INTRIGUE #2.1: Réunion de crise
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
INTRIGUE #2.1: Réunion de crise
avatar
♦ Runes : -1
♦ Messages : 187
♦ Date d'inscription : 22/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: INTRIGUE #2.1: Réunion de crise ♦ Ven 2 Fév - 15:31
Intrigue #2.1
Réunion de crise
L’heure est grave. Vous avez certainement dû vous en rendre compte. Pas forcément en même temps, ni au même moment, ou encore le même jour ou au même endroit. Chacun a eu sa propre expérience, et il vous a fallu du temps avant de comprendre exactement de quoi il était question. Au début, ce n’était que les regards des Terrestres sur vous, qui étaient un peu insistants, étranges, malaisant, même. Puis ces regards ont fini par se remplir d’effroi, par laisser place à des hurlements, des fuites, et pas seulement d’une seule personne à la fois. Mais de tout un groupe. De plusieurs personnes, bien distinctes les unes des autres. Rapidement, votre esprit a fait le lien entre les différents éléments. Ces Terrestres, beaucoup plus nombreux qu’en temps normal, avaient la seconde vue.

Après cette constatation, le Monde Obscure est alors entré dans une agitation sans nom. Les recherches ont fusé pour essayer de comprendre ce qu’il se passait. Des rumeurs, bien différentes les unes des autres, se sont fait entendre. Mais l’une d’elle restait bien tenace, et revenait toujours. Il paraitrait qu’une nouvelle drogue circulait parmi les Terrestres. Une drogue jusqu’alors inconnue, et dont la provenance reste tout aussi mystérieuse. La Dark Shadow est le nom qu’on lui donne, et ses effets sont bien notables et surtout dangereux pour la préservation du Monde Obscure. Les différentes créatures ont alors décidé de se réunir, parce qu’après tout, toutes les races se retrouvaient concernées, et une solution devait être trouvée. Cette réunion se tenait au sein de l’hôtel DuMort. Vampires, loups garous, fées, sorciers, se tenaient ensembles dans cette immense pièce, attendant que l’un d’entre eux ne daigne prendre la parole sur ce sujet qui engoissait absolument tout le monde.
Les petits points importants
-La réunion se tient à l’hôtel DuMort, sur le territoire des vampires, pour une question de praticité. Le lien a été décidé à l’avance par les différents représentants des races.
-Les Shadowhunters peuvent bien sûr participer à cette intrigue. Mais prenez bien en compte le fait qu’il leur faut au minimum un lien de confiance avec une Créature Obscure pour qu’ils en aient eus connaissance, et qu’ils ne seront pas forcément les bienvenus.
-Personne ne sait qui fait circuler la fameuse drogue au sein de la société des Terrestres, donc TOUT LE MONDE est suspect.
-Merci de privilégier les réponses courtes, pour que ce soit plus simple et plus rapide.
-Aucun ordre de réponse n’est donné, c’est comme vous le sentez, mais essayer quand même de laisser sa chance à tout le monde, pour participer !
-Vous pouvez bien entendu parler de l’intrigue dans vos sujets, et même de la Dark Shadow. N’oubliez pas que son effet principal sur les Terrestres leur permet de voir le Monde Obscure, en les rendant en plus de cela un peu euphorique, et facilement impressionnable. Par contre, personne ne sait encore quel effet cette drogue procure aux Créatures Obscures si elles en ingèrent.
-Et dernière chose : amusez-vous !
Revenir en haut Aller en bas
http://raisinghell.forumactif.com
Catarina Loss
Children of Lilith
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 31/05/1996
♦ Autres comptes : Maryse / Charles / Gabriel
♦ Runes : 0
♦ Messages : 150
♦ Date d'inscription : 13/07/2017
♦ Everything and anything :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: INTRIGUE #2.1: Réunion de crise ♦ Sam 3 Fév - 19:51
Intrigue
Créatures Obscures

Au début ce n’était qu’un cas. Un cas identique à d’autres cas qu’elle pouvait rencontrer aux urgences. Puis le gamin avait hurlé qu’elle était bleue et Catarina avait commencé à douter. Elle avait cru que son glamour était tombé et la sorcière avait fixé sa main pendant une trentaine de secondes avant de se rendre compte que non, le glamour était toujours en place. Elle avait mis la remarque sur le compte de la drogue puis les cas s’étaient multiplié et plusieurs autres avaient rigolé du fait qu’elle soit bleue. Et c’est après plusieurs cas que Catarina s’est interrogé sur les origines de la drogue. Sur les effets aussi et sur le fait qu’ils aient été plusieurs à voir qu’elle était véritablement bleue. Parce que ce n’était une secret pour personne dans le monde obscur, Catarina Loss était une personne à la peau bleue et aux cheveux aussi blancs que la neige. Mais elle n’était jamais apparu comme ça dans le monde terrestre. Déjà parce qu’elle sait la réaction que les gens auraient en la voyant mais aussi parce que se montrer comme ça aux terrestre n’était pas vraiment autorisé. Puis bon, la dernière fois qu’elle s’était montrée bleue, elle avait terminé au bûché. Alors merci mais non merci. Surtout qu’aujourd’hui, avec ce qu’il se passait dans le monde, elle finirait dans un laboratoire de recherches. Et ça, elle n’était pas vraiment friande du procédé.

Lorsqu’elle avait appris qu’une réunion se tenait à l’hôtel Dumort, Catarina avait sauté sur l’occasion. Parce qu’elle voulait avoir des réponses et aussi parce qu’elle s’inquiétait. Si cette drogue se répandait de plus en plus dans les rues de New-York, les problèmes seraient considérables. Pour eux comme pour les terrestres. Tout le monde n’était pas comme Catarina et n’était pas aussi bienveillant envers les terrestres et il risquerait d’avoir de sérieux soucis si les gens créatures commençaient à s’en prendre. Et surtout, quels seraient les soucis qui viendraient si une créatures obscurs venait à ingérer cette drogue. Elle n’avait pas vu de créatures obscurs sous l’effet de la drogue et même si la partie curieuse et scientifique de son esprit espérait en voir, l’autre partie d’elle même ne voulait pas du tout voir ça. C’est pour cette raison qu’elle était là et qu’elle voulait des réponses. Qui vendait cela dans la rue ? Qui avait mis au point cette drogue ?

Avant d'arriver à la réunion, Catarina était passé chercher Arthur chez lui. Le sorcier avait également entendu parlé de la réunion et elle avait proposé de passer le chercher, lui évitant ainsi de faire le chemin seul. Ils étaient arrivés pile à l’heure de la réunion. Catarina toujours  en uniforme de travail, c’est à dire une blouse vert anis sur le dos et ses baskets de travail au pieds. En plus, elle n’avait même pas pris la peine de conserver son glamour, ce qui rendait combinaison de couloir assez spéciale. Mais ce n’était pas vraiment ce qui le défrisait le plus. Contrairement à d’autre, elle était la première a assumer sa différence.

- Je pense qu’on est tous là pour la même raison. Du moins je l’espère, lança Catarina alors qu’elle commençait sérieusement à trouver le silence pesant et les regards inquisiteurs déplacés. Est-ce que quelqu’un a des informations sérieuses sur le sujet ?
made by black arrow - 508 mots


It's all about time
It has been said, 'time heals all wounds.' I do not agree. The wounds remain. In time, the mind, protecting its sanity, covers them with scar tissue and the pain lessens. But it is never gone. ▬ R. Kennedy
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Carron
Children of Lilith
avatar
♦ Age : 38
♦ Date de naissance : 10/05/1980
♦ Runes : -3
♦ Messages : 118
♦ Date d'inscription : 19/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: INTRIGUE #2.1: Réunion de crise ♦ Dim 4 Fév - 19:40
Intrigue
Créatures Obscures

Que se passait-il exactement ? Cette question était sur toutes les lèvres en ville, ou plus exactement, sur les lèvres des Créatures Obscures dont je faisais partie.  Je m'étais rendu compte que quelque chose clochait il y avait quelques jours. Je me promenais dans les rues de la ville, quand j'ai commencé à entendre les gens crier. Certains couraient dans tous les sens, hurlant des "monstres, éloigne-toi pourriture" et d'autres joyeusetés de ce genre. Une personne m'a même attrapé le bras pour me "mettre à l'abri", elle disait qu'elle voyait des gens avec des cornes, d'autres avec des peaux de couleurs vertes ou violettes ou que sais-je encore. Il s'agissait de marque de sorciers, mais alors comment se faisait-il qu'ils les voyaient ? Heureusement ma marque à moi était plus discrète, j'avais les doigts palmés, je fermais donc les doigts autour de ma canne tout le temps que cette persone était en ma présence. Je n'en menais cependant pas large. Je me demandais bien ce qui avait pu causer cela, avait-ils tous la capacité de nous voir nous, les Créatures Obscures ? Non, cela ne se pouvait, certains Terrestres avaient cette capacité, mais cela restait tout de même assez rare.

Il fallait absolument que j'éclaircisse cette affaire. J'ai eu connaissance d'une réunion qui allait se dérouler à l'hôtel DuMort, ne connaissant pas cet endroit, j'avais pris contact avec Catarina, une très bonne amie à moi, sorcière également. Elle m'avait proposé de m'accompagner à cet hôtel, cela m'arrangeait et j'avais accepté rapidement. Nous voici donc à l'hôtel DuMort. Je me tiens debout, bien droit, la main nonchalamment appuyée sur ma canne. J'avais l'intention de ne pas quitter Catarina une seconde. En dehors du fait que j'adorais être en sa présence, c'était aussi parce que je ne connaissais pas cet endroit et je ne voulais pas me cogner dans un mur ou me perdre.

Personne ne prenait la parole, il régnait un silence glacé. Qu'est-ce qu'ils attendaient pour parler bon sang, qu'il fasse beau ? Les vampires avaient organisé ce rendez-vous et maintenant personne prononçait le moindre mot. Heureusement, Cat prit la parole. Je ne fus pas long avant de faire comme elle.

- Je l'espère également, histoire de ne pas avoir fait le déplacement pour rien. Plus sérieusement, ce qui se passe en ce moment parmi les Terrestres est très inquiétant, la moindre information serait la bienvenue. Quand est-ce que tout cela a commencé ? Que faire pour empêcher que cela continue ? Des suggestions ?

J'avais parlé en balayant la salle du regard, comme si je voyais quelque chose...toujours dans l'optique de me fondre dans la masse. Seuls ceux qui me connaissaient savaient que je ne voyais rien.
made by black arrow - 508 mots


My true love had a name
I hurted him so much
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: INTRIGUE #2.1: Réunion de crise ♦ Lun 5 Fév - 21:25
Réunion de crise
Everyone
Cela faisait déjà quelques heures qu’Annalyne se trouvait à l’hôtel DuMort. Dès qu’elle avait commencée à comprendre que quelque chose clochait, elle s’était tout de suite réfuigiée chez son ami vampire, l’endroit le plus proche d’où elle se trouvait. Sa sécurité s’était retrouvée mise en péril, comme celle de nombreuses créatures au dehors. Surtout que la jolie blonde était de ceux qui se servaient de leur magie au quotidien, et discrètement en publique, sans que ça ne cause jamais problème. Mais quand les Terrestres avaient commencés à remarquer ses griffes, et qu’ils s’étaient mis à hurler autour d’elle en la désignant d’un doigt accusateur et menaçant, la sorcière n’avait pas eu le choix. Elle était venue se mettre à l’abri, et elle avait proposé son aide pour organiser cette réunion, histoire de régler ça le plus rapidement possible. Il était clair qu’aucun d’entre eux ne pouvait vivre dans ces conditions. Déjà qu’il était difficile pour eux de ne pas vivre avec une bonne partie dans l’ombre, là, ils en étaient arrivés au point où ils devraient carrément se terrer, et ce n’était pas quelque chose de normal.

Le plus intelligent aurait certainement été d’aller demander l’aide des Nephilims, mais malheureusement, les Créatures Obscures avaient leur fierté, Anna la première. Elle qui avait toujours dû se débrouiller toute seule, elle n’allait certainement pas solliciter l’aide de gens qu’en plus elle n’appréciait pas spécialement. Et ils allaient régler ça comme ils le faisaient toujours. Entre eux. Ils étaient d’ailleurs déjà assez nombreux, debout autour de cette vaste table, dans cette pièce tout aussi immense. Pourtant, personne n’osait prendre la parole avant que Catania n’entâme ses premiers mots. La réunion était enfin lancée, même s’il n’y avait que des sorciers qui prenaient la parole, pour l’instant. Mais l’islandaise savait que les autres races ne tarderaient pas à vouloir imposer leur volonté. « C’est pratiquement impossible de déterminer d’où la drogue est partie, et depuis quand elle est en circulation. » Cela restait un total mystère pour tout le Monde Obscure. La personne qui avait fait ça s’était assurée pour être la plus discrète et efficace possible. Malheureusement pour eux, elle était très douée pour ça, visiblement.

La blonde s’était raidie, tout en posant ses mains à plat sur la table devant elle. Cette situation ne lui plaisait guère, et son regard qui s’aventurait sur les différents visages lui faisait bien comprendre que nombre d’entre eux étaient inquiets. Nombre d’entre eux avaient tout simplement peur de la suite. « Peut-être que concevoir un antidote serait le plus rapide ? » Parce que oui, la question n’était pas d’arrêter ce trafic, mais surtout de stopper les effets de cette drogue pour que chacun puisse retrouver une vie un minimum normale. C’était leur volonté à tous, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: INTRIGUE #2.1: Réunion de crise ♦ Lun 5 Fév - 22:39
intrigue #réunion de crise

Lily détestait ne pas savoir.
Ne pas savoir, c’était faire courir un risque inutile à son clan, sa famille, c’était s’exposer à des dangers imprévus qu’elle aurait pu, qu’elle aurait pressentir. C’était succomber à l’impuissance qui poussait même les plus braves d’entre eux à se terrer comme des lâches et à accepter de voir leurs vies gâchées, ruinées, juste par crainte du pire. C’était offrir sa gorge nue aux crocs acérés et impitoyables de la malchance, du hasard. Ne pas savoir, c’était admettre ses faiblesses. Sa vulnérabilité. C’était se montrer indigne de la confiance qu’on lui vouait en tant que seconde de l’un des clans de vampires les plus influents de New York, mais aussi en tant que simple membre impliquée de sa communauté. C’était un échec cuisant et honteux, de ceux qui écorchaient sa fierté et nourrissaient ses doutes, ses peurs.

Au début, elle n’y avait pas cru, n’avait aucune raison d'y croire. C’était trop gros, trop improbable, trop soudain, comme une mauvaise plaisanterie. Puis, une nuit, Elliott, un inoffensif trouble-fête, était rentré à l’Hôtel Dumort au bord de l’hystérie, en criant quelque chose à propos de chasses aux sorcières (« T’as encore bu le sang d’un Terrestre drogué, c’est ça ? »), de Seconde Vue améliorée ou contagieuse, Lily n’avait pas trop compris (« Raphael va te tuer et je l’aiderai avec plaisir. »), ainsi que, roulements de tambour, d’une horde de Terrestres déchaînés (« Si c’est une blague, elle n’est pas drôle. »).
Non, ce n’était pas drôle. Elliott avait peut-être exagéré l’urgence de la situation, mais cela ne changeait rien au fait qu’elle n’avait rien vu venir et la culpabilité la rongeait, ce que trahissaient les impressionnantes sautes d’humeur qu’elle avait fait subir à ses proches ces derniers jours.

Les yeux grands ouverts brillant d’une lueur étrange, comme si elle n’arrivait pas à se décider entre la méfiance (“trop d’inconnus en même temps chez moi, danger danger danger”) et une inquiétude grandissante, Lily s’était mêlée aux autres Créatures Obscures, se glissant parmi ce mélange hétéroclite de races et d’individus avec une aisance issue de l’habitude. Lorsqu’il avait fallu ouvrir les portes de l’Hôtel Dumort, elle avait été l’une des premières à encourager ce rassemblent exceptionnel, malgré ses réticences, promettant à tous fiabilité et sécurité. Elle aurait aimé tendre l’oreille, apprendre ce qui se murmurait en cachette, mais le silence qui régnait, inflexible et pesant, rendait sa tâche difficile, pour ne pas dire impossible. Une étincelle, un pas de travers, et la foule allait s’enflammer comme une traînée de poudre. Pas un bonsoir, pas un sourire. Juste un regard froid et calculateur, le sien, qui enregistrait les visages inconnus, rares mais non-négligeables, par souci de prévoyance. Business is business is business, comme dirait l’autre.

Des voix commencèrent à s’élever et Lily découvrit soudain qu’elle préférait le silence. Quelque chose comme de la colère, née de la peur, grondait sous les mots qui fusaient de partout, murmures ou exclamations. Le crâne de Lily menaçait d’exploser. Elle aurait voulu crier fort, très fort. Lorsque Catarina suivie d’un illustre inconnu prirent la parole, apportant un peu de raison dans la frénésie de cette nuit, elle dut se retenir de les embrasser. Enfin, l’ébauche d’un plan d’attaque s’esquissait dans son esprit, nourrie par leurs questions, leurs réflexions. L’intervention d’Annalyne acheva de lui insuffler la conviction qu’il lui manquait et quand elle se mit à parler, ce fut avec calme, certitude et vigueur :

« Catarina Loss. Inconnu. Autre inconnue. Tout le monde, fit-elle en guise de salutations, avec un petit sourire en direction d’Anna, pour lui signifier clairement que son “autre inconnue” à son encontre n’était qu’une blague. » Elle ne tarda pas à reprendre son sérieux. « Je suis d’accord que concevoir un antidote devrait être l’une de nos priorités. Toutefois, nous sommes nombreux. Et unis. » Elle appuya ce dernier mot d’un regard perçant qui balaya la foule. Elle ne connaissait que trop bien les tensions qui couvaient, coriaces et sans limites. Elle-même y avait parfois cédé. « Rien ne nous empêche de diviser nos forces. » Elle ne dit pas, et de dénicher le bâtard qui a fabriqué cette merde, mais elle était certaine que tous pouvaient l’entendre. Elle ne voyait pas comment elle pourrait aider à mettre au point un antidote, elle ne possédait pas ce talent, mais bouter un lâche hors de son terrier ? Ça, elle savait faire.
Elle tourna la tête vers les membres de son clan, guettant leur approbation. Malgré ses belles paroles, ils passeraient toujours en premier. Elle ne le nierait pas.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: INTRIGUE #2.1: Réunion de crise ♦ Mer 21 Fév - 12:02
Réunion de Crise
Magnus #1


Lorsque Raphaël lui avait suggéré de se rendre à la Réunion qui aurait lieu à l'hotel Dumort, Magnus avait rejeté l'idée d'un mouvement de main, répétant encore une fois à ce dernier que la situation n’était pas si grave qu'il n'y paraissait, puis, il sorti dans la rue, et il avait vu les ravages que cette drogue méconnue faisait. Une femme a peine sorti de l'adolescence s'était alors approché à quelques millimètre de son visage et avait murmuré « Oh ! Quels jolis yeux.. On dirait ceux de Mr Moche, c'est mon chat. Il est très laid.. Mais il y a des yeux magnifique. Comme vous. Les mêmes ! » Il avait alors compris que le fléau ne cessait de se répandre, et que bientôt, les mundaines qui ne prenaient pas cette drogue se poseraient des questions sur toutes ses allégations farfelue. Totalement décontenancé, Magnus ne trouva rien d'autre à répondre qu'une boutade. 

« Il faudrait penser à vous laver les dents ma chères.. » 


Avant de très vite s'éclipser de cette ruelle ou les humains pulluler. C'est alors un peu septique qu'il s'était rendu à cette réunion, il ne voyait pas très bien quelle solution il pouvait y avoir au problème. A moins d'endiguer le fléau.  Plusieurs personnes avaient pris la parole – dont son amie de longue date, Catarina, lorsqu'il se décida à  sortir de l'ombre en l'applaudissant. 

«  Que de belle paroles chers amis ! » commença t'il a haute voix. «  Mais je ne pense pas qu'un simple antidote soit notre solution. - Sans vouloir vous offusquer damoiselle » ajouta il se tournant vers la jolie blonde a griffes. Il s’éclaircit la voix avant de reprendre encore plus fort, s’avançant vers le centre de la pièce pour être sur d’être vu, et entendu. Fidèle a lui même, il parlait avec ses mains, faisant des gestes maniérés sa marque de fabrique.. 

« Il faut arrêter ce fléau à la source ! Nuire une bonne fois pour toute au trafic qui se fait dans nos rues ! Arrêtons un peu de jouer les naifs et de croire qu'un simple antidote pourrait suffire ! Mais soit, si c'est vraiment ce que vous envisager je pourrais toujours essayé  de bricoler quelques chose.. »  sur ces derniers mots il leva ses yeux d'ambres au ciel, manifestement nettement le peu de convictions qu'il avait en ce potentiel remède.

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: INTRIGUE #2.1: Réunion de crise ♦ Mar 27 Fév - 0:18
Il fallait croire que le monde avait bien choisi son moment pour me faire chier. Oui, excusez mon langage. Je n’ai pas l’habitude d’être aussi vulgaire, mais là, j’en avais ras le bol. Surtout à cause de ce petit con d’Isaac. Je vous jure, ces Nephilims… Comment voulaient-ils que je finisse par les apprécier un jour hein ? C’était tous une bande d’ingrat. Même cette Fairchild là. Je l’avais aidé, quasiment gratuitement, avec une toute petite contrepartie et elle n’avait même pas été capable de s’exécuter correctement.

Et voilà qu’à présent, on ne pouvait plus se promener dans les rues tranquillement sans se faire hurler dessus par des Terrestres. Alors autant j’aimais bien ces derniers habituellement, mais qu’on me parle comme une malpropre, et qu’on me jette des pierres dessus, moi aussi j’avais mes limites. J’avais l’impression d’être de retours deux siècles et demi plus tôt quand j’étais incapable de la moindre magie et que je laissais ma marque apparente.

Comment vouliez-vous que je remarque le moindre changement hein ? Ma marque, c’était mes yeux. Ces derniers étaient entièrement noir à l’instar de ceux d’un insecte. Ou des Démon dans cette fameuse série Supernatural. Et oui, ça fait toujours plaisir de se faire traiter de démon. Surtout par ses élèves. Parce que oui, j’étais allé bossé, comme d’habitude. Et c’est là que j’ai eu la belle surprise des réactions autour de moi. J’en avais eu quelques une étranges avant. Mais personne n’avait fait de commentaire à ce sujet. Mais mes élèves… Ils me connaissaient et vous pouvez bien croire qu’ils n’avaient pas laissé passer ça.

Heureusement, j’avais pu m’en tirer en disant qu’il s’agissait de lentilles fantaisies et que j’essayais un nouveau style, que c’était la mode au Japon. Et après avoir fini mon cours, je pu constaté qu’Anna m’avait harcelé de message pour m’expliquer la situation et me dire de venir la rejoindre au Dumort avant que ça ne tourne mal. Et c’est sur le trajet que j’avais eu le droit aux cailloux, par une bande de gosses. Autant vous dire que je ne m’étais pas privée pour leur crier dessus tout ce que je savais et ça faisait un bien fou hein.

Cette petite aventure m’avait tout de même retardé et je fini mon chemin en ouvrant un portail. C’était bien plus rapide, et cela m’épargnerait quelques autres mésaventures. Il y avait déjà un bon nombre de personnes présentes et surtout des sorciers. Ce qui n’était pas très étonnant à vrai dire. Nous étions les premiers concernés. J’entrais dans la salle, assez spectaculairement en lançant un :

- Amen Magnus. Un antidote ? Bon courage pour l’administrer à toutes les personnes qui ont été droguées. Ca ne coûte rien d’essayer. Il suffirait de se trouver un échantillon de la drogue de base. Mais je suis d’accord avec Lily. Il vaudrait mieux qu’on divise nos force. Ca ne sert à rien de produire un antidote si on ne stop pas le marché de l’autre drogue. On va passer notre éternité à leur courir après sinon.

En même temps que je parlais, je m’étais installé à la table avec les autres. Je crois que ça se sentait légèrement que j’étais sur les nerfs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: INTRIGUE #2.1: Réunion de crise ♦ Mer 28 Mar - 13:36

Crâne corbeau & Goutte de sangIntrigue
Les voix s’élevaient les unes après les autres, se répercutant contre les murs trop froid de l’hôtel DuMort. Henri avait fait une entrée discrète, se mêlant à la foule des Obscures qui s’y agglutinaient. Adossé contre une colonne, il gardait ses distances, préférant de loin l’observation à la réelle action : cette situation l’amusait grandement. En trois cent ans d’existence, les rares moments de distraction se comptaient sur les doigts d’une main. Ce qui se déroulait actuellement dans les rues de New-York l’indifférait, Henri était de ceux qui se complaisaient dans le Chaos.

Rien n’était plus satisfaisant à ses yeux.

Un léger sourire, un rictus goguenard, s’esquissa sur ses lèvres quand on mentionna un moyen de stopper cette drogue. Son regard se baissa sur le verre qu’il tenait dans une main et dans lequel il trempa deux doigts qu’il porta à ses lèvres, y lapant du bout de la langue le liquide carmin. Du sang animal. Morne. Fade. Sans intérêt si ce n’était celui de survivre.

Henri demeura silencieux, bien qu’il ait déjà toute une idée de comment arrêter cette propagation ; il suffisait d’en exterminer la vermine. Les terrestres n’étaient qu’une masse grouillante qu’il était si simple de faire disparaitre. Il se garda néanmoins de partager cette proposition toute personnelle, certains Obscures ici étaient certainement proche de l’Enclave… et Henri voulait éviter d’attirer leur attention.

« Navré, déclara t-il soudainement, son sourire s’agrandissant sensiblement, tout en levant son verre vers Magnus. Je ne suis pas encore assez familier de cette ville mais… Ne serait-il pas intéressant de savoir comment les Terrestres se la procurent ? Est-ce qu’ils la respirent ? L’avalent ? Se l’injectent ? »

Henri arqua un sourcil, quelque peu sceptique.

« Est-ce qu’ils en ont conscience ? Où la prennent-ils en pensant avoir de la cocaïne ? »

Il se redressa sensiblement, tout en restant nonchalamment adossé, finissant par hausser les épaules.

« Et pourquoi ne tout simplement pas leur poser la question ? Demanda t-il en penchant sensiblement la tête. Un de mes employés, un terrestre, a été touché par cette… drogue. Si cela vous intéresse, évidemment. »

C’était la principale raison de sa présence ici, sans cela, Henri ne se serait jamais déplacé… Il hocha la tête vers Annalyne, qui l’avait prévenu de cette réunion, son regard glissa alors sur Arthur et son sourire s’atténua sensiblement.



©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: INTRIGUE #2.1: Réunion de crise ♦ Sam 31 Mar - 13:51
Réunion de crise
Les drogues, personnellement, ça ne m’a jamais branché. Notamment parce que je dis déjà assez de conneries comme ça, pas la peine de rajouter des psychotropes à mon cerveau. Sans compter qu’avec Hilde qui aime bien me suivre dans mes délires, je risquais de faire de sacré dégâts…Et de me faire salement souffler dans les bronches par Siobhan soit dit en passant. Alors déjà que notre relation est encore loin d’être au beau fixe, ce n’est pas la peine de lui donner un bâton pour me faire battre. Alors évidemment, quand j’entends des gens hurler aux monstres dans mon bar, ça ne me plaît pas. Pas du tout même. Deux ou trois sorciers présent à ce moment-là ont été vu. Vu comme dans vu sans leur glamour, alors que lorsque je pose le regard sur eux, ils sont tout à fait humain d’apparence, alors que pourtant, il y en a un d’eux qui a une sacrée paire….D’oreilles. Dumbo à côté c’est la rigolade je vous jure. Emmenant les humains, qui auront besoin de quinze ans de thérapie après cela, un peu plus loin de indiquant aux sorcier d’aller dans la pièce du fond, celle réservée pour les portails, je charge Hilde de leur concocter un petit cocktail calmant et très légèrement amnésiant de façon à ce qu’ils oublient les dernières minutes. Les autres clients se regardent d’un air inquiet et ça m’agace. Pas qu’ils soient inquiets chez moi, nan ça ils peuvent, on est au pays de la liberté après tout (AH ! la bonne blague), mais parce qu’ils ne devraient pas avoir à être inquiets chez moi.

Deux jours plus tard, j’entends de plus en plus de créatures obscures parler de ce phénomène et le mot « drogue » échappe de lèvres inquiètes et je prends note dans mon esprit. Un vampire me parle d’une réunion à l’hôtel DuMort, et je ne me fais pas prier pour y aller. Fermeture exceptionnelle du bar ce soir, un manque à gagner, mais cette situation est trop importante pour pleurer sur quelques deniers. Arrivant à l’hôtel, je retrouve quelques sorciers que je connais plus de vue que vraiment (ce sera chose faite après ce soir vous me direz) et d’autres, dont Henri à qui je lance un sourire et je m’installe. Pendant un moment, l’ambiance est silencieuse, lourde, pesante, et j’hésite à sortir une bonne blague (ou pas) pour faire fondre la glace, mais on me coiffe au poteau en entrant dans le vif du sujet.

De l’extérieur, j’ai l’air de royalement m’ennuyer voire d’en avoir rien à faire. Mais vu les esprits échaudés du coin, je préfère qu’on me fiche la paix pour le moment, le temps d’entendre ce qu’ils ont à dire et ensuite mettre mon grain de sel. Les idées fusent, les gens se rentre déjà dans le lard…Moi qui regrettais de rater un match de rugby Ecosse/Pays de Galles, ça c’est presque aussi bien au final. Les deux idées principales étaient de trouver un antidote et la source du trafic. Deux très bonnes idées, et Henri rajoute même quelques commentaires très justes. Mais maintenant, c’est à moi d’entrer en scène.

"Bon ! Si on résume, trouver un antidote et arrêter le trafic. Oui il faut un antidote, ne serait-ce que pour pouvoir voir venir. Nan parce que, d’accord, le donner à toutes les victimes ça va être du coton level Enfer. Mais, si on en croise, on pourra au moins limiter les dégâts au jour le jour." Je me réinstalle sur ma chaise, parce que bordel, je ne sais pas comment trouver une position confortable là "Mais il est clair que si on ne fait que de l’enrayement comme ça on en sortira dans trois siècles et encore si on a de la chance. Trouver la source et la détruire est une priorité. A ce propos, Hilde et moi avons beaucoup d’infos qui transitent par le Saints and Sinners, on va garder les canaux ouverts." Je me tourne vers Magnus "Bane ! Tiens tu tombes bien, vu que tu as tes entrées avec les Shadowhunters, on pourrait peut-être leur demander un petit coup de pouce ? Pas avec l’antidote, mais bon, c’est un peu leur job aussi de protéger les Communs, primo, et deuzio, étant plus humains que nous tous réunis, ils peuvent évoluer parmi les Communs même drogués sans trop de soucis et sans amener de panique. Tu penses pouvoir leur en toucher deux mots ?"

Oui, je prends mes aises avec le Grand Sorcier. Mais s’il n’est pas content, c’est pareil.
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: INTRIGUE #2.1: Réunion de crise ♦ Mar 17 Avr - 17:19


Réunion de crise
Everyone
Si Jules pensait se retrouver là en début de soirée ? Pas du tout, en réalité. De base, il était sorti faire sa ronde habituel, et surtout pister quelqu’un qu’il soupçonnait être une créature. Parce que oui, c’était pas toujours forcément évident, et le blond n’avait pas tellement envie de se retrouver avec un meurtre sur les bas, c’était pas son but, loin de là d’ailleurs. Son boulot, c’était de protéger les humains, et parfois, malheureusement, ça prenait du temps. Enfin, en gros, il pensait avoir repéré un vampire, quelques jours plus tôt. Un vampire qui avait bien ses petites habitudes en général, donc vraiment pas difficile à pister en soit. Sauf ce soir, visiblement. Il avait bien remarqué qu’il se tramait un truc bizarre en ville, en fait, il avait même vu les effets de ce truc sur son meilleur ami. Cette espèce de drogue bizarre, qui permettait à tout le monde de voir les monstres. Et même si dans le fond, l’idée était pas mauvaise, ça faisait quand même une catastrophe en soit. Parce que les gens se mettaient à paniquer, et dans les rues, c’était un bon gros merdier. Enfin bref, c’est encore une autre histoire ça, et rien à voir avec sa filature. Du moins, c’était ce qu’il pensait.

Il avait donc suivit son pseudo-vampire dans les rues de New York, jusqu’à cet hôtel abandonné, qui devait certainement être un repaire. Autant dire qu’il avait hésité plus d’une fois à rentrer vu le destin funeste de ses parents dans un repère de vampire de ce genre. Mais il s’était quand même jeté dans la gueule du loup, non sans prendre ses précautions pour autant. Discrétion de mise, il avait fait le moins de bruit possible en parcourant les couloirs de cet endroit, jusqu’à la porte de cette salle qui… Etait putain de bondée en fait. On aurait dit une sorte de réunion bizarre. Et Jules était resté caché pour écouter. Sauf que la conversation… Sérieusement ? C’était quoi tout ça ? Ils avaient l’air de se connaître, du moins, certains d’entre eux. Et puis c’était quoi un Terrestre ? Mais qu’est-ce que c’était que ce bordel putain ?!
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Catarina Loss
Children of Lilith
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 31/05/1996
♦ Autres comptes : Maryse / Charles / Gabriel
♦ Runes : 0
♦ Messages : 150
♦ Date d'inscription : 13/07/2017
♦ Everything and anything :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: INTRIGUE #2.1: Réunion de crise ♦ Lun 14 Mai - 20:25
Intrigue
Créatures Obscures

Parfois Catarina s’étonnait des relations que pouvaient entretenir les créatures obscures entre elle. Elles pouvaient se déchirer dans la matinée et faire équipe dans l’après midi pour vaincre un ennemi commun. Et cet ennemi aujourd’hui ressemblait très probablement à un petit cachet qui initiait les terrestres au monde obscur. Comme elle l’avait dit un peu plus tôt, Catarina s’inquiétait et voulait des réponses. Personnes ne semblaient réellement être en possession de ces derniers, ce qui inquiéta un peu plus la sorcière. Elle n’aimait pas être dans le flou, elle n’aimait pas être impuissante… Catarina ne savait que penser. Trouver un antidote n’était peut-être pas la meilleure des solutions. Pas que la proposition n’était pas pertinente mais il était impossible pour eux d’administrer la chose à l’intégralité des terrestres qui prenait la drogue. De son point de vue, le plus intéressant était de chasser la source du problème. C’est à dire retrouver la personne qui avait mit cette drogue sur le marché. La tâche n’allait pas être aisée mais il fallait bien un peu de piquant dans une quête…

Un soupir passa les lèvres de la jeune femme alors qu’elle passait une main dans ses cheveux blancs. Elle attendit de voir si quelqu’un reprenait la parole avant de le faire à son tour, coupant le silence qui s’était installé après la tirade d’un sorcier qu’elle ne connaissait pas.

- Pour ce qui est de l’antidote, l’idée est bonne mais comme vient de le faire remarqué… Je suis désolée, je ne connais pas ton prénom, s'excusa la sorcière avec une moue désolée sur les lèvres. Bref… Comme il vient de le faire remarquer, la tâche ne sera pas facile. Je veux bien essayer de faire quelque chose aux urgences mais tous les consommateurs de cette drogues n’arrivent pas chez moi. Je ne pourrais pas avoir un impact assez gros sur cette histoire. Mais je veux bien essayer, continua la femme bleue avant d’enfoncer les mains dans les poches arrières de son pantalon de travail. Pour ce qui est du distributeur, je peux me renseigner avec les personnes que je croise aux urgences. Ils hurlent en me voyant entrer, j’arriverais bien à leur soutirer quelques informations en leur faisant peur…

La dernière phrase avait été prononcée avec un sourire en coin, déjà amusée à l’idée de se retrouver avec une personne droguée bredouillant qu’elle était bleue. Si la première fois, les choses lui avait fait peur pour sa sécurité, elle savait maintenant que ce n’était que les effets de la drogue.

- Par contre, je ne suis pas sûre qu’inclure les chasseurs soient une bonne idée. Ils ont une manière bien à eux de gérer les choses et avec cette histoire de Valentin et de Cercle… Je suis pas certaine que ce soit une bonne idée, conclut-elle en levant les épaules, regardant Magnus, comme pour s’excuser.

made by black arrow - 508 mots


It's all about time
It has been said, 'time heals all wounds.' I do not agree. The wounds remain. In time, the mind, protecting its sanity, covers them with scar tissue and the pain lessens. But it is never gone. ▬ R. Kennedy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: INTRIGUE #2.1: Réunion de crise ♦ Mar 22 Mai - 22:50
Cette réunion était un bazars terrible. Déjà, est-ce qu’il fallait parler des va-et-vient sans cesse ? A croire que certains avaient plus important à faire que de protéger les leurs. D’un sens, je voulais bien comprendre les loup-garous et les vampires, ils n’étaient pas les plus touchés par les conséquences de cette drogue pour le moment. Mais personne ne savait jusqu’où cette histoire allait aller. Alors c’était la moindre des choses qu’on se mobilise tous. C’était bien d’avoir pris la décision de cette réunion, maintenant il fallait la rendre utile.

A présent assise et attentive, j’avais réussi à retrouver un peu mon calme. Quoique, je n’avais pas pu m’empêcher de lâcher un petit rire sarcastique lorsqu’un petit jeune proposa de demander de l’aide aux Nephilims. Je voulais bien que Magnus soit proche d’eux par le biais de son petit-ami. Cependant, les Nephilims restaient des Nephilims. Et les seuls qui accepteraient de nous aider iraient à l’encontre de leurs divines lois. Alors autant vous dire que c’était perdu d’avance. Puis de mon avis, on pouvait très bien s’en sortir tout seul.

C’était difficile de garder le fil. D’un sens, ce n’était peut-être pas plus mal que la salle se soit un peu vidée. On y voyait plus clair et cela évitait que trop de monde parle en même temps aussi. La voie de Catarina s’éleva alors par dessus celle des autres.

- Ce ne serait qu’une perte de temps que d’essayer de convaincre les Nephilims de s’occuper d’autre chose que de leurs problèmes personnels en effet. Je crois que nous sommes assez dans cette salle à en avoir eu des preuves. Puis nous pouvons gérer ce problème par nous même, si chacun s’y met.

Une chose qu’on pouvait peut-être reprocher aux créatures obscures, c’est que l’union, ce n’était pas forcément notre fort. Certes, une meute était unie, un clan aussi et les sorciers se respectaient mutuellement. Mais réussir à faire travailler tout ce monde ensemble, ce n’était pas gagné d’avance.

- Je pense que toute information pourra nous être utile, merci Catarina. Je te proposerai bien mon aide pour l’antidote. Cependant, je crois qu’on va avoir du mal à trouver des patients coopératif. Nos marques vont poser problème. Je pense pouvoir faire des recherches de mon côté. Je dispose d’un bon nombre de grimoires à Paris. Mais pour arriver à quelque chose, il nous faudrait au moins un terrestre drogué ou un échantillon de cette drogue.

Je marquai une pause, le but n’était ni de monopoliser la parole, ni de noyer mes auditeurs avec un monologue assommant. Cependant, personne n’exprima d’avis, alors je poursuivis :

- Je propose qu’on forme une équipe de loup-garou et/ou de vampires afin d’enquêter l’origine de cette drogue. Il s’agirait d’aller sur le terrain, recueillir un maximum d’informations, de témoignages, quelques échantillons. Et par la suite, trouver un moyen de la couper du marché.

Vu que personne ne semblait décidé à prendre les choses en main, autant que je le fasse.

- Je me propose pour former une équipe de sorcier qui travailleront sur l’antidote à partir de nos connaissances en magie, les livres dont nous disposons et les informations que la première équipe sera en mesure de nous fournir. Cependant, il serait un peu inutile de se lancer dans un tel projet tant que nous n’en savons pas plus. De quel temps est la durée des effets ? Parce que s’ils ne sont pas permanent, il nous suffit de mettre un terme à ce marché et tout redeviendra comme avant dans quelques temps. Il faudra juste que l’on veille à l’avenir à ce que personne ne la relance.

Notre plus gros problème c’était le manque d’informations et je préférai le souligner. Catarina n’avait pas tort, on pouvait bien faire parler les terrestres avec nos apparences “monstrueuses” mais je ne voulais pas qu’on s’abaisse à de telles techniques. Sinon autant retourner au Moyen- ge, en attraper un et le torturer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Runes : -1
♦ Messages : 187
♦ Date d'inscription : 22/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: INTRIGUE #2.1: Réunion de crise ♦ Sam 9 Juin - 18:26
Intrigue #2.1
Réunion de crise
La réunion tourne en rond, les avis divergent. Chacun d’entre vous sent une certaine tension dans la pièce, entre les Créatures. Vos différences, vos pensées qui divergent les unes des autres, se font sentir dans cet instant de crise. Certains veulent tout simplement partir au combat, éradiquer le problème par la violence, alors que d’autres préfèrent une manière plus subtile de procéder. Plus les minutes avancent, plus le ton monte, au point où deux clans se forment. L’un est pour retrouver la source du problème et l’effacer en toute discrétion, se cacher en attendant. L’autre veut tout simplement provoquer, laisser faire le massacre qui est en train de se produire. Chacun a de bonnes raisons de camper sur ses positions. Les discriminations que subissent les Créatures Obscures depuis des siècles n’aident clairement pas à calmer le jeu.

Du moins, jusqu’à ce que les vampires commencent à s’agiter. Ils avaient perçurent une odeur qui ne devrait pas être là. Une odeur qui ne faisait pas partie du Monde Obscure. Une odeur Terrestre. Quelqu’un les observait, les écoutait, de la pièce la plus proche. L’un des vampires a même levé la tête en direction de cette fameuse odeur. « Nous ne sommes pas seuls. » A vous maintenant d’agir. Laisserez-vous donc ce Terrestre s’enfuir et prendre le risque qu’il révèle au monde tout ce qu’il venait d’apprendre en vous écoutant ? Ou allez-vous détruire le problème à sa source ? N’oubliez pas, le temps tourne, vous n’avez que quelques minutes pour vous décider.
Revenir en haut Aller en bas
http://raisinghell.forumactif.com
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: INTRIGUE #2.1: Réunion de crise ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
INTRIGUE #2.1: Réunion de crise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réunion de crise [Capitaines]
» Réunion de Crise
» Réunion de crise
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: