Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead.
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead.
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. ♦ Mar 20 Mar - 22:52
Hilde Spengler
Ft. Carly Chaikin
Petites infos
Sorcier
Plus ou moins 110 ans
8 Novembre
Un village disparu en Europe de l'Est
Barmaid
Sa petite famille
Célibataire
Pansexuelle


Anecdotes
█ Fantasque, illuminée, perchée, perdue... vous pouvez trouver tout les adjectifs possibles pour parler pudiquement de la condition de Hilde. Mais pour faire court  : elle est à côté de la plaque. Avec un sens de la réalité relatif, une curiosité digne d'une enfant en bas âge, oscillant entre la joie exacerbée et la colère noire sans entre deux, et tout en babillant des choses qui ne semblent pas avoir de sens pour beaucoup, la sorcière est inadaptée à la société, et le sait pertinemment. Peut-être est-ce d'ailleurs là la preuve qu'elle n'est pas aussi pathologique qu'on pourrait l'imaginer. Mais elle ne fait aucun commentaire sur le sujet. Hilde ne voit que ce qu'elle veut voir, et se complaît dans une petite bulle sécuritaire où elle ne laisse aucun élément indésirable l'atteindre. Du moins en théorie.
█ Il n'a pas fallut longtemps pour que Hilde se dénote comme une excellente Barmaid en ville. Un métier dans lequel elle a investi tout son talent de sorcière : à ses yeux, c'est peu ou prou la même chose que de faire des potions. Si son sens de l'organisation est catastrophique, pour son métier, elle est incroyablement méticuleuse. D'ailleurs son talent ne se limite pas aux alcool : là où les gens mangent pour vivre, Hilde vit pour manger. Elle n'a aucune limite dans sa curiosité naturelle pour trouver tout un tas de recettes, magiques ou non. Elle geint régulièrement qu'elle a faim, et n'essayez même pas de commander quelque chose ailleurs alors qu'elle est avec vous, elle le prendra comme une injure personnelle. Laissez-la vous faire à manger ou subissez son courroux.
█ Avec sa place de choix au comptoir du bar, sa tendance à avoir des yeux partout, et utilisant ses dons pour satisfaire sa curiosité personnelle, elle connaît bon nombre de choses qu'elle n'est pas sensée savoir. Ajoutez à ça, sa mémoire d'éléphant et son esprit de déduction -étrangement affûté pour quelqu'un qui est incapable de réfléchir sans être déconcentrée par la première mouche qui vole- et vous avez ici une parfaite espionne. Si vous voulez des infos, ou que vous êtes à la recherche d'une indic c'est elle qui faut aller voir. Ça serait quand même beaucoup plus pratique si elle ne causait pas en énigme en marmonnant des trucs incompréhensibles...
█ Personne n'est autorisé à ennuyer Rudy, son papa chéri. Sauf elle. Sinon elle peut vite s'emporter, et ses colères sont comme ses joies : envahissantes, bruyantes et sans merci.
█ Dépendante affective, et dépendante tout court, la laisser toute seule plus de cinq minutes est une très mauvaise idée. Sans chaperon pour l'aider à garder un minimum de focus sur le monde extérieur, et pour l'empêcher de mettre le feu à/casser quelque chose, elle devient encore plus imprévisible.
█ Vous êtes du genre à tenir à votre espace personnel? Il va falloir l'oublier. Hilde est très et trop tactile. Et elle trouve toujours un moyen d'aimer quelqu'un. Une chance pour vous, sa capacité à se concentrer sur quelqu'un est très réduite, et votre calvaire peut se terminer au bout de quinze longues et insupportables minutes.
█ Sa marque de sorcellerie est une très mignonne langue de serpent, qu'elle adore montrer à son père dés qu'il lui fait la moindre réflexion. Ou sans raison a proprement parler en fait.
█ Une de ses passions et de chanter à tue-tête les chansons qui passent dans le bar. Très juste ou très faux, et sans aucun entre-deux. Ça serait presque mignon si c'était pas aussi irritant et constant.
█ Une des rares choses qui arrivent à la calmer quand elle est intenable, reste le son de sa guitare basse. Les fréquences du son l'empêchent de s'agiter, elle en joue régulièrement. Si sa curiosité l'a amené à essayer des tas d'instruments et d'autres choses, son esprit de girouette l'empêche de se concentrer longtemps sur quelque chose. Sauf la basse. C'est thérapeutique en quelque sorte. Mais elle ajoutera que c'est aussi incroyablement cool.
█ Elle a tout un tas de lunettes de soleil cheap, originales -pour ne pas dire laides- mais surtout très visibles. On lui dit que c'est ridicule, mais elle, elle trouve ça 'super classe' pour reprendre ses termes.
Derrière l'écran

Salut les enfants, moi c'est Yaldabaoth, Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. 2436935887  j'aime écrire eeeet j'ai rien d'autres à dire sur moi.
Si ce n'est que j'ai jamais vraiment regardé Shadowhunters, mais je me suis bien renseignée sur le lore. N'hésitez pas à me dire si un truc ne va pas dans ma fiche!



Pour recenser
Code:
Carly Chaikin<pris>♦️♦️</pris> Hilde Spengler
Code:
♦️♦️ Hilde
Code:
♦️♦️ Spengler
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. ♦ Mar 20 Mar - 22:54
La petite histoire


Quand vous lui demandez de parler de son passé, Hilde roule des yeux sur le côté. Son visage se défait dans une moue contrée, elle gonfle les joues puis dodeline de la tête, et tapote son index sur ses lèvres, comme en pleine réflexion. Quelques secondes plus tard, elle se tourne vers vous, avec un grand sourire, et commence à vous détailler spécifiquement cinq recettes de pain d'épices.

Peine perdue.



***


Il est arrivé comme un prince, et Ekaterina a toujours su que c'était mauvais signe. Pieuse et distinguée jeune fille, fervente croyante aux valeurs orthodoxes, elle portait sa dignité comme certains se drapent dans leur orgueil. Les femmes trop souriantes, elle n'aimait pas ça. Ni les hommes trop beaux. Elle trouvait même cela particulièrement odieux, toutes ses horreurs diaboliques misent en place autour elle pour la traîner en Enfer. Mais Ekaterina était forte : elle y résistait. Pour que ses parents retournés auprès de leur père, elle tenait tête à la tentation avec la ferme intention de les retrouver au Paradis. Tant pis si les jeunes filles de son âge allaient traîner leur sourire indécent et leurs plus belles robes aux bals du villages voisin. Qu'elles aillent en enfer : ça ne la concerne pas.

Alors le bel inconnu, elle le nia. Le menton fier, le regard noir, elle répondait à ses salutations par un tétu mutisme, et un méprit même pas dissimulé. Pas la peine d'être polie avec les étrangers, probablement hérétiques. Elle l'évitait avec des volte face particulièrement appuyés, faisant voler sa tresse exagérément serrée sur son crâne. Elle se confessa régulièrement à sa paroisse du plaisir malsain qu'elle avait à le repousser mais on lui avait juré que ce n'était rien. Que préserver sa vertue était une qualité digne aux yeux de leur souverain, et que sa récompense éternelle lui viendrait bien assez tôt.

Mais un soir il insista. C'est dans son humble chambre qu'il apparut, l'air de rien, calme, mais brutal. Si brutal.

Elle expliqua à leur prêtre, avec grand détail, au milieu de ses sanglots, la douleur, la souffrance, ses yeux qui crachaient des flammes, la haine qui s'écoulait de chacun de ses mots. La bouche qui s'ouvrait sur l'enfer même, et ses mains qui étaient comme des serres autour de son cou. Elle l'a repoussé, il lui a fait mal, très mal. En guise de réconfort, on lui a dit que les portes de l'éternels se sont fermés devant elle.

La rumeur se répandit comme une traînée de poudre. Ekaterina la sage, la belle enfant digne, la pieuse et l'intransigeante, devint rapidement Ekaterina la catin. Celle qui s'est offerte à un bellâtre de passage, la piteuse donneuse de leçon hypocrite. Même les filles qui roucoulaient devant les garçons des autres visages la dédaignaient avec méprit et horreur. Une humiliation déjà dure à supporter, mais qui fut insoutenable quand son ventre s'arrondissait avec le temps, portant la preuve de l'impardonnable. Pied nus, à genoux, baignée de larmes et de sueurs, elle implora à Dieu, à la Paroisse, et au médecin du village, qu'on lui retire cette œuvre du démon qui grandissait dans son giron, elle ne reçu qu'une sévère gifle en guise de réponse. Comment osait-elle pêcher et ensuite revenir en pleurant pour masquer ses crimes? Ils furent intransigeants et particulièrement retords quand ils virent les bleus sur son ventre durant une douloureuse inspection : la gueuse s'était mutinée dans l'espoir de retirer son innocent enfant. En guise de châtiment, et pour protéger la vie du nouveau né, on la condamna aux fers et à l'isolement. Pieds et poings liés par des chaines, incapable de bouger, seule dans sa geôle, on l'entendait hurler depuis les couloirs qu'elle ne voulait pas porter l'enfant du démon, pleurant et geignant. Mais personne n'avait de compassion pour les pécheresse assassin d'enfant.

La naissance de la petite fille ne la calma pas. En rien. Elle refusait de regarder la chair de sa chair, lui hurlant régulièrement qu'elle était de toute façon damnée avant le jour de sa naissance. De la belle et digne Ekaterina, il ne restait qu'une sinistre folle aux cheveux gras et défaits, maigre et pathétique, qui laissait son enfant crier dans les ténèbres alors qu'elle restait assise par terre, se balançant machinalement d'avant en arrière en espérant que le démon ne la retrouve pas. Ou que si il revient, qu'il achève le travail.

Ce fut quelques esprits compatissants qui passaient pour s'occuper de l'innocent bébé, lui promulguant le minimum pour qu'il reste au moins en vie, non sans inonder sa mère de reproche au passage. Le jour où en guise de mère, il n'y avait plus qu'un triste cadavre collé au mur, sous alimenté et aux épaisses cernes violettes, ils se virent bien embêté. L'un d'entre eux se saisit de l'enfant qui pleurait sa solitude, s'attelant à consoler le petit être, mais la lâcha de surprise dans son landau, quand il vit l'épouvantable vision d'une langue de serpent s'échapper de sa bouche. L'enfant du démon.

La décision ne fut même pas sujet à débat : l'enfant était à purifier. Par le feu. La présence même de cet être répugnant devait être effacée à tout jamais du village. Ne serait-ce que pour s'épargner la mauvaise surprise du retour du malin en ces lieux vierges et sacrés. C'était sans compter sur un étranger, encore un, qui s'imaginait être dans son bon droit quand il exigea de prendre l'enfant avec lui pour lui épargner une mort on ne peut plus douloureuse.  Requête bien évidemment rapidement rejetée, mais un traitement qu'il refusa d'entendre, prenant l'enfant avec lui après une course poursuite.

Rudolph aime la taquiner en lui disant qu'à l'époque, elle criait déjà comme un goret. Il ne lui a jamais dit qu'elle a dut se battre pour survivre, entre l'abandon et les mauvais traitements. Qu'elle n'était qu'un nourrisson certes, mais avec une volonté de fer, qui a réussit l'impensable : survivre. Hilde ne se souvient bien évidemment pas de cette époque. Mais dans l'obscurité dans laquelle on l'a si longtemps laissée, il lui arrive de se souvenir du rejet. Et des cris. Toujours.

***

Hilde est heureuse!

E.R.E.ZEUH. HEUREUSE. Parce qu'enfin! Elle n'est plus toute seule.
Pour la première fois depuis que son second papa n'est plus là! elle ne sait pas pourquoi Rudy refuse d'en parler, ou peut-être qu'elle sait mais qu'elle a préféré ne pas comprendre. Rudy ne dit rien, mais elle voit que ça lui déplaît quand elle parle de Seb au présent. Mais elle s'en fiche : elle continue. Si elle continue de le faire, c'est qu'il est toujours pas parti, et peut-être qu'il reviendra.
Et Mamie Siobhan est plus là aussi. Elle vient de temps en temps et Rudy l'évite comme si elle était un charmant papillon. Et ça, Hilde, ça l'énerve. Ils étaient quatre et maintenant ils sont deux. C'est triste. Même quand le bar est rempli, c'est triste. Elle a beaucoup travaillé pour qu'ils soient trois, ou quatre, ou cinq : Elle est tombée amoureuse environ 254 fois rien que la semaine dernière. Et c'était pas facile! C'est épuisant d'aimer très très fort, très très beaucoup de gens! Mais elle a essayé, parce que ça ne coûte rien, et qu'elle a l'éternité pour tenter. Mais nope. Comme depuis plus de 60 ans, son grand sourire n'attire personne. Les filles comme elle, celles qui disent un peu trop fort des trucs qui ont pas trop beaucoup de sens, ça intéresse personne.

Sauf lui! Matthew!

Matthew n'avait pas grand chose pour lui plaire au début. Pas qu'il soit moche hein? Au contraire! Il est tout beau cet américain dans son magnifique costume, acheté avec l'argent de son père -trop bien, un fils à papa comme elle!- Et en plus c'est pas très courant dans le Bronx, ça veut dire qu'il sait s'amuser! Mais voilà. Il est humain. Et elle c'est une sorcière. Une vraie. Une sorcière MAGIQUE même. Et Rudy, les humains et les sorciers, il aime pas trop ça. Seb était humain, et visiblement ça a pas marché. Mais Hilde s'en fout : parce que Matthew : il l'aime.

Il l'aime même très très fort. Il lui a donné un joli collier tout bleuté. Tout autour du cou. Avec ses mains. À même la peau. Et ça brûle un peu. Elle aurait pu l'éloigner avec la magie, parce que ça serrait un peu quand même, mais on lui a fait juré des dizaines de dizaines de fois de pas le faire -comme si elle était stupide, tiens!- Du coup elle l'a laissé faire.

Il était rigolo au début, un peu méchant mais pas trop. Il lui dit régulièrement qu'elle est bête, mais bon, elle y croit pas trop. Depuis le temps. elle le saurait quand même. Par contre, elle hoche vivement la tête quand il lui dit que personne d'autre que lui voudra d'elle si elle s'en va. Oui, oui, oui. Ça c'est vrai!
Hilde a toujours sur que les gens ne pensaient pas comme elle : originale lui dit Mamie. Même les autres sorciers la regardent bizarrement. Et pourtant c'est pas à cause de sa langue de serpent! Que non, que non! Elle fait toujours bien attention à la cacher tout le temps. Sinon Mamie et Papa vont la disputer. Et les représentants de l'Enclave aussi accessoirement. (C'est long 'représentants de l'Enclave' Elle préfère quand Rudy les appelle 'Les connards' c'est plus simple.) Et bien sûr qu'elle est obligé d'aimer Matthew : qui d'autres elle aimerait sinon? Les autres l'aiment pas. Et c'est fatiguant d'aimer dans le vide. Elle a déjà donné, et plus que les autres. Sa tête est pleine de magie et de jolis mots, mais personne n'a envie de les partager avec elle.

Enfin bon, faut avouer que Matthew non plus n'aime pas partager grand chose avec elle. Mais bon, tant pis : elle l'aime fort, fort.

Jusqu'au jour où Rudy a vu son nouveau collier. Il l'a pas du tout trouvé joli.
Ça a été moche à voir après.

Hilde a gonflé les joues. Fâchée, triste et déçue. Beaucoup déçue.
Mais plus de Matthew, pour plus de Seb, c'est de bonne guerre.

Même si c'est pas juste. Quand même.

***

« Mais qu'ils sont chiaaaaants.... Hein Rudy qu'ils sont chiants?! » Gueule la sorcière derrière son épaule, toujours nonchalamment accoudée au bar, devant le duo de Shadowhunters qui lui faisaient face. Voilà bien dix minutes qu'ils la monopolisent avec leurs questions à la con. Hilde geint, trépigne sur place : les cocktail Delmonico ça se fait pas pendant les interrogatoires, bande de monstres!

Les Shadowhunters, eux, se pincent l'arrête du nez. Les nerfs à vif, visiblement prêt à tout pour avoir leur intel, sauf à discuter gentiment avec elle, et ça c'est tout de même pas franchement sympa de leur part. C'est vrai quoi : ils consomment pas, pourquoi ils veulent pas au moins être rigolos?

« Pour la dernière fois : On est certains que l'assassin est passé ce soir ici. Est-ce que tu l'as entendu ou pas? »


« Bah évidemment, duh. » Souligne-t-elle comme si les deux personnages devant eux étaient de parfaits crétins.

« Est-ce que tu vas nous le dire, oui ou merde?! »

Hilde se tapote le menton en regardant le néon au plafond, et hausse une épaule en essuyant son verre : « Pour ça, 'faudrait que je m'en souvienne. »

Le plus jeune s'effondre sur le bar, sincèrement épuisé, en marmonnant des jurons colorés. Bon ok ça c'est un peu drôle. Son pote lui, par contre a rien de drôle, sauf sa veine au front qui gonfle et menace d'exploser avec sa tension artérielle. « Bah quoi? C'est pas pareil. J'ai entendu, mais je m'en souviens pas. J'ai des tas de trucs à me souvenir, moi. Comme les paroles des chanson de Madonna. C'est un peu plus intéressant que vos p'tites affaires là, 'scusez-moi. »

« On parle de meurtre ici. »


« Ouais, bah la chanson Die Another Day aussi. Pas la peine de s'vanter comme ça. »


« J'en ai marre. » Fit le plus jeune en tapant violemment du plat de main sur le comptoir, devant le regard outré de la barmaid. Son bar d'amour, espèce de taré ! « Je raccroche. »

« Oh! » Fit la sorcière, beaucoup moins furieuse d'un coup. « C'est aussi une chanson de Madonna, ça! »

« J'en ai rien à foutre! »

« Han, vous êtes comme Rudy, vous aimez pas Madonna. Il écoute que du vieux rock. C'est mignon, mais c'est chiant.»


Ils sont déjà en train de partir, moralement épuisés, quand elle est en train de terminer sa phrase. Malpoli jusqu'au bout ces Shadowhunters. même pas capable de parler musique trois secondes sans s'énerver. Hilde fronce soudainement les sourcils, mal à l'aise. Quelque chose lui échappe. Et quand quelque chose lui échappe, il faut forcer le destin. Elle clique soudainement trois fois des yeux et s'agitent sur place.

« HEY! Les gars, là! » Les deux se retournent, l'un en a déjà marre, l'autre doit retenir ses envies de lui jeter une chaise à la figure. Mais le patron est particulièrement tatillon sur les bagarres de bar, et sans merci si on touche à la prunelle de ses yeux. Alors c'est dans un calme relatif qu'ils entendent Hilde leur demander : « Vous croyez à la vie après l'amour?! »

Un silence hébété lui répond, heureusement que Hilde est patiente, elle. Les deux se regardent, furieux, mais l'un tranche. « C'est pas Madonna ça, c'est Cher. »

« Bah oui, j'suis pas débile. » Hilde se concentra à nouveau sur son verre, s'activant à le sécher avec une attention particulière. Sa langue de serpent apparaissant même sur le côté dans son effort.

« … Et quel est le rapport?! »

Trois interminables secondes plus tard, Hilde consenti à répondre. « Nan, parce que j'ai confondu en fait, c'était pas Madonna qui passait en fond sonore quand ils parlaient de leur affaire là. C'était Cher. » Nouveau silence alors qu'elle posa avec attention son verre à sa place. Prenant deux secondes pour qu'il soit parfaitement aligné avec le reste. « Donc ouais, alors y'a un vampire qui s'est vanté pendant un bon moment de l'avoir tué votre pote. » Elle se mit à taper du pied en chatonnant approximativement :  « There's no more to sayyy, so save your breath aaaaand ♪ OUAIS, il était là bas, à se marrer comme un con avec un pote à lui. » Elle dodelina de la tête en chantant de mélodie. « Spaceboy, You're sleepy nooooow, your silhouette is so staaaaationary ♪» Marmonne-t-elle, alors que le plus jeune s'égosille, sincèrement épuisé par cette affaire.

« Ça c'est du Bowie! »

« Ouais, Rudy avait changé de la musique après avoir hurlé que c'était d'la merde. Vous êtes pas très attentifs hein? Suivez un peu. » La veine sur le front de son interlocuteur menaçait d'exploser, alors elle enchaîna. « Alors voilà, Son pote l'appelait Michael, mais je pense que c'est un pseudo parce qu'il avait un accent français dégueulasse. Donc il doit s'appeler Michel Quelkechose. Il avait l'air vieux, mais pas si vieux, blond jaune-pisse et un œil qui dit merde à l'autre... Ça vous parle? Nan parce que ça dure trois chansons de plus en fait, et j'ai du boulot.»

Les deux se regardent, l'air mi figue mi raisin. En effet y'a bien un profil qui correspondait, mais... « … pourquoi il aurait fait ça? »

« Ah bah ça... » Fit-elle en posant deux verres à cocktail devant elle, un sourire triomphant aux lèvres. « … Ça mes cocos, c'est pendant la deuxième chanson. 'Prendrez bien un Daïkiri Fraise le temps que j'me souvienne? »

Ceux qui viennent réclamer des infos en rampant, après y avoir laissé une partie de leur santé mentale au passage, ont tendance à oublier que Hilde est une pro qui sait parfaitement les recevoir. Qu'ils le veuillent ou non.
Le bar à papa ne tourne pas avec le commerce d'info gratis, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. ♦ Mar 20 Mar - 23:11
Bienvenue parmi nous avec cette petite minette que je ne connais pas mais qui est toute mignonne please

Je te souhaite un bon courage pour ta fiche, et si tu as la moindre questions surtout n'hésites pas Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. 1868634147
Revenir en haut Aller en bas
Simon Lewis
Babelicious Rock God
Simon Lewis
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : /
♦ Runes : 15
♦ Messages : 370
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything : Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. Tumblr_o9u0289EUM1ue5z2no7_r2_1280

Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. B6b372fed889cc07cf8b1c39da639463

Family don't end with blood

Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. Tumblr_omtx1fO2lv1vceekoo5_1280

I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.

Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. Tumblr_okz6lnESF01tm7qaxo8_400


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. ♦ Mer 21 Mar - 19:08
Bienvenuue Hilde !
Hawwn ! J'adore ce prénom heart ! Bon courage pour ta fiche sweetheart ! heart



   

   I'm just broken record
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Lightwood
Children of Raziel
Alexander Lightwood
♦ Runes : 0
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 12/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. ♦ Mer 21 Mar - 19:55
Hey ! Bienvenue sur le forum !!

Sympa les lunettes Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. 963566207

Et courage pour ta fiche o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. ♦ Mer 21 Mar - 21:20
Bienvenue chez les fous !! ( oui autant ne pas te cacher la vérité ça vaux mieux ! )

Bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Sandro S. Tejeiro
Property of Maxime
Sandro S. Tejeiro
♦ Age : 25
♦ Date de naissance : 01/09/1993
♦ Autres comptes : Lucy & Angel & Luna
♦ Runes : 110
♦ Messages : 978
♦ Date d'inscription : 19/07/2017
♦ Everything and anything : Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. Xhz0
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. ♦ Mer 21 Mar - 23:10
Ta nénette a l'air super cool ! please
Bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. 1868634147



t'arrive-t-il de vibrer pour un autre que toi, et retenir ton souffle pour qu'il respire à ta place ?
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. ♦ Jeu 22 Mar - 14:08
Bienvenue à toi !
Ton personnage m'a l'air super stylé ! Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. 519793374
Bon courage pour la suite de ta fiche ! Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. 1868634147
Revenir en haut Aller en bas
Charles H. O'Neil
Children of the Night
Charles H. O'Neil
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 31/05/1996
♦ Autres comptes : Catarina et Maryse
♦ Runes : 22
♦ Messages : 56
♦ Date d'inscription : 26/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. ♦ Jeu 22 Mar - 19:53
Une sorcière *-* C'est Catarina qui est contente !

Bienvenue chez nous !

Bon courage pour la fichette et j'aime beaucoup la tête de la demoiselle ! ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. ♦ Jeu 22 Mar - 23:24
Merci à tout le monde pour les compliments et la bienvenue, vous êtes trop gentils tongue !
Revenir en haut Aller en bas
Maxime T. Yuán
Dumb but Hot as Hell
Maxime T. Yuán
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphael, Santana, Bastian, Ezio & Théodore
♦ Runes : 19
♦ Messages : 397
♦ Date d'inscription : 14/12/2017
♦ Everything and anything : Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. Tumblr_p84pipqhgd1uqlrq2o2_500
Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. Xhz0
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. ♦ Sam 24 Mar - 12:16
Bienvenue parmi nous sweetie ! ♥️

J'espère que tu te plairas par ici ! Si t'as la moindre question, hésite pas une seule seconde ;D ♥️


by this sign, we will conquerYou could break my heart in two, but when it heals, it beats for you. I know it's forward, but it's true : you're stuck in my head and I can't get you out of it. If I could do it all again, I know I'd go back to you.
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com
Isabelle Lightwood
Children of Raziel
Isabelle Lightwood
♦ Age : 16
♦ Date de naissance : 07/09/2002
♦ Autres comptes : nope
♦ Runes : 21
♦ Messages : 98
♦ Date d'inscription : 25/03/2018
♦ Everything and anything : My family is everything for me

Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. Tumblr_p7yo6rhRRs1rtz6fjo1_540

Women must be stronger

Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. Tumblr_p7djwhFw2q1urmyjyo2_r1_400

Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. Tumblr_olcdbrMjOo1urdwd4o1_500

Be generous

Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. Tumblr_p6my49KtOT1urdwd4o1_500


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. ♦ Sam 31 Mar - 15:37
Bienvenue^^ je suis en retard comme d'habitude
Sympa la lunettes au passage =)


Codage par Libella sur Graphiorum
A Shadowhunter is more than a fighter
Revenir en haut Aller en bas
http://bigfork.forums-rpg.com/
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. ♦ Sam 31 Mar - 15:56
Tu es validé !
Et oui t'es validé o/
J'ai adorée lire ton histoire, et ta fiche de manière général. Tu as une façon d'écrire vraiment agréable à lire, et ta petite Hilde est vraiment attachante et un peu folle, j'ai hâte de voir ce que tu vas en faire en rp Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. 1868634147
Encore bienvenue parmi nous, si tu as la moindre question hésites pas, en espérant que tu te plaises ici please

__________

Bienvenue parmi nous le newbie ! Tu es maintenant promu au rang d'Enfant de Lilith, c’est la classe, avoue ? Si jamais tu as des questions, Raphaël et Clary sont là pour t’éclairer, et n’hésite pas à nous harceler ! Maintenant, n’oublie pas de faire ta fiche de liens et ta fiche de rp, sans oublier de recenser ton logement et ton métier. Puis une fois que tout ça est fait, pour demander des rps, c'est ici. Quant aux runes, les recenser ici et les dépenser . Si ça te bottes, tu peux aussi demander un rang par-là,
et n'oublies pas de recenser ta marque de sorcier juste ici. Et n'hésites pas à nous rejoindre sur Discord ou encore à venir participer à l'intrigue des Créatures Obscures ou le procès de Valentin ! Voilà, voilà, c’est tout ! J’espère que tu va te plaire chez nous !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead. ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
Hilde - I hate being nowhere. Let's go somewhere instead.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Smackdown Elimination Chamber Match
» I think God hate me
» Haters gonna hate - U.C
» ▲ i hate these blurred lines
» ANYA ' ' It's cause I hate you.. or not. ' '

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: Présentations & Scénarios-
Sauter vers: