It’s been a long time... feat. Amara
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
It’s been a long time... feat. Amara
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
Horatio A. Whitelaw
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: It’s been a long time... feat. Amara ♦ Ven 12 Jan - 0:12
It’s been a long time....Life throws you in To the unknown And you feel like you're Out there all alone… Amara et HoratioCela faisait encore moins de 24h que j’étais arrivé à New York. C’était la première fois que je mettais les pieds dans cet institut et c’était toujours une expérience aussi bouleversante. Les lieux me semblaient si différents et pourtant si familier à la fois. Il y avait de être perturbé. Mais c’était plus ou moins la même sensation dans chaque nouvel institut où je mettais les pieds. Il n’y avait plus qu'à espérer que ça se passe mieux ici qu’ailleurs. Quoique vu la conjecture actuelle, j’en doutais assez. Je savais très bien que si l’Enclave avait dépêché autant de chasseurs d’ombre à New York, ce n'était pas pour le plaisir de se retrouver tous ensemble, non. Sinon ils auraient organisé un événement à Idris. Puis le retour de Valentin avait fait assez de bruit comme ça.

Ma première intention en arrivant avait bien sûr été de partir à la recherche de ma nièce. Je m’étais perdu en route et avais finalement croisé le chemin de mon Parabatai qui m’avait plus ou moins forcé à respecter nos traditionnelles trente minutes de flemmardise pour célébrer notre arrivé. Puis c’était un peu un moyen de profiter de nos retrouvailles aussi. Normalement deux Parabatai étaient rarement séparés. Cependant nous faisons exception avec Félix. C’était même à croire qu’ils faisaient tout pour qu’on ne se retrouve jamais très longtemps au même endroit. A deux, nous étions encore pire que chacun seul de son côté, alors je vous laisse imaginer le bazars, mais à contrario, nous étions aussi bien plus efficaces en mission ensemble que séparément. Entre l’efficacité et un certain calme à l’institut, il fallait savoir choisir.

Une fois libéré de mon Parabatai, j’eus ainsi tout le loisir de repartir en quête de ma tendre nièce, certes, pas si tendre que ça, je le savais bien… je pensais vraiment la trouver dans la salle d’entraînement d’ailleurs, le contraire m’étonnais. Je dû tourner un sacré bout de temps dans l’institut avant de consentir à demander de l’aide au premier Nephilim venu. Ce dernier m’assura que Amara était revenue de mission il y a quelques minutes déjà et qu’elle était sans doute partie se reposer dans sa chambre. Cependant je revenais de sa chambre et je n’avais vu personne.

Je commençai à désespérer de croiser le chemin d’Amara aujourd'hui et fus agréablement surpris de trouver ma nièce dans la salle des commandes affairée derrière un écran. J’hésitai un instant à l’approcher. Elle semblait tellement concentrée que je ne voulais pas la déranger et briser son flux de pensées. Personnellement, je détestais dans on me faisait ça. Alors je n’allais pas commencer à le faire aux autres. Mais en même temps, j’avais passé tellement de temps à la chercher, ce n’était pas pour renoncer maintenant.

Je restai bêtement planté quelques minutes dans l’entrée de la salle avant de me résoudre et faire demi-tour avec une nouvelle idée en tête. De m’être perdu à travers les couloirs de l’institut, j’en connaissais plutôt bien la configuration à présent. Je n’eus pas trop de mal à retrouver mon chemin vers les cuisines puis revenir dans la salle des commandes. A mon grand soulagement, Amara était toujours là. Je m’approchai tranquillement d’elle et fis glisser un verre d’eau à côté de son clavier. J’avais fait de mon mieux pour ne pas être brusque et la surprendre. Cela m’embêterai que le verre se retrouve renversé.

-Il est important de s’hydrater quand on travaille. Ça aide le cerveau à bien tourner.

Je souris en attendant qu’Amara relève la tête sans ma direction.

-Bonsoir Amara.

Si ça faisait un moment que je n’avais pas vu mon Parabatai, ça en faisait encore plus que je n’avais pas vu ma nièce. Ce n’était pas que nous étions en de mauvais termes, mais les conditions avaient juste fait que nous n’avions pas souvent l’occasion de passer du temps ensemble.
© YOU_COMPLETE_MESS


It’s been a long time... feat. Amara Tumblr_oe4dghoE231r5e39so1_500
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: It’s been a long time... feat. Amara ♦ Mer 31 Jan - 13:12
It’s been a long time
Horatio & Amara
Le repos, c’était pour les faibles. Une grande pensée qui ne quitterait certainement jamais la jolie brune, c’était clair. Elle avait la facheuse habitude de se poser que très rarement, et ses heures de sommeil hebdomadaire se comptaient sur les doigts d’une main. Mais elle était tellement habituée à ce rythme qu’elle n’en ressentait même pas la fatigue. En même temps, elle carburait pas mal au café, et l’adrénaline qu’ils avaient grâce à leurs missions journalières lui permettait de garder aisément les yeux ouverts. Elle rentrait d’ailleurs actuellement de mission. Une mission qui avait encore tourné dans le vide quant au fait de retrouver la Coupe Mortelle, mais bon, on ne pouvait pas tout avoir non plus, malheureusement. Les gens avec qui elle était partie étaient déjà dans leurs chambres en train de roupiller à peine leur cul entré dans l’Institut. Mais ce n’était pas le cas de la jolie brune. Elle ne s’était en fait même pas arrêtée à sa chambre, se contentant de seulement y passer pour changer ses vêtements, avant de repartir vers la salle des commandes.

Et comme toujours, elle s’était rapidement plantée derrière un ordinateur, pour transmettre son rapport de mission. Elle préférait toujours le faire tout de suite, quand les souvenirs et les détails les plus cruciaux étaient encore frais dans son esprit. Et d’ailleurs, l’Enclave appréciait énormément ses rapports bien détaillés, en plus du reste de son travail. Il faut dire qu’elle s’était toujours pliée en quatre pour donner le meilleur d’elle-même, et garder un certain respect accroché à son nom, qu’elle était maintenant l’une des dernières à porter, vu que son père était mort, et que sa mère s’était remariée. A un crétin de première, mais bon. Amara essayait de ne pas se lier à cette partie de la famille, ou tout du moins, le moins possible. Son beau-père ne l’avait jamais aimé, de toute façon, certainement parce que la jeune femme ressemblait énormément à son père. En tout cas, c’était ce qu’on lui avait toujours dit, et plus elle grandissait, plus cette vérité s’imposait à elle. La jolie brune était le portrait craché de son paternel, avec un peu plus de seins, c’est tout.

Et comme toujours, la jeune Whitelaw était concentrée sur ce qu’elle faisait, au point où elle ne faisait même plus attention à ce qu’il se passait autour d’elle. Une chose qu’elle avait l’habitude de faire, et qui en soit n’était pas vraiment important, vu qu’en général, on ne venait que très rarement l’importuner ou lui demander un service. La plupart des personnes n’aimaient pas vraiment traiter avec elle, surtout à cause de sa froideur envers les gens. Mais tout le monde savait à quel point elle était efficace dans son travail, et tous les Chasseurs d’Ombres la respectaient pour cette qualité. Autant dire qu’elle fut assez surprise de voir un verre d’eau se poser devant elle. Au départ, elle se dit que c’était peut-être son ami Isaac qui avait reçu un coup sur la tête, et qui était devenu serviable, avant qu’une voix qu’elle connaissait bien ne s’élève dans la pièce. Relevant le regard, Amara vit alors son oncle debout devant son bureau, et oui, la surprise se fit encore plus grande. Lui qui n’avait jamais mis les pieds à New York, le voilà ici. « Oncle Horatio ! » Une sourire sur les lèvres, la jeune femme s’était finalement levée pour faire le tour du bureau, et prendre son oncle dans ses bras. Habituellement, elle n’était pas très câline, mais ça faisait tellement longtemps qu’ils ne s’étaient pas vus qu’elle pouvait bien faire une exception. Et puis, il était le seul de sa famille, mis à part l’Inquisitrice, à être du côté de son père alors… Forcément, elle lui accordait un peu plus d’affection qu’à sa mère ou sa demi-sœur. « Qu’est-ce que tu fais ici ? C’est l’Enclave qui t’envoie, ou t’es venu en touriste ? » Elle pencherait plus pour la première solution, mais qui sait, peut-être qu’il avait juste eu envie de venir prendre quelques jours de vacances. Même si ce n’était pas le meilleur des endroits pour ça en ce moment, avec Valentin sous leurs pieds, mais bon. La brune n’allait clairement pas s’en plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
Horatio A. Whitelaw
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It’s been a long time... feat. Amara ♦ Mar 27 Fév - 0:05
It’s been a long time....Life throws you in To the unknown And you feel like you're Out there all alone… Amara et HoratioJe ne pouvais que répondre au sourire de ma nièce. Je savais que, comme son père, elle était une vraie bourreau de travail et ce n’était pas dans ses habitudes d’être aussi expressive. Mais je n’allais pas m’en plaindre. Au contraire, j’étais plus qu’heureux de la voir dans un état pareil par ma simple présence et lui rendit volontiers son étreinte. Tous les Whitelaw n’étaient pas aussi heureux de me voir en règle générale. Il n’y avait même plus que Amara me semblait-il.

Bref, je n’allais pas passer mon temps à pleurer sur mon sort non plus. Ca aurait pu être bien pire que ça. Puis maintenant j’étais à New York. Il y avait beau y avoir beaucoup de grabuge en ville, et elle m’était totalement inconnue. C’était ici que demeuraient ma nièce et mon Parabatai. Il n’y avait donc pas d’autre endroit sur terre où je voudrais être si ce n’était ici. J’avais passé bien trop de temps des personnes qui comptaient pour moi. Même si je ne serais pas des plus utiles ici… De toute façon je n’étais pas un chasseur d’ombre très utile en général. Je n’étais pas le meilleur des combattants. Je supportais moins bien les runes. Tout ce que j’avais c’était mon imagination, mes inventions. Et autant vous dire que les Nephilims n’en avaient pas grand chose à faire de mes idées.

Pour le moment, il valait mieux que je garde confiance en l’Enclave. Si j’étais ici ce n’était sans doute pas pour rien. Dans le fond, ils savaient que si je n’étais pas le guerrier le plus utile, quand j’étais sur le terrain avec mon Parabatai, nous formions une sacré équipe.

- C’est l’Enclave qui m’a fait venir ici oui. Et Félix aussi. La situation doit être vraiment terrible pour qu’ils aient besoin de nous deux. Ca fait un moment que tu es ici toi, non ? Comment ça se passe ?

Avec cette question, je voulais à la fois des informations sur ce qu’il se passait en ville, mais aussi dans la vie d’Amara. Je savais que ma famille ne m’appréciait pas des masses et c’était pas trop la joie chez les Whitelaw en ce moment. Mais ils restaient la famille. Et je voulais quand même m’assurer qu’ils allaient bien. Ce qui, aux dernières nouvelles, était le cas.

- Tu étais en train de rédiger ton rapport de mission n’est-ce pas ? Si tu n’as pas fini, je peux attendre. Je ne suis plus à ça près.

J’avais passé toute ma journée à la chercher. Je pouvais bien retourner me promener dans les couloirs de l’Institut en attendant. Je ne voulais pas déranger Amara dans son travail non plus. Je savais à quel point c’était frustrant d’avoir quelque chose en tête et d’être soudainement dérangé par quelqu’un, de perdre tout son fil et de se retrouver incapable de s’y remettre.
© YOU_COMPLETE_MESS


It’s been a long time... feat. Amara Tumblr_oe4dghoE231r5e39so1_500
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: It’s been a long time... feat. Amara ♦ Sam 3 Mar - 16:07
It’s been a long time
Horatio & Amara
Il ne restait plus grand monde dans la famille d’Amara. Le fléau qu’était Valentin en avait détruit une partie, et ce n’était clairement pas pour lui plaire. Et puis de ce qu’il restait, elle ne s’entendait pas avec grand monde. Les relations qu’elle avait avec sa mère étaient catastrophiques. Son beau-père, c’était même pas la peine d’en parler. Et sa petite sœur… Elle n’était même pas une Whitelaw, c’était encore totalement différent. Il n’y avait qu’avec son oncle que la jolie brune s’entendait un minimum. Certainement parce qu’ils ne se voyaient pas souvent aussi. Ou alors parce qu’il était pas du genre à la faire chier en lui disant qu’elle travaillait trop ou ce genre de conneries. Donc oui, forcément, elle était contente de le voir. Et contrairement à d’habitude, elle souriait. Ça lui faisait du bien, de pouvoir se changer un peu les idées, surtout après tout ce qu’il s’était passé ces derniers temps. Elle en avait bavée. Ils en avaient tous bavés, ceux qui étaient ici. Et ça se ressentait dans l’atmosphère générale. Surtout que rien n’était encore fini. Mais bon, ils avaient quand même bien avancé, quand on regardait bien. Valentin était sous les verrous, il fallait retrouver le reste du Cercle maintenant. Du gâteau.

Une petite pause dans son travail. Une marque d’affection à travers un câlin. Deux choses dont la jolie brune avait bien besoin pour se détendre un peu. Et une conversation calme avec son oncle qu’elle n’avait pas vue depuis un bon moment, c’était l’idéal pour se vider la tête. Elle s’était d’ailleurs appuyée contre son bureau en croisant les bras ; un petit sourire toujours affiché sur ses lèvres. Décidément, il allait pleuvoir, c’était pas possible autrement. « J’ai jamais vraiment bougé de New York, mis à part pour me rendre à Idris. » Et dieu sait qu’elle n’aimait pas tellement aller là-bas. En même temps, c’était à Alicante que son père était mort, en voulant protéger la Coupe. Et c’était elle qui avait trouvé son corps alors qu’elle n’avait que deux ans. Pas son meilleur souvenir, clairement. « Pour l’instant ça va. On traque toujours les Membres du Cercle. Et Valentin est surveillé 24h/24 en attendant d’être transporté à Alicante pour son jugement face au Conseil. » Ce dernier point la rendait un peu tendue. Tout le monde connaissait son désir de tuer Valentin de ses propres mains, et la haine qu’elle pouvait avoir contre lui. C’était d’ailleurs bien pour ça que personne ne la chargeait de sa garde, même avec d’autres personnes. Ils avaient trop peur qu’elle en profite pour égorger le phénomène, même si au final, c’était une chose qui arrangerait tout le monde.

Enfin, ça ne les empêchait quand même pas de se retrouver face à des missions un peu plus classiques, dont ils avaient l’habitude. Et vu qu’Amara n’était pas forcément une as du terrain, on l’envoyait souvent sur ce genre d’affaires. Des choses simples. Attaques démoniaques, de Créatures Obscures. Des choses qui étaient réglées en à peine une heure en général. « Oh, c’est rien de bien important, t’inquiète pas. C’est pas urgent du tout. On peut aller se prendre un café si tu veux ? » De la caféine. Elle en avait bien besoin pour tenir un peu le coup. Même si sa mère détestait la voir avec une tasse de café dans les mains. Mais ça faisait bien longtemps que les deux femmes avaient arrêtées de se battre sur ça. En réalité, elles ne s’adressaient plus tellement la parole, et c’était tant mieux. Ça évitait les disputes explosives.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
Horatio A. Whitelaw
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It’s been a long time... feat. Amara ♦ Lun 19 Mar - 23:42
It’s been a long time....Life throws you in To the unknown And you feel like you're Out there all alone… Amara et HoratioMine de rien, j’étais content qu’Amara accepte de faire une pause avec moi. J’avais toujours été assez distant avec ma famille et avec les autres Nephilims en général. Je passais plus de temps enfermé dans ma chambre penché sur mes inventions qu’autre chose. Donc pour une vie sociale, on repassera hein ! Cependant, je n’étais pas asocial. Disons que j’avais d’autre priorités. Cela ne m’empêchait pas pour autant de profiter de la compagnie des autres, surtout celle de mes proches. Je n’avais pas souvent l’occasion de partager un moment avec ma nièce, j’étais rassuré de me sentir bien accueillit, qu’elle ne m’en veuille pas pour ne pas être plus souvent à ses côtés.

Je hochai la tête. Quelque chose me disait qu’Amara n’aimait pas retourner à Idris. Et je la comprenait très bien. Certes, nous n’avions peut-être pas les mêmes raisons pour cela. J’imagine qu’elle, c’était à cause de son père. Et je n’aimais pas non plus revenir sur les lieux où mon frère avait rendu l’âme. Cependant, déjà avant ça, je ne m’étais jamais sentis à ma place à Alicante, ni même parmis les Nephilims en général. Heureusement, il y avait des personnes comme Amara et Félix qui étaient là pour me soutenir et me faire sentir à ma place là où ils étaient.

- Je vois. Un peu de répit. L’Enclave se sentir soulagée. Ils vont vraiment le ramener à Alicante ? De mon avis, ce n’est pas très sage.

Je grimaçai et songeai à la discussion que j’avais eu avec Félix un peu plus tôt, quand je lui disais que Valentin pourrait trouver un moyen de s’infiltrer à Alicante et d’en désactiver les Tours. Et pourquoi tenter de s’infiltrer quand l’Enclave allait lui donner une raison pour se rendre à la capitale sans même avoir à se creuser la tête ? Je n’aimais pas du tout ça. Mais j’imagine que je n’allais pas avoir d’autre choix que de m’asseoir et de regarder, comme toujours. Qui voudrait écouter les mises en gardes d’un demi-Nephilim, demi-créature obscure ? Je ne me posais pas en victime, mais c’était vrai. Ca l’avait toujours été. Dans un premier temps, je n’avais pas le rang pour me permettre une quelconque intervention auprès de mes supérieurs. Ensuite, j’avais déshonoré ma famille par ma simple naissance et ceux qui savait la nature du sang qui coulait dans mes veines, ne me faisaient qu’à moitié confiance. A quelques exceptions près, évidemment.

Enfin, je n’allais pas plomber l’ambiance de ces retrouvailles et embêter ma nièce avec mes théories farfelus et ma paranoïa. Je lui proposais même de la laisser finir son travail et de repasser plus tard. Mais cette dernière lui dit que ce n’était pas nécessaire et lui proposa même un café.

- Ce serait volontiers ! Vu l’heure, je crois que j’en aurais bien besoin aussi. Je devrais peut-être aller dormir tôt pour me reposer de tout ça. Mais j’ai assez traîné aujourd’hui. Et j’ai quelques projets sur lesquels il faut que je continue de travailler.


Quelque part, je n’étais pas un Whitelaw pour rien non plus. J’étais capable de sacrifier des nuits et des nuits de sommeil au profit de mes recherches. On faisait difficilement plus bourreau de travail que cette famille apparemment. J’en aurais sans doute été fier, si je cela m’importait peu. Je m’en fichais de ressembler à ma famille, d’avoir quelques uns de leurs traits caractéristiques. Je ne faisais pas toutes ces recherches et ne me lançait pas dans tous ces projets pour me donner un style. Je le faisais en espérant aider ceux qui m’entouraient et améliorer notre société.
© YOU_COMPLETE_MESS


It’s been a long time... feat. Amara Tumblr_oe4dghoE231r5e39so1_500
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: It’s been a long time... feat. Amara ♦ Sam 24 Mar - 21:56
It’s been a long time
Horatio & Amara
La politique était une chose qui existait partout, même chez les Nephilim. Personne n’y échappait vraiment, encore moins un criminel comme Valentin. L’Enclave voulait certainement s’en servir comme exemple, et sa sentence serait sans aucun doute particulièrement cruelle. Autant qu’il pouvait l’être, en réalité, et ce n’était pas pour déplaire à Amara. Même si elle aurait aimé le tuer de ses mains, elle savait bien qu’elle avait très peu de chance pour que ce soit le cas. Sa famille était beaucoup trop réputée pour qu’on la laisse faire le bourreau, même si elle le demandait. L’Inquisitrice voudrait même probablement le tuer de ses mains, et ça ne la dérangerait même pas en soi. Tant qu’il mourrait de la main de quelqu’un qui méritait de porter son coup fatal, et qui surtout n’hésiterait pas une seule seconde, c’était parfait à ses yeux. Bien sûr, ce genre de pensées, elle les gardait pour elle. Ce n’était pas bien vu en général, et déjà qu’elle avait la réputation de ne pas être très amicale, si quelqu’un pouvait lire dans ses pensées actuellement, plus personne ne voudrait l’approcher très certainement.

Sauf son oncle peut-être. La seule personne de sa famille qu’elle supportait encore, en soi. Parce que sa mère, c’était juste plus possible, son beau-père, elle ne l’avait jamais aimé, et sa demi-sœur commençait sérieusement à lui taper sur le système à ne rien vouloir écouter. Elle l’avait d’ailleurs laissé tranquille au niveau des entraînements depuis que Valentin avait été arrêté, mais elle savait très bien qu’elle allait finir par les reprendre. S’il lui arrivait quelque chose, elle ne se le pardonnerait jamais, alors autant essayer de limiter les dégâts. Même si ça allait être bien compliqué tout ça. Tout comme la situation actuelle en réalité. « Ils n’ont pas le choix. Il doit passer devant le Conseil pour être jugé. De haute trahison, meurtres multiples, rupture des Accords, et je ne sais quoi d’autre. » Amara avait eu l’occasion de lire le dossier, vu que c’était elle qui gérait tout le côté informatique de l’Institut. Et la liste des infractions de Valentin était longue comme le bras. Il était certain qu’il ne ressortirait pas de ce procès vivant. Surtout quand la rumeur courrait que l’Inquisitrice voulait le rendre publique. Personne n’arriverait à contenir une foule en rage.

En tout cas, une bonne dose de caféine était bien ce dont elle avait besoin. Il était clair qu’elle n’était pas encore couchée, même si elle n’avait pas dormi depuis vingt-quatre bonnes heures déjà. Peut-être ferait-elle deux fois le tour de la pendule encore. Ce n’était pas la première fois. Et de toute façon, avec Valentin sous leurs pieds, elle avait du mal à dormir. Ça ne servait à rien de forcer de trop. Se doper au café était donc une bonne solution en soit. « Ah oui ? C’est quoi cette fois, après ta bombe microscopique à l’énergie séraphique ? » Amara ne se moquait pas, loin de là. Elle admirait même son oncle, à vraie dire. Et puis, quand elle était plus jeune, elle adorait l’écouter parler de ses idées un peu folles. Ce n’était pas une chose qui avait vraiment changée à l’heure actuelle. En fait, c’était la seule chose qu’elle avait gardée de son enfance, quand on regardait bien. Certainement parce qu’elle ne voulait pas briser ce lien avec lui, vu qu’il était le dernier plus proche de son père. Et qu’il lui ressemblait pas mal, malgré ce que les autres pouvaient en dire. Elle l’avait toujours vue comme un modèle, même si elle n’avait clairement pas prit le même chemin. Elle n’était pas assez studieuse pour ça, beaucoup plus une femme de terrain.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
Horatio A. Whitelaw
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It’s been a long time... feat. Amara ♦ Ven 13 Avr - 22:32
It’s been a long time....Life throws you in To the unknown And you feel like you're Out there all alone… Amara et HoratioJe ne pouvais pas contredire Amara. Je n’avais pas de solution miracle. Valentin devait être jugé. Et si ce n’était pas à Alicante, où ? Parce que clairement, l’Institut n’était pas aussi sécurisé que notre capitale. C’était donc sans doute encore moins prudent de se faire tenir ce procès ailleurs. Puis cela ferait bouger beaucoup de monde et laisserait Idris avec moins de défense. Donc au final, cela revenait au même en fait. Je grimaçai. Je n’aimais pas ça. J’avais l’impression d’être dans une impasse. Mais en même temps, ce n’était pas non plus mon travail de réfléchir à ce genre de chose.

- Dura lex, sed lex. Dure est la loi, mais c’est la loi. La liste des crimes de Valentin est longue. Mais c’est vrai qu’on a pas de meilleure place pour le juger qu’Alicante. C’est toujours plus sécurisé que n’importe quel institut. Mais je m’inquiète. Valentin à toujours un coup d’avance sur l’Enclave et peut-être que tout ça n’est qu’une partie d’un plan.

Comme quoi, j’essayais de contredire, mais au final, je suivais les règles aussi. C’était sans doute pour cette simple raison que j’étais toujours ici et non enfermé à la citée silencieuse. Il faut dire que les Nephilims de blaguaient pas avec les lois.

Je préférais tout de même discuter de mes projets. Amara devait bien être la seule à oser m’interroger sur mes travaux. Je souris, je n’allais peut-être pas lui parler en détail de chacun de mes dossiers ouverts. Mais peut-être les plus récents. Je me mis même à rire en pensant au projet de la bombe.

- Oh ! Oui celui. Je l’ai mis de côté pour le moment, mais je n’abandonne pas l’idée, je suis sûr qu’on peut aboutir à quelque chose. J’ai commencé à réfléchir à un détecteur d’activité démoniaque. Le but serait d’en faire un à grand échelle. Mais il vaut mieux commencer petit. Pour le moment, ma seule piste est un médaillon dont j’ai entendu parlé dans quelques ouvrage. Je crois que je vais commencer par là.

Je venais d’arriver, il fallait que je prenne mes marques déjà. Mais ce n’était pas pour autant que mon cerveau allait cesser de fonctionner. Le tout c’était de noter ses idées quelque part avant de les oublier. J’avais pris l’habitude de me promener avec un carnet sur moi, mais je n’avais de cesse de les perdre ou de perdre mes stylos. Ou alors ils étaient vite remplis et je me retrouvait à court de place, j’essayais de tasser tout ça un maximum, et au final, ça devenait illisible.
© YOU_COMPLETE_MESS


It’s been a long time... feat. Amara Tumblr_oe4dghoE231r5e39so1_500
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: It’s been a long time... feat. Amara ♦ Dim 15 Avr - 16:52
It’s been a long time
Horatio & Amara
Cette histoire de jugement laissait tout le monde assez tendu, quand on regardait bien. Malheureusement. Pourtant, ils avaient bien avancé. Arrêter Valentin était un grand pas en avant pour mettre fin à toute cette histoire, et Amara essayait de se dire qu’ils en voyaient enfin le bout, après toutes ces années, même si la tension présente dans ses épaules ne s’était toujours pas envolée. De toute façon, la jolie brune était de nature tendue, et vu les heures de sommeil qu’elle avait en moins, ces derniers temps, ce n’était pas une chose qui était prête de s’arranger, malheureusement. De toute façon, il ne restait plus que quelques jours. Et avoir son oncle à ses côtés lui serait certainement bénéfique, au final. Il était bien la seule présence positive qu’elle pouvait avoir dans sa vie en ce moment, parce que les autres… Ouais, non, c’était clairement pas ça. Mais alors vraiment pas, en fait. Sa mère ne faisait que la tendre encore plus avec ses réflexions à la con, et sa demi-sœur ne faisait que décupler son inquiétude en agissant comme une Terrestre en pleine crise d’adolescence. C’était pas le moment de faire ça.

Et pourtant, la jeune Nephilim gardait la tête froide. Tout du moins, elle en montrait l’attitude. Fidèle à elle-même, plongée dans ses fonctions, la petite employée modèle, on pouvait dire que c’était elle. Ça l’avait toujours été. Dura lex, sed lex. La phrase avec laquelle elle avait été bercée depuis sa plus tendre enfance, et qui tenait très à cœur à son père, qui avait espéré que sa fille ait un brillant avenir. Elle essayait de l’avoir, cet avenir. Pour lui, beaucoup plus que pour elle. « Je peux t’assurer que je ne le laisserais pas nous filer entre les doigts encore une fois. » Ça, il n’en était pas question. Valentin avait fait beaucoup trop de mal autour de lui. Et il devait payer pour la mort du père de la brune. Et si elle devait le tuer elle-même pour ça, elle le ferait sans hésiter une seule seconde. Il lui avait enlevé son père, elle ne comptait pas le laisser enlever une chose supplémentaire, que ce soit à elle, ou à quelqu’un d’autre. Elle était même capable de protéger les enfants de ce monstre par simple esprit de contradiction et envie de vengeance. Alors qu’elle ne les appréciait clairement pas, c’était un fait. Enfin, en même temps, Amara n’appréciait pas grand monde, malgré qu’elle en respectait pas mal. Pour elle, c’était deux choses totalement différentes.

Même s’il lui était rare de combiner les deux, la jeune femme appréciait et respectait complètement son oncle. Certainement parce qu’il était le seul membre de sa famille à ne pas avoir été chiant avec elle. Peut-être était-ce aussi dû au fait qu’ils ne se voyaient pas souvent. Mais la brune se souvenait des journées passées avec lui dans son atelier quand elle était encore petite. De bons souvenirs, même s’ils étaient bien brefs et lointains. Des petites choses qu’elle n’avait pas tellement envie d’oublier, quand elle voyait la vie de merde qu’elle se collait ces derniers temps. « C’est Isabelle Lightwood qui l’a ce collier, tu devrais aller lui demander. » Et oui, Amara était au courant de tout ce qu’il se passait dans cet Institut. Et vu qu’elle s’occupait de passer les rapports à l’écrit, elle avait bien entendu parler de ce collier. Le pire c’est qu’elle ne fouinait même pas à la base, elle aimait juste être au courant de tout, professionnellement parlant. « T’as croisé ma mère déjà ? » C’était pas impossible. Vu qu’elle ne faisait pas grand-chose de ses journées, elle aussi… Si elle croisait son ancien beau-frère, elle en viendrait certainement à se plaindre de son aînée, comme c’était souvent le cas. Vu qu’Amara n’écoutait que peu de personnes, et qu’Horatio faisait justement partie de ces personnes, sa mère essayait toujours de la descendre en espérant que son oncle viendrait lui faire la morale. Ça marchait jamais, en général, parce que les arguments de sa mère était juste merdiques. Et qu’Horatio était bien l’un des seuls à comprendre un minimum sa nièce.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
Horatio A. Whitelaw
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It’s been a long time... feat. Amara ♦ Dim 20 Mai - 19:08
It’s been a long time....Life throws you in To the unknown And you feel like you're Out there all alone… Amara et HoratioJ’avais une totale confiance en ma nièce. C’était une Whitelaw, une vraie, son père l’avait élevé comme telle et je n’avais aucun doute en ses enseignements. De mon avis, mon frère était la fierté de la famille et je l’avais toujours vu comme un modèle. Bien que je savais que je n’atteindrais jamais ce modèle, j’avais des motivations bien trop différentes des siennes. Mais ce n’était pas pour autant que je n’avais pas de respect pour nos lois et n’avait pas une tendance à travailler bien trop pour que ce soit humain aux yeux des autres. En même temps, j’aimais ça. J’aimais élaborer des projets, et ne pas les lâcher avant d’être arriver à quelque chose de concret. Mais j’imagine que nous n’avions pas tous la même définition de l’amusement. Et Amara était bien une des rares personnes que je connaissais à comprendre cela. En même temps, elle était tout aussi bosseuse que je l’étais, si ce n’était même plus.

Je ne comprenais pas pourquoi les gens voyait ça d’un mauvais oeil qu’on préfère passer plus de temps sur notre travail qu’avec eux. Mais bon, les conventions sociales, ça n’avait jamais été mon fort. On pouvait se demander comment avec ça, je pouvais vouloir essayer de comprendre un des plus grand psychopathe Nephilim qui existait. Et bien, j’en ai aucune idée non plus. J’imagine que mon côté paranoïaque voulait tout expliquer même si mes hypothèses étaient fausses.

- Je n’en doute pas un instant.

Je souris. Si Amara me disait qu’elle allait tout faire pour que Valentin ne s’échappait pas et bien je la croyait. Il n’y avait rien de plus important pour un Nephilim que sa parole, alors en plus la parole d’une Whitelaw, croyez moi, cela valait encore plus. Puis je me doutais bien que, maintenant qu’on le tenait, l’Enclave allait faire très attention. Mais j’avais un peu peur qu’ils pensent avoir gagné trop vite. Il ne restait qu’à espérer que je n’étais pas le seul Nephilim paranoïaque. Et même sans virer totalement à la paranoïa à vrai dire. C’était une question de sagesse aussi de mon avis. Il ne fallait jamais crier victoire trop vite.

J’étais content de partager avec ma nièce le projet sur lequel j’étais en ce moment. Et contrairement à d’autre, elle ne soupira pas en me disant que c’était une mauvaise idée, que ça allait encore se finir en explosion de toute façon. Je souris et hochai la tête.

- Oh ! Vraiment ? Je croyais qu’il avait été perdu. Enfin, je savais qu’il avait appartenu aux Lightwood pendant plusieurs génération, mais dans les derniers ouvrage que j’ai lu, rien n’y faisait référence. Merci Amara, tu m’épargne quelques longues journées de plus à la bibliothèque.

Je me mis à rire. A vrai dire, ça ne me dérangeait pas tant que ça de passer du temps à la bibliothèque. Au contraire, la collecte d’information représentait une grosse partie de mon travail et je l’appréciais presque autant que la conception de mes inventions. Il n’empêche, je n’étais pas contre gagner du temps de la sorte. J’avais parfois l’impression que je manquais de temps justement. Trop d’idées et pas assez d’heure dans une journée. Je marquai donc dans un coin de mon esprit qu’il allait falloir que je rende une petite visite à la jeune Lightwood et qu’il faudrait que je vienne plus souvent interroger Amara si j’avais des questions à propos de cet Institut. Elle semblait bien informé sur ce qu’il se passait. J’étais tellement fier d’elle. Et j’étais sûr que mon frère le serait aussi.

- Non, pas encore. Je suis arrivé il y a peu de temps. Je n’ai pas eu le temps de croiser beaucoup de monde. Et je t’avoue que je n’ai pas forcément hâte de croiser ta mère. Je vais encore en avoir pour des heures à l’écouter me faire la morale sur tout un tas de sujet inintéressant.


Cela pouvait paraître peu sympathique de ma part de parler en ces termes de ma belle-soeur. Mais c’était vrai. Cette dernière avait bien changé depuis le décès de son mari. Et je savais qu’Amara partageais mon point de vue. C’était triste qu’elle ne porte plus vraiment sa propre mère dans son coeur. Mais je crois que j’étais bien placé pour dire ça. Je n’avais jamais connu ma véritable mère. Et certes, les Whitelaws m’avaient adoptés, mais vous pensez vraiment qu’une femme serait heureuse d’accueillir un enfant issu d’un adultère commis par son mari ? Alors je sais que ma mère adoptive a toujours fait des efforts à mon égard, mais une véritable mère, n’a justement pas besoin de faire des efforts.
© YOU_COMPLETE_MESS


It’s been a long time... feat. Amara Tumblr_oe4dghoE231r5e39so1_500
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: It’s been a long time... feat. Amara ♦ Sam 23 Juin - 19:53
It’s been a long time
Horatio & Amara
S’il y avait bien une chose qui définissait les Whitelaw, c’était bien leur mal à se sociabiliser. De ce qu’on lui racontait, le père d’Amara avait le même tempérament. Après, elle n’avait jamais pu vraiment le vérifier elle-même, elle était encore beaucoup trop jeune à l’époque. Et les seuls souvenirs qu’elle avait de son père étaient les berceuses qu’il lui chantait, et son cadavre qu’elle avait trouvée dans un couloir. Rien de bien réjouissant en soit, même si ça ne l’empêchait pas d’avoir une pensée pour son paternel tous les jours. Et c’était ce peu de souvenirs qui la motivait à s’assurer que Valentin ne sortirait pas son cul de sa cellule, autre que pour se rendre à son procès. Où sa sentence de mort serait très certainement prononcée d’ailleurs. Même si la brune vouait une fidélité sans failles à l’Enclave, elle se demandait encore pourquoi ils faisaient autant de cinéma alors que tout le monde savait très bien quel serait le résultat de ce procès. Il n’y avait même pas à réfléchir à la question après tout. Même si la Coupe Mortelle n’avait toujours pas été retrouvée, et ça devait être cela qui les dérangeait un peu. Mais bon, ce n’était pas comme si elle avait été perdue pendant presque vingt ans n’est-ce pas ?

Le procès n’était pas forcément le meilleur sujet à aborder tant que ce dernier ne se serait pas déroulé, à vraie dire. Amara était déjà sous-tension à cause de ça. Elle craignait un retournement de situation et ne serait seulement rassurée quand le cœur de Valentin aura arrêté de battre. En attendant, avec des Membres du Cercle encore dans la nature, elle restait sur ses gardes, même si la plupart d’entre eux avaient dû trahir leur chef, au final. Ce n’était pas comme s’ils n’étaient pas des spécialistes pour ça, vu qu’ils avaient déjà trahis l’Enclave. « Ils l’avaient gardé dans un placard de l’Institut, quelque chose comme ça. Magnus Bane a même failli le récupérer. » Comment était-elle au courant de tout ça ? Et bien, elle devait bien être la seule à lire en détail chaque rapport qui passait dans cet Institut. Donc oui, elle avait lu cette partie aussi, sans parler qu’elle croisait pratiquement tous les jours Isabelle, et que c’était assez difficile de le louper ce collier. Après, ce n’était pas gagné que cette dernière laisse son oncle toucher à son bijou, mais ça, c’était le problème d’Horatio. Et elle savait que son oncle pouvait être très convaincant.

Et parce qu’il fallait bien qu’elle le fasse un jour, Amara avait bien fini par lancer le sujet de sa mère sur le tapis. Elle la connaissait, dès qu’elle arriverait à chopper son ex-beau-frère, elle n’allait pas le lâcher avant un bon moment, rien que pour lui demander de venir parler à Amara. Comme d’habitude, en réalité. Sauf qu’elle ne s’était toujours pas rendue compte que ça ne servait à rien, parce que son oncle était bien la seule personne qui n’essayait pas de la changer sur cette bon dieu de planète. Peut-être qu’elle devrait penser à aller vivre sur une dimension démoniaque pour être tranquille. « Et elle va te demander de venir me parler, parce que mon fiancé arrive dans quelques jours et que je vais devoir avoir un comportement irréprochable. » La brune levait les yeux au ciel. Comme si ça allait changer grand-chose. Comme si son futur époux ne finirait pas par se rendre compte du caractère qu’elle pouvait avoir. Autant qu’il soit tout de suite au courant qu’il allait épouser une chieuse, au moins il aurait pas de surprise. Même si bien sûr, Amara ferait tout de même l’effort de la politesse. Mais elle n’irait pas forcément plus loin si elle n’en avait pas envie. Elle n’était pas du tout du genre à se forcer, et elle détestait ça même.

Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
Horatio A. Whitelaw
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: It’s been a long time... feat. Amara ♦ Mer 4 Juil - 11:34
It’s been a long time....Life throws you in To the unknown And you feel like you're Out there all alone… Amara et HoratioVoilà une chose encore qui m’exaspérait chez les Chasseurs d’Ombres. Ils sous-estimait la valeur de certaines reliques juste sous prétexte qu’elles ne venaient pas de l’Ange. Et pourtant, le collier des Lightwood était d’une puissance inestimable et pourrait nous être des plus utile. Mais visiblement, personne n’y avait songé, ils préféraient reléguer le collier dans un placard tel un vulgaire bijou. Quoique, connaissant les Nephilims, ils avaient dû l’enfermer à double clef pour que personne ne tombe dessus pas hasard ou ne le vol. Certes, au moins ils l’avaient garder en sécurité. Mais si vous voulez mon avis, c’était totalement inutile. Ce genre d’objet était fait pour être utilisé pas jalousement gardé. Nous étions des guerriers, qui utilisait les armes pour nous battre contre les démons, pas des dragons qui protègent furieusement leurs trésors.

Pourtant l’Ange sait que chaque institut recelait de son lot de trésors oubliés. Je notais l’information dans un coin de mon esprit. Parce que je râlait encore, mais apparemment, le bijou était à nouveau en service et au cou de la jolie Isabelle Lightwood. A vrai dire, je ne pouvais pas trop juger de sa beauté, cela faisait des années que je ne l’avais pas vu. Et la dernière fois, elle n’était qu’une enfant. Mais si elle tenait de sa mère, alors je n’avais pas de doute qu’elle devait être une très belle jeune femme aujourd’hui.

- Quelle histoire ! Il faudrait que je me renseigne à ce sujet. Je trouve que c’est une honte de ne pas se servir plus souvent de ce genre d’objet. A croire que les Nephilims pensent encore que la magie peut leur brûler les doigts rien qu’au touché d’un objet enchanté.

Je soupirai. Certain Nephilims avaient du mal à évoluer au rythme de leur société. Il fallait dire aussi que beaucoup de grandes familles vivaient encore à Idris et ne dépassaient les frontière de notre pays que très exceptionnellement. Du coup, ils n’avaient pas souvent l’occasion de côtoyer des créatures obscures, des démons ou la magie en général. Bien que les Nephilims possèdent plus ou moins leur propre magie avec leur runes.

Ce n’était pas le moment de se lancer dans un débat sur la magie et sur les vieux Nephilim grincheux. Quoique, on s’éloignait pas beaucoup du sujet en parlant de mon ex-belle-soeur. Encore de quoi me faire soupirer ces histoires. Je compatissais vraiment avec Amara.

- Génial, j’ai hâte. Elle a donc maintenu vos fiançailles avec… C’était quoi son nom déjà… Un Rosales non ?

Je trouvais ça terrible de forcer ses enfants à se marier. Evidemment, j’avais été contre cette décision. Mais à cette époque, j’étais à l’Institut de Bali, donc il n’y avait pas grand chose que je puisse faire. J’avais même soupçonner mon ex-belle-soeur d’avoir fait exprès de prendre cette décision au moment où j’étais le plus occupé et ne pouvait pas débarquer à Alicante pour leur dire ce que j’en pensais. Certes, ce n’était pas trop dans mon caractère de faire de genre de chose. Mais pour ma nièce, oui, je l’aurais fait. Même si du haut de mes seize ans, personne ne m’aurait écouté.

- On ne devrait pas imposer ce genre de choses. C’est un engagement des plus sérieux, surtout pour les Nephilims… Tu le sens comment ?

Je ne doutais pas qu’Amara allait en faire voir de toutes les couleurs à son fiancé. Un comportement irréprochable ? Je savais qu’elle en était capable. Mais si j’avais été à sa place, j’aurais justement fait tout le contraire pour tester la personne avec qui on veut me fiancé. Quoique je disais ça, mais quelque part, j’avais été marié par intérêt moi aussi.
© YOU_COMPLETE_MESS


It’s been a long time... feat. Amara Tumblr_oe4dghoE231r5e39so1_500
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: It’s been a long time... feat. Amara ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
It’s been a long time... feat. Amara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brazava ♦ Long time no see...
» It's Been A Long Time [with Faith] (RP MIS EN PAUSE)
» MEGHAN ♔ Forever is an awfully long time
» Long time ago (Aloysia&Sebastian)
» Long time no see, eh? - Hollyham

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: