on ne s’était pas vus pour parler. Donc, je suis venu à l’endroit où je me suis dit que ce serait le moins étonnant de te trouver. »
© 2981 12289 0 ∞ 719 mots en moins de 7j ∞



Non, mais tu te rends compte ? L'amour ça rend con.Oh, baby girl, don't get cut on my edges. I'm the king of everything and oh, my tongue is a weapon there's a light in the crack that's separating your thighs and if you wanna go to heaven you should fuck me tonight.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Amara Whitelaw
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 02/01/1995
♦ Autres comptes : Annalyne, cette petite sorcière blonde de 152 ans, qui aimerait bien botter le cul de certains Membres du Cercle elle aussi
♦ Runes : 1307
♦ Messages : 136
♦ Date d'inscription : 01/12/2016
♦ Everything and anything :




La prochaine personne qui me dit que je dois accepter les surprises de la vie, je lui colle ma main dans la gueule en criant: SURPRISE!

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Mer 3 Mai - 14:59
When I see you again
Isaac & Amara
C’est parce que l’intuition est surhumaine qu’il faut la croire, c’est parce qu’elle est mystérieuse qu’il faut l’écouter, c’est parce qu’elle semble obscure qu’elle est lumineuse.

Amara n’avait pas tellement changée en grandissant. Elle avait toujours été très mature, très sérieuse dans son tavail, et assez détachée de la vie sociale en général. Pas qu’elle était le genre de personne à être renfermée sur elle même à se dire que sa vie était totalement merdique, non, loin de là. Elle n’aimait tout simplement pas les gens en général. Elle les trouvait hypocrites, sans saveur, mauvais, et loin d’être sérieux dans leur travail. Le genre de trucs qui l’énervaient, en somme. Après tout, elle vivait pour son travail, comme tous les Shadowhunters devraient le faire. Ils étaient nés pour ça, pour se battre contre les démons, pour que le monde dans lequel il vivait soit meilleur, plus sûr, autant pour les Terrestres, que pour eux, ou encore les Créatures Obscures. Et même si Amara n’était pas une grande fan des Terrestres, chose qui se voyait étant donné qu’à chaque fois qu’elle sortait de l’Institut, elle activait sa rune d’invisibilité pour ne pas être vue, ce n’était pas pour autant qu’elle ne prenait pas sa mission au sérieux. Ils ne pouvaient pas se protéger eux même, oui, ça la faisait chier de bosser pour des incapables sans même avoir une once de reconnaissance. Mais elle adorait botter le cul des démons, et rien que pour ça, elle n’allait pas cracher sur les Terrestres. Du moins, pas autant qu’elle n’était capable de le faire.

En tout cas, à l’Institut, avec le retour de Valentin, c’était un peu beaucoup la folie. La jolie brune ne se souvenait même pas de la dernière nuit de sommeil complète qu’elle avait eut, ça devait certainement remonter à des semaines. Là, ils étaient tellement en alerte qu’elle ne s’accordait que deux ou trois heures pour se reposer avant de repartir bosser, que ce soit à l’extérieur après avoir été envoyée en mission, ou au sein du quartier général pour essayer de gérer les activités démoniaque de là. En somme, elle se trouvait là où on avait besoin d’elle. Sauf maintenant. Il lui fallait bien une petite pause, quand même. Certes, elle n’était pas une Terrestre, mais elle n’était pas non plus une machine. Le problème était qu’elle essayait toujours de donner le plus d’effort possible et… Un jour, ça allait la tuer, elle le savait. Mais c’était plus fort qu’elle, elle voulait prouver, qu’elle était l’un des meilleurs éléments de l’Institut, qu’elle pouvait avoir plus de responsabilités en son sein, histoire de remettre un peu d’ordre. Sauf que l’Enclave savait qu’elle était fiancée, et qu’elle allait, un jour ou l’autre, finir par partir à Rio pour prendre la direction de cet Institut là. Parfois, elle avait l’impression de faire tous ces efforts pour rien, et c’était peut être le cas, en fait. Les choses auraient été bien différentes si son père était encore en vie, si sa mère n’avait pas laissée la direction de l’Institut aux Lightwood. Ils n’en seraient certainement pas là. « Y a de quoi, les rues n’ont jamais été aussi dangereuses, autant pour les Terrestres que pour nous. » Pour la première fois de sa vie, Amara avait peur de sortir de l’Institut. Enfin, réellement peur. Elle avait déjà eut peur par le passé, quand elle était plus jeune, lors de ses toutes premières missions, mais c’était une peur plutôt anodine, à l’époque. Là, c’était totalement différent. Cette peur, cette menace, était bien réelle. La mort les poursuivait, la torture, Valentin et ses injections. Ils risquaient, à tout moment, de se transformer en monstre à cause de lui sans même voir le coup venir, et c’était bien ça, qui lui faisait peur. Oui, elle voulait tuer Valentin de ses propres mains, pour venger la mort de son père, mais si elle se retrouvait à être l’un de ses esclaves, tous ses efforts n’auraient servis à rien. L’honneur qui lui importait tellement dans sa vie de tous les jours l’auraient quittés, ainsi que sa dignité.

Mais pour l’instant, ce n’était pas vraiment le moment de penser à ça. Après tout, rien de ce qu’elle craignait ne s’était encore produit, du moins, rien d’irréversible. Certes, Valentin avait la Coupe, mais ils avaient encore le moyen de la récupérer. Il fallait juste faire les bons choix, pour une fois. Ne pas hésiter à avoir recourt au sacrifice pour sauver la majorité. Ça pouvait paraitre cruel, oui, mais ils étaient dans une telle situation qu’ils n’avaient tout simplement pas le choix. Et s’il fallait tuer la fille Morgenstern pour ça, Amara s’en chargerait elle même. Pas de gaité de coeur, mais elle finirait par s’en remettre. Elle le pensait en tout cas. « J’ai mes yeux et ma tête qui vont exploser, mais ça roule. » C’était ça, d’être face à un écran pendant des heures entières, sans aucune pose pour se reposer les yeux. Certes, la brune avait l’habitude, mais avec l’état d’alerte du moment, la pression qu’ils avaient tous, l’angoisse d’une potentielle attaque dans l’Institut même… Cette tension n’était pas vraiment là pour améliorer leur état de santé, il fallait le dire. Pas du tout, même. Heureusement qu’ils avaient de quoi se reposer quelques heures. « Quel genre de démons? Ils ont été envoyés par le Cercle? » Elle aurait put dire par Valentin, c’est vrai, après tout, c’était lui, le chef du Cercle. Mais elle ne supportait pas de prononcer son prénom. Ça la rendait malade, lui donnant littéralement une envie de vomir immonde. Ce n’était qu’un prénom, oui, mais la personne qui le portait… C’était une personne plus qu’horrible, il fallait le dire, alors forcément, Amara en avait un sentiment de dégoût, comme à chaque fois qu’elle croisait sa fille dans les couloirs. « Tu me connais bien, faut le dire. » Et oui, ça faisait des années qu’ils étaient amis les deux là. C’était même assez étonnant qu’ils ne se soient pas encore pris la tête sérieusement, avec leur deux caractères de merde. Surtout qu’Amara se prenait la tête, au moins une fois, avec tout le monde. Elle était connue pour ça, pour son fort caractère, pour son sens du devoir, pour son acharnement au travail. Très peu étaient les gens qui acceptaient de faire équipe avec elle à cause de ça.
Made by Neon Demon



It's gonna be alright
I'm fucking sorry i'm not enought for you. I'm hurting so much and I can't go a day without crying about it. I thought I was there for you, but now I know I'm just as fucking pathetic as he said I was. Sorry that I am the way I am, I wish I wasn't. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac S. Alistair
The Fuckboy
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphy & Chris & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 1830
♦ Messages : 191
♦ Date d'inscription : 19/11/2016
♦ Everything and anything :

And paint in blood


She's the most beautiful girl in the city, that makes her the best. But she's so... well-read and I'm so... athletically inclined ! But since a little whitle, I've felt like I've been missing something and she's the only girl that gives me that sense of— Mmm... je ne sais quoi ?


Lean on me when you're not strong and I'll be your friend I'll help you carry on for it won't be long, until I'm gonna need somebody to lean on

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Mar 9 Mai - 20:37
When I see you again
Amara & Isaac
Il l’écoutait lui parler et hochait doucement la tête, c’est vrai que depuis quelques temps, les rues étaient de plus en plus dangereuses, mais en même temps… C’était une chose à laquelle il fallait se douter, non ? La nouvelle montée de Valentin ne pouvait clairement pas être bon signe, au contraire. Toute personne savait que maintenant, le danger ne faisait qu’augmenter pour ceux qui ne se ralliaient pas aux membres du Cercle, comme des tas de gens le voudraient, comme des tas de gens voulant être persuadé de garder la vie dans le doute où Valentin gagnerait trop de pouvoir. Dans le cas où il deviendrait beaucoup trop puissant, que ce serait beaucoup trop compliqué à contenir. Mais il pensait bien que c’était tout de même assez… Débile de faire ce genre de chose, de se décider à rejoindre quelqu’un tout simplement parce qu’il était puissant. Le pire, c’était que dans le cas contraire, ils prendraient probablement plus cher en s’étant ralliés à Valentin, mais bon. La preuve avec ses parents, l’un avait été enfermé, l’autre était mort. Il se demandait d’ailleurs ce qui se serait passé, s’ils étaient toujours là, s’il avait toujours été avec eux. Est-ce qu’ils seraient allés du côté de Valentin ? Est-ce qu’il aurait dû les suivre ? Est-ce qu’il aurait accepté de se mettre du côté de Valentin ? Va savoir… Mais bon, il ne voulait pas vraiment penser à ce genre de chose. Il ne voulait pas penser à ce qu’il se serait passé si les événements avaient tournés de la sorte. “C’est sûr qu’avec tous les sbires de Valentin, personne n’est réellement sain et sauf..” Dit-il en fronçant doucement les sourcils, pinçant les lèvres. “Mais… Je ne pense pas vraiment qu’il faut avoir peur de sortir dans les rues, c’est probablement ce qu’il voudrait.” C’est sûr, non ? Quoi de mieux que laisser tous les Néphilims dans la peur, n’osant même plus sortir de l’Institut, ce qui lui laisserait le champs libre pour arriver à ses fins. “Je ne pense pas qu’il faut vraiment avoir peur de lui. Il est certes dangereux, mais il a déjà été vaincu, non ? Alors pourquoi pas une seconde fois ?” Demandait-il en penchant la tête sur le côté. C’était peut-être débile de penser comme ça, mais c’était Isaac. A quoi est-ce qu’on pouvait s’attendre de mieux ? Il n’avait jamais été le plus prudent des Néphilims et ne le serait sûrement jamais, donc bon.
Finalement, il lui avait demandé comment elle allait, parce que ça l’intéressait tout de même beaucoup plus que tout le reste. Certes, toutes les histoires avec Valentin, avec l’Enclave, Clary et tout ce que vous vouliez l’intéressait, il ne pouvait pas faire autrement, mais bon.. C’était tout de même moins important que les états d’âmes de la brunette. Ouais, parce qu’en fait, il faut dire qu’il avait toujours le moins de motivation pour régler tout ça, il le faisait bien souvent uniquement parce qu’il était obligé ou que c’est la meilleure chose à faire, mais non sans râler… Mais s’il avait besoin d’aller régler un truc pour Amara, ou d’aller casser la gueule d’un mec parce qu’elle lui avait demandé, il n’hésiterait pas une seule seconde et se mettrait en route tout de suite. Il faut dire qu’elle comptait beaucoup pour lui et en général, quand quelqu’un comptait pour lui, il donnait tout sans compter. C’est bien pour cela qu’il n’y avait pas beaucoup de personne qui étaient si haut dans son estime, dans son coeur. Ouais, parce que tout donner à tout le monde, ce serait tout de même assez compliqué. “Tu devrais peut-être penser à te reposer; non ? Je te promets de te protéger et de te couvrir.” Lui annonçait-il avec un petit sourire en coin. Si elle avait besoin d’une pause ou quoi que ce soit d’autre, il pourrait sûrement dire qu’elle était sur le terrain alors qu’elle serait entrain de roupiller.
Finalement, la question revenait sur la mission, sur la sorte de Démon et s’ils avaient été envoyés par Valentins. “C’était des Raveners.” Dit-il en plissant doucement le nez. Il faut bien avouer que ce sont des démons bien intimidants, ceux-là, personne ne pourrait dire le contraire, personne ne pourrait dire que la première fois qu’ils en avaient vus, ils n’avaient pas au moins un petit peu eut peur. Mais maintenant, on va dire que ça passe mieux tout de même, c’est sûr. “Et je pense bien qu’ils étaient envoyés par le Cercle. Ils se sont occupé d’un repaire de vampires. Donc, sauf si quelqu’un d’autres est vraiment énervé, je pense que c’était Valentin. Et les Chasseurs d’Ombres n’étaient pas arrivés totalement en retard ! Certains vampires étaient toujours en vie, du moins, du mieux qu’ils pouvaient. Hochant ensuite la tête, il laissait échapper un petit rire quand il entendait sa phrase. “Sérieusement, je crois qu’après tout ce temps, il faudrait s’inquiéter si je ne te connaissais pas. Tu ne penses pas ?”
© 2981 12289 0 ∞ 831 mots en moins de 7j ∞



Non, mais tu te rends compte ? L'amour ça rend con.Oh, baby girl, don't get cut on my edges. I'm the king of everything and oh, my tongue is a weapon there's a light in the crack that's separating your thighs and if you wanna go to heaven you should fuck me tonight.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Amara Whitelaw
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 02/01/1995
♦ Autres comptes : Annalyne, cette petite sorcière blonde de 152 ans, qui aimerait bien botter le cul de certains Membres du Cercle elle aussi
♦ Runes : 1307
♦ Messages : 136
♦ Date d'inscription : 01/12/2016
♦ Everything and anything :




La prochaine personne qui me dit que je dois accepter les surprises de la vie, je lui colle ma main dans la gueule en criant: SURPRISE!

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Mar 16 Mai - 20:30
When I see you again
Isaac & Amara
C’est parce que l’intuition est surhumaine qu’il faut la croire, c’est parce qu’elle est mystérieuse qu’il faut l’écouter, c’est parce qu’elle semble obscure qu’elle est lumineuse.

Amara avait toujours adorée New York, et ce n’était pas parce que Valentin y foutait le bordel et en prenait possession petit à petit que ça allait changer quelque chose. C’était sa ville, elle y avait grandie, elle se battait pour elle depuis qu’elle était enfant, depuis qu’elle avait l’âge de partir en mission, seule, ou accompagnée. Et elle se battrait pour que cette ville soit en sécurité jusqu’à son dernier souffle. C’était son travail après tout, elle vivait pour ça, elle était née pour ça. Elle était née pour protéger les Terrestres, pour protéger le Monde Obscure, et pour que tout le monde vive en paix en parcourant les rues de la Grande Pomme. Ce n’était pas quelque chose de facile tous les jours, c’était sûr, mais la brune n’était pas du genre à baisser les bras, loin de là. Surtout pas tant qu’elle n’aurait pas atteint son objectif principal: tuer Valentin. Ça lui vaudrait peut être des problèmes avec l’Enclave, qui avait certainement la volonté de le juger pour ses actes, mais honnêtement, elle s’en fichait. Elle voulait le voir mort, six pieds sous terre, elle voulait elle même être la cause de son coeur qui arrêterait de battre, elle voulait elle même se servir de sa propre lame pour percer sa chair et le vider de son sang. Sa vengeance la motivait depuis qu’elle était toute petite, et maintenant que Valentin était officiellement de retour, elle n’en était que plus féroce, et elle la tenait debout, face à la fatigue, à la pression, et à toutes les choses qui les épuisaient dans leur quotidien.

Alors oui, c’était le bordel en ville, c’était clair, mais la jolie brune en était contente, parce que ça signifiait que sa cible n’était pas loin. Et elle n’attendait qu’une chose, être envoyée en mission pour avoir la chance de le croiser. Même si ça n’allait pas être simple. De toute façon, elle profiterait certainement d’être à l’extérieur pour mener sa propre enquête et essayer de le retrouver par ses propres moyens. Mais elle ne pouvait, pour l’instant, pas sortir sans autorisation, malheureusement. « Je n’ai pas peur de lui. » Au contraire d’ailleurs, elle ne le craignait pas le moins du monde. Après tout, il était un Shadowhunter comme les autres, avec l’âge qui ne devait certainement pas jouer à son avantage. Elle, elle était jeune, surentraînée, et l’une des meilleurs de sa génération, même si elle ne serait jamais aussi bonne que Jace. Elle avait toutes les cartes en main pour l’achever. Alors non, il ne lui faisait pas peur du tout. « L’Enclave ne l’a jamais vraiment vaincu. S’il s’est tenu à l’écart toutes ces années, c’est parce qu’il le voulait bien, parce qu’il s’est servit de son propre fils pour nous détruire de l’intérieur. » Ça c’était une chose que la jolie brune avait bien comprit. Et il y avait bien une chose qu’elle ne pouvait pas retirer à son ennemi: son intelligence. Un peu tordu, certes, pour aller jusqu’à se servir de son propre fils, mais c’était une action très futée tout de même. Amara se pencha vers l’avant, se tenant au rebord derrière elle pour ne pas tomber. Elle avait juste envie de sentir un peu plus le vent sur son visage, cette brise fraîche, revigorante, de la nuit qu’elle avait toujours adorée. C’était dangereux de faire ça, oui, mais elle s’en fichait pas mal. Et puis, elle n’était plus à un danger près, il faut bien le dire.

Leur conversation avait ensuite dérivée sur leurs états de santé respectifs. on ne pouvait pas dire que la jolie brune était au mieux de sa forme, c’était sûr, mais en même temps, elle n’avait pas vraiment le choix. L’Institut avait besoin du plus de Chasseurs d’Ombres possible pour gérer tout ce qu’il se passait ici bas, dans les rues. Alors certes, elle ne dormait pas assez, et ne mangeait pas assez aussi, mais ça, c’était les risques du métier. Elle avait signée pour ça à sa naissance, alors elle assumait. Et ne se plaignait que très rarement, pour ne pas dire jamais. « Je peux pas. On va bientôt m’envoyer en mission. Je m’allongerais une heure ou deux en rentrant. » Avant de se planter à nouveau devant son ordi pour se remettre au boulot. Ou partir sur une autre mission, ça dépendait où on avait besoin d’elle. Et oui, Amara était le genre de femme qui vivait boulot, tout le temps, et depuis toujours. Même quand elle n’était encore qu’une simple élève. Elle ne comptait même plus les heures d’entraînement supplémentaires qu’elle s’était imposées quand elle apprenait le métier, ni le temps qu’elle avait passée à étudier son grimoire de runes jusqu’à les connaître toutes sur le bout des doigts sans jamais avoir une seule seconde de réflexion. Elle était comme ça, quand elle faisait les choses, ce n’était jamais à moitié. « Oh, ils sont pas très cools, ceux là. » Il était clair que ce n’était pas le genre de démons qu’elle préférait affronter, certainement parce qu’ils faisaient partis des plus compliqués à tuer. Amara se demandait d’ailleurs s’ils avaient connus des pertes lors de cette mission. Cela dépendait certainement du nombre de démons, et surtout du nombre de Nephilims envoyés sur place. « Pourquoi s’attaquerait-il aux vampires? Maintenant qu’il a la Coupe, en toute logique, il devrait être à la recherche de Terrestres pour enrichir ses rangs. » Ou peut être qu’il faisait les deux en même temps, allez savoir. Il avait dû concocter ce plan depuis des années, et bien sûr, il avait toujours une longueur d’avance sur eux. En même temps, réfléchir comme un psychopathe, c’était tout de même assez compliqué. Peut être qu’ils devraient demander de l’aide à Clary et à sa mère, elles avaient l’air toutes les deux aussi timbrées que Valentin, dans leurs idées loufoques. « Ce serait plus qu’étrange, c’est sûr. » Amara était bien incapable de dire précisément depuis quand elle connaissait Isaac. Mais ça faisait déjà un sacré bout de temps, plusieurs années. Après tout, ils avaient grandis ensemble, tous les deux. Ils étaient devenus des Shadowhunters ensemble, et ils avaient même partagés leur première mission. Ils n’étaient pas aussi proches que pouvaient l’être des Parabatai, mais pour être honnête, c’était déjà pas mal, la proximité qu’ils avaient. Et puis, ils faisaient toujours du bon travail, tous les deux, alors c’était le plus important.
Made by Neon Demon



It's gonna be alright
I'm fucking sorry i'm not enought for you. I'm hurting so much and I can't go a day without crying about it. I thought I was there for you, but now I know I'm just as fucking pathetic as he said I was. Sorry that I am the way I am, I wish I wasn't. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac S. Alistair
The Fuckboy
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphy & Chris & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 1830
♦ Messages : 191
♦ Date d'inscription : 19/11/2016
♦ Everything and anything :

And paint in blood


She's the most beautiful girl in the city, that makes her the best. But she's so... well-read and I'm so... athletically inclined ! But since a little whitle, I've felt like I've been missing something and she's the only girl that gives me that sense of— Mmm... je ne sais quoi ?


Lean on me when you're not strong and I'll be your friend I'll help you carry on for it won't be long, until I'm gonna need somebody to lean on

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Lun 5 Juin - 23:47
When I see you again
Amara & Isaac
Il haussait un sourcil alors qu’il l’écoutait parler, donc… Elle n’avait même pas peur de Valentin ? Bon, c’est vrai que les chasseurs d’ombres avaient moins de soucis à se faire que les autres, mais quand même. Ce mec était putain de terrifiant quand on regarde, un vrai psychopathe., même s’il venait de dire le contraire. Il aime assez se contredire. Bref Il se demandait tout de même comment ça se faisait qu’à l’époque, ses parents lui couraient après comme des petits chiens, l’écoutant et faisant tout ce qu’il voulait qu’ils fassent. Lui, il était pratiquement persuadé qu’il ne pourrait pas vraiment jamais faire ce genre de choses, suivre les ordres de quelqu’un, même quand il fallait tuer une personne innocente. Ouais, parce que bon, Isaac avait beau être un connard, il ne l’était décemment pas à ce point, mais bon. Il faut croire que certaines personnes n’ont aucunes limites. Mais le sujet n’est pas là. “Tu penses vraiment qu’il a envoyé son gosse pour tous nous détruire ?” Dit-il, doutant tout de même assez de ça. Il n’avait jamais vraiment été proche de Jace ou quoi, mais en fait… Il ne pensait pas non plus qu’il était diabolique. Un peu narcissique et con, mais bon, ça ce n’est qu’un détail, ça ne fait pas forcément de lui une mauvaise personne, même si son père c’est Valentin. Comme on dit, on ne choisit pas ses parents. Nous ne sommes pas non plus nos parents. “Je sais pas, c’était tout de même encore un gosse quand il est arrivé, non ?” Valentin ne pouvait tout de même pas être aussi… Fou pour faire ça, si ? Ouais, bon, fallait tout de même pas le sous-estimer le petit. Il posait le regard sur elle lorsqu’elle se penchait vers le vide, se tenant au rebord et bon sang… Elle voulait lui faire avoir un arrêt cardiaque ? “Tu sais que c’est dangereux ce que tu fais, hm ?” Demandait-il, haussant un sourcil. “Je demande ça juste pour être sûr. “ Ouais, parce que bon.. Il savait que la vie de Shadowhunters regorgeait de danger, mais putain… C’est pas une raison pour mourir en s’écrasant la gueule contre le bitum du haut de l’Institut. Puis en plus, quand on y pense bien, ça pourrait être assez ridicule comme mort pour des personnes qui se pensaient être des guerriers, non ?
Finalement, ils en étaient venus à parler des états de santé des personnes, de tout ça, poussant un long soupir quand il l’entendait parler. “Amara.” Se contentait-il de lui dire, posant un regard sur elle, les sourcils froncés. Il aurait presque l’impression de se retrouver face à une gosse vu la façon dont il la regardait, comme s’il allait la gronder, mais d’un autre côté… C’était ce qu’il était sur le point de faire. Quelqu’un devait bien l’engueuler par rapport à ça, non ? “Tu devrais aller dormir avant de partir en mission, je peux te réveiller avant si tu veux. Puis, il faut aussi que tu dormes longtemps après, sinon, qu’est-ce qu’il va t’arriver ?” Lui demandait-il en fronçant les sourcils. “T’imagines si tu tombes de fatigue en pleine mission et qu’un démon te tues ? On a besoin de toi, tu es une des meilleures Shadowhunters de l’Institut. Te perdre serait probablement une des pires choses qui pourrait nous arriver.” Puis merde, c’est sa meilleure amie quoi ! Il a pas envie qu’elle se mette en danger pour des conneries comme ça non plus ! Sinon, il lui mettre une tarte et on verra si elle ne va pas aller dormir. Ou… Peut-être qu’il devrait demander à un sorcier de l’aider, mais elle risquerait de lui botter le cul en se réveillant, ce qui est tout de même quelque chose qu’il préfèrerait éviter pour le moment.
Finalement, ils parlaient de sa mission et des démons. Ce n’était pas vraiment des démons contre lesquels il aimait se battre, bon, il n’aimait pas vraiment se battre contre des démons de toute manière… Ouais, faut dire qu’en fait… Il était un peu un Shadowhunters bas de gamme, mais faut pas le dire. De toute manière, lorsqu’il était motivé ou qu’il devait être en mission avec quelqu’un qu’il doit protéger, il est beaucoup plus appliqué. Ce qui n’était pas forcément une bonne chose pour un Néphilim. “Tu m’étonnes.” Lui répondit-il, poussant un soupir avant que finalement, le sujet ne reparte sur Valentin. “Je ne sais pas trop, mais si c’est vraiment lui… Ma seule réponse reste ‘c’est Valentin’, il vaut mieux pas comprendre ses motivations. Sinon, faudrait peut-être s’inquiéter, non ?” Lui demandait-il en penchant légèrement la tête sur le côté. “Peut-être qu’il cherchait des Terrestres et qu’il a trouvé ce repère, donc, il a envoyé ces démons.” Dit-il, haussant les épaules. Va savoir.
© 2981 12289 0 ∞ 804 mots ∞[/quote]



Non, mais tu te rends compte ? L'amour ça rend con.Oh, baby girl, don't get cut on my edges. I'm the king of everything and oh, my tongue is a weapon there's a light in the crack that's separating your thighs and if you wanna go to heaven you should fuck me tonight.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Amara Whitelaw
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 02/01/1995
♦ Autres comptes : Annalyne, cette petite sorcière blonde de 152 ans, qui aimerait bien botter le cul de certains Membres du Cercle elle aussi
♦ Runes : 1307
♦ Messages : 136
♦ Date d'inscription : 01/12/2016
♦ Everything and anything :




La prochaine personne qui me dit que je dois accepter les surprises de la vie, je lui colle ma main dans la gueule en criant: SURPRISE!

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Dim 11 Juin - 16:04
When I see you again
Isaac & Amara
C’est parce que l’intuition est surhumaine qu’il faut la croire, c’est parce qu’elle est mystérieuse qu’il faut l’écouter, c’est parce qu’elle semble obscure qu’elle est lumineuse.

Amara n’avait pas peur de grand-chose, pour ne pas dire de presque rien. Et quand elle avait peur de quelque chose, elle se servait de cette peur comme d’une force, et non comme une faiblesse. C’était dans son éducation, après tout. Elle avait été élevée comme une guerrière, et les guerriers n’avaient peur de rien. Ils n’avaient tout simplement pas le droit d’avoir peur. Et puis sérieusement, avoir peur de Valentin… Il n’était qu’un Chasseur d’Ombres comme les autres, un peu fou, mais il n’en restait pas moins un Nephilim, donc rien de bien inquiétant ou d’indestructible. Certes, il avait la Coupe Mortelle entre les mains, mais qu’est-ce que ça changeait ? Ça ne devait pas être bien compliqué de la lui reprendre, si tout le monde s’y mettait. Alors non, la brune n’avait pas peur de lui, elle n’avait jamais eu peur de lui, et ce n’était pas maintenant qu’elle allait s’y mettre. Surtout que tout ce qu’elle voulait depuis qu’elle était gamine, c’était le tuer de ses propres mains, et elle s’était longuement entraînée pour faire ça. Elle était prête à l’affronter, même maintenant s’il le fallait. « Justement, il l’a élevé jusqu’à ses dix ans, c’est lui qui a fait toute son éducation, ou tout du moins la plus grande partie. Il a formaté son propre gosse pour en faire une arme. Très intelligent comme méthode, même si c’est peu orthodoxe. » Amara ne pouvait pas le nier, Valentin était une personne très intelligente, et c’était justement ça qui le rendait très dangereux au final. Mais il ne devait pas se rendre compte des éléments qui possédaient l’Enclave. Il n’était pas le seul à être surdoué dans ce monde. Amara l’était elle aussi, même si elle ne s’en ventait jamais. Elle était très douée en tout ce qui était informatique, et savait très bien se battre, deux qualités très utiles à l’Enclave. Et à son Institut. Ce n’était pas pour rien qu’elle allait épousée le futur directeur de l’Institut de Rio en même temps. Ils avaient besoin d’éléments comme elle, là-bas, et même si ça ne lui plaisait pas des masses, elle allait quand même y aller. Parce que c’était son devoir, et qu’elle avait toujours rêvée pouvoir diriger un Institut. Parce que normalement elle aurait dû se retrouver à la tête de celui-ci si son père n’était pas mort. Si Valentin n’était pas passé par là pour lui régler son compte. Mais ça c’était encore une autre histoire, et en vérité, la brune ne préférait même pas y penser. Elle ne pensait que très rarement à la mort de son père de toute manière, et aux choses qui auraient été différentes s’il était encore là. Elle ne serait certainement pas la même jeune femme qu’elle était aujourd’hui. Mais ça c’était une chose qu’elle ne saurait jamais, malheureusement.

Enfin bon, comme dit, elle préférait ne pas y penser, à tout ça. Sinon elle allait ruminer, et ce n’était pas quelque chose de très bon non plus, surtout pour elle. Du coup, pour se sortir un peu toutes ces idées noires de l’esprit, elle s’était penchée en avant. Droit dans le vide. Elle ne s’empêchait de tomber que par ses bras. Dangereux, vous dites ? Oui, peut-être. Mais comme elle n’avait pas peur de grand-chose… Le vide ne faisait pas parti des choses qu’elle craignait. Au contraire, elle trouvait même ce danger libérateur, apaisant. Le vent qui ébouriffait ses cheveux la rafraîchissait aussi, lui permettait de respirer plus calmement. Elle se sentait vraiment bien, en fait. Mais Isaac n’avait pas manqué de lui faire remarquer qu’elle se mettait en danger, actuellement. Et elle lui avait lancé un regard mi- noir mi- agacé. Ça, c’était dangereux ? Il n’avait encore rien vu. Sans prévenir, elle laissa ses jambes tomber dans le vide et se retourna, retenant son corps uniquement par la force de ses bras. C’était douloureux, elle doit bien l’avouer. Mais sa force mentale l’aidait à tenir. « Et ça, c’est assez dangereux à ton goût ? » Ouais, elle était complètement tarée. Et elle l’assume complètement. C’était peut-être aussi pour ça, en plus de son caractère de merde, que les gens ne l’aimaient pas. Ils n’avaient pas envie d’être amis avec quelqu’un qui prenait des risques pas vraiment très utiles alors que la vie d’un Shadowhunter en général était déjà assez dangereuse comme ça. « Sache que l’adrénaline m’empêcherait de m’écrouler de fatigue en pleine mission déjà. Et je fais des micro-sieste quand je suis installée face à mon bureau. Je vais pas m’écrouler de fatigue pour seulement quelques heures de sommeil en moins. » Ouais, elle n’aimait pas vraiment qu’on lui fasse la morale, un peu comme tout le monde je crois. Enfin, disons qu’elle en avait déjà pris assez de la part de sa mère quand elle était plus jeune, et maintenant qu’elle ne l’avait plus sur le dos, elle n’avait pas vraiment envie que quelqu’un d’autre vienne prendre la relève. Puis, ce n’était pas comme si elle négligeait son sommeil tout le temps aussi. Là c’était un cas de force majeur. Ils étaient en guerre. Et ça n’allait pas durer. D’ici une semaine ou deux, elle retrouverait un rythme de sommeil classique, et elle était persuadée. Tout simplement parce qu’elle ne laisserait pas Valentin vivre plus longtemps que ça, et qu’elle finirait par le retrouver. « Mais t’as au moins raison sur un truc, je suis l’une des meilleures ici. » Son ego ? Il se porte très bien, c’est gentil de demander. Mais à ce tarif-là, ce n’est même plus une question d’ego, en réalité. Elle savait qu’elle était l’une des meilleurs, parce que tout le monde autour d’elle n’avait fait que le lui répéter pendant des années. Elle n’arrivait peut être pas au niveau de Jace, mais franchement, elle n’était pas loin derrière. Et elle avait bossée dur pour ça, depuis toujours. Alors oui, elle savait qu’elle faisait partie des meilleurs, et non, elle n’allait certainement pas s’en cacher.

En tout cas, ça n’empêchait pas la brune d’être inquiète face à la situation. Et c’était aussi en partie pour ça qu’elle ne dormait pas beaucoup. Parce que le Monde Obscure était en train de sombrer à cause de Valentin. Déjà qu’il recrutait des Terrestres en laissant un nombre innombrable de corps derrière lui, en plus de ça, il leur envoyait constamment des démons aux quatre coins de la ville. En gros, c’était carrément impossible pour eux de se reposer, il y avait beaucoup trop de choses à faire. Et le danger à l’extérieur devenait de plus en plus grand. « Si, justement, il faut essayer de comprendre pour anticiper ses actions suivantes. Si ça se trouve, les vampires ne sont qu’une distraction pour distraire notre attention d’autre chose, mais de quoi ? » Et voilà, le cerveau d’Amara était littéralement en train de carburer. Elle avait envie de descendre tout de suite à l’Institut pour vérifier toutes les affaires qu’ils avaient en cours. De son avis, ce n’était pas forcément une bonne idée de se concentrer sur les plus gros problèmes, ceux qui entraînaient le plus de dégâts de façon immédiate. C’était trop facile, trop simple. Les petites actions étaient souvent les plus fourbes, et malheureusement les plus laissées de côtés par l’Enclave. « Il faut que j’aille vérifier ça par moi-même. » Se hissant par la force de ses bras, la jolie brune remit ses pieds au sol. Ou plutôt sur le sol du toit. Elle comptait bien se repasser toutes les affaires en cours, une par une, afin de vérifier qu’ils n’avaient pas rater quelque chose de louche. Quand on disait qu’elle faisait partie des meilleurs, elle n’était pas seulement une très bonne combattante, mais elle possédait aussi une grande intelligence.
Made by Neon Demon



It's gonna be alright
I'm fucking sorry i'm not enought for you. I'm hurting so much and I can't go a day without crying about it. I thought I was there for you, but now I know I'm just as fucking pathetic as he said I was. Sorry that I am the way I am, I wish I wasn't. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac S. Alistair
The Fuckboy
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphy & Chris & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 1830
♦ Messages : 191
♦ Date d'inscription : 19/11/2016
♦ Everything and anything :

And paint in blood


She's the most beautiful girl in the city, that makes her the best. But she's so... well-read and I'm so... athletically inclined ! But since a little whitle, I've felt like I've been missing something and she's the only girl that gives me that sense of— Mmm... je ne sais quoi ?


Lean on me when you're not strong and I'll be your friend I'll help you carry on for it won't be long, until I'm gonna need somebody to lean on

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Sam 24 Juin - 21:59
When I see you again
Amara & Isaac
Peut-être qu’elle avait raison, ça ne l’étonnerait pas. Il faut dire qu’Amara était vraiment intelligente et perspicace, mais il ne faut tout de même pas abuser. Du moins, Isaac ne pense pas que Valentin ait pu faire quelque chose comme ça, même si on parle de Valentin. Il était horrible, mais on ne peut tout de même pas éduquer un gosse de dix ans pour qu’il puisse détruire l’Institut de l’intérieur ou qu’il soit son espion alors que si ça se trouve, il ne comprenait pas grand-chose à tout ce qui pouvait se tramer autour de lui. « Je trouve quand même ça bizarre. » Même si elle, elle disait que c’était intelligent, Isaac pensait que c’était juste… Horrible de faire ça, et pourtant, il n’aimait pas les gosses, pas du tout. Ça n’avait jamais été des personnes qu’il appréciait parce qu’ils gueulaient trop et tout le tralala. Fin, surtout les enfants terrestres. Les enfants Shadowhunters ne sont décemment pas pareil, mais Isaac ne les aime pas non plus parce que c’est des gosses quoi. Peut-être qu’il pense ça parce qu’il a vingt ans et qu’il est un peu immature sur ce plan là, mais bon… C’est tout de même pas une raison pour faire ça à des pauvres gosses qu’ont rien demandé. Si Valentin avait réellement tout préparer, il devait clairement être malade dans sa tête. Il ne voyait pas vraiment d’autres options.
Il ne se retenait pas de lui dire que ce qu’elle faisait était dangereux, le fait de tellement se pencher dans le vide, se prenant un regard mi-agacé, mi-noir et il était prêt à recevoir ce genre de regard si ça voulait dire qu’il lui dirait clairement que ce qu’elle faisait, c’était tout de même assez con, surtout quand on se dit que le simple faux pas, le plus petit geste brusque pourrait la faire tomber et donc, mourir. Mais, apparemment, elle ne le prenait pas de la manière dont il le voulait car elle était bien rapidement entrain de faire quelque chose d’encore plus taré et probablement d’encore plus stupide, tout ça pour lui prouver quoi au juste ? Il n’était même pas sûr de vouloir savoir. Elle voulait vraiment le faire avoir une attaque et si ça arrivait, il espérait clairement qu’elle aurait sa mort sur la conscience et qu’il pourrait revenir la hanter autant de fois qu’il le voudrait. On verra si soudainement, c’est toujours une bonne idée tout ça. « Tu veux vraiment me faire avoir une attaque ?! » Lui demandait-il, les sourcils froncés, mais ne tentait pas de l’aider, malgré le fait que ça ne soit pas l’envie qui manquait, mais bizarrement, une partie de lui lui disait qu’elle le prendrait mal s’il tentait de le faire parce qu’elle gérait probablement la situation. Faut dire que malgré le fait qu’elle fasse des choses clairement dangereuses, voir même insouciantes, elle arrivait toujours à s’en sortir, va savoir comment. C’était peut-être parce qu’elle était, comme dit, une sorte de génie. Mais bon. Il n’était pas persuadé que si cette situation tournait au vinaigre, que ça pourrait l’aider à faire quoi que ce soit. Sauf si elle inventait une rune – va savoir comment – qui ferait apparaître un matelas géant en bas. Ou bien qu’elle avait un sorcier de poche sur elle. « Remonte, sérieusement. » Ouais, il était presque entrain d’exiger quelque chose, mais c’est bien parce que même si elle avait l’air de trouver ça jouissif, lui, il n’était pas réellement dans le même trip, loin de là. Il ne trouvait pas vraiment cet acte marrant, et pourtant, habituellement, il en faut vraiment peau pour le faire rire. « On sait jamais. Je pense qu’il vaut mieux être trop prudent que pas assez. » Lui répondit-il normalement, les sourcils légèrement froncés alors qu’il parlait, mais bon, chacun ses goûts comme on dit. De toute manière, il doute du fait qu’il puisse lui faire avoir un peu plus de bon sens. De toute manière, ce n’était pas comme s’il avait envie qu’elle change. Ça ne serait clairement pas drôle quand on y pense bien. Il l’appréciait comme ça, du coup. Ouais, sinon ça ferait probablement un bon moment qu’il ne lui parlerait plus. Ce qui serait tout de même une grosse perte. Pour lui ou pour elle ? Va savoir, peut-être les deux. Probablement les deux même. Il ne pouvait tout de même s’empêcher de rouler des yeux avec un léger sourire amusé sur le bout des lèvres parce qu’elle est vraiment pas possible. « Ça va les chevilles ? » Ouais, bon, c’est lui qui avait commencé, mais ce n’était pas pour autant qu’elle devait surenchérir là-dessus. Même si une partie de lui se doutait qu’elle allait le faire, c’était tout de même quelque chose d’assez logique quand on regarde. Toute personne répondrait de cette manière à un compliment, du moins, lui, il le ferait. Mais bon, si ça se trouve, il y a des tas de gens qui ne sont pas du tout comme lui.
« Mais comment on est sensés réussir à anticiper ses actions si c’est un taré ? » Demandait-il en gardant les sourcils froncés parce que… C’est vrai quoi… Comment déterminer la façon dont un réel taré allait agir alors qu’on est pas nous-même tarés ? C’est tout de même assez compliqué. Du moins, Isaac pense que ça l’est, mais si ça se trouve, c’est simple comme bonjour. Va savoir. « Un distraction de quoi ? C’est pas son plan justement ? Tuer toutes les Créatures Obscures pour qu’on puisse n’être que des Néphilims ou Terrestres sur Terre ? » Pour avoir une race pure ou il ne sait trop quoi. Ses parents lui en ont déjà assez parlé de tout ça quand il était gosse. Avant qu’ils ne soient tués tous les deux. « Enfin. » Murmurait-il quand il la voyait enfin se hisser et ne plus être pendue au dessus du vide. Soudainement, il était clairement beaucoup moins entrain de beuguer, vous pouvez en être sûr. Il se levait à son tour pour commencer à la suivre. « Tu veux que je vienne ou bien je risque surtout de te distraire ? » Vaux mieux demander avant de se faire engueuler.
© 2981 12289 0 ♦ 1 037 mots en moins de 14j



Non, mais tu te rends compte ? L'amour ça rend con.Oh, baby girl, don't get cut on my edges. I'm the king of everything and oh, my tongue is a weapon there's a light in the crack that's separating your thighs and if you wanna go to heaven you should fuck me tonight.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Amara Whitelaw
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 02/01/1995
♦ Autres comptes : Annalyne, cette petite sorcière blonde de 152 ans, qui aimerait bien botter le cul de certains Membres du Cercle elle aussi
♦ Runes : 1307
♦ Messages : 136
♦ Date d'inscription : 01/12/2016
♦ Everything and anything :




La prochaine personne qui me dit que je dois accepter les surprises de la vie, je lui colle ma main dans la gueule en criant: SURPRISE!

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Mer 28 Juin - 14:48
When I see you again
Isaac & Amara
C’est parce que l’intuition est surhumaine qu’il faut la croire, c’est parce qu’elle est mystérieuse qu’il faut l’écouter, c’est parce qu’elle semble obscure qu’elle est lumineuse.

Amara admirait Valentin, d’une certaine manière. Elle admirait son intelligence, même si cette dernière était utilisée de façon malsaine. Mais elle le détestait aussi. Elle le détestait parce qu’il avait détruit sa famille, tué son père. Et elle voulait lui rendre la pareille en le tuant elle-même. Elle s’était entraînée pendant des années pour ça, à croire qu’elle se doutait qu’il allait finir par revenir. Et peut-être bien que c’était le cas. C’était comme si au fond d’elle, elle avait senti que les choses étaient loin d’être finies. Et maintenant, son sentiment de vengeance la guidait, la poussait à aller au-delà de ses limites. Elle voulait détruire le Cercle, détruire Valentin, mais pas pour que le Monde Obscure ne court plus aucun danger. Seulement pour venger sa famille. Ça pouvait paraître égoïste comme ça, mais au final, si elle réussissait à tuer Valentin, tout serait enfin réglé. D’une pierre deux coups, comme on dit. Et puis, de toute manière, elle n’avait rien à perdre, ça aidait pas mal aussi. Sa vie n’était pas très palpitante, elle n’y tenait pas tellement que ça. Certes, elle veillait sur sa petite sœur, elle était fiancé aussi, mais tout ça, ça avait été programmé. Elle n’avait rien décidé. La seule décision qu’elle pouvait prendre, c’était celle-là. Celle de tuer Valentin de ses propres mains. En attendant, elle obéissait aux ordres, comme elle l’avait toujours si bien fait. Elle se tuait au travail, comme elle en avait l’habitude. Elle protégeait les Terrestres et le Monde Obscure du mieux qu’elle pouvait.

Mais elle se gardait quand même quelques minutes pour s’amuser dans une journée. Comme maintenant, même si elle se mettait en danger en se suspendant dans le vide de cette manière. Elle n’avait pas peur pour autant, parce qu’elle connaissait son corps, elle connaissait sa force, et ses réflexes. Elle savait qu’elle ne courrait pas un réel danger. Et puis, si elle dérapait, Isaac était là pour la rattraper, elle lui faisait entièrement confiance là-dessus. En tout cas, lui, ne paraissait pas du tout rassuré. Et ça la faisait pas mal rire, en fait. « Détends-toi, c’est pas si dangereux que ça en a l’air. » La brune était tout de même remontée quand son meilleur ami le lui avait demandé. Ce n’était pas de sa faute si elle adorait faire ce genre de truc, sentir l’adrénaline se rependre dans son corps, ça la détendait. Ça lui permettait d’oublier un peu la pression, même si ce n’était que l’espace de quelques instants. Et de la pression en ce moment, ils en avaient tous, parce qu’il y avait beaucoup de boulot. Beaucoup de choses à gérer. Beaucoup de pression, de responsabilités. Beaucoup de vies étaient en jeu. « On a pas le temps d’être prudent mon beau. » Vraiment pas, c’était le cas de le dire. Ils avaient des responsabilités, des choses à faire, un ennemi à arrêter. Et ils allaient y arriver, d’une manière ou d’une autre. Du moins, Amara l’espérait, parce qu’elle n’était pas certaine de pouvoir vivre une vie entière dans ce climat de guerre, dans cette peur constante de perdre quelqu’un à qui elle tenait. Les morts n’étaient pas rares chez les Chasseurs d’Ombres, mais là, elles étaient encore plus présentes qu’à l’accoutumée. « Très bien merci de t’en soucier. » Oui, Amara savait ce qu’elle valait, et elle ne s’en cachait pas. Mais ça, c’était un peu le même dada pour tous les Shadowhunters. C’était leur fierté d’être les meilleurs dans leur boulot, c’était leur raison de vivre. Ils étaient nés pour ça, ils avaient été éduqués pour ça. Alors ils pouvaient bien être fier de ce qu’ils étaient devenus.

En tout cas, parler de la psychologie de Valentin était certainement ce qui l’intéressait le plus. Ça la fascinait d’essayer de se mettre dans la tête de ce type, même si elle doit bien avouer que ce n’était pas simple. Il était intelligent, certes, mais sa folie et ses convictions le rendait difficile à comprendre. « Il reste un Nephilim qui a été éduqué avec les mêmes valeurs que nous. Il suffit de prendre la base, et de réfléchir à tous les dérivés possibles. » Elle ne savait pas vraiment si elle était clair dans ses propos, mais dans sa tête, son raisonnement était logique et compréhensible. Sauf que ce n’était pas forcément évident de mettre des mots dessus. « Justement, tu crois pas qu’en dix-huit ans il n’a pas réfléchit à une solution beaucoup plus radicale que celle-ci ? Pourquoi sortir de l’ombre maintenant alors qu’il pourrait continuer à tuer des Créatures Obscures avec la même facilité, hein ? Il doit avoir un plan pour en tuer le plus possible d’un coup. Et il suffit de trouver ce que c’est pour le prendre de cours. » Amara doutait que la Coupe Mortelle était son simple objectif. C’était beaucoup trop facile, et depuis qu’il l’avait en sa possession, les choses n’avaient pas vraiment changé. Certes, il devait être en train de créer de nouveaux Shadowhunters, mais ce n’était pas ça qui allait changer la donne. Pour changer la donne, il lui fallait une arme plus puissante en plus de son armée. « Tu risques surtout de pouvoir m’aider, si tu sais te servir d’un clavier pour faire le tri dans tout ça. » Parce que oui, les manifestations démoniques ces derniers temps, ce n’était pas du tout ce qu’il manquait, c’était clair. C’était même loin d’être le cas en fait, et ça en devenait presque flippant. A croire qu’eux aussi se défendaient face à Valentin, mais qu’ils s’attaquaient aux mauvaises personnes. Et Amara ne pouvait pas leur en vouloir là-dessus. Après tout, ils avaient tous envie de vivre, qu’ils soient bons ou mauvais.
Made by Neon Demon



It's gonna be alright
I'm fucking sorry i'm not enought for you. I'm hurting so much and I can't go a day without crying about it. I thought I was there for you, but now I know I'm just as fucking pathetic as he said I was. Sorry that I am the way I am, I wish I wasn't. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac S. Alistair
The Fuckboy
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphy & Chris & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 1830
♦ Messages : 191
♦ Date d'inscription : 19/11/2016
♦ Everything and anything :

And paint in blood


She's the most beautiful girl in the city, that makes her the best. But she's so... well-read and I'm so... athletically inclined ! But since a little whitle, I've felt like I've been missing something and she's the only girl that gives me that sense of— Mmm... je ne sais quoi ?


Lean on me when you're not strong and I'll be your friend I'll help you carry on for it won't be long, until I'm gonna need somebody to lean on

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Ven 30 Juin - 2:22
style>parolesrpe { color:#C60800; font-weight:bold}When I see you again
Amara & Isaac
Il haussait un sourcil en l’écoutant parler, ses bras bras croisés sur son torse. « Oh, non, pas du tout ! Le fait d’être suspendu par la force de ses petits bras dans le vide, c’est totalement safe, suis-je bête. » Répondit-il du tac au tac quand il l’écoutait parler, roulant des yeux, mais bon, il savait que dans le fond, elle savait ce qu’elle faisait, donc elle ne craignait pas grand-chose. Ou bien elle commençait à devenir totalement taré. Étrangement, il ne mettait aucune hypothèse de côté, juste au cas-où. On sait jamais. Mais bon, il savait tout de même qu’elle aimait ce genre de choses, les situations de danger qui faisaient monter en elle l’adrénaline et c’était tout de même quelque chose qui l’inquiétait aussi parce que… Et si elle finissait par toujours en vouloir plus et qu’elle aille faire des choses encore plus stupides ? Bon, il savait qu’elle était intelligente et n’irait pas trop loin, mais dans le doute, il préférait ne rien laisser de côté. « Oh, tu trouves que je suis beau ? J’en étais sûr. » Ouais, il aurait très bien pu rebondir sur le fait qu’ils n’ont pas le temps d’être prudent, mais on parle tout de même Isaac, probablement un descendant de Narcisse. Un simple compliment, même s’il n’était pas vraiment employé dans le but de complimenter, mais plutôt de donner un style à une phrase – comme ici par exemple – suffisait à lui faire, presque, oublier de quoi ils parlaient. C’était probablement une chose que toute personne le connaissant et voulant le faire abandonner un sujet devrait savoir d’ailleurs. Un petit compliment et tada. C’est d’ailleurs aussi comme ça qu’on peut rapidement l’avoir dans sa poche, ce qui reste assez risible, il faut l’avouer. « T’es pas croyable... » Finissait-il avec un rire, parce que c’est vrai bon sang. Si Amara n’existait pas, il faudrait clairement l’inventer, mais d’un autre côté, ce n’était pas plus mal qu’elle réagisse comme ça parce que bon… En fait, ce n’était même pas qu’elle avait les chevilles gonflées, au contraire. C’était plutôt qu’elle savait clairement ce qu’elle valait. Elle était une des meilleures. On pourrait clairement se demander comment elle faisait pour côtoyer un Shadowhunter sous-marque tel que lui. Il ne comprenait clairement pas, mais bon, il n’allait pas s’en plaindre. Au contraire, il était bien content d’être ami avec elle et pas seulement parce qu’elle pouvait l’aider à stalker Wendy, c’est totalement faux.

« Parce que tu penses vraiment que son cerveau et ses idées ont une base similaires aux nôtres ? Je veux dire, nous, on a été élevés pour protéger les Terrestres et les Créatures Obscures des diverses menaces que peuvent offrir le Monde Obscur. Lui, il ne fait rien de ça, il tue les Créatures Obscures et les Terrestres en tentant de tous les transformer. Je suis pas persuadé que ce qu’il fait ressemble un tantinet à ce que nous faisons... » Poursuivait-il en fronçant légèrement les sourcils. « Puis, il est probablement dirigé par une peur envers les autres espèces comme dans toute discrimination de base. » La peur de l’autre et de la différence, des concepts des plus idiots, mais en même temps des plus courants. Ce qui reste tout de même assez dommage dans le fond, non ? « Si, il a probablement pensé à une meilleure méthode. » Ou sinon, il n’était pas des plus malin. Mais le hic, c’était qu’il était quelqu’un d’intelligent, il en avait déjà assez entendu l’éloge pour le savoir. Donc, c’était probable, ce qu’elle disait. Que ce n’était qu’une diversion. « Ouais, mais lequel ? Je suis pas persuadé qu’il y ait quelque chose pour tuer des tas de Créatures Obscures d’un coup. Ou bien, j’ai loupé mes cours de génocide. » Bon, sauf s’il se trouvait il ne sait quel sorcier voulant bien tuer des tas de personnes comme lui pour le plaisir… Ou peut-être un démon plus puissant, en échange d’il ne sait quoi. Ce serait pas vraiment étonnant. « Totalement à ton service. » Lui répondit-il en hochant doucement la tête. « Puis, je sais assez me servir d’un clavier, quand on te connaît, c’est difficile d’apprendre, crois-moi. » Clairement, parce que bon, même s’il n’était que là à regarder ce qu’il faisait, c’était déjà pas mal en fait. Mieux que rien du moins.
© 2981 12289 0 ♦ 725 mots en moins de 48h



Non, mais tu te rends compte ? L'amour ça rend con.Oh, baby girl, don't get cut on my edges. I'm the king of everything and oh, my tongue is a weapon there's a light in the crack that's separating your thighs and if you wanna go to heaven you should fuck me tonight.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Amara Whitelaw
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 02/01/1995
♦ Autres comptes : Annalyne, cette petite sorcière blonde de 152 ans, qui aimerait bien botter le cul de certains Membres du Cercle elle aussi
♦ Runes : 1307
♦ Messages : 136
♦ Date d'inscription : 01/12/2016
♦ Everything and anything :




La prochaine personne qui me dit que je dois accepter les surprises de la vie, je lui colle ma main dans la gueule en criant: SURPRISE!

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Mar 4 Juil - 23:20
When I see you again
Isaac & Amara
C’est parce que l’intuition est surhumaine qu’il faut la croire, c’est parce qu’elle est mystérieuse qu’il faut l’écouter, c’est parce qu’elle semble obscure qu’elle est lumineuse.

Amara savait d’avance qu’elle n’aurait pas aimée grandir dans le monde des Terrestres. Tout simplement parce que chez eux, les femmes n’étaient pas réellement prises au sérieux. Même si elle n’était pas intégrée à cette société, elle en connaissait assez dessus pour savoir que les femmes étaient nettement discriminées par rapport aux hommes. Et elle était bien contente que chez les Shadowhunters, ce soit nettement différent. Ici, les femmes étaient élevées au même rang que les hommes, elles avaient les mêmes responsabilités, les mêmes droits, et bien sûr, aussi les mêmes devoirs. Leur avis était pris en compte et leurs actions n’étaient pas orchestrées seulement dans le vent. Alors oui, elles paraissaient peut-être faibles aux yeux de certains parce qu’elles n’avaient pas forcément une carrure d’athlète de haut niveau mais… Elles savaient ce qu’elles valaient, et aux yeux de la brune, c’était ce qu’il y avait de plus important. « Mes petits bras, tu dis ? » Et oui, Isaac n’aurait jamais dû dire un truc pareil, c’était clair. Mais bon, maintenant que ses paroles étaient sorties de sa bouche, il allait devoir les assumer le coco. Haussant un sourcil, la jeune femme l’attrapa alors par le bras, d’une seule main, et le tira violement au sol. Elle était même presque certaine de lui avoir fait mal. « Ne te fie jamais aux apparences, est ce qu’on te l’a déjà dit ? » Ouais, elle avait le sourire aux lèvres. Forcément, parce que cette situation la faisait beaucoup rire. En même temps, il y avait de quoi.

La brune leva les yeux au ciel à sa phrase suivante. Vraiment, il n’en manquait pas une, ça c’était le cas de le dire. Ok, il était beau gosse, comme la plupart des Chasseurs d’Ombres en fait. Mais franchement, il pouvait presque rivaliser avec Jace tellement son narcissisme était présent. Et Amara ne comprenait pas pourquoi ils se devaient d’être comme ça, les mecs. Qu’est-ce que ça leur apportait de plus, franchement ? Elle était certainement la seule à ne pas se prendre la tête sur son apparence dans ce bâtiment, sans déconner. « T’as pas intérêt à prendre ça comme une tentative de séduction, parce que ta gueule d’ange risque de se rapprocher de celle d’un démon. » Bien sûr, elle plaisantait. Enfin à moitié. Elle était bien capable de s’énerver s’il commençait à lui faire des avances, mais elle n’irait jamais jusqu’à le défigurer non plus. Déjà parce qu’elle n’avait pas tellement envie d’avoir des problèmes avec la loi, mais aussi parce que ce n’était pas vraiment son kiffe de frapper ses semblables pour se défouler. Ils avaient les démons pour ça. En tout cas, il avait raison. Elle n’était vraiment pas croyable quand elle s’y mettait. Mais bon, elle savait ce qu’elle valait, et ça, personne n’allait le faire pour elle. Surtout pas sa famille. Elle avait la fierté de dire qu’elle s’était toujours débrouillée par elle-même, et qu’elle était devenue quelqu’un par la seule force de ses actions. Elle ne s’était pas fait pistonnée, elle, contrairement à certains. Elle avait travaillé dur, toute sa vie, pour en arriver là. Alors oui, elle estimait qu’elle pouvait en être fière.

Le sujet de Valentin restait tout de même quelque chose de délicat. Amara avait sa propre idée là-dessus, et vu qu’elle était très têtue, lui faire changer d’avis relevait pratiquement de la mission impossible. Elle avait une vision bien définie de cet homme, qui pouvait paraître étrange aux yeux des autres, mais qui était en fait très intelligente, quand on regardait de près. « Il veut éradiquer les démons de la surface de la Terre. C’est ce qu’on veut aussi. Sauf que lui, il veut retirer toute forme démonique, donc les Créatures Obscures comprises. Il a juste une vision assez extrémiste des choses, en fait. » Et puis, il fut un temps où leurs ancêtres avaient la même vision et s’en prenaient aussi aux Créatures Obscures. Alors au final, ils étaient assez mal placés pour faire la morale, quand on regardait bien. Mais ils pouvaient agir en conséquence, et c’était ce qu’il fallait faire. « Tu sais, on ne nous dit pas tout lors de notre formation, et ce n’est pas pour rien. Surtout depuis l’Insurrection. Le mieux serait d’interroger nos parents mais… Je suis pas certaine que ma mère serait apte à me donner une réponse là-dessus. » Ou elle n’en aurait juste pas envie. De toute façon, la jolie brune ne parlait pas de ce genre de choses avec sa mère. Et elles ne parlaient pas de grand-chose toutes les deux, en dehors de leur travail, en fait. Elles n’avaient pas ce que l’on pourrait appeler une véritable relation mère-fille, ça c’était clair. Et ce ne serait certainement jamais le cas. Mais Amara y était habituée, alors ça ne lui faisait pas grand-chose. « On se partage les dossiers entre nous alors… Mais peut être que tu devrais aller te reposer un peu avant, parce que ça risque de nous prendre un bout de temps. » dit-elle alors qu’elle n’a pas fermé l’œil depuis… Et bien, largement plus de vingt-quatre heures en fait. Mais comme d’habitude, elle ne se souciait pas tellement de sa santé, ni de son sommeil. Seulement de son travail, et toujours de son travail. De toute façon elle y mourrait alors…
Made by Neon Demon



It's gonna be alright
I'm fucking sorry i'm not enought for you. I'm hurting so much and I can't go a day without crying about it. I thought I was there for you, but now I know I'm just as fucking pathetic as he said I was. Sorry that I am the way I am, I wish I wasn't. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac S. Alistair
The Fuckboy
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphy & Chris & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 1830
♦ Messages : 191
♦ Date d'inscription : 19/11/2016
♦ Everything and anything :

And paint in blood


She's the most beautiful girl in the city, that makes her the best. But she's so... well-read and I'm so... athletically inclined ! But since a little whitle, I've felt like I've been missing something and she's the only girl that gives me that sense of— Mmm... je ne sais quoi ?


Lean on me when you're not strong and I'll be your friend I'll help you carry on for it won't be long, until I'm gonna need somebody to lean on

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Jeu 20 Juil - 15:11
When I see you again
Amara & Isaac
Il savait que ce n’était peut-être pas le meilleur truc à dire, le fait qu’elle avait des petits bras, mais bon… C’est vrai qu’elle n’avait pas des bras de camionneurs et en plus de ça… Et bah c’était qu’une expression ! Il était au courant qu’elle pouvait porter des choses bien plus lourdes que le pouvait Isaac et qu’elle était probablement bien plus forte que lui. Mais il n’avait pas le temps de lui dire que ce n’était qu’une expression qu’il se retrouvait au sol, grommelant. Bon sang… Il s’était fait mal en plus en tombant. Il aurait presque l’impression que ça faisait un running-gag avec Alec. « Sérieusement, vous avez un problème avec le fait de me faire me casser la gueule en ce moment. » Annonçait-il avec un soupir, mais restait au sol, n’ayant pas vraiment l’envie de se relever là tout de suite. Puis au moins, contre le sol, il ne pourrait probablement pas tomber plus bas. Quoique… « Et en plus, je sais très bien que chez toi, il ne faut pas se fier aux apparences, c’était qu’une façon de parler ! » >Finissait-il tout de même par dire pour se justifier. Peut-être qu’il aurait du commencer par ça.
Quand il l’écoutait poursuivre, il ne pouvait s’empêcher d’esquisser un léger sourire, levant les yeux au ciel à son tour. « On sait tous les deux que tu pourrais jamais me faire du mal, tu m’aimes trop pour ça. » La taquinait-il, même si dans le fond, il se doutait que ce n’était clairement pas pour ça. Elle n’était pas violente avec les Chasseurs d’Ombres. Faut dire qu’il n’y avait pas beaucoup de Néphilims s’en prenant aux personnes de la même ‘race’, sauf peut-être les membres du Cercle, mais ça c’est une toute autre histoire après tout. « Puis, crois moi, je prendrais jamais ça pour une tentative de séduction. Ce serait tout de même un peu trop bizarre. » Faut dire qu’ils se connaissaient depuis qu’ils étaient gosses et franchement, il la considérait plus comme une sœur que comme une possible conquête et lui, il n’avait jamais été le genre de personne à vouloir se taper quelqu’un de sa famille. Il n’était clairement pas assez tordu pour ça.
« Clairement extrémiste tu veux dire. » Lui répondit-il en plissant le nez. Certes, c’était le cas de tout le monde, il fut un temps, de vouloir s’attaquer aux Créatures Obscures, mais bon… Les temps avaient changés et même s’ils voulaient toujours détruire tous les démons, ils avaient compris que les Créatures Obscures n’en étaient pas. Ils avaient du sang de démon mêlé au sang, mais pas seulement. La plupart sont aussi Terrestres dans le fond. Ou bien même angélique. Ils n’ont pas été fait pour tuer et malgré leurs dons, ils ne le font pas. La plupart des Créatures Obscures ne sont pas mauvaises. Il y en avaient certaines qui avaient certes une morale plus que douteuse, mais dans le fond, ils ne sont pas méchants. Du moins, celles que connaissait Isaac. « On pourrait toujours demander à quelqu’un d’autre. » C’est vrai qu’il doutait que la mère d’Amara dise quelque chose à ce sujet et comme ce serait un peu compliqué pour avoir des réponses des parents Alistair.. Ce serait la seule chose à faire.
Il avait fini par se relever pour la suivre, secouant doucement la tête de gauche à droite quand il l’écoutait parler. « Vraiment ? Tu penses que c’est moi qui devrait aller me reposer ? » Certes, il était rentré de mission, mais bon… C’est pas pour autant qu’il était crevé. Et il en connaissait une qui était en bien pire position que lui dans ce domaine-là. « S’il y en a un ici qui devrait aller se coucher, c’est bien toi. » Lui répondit-il finalement, les bras croisés sur son torse. Mais bon, il n’allait pas continuer à lui faire la morale là-dessus. Il en avait déjà bien assez parlé auparavant. Ça ne serait pas constructif de parler toujours des mêmes choses, n’est-ce pas ?
© 2981 12289 0 ♦ 676 mots



Non, mais tu te rends compte ? L'amour ça rend con.Oh, baby girl, don't get cut on my edges. I'm the king of everything and oh, my tongue is a weapon there's a light in the crack that's separating your thighs and if you wanna go to heaven you should fuck me tonight.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Amara Whitelaw
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 02/01/1995
♦ Autres comptes : Annalyne, cette petite sorcière blonde de 152 ans, qui aimerait bien botter le cul de certains Membres du Cercle elle aussi
♦ Runes : 1307
♦ Messages : 136
♦ Date d'inscription : 01/12/2016
♦ Everything and anything :




La prochaine personne qui me dit que je dois accepter les surprises de la vie, je lui colle ma main dans la gueule en criant: SURPRISE!

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Sam 29 Juil - 12:51
When I see you again
Isaac & Amara
C’est parce que l’intuition est surhumaine qu’il faut la croire, c’est parce qu’elle est mystérieuse qu’il faut l’écouter, c’est parce qu’elle semble obscure qu’elle est lumineuse.

Sa force, Amara y tenait, c’était clair, c’était une chose qu’elle ne pouvait pas nier. Elle était l’une de ses qualités principales, si ce n’est la plus importante. En même temps, quand on combat les démons, il vaut mieux en avoir un minimum, n’est-ce pas ? Mais elle avait aussi conscience que la force ne faisaient pas tout. Nombreux étaient les Shadowhunters qui se faisaient tués parce qu’ils négligeaient fortement l’espièglerie des démons ou des Créatures Obscures hors la loi. Voir même des Membres du Cercle, en fait. La brune ne faisait pas partie de ces gens-là. En même temps, elle analysait tout le temps tout, son esprit était constamment en train de carburer, de réfléchir sur pas mal de choses, sur différentes stratégies, sur la bonne manière d’aborder les choses. Même si elle n’était pas destinée à avoir ce poste, sa mère l’avait élevée pour diriger, pour prendre les bonnes décisions, pour agir avec clarté, et surtout avec sagesse. Bon, ce n’était pas toujours le cas hein, elle avait tout de même son caractère, cette petite, mais tout ce qu’on lui avait appris était toujours là, dans un coin de sa tête. Elle avait été élevée pour être l’une des meilleures, dans tous les domaines, alors forcément, ça finissait par laisser des traces tout ça. Et ça développait aussi son arrogance et son ego, même si c’est une chose qu’elle n’admettrait jamais à haute voix. Alors forcément, quand on remettait sa force en cause… Et bien elle montrait tout de suite ce dont elle était capable. Et c’était de cette manière que son ami s’était retrouvé au sol, à râler comme un petit enfant, chose qui faisait bien rire la jeune Nephilim d’ailleurs. Qu’est-ce qu’il pouvait être susceptible, sérieusement. « Quoi ? Tu t’es pris un râteau de la petite Fairchild et elle a abimée ta petite joue sensible ? Ou ton ego peut être… » Bien sûr, elle plaisantait. Enfin, à moitié. Amara n’était pas idiote, elle savait très bien qu’Isaac était complètement capable de partir séduire à peu près n’importe qui dans cette ville. Et puis, chez les mecs, avoir la fille de Valentin dans la poche, ça devait avoir quelque chose de glorifiant en soit. Après tout, toutes les nanas courraient après Jace, même en sachant qui était son père, alors… Elle se doutait bien que ça devait à peu près être le même bordel avec cette fille.

De toute façon, elle n’allait pas lui faire la morale là-dessus, surtout qu’elle ne l’avait jamais fait. Il faisait bien ce qu’il voulait après tout, Amara n’était pas là pour le fliquer, et c’était un grand garçon non ? Il pouvait bien régler ses histoires de cœur tout seul sans avoir besoin de son aide. En théorie, en tout cas. Après, s’il venait lui demander conseil, elle essayerait de l’aider, bien sûr, même si les sentiments et tout ce qui allait avec… C’était pas vraiment le truc de la brune, ça c’était clair. Elle était fiancée depuis qu’elle était gosse aussi, ça n’aidait pas des masses. Elle n’avait jamais dragué quelqu’un, ou quoique ce soit de semblable, vu qu’elle était déjà destinée à un homme de base. « Ça, c’est ce que tu crois ! » Bon, il avait un peu raison, c’est vrai… Isaac était ce qui se rapprochait le plus d’un meilleur ami aux yeux d’Amara. Ils se connaissaient depuis des années, et puis de base, il n’y avait pas énormément de monde que la brune appréciait. « Ouais ben de toute façon, si un jour je découvre que t’es un Membre du Cercle, tentative de séduction ou pas, tu verras jamais le prochain couché de soleil. » Et il savait très bien pourquoi. En plus d’être totalement fidèle à l’Enclave, Amara possédait une haine toute particulière envers le Cercle, qui avait, en quelques sortes, gâché sa vie. Sans Valentin et tout le bordel qu’il avait foutu, son père serait certainement encore en vie. Et elle serait certainement en train d’apprendre à diriger l’Institut pour prendre sa suite. Mais d’un autre côté, sa sœur n’aurait jamais vu le jour… Comme quoi, il n’y avait pas eu que du mauvais là-dedans. Même si la brune se plaignait souvent de sa cadette, elle n’en avait pas moins une place énorme dans son cœur. Elle était son sang après tout, sa sœur, et la protéger, l’apprendre à vivre dans ce monde remplit de démons, c’était son boulot. Et c’était bien la seule chose qu’elle ne changerait pour rien au monde.

La Nephilim avait l’impression que cette discussion sur le Cercle et Valentin ne s’arrêterait jamais. En même temps, il y avait pas mal de choses à dire dessus aussi, c’était bien vrai. Et puis, c’était légèrement au cœur de leur quotidien depuis pas mal de temps maintenant, sans parler qu’ils entendaient des histoires là-dessus depuis qu’ils étaient gosses. C’était un peu la légende qui devenait réalité, la petite rumeur qui courait partout, et qui se trouvait sur toutes les lèvres. Sauf que cette rumeur ne suscitait pas de l’admiration, mais plutôt de la peur. Tout le monde avait peur, même Amara. Leur monde pouvait se transformer en véritable chaos à n’importe quel instant, et même si tout le monde se battait pour que ça n’arrive pas, il n’était pas impossible que Valentin ait une longueur d’avance sur eux. Et ça, ça foutait les jetons à tout le monde, sans exception, même au plus vieux des sorciers. Mais même avec ça, ils ne savaient pas tout. Ils ne connaissaient pas toutes les possibilités que Valentin pouvait avoir, surtout qu’ils étaient très jeunes, et qu’après l’Insurrections, les plus âgés avaient gardés de nombreuses choses secrètes. Pourtant, ça leur serait pas mal utile pour découvrir où Valentin voulait se diriger dans ses actions. Mais bon, les parents…. Ils n’apprendraient certainement rien d’eux, voir d’aucun adulte en fait. Sauf peut-être… « Hodge. » Amara venait littéralement d’avoir une illumination. Et elle se sentait vraiment conne de ne pas y avoir pensée avant. « Il faisait partie du Cercle, il devait être au courant de certains plans de Valentin. Et puis, c’était notre professeur, il connaît énormément de choses, certainement plus que ma mère. Si on veut avoir des informations, c’est lui qu’il faut aller voir. » Après le plus compliqué ça restait ça, aller le voir. Il était enfermé à la Cité des Os, et ce n’étaient pas comme s’ils pouvaient y aller en touriste sans laisser une trace derrière eux. Mais il y avait forcément une solution pour ça, quelque part, et Amara allait grandement se pencher là-dessus. C’était franchement dommage de laisser une occasion de ce genre leur passer sous le nez. « C’est toi qui rentre de mission, pas moi. Je vais pas pouvoir fermer l’œil de toute façon. » Pas avec tout ça qui se baladait dans sa tête en tout cas. Elle avait besoin de réponses, elle avait besoin de suivre cette piste, de résoudre ce problème. Et d’arrêter Valentin.
Made by Neon Demon



It's gonna be alright
I'm fucking sorry i'm not enought for you. I'm hurting so much and I can't go a day without crying about it. I thought I was there for you, but now I know I'm just as fucking pathetic as he said I was. Sorry that I am the way I am, I wish I wasn't. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac S. Alistair
The Fuckboy
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphy & Chris & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 1830
♦ Messages : 191
♦ Date d'inscription : 19/11/2016
♦ Everything and anything :

And paint in blood


She's the most beautiful girl in the city, that makes her the best. But she's so... well-read and I'm so... athletically inclined ! But since a little whitle, I've felt like I've been missing something and she's the only girl that gives me that sense of— Mmm... je ne sais quoi ?


Lean on me when you're not strong and I'll be your friend I'll help you carry on for it won't be long, until I'm gonna need somebody to lean on

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Sam 5 Aoû - 0:40
When I see you again
Amara & Isaac
Au sol, Isaac n’avait pu s’empêcher de râler parce qu’en fait… C’est probablement une des choses qu’il faisait le mieux. Des années d’entraînement ! “Moi ? Me prendre un râteau par l’autre Fairchild ? Tu m’as vu ?” Se prendre un râteau, pour lui, c’était quelque chose d’assez rare et c’était probablement pour ça qu’il trouvait Wendy si attirante et intéressante. Parce qu’elle jouait les inaccessible et ça, ça plaisait à Isaac. Et bien sûr, ça ne le rendait que plus déterminé pour arriver à la mettre dans son lit, mais bon.Ce n’était peut-être pas le moment de penser à la sorcière sous ses couettes, il n’avait pas envie d’avoir une réaction assez malaisante en compagnie d’Amara. “Et puis, même si la rouquine est bien mignonne et que je dirais pas non pour aller jouer entre ses jambes... Je lui ait encore rien proposé, bizarrement.” De la part d’Isaac, c’était vraiment louche. Il était le genre de garçon à faire des avances à quasiment tout le monde, c’est un fuckboy, dans le fond, mais il en est assez fier. Faut dire qu’après tout, il fait ce qu’il veut et du moment que c’est avec des personnes consentantes, les gens pouvaient aller se faire foutre s’ils voulaient lui donner leur avis négatif. “Et je parlais plutôt d’Alec, qui m’a cassé la gueule comme ça, pour le plaisir la dernière fois.” Sous prétexte qu’il était sous-entraîné, il avait prit un malin plaisir à se battre avec lui et lui faire mordre la poussière et clairement… Il l’avait mauvaise. Il ne pouvait pas en dire autrement.
Finalement, il avait réussi à se redresser, ne restant pas au sol à tout jamais, même si… C’était tout de même alléchant comme idée, rester au sol à tout jamais. Jusqu’à ce que l’autre Lightwood vienne lui casser la gueule en tout cas. Un sourire sur le coin des lèvres, il haussait un sourcil quand il l’écoutait parler. Cette fille l’amusait quand même, même si pas mal de personne pourrait penser qu’elle n’est pas drôle ou bien trop sérieuse. Il faut dire qu’Isaac, dans le fond est un peu trop bon spectateur. “Pas besoin de faire semblant, Whitelaw ! Quoique tu dises, je sais que t’es folle de moi.” Ouais, bon, peut-être pas à ce point-là, mais bon. Isaac aimait bien exagérer, par moment. Ouais, bon, pas seulement par moment. Il est probablement bien souvent une drama queen ou comme les Terrestres aiment appeler les personnes comme lui. Il haussait les sourcils quand elle reprenait la parole. “Je pourrais pas te faire ça. Je pense bien que je ne deviendrais jamais membre du Cercle par pure bonté de coeur.” Même si ses parents l’avaient été et en étaient fiers, ce n’était pas le cas d’Isaac. Cette façon de penser ne lui avait jamais plu, mais si un jour, il rejoindrait les rangs de Valentin, ce serait parce qu’il aurait une raison. Pour tenter de l’espionner ou même pour protéger Amara ou sa soeur de Valentin. Ou même pour protéger Wendy. Il faut croire qu’Isaac était prêt à faire des choses totalement connes pour elle. En même temps, c’est probablement les seules personnes pour qui Isaac s’inquiète un minimum. Il savait qu’elles pouvaient toutes les deux s’occuper d’elles-même toutes seules, mais bon… Ce n’était pas pour autant qu’il ne ferait pas tout ce qui était en son pouvoir pour les garder en vie, en sécurité. Mais c’est pas pour autant qu’il leur dirait à quel point il pourrait tout faire pour elles. Il pourrait passer pour un garçon un peu trop niais ou il ne sais trop quoi. Même si Isaac était plus du genre à être sentimental qu’Amara, ce n’est pas pour autant qu’il n’avait pas été élevé comme un Shadowhunters. Les émotions ne sont qu’une distraction, quelque chose qui mets les Néphilims en danger pour rien. Mais d’après les Terrestres et les Créatures Obscures, les émotions rendent plus fort alors… Qui croire, dans le fond ? Mais bon.
“Mais, Hodge n’est pas enfermé ?” Lui demandait-il en fronçant les sourcils. Ça risquait d’être compliqué d’aller le voir pour parler de ça. Encore, aller le trouver, ça pourrait être facile, mais bon.. Il doutait tout de même du fait qu’il parlerait en plus, mais bon. Ils pouvaient toujours essayer. Ça n’allait pas les tuer. Enfin… Normalement ? “Tu crois vraiment qu’il nous dirait tout comme ça ? Par simple bonté de coeur ? Parce que, je l’aime beaucoup, mais… Il a trahi l’Enclave pour donner la coupe à Valentin, je te rappelle.” Il pourrait très bien leur dire des conneries et demander quelque chose en échange. Il fallait mieux rester sur leur gardes. En l’écoutant parler, il finissait par sortir sa stèle, dessinant la rune de Stamina sur son poignet “C’est bon maintenant ? On peut y aller ?”
© 2981 12289 0 ♦ 807 mots



Non, mais tu te rends compte ? L'amour ça rend con.Oh, baby girl, don't get cut on my edges. I'm the king of everything and oh, my tongue is a weapon there's a light in the crack that's separating your thighs and if you wanna go to heaven you should fuck me tonight.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Amara Whitelaw
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 02/01/1995
♦ Autres comptes : Annalyne, cette petite sorcière blonde de 152 ans, qui aimerait bien botter le cul de certains Membres du Cercle elle aussi
♦ Runes : 1307
♦ Messages : 136
♦ Date d'inscription : 01/12/2016
♦ Everything and anything :




La prochaine personne qui me dit que je dois accepter les surprises de la vie, je lui colle ma main dans la gueule en criant: SURPRISE!

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Sam 19 Aoû - 18:38
When I see you again
Isaac & Amara
C’est parce que l’intuition est surhumaine qu’il faut la croire, c’est parce qu’elle est mystérieuse qu’il faut l’écouter, c’est parce qu’elle semble obscure qu’elle est lumineuse.

Ça faisait du bien à Amara de se défouler un peu, elle en avait besoin. Après toutes ces heures de suite passées devant un écran, sa tête allait juste littéralement exploser, et ses muscles étaient totalement endoloris à force de ne pas être sollicités. Elle n’était nettement pas née pour rester les bras croisés contrairement à sa sœur. Elles étaient totalement différentes l’une de l’autre, et c’était certainement pour cette raison qu’elles avaient autant de mal à s’entendre. Mais Amara l’aimait quand même, cette incapable, sinon il y aurait bien longtemps qu’elle l’aurait laissée dans sa merde. Peut-être que sa mère n’avait pas conscience qu’elle la mettait en danger en la préservant ainsi, mais la brune s’en rendait compte. Et dans une situation proche de la guerre comme celle-ci, elle devait se bouger. C’était une question de vie ou de mort, et dans le sens littéral du terme. Enfin, pour l’instant, la question n’était pas là. Pour l’instant, ils étaient en train de parler du nouveau talent d’Isaac qui consistait à se prendre des râteaux en pleine tronche. « Ben alors, pourquoi tu tentes pas le coup, si t’as rien à perdre ? » Elle doit bien l’avouer, la jolie brune se régalerait à voir son meilleur ami se faire remballer par la jeune Fairchild. Ce qui risque très probablement d’arriver en fait. La Shadowhunter ne la connaissait pas beaucoup, voir pas du tout en fait, mais elle était une fille aussi. Et elle savait le gros de ce que la rousse avait traversé ces derniers temps. A sa place, elle enverrait chier tout le monde, sans aucune exception. Et puis, la dernière fois qu’elle l’avait croisée, elle avait une tête de déterrée.

Enfin, visiblement, à la base, Isaac ne parlait pas de la fille de Valentin, mais plutôt de l’aîné des Lightwood qui lui avait foutu une raclée. Chose qui n’était pas vraiment étonnante au final. Alec était bien l’un des seuls Shadowhunters de l’Institut qu’Amara elle-même n’irait pas provoquer. Pas qu’elle ne faisait pas le poids, ils devaient posséder à peu près le même talent pour le combat, mais elle savait que même si elle gagnerait, ce ne serait pas sans mal. Et vu ce qu’il se passait en ce moment, ce n’était pas vraiment l’instant idéal pour se retrouver avec des courbatures énormes. Ils devaient être en forme, tous autant qu’ils sont. Alors oui, forcément, son regard s’était levé au ciel, parce qu’elle était complètement blasée de son meilleur ami. Son impulsion allait sérieusement finir par le tuer un jour. « Qu’est-ce que t’as faits pour mériter ça ? On sait tous les deux qu’Alec n’est pas du genre à taper sur les gens pour le plaisir. » Après tout, ils avaient tous les deux été élevés de la même façon, pour diriger un Institut. Ils étaient responsables, et surtout loin de réagir au quart de tour. Même si Amara était assez différente de l’aîné des Lightwood, ils réfléchissaient en général de la même façon. Ils pensaient au bien des leurs, et à la Loi, tout simplement. « Je pourrais t’épouser ! » Bien sûr, elle plaisantait. Surtout qu’elle était déjà fiancée, même si elle n’abordait pas très souvent le sujet. Sa vie privée n’avait jamais été très palpitante, de toute manière.

Sans savoir vraiment comment, leur conversation avait dérivée sur le Cercle. Et sur le fait que l’un d’entre eux pourrait en être membre. Amara, c’était carrément impossible. Elle avait tellement la rage contre Valentin, le Cercle avait tellement détruit sa famille qu’elle ne voulait que sa destruction. Et dès qu’elle en parlait, dès que le sujet était abordé, ou même juste effleuré, elle sentait une rage sombre monter en elle. Une rage qui lui faisait peur, elle doit bien l’avouer. « Ça existe ça, devenir Membre du Cercle par bonté de cœur ? Est-ce qu’ils ont seulement un cœur ? » Amara en doutait fortement. On ne pouvait pas avoir un cœur et clamer haut et fort qu’on voulait détruire toutes les races de Créatures Obscures, détruire des familles entières, tuer des gens innocents. La brune n’arrivait pas à comprendre ça. Même si elle ne portait pas spécialement les Créatures Obscures dans son cœur, elle est respectait tout de même, et elle acceptait le fait qu’elles aient le droit de vivre comme n’importe quel être vivant. Elles n’étaient pas malfaisantes. « A la Cité des Os, qui n’est pratiquement plus surveillée. Et puis, c’est pas très compliqué d’obtenir une autorisation pour l’interroger en disant à l’Enclave que l’on pense pouvoir obtenir des informations. Il nous a entraîné toute notre vie, il nous apprécie. Et on peut le faire faiblir. » Du moins, elle l’espérait. Mais bon, Amara avait suffisamment fait ses preuves pour que l’Enclave fasse confiance à son intuition. Et puis, en général, quand elle avait une idée derrière la tête, elle était plutôt bonne. « Il a trahit l’Enclave, certes. Mais Valentin l’a trahit derrière, et en plus de ça, il a blessé son ego. Si on joue là-dessus, on peut avoir ce que l’on veut. » Le tout était d’être malin. Ce n’était pas toujours simple, mais ce n’était pas impossible non plus. Et puis, ils avaient l’avantage de le connaître depuis bien longtemps et de savoir de quelle façon il fonctionnait. C’était un atout, une chose qu’ils pouvaient utiliser. Et puis, ils n’avaient rien à perdre de toute façon. « Je te suis ! »
Made by Neon Demon



It's gonna be alright
I'm fucking sorry i'm not enought for you. I'm hurting so much and I can't go a day without crying about it. I thought I was there for you, but now I know I'm just as fucking pathetic as he said I was. Sorry that I am the way I am, I wish I wasn't. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac S. Alistair
The Fuckboy
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphy & Chris & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 1830
♦ Messages : 191
♦ Date d'inscription : 19/11/2016
♦ Everything and anything :

And paint in blood


She's the most beautiful girl in the city, that makes her the best. But she's so... well-read and I'm so... athletically inclined ! But since a little whitle, I've felt like I've been missing something and she's the only girl that gives me that sense of— Mmm... je ne sais quoi ?


Lean on me when you're not strong and I'll be your friend I'll help you carry on for it won't be long, until I'm gonna need somebody to lean on

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Dim 20 Aoû - 5:31
When I see you again
Amara & Isaac
ll la regardait en fronçant les sourcils pendant quelques secondes, réfléchissant bien à la question. C’est vrai que techniquement, il n’avait rien à perdre en lui proposant d’aller s’amuser sous les couettes, mais bon. D’un autre côté, une partie de lui avait bien trop envie d’arriver à ses fins avec Wendy, à la mettre elle dans son lit et à lui faire réaliser qu’elle était totalement accro au Néphilim pour lui refuser quoi que ce soit. Ouais, il a tout de même beaucoup d’espoir, mais c’est mignon, non ? Puis, il pensait que s’il donnait trop d’attentions un peu partout, il ne serait plus focalisé sur la sorcière et il ne voulait pas laisser échapper sa chance. Même si peut-être qu’il s’était déjà passé quelque chose - il était toujours aussi dégoûté d’avoir tellement bu qu’il ne s’était plus rappelé de la nuit -, il voulait s’assurer que ce soit le cas pour s’en vanter. Cette sorcière était bien trop canon pour qu’il ne s’en vante pas à qui veut l’entendre. Puis, de toute manière, il aimait bien trop parler de ses conquêtes pour ce genre de choses. “Peut-être que je le ferais un jour, quand je serais pas overbooké avec toutes les filles qui veulent déjà de moi.” Lui racontait-il avec un sourire en coin alors que c’était que des conneries, mais il pensait bien qu’elle s’en doutait, elle le connaissait assez pour savoir quand est-ce qu’il disait des conneries et quand est-ce qu’il était sérieux, non ? Mais bon, le sujet finissait rapidement par se dévier vers la vraie personne qui lui avait botté le cul : Alec Lightwood. Un Shadowhunter qu’Isaac n’aimait pas depuis ce moment fatidique. Il faut dire qu’il avait été un connard avec lui. “Ne roule pas des yeux, pour une fois, j’ai même rien fait !” S’exclamait-il en pointant un doigt accusateur vers elle. Comme s’il fallait qu’il fasse quelque chose pour qu’on lui botte le cul ! Puis, le pire, dans cette histoire, c’était qu’il n’avait vraiment rien fait et que c’était ça qui avait mis l’angelot en rogne; “Figures-toi que j’étais simplement entrain de dormir quand l’autre asperge est venue me réveiller pour m’entraîner, qu’il disait. Mais si tu veux mon avis, il était surtout entrain de prendre un malin plaisir à me torturer.” Ouais, clairement. Peut-être qu’Isaac l’avait cherché en lui envoyant des piques plus gros que lui, mais c’est comme ça qu’il est. Finissant par poser les poings contre ses hanches, il haussait un sourcil et cette position devrait vraiment avertir la brune de la connerie qui allait lui échapper. “Je veux bien, mais je veux plus romantique comme demande.” Se contentait-il de dire en secouant doucement la tête d’un air désapprobateur.
Il haussait doucement les épaules en l’écoutant parler. “Je pense pas, nan. La plupart sont de beaux connards.” Du moins, c’est ce qu’il pense. Le pire dans tout ça, c’était que si c’était normal pour Amara de détester le Cercle à cause de ce qu’ils avaient fait à sa famille, ce n’était pas du tout normal pour Isaac parce que ses parents en faisaient partie. Mais il les trouvaient tous cons de toute manière avec leurs idées spaces. Leur envie de tuer tout le monde, de tuer les Créatures Obscures juste pour leur sang. Même si Isaac avait eut des désaccords avec les Créatures Obscures - pas mal, même - il n’avait pas envie de tous les exterminer. Sauf que lui, il n’en avait pas peur en fait alors qu’il était quasiment persuadé que c’était le cas de Valentin et ses sbires parce que, comme on dit, la meilleure façon de construire une armée, c’est avec la peur. Il écoutait finalement ses explications en plissant les yeux. “On dirait presque que t’avais déjà pensé à ce plan avant.” Dit-il, trouvant ça assez suspect. Si ça se trouve, elle avait déjà prévu de le faire, qui sait ? “T’as l’air d’un peu trop savoir manipuler un homme, je sais pas vraiment si je dois avoir confiance ou pas.” Se contentait-il de lui répondre face à son plan de génie, mais commençait tout de même à marcher vers la cité des os quand elle lui disait le suivre, sans oublier de prendre un poignard séraphique en chemin - dans le doute -.
© 2981 12289 0 ♦ 715 mots



Non, mais tu te rends compte ? L'amour ça rend con.Oh, baby girl, don't get cut on my edges. I'm the king of everything and oh, my tongue is a weapon there's a light in the crack that's separating your thighs and if you wanna go to heaven you should fuck me tonight.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Amara Whitelaw
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 02/01/1995
♦ Autres comptes : Annalyne, cette petite sorcière blonde de 152 ans, qui aimerait bien botter le cul de certains Membres du Cercle elle aussi
♦ Runes : 1307
♦ Messages : 136
♦ Date d'inscription : 01/12/2016
♦ Everything and anything :




La prochaine personne qui me dit que je dois accepter les surprises de la vie, je lui colle ma main dans la gueule en criant: SURPRISE!

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ Dim 27 Aoû - 16:33
When I see you again
Isaac & Amara
C’est parce que l’intuition est surhumaine qu’il faut la croire, c’est parce qu’elle est mystérieuse qu’il faut l’écouter, c’est parce qu’elle semble obscure qu’elle est lumineuse.

Amara n’avait pas pu s’empêcher de lever les yeux au ciel. Lui, overbooké par les nanas ? Sérieusement ? Ce mec avait vraiment un problème pour passer les portes, ça c’était certain. Et pourtant, c’était le meilleur ami de la brune, allez savoir pourquoi. Après, il n’avait jamais essayé de la draguer elle, étrangement. C’était certainement pour cette raison qu’ils s’entendaient aussi bien. Et puis, si Isaac avait tenté quoique ce soit, il aurait rapidement été remballé. Pas qu’il n’était pas mignon ou quoi hein. Mais la jolie brune était fiancée depuis ses quatre ans. Et elle tenait bien trop à conserver l’honneur de sa famille pour s’amuser à partir courir ailleurs juste pour des coups d’un soir. Il lui fallait être sérieuse, sur tous les points, sans exception. C’était, après tout, à elle de faire perdurer l’honneur des Whitelaw, vu qu’elle était la dernière du nom. Le caveau familial serait scellé avec elle, à sa mort. Et sa mère n’allait même pas se retrouver dedans, vu qu’elle était remariée. Est-ce qu’Amara a déjà précisée qu’elle n’aimait pas son beau-père ? Oui, certainement. Et pas seulement parce qu’il avait pris la place de son père. Mais surtout parce que c’était un pauvre con, et que sa mère avait tout laissée tomber quand elle l’avait épousée. Elle n’avait plus aucune ambition, et maintenant, si Amara voulait réaliser les siennes, elle devait se battre becs et ongles pour les obtenir. Merci maman.

En tout cas, ce soir, la jolie brune allait visiblement rouler des yeux très souvent, parce que c’était revenu quand la conversation avait dérivée sur Alec et la petite altercation qu’Isaac avait eu avec lui. Amara savait que l’aîné des Lightwood n’était pas du genre à taper sans raison. Lui aussi il avait grandi ici, et même s’ils n’étaient pas spécialement amis, ça n’empêchait pas qu’ils se connaissaient depuis très longtemps. Alors ouais, l’histoire d’Isaac, dans sa tête, ça relevait carrément de l’absurde. « Il voulait juste te faire rentrer dans le crâne qu’on a pas le temps de dormir. Je te rappelle qu’on est en guerre. » De ce côté-là, la jeune Nephilim était plutôt d’accord avec Alec. Même elle, elle ne s’accordait que très peu d’heures de repos. S’ils voulaient arrêter Valentin le plus vite possible avant qu’il ne fasse trop de dégâts, c’était un sacrifice qu’ils devaient tous faire, malheureusement. Et puis, ils pourraient largement tous rattraper ces heures de sommeil une fois que cette histoire de fou serait finie. Il fallait juste être patient, et surtout, efficace dans leur boulot. « J’aimerais bien connaître ta définition de romantique avant ça. » Et puis même, le romantisme et Amara, ça faisait quinze. A ses yeux, c’était un truc de Terrestre totalement inutile. Autant aller droit au but quand on voulait quelque chose, non ? Ça ne servait à rien de tourner autour du pot avec un dîner de malade qui coûtait une fortune et un film nul à chier qui donnait juste envie de s’endormir. Si les ecs faisaient ça en général, c’était tout simplement parce qu’ils n’avaient pas de couilles. Point.

En tout cas, parler boulot et Membre du Cercle, c’était une conversation beaucoup plus intéressante aux yeux de la brune. Au moins ça, c’était quelque chose de partiellement utile, et en plus, ça allait certainement leur permettre d’avancer un peu plus pour faire tomber Valentin. Peut-être pas beaucoup, mais s’ils pouvaient obtenir une petite victoire, c’était déjà ça. Et une petite victoire n’était pas quelque chose de négligeable. « Et d’autres ne sont tout simplement pas très malins. Mais Valentin sait parfaitement jouer avec les mots et frapper là où ça fait mal. C’est ça qui le rend dangereux. » Si on disait dans leur culture que l’amour était une faiblesse, ce n’était pas pour rien. Parce que c’était de cette manière que Valentin arrivait à gérer certains de ses membres. Par le biais des menaces en ce qui concernait leur famille. Et certes, ça faisait partie de leur culture de passer l’Enclave avant tout, ça n’empêchait pas pour autant qu’ils avaient tous leur faiblesse ici. Personne n’était à l’abri, malheureusement. « Je suis juste quelqu’un d’extrêmement intelligent, t’as pas à t’inquiéter. » Bon ok, elle avait, quelques fois, tournée un peu sa mère en bourrique par le passé. Mais bon, elle était aussi, de base, destinée à devenir directrice de cet Institut, et elle avait été élevée comme ça. On lui avait appris les choses cool, et les trucs qui l’étaient un peu moins. Mais pour l’instant, ils n’avaient pas vraiment besoin de se préoccuper de ça. Ils avaient juste à se rendre à la Cité des Os pour rendre visite à un vieil ami.
Made by Neon Demon
[/b]



It's gonna be alright
I'm fucking sorry i'm not enought for you. I'm hurting so much and I can't go a day without crying about it. I thought I was there for you, but now I know I'm just as fucking pathetic as he said I was. Sorry that I am the way I am, I wish I wasn't. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: AMARA ∞ When I see you again ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
AMARA ∞ When I see you again
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fadela Amara!
» Qetsiyah Amara POWHATAN
» Figurants des Stoneclaws
» :.~Amara~.: .:Stoneclaw Power:.
» AMARA V. DOSTOÏEVSKAÏA ► torrey devitto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Institut-
Sauter vers: