[+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace
Invité
Invité
(#) Sujet: [+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace ♦ Dim 3 Déc - 3:11
I’m ready for anything
Clace
Clary ne savait pas du tout ce qu’elle faisait. Mais genre vraiment pas. Elle s’était embarquée dans cette idée sans vraiment savoir si elle était bonne, si elle faisait bien les choses, si ça ferait plaisir à Jace ou si, au contraire, elle était juste en train de faire de la merde. Mais il était beaucoup trop tard pour faire machine arrière maintenant, elle le savait très bien. Et puis, même si elle faisait une erreur, ce n’était pas si grave, non ? Ce n’était pas non plus comme si c’était la pire erreur qu’elle avait commis de toute sa vie… Ou le truc le plus horrible qu’elle avait fait avec une bonne intention à la base. Ce truc-là, elle préférait d’ailleurs l’oublier, et elle espérait du fond du cœur que les paroles qui étaient sortis de sa bouche cette fois-là n’étaient pas restées gravées dans l’esprit de Jace. Parce que tout ça, elle n’en avait pas pensée un mot. Bien au contraire, d’ailleurs, elle avait toujours défendue le blond devant sa mère en essayant de lui faire comprendre qu’il était quelqu’un de bien. Et elle continuerait à le faire jusqu’à la fin de ses jours, devant n’importe quelle personne qui pourrait dire du mal de lui. Bon après d’accord, il avait ses défauts, comme tout le monde, la rousse ne dira pas le contraire, mais il était aussi l’une des meilleures personnes qu’elle connaissait, et certainement la seule à qui elle confierait sa vie sans hésiter une seule seconde. Et ça, c’était parce qu’elle l’aimait. Elle l’avait toujours aimé, même sans le savoir, au début, et elle savait, à présent, qu’elle l’aimerait jusqu’à son dernier souffle et qu’elle ne pourrait rien faire contre ça.

Ça ne servait à rien de lutter contre ses sentiments, de toute façon, elle l’avait bien compris, à force. Et elle en avait surtout bien assez souffert pour s’en rendre compte. Maintenant, Clary voulait juste profiter de tout ça. Oui, ils avaient capturé Valentin, mais ils n’avaient pas encore récupéré la Coupe. Et elle savait que ça finirait par leur retomber dessus à un moment ou à un autre. Qu’une nouvelle menace allait bientôt arriver. Mais ce n’était pas encore le cas. Alors bordel, oui, elle avait envie de profiter de ce calme pour s’épanouir dans sa relation avec Jace, quitte à se précipiter. Elle préférait aller un peu vite et vivre tout ça sans avoir à se soucier de rien plutôt que d’attendre et se rendre compte qu’il était finalement trop tard. Et elle se trouvait maintenant dans la chambre vide de Jace en attendant qu’il revienne après s’être préparée pendant… Près d’une heure, elle dirait. La rousse avait mis le paquet, pour lui faire plaisir, mais aussi pour se sentir désirable, chose qui n’était pas toujours le cas. Elle avait beau avoir gagnée en assurance, une partie d’elle était restée cette petite Terrestre qui avait eu une trouille bleue d’affronter le jury de l’Académie des Arts de Brooklyn.

Et elle avait attendu un bon quart d’heure dans la pièce, en tournant littéralement en rond. Est-ce qu’elle était nerveuse ? Complètement. Surtout en portant ce genre de tenue dont elle n’avait pas l’habitude. Bien sûr, elle avait porté un manteau par-dessus, de sa chambre à celle de Jace, mais maintenant qu’elle l’avait retirée, elle se sentait juste ridicule. Pourtant dans son esprit, à la base, ça lui semblait être une bonne idée, mais là, elle n’arrêtait pas de se dire qu’elle ferait mieux de faire demi-tour. Sauf que ce serait se dégonfler, et ce n’était pas son genre. Si c’était une connerie, elle allait l’assumer jusqu’au bout. Même si elle avait essayé de masquer la chose en enfilant l’une des chemises de Jace qu’elle avait trouvées dans son armoire. D’ailleurs, en parlant du loup, la porte venait juste de s’ouvrir derrière la rousse alors qu’elle était en train de feuilleter l’un des livres qui se trouvait sur le bureau. Elle s’était alors retournée, pour croiser le regard du blond, et lui avait souri, avant de s’avancer doucement vers lui en essayant de faire preuve d’assurance. Est-ce que c’était le cas, ou pas, elle n’en savait rien du tout. « Bonsoir, monsieur… Comment est-ce que je dois t’appeler du coup ? Lightwood ? » C’était une question qui se posait véritablement, après tout, même si ça n’avait pas d’incidence directe sur leur vie. Un nom n’était qu’un nom, et la rousse était bien placée pour savoir que ça ne devrait pas avoir une telle importance, en fait. Mais elle n’y pensait pas réellement quand ses bras s’enroulaient autour du cou de Jace et que ses lèvres se posaient sur les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 18/01/1999
♦ Autres comptes : Freyja Collins & Harmony
♦ Runes : 2
♦ Messages : 129
♦ Date d'inscription : 08/10/2017
♦ Everything and anything :







Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace ♦ Dim 3 Déc - 20:32


As long as we're togetherClaceLes choses avaient beau s’être légèrement améliorer depuis que Valentin était enfermé au sous-sol et que maintenant le mot se répandait que je n’étais pas son fils, je ne possédais pas de sang de démon en moi. Mais ça n’empêchait pas les journées d’être assez éprouvante. J’avais beau être lavé du mensonge de Valentin, la confiance ne régnait pas non plus autour de moi. Principalement parce que mes choix étaient toujours un peu perçus comme de la trahison et de l’alliance à Valentin. La capture de ce dernier avait aider mais pas complètement. Moi qui avait l’habitude d’être l’un des meilleurs de ma génération et d’être traité comme tel, je ne m’étais pas vraiment attendu à devoir un jour prouver à nouveau que mon allégeance allait bel et bien à l’enclave et non au Cercle. Autant dire qu’après une telle journée, j’avais surtout envie de me poser tranquillement, retrouver Clary et ne pas être déranger jusqu’au lendemain. A l’exception de certaine personne. J’avais donc décidé de passer par ma chambre avant d’aller chercher la rouquine que je n’avais d’ailleurs pas vraiment vue de la journée. Ce qui était légèrement suspect de la part d’une fille qu’on ne pouvait vraiment pas rater. Autant dire que ne fus qu’à moitié surprit de la trouver dans ma chambre. Ce qui m’étonnait surtout, c’était de la trouver vêtue d’une de mes chemises. Es-ce qu’il y avait eut un problème dans sa chambre ? Elle était parfaitement capable de faire comme Max et de confondre la rune du feu avec une autre… Mais Clary ne semblait pas plus alarmée ou paniquée que cela. Elle était même en faite très calme et elle s’était tout de suite avancer vers moi. Je refermais rapidement la porte, pas de raison pour laisser l’occasion à un petit voyeur de contempler les sublimes jambes nues de ma copine. J’enroulais mes bras  autour de la taille de la jeune femme pour la serrer contre moi.

Bonsoir Miss Fray. Mes amis m’appel Jace.

J’aurais tout de même préféré qu’elle ne soulève pas la question de mon nom de famille. Je ne lui en voulais pas mais ça soulevait beaucoup trop de questions auquel je n’avais pas de réponse et je n’avais pas vraiment envie de me torturer l’esprit avec ça. Valentin m’avait élevé pendant les premières années de ma vie, m’avait donner le nom Wayland, mais ce n’était probablement celui que j’aurais dût avoir s’il ne m’avait pas prit à mes parents. Et comme je n’avais aucune idée de qui ils auraient pût être, ça ne m’avançait pas beaucoup. J’avais donc éloigné la question avant de lui rendre son baiser. Mais j’étais tout de même assez intrigué de savoir pourquoi elle de baladait dans ma chambre si peu vêtue. Pas que cela me déplaise, bien au contraire, mais ce n’était vraiment pas quelque chose à laquelle je m’attendais.

Quelqu’un t’aurais volé tous tes vêtements pour que tu commences à piocher dans les miens ? Quoi que cette chemise te va peut-être mieux qu’à moi. Tu devrais la garder.
© YOU_COMPLETE_MESS





Shadowhunters aren't big huggers
Revenir en haut Aller en bas
http://sayakung.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: [+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace ♦ Lun 4 Déc - 0:57
I’m ready for anything
Clace
Clary ne savait pas tellement si mettre l’une des chemises de Jace était une bonne idée ou non. A la base, elle l’avait enfilée parce qu’elle se sentait un peu ridicule, et aussi pour cacher ce qu’elle portait en dessous, pour lui garder un peu la surprise. En somme, la chemise, c’était l’emballage cadeau. Mais elle avait surtout l’impression maintenant que ça montrait son manque d’assurance. Elle était loin d’être aussi confiante qu’Isabelle, surtout de ce côté-là. Et elle se rendait bien compte aussi qu’elle était bien loin d’être parfaite. Sans parler qu’elle ne savait pas vraiment ce qu’elle devait faire ou non. Alors oui, elle était nerveuse, elle appréhendait, mais pas au point d’être totalement flippée. Peut-être parce que c’était Jace, justement. Après tout, elle était tombée amoureuse de lui, elle lui faisait confiance, et elle savait au fond d’elle, qu’elle n’avait pas à avoir honte devant lui. Sinon elle n’aurait jamais pensé à sauter ce pas, et elle ne serait pas là ce soir, avec ce genre de tenue sur le dos. Elle l’avait fait parce qu’elle le voulait, parce qu’elle en avait envie, et parce qu’elle en avait marre de constamment repousser tout au lendemain. Surtout qu’après tout ce qu’il s’était passé, elle s’était bien rendue compte que le lendemain n’était pas certain. Et même si Valentin était à présent enfermé, ils n’étaient quand même pas à l’abri d’une nouvelle menace. La rousse devait profiter de la vie, dans ses moindres détails, sans se poser plus de questions que ça. Elle n’était plus une Terrestre maintenant, elle était une Shadowhunter, et il fallait qu’elle pense comme une Shadowhunter.

Mais bon, ça ne l’empêchait pas quand même de sortir quelques bourdes, de temps en temps. Parler du nom de famille de Jace n’était pas foncièrement la meilleure des idées, même si ça ne partait pas d’une mauvaise attention à la base. En tout cas, sa réponse l’avait bien fait sourire, et sentir ses bras autour d’elle lui faisait un bien fou. Elle en oubliait tout ce qu’il pouvait bien se passer autour, encore plus quand leurs lèvres entrèrent finalement en contact. Clary avait l’impression de revivre à chaque baiser, comme si Jace était devenu sa bouteille d’oxygène, et que, sans lui, elle n’arriverait tout simplement plus à vivre. Ce qui était certainement le cas, en fait. Le perdre encore une fois serait pour elle la chose la plus douloureuse au monde, et elle préférait ne même pas y penser. « Tu me la donnes alors ? » La jeune femme doit bien l’avouer, elle n’était pas contre. Bien au contraire d’ailleurs. Elle pouvait encore sentir le parfum de Jace sur ce vêtement, et si elle pouvait s’endormir tous les soirs avec cette odeur, il était clair que son sommeil allait nettement s’améliorer. Mais elle préférerait encore s’endormir directement dans ses bras tous les soirs, et se réveiller à ses côtés tous les matins. Une chose qu’elle avait arrêtée d’espérer pendant un temps, mais qui se retraçait à présent une place dans son esprit pour bien s’y ancré, histoire de ne plus jamais repartir. Et ce n’était pas elle qui allait faire fuir l’idée de partager le reste de sa vie avec lui, étant donné qu’elle en avait envie.

Mais pour l’instant, elle avait surtout envie de partager cette nuit avec lui. La rousse voulait s’offrir à lui, comme elle ne l’avait jamais fait avec personne. Elle voulait que ce soit lui et personne d’autre, et elle avait même l’impression de l’avoir attendue toute sa vie pour en arriver à ce moment. Elle savait que c’était complètement idiot de penser ça, mais il n’y avait qu’avec lui qu’elle se sentait vraiment bien. « Mais non, personne ne m’a volé mes vêtements. Il y a juste une petite surprise pour toi qui se cache en dessous. Tu veux voir ce que c’est ? » Les joues de Clary étaient devenues roses, alors qu’elle se mordait la lèvre et que l’une de ses mains avait quitté le cou de Jace pour ouvrir les premiers boutons de la chemise. Elle avait beau essayée d’avoir de l’assurance, son corps la trahissait quand même, au final. Mais elle ne se laissait pas démonter par un petit rougissement. Et elle ne se laisserait pas démonter non plus par une maladresse qui finirait certainement par arriver. Elle savait qu’elle ne pouvait pas faire les choses parfaitement bien du premier coup, et elle espérait juste que Jace comprendrait ça. En fait, au fond d’elle, elle savait très bien qu’il le comprendrait. Sinon elle ne serait pas là ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 18/01/1999
♦ Autres comptes : Freyja Collins & Harmony
♦ Runes : 2
♦ Messages : 129
♦ Date d'inscription : 08/10/2017
♦ Everything and anything :







Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace ♦ Mar 5 Déc - 3:01


As long as we're togetherClaceLa petite question de Clary me fit sourire. Je pouvais presque voir des petites étoiles se dessiner dans ses yeux. Comme si c’était le meilleur cadeau que je pouvais lui offrir. Une simple chemise tout droit sortit de mon armoire qu’elle s’était d’ailleurs elle même appropriée en m’attendant. Je n’aimais généralement pas qu’on rentre dans ma chambre sans mon autorisation. Mais découvrir Clary dans ma chambre uniquement vêtue d’une de mes chemises c’était plutôt sympa en fait. Voir même très agréable. Surtout avec la suite. Autant dire qu’elle attisait particulièrement ma curiosité et effectivement, j’avais assez envie de voir ce qu’elle cachait en dessous. Même si je pouvais déjà deviner ses formes sous la chemise et qu’elle était adorable avec ses joues légèrement rosée. Presque comme une poupée de porcelaine. Je posais une main sur la sienne pour arrêter son mouvement, je pouvais déjà voir la naissance de sa poitrine. Je remontais mon regard vers son visage. Je resserrais mon bras autour de sa taille pour la coller complètement à moi. Je glissais mon autre main dans son cou pour attirer son visage à moi et capturer ses lèvres. Il me fallut un moment pour m’éloigner d’elle, parce que je n’en avais pas envie. Mais puisque personne n’avait volé ses vêtements et que c’était justement une surprise pour moi, autant prendre un peu son temps. Je retirais ma veste pour la lancer sans même vraiment regarder dans la direction d’un fauteuil. J’étais de toute façon totalement incapable de quitter Clary des yeux. J’attrapais un pan de la chemise pour commencer à défaire le reste des boutons afin de découvrir ma surprise.

Et je ne fus pas vraiment déçu par ma découverte. Je glissais le bout de mes doigts entre les deux pans de la chemise maintenant ouverte pour laisser mes doigts courir sur sa peau. Elle était magnifique. Et pas parce qu’elle portait un ensemble extrêmement sexy sous cette chemise. Je comprenais mieux ses joues rosies, qui soulevaient d’ailleurs probablement quelques questions que j’aurais peut-être dût me poser. Mais j’avais sous les yeux beaucoup plus du corps de la jeune femme que j’avais désiré pendant tant de temps sans jamais pouvoir l’avoir. Je glissais mes doigts toujours sur sa peau nue pour venir entourer sa taille et la coller de nouveau contre moi pour capturer ses lèvres. Ses lèvres que j’avais bien du mal à lâcher maintenant que je pouvais sentir la peau nue de son dos sous mes doigts. Je me retenais de juste, tout simplement la prendre dans mes bras pour la mener jusqu’au lit. Une de mes mains s’égara d’ailleurs sur le haut de son postérieur. Il fallait pourtant que je m’assure qu’elle ne veuille pas se lancer dans ce genre d’activité pour les mauvaises raisons. Mes mains quittaient donc son dos pour remonter le long de son corps, effleurant à peine du bout des doigts sa poitrine avant de se poser dans son cou. Je plongeais mon regard dans ses magnifiques yeux verts et je me retenais de laisser glisser à nouveau mes mains sur sa peau, le long de ses épaules puis de ses bras pour la débarrasser de cette chemise.

Tu es sûr que c’est ce que tu veux ? Tu n’as pas besoin de te hâter pour moi.
© YOU_COMPLETE_MESS





Shadowhunters aren't big huggers
Revenir en haut Aller en bas
http://sayakung.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: [+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace ♦ Mar 5 Déc - 17:29
I’m ready for anything
Clace
Le cœur de Clary battait la chamade dans sa poitrine. Elle pouvait en ressentir chaque pulsation dans absolument toutes les parties de son corps, elle entendait même son sang qui traversait ses veines à une vitesse folle. Elle ne savait pas du tout ce qu’elle faisait, et pourtant, ses gestes, tout comme ses paroles, s’imposaient à elle sans qu’elle ait besoin de réfléchir. Comme si elle savait de naissance quoi dire et quoi faire à cet instant précis. Ça ne l’empêchait tout de même pas d’avoir peur de faire une gaffe, bien au contraire. Elle avait peur de le faire fuir, elle avait peur d’en avoir fait trop, ou alors, de ne pas en faire assez, par la suite. Son regard s’était d’ailleurs baissé sur sa main, alors qu’elle déboutonnait les premiers boutons de la chemise, mais elle avait relevé ses yeux vers ceux de Jace quand il était venu posé sa main sur la sienne. Et elle n’avait plus bouger d’un millimètre alors qu’il avait resserré son bras autour d’elle et glisser sa main dans son cou pour l’embrasser. Elle avait juste fermé les yeux et posée une main sur son bras. Elle le laissait totalement faire, et elle se laissait aller à cette sensation, plus qu’agréable, d’être tout contre lui, au point où elle pouvait sentir ses muscles à travers les morceaux de tissus qui séparaient encore leurs deux corps. Elle ne voulait pas qu’il s’arrête, elle ne voulait pas quitter ses lèvres, comme si elle avait peur de se retrouver à nouveau plongée dans la réalité qui les entourait. Là, ils n’étaient que tous les deux, seuls, sans rien autour, sans personne pour les déranger, et c’était bien la première fois que ça leur arrivait.

Mais le blond avait fini par s’éloigner, et la jeune femme avait gardé ses yeux fermés quelques secondes, comme si elle savourait encore cette sensation qu’elle ressentait à chaque fois qu’il l’embrassait. Quand elle les rouvrit enfin, son petit ami était en train de balancer sa veste… Quelque part. Clary n’avait pas vraiment envie de regarder où, vu qu’elle s’en fichait pas mal. Et de toute façon, elle n’avait même pas eu le temps de se poser la question que Jace était déjà en train d’ouvrir les derniers boutons de sa chemise. Une fois de plus, elle avait totalement stoppé tout mouvement. Elle le laissait découvrir sa surprise au fur et à mesure qu’il passait les boutons jusqu’à ce qu’il ait finalement révélé ce petit ensemble qu’elle portait. Une fois de plus, la rouge lui monta aux joues, et elle avait même totalement cessée de respirer quand le blond avait glissé ses doigts sur sa peau. Elle en frissonnait, et ses yeux s’étaient fermés avant même qu’il ne pose à nouveau ses lèvres sur les siennes. La rousse avait encore le souffle coupé, mais elle était quand même venue entourée Jace de ses bras, comme si elle ne voulait plus le lâcher, comme si elle voulait le sentir encore un peu plus proche d’elle. Ce qui était le cas, de toute façon. Et puis, elle ne voulait pas que ses caresses s’arrêtent. Elle voulait encore sentir ses frissons parcourir son corps, elle voulait encore sentir le souffle de Jace qui se mêlait au sien. Mais visiblement, le jeune homme n’avait pas les mêmes intentions, et en fait, ce n’était pas plus mal, parce que quand leurs lèvres se séparèrent, Clary pensa enfin à reprendre son souffle.

Les lèvres entrouvertes, la jeune Nephilim rouvrit les yeux en sentant les mains de Jace se poser dans son cou. Elle s’était alors perdue dans ses yeux quelques secondes avant de finalement fixer ses lèvres, qui étaient devenues comme une drogue pour elle. Mais la question du jeune homme la fit relever les yeux. Autant dire qu’elle ne s’attendait pas à une question de ce genre venant de sa part, et en fait, elle trouvait ça… Adorable. Elle pouvait bien voir qu’il s’inquiétait, et constater seulement ça lui permettait de se rendre compte qu’elle l’aimait encore plus que ce qu’elle avait bien pu penser. C’était comme si, tous les jours, il lui donnait une raison supplémentaire d’être tombée amoureuse de lui, une raison en plus qui lui ferait dire qu’elle a trouvée l’homme de sa vie. Et s’il avait besoin qu’elle le rassure, et bien elle le ferait. Elle était alors venue poser le bout de ses doigts sur ses joues. « J’en ai envie, toi aussi. Je me hâte pas, je veux juste vivre ma vie. Avec toi, de préférence. » Un léger sourire était venu effleurer ses lèvres alors qu’elle s’approchait de lui pour l’embrasser à nouveau. Un baiser léger, tout en finesse et en douceur, le total opposé de ce qu’elle pouvait bien ressentir maintenant, d’ailleurs. Et c’était certainement pour cela que ce baiser, chaste au début, avait fini par devenir de plus en plus intense, au point où Clary en perdait complètement la notion du temps.

Sa chemise ne tenait d’ailleurs plus tellement en place, et l’une de ses épaules avait fini par se découvrir. C’est la fraîcheur de l’air qui lui fit reprendre un peu ses esprits et elle éloigna son visage de celui de Jace, à peine de quelques millimètres. Son cœur battait encore comme pas possible dans sa poitrine alors qu’elle relevait les yeux vers lui. « Faut juste que tu saches que… Je suis… Enfin, j’ai jamais… Euh… C’est ma première fois… » Elle ne savait pas comment elle pouvait le lui dire autrement, et de toute façon, il fallait bien qu’elle le fasse. Elle espérait juste qu’il ne prendrait pas peur, ou une connerie dans le genre, même si elle en doutait fortement. En tout cas, ça ne l’avait pas empêchée de détourner le regard, un peu gênée, et les joues encore plus rouges qu’elles n’avaient pu l’être un peu plus tôt. Ce genre de moments gênants, elle aimerait bien faire en sorte qu’ils n’existent pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 18/01/1999
♦ Autres comptes : Freyja Collins & Harmony
♦ Runes : 2
♦ Messages : 129
♦ Date d'inscription : 08/10/2017
♦ Everything and anything :







Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace ♦ Dim 18 Fév - 17:50


As long as we're togetherClaceLes choses n’étaient définitivement pas parfaites. La plus part des membres du cercle, si pas tous, étaient encore en liberté. Cherchant probablement un moyen de libérer Valentin qui se trouvait actuellement dans une cellule bien garder au sous-sol de l’institut. A moins d’avoir de l’aide de l’intérieur, il n’était pas prêt d’en sortir. Mais même si tout n’était pas parfais, je ne pouvais pas m’empêcher d’être heureux. Parce que malgré tout ce qui s’était passer. Même si je ne savais toujours pas à quelle famille j’appartenais ou qui j’étais réellement au fond, tout cela ne semblait pas avoir d’importance. Savoir d’où je venais ne changerais absolument rien par rapport à ce qui ce passait en ce moment. Et de toute façon, je ne voulais pas changer ça. Même s’il aurait été préférable que Valentin ait été hors d’état de nuire comme tout le monde le pensait, sans toute cette histoire, je n’aurais probablement jamais rencontrer Clary. Et ce n’était pas une pensée que je pouvais réellement supporté. Quand bien même les épreuves que nous avions traverser avait été difficile. Elles nous avaient menés ici et maintenant. Ensemble. C’était ce qui comptait par dessus tout. Nous n’avions pas été détruit par tout ça, nous en étions sortit plus fort ensemble.

Absolument tout chez Clary m’enivrait. Et pas seulement parce qu’elle m’avait attendu dans ma chambre en sous-vêtement et recouverte d’une de mes chemises. Elle avait ce quelque chose en plus que toutes les autres femmes. Quelque chose qui me poussait vers elle. Pour être avec elle. Pour la protéger. Elle qui était maintenant presque totalement à nue devant moi. Et elle avait raison. J’en avais envie moi aussi, depuis bien longtemps. Même lorsque nous pensions être lier par le sang, je ne pouvais ma m’empêcher de la vouloir juste pour moi. Je me laissais rapidement prendre dans le moment sans plus me soucier de tout ce qui pouvait nous entourer. Il n’y avait plus que nous et l’instant que nous allions passer entre elle. Tout du moins jusqu’à ce qu’elle s’éloigne de moi. Sans vraiment s’éloigné mais assez pour que je puisse plonger mon regard dans le sien. Et d’abord je ne compris pas ce qu’elle cherchait à me dire. Je ne cherchais cependant pas à l’interrompre, je compris bien rapidement lorsque les derniers mots franchirent ses lèvres. Je compris alors à quel point Clary avait songé à cet instant. La peur qu’elle pouvait ressentir. L’embarra que je pouvais voir au fond de ses yeux même si elle avait détourné le visage. Je ne pouvais que l’aimer d’avantage. Le monde pouvait bien dire ce qu’il voulait, elle était parfaite à mes yeux. Je remontais une main sur sa joue, laissant mon pouce s’aventurer sur ses lèvres tout en tirant doucement son visage pour pouvoir à nouveau la regarder dans ses beaux yeux verts.

Il n’y a pas de honte à attendre Clary. Et même si tu es sûr de toi pour ce soir, si tu veux tout arrêter, dit le moi.
© YOU_COMPLETE_MESS





Shadowhunters aren't big huggers
Revenir en haut Aller en bas
http://sayakung.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: [+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace ♦ Ven 23 Fév - 16:49
I’m ready for anything
Clace
Clary ne s’était pas lancée là-dedans sans réfléchir. Elle ne s’était pas levée ce matin en se disant qu’elle allait partir s’acheter un ensemble sexy qu’elle allait enfiler juste pour coucher avec Jace. Elle avait pris le temps de penser, de peser le pour et le contre. Et en fait, elle n’avait pas trouvé de contre, elle doit bien l’avouer. Même si elle était angoissée, d’une certaine façon. Elle n’avait pas peur de ce qui allait se passer, loin de là. C’était plus comme un sentiment de crainte, celui qu’on a quand on plonge dans l’inconnu, mais qu’on ne peut pas s’arrêter, parce qu’on a envie de savoir. La rousse voulait passer cette étape, connaître avec Jace ce plaisir et cet amour profond. Cette fusion entre eux deux, entre leurs corps et leurs esprits. Elle le désirait comme elle n’avait jamais désiré quelqu’un d’autre. C’était un peu cliché mais… Elle savait qu’il était le bon. Même s’ils étaient encore jeunes, elle savait qu’il était son amour, le seul qu’elle connaitrait tout au long de sa vie. Elle voulait vieillir avec lui à ses côtés, se battre avec lui à ses côtés. Construire quelque chose de solide, fonder une famille dans quelques années. Se marier même, pourquoi pas. Elle voulait être sienne, tout simplement.

Mais la rousse voulait quand même le prévenir qu’il était son premier avant que les choses n’aillent trop loin. Elle n’était clairement pas du genre à faire sa fière, et à faire croire qu’elle avait déjà eu tout un tas d’amants, ou une connerie dans le même genre. Elle se devait d’être honnête avec lui, même si c’était quelque chose d’un peu gênant à avouer. Mais la jeune Fairchild ne tarda pas à sentir sa main sur son visage. Son pouce qui effleurait ses lèvres. Elle avait doucement relevée son regard vers Jace avant qu’il ne reprenne la parole. Et une fois de plus, il avait réussi à trouver les bons mots. Il était tellement… Parfait. Prêt à attendre pour elle, si elle le voulait. Mais ce n’était pas le cas. « Je veux pas que ça s’arrête… » Les paroles du blond avaient donné à Clary un élan de confiance en soi. Elle n’avait pas attendue plus longtemps avant de laisser tomber au sol la chemise qu’elle portait en la laissant glisser le long de ses bras. Ses mains s’étaient alors posée sur les joues de Jace alors qu’elle le tirait contre elle pour prendre à nouveau possession de ses lèvres. Elle lui donna un baiser remplit de passion et de désir alors que son corps venait se coller au sien, comme si c’était devenu un réflexe de survie. Elle n’arrivait plus à le lâcher, même si elle sentait que le souffle lui manquait. Elle en voulait plus. Elle sentait le désir qui montait en elle et qui lui faisait totalement perdre le contrôle.

Ses mains avaient finalement quitté les joues du jeune homme pour se glisser dans son cou. Puis le long de son torse. Jusqu’à ce qu’elle puisse les glisser sous son t-shirt, et entrer à nouveau en contact avec sa peau. Elle effleurait son ventre, ses côtes, remontant ses doigts tout en emportant le tissu pour finalement le passer au-dessus de sa tête. Là elle avait dû se séparer de ses lèvres. Et elle était déjà essoufflée. Elle sentait que ses joues étaient devenues rouges sous l’excitation. Son regard croisa alors le sien, mais elle ne disait rien. Et elle ne tardait pas à regarder à nouveau ses lèvres. Elle en voulait encore. Elle en voulait plus. Elle voulait aller jusqu’au bout sans avoir à s’arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 18/01/1999
♦ Autres comptes : Freyja Collins & Harmony
♦ Runes : 2
♦ Messages : 129
♦ Date d'inscription : 08/10/2017
♦ Everything and anything :







Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace ♦ Mer 28 Fév - 19:39


As long as we're togetherClaceMême si j’avais envie d’elle depuis longtemps, que j’avais dût luter conter ces pulsions qui me poussaient vers elle depuis que je la connaissais. Je ne voulais pas que Clary se sente forcer de faire quoi que ce soit. Après tout, il était plus facile d’enfiler quelque chose d’un peu plus oser que la normal que de réellement passer à l’acte. Ne dit-on pas que ce sont celle qui en parlent le plus qui en font le moins ? Ce qui n’était pas forcément faux. Mais Clary n’en avait jamais parlé jusqu’à maintenant. Et je ne doutais pas qu’elle y avait longuement réfléchit avant de m’attendre dans ma chambre aussi peu vêtu. Une chance d’ailleurs que je ne laisse presque personne y entrer. Il aurait été bien dommage que quelqu’un d’autre tombe sur cette surprise. Mon regard fût d’ailleurs attiré par le mouvement de la chemise qui se retrouva au sol, ne laissant ainsi plus place à l’imagination sûr les courbes de son corps. Ce qui ne m’aidait pas vraiment à contrôler mes pensées. Je posais mes mains sur sa taille avant de les passer dans son dos pour garder son corps fin contre moi. J’aurais presque eut peur de lui faire mal si je n’avais pas sût qu’elle était bien plus forte qu’elle en avait l’air.

J’arrivais à peine à me dire qu’il aurait fallut prendre au moins une seconde pour respirer mais elle comme moi, nous semblions incapable de nous séparer. Je remontais une main le long de sa colonne vertébral, j’allais l’attirer un peu plus à moi, coller son corps complètement contre le mien lorsque je sentit ses mains à travers mon t-shirt avant de la sentir emporter le tissu vers le haut. Je la lâchais à contre cœur pour la laisser me le retirer. Je plongeais alors à nouveau mon regard dans le sien et tant bien que mal j’essayais de retirer mes chaussures sans avoir à me baisser. Ma main retrouva le chemin de son cou et je l’attirais à nouveau à moi appréciant le contacte de sa peau contre la mienne. J’attrapais à nouveau ses lèvres mais sans m’y attarder trop longtemps cette fois-ci. Je déviais bien rapidement, partant à l’exploration de son cou. De ma main libre je remontais le long de son bras jusqu’à son épaule. Sans même y réfléchir, je passais mes doigts sous la bretelle de son soutien-gorge pour la faire glisser, libérant son épaule que je m’empressais presque d’embrasser. J’étais incapable d’arrêter mon exploration là, j’abandonnais donc son cou, au moins l’espace d’un instant pour me redresser et la regarder, plongeant mon regard dans le sien. Si elle ne voulait pas s’arrêter, je posais mes mains sur sa taille pour la faire reculer jusqu’à rencontrer le lit et je la soulevais juste assez pour l’allonger, je la suivis pour l’embrasser à nouveau. Prenant appuis sur mon genou et mon bras. Histoire de rester au dessus d’elle sans toute fois l’entraver. Bien que je ne sois pas vraiment certain que cela la dérange vu qu’elle semblait bel et bien décider à continuer.
© YOU_COMPLETE_MESS





Shadowhunters aren't big huggers
Revenir en haut Aller en bas
http://sayakung.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: [+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace ♦ Dim 4 Mar - 23:38
I’m ready for anything
Clace
Clary se retrouvait totalement dans un autre monde. Il n’y avait plus rien qui comptait. Plus rien, mis à part Jace et ce qu’ils étaient en train de partager tous les deux. Toutes leurs souffrances étaient loin. Toutes les épreuves qu’ils avaient dues traversés pour être ensemble, pour être heureux, n’étaient plus qu’un mauvais souvenir qu’ils pouvaient oublier. Ils se trouvaient à présent dans leur bulle, rien que tous les deux. Simplement reliés par leur amour, ce sentiment qui avait toujours été là, entre eux, et qui ne faisait que grandir de jour en jour. La rousse en avait même perdue une partie de sa timidité devant lui. Elle osait, alors que ça n’aurait pas forcément été le cas avant. Elle l’embrassait comme elle ne l’avait jamais embrassée avant. Elle frissonnait sous les caresses de ses mains qui glissaient dans son dos. Elle appréciait chaque courbe du corps de Jace qu’elle pouvait sentir contre le sien. Elle perdait son souffle, mais elle ne s’éloignait pas, au contraire. Elle en voulait plus. Elle le voulait lui, tout entier. Et c’était pour ça que son t-shirt n’avait pas tardé à atterrir sur le sol.

Son regard s’était alors fixé au sien pendant qu’ils étaient encore éloignés l’un de l’autre. Elle trouvait ses yeux tellement magnifiques qu’elle aurait pu s’y perdre pendant des heures entières. Et un sourire était venu effleurer ses lèvres quand le blond enlevait ses chaussures. Elle ne se moquait pas de lui, loin de là. Elle était juste heureuse. Et impatiente de vivre la suite. L’angoisse qu’elle ressentait au début était même partie. Il n’y avait plus qu’eux. Son torse qu’elle admirait. Ses lèvres qui avaient finies par rejoindre les siennes après qu’il ait glissé sa main dans son cou. Clary était d’ailleurs déçue de le sentir s’éloigner aussi vite. Elle avait essayé d’avoir un contact supplémentaire entre leurs bouches, mais il était déjà trop loin pour qu’elle puisse l’atteindre. Et surtout, ses lèvres s’étaient glissées dans son cou. La rousse avait alors fermé les yeux. Les mains posées sur le torse de Jace, elle se laissait complètement submergée par les sensations qu’il lui faisait ressentir par le biais de ses baisers. Elle frissonnait même en sentant la bretelle de son soutien-gorge glisser de son épaule. Elle pensait même qu’il allait finir par le lui enlever, et ses joues s’étaient une fois de plus enflammées à cette idée. Mais non. Il s’était juste contenté d’embrasser sa peau quelques secondes supplémentaire avant de s’éloigner à nouveau pour que leurs regards se croisent. Et la jeune Nephilim ne pouvait pas s’empêcher de ressentir un sentiment de… Frustration. C’était bien la première fois. Et ça lui faisait bizarre. Elle n’était pas encore habituée à ce genre de choses.

Mais elle n’eut pas vraiment le temps de s’attarder là-dessus. Jace était déjà en train de la pousser pour qu’elle se recule, et Clary avait laissé son regard fixé au sien jusqu’à ce qu’elle sente le lit contre ses jambes. Là, elle avait baissé les yeux quelques secondes avant de laisser un petit cri de surprise franchir ses lèvres en sentant ses pieds qui décollaient du sol. Et un rire lui échappa alors qu’elle laissait Jace l’allonger sur le lit. Quelle idiote. Elle s’attendait à quoi d’autre, franchement ? En tout cas, elle était bien contente de pouvoir retrouver le goût des lèvres de l’homme qu’elle aimait. Et l’une de ses mains étaient presque tout de suite partie se perdre dans ses cheveux. Histoire d’être sûre qu’il n’allait pas s’éloigner cette fois. Elle laissait ses mains se balader de nouveau sur le corps de Jace. De ses cheveux, elle les avait laissées glisser dans son cou. Puis ses épaules. Le long de ses bras. Avant de les remonter, pour parcourir son torse, de haut en bas. Jusqu’à son pantalon. Elle avait alors stoppé le baiser, ses doigts effleurant la peau du blond juste au-dessus du vêtement. Elle le regardait, légèrement rougissante, un petit sourire sur le coin des lèvres. Puis elle avait finalement défait le bouton du bas de Jace, et la fermeture éclair avant de finalement pousser le tissu de ses doigts pour le lui enlever. Enfin, essayer de lui enlever. Pratiquement sans le quitter du regard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 18/01/1999
♦ Autres comptes : Freyja Collins & Harmony
♦ Runes : 2
♦ Messages : 129
♦ Date d'inscription : 08/10/2017
♦ Everything and anything :







Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace ♦ Ven 9 Mar - 23:12


As long as we're togetherClaceJe n’avais jamais pensé qu’avec ce genre de réaction on pouvait trouver quelqu’un adorable. Je me trompais puisque même le petit cri de surprise qu’elle poussa était adorable. Son petit rire était absolument craquant. Au moins cela pouvait que pour le moment elle était encore à l’aise. Enfin, elle l’était surtout depuis mes dernières paroles. Et ce n’était pas plus mal d’ailleurs. Plus elle serait détendue et plus il y aurait de chance que la soirée ce passe bien. Vu que c’était quand même sa première fois. Je n’étais pas bête non plus. Mais je n’avais pas non plus envie de lui faire mal. Cette douleur-là était pourtant inévitable. Pour le moment je ne pensais cependant pas à cette partie. J’appréciais la caresse délicate de ses doigts dans mes cheveux, ses mains sur ma peau. Suivit de son teint rosé alors qu’elle entreprenait de me dévêtir un peu plus. Je ne pus retenir un sourire. Je glissais ma main sur sa joue, glissant mon pouce sur la courbe creuser par son sourire en coin. J’aurais pus me contenter uniquement de cela, mais vu comment elle repoussait mon pantalon, Clary était bel et bien déterminée à continuer.

Je me penchais donc à nouveau vers elle pour déposer un baiser sur ses lèvres. Celui-ci fût bref puisque je glissais lentement dans son cou pour le couvrir de baiser. Ma main avait abandonné sa joue pour venir se glisser entre son dos et le lit pour défaire l’attache de son soutien-gorge. Libérant ainsi sa poitrine sans toute fois que mes lèvres ne quittent sa peau. Je partis même à l’exploration de cette partie découverte une fois que le sous-vêtement atterrie à un endroit que je ne cherchais même pas à identifié ou regarder puisque c’était le dernier de mes soucis. Je m’attardais un moment sur cette zone, caressant sa peau douce et délicate. Faisant attention à la moindre de ses réactions. Il me fallut pourtant me redresser, au moins pour me débarrasser de ce pantalon qui devenait bien plus gênant qu’il était nécessaire actuellement puisque Clary avait repoussé le tissu autant qu’elle avait pût.

Je ne restais pas loin d’elle très longtemps. Mais avant de me pencher réellement au dessus d’elle, je me laissais un instant pour observer son corps et mes mains repartirent bien vite explorer sa peau. Commençant leur course sur ses hanches pour remonter le long de ses flans, sans toute fois dépasser sa poitrine. Je me penchais enfin après quelques caresses, venant déposer un baiser entre ses deux seins. Déposant un deuxième baiser quelques centimètre plus bas. Suivit d’un autre. Lentement mais sûrement, en savourant sa peau je descendais toujours un peu plus bas. Jusqu’à rencontrer la dernière couche de tissu qui couvrait encore son corps. J’avais énormément de mal à résister à la tentation. Je me redressais à nouveau, mais pas pour remonter. Je glissais mes doigts à nouveau sur ses hanches puis sous le tissu pour le faire glisser le long de ses jambes, la découvrant ainsi complètement. Je me penchais une nouvelle fois, glissant une main sous l’un de ses genoux pour venir embrasser la cuisse et cette fois-ci je remontais jusqu’à cette partie d’elle encore inexploré. Qui ne le serait plus encore bien longtemps puisque j’y plongeais pour la caresser tout en continuant de faire attention à la moindre de ses réactions.
© YOU_COMPLETE_MESS





Shadowhunters aren't big huggers
Revenir en haut Aller en bas
http://sayakung.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: [+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace ♦ Sam 10 Mar - 21:47
I’m ready for anything
Clace
Leurs regards s’étaient croisés. Ils souriaient tous les deux. Et Clary se sentait incroyablement bien. Elle qui avait craint ce moment, elle se sentait idiote d’avoir eu ce genre de pensées. Elle n’avait rien à craindre. Elle était avec Jace, après tout. Il avait toujours tout fait pour la protéger. Et maintenant il prenait soin d’elle, comme elle le méritait. Il ne la pressait pas. Il la laissait prendre son temps. Prendre ses aises. Prendre ses décisions. Comme celle d’aller jusqu’au bout. Et maintenant qu’ils étaient lancés, elle ne se voyait clairement pas aller en arrière. Elle en avait envie. Elle le désirait. Et depuis bien longtemps. Pourquoi attendre encore ? Ça n’avait aucun sens. Ils avaient perdu bien assez de temps comme ça. Elle voulait vivre cette relation complètement maintenant. Se sentir totalement à lui, une bonne fois pour toutes. Elle le laissait d’ailleurs déposer à nouveau ses lèvres sur les siennes, alors qu’elle était toujours en train de se battre avec son pantalon. Bien sûr, elle était maladroite. Elle ne savait pas trop encore comment elle devait s’y prendre, mais ça n’avait pas l’air de le déranger. Surtout qu’il était là pour la guider.

Une fois de plus, le blond éloigna ses lèvres des siennes un peu trop rapidement, mais cette fois-ci, la jeune femme réussit à lui voler un dernier baiser. Chose qui lui avait fait hausser les sourcils avec un petit sourire avant qu’elle ne sente à nouveau ses lèvres sur sa peau. Elle avait alors laissé sa tête retomber sur l’oreiller, posant à nouveau ses mains sur les épaules de son petit ami, alors qu’elle courbait légèrement le dos pour faciliter le passage de sa main. Sans surprise, elle senti rapidement que la pression de son soutien-gorge avait disparu. Et ses joues rougirent de plus belle alors qu’elle retirait les bretelles de ses bras pour permettre à Jace de balancer son sous-vêtement elle ne sait où. C’était bien la première fois qu’elle se retrouvait aussi peu vêtue devant un homme, et elle savait que c’était loin d’être fini. Surtout qu’il ne lui restait plus qu’un vêtement sur le dos, ce serait dommage de s’arrêter là. Clary avait, par la suite, fermée les yeux en sentant les caresses et les baisers du blond sur sa poitrine. Des soupirs s’échappaient de sa bouche alors qu’elle partait à la rencontre de ces nouvelles sensations. Il était doux, bienveillant. Et la jeune Nephilim avait bien du mal à contenir ses réactions, ses doigts se pressant contre la peau de Jace, et son corps se courbant légèrement à travers les vagues de sensations qu’il lui faisait ressentir.

La Shadowhunter ne rouvrit les yeux que lorsqu’il qu’il s’éloigna d’elle pour se débarrasser de son propre pantalon. Elle l’observait alors et, légèrement gênée, elle avait ramené ses bras vers elle pour couvrir un peu sa poitrine. Elle ne savait pas tellement comment réagir, et on pouvait dire qu’elle n’était pas aussi à l’aise qu’Izzy avec son corps. Comme tout le monde, elle avait ses petits défauts. Mais Jace ne semblait pas s’en préoccupé. Il était rapidement revenu vers elle, posant à nouveau ses mains sur son corps, prenant le temps de doucement caresser sa peau avant de se pencher à nouveau vers elle. Clary avait alors retiré ses bras de sa poitrine pour le laisser déposer un baiser entre ses seins, puis descendre au fur et à mesure sur sa peau. Elle restait d’ailleurs immobile, jusqu’à finalement sentir les doigts du blond se glisser sous le tissu de son dernier vêtement. Le dernier rempart qui les séparait.

Elle mit alors quelques secondes avant de relevé ses hanches du matelas pour l’aider à lui retirer le sous-vêtement. Son cœur battait la chamade alors qu’elle se retrouvait finalement nue devant lui. Elle avait peur, mais, ce n’était pas une mauvaise peur. C’était une peur excitante, qui la poussait à le laisser continuer. Une peur curieuse et impatiente. Elle s’était d’ailleurs mise à fixer le plafond, alors qu’elle sentait ses baisers remonter le long de sa cuisse. Sa respiration s’était accélérée. Son cœur battait tellement fort et tellement vite qu’elle avait l’impression qu’il allait sortir de sa poitrine. Puis elle sentit enfin ses premières caresses, à cet endroit que personne n’avait encore touché. Un gémissement de surprise s’échappa de ses lèvres alors que ses doigts se resserraient autour des draps. Elle ne s’attendait pas à quelque chose d’aussi plaisant. Et elle ne s’attendait clairement pas à ressentir ça. Si c’était déjà aussi bon maintenant, qu’est-ce que ce serait après ? La rousse n’y pensait pas tellement maintenant, elle doit bien l’avouer. Elle était trop occupée à poser sa main sur sa bouche pour étouffer les gémissements qui en sortaient. Elle essayait de se retenir, mais c’était pratiquement impossible. Jace était… Parfait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 18/01/1999
♦ Autres comptes : Freyja Collins & Harmony
♦ Runes : 2
♦ Messages : 129
♦ Date d'inscription : 08/10/2017
♦ Everything and anything :







Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace ♦ Sam 23 Juin - 21:29


As long as we're togetherClaceIl n’était pas vraiment difficile de voir que Clary n’était pas véritablement à l’aise pour le moment. Ce qui pouvait être tout à fait compréhensible puisqu’elle ne s’étais jamais aventurer sur ce terrain par le passé. J’essayais, autant que possible de lui faire un peu oublier sa gêne, la mettre à l’aise et qu’elle puisse profiter de ce moment sans en avoir peur. J’avais toute fois un peu de mal à réellement prendre mon temps. Je voulais lui faire plaisir mais je ne tardais pas vraiment à descendre sur son corps. Je la laissais quand même me guider, pour savoir s’il fallait que je calme le jeu ou non. Elle était peut-être hésitante quelques secondes avant de me laisser faire. Je découvrais donc cette partie encore inexplorée de son corps. Déclenchant immédiatement les réactions de son corps alors que je goutais ses chaires. Je ne savais pas si c’était réellement une bonne idée de ce lancer tout de suite dans la prochaine étape de notre relation. Mais Clary semblait si sûr d’elle, malgré la petite appréhension que j’avais pus constater dans ses yeux.

Maintenant que je m’étais lancé, je ne savais pas si je serais vraiment capable de m’arrêter. Pas alors qu’elle m’autorisait pour la première fois à aller plus loin que simplement la prendre dans mes bras ou de l’embrasser. Ce dont, au passage, je ne pourrais jamais me passer. Mais bien plus que mes propres envie, je voulais lui faire plaisir. Qu’elle prenne plaisir malgré cette première fois si redouter. C’était ce qui se ressentait dans les petites hésitations, les petits temps de réaction de Clary, je ne voulais pas la forcer, je la laissais aller à son rythme. Ne pas la brusquer. Du moins jusqu’à ce que ma tête ne soit plongée entre ses cuisses. Puisque ce moment de surprise était inévitable pour une première fois. Je fis attention même à la plus petite de ses réactions. Je la regardais essayer d’étouffer sa voix alors que je parcourais ce mont jusqu’à ce jour encore inexploré. Ce qui était légèrement frustrant puisque j’aurais voulu qu’elle se sente libre de s’exprimer mais c’était aussi compréhensible puisque la seule chose qui nous séparait du reste de l’institut n’était qu’une porte.

Ne résistant plus à l’envie de retirer cette main de sa bouche qui entravait sa voix, je quittais ses cuisses pour remonter le long de son corps de la même manière que je l’avais parcourut quelques instants plus tôt. Je glissais ma main sous la sienne puis mes doigts entre les siens et je capturais ses lèvres. Echangeant un long baiser avec elle, n’ayant aucune envie de l’écourter alors que ma main libre glissait sur son corps pour aller prendre la place de mes lèvres sur cet endroit que je venais de quitter.
© YOU_COMPLETE_MESS





Shadowhunters aren't big huggers
Revenir en haut Aller en bas
http://sayakung.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: [+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace ♦ Mer 27 Juin - 17:38
I’m ready for anything
Clace
Hésitante, inexpérimentée, la rousse se laissait totalement guider par Jace. Elle ne savait pas trop ce qu’elle devait faire, alors elle le laissait tout contrôler. Et puis, elle se doutait bien qu’il aimait ça. Avoir le contrôle faisait partie de sa nature, il détestait perdre l’avantage, ou se retrouver totalement dépourvu de ses moyens. C’était une chose qu’elle avait déjà eu l’occasion de constater, et qu’elle n’avait pas oubliée. Pas pour s’en servir contre lui à un moment ou à un autre, mais plus parce que c’était une chose qui le rendait encore plus humain que ce qu’il était déjà. Il avait ses faiblesses, tout comme elle avait les siennes. Il avait ses défauts aussi, qui l’agaçaient parfois, mais elle les avait finalement acceptés. Parce qu’elle savait qu’elle ne pourrait pas le changer, et elle n’en avait pas envie. Elle était tombée amoureuse de lui autant pour ses bons côtés que pour ses mauvais. Elle l’acceptait tout entier, et à présent, elle s’offrait tout entière à lui.

Même si elle essayait d’atténuer les bruits qui sortaient de sa bouche. Certes, la porte était fermée, mais elle n’avait tout de même pas envie qu’on les surprenne maintenant, ou que quelqu’un se doute de ce qu’ils étaient en train de faire. Et elle ne savait pas à quel point les murs de l’Institut étaient épais. Certainement pas mal quand même au vu du monde qui vivait ici. Mais Clary ne pouvait quand même pas maîtriser totalement ses gémissements. C’était comme si son corps dominait son esprit, elle ne pouvait pas s’en empêcher. Alors qu’elle avait de plus en plus de mal à retenir ces petits bruits qui quittaient sa bouche, la rousse sentie les baisers de Jace se déplacer sur son corps, reprenant le même chemin qu’il avait déjà pris, mais dans le sens inverse. Alors qu’elle le regardait dans les yeux, il avait entrelacé ses doigts au sien avant de prendre à nouveau possession de ses lèvres.

La main libre de la jeune femme était venue se poser sur sa nuque. Elle qui avait pour optique d’en profiter pour reprendre son souffle, c’était un peu raté. Mais elle ne voulait pas pour autant que ce baiser s’arrête. Elle se sentait aussi brûlante qu’un brasier, et elle en voulait encore. Son corps en voulait encore aussi. Et c’était comme si Jace avait lu dans ses pensées. C’était maintenant sa main libre qui avait pris la place de ses lèvres. Les lèvres de la rouquine s’étaient tout de suite entrouvertes, toujours contre celles de son petit ami, alors qu’un gémissement intense s’en échappait. Son corps se cambrait, ses doigts se resserraient autour des siens, autour de ses petits cheveux présents sur sa nuque. Plus les minutes passaient, plus elle sentait son désir et son plaisir augmenter. Plus elle en voulait. Et sa main avait fini par quitter la nuque de Jace, s’aventurant à nouveau le long de son corps, sur ses épaules, sur son torse, jusqu’à son caleçon où ses doigts se glissaient en dessous, alors qu’elle attrapait la lèvre du blond, sensuellement entre ses dents. Elle ne savait pas si c’était une bonne idée de faire ça mais… Elle tentait. Il fallait qu’elle aprenne, de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: [+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
[+18] As long as we're together, i'm ready for anything ❄︎ Clace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un combat long....très long !!
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: