The show must go on - Magnus&Catarina
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
The show must go on - Magnus&Catarina
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: The show must go on - Magnus&Catarina ♦ Sam 25 Nov - 3:26
Le coeur en miette, je marchais vers chez Catarina. Je titubais un peu, énivré par ma tristesse, alors même que je n'avais pas encore bu. Je lui avais envoyé ces messages, d'urgence, parce que j'avais besoin de lui parler. Je me sentais mal, très mal, mais je devais tenir debout, je n'allais pas mourir, je savais que ça allait passer mais, comment dire, c'était encore neuf. Je venais de quitter Alexander. Parce que je me rendais compte que nous n'étions peut être pas aussi compatible que je le pensais. Peut être que je n'étais pas prêt à me lancer dans cette aventure, qui était de toute façon vouée à se solder par une rupture ou par la mort d'Alexander. Au final, ça se soldait par cette rupture.

Je ne pouvais pas supporter qu'il puisse s'autodétruire, et je ne voulais pas voir ça. S'il ne voulait pas de mon aide, alors je ne voulais plus être là. J'avais assez fait passer mon coeur dans un rouleau compresseur, et nous n'étions pas dans le meilleur climat pour nous concentrer sur une histoire d'amour. Il y avait Valentin, cette ombre qui planait au dessus de notre tête. Alors même que je m'étais rendu, peu auparavant, pour sauver Simon de son enlèvement par Valentin, je ne pouvais pas m'occuper de la sécurité des miens si je devais avoir peur pour un shadowhunter sans jugeotte.

Alors je marchais vers Catarina, sentant mon téléphone vibrer encore, je ne répondais plus, je voulais juste arriver. Au bout d'un moment, j'arrivai devant sa porte, et sans m'embrasser de toquer, j'entrai. Elle n'était pas arrivée encore. Alors, je me mis à chercher ce premier alcool que nous devions boire, tous les deux, quand ça n'irait vraiment pas. C'était la deuxième bouteille que nous avions gardée de côté, la première, c'était quand elle avait perdu son warlock true love comme on le dit si bien entre nous, cet âme soeur qu'on avait aimer à en perdre la tête et qui était celui qu'on n'oubliera vraiment jamais. Et c'était assez ironique qu'on ouvre la deuxième en cette occasion. Car j'avais la sensation qu'en d'autres temps, d'autres lieux, Alexander aurait pu être mon warlock true love, celui la même que j'aurais regardé vivre, vieillir puis mourir avec une tristesse sans nom.

Maintenant que j'étais là que j'y pensais, je me sentis serré dans mes vêtements. Alors je déboutonnai ma tunique, sous laquelle j'avais une chemise. Je m'affalai aussi sur le canapé, regardant par la fenêtre ces étoiles qui étaient dans le ciel, mais qu'on ne percevait que si on savait où elles se trouvaient. Ce ciel de ville qui ne ressemblait à rien, comme mon histoire avec Alexander. C'était pathétique.

Lorsque Catarina arriva, je dis de but en blanc :

"J'ai quitté Alexander."


Et ce fut tout. Car je commençai à servir les boissons, histoire de commencer les hostilités dès à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Catarina Loss
Children of Lilith
Catarina Loss
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 31/05/1996
♦ Autres comptes : Maryse / Charles / Gabriel
♦ Runes : 0
♦ Messages : 151
♦ Date d'inscription : 13/07/2017
♦ Everything and anything : The show must go on - Magnus&Catarina Cat10
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: The show must go on - Magnus&Catarina ♦ Dim 26 Nov - 21:18
The show must go on
Magnus & Catarina
Inquiète. Voilà le mot qui définissait l’état de Catarina lorsqu’elle quitta sa garde aux urgences. Quelques minutes plus tôt, la sorcière avait reçu un message plus que troublant de la part de son meilleur ami et elle n’avait pas réussi à deviner ce qui en était réellement. Et c’est pour cela qu’elle était inquiète en quittant les locaux de l’hôpital dans lequel elle bossait depuis maintenant plusieurs années. Elle avait expédié rapidement les transmissions à l’équipe de nuit, ce qui n’était pas dans ses habitudes et ses collègues l’avaient d’ailleurs regardés bizarrement, mais Catarina n’avait pas fait de détails. Elle s’excuserait la prochaine fois qu’elle viendrait travailler. Mais pour le moment, la sorcière était focalisée sur les mots qu’avait eut Magnus dans les sms qu’il lui avait envoyés. Quand elle avait proposé d’ouvrir la bouteille de Chardonnay, Catarina ne s’était pas attendue à avoir une réponse positive. La bouteille de vin qu’elle gardait dans son cabinet avait été dédiée aux occasions gravement importantes.

Ce Chardonnay faisait partie d’un lot de deux bouteilles que Magnus et elle gardaient depuis des lustres pour des moments importants. Grave comme heureux d’ailleurs. La première bouteille avait été ouverte lorsque Ethan s’en était allé. Son amour était parti de sa belle mort et Catarina avait passé plus de soixante ans à ses côtés. Ethan avait été ce qu’on pourrait appeler dans le jargon son warlock true love. L’américain avait été comme une évidence pour l’infirmière et ils avaient passé de merveilleuses années ensemble. Alors bien sûr les choses n’étaient pas toujours roses et plusieurs fois, Catarina avait demandé à Ethan s’il voulait vraiment continuer. Elle le privait de beaucoup de choses : des enfants, un mariage, vieillir ensemble… Malgré cela, Ethan était resté jusqu’à la fin comme elle l’avait suivit dans ses derniers instants. La chute avait été dure et Catarina avait mis plusieurs années en s’en remettre. Ou tout du moins à sortir la tête de l’eau. Pour elle, elle ne se remettrait jamais vraiment de la perte de l’homme qui avait partagé sa vie pendant quasiment soixante-dix ans. Savoir qu’ils allaient ouvrir la bouteille de vin maintenant lui donnait peut-être une petite idée de ce qui se tramait dans la vie de Magnus en ce moment.

Lorsque Catarina entra dans son appartement, elle sût immédiatement que Magnus était à l’intérieur et se dépêcha donc de rejoindre son meilleur ami dans le salon. Magnus avait pris ses aises et avait déjà prit les devants concernant la bouteille de vin. Elle n’eut même pas le temps de demander ce qu’il se passait que le sorcier de Brooklyn annonça la couleur. Une grimace passa sur le visage de la métisse avant qu’elle ne laisse échapper un “Oh sweetie” désolée et qu’elle ne vienne s’asseoir aux côtés de son ami. Catarina ne fit pas de commentaire supplémentaire mais se contenta de serra fortement l’asiatique dans ses bras après que celui-ci ait rempli leurs verres. Elle attrapa d’ailleurs les deux verres et en tendit un à Magnus avant d’ouvrir de nouveau la bouche.

- Qu’est-ce qu’il s’est passé ? demanda-t-elle alors, pas plus fort qu’un chuchotement, comme si elle ne voulait pas poser la question.

525 mots
⇜ code by bat'phanie ⇝


It's all about time
It has been said, 'time heals all wounds.' I do not agree. The wounds remain. In time, the mind, protecting its sanity, covers them with scar tissue and the pain lessens. But it is never gone. ▬ R. Kennedy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: The show must go on - Magnus&Catarina ♦ Dim 3 Déc - 23:24
Lorsqu'elle chuchota pour me demander ce qu'il s'était passé... Je crus que c'était un cataclysme. Qu'est-ce que cela aurait été si elle avait parlé, ou crié sous l'effet de la panique ? J'avais la sensation que son souffle était comme un ouragan qui risquait de m'emporter sur son passage, je me sentais si fragile... Pourtant, je me savais fort, intelligent, immortel, ou du moins vivant pour encore longtemps... Mais là, je souffrais, de l'échec, de la peur d'avoir pris une décision qui n'était pas la bonne.

"Alexander est tombé dans le Yin Fen."


Je le lui avais déjà dit, ce n'était qu'un rappel des faits. Parce que ça venait de là, au départ, à vrai dire. Parce petit à petit, à le fois refuser de s'ouvrir à moi, j'avais commencé à penser à Dagan, cet ami que j'avais, des décennies plus tôt, cet être proche de moi... Qui était tombé dedans à son tour, accro lui aussi au Yin Fen, suite à une peine de coeur. Il était sombré dedans, je l'en avais sorti plusieurs fois. Catarina devait s'en souvenir... A chaque fois j'avais eu confiance en lui, en sa guérison. Puis il était retourné à chaque fois.

"Je n'ai pas supporté sa... Nonchalance. Il ne semble pas prendre au sérieux cette addiction, il fait comme si... Comme si c'était juste terminé, et ne me laisse pas m'en assurer, je... J'ai déjà vécu ça, je refuse que ça recommence, Catarina, j'en ai tellement souffert, tu sais..."

Je retins un nouveau sanglot, j'étais ridicule à pleurer comme un enfant. J'avais toujours pris, quand je pouvais, mes ruptures, les fins de mes relations avec résilience, avec paix. Parce que toutes les bonnes choses avaient une fin. Mais là, j'étais secoué, parce que j'avais la sensation que nous nous étions arrêtés avant même de pouvoir commencer quelque chose. Parce que ça me rappelait Dagan.

"Alors, j'ai décidé de me préserver, de m'éloigner de ces souffrances, encore... Je voulais me protéger, ne pas le voir s'autodétruire, mais est-ce que j'ai bien fait ? Je n'en sais rien..."

J'étais rempli de doutes, car la rupture était récente, encore, toute fraîche. Parce qu'elle venait tout juste de survenir et que forcément, j'avais la blessure à vif. Il était même possible que je me réveille demain, ou après demain avec la certitude que ce n'était pas possible. Que ce qui m'avait attiré au départ était finalement la cause de notre rupture. Cette fierté toute Lightwood, comme l'avait déjà souligné Catarina. Et ma propre fierté, toute Magnus aussi. C'était un peu un réflexe de survie aussi. Parce que si j'étais immortel, je ne pouvais pas non plus me permettre de m'engager avec un mortel sans être sûr de l'aimer. Et si je le quittais... peut-être que je ne l'aimais pas en réalité ?

Tout était tellement confus dans ma tête. Je bus de l'alcool afin de rendre cela encore moins clair, histoire de cesser d'y penser, juste quelques instants, le temps de réaliser.
Revenir en haut Aller en bas
Catarina Loss
Children of Lilith
Catarina Loss
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 31/05/1996
♦ Autres comptes : Maryse / Charles / Gabriel
♦ Runes : 0
♦ Messages : 151
♦ Date d'inscription : 13/07/2017
♦ Everything and anything : The show must go on - Magnus&Catarina Cat10
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: The show must go on - Magnus&Catarina ♦ Lun 18 Déc - 19:49
The show must go on
Magnus & Catarina
Si elle s’écoutait, Catarina prendrait Magnus dans ses bras après la première phrase de réponse de celui-ci. Elle avait eu vent de ce qu’il s’était passé entre Raphaël et Alec. Elle en avait discuté avec le vampire, c’était un peu énervé lorsqu’elle l’avait appris, c’était promis qu’elle s’occuperait de l’aîné des Lightwood lorsqu’elle le croiserait. Fallait croire qu’elle le ferait peut-être un peu plus violemment lorsqu’elle se retrouverait en face de lui. Elle n’aimait pas voir ses amis dans cet état. Et encore moins Magnus. Magnus faisait partie de sa famille et il était difficile de passer à côté de la douleur qu’il pouvait ressentir maintenant. Parce que c’était assez évident pour le moment et c’est qui brisait le plus son coeur. Elle se souvenait de l’histoire dont faisait référence le sorcier. Elle se souvenait dans l’état dans lequel elle avait retrouvé Magnus après cette histoire. Et ce n’était pas quelque chose qu’elle voulait recommencer.

Lorsqu’elle sentit les sanglots de Magnus dans sa voix, la sorcière ne fit pas de demie mesure. Elle posa son verre sur la table qui se trouvait devant eux et prit Magnus dans ses bras. Elle avait beau être plus petite sur lui d’une bonne dizaine de centimètres, Catarina avait l’impression que son ami était minuscule en cet instant. Un bras autour de sa poitrine et l’autre autour de ses épaules, Catarina serra Magnus contre elle sans un mot supplémentaire. Qu’aurait-elle pu dire de toute façon ? Qu’elle était désolée ? Qu’il ne fallait qu’il s’en fasse ? C’était des réponses qui ne pouvaient pas traverser ses lèvres en cet instant. Parce que cela n'apaisera pas Magnus. Quoiqu'elle puisse dire, les choses ne s’amélioreront pas dans l’instant. Et pour le coeur d’artichaut qu’elle était avec sa famille, c’était compliqué. Elle comprenait maintenant les messages alarmants qu’elle avait reçu à peine une heure auparavant. Et peut-être même qu’ils ouvriraient plus que les deux bouteilles ce soir, qu’ils regarderaient un film ou deux, qu’ils mangeraient de la nourriture mauvaise pour la santé. Parfois, elle était contente de vivre à cette époque. Les choses étaient plus faciles maintenant qu’à l’époque. Et commander à manger en regardant des films en VOD était quelque chose qu’elle appréciait beaucoup. Et peut-être que ce soir, cela arrêterait les larmes qu’elle voyait sur les joues de Magnus et qu’elle détestait voir.

Lorsqu’elle entendit les derniers mots de son ami, Catarina le relâcha doucement, le regardant rattraper son verre pour en boire le contenu. Elle ne savait pas comment répondre à la dernière question. Parce qu’il n’y avait pas de bonne réponse. Seul le temps pourrait leur dire si le sorcier avait bien les choses. Elle rattrapa elle aussi son verre pour en voir le contenu avant d’ouvrir la bouche.

- Je me souviens de ton état après Dagan, assez pour me souvenir du nom du bonhomme, commença-t-elle en grimaçant doucement. Une chose est sûre c’est que je ne veux pas te retrouver dans cet état. Je sais pas si tu as bien fait. Une partie de moi aimerait te dire que non parce qu’elle veut te voir heureux. Et malgré toutes les alarmes qui s’allument dans ma tête quand je dis ça, Alec semblait avoir allumé quelque chose en toi. Mais l’autre partie peut te dire que c’est peut-être la meilleure des choses à faire ? Pour toi, pour ta santé. Parce que lorsque tu te lances dans quelques choses, tu le fais à fond, sans penser au reste.

Elle soupira doucement, buvant un peu de son verre. Elle ne savait pas vraiment où elle allait mais le seule chose qui lui traversait l’esprit s’était que Magnus sèche ses larmes qui ne coulaient que peu.

- Je te connais assez pour savoir ce qui se passe dans ta tête Mags, continua-t-elle en regardant de nouveau le sorcier. Le fait de quitter Alexander ne veut pas dire que tu ne l’aimes pas. Je pense que c’est plutôt le contraire. Tu tiens à lui, tu t’inquiètes pour lui, c’est pour ça que tu réagis comme ça. Et je suis tellement désolée de te voir dans cet état. Ca me brise le coeur, rajouta-t-elle avec émotion.

Elle n’aimait vraiment pas ça et fallait qu’elle le dise à haute voix.
697 mots
⇜ code by bat'phanie ⇝


It's all about time
It has been said, 'time heals all wounds.' I do not agree. The wounds remain. In time, the mind, protecting its sanity, covers them with scar tissue and the pain lessens. But it is never gone. ▬ R. Kennedy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: The show must go on - Magnus&Catarina ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
The show must go on - Magnus&Catarina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retro Taco Show.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
» Chris Sabin Vs Big Show
» The Uchuu Show e Youkoso
» SHOW ME YOUR TEETH.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: