Vengeance blackens the soul [Annalyne]
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Vengeance blackens the soul [Annalyne]
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Vengeance blackens the soul [Annalyne] ♦ Dim 31 Déc - 0:10


“Vengeance blackens the soul.”


You play the hand you’re dealt. What I am, I am of my own choice. I don't know if I’m happy... but I’m content.



La nuit avait déjà pris ses aises depuis plusieurs heures maintenant, et elle s’annonçait longue. Voilà un des rares avantages de l’hiver, bien que les vampires ne craignaient pas non plus le froid ou les ravages de la grippe. Combien de personnes s’étaient déjà fait vaccinées sans que cela ait servi à quelque chose ? Aussi attaché à son humanité que pouvait l’être Nil von der Goltz, il pouvait bien admettre que ces avantages était plutôt agréables. C’était alors d’un pas tranquille qu’il arrivait devant cet établissement dont on n’avait cessé de lui parlé ces derniers temps. Un simple bar, The Sunshine's... il en existait des centaines dans le coin, surtout à Brooklyn ! Mais celui-ci était spécial, ou plutôt sa clientèle en elle-même était spéciale. Créatures Obscures diverses et variées, voilà bien le genre de repère que le vampire aurait évité en temps normal, mais il se trouvait qu’il apprécierait volontiers un remontant.

Qui aurait cru qu’être vampire pouvait aussi être épuisant ? Bien qu’il soit techniquement mort, il était loin d’être dans ce qu’on appelait communément le repos éternel. Travailler pour Valentin, chercher à le doubler en poursuivant lui-même un remède, voilà qui lui rappelait l’époque où il s’occupait encore de l’avenir de sa famille. Toujours chercher à être le plus malin, être le plus malin… Cela demandait toujours autant d’énergie.

Alors qu’il semblait hésiter pendant un long moment, il se décida finalement à faire le premier pas à l’intérieur de l’établissement. Le moins qu’on pouvait dire, c’était que l’air n’était pas si irrespirable qu’il aurait pu le songer. Certes, en tant que vampire il n’avait pas à respirer un quelconque air, mais cela faisait partie des réflexes humains auxquels il s’était stupidement attaché. C’était chic, sans être prétentieux, traditionnel tout en gardant une touche de modernité. L’architecte en charge de ce bar méritait son salaire, voilà déjà une bonne chose.

Un éternel sourire de façade collé sur le visage, le vampire se mêla aux clients, avançant même jusqu’au bar où il commanda un de ces cocktails qu’on lui servit dans un verre de whiskey. Il le regarda un instant : encore du sang. Évidemment, il ne pouvait boire que ça. Ah il regrettait le temps où il pouvait encore jouir d’un bon alcool… Si le goût du sang lui semblait toujours aussi agréable, c’était tout de même dommage que l’éventail de choix quant à la cuisine vampirique soit aussi réduit. Il en but tout de même une gorgée, puis s’approcha de ce qui semblait être l’animation de la soirée. Quelques personnes regardaient déjà cette petite table, autour de laquelle étaient installées deux femmes, séparées par de grandes cartes élégamment décorée.

Ah, de la divination...

Nil eut alors un sourire en coin en se contentant de regarder vaguement. Ce genre de chose ne l’avait que très peu intéressé, mais il savait qu’Angela, sa femme fut un temps, était friande de ce genre de chose. S’il se souvenait bien, la voyante qu’elle avait fait venir peu après leur mariage lui avait prédit deux garçons et une longue vie. Un ramassis de balivernes qui n’avait pas tardé à être dévoilé au grand jour quand sa fille naquit.

Malgré tout, la femme ici semblait ravie de ce qu’on semblait lui prédire. Certainement l’amour de sa vie, de beaux enfants, un avenir heureux… Il n’avait pas écouté. Une part de lui souhaitait tout de même à cette crédule que cela se réalise. Après ce qui était arrivé à Angela, ce ne serait que justice. Il refoula cette pensée à l’instant même où elle devint trop présente dans son esprit.

« Voilà de bien belles cartes… » commenta-t-il, attirant l’attention de leur propriétaire.

De belles cartes pour un beau visage, se surprit-il à penser. Lui qui pensait que ce genre de passe-temps n’intéressait que les mégères, il semblerait qu’il se soit fourvoyé. Cependant il ne ferait pas l’insulte à cette jeune femme de la prendre pour une demoiselle ordinaire : pas dans un bar comme celui-ci qui vendait du sang à ses clients.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Vengeance blackens the soul [Annalyne] ♦ Lun 1 Jan - 17:59
Vengeance blackens the soul
Nil & Annalyne
Les ardeurs du Cercle s’étant calmées au sein du Monde Obscure, c’était un grand soulagement pour pas mal de monde de pouvoir sortir sans avoir peur de se faire tuer au moindre petit coin de rue. Et c’était une chose qu’il était facile de voir, d’ailleurs. Les endroits habituellement fréquentés par les Créatures Obscures étaient beaucoup plus peuplés que ce qui avait pu être le cas, ne serait-ce encore que la semaine dernière. Bien sûr, Annalyne n’avait jamais fermée son bar, pas même quand le danger était encore grand et qu’il était dangereux pour eux de mettre le nez dehors. Elle s’était ancrée dans l’esprit que ce n’était pas un Chasseur d’Ombres un peu fou qui allait se mettre à lui faire peur. Elle s’était déjà cachée lors de l’Insurrection à cause de cet idiot, parce qu’elle voulait sauver sa peau, ce n’était pas maintenant qu’elle allait recommencer, ça c’était clair. Même si elle devait botter le cul de quelques Membres du Cercle pour ça, ce n’était pas une chose qui faisait peur. Après avoir vécu plus d’un siècle, la peur devenait quelque chose de totalement obsolète. Elle avait vécu beaucoup plus longtemps que le moindre petit Terrestre, et… Oui, elle n’avait plus grand chose à perdre maintenant. Sa vie était déjà derrière elle, d’une certaine façon, même si elle gardait tout de même la volonté de se battre. Mais c’était largement plus pour essayer de sauver le Monde Obscure, qui l’avait accueilli à bas ouverts, alors qu’elle n’était encore qu’une jeune femme qui découvrait à peine ses pouvoirs.

On pouvait dire que les choses avaient bien changées depuis. La blonde n’était plus la même qu’il y a cent trente ans, et ce n’était pas une mauvaise chose en soit. Elle avait appris à vivre comme une sorcière, à se lier d’amitié avec les bonnes personnes, et à rendre service à des gens qui pourraient lui être utile un peu plus tard dans sa vie. Le Monde Obscure fonctionnait comme ça, de toute manière, mais ce n’était pas pour autant qu’il était mauvais. Bien au contraire, d’ailleurs. Les Créatures Obscures étaient plus unies que la plupart des Terrestres, et quand il fallait s’entraider, ils ne perdaient pas leur temps à négocier les termes d’un traité à la con. Ce qui les rendait nettement plus efficace, et aussi plus solidaires les uns envers les autres. Ça ne les empêchait pas non plus de concevoir quelques arnaques qui fonctionnaient bien. Et même si ce n’était pas le genre d’Anna… Et bien, elle n’avait pas spécialement envie de développer son don de divination, que tous les sorciers avaient de base, à son maximum. Elle n’avait tout simplement pas envie de devenir folle, comme elle avait pu le voir sur certains cas. Du coup, elle se contentait du truc basique, un peu vague, mais qui fonctionnait tout de même, vu que ses prédictions n’étaient jamais fausses, au final. Elle utilisait des cartes aussi, mais ça, c’était surtout pour le côté un peu plus théâtral, elle doit bien l’avouer. Les cartes en soient ne servaient strictement à rien.

Et avec ce nouvel air de paix, si on pouvait le qualifier ainsi, la sorcière avait eu envie de donner un petit air de fête à son bar. Et elle avait donc sortie ses cartes, histoire de faire plaisir à ses clients et d’amuser un peu la galerie. La soirée se passait d’ailleurs plutôt bien pour elle, qui alternait entre servir des verres, et tirer les cartes des personnes qui venaient le lui demander. Elle n’oubliait pas non plus qu’elle était gérante d’un bar, à la base… Et puis, certains de ses habitués ne voulaient pas encore être servit par un autre employé qu’elle. Annalyne ne s’attendait pourtant pas à recevoir des compliments sur ses cartes. En fait, c’était une chose qui n’était encore jamais arrivée. Et elle releva donc la tête, un sourcil haussé, avant de sourire, au propriétaire de cette nouvelle voix qu’elle ne connaissait pas encore. « Vous voulez peut-être les voir de plus près ? » Désignant la chaise devant elle qui était à présent vide, Anna invitait le nouvel arrivant à s’asseoir. Un vampire, à première vue, si on prenait en compte la pâleur de son teint. Un vampire plutôt jeune, elle dirait, d’ailleurs. Mais ça, ce n’était qu’un détail. Après tout, elle aussi, elle avait été jeune, il fut un temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Vengeance blackens the soul [Annalyne] ♦ Mar 2 Jan - 13:05


“Vengeance blackens the soul.”


You play the hand you’re dealt. What I am, I am of my own choice. I don't know if I’m happy... but I’m content.



« Cela serait un privilège. »

Un sourire apparut sur le visage du vampire. Cette femme avait paru surprise de sa remarque, mais également flattée, s’il en jugeait par le sourire qu’elle eut à son tour. Nil posa alors son verre sur la table avant de prendre place devant elle, ne la quittant pas du regard. Voilà qu’un nouveau jeu s’installait, et les trois participants en seraient cette charmante femme, lui-même et un paquet de cartes dont il ne donnait que peu de crédibilité à défaut d’être jolies. Autour d’eux, le peu de public lâcha quelques murmures, quelques ragots, avant de se reconcentrer sur cette nouvelle séance. Cela ne déplaisait aucunement à Nil, qui appréciait les regards curieux sur sa personne. Peut-être était-ce son ego, son orgueil, un péché dont il avait longuement abusé. En levant le regard sur la jeune femme, il voyait bien qu’elle ne ressentait pas les choses de cette façon. Elle était calme, concentrée derrière sa politesse. Oh il n’avait pas affaire à une débutante dans les petits spectacles, c’était évident.

« Devrais-je tirer des cartes au hasard ou bien avez-vous besoin des lignes de ma main ? » demanda-t-il avec un sourire, joignant ses deux mains sur la table.

Malgré tout ce qu’il pouvait penser de cet art, Nil ne pouvait pas s’empêcher d’être curieux. Qu’allait-elle trouver sur les illustrations de ses cartes ? Quel sens donnera-t-elle aux rides de ses paumes ?

Rien n’est accident, tout n’est que mouvement. Cause et effet, il était conscient que de multitudes de détails sur lui pouvaient orienter le discours de la jeune femme, et les meilleurs mentalistes étaient évidemment ceux qui avaient le don d’observer les gens en face d’eux, et ceux qui étaient capables d’en tirer les bonnes conclusions. Bien que Nil s’essayait parfois à ce passe-temps, il connaissait les limites de ses capacités, et il avait pleinement conscience que des professionnels feraient cela bien mieux que lui. Des escrocs, mais de brillants escrocs. Cette femme devant lui en ferait-elle partie ? Oh il allait le savoir très vite, dès qu’elle prononcera ses mots, ou bien au moment où il cherchera son porte-feuille.

Cette pensée le fit rire intérieurement, mais il avait assez de bonnes manières pour ne pas le montrer ouvertement. Après, il était un gentleman !

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Vengeance blackens the soul [Annalyne] ♦ Jeu 11 Jan - 19:00
Vengeance blackens the soul
Nil & Annalyne
Annalyne connaissait une grande majorité des Créatures Obscures de la ville, du moins, c’était encore une vérité quand les choses étaient calmes, en ville. Mais avec le bordel qui avait été engendré par Valentin et son Cercle, les allées et venues s’étaient fait de plus en plus nombreux. Certaines personnes quittaient la ville pour se réfugier loin, dans un endroit désert, inaccessible, et d’autres venaient en ville pour leur proches, que ce soit pour les protéger, les sauver, ou les convaincre de repartir avec eux. Comme Wendy avait essayée de le faire avec la blonde. Mais elle avait refusée, cette fois-ci. Même si elle savait que sa meilleure amie voulait juste s’assurer qu’elle soit en sécurité, Anna ne pouvait tout simplement pas partir. Elle faisait partie d’une communauté, elle avait d’autres amis qui comptaient sur elle, et puis, elle en avait aussi marre de se cacher. Si elle devait se battre pour sa vie et pour la vie des autres Créatures Obscures, elle le ferait. Parce que ce n’était certainement pas les Shadowhunters qui allaient arrêtés Valentin s’ils continuaient comme ça. Et puis, personne ne les punirait d’avoir tué ce monstre.

Mais quand il y avait des moments de répits, il fallait en profiter. Et la sorcière voyait toujours, à la fréquentation de son bar, quand les gens n’avaient plus peur de mettre le nez dehors, et aussi, quand ils avaient besoin de distraction. C’était pour cette raison qu’elle avait sorti ses cartes, ce soir. La majorité des personnes qui fréquentaient son bar savaient qu’elle n’était pas réellement capable de lire l’avenir, tout simplement parce qu’ils connaissaient les effets que pouvaient avoir une telle pratique sur la santé mentale d’un sorcier. Et elle n’avait pas envie de devenir folle au point de se suicider. Ce n’était pas du tout dans ses plans. C’était de cette façon qu’elle s’était rendue compte que le vampire qui s’était installé en face d’elle était certainement encore jeune. Il avait l’air de croire qu’elle lisait véritablement l’avenir, ou que du moins, elle y croyait. Et il avait donc encore beaucoup de choses à apprendre. Mais ce n’était pas son rôle de faire cela, et elle n’avait pas vraiment envie de se retrouver avec un protéger supplémentaire sous son aile. « Seulement les cartes. Les lignes de la main sont des inepties. » Et elle n’exagérait qu’à peine. Les lignes de la main changeaient tellement avec le temps, entre les vivants et les morts. C’était impossible d’y lire le moindre message clair, et encore moins d’y prédire l’avenir.

Annalyne sortit rapidement cette pensée de son esprit, mélangeant les cartes par habitude, sans vraiment regarder, avant de les étendre devant elle avec une facilité déconcertante. « Prenez cinq cartes s’il vous plait. » Les mains croisées devant elle, la blonde patientait, observant son nouvel interlocuteur d’un œil assez minutieux. Au fil des années, elle avait appris à interpréter le comportement des gens, à voir les faux semblants. Etre âgé avait ses avantages, mais aussi ses inconvénients, il faut le dire. On gagnait en maturité, en prudence, mais on se rendait compte aussi, de plus en plus, de la cruauté du monde, et des gens qui nous entouraient. Quoique, pour certaines personnes, comme Anna, elle n’avait pas eu besoin d’être bien âgée pour se rendre compte de la folie de certaines personnes, par le biais de sa mère, qui aurait certainement fini par la tuer un jour, si elle ne l’avait pas fait elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: Vengeance blackens the soul [Annalyne] ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
Vengeance blackens the soul [Annalyne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» !! ..: Poor Soul :.. !!
» Body & Soul
» Entrainement collectif (PV Soul Eater ; Maka; Tsubaki)
» Love is composed of a single soul inhabiting two bodies [Erevu]
» [Validée]Karusi "Soul" Osaki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: