HORASSIO ♦ I got to work with you, really ?
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
HORASSIO ♦ I got to work with you, really ?
Alessio Desiderio
The Circle of Raziel
Alessio Desiderio
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Shawn
♦ Runes : 0
♦ Messages : 47
♦ Date d'inscription : 05/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: HORASSIO ♦ I got to work with you, really ? ♦ Dim 11 Mar - 16:28

I got to work with
you, really ?

Alessio et Horatio #HORASSIOBon. J’me bouge, visiblement j’ai pas trop l’choix cette fois. On m’a dit qu'apparemment, t’avais eu un meurtre louche dans une ruelle d’cette belle ville qu’est loin d’être si belle. Enfin, on va pas s’mentir, meurtre louche, forcément que ça veut dire créature obscure. Alors on m’envoit tirer ça au claire, puis visiblement zigouiller de la créature démoniaque. Cool. J’ai enfilé les première fringues qui me passaient sous la main, ma veste en cuire et bien sur, j’oublie ni mes dagues, ni ma stèle. Forcément, c’est l’genre de truc dont je vais avoir besoin.
Avant de m’y rendre, j’active mon charme. Juste pour que les terrestres me voient pas, j’ai tendance à aimer passer inaperçu. Alors c’est quelque chose d’indispensable pour moi. Je me rememore l’adresse qu’on m’a donné et j’me bouge. J’regarde le sorcier qu’on a avec nous, j’attends qu’il se bouge et m’active ce putain de portail. J’passe dedans sans oublier ou je vais et j’me retrouve dans une ruelle sombre, j’mate autour de moi, personne, enfin, sauf ce terrestre allongé sur le sol. J’fronce les sourcils, je croise les bras et lui mets un coup de pieds dans les côtes. Mort, ouais, pas de toute. J’entends un bruit derrière moi, tiens, en voilà un autre, de terrestre. Tout ce qu’il me sort, ça semble incohérent. Non mais what the fuck ? Il dit tellement d’chose en même temps que j’arrive pas à savoir ce qu’il essaie de dire. Sauf quand il dit, j’ai pas compris ce qu’il s’est passé, ça, comme il a dit le dire à peu près un million de fois, j’ai pigé.

J’me penche et le tire pour qu’il se lève, j’suis pas doux avec lui, j’le plaque contre le mur sans la moindre délicatesse. « Commence par te calmer gros idiot, j’pige que dalle à c’que tu m’chante. » Je lui dit, sèchement avant de légèrement resserrer mon emprise sur son haut quand j’entendais du bruit, de mon autre main, j’ai pris ma dague et je l’ai pointé vers un type qui arrivait l’air de rien. Merci rune de vision nocturne qui fait que j’y vois quelque chose. Puis t’sais que j’m’attendais à un terrestre, ou alors à un vampire ou je ne sais trop quelle créature attirée par l’odeur du sang du mort. Bah non. Un Shadowhunter. Visiblement l’un de ses chien de l’enclave. « T’es qui toi ? Tu veux quoi ? » Non parce que j’ai pas tendance à aimer rencontrer des Néphilims, surtout depuis que ces cons ont arrêtés Valentin. J’suis sûr que ces mecs là, ils veulent tous nous avoir, mais clairement, j’me laisserais pas faire, pas moyen. « J’te conseille de dégager si tu veux pas que j’te fasse la peau. » J’lui lance sans la moindre gentillesse, pas d’humeur, pas d’humeur à être gentil depuis un sacré bout de temps. T’as le terrstre qui se remets à m’parler, il me gueule que son pote à été tué par un mec avec des ailes et qu’il comprends pas, il se mets à paniquer de ouf. Le mec il a la seconde vue et c’est qu’à cet âge qu’il capte que tout ne vas pas aussi bien qu’il le pensait ? « Ferme ta putain d’gueule. » Je lui dit avant de le lâcher, le laissant tomber sur le sol. « Tiens, toi là, avant de te barrer, occupe toi d’ce mec, j’ai pas la patience. »
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
Horatio A. Whitelaw
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO ♦ I got to work with you, really ? ♦ Lun 19 Mar - 23:52
I got to work with you, really?Still looking for a good quoteAlessio et HoratioJe serais volontiers resté dans ma chambre à travailler mes inventions. Malheureusement, ce n’était pas du goût de l’Enclave. Apparemment, un bon chasseur d’ombres, un vraie chasseur d’ombres devait être sur le terrain et mourir au combat s’il le fait. Mais l’Ange sait que l’action et moi, ça faisait deux. J’étais bien meilleur en stratégie et en invention qu’en combat. Malheureusement, ce n’était pas une voie acceptable. Les Chasseurs d’Ombres étaient des guerriers l’Ange. Ils ne pouvaient donc pas être autre chose, juste parce qu’ils en avaient envie, vous le comprenez bien hein ? C’était dans leur sang. J’aurais pu rire au nez de mes supérieurs et leur dire que je ne partageais que la moitié de leur sang. Cependant, je n’étais pas assez adacieux pour ce genre de réflexions. Et je savais qu’elle pourrait me coûter cher.

Ainsi, j’avais été tiré de ma chambre qui me servait de bureau et de laboratoire pour être envoyé en mission. Seul en plus. On avait même pas daigné me laisser partir avec mon Parabatai, sous prétexte qu’il était occupé ailleurs et que cette mission ne requérait pas tant de forces. Un classique. Je savais très bien qu’ils évitaient de nous envoyer en mission avec Félix parce que nous causions bien trop dégâts. Certes, nous faisions bien notre travail, mais c’était rarement sans conséquences et souvent, cela leur coûtait cher.

Bref, je m’étais équipé, tracé quelques runes au cas où, mis mon manteau, relevé mon col à la Sherlock Holmes et avait quitté l’Institut. Cela me pris un moment pour arriver sur les lieux du crime. Et apparemment j’avais été devancé par quelqu’un d’autre. C’était étrange. On m’avait bien précisé que je serais seul sur ce cas. Alors qui était cet homme. C’était un Nephilim à n’en point douter. Il avait des runes aussi. Mais si l’Institut n’était pas au courant de sa présence ici… Alors soit il venait d’arriver et était tombé sur cette scène par hasard et en bon chasseur d’ombres, il avait voulu en savoir plus. Ou alors il ne répondait pas à l’autorité de l’Enclave. Et les rebelles parmis les Nephilims se faisaient rare s’ils n’étaient pas des membres du Cercle.

- Je pourrais vous retourner la question. Horatio Whitelaw. J’ai été dépêché ici sur l’ordre de l’Institut de New York pour enquêter sur ce meurtre.

C’était une réponse pour le moins complète et sans doute bien trop poli pour un homme qui m’avait presque verbalement agressé alors que je n’avais encore rien dit. D’ailleurs je n’aurais peut-être pas dû me présenter de la sorte à un inconnu. Mais ce n’était pas comme si j’avais grand chose à cacher. Et avant que je n’ai le temps de revenir sur mes propos, l’inconnu laissa tomber le terrestre qu’il avait attraper. Cet homme n’avait vraiment pas de manières. J’allais à la rescousse du jeune homme et écouta son discours. Tel un médecin terrestre, je l’analysai. Je sortis même une petite lampe de poche de ma poche pour la faire passer devant ses yeux avant d’en tirer des conclusion.

- Hm. Je crois savoir ce que c’est. Il est sous l’influence de cette drogue qui fait fureur en ce moment chez les jeunes. Elle les fait planer, un peu comme boire du sang de vampire. Mais elle leur donne le don de seconde vue. Je pense qu’on peut se baser sur son témoignage. Ou tout du moins en déduire qu’ils ont été attaqué soit pas un démon, soit un sorcier ailé.

Je ne sais pas depuis quand il y avait un “on”, mais à vrai dire j’énonçai tout ça plus pour moi que pour l’autre rustre de Nephilim. D’ailleurs j’avais sortis un petit carnet et avait noté quelques points important de ce témoignage. Peut-être que le terrestre délirait complètement. Cependant, nous ne pouvions pas le laisser là.  Ensuite, je me relevais et m’intéressait à ce cadavre que nous avions.

- Hm… Quels symptômes étranges. Désolé l’ami, mais je ne peux pas partir. Il s’agit de ma mission. Si l’un nous deux doit quitter les lieux, il s’agirait plutôt de vous que de moi. Et je vous conseillerai même de le faire rapidement. Il faut que je contacte l’Institut. Nous ne pouvons pas laisser ce terrestre s’enf…

C’était un vrai gag cette scène. Parce qu’en même temps que je parlais, je m’étais retourné vers le terrestre en question qui était précisément en train de fuir. Je lâchais un juron. Pourquoi il fallait toujours que ce genre de trucs tombe sur moi ?
© YOU_COMPLETE_MESS


HORASSIO ♦ I got to work with you, really ? Tumblr_oe4dghoE231r5e39so1_500
Revenir en haut Aller en bas
Alessio Desiderio
The Circle of Raziel
Alessio Desiderio
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Shawn
♦ Runes : 0
♦ Messages : 47
♦ Date d'inscription : 05/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO ♦ I got to work with you, really ? ♦ Jeu 29 Mar - 20:29

I got to work with
you, really ?

Alessio et Horatio #HORASSIOHonnêtement, j’avoue que je m’y attendais à ce qu’un gus de l’enclave se pointe. Je suis même étonné qu’il n’ai pas été sur place avant moi. Enfin, je l’agresse sans la moindre sympathie, parce que j’ai pas envie d’être sympa. Parce que ce mec va me déranger pendant mon travail. « Horatio Whitelaw ? » Ouais, son nom de famille me revient vaguement, peut être que j’ai connu des gens de sa famille du temps ou j’étais à l’institut de New York, j’en sais trop rien. Au fond, j’avoue même que j’en ai un peu rien à foutre. « Okay, bah, Alessio. C’est l’cercle qui m’envoie. » J’pense quand même qu’il l’avait compris. C’est pas comme si la rune à mon cou passait vraiment inaperçu. J’ai lâché le gamin, l’autre nephilim est venu le voir. Pis c’est à croire qu’il a voulu jouer au docteur avec lui. J’ai pas pigé l'intérêt que ça avait. Mais bon, je l’ai laissé faire, je l’ai laissé écouté ce que l’humain disait, franchement, j’avais l’impression d’entendre l’un des clients bourré du bar ou je bosse. J’croise les bras, j’écoute ce mec quand il se mets à parler. Je fronce les sourcils. Mais qu’est ce qu’il me chante ? Une nouvelle drogue à la mode ?
Franchement, ces terrestres sont de plus en plus imaginatif, mais surtout de plus en plus stupide. Comment peut on avoir envie d’une drogue qui nous donne les effets du sang de vampire ? Rien que d'imaginer ça, j’ai envie de vomir.

Enfin bref. Ouais, j’avais bien compris que ce qu’il chantait c’était qu’il avait été attaqué par une créature du genre. Je dis rien, j’en vois pas trop l'intérêt, je croise les bras. J’me tourne pour mater le corps sur le sol, celui qu’est mort, je le tâte de mon pied jusqu’à ce que mon “collègue” me dise qu’il allait devoir rester. Super. Je roule des yeux et pousse un soupir. Non pas parce que j’vais devoir le supporter, mais parce que le mec, il veut que j’me barre, genre il a cru que j’allais lâcher ma mission comme ça ? Non mais n’importe quoi. Surtout que le mec, il est même pas foutu de retenir un terrestre, ouais, l’ junkie, il s’est mis à se barrer. Directement, j’me mets à courir et je le choppe par le col. Ca le stoppe net, il continue d’essayer de se barrer, mais j’le tire par le tissus de son haut et je le ramène jusqu’à Horatio, puis c’est limite si j’lui jette pas le jeune dessus. « J’crois que j’vais rester, t’as pas l’air d’être capable de tenir ce gamin. » Clairement pas. Alors vaut mieux que j’reste là pour garder un oeil sur lui. « Puis franchement, j’en ai rien à branler que t’appelle l’institut, c’est pas comme si je les laisserais me chopper. » C’est pas comme s’il le pourraient, ils auront même pas l’temps d’essayer que je serais déjà hors d’atteinte. J’me suis approché du type, j’me suis agenouillé à côté de lui pour regarder le mort, tout en gardant un oeil sur celui en vie, hein. « T’as réussi à voir si c’est un démon ou un sorcier ? » Je lui demande simplement, j’ai quand même vraiment envie de savoir.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
Horatio A. Whitelaw
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO ♦ I got to work with you, really ? ♦ Ven 13 Avr - 22:36
I got to work with you, really?Still looking for a good quoteAlessio et HoratioJe hochai la tête en entendant mon nom. Je ne voyais pas l’intérêt de la cacher. Je n’avais rien à me reprocher. Puis je n’étais pas un membre éminent de l’Enclave qui risquait beaucoup en donnant son identité au premier venu. Mon interlocuteur se présenta à son tour et, visiblement, lui non plus n’avait pas trop de complexe avec son identité et surtout avec son appartenance. Je crois que c’était bien la première fois que je tombais sur un membre du Cercle qui n’essayait de m’égorger à peine arriver ou de me tromper. J’aurais sans doute dû agir, faire quelque chose. Mais j’étais plus préoccupé par cette enquête et je vous avoue aussi que je savais pas du tout comment appréhender cette situation. Alors je fis le tri et mon esprit estimait ma mission plus importante.

Malheureusement, le temps des présentation, j’avais laissé échapper notre seul témoin. Ce qui n’était pas très intelligent de ma part. Heureusement, Alessio réagit immédiatement et couru après le Terrestre pour le ramener ici. Ce temps de réaction était impressionnant, je devais bien le reconnaître. Je ne devrais sûrement pas admettre ça, il était mon ennemi. Mais cet homme devait être un sacré Chasseur d’Ombre. Je rattrapais le Terrestre qu’Alessio me jeta presque dessus. Le pauvre jeune homme était encore plus paniqué. Il allait finir par nous compromettre.

En effet, lorsqu’Alessio revint près de lui pour l’interroger sur l’enquête, le petit reparti dans ses divagations. Il allait se mettre à crier et attirer trop d’attention. Alors je le saisit fermement et fit pression sur un point que je savais sensible sur le corps humain. Le Terrestre perdit rapidement connaissance, je le rattrapais et le déposait doucement au sol.

- On arrivera rien à tirer de lui comme ça. Il vaut mieux laisser l’Institut s’en charger avant qu’il ne nous compromette. Voyons plutôt ce qu’on peut apprendre sur notre victime.

Je me relevais et me dirigeais vers le cadavre. Je sortis ma stèle et m’en servit pour examiner les blessures. Oui, ma stèle me servait plus souvent à ça qu’à tracer des runes. Mais il s’agissait là d’un cas intéressant et je tirais mes conclusions à voix haute.

- Des plaies pareilles guideraient immédiatement vers l’idée qu’un démon a commis ce crime. Et si je ne me trompe pas…

Je léchais un peu du sang du terrestre sur ma stèle afin de vérifier mon hypothèse.

- Oui, il y a bien de la magie démoniaque impliquée dans cette affaire. Mais un démon tue, pour tuer. Hors là… Il nous manque un foie. Je pense que notre tueur est quelqu’un de très méticuleux. Il a voulu masquer son crime, le faire passer pour quelque chose atroce. Alors que clairement, ce n’est pas le cas. Il avait besoin de ce foie. D’ailleurs, je crois que notre victime était déjà morte lorsqu’il a été ouvert.

Après avoir essuyé ma stèle sur les vêtements de la victime, je l’utilisais pour pousser un peu sa tête.

- On lui a brisé la nuque. De mon avis… Notre coupable est un sorcier. Il s’est servit de sa magie pour briser la nuque de ce jeune homme, puis il l’a ouvert pour lui prendre son foie avant de le jeter ici. Et la magie démoniaque indique qu’il s’agit d’un sorcier qui s’est égaré du droit chemin. Ce foie… Il va peut-être s’en servir pour une invocation. Il vaudrait mieux qu’on le retrouve rapidement.

Comme quoi, ce n’était pas bien diabolique cette affaire. Quoique, si un peu. Mais finalement, c’était le mort qui nous en apprenait plus que le vivant. D’ailleurs suite à ces conclusions. Je me relevais et sortis mon portable afin d’envoyer un message à l’institut pour leur donner ma localisation et leur demander de venir chercher les deux corps avant que quelqu’un ne les voit, précisant bien qu’un était vivant, sous l’influence de cette drogue étrange. J’en oubliais totalement de préciser que j’étais en compagnie d’un membre du Cercle.
© YOU_COMPLETE_MESS


HORASSIO ♦ I got to work with you, really ? Tumblr_oe4dghoE231r5e39so1_500
Revenir en haut Aller en bas
Alessio Desiderio
The Circle of Raziel
Alessio Desiderio
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Shawn
♦ Runes : 0
♦ Messages : 47
♦ Date d'inscription : 05/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO ♦ I got to work with you, really ? ♦ Lun 23 Avr - 18:01

I got to work with
you, really ?

Alessio et Horatio #HORASSIOFranchement, cet humain est d’un agaçant. Déjà que j’ai appris à les détester -à quelques exceptions près- forcément, j’ai du mal à être patient face à l’un deux qui a abusé de je ne sais trop quelle substance. Franchement j’étais près à l'assommer avec le manche de l’une de mes dagues. Mais contrairement à ce que j’aurais pensé, Horatio s’y est pris avant moi.ière plus douce, je sais pas comment il s’y est pris. Mais en tout cas, c’était efficace. Le gars il était vite au sol. J’aurais bien dit que je devais apprendre à faire ça, parce que c’est pratique, mais si le terrestre je l’avais bien assommé, on aurait eu le même résultat, sauf qu’il se serait retrouvé avec une marque sur le front sûrement.

Enfin, je croise les bras, hoche la tête à ce qu’il dit. Ouais, peut être que ça serait pas mal. Du coup je le regarde faire. Il fout quoi avec sa stèle ? C’est à ça qu’elle lui sert et.. Putain, il vient vraiment de goûter le sang du mort ? Il s’est pris pour quoi, un vampire ? J’trouve ça crade, sérieux. Jamais je pourrais m’abaisser à faire un truc pareil. Je fais quelques pas vers lui, j’observe ce qu’il voit. Le gars, c’est un médecin légiste ou quoi ? « Eh bah. T’en vois des choses. » Moi j’aurais pas pris le temps de regarder tout ça en fait. J’aurais vu un corps, j’aurais vu que c’était une créature obscure et je serais parti en chasse. J’suis pas du genre à réfléchir. Ca m’a jamais vraiment posé problème. « Ouais, on va l’trouver. » Je lui  dis simplement avant de regarder autour de nous, juste pour voir si je vois quelque chose qui pourrait m’aider. Généralement, les sorcier, laissent des traces, du moins pas mal d’entre eux. Je me penche à mon tour vers le corps, puis, contrairement à Horatio qui a observé les plaies du mort, moi je le fouille, et bingo. J’arrive à trouver quelque chose d’accrocher au t-shirt du terrestre. Une grosse écaille. « Bingo. » Un peu gros, quand même, alors je vais assumer que ça vient de celui qui à buter ce pauvre type. je me redresse rapidement, et je commence à marcher, avec les chasseur de l’institut qui vont pas tarder à arriver, vaut mieux que je m’occupe de tracer ce monstre ailleurs. « Tu viens avec moi ? » Je demande à l’autre avant de me mettre à marcher dans vraiment l’attendre, je commence à partir pour me rendre dans une endroit ou je vais avoir le temps de le tracer.

Une fois que j’étais sûr d’être tranquille, j’ai pris l’écaille dans ma main, puis j’ai fait ce qu’il fallait pour pouvoir tracer le sorcier. Quand j’avais sa position, j’ai décollé direct, j’vais pas attendre alors que ce sorcier risque de faire de la merde. Du coup je me suis mis à courir, et l’autre avait plutôt intérêt à en faire de même parce que j’allais quand même pas l’attendre, et s’il comptait simplement arrêter ce sorcier et ne pas le faire finir en bouillie, valait mieux qu’il arrive en même temps que moi.
D’ailleurs, je me suis vite retrouvé au fameux endroit, un petit appartement miteux dans une immeuble qui semble abandonné, j’attends pas, j’active ma rune de force pour défoncer la porte et je dégaine mes dague et me mets à courir vers le sorcier, je le pousse pour l'interrompre et le plaque contre mur et j’appuie ma dague contre sa gorge. « Alors on s’en prends au terrestres ? J’espère que t’es près à mourir. » c’est pas dans mes projets de le laisser partir, de l'épargner. On est comme ça dans le cercle, c’est pas nouveau.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
Horatio A. Whitelaw
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO ♦ I got to work with you, really ? ♦ Dim 20 Mai - 19:12
I got to work with you, really?Still looking for a good quoteAlessio et HoratioJe ne relevais pas le commentaire du membre du Cercle derrière moi. Je ne faisais que des constatation. De mon avis, ce n’était pas bien compliqué, n’importe qui pourrait y arriver. C’était une chose que je reprochais aux Chasseur d’Ombre. Ils voulaient toujours aller trop vite et ne prenaient pas le temps de chercher les preuves évidente qu’ils avaient sous les yeux. Et pourtant, cela leur permettrait sans aucun doute d’aller plus vite justement et leur épargnerait de longues nuits de traques. Mais il faut croire que ce genre de technique faisait trop terrestre. Après tout, pourquoi se prendre la tête quand on a des runes pour presque tout ?

Mais visiblement, même moi, je passais à côté de preuve évidente. Je hochais la tête pour montrer à mon interlocuteur qu’il avait bien trouvé. Une écaille. Elle appartenait possiblement à notre tueur. Si c’était le cas, la suite de cette mission allait être plus rapide que prévu. Il suffirait d’utiliser cette écaille pour traquer le sorcier déviant. Mais c’était étrange cette affaire. C’était presque trop facile. Il y avait anguille sous roche. Ou à moins que l’Institut savait qu’il s’agirait d’un jeu d’enfant et donc avaient décidé de m’envoyer. En sachant que je n’étais pas le meilleur des Nephilims. Non, sérieusement, je trouvais toujours ça suspect quand on m’envoyait sur une mission de ce genre. Surtout seul.

- J’arrive.

Je me relevais et parti à la suite d’Alessio. Il voulait sans doute quitter les lieux avant d’autre membres de l’Enclave n’arrive. Je le comprenais. Puis maintenant qu’il avait assez d’indices, ça ne servait à rien de rester. Autant suivre la piste qu’on avait. Et il était bien hors de question que je le laisse résoudre mon affaire. Vu qu’Alessio était apparemment déterminé à ne pas me la laisser et bien, nous allions devoir faire équipe sur ce coup là. Et quelque part, ça m’arrangeait un peu d’être avec un autre Nephilim. Comme ça, je n’avais pas à traquer moi-même notre sorcier.

Nous ne tardâmes pas à arriver à la ce qui devait être la planque du sorcier. Je n’eus pas le temps de faire grand chose. Alessio avait déjà défoncé la porte et il maintenant le sorcier, le menaçant de sa dague. Et je ne doutais pas qu’il allait l’utiliser dès qu’il aurait sa confession. Ou même s’il ne l’avait pas d’ailleurs. C’était un membre du Cercle. Alors j’activai ma rune de force aussi et j’allai tenter de m’interposer. Mais le sorcier répliqua avant. Il repoussa Alessio avec ce qui ressemblait à une queue de lézard, mais évidemment en plus grand. D’ailleurs le sorcier n’attendit pas bien longtemps avant de revenir à l'assaut. Des pupilles fendues, des dents aiguisées. Il ressemblait plus à un serpent en fait.. C’était assez étrange à dire. Et clairement, il y avait de la magie démoniaque là dedans. Les sorciers avaient bien une marque, mais pas autant.

Je sortis ma lame séraphique et vint m’interposer avant que le sorcier ne s’en prenne à nouveau à Alessio. Aucune idée pourquoi je défendais un membre du Cercle. Mais c’était un réflexe. Puis je ne pouvais pas laisser Alessio tuer ce sorcier, il fallait qu’il soit jugé par l’Enclave. Et ces derniers pourraient alors décider de son sort. C’était injuste, surtout que ce sorcier était clairement déviant et agressif en plus. Mais c’était la loi. Il fallait au moins que j’essaye.
© YOU_COMPLETE_MESS


HORASSIO ♦ I got to work with you, really ? Tumblr_oe4dghoE231r5e39so1_500
Revenir en haut Aller en bas
Alessio Desiderio
The Circle of Raziel
Alessio Desiderio
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Shawn
♦ Runes : 0
♦ Messages : 47
♦ Date d'inscription : 05/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO ♦ I got to work with you, really ? ♦ Mer 23 Mai - 22:48

I got to work with
you, really ?

Alessio et Horatio #HORASSIOFranchement, j’étais près à le buter c’gars. Ce putain de monstre qui a osé s’en prendre à un pauvre terrestre innocent. Putain. Ce gars lui avait rien fait. Je comprendrais jamais ce qui peut leur passer par la tête, j’ai l’impression que toute cette racaille voit juste les humains comme du gibier, comme de quoi tuer. Tss. Franchement, je déteste ces choses. Pas étonnant que j’ai les même idée que Valentin. En parlant de lui, j’espère vraiment qu’il va s’en sortir. Avec son procès, j’avoue que j’étais assez inquiet.
Mais c’était pas le moment de penser à ça, et d’ailleurs, je l’ai vite compris quand je me suis pris un coup. Merde. Je devrais pas me laisser distraire aussi facilement. En tout cas, il m’a fait mal à la main, juste assez pour que je lâche l’une de mes armes et que je me recule. Clairement, il y a quelque chose pas normal. Et j’suis limite persuadé que ça a un rapport avec ce qu’il a pris au terrestre. J’allais m’avancer pour reprendre ma dague, mais en voyant le sorcier avancer je me suis dit que j’allais me contenter d’une seule dague. Après tout, j’allais quand même m’en sortir. J’ai pris mon arme et quand j’allais m’avancer pour l’attaquer. Mais l’autre type s’est interposé. J’étais près à le laisser se débrouiller, mais quand j’ai vu que le sorcier se préparer à le mordre je me suis précipité pour pousser Horatio avant que ne le sorcier ne s’attaque à lui. Et clairement, j’avais pas réfléchi. Parce que du coup, je me suis fait mordre à la place de l’autre néphilim. Au niveau de l’épaule, et clairement, ça faisait super mal. Mais j’ai tâché d’ignorer ça et dans un dernier mouvement que j’avais voulu rapide, j’ai poignardé le sorcier qui s’est retrouvé réduit en un tas de cendre. Mission accomplie. C’est déjà pas mal. Par contre merde. J’ai lâché ma dague et j’ai il m’a suffit un pas pour manger de tomber. Ouais, si je m’étais pas accroché au bras d’Horatio, je me serais retrouvé par terre. Là je suis à genoux. Et j’ai terriblement mal à l’épaule. Je sens même que ça se répand petit à petit. Avec le peu de force que j’avais encore, j’ai passé mes doigts sur la plaie et.. Un truc noir ? C’est déjà pas normal ça.. Putain.. Je me suis essuyé la main sur mon t-shirt avant de me servir d’Horatio pour me redresser. « Je me sens pas bien du tout.. » J’imagine que ça doit se voir, et j’imagine aussi que ma blessure doit être des plus moche à voir.. Je me suis détaché de lui parce qu’il va clairement pas me servir de béquille et je me suis dit que j’allais juste rentrer chez moi. « On a fini notre boulot, tu peux rentrer chez toi.. » Je lui ai dit avant de me mettre à marcher vers mes armes pour les ramasser.. Enfin, j’ai essayé, je traînait la patte, clairement. J’ai activé ma rune de guérison, mais rien. Ca marche pas. Putain. Il m’a fait quoi le connard ? J’le sens pas. A tout les coups c’est un putain de poison et si je fais rien je vais y passer.
Et comme je vois pas ce que je pourrais faire, j’imagine que je vais juste rentrer chez moi pour clamser.
Putain ça me casse le couilles. J’peux même pas rentrer chez moi tout seul, mais je peux décidément pas me résoudre à lui demander de me ramener chez moi.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
Horatio A. Whitelaw
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO ♦ I got to work with you, really ? ♦ Jeu 24 Mai - 22:28
I got to work with you, really?Still looking for a good quoteAlessio et HoratioCa faisait longtemps que je m’étais retrouvé sur le terrain et encore en pleine action comme ça. En général, je menais les enquêtes, je traquais et après je signalais l’emplacement du démon à l’Institut et une équipe venait s’en occuper ou quelque chose du genre. Mais là, je n’avais pas eu le choix, il y avait Alessio. Et j’avais contacté l’Institut. Mais je leur avais parlé que du Terrestre drogué. A vrai dire, je n’avais pas prévu qu’on trouve aussi facilement la piste du tueur et qu’on la suive comme ça. Alessio était sans doute bien plus impulsif que je ne l’étais et visiblement, aller au combat ne l’effrayait pas du tout.

Mais voilà, à foncer tête baissé, il allait mal finir. J’étais arrivé attend pour m’interposer entre les deux. Il faut dire que le membre du Cercle avait déjà perdu une arme. Et je sais, on était censé être ennemis, mais là, on avait plus important que les querelles inter-Nephilims. On avait un ennemis commun, autant se serrer les coudes. On verrait pour le reste après. Et membre du Cercle ou pas, je n’étais pas pour la peine de mort ou tuer des gens sans raison valable. D’ailleurs mon premier plan était bien de ramener le sorcier à l’Institut. Mais ça me semblait assez compromis. En effet, le serpent/sorcier répliqua et j’étais dans une sale posture, j’allais sûrement prendre cher. Je ne pouvais plus bouger, il avait bloquer ma lame et allait me mordre quand Alessio revint à la charge.

Le membre du Cercle m’avait poussé violemment, si bien que je m’étalai au sol. Je n’eus pas le temps de venir l’aider que notre adversaire l’avait déjà mordu. Mais il profita de leur proximité, pour l’achever. Le sorcier disparut dans un nuage de cendre. J’avais eu le temps de me relever et de m’approcher, Alessio tomba à genoux, s’accrochant à mon bras pour se maintenir. La blessure que lui avait fait le sorcier en le mordant était devenue noir, même son sang avait pris cette teinte, on pouvait voir ses veines à travers sa peau et le poison qui commençait à s’y répandre. Je laissai Alessio prendre appuie sur moi et je l’aidais même à se remettre sur pieds. Il se sentait mal, il venait de me le dire et il osait me dire de rentrer chez moi ?

- Tu tiens à peine de debout. Je peux pas te laisser là.

Alessio sembla quand vouloir essayer, il ramassa ses armes, commença à prendre la direction de la sortie. Je le rattrapais. Il allait s’effondrer c’était sûr.

- Tu as été empoisonné Alessio. Tu n’iras pas loin. Laisse-moi t’aider. T’as un endroit où aller ?


Je ne pouvais pas le ramener à l’Institut. Je voulais bien le porter. Même si Alessio semblait faire son poids, je pouvais bien me tracer une rune de force. Ce que je fis immédiatement d’ailleurs, en essayant de pas trop grimacer face à la douleur.
© YOU_COMPLETE_MESS


HORASSIO ♦ I got to work with you, really ? Tumblr_oe4dghoE231r5e39so1_500
Revenir en haut Aller en bas
Alessio Desiderio
The Circle of Raziel
Alessio Desiderio
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 15/09/1995
♦ Autres comptes : Shawn
♦ Runes : 0
♦ Messages : 47
♦ Date d'inscription : 05/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO ♦ I got to work with you, really ? ♦ Ven 22 Juin - 14:53

I got to work with
you, really ?

Alessio et Horatio #HORASSIOJ’suis peut être un peu trop impulsif. Peut être qu’à c’niveau là, c’était du suicide. Mais faut croire que j’avais pas pu m’résoudre à se laisser se faire mordre alors qu’ils venaient de me protéger. Peut être bien qu’au final, je suis pas une aussi mauvaise personne que ça. Après tout, j’ai toujours été du genre à faire passer la sécurité des autres avant la mienne. Visiblement, il y a pas qu’avec Maxime que je le fais.
Etrangement, même après avoir été mordu, j’me suis pas dit que j’regrettais ce que j’avais fait. Peut être que j’pouvais m’dire que j’avais fait une bonne action. Mais j’avoue que c’était quand même assez délicat. Parce que j’me sentais totalement vidé de toute force. j’étais presque incapable de bouger.. J’imagine qu’il m’avait injecté du poison, et un poison assez dangereux vu comme il agissait vite.. Mais bon, il allait falloir que j’me débrouille. J’allais devoir rentrer chez moi au plus vite. Et peut être qu’avec un peu de repos, j’allais m’en remettre. Ou peut être pas en fait.. Si ça se trouve, c’était la fin pour moi. En même temps à mon âge, c’est rare que les néphilims fassent long feu. Mais j’avoue que j’me sens un peu triste à l’idée de laisser Maxime, et même.. Mon fils récemment retrouvé. J’me demande ce qu’il dirait s’il apprenait que j’étais mort tiens.

Enfin, c’est pas le moment de penser à ça, mais j’préfère l’envisager. Parce que bon, j’avoue que les gouttes de sang noire qui coulent de mon épaule, ça me mets pas vraiment en confiance, j’me dis même que c’est très mauvais signe. J’ai dit à Horatio qu’il pouvait rentrer chez lui, parce que je pensais pouvoir m’en sortir pour rentrer chez moi.. Après tout, avec un peu de marche, je pouvais m’en sortir. Quand j’ai entendu ce qu’il a répondu, j’ai relevé les yeux vers lui et j’ai poussé un léger soupir. j’imagine que j’allais pas pouvoir le faire changer d’avis ? J’ai quand même essayé de marcher seul vers la sortie. D’ailleurs, j’ai bien failli tomber, mais il m’a tout juste rattrapé. « J’imagine que tu me laisse pas l’choix. » J’dis avant de passer mon bras autour de son corps pour me tenir un peu à lui, histoire qu’il fasse pas le boulot tout seul quoi. « Chez moi. » J’réponds finalement, parce que j’vois pas vraiment où aller sinon. Il peut clairement pas m’emmener jusqu’à l’institut, ni à un endroit à la vue des terrestres, ça pourrait les paniquer si certain on la seconde vue. Bref, j’ai indiqué l’adresse exact de mon loft à Horatio pour qu’il sache ou se rendre et à partir de là, j’ai fait de mon mieux pour ne pas être rien d‘plus qu’un pauvre boulet qu’il doit traîner. J’ai vraiment fait de mon mieux, et le trajet m’a semblé durer des heures. Mais finalement, on était chez moi. Je me suis détaché d’Horatio et j’me suis mis à marcher vers mon cnapé et j’me suis laissé tomber dedans. « Merci. » De m’avoir raccompagner. J’imagine que c’est la moindre des choses de lui dire merci quoi. Je me suis bien allongé dans mon lit et j’ai fermé les yeux, j’étais près à m’endormir..
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
Children of Raziel
Horatio A. Whitelaw
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 0
♦ Messages : 48
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: HORASSIO ♦ I got to work with you, really ? ♦ Mar 26 Juin - 22:55
I got to work with you, really?Still looking for a good quoteAlessio et HoratioJe ne pensais vraiment pas que cette affaire irait aussi loin. Quelque part, je me disais que j’aurais mieux fait de prévenir l’Enclave et de mettre un terme à tout ça dès que j’étais arrivé sur les lieux du crime. Mais d’un autre côté, Alessio m’avait sauvé la vie, je ne pouvais pas juste l’ignorer. Il m’avait également aidé sur l’enquête. Seul, j’aurais eu plus de mal à retrouver le sorcier et à l’exécuter efficacement. J’aurais même tenté de l’arrêter pour qu’il soit jugé et ça aurait pu me coûter très cher, vu comment notre adversaire avait été aussi peu enclin à négocier.

Je savais que l’enquête ne se finirai pas là. Je savais qu’il nous restait à savoir comment se sorcier avait dévier du droit chemin et pourquoi. Cependant nous ne pouvions pas nous permettre de nous attarder sur les lieux, vu l’état d’Alessio. Sa blessure empirait à vu d’oeil. Il tenait à peine debout. Alors je ne pris pas trop de temps pour réfléchir non plus et demanda à Alessio s’il avait un endroit où aller. Et c’est ainsi qu’il me confia son adresse. Ce n’était sans doute pas tout un très bon plan pour lui de donner son adresse à un membre de l’Enclave, mais comme il venait de le dire, il n’avait pas trop le choix non plus. Sa vie en dépendait.

Ainsi, je fis de mon mieux pour soutenir Alessio et le ramener jusque chez lui en un seul morceau. Sur le chemin, je lui avais tracé quelques runes pour qu’il tienne le coup. Malheureusement, elles ne faisaient pas effet très longtemps. C’était comme si le poison absorbait tout leur pouvoir. Nous finîmes par arriver en un seul morceau. Alessio alla immédiatement s’effondrer dans son canapé. J’aurais pu partir, alors qu’il commençait à s’endormir. Mais le poison était toujours dans son organisme et il allait le tuer en moins de deux si je ne faisais rien.

Je me mis donc au travail. Je traçais de nouvelles runes à Alessio, et me servit de mes quelques notions en médecines terrestre pour tenter, au moins, de faire en sorte que le poison arrête de se répandre ou au moins de le ralentir. Le membre du Cercle avait perdu connaissance ou dormait, je n’étais pas bien sûr. Dans tous les cas, il était toujours en vie. Et je restais avec lui jusqu’à ce que son état se soit un peu stabilisé. Après quoi, je rentrais à l’Institut, mais au lieu de faire mon rapport de mission immédiatement, je m’enfermai dans ma chambre pour faire des recherches sur ce fameux poison, contactant même quelques sorcier pour leur demander leur avis. Et tout ça pour essayer de trouver un antidote et retourner l’administrer à Alessio le plus rapidement possible. Mais ce n’était pas gagné d’avance.
© YOU_COMPLETE_MESS


HORASSIO ♦ I got to work with you, really ? Tumblr_oe4dghoE231r5e39so1_500
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: HORASSIO ♦ I got to work with you, really ? ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
HORASSIO ♦ I got to work with you, really ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» If we work, work there'll be no doubt- Andrew
» After a day's work ✖ Bard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: