Charles H. O'Neil - An English Gentleman
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Charles H. O'Neil - An English Gentleman
Charles H. O'Neil
Children of the Night
Charles H. O'Neil
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 31/05/1996
♦ Autres comptes : Catarina et Maryse
♦ Runes : 22
♦ Messages : 56
♦ Date d'inscription : 26/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Charles H. O'Neil - An English Gentleman  ♦ Mar 26 Déc - 14:31
Charles H. O'Neil
Ft. Ben Barnes
Petites infos
Vampire
277 années/30 ans
Decembre 1740
Londres
Chef d'Entreprise
Lui-même
Célibataire
Homosexuel


Anecdotes
• Charles collectionne les pièces de monnaies des pays dans lesquels il est passé. Elles sont rangées dans une étagère vitrée dans son appartement, dans des petits casiers. Personne ne peut y toucher à part lui. C’est un peu sa manie de vieille personne.
• C’est un acharné de travail mais depuis son arrivée à New-York, il a décidé de prendre quelques vacances bien méritées et profite donc de son temps libre.
• Il fait attention à sa consommation de sang même s’il n’est pas contre un petit plaisir de temps en temps….
• L’entreprise qu’a fondé son grand père et qu’il a repris à la mort de son père vaut maintenant un beau petit paquet d’argent ce qui fait de lui un homme plutôt riche. Pour ne pas dire trop riche.
• Pour rester à la tête de l’entreprise familiale, Charles a mis au courant plusieurs de ses collaborateurs au fils des années. Ce n’est pas de l’emprise, Charles en fait un point d’honneur. Il est même devenu ami avec plusieurs de ses “assistants/dirigeants” au fil des siècles.
• Il a longtemps fait parti d’un des clans de Londres avant de s’en séparer pour une divergence d’opinion. Depuis, il essaye de ne plus prendre parti dans les guerres de pouvoirs. Sauf si cela impacte sa petite personne. Très égoiste de sa part d’ailleurs.
• Charles est à New-York depuis moins d’un mois.
• Son deuxième prénom est Howard. Prénom qu’il déteste puisqu’il lui rappelle son grand père qui n’était pas avare des coups de ceinturons…
Derrière l'écran
Moi c'est toujours Lulu. J'ai encore 21 ans et j'ai maintenant trois compte. Mais je me soigne, promis.


Pour recenser
Pour un personnage masculin :
Code:
Ben Barnes <pris>♦️♦️</pris> Charles H. O'Neil
Code:
Charles
Code:
O'Neil
Revenir en haut Aller en bas
Charles H. O'Neil
Children of the Night
Charles H. O'Neil
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 31/05/1996
♦ Autres comptes : Catarina et Maryse
♦ Runes : 22
♦ Messages : 56
♦ Date d'inscription : 26/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Charles H. O'Neil - An English Gentleman  ♦ Mar 26 Déc - 14:32
La petite histoire
L’histoire de Charles commence durant l’année 1740 comme toutes les histoires commencent. C’est à dire avec le cri d’un bébé tout fripé, couvert de gras et très moche. Mais commençons par le commencement : son enfance.

Dans l’ensemble, elle est assez simple. Le petit Charly est né dans une famille aisée, ayant une place assez haut placée dans la société londonienne de l’époque. C’est d’ailleurs dans les pures traditions anglaises qu’il fut élevé bien que son père était d’origine irlandaise. Sa mère portant un peu la culotte à la maison, monsieur c’est laissé faire sans trop hausser la voix. Son grand-père paternel en revanche, ce fut une autre histoire… Si on devait retenir quelques choses de son enfance, ce serait son grand-père. Howard O’Neil. Un écossais bourru ayant fondé son entreprise d’horlogerie au fin fond de l’écosse et qui n'appréciait pas vraiment la manière dont avait été élevé son seul petit-fils. Les coups de ceinturons n’étaient jamais très loin lorsque Howard passait à la maison… Son père ne disait rien de peur d’en recevoir à son tour et Charles restait muet face à sa mère de peur que son grand-père s’en prenne à elle. Un joli cercle vicieux duquel il est sorti lorsque le vieux est mort lorsqu’il avait treize ans. La mort d’Howard fut un soulagement pour Charles. Ne plus l’avoir derrière son dos à Londres, ne plus recevoir de lettres assassines pour de quelconques occasions… L’année de ses treize ans fut un renouveau pour l’adolescent qu’il était devenu. Il passa d’un garçon timide, réservé et calme à un adolescent joyeux, joueur et relationnel avec le monde. Le jour et la nuit pour sa mère qui mit ce changement sur l’âge de raison de son fils. Parce qu’à l’époque, les jeunes étaient introduits jeunes dans la société. Les garçons encore plus que les jeunes filles. Lorsque Charles fut en âge de faire son entrée dans la société, le jeune garçon fut dans son élément. Contre toutes attentes, Charles O’Neil fut un homme de société assez rapidement. Et encore plus lorsqu’on se père mourut d’une mauvaise grippe et qu’il hérita de l’entreprise qu’il avait vu évoluer pendant son enfance l’année de ses 18 ans.

Comme l’année de ses treize ans, l’année des 18 ans de Charles fut une année charnière. Entre son mariage avec Anna, la reprise de l’entreprise d’horlogerie et la perte de son père, l’année 1758 fut assez riche. Elle commença d’ailleurs par son mariage. Arrangé bien sûr mais tellement réel que Charles eut un peu de mal à s’y faire. Déjà, parce qu’il connaissait Anna depuis qu’il avait deux ans et qu’il ne l’a voyait absolument pas comme une épouse. Mais aussi parce que le secret fut bien gardé par sa mère qui ne le lui avoua que tardivement. Il lui en voulut beaucoup pour cela et ce fut une des premières fois où Charles haussa le ton avec sa mère. Elle n’avait pas cherchée à lui en parler où à pousser un quelqu’un rapprochement amoureux entre Anna et lui. Outre le fait que le mariage soit arrangé, Anna et Charles se sont toujours bien entendus mais Charles considérait Anna comme une sœur et Anna considérait Charles comme un frère. Et le mariage est rapidement devenu plus une cohabitation qu’un véritable mariage. En société, ils étaient le couple parfait mais une fois en privé, les choses étaient toutes autres. Les sentiments amicaux étaient bien plus fort que les sentiments amoureux. Les relations intimes étaient un peu compliquées... Ils avaient essayé. A plusieurs reprises sans que rien de concluant ne se passent où alors qu’ils finissent par éclater de rire l’un en face de l’autre.

Quand vint la fin de l’année, son père tomba malade et ce fut assez rapide. Quelques semaines et son père rendit son dernier souffle dans la demeure familiale, laissant sa fortune et la gestion de l’entreprise à son jeune fils comme il était coutume de le faire à l’époque. Et Charles se retrouva catapulté dans un monde qu’il ne connaissait que très peu. Là encore, ce fut une surprise pour tout le monde puisque Charles réussit à s’en sortir. Non s’en mal mais après une année à travailler tous les jours de l’année, l’anglais réussit à sortir l’entreprise du gouffre dans lequel elle s’était enfoncée à la mort de son gérant. Les nouvelles idées qu'apporta le jeune homme furent novatrices et aidèrent l’entreprise à s’étendre à l’étranger et plus tard, en Europe. Durant cette année de labeur, Charles eut la deuxième grosse dispute avec sa mère qui s’inquiétait de ne pas voir Anna enceinte. Ayant encore quelques difficultés avec les mensonges de sa mère, l’héritier O’Neil lui fit comprendre qu’un enfant arriverait lorsqu’il arriverait et que c’était à eux de décider de ces choses-là. Ils avaient été forcés à se marier, ils décideraient ce qu’il se passerait ensuite. Et il avait dit ça droit dans les yeux de sa mère en pensant qu’il n’avait pas touché Anna depuis qu’ils étaient mariés. Les mensonges étaient apparemment devenus monnaies courantes dans la famille O’Neil depuis son dix-huitième anniversaire…

Les années passèrent jusqu’aux vingt-cinquième anniversaire de l’héritier O’Neil. Après quasiment 7 ans de mariage, Anna et Charles avaient décidé d’un commun accord d’avoir un enfant. Un soir, Anna s’était assise en face du bureau sur lequel il entassait une montagne de papier et lui avait avoué vouloir un enfant. Elle lui avait expliqué pendant de longues minutes que même si leur arrangement lui convenait, elle était en manque d’enfant. Qu’elle avait toujours voulu en avoir et que malgré  l’accord qu’il lui avait donné pour aller voir ailleurs, elle n’avait pas pu se résigner à le faire de peur de le couvrir de honte. Et elle était sortie de la pièce sans un mot supplémentaire laissant un Charles sans voix. Et l’héritier détesta cette situation. Il aimait Anna. Ce n’était peut-être pas le type d’amour qu’on attendait d’un couple mais il l’aimait. Et la voir ainsi lui serra le cœur. C’est pour cela qu’il accepta. Et que quelques mois plus tard, c’est une Anna rayonnante qui lui annonça être enceinte. Voir ce sourire sur son visage lui fit du bien alors qu’une petite partie de son esprit qu’il étouffait bien souvent lui soufflait qu’il n’avait plus à partager ses draps avec la jeune femme. 7 mois plus tard naquit Robert O’Neil qui fit le bonheur de sa mère et la fierté de son père. Jusqu’à ce qu’il tombe malade quelques semaines après sa naissance et qu’il décède un jour pluvieux du mois de mars. La perte de leur fils fut une tragédie pour Charles mais encore plus pour Anna. Si Charles s’était fermé après l’enterrement, Anna s’était muée dans un silence de plomb et une dépression sans fond. Quand il repensait à cette période, Charles se disait qu’il aurait pu mieux faire, qu’il aurait pu aider Anna, qu’il aurait dû être là au lieu de s’enfermer dans son propre malheur. Cela aurait peut-être évité la deuxième catastrophe de sa vingt-sixième année à savoir le suicide de sa femme quelques mois après la mort de leur fils. Après avoir enterré sa femme et son fils la même année, Charles se concentra sur l’entreprise, passant la majorité de son temps à travailler. Travail qui paya puisque les profits et les ventes de l’entreprise d’horlogerie héritée de son père grimpèrent en flèche. Personne n’avait pas une montre venant de son entreprise dans sa poche.

Les deux années suivantes furent identiques. Travail, deuil, Travail et deuil jusqu’à ce que Charles rencontre James. Ce dernier s'était présenté à son bureau un jour de juin 1770 pour présenter ses recommandations, à la recherche d’un travail. Travail que lui donna l’héritier en voyant les nombreux noms sur les lettres que lui avaient tendu l’homme. Et c’est à ce moment-là que les choses sérieuses avaient véritablement commencé pour Charles. Sa rencontre avec James fut un chamboulement dans sa vie. Un énorme changement. Parce que James lui fit comprendre beaucoup de chose. Qu’aimer un homme, quoi que pouvait en dire l’Eglise, pouvait arrivé. Que ce n’était pas quelques choses à crier sous tous les toits (vraiment pas et c'est d'ailleurs pour cela que Charles garda le change avec cet image de mari endeuillée qui lui collait à la peau) mais que ça existait. Et cela exista entre les deux hommes. Pendant longtemps. En secret pour éviter de finir au bûcher ou pire encore. Cela exista jusqu’à ce que James lui avoue son secret et répondit à toutes les questions de Charles sur le pourquoi il ne venait qu’à la nuit tombée, pourquoi il avait toujours ce teint affreusement blanc et pourquoi, lorsqu’il posait son oreille sur sa poitrine, il n’entendait rien ? Toutes ses questions trouvèrent leurs réponses lorsque James lui avoua être un vampire. Tout d’abord, Charles rigola. Longtemps. Le traita de fou plusieurs fois avant que James ne lui montre. Et ensuite Charles prit peur. Il se souvenait même avoir quitté la chambre puis la maison. Jusqu’à ce que les pièces se mettent bout à bout dans son esprit. Et lorsqu’il revint vers James plusieurs jours plus tard, il avait une chariote de questions derrière lui. Les choses étaient toujours abstraites dans son esprit, pas vraiment réelles mais plusieurs semaines plus tard, sur un coup de tête, Charles posa LA question à son amant. La question de la transformation. James refusa tout d’abord avant que Charles ne mette de bons arguments sur la table comme celui qu’il lui en ait parlé. “Pourquoi l’as-tu fait? Pourquoi m’en avoir parlé si ce n’est pas en pensant à cette éventualité”. Et après plusieurs semaines, Charles fit son entrée dans le monde obscur. Monde qu’il découvrit avec autant d’avidité que celle qu’il avait montré lorsqu’il avait découvert le monde de l’Entreprise. Ce ne fut pas évident au début. Cela n’est jamais d’ailleurs mais après plusieurs années, Charles finit par maîtrise les rites et autres joyeusetés des vampires. Il fit d’ailleurs parti, pendant longtemps (pour ne pas dire plusieurs siècles), d’un des plus gros clan de Londres.

Comme beaucoup de choses lorsqu’on est immortels, les relations changent. Une des premières fut celle qu’il entretenait avec son entreprise. Il s’était jeté à corps perdu à la gestion de cette dernière lorsque Robert et Anna avaient disparu, et même après sa propre ‘mort’, Charles n’avait pas pu se résoudre à laisser son entreprise. Alors il avait trouvé quelques astuces qu’il suivait encore aujourd’hui. Mettre son directeur général dans la confidence par exemple afin de garder un certain contrôle sur les choses. Ce qui changeant également fut sa relation avec James. Qui se termina comme elle avait commencée, en douceur des années après sa transformation. Et Charles remerciait James pour cela. La première véritable relation amoureuse qu’il eut ne fut pas un véritable fiasco. Celles qui suivirent en revanche….

Les années puis les siècles passèrent ainsi : Charles s’occupant dans l’ombre de faire prospérer son entreprise et vivant sa vie nocturne de manière décousue. Parce que oui, avec le temps, Charles était redevenu l’homme qu’il était dans sa jeunesse. À savoir joyeux, joyeux et fêtard. C’est d’ailleurs ce qui l’amena à New-York. N’ayant jamais quitté le vieux continent, l’héritier décida un beau jour qu’il était véritablement temps de découvrir le monde et quoi de mieux que New-York pour commencer?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Charles H. O'Neil - An English Gentleman  ♦ Mar 26 Déc - 14:35
Bienvenue une nouvelle fois avec ce perso qu'on a tous hâte de découvrir please

Je te souhaite un bon courage pour ta fiche, et bien sûr, si tu as des questions, tu sais où nus trouver Charles H. O'Neil - An English Gentleman  1868634147
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Carron
Children of Lilith
Arthur Carron
♦ Age : 39
♦ Date de naissance : 10/05/1980
♦ Runes : -3
♦ Messages : 118
♦ Date d'inscription : 19/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Charles H. O'Neil - An English Gentleman  ♦ Mar 26 Déc - 14:36
Re-saluuuuuuuuuuuuuut Charles H. O'Neil - An English Gentleman  519793374

Je crois que je vais me remettre à l'anglais moi hihi


My true love had a name
I hurted him so much
Revenir en haut Aller en bas
Maxime T. Yuán
Dumb but Hot as Hell
Maxime T. Yuán
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphael, Santana, Bastian, Ezio & Théodore
♦ Runes : 19
♦ Messages : 397
♦ Date d'inscription : 14/12/2017
♦ Everything and anything : Charles H. O'Neil - An English Gentleman  Tumblr_p84pipqhgd1uqlrq2o2_500
Charles H. O'Neil - An English Gentleman  Xhz0
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Charles H. O'Neil - An English Gentleman  ♦ Mar 26 Déc - 14:53
Rebienvenue à toi sweetie ! ♥️

Très bon choix d'avatar, j'aime beaucoup ! Puis j'ai hâte d'en apprendre plus sur ton vampire Charles H. O'Neil - An English Gentleman  963566207 Si t'as la moindre question, comme Clary l'a dit, hésite pas à harceler le staff ! ♥️


by this sign, we will conquerYou could break my heart in two, but when it heals, it beats for you. I know it's forward, but it's true : you're stuck in my head and I can't get you out of it. If I could do it all again, I know I'd go back to you.
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com
Eoin Carmichael
Children of Lilith
Eoin Carmichael
♦ Age : 315
♦ Date de naissance : 04/08/1703
♦ Autres comptes : Sebastian Verlac
♦ Runes : 3
♦ Messages : 237
♦ Date d'inscription : 13/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Charles H. O'Neil - An English Gentleman  ♦ Mar 26 Déc - 16:13
un vampiiire !!!!! diantre qu'il est beau x)

bienvenue parmi nous !! **
presqu'aussi vieux qu'Eoin ! on va se faire un suepr lien **


Centuries make life stranger
♪ Oh, if I could go back in time, When you only held me in my mind, Just a longing gone without a trace, Oh, I wish I'd never ever seen your face, I wish you were the one. ♪
Revenir en haut Aller en bas
Charles H. O'Neil
Children of the Night
Charles H. O'Neil
♦ Age : 23
♦ Date de naissance : 31/05/1996
♦ Autres comptes : Catarina et Maryse
♦ Runes : 22
♦ Messages : 56
♦ Date d'inscription : 26/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Charles H. O'Neil - An English Gentleman  ♦ Mar 26 Déc - 17:40
Merci tous le monde love

Arthur > Je suis sûr que tu le connais déjà ! mdr

Eion > Nous sommes d'accord sur la beauté du personnage oui


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Charles H. O'Neil - An English Gentleman  ♦ Sam 30 Déc - 11:18
Diantre, un autre vampire issu d'une grande famille ! Nous allons certainement pouvoir nous entendre, tous les deux... Charles H. O'Neil - An English Gentleman  1309413277
En tout cas, bienvenue camarade riche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: Charles H. O'Neil - An English Gentleman  ♦ Sam 30 Déc - 13:22
Tu es validé !
Bravo à toi, tu passes le cap de la validation! quewa
J'ai adorée lire ta fiche, c'était vraiment un plaisir pour mes petits yeux, j'adore l'histoire de ton Charles, le comment il est devenu un vampire, ça change vraiment des transformations habituelles au coin d'une ruelle, et je trouve ça vraiment trop cool please

Je viendrais très certainement te demander un lien avec Anna et Tessa, et sur ce, je te valide, bienvenue une fois de plus parmi nous hihi


Bienvenue parmi nous le newbie ! Tu es maintenant promu au rang d'Enfant de la nuit, c’est la classe, avoue ? Si jamais tu as des questions, Raphaël et Clary sont là pour t’éclairer, et n’hésite pas à nous harceler ! Maintenant, n’oublie pas de faire ta fiche de liens et ta fiche de rp, sans oublier de recenser ton logement et ton métier. Puis une fois que tout ça est fait, pour demander des rps, c'est ici. Quant aux runes, les recenser ici et les dépenser . Si ça te bottes, tu peux aussi demander un rang par-là. De plus, n'oublie pas de recenser ton clan par-là ! Voilà, voilà, c’est tout ! J’espère que tu va te plaire chez nous !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: Charles H. O'Neil - An English Gentleman  ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
Charles H. O'Neil - An English Gentleman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Echange Charles Baker/ Himler Rebu autour du CEP
» PREVAL, CELESTIN ,MAWOM ,MOISE J CHARLES SOUPLE BA NOU YON TI CHANS
» Duo Nana Mouskouri ,Charles Aznavour
» Charles de Rohan-Soubise
» DEPITE ARNEL PA SENATE MOISE JEAN CHARLES MENMSI YO SANBLE ANPIL !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: Présentations & Scénarios-
Sauter vers: