Not a problem, I can handle it || Gabriel
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Not a problem, I can handle it || Gabriel
Zane Blakesley
Children of the Moon
Zane Blakesley
♦ Runes : 50
♦ Messages : 107
♦ Date d'inscription : 12/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Not a problem, I can handle it || Gabriel ♦ Sam 12 Mai - 15:27
Not a problem, I can handle it Gabriel & ZaneLiam m'avait prévu que Sara avait laissé un message pour moi. Je l'avais rappelé intriguer par son désir de me contacter en urgence. Je prenais pleinement compte de l'ampleur quand elle m'expliquait qu'une jeune adolescente mordue par un loup, c'était retrouvé par erreur dans les services sociaux classiques. Non, pas que ces gens-là ne fassent pas un travail admirable, mais les créatures obscures avaient mis en place leur propre système pour éviter les incidents avec les terrestres. J'avais mon nom sur une liste, et il arrivait à ma meute de servir de foyer temporaire à ces gamins, le temps pour nous de leur trouver une maison stable et définitive. Sara n'avait pu rien faire, un de ses collègues avait déjà pris le dossier en main et refusait de lui céder. Il ne me restait plus qu'à agir moi-même pour faire en sorte d'obtenir la garde temporaire de l'adolescente. Elle devait plus que jamais être perdue après avoir subi une morsure, et les premières transformations pourraient être provoqués si elle subissait un grand stress.

C'était la raison pour laquelle, je quittais le garage pour me diriger au bureau de l'assistant social qui s'occupait du cas. Une chance pour moi, cela se trouvait dans le même quartier que mon garage. Ce n'était donc pas vraiment trop dur pour moi d'atteindre les locaux rapidement. J'ignorais encore comment j'allais faire, et je n'étais peut-être pas le meilleur pour l'improvisation. Mon nom était sur les listes de Sara, mais je doutais qu'il apparaisse sur les listings plus formels. Non que je serais contre reccueillir des gamins terrestres, c'est juste que les recueillir au sein de ma meute, les exposerait à un monde pour lequel ils n'étaient pas préparé. J'allais devoir faire preuve de la plus grande des persuasions, mais j'avais toujours Sara pour appuyer ma demande, enfin si la personne qui s'occupait du dossier était prête à m'entendre.

Je repensais à ce que Sara m'avait dit sur le cas. Une jeune adolescente de 13 ans, retrouvée dans la rue. Elle avait refusé de parler, mais avait été emmenée à l'hôpital suite à des blessures animales l'ayant laissé presque vide de son sang. Un loup qui avait probablement perdu la tête sans le moindre doute. Sara avait été réactive, et la pleine lune n'était pas avant encore quelques jours. Arriver sur place, je frappais à la porte du bureau qu'on m'avait indiqué pour annoncer ma présence. Je ne pouvais indéniablement pas jouer la carte de la famille, même si la gamine n'avait rien dit, il y aurait une enquête. Je devais juste convaincre que j'étais le parfait tuteur temporaire pour ce genre de traumatisme. J'envoyais un message à Sara, espérant qu'elle est le temps de passer pour plaider ma cause auprès de son collègue. Je savais que je me servirais de son nom en tous les cas, pour expliquer comment j'étais au courant de l'affaire. En général, ce n'étaient pas les foyers d'accueil qui venait chercher d'eux même les jeunes.
©️ 2981 12289 0


(c)crackintime
No matter how much I hurt him or get hurt by him, I find myself far from hating him, actually hoping that those wounds will scar, like burns...because then you can never forget me.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Not a problem, I can handle it || Gabriel ♦ Lun 14 Mai - 20:16

Not a Problem, I can handdle it
 
Gabriel n’aimait pas ce genre de cas. Pas qu’il les déteste mais c’était le genre de chose qu’il n’aimait pas voir. Une adolescente de 13 ans retrouvée à moitié morte dans une ruelle… Ce n’était pas ces cas préféré. Déjà parce que la gamine lui brisait le coeur mais aussi parce qu’il n’arrivait pas à faire ce qu’il voulait du dossier. Le cas relevait d’une enquête policière parce qu’une enfant ne se retrouvait pas couverte de griffure et de morsure comme ça. D’après les premiers éléments de l’enquête, l’adolescente était déjà connue des services sociaux pour des faits de violences parentales. Ce qui brisait encore plus le coeur de Gabriel. Les parents qui battaient leurs enfants, Gabriel en voyait tous les jours. Et tous les jours, il prenait sur lui pour éviter de leur taper dessus à son tour. Il avait compris avec le temps et l’expérience que cela ne servait à rien. Les parents prennaient rarement conscience de ce qu’ils faisaient vivre à leur enfants. Et dans la plupart des cas, Gabriel était obligé de placer ces enfants. Allez expliquer à un gamin de six ans qu’il ne reverra plus son papa parce qu’il a eut des gestes déplacés…

Gabriel soupira doucement alors qu’il ferma la fenêtre qui se trouvait sur son écran d’ordinateur. Il avait beau tourner et retourner le problème dans tous les sens, rien de fonctionnait. Il n’avait pas de place pour la gamine avant deux jours. Ce qui posait problème puisqu’elle était sortante de l’hôpital dans la soirée. Un grognement passa même ses lèvres alors qu’il attrapait sa tasse pour boire le reste de café froid qui s’y trouvait. C’est avec une grimace sur le visage que l’assistant social hurla un “Entrer” à la personne qui se trouvait de l’autre coté de la porte. L’homme n’attendait personne, n’avait aucun rendez-vous de prévu et il n’avait reçu aucun coup de fil d’un de ses protégés aujourd’hui. Donc la personne qui se trouvait de l’autre côté de la porte n’était pas connue. Et ça ne présageait rien de bon. Souvent des problèmes.

Les yeux rivés sur la porte, Gabriel vit entrer un homme qu’il n’avait, effectivement, jamais rencontré de sa vie. “Pas mal” fut la première pensée de Gabriel en l’encontre du nouvel arrivant. On ne change pas l’inchangeable. Il était peut-être sur son lieu de travail mais il savait remarquer un beau spécimen quand il en voyait un. En le voyant entrer, Gabriel rassembla les quelques feuilles qui se trouvaient devant lui, avant de les ranger dans un pochette en carton.

- Bonjour, est-ce que je peux faire quelque pour vous Monsieur ? demanda-t-il en levant de son siège, contournant le bureau pour s’approcher du nouveau venu.

Autant être gentil avec le monsieur, il ne savait pas encore pourquoi il avait toquer à sa porte. Et l’objet de sa demande pouvait être assez large même s’il avait l’impression que ça ne concernait pas l’un de ses vieux dossiers. En y réfléchissant bien, Gabriel n’avait pas eu énormément de nouveau cas ces dernières semaines. Le plus important étant cette gamine retrouver dans une ruelle. Mais il y en avait eu d’autres, plus “standards” si l’on pouvait appeler ça comme ça. Parce que jamais un cas de déséquilibre parental n’est standard. Toutes les personnes qui passent dans son bureau sont différentes et tous les cas dont il a pu s’occuper depuis 10 ans sont différents. Même si l’étiquette reste la même, les faits, eux, sont différents.


code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Zane Blakesley
Children of the Moon
Zane Blakesley
♦ Runes : 50
♦ Messages : 107
♦ Date d'inscription : 12/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Not a problem, I can handle it || Gabriel ♦ Mar 22 Mai - 18:14
Not a problem, I can handle it Gabriel & ZaneJe découvrais l'homme derrière la porte, il était à peu près dans mes âges. Je pouvais voir à son expression qu'il n'attendait pas ma visite, et je maudissais un peu Sara, intérieurement. Les choses n'allaient pas être vraiment simples pour moi si je n'avais pas un appui solide de la part d'une assistante sociale qui me connaissait. Je m'armais de mon plus beau sourire charmeur, parce que j'avais noté qu'on obtenait plus facilement les choses en montrant un visage ouvert et souriant plutôt qu'une tête de tueur en série. Non pas que c'était forcément une preuve de bonne foi, le sourire, mais c'était un autre sujet. Je n'avais même pas besoin de mimer l'embarras. J'en éprouvais un réel tout en cherchant une solution rapidement dans le creux de mon cerveau.

- Sara ne vous a pas prévenu de ma visité à ce que je vois ? C'est bien elle toute crachée ... Je soupirais et passer une main sur ma nuque, baissant légèrement les yeux pour un court moment. Je ne feignais peut-être pas ma gêne, mais j'en rajouté une nouvelle couche supplémentaire pour lui faire comprendre que j'avais réellement cru qu'il était au courant de ma visite. J'avais espéré, mais pour être honnête, les choses étaient hors des mains de sa collègue et entre celle de l'homme face à moi. Je finissais par remonter mon regard sur lui, ne me départissant pas d'un beau sourire à son encontre. Autant donc se montrer ouvert, et disponible. Le bien de cette jeune adolescente était la priorité, et je devais tout faire pour qu'elle se trouve en sécurité avec des gens aptes à la comprendre et la guider dans ce parcours difficile qui l'attendait.

- Je devais passer pour le cas de la jeune Rosie ... Une adolescente qui a été amenée à l'hôpital. Je n'allais pas miser sur une confrontation de fond, et donnais les informations au compte goutte était sûrement la meilleure façon de valider ma présence ici. Je ne devais pas montrer que je n'avais aucun droit pour les terrestres de recueillir cette gamine. Bien au contraire, je devais montrer une assurance et une certitude sur le bien-fondé de ma démarche, c'était le meilleur moyen d'obtenir qu'il se laisse un tant soi peu fléchir.

Ca et probablement une intervention divine me permettant de ne pas avoir à requérir à un stratagème que je n'apprécierais surement pas. J'étais un homme qui préférait la droiture dans sa conduite.

- J'ai l'habitude de prendre en charge les cas un peu compliqués ... Je jetais un coup d'oeil furtif au téléphone, espérant toujours que Sara appelle et me facilite le processus. Cependant, ce n'était pas le cas, et je n'avais plus grand choix que de m'avancer dans une démarche de négociation avec l'homme face à moi. Je tendais donc ma main dans sa direction. - Je manque à tout mes devoirs, je m'appelle Zane Blakesley ... Je suis le propriétaire d'un garage dans le quartier. Je misais sur une sorte de familiarité et de confort. J'essayais d'établir un contact amical et non forcé avec l'assistant social. Je préférais maintenir un climat bon enfant, parce que je n'avais aucune raison de faire le contraire. Il était en droit de refuser, mais je ferais en sorte que ce ne soit pas le cas.
©️ 2981 12289 0


(c)crackintime
No matter how much I hurt him or get hurt by him, I find myself far from hating him, actually hoping that those wounds will scar, like burns...because then you can never forget me.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Not a problem, I can handle it || Gabriel ♦ Lun 11 Juin - 21:46

Not a Problem, I can handdle it
 
Gabriel n’avait jamais de personnes réellement perdues dans son bureau. Elles avaient toutes une raison pour se trouver là et il fallait parfois quelques minutes pour que Gabriel les découvre. Et il ne mit pas très longtemps avant de comprendre ce que faisait l’homme dans son bureau après qu’il ait prononcé les premiers mots. Quand quelqu’un mentionnait le nom d’un de ses collègues, Gabriel savait que, souvent, c’était pour un des dossiers qu’il avait pris en charge il n’y avait pas si longtemps. Et le dernier en date était celui de Rosie. Il ne dit rien, préférant sourire à la mention de sa collègue avant d’enfoncer les mains dans les poches de son pantalon.

- Ne lui en voulait pas, je n’étais pas joignable ce matin, prononça Gabriel avec un sourire dans la voix. Sara ne pouvait rien faire à part me laisser un message vocal. Et souvent, je ne pense pas à les écouter quand j’ai du travail à faire.

Ce n’était pas vraiment faux. Gabriel s’était occupé de plusieurs choses ce matin et il n’avait pas vraiment penser à regarder ses messages. Il n’était pas vraiment quelqu’un de coller à son téléphone si bien qu’il avait tendance à l’oublier dans un coin et de ne pas y toucher lorsqu’il n’en avait pas besoin. Même si cela était un outil important pour son travail. Il le sortit d’ailleurs de la poche arrière de son pantalon avant de vérifier si Sara avait bien tenté de le joindre. Et effectivement, il avait un message vocal de sa collègue dans la boîte de réception. Une légère grimace passa ses lèvres alors qu’il remontait son regard vers l’homme qui avait fait son entré quelques minutes plus tôt.

Un sourcil se haussa sur son front et Gabriel se dit qu’il était quand même bon pour deviner les raisons de visites des personnes qui entraient dans son bureau. Cela concernait bien l’enfant qu’ils avaient découverts dans une ruelle. Gabriel avait passé la matinée à penser à cette enfant. Il avait passé la matinée à se demander si c’était un loup qui l’avait mise dans cet état. Parce que oui, Gabriel était au courant du monde obscure. Depuis peu de temps et en trop petite quantité mais il était au courant. Jules avait essayé de lui expliquer mais la masse d’information était beaucoup trop importante pour qu’il ait pu tout lui dire. Et Gabriel avait beaucoup trop de question pour que son meilleur ami puisse lui répondre en une seule session. Alors pour l’instant, il ne connaissait que les bases. Et c’était déjà bien assez pour lui foutre les jetons. Mais la question n’était pas là en cet instant et Gabriel se concentra de nouveau sur le nouveau venu.

- Vous travaillez habituellement avec Sara ? demanda l’assistant social en rangea son téléphone dans sa poche.

Autant prendre la moindre information qui lui serait utile puisqu’il n’avait pas entendu le message de sa collègue. Et puis l’homme ne lui paraissait pas si mal. Il n’avait pas l’air d’un psychopathe sorti tout droit de l’asile même si le sourire qu’il arborait semblait un peu forcé. Lorsqu’il se présenta, Gabriel serra la main tendu avec un nouveau sourire avant de la relâcher doucement et d’ouvrir la bouche pour répondre.

- Enchanté. Je suis Gabriel Wheeler mais je pense que vous le saviez déjà, rigola le brun avant de lui montrer une des deux chaises de la main. Prenez place, ne rester pas debout.

Autant être poli avec les personnes qui l’étaient en retour. Ce qui n’était pas toujours le cas dans l’enceinte de son bureau. Il avait parfois de sacré confrontation avec les adultes comme avec les enfants.

- Si je comprends bien, vous êtes ici pour Rosie ? demanda le brun en repassant derrière son bureau pour s’asseoir à son tour. Vous… Vous voulez la prendre en charge ?

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Zane Blakesley
Children of the Moon
Zane Blakesley
♦ Runes : 50
♦ Messages : 107
♦ Date d'inscription : 12/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Not a problem, I can handle it || Gabriel ♦ Sam 30 Juin - 18:32
Not a problem, I can handle it Gabriel & ZaneJe n'étais pas véritablement à l'aise. J'avais l'habitude de gérer ce genre de dossier avec Sara. Un simple terrestre ne pouvait pas forcément comprendre tous les éléments importants dans ce genre de dossier. Non, que je connaisse l'homme face à moi, et qu'il ne soit pas capable de bien s'occuper de cas de gamins terrestres. Néanmoins, dans le cas d'une attaque de loup, il y avait un facteur risque non-négligeable. Le risque de voir une nouvelle attaque se produire, car la jeune adolescente encore traumatisée serait placée entre les mauvaises mains. Des gens qui ne seraient pas occupés pour faire face à un jeune loup qui subissait sa première transformation.

Honnêtement, ce genre de situations était tout à fait regrettable. Je détestais l'idée d'agression qui en découlait. Un double traumatisme à gérer pour une personne encore bien trop jeune pour pouvoir le digérer avec facilité. Cependant, l'homme qui s'occupait du dossier semblait tout ce qu'il y a de plus professionnels et il m'informait que Sara lui avait probablement laissé un message qui m'aiderait probablement à plaider ma cause.

Je m'étais présenté, optant toujours pour une police d'honnêteté. Enfin du mieux que je puisse le faire sans révéler le monde de la nuit. Je n'exposerais jamais ma meute à un terrestre sans une raison vitale. Et encore moins sans lui faire ne serait-ce qu'un peu confiance. De toute façon, la plupart des terrestres me prendraient pour un fou même si je venais à exposer ma véritable nature. L'humain avait tendance à rationaliser ce qu'il ne comprenait pas. Une vérité depuis la nuit des temps pour être honnête. Mais une désillusion qui jouait en faveur des créatures dans mon genre. Cela nous permettait de vivre plus tranquillement. Enfin, c'était relative, je ne pouvais m'empêcher de penser cyniquement quand je repensais à ce qui était arrivé à ma propre meute. Pas besoin d'humains pour subir un terrible préjudice.

Je finissais par m'asseoir à son invitation, et hochais la tête légèrement quand il me demandait si je voulais prendre la jeune adolescente sous ma charge.

- Effectivement ... Comme je vous disais, j'ai l'habitude de prendre en charge ce genre d'adolescents. Je laissais une de mes mains se poser sur ma nuque, tout en le regardant du coin de l'œil. - Le temps qu'un foyer stable lui soit trouvé, en tous les cas. Ce genre de processus ne se fait pas du jour au lendemain, surtout pour des adolescents de cet âge-là.

C'était une bien triste réalité. Non seulement pour les créatures surnaturelles, mais également pour les simples terrestres. Un enfant relativement jeune avait bien plus de chance de se faire adopter qu'une adolescente traumatisée.

- Sara possède mon dossier de recommandation.
Qui n'était pas fabriqué de toutes pièces, mais qui en révélait bien trop pour qu'il soit laissé à la vue de ce Gabriel. C'était là, où l'affaire se corsait à ce qu'il est la responsabilité du dossier. - Je possèdes une large maison à Brooklyn, avec assez de chambres pour lui donner l'espace nécessaire. Une agression est toujours une épreuve pénible et une victime a besoin d'une attention toute particulière. Je peux l'épauler de par mon expérience dans ce genre d'évènements, mais également en assumant une présence rassurante dans sa vie.

L'avantage d'être le patron de mon propre garage et de pouvoir m'accorder un peu de temps quand j'en avais besoin pour m'occuper de ce genre d'adolescents. Ce n'était pas la première fois que je prenais la responsabilité d'une créature se retrouvant dans un système bien trop bancal pour eux. De plus, j'avais une meute fidèle sur laquelle je pouvais compter pour m'épauler dans la tâche. Impossible cependant d'évoquer le point sans faire naître une certaine suspicion à l'idée de cette colocation un peu hors norme.
©️ 2981 12289 0


(c)crackintime
No matter how much I hurt him or get hurt by him, I find myself far from hating him, actually hoping that those wounds will scar, like burns...because then you can never forget me.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: Not a problem, I can handle it || Gabriel ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
Not a problem, I can handle it || Gabriel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carlito Vs Justin Gabriel
» Gabriel Schwarz (Serpentard)
» Justin Gabriel Vs MVP
» CM Punk Vs Justin Gabriel
» Bienvenue à Gabriel Péquignot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: