[FB] This is our childhood and you're my first love | ft. Alec
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[FB] This is our childhood and you're my first love | ft. Alec
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: [FB] This is our childhood and you're my first love | ft. Alec  ♦ Jeu 22 Mar - 21:54
This is our childhood and you're my first love
Quand les jumeaux avaient sept ans, ils avaient rencontré pour la première fois ce Lightwood, d’un an de plus qu’eux. A cette époque, Holden était le plus extravertis des jumeaux tandis que Thomas avait tendance à se cacher derrière l’autre, ou bien derrière la jambe de son frère aîné Vincent Morgenthaler, ou même de ses parents. Autant dire que celui qui deviendrait un sacré connard avec la plupart des gens plus tard était assez timide lorsqu’il était petit.

C’était une journée comme une autre où Vincent avait déposé les jumeaux à l’Académie des chasseurs d’ombre, les confiants à leur professeur. Holden avait tout de suite commencé à réviser ses runes avant de passer pour les réciter par cœur en les dessinant sur le tableau. Son tracé était encore assez maladroit, mais ce n’était plutôt pas mal pour son âge même si ça ressemblait plus à des zigzagues tremblants que des runes. Ce fut la même chose pour Thomas, mais contrairement à son frère jumeau, il s’était trompé plusieurs fois sur ses runes sous le coup du stress et avait finalement été soulagé quand l’élève suivant avant prit la relève. Dès qu’il fut assis, Holden le rassura :

- Ne t’en fais pas Tommy, tu y arriveras !
- Je ne sais pas si j’y arriverai un jour, mais…
- Tu y arriveras, je crois en toi !

Les jumeaux se soutenaient pendant un instant du regard. Personne ne pouvait comprendre cette alchimie entre ces deux personnes si identiques physiquement, et à la fois si différent à l’intérieur. Il n’y avait pas besoin que l’un d’entre eux parle pour savoir que l’autre le soutenait sincèrement. Un frère, ce n’était pas l’affaire d’un jour, mais de toute une vie, et à cet âge-là, les jumeaux s’en rendaient bel et bien compte. Ils disaient sans aucune hésitation « jamais sans mon frère ». Thomas n’était rien sans Holden, et ce sentiment, ce besoin si profond était réciproque. Ils étaient tous et rien à la fois, inséparable comme une poutre maintenant un toit.

Le cours avait commencé suite au passage du dernier élève. Ils apprirent de nouvelles runes, car évidemment, ils ne pouvaient pas tout apprendre en une seule fois et leur professeur leur expliquait et leur apprenait vraiment bien.
Quand ils furent libérés, les jumeaux avaient l’habitude de se rendre dans la salle d’entraînement où ils s’entraînaient au combat. D’autres futurs chasseurs d’ombre de trouvaient aussi par-là, à s’entraîner pour s’occuper comme les professeurs leurs avaient appris. Certains prenaient des bâtons, d’autres de fausses épées, dagues, ou bien du tir à l’arc. Et autant précisé qu’ils étaient tous aussi maladroit les uns que les autres, ce qui était normal à leur âge. Holden s’était éloigné de son frère pour s’entraîner avec une fille au combat rapproché.

Thomas s’était retrouvé tout seul. Il avait cependant choisi de faire un peu de tir à l’arc le temps que son jumeau daigne revenir vers lui. Attrapant un arc et un carquois de libre, il commença à tirer, visant toujours en dehors du cercle. Ça l’agaçait, mais il continuait parce qu’il voulait vraiment y arriver. Il regrettait un peu la présence de nunchaku, car à la maison, il en maniait et commençait à se sentir très familier à cette arme, comme si les autres n’avaient aucune importance pour lui. Il rata un énième fois, finissant pas tout lâcher au sol, désespéré. Il sursauta en croisant le regard d’un autre garçon.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Lightwood
Children of Raziel
Alexander Lightwood
♦ Runes : 0
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 12/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [FB] This is our childhood and you're my first love | ft. Alec  ♦ Jeu 29 Mar - 18:32
Lorsqu'on porte le nom de Lightwood, les parents et l'Enclave attendant beaucoup de cette personne. C'est le cas pour Alexander Lightwood qui depuis sa plus tendre enfance connaît les responsabilités qui l'attendront. Il vit chaque jour dans la pression de surpasser ses propres capacités. Suivre les règles, tout appliquer à la lettre et être le meilleur dans chaque domaine. Et puis également, protéger sa famille.

Assit au fond de la classe, il regarde vaguement Holden encourager son frère pour tracer les runes. Le blondinet a du mal. Comme tout le monde. Les jumeaux sont très proches et il comprend ça. Alec sait qu'il ferait n'importe quoi pour protéger sa jeune sœur, bien qu'il n'en ait pas les moyens. Mais un jour, ça viendra. Sourcils froncés, il se concentre sur ses propres runes, les dessinant sur une feuille en forçant sa main à ne pas trembler. Et puis, retenir chaque signification. Force. Endurance. Pistage. Ces noms passent à répétition dans son esprit.

Un peu plus tard dans la soirée, les cours terminés, comme la plupart de ses camarades, Alexander décide de rejoindre la salle d'entraînement. Le gamin s'installe un peu à l'écart, décidant de relire ses cours avant de se mettre au travail. Solitaire, il n'a de toute manière aucun ami. Son nom n'aide pas beaucoup. La plupart du temps, il reçoit soit des regards admiratifs, soit des regards envieux. Pour tout le monde, il est le jeune Lightwood et non Alec. Alors, le gamin reste continuellement dans son coin à tirer la tronche. De toute manière, il n'a besoin de personne. Le son familier d'une flèche qui fend l'air, attire son attention. Alec relève la tête alors que la flèche se plante dans le mur, bien en dehors de la cible. La deuxième flèche subit une destination similaire. Doucement, il tourne la tête pour voir l'origine de cet échec. Thomas. Il continue de l'observer, oubliant sa lecture. Et au moment où le blond abandonne et laisse tout tomber sur le sol, Alec ferme son livre et se redresse. Toujours sans expression, il s'approche de son camarade et se penche pour ramasser l'arc et le carquois. Il lui tend le matériel.

« Je vais t'aider ... »

Après tout, l'arc est son arme de prédilection et il passe beaucoup de temps à s'entraîner depuis une petite année. Il hisse le carquois sur l'épaule du garçon et se permet de modifier sa position pour qu'elle soit plus efficace. Doucement il tend son bras, un peu plus haut qu'il ne l'avait monté apparemment. Avec ses pieds, il lui écarte les jambes.

« Il faut que tu prennes un peu plus impulsion sur tes jambes. Et que la prise sur ton bas reste ferme. »

Alec se déplace à côté de lui et l'aide à mettre la flèche. Sa main sur la sienne, l'autre contre son bras, il l'aide à maintenir la poigne et lui fait lâcher la flèche. Cette dernière se plante dans la cible. Pas à son centre mais c'est déjà un grand début. Le brun recule pour lui faire face, abandonnant l'espace d'une seconde, son air indéchiffrable, pour lui offrir ce sourire si caractéristique à Alexander Lightwood. Avant de redevenir neutre.

« Je suis Alexander L- …. Alec. Je suis Alec. »

Lightwood. Mais il préfère ne pas le lui dire, de peur que le garçon lui tourne le dos. Bien que … Il le sait certainement.

« On est dans la même classe … Tu es Thomas. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: [FB] This is our childhood and you're my first love | ft. Alec  ♦ Ven 30 Mar - 13:20
This is our childhood and you're my first love
Le petit Morgenthaler avait été surpris de voir l’autre enfant venir finalement dans sa direction pour lui ramasser son matériel et le lui tendre. Thomas n’avait vraiment pas l’habitude que quelqu’un d’autre que son frère ne lui vienne en secours. Le petit châtain était vraiment maladroit et timide à cet âge-là. Il avait légèrement détourné le regard de l’autre enfant en faisant toute une fixation sur ses pieds, s’attendant à peut-être un petit rabaissement. Mais non, il avait eu tord de penser ça de l’autre enfant qui lui proposait finalement son aide. Sans doute parce que Thomas devait faire pitié à voir, ou bien, en espérant que ce soit réellement le cas, peut-être que ce garçon était d’une humeur charitable ce jour-là.

Pendant que Thomas ne réagissait pas, son interlocuteur était déjà entrain de lui enfiler le carquois alors que le garçon venait à peine de se rendre compte qu’il avait de nouveau l’arc entre ses mains. Sans répondre, le gamin se laissait faire, ou plutôt, guidé par le brun qui venait de lui changer sa position et d’écarter un peu ses petites jambes. Son bras maintenant l’arc était monté un peu plus haut qu’il ne l’avait fait une minute plus tôt pour tirer à côté de la cible avant plusieurs fois avant qu’il n’abandonne aussi désespérément.

Un conseil. De la part de l’autre enfant. Un conseil que Thomas avait choisi d’écouter et lança une flèche qui toucha la cible. Non pas au centre, mais, à trois bandes de couleurs plus loin. Thomas sautilla sur place avec ce grand sourire enfantin qu’il offrit au brun avant d’apercevoir le sourire de ce dernier. Le châtain n’allait sans aucun doute jamais oublier l’aide que lui avait apporté ce garçon ce jour-là, et encore moins le magnifique sourire de seulement quelques secondes que lui avait offert son interlocuteur. Les joues légèrement rosies, le jeune apprenti chasseur d’ombre fut légèrement déçu de voir le sourire de l’autre disparaît, mais il s’en contenterait tout simplement de ces quelques secondes passées.

En l’entendant se présenter d’une seule traite, le plus timide des jumeaux de cet âge-là en avait presque sursauté, surpris sur le moment. Alors comme ça, il s’appelait Alexander. Jamais il n’oublierait le prénom de celui-ci : une promesse qu’il s’était fait à lui-même dans l’innocente d’un coup de foudre qui l’animait en réalité et qu’il ne comprenait pas cette fois-là.

- Je vais juste t’appeler Alec, puisque tu le veux.

Avait-il simplement dit en observant un peu plus ce dernier. Il ne voulait pas lui dire son nom de famille ? Ce n’était pas grave, car tôt ou tard, Thomas le saurait. Et alors qu’il s’apprêtait à se présenter à son tour, le jeune garçon l’avait devancé. Ils étaient dans la même classe ? Thomas ne l’avait jamais vraiment remarqué, quoique pour lui, il n’y avait que Holden, son frère jumeau, et Tessa, son professeur qu’il admirait sincèrement. Il fut d’ailleurs surpris que ce garçon ne l’eût pas confondu avec Holden, quoiqu’Holden avait des grains de beauté sur l’un de ses joues.

- Oui, c’est… C’est bien Thomas. Tu arrives à nous différencier ?


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Lightwood
Children of Raziel
Alexander Lightwood
♦ Runes : 0
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 12/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [FB] This is our childhood and you're my first love | ft. Alec  ♦ Sam 19 Mai - 10:37
Avec un sourire satisfait, l'enfant regarde son camarade renouveler l'expérience et cette fois-ci toucher sa cible. Pas en son centre mais c'est un bon départ. Il lui fait un léger signe de tête pour le félicité, trop discret pour applaudir, mais l'idée était là. Et alors, il regarde, perplexe, le rouge sur les joues de Thomas, qui ne le quitte pas des yeux. Alec s'efforce de ne pas reculer. Est-ce qu'il lui a fait peur ? Oh non … Il sait. Thomas est impressionné à cause de son nom. Tout comme les autres … Personne ne sort du lot, au final. Alors que le gamin s'apprête à se détourner pour retourner lire dans son coin, la voix de Thomas le dissuade de le faire.

L'appeler juste Alec … Ce fut à son tour de le regarder avec un air ébahit. Juste Alec … Pour une fois, il ne serait pas un Lightwood mais simplement lui. Un enfant normal, comme les autres. Pour un peu, il en aurait pleuré. Le garçon essuie ses yeux. Allons, pas devant qui que ce soit. Le blondinet le ramène à la réalité en constatant avec surprise qu'il arrive à le différencier d'Holden. Alec tourne machinalement le regard vers l'autre enfant. Le frère jumeau. Une copie conforme mais à la fois si différent. Dans leurs expressions du visage, dans leur façon de parler, ou même de bouger. Alexander hausse les épaules.

« Ben oui, c'est évident. Vous n'êtes pas pareil. »

Un peu gêné, plutôt que d'orienter la conversation dans ce sens, Alexander lui pique doucement l'arc pour le brandir à son tour. Le flèche file droit dans le centre de la cible. Mauvaise idée. Maintenant, il sent les regards sur eux et les chuchotements commencent, incompréhensif mais dont le contenu est évident pour le brun. D'ailleurs, il croit entendre son nom dans le tas. L'enfant se mord les lèvres, très mal à l'aise d'être le centre de l'attention. Alors il lâche brusquement l'arc sur le sol et attrape son sac avant de partir en courant de la salle d’entraînement, sans demander son reste, sans un regard en arrière.

Sa course ne s'arrête qu'une fois dans sa chambre, à l'abri des regards. Il pousse un soupire en se jetant dans son lit. C'est injuste, pour une fois qu'il avait trouvé quelqu'un avec qui être lui même. Plutôt que de se morfondre d'avantage, Alec préfère se consoler vers Izzy.

***

Ce midi là, il constate que Thomas est tout seul. Où est Holden ? Enfin, de toute manière, ça ne le regarde pas. Alec garde son coin en retrait et commence à manger son sandwich. Des petits regards en coin lui permet de voir que son camarade ne bouge toujours pas. Il ne compte pas manger ? … Non, Alec, ce n'est vraiment pas ton problème. Il prend une bouchée de son sandwich et soupire. Levant les yeux au ciel, il se lève de sa place et rase les murs pour ensuite rejoindre la table de Thomas. Il s'assoit à ses côtés sans s'annoncer. Puis toujours sans dire un mot, il coupe son sandwich en deux et lui tend une partie.

« … Je suis Alec. »

Murmure-t-il. On ne sait jamais, peut-être qu'il l'avait oublié depuis la dernière fois ? Aucune chance. Mais il voulait lui faire comprendre, ou plutôt espérer que même maintenant que Thomas sait son nom, il restera Alec et non Alexander Lightwood. Enfin, il tourne son visage vers lui, attendant sa réponse, le regard plein d'espoir.

« Mange. »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: [FB] This is our childhood and you're my first love | ft. Alec  ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] This is our childhood and you're my first love | ft. Alec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Hello I Love You.
» Dessin de Snow'
» Love Hina
» Let your love come true

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: