While I was sleeping... ☕ S. Wendy Stendhall & Noh Yeong-Gi
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
While I was sleeping... ☕ S. Wendy Stendhall & Noh Yeong-Gi
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: While I was sleeping... ☕ S. Wendy Stendhall & Noh Yeong-Gi ♦ Jeu 28 Déc - 2:35

While I was sleeping...

Wendy & Yeong-Gi

La porte de bois clair glissa sous mes doigts jusqu'à la poignée glacée me laissant entrer.

En un instant, j'étais brusquement aspiré dans cette atmosphère si particulière et si familière. Un bouquet de sapin, café torréfié, houx frais et pomme verte, saupoudré de cannelle, enivrant m'accueillait jusqu'au comptoir lisse et brillant de l'établissement. L'odeur de la pluie presque palpable, un tourbillon d'épices du monde et de pâtisseries locales, les parfums prononcés se posant sur ma langue comme de véritables morceaux de sucre. Un sourire idiot indétrônable sur mon visage enfin réchauffé. Le bruit de la vaisselle propre prête à servir se cachait derrière le bruissement des conversations qui remplissaient l'espace. Le rire des jeunes venant prendre un petit déjeuner tardif, la douce musique de fond apaisant l'esprit, les ordres secs mais partiellement étouffés des serveurs peinant à suivre le rythme des nombreuses commandes, tout se superposait en un agréable bruit de fond.

J'avançais instinctivement entre les tables cirées, laissant mes doigts doucement effleurer les sièges de cuir brun. Mes pieds me guidèrent devant une table libre reliée aux autres par la banquette commune contre le mur. Sans demander l'avis des hôtes, je m'y installais.

Tout autour de moi était légèrement flou, peut être la buée sur mes lunettes noires. Dehors l'hiver n'était pas encore trop prononcé mais les premières neiges ne traideraient sûrement pas à tomber. Les matins étaient calmes et frais mais tout paraissait différent dans ce café aux allures de salon douillet à feu de cheminée. L'un des barista vint prendre ma commande pour repartir aussi vite qu'il était apparu. Il fut ce pendant trop pressé à en jugé par le bruit de collision qui suivit son départ. Un juron craché avant même que le verre ne se brise au sol, le cri choqué d'une femme victime du projectile brûlant, les plates excuses du second serveur dans le silence brusque qu'il avait provoqué à travers la pièce. Même si cela semblait prendre une éternité, le brouhaha reprit immédiatement précédé par les grognements aggressifs d'un petit chiot apeuré.

Mon coeur battait rapidement, ne retrouvant pas son rythme normal. Mon souffle s'accélérait progressivement et mes mains tremblaient de plus en plus. Je paniquais sans le moindre doute. Mais un simple accident de plateau n'était pas sensé me faire réagir à ce point. Ce n'était pas la première fois que j'y assistais. Pourtant j'avais beau me contenir il m'étais impossible de me calmer.

Quelque chose approchait. Ou quelqu'un.

Mes yeux remontèrent lentement le long de l'allée principale près du bar jusqu'au carillon de la porte d'entrée qui s'agita. Une immense vague de lumière venait d'entrer dans le café. Une vague dorée dans laquelle baignait une femme brune.
Plus elle avançait plus la vague se rapprochait de moi. Elle était grande, mince.... unique pour sûr.

Et des yeux....


Je me réveillais en sursaut encore tremblant et blême. Le souffle erratique et des gouttes de sueur parlant à mes tempes. Mes draps collaient à mon corps m'étouffant et m'oppressant. Je me débattais férocement pour en sortir et tombais précipitamment face contre terre. Toujours sous l'écho de la panique je m'éloignais frénétiquementle plus loin possible de mon lit, percutant de mon épaule ma table de chevet.

Une fois hors de portée, recroquevillé sur moi même contre le mur froid, je me forçais à reprendre une respiration normale. C'était la douzième fois ce mois-ci. Douze fois le même rêve perturbant. Et je me réveillais toujours au même endroit. Impossible de me souvenir du visage de cette femme, ni d'où venait cet état de panique fulgurant. Rien n'avait de sens mis à part que les douze fois le rêve avait été parfaitement identique.

Une fois définitivement calmé, je me redressais en appuis contre le mur, sortais de ma chambre pour aller me passer de l'eau sur le visage dans la salle de bain. J'en profitais pour prendre une douche rapide et aller me chercher un petit truc dans la cuisine, calmer mon ventre bruyant.
J'avais du mal à réfléchir, tout était confus dans ma tête, tout s'emmêlait et j'en perdais le fil. Les autres fois pourtant, le rêve finissait par s'estomper plus où moins rapidement, or cette fois il persistait à vouloir s'incruster dans mes pensées.

Il fallait que je me change les idées. Un petit tour dans le salon pour attraper mon manteau de laine, mon écharpe et réveiller Cyabar.
Je le laissais lécher mes joues en guise de "bonjour" pendant que je tâtonnais pour lui accrocher son harnais. Par réflexe j'enfilais mes lunettes noires et refermais la porte derrière nous. Je laissais mon ami me conduire jusque dans la rue. Je n'avais pas de but précis, pas d'itinéraire, juste sortir prendre l'air frais de décembre. Je fourrais mes mains dans mes poches et commençais à avancer laissant mes pieds décider du chemin.

Ils me menèrent à travers la ville qui sortait doucement de sa léthargie nocturne. Les oiseaux de Central Park piaillant dans les arbres, le vent gelé fauchant les chevilles et le gazon qui restait. Bientôt les pelouses ne seront plus accessibles même tôt le matin, le temps que la terre se régénère. Longeant l'East River, je croisais quelques courageux sportifs profitant du calme pour s'entraîner avant de commencer la journée. Les premiers commerçants relevaient leurs rideaux de fer dans un fracas métallique, les boulangers affairés à faire sortir de leurs boutiques de merveilleuses odeurs, et déjà quelques gens pressés traînant leur valise derrière eux priant presque à haute voix pour ne pas rater leur vol. Et sans savoir réellement comment, la porte glissa sous mes doigts jusqu'à la poignée me laissant entrer.

Un parfum familier. Une atmosphère chatoyante. Une place toute réservée où je me laissais tomber.

J'avais un mauvais pressentiment comme si je ne devais pas être ici mais que je n'avais pas vraiment le choix.

Un garçon de café s'approcha ses pas vibrant sur le sol.

Un Moka Blanc à la cannelle... merci.



DEV NERD GIRL



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: While I was sleeping... ☕ S. Wendy Stendhall & Noh Yeong-Gi ♦ Mar 16 Jan - 14:42


While I was asleep...
Feat. Yeong-Gi.
L’hiver s’installait tranquillement. Je ne pensais vraiment pas passer autant de temps à New York. Ses dernières années je n’avais pas énormément voyagé, j’étais surtout resté à Paris, ne me déplaçant que lorsqu’on me le demandait pour des missions ou des travaux en tout genre. Cependant, avec l’affaire Valentin, je ne pouvais pas rester là bas sans rien faire. J’avais eu l’espoir en venant ici que je parviendrais à faire quitter la ville et à mettre en sécurité un bon nombre de créatures obscures. Mais au final, même ma meilleure amie refusait cette idée.

J’avais fini par comprendre que c’était trop tard. Tout le monde était bien trop impliqué dans cette histoire et moi aussi. Nous étions bien plus utile ici qu’ailleurs. Tout du moins, c’est ce que je me disais. Après tout, Clary Fairchild elle-même avait eu besoin de mes services. Donc j’étais déterminé à ne pas quitter la ville de sitôt. D’accord, peut-être qu’il y avait le sort d’un autre chasseur d’ombre qui m’importait un peu trop ici aussi. Cependant, je préférai ne pas trop y penser, même si je le faisais malgré moi.

Il n’empêche que ces temps étaient étrange. Je pouvais le sentir même jusque dans mon sommeil. Je n’avais pas souvent de visions. Je n’étais pas vraiment de ses sorciers qui avaient un troisième oeil. Mais ça m’était déjà arrivé d’en avoir. J’en avais eu une à propos du Livre des Damnés que j’avais utilisé pour aider Clary avant de le rendre à l’Institut. Puis ses derniers temps, il y avait ce garçon… Un petit jeune, asiatique. Je n’avais aucune idée d’où il venait, ni de qui il était. Mes rêves étaient bien trop flou. Comme je le disais, je n’étais pas une voyante. Je faisais des rêves prémonitoires parfois, j’avais de fortes intuitions, mais ça s’arrêtait là et tout cela était toujours très flou.

Ce matin je m’étais réveillée assez tôt. Une habitude que j’avais prise avec mon nouveau travail. D’ailleurs en parlant de ce dernier, j’avais des cours à préparer. Et j’aimais bien aller faire ça dans un café tranquille et convivial situé à Manhattan. Je ne tardai donc pas me préparer, prendre mes affaires et quitter l’appartement que je partageais avec Annalyne. Oui, même si c’était le matin et que je n’allais que travailler, j’avais passé un long moment dans la salle de bain à me maquiller, choisir mes vêtements, etc. Il y a certaines choses qui ne changeront jamais.

Quelques minutes plus tard, je passais la porte du café. J’avais comme l’intuition qu’aujourd’hui ne serait pas une banale journée. Je remontais l’allée principale, à la recherche du table, mais l’esprit totalement ailleurs. Il y avait quelque chose qui me semblait familier dans cette scène, mais je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus. Mais j’aurais peut-être du être plus attentive à ce qu’il se passait réellement autour de moi, au lieu de me perdre dans mes pensées.

©️ made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
 
While I was sleeping... ☕ S. Wendy Stendhall & Noh Yeong-Gi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» presentation wendy
» SLEEPING BEAUTY~ ft. syssoï
» Bouffez le lui ! { Wendy & Davy }
» Le musée des horreurs des Helmasaurs...
» premier envol [PV : Alyss]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: