ANNALYNE ♦ It feels like forever
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
ANNALYNE ♦ It feels like forever
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Dim 20 Aoû - 4:56
It feels like foreverRaphael & Annalyne
Sérieusement, en ce moment, Raphael n’était pas persuadé que tout était bon dans sa vie, au contraire même. Et Raphael ne pouvait rien y faire. Trop de choses qu’il ne pouvait contrôler commençait à partir en couille et Raphael avait horreur de ça. Premièrement, il y avait Simon qui était porté disparu. Raphael ne l’avait pas vu depuis bien trop longtemps. Et s’il avait pensé, au départ, qu’il était encore fourré avec Clarissa, Raphael en doutait clairement maintenant. Cela faisait trop longtemps. Normalement, Simon aurait déjà du lui envoyer une bourrasque de texts et Raphael l’aurait engueulé en lui disant de revenir le plus rapidement possible à force de sa jalousie presque maladive envers la rouquine. Voilà la première chose qui avait eu le don de l’énerver un peu trop. Ensuite, il y avait son problème avec le sang d’ange. Même s’il pouvait faire quelque chose face à ça, qu’il pouvait s’occuper de tout ça… Tenter de s’en remettre le plus rapidement - il a toujours quelques problèmes, mais sait se tenir ! -, mais il y avait quelque chose qu’il n’arrivait pas à contrôler. Les rumeurs allaient bien trop vite. Trop de gens étaient au courant à son goût. Lui, Alec, Magnus, Jace, Calixte, Catarina. Et si, pour la plupart, il savaient qu’ils ne diraient rien, il restait Calixte, un Néphilim qu’il ne connaissait pas forcé,ement et en qui il n’avait pas totalement confiance. Quelqu’un qui pourrait rapidement tout dire et Raphael serait clairement dans de beaux draps vis-à-vis de l’Enclave. Et tout ça ne cessait de lui courir dans la tête et il n’aimait pas ça. Même s’il était habitué à ça, qu’il se souciait souvent de pas mal de choses et surtout des histoires de vampires.. Il était habitué à s’inquiéter de tout ce qui pourrait se passer, tout ce qui pourrait aller mal et pourtant, ce n’était jamais des choses qui le concernait d’aussi près et Raphael détestait ça. Ce sera probablement toujours le cas.

Donc, Raphael avait décidé, pour une fois, qu’il avait besoin de changer d’air, même si ce n’était que pour quelques minutes, pour quelques heures, mais il savait qu’il avait besoin de quelque chose. Sinon, il continuerait probablement à gigoter un peu trop en pensant à tout ça. Et Raphael déteste tout ce qui gigote, donc le faire lui-même ? Un vrai calvaire. Il avait donc usé d’une ridicule excuse pour quitter l’Hôtel DuMort à la tombé de la nuit. Il allait voir Annalyne parce qu’il lui avait promis de lui ramener des escarpins. Il ne savait même plus pourquoi, la raison lui échappait totalement… Mais il se souvenait de ça, que Raphael avait promis de lui en ramener. Il avait donc acheté ce qu’il fallait avant de se dépêcher de se rendre à l’appartement de la blonde et une partie de lui lui disait qu’il était vraiment con de faire ça, mais bon. Une promesse reste une promesse, non ? Oui ? En tout cas, Raphael était un homme de parole, même si tout ça ne restait qu’une vaste excuse. Il se retrouvait d’ailleurs assez rapidement devant la porte de la blondinette, toquant contre cette dernière. Il espérait vraiment qu’elle était là et pas il ne sait où. Sinon, ce serait clairement la lose.
© YOU_COMPLETE_MESS ♦ 538 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Dim 27 Aoû - 16:29
It feels like forever
Raphael & Annalyne
And forever is like the infinity

Le Monde Obscure se trouvait sur une marche branlante, à la limite de la cassure. Annalyne pouvait le sentir, et surtout, elle pouvait le voir. Valentin courrait toujours dans la nature, gagnant en puissance, et surtout en soldats, à chaque seconde qui passaient. L’Enclave ne bougeait pas d’un pouce. Les Créatures Obscures étaient en colère. La guerre était proche, comme elle avait pu l’être à l’époque, et c’était une chose qui inquiétait énormément la sorcière. Elle n’avait pas envie de se retrouver dans une situation comme celle-ci. Elle n’avait pas envie de fuir à nouveau, de se cacher, de vivre dans l’ombre comme ça avait pu être le cas avant. Elle était tout simplement fatiguée de fuir et d’avoir peur. D’ailleurs, en parlant de peur, ce qui l’inquiétait le plus n’était pas la mort elle-même, mais plutôt de voir les personnes de son entourage tomber un à un. Et il y avait déjà une personne qui manquait à l’appelle depuis quelques temps. Simon, ce petit vampire qu’elle avait embauchée à son bar et qui n’était pas venu travailler depuis plusieurs jours, sans parler qu’il ne répondait même pas au téléphone. Anna ne le connaissait pas depuis très longtemps, mais elle avait un certain don pour cerner les gens, et elle savait que le jeune vampire était quelqu’un de sérieux. Il lui était certainement arrivé quelque chose. En plus de ça, elle n’avait pas non plus de nouvelles de Raphael depuis un certain temps. Ça aussi, ça l’inquiétait. Et ça ne lui ressemblait pas non plus, de ne pas répondre au téléphone. Surtout qu’il savait que dans une situation comme celle-là, la jolie blonde pouvait s’emporter plus que rapidement et céder à la panique.

Mais elle avait bien conscience qu’elle ne pouvait rien y faire. Se rendre à l’hôtel DuMort ne servirait à rien, si Raphael n’était pas là pour la recevoir, elle ne pourrait pas entrer. Et pour Simon, elle avait déjà fait tout ce qu’elle pouvait. Ce soir-là, Anna était seule dans son appartement. Même si Solange lui avait proposé de rester avec elle, parce que son amie voyait toujours quand elle n’allait pas très bien, la jeune sorcière lui avait bien fait comprendre qu’il fallait aussi qu’elle pense un peu à elle et qu’elle s’amuse, si elle en avait envie. Tout ce qui comptait aux yeux d’Anna, c’était qu’elle rentre ici en vie. La blonde avait décidé de passer sa soirée au calme, à la maison. Elle s’était donc installée sur son canapé, une bonne tasse de thé posée sur la table alors que les flammes s’animaient dans la cheminé. Un vieux livre sur les genoux, ses yeux parcourraient les pages à la lueur des flammes. Autant dire qu’elle ne s’attendait à voir personne ce soir. Alors quand elle entendit toquer à la porte, elle était plus que surprise. Et elle se méfiait aussi. Avec le Cercle dans le coin, il était clair qu’elle n’allait pas ouvrir la porte sans rien dans les mains.

Elle s’était alors levée, attrapant le coupe papier qui était posé sur un meuble non loin d’elle avant de se diriger vers la porte. Bien sûr, c’était un vieil immeuble, donc pour voir s’il y avait quelqu’un à travers le judas, c’était raté vu qu’il n’y en avait pas. Elle tourna la clé dans la serrure, ouvrant doucement le battant pour éviter de se faire surprendre. Mais son inquiétude s’effaça vite en voyant qui se trouvait là. « Raphael ! » Elle était tellement contente, et surtout soulagée de le voir, qu’elle n’avait pas attendue plus longtemps avant de le serrer dans ses bras. « Mais où t’étais passer bon sang ? J’étais morte d’inquiétude ! » Et là, elle s’en foutait carrément du jeu de mot pourri. En fait, elle était même un peu en colère, à constater qu’il allait bien. « Et t’as des nouvelles de Simon ? Il n’est pas venu au travail, et impossible de le joindre. » Parce que oui, il n’y avait pas que pour Raphael qu’elle s’était inquiétée. Et vu la fâcheuse tendance de la meilleure amie du vampire à le fourrer dans des situations pas possibles, forcément… Elle ne serait franchement pas étonnée d’apprendre qu’il avait à nouveau été enlevé. « Entre, ça caille ! » Lui il ne le sentait peut-être pas, mais la blonde avait déjà resserré son gilet autour d’elle en sentant l’air frais s’engouffrer dans l’appartement. Et elle ne comptait pas chauffer tout l’immeuble avec son feu de cheminé. Ça coûte une fortune de faire venir du bois ici.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Jeu 7 Sep - 12:09
It feels like foreverRaphael & Annalyne
Si Raphael s’était attendu à des tas de choses dans sa vie, le fait de voir la blondinette comme ça, l'accueillir avec un coupe papier en main n’en faisait pas partie, étrangement. Mais dans un sens, c’est peut-être pas plus mal qu’elle accueille les gens comme ça. Au moins, si c’est quelqu'un qui lui voulait du mal, elle pourrait se défendre, même si elle pourrait clairement le faire avec ses pouvoirs. Les sorciers sont des êtres assez spéciaux. Raphael en connaissait assez pour se demander si, parfois, ce qu’ils faisaient n’était pas un peu dramatique. Mais bon, il ne peut pas nier le fait que lui aussi l’était parfois. Peut-être que c’était quelque chose qui coule dans les veines de ceux ayant du sang de démon ? Ou peut-être qu’il avait juste réussi à tomber sur un groupes de créatures obscures comme ça. Ce serait tout de même une assez grande coïncidence, mais pour être honnête, de nos jours, il y avait très peu de choses qui pouvaient l’étonner. Si ce n’est une blondinette avec un coupe-papier. Puis, le fait qu’elle le prenait dans ses bras l’aurait presque fait buguer. Il comprenait qu’elle était heureuse de le voir, il l’était tout autant pour être honnête. Par ces temps, il aimait s’assurer que ses proches allaient bien en leur envoyant au moins un text par-ci, par-là, mais bon… En ce moment, il n’avait pas trop eu le temps. Entre sa phase de drogué, sa phase de réhab et maintenant, Simon qui avait disparu, il n’ avait pas eu la tête à ça et il se sentirait presque coupable. Donc, juste pour la peine, il laissait tout de même la blonde l’enlacer alors qu’il n’était pas plus fan des contacts physiques que ça - de loin même -, caressant doucement son dos pendant quelques secondes, mais se décollait rapidement d’elle quand il l’entendait poursuivre sur un ton un peu plus colérique. “J’étais à l’Hôtel DuMort.” Se contentait-il de lui répondre, parce que dans le fond, c’est vrai. Certes, il avait demandé à Lily de ne laisser entrer personne, mais bon… Il n’empêche qu’il avait toujours été à l’hôtel.

Puis, le sujet tournait vers Simon et il pinçait les lèvres quand il entendait sa question et qu’elle lui disait qu’il n’était pas venu au travail et qu’elle non plus, elle n’arrivait pas à le joindre. “Je n’ai pas de nouvelles non plus…” Dit-il avec les sourcils légèrement froncés. Sauf s’il s’était encore mis dans la merde à cause des conneries de Clary, tout ça n’avait aucun sens. Encore, s’il ne parlait pas à Raphael, il y aurait pu en avoir. Il aurait pu lui faire la gueule pour il ne sait quelle raison, mais là… Il n’allait même pas au travail alors qu’il avait tellement l’air content de faire quelque chose de ses nuits… C’était de plus en plus louche cette histoire. “J’aurais pensé que tu aurais pu en avoir.” S’expliquait-il, mais tout le monde connaissait la suite de cette phrase sans qu’il ait besoin de la dire pour autant. Il faut croire que je me suis trompé. Et Raphael n’aime pas ça du tout. Il veut savoir ce qu’il se passe avec son petit ami et pourquoi il ne donne plus de signe de vie. Dios, Raphael voudrait tellement qu’il ne lui soit rien arrivé et pourtant… L’espoir que ce soit le cas disparaissait un peu plus à chaque secondes. Il sortait finalement de ses pensées quand il l’entendait parler du froid. “Si tu le dis.” Lui répondit-il avec un léger sourire en coin. C’était bien un des seuls avantages d’être un vampire. Ils ne sentent ni le froid, ni la chaleur. Beaucoup de gens devaient les envier. Il rentrait donc dans l’appartement, fermant la porte derrière lui, puis finissait par lui tendre le sac qu’il tenait. “C’est pour toi.”
© YOU_COMPLETE_MESS ♦ 647 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Dim 10 Sep - 14:43
It feels like forever
Raphael & Annalyne
And forever is like the infinity

Vu tout ce qu’il se passait ces derniers temps, Annalyne n’avait pas vraiment envie de compter uniquement sur ses pouvoirs pour se défendre. Si un Membre du Cercle venait frapper à sa porte, elle se doutait qu’il aurait certainement prit ses précautions quant à une possible attaque magique. C’était pour cette raison qu’elle avait accueillie Raphael avec un coup papier dans les mains. Vraiment, on est jamais assez prudent. Et la blonde en était devenue paranoïaque avec toutes les choses qui se passaient dans le monde ces derniers temps. Elle ne va pas le nier, elle avait peur, c’était un fait. Tout le monde avait peur, en fait. Et c’était normal, étant donné que personne n’était à l’abri. Même en restant chez soi, tout le monde risquait de mourir à n’importe quel moment. Et Anna avait l’impression que c’était une chose qui n’était pas prête de changer. Ils venaient tout juste de rentrer dans une aire plus que sombre, historique, et qui allait peut-être changer le monde. En tout cas, si l’Enclave ne bougeait pas pour changer les choses, le monde était fini, c’était clair et net. La dernière fois, ils avaient eu de la chance, Valentin s’était fait avoir, il avait été pris au dépourvu par certaines personnes. Ce ne serait certainement pas le cas cette fois-ci. Il s’était préparé dans l’ombre, et personne n’avait rien vu venir.

Le fait que Raphael n’ait pas donné de nouvelles pendant un certain temps avait extrêmement inquiété la sorcière, alors forcément, elle était légèrement en colère, et ça se voyait. De toute manière, elle ne comptait pas le cacher, histoire qu’il ne recommence pas à lui faire un coup pareil. Un jour, il allait sérieusement finir par l’achever avec ça. « Et alors ? Depuis quand t’as des problèmes de réseau dans ton propre hôtel ? » C’était pas comme si envoyer un simple message, même juste un « ok » allait lui casser un doigt. A croire qu’il ne se rendait pas compte de l’inquiétude que les autres pouvaient avoir pour lui. Et puis, en plus de ça, Anna n’avait même plus de nouvelles de Simon aussi, chose particulièrement inquiétante. Et vu qu’elle savait qu’il entretenait une relation avec Raphael, forcément, elle avait tout de suite pensée qui leur était arrivé quelque chose à tous les deux. Mais apprendre que le vampire n’avait pas de nouvelles non plus… Ok, là, c’était franchement inquiétant, il se passait quelque chose, c’était certain. « Tu sais pas si l’Enclave lui serait tombé dessus pour quelque chose ? Les Shadowhunters aussi n’ont pas de nouvelles ? » Après tout, c’était bien le meilleur ami de Clary, elle devait bien savoir où il était, non ? Aller leur demander quelque chose à ce sujet n’était pas totalement idiot, après tout. Et si là, vraiment personne n’avait plus aucune nouvelle de lui, ils pourraient tous commencés à s’inquiéter et à le chercher un peu partout dans la ville. En fait, si Anna s’écoutait, elle commencerait certainement à le chercher maintenant, parce qu’elle le sentait mal, cette histoire. Ces derniers temps, elle n’était pas vraiment une jeune femme très positive aussi, il faut le dire.

Bien sûr, les vampires ne ressentaient pas le froid, mais pour les sorciers, c’était une autre histoire. Le temps commençait à se gâter dans les rues de New York. L’hiver s’installait, et le vent frais qui circulait dans le couloir donnaient des frissons à la jolie blonde. C’était pour cette raison qu’elle lui avait demandé d’entrer et qu’elle avait rapidement refermée la porte une fois qu’il se trouvait à l’intérieur. « Arrête de te venter du fait que tu puisses te baigner à poil dans un lac à moins dix degrés. » Même si c’était plutôt cool, quand on regardait bien. Au moins, personne ne risquait de le déranger s’il faisait un bain de minuit. Et ça rappelait à Anna que ça faisait bien des semaines qu’elle ne s’était pas posée dans une baignoire avec un bon verre de vin. Ça lui manquait, ces petits moments de détente, et elle était tellement sur les nerfs que ça ne lui ferait certainement pas de mal d’y penser. La blonde fronça les sourcils en attrapant le sac que son meilleur ami lui tendait. Elle se demandait bien ce qu’il y avait dedans, et c’est en ouvrant qu’elle découvrit les chaussures dont elle lui avait parlé la dernière fois. Elle avait complètement oubliée qu’il lui avait promis de les acheter, et cette petite attention la détendit quelque peu, affichant un léger sourire sur son visage. « Elles sont magnifiques. Je te remercie Raphael. » Elle traversa la pièce pour les poser à l’entrée du couloir qui menait à sa chambre. Elle les rangerait plus tard, de toute façon. « Tu veux boire quelque chose ? » Bien sûr, la blonde avait toujours une petite poche de sang dans le frigo, au cas où. Elle ne pouvait pas toujours deviner qui lui rendrait visite, la preuve. Et en plus, elle l’avait achetée la veille, alors il était encore frais. Tout bénéf pour Raphael. En plus, elle avait l’impression qu’ils allaient très certainement passer une longue nuit à discuter de tout ce qu’il s’était passé dans leur vie, et aussi de ce qu’il se passait au sein du Monde Obscure.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Lun 18 Sep - 19:34
It feels like foreverRaphael & Annalyne
Raphael fronçait doucement quand il entendait la blondinette lui poser sa question. Bon, c’est vrai qu’il n’avait pas eu de problèmes de réseau. Et même, ça n’aurait pas été une excuse digne de cela. Il aurait très bien pu aller la voir, aller lui parler en face à face. Mais dans l’état dans lequel il était à ce moment, il n’avait vraiment pas pu. Tout ça avait été un peu trop rapide et il ne se voyait décemment pas aller dire à Annalyne “Désolé, j’étais trop camé pour t’envoyer un message” puis, qu’après, il avait passé bien trop de temps en compagnie de Simon pour tenter de se remettre sur pied. Enfin, tenter… Il pensait bien qu’il avait réussi. Il n’avait plus envie de planter ses crocs dans le premier Néphilim venu, donc… On va dire que c’est un grand pas ? Quelque chose comme ça. “Non, je n’ai pas eu des problèmes de réseau, mais j’ai été très… Occupé.” Entre ça et maintenant, sa quête à la recherche de Simon, on ne pouvait pas dire que c’était une bonne chose, au contraire. Pour être honnête, il commençait même à un peu désespérer. Tout était bien plus facil quand il ne s’attachait pas aux gens qui avaient des liens avec ces cons de Néphilim ( sauf Alec, le seul décent de la bande ). Tout était bien plus facile avant l’arrivée de Clary et Simon dans sa vie et pourtant… Il ne voudrait pas qu’elle change. Quand elle poursuivait, il secouait la tête de gauche à droite, c’était impossible que l’Enclave lui soit tombé dessus pour quoi que ce soit, même s’il était un vampire, il restait quelqu’un qui ne ferait pas de mal à une mouche. “Simon n’est pas le genre à rompre les Accords.” Affirmait-il. Donc, pour lui, c’était impossible que l’Enclave lui ait fait quoi que ce soit. Et si l’Enclave lui avait bel et bien fait quelque chose, elle allait entendre parler de lui. Le mexicain était prêt à faire beaucoup de choses à ceux qui s’en prendraient à Simon, ça lui ferait presque peur. “Puis, pour les Shadowhunters, je ne sais pas trop. Ce n’est pas comme si j’avais des contacts avec eux.” Techniquement, si. Il y avait Alec, mais il doutait que ce qui pourrait arriver à Simon lui fasse quelque chose. Au contraire, même. Il se doutait qu’entre les deux, tout n’était pas rose.

Un faible rire échappait quand même ses lèvres quand il l’entendait parler alors qu’un léger sourire en coin venait prendre sa place sur son visage peut de temp après. “Avoue que tu m’envie, sur ce point-là.” il faut dire que tous ceux qui n’étaient pas vampire devaient bien se les cailler quand ils étaient en hiver. Pourtant, Raphael n’était pas persuadé qu’il était autant frileux quand il était encore en vie. Pourtant, avant de monter sur New-York, il avait vécu dans un pays relativement chaud et il ne s’était jamais plaint. Bon, d’accord, il s’était déjà plaint, mais c’est pour le simple plaisir de se plaindre. Il pourrait encore s’en plaindre, maintenant. Surtout si quelqu’un - probablement Simon - tenterait de le traîner dans un lac à moins dix degré totalement à poil parce que bon… Il veut bien que les bains de minuit soient ( apparemment ) quelque chose d’agréable, mais sérieusement ? Se foutre à poil devant tout le monde ? Déjà que Raphael avait du mal avec le fait d’être trop affectueux avec Simon en public… là, il serait probablement entrain de mourir de honte à quelque part. Imaginez si quelqu’un venait ?!

Lui tendant finalement son sac, il haussait un sourcil quand elle, elle les fronçait. Il faut croire qu'elle avait oublié ce petit détail. Si Raphael avait su… Non, il lui aurait probablement tout de même acheté quelque chose sur le chemin parce que premièrement, c’était un prétexte pour venir, et en plus de ça, il aimait acheter des choses à sa meilleure amie. C’est normal de vouloir gâter les gens qu’on… Aime. Même si elle pourrait probablement se gâter toute seule. “Content qu’elle te plaise.” Vraiment ! Offrir un cadeau que la personne d’en face n’aime pas, ça craint ! Bref, il finissait par s’installer dans un des sièges dans le salon de la blonde. “Avec plaisir.” Il sentait qu’ils auraient besoin de quelque chose à boire. Puis, si Annalyne pouvait rajouter un petit quelque chose dans le sang, ça ne serait pas plus mal. D’ailleurs, grâce à cette poche, il pourrait probablement garder son attention sur cette dernière si elle lui posait des questions un peu trop… Embêtantes.
© YOU_COMPLETE_MESS ♦ 766 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Dim 1 Oct - 20:57
It feels like forever
Raphael & Annalyne
And forever is like the infinity

Annalyne n’avait pas un cercle d’ami très énorme. Et c’était une chose intentionnelle d’ailleurs. S’il y avait bien une chose qu’elle avait retenue de la part de sa mère, c’était qu’il valait mieux être seule que mal accompagnée. Alors elle ne faisait pas confiance à tout le monde. Elle ne racontait pas son histoire à tout le monde non plus. Elle ne considérait pas tout le monde comme ses amis. Et pourtant, elle arrivait à se faire respecter au sein du Monde Obscure, certainement grâce à cette qualité qu’elle avait de ne pas s’intéresser à la vie des autres. Ce n’était pas ses affaires, et vu qu’elle ne racontait pratiquement rien de la sienne, elle n’allait certainement pas aller courir après des informations sur les autres. On la laissait tranquille, elle voulait que ça continu. Alors oui, elle était peut-être, légèrement, un peu mal placé pour engueuler Raphael qui ne lui avait pas donné de nouvelles pendant un bon moment. Mais elle s’était inquiétée. Surtout vu la situation actuelle du monde entier. Valentin était en liberté. Il avait la Coupe. Il contrôlait les démons. Il avait une armée derrière lui, pour le protéger, pour le suivre tête baissée. Aucune Créature Obscure n’était à l’abri maintenant. Le moindre pas effectué à l’extérieur d’Idris pouvait leur être fatal. Et encore, même à Idris, ils n’étaient pas totalement en sécurité, étant donné qu’ils n’étaient pas autorisés à entrer dans les rues d’Alicante sans un accord préalable de l’Enclave. Les Nephilims ne les protégeaient pas si bien que ça, au final. Ils avaient même du mal à protéger les Terrestres, vu le nombre de cadavres qui avaient été retrouvés ces derniers temps. Ceux qui avaient bu dans la Coupe, mais qui n’avaient pas survécus à leur transformation en Shadowhunter. Tant de vies avaient été sacrifiées pour les idéaux de ce fou furieux.

Dans un autre contexte, la blonde ne se serait certainement pas autant emportée que maintenant. Elle aurait fait une petite remarque, mais sans plus, sans être à la limite de péter un câble. Mais là… Sérieusement, elle ne pouvait pas se retenir. A croire qu’il ne se rendait pas compte de l’inquiétude dans laquelle il l’avait mise. Ça ne l’aurait pas tué de lui envoyer un message pour lui signaler qu’il était encore en vie, sérieusement. Ça prenait à peine deux minutes. Elle ne demandait même pas un appel, juste un message, c’était déjà bien à ses yeux. « Tellement occupé que t’avais pas le temps de m’envoyer un message pour me dire que t’étais vivant ? Kjànalegt ! » Quand elle se mettait à parler Islandais, ce n’était vraiment pas bon. Ça ne lui arrivait que très rarement. Pas qu’elle ait oubliée sa langue natale, loin de là, elle se souvenait de chaque mot, et son accent la suivait encore, d’ailleurs. Mais ici, elle ne pouvait pas vraiment l’utiliser. Puis elle était tellement habituée à parler anglais. Ou français aussi, d’ailleurs. Ça lui était déjà arrivée de se faire passer pour une petite touriste française. C’était une chose assez drôle à expérimenter avec les Terrestres, mais ces derniers temps, elle ne s’était pas vraiment mêlée à eux. Il se passait tellement de choses dans le Monde Obscure qu’elle ne prenait même plus le temps d’aller boire un café, et tout juste celui de s’occuper de son bar de nuit. Elle ne savait d’ailleurs pas si elle allait pouvoir continuer, parce que si Valentin prenait le pouvoir… Son seul moyen de survivre serait de partir vivre dans sa maison d’enfance. Une fois de plus. Et elle allait devoir vivre cachée, peut-être pendant toute sa vie. C’était une chose qui lui fichait une trouille bleue ça, et elle espérait que cette guerre allait être gagnée par l’Enclave, pour une fois.

Enfin, le petit vampire qui ne donnait pas de nouvelles non plus, ce n’était pas franchement ce qu’il y avait de mieux pour arranger sa paranoïa. Bien au contraire d’ailleurs. Elle savait que Simon entretenait une relation avec son meilleur ami, alors forcément, quand elle n’avait plus eu de nouvelles d’aucun des deux, elle s’était imaginée le pire. Et elle apprenait à présent que Raphael non plus n’avait plus de nouvelles de son jeune novice. Il fallait franchement être idiot pour ne pas se rendre compte qu’il se passait quelque chose de grave, et Anna se demandait si son ami était déjà appris prévenir les Chasseurs d’Ombres. Ça ne serait peut-être pas une si mauvaise idée que ça. Même si la sorcière ne les appréciait pas tous, elle savait que certains d’entre eux faisait du bon boulot, et unir leur force ne pouvait être que bénéfique. Et puis, il était possible que le vampire soit sous les mains de l’Enclave sans que personne n’ait été prévenu. « Simon ne connaît pas toutes les lois Raphael, c’est impossible. Il a pu faire une erreur sans même s’en rendre compte. » Après tout, ils en avaient tous faits, surtout quand ils étaient encore aussi jeunes que lui. Annalyne avait tué sa mère, elle avait usurpé l’identité de plusieurs personnes, quand c’était encore possible. Elle avait dupé les Terrestres de nombreuses fois, elle s’était servie d’eux pour agrandir ses richesses. Et pas toujours dans la légalité des Accords, qui à une époque n’existait même pas encore. Elle se rendait compte maintenant de ses erreurs, même si elles lui avaient toutes permis de survivre. Mais ça lui avait pris du temps, et elle avait eu besoin de franchir un certain cap de maturité pour ça. Parce que, comme la majorité des sorciers, elle avait été jetée dans le Monde Obscure sans aucune instruction, sans personne pour la guider, avant qu’elle ne croise la route de Solange.

Est-ce qu’elle l’enviait ? Non, pas tellement en fait. Elle avait grandie dans un pays où le froid dominait, alors les bains glacés, ça la connaissait. Les soirées passées à essayer de ne pas mourir de froid, elle connaissait aussi. Sans parler des tempêtes de neige, dont une qui avait bien faillit la tuer, et qui l’aurait certainement tuée si elle avait été une simple Terrestre. Pourtant, l’hiver n’était pas tellement sa saison préférée. Certainement parce qu’elle lui rappelait beaucoup trop de souvenirs qu’elle préférait gardée enfouie dans sa mémoire. Et en général, à cette période, elle préférait s’envoler vers un pays où le soleil était au rendez-vous pour pouvoir garder un certain teint hâlé tout au loin de l’année. « Mes pouvoirs me permettent de survivre à une eau à moins dix degrés. » Elle n’irait pas tenter le coup pour autant, parce que mine de rien, ce n’était tout de même pas agréable. Même si c’était très bénéfique pour la circulation du sang. Mais la jolie blonde n’avait pas ce genre de problèmes. C’était l’avantage d’être immortelle. Elle ne tombait jamais malade, elle n’avait pas de problèmes aux poumons, au cœur, ni au foie. Sinon elle serait déjà morte depuis longtemps vu tout ce qu’elle avait pu boire et fumer en une centaine d’années.

Enfin, alors que Raphael s’installait dans le salon, la sorcière était partie dans la cuisine pour leur servir à boire. Avec un brin de sauce piquante pour le vampire, parce qu’elle savait qu’il adorait ça. Certainement ses gènes mexicains qui ressortaient, allez savoir. Elle s’était, quant à elle, servie un bon verre de vin blanc, et elle avait ensuite vidée la poche de sang dans une carafe avant de tout poser sur un plateau qu’elle avait ramené sur la table basse. Tendant son verre à son meilleur ami, elle avait ensuite attrapé le sien avant de s’installer à son tour. « Santé ! » A peine ce mot avait-il était prononcé qu’Annalyne n’avait pas tardée à boire une bonne gorgée de son verre. Elle en avait vraiment besoin, et ce vin était délicieux, en plus. « A quoi est-ce que t’étais occupé, au juste ? Est-ce que l’Enclave a chargé ton clan de retrouver les Membres du Cercle ? » Pour ne pas citer Valentin en personne. Mais ça, c’était une chose qui risquait d’être un peu plus compliquée. Après tout, il avait échappée à tout le monde pendant près de vingt ans. Il était expérimenté, malin, rusé. Pour le piéger, ils allaient tous devoir user de la même ruse, ou alors, s’unir pour être encore plus fort face à lui. Et ça, ce n’était pas quelque chose de gagné d’avance, loin de là.
Made by Neon Demon
[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Jeu 12 Oct - 22:26
It feels like foreverRaphael & Annalyne
Raphael la regardait en se mordillant doucement la lèvre inférieure d’un air presque coupable parce que pour être honnête… Il n’avait pas réellement voulu que qui que ce soit s’inquiète pour lui et si vous vouliez son avis, il n’aurait pas pensé que qui que ce soit se serait inquiété pour lui, au contraire même. Ouais parce que dans le fond, ce n’était clairement pas ce qu’il avait recherché. Raphael n’avait pas voulu qu’on s’inquiète pour lui pendant ses petits écarts de conduite donc… Peut-être qu’il aurait bel et bien dû penser à envoyer un rapide texto qui signalait à ses proches qu’il n’était pas mort - enfin, qu’il n’était pas TOTALEMENT mort -, mais bon… Raphael n’avait pas vraiment eu la tête à ça à ce moment et si Annalyne connaissait la raison, elle comprendrait probablement pourquoi il n’avait pas pu lui répondre de suite. Ou peut-être qu’elle se mettrait à l’engueuler encore et encore parce qu’il n’avait pas jugé bon de lui signaler ce genre de chose. Bizarrement, il ne doutait pas une seule seconde du fait qu’il en prendrait plein la gueule. Après tout, il avait eut le droit à pas mal de reproches depuis quelques temps. “Techniquement, je ne suis pas vivant.” Il ne doutait pas une seule seconde du fait que ça allait l’énerver tellement rapidement, que ça allait lui taper sur les nerfs bien plus que ça ne devrait, mais on parle de Raphael, là. Il avait le don de sortir des remarques de ce genre à tout va. C’est ce qu’il fait de mieux après tout, non ? Puis surtout qu’elle s’était mise à parler en Islandais, ce qui faisait clairement penser à Raphael que ce n’était pas une bonne idée tout ça, de la chercher encore plus qu’il ne devrait.

Il fronçait un peu plus les sourcils quand il l’avait entendu parler, quand elle parlait du fait que Simon avait peut-être enfreint une loi par mégarde. Si ça se trouvait, c’était vrai, ce n’était clairement pas impossible, mais en fait… Malgré le fait que son petit ami soit probablement le pire des boulets, il doutait qu’il ait réellement pu faire quoi que ce soit de mal, quoi qu ce soit qui aurait pu le faire devoir se montrer devant l’Enclave, malgré leurs lois stupides. “Peut-être qu’il ne connaît pas les lois, mais moi, je connais Simon. Il n’est peut-être pas le meilleur vampire - loin de là même - mais c’est probablement ça qui fait qu’il ne peut pas enfreindre de lois de l’Enclave. Parce que Simon se comporte encore quasiment comme un Terrestre.” Et donc, il ne pouvait pas avoir fait quoi que ce soit qui pourrait lui nuire, qui ferait du mal à un Terrestre, si ? Non. Ca ne ressemblait pas à Simon. “S’il y a un quelconque problème avec l’Enclave, ça n’est certainement pas à cause de quelque chose que Simon a réellement fait, ça, je peux te l’assurer.” Il pourrait le jurer sur tout ce qu’elle voulait. Simon était un peu con, mais pas au point de tellement se mettre dans la merde. Puis, il ne doutait pas que l’autre stupide rouquine ferait de son mieux pour le sauver si elle le devait. Après tout, il reste son meilleur ami, non ? Raphael doutait du fait que ça avait si rapidement changé.

Il hochait doucement la tête en l’écoutant parler, ça devait être une bonne chose pour elle qu’elle puisse survivre à une eau à moins dix degrés. “Génial, toi aussi tu pourras faire des bains de minuit quand bon te semble.” Bon, sauf peut-être en hiver parce qu’il doutait que l’eau ne soit qu’à moins dix degrés, mais bon… Il n’avait pas vraiment fait des tas de recherches sur le sujet en fait. Il s’en fichait pas mal comme lui, que l’eau soit à moins 10 ou moins 50, il ne remarquerait pas la différence. C’était probablement une bonne chose d’être un vampire, non ? Va savoir. Peut-être que non, peut-être que sentir le soleil sur sa peau, être vivant était plus important que tout ça. En tout cas, pour Raphael, ce n’était pas vraiment un peut-être. Tout ça était bien plus important que de sentir la chaleur ou non. Il faut dire qu’après tout, malgré les nombreux avantages que pouvaient procurer le vampirisme et le fait que Raphael était à la tête des vampires de la ville… Il ne pouvait s’empêcher de penser que le fait d’être humain lui manquait énormément. Le fait d’être vivant et pas seulement un semblant de ça. Mais bon, ce n’était probablement pas le moment de s’apitoyer sur son sort. D’ailleurs, il sentait déjà Catarina lui en foutre une derrière la tête parce qu’il aurait pu penser une seule seconde qu’il pouvait faire ça.

Mais bon, finalement, ils se retrouvaient tous les deux dans le salon de la sorcière quand elle revenait avec les verres. Du vin pour elle et pour lui, du sang avec de la sauce piquante dedans. Elle le connaissait si bien. Pas étonnant comme ils sont amis depuis un baille maintenant. Une bonne cinquantaine d’année. Ce n’était probablement pas longtemps pour la sorcière qui avait plusieurs siècles, mais pour Raphael qui n’avait que 80 ans, c’était beaucoup. Prenant son verre, il trinquait avec elle. “Santé !” Assez ironique quand on pense au fait qu’aucun d’eux deux ne pouvaient avoir de problèmes liés à la santé, non ? En tout cas, le mexicain trouvait ça un brin ironique. Mais peut-être qu’il a juste un humour qui laisse clairement à désirer. Ça ne serait pas bien étonnant de sa part en réalité. Puis quand il entendait sa question, il se mordillait doucement la lèvre. “Effectivement, nous aidons à chasser Valentin, mais ces jours, ces dernières semaines… C’était plutôt Lily qui s’occupait de ces affaires-là.” Raphael savait qu’Annalyne connaissait Lily, ou du moins, qu’elle voyait qui c’était. Après tout, c’est le premier vampire avec qui Raphael s’est vraiment lié et c’est également son bras droit maintenant, donc... “J’ai eu quelques problèmes d’ordres personnels que je devais régler avant de me remettre d’aplomb.” Et il attendait tellement la déferlante de question parce que c’était sa meilleure amie, qu’elle savait ce qui lui passait par la tête, quand il était mal à l’aise comme là, quand il n’allait pas bien ou ce genre de conneries. Et pourtant, peu de personnes peuvent réellement voir à travers Raphael Santiago.
©️ YOU_COMPLETE_MESS ♦️ 1 070 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Sam 14 Oct - 17:12
It feels like forever
Raphael & Annalyne
And forever is like the infinity

Souvent, les gens oubliaient qu’Annalyne venait d’un autre pays. Ou ils l’ignoraient, tout simplement. En même temps, elle avait vécu tellement de temps aux Etats-Unis que son accent islandais avait fini par se dissiper, et il n’en restait plus qu’une infime partie. Elle ne parlait plus que très rarement sa langue natale, en fait, seulement quand elle se rendait là-bas pour diverses choses, ou quand elle se mettait en colère. Pourtant, elle n’en oubliait en rien toutes ses subtilités. C’était un peu l’avantage d’être immortel en fait. En général, ils avaient une très bonne mémoire. Cette mémoire était tellement bonne que la blonde se souvenait de pratiquement toute sa vie en fait. Même les pires instants, malheureusement. Comme quoi, ne pas avoir la capacité de mourir de mort naturelle n’était pas franchement ce qu’il y avait de mieux non plus. Chaque forme de vie avait ses avantages, c’était certain, mais aussi ses inconvénients. Rester éternellement jeune, avoir toujours une peau parfaite, des pouvoirs, et être extrêmement riche grâce à ça, c’était plutôt cool. Mais devoir déménager régulièrement pour que personne ne se rende compte que l’âge n’avait pas d’effet sur eux, resté prudent face au Cercle qui risquait de leur tomber dessus, et garder ses pouvoirs secrets pour les gens qu’on croisait tous les jours, ça c’était quelque chose de pas forcément évident à vivre. Mais au fil des années, la sorcière avait fini par s’y habituée, et elle savait que ce n’était pas pour rien qu’elle faisait tout ça, que c’était son devoir envers le Monde Obscure, de le gardé secret, autant pour sa sécurité à elle, à eux, que pour celle des Terrestres. Si l’existence de leur monde se trouvait être révélé à tous, les choses pouvaient très facilement dégénérer sans que personne ne voit la chose venir. Et ils en avaient déjà assez à faire avec Valentin dans la nature.

Et ils avaient aussi suffisamment d’inquiétudes avec tout ça pour en rajouter certaines qui étaient complètement inutiles. Comme Raphael l’avait fait pendant quelques temps, en fait. Et Anna essayait actuellement de lui faire comprendre que ce n’était vraiment pas le moment de ne pas donner de nouvelles comme ça pendant autant de temps. Elle avait été à ras de prévenir l’Enclave en plus. Enfin, pas qu’elle croit qu’ils auraient bougé leurs culs pour l’aider à retrouver Raphael, mais la blonde avait quand même quelques contacts chez les Chasseurs d’Ombres qui auraient pu lui donner une piste. Et puis, dans le pire des cas, elle serait partie à la recherche de son ami toute seule comme une grande. Ce n’était pas comme si elle avait peur de mourir, c’était une chose qui lui était bien passée depuis très longtemps. « T’es juste biologiquement mort, commence pas à jouer sur les mots, Santiago. » Ils savaient tous les deux que la vie était extrêmement vase, et qu’elle ne s’arrêtait pas à un simple battement de cœur. L’énergie démonique était une vie, elle aussi. Celle qui permettait aux Créatures Obscures, quel qu’elles soient, de parcourir cette terre et d’y vivre. Même Annalyne n’existerait pas sans cette énergie, et elle le savait parfaitement. Alors lui rappeler qu’il était techniquement mort… Sérieusement, sa remarque, il pouvait se la caser autre part, vraiment. Sinon elle allait lui faire remarquer à quel point elle ne devrait normalement pas exister, et elle n’était pas certaine qu’il apprécierait ce genre d’action.

Enfin, ils avaient quand même une autre inquiétude à avoir, parce que visiblement, la blonde n’était pas la seule à ne plus avoir de nouvelles de son petit employé. Ce qui ne sonnait vraiment pas bon, vu le contexte dans lequel ils vivaient. Soit Simon s’était fait choppé par l’Enclave, soit c’était le Cercle qui l’avait. En franchement, aucune des deux solutions n’était vraiment bonne, au final. Il risquait d’y passer, une deuxième fois, dans les deux cas. Alors le mieux était de savoir vite quelle option était à éliminer pour régler le problème rapidement. Enfin, essayer, tout du moins. « J’ai une seule question à te poser par rapport à ça. » Et elle était presque certaine que ça n’allait pas lui plaire. « Est-ce qu’il sait se nourrir tout seul ? Parce que s’il n’est pas à l’hôtel avec toi, il est livré à lui-même. A devoir se trouver du sang tout seul, et tu sais à quel point ça peut être compliqué sans aucun contact. » Et puis, peut-être que Simon n’avait pas osé demander de l’aide aussi, ou qu’il l’avait demandé à la mauvaise personne, et qu’il s’était retrouvé embarqué dans un de ces clubs pas fréquentables qui se nourrissaient à même les veines des Terrestres. Même si ces derniers étaient consentants, Annalyne ne pouvait pas s’empêcher de trouver ça malsain, et surtout très dangereux. Un dérapage pouvait arriver très facilement. Trop facilement, même. Surtout pour un jeune vampire comme Simon. Le risque était grand, et Raphael le savait. Il était passé par là lui aussi, après tout. Il avait été un jeune vampire encore novice, comme tous.

La sorcière avait rapidement remarqué que la tentative qu’ils avaient eu d’avoir une discussion normale ne marchait pas vraiment. L’inquiétude planait trop dans la pièce, une sorte de peur aussi. Anna pouvait le sentir, tout simplement parce qu’elle ressentait tout ça. Tous les jours, depuis des semaines. Et elle voyait la même inquiétude dans les yeux de chaque Créature Obscure qu’elle pouvait croiser. Tout le monde avait peur de Valentin, de ce qu’il pouvait faire, et cela, encore plus depuis qu’il avait la Coupe Mortelle en sa possession. Avec cette arme, parce qu’on ne va pas se mentir, ç’en est bien une, il est capable d’absolument tout, et ce n’était pas du tout quelque chose de rassurant, bien au contraire. Il n’était qu’à un pas de la victoire, et tout le monde savait qu’il était assez intelligent pour gagner, malheureusement. Autant dire que la blonde n’avait pas trainée avant de finir son verre. Elle avait bien besoin d’un petit remontant, et surtout de se détendre un peu, avec tout ce qu’il se passait. Elle ne savait même plus quand était la dernière fois qu’elle avait dormie assez, en fait. Et puis, apprendre que Lily, qu’elle connaissait un peu, s’était occupée de tout en ce qui concernait la traque des Membres du Cercle… Raphael n’aurait pas dit mieux pour lui apprendre qu’il était arrivé quelque chose de grave, vraiment. « Quel genre de problèmes ? » Bien sûr, elle voulait savoir. Elle connaissait Raphael pratiquement depuis qu’il était né, d’une certaine façon. Elle l’avait vu évolué à travers le Monde Obscure, et elle l’avait aussi vu traversé des phases pas forcément très sympas. Elle était capable d’encaisser à peu près tout et n’importe quoi venant de lui. « Je t’obliges pas à me dire quoique ce soit. Mais on se connaît depuis longtemps, tous les deux. Tu sais que si je peux t’aider, je le ferais. » Même si le monde était en crise, ce qui était le cas. Les amis avant les problèmes politiques, même quand ils risquaient de tous crever. Et puis, ce n’était pas comme si Anna n’avait pas une maison paumée au milieu de nulle part, avec un tas de protections magiques qui la rendait introuvable où elle pouvait se réfugier. En soit, même si elle se foutait royalement dans la merde, elle avait toujours de quoi s’en sortir, et c’était bien pour ça qu’elle n’avait pas encore quittée la ville. Parce qu’elle savait qu’elle pouvait toujours être utile à quelque chose, et qu’elle n’abandonnerait qu’au moment où il n’y aurait vraiment plus aucun espoir. En somme, quand Valentin aurait officiellement gagné.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Mar 24 Oct - 21:46
It feels like foreverRaphael & Annalyne
“Mort quand même.” Se décidait-il à rajouter, ce qui restait tout de même assez ironique quand on pense au fait que… Et bien que Raphael était toujours le premier à rectifier les vampires lorsqu’ils disaient être morts, mais bon. Le mexicain aimait tourner sa veste quand cela lui arrangeait. C’était d’ailleurs pour cela que beaucoup de gens ne se sentaient pas bien autour de Raphael. Que beaucoup de gens n’étaient pas en confiance quand ils étaient dans son entourage. On l’avait déjà comparé au Dieu de la mythologie nordique : Loki ou n’importe quel autre Dieu taquin. Il pouvait travailler pour le bien comme pour le mal, mais toujours dans les intérêts des siens. Et là, l’intérêt des siens était de faire chier sa petite blondinette de sorcière. Même si la situation n’était pas vraiment la meilleure pour cela, n’est-ce pas ? Il savait pertinemment que le fait d’être biologiquement mort ne voulait pas dire qu’il l’était réellement parce que malgré tout, il pouvait bouger, il pouvait aimer, il pouvait faire la même chose qu’un être vivant. Certes, il avait besoin de boire du sang, mais ce n’est pas pour autant qu’il n’était pas comme les autres de temps à autre, quand il en avait besoin.

Si Raphael était déjà mort d’inquiétude - sans mauvais jeu de mots - pour Simon auparavant, maintenant c’était encore pire. Au fur et à mesure qu’elle parlait, il sentait sa panique monter un peu plus. Il ne voulait pas imaginer que Simon ait pu se faire attraper par un membre du Cercle ou qu’il se soit fait arrêté. Clairement pas. Il ne voulait pas imaginer ça parce que ça voudrait dire que Simon finirait forcément mal et Raphael ne voulait pas de ça, ni maintenant, ni jamais. Simon était bien trop adorable, bien trop innocent pour que quelque chose comme ça ne lui arrive, il ne le méritait en rien et Raphael serait probablement prêt à aller venger ce qu’on lui a fait si Valentin l’aurait tué et prêt à causer un soulèvement chez les Créatures Obscures si l’Enclave l’avait touché sans raison. Si ce n’était pas raisonnable de s’attaquer à ce genre de personnes, il faut croire que Raphael était prêt à faire pas mal de choses stupides pour son petit-ami et c’était peut-être un peu effrayant quand on y pense. Ou peut-être que ça devrait être rassurant pour Simon, il ne savait pas trop. Un petit mix des deux. “Il le sait forcément… J’ai dû lui apprendre à un moment ou à un autre…” Dit-il en fronçant doucement les sourcils, assez incertain de ce qu’il doutait. Clairement, il était en plein doute sur la question, mais ce serait logique qu’il l’ait fait. C’est une des premières choses qu’on apprends aux vampires, aux novices. Il n’avait quand même pas pu être tellement distrait. Mais c’est vrai qu’ils n’avaient jamais vraiment eut le temps d’avoir trop de leçons. u départ, Simon passait tout son temps avec sa rouquine d’amour, et ensuite… Raphael avait menacé de le tuer s’il s’approchait trop de lui et maintenant ? Quand Raphael voulait l’entraîner à quoi que ce soit, ça finissait bien souvent en quelque chose de bien plus… Hot. Et il n’allait pas donner plus de détails là-dessus. Tout le monde sait pertinemment ce qu’il veut dire par là.

Leur conversation ne pouvait rester normale longtemps, pas en ce moment, pas avec ce qui se passait et pas quand on pense à qui ils sont. En ce moment, tout était trop compliqué et les deux Créatures Obscures vivaient probablement une vie bien trop dangereuse pour eux. Quand Valentin avait tous ces outils pour lui, on ne pouvait nier le fait que tous ceux ayant du sang de démon coulant dans les veines étaient en danger et Raphael n’aimait pas ça. Il n’aimait pas savoir que ceux qui lui étaient proches pourraient mourir en rentrant chez eux. Il voudrait aider à régler tout ça, à les garder en sécurité, mais ces derniers temps, il avait été un vampire un peu nul. Il avait été totalement défoncé pendant tellement longtemps, enfin même si ça n’avait pas été si long, pour lui, ça paraissait une éternité parce qu’il n’avait pas su protéger son clan pendant ce temps et même s’ils n’avaient eu aucuns problèmes, ça craignait un max. Écoutant sa question, puis ce qui suivait, Raphael se disait qu’il pourrait se confier à elle, non ? Après tout, elle est sa plus vieille amie, il pouvait même la considérer comme sa meilleure amie. “Mh… Il y a quelques temps, j’ai mordu un Néphilim.. J’ai passé pas mal à tenter de me remettre de l’addiction que ça a causé.” Continuait-il en se pinçant doucement les lèvres. Il se doutait qu’elle devait savoir ce qui se passait quand un vampire mords un Néphilim, l’état dans lequel le vampire peut se trouver. Du moins, il espérait. Il n’avait pas envie de faire une explication détaillée des sensations, des effets secondaires. “Je voulais pas t’inquiéter pour ces bêtises.”
©️ YOU_COMPLETE_MESS ♦️ 835 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Jeu 26 Oct - 17:59
It feels like forever
Raphael & Annalyne
And forever is like the infinity

Quand on les regardait, tous les deux, il y avait de quoi se demander comment ils faisaient pour être amis. C’est vrai quoi, ils étaient aussi têtus l’un que l’autre, à un point carrément inimaginable. Surtout Anna, en fait. Elle voulait, très souvent, avoir le dernier mot, et… Ouais, elle sait très bien à quel point ça peut-être chiant, mais bon. Ce n’est pas maintenant, après plus d’une centaine d’années d’existence qu’elle va changer quelque chose. Surtout que le fait d’être têtue à ce point lui a plusieurs fois sauvée la vie, et elle était persuadée que ça serait encore le cas dans un futur plus ou moins proche. Même si elle ne préférait pas se retrouver face au Cercle et à ses méchants Membres. Finir décapitée, ou vider de son sang, ou victime d’une expérience avec un sang de démon ou de Créature Obscure quelconque, ce n’était pas tout à fait dans ses projets. En fait, ça ne devait être dans les projets d’absolument personne. Il y avait quand même de meilleures fins. Même si, techniquement, pour les sorciers, il n’y avait jamais vraiment de fin. Le problème de l’immortalité, en fait. Ils pouvaient voir leurs amis vieillir, et finir par mourir, alors qu’eux, ils restaient éternellement beaux, jeunes, et en bonne santé. L’avantage c’était qu’ils avaient, d’une certaine façon, la possibilité de choisir le moment opportun de mourir pour eux. Mais ce n’était pas vraiment facile à trouver, comme moment. C’était pas vraiment comme aller acheter son pain au supermarché du coin. Ce truc-là, c’était carrément définitif, et plein de conséquences.

Mais bon, réfléchir à la mort maintenant, ce n’était pas vraiment une bonne idée, surtout pas quand ils étaient en train de parler de quelqu’un qui était potentiellement en danger. Ou potentiellement mort. Ou potentiellement en train de faire un massacre parce qu’il mourrait de faim. Ouais, ce n’était vraiment pas très rassurant tout ça, et mieux valait ne pas penser au pire avant de l’avoir retrouvé. Sauf que les paroles de Raphael n’étaient pas vraiment rassurantes quant au fait que Simon était capable de se nourrir tout seul. « Bien. Tu sais maintenant pourquoi c’est proscrit par la loi Terrestre de se taper ses élèves. » pas très cool comme blague, mais c’était la première chose qui lui était venue en tête, pour être honnête. Détendre l’atmosphère, en général, c’était dans ses cordes. Enfin, en théorie. « T’as appelé les Shadowhunters pour leur demander s’il n’est pas là-bas ? » Peut-être qu’au final, il fallait tout simplement commencer par là. Annalyne n’avait pas vraiment la possibilité de le faire, il faut dire qu’elle n’a pas vraiment de contact au sein de l’Institut. Elle évite les Shadowhunters en général, et le seul qu’elle connaît, c’est Jace Wayland. Ou Morgenstern. Qui avait déjà son problème d’identité à régler, visiblement. Et elle doutait qu’il soit le mieux qualifier pour l’informer de la présence du meilleur ami de sa sœur quelque part.

Et puis, il n’y avait pas que ça, comme soucis, visiblement. La blonde voyait bien que quelque chose clochait chez son ami, elle le connaissait depuis assez longtemps pour percevoir ce genre de troubles. Donc forcément, elle lui avait demandé ce qu’il s’était passé, en lui faisant bien comprendre qu’elle ne l’obligerait en rien à répondre. Mais il n’avait pas hésité bien longtemps avant de le faire. « Des bêtises ? Du sang de Nephilim, Raphael ! C’est loin d’être des bêtises ! » En fait, c’était une véritable catastrophe, et Anna était tellement choquée qu’elle avait limite du mal à s’en remettre. Mais il fallait bien qu’elle se ressaisisse, parce que là, elle n’agissait pas vraiment comme une amie. « Tu… T’as eu une mauvaise phase, on va dire, mais… T’es sûr que c’est réglé, tout ça ? » Elle n’était pas un vampire, mais elle avait déjà vu l’effet que le sang frais, tout droit tiré d’une veine, pouvait avoir sur les suceurs de sang. Et franchement, ce n’était vraiment pas beau à voir. Sans parler que le sang des Shadowhunters étaient encore plus intense que celui des Terrestres, de ce qu’elle avait entendue dire. Très peu étaient les vampires encore vivants qui y avaient goûtés d’ailleurs, et elle ne se serait certainement jamais doutée que Raphael finirait par devenir l’un d’entre eux.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Mar 14 Nov - 22:39
It feels like foreverRaphael & Annalyne
Raphael roule doucement des yeux quand il l’entends parler, quand elle parle du fait que se taper des élèves, c’était proscrit par la loi des Terrestres et peut-être que - comme elle le disait - c’était bon à savoir, ça. Peut-être que c’était vraiment une bonne chose de ne pas se taper ses élèves, mais quand on voit Simon.. Comment peut-on résister, hein ? Puis encore plus quand les vêtements commencent lentement à disparaître.. Ce garçon est bien trop plaisant et sexy aux yeux du mexicain pour qu’il puisse y faire quelque chose, faut pas lui en vouloir ! Mais c’est vrai que pour le coup, quand il y repense, ça craint un peu cette histoire parce que ça fait probablement plus de mal que de bien à Simon sur le long terme et ce n’est clairement pas ce que Raphael avait voulu. Mais quand il y pensait, sur le moment, il se disait toujours que c’était Simon, qu’il n’allait pas disparaître et que Raphael pourrait le protéger tout le temps et pourtant, c’est pas vrai. Ce qu’est pas forcément une bonne chose, au contraire, même. Parce que maintenant que Raphael n’était pas là et qu’il ne lui avait pas assez appris les choses, qu’est-ce qu’il était sensé faire, hein ? “Ouais, mais pour les Terrestres, ce n’est pas vraiment comme si c’était bien grave.” Lui dit-il en roulant doucement des yeux, mais il a tout de même un léger sourire amusé sur les lèvres. Très faible par contre.  Mais il la regarde attentivement et il secoue la tête de gauche à droite. “Non, je me disais que ce serait une meilleure idée de venir te voir en premier.” Parce que du moment que Raphael pouvait se retrouver loin des Néphilims et encore plus de l’autre pelirrojo, il était bien content. Mais il faut croire qu’il n’allait pas vraiment pouvoir y échapper pour le coup.

Finalement, Raphael s’était dit qu’il allait dire à la blonde l’autre chose qui le tracasse. Le sang de nephilim qu’il avait bu. Même si elle ne le forçait à rien, il se disait que c’était peut-être la meilleure chose à faire : lui dire la vérité. C’est pas vrai ? Va savoir, en fait. Poussant un long soupir quand il entendait sa réaction, il haussait doucement les épaules. Tentant de faire passer ça comme si ce n’était vraiment rien, qu’une petite broutille de rien du tout. Un truc lambda. Même si ça l’est pas vraiment. “Si, justement c’est des bêtises, une connerie que j’ai faite sans y réfléchir à deux fois.” Et c’est vrai. Il a pas pensé et les choses ont dégénéré. Il en est pas fier, mais il ne peut pas retourner en arrière. Il avait été influencé par quelque chose que Camille lui avait dit plus tôt dans sa vie et qui lui était toujours resté en tête. Et peut-être aussi parce que lorsqu’il avait vu l’opportunité se présenter, il n’avait pas pu faire autre chose que la saisir, mais en même temps, il n’aurait pas pu en faire autrement. Si, probablement, mais il ne faut pas oublier une chose : il avait déjà eu du mal à se contrôler quand il venait d’être transformé - et un peu après aussi - alors que ce n’était que du sang humain, alors pour du sang de néphilim ? C’était encore pire pour calmer l’addiction. Mais il faut bien faire avec, non ? “Je pense. Il faut bien que ça le soit de toute manière, je ne peux pas me permettre d’avoir envie de faire de tous les Néphilims que je vois mon quatre heure.” Surtout quand on pense au fait que… Bah il est leader d’un clan, il en voit pas mal des Néphilims en général.
©️ YOU_COMPLETE_MESS ♦️ 619 MOTS AVEC WHORE BY IN THIS MOMENT
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Ven 17 Nov - 22:33
It feels like forever
Raphael & Annalyne
And forever is like the infinity

L’amour était une chose que la sorcière n’avait encore jamais connue. Et oui, même en plus de cent cinquante ans d’existence, elle n’était jamais tombée amoureuse. Peut-être parce que de base elle ne croyait pas à cela. Ou alors elle n’avait tout simplement pas rencontré la bonne personne encore, ce qui était possible. Mais ça, elle ne pouvait pas le savoir, du moins, pas pour l’instant. Alors non, elle n’était pas une experte pour conseiller les gens là-dessus, bien au contraire en fait. Et c’était bien pour cette raison qu’elle ne donnait jamais son avis, même quand on le lui demandait. Rendre un service en terme de magie, ou pour un numéro de sécurité sociale pour passer inaperçue dans le monde des Terrestres, il n’y avait pas de soucis. Mais venir lui demander des conseils quand on avait des problèmes de cœur, ce n’était même pas la peine d’y penser. Sauf si l’objectif était de concocter une rupture en bonne et due forme. Ça, elle pouvait gérer, vu le nombre qu’elle avait en stock. Parce qu’il ne faut pas se leurrer, en cent cinquante ans d’existence, sans parler du fait qu’elle était une sorcière… Il y avait bien longtemps que la jolie blonde n’était plus innocente.

Mais la question du moment n’était pas là, parce que le problème principal de Raphael n’était pas ses disputes avec Simon, mais plutôt le fait que plus personne n’avait de nouvelles du jeune vampire. Et même si Raphael n’était pas aller rendre visite aux Shadowhunters pour savoir s’ils étaient au courant de quelque chose, Anna doutait quand même du fait que ça aurait fait une différence. Après tout, les Nephilims pouvaient très bien lui mentir, surtout si le jeune vampire ne voulait tout simplement pas voir son ami. Et puis ils pouvaient aussi lui dire qu’il allait bien, alors qu’au final, il s’était retrouvé embarquer dans une combine merdique, encore une fois. En somme, ils ne pouvaient pas lui faire confiance, ce qui ne leur laissait pas grand-chose comme solution, au final. « Je peux essayer de le localiser, si tu as quelque chose qui lui appartient. » Après tout, c’était un sort plus que basique que la blonde maîtrisait depuis des années. Mais elle savait aussi qu’elle n’obtiendrait pas forcément de résultats si Simon ne voulait pas qu’on le retrouve. Ou si les personnes avec qui il se trouvait ne voulaient pas qu’on le retrouve. Ça valait tout de même le coup d’essayer, et ça ne leur coûterait rien. Leur but était de le retrouver, et le jeune vampire était tellement gentil qu’elle ne pouvait tout simplement pas restée les bras croisés. Le fait d’avoir le cœur sur la main la perdrait peut-être un jour, mais elle pensait tellement que c’était sa part d’humanité qu’elle n’était pas prête à laisser tomber cette part de sa personnalité.

Tout comme elle n’était pas prête de laisser tomber Raphael, même en apprenant qu’il avait eu une période junkie. Chose qu’elle avait elle-même eu en réalité, dans les années soixante, en plein dans la période hippie qui s’était aussi propagée dans le Monde Obscure, mais avec des drogues bien différentes. Des drogues magiques qui ne faisaient pas forcément bon ménage. Alors Annalyne savait à quel point c’était galère de se sortir de cette merde. Mais ça ne l’empêchait pas d’y aller un peu de sa leçon de morale. Et ça, c’était son petit côté maman qui ressortait, elle n’y pouvait pas grand-chose. « Tu connaissais pourtant les effets du sang frais. Mais tu ne pouvais pas t’en rendre compte sans y avoir réellement goûté. » Savoir une chose et l’expérimenter, c’était bien différent. Et souvent, on faisait la connerie d’essayer, malheureusement. Certaines personnes ne s’en sortaient pas, malheureusement, et cette histoire auraient pu très mal finir, quand on regardait bien. C’était bien pour ça que la blonde voulait s’assurer que tout ça était bien derrière lui. « Tu devrais éviter de fréquenter les Shadowhunters pendant un certain temps. Demande à Lily ou à un autre vampire de ton clan d’être ton représentant, au moins le temps d’être sûr que tu as retrouvé un total contrôle. » Mieux valait jouer la prudence, surtout dans une période comme celle-ci. Avec Valentin en liberté et le Monde Obscure en péril, l’Enclave n’allait certainement rien laisser passer, pas même la moindre petite erreur de chacun d’entre eux. La prudence était de rigueur tant que le Cercle ne serait pas mis hors d’état de nuire.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Jeu 7 Déc - 22:09
It feels like foreverRaphael & Annalyne
“Je n’ai rien qui lui appartient, sur moi…” Qu’il lui dit doucement en fronçant les sourcils, parce que c’était pas vraiment son genre en général, d’avoir des affaires de son petit ami sur lui. Après tout… Il n’était pas ce genre de personne un peu niaise qui aime se promener avec des choses qui appartiennent à son petit ami. Du moins, c’est pas son genre pour le moment. Un autre jour, peut-être. Va savoir ? Non, probablement pas en fait. On parle tout de même de Raphael et il ne va probablement pas changer là-dessus. Il est déjà bien assez niais quand Simon est là, pas besoin de l’être aussi quand il est absent. “Mais je sais qu’il a un collier qui m’appartient normalement.” Un pendentif qui avait appartenu à toute sa famille pendant des années, des décennies même. Mais comme le bijoux était orné d’un crucifix, il brûlait la peau de Raphael, un peu comme la croix qu’il portait à son cou. Alors, il avait demandé à Simon de le garder, parce que comme il est juif, les signes catholiques ne lui font rien. Alors, on peut dire que ça va. Que c’est pas bien grave qu’il la garde ou non, son collier. Et il avait été bien content que son petit ami le prenne. Il aurait eu l’air bien con avec son collier en main s’il l’avait remballé quand même. Mais bon… C’est pas comme s’il aurait pu faire autrement pour le coup. “Est-ce que ça marcherait ?” Demandait-il avant de passer sa langue sur ses lèvres pour les humidifier. Ce serait bien si ça marchait, quand même. Vraiment bien. Sinon, il pourrait clairement aller chercher des affaires à lui.

Il hochait la tête quand il parlait, oui, il connaissait les effets du sang frais. Cela avait toujours été le cas. Il s’y connaissait bien, en tout ce qui était problème avec le sang et ses effets sur les gens. Sur ses effets sur lui. Il faut dire qu’après avoir eu du mal à se lasser du sang humain - qu’il avait même seulement réussi à calmer ces pulsions ou même arrêter de penser au fait qu’il avait envie de sauter sur le premier Terrestre seulement parce que Magnus l’avait aidé -; il aurait dû penser au fait que du sang bien plus concentré… Et bien ça n’aurait été d’aucune aide pour son cas. Pourtant, il n’a pas réfléchi à deux fois avant de se mettre à mordre Alec quand il lui a proposé. Et pourtant, même pas. “Peut-être. Mais j’aurais dû mieux réfléchir. J’aurais dû penser au fait que c’était stupide et que ça n’allait rien présager de bon, et pourtant.” Il a rien fait. Il s’est contenté de le mordre dès qu’il en avait l’occasion, ce qu’était pas vraiment des plus sérieux quand on y pense, mais bon… Ce qui est fait est fait, après tout. Il ne peut plus rien y faire pour revenir en arrière. Alors il fait ce qu’il peut pour y arriver, à assumer les conséquences de ses actes sans trop y penser. Mais il hausse un sourcil en tournant la tête vers lui quand elle lui parle, qu’elle lui dit qu’il devrait éviter de fréquenter les Shadowhunters. “Je ne peux pas faire ça. Je ne vais quand même pas demander à Lily d’aller les voir à ma place. Quel genre de leader ferait ça ?” Sérieusement, son image en prendrait un coup. Et ça donnerait une mauvaise image à tout le clan. “Je vais réussir à me contrôler et à ne sauter sur personne en leur présence. Après tout, cela ne devrait pas être tellement compliqué.” Ou peut-être que si, mais l'essentiel, c’est d’essayer.
©️ YOU_COMPLETE_MESS ♦️ 620 MOTS AVEC INACHEVÉS BY CASSEURS FLOWTERS[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Ven 8 Déc - 20:24
It feels like forever
Raphael & Annalyne
And forever is like the infinity

La magie n’était pas quelque chose de clair, contrairement à la science. C’était même quelque chose de totalement abstrait, qui dépendant de chaque sorcier, de chaque personne, de la période, des énergies qui se baladaient autour, ou entre deux points que l’on voulait relier. La magie, c’était une partie de talent, et une autre de chance, rien de plus. Il fallait s’entrainer, très dur, pour évoluer, mais il ne fallait pas non plus oublier que dame nature n’était pas toujours très coopérative. Sinon ce serait beaucoup trop simple, et les sorciers obtiendrait beaucoup trop facilement ce qu’ils voulaient. Les Shadowhunters ne seraient même plus au pouvoir, en fait, si la magie était si docile. Après, Anna ne pensait pas que les Chasseurs d’Ombres leur apportait beaucoup de bien, encore moins avec toute cette histoire qui se passait avec Valentin et toutes ces disparitions. Mais peu importe la race qui se trouvait au-dessus de toutes les autres, il y aurait toujours des gens mécontents, et des discriminations présentes. Leur part d’humanité ne permettait tout simplement pas l’égalité entre les différentes espèces, malheureusement. L’ego des différents leaders les poussaient à montrer qu’ils étaient les plus fort, et cela, par n’importe quel moyen. C’était à cause de personnes de ce genre qu’ils s’étaient retrouvés à s’entre-tuer, en fait, il ne fallait pas chercher plus loin. Et c’était à cause de monstres comme Valentin, qui étaient prêt à tout pour arriver à ses fins, que des personnes innocentes payaient le prix des querelles ancestrales.

Des personnes innocentes comme Simon, qui n’avait strictement rien demandé, qui à l’époque était un simple Terrestre qui avait eu le malheur de se lier d’amitié avec la fille du monstre. Voilà où ça l’avait mené. Devenir un vampire n’était pas ce qu’il y avait de pire, mais être un vampire, jeune, entre les mains de Valentin, et en plus de ça, être une véritable arme pour mettre la main sur sa fille… Le pauvre étudiant en comptabilité n’aurait pas pu tomber plus mal, en fait. Et Annalyne se doutait que ce ne serait pas simple d’essayer de le retrouver, surtout avec si peu de choses en leur possession. Mais ce serait quand même inhumain d’abandonner aussi rapidement sans faire le moindre petit effort. « On peut toujours essayer, mais je ne te garantis rien. » La blonde n’était pas du genre à donner de faux espoirs, surtout pas à ses amis les plus proches. Elle n’avait jamais pratiqué ce sort dans ce sens, mais peut-être que ça fonctionnerait. Il fallait qu’elle essaye. Elle posa alors son verre de vin en tendant ses mains à Raphael.

Et en attendant qu’il vienne la rejoindre, elle continua la conversation sur ses problèmes de sang, qui n’étaient pas du tout rassurant, encore moins en cette période de troubles. Les Créatures Obscures n’étaient déjà pas bien vues de base par l’Enclave, en ce moment, c’était encore pire, et si cette espèce d’addiction remontait aux oreilles de l’Inquisitrice, ou de quelqu’un qui avait presque autant de pouvoir… les conséquences risquaient d’être lourdes. Elle en avait conscience, et elle espérait que Raphael aussi. « Tout leader a eu ses moments sombres, Raphael. Personne ne t’en voudra de laisser quelqu’un de confiance s’occuper de la politique pendant que tu règles correctement tes problèmes. Il est même beaucoup plus sage d’agir de cette façon plutôt que de tenter le diable. » La sorcière ne savait pas tellement quoi dire de plus. C’était bien le conseil le plus sage qu’elle pouvait lui donner. Se recentrer sur lui-même, penser un peu à lui, avant de reprendre les reines de façon définitive. Et puis, il pouvait toujours demander à Lily de lui faire un rapport de ses diverses entrevues, et lui communiquer ses ambitions concernant son peuple. Il pouvait toujours continuer à agir, mais à distance, le temps de se remettre. Le temps de complètement redevenir lui-même. Il était clair que ça n’allait pas être quelque chose de simple, rien dans la vie ne l’était réellement, mais il ne fallait pas non plus qu’il oublie qu’il avait des gens qui étaient là pour le soutenir. Elle, Magnus. Simon, une fois qu’ils auraient retrouvés sa trace. Il n’était pas seul, et il n’avait pas à traverser toutes ces épreuves seul.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Mar 19 Déc - 15:25
It feels like foreverRaphael & Annalyne
Il hoche doucement la tête quand il l’entends parler, elle peut toujours essayer, mais elle ne garantit rien. Et même si c’est un peu décevant… Il ne peut nier le fait que c’est déjà ça en fait. Ouais, c’est déjà bien, d’essayer. C’est pas vraiment comme s’il peut cracher là-dessus et même, il n’en aurait pas envie. Parce que c’est déjà gentil de la part d’Annalyne de tenter de faire quelque chose, non ? Surtout gratuitement. Des tas d’autres sorciers n’auraien pas fait ça. Il est bien content d’être ami avec Annalyne et pas juste pour ça. Ouais, parce que dans le fond, elle est tout de même clairement une des personne qu’il apprécie le plus et ce sera même probablement toujours le cas, ce n’est pas pour rien qu’il la considère comme sa meilleure amie. A croire qu’il s’entends surtout avec les vampires et les sorciers. Ouais, parce que la plupart de ses amis sont de ces espèces. Mais il les aime bien en fait. Et il faut le faire tout de même, pour que Raphael vous aime bien. Parce que c’est pas tout le monde qui a droit à ça, au contraire. Faut dire qu’en général, il a pas beaucoup d’amis. Il s’en fiche de toute cette histoire. Il préfère avoir un petit cercle de personne en qui il a confiance. M’enfin bon, il finit par se tourner vers Annalyne pour se remettre à parler. “Et comment on pourrait faire ça ?” Qu’il finit par lui demander, parce que dans le fond… Ce serait bien qu’elle lui explique, non ? Ce serait mieux en fait… Il finissait prendre ses mains quand elle lui tendait, allant la rejoindre.

Mais ce n’était pas parce qu’il la rejoignait qu’il arrêtaient forcément de parler et il n’était pas sûr que ce soit un sujet de conversation qui lui plaît. Parce qu’il a toujours le droit aux même choses à chaque fois qu’il en parle, que ce soit avec Catarina, avec Magnus ou avec Annalyne. Bon, avec Simon, ça avait été un peu différent, mais à chaque fois on lui dit la même chose. Peut-être qu’il culpabilise déjà trop que pour que tout le monde vienne l’engueuler ou autre. Il sait pas trop en fait, mais il cherche pas non plus à savoir. Pour le coup, il s’en fout pas mal en fait. “Peut-être bien. Peut-être que c’est la meilleure chose à faire.” Mais on parle de Raphael, ce n’est pas parce que c’est la meilleure chose à faire qu’il va forcément le faire, au contraire même. “Merci pour tes conseils.” Qu’il finit par lui dire doucement parce que ouais, c’est toujours cool d’avoir droit à ses conseils, mais bon. Il les suit pas pour autant. Parce que même si c’est apparemment mieux que de tenter le Diable, Raphael préfère jouer avec le feu que se montrer “faible”. Même si dans le fond, bah c’est pas sa faute. Mais c’est Raphael, il a une fierté quand même. Il en a toujours eu une alors… Il va quand même pas laisser Lily tout faire pour s’occuper de son clan. “Bon… On essaie de trouver Simon ?” Qu’il demande en changeant clairement de sujet.
©️ YOU_COMPLETE_MESS ♦️ 533 MOTS AVEC 50% BY ORELSAN
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Sam 23 Déc - 15:48
It feels like forever
Raphael & Annalyne
And forever is like the infinity

La plupart des sorciers étaient devenus vénales avec le temps, avec les années, avec les épreuves qu’ils avaient dû affronter. Et ce n’était pas une chose qu’Annalyne jugeait. Chacun affrontait ses démons de la manière qu’ils trouvaient correct. Mais à ses yeux, ce n’était pas la bonne solution, bien au contraire. Surtout que la plupart du temps, les personnes qui faisaient ce choix finissaient par se retrouver seuls, une fois de plus parce qu’ils pensaient se protéger. Mais la solitude était bien le pire ennemi de tout être qui avait une part Terrestre en lui. La solitude était ce qui plongeait les gens dans le désespoir, et le désespoir entrainait la folie. Et perdre la tête, pour une Créature Obscure, ce n’était clairement pas ce qu’il y avait de mieux. Les dégâts pouvaient se retrouver importants, incontrôlable, et c’était dans ces moment-là que l’Enclave intervenait, pour éviter à des innocents d’en payer le prix. La blonde en avait déjà vu les dégâts, et franchement, c’était une chose qu’elle préférait clairement oublier. Surtout quand elle savait qu’elle avait elle aussi provoquer des dégâts de ce genre en tuant sa mère, même si cette dernière n’était pas tout à fait innocente en soit. Elle ne méritait pas de mourir brûler par les flammes. Personne ne méritait ça. Mais se plonger dans ce genre de pensées sombres n’allaient pas finir par l’aider, ou par aider Raphael en quoique ce soit.

La sorcière sortit donc ces pensées sombres de sa tête avant de tendre ses mains à son meilleur ami. Ce dernier n’avait pas tardé à les saisir, et si la blonde ne serait pas habituée à ça, elle aurait été certainement surprise par la fraicheur qui se transmit de la peau de Raphael à la sienne. Mais cela faisait bien longtemps qu’elle s’était mise à fréquenter les vampires, alors ce froid cadavérique ne l’étonnait plus du tout. « Les sentiments que vous partagés vous relient l’un à l’autre. Un peu comme un fil invisible qui vous laisse connecté. C’est le cas avec toutes les personnes de ton entourage, mais plus les sentiments sont forts, plus ce fil est solide et… Conducteur, on va dire. » C’était une chose assez compliquée à expliquer. La magie en soit était complexe, même pour les sorciers, alors expliquer ça à d’autres espèces, c’était un peu comme expliquer la physique quantique à quelqu’un qui n’avait jamais suivi un cours de science. « Je vais donc essayer de toucher le fil, de le bouger, pour envoyer un message à Simon, en espérant recevoir une réponse. » Parce que le localiser… Ça allait être quelque chose de beaucoup trop compliqué de son avis. Ou alors, ça lui demanderait beaucoup trop d’énergie, et Anna savait qu’elle ne devait pas trop forcée, si elle ne voulait pas que son cœur s’arrête de battre. Heureusement, elle connaissait ses limites, même si elle savait qu’elle essayerait quand même de localiser le vampire, elle savait aussi jusqu’où elle pouvait aller.

Tout comme elle connaissait les limites de son ami, en fait. Et elle savait que c’était plutôt mauvais pour lui d’essayer de les franchir. Avoir des faiblesses n’était pas quelque chose de mauvais, bien au contraire. Annalyne aimait voir ça comme étant leur part d’humanité, comme une chose qui les reliait au monde des Terrestres. Et ils n’étaient pas obligés d’être au top de leurs capacités tout le temps, bien au contraire. Ce n’était de toute façon pas viable, pour aucun d’eux. Ils faisaient des erreurs, comme tout le monde, et ils avaient aussi le droit de prendre du temps à eux, pour se ressourcer, même si un clan comptait sur eux pour rester sur le droit chemin. Les seconds, c’était à ça que ça servait. Après, est-ce que le vampire suivrait ses conseils ou non, là, ce n’était plus en son pouvoir de prendre pareille décision. « Je t’en prie. C’est fait pour ça, les amis. » Et les deux se connaissaient depuis assez longtemps pour être totalement franc l’un envers l’autre. De toute façon, Annalyne n’était pas une très grande fan du mensonge, même si elle comprenait que, parfois, ce dernier semblait nécessaire. De toute façon, la vérité finissait toujours par être découverte, alors à quoi bon mentir ? « Ferme les yeux. Concentre-toi sur lui, sur tes souvenirs, ce que tu as ressentis à son égard. » D’un coup de main, la blonde alluma l’une des bougies qui se trouvait sur la table, absorbant de l’énergie de cette petite flamme qui, elle l’espérait, l’aiderait à donner un résultat à ce sortilège.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Sam 6 Jan - 19:00
It feels like foreverRaphael & Annalyne
Ses mains dans celles de sa meilleure amie, il hoche doucement la tête quand elle lui parle des sentiments, de ce qu’ils pouvaient faire, d’ailleurs. Ses sentiments pour Simon pourraient l’aider à trouver où était son petit ami, il était plus que prêt à les exploiter. Clairement. Alors il se contente de doucement hocher la tête à sa phrase avant de juste parler. “Un fil invisible ?” Qu’il finit tout de même par demander, même si elle lui explique quand même ça. Il ne pensait pas vraiment qu’il y avait quelque chose de magique qui pouvait le relier à son petit ami. Il en avait entendu quand il était plus jeune, des fils qui reliaient les âmes soeurs et avait toujours pensé que c’était des conneries. Maintenant, il sait que c’est un peu des conneries, quand même, ce que les gens peuvent parfois raconter parce que… Et bien parce que s’il y a un fil qui relient les personnes qui s’aiment… Il y en a en fait un qui relient tout le monde alors… Cette histoire de fil est vraie, cette histoire d’âme soeur est une connerie immense. De toute manière, ce n’était pas comme s’il avait cru en ça un jour. Mais bon, ce n’est probablement pas le moment d’y penser. Ouais, vraiment pas, alors… Quand elle explique la suite, il hoche la tête. “Et tu penses que ça va marcher ?” Qu’il finit par lui demander en passant sa langue sur ses lèvres d’un air assez nerveux. Parce que c’est ce qu’il est pour le coup. Nerveux à l’idée que tout foire et que son petit ami soit plus mort qu’il ne le croit. Et ça, Raphael n’est pas sûr qu’il pourrait le supporter.

Quand elle poursuit, qu’elle lui dit de faire ça pour ses amis, il hoche doucement la tête une nouvelle fois, avec un léger sourire. Ouais, il peut toujours essayer de laisser Lily s’occuper du clan, même s’il en doute un peu, qu’il y arrivera. Raphael aime et a toujours aimé tout contrôler, en fait. C’est plus fort que lui, il n’y peut pas grand chose. C’est plus fort que lui et ça a toujours été comme ça. Il a toujours eu bien trop de responsabilités pour qu’il ne décide à arrêter et à laisser quelqu’un s’occuper de tout. Ce serait clairement trop lui demander. Mais il va quand même tenter de la laisser… Un peu plus s’occuper de tout ça. Ce serait pas plus mal pour le moment. Du moins, c’est ce que tout le monde a l’air de penser. C’est perturbant pour le coup. Mais il sait quand même mieux ce qui est le meilleur pour lui que tous les autres, non ? Etrangement, pour le coup, il n’en est pas vraiment persuadé. Au contraire, même. Il sait mieux, normalement. Mais bon.

Finalement, il la regarde allumer la bougie et même si en général.. Il n’apprécie pas le feu et n’aime clairement pas s’en approcher, en être un peu trop prêt, il se dit que c’est pas bien grave. Il sait qu’elle ne va pas l’attaquer avec. Normalement. Ils s’apprécient beaucoup trop pour ça, en fait. Donc, c’est en toute confiance que Raphael ferme les paupières pour commencer à penser à Simon, à ce qu’il ressentait à son égard et ouais, il en avait ressenti des choses à son égard. De l’ennui, de l’amour, de la haine et encore de l’amour. Tellement d’amour, maintenant. Même si ça peut paraître totalement niais, c’est la vérité. Il est totalement amoureux de ce garçon et il pense bien qu’il n’a jamais ressenti ça a l’égard de quelqu’un d’autre, même s’il a du avoir une ou deux relations avant lui. Rien de bien spécial comparé à l’ancien Terrestre qui n’arrive clairement jamais à arrêter de bouger ou de parler.
©️ YOU_COMPLETE_MESS ♦️ 633 MOTS AVEC GANSTA BY NEW YEARS DAY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Lun 15 Jan - 21:24
It feels like forever
Raphael & Annalyne
And forever is like the infinity

Les sentiments étaient quelque chose d’assez étrangés à Annalyne. Elle n’était jamais réellement tombée amoureuse, à vraie dire. Elle s’était en fait retenue de le faire pendant toutes ces années, tout simplement parce qu’elle avait peur de souffrir. Parce qu’elle s’était rapidement rendue compte que sa propre mère pouvait lui faire du mal sans même cligner des yeux. Alors quelqu’un qui ne partageait même pas son sang… Ce risque, elle n’avait tout simplement pas eu envie de le prendre. Et ça pouvait se comprendre. Elle ne blâmait pas pour autant les personnes qui tombaient amoureuses, bien au contraire. En vérité, elle les enviait de ne pas avoir peur de faire ça. Raphael faisait partie de ces personnes qui avaient la chance de connaître l’amour, et qui en plus de ça, étaient prêts à tout pour protéger la personne qu’ils aimaient. C’était totalement admirable de sa part, surtout qu’elle n’était elle-même pas certaine de pouvoir faire la même chose que lui un jour. Même si elle savait déjà qu’elle n’hésiterait pas à se sacrifier pour Wendy, son amie, qu’elle connaissait depuis pratiquement toujours. Mais c’était différent, non ? Elle n’en avait malheureusement encore pas la réponse.

En tout cas, ce dont elle était certaine, c’était qu’elle pouvait tenter d’aider Raphael, même si elle n’était pas certaine que son idée allait fonctionner. Tout dépendait de la paranoïa de Valentin, à vraie dire. La blonde pensait sérieusement qu’elle n’était pas aussi extrême que ça. « C’est une métaphore, Raphael. Il n’y a pas vraiment de fil, mais… Disons que plus les sentiments sont intenses des deux côtés, plus vos âmes arrivent à se mettre en accord, et à se relier. » Et là, elle essayait encore de simplifier. Bon dieu que la magie pouvait être complexe, et quand on partait dans les âmes, c’était encore pire. Et là, ils n’étaient même pas entrés dans le thème de la nécromancie. Un art que la sorcière n’avait jamais été tentée d’explorer tellement elle avait entendu parler du danger qui pouvait en découler. Tout comme la voyance, en réalité. Tout cela, c’était jouer contre la nature, alors forcément, ça avait des conséquences. Et ça devrait même être quelque chose d’interdit. « Je n’en suis pas certaine, mais on ne peut pas savoir sans essayer. » Au moins, ils auraient tentés quelque chose, et n’auraient pas de regret, c’était déjà ça. Rester les bras croisés n’était pas une solution, surtout en sachant que Simon se trouvait probablement entre les griffes de Valentin, et qu’il risquait sa vie. D’ailleurs, s’il était encore en vie, c’était probablement uniquement grâce à son amitié avec les Shadowhunters. Le chef du Cercle s’en servait comme pantin. Génial, il allait pouvoir le mettre sur son CV.

Alors que Raphael avait finalement fermé les yeux et qu’il commençait à se concentrer, Annalyne se mit à psalmodier un sortilège, en grec ancien. Et oui, cette formule a déjà quelques millénaires derrière elle, et pourtant, elle n’en a pas été perfectionnée. Son résultat était toujours aussi… Chanceux, en fait. Capricieux, même. Comme ça l’était souvent pour la magie en général, à vraie dire. Ce n’était pas une science exacte, les sorciers le savaient mieux que personne, et les autres races surestimaient très souvent les résultats qu’ils pouvaient obtenir. De quoi être fortement déçus. Il ne fallut que quelques minutes d’incantation pour que le regard de la blonde ne se mette à se voiler. Ses yeux étaient devenus totalement blancs alors que son corps se crispait, et que son esprit partait dans un endroit totalement différent. Elle avait réussi à établir le contact. Légèrement, cependant. Le signal était faible, et tout ce qu’elle pouvait voire était une pièce sombre, avec une sorte de cage, et quelqu’un à l’intérieur. Au moins, cela signifiait que Simon était vivant, c’était déjà ça. Mais le signal se rompit presque tout de suite, laissant la sorcière dans le déséquilibre, au point où elle avait lâché les mains de son ami pour s’accrocher à la table, et s’éviter de se retrouver au sol. « Je l’ai vu… Il est vivant. » Et elle avait sérieusement besoin d’un verre.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Mer 14 Fév - 20:35
It feels like foreverRaphael & Annalyne
“J’aurais dû m’en douter.” Il lui dit en plissant doucement le nez, se sentant un peu stupide pour le coup. Il faut dire que bon… C’était idiot de penser que deux amants puissent être réellement reliés par un fil. Quoique… Avec la magie des sorciers, pourquoi pas ? Il est persuadé que ça aurait carrément pu être vrai, pu être quelque chose qu’eux seuls pouvaient voir avec un sort. Donc, on va dire qu’il n’est pas totalement stupide - et il espère également ne pas être trop naïf - pour le coup. Mais il hoche la tête quand il l’entends parler, plissant doucement le nez. Mais pas dans un air dégoûté, pour une fois, plutôt… Impressionné. C’est beau, ce que les âmes et les sentiments amoureux peuvent faire, quand on y pense. Et il y a encore quelques temps, il aurait roulé des yeux en disant que c’était des conneries. Et maintenant, même pas. Maintenant, il trouve ça mignon. Presque. Ouais, carrément, en réalité, mais il ne va pas le dire à voix haute. “Intéressant.” Il dit simplement, mais il se doute bien qu’elle sait ce qu’il en pense. Après tout, tous les deux, ils se connaissent bien maintenant. Même carrément bien. Il hoche la tête quand elle parle. “Et tenter d’essayer ne va pas nous tuer.” Il tente. Puis si c’est pour aider Simon, pour le retrouver, Raphael pourrait tout faire. Même si ça voulait dire qu’il finirait blessé. Pour être honnête, ça serait probablement le cadet de ses soucis. Vraiment. Ce n’est pas vraiment comme si ça serait bien dérangeant. Carrément pas, même.
Mais finalement, le sort est lancé et Raphael se concentre pendant qu’elle fait son incantation. Et finalement, il sentait sa main se crisper sur la sienne, ce qui le pousse à ouvrir les yeux pour la regarder, mais il reste concentré sur Simon malgré le fait qu’il soit assez perplexe à cause de la vue à laquelle il avait droit. Mais il dit rien, il attend que ça passe. Et rapidement, il la sens lâcher sa main, se tenir à la table et il fronce doucement les sourcils. Il comprends pas trop ce qui s’est passé et il est assez inquiet, même si elle lui dit qu’il est vivant. “Tu as vu quelque chose d’autre ? Quelque chose qui pourrait nous indiquer sa position ?” Il demande en fronçant doucement les sourcils. Ouais. Il voudrait bien savoir, quand même. Histoire de savoir s’il pourrait y aller. Il prends le verre que la sorcière avait avant pour le remplir une nouvelle fois et lui tends pour qu’elle puisse le boire, pour qu’elle puisse aller un peu mieux. Se remettre de ses émotions et reprendre ses esprits. Mais il ne tarde carrément pas à lui reposer une question. Il veut plus de détails. Il a besoin de plus de détails, plutôt. Parce qu’il a besoin de savoir ce qui se passe. “Dis moi ce que tu as vu s’il te plaît, tout. Dans les moindres détails.” Même si ça pourrait l’inquiéter davantage et le pousser à se dire qu’il aurait préféré ne pas savoir.
©️ YOU_COMPLETE_MESS ♦️ 522 mots ft. @Annalyne C. Ásgrímonn
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ Mer 21 Fév - 16:04
It feels like forever
Raphael & Annalyne
And forever is like the infinity

La magie était quelque chose de complexe en soit. Trouver des mots pour l’illustrer, la faire comprendre à des gens qui ne pouvaient pas la pratiquer, n’était pas quelque chose de réellement évident. En fait, seuls les sorciers arrivaient à en comprendre la profondeur, tout simplement parce qu’ils pouvaient ressentir l’énergie de cette magie. Ils la ressentaient au quotidien, dans chaque chose un peu banale. Elle faisait partie d’eux, depuis toujours, et c’était une chose qui ne changerait jamais. Du moins, pas avant leur mort. Et Annalyne n’avait pas pour intention de mourir dans l’immédiat. Elle avait encore beaucoup trop de choses à accomplir, et surtout des amis à soutenir. Quand on voyait l’état de Raphael, mieux valait qu’elle reste vivante pendant encore un petit bout de temps. « Disons qu’avec un sorcier novice, c’est plutôt risqué de tenter un sort comme celui-ci. Mais t’as de la chance, ça fait longtemps que je n’en suis plus une. » Merci à Wendy pour ça d’ailleurs ! C’était elle qui lui avait tout apprit, et elle ne la remercierait jamais assez pour ça. Même si l’élève avait presque totalement dépasser le maître. En fait, elles en étaient toutes les deux arrivées à un point où elles en étaient au même niveau de magie, et c’était quelque chose de plutôt agréable. Il était très fréquent de les voir échanger leurs nouvelles trouvailles, et au moins maintenant, Anna n’était plus derrière, elle pouvait lui faire découvrir des choses, à elle aussi. C’était un peu de sa fierté, quand même. Et c’était pratiquement la seule fierté qu’un sorcier pouvait véritablement avoir : évoluer dans sa magie, un peu tous les jours.

Le rituel n’avait pas été bien long, à défaut d’en être éprouvant pour la sorcière. Il était clair qu’à la fin de celui-ci, elle n’avait plutôt pas intérêt à se lever si elle voulait garder connaissance. C’était le genre de choses qui pouvaient user beaucoup d’énergie, surtout quand une barrière magique pouvait bloquer l’endroit. Ce qui était certainement le cas, connaissant Valentin. Néanmoins, sa barrière magique n’était certainement pas aussi puissante qu’il aurait pu l’espérer, vu que la jolie blonde avait pu la percer. Même si ce n’était que pendant quelques secondes. « C’était difficile d’y voir quelque chose, la pièce était très sombre. » Certainement pour éviter à Simon qu’il ne crame au soleil. Si Valentin perdait son otage, ce serait quand même franchement dommage pour lui. Et pour eux aussi, en fait. « On aurait dit un espèce d’entrepôt. Un peu comme ceux qu’on peut trouver aux docks, mais je ne peux pas être certaine que ce soit ceux-là. » Avec ce genre de vision, elle ne pouvait être certaine de rien, de toute façon. C’était très court, très saccadé, difficile d’y voir des détails plus précis que ça. « Il était dans une cage, et il avait l’air mal en point. A mon avis, Valentin essaye de le dessécher. » Ce qui était logique en soit, pour l’affaiblir. Ou alors l’affamer et s’en servir comme une arme contre ceux qui viendraient à son secours. En soit, dans les deux cas, c’était inquiétant. Et vraiment dangereux de se rendre là-bas sans renfort.

Annalyne connaissait Raphael. Elle savait qu’il était capable de tout pour protéger ceux qu’il aimait. Et Simon faisait partie de ces personnes. « Je te déconseille d’aller là-bas tout seul, ce serait du suicide. » Ils ne possédaient pas assez d’informations pour se jeter dans la gueule du loup de cette manière, ça ne servait à rien. Et puis, si le jeune vampire était encore vivant, c’était qu’il était encore utile à Valentin. Il allait certainement s’en servir prochainement, et ce serait le moment idéal pour participer à son sauvetage. « Il n’avait pas l’air en danger. Juste… Faible. A mon avis, Valentin ne va pas le tuer. Du moins, pas tout de suite. » En somme, ils avaient le temps d’organiser un plan prudent pour le sauver. Avec le peu d’informations qu’ils avaient, certes, mais c’était déjà mieux que rien. Et puis, ils se doutaient tous les deux que Simon n’était pas enfermé sans surveillance. Des Membres du Cercle devaient certainement entourer la pièce dans laquelle elle l’avait vu, donc y aller comme ça, sans rien préparer, c’était comme signer son arrêt de mort. En somme, ça servait pas à grand-chose, mis à part donner une satisfaction supplémentaire à ce sosie d’Hitler.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: ANNALYNE ♦ It feels like forever ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
ANNALYNE ♦ It feels like forever
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Forever Académie (Forum RPG)
» My Soul Is Here, Now And Forever [Privé] Killed In Action, Nuage Ambré & Prisonnier du Temps
» La Badmoon forever.
» alec ▲ the show must go on.
» Ozalee ★ « Feels so good being bad »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: