[Saunders Sisters] ↳ There's one thing stronger than magic: sisterhood.


Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
[Saunders Sisters] ↳ There's one thing stronger than magic: sisterhood.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
D. Desirey Saunders
avatar
♦ Age : 25
♦ Date de naissance : 30/07/1992
♦ Runes : 58
♦ Messages : 22
♦ Date d'inscription : 07/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: [Saunders Sisters] ↳ There's one thing stronger than magic: sisterhood. ♦ Dim 12 Nov - 4:35
There's one thing stronger than magic: sisterhood.Willow & Desireyoutfit ○ Ça fait quelques jours que tu te trouves à New-York. Tu vis dans un petit motel pas cher et tu n'as toujours pas trouvé d'emploi. Du moins, aucun ne t'a rappelé pour le moment. Tu dois dire que ça te dérange énormément, car tu ne sais pas combien de temps, tu pourras vivre de ce qu'il te reste en banque. Certes, il y a tes parents qui peuvent te venir en aide, mais tu n'as pas envie qu'ils s'inquiètent pour toi. Déjà que tu leur écris qu'une fois tous les deux mois. Tu ne veux pas leur en rajouter sur les épaules. Puis, tu sais qu'ils t'auraient demandé de revenir à la maison. Dans ta condition, ça t'est impossible. Tu n'es pas encore très stable avec ton côté loup. Tu as appris à le contrôler assez pour être entouré de gens qui ne connaissent en rien l’existence des créatures. En fait, certains y croient dur comme fer, mais ne sont jamais pris au sérieux. Enfin, tu te lèves donc de ton lit pour prendre une douche et te préparer. Une fois ces choses faites, tu te regardes dans le miroir. Tu es satisfaite de ton apparence. Tu souris, prends tout ce dont tu as besoin et sort de la chambre en barrant à clef.

Tu prends le bus et descend sur l'une des nombreuse rues de Brooklyn. Te servant de ton cellulaire, tu t'orientes vers les magasins, les cafés et les restaurants proches. Après avoir fait deux petites boutiques de vêtement, ton regard tombe sur le Starbucks à quelques bâtiments d'où tu te trouves. Tu inspires. Tu ne sais pas pourquoi, mais il faut absolument que tu ailles porter l'un de tes CVs là-bas. Pourtant, tu t'étais dit que tu allais éviter les MacDonald et les Starbucks. « C'est peut-être moins pire que ce que je m'imagine » te dis-tu. Haussant les épaules, tu marches vers le café. Tu te trouves devant la porte après tout juste cinq minutes. Tu l'ouvres et entres. L'odeur du café vint te remplir les narines. Tu regardes autour de toi. Il y a énormément de monde. Tu en vois qui lit, d'autres qui parlent entre eux, certain qui tape l'ordinateur, ... Ce n'est pas la première fois que tu vois un endroit aussi peuplé. Cependant, c'est la première fois que tu mets les pieds dans un Starbucks. Ça t'impressionne un peu, mais tu n'as pas vraiment le temps pour ça. Tu te mets donc dans le fil pour attendre ton tour. Tu avances petits pas petit pas tout en regardant sur ton cellulaire le prochain endroit à faire. La ligne avance tranquillement jusqu'à ce que ça soit ton tour. Tu ranges ton téléphone et prends l'un de tes CVs dans ton sac. « Sal... » Ta voix est coupée lorsque tu vois la tête blonde qui se trouve devant toi. Tu restes silencieuse quelques instants. « Willow ? » Tu te demandes si tu rêves ou si elle est bien devant toi.  
© Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna Montgomery
♦ Runes : 355
♦ Messages : 106
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Navigation : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [Saunders Sisters] ↳ There's one thing stronger than magic: sisterhood. ♦ Lun 13 Nov - 6:21
one thing stronger than magic : sisterhood@D. Desirey Saunders & Willow C. SaundersAvec un peu de chance, j’arrivais juste à l’heure. La gérante était présente, et en me voyant débarquer pille à la bonne heure, ne put résister, en me rappelant qu’il ne fallait pas prendre les horaires au pied de la lettre. Préférant ne pas m’apporter plus de problèmes, j’hochais de la tête avant de rapidement déposer mes choses aux casiers. S’entama ensuite un long et moche début de quart d’heure. Des lattes, des frappucinos, des thés glacés, et même des enfants s’amusant avec le soi-disant ‘menu secret’. J’avais vraiment tout vu. Ah, si seulement j’avais la rune de l’invisibilité ! Au moins comme ça, je pourrais m’éclipser sans qu’on me remarque. Quel vrai tour de passe-passe! La gérante en serait bouche-bée, en tout cas. Malheureusement, je savais qu’il était interdit de faire une telle chose. Pas devant les terr… les humains. Puis de toute manière, je n’aimais pas dessiner les runes sur ma peau; c’était trop douloureux. Pas le choix, il fallait que je me concentre sur le boulot.

Au bout d’un certain moment, je perdis le compte des clients et des heures passées debout, devant ma caisse. Je passais les commandes comme si ne rien n’était, ne souhaitant qu’une chose; la fin du boulot à 19h tapantes. Pour la énième fois, je me préparais à demander au client ce qu’il voulait boire lorsque j’entendis une voix familière. Non … impossible! Mon regard délaissa la caisse presqu’immédiatement, se posant en un rien de temps sur l’interlocutrice. Figée dans le temps, on aurait presque dit que je rêvais. Mais en entendant mon nom, j’en vins à la réalisation qu’il s’agissait bel et bien de ma sœur, juste devant moi. « DD …? » Un surnom auquel ma sœur était habituée, que je n’avais pas prononcé depuis un moment et qui me rendait folle de joie, maintenant. Éprise d’un élan d’émotions entremêlées, je sortis de derrière le comptoir et me précipitait sur ma sœur, m’accrochant à son cou. « Dis-moi que je ne rêve pas! C’est bien toi! » Je la serrais tout contre moi, rayonnante de joie. « Tu m’as tellement manqué, grande sœur! »
©️ 2981 12289 0



you are the lights
that shine so bright,
Revenir en haut Aller en bas
D. Desirey Saunders
avatar
♦ Age : 25
♦ Date de naissance : 30/07/1992
♦ Runes : 58
♦ Messages : 22
♦ Date d'inscription : 07/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [Saunders Sisters] ↳ There's one thing stronger than magic: sisterhood. ♦ Mar 14 Nov - 1:59
There's one thing stronger than magic: sisterhood.Willow & Desireyoutfit ○ La file dans laquelle tu es avance et c'est bientôt à ton tour. Ton CV en main, tu te lèves la tête. La surprise. Le choc. Rêves-tu ? Est-ce que cette belle blonde devant toi est belle est bien ta petite sœur adorée ? Il n'y a qu'une seule façon de le savoir. Tu l'interpelles par son nom, hésitante. Lorsque tu entends ton surnom, tu sais que ça ne peut qu'être elle. Un sourire vient illuminer ton visage. Tu la suis du regard jusqu'à ce qu'elle se jette à ton cou. Tu refermes tes bras autour de sa taille. Tu la serres un peu plus contre toi. « Si tu rêves, je rêve aussi, bébé » lui dis-tu dans son oreille. Ta main se déplace alors vers sa tête pour lui caresser les cheveux et lui donner un bisou. Malgré les années que vous vous n'êtes pas vu, ton corps n'a jamais oublié aucun des gestes affectueux que tu avais pour ta petite sœur. « Tu m'as aussi énormément manqué ! » Tu la soulevas un peu de terre et tournoyas avec elle. Tu finis par le déposer. « Laisse-moi te regarder » dis-tu en te décollant d'elle. Elle n'a pas trop changé et ça te fait plaisir d'avoir l'impression que tout est sous contrôle. D'ailleurs, tu en oublies même la raison pour laquelle tu es à New-York. Il n'y a que cet instant qui compte. « Que fais... » Tu t'arrêtes en plein milieu de ta phrase. Tu es à son milieu de travail et tu sais que ce n'est pas le moment de poser ce genre de questions. Surtout que des paires de yeux sont sur vous. Ce qui est normal, car vous veniez de leur faire une des plus belles scènes de retrouvailles dans un café bien connu. Tu lui replaces ses cheveux. Oui, parfois, tu avais les mêmes tics qu'une maman avait. « As-tu déjà pris ta pause ? À quelle heure finis-tu ? » Tu lui prends ses mains dans les tiennes. Tu as toujours ton sourire d'accrocher, mais tu te retournes vers la clientèle pour leur dire poliment qu'il n'y avait plus rien à voir. Puis, ton regard revient sur ton bébé pour savoir sa réponse.       © Crimson Day


Family doesn't end with blood. It starts with the heart.


Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna Montgomery
♦ Runes : 355
♦ Messages : 106
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Navigation : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: [Saunders Sisters] ↳ There's one thing stronger than magic: sisterhood. ♦ Ven 17 Nov - 4:00
one thing stronger than magic : sisterhood@D. Desirey Saunders & Willow C. SaundersUne journée parmi d’autres, entre études, boulot et chasseuse d’ombres. Non, je n’étais pas encore venue complètement à terme avec mes nouvelles responsabilités, mais n’avais eu d’autre choix que d’accepter que ma vie ne serait plus jamais la même. Runes sur le corps, un entraînement sans relâche avec mon frère, et, un jour ou l’autre, je commencerais les missions. Si, jusque-là, je ne rêvais que de films de héros, eh bien maintenant, je me trouvais dans les premiers chapitres de ma propre destinée tumultueuse. Mais il me fallait quelque chose pour m’aider à tenir le coup, à ne pas faire comme d’habitude et courir dans la direction opposée. Je crus avoir besoin de ma mère biologique, et j’espérais sincèrement que Magnus puisse la retrouver. Malheureusement, je ne la connaîtrais jamais. Rien que des images, des bribes de souvenirs. Toujours est-il que ma sœur est dans les parages, du moins aux dires du sorcier. Voilà un peu d’espoir qui me donnait la force d’avancer, de garder un peu de positivisme. Et quelle récompense je reçus! DD, ma sœur, la seule personne qui me connaissait entièrement. Elle était là, devant moi, et je ne pus contenir ma joie, pas même devant les clients. Je sautais littéralement sur elle, comme à l’époque, quand je revenais de l’école, du haut de mes 7 ans.

Sa voix, du baume sur mes plaies ouvertes, une douce chanson dont je connais toutes les paroles. Ce mot, bébé, l’expression qu’elle utilisait toujours à mon propos. Pour n’importe qui d’autre, ça sonnerait bizarre. Pour moi, c’était comme me donner un second souffle. Je revivais les belles années de mon enfance, quand je l’avais près de moi, quand on se baladait à cheval, quand la vie semblait si facile. Ses gestes maternels te firent un bien fou, et par instinct, comme lorsque j’étais gamine, j’enfouis mon visage dans sa nuque. Des larmes de joies se mirent à couler, témoins du tumulte d’émotions qui me parcouraient, alors que l’on tournoyait. Puis, quand vint le temps de me décoller d’elle, je ne réussis pas à les étouffer, me nettoyant encore un peu les yeux pendant qu’elle me regardait attentivement. « Roooh, mais j’ai pas tant changé, tu sais, » dis-je en rigolant. Bah quoi, j’avais beau regardé les photos de fin d’année au secondaire et je ne trouvais pas vraiment de différence.

Alors qu’elle allait sans doute me demander ce que je faisais ici, sa phrase prit abruptement fin. Je compris au même moment qu’elle du public qui venait tout juste d’admirer ces retrouvailles. Ils devaient certainement se demander ce qu’il se passait … ou alors étaient mécontents de ne pas avoir encore eut leur café. Petit moment de malaise, pendant lequel j’essaie de faire de fausses excuses aux clients, essayant tant bien que mal de garder une posture droite, mais ne parvenant pas à décoller le sourire de mon visage, pendant que ma sœur me replaçait les cheveux. C’est à ce même moment, alors que tous les yeux étaient sur nous, qu’elle demanda si j’avais déjà pris ma pause ou si je finissais bientôt. Ses mains dans les miennes, j’allais lui annoncer que je ne savais pas quand, derrière le comptoir, j’entendis la voix de mon assistante-gérante, la belle et douce Amelia, qui me dit d’aller prendre ma pause de 30 minutes en paix. Je la remerciais discrètement avant d’entraîner ma sœur vers des tables plus décalées des autres, dans un recoin pas très apprécié des clients mais qui me convenait parfaitement, vu la nature personnelle de notre conversation. Je lui fis signe de prendre place avant de m’assoir aussi et d’ouvrir le bal. « Je ne t’imaginais pas ici, à New-York! Je croyais que c’était Paris, ta ville de choix. Pas que je ne suis pas enchantée de te voir ici, crois-moi. Ces derniers temps, j’ai terriblement besoin de quelqu’un de bien plus sage que moi, question de m’offrir quelques conseils. » M’éterniser sur ce qu’il se passait dans ma vie n’était pas le plus important, en ce moment. De toute manière, je ne pouvais pas lui en parler. « Mais on n’est pas ici pour parler de ça. Une autre fois. Parle-moi de toi, de tout ce qui s’est passé ? Ça fait des mois qu’on ne s’écrit plus, donc je veux un rapport précis sur tes aventures en France. » Et je lui pris de nouveau les mains, ne croyant pas encore mes yeux.
©️ 2981 12289 0



you are the lights
that shine so bright,
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: [Saunders Sisters] ↳ There's one thing stronger than magic: sisterhood. ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
[Saunders Sisters] ↳ There's one thing stronger than magic: sisterhood.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» POPPY ⊰ Hope is the only thing stronger than fear.
» [Flash-back] Hope is the only thing stronger than fear
» Cypher's sisters of battle
» Magic Work - Les bizarr'Sisters
» [The Preston Sisters : Meet Anna, the one with the eyes that look ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Brooklyn-
Sauter vers: