Parabapower in the place ❄︎ Horatio

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
N'oubliez pas l'INTRIGUE ! C'est une réunion de crise au DuMort
à cause d'une drogue donnant la Seconde Vue aux Terrestres
Retour de la saison 3 au printemps 2019 !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Parabapower in the place ❄︎ Horatio
Y. Félix Cartwright
Admin
avatar
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara, Clary, Anakin & Tessa
♦ Runes : 17
♦ Messages : 55
♦ Date d'inscription : 28/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Parabapower in the place ❄︎ Horatio ♦ Lun 1 Jan - 17:04
Parabapower in the place
Horatio & Félix
Félix n’était encore jamais venu à New York. Pourtant, il en avait vu du pays, pas mal même quand on regardait bien, en fait. Etre envoyé en mission, un peu partout dans le monde, c’était quand même cool, et ça lui allait très bien. Certainement parce qu’il y était habitué. En plus, ça arrangeait plutôt l’Enclave de faire ça, certainement parce que très peu de monde acceptait de bosser longtemps avec lui. En fait, il n’y avait que son Parabatai qui arrivait à le supporter plus de quelques semaines. Comment il faisait, ça, c’était une chose qui restait un mystère, mais bon… Ils n’étaient pas Parabatai pour rien, quand on regardait bien. Tous les deux aussi déjantés l’un que l’autre, et ils étaient plutôt efficaces, quand ils bossaient ensemble. Ça aussi c’était une chose que l’Enclave avait remarquée, en fait. Et puis, en trente-trois ans d’existence, les gens avaient aussi fini par s’habituer à eux. Ce qui n’avait pas forcément été facile au début, c’est clair, surtout quand ils étaient encore des ados. Ils étaient certainement les plus insupportables de l’Académie, et ça l’étonnait encore de ne pas avoir fini par être renvoyé. Surtout lui. Parce que Horatio encore… Ça allait, il était pas si insupportable que ça.

Et aujourd’hui, ils allaient enfin se retrouver. Ça faisait déjà quelques jours que Félix était arrivé à New York, et il avait appris que son Parabatai n’allait pas tarder à les rejoindre, encore pour renforcer les troupes. Même si Valentin était à présent enfermé, il y avait toujours le problème de la Coupe Mortelle qui restait introuvable. Chose qui était le cas depuis un paquet d’années maintenant, mais vu que Valentin avait mis la main dessus entre temps, et que c’était certainement l’un de ses sous-fifres qui l’avait… C’était légèrement plus problématique que dix-huit ans plus tôt en fait. Qu’est-ce qu’il leur donnait comme boulot ce mec, sérieusement…. Pas moyen d’être tranquille hein ! Enfin, ça faisait déjà quelques minutes qu’Horatio était arrivé, mais Félix s’était arrangé pour faire croire à son Parabatai qu’il était parti en mission et tout ça… Alors que c’était pas vrai du tout mais… Il s’était dit que ça pouvait être drôle en fait. Ouais, il avait un humour assez spécial, et ce n’est pas quelque chose qui est prêt de changer, mais ce n’était pas comme si son compagnon de route n’avait pas l’habitude de ça. Et puis il était parti à sa recherche après ça. Sauf qu’il ne pensait pas qu’il mettrait autant de temps à le trouver. En fait, le premier endroit où il s’était rendu, c’était la cuisine. Les voyages par Portail, ça donnait toujours une faim de loup, en tout cas pour lui. Et en général, quand il arrivait dans un nouvel endroit, bah il allait directement à la cuisine. Mais pas Horatio, visiblement.

Puis après, il se souvint que la nièce de son Parabatai vivait ici. Donc, en toute logique, il avait dû partir à sa recherche. De quoi fouiller tout le reste de l’Institut les gars. Et ça lui prit une bonne demi-heure avant de finalement se rendre dans la salle d’entrainement et d’y trouver son meilleur pote. « Tu te mets déjà au boulot ? T’as oublié la demi-heure de flemmardise ? » Un petit rituel qu’ils avaient depuis…. Pratiquement toujours en fait. Quand ils arrivaient à un nouvel endroit, ils allaient se poser quelque part, et ne bougeait plus pendant une demi-heure. Et quand on venait les voir pour leur demander ce qu’ils étaient en train de faire, ils répondaient qu’ils s’imprégnaient de l’air ambiant avant de se mettre au boulot. Et oui, ça faisait bien longtemps que plus personne ne faisait attention à ce genre de conneries quand ça venait de leur part.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 32
♦ Messages : 38
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Parabapower in the place ❄︎ Horatio ♦ Ven 12 Jan - 0:07
Parabaower in the placeYou know I'm back like I never left Another sprint, another step Another day, another breath Been chasing dreams, but I never slept I got a new attitude and a lease on life And some peace of mindFélix et HoratioA peine arrivé à l’institut de New York, je ne m’attardais pas dans ma chambre. J’y laissais mes affaires en plan et allai m’aventurer dans les couloirs à la recherche de ma nièce. C’était sans doute un peu bizarre comme réaction. Mais ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas vu Amara et que j’étais assez excité à l’idée de la retrouver. Puis étant donné que mon Parabatai m’avait dit qu'il serait en mission à mon arrivée… quoique c’était étrange j’avais vraiment l’impression qu’il n’était pas loin. Mais ça faisait un moment que nous nous étions vu aussi, c’était peut être de réduire soudainement la distance entre  nous qui me faisait cet effet.

Je traversai un bon nombre de pièces, cherchant Amara et essayant de prendre mes marques au passage. Je faisais de mon mieux pour ne pas prêter attention aux regards intrigués des personnes que je pouvait croiser. Depuis le temps j’y étais habitué à vrai dire. Je ne m’étais pas réveillé un beau matin avec du sang de fée sans les veines. Puis j’avais toujours été un marginal. Même si c’était dur, il fallait que je l’assume.

Je finis par trouver la salle d’entraînement. Il me semblait que ce serait un endroit logique où trouver ma nièce vu sont tempérament. Malheureusement non, la salle était vide. Je laissais échapper un soupire avant d’en faire le tour. Je sais pas trop pourquoi d’ailleurs. Ce n’était pas comme si Amara allait soudainement surgir de derrière un tas d’armes. Mais dans mes recherches, je prêtais un oeil intéressé aux objets autour de moi et quelques idées commencèrent à germer dans mon esprit. J’étais totalement perdu dans mes pensées, ailleurs, que je ne sentis même pas s’approcher cette aura qui m’était pourtant si familière.

Je sursautai et me retournai entendant la voix de Félix. Pour être une surprise, c’en était une belle qu’il me faisait là.

-Félix ? Mais t’es pas censé être en mission ?

C’était peut-être pas très sympa comme phrase d’accueil mais c’était la première chose qui m’était venue. Puis Félix devait y être habitué.

-La demi-heure de flemmardise ? Attends c'est toi qui me reproche d’avoir oublié quelque chose ? C’est le monde à l’envers…


Si je pouvais être tête-en-l’air parfois, mon Parabatai était pire encore. Je me demandais comment il était encore en vie d’ailleurs. Suite à ces bonnes paroles j’affichai un grand sourire et allai éteindre Félix. Mine de rien c’était dur de rester loin de son parabatai et maintenant que nous étions de nouveau ensemble, je me sentais de nouveau entier.

-Ça fait longtemps que t’es là ?

Je savais qu’il était arrivé avant moi à New York, mais depuis combien de temps, aucune idée. Il n'empêche que la situation devait vraiment être désespérée ici pour qu’ils nous réunissent dans le même institut sans craindre les conséquences. D’un sens, c’est vrai que c’était un bon plan, pour peu que Valentin se retrouve bêtement dans une de nos conneries qui finira sans doute par exploser…

-Je pensais que t’étais en mission donc je suis parti à la recherche de ma nièce. Je me suis dit que la demi-heure de flemmardise attendrai ton retour. Je n’ai pas envie de m’imprégner de l’air de cette ville tout seul.

C’est vrai, après tout c’était l’idée de Félix ce truc de base. Histoire de faire chier nos hôtes et leur annoncer la couleur de ce qui leur arrivait. Personnellement je voyais plus ça comme une demi-heure tranquille entre Parabatai à rattraper le temps perdu, vu que l’Enclave n’avait de cesse de nous séparer sous prétexte que nous causions trop de dégâts ensemble… ce qu’il ne faut pas entendre, je vous jure.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Y. Félix Cartwright
Admin
avatar
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara, Clary, Anakin & Tessa
♦ Runes : 17
♦ Messages : 55
♦ Date d'inscription : 28/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Parabapower in the place ❄︎ Horatio ♦ Dim 28 Jan - 16:38
Parabapower in the place
Horatio & Félix
Voir quelqu’un de familier ici était quand même quelque chose d’assez rassurant, parce que franchement, du peu de monde que Félix avait croisé pour l’instant, ça n’avait pas tellement l’air de s’enjailler dans le coin. Pourtant, Valentin était en cellule depuis la veille, ce qui était clairement un problème de moins à régler, et même limite un prétexte pour faire une petite fête. Mais tout le monde n’avait pas l’air de cet avis, encore moins ses enfants, en fait. Enfin, sa fille plutôt, vu que visiblement, Jace n’était pas vraiment le fils de Valentin, parce que ce dernier avait menti… Une histoire beaucoup trop compliquée aux yeux de Félix, et de toute manière, il n’avait pas du tout envie de s’en mêler. Les histoires de famille comme ça, avec le Monde Obscure qui y était mêlé aussi…. C’était à s’en donner mal aux crânes, et de toute manière, il n’avait pas forcément l’intention d’aller taper la causette avec cette personne là et les inviter à boire un verre. Même si c’était certainement des gens très gentils, il avait l’impression qu’ils avaient un peu tendance à s’attirer des ennuis, et il n’avait vraiment pas besoin de ça. Il y arrivait déjà très bien tout seul à s’attirer des ennuis.

Ce n’était pas pour autant qu’il n’allait pas accueillir son Parabatai comme il se doit. S’il y avait bien quelqu’un qui méritait de lui attirer des merdes, c’était bien lui. En fait, il avait un peu signé pour ça. Et puis, c’était comme le mariage, on pouvait pas s’en défaire, ou alors, très difficilement. A la vie, à la mort, comme on dit ! Et le Nephilim n’avait pas trop tarder à trouver son meilleur ami dans cet Institut qui n’était pas aussi grand qu’il y paraissait. « Je viens de rentrer, c’était un truc pas très long. » Contrairement à ses missions habituelles qui s’étalaient sur plusieurs mois, en général. Là, il avait juste eu à débarrasser une ruelle d’un petit nid de démons mineur. En cinq minutes, c’était plié. « Tu partages une partie de mon âme, c’est pas impossible que je t’ai volé un peu de ta mémoire… » Bon, il exagérait quand même là. Ils partageaient peut-être leur âme, mais ils avaient chacun leurs défauts et leurs qualités qui restaient indissociables. Heureusement d’ailleurs, ce serait un sacré bordel s’ils s’étaient mis à trop se ressembler et à avoir les mêmes idées de merde. C’était déjà le cas quelques fois, au grand malheur de certains…

Le moment de l’accolade était enfin arrivé, une partie de leur rituel de retrouvailles qui ne changeait jamais, en fait. C’était assez compliqué quand ils étaient éloignés l’un de l’autre, vu qu’ils étaient censés évolués ensemble. Ce lien de Parabatai, c’était vraiment quelque chose d’assez spécial en fait, quand on regardait bien. C’était même bizarre aux yeux de certains Nephilims mais bon… Quand on trouvait son Parabatai, on finissait par tout comprendre en fait, d’une certaine manière. Et Félix ne changerait le sien pour rien au monde. « Non, ça fait pas longtemps, quelques jours juste. Et c’est vrai que ta nièce est ici, j’avais oublié ! T’as pu la voir ? Elle est toujours aussi coincée ? » Non, il n’avait pas la langue dans sa poche, et non, il n’avait pas honte de dire ça. C’est vrai que la nièce de son Parabatai est assez spéciale en son genre, même si Félix en a surtout entendu parlé, et qu’il a dû la voir genre deux ou trois fois dans sa vie. A chaque fois, il avait l’impression de se retrouver face à un Frère Silencieux tellement elle pouvait être flippante.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 32
♦ Messages : 38
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Parabapower in the place ❄︎ Horatio ♦ Mar 6 Fév - 21:34
Parabaower in the placeYou know I'm back like I never left Another sprint, another step Another day, another breath Been chasing dreams, but I never slept I got a new attitude and a lease on life And some peace of mindFélix et HoratioJe croyais sans peine mon Parabatai. Avec le nombre de Chasseurs d’Ombres qui avaient dû être déployés à l’Institut de New York, il ne devait pas y avoir des missions de grandes ampleurs pour tout le monde. Et Félix était un bon combattant, je ne doutais pas qu’il était capable de régler leur compte à quelques démons mineurs en moins de deux. Ce qui n’était pas franchement mon cas. Je n’étais pas des plus doués sur le terrain. Bon ok, j’étais clairement un boulet. J’étais plus du genre intellectuel vous savez… Je préférais inventer des machines improbables et mener les enquêtes.

Je ris à la réplique de Félix à propos de sa mémoire. Il était réputé pour oublier toujours quelque chose, heureusement que j’étais pour penser à sa place. Mais je n’étais pas infaillible non plus. Je venais sans doute de le prouver. Mais je jouais le jeu de mon Parabatai et répondit :

- Je me disais bien que j’avais l’impression d’avoir oublié quelque chose…

Avoir oublié sa mémoire… C’était totalement ridicule, et même impossible. Mais il ne fallait pas en attendre beaucoup de moi quand j’étais avec mon Parabatai. C’est à croire que ça éteignait tout mes neurones que de traîner avec lui. Quoique, si on écoutait certains Nephilims, je n’avais pas beaucoup de neurones de bases. Mais c’était un autre discours plus compliqué encore.

Je pris volontiers mon Parabatai dans mes bras avant de l’interroger un peu. Je sais pas trop pourquoi, mais j’étais rassuré qu’il n’était pas ici depuis plus longtemps que moi. Sans doute parce que je ne voulais pas être le seul totalement paumé à New York. Et maintenant qu’on était au même endroit, il y avait peu de chances pour qu’on arrive à nous séparer de nouveau. Hey… on est Parabatai ou on l’est pas !

- Euh… Non j’étais en train de la chercher justement. Je ne dirais pas qu’elle est coincé. Plus sérieuse. C’est une Whitelaw. Mon frère était pareil…

Les Whitelaw n’étaient pas réputés pour être des rigolo. Autant vous dire que je faisais encore plus tâche dans la famille.

- Mais je suis tombé sur cette arme, je ne voudrais pas remettre en question le travaille des Soeur de Fer mais, je me disais que peut-être on pourrait y ajouter un système pour l’agrandir et la rétrécir. Parce que c’est toujours utile les lances, mais c’est galère à transporter et c’est pas génial pour le combat rapproché à cause de sa taille. Mais s’il y avait possibilité de réguler sa longueur… Peut-être avec l’electrum…

Quand je vous dit que je n’étais pas capable de m’en empêcher. A chaque fois que je trouvais quelque chose, un objet, n’importe lequel, une arme, ou même ça pourrait être un brosse à cheveux, il fallait que mon cerveau se mette à tourner et s’interroge sur la manière dont il pourrait améliorer cet objet et compenser ses faiblesse. Félix s’en fichait sûrement de savoir à quoi je pensais. Mais c’était loin d’être la première fois qu’il devait assister à ce genre de scène.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Y. Félix Cartwright
Admin
avatar
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara, Clary, Anakin & Tessa
♦ Runes : 17
♦ Messages : 55
♦ Date d'inscription : 28/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Parabapower in the place ❄︎ Horatio ♦ Ven 9 Fév - 21:55
Parabapower in the place
Horatio & Félix
Félix et les trous de mémoire, c’était une grande histoire d’amour. Et le pire, c’est que ce n’était même pas prêt de s’arrêter. Pourtant, quand il était plus jeune, ses parents avaient tout essayé pour améliorer sa mémoire. Poisson presque tous les jours, exercices de mémoire et tout le bordel. Rien à faire. On avait dû oublier de lui transmettre cette fonction lors de sa conception. Mais bon, il faisait avec, et puis, le principal, c’était qu’il faisait du bon boulot. En tout cas, personne ne s’en était jamais plaint. Même si parfois il oubliait l’intitulé exacte de sa mission, il arrivait toujours à l’accomplir par l’opération du saint esprit. En fait, c’était un homme sans mémoire, mais avec un cul bordé de nouilles. L’un dans l’autre, c’était plutôt équilibré. Même s’il passait souvent pour une personne pas très équilibrée, mais ça… C’est ce qui faisait son charme, on va dire. De toute façon, tant que les gens qu’il aimait arrivaient à le supporter, ça lui allait très bien. Et c’était le cas. La plupart du temps, du moins.

Venir ici était quand même étrange pour lui. Contrairement à la plupart des gens, Ysengrin n’avait jamais été attiré par New York. Trop grand, trop bruyant, trop populaire. Il aimait les petits coins un peu paumés et pas très connus dans le monde. Enfin après, il savait qu’il ne resterait certainement pas longtemps ici. Le temps de régler cette histoire avec Valentin et le Cercle, puis il serait envoyé dans une autre ville, un autre pays, pour une toute nouvelle mission. En attendant, il comptait bien profiter de la présence de son Parabatai, parce que mine de rien, ça faisait un moment qu’ils ne s’étaient pas vus tous les deux. Et visiblement, Horatio allait revoir une bonne partie de sa famille ici. Parce que ouais, Félix faisait partie de sa famille, même si tout le monde n’était pas d’accord avec ça. « Bon ben tel père telle fille, ça marche dans son cas, du coup ! » Après, le brun ne préférait pas s’aventurer plus loin en ce qui concernait le frère de son Parabatai. Ça faisait un moment qu’il était mort, presque vingt ans maintenant – merci le coup de vieux – mais il était genre toujours un membre vachement respecté de leur société. Et Félix savait que son Parabatai avait morflé quand il était mort. Et que sa nièce aussi avait morflé. Logique, quand on perd son père, c’est jamais vraiment drôle. Tué par Valentin, c’est encore pire. Autant dire que les Whitelaw avaient une sacrée dent contre lui.

Comme la plupart des gens, en fait. Le Shadowhunter se demandait comment il pouvait être encore en vie avec tous les gens qui voulaient sa mort. Même ses enfants, d’après ce qu’il avait entendu, voulaient le tuer de leurs propres mains. C’est grave quand même de pousser à ce point-là. En tout cas, Horatio était vite parti dans l’un de ses délires habituels. Et bien sûr, Félix n’y comprenait rien. Comme toujours. « Euh… Je pense que tu devrais éviter de faire ça. Aldertree a pas vraiment la réputation d’être gentil. » C’était même un tyran, d’après les autres qui vivaient ici. Et puis, pour l’avoir croisé, le Cartwright n’allait clairement pas lui chercher des noises. En espérant d’être rapidement muté ailleurs pour ne pas avoir à croiser sa tête de psychopathe bien longtemps. Parce qu’il était presque sûr que ce mec disséquait des cadavres d’animaux dans son bureau. « Attends d’être rentré à Idris pour faire un truc dans ce genre là ! » Au minimum. Le mieux pour Horatio serait limite d’être muté en Islande pour faire toutes les expériences qu’il voulait. Mais Félix n’était pas certain qu’il y ait un Institut en Islande. En même temps il y en avait tellement… Comment savoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 32
♦ Messages : 38
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Parabapower in the place ❄︎ Horatio ♦ Mar 27 Fév - 0:15
Parabaower in the placeYou know I'm back like I never left Another sprint, another step Another day, another breath Been chasing dreams, but I never slept I got a new attitude and a lease on life And some peace of mindFélix et HoratioC’était assez étrange de parler de ma famille avec Félix parce que… Et bien, dans mon idée, il faisait lui aussi parti de ma famille. Et je me sentais même bien plus proche de Félix que de n’importe quel autre Whitelaw. Ce n’était peut-être pas très sympa à dire pour eux. Mais les chasseurs d’ombres comprennent ça. Le lien qui unissaient deux Parabatai, n’avait pas son pareil ailleurs. Puis j’avais passé tellement de temps avec Félix… Même si nous n’avions pas eu cette rune pour nous liés, ça aurait été la même chose je pense. Tout du moins, je n’avais jamais réfléchis à une avenir ni même une vie sans lui.

De ce fait, j’avais toujours considéré que ma famille était aussi celle de Félix et vice-versa. Quoique, c’était assez triste de se dire que j’étais peut-être même plus proche de sa famille à lui que de la mienne. Il faut dire aussi que j’occupais une place assez… Bancale chez les Whitelaw. J’étais l’enfant illégitime, hybride, le vilain petit canard quoi. Et depuis le décès de mon frère, j’avais encore plus de mal à garder une voix dans cette famille. Il n’y avait bien plus que ma nièce pour être encore heureuse de me voir et accepter de discuter d’autre chose que de simples civilités avec moi. Malgrés tout ça, je répondis en rigolant à moitié :

- Haha, c’est sûre ! Le portrait craché de son père là dessus ! Mais c’est aussi un peu le genre de truc qui me fait peur. Parce qu’après, je t’imagine avoir une fille qui te ressemble et deux comme toi… Je sais pas si on est prêt pour ça…

Evidemment que je taquinais mon Parabatai. C’était de bonne guerre. Puis j’étais vraiment mal placé pour émettre une véritable critique à son égard. Après tout, j’étais lié à lui jusqu’à ce que la mort nous sépare. Ouais, un peu comme le mariage, mais en pire même, vu la signification de notre lien.

Rapidement, mon côté de scientifique “fou” comme dirait certain, repris le dessus, et sans crier gare, j’expliquais tout le projet que j’avais en tête à Félix. Le pauvre, il devait en subir tellement souvent des discours de ce genre. Je le suspectais d’ailleurs d’avoir une capacité à éteindre son cerveau dès que je commençais à parler. Je lâchais un soupire en entendant sa réponse.

- Qui a mis cet homme en charge ? Certes, Aldertree est un soldat sérieux. Mais il tient plus du dictateur que du directeur d’Institut si tu veux mon avis. Mais à quoi bon attendre d’être de retour à Idris, ce n’est pas à Idris que mes inventions serviraient à quelque chose. Quoique, j’ai commencé l’élaboration d’un prototype de plan de protection de secours pour Alicante, tu sais,... Si les tours venaient à avoir un problème…


Et voilà, j’étais déjà reparti sur autre chose. Il ne fallait vraiment pas me provoquer, j’avais l’esprit inventif facile. Mais si vous saviez le nombre de prototype, de schémas, d’idée et de projets en tous genre que j’avais sur papier et dans ma tête… Le pire c’était sans doute de se dire que même pas un tier d’entre eux verraient le jour et encore moins arriveraient à résultat concluant.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Y. Félix Cartwright
Admin
avatar
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara, Clary, Anakin & Tessa
♦ Runes : 17
♦ Messages : 55
♦ Date d'inscription : 28/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Parabapower in the place ❄︎ Horatio ♦ Sam 3 Mar - 21:11
Parabapower in the place
Horatio & Félix
La famille, c’était toujours un peu compliqué. Enfin sauf dans le cas de Félix, vu que ses parents… Ben ils en avaient un peu rien à foutre de tout en fait. Ce qui, à défaut, n’était pas du tout le cas de sa petite sœur. Ah elle, les responsabilités, et bien faire les choses, et accomplir son devoir et le reste… Valait mieux pas l’oublier quand elle était dans les parages ! Mais elle n’était pas méchante en soit. En même temps, comment ça pouvait être possible ? Avec un frère comme lui, si elle avait été méchante, elle aurait très sérieusement fini par le tuer, sans déconner ! Il pouvait devenir vraiment insupportable quand il s’y mettait. Heureusement que ça n’arrivait pas bien souvent quand même. Une fois de temps en temps. Tous les dix ans. Jamais ? Ouais, c’était possible aussi. Enfin, il fallait vraiment qu’il soit mal, du genre au bout de sa vie, mais vraiment à ras du suicide pour être ultra chiant comme sa mère. Et c’était pas encore arrivé. Il était beaucoup trop joyeux en général pour avoir des tendances suicidaires, en fait. Ça lui était jamais passé par la tête. Et pourtant avec un Parabatai comme Horatio… Nan, ça c’est une vanne. Ouais, en fait, il est vraiment fatiguant ce mec.

Mais Horatio le supporte, l’Ange seul sait comment ma foi ! Même quand il fait une bourde en parlant de son frère décédé via sa nièce coincée… Parce qu’il a beau lui dire le contraire, Félix n’en démordra pas. Cette nana est tout aussi raide que l’Epée Mortelle. Ou l’Inquisitrice. Qui est elle aussi une Whitelaw donc ça doit être un truc de famille. « Eh ! Si j’ai une fille, elle sera géniale ! C’est dans les gênes ! » De toute façon, c’était pas prêt d’arriver. Et peut-être même que ça n’arriverait jamais. Sortir avec une fée, ça aidait pas tellement pour le mariage et les enfants et les conneries de ce genre. Avec l’Enclave et tout ça, c’était un peu chiant. Même s’ils avaient l’air de s’améliorer un peu ces derniers temps. Bah oui, il avait entendu parlé du petit scandale au mariage Lightwood/Branwell et il doit bien avouer que c’était quelque chose qui lui avait bien plu. Et qui l’avait bien fait marré. Félix aurait aimé être là juste pour voir la tête du Frère Silencieux. Enfin après, vu qu’ils étaient totalement défigurés, en théorie, ça aurait pas tellement changé de d’habitude… Donc en fait ça devait être bien pourri.

Enfin c’était quand même pas aussi pourri que les inventions de son Parabatai. Bon ok, là c’est un peu méchant. Mais pour l’instant ses inventions c’était pas tellement ça quand même. Et il partait dans de ces idées quelques fois… Félix se demandait sérieusement où il allait les chercher. Et le pire, c’était qu’il s’arrêtait jamais ! Il fallait vraiment s’y habituer, mais bon, au bout d’un moment, ça n’en devenait même plus dérangeant. C’était vraiment une question d’habitude au final. « Je sais pas, je l’ai pas encore vu. » Aldertree. Celui-là, même s’il ne l’avait pas encore vu, il en avait entendu parlé. Et de ce qu’il en avait entendu, il aurait clairement pu être comparé à Pike et finir par subir le même sort s’il continuait dans ses conneries. Sauf qu’on était pas dans un univers post-apocalyptique. Enfin pas encore. « Et t’es au courant que les tours d’Alicante tiennent depuis genre… Des siècles ? » Voir même des millénaires. Il ne savait pas trop. L’histoire, ça n’avait jamais été sa matière préférée à l’école. Mais bon, il avait retenu que les tours d’Alicante étaient indestructibles alors… Il ne voyait pas tellement pourquoi il faudrait quelque chose pour les remplacer même si ce n’était qu’un au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 32
♦ Messages : 38
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Parabapower in the place ❄︎ Horatio ♦ Lun 19 Mar - 23:41
Parabaower in the placeYou know I'm back like I never left Another sprint, another step Another day, another breath Been chasing dreams, but I never slept I got a new attitude and a lease on life And some peace of mindFélix et HoratioIl n’y avait personne qui me faisait autant rire que mon Parabatai, c’était un fait. C’était peut-être pour ça que j’avais accepté d’être lié à vie avec lui d’ailleurs. Il me faisait toujours rire et il était impossible que je sombre dans une quelconque dépression ou que je broie la moindre idée noire avec un Nephilim pareil à mes côtés. Des fois je me demandais pourquoi Félix avait accepté d’être mon Parabatai. Après tout, je n’étais même pas un Nephilim à part entière, je passais plus de temps dans mes livres et mes inventions délirantes que sur le terrain. Mais j’imagine que c’était justement parce que je sortais de la norme qu’il m’avait choisi. Et quelque part. Je préférai me dire que nous avions rien choisi du tout. Ca nous était juste venu comme ça, naturellement et qu’il n’y avait personne qui aurait pu être à la place de l’autre.

Je me mis donc à rire en imaginant la fille de Félix comme étant son portrait craché, c’est sûr qu’on ne s’ennuierai pas. Et je n’allais pas me plaindre. Au contraire, je serais le premier heureux de voir la famille s’agrandir. Je devrais d’ailleurs peut-être plus songer à avoir des enfants que mon Parabatai. Après tout, c’était moi celui qui était marié. Mais… C’était compliqué. Puis qui avait envie de concevoir un enfant dans des temps pareil ? Ou alors je me cherchais juste des excuses, pour changer.

- J’en doute pas ! Même si elle n’hérite pas de tes gènes, je suis sûr que tu feras en sorte qu’elle suive tes pas. On sera deux à lui enseigner la dure vie des VRAIS chasseurs d’ombres !

Encore une chose sur laquelle nous avions longtemps devisé avec Félix. Nous avions notre propre philosophie. Et si l’Enclave n’était pas aussi stricte, nous aurions sans doute réécrit toutes leurs lois à notre sauce. Autant vous dire que la vie à l’institut serait bien plus fun et détendu qu’en ce moment même si ça avait été le cas.

J’avais eu beau me perdre dans mes longues explications d’éventuelles inventions, notre conversation était tout de même retombée sur quelque chose de plus terre-à-terre. A savoir, celui qui était en charge des lieux. Je ne le connaissais pas plus que ça, mais de ce que j’avais pu en entendre, je sentais que ça n’allait pas être le grand amour entre lui et moi. Je fis une moue à la réponse de Félix. Je voulais bien comprendre qu’il voulait se faire son propre avis. Et de toute façon, mon Parabatai avait réussi à faire en sorte que mon esprit songe à totalement autre chose.

- Je sais, je sais ! Mais j’ai fait des calculs. Valentin est intelligent et il n’a pas de limite. Je doute que son fils soit plus raisonnable. Au contraire. Et en me penchant sur quelques écrits. Les protections de Alicante sont infaillibles de l’extérieur. Mais pas de l’intérieur. Donc si un membre du Cercle arrivait à s’infiltrer, il aurait le moyen de faire sauter nos défenses. Ar…

Je m’arrêtais un instant en tâtant mes poches, comme si je cherchais quelque chose. Ce qui était le cas d’ailleurs. Malheureusement, je n’avais pas ce que je voulais sur moi. Mes poches étaient vides. Je n’avais même pas ma stèle sur moi. Je l’avais sans doute laissée sur mon bureau dans ma chambre.

- Je n’ai pas mes calculs sur moi. Je t’aurais bien montrer sinon. Puis il n’y a pas de tableau ici, je peux pas te faire de schéma. Ces salles ne sont vraiment pas adaptées à tous les esprits. Mais justement, mon point ici, Félix, c’est qu’on se repose trop sur ce qu’on a. Et ce n’est pas parce que ces tours tiennent depuis des siècles qu’elles sont infaillibles. Au contraire. Elles sont vieilles et le temps altère les choses. Et surtout avec le temps on peut les examiner et chercher un moyen de les faire tomber. D’où l’importance d’avoir un plan de secours, au moins au cas où.

Je n’étais pas sûr d’avoir convaincu Félix avec mon discours. Enfin peut-être. Mais si c’était le cas, alors, mon Parabatai serait sans doute le seul à s’être laissé convaincre. Ce n’était pas la première fois que je me penchais sur ce sujet. Mais à chaque fois que je venais exposer les théories et mes prototypes aux plus hauts placés, on me riait au nez en me rappelant à quel point j’étais ridicule.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Y. Félix Cartwright
Admin
avatar
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara, Clary, Anakin & Tessa
♦ Runes : 17
♦ Messages : 55
♦ Date d'inscription : 28/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Parabapower in the place ❄︎ Horatio ♦ Sam 24 Mar - 16:49
Parabapower in the place
Horatio & Félix
Félix, contrairement à ce que la plupart des gens pensaient, n’était pas idiot. Et puis, il connaissait bien son Parabatai aussi. Il savait qu’il y avait quelque chose de différent chez lui, et il ne parlait pas de son sang de fée. Enfin après, différent… Il n’aimait pas tellement ce mot, il doit bien l’avouer. Ça revenait à dire qu’il acceptait qu’il y ait une norme au niveau de la personnalité et tout ce bordel et… Ça lui plaisait pas des masses. Certainement parce qu’il ne faisait pas parti de cette norme lui-même, à dire vraie. Bien sûr, il était attiré par les femmes, mais c’était quand même un sacré numéro à lui tout seul, en dehors de ça. Et même si Horatio était marié, son pote savait très bien qu’il ne se sentait pas réellement à sa place dans son mariage, et qu’il se voilait quand même pas mal la face. Mais il n’avait jamais osé lui en parler. Il avait peur de le vexé, ou qu’il se braque, et puis, c’était quand même un sujet assez embarrassant. Donc il ne disait rien. Ouais, de ce côté-là il était assez idiot.

Et oui, il se trouvait probablement l’excuse de dire qu’ils étaient en train de parler de sa propre descendance et non de celle d’Horatio, et que sur le coup, il n’y avait pas forcément pensé. Sauf que c’était totalement faux bien sûr ! Ah ! La mauvaise foi. Quand tu nous tiens et ne nous quitte plus. Comme un virus, comme un démon qui s’incruste. Mmh. Pardon. « Pas trop quand même hein. Enfin, on va genre y aller doucement, ce sera qu’une petite fille. » Félix était un très bon Nephilim mais c’était aussi un grand bisounours. Et il savait très bien comment il agirait avec ses enfants, quand il en aurait un jour. C’était pas bien difficile à deviner en fait, en soi. Il était un papa poule dans l’âme, et vu qu’il était déjà crétin de base, avec des enfants… Enfin, on voyait bien le résultat avec les enfants de sa sœur quand ils étaient dans les parages. En général, ça donnait jamais quelque chose de très glorieux. Et il leur avait déjà fait faire des conneries en plus. Plusieurs fois. Au point où la plupart du temps, c’était lui qui se faisait engueulé, et pas les enfants. A moins qu’il faisait encore partie des enfants, et que du coup, il était le meneur de leur petite bande ? C’était pas une possibilité à exclure, c’est vrai.

Bon, ça leur arrivait quand même d’avoir des conversations un peu plus sérieuses. Même si c’était tout de même assez rare, c’est bien vrai. Mais c’était une chose qui arrivait, comme maintenant. Même si Horatio avait tendance à partir dans ses délires d’inventions, comme toujours. Et c’était certainement pour ça qu’ils n’avaient pas très souvent ces sujets de conversation, en réalité. Ça partait beaucoup trop en couilles, à un moment ou à un autre. « Mais… Le fils de Valentin est pas de notre côté ? » Quoi ? Non, il n’était pas totalement à jour de ses informations, et alors ? Il y pouvait pas grand-chose. Il avait certainement encore loupé un épisode, une histoire d’amour, de famille, ou une crise identitaire. Il se passait tellement de trucs de toute manière ici… C’était impossible de tout suivre ! Quelqu’un devrait leur faire une vidéo récapitulative de tout ce qu’il s’était passé, pour que tout le monde puisse s’y retrouver. « C’est une salle d’entrainement tu sais… » Et c’était clairement pas ici qu’ils allaient retrouver un tableau, ou même des livres. Des fringues qui trainaient à la rigueur… « T’es quand même au courant que les tours sont entretenues par les Sœurs de Fer ? Et qu’elles sont genre ultra surveillées ? » Félix était pas forcément fan de l’Enclave, mais s’il y avait bien une chose sur laquelle il leur faisait confiance, c’était bien la sécurité d’Alicante. C’était leur sanctuaire, et cette ville représentait très clairement la force de l’Enclave. Alors il était clair qu’elle était ultra-protégée. Plus que n’importe quel Institut dans le monde, et c’était plus que pouvait l’être la Coupe Mortelle quand ils l’avaient encore.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 32
♦ Messages : 38
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Parabapower in the place ❄︎ Horatio ♦ Ven 13 Avr - 22:31
Parabaower in the placeYou know I'm back like I never left Another sprint, another step Another day, another breath Been chasing dreams, but I never slept I got a new attitude and a lease on life And some peace of mindFélix et HoratioJe souris à la réponse de Félix. Il n’avait même pas encore d’enfant que ce n’était pas compliqué de deviner qu’il allait être très protecteur envers eux. Un vrai papa poule. Félix avait beau passer son temps à jouer les imbéciles, il était un Nephilim loyal qui ferait n’importe quoi pour ses proches. En temps que son Parabatai, j’étais bien placé pour le dire et j’avais de nombreuses preuves à l’appuie. Mais ce n’était sans doute pas la peine de les étaler à présent. Je me réjouissais juste à l’idée que mon Parabatai serait un père génial, bien plus que je ne pourrais l’être.

Mon problème était sans doute que j’avais trop facilement l’esprit ailleurs. Je serais capable d’en oublier ma propre santé. Je ne compte plus le nombre de fois où Felix avait été obligé de venir me rappeler de manger, sinon je me serais laissé mourir de faim au profit de mon travail. Et il est vrai que j’avais tendance à abuser de la rune d’endurance et de café pour rester réveillé pendant plusieurs nuits de suite. Mais on pouvait dire que j’avais le mérite d’être dévoué à ma tâche ? Je sais pas si c’était vraiment quelque chose de bien à vrai dire. Les autres Nephilims ne considéraient que rare mes travaux comme utiles.

Dans tous les cas, contrairement à Felix, j’étais au courant des dernières nouvelles. Je n’aimais pas arriver quelque part et ne pas être au courant de la situation.

- C’est compliqué. Mais pour faire court, non. Il n’est plus avec nous et ne l’a jamais été. On s’était trompé sur la personne en fait. Il n’est plus à l’institut, il est porté disparu à présent. Tout du moins, il me semble.

Je me doutais bien que ce n’était pas ici que j’allais trouver de quoi faire tout un cours. Mais je trouvais que ça manquait un peu justement. S’entraîner, c’était bien. Mais on allait jamais bien loin sans un peu de théorie au préalable. Mais là encore, l’Enclave et moi n’étions pas très d’accord.

- Je sais. J’ai passé assez de temps à les étudier. Mais c’est justement là l’erreur qu’on fait. On fait trop confiance à ce système. Je ne remet pas en question les talents des Soeurs de Fer. Mais j’essaye de nous préparer à toute éventualités. Si le Cercle veut vraiment s’en prendre aux Nephilims, il finira sans aucun doute par s’en prendre un jour à Alicante. Et je suis sûr qu’ils trouveront un moyen de contourner la sécurité des tours. Donc autant prendre un coup d’avance sur eux et les surprendre avec un autre système. Et si les tours fonctionnent et bien temps mieux, il ne s’agirait là que d’un plan de secours.

Felix n’allait pas m’avoir là dessus, j’avais songé à toutes les éventualités. C’était comme ça que démarrait chacun de mes projets, et je n’avais de cesse de les remettre en question afin de me pousser à chercher des réponses et avancer justement.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Y. Félix Cartwright
Admin
avatar
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara, Clary, Anakin & Tessa
♦ Runes : 17
♦ Messages : 55
♦ Date d'inscription : 28/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Parabapower in the place ❄︎ Horatio ♦ Dim 15 Avr - 15:36
Parabapower in the place
Horatio & Félix
C’était fichtrement compliqué d’être un Nephilim à cette époque. Félix se perdait, à force, il se passait beaucoup trop de trucs. A la base, le problème, c’était juste Valentin et le Cercle qui ressemblait sérieusement à une secte, si on lui demandait son avis. Après il y avait sa femme qui s’était rajoutée à l’équation, parce qu’elle s’était barrée, avec la Coupe, et que personne n’avait réussie à la retrouver en dix-huit ans et qu’elle avait vécue pépère à New York sans que personne ne vienne l’ennuyer. Puis après il y avait eu sa fille, la rousse là, qui avait fait pleins de conneries, de ce qu’il avait entendu dire. Puis son fils, qui sortait avec sa fille, sans savoir que c’était sa sœur, et du coup c’était bizarre, parce qu’il avait certainement dû vouloir se la taper, et peut-être même qu’il l’avait fait, du coup il y avait aussi une histoire d’inceste. Et en fait non ? C’était vraiment à rien y comprendre. Qui était un Morgenstern dans cette histoire, merde ? Et si c’était pas le fils de Valentin, c’était le fils de qui ? Céline Herondale ? Ok, ça c’était petit, et pas du tout correcte comme blague. La pauvre, elle était morte, et son fils avec. Un peu de respect voyons.

Tout ça pour dire qu’il était complètement paumé, et qu’il devait clairement pas être le seul. Les explications d’Horatio, en plus de ça, étaient pas vraiment claires. Ce qui n’était pas vraiment étonnant non plus, en fait. Tous les deux, ils étaient pas vraiment doués pour expliquer les choses. Le jour où ils allaient devoir apprendre des trucs à leurs enfants… Ça allait être quelque chose, c’était certain. « Il a déjà été à l’Institut alors ? Mais du coup… Jace c’est le fils de qui au final ? » Il était bien content de ne pas être Jace en fait. Vous imaginez un peu le bordel ? A sa place, il aurait fini par en avoir marre et tout envoyé chier, sa taper la meuf sur laquelle il avait flashé sans s’assurer que c’était pas sa sœur, et… Partir en Biélorussie. Ouais, c’était bien ça. Un trou paumé quelque part, où personne le ferait chier. Il avait sérieusement beaucoup de courage ce gars. Et il devait vraiment aimer sa copine (ou sa sœur, ça reste pas clair dans sa tête), pour pas avoir demandé de mutation encore. Valentin était vraiment un putain de sadique. Même avec les enfants, merde quoi ! Des enfants les gars ! Faut les laisser vivre un peu avant de les foutre dans la merde, sinon on engendre des cas désespérés.

Quoique, y a pas forcément besoin de ça pour devenir un cas désespéré. Félix en était la preuve vivante. Et Horatio aussi pour le coup. Ils n’étaient clairement pas Parabatai pour rien, ces deux-là. « Tu sais, à mon avis, si Valentin compte attaquer Alicante, il doit avoir des taupes parmi nous déjà. Même sans forcément avoir cet objectif-là. Les taupes, c’est la base mon gars. » Et c’était légèrement flippant, quand on y pensait. Si ça se trouve, Félix avait parlé avec l’une de ces taupes quelques minutes plus tôt sans même s’en rendre compte. Peut-être même que l’Inquisitrice était une taupe ! Bon ok, là c’était aller chercher un peu trop loin, quand on savait la haine qu’elle portait à Valentin. Même pour lui c’était trop tordu, en fait. Il fallait qu’il se calme.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 32
♦ Messages : 38
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Parabapower in the place ❄︎ Horatio ♦ Mar 15 Mai - 19:45
Parabaower in the placeYou know I'm back like I never left Another sprint, another step Another day, another breath Been chasing dreams, but I never slept I got a new attitude and a lease on life And some peace of mindFélix et HoratioJe soupirai. Je n’étais pas le meilleur des Chasseurs d’Ombre, mais j’essayais au moins de garder le rythme et de rester informé sur ce qu’il se passait. Apparemment ce n’était pas le cas de mon Parabatai. Je ne sais même pas pourquoi je m’en étonnais encore. Des fois, je me demandais si Félix ne faisait pas exprès d’éviter toute information avant que je ne vienne moi-même lui apprendre. Mais ça avait toujours été ainsi. Si je n’avais pas été là pour le pousser à réviser je ne sais pas si nous serions un jour sortis de l’Académie. Evidemment que je serais resté avec lui voyons. J’étais un bon élève. Enfin, quand il s’agissait de théorie, de livre et tout le reste, j’étais bon. La pratique par contre… C’était une autre histoire. Mais miraculeusement nous avions réussi à nous en sortir tout les deux.

On peut dire qu’avec Félix, séparément nous étions des Chasseurs d’Ombres des plus bancales, mais ensemble on se maintenait bien. Après, je ne dis pas qu’il n’y avait pas de casse. D’où le fait qu’on évite, en général, de nous laisser ensemble très longtemps.

- Mmh. On pensait qu'il s'agissait de Jace, mais une sorcière à pu prouvé que Jace et Clary n'avaient pas de lien familial et Valentin l'aurait confirmé. On sait qu'il y a eu un Jonathan Morgenstern, mais il mort quand il était jeune. Et concernant Jace. Je t’avoue que je ne sais pas. En arrivant je croyais que c’était un Wayland. Mais de ce que j’ai cru comprendre, Michael Wayland est mort avant d’avoir pu élever qui que ce soit.


C’était vraiment compliqué ces histoires. Et je savais que j’avais sûrement déjà perdu mon interlocuteur. Trop d’information. Ca n’allait jamais rentrer dans la tête de mon parabatai. Heureusement j’étais là pour penser à sa place, enfin si besoin est. Félix était peut-être très tête-en-l’air, mais il n’était pas non plus dénué de toute capacité intellectuelles voyons. Il était même très intelligent de mon avis. Mais à sa manière.

La preuve en était, même Félix n’était pas dupe et il était sûr que Valentin avait déjà infiltré l’institut. C’est vrai qu’en cas de guerre, c’est important d’avoir un maximum d’information sur ses ennemis et quoi de mieux qu’une taupe pour vous récolté tout ça.

- T’as raison. Mais c’est Valentin, je préfère rester méfiant. Enfin, je peux être autant méfiant que je veux. Je suis presque sûr que je pourrais avoir tout un dossier de preuves qui prouverait que Valentin va faire un sale coup que l’Enclave ne me croirait pas. Alors j’imagine que dans tous les cas, ce sera toujours nous deux contre le reste du monde.

Je lâchai un nouveau soupire. Heureusement qu’il y avait mon Parabatai et ma nièce ici. C’était assez peu de soutient, mais c’était toujours mieux que rien. C’était tout de même assez paradoxal de se dire que l’Enclave aurait plus confiance en Valentin qu’en ma personne pour une question de sang. Et qu’en l’occurrence mon côté fée, me rend le mensonge difficile.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Y. Félix Cartwright
Admin
avatar
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara, Clary, Anakin & Tessa
♦ Runes : 17
♦ Messages : 55
♦ Date d'inscription : 28/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Parabapower in the place ❄︎ Horatio ♦ Lun 21 Mai - 17:58
Parabapower in the place
Horatio & Félix
Avec les diverses missions d’infiltration qu’il avait, et le fait de se retrouvé, la plupart du temps, plongé dans le monde des Terrestres, Félix n’était pas forcément toujours au courant de tout ce qu’il se passait. Et vu que ça ne faisait pas très longtemps qu’il était rentré, quelques heures à tout cassé, il n’avait pas encore eu le temps de se tenir informé de tout, mais genre clairement pas. Il n’était même pas encore passé voir sa sœur, c’est pour dire ! Alors être au courant des histoires de famille du mec le plus recherché du Monde Obscure… C’est pas qu’il s’en fichait, mais un peu quand même, en fait. Surtout qu’il savait comment ce type allait finir maintenant que l’Enclave avait enfin réussit à le chopper. Ca l’intéressait pas tellement de savoir qui il s’était tapé, ou dans ce cas présent, qui il avait élevé. Même si en vrai c’était quand même bon de le savoir histoire de ne pas sortir de trop grosse bourde s’il croisait les personnes en question. Mais de toute façon, même sans ça, il finirait par être un boulet avec cette personne, comme avec n’importe qui sur cette planète. Personne n’échappait vraiment au boulet Félix, même ceux qui essayaient.

Donc ouais, il se tenait quand même informé un minimum, par le biais de son Parabatai, qui était toujours là pour être au courant de tout alors qu’il pouvait passer des heures enfermés dans sa chambre à bidouiller des machines. En fait, Félix était presque certain qu’il avait foutu des micros partout et que c’était comme ça qu’il était au courant de tout, il n’y avait pas d’autre explication. « Ben après c’est pas parce qu’il l’a pas élevé que c’est pas son père. Il a peut-être eu le temps de planter sa graine avant d’y passer. » Il avait pas tort, après tout. Mais bon, ça semblait un peu facile quand même, cette histoire, et Valentin était tellement tordu que ça n’étonnerait clairement pas le brun d’apprendre que Jace était le fils d’un autre type encore. Surtout qu’il y avait eu pleins de morts et de disparitions pendant l’Insurrection. Franchement, rien n’était impossible. Mais parfois il valait mieux ne pas savoir quand même. A la place de Jace, il n’essayerait même pas de chercher qui était ses parents et se contenterait de ce qu’il avait. Après, il n’avait pas le même vécu non plus, et clairement pas le même âge. Et puis c’était pas son problème aussi, alors comme ça, ça réglait vite la chose.

Son problème ce serait plutôt les taupes de Valentin, vu qu’il venait d’aborder le sujet. Même si ce dernier était arrêté maintenant, ça n’empêchait pas que ses soldats courraient encore, et qu’ils allaient certainement en croiser un le lendemain matin en allait prendre leur petit déjeuné. Le seul problème était qu’ils ne pouvaient pas deviner par l’opération du saint esprit qui c’était, et qu’ils allaient devoir mener une enquête. Ou alors soumettre l’idée à l’Enclave de foutre tous les Chasseurs d’Ombres sous l’Epée Mortelle histoire de voir qui ment ou pas, mais il n’était pas certain que cette idée serait acceptée. En fait, il était même sûre qu’elle serait refusée sans qu’il ait eu le temps de finir de l’émettre. « De toute façon il est certainement bien gardé. S’il leur échappe encore une fois, ça va leur faire mal au cul, surtout à celui de l’Inquisitrice. Et je pense pas qu’elle ait l’habitude d’avoir mal à cet endroit-là… » Ah c’était clair qu’ils allaient prendre un coup dans leur réputation si ce petit con arrivait encore à se barrer. En fait, clairement, Félix ne comprenait pas pourquoi il n’était pas encore mort, sans déconner. Ça réglerait tellement de choses. Les Membres du Cercle ils pouvaient les retrouver après, sans Valentin, ils allaient finir par être paumés de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio A. Whitelaw
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Simon & Wendy
♦ Runes : 32
♦ Messages : 38
♦ Date d'inscription : 30/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Parabapower in the place ❄︎ Horatio ♦ Jeu 24 Mai - 22:23
Parabaower in the placeYou know I'm back like I never left Another sprint, another step Another day, another breath Been chasing dreams, but I never slept I got a new attitude and a lease on life And some peace of mindFélix et HoratioFélix était mon Parabatai, donc oui, je l’aimais, mais j’avais parfois un peu de mal à le suivre quand même. Trop de négation en une phrase, je fronçais les sourcils et pris un moment pour réfléchir à ce qu’il venait de dire. On parlait toujours de Valentin et Jonathan/Jace, etc. Ca c’était sûr. Oh ok, il parlait de Wayland. Je haussais les épaules. Je ne connaissait que très peu cette famille. C’était difficile de juger.

- Mmh, c’est possible, j’en sais rien. Puis le Jace n’aide pas, il préfère se revendiquer Lightwood, vu que c’est eux qui l’ont adopté et élevé du coup.

Ca se barrait un peu dans tous les sens cette histoire. En même temps, j’étais bien placé pour savoir que la famille c’était jamais facile. Surtout chez les Nephilims. Mais rien n’était jamais facile chez les Nephilims. C’était à croire qu’on en faisait exprès de se prendre la tête avec tout. Ou alors c’est peut-être que chasser des démons, ça embrouille les esprits. Sincèrement, je n’avais pas très envie d’étudier ce sujet là. J’aimais les études, mais la psychologie, ce n’était pas forcément mon fort.

Nous continuâmes sur le sujet de Valentin. Et j’espérais que Félix avait raison. J’en étais presque sûr à vrai dire. Vu le temps qu’ils avaient passé à lui courir après, je me doutais bien que l’Enclave n’était pas près de le lâcher d’une semelle. C’était mon esprit tordu qui essayait encore de s’imaginer des choses et qui n’arrivait pas à se concevoir que, oui, pour une fois, les gentils allaient gagner. Enfin c’était qu’une petite victoire. Le Cercle n’allait pas mourir avec leur leader. Ils allaient être plus simple à être maîtrisés éventuellement, mais pas annihilé.

- T’as sûrement raison. Je pense qu’ils vont pas se priver pour l’exécuter au plus vite.

Ca pourrait en choquer certains, mais la peine de mort était assez courant chez les Chasseurs d’Ombre et vu les agissements de Valentin, seul un fou oserait dire qu’il ne méritait pas un tel châtiment. Puis là, on serait sûr qu’il serait bien mort. Et pas caché quelque part à attendre de pouvoir faire son grand retour. Je rajoutais le plus sérieusement du monde en réponse, toujours à la réflexion de mon Parabatai.

- Après pour savoir si l’inquisitrice à pas l’habitude, je préfère pas m’avancer. Qu’est-ce que tu en sais des pratiques sexuelles de notre Inquisitrice toi ?

Je crois que j’allais regretter d’avoir posé la question. Je sais pas trop ce qui était le pire là dedans. Si c’était mon sérieux, le fait que je considère vraiment cela comme un sujet de conversation dont on pouvait débattre ou si c’était déjà que Félix aie pu avoir une telle idée de base.
© YOU_COMPLETE_MESS


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: Parabapower in the place ❄︎ Horatio ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
Parabapower in the place ❄︎ Horatio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Institut :: Salle d'entraînement-
Sauter vers: