the world is a cold, cold place to be (alone) | Lily&San
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
the world is a cold, cold place to be (alone) | Lily&San
Invité
Invité
(#) Sujet: the world is a cold, cold place to be (alone) | Lily&San ♦ Mar 30 Jan - 16:43
ft.
TEJEIRO
Santana
the world is a cold, cold place to be (alone)
elle ressemble à une gamine
Message envoyé. Lily, satisfaite, vérifia d’un coup d’œil rapide l’heure sur son portable. Quatre heures et quart du matin, plus que deux tours d’aiguille avant l’aube. J’ai le temps, songea-t-elle distraitement tout en sachant que ce n’était pas aussi simple. Elle s’adossa nonchalamment à un vieux bout de mur tagué qui ne payait peut-être pas de mine, mais qui avait l’avantage de se trouver pile en face de l’endroit où bossait une certaine Santana pas si sainte. Même si des décennies passées aux côtés de Raphael Santiago, mesdames et messieurs, le seul et l’unique, ne l’avait pas poussé à apprendre l’espagnol (quitte à se faire insulter, autant comprendre de quoi), l’ironie de ce nom était si flagrante qu’elle n’aurait pu lui échapper.
Dans le creux de sa main, son portable vibra. Lily sourit. La réponse n’avait pas tardé à fuser.
sérieux ?? prends une photo ! Puis, quelques secondes plus tard : de toute façon, qu’est-ce qu’il lui veut, Raphael, à cette fille ? La vampire dut s’empêcher de lever les yeux au ciel. Elle doutait que quiconque se terrait là-haut partageait sa consternation devant l’immaturité de quelques-uns, pour ne pas dire la plupart, des membres de son clan. Rapidement, elle pianota une réplique cinglante qui lui valut presque aussitôt un t’étais plus drôle avant ! qu’elle choisit judicieusement d’ignorer.
Assez rigolé, elle avait du boulot.
Selon ses infos, Tejeiro avait entre trente et cinquante ans seulement, et n’avait jamais eu la chance de faire partie d’un clan. Presque malgré elle, Lily était curieuse de savoir comment elle s’était débrouillée jusque-là, sans l’aide de personne, et si cela avait été suffisamment dur pour qu’elle éprouve le désir de les rejoindre. Elle glissa son téléphone dans la poche arrière de son jean et se mit à contempler plus franchement la silhouette floue de Santana Tejeiro à travers la vitre de son lieu de travail, de l’autre côté de la rue. Elle avait peut-être exagéré. Santana ne ressemblait pas vraiment à une gamine. Elle ressemblait à quelque chose de plus, de plus fort, de plus mystérieux.
Elle ressemblait à une Enfant de la Nuit.

Lily ne se cachait pas, n’avait aucun intérêt à se cacher. Elle attendait, patiente et sereine, que la jeune vampire finisse son service. Elle se demanda rêveusement si la Sainte l’avait repéré depuis tout ce temps, si elle avait deviné qu’elle venait pour elle. Si elle était capable de discerner sa véritable nature, même à cette distance, même alors que Lily s’efforçait d’étouffer le moindre petit signe qui pourrait la trahir. Rares étaient les Terrestres qui avaient la mauvaise idée de s’aventurer dans ce coin du quartier à une heure pareille. Mais on n’était jamais trop prudent, paraît-il.

Lorsqu’enfin, elle aperçut Santana mettre un pied dehors, elle n’hésita pas à venir l’aborder, marchant dans sa direction d’un pas assuré, le sourire aux lèvres et les mains dans les poches. « Bonsoir, lui lança-t-elle d’une voix enjouée. Belle nuit, n’est-ce pas ? » Doux euphémisme. Sa vie entière était une belle nuit à présent. Pour faire bonne mesure, Lily leva les yeux vers le ciel mais ne parvint à distinguer aucune étoile, pas même la clarté de la lune. Ah. La pollution, évidemment. Imperturbable, elle poursuivit : « Mon nom est Lily. Je fais partie du clan de New York. » Elle n’apporta pas plus de précisions. Le sous-entendu était évident. « Déjà entendu parler de nous ? » Elle lui présenta sa main, prête à ne pas s’offenser si son interlocutrice refusait de la lui serrer.
L’air faussement désintéressée, elle contempla les environs déserts, la lumière blafarde des établissements nocturnes sur le point de fermer. « Les rues ne sont pas sûres de nos jours, murmura Lily, comme si elle ne s’adressait à personne. Vous n’avez pas peur toute seule ? »
Les membres du Cercle n’étaient pas connu pour leur clémence, après tout…
Revenir en haut Aller en bas
Santana M. Tejeiro
Admin
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphael & Maxime & Bastian & Ezio & Théo
♦ Runes : 0
♦ Messages : 92
♦ Date d'inscription : 02/10/2017
♦ Everything and anything :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: the world is a cold, cold place to be (alone) | Lily&San ♦ Sam 17 Fév - 16:16
The world is a cold, cold place to be aloneLily & Santana On pourrait clairement se demander pourquoi maintenant qu’elle était vampire, elle continuait de travailler. Après tout, les vampires peuvent hypnotiser les Terrestres, elle pourrait probablement faire ça, pour s’en sortir. Ce serait bien plus facile, quand on y pense, mais bon. Pour être honnête, l’envie n’est pas vraiment là, pas forcément. Alors, tout ce qu’elle fait, c’est travailler. Parce qu’elle veut subvenir aux besoins de Sandro sans devoir faire de choses illégales. Pour rester un modèle pour son fils alors qu’il passe pour son frère. Parce que dans le fond, même vampire, elle reste sa mère. Même vampire, elle l’aime et veut le meilleur pour son fils. Voudra toujours le meilleur pour son fils. Parce qu’il est la prunelle de ses yeux, la raison pour laquelle elle n’a pas encore décidé de s’enfoncer un pieu dans le coeur. Raison pour laquelle elle reste le plus loin possible des embrouilles et des autres vampires. Vampire comme la personne qu’elle a vu au loin, qu’elle a vu par la fenêtre il y a quelques temps. Qu’elle voit encore l’observer. Et si une partie d’elle est bien curieuse de savoir ce que lui veut la jolie brune, d’un autre côté, elle n’est pas persuadée de vouloir savoir. Elle se lèche les lèvres. Elle se concentre sur les clients qui veulent à boire, sur les clients qui lui donne des pourboires quand elle fait un joli sourire ou se penche un peu plus en avant. Habituellement, à cet horaire, quand la nuit est tombée, les clients présents sont les plus sales, mais c’est au seul moment où elle peut travailler. Foutue condition d’être immortel. Mais quand elle y pense, les clients sales sont les meilleurs, ceux qui propose de la raccompagner et qu’elle prends comme quatre heures quand elle le peut. Mais ce soir, ça ne sera pas comme ça, parce qu’elle la voit. Cette silhouette au loin qui ne bouge pas et son coeur dit que c’est elle qu’on attends.
Son service se termine enfin, et il ne lui faut pas bien longtemps avant de sortir du bar après s’être changée. Et elle passe une main dans sa chevelure, elle regarde au loin. La brune l’aborde rapidement, comme elle s’en doutait et Santana l’observe quelque seconde. Elle a l’air bien enjouée, alors la cadette lui lance un sourire. Elle a l’air bien plus sympathique que les autres vampires qu’elle a vu ici. Même si le seul qu’elle a vu était Santiago. Mauvaise impression. Vilain, tirant la gueule. “Bonsoir.” Qu’elle dit avec ce sourire toujours présent sur les lèvres. “Je la trouve un peu banale, personnellement.” Je lui dis avec un petit sourire amusé, une nuit banale. Une nuit qui ne s’arrête jamais. La vie d’un vampire n’est qu’une nuit interminable. Heureusement qu’elle a toujours trouvé le ciel étoilé plus plaisant que le ciel d’une après-midi. Même si là, à New-York, on ne peut pas vraiment les voir, les étoiles. L’endroit est bien trop pollué, s’en est ridicule. “Santana.” Elle lui dit juste avant de hocher la tête quand elle lui parle et lui serre doucement la main, serrant le strict minimum alors qu’un léger rire traverse ses lèvres à sa question. “Bien évidemment. J’ai eu plusieurs visites de votre leader. Pas très aimable.” Elle dit. Mais elle pense bien que Lily le connaît, Raphael. Si ça se trouve, il n’est comme ça qu’avec les personne qu’il ne connaît pas bien. Va savoir. “Je dirais même aigri.” Peut-être que c’est comme ça pour tous les vampires. Que la vieillesse rends aigri, la solitude. La perte de tous les êtres chers. Et elle l’écoute poursuivre, un sourcil légèrement haussé. On pourrait croire entendre une menace, mais elle préfère penser que ce n’est pas le cas. “Pas vraiment.” Elle est tombée sur un membre du Cercle, il y a peu, pourtant. Et elle y a échappé de justesse. “À quoi bon vivre dans la peur ?”
©  YOU_COMPLETE_MESS ♦️ 663 mots ft. @Lily Chen


† my life didn't start until the day you were born - my son †
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: the world is a cold, cold place to be (alone) | Lily&San ♦ Dim 4 Mar - 14:59
ft.
TEJEIRO
Santana
the world is a cold, cold place to be (alone)
Un point pour moi, pensa distraitement Lily, satisfaite de voir que sa technique d’approche avait fonctionné. L’attente avait été payante. Son attitude enjouée avait paru convaincre Santana, dont les lèvres esquissèrent un sourire. Moment béni, la main de la Sainte trouva son chemin jusqu’à la sienne, Lily crut même ressentir l’espace d’un instant, fugitif, sincère, une infime pression se répandre le long de ses doigts, acceptation discrète, encore méfiante (mais qui pouvait l’en blâmer), de son salut. « Ravie de vous rencontrer en cette nuit banale, donc, déclara-t-elle d’un ton solennel qui tranchait avec son expression amicale, bienveillante, et elle ne mentait pas, n’avait aucune raison de mentir. Pour être honnête, je ne suis pas contre un peu de normalité, dans la mesure du possible… » Du calme, des gens plus ou moins sensés en guise de compagnie, une conversation civilisée de temps à autre, c’était tout ce qu’elle demandait. Elle se montrait certainement trop exigeante. De bonne grâce, elle lui rendit son sourire, un geste rendu naturel par la facilité avec laquelle un petit rire amusé franchit le barrage des lèvres de Santana. Lily se détendit légèrement. Elle ne rit pas tout à fait mais les commissures de ses lèvres se soulevèrent encore un peu plus, dévoilant fugitivement ses crocs, comme si elle était tentée de le faire.
Ce fut particulièrement compliqué pour Lily de devoir se retenir d'éclater de rire en entendant cette description peu flatteuse de Raphael, et ça se vit. Découvrir son ami et leader sous ses traits les moins flatteurs dans la bouche d’inconnus était l’un de ses passe-temps favoris. Elle s’amusait à faire de nouveau sa connaissance, comparait ces impressions, parfois justes, souvent superficielles, à ce qu’elle connaissait de lui, ses manies, ses ambitions. Ses craintes. Comme un portrait inachevé, sans cesse recommencé.

« Ça lui ressemble, admit-elle, magnanime. Pour sa défense, être à la tête d’un clan peut avoir ce genre d’effets sur quelqu’un. Ce n’est pas de tout repos. Même si, entre nous, ajouta-t-elle d’un ton qu’elle s’efforça de rendre complice (il ne manquait plus que le clin d’œil, qu'elle choisit prudemment d’oublier), je persiste à croire que dans son cas, c’est de naissance. » Il avait toujours été comme ça. Exigeant, plus qu’aigri. Déterminé à les élever au-dessus d’eux-mêmes.
À se surpasser.

Le refus obstiné de Santana d’avouer sa vulnérabilité, malgré sa solitude, malgré les circonstances, plut à Lily. Une battante. Alléluia. « Bien, approuva-t-elle, un air farouche sur le visage qui trahissait son mépris pour tous les dangers qui rôdaient. Il ne faut pas se laisser intimider. » Quelqu’un qui refusait de vivre dans la peur, c’était quelqu’un qui était prêt à lutter. Elle poursuivit : « Je vais être honnête, ce qui n’est pas toujours dans mes habitudes. Raphael veut que vous soyez des nôtres. Et il m’a envoyé ici pour faire ce que lui-même n’a pas réussi à faire. » Elle laissa échapper un petit rire amusé, comme si elle peinait à y croire. « Ma question maintenant, ce n’est pas qu’est-ce que je pourrais faire pour vous convaincre de nous rejoindre. Je ne vais pas dire que je vous comprends parce que ce n’est pas vrai. Le clan, c’est tout pour moi. Mais puis-je vous demander pourquoi vous refusez ? Vous faites tourner Raphael en bourrique et ça m’amuse. » Elle ne disait la vérité qu’à moitié ; Raphael lui avait confié une mission et elle tenterait de s’en acquitter du mieux possible. Cependant, elle tâchait d’adopter une approche un peu plus subtile, préférant aux demandes autoritaires, qui exigeaient plus qu’elles ne proposaient sous couvert de bon sens, des demi-vérités qui invitaient l’autre à se dévoiler pour en savoir plus. Un échange cordial. Sonder les intentions de son interlocutrice, comprendre ses désirs, voir si le clan pouvait les lui offrir. Peut-être qu’en empruntant des chemins détournés, en l’amenant à les voir d’un autre œil, ça marcherait. Peut-être pas. Au moins, elle aurait essayé. Lily n’était pas un modèle de patience mais c’était un jeu auquel elle aimait bien se prêter…
Revenir en haut Aller en bas
Santana M. Tejeiro
Admin
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphael & Maxime & Bastian & Ezio & Théo
♦ Runes : 0
♦ Messages : 92
♦ Date d'inscription : 02/10/2017
♦ Everything and anything :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: the world is a cold, cold place to be (alone) | Lily&San ♦ Ven 30 Mar - 16:37
The world is a cold, cold place to be aloneLily & Santana Santana la regarde en se léchant doucement les lèvres, hochant la tête quand elle parle. “J’aimerais bien dire que le plaisir est partagé, mais…” Elle fait une petite pause avant de grimacer juste un peu. “Je préfère voir comment la soirée avancera.” Parce que si elle compte l’emmerder autant que Raphaël, elle se doute bien que ça ne sera clairement pas une bonne chose. Au contraire, même, mais bon. Si ça se trouve, elle sera totalement différente, sait-on jamais. Elle préfère quand même garder un doute, ne pas se dire tout de suite qu’elle est méchante. “En même temps, la normalité est une bonne chose.” Je hoche doucement la tête quand elle parle. La normalité, c’est quelque chose dont Santana a cruellement besoin aussi, par moment, c’est sûr. En même temps, qui n’en veut pas, franchement ? Mais bon, pour le moment, elle est vraiment détendue avec elle. Lily a l’air bien plus… Sympathique que son “collègue”. Alors, c’est sûr qu’elle se laisse être amusée et sourire. Et de cracher ensuite sur le vampire. Le leader comme il lui a rappelé quelques fois. Et franchement, voir que c’est lui le chef du clan qu’il veut qu’elle rejoigne… C’est clairement embêtant. Elle ne peut pas le nier. “Oui. Totalement.” Bien sûr que râler tout le temps, ça lui ressemble, c’est ce qu’elle a bien vu. “Je ne serais pas étonné que ce soit de naissance.” Elle finit avec un petit sourire sur le bout des lèvres, amusée par la situation et par la conversation. Cette vampire, elle pourrait bien lui plaire.
Elle hoche la tête quand elle parle. “Oui, puis franchement, à quoi ça servirait ? S’arrêter de vivre parce que quelqu’un chasse les vampires ?” Elle demande en haussant un sourcil. “Franchement, n’importe quoi pourrait nous tuer et c’était pareil quand nous étions des humains. Il n’y a vraiment pas de quoi s’en faire.” Elle hausse doucement les épaules. Et finalement, quand elle poursuit, un rire échappe ses lèvres. “Pour être honnête, je m’en doutais.” Et pour moi, la réponse sera toujours non. Pas question de rejoindre le clan du Santiago. Et quand elle parle, un nouveau sourire amusé vient prendre place sur le bout de ses lèvres. “J’avoue que le faire tourner en bourrique pour m’amuser est une bonne raison.” C’est sûr. Une bonne raison pour embêter le Santiago encore et encore. Mais bon… Elle ne peut pas vraiment rajouter quoique ce soit. “Mais la raison pour laquelle je ne veux pas rejoindre le clan, c’est que j’ai un fils humain.” Elle hausse vaguement les épaules. “Et je ne compte pas le quitter ou l’abandonner en vous rejoignant.” Je compte m’en occuper encore et encore. Jamais de la vie je ne l’abandonnerait pour rejoindre un groupe. Parce que je sais que même s’il a déjà 25 ans… Il aura toujours besoin de moi. Après tout, je suis quand même sa mère, c’est pas rien. En tout cas, pour moi c’est pas rien.
©  YOU_COMPLETE_MESS ♦️ 512 mots ft. @Lily Chen


† my life didn't start until the day you were born - my son †
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: the world is a cold, cold place to be (alone) | Lily&San ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
the world is a cold, cold place to be (alone) | Lily&San
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» This world is so cold...
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin
» Apsoline | It's too cold tonight, for angels to fly. (TERMINÉE)
» It's too cold outside for angels to fly [PV Gryfi] || Fini ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: