I don't want talk to you, right now [Clalec]
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
I don't want talk to you, right now [Clalec]
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: I don't want talk to you, right now [Clalec] ♦ Mer 9 Nov - 13:48

I don't want talk to you right know
Calec
Plus les jours passes, plus Alec est sur les nerfs. Le nouvel envoyé de l'enclave ne laisse rien passer et il se fait de plus en plus de soucis pour Jace. Personne ne connaît mieux le jeune Wayland que lui, ce qui les lies est inexplicable, et même s'il sait que son Parabatai est quelqu'un de fort, il a bien remarqué la différence de son comportement après Renwik. Alors une semaine... Tout l'énerve, le stress... Ce lien en lui s'étire, comme un élastique qui menace de plus en plus de claquer. S'il a volontairement affaibli leur lien autrefois pour sauver sa soeur, cette fois il ne peut nier la peur qui se cacher en lui.

Ses nuits sont courtes, il cherche tous les moyens possibles de mettre la main sur sa Jace, peu importe les dires de sa mère, peu importe, les interdictions de l'enclave. Il a déjà choisi la loi contre son Parabatai, il ne le refera pas deux fois. Tournant en rond comme un lion en cage, bloqué à l'Institut, il décide d'enfiler des vêtements de sport pour aller se défouler. Il est invivable en ce moment, plus encore que d'ordinaire. Bien qu'il tente de se contrôler, il finit par lever le ton sur tout le monde. Sa sœur en fait les frais, comme toujours, mais elle comprend sa douleur. En ce moment, il tente de s'isoler, le plus souvent chez Magnus ou bien avec Isabelle. Car en ce moment il as du mal à voir Clary et sa mère.

Parce que s'ils en sont arrivés là, c'est à cause d'elles. Jocelyn qui a abandonné Jace à sa naissance, avec un monstre comme Valentin... Et Clary qui a entraînait le blond dans toutes ces histoires. Il sait bien qu'au fond ce n'est pas vraiment le cas, mais il a besoin d'un coupable. Le nephilim s'acharne un peu plus, laissant sa colère et sa frustration déferler en loup jusqu'à s'abattre violemment sur le sac de sable qui gémit presque sous la violence. Les coups sont rudes et s'enchaînent, résonnant de l'espace large de la pièce presque vide. L'aîné des Lightwood grogne presque pendant qu'il tape, donnant un dernier coup violent qui envoie danser le pauvre objet. Le brun s'arrête un instant, pour reprendre son souffle tandis que son torse s'élève à un rythme effréné. Alec finit par se passer les mains sur le visage, comme pour reprendre ses esprits, avant de se débarrasser de son gilet qu'il pose dans un coin, attrapant une serviette pour essuyer sa sueur, et boire un peu d'eau.

Emi Burton ♠ 454 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: I don't want talk to you, right now [Clalec] ♦ Mer 9 Nov - 21:47


I DON'T WANT TALK TOYOU RIGHT KNOW


Clalec




Je m'allonge, je me redresse, tourne autour de ma chambre, puis me rallonge. J’enchaîne ce cercle vicieux, à plusieurs reprises, une fois, deux fois, dix fois, mais je n'arrive pas à me poser, à être calme. Je n'arrive pas à mettre la main sur Jace, malgré toutes les recherches que j'ai pu lancer, je commence à désespérer qu'il me revienne un jour. Pourquoi caches-tu chacune de tes traces Jace ? Pourquoi est-ce que tu ne nous laisses pas te trouver ? Étais-tu malheureux, à mes côtés ? Aimes-tu être auprès de ton père ? Je n'arrive pas à croire à une telle possibilité, c'est juste impossible, t'es pas ce genre de mec,  pas un mauvais mec, qui change sa veste, aussi vite.. Qui change sa veste, de manière simple, je suis presque certaine que tu serais incapable de faire une chose pareille, pas alors que ton parabatai se retrouve dans ta ligne de mire, Isabelle, moi.. Tu es parti pour nous protéger, ce serait stupide de t'allier au final, pour nous détruire. L'annonce selon laquelle Valentin serait ton père, t'a bouleversé, mais pas jusqu'à nous trahir, je l’espère. Moi ? J'ai encore des difficultés à croire à cette possibilité.. Croire en une telle chose, se serait croire que je dois renoncer à toi, je préfère me convaincre qu'un infime espoir demeure. J'ignore ce qui nous lie, une belle histoire, que je n'ai pas envie de voir ce détruire de suite.

Je me redresse une fois encore, croise ma silhouette dans mon miroir, silhouette que je trouve bien pathétique, au passage. De quelle manière suis-je censé me battre, contre une armée entière de monstre, avec une carrure comme la mienne ? Isabelle réussi une telle chose, mais elle possède des années d'entraînements, des entraînements, que moi, je n'ai pas, et c'est peut-être par là, que je devrais commencer. Je n'ai aucune piste, pour retrouver Jace, et je passe mon temps à tourner en rond, sans jamais savoir quoi faire, m'entraîner semble une bonne idée, pour passer le temps, et acquérir un peu d'expérience. Me voilà une nouvelle tenue, plus adapter à l'exercice cette fois, et qui ne risquera pas d'être défigurer par quelques sueurs échappées. J'attrape une arme, qui ne me quitte plus, depuis la disparition de Jace, et avec laquelle je me déplace en toute circonstance même si pour le coup, je ne vais que jusqu'à la salle d'entraînement. De toute façon, même si je ne combattrais pas avec là-bas, j'ai besoin de savoir la manier avec perfection, pour ne pas être déstabiliser face à un adversaire qui pourrait me faire la peau. Je ne suis pas pour toutes ces techniques de combat, je me passerais bien, de devoir faire la guerre, mais j’emploierais les moyens qu'il faudra, pour réussir à lui mettre la main dessus. Avant l'enclave, de préférence, parce que je crois qu'il ne sait pas attirer toutes leurs faveurs. Je ne les laisserais pas s'approcher de lui, peu importe ce qu'ils veulent. J'ai déjà dû répondre à toutes leurs questions, et malgré toute ma conviction, pour leurs faire comprendre que Jace, n'était pas comme Valentin, n'a pas suffi à faire grande chose.

Je me perds un peu dans mes réflexions, dans le voyage entre ma chambre, et la salle d'entraînement, quelques « Et si ? » qui viennent refaire le monde, mais j'essaie de ne pas me laisser influencer.. C'est dure, quand même, de ne pas imaginer qu'ils pourraient peut-être avoir raison. Et si Jace nous avait trahi ? Et s'il cherchait un plan, contre nous ? Et s'il ne nous semblait pas fidèle, comme je l'espère ? Non, je ne peux pas me laisser influencer par ces personnes. Si je n'ai pas d'espoir en lui, qui en aura ? Alec ? J'ai beau connaître son lien avec Jace, j'ignore s'il préférera se mettre du côté de Jace, ou de ces parents, et, je ne pourrais de toute façon, pas lui en vouloir. Je le trouve d'ailleurs dans la salle d'entraînement, et hésite à m'avancer plus, peut-être que je pourrais revenir plus tard, et ne pas le déranger, cela n'a jamais été le grand amour entre nous,c 'est pire, depuis que Jace n'est plus là, même si j'aimerais arranger les choses, pour ce dernier. Je n'ai jamais rien eu contre lui, moi, j'ignore d'ailleurs ce qu'il a contre moi, de manière générale. Je me rends compte, que pendant mon hésitation, il a pris conscience de ma présence, et fini par m'avancer. « Excuse-moi, je ne voulais pas te déranger, je repasserais plus tard » Vaut mieux, je n'ai aucune envie de me discuter avec lui, de toute façon, et c'est, en général, le genre de chose qui arrive, lorsque l'on se retrouve dans la même salle, sans personne pour jouer les entremetteurs. « Je comptais demander à Izzy, de m'aider à m'entraîner » Parce que je ne peux pas demander à quelqu'un d'autre, de toute façon, je ne connais personne ici, en dehors de vous deux. Je me retrouve stupide, à entendre, planté dans l'entrée, sans savoir quoi dire.

« Tu as été interroger sur Lui, toi aussi ? »

Je parle de Jace, bien entendu, et des questions que l'enclave à pu nous poser, en passant par un interlocuteur. J'imagine qu'Alec, en étant son parabatai, n'a pas dû y couper, et que cela n'a pas dû être plus agréable pour lui, que pour moi.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: I don't want talk to you, right now [Clalec] ♦ Mer 9 Nov - 22:28

I don't want talk to you right know
Calec
Rien ne semble utile, rien ne semble le soulager. Il a pourtant tout fait, le sport, l'entraînement, des recherches, n'importe quoi ! Il lui reste Magnus, qui a promis de l'aider à retrouver Jace et il y croit. Alec est prêt à souffrir, un millier de fois, tant qu'il retrouve son Parabatai en vie. Mais en attendant, même s'il essaye de rester calme, de paraître sensée, il a la tête en vrac. Il ne peut cesser de se demander où il est, comment il va, ce que Valentin a bien pu lui faire. À force de taper sur quoi que ce soit, les jointures du nephilim sont devenues d'un rouge vif, malgré les bandages qu'il ne cesse de s'apposer, mais il en a besoin s'il ne veut pas craquer.

Alors aujourd'hui encore, c'est ce qu'il avait décidé de faire. Une heure déjà qu'il s'entraîne, ne prêtant pas attention à son corps qui transpire, qui se fatigue, qui lui murmure de s'arrêter, que cela ne va pas l'aider. Il a l'impression de tourner en rond, d'être enchaîné... impuissant. Pourquoi ne peut-il pas retrouver la moitié de son âme ? Au sens propre du thermes. Abandonnant finalement le pauvre sac de sable qui suit ses assauts brutaux depuis un long moment, il abandonne son gilet devenu superflus pour aller boire un peu d'eau. Pensant être seul, comme souvent en ce moment, étant son souhait, il espérait enfin pouvoir laisser libre cours à sa frustration, mais comme toujours Clary tombe à pique.

Ayant entendu du bruit, il se retourne pour découvrir la rouquine. Même être silencieuse elle ne connaît pas. L'aîné des Lightwood lui jette à peine un regard noir, la mâchoire contractée avant de reposer sa bouteille et de lui passer à côté, la bousculant légèrement au passage, pour récupérer une arme au fond de la salle, afin de continuer son entraînement. Il ne relève pas quand elle s'excuse, lui disant qu'elle reviendra plus tard. Bon vent. Il prend sur lui, et fait simplement comme si la jeune Fairchild n'était pas là, entamant des mouvements souples et rapides, imaginant Valentin devant lui, le frappant jusqu'à ce qu'il soit méconnaissable. Cela le démange tellement. Il n'a pas la prétention de pouvoir le mettre au tapis, mais ce n'est pas l'envie qui lui manque.

Mais comme toujours Clarissa ne tient pas sa langue. Dans un soupir exaspéré, le nephilim arrête ses mouvements, pour se tourner lentement vers la jeune femme, comme s'il avait affaire à la plus énervante des Terrestres. Ce qui était un peu le cas. Car pour lui, elle sera toujours une Terrestre, ou du moins un boulet, pour le moment. Alexander sait que Jace lui taperait sans doute sur les nerfs, en prenant encore la défense de la rouquine. Lui disant de l'aider, de prendre soin d'elle, mais il n'en a pas envie. Sa présence lui rappelle que le blond n'est plus là. Que tous les problèmes qu'elle a causés les ont menés jusqu'à ce moment.

-Izzy est occupée. Tu n'as qu'à demander a ta mère, elle doit bien avoir du temps libre, nan ?

Son ton clac dans l'air comme le fouet de sa soeur. Son ton est froid et sans appel. Après tout, Jocelyn a abandonné Jace, mais elle semble s'être accroché à Clary comme à sa bouée de sauvetage. Si elle n'avait pas caché toute la vérité à sa fille, elle aurait déjà eu de l'entraînement, au moins, et la fin de cette histoire aurait sans doute été différente. À présent elle est comme un boulet, à trainer à l'Institut. Enervant Alec au point où il a bien souvent voulu aller la voir pour lui dire ses quatre vérités, toujours arrêté par sa sœur cadette. Il fait mine de reprendre ses entraînements, mais de nouveau la rouquine l'interrompt. Son dos se fait raide, alors qu'il se tourne pour la dévisager avant de s'avancer vers elle, la pointant d'un doigt accusateur.

-Jace. Il s'appelle Jace. Pas Lui. Et oui, j'ai était le premier, qu'est-ce que tu crois.

Étant son Parabatai, et présent le soir de sa fuite, il a tout de suite été convoqué. Alec a les nerfs à vif, parce que tout cela l'agresse. Sa mère, Clary.... Elles le traitent comme s'il était un étranger. Est-ce si compliqué de dire son nom ? D'être toujours loyal envers lui, de continuer à le traiter comme son fils, d'avoir confiance en lui ?! Le brun lui tourne le dos pour reposer son arme, avant d'en faire définitivement usage et il reporte son attention sur la jeune femme. On peut sentir la tension dans tout son corps, alors qu'il fixe la jeune femme.

-Qu'est-ce que tu veux Clary ? Je croyais que tu voulais simplement récupérer ta mère ?! Tu l'as à présent. On a rempli notre part du marché, maintenant vous pouvez vous en allez et nous laisser faire notre boulot. Retourne à ta petite vie de Terrestre.

Emi Burton ♠ 878 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: I don't want talk to you, right now [Clalec] ♦ Ven 28 Juil - 3:11
Le rp est toujours d'actualité ou je le verrouille ? tongue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: I don't want talk to you, right now [Clalec] ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
I don't want talk to you, right now [Clalec]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mandat kont Aristide - No DYOL to talk!
» 05 - I need to talk ♥ Saphira
» Let them talk [Pv Akeno]
» jaydan ⊹ when we have to talk about future
» jaydan ▬ when we have to talk to make things better

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: