I'm worried about you - Climon
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
I'm worried about you - Climon
Invité
Invité
(#) Sujet: I'm worried about you - Climon ♦ Lun 23 Oct - 21:14
I’m worried about you
Climon
I always care about you

Clary se sentait incroyablement bien depuis que Valentin se trouvait enfermé dans les sous-sol de l’Institut. C’était un énorme problème de réglé, le plus important, en fait. Au moins, maintenant qu’il était presque six pieds sous terre – ce qu’elle avait espérée, à la base-, il ne pouvait plus faire de mal à personne. Et surtout pas à Simon, en fait. Qui avait pris cher, il faut le dire. Se faire égorger, c’est pas vraiment ce qu’il y a de plus cool, et même si ça lui avait permis de marcher à nouveau à la lumière du jour… Ben il ne pouvait pas vraiment en profiter. Parce que si ça commençait à s’ébruiter, et que les autres vampires savaient qu’il était devenu diurne grâce au sang de Jace… C’était comme signer son arrêt de mort, en fait. Et même si Simon n’aimait pas des masses le blond, il savait à quel point Clary pouvait tenir à lui. Il l’avait même soutenu dans ses sentiments au moment où elle avait eu le plus de doute. Et elle ne le remercierait jamais assez pour ça en fait. Son meilleur ami lui avait une fois de plus sauvé la mise, et sans ça, peut-être que Clary n’aurait jamais demandée à cette sorcière qu’elle lui rende ce service. Peut-être qu’à l’heure actuelle, elle se trouverait toujours dans l’ignorance, et continuerait à souffrir en silence.

Ce n’était plus le cas maintenant. Bien au contraire. Ça faisait des mois que la rousse ne s’était pas sentie aussi bien. Elle avait retrouvé Jace, la sécurité de ses bras, son amour, et elle voyait à présent l’avenir d’un œil largement meilleur. Elle n’en avait tout simplement plus peur, parce qu’elle savait que Jace serait à ses côtés pour l’épauler. Elle savait qu’ils allaient traversés les prochaines épreuves ensemble, aussi dures soient-elles. Et elle savait aussi qu’elle pouvait espérer construire un véritable avenir avec lui. Bon, il y avait toujours sa mère qui risquait de poser problème. Et qui devait déjà être au courant de la chose, vu que Maryse les avait légèrement surpris quand ils s’étaient retrouvés… Ce n’était pas pour rien que Clary prenait encore grand soin d’éviter sa mère. Elle n’avait tout simplement pas envie d’avoir cette discussion avec elle, et surtout, elle n’avait pas envie de l’entendre dire des choses horribles sur l’homme qu’elle aimait tout simplement parce qu’il avait été élevé par un monstre. Qu’elle avait elle-même épousée, soit dit en passant, donc franchement, elle n’était pas vraiment bien placée pour dire quelque chose.

Mais la jeune Fairchild avait besoin de partager ce joyeux événement avec quelqu’un, de montrer à quel point elle pouvait être de bonne humeur, fêter la nouvelle, ce genre de trucs. Et elle avait aussi besoin de faire les boutiques. Parce qu’elle en avait marre de trainer dans ses relations, alors… Elle avait envie d’aller droit au but. Avec Jace. Mais elle avait besoin de quelqu’un, pour la conseiller, et pour discuter un peu de tout et de rien, comme au bon vieux temps. Simon était juste la première personne à laquelle elle avait pensée, en fait. Sauf qu’il ne répondait pas à ses messages. Et la dernière fois que ça s’était produit, elle avait reçu une vidéo où elle le voyait en train de se faire égorger par son père. Autant dire que ce n’était pas vraiment quelque chose de rassurant.

La rousse s’était donc rendue chez lui. Enfin, à sa dernière adresse connue, l’appartement d’un loup-garou de la meute de Luke, si ses souvenirs étaient bons. Elle n’avait pas mis bien longtemps avant d’arriver sur place, et elle avait à peine posée son dernier pas que sa main était déjà en train de tambourinée sur la porte. Pas de réponse. Un autre coup. Toujours rien. « Simon, c’est Clary. Ouvre-moi, j’ai pleins de trucs à te raconter, et je sais que tu vas adorer ! » Toujours pas de réponses. Bon. Deuxième méthode. « Je t’ai rapportée du café… Ton préféré. » Et… Non. Ok, bon, là, elle était vraiment inquiète. Et elle n’avait pas attendue plus longtemps avant de sortir sa stèle pour déverouiller la porte. Au moins, elle l’avait retenue cette rune-là. Comme quoi, son apprentissage n’était pas si merdique que ça ! Elle avait ouvert la porte, entrant dans l’appartement comme dans un moulin, et elle n’avait pas eu à avancer beaucoup avant de tomber sur son meilleur ami. Dans le noir. « Simon… C’est quoi cette odeur ? » Ça sentait… le chien mouillé, ou une connerie dans le même genre. Bref, le truc bien dégueulasse, qui donnait pas envie de rester. Mais il en fallait plus que ça à Clary pour la faire fuir. Et pour l’empêcher d’ouvrir les rideaux et les fenêtres. « J’ai absolument besoin de toi pour un truc… » Mais elle avait tout un tas de choses à lui raconter avant. Ça allait être long, mais elle avait l’habitude. Et le vampire aussi. D’ailleurs, ça lui manquait, leurs petites soirées passées tous les deux à discuter. Il faudrait qu’ils pensent à remettre ça sur le tapis !
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Horatio
♦ Runes : 5
♦ Messages : 368
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Lun 30 Oct - 21:24
I'm worried about youClimonC'était assez fou. Il y a quelques jours j'étais au top de ma forme, j'avais l'impression que la vie ne pouvait pas être plus belle. J'étais devenu un daylighter, j'avais repris mes études, j'avais un job, mon propre appartement, un petit-ami et… Tout ça était juste devenu impossible à gérer. Je ne dormais plus, ni la nuit, ni le jour, je passais mon temps à essayer de tout faire et être partout, vivre comme un mundane et comme un vampire à la fois. Mais concrètement, ça ne pouvait pas marché et cet élan de joie et de bonne humeur avait céder à la fatigue, au stress. J'étais sûr les nerfs et… Et cette connerie m'avait poussé à être le pire des imbéciles. J'avais rompu avec Raphael ! Vous vous rendez compte ? Comment j'avais pu faire une chose pareille ?

Actuellement, je me sentais comme le pire des êtres du monde. J'avais dit des choses horrible à Raphael. Et il n'avait pas été tendre avec moi non plus. J'avais envie de me dire que c'était sur le coup de l'émotion qu'il avait dit ça et que notre relation n'avait pas jamais rien signifié pour lui. Mais c'était difficile à se convaincre et… Et le résultat était là. J'étais de nouveau célibataire et je me sentais plus seul que jamais. Pourtant je savais que je l'étais pas… je pouvais appeler Clary, ou compter sur Anakin, Luke, Magnus ou même Anna. Mais je n'avais la force de contacter aucun d'eux. Je ne voulais pas qu'ils me voient dans cet état et ils avaient autre chose à faire que de se préoccuper des peines de coeur de Simon Lewis. Pendant un instant j'avais eu la cruelle envie de parler avec ma sœur. Mais c'était pareil, je ne voulais pas la déranger pour ça. J'imagine que Larmatine avait raison « Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé. »

Ainsi, ça faisait déjà sûrement quelques jours que j'étais enfermé dans ma chambre, enroulé dans ma couette à ressasser et pleurer sur mes erreurs. Je ne voyais personne, je n'allais plus bosser, je n'allais plus en cours, je ne voyais plus la lumière du jour. Mes volets restaient fermés, si bien que je n'avais pas vraiment conscience du temps qui passait. J'aurais presque pu dire que c'était un miracle que je sois encore en vie, si je ne savais pas que j'étais immortel. Par contre j'étais sûr d'avoir une tête des plus terribles. Heureusement, il n'y avait personne pour la voir. Et je ne comptais pas que ça arrive un jour. Je me demandais combien de temps de pouvait rester sans boire de sang. J'imagine que je n'allais pas tarder à le découvrir. Quoique, je dis ça, mais je sais très bien que j'aurais du mal à aller au-delà des trois jours. J'avais tellement de réticences à me nourrir au début de ma transformation… C'était à Raphael que je devais… Et merde, lui encore…

Je ne pouvais décidément pas m'empêcher d'y penser, vous le voyez bien ? J'avais l'impression que tout me ramenait à Raphael. Je ne prêtai même pas attention à la personne qui frappait à la porte. Ce n'était sans doute pas pour moi. Encore des témoins de Jéhovah ou un truc du genre. Anakin n'étant pas là, je doutais que ce soit lui qui reçoive du monde. Puis, j'entendis mon nom, je reconnu la voix de Clary. J'aurais du me lever, aller lui ouvrir, mais je ne voulais pas qu'elle me voit dans un tel état. Alors je fis comme si je n'étais pas là. En espérant qu'elle fasse demi-tour. Elle essaya de me soudoyer avec du café. C'était bien la seule chose que j'arrivais à avaler en dehors du sang à présent.  Mais il allait falloir qu'elle fasse mieux que ça. Surtout que le café n'avait plus le même goût maintenant…

Cependant, j'aurais du m'en douter, Clary avait fini par rentrer quand même. Je l'entendis se plaindre de l'odeur. Elle ne se priva pas pour ouvrir les rideaux et les fenêtres tout en annonçant qu'elle avait besoin de moi. Par réflexe je me mis à grogner… Trop de lumière soudainement. J'attrapais ma couverture pour la ramener sur ma tête. Comme si ça allait me protéger de quoique ce soit, et ajoutait d'une petite voix :

- Vas-t-en Clary… S'il te plait…

Je n'étais pas d'humeur à quoique ce soit. J'adorais ma meilleure amie, ce n'était pas le problème, mais là… Non, c'était juste au dessus de mes forces. Je n'étais même pas sûr de pouvoir lui parler de tout ce qu'il c'était passé. Je me sentais tellement mal à propos de cette histoire, j'étais tellement horrible et bête. Je n'étais qu'un déchet, Clary n'avait pas à perdre de temps avec moi.
©️ YOU_COMPLETE_MESS



   

   I'm just broken record
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Mar 31 Oct - 21:40
I’m worried about you
Climon
I always care about you

Une porte ne stoppait jamais Clary Fray. C’était une chose que tous ses proches savaient. Et c’était encore plus vrai depuis qu’elle était devenue une Shadowhunter en fait. En même temps, avec sa stèle, et toutes les runes qui existaient, elle pouvait faire à peu près tout ce qu’elle voulait. Même se téléporter. Enfin, pour ça, il fallait quand même un sorcier pour qu’il puisse ouvrir un portail. Mais dans le principe, tout lui était accessible, ce qui n’avait pas toujours été le cas. En fait, maintenant qu’elle avait découvert le Monde Obscure, elle se voyait très mal revenir à sa vie plus que banale de Terrestre dans laquelle il se passait rarement quelque chose. Après oui, elle avait souffert, depuis qu’elle était devenue une Chasseuse d’Ombres. Mais elle avait aussi vécue des choses incroyables, découvert un monde qui la fascinait, et rencontrée des gens qui étaient devenus sa famille. Alors elle ne regrettait pas ce qu’il s’était passé. La seule chose qu’elle regrettait, c’était d’avoir cru Valentin alors qu’il leur avait balancé un bon dieu de mensonge. Et de ne plus passer autant de temps que par le passé avec Simon. Et il y avait l’une de ces deux choses qu’elle pouvait régler assez facilement.

C’était pour ça qu’elle s’était rendue chez son meilleur ami. Pour rattraper le temps perdu, pour reprendre un peu leurs habitudes. Mais aussi parce qu’elle s’inquiétait de ne plus le voir depuis quelques temps. Sans parler qu’il ne répondait pas à ses messages. Alors oui, la rousse s’était rendue sur place, et oui, elle avait ouvert la porte sans être invité parce qu’elle savait très bien que Simon était là. Rien ne l’arrêtait quand il s’agissait de ses amis. Et puis franchement, quand elle découvrit l’état de la pièce, elle se disait qu’elle avait vraiment bien fait d’y entrer pour sortir son meilleur ami de… Cet espèce de trou à rats. Elle était certaine que même pour un vampire, c’était pas très bon de resté confiné là-dedans. Mais il ne lui rendait tout de même pas la tâche facile. D’ailleurs, il lui demandait déjà de s’en aller en sa cachant sous sa couverture après qu’il ait ouvert les volets. Mais qui n’avait pas encore remarquée que la jolie rousse était plus que têtue ?

Elle s’était donc assise au chevet de son ami, n’ayant pas du tout l’intention de faire demi-tour et de le laisser là comme ça, dans cet état, comme il le lui avait demandé. Il n’allait pas bien, elle ne savait pas pourquoi, mais elle arriverait à lui faire cracher le morceau. Et elle espérait aussi pouvoir lui redonner le sourire. Première étape, le faire entrer dans la lumière. Et donc tirer la couverture qui se trouvait au-dessus de sa tête. « Oh par l’Ange, Simon, mais c’est toi qui sent comme ça ! Depuis quand t’as pas pris de douche ? » L’odeur laissait vraiment à désirer. Mais heureusement, elle restait supportable. En même temps, après avoir sentie le déodorant de démons qui sortaient tout droit des flammes de l’enfer… N’importe quelle odeur ne pouvait pas être pire que celle-ci, il fallait le dire. Même le clochard du coin de la rue avait une meilleure eau de Cologne que n’importe quel démon, Clary en était persuadée. C’était bien la seule chose qu’elle détestait dans le Monde Obscure en fait. En même temps, très peu étaient les personnes à apprécier les démons. Même son propre père ne les aimait pas, il s’était servi d’eux uniquement parce que ça lui avait semblé nécessaire. Heureusement que tout le monde n’avait pas le même sens des nécessités.

Et la nécessité de la jeune femme, pour l’instant, c’était sortir son meilleur ami de là ; le forcer à prendre une douche, et l’emmener avec lui faire les boutiques, même si ce n’était que pour une heure. De toute façon, elle n’était pas vraiment du genre à traîner dans les magasins, ça c’était beaucoup plus le style d’Isabelle. Pourquoi ne pas l’avoir appelé d’ailleurs ? Et bien peut-être qu’elle ne voulait pas que tout l’Institut soit au courant de sa vie privée. Pas qu’elle n’avait pas confiance en la magnifique brune, mais son enthousiasme était tellement énorme qu’elle n’était pas très discrète. « Qu’est-ce qui t’arrive ? Tu crois avoir découvert la grippe des vampires ? » Après tout, Simon avait toujours été hypocondriaque. Et c’était une chose qui faisait bien rire Clary par le passé, en fait, surtout quand elle voyait les états dans lesquels il pouvait se mettre. Mais là, elle savait très bien que ce n’était pas ça. En fait, elle avait surtout balancé cette question pour détendre l’atmosphère, essayer de le faire sourire, et lui délier la langue. Elle estimait qu’elle n’avait plus à lui faire comprendre qu’il pouvait tout lui dire. Depuis le temps qu’ils se connaissaient, et après tout ce qu’ils avaient traversés ensemble, surtout ces derniers temps, sans parler de ce qu’elle lui avait elle-même confiée après le sauvetage de Jace… S’il avait envie de parler, à n’importe quel moment du jour ou de la nuit, il savait clairement à quelle porte il pouvait frapper pour ça. Elle ne lui demanderait jamais de partir au moment où il avait le plus besoin d’elle.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Horatio
♦ Runes : 5
♦ Messages : 368
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Mar 28 Nov - 22:46
I'm worried about youClimonJ'adorais Clary, elle était ma meilleure amie et le serait sans doute à tout jamais. Mais là, tout de suite, j'avais juste envie d'être tout seul, à pleurer sur mon sort. Je m'en fichais si je me laissais mourir de faim, de soif, de toute façon, j'étais immortel alors je risquais de pouvoir passer un bon bout de temps comme ça avant de commencer à me sentir mal. De toute façon, j'allais déjà mal. Mais je ne voulais pas transmettre cette douleur à qui que ce soit. Je ne voulais pas qu'on se fasse du soucis pour moi ou que quelqu'un se sente obligé de me venir en aide. Si je disais ça à Clary, je savais qu'elle allait me répliquer qu'elle ne s'en sentait pas obligé, qu'on avait toujours les arrières l'un de l'autre et que c'était normal…

Je lâchais un grognement lorsque Clary tira soudainement la couverture. J'aurais voulu la retenir, mais elle m'avait pris par surprise et je n'étais pas bon à grand-chose en ce moment. Même pas à ça, vous voyez… Désespérant. Je n'osais pas me tourner vers Clary. Je ne voulais pas qu'elle me voit dans un état pareil. Bon c'était en partis déjà trop tard, mais je devais avoir encore plus une sale gueule. D'ailleurs c'était une bonne question. Depuis quand je n'avais pas pris de douche ? C'était sans doute ça l'odeur de cadavre en décomposition qui régnait dans la pièce. Depuis quand je ne m'étais pas levé de mon lit déjà ?

- Je sais pas…

J'avais répondu d'une voix lasse. J'avais perdu la notion du temps. C'était assez fou de se retrouver aussi déprimer, juste pour une relation. Même voir Clary sortir avec Jace ne m'avait pas fait cet effet. Mais il y avait eu sans doute bien plus cette fois-ci d'impliqué avec Raphael. Et il n'y avait pas que notre relation, il y avait ce que j'étais devenu aussi. Puis on allait pas se cacher, j'avais cette tendance à en faire mille fois trop pour un rien. Clary le savait. Quoique, cette fois, il me semblait que j'avais une bonne raison de ne plus vouloir ressortir un jour. Et vraiment, si Clary n'était pas venu aujourd'hui, je ne sais pas si j'aurais revu l'extérieur un jour. J'aurais aimé dire qu'avec les fenêtres ouvertes et sans ma couverture j'avais froid. Mais ce n'était pas vrai. J'étais un vampire, je ne ressentait plus ce genre de chose à présent.

Encore une chose qui m'éloignais de mon humanité à y repenser. Il n'empêche que j'avais bien envie quand même de m'enrouler de nouveau dans ma couverture. Mais je savais que c'était impossible. Alors je finis par céder. Je soupirais et roulait sur le côté pour faire face à Clary. Elle avait une bien meilleure mine que moi. En même temps, pouvait-on faire pire qu'un vampire qui avant passé des jours dans le noir à ne pas bouger, même pas pour se nourrir ? Si elle savait à quel pour j'étais las. Je fis tout de même pour répondre à Clary quelque chose d'audible et de compréhensible.

- J'ai rompu avec Raphael…

C'était assez simple et efficace. Et normalement je ne devrais pas être dans un état pareil si c'était moi qui avait prit cette décision. Mais Clary devait bien se douter qu'il y avait plus que ça. Même si c'était loin d'être le grand amour entre elle et le leader, elle savait à quel point je tenais à lui et que c'était réciproque. Puis elle était bien placée pour comprendre que l'amour ce n'était jamais facile, non ? Tout du moins je l'espérais. Et je m'en voulais de lui mettre ça sur la conscience. Mais sur le coup, je ne savais pas comment expliqué tout ça sans me remettre à pleurer comme un imbécile. Pour le coup, je crois que j'aurais vraiment préférer découvrir la grippe des vampires. D'ailleurs si je n'avais pas été autant préoccupé par autre chose, je crois que je me serais sérieusement inquiété de ce sujet. Et quelque part, l'idée qu'un vampire pouvait avoir la grippe se cala tout de même dans un coin de mon esprit.
©️ YOU_COMPLETE_MESS



   

   I'm just broken record
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Jeu 30 Nov - 15:48
I’m worried about you
Climon
I always care about you

Après tout ce qu’il s’était passé, Clary pensait qu’ils allaient enfin pouvoir être tranquille. Du moins, pendant un petit bout de temps. Mais visiblement, c’était trop demandé, parce que quand ce n’était pas son père qui essayait de tuer tout le monde, c’était leurs problèmes personnels qui prenaient de dessus. Enfin, la rousse y échappait à ses problèmes personnels, vu que tout se passait relativement bien dans sa vie. Le seul problème qu’elle pouvait avoir, c’était sa mère, qu’elle devait gérer, par rapport à sa relation avec Jace. Et franchement, c’était loin d’être quelque chose d’insurmontable, surtout qu’elle ne comptait pas laisser quoique ce soit s’immiscer entre eux deux, cette fois. Certainement un ras le bol de voir que sa relation amoureuse rencontrait des problèmes constants, et que du coup, elle décidait d’en avoir rien à foutre, de l’avis des autres. Et étrangement, ça lui faisait un bien fou. Donc ouais, elle se sentait bien et heureuse, mais voir Simon dans un état pareil… Ça lui brisait juste le cœur. Et il était clair qu’elle ne pouvait pas laisser son meilleur ami comme ça. Alors elle avait essayé de le faire sortir de son lit avec un peu d’humour, avant de ne pas vraiment lui laisser le choix, et lui retirer les draps de sur la tête, quand elle s’était rendue compte que la première méthode ne fonctionnait pas.

La jeune femme avait très rarement vu son meilleur ami dans un état pareil, et franchement, ce n’était pas vraiment pour la rassurer. Voir pas du tout en fait. Elle se demandait si le fait qu’il soit devenu un vampire qui pouvait marcher à la lumière du jour n’avait pas des genres d’effets secondaires, ou une connerie dans le même genre. Est-ce que l’effet du sang de Jace n’était pas en train de s’estomper ? Ou est-ce que ça allait le rendre tellement humain que ça finirait par définitivement le tuer ? Clary était morte de trouille, rien qu’à cette idée, alors oui, il fallait qu’elle sache ce qu’il se passait. Et bon dieu qu’il avait besoin d’une douche. « Tu veux que je te fasse couler un bain ? » La rousse s’était finalement assise au bord du lit, posant l’une de ses mains sur le bras de son ami. Elle s’inquiétait réellement, au point où ses sourcils étaient tellement froncés qu’elle en avait des petites rides sur le front. Il était glacé, même après avoir passé quelques heures sous les couvertures. La jeune Nephilim savait que c’était dû au fait qu’il était un vampire, mais ce n’était pas pour autant qu’un bain ne lui ferait pas du bien. Et puis, il fallait bien qu’elle trouve un moyen de le sortir de ce lit, il ne pouvait pas y rester éternellement.

Alors oui, elle lui avait demandé ce qu’il se passait, parce qu’elle avait l’impression qu’elle ne pouvait rien faire sans savoir. Et même après avoir obtenue une réponse, elle ne savait tout simplement pas quoi dire. Simon avait fini par se tourner vers elle, et le visage de la jeune femme s’était légèrement adoucie, remplaçant l’inquiétude qui s’y peignait par une compassion compréhensive. Elle savait à quel point une rupture pouvait être difficile. Elle avait vécu ça, d’une certaine façon, avec Jace, même si maintenant, ils étaient de nouveau ensemble. Elle n’avait pourtant pas oublié la douleur qu’elle avait pu ressentir quand ça s’était fini, et les coups de poignards qu’elle recevait en plein cœur, à chaque fois qu’elle le croisait. « Oh, Simon… Je suis tellement désolée… » Elle ne savait pas vraiment quoi dire d’autre, mis à part qu’elle était là pour lui, s’il en avait besoin. Alors elle s’était allongé à ses côtés en lui faisant face, et en prenant l’une de ses mains dans les siennes, histoire de rajouter un petit soutien physique, en plus de moral. « Tu veux en parler ? » Bien sûr, il n’était pas obligé. Mais s’il en avait envie, elle était là pour ça, pour l’écouter, comme elle le faisait toujours. Et puis, elle avait toute la journée pour ça, vu qu’elle l’avait réservée exclusivement pour passer du temps avec son meilleur ami. Même si ce n’était pas ce qu’elle avait espérée à la base, elle était quand même contente de passer du temps avec lui, et de se dire qu’elle était encore capable d’être présente pour son ami.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Horatio
♦ Runes : 5
♦ Messages : 368
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Mer 13 Déc - 0:08
I'm worried about youClimonJe n'étais pas persuader qu'un bain m'aide à grand-chose. Enfin à part pour l'odeur que je devais dégager bien sûr. Niveau moral, je n'étais pas sûr que quoique ce soit puisse me venir en aide de toute façon. Mais je hochais tout de même positivement la tête parce que… Parce que je m'en voulais d'être dans un état pareil et d'infliger ça à Clary. Elle n'y était pour rien. Ce n'était que ma faute à moi et à personne d'autre. Et si elle était ici, c'était bien pour une raison non ? Elle avait besoin de moi et j'étais incapable de lui être utile en quoique ce soit. J'avais vraiment touché le fond, c'était pitoyable. Et tout ça pour une histoire de coeur hein ? Un coeur qui ne battait même plus en plus.

Je ne pouvais rien cacher à Clary. Puis elle était ma meilleure amie. Je lui avais toujours raconté tout sur tout, alors pourquoi pas ça ? S'il y avait bien une personne qui pourrait m'aider c'était elle, non ? Après tout, Clary avait toujours été là pour moi. Elle avait toujours été de bons conseils et elle savait toujours ce qu'il serait le mieux pour moi. J'avais aucune idée de comment elle faisait ça. Mais de mon avis, si Clary avait bien un pouvoir, c'était celui là.

Elle ne s'acharna pas lorsque je lui dit très brièvement ce qui m'avait mit dans cet état. Et je l'en remerciait. Je n'avais pas très envie de me sentir secoué dans tous les sens là, maintenant. Ma meilleur amie c'était radoucit depuis son arrivée et était maintenant allongée en face de moi. Je la laissais volontiers attraper une de mes mains. Je fixais ces dernières du regard lorsqu'elle me proposa de lui parler. Je lâchais un soupire avant d'aller plonger mes yeux dans le vert des siens. Et dire qu'il y avait un temps où j'aurais rêvé de cette scène et j'aurais voulu garder Clary contre moi et même plus. Mais plus maintenant. Evidemment, je voulais toujours de Clary près de moi, mais les choses avaient changés. Je ne ressentais plus ce que je ressentais avant pour ma meilleure amie.

De nouveau, je restais silencieux et me contentait de hocher doucement la tête en guise de réponse. Je n'étais pas sûr de pouvoir relater tous les fais à Clary, comme ça. Mais j'avais besoin de parler et ça me rongeait de devoir garder tout ça pour moi. Je ne voulais pas embêter ma meilleure amie avec ça. Mais je savais que Clary ne partirai pas sans savoir que j'allais un minimum mieux. Parce que si les situations avaient été inversées, j'en aurais fait de même.

- Je pensais que je pouvais trop gérer… Tu sais, les études, le travail, Raphael… Je pensais que je pourrais reprendre une vie normale mais j'ai échoué et… Et j'ai été tellement horrible Clary… Il ne méritait pas ça.


Je n'avais pas oublié ce que Raphael m'avait dit. Je n'étais pas près de me sortir ses paroles de mon esprit. Mais je n'avais pas été plus tendre. J'avais même été horrible et j'étais presque sûr que ce n'était que par vengeance que Raphael avait dit ça. Ou alors c'était une de ses idées tordues pour que je le haïsse et que ça me rende la tâche plus facile que de l'avoir quitté pour essayer de reprendre une vie normale ? Dans tous les cas, le résultat était le même.

- Je ne voulais pas que ça arrive et… Et je sais pas pourquoi, je me suis énervé et pourquoi j'en suis arrivé là… C'était tellement bête. J'ai été tellement bête… Et maintenant Raphael doit me haïr… Encore… Il ne me pardonnera jamais…

Ce n'était pas la première fois que je blessais Raphael. Il avait déjà été bien assez tolérant avec moi. Il m'avait pardonné bien plus de fois que je ne l'avais mériter. J'avais trahit le clan en libérant Camille, je les avait tous insultés, je leur avait tourné le dos pour m'allier avec les Nephilims plutôt qu'eux et… Et je n'avais jamais été assez reconnaissant envers Raphael, il m'avait sauvé tellement de fois,il m'avait apprit à m'adapter, il m'avait rassuré quand j'en avais eu besoin, il avait toujours été là pour moi, il avait même réussi à accepter que je soit un daylighter et je le remerciait en lui criant dessus et en le plaquant ? Quel genre de personne je faisais. Non, je n'étais même plus une personne à ce niveau, j'étais vraiment devenu un monstre.
©️ YOU_COMPLETE_MESS



   

   I'm just broken record
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Mer 13 Déc - 12:36
I’m worried about you
Climon
I always care about you

Le silence qui s’était installé entre eux était pesant. Clary voyait bien que son meilleur ami souffrait, et elle avait cette désagréable impression de ne pas avoir la solution pour arranger les choses. En même temps, pour l’instant, elle ne savait rien. Même si Simon avait hoché la tête à sa question, il n’avait pas encore ouvert la bouche pour tout lui raconter, et c’était une chose que la rousse pouvait comprendre. Elle-même avait eu du mal à tout lui dire en ce qui concernait Jace, quand leur relation était encore marquée d’un énorme point d’interrogation, et qu’elle était complètement perdue. Les circonstances étaient certainement différentes, mais le sentiment devait être le même, au final. Celui de ne pas savoir quoi faire pour arranger les choses, de se dire qu’on était pas quelqu’un de bien, au final, et que la souffrance faisait partie de notre quotidien et ne s’en irait jamais. La jeune femme comprenait cette sensation, certainement mieux que personne. Mais elle savait aussi qu’on finissait par en voir le bout, et sortir de cette noirceur, à un moment ou à un autre. Après tout, elle en était elle-même sortie, parce qu’elle l’avait bien voulut. Parce qu’elle avait cherchée des réponses, sans attendre que son père lui en donne. Sa volonté avait pris le dessus, et son amour pour Jace l’avait poussé à ne pas baisser les bras. Quand sa mère lui disait que l’amour était une force, ce n’était vraiment pas de la connerie. Clary s’en rendait compte de plus en plus, au fur et à mesure que le temps avançait. Elle était prête à faire des choses incroyables pour les gens qu’elle aimait, et elle était même prête à sacrifier sa propre vie, chose qu’elle ne ferait pas forcément par sens du devoir, ou sous les ordres de l’Enclave. Ses amis, sa famille, son amour passeraient toujours avant tout, et c’était une chose qu’elle ne pouvait vraiment pas contrôler.

Quand Simon prit enfin la parole, toute l’attention de la jeune Nephilim était fixée sur ce qu’il lui racontait. Elle n’était pas certaine de tout comprendre exactement, surtout qu’il ne lui donnait pas vraiment de détails, mais les informations qu’elle avait à présent lui permettait de mettre de la lumière sur la situation. Et elle avait un peu l’impression de s’entendre parler, en fait. Après tout, lors du sauvetage de son meilleur ami, elle avait eu une réaction similaire à la sienne, et Jace s’était tout prit en pleine figure alors qu’il n’y était pour rien du tout. Alors qu’elle savait déjà tout, elle l’avait repoussée pour le protéger. Et elle comptait bien se servir de cet exemple pour montrer à Simon que tout n’était pas perdu. Même si elle ne portait pas Raphael dans son cœur, la rousse supportait encore moins de voir son meilleur ami dans cet état. « Dis pas ça, Simon. Il ne te déteste pas, crois-moi. » Bon ok, ça, elle n’en était pas tout à fait certaine. Mais elle soupçonnait quand même Raphael de ne pas être un total idiot, et d’avoir tout de même un minimum de sentiments. Les vampires en avaient aussi hein, il ne faut pas se leurrer là-dessus. Même s’ils ne le montrent pas très souvent. « J’ai aussi dit des horreurs à Jace, tu sais. » Les yeux de la jeune femme se baissaient sur leurs mains jointes. Elle n’aimait pas tellement parler de ça. C’était un souvenir qu’elle aurait clairement préférer effacer, quitte à demander directement à Magnus de le faire. Mais d’un autre côté, c’était une partie de son histoire, et une partie de son histoire avec Jace. Sans ça, peut-être qu’ils n’en seraient pas là aujourd’hui. Et puis, ça lui était utile à l’instant présent, donc on pouvait presque dire que c’était un mal pour un bien.

La rousse finie par relever les yeux après quelques secondes. Prenant une inspiration, elle reprit finalement la parole pour aller jusqu’au bout de sa pensée. « Des trucs horribles, que je pensais pas, et je m’en voulais énormément, même si je savais que j’avais fait ça pour le protéger. Mais je me suis excusée, je lui ai expliquée ce qui m’avait poussé à dire ça. Et regarde où on en est, maintenant. » Un sourire effleura les lèvres de Clary. Oui, elle était heureuse, c’est vrai. Et ça lui faisait presque mal de l’être quand elle voyait que son meilleur ami souffrait. Mais elle devait lui montrer ce qu’elle ressentait après s’être excusée auprès de l’homme qu’elle aimait, pour qu’il puisse se rendre compte que c’était la bonne chose à faire. Même si ce n’était pas quelque chose de très glorifiant d’assumer qu’on a tort, parfois, c’est nécessaire. « Il m’a pardonné mes erreurs comme je pardonnerais les siennes. Y a pas besoin de plus pour être heureux. » Bon, après, la conception du bonheur changeait en fonction des personnes, mais en gros, c’était ça. Et aimer, c’était aussi pardonner. « La communication, c’est la clé du bonheur. Alors si tu veux arranger les choses avec Raphael, il faut que tu sortes de ton lit, et que t’ailles lui parler. C’est pas plus compliqué que ça. » Elle qui pensait ne jamais pouvoir conseiller quelqu’un en relation amoureuse… Voilà qu’elle était maintenant devenue une experte. Enfin, elle espérait que ce qu’elle venait de dire à son meilleur ami l’aiderait, parce qu’au final, elle l’ignorait encore. Puis, elle espérait que s’il suivait ses conseils, Raphael ne serait pas un total gros con en face, aussi. Mais à ce niveau-là, ça ne dépendait plus d’elle, malheureusement.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Horatio
♦ Runes : 5
♦ Messages : 368
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Ven 15 Déc - 18:59
I'm worried about youClimonJ'avais du mal à croire que Raphael me détestait pas. J'avais essayé de m'en convaincre au début. Je savais que le leader avait une sorte de fierté et qu'il disait souvent des choses qu'il ne pensait pour se protéger ou pour protéger les autres. Mais à repenser à ce qu'il c'était passé, à ce que j'avais fait, Raphael avait mille raison de me haïr. Et pourquoi aurait-il mentit là dessus ? Après tout, je savais depuis le début qu'il ne pouvait pas me supporter ? Alors pourquoi on était sortis ensemble ? C'est vrai que cette relation ne faisait aucun sens pour personne. C'était peut-être mieux ainsi non ?

Pourtant je n'osais pas contredire Clary. Pour une fois, je restais silencieux et je l'écoutais tout simplement. Elle n'était pas ma meilleure amie pour rien, elle comprenait ce que je ressentais. En même temps, quelques semaines plus tôt, c'était moi qui la réconfortait sur sa relation avec Jace. Et je ne doutais pas que ça avait été aussi difficile pour elle que ça l'était pour moi en ce moment. Raison de plus pour l'écouter. Certes, j'avais du mal à changer de position sur cette histoire. Et j'avais aussi du mal à imaginer Clary dire des choses horrible à Jace. Mais bon, il valait sans doute mieux que je ne cherche pas à en savoir trop.

- Mais j'ai fait tellement d'erreur avec Raphael. Il n'a aucun raison de me pardonner. Je suis vraiment allé trop loin Clary. Ce n'était même pas pour le protéger lui ou moi… C'était juste… Sur un coup d'humeur… Parce que j'étais fatigué, à bout de force et… Et je n'ai pas d'excuses…

Finalement, les situations n'étaient peut-être pas si comparable. Et pourtant, dans le fond, je savais que Clary avait raison. Il ne se passerai rien si je n'allais pas discuter avec Raphael. Ne serait-ce que pour m'excuser de mon comportement. Après il ne fallait pas trop que j'espère non plus. Mais ce serait déjà ça en moins sur ma conscience n'est-ce pas ? Et si Raphael ne voulait pas de mes excuses, je ne pourrais plus y faire grand-chose. Si ce n'était vivre avec le poids de mes erreurs.

- Raphael en a fait tant pour moi… Sans lui je ne serais plus là aujourd'hui Clary. Et tout ce que j'ai fait pour l'en remercier c'est l'envoyer boulet, comme un imbécile…

Je soupirais, comme quoi, un instant je me disais que Clary avait raison et juste après, je trouvais de quoi la contredire. C'était presque à croire que j'en faisais exprès et que je voulais rester là à me laisser mourir bêtement de faim. Après un long moment de silence, je tentais un petit sourire et repris :

- Ca se passe bien avec Jace maintenant ?


C'était aussi un peu un moyen de me faire penser à autre chose et j'espérais que Clary comprendrait. J'avais peut-être besoin d'extériorisé, mais j'en aurais sans doute pour bien trop longtemps. Et Clary n'était pas immortelle. Donc je n'allais pas lui faire perdre son temps. Elle avait été déjà bien assez patiente avec moi comme ça. Peut-être qu'il valait mieux que je mette cette histoire avec Raphael un peu de côté pour le moment et que pour une fois depuis des jours j'essaye de penser à autre chose.
©️ YOU_COMPLETE_MESS



   

   I'm just broken record
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Dim 17 Déc - 15:59
I’m worried about you
Climon
I always care about you

Trouver les mots pour réconforter un ami n’était pas toujours chose facile. Mais Clary s’était retrouvée à peu près dans la même situation que Simon il n’y a pas si longtemps que ça et… Les choses s’étaient arrangées, entre Jace et elle. Ça prouvait bien que rien n’était impossible, surtout quand on retraçait leur histoire à tous les deux. Tout, depuis le début, s’était mis à travers leur chemin. Plusieurs choses les avaient empêchés d’être ensemble pendant longtemps, mais ils avaient tenu bon. Au final, aucun d’entre eux n’avait abandonné, et leurs efforts avaient été payés. Aux yeux de la rousse, baisser les bras n’était pas une solution. Même si c’était dur, même si elle en avait souffert d’aimer Jace, pendant des semaines entières, au point où elle avait l’impression qu’elle allait mourir de chagrin, elle ne s’était jamais dit qu’il était temps pour elle de tourner la page sur leur histoire. Elle n’avait pas pu, pour la simple et bonne raison qu’elle avait toujours pensée que l’amour était plus fort que tout. Sa mère l’avait élevée en lui faisant garder ça en tête, en lui faisant comprendre qu’elle devait toujours écouter son cœur, quoi qu’il arrive. Et elle avait bien fait, parce que sans ça, la jeune Fairchild ne se serait certainement pas autant accrochée à ce qu’elle aimait.

Après, elle comprenait aussi la culpabilité que pouvait ressentir Simon. Elle-même avait eut une sensation semblable après avoir sortie ces horreurs à Jace. A peine s’était-elle extraite de sa vue que les larmes avaient coulée sur ses joues. Des larmes qui avaient été bien douloureuses, tranchantes comme des poignards, autant que ses paroles qui n’avaient pas seulement brisées le cœur de Jace, mais le sien aussi. Elle s’en était voulu de lui avoir fait croire qu’elle pensait qu’il était un monstre. Mais il avait fini par comprendre ses raisons. Ou du moins, il lui avait pardonné d’être aussi cruelle. Et elle ne l’avait aimée que plus encore. « Simon, ça suffit. » Si personne ne prenait le taureau par les cornes et lui disait stop, il continuerait à retourner la situation dans sa tête, et rien n’allait s’arranger. Encore moins s’il essayait de changer de sujet comme maintenant, et qu’elle le laissait faire. Il fallait qu’il arrête de culpabiliser une bonne fois pour toutes. « Rien n’est inexcusable. Tout le monde fait des erreurs, toi, moi, Raphael a dû en faire aussi. Alors tu vas aller le voir, t’excuser quinze fois s’il le faut, avoir une longue discussion à cœur ouvert avec lui et… Voir ce que ça donne. » Elle n’était pas non plus voyante. Et puis, elle ne connaissait pas vraiment Raphael non plus, il faut le dire. En fait, la rousse n’avait pas vraiment envie de le connaître, vu qu’il l’agaçait déjà assez comme ça. Et puis, ce qu’il s’était passé la dernière fois, quand elle avait beaucoup trop bu… C’était une chose qu’elle préférait largement oublier. A ce moment-là, elle était complètement… Perdue. Elle avait le cœur brisé, parce que Jace n’était plus là, et qu’elle ne savait pas s’il allait bien ou non. Elle se sentait abandonnée, et livrée à elle-même. C’était certainement le moment le plus douloureux qu’elle avait pu vivre. Quoique, quand le blond était là, mais qu’il l’ignorait après cette histoire de philtre d’amour, ce n’était pas mieux non plus. Et ça l’avait conduit à prendre des risques immenses, malheureusement.

Heureusement, les choses avaient bien changé aujourd’hui, et tout avait fini par s’arranger, au point où Clary avait peur de se prendre la retombée en pleine tronche. Elle se sentait bien, elle était heureuse parce qu’elle pouvait être avec l’homme qu’elle aimait. Même si elle n’avait toujours rien dit à sa mère, tout simplement parce qu’elle avait peur de sa réaction. Le fait que Jace ait été élevé par Valentin, même s’il n’était pas vraiment son fils, planait toujours dans l’air entre les deux femmes. Ça ne plaisait pas à Jocelyn de voir sa fille aussi proche de lui, alors qu’elle n’était même pas consciente de l’intensité de leur relation. C’était le seul point noir au tableau, en fait. Clary aimerait bien tout dire à sa mère, mais elle avait peur que cette dernière fasse tout ce qui était possible pour la séparer de l’homme qu’elle aimait. « Sinon oui, tout va très bien avec Jace. » Un sourire était venu effleurer ses lèvres à son tour. La pensée sombre de sa mère s’était rapidement envolée, remplacée par le visage du blond dans son esprit, qui ne la quittait jamais vraiment, en fait. Elle pensait toujours à lui, quoiqu’elle fasse, où qu’elle soit. Et maintenant qu’ils étaient ensemble pour de bon, elle n’essayait plus de repousser toutes ces pensées. « J’ai l’impression d’être dans un rêve. J’ai même peur de me rendre compte qu’au final, ç’en est un. » Mais ça n’était pas un rêve. Au fond de son cœur, elle le savait. Et elle savait aussi qu’ils n’étaient pas encore totalement sortis d’affaire. Valentin était toujours enfermé à l’Institut, et l’Enclave allait s’occuper de son cas très bientôt. Décider de son sort. Même si elle voulait le nier, elle savait bien que c’était une chose qui risquerait d’avoir un impact, autant sur elle que sur Jace. Et puis, au final, très peu de monde était encore au courant de leur relation. Ils s’étaient arrangés pour ne rien ébruiter pour l’instant, et ce n’était pas pour rien. Ils savaient très bien tous les deux que rendre leur couple public susciterait des réactions assez… Mauvaises. La rousse avait peur de ça. Elle avait peur de s’en retrouver totalement séparer de sa mère qui risquait d’avoir du mal à l’accepter. Elle avait peur de devoir se battre à nouveau pour que son couple soit accepté aux yeux de tous. Elle avait peur d’entre encore parler constamment sur son dos, comme c’était déjà le cas depuis que tout le monde savait que Valentin était son père. En fait, elle avait peur de ne pas avoir les épaules pour supporter tout ça. Et pourtant, elle sentait qu’elle était prête à se battre pour eux.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Horatio
♦ Runes : 5
♦ Messages : 368
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Mar 26 Déc - 22:58
I'm worried about youClimonJe savais que ce n'était pas en restant là que ça allait changer quoique ce soit. Je savais que ce n'était pas en pleurant sur mon sort que j'allais éventuellement faire revenir Raphael ou passer à autre chose. Cependant, je n'arrivais pas à me convaincre à faire autre chose. Je n'arrivais pas à me dire que je méritais d'être pardonné ou d'être un tant soit peu heureux après ce que j'avais fait. Parce qu'on avait beau dire, mais c'était entièrement de ma faute tout ce qui arrivait en ce moment. Puis j'avais aucune idée de comment gérer tout ça. Je n'avais jamais eu à faire face à ce genre de situation. Je n'avais jamais eu de relation aussi forte qu'avec Raphael, et je n'avais jamais été aussi déprimé de toute ma vie. Certes, j'avais eu des phases pas top. Il y avait eu la mort de mon père, mais j'étais encore jeune et Rebecca avait été là… Puis la fois où ma mère m'a mis à la porte, sauf que là, c'est Raphael qui était venu à mon secours…

Et même quand je voulais me changer les idées tout me ramenait au leader, c'était terrible ça. Je ne pourrais jamais l'oublier hein ? En même temps vu tout ce qu'on avait partagé… Même si notre relation n'avait pas durer autant que certaine, je vous assure qu'être un membre à part entière du monde obscure, ça laisse pas un quotidien de tout repos et ça créer des liens forts. Heureusement, Clary était déterminé à me faire bouger. Et si je n'arrivais pas à me convaincre moi-même, il fallait que je crois en elle. Après tout, Clary était ma meilleure amie. Je lui faisais confiance, elle avait toujours su me guider jusque là, alors pourquoi pas maintenant ?

- Hm… ok… J'essayerai…

C'était le mieux que je puisse promettre en cet instant. J'espère que Clary comprendrait. C'était bien qu'elle ait réussi à me faire parler et bouger, même si ce n'était qu'un peu. C'était déjà mieux que ce que j'avais été capable de faire ses derniers jours. J'étais pitoyable, j'en avais bien conscience. Heureusement, j'avais une meilleure amie qui n'allait pas me laisser dépérir aussi facilement. Ca me faisait chaud au coeur de voir que je pouvais compter sur elle. Avec tout ce qu'il c'était passé, ces histoires de Nephilim, j'avais peur que notre amitié s'effrite. Mais si notre relation s'en était retrouvée changée, ce n'avait été que pour devenir plus forte encore. Jace et Alec pouvaient se vanter d'avoir une sorte de lien particulier grâce à leur rune de Parabatai, mais avec Clary nous n'avions pas besoin de ça. Et je savais que si j'avais eu du sang d'Ange dans les veines, nous aurions été des Parabatai aussi. Sans une once d'hésitation.

J'étais reconnaissant envers ma meilleure amie qu'elle consente à me parler d'autre chose que moi et Raphael. J'étais content pour elle que ça aille mieux avec Jace. Parce que le bonheur de Clary était aussi en partie le mieux. Pour la première fois depuis des jours, je tentais un petit sourire. Ce n'était pas forcément très beau. Mais c'était l'intention qui compte, n'est-ce pas ?

- Je connais ce sentiment. Et j'espère que ça continuera ainsi pour vous. Il n'y a rien de mal à avoir l'impression de vivre dans un rêve, si ?

J'avais parlé calmement. Simon philosophe ? C'était assez effrayant comme idée. Mais je vous jure que parfois, il m'arrivait d'être sérieux et de ne pas raconter que des bêtises. Je fini par lâcher un soupire. Ca faisait un moment qu'on était là déjà.

- Hum… Cette offre de me faire couler un bain, elle tient toujours ? Je t'aurais bien proposé de venir avec moi, comme quand on était petit, mais ce serait un peu bizarre maintenant je crois…

Je vous avoue que, le fait d'avoir une baignoire, ça avait été un des critères qui m'avaient poussé à choisir cet appartement. En plus de son loyer pas très élevé… Même si je ne ressentais plus la chaleur, c'était toujours autant agréable que de prendre un bain, de se laisser aller tranquillement dans l'eau. Puis vu la première remarque de Clary lorsqu'elle était arrivée, j'en avais apparemment bien besoin et la pauvre, je voulais bien la comprendre.
©️ YOU_COMPLETE_MESS



   

   I'm just broken record
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Dim 31 Déc - 17:36
I’m worried about you
Climon
I always care about you

Quand elle regardait Simon, Clary avait l’impression de se voir, il y a de cela quelques jours à peine. Elle s’était retrouvée presque dans le même état que lui, pendant un temps, après la révélation de Valentin, mais surtout après le départ de Jace à ses côtés. C’était une période qu’elle avait très mal vécue, une période où elle avait même eut envie que tout s’arrête pour être débarrassée de cette souffrance qui l’empêchait de respirer presque à chaque instant, qui l’empêchait aussi de dormir, au point où elle s’en retrouvait totalement épuisée, vide de toute force, mais où elle se levait quand même tous les jours pour ne pas inquiéter sa mère et ses amis. Elle s’était sentie extrêmement seule durant cette période, jusqu’à ce que Jace soit à nouveau parmi eux, et qu’elle se confie enfin à Simon, sur ses sentiments et son mal-être quotidien. La suite avait été un peu plus supportable, tout simplement parce qu’elle s’était rendue compte qu’elle n’était pas seule, et que malgré ses pensées et ses sentiments dérivants, il continuait à la soutenir et à être son ami. Sans lui, elle ne serait certainement pas là aujourd’hui, ou tout du moins, elle serait devenue une tout autre personne. Une personne qui n’arriverait certainement pas à se regarder dans le miroir et qui serait constamment au bord du gouffre.

Alors oui, elle pouvait bien imaginer ce que le vampire était en train de traverser. Elle savait à quel point l’amour pouvait nous rendre dingue, pouvait nous faire souffrir et nous donner envie de mettre fin à notre vie. Mais elle savait aussi que les choses pouvaient s’arranger, qu’une discussion, même de quelques minutes à peine, pouvait tout arranger. Et c’était pour cela qu’elle voulait le pousser à sortir de ce lit et à régler ses problèmes comme il le fallait. Elle ne voulait pas le perdre. Même si elle avait retrouvé Jace, elle avait encore besoin de son meilleur ami pour garder les pieds sur terre. Chaque personne de son entourage lui était importante pour sa santé mentale. Et rien que le fait d’entendre Simon lui dire qu’il essayerait arrivait à lui décrocher un léger sourire. C’était déjà un pas en avant, et elle savait que son ami avait la volonté de franchir les autres pas et se sortir de ce merdier. C’était d’ailleurs pour cette raison aussi qu’elle avait acceptée de changer de sujet. Elle savait que c’était une chose qui pouvait lui faire du bien, même si ça la mettait quelque peu mal à l’aise de parler de son bonheur alors que Simon… Ben n’en avait pas tellement, pour l’instant. « Non, bien sûr, et j’en profites mais… Je sais bien que le rêve va bientôt s’arrêter. » La réalité finissait toujours par la rattraper, surtout dans ce monde-là, elle en avait bien conscience. Et c’était peut-être bien pour ça qu’elle voulait aller un peu vite dans sa relation avec son petit ami. Parce qu’elle savait que cet instant calme n’allait pas durer, et que de nouveaux ennuis leur tomberait dessus, que bientôt, leurs vies seraient encore mises en danger, et qu’elle allait risquer de le perdre. Elle ne voulait pas avoir de regrets, tout simplement. Même si, dans l’idéal, elle aimerait ne pas le perdre aussi, c’est certain. C’était d’ailleurs la chose qui lui faisait le plus peur à l’heure actuelle, être séparée de Jace, encore une fois.

Son visage s’était d’ailleurs légèrement fermé en pensant à cette possibilité, mais un léger sourire était venu s’afficher sur ses lèvres quand son meilleur ami reprit la parole. Tout était tellement plus simple quand ils n’étaient encore que des enfants. Leur innocence les protégeait de tout ça, et Clary doit bien avouer que, quelques fois, elle aimerait pouvoir revenir quelques années en arrière, surtout quand elle allait très mal. Mais elle n’allait pas non plus se plaindre de la vie qu’elle avait aujourd’hui. Tout n’était pas si sombre qu’elle avait bien pu le penser pendant quelques temps. « Très bizarre, mais, oui, je peux toujours te faire couler un bain, si tu restes pas quatre heures dedans ! » La rousse avait finalement déposé un baiser sur le front de Simon avant de se lever, et de filer dans la salle de bain pour faire couler le fameux bain. Ouvrant les robinets et glissant du savon dans la baignoire, elle s’était ensuite adossée à la porte de la pièce en attendant que le tout se remplisse. « Tu serais motivé à venir faire un peu de shoping avec moi après ? Je te promets que ce sera pas long. » Normalement, ça ne devrait pas l’être. Et puis, dans le pire des cas, ça leur rappellerait quand même de bons souvenirs. Ça faisait bien longtemps qu’ils n’étaient pas sortis tous les deux, comme ils pouvaient le faire avant tout ça, et mine de rien, c’était une chose qui manquait pas mal à Clary, en fait. Même si elle savait qu’elle ne pourrait pas définitivement revenir à sa vie d’avant, elle voulait quand même en garder quelques aspects. Ça l’aidait à garder les pieds sur terre.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Horatio
♦ Runes : 5
♦ Messages : 368
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Jeu 11 Jan - 23:46
I'm worried about youClimonJe fis une moue à la réponse de ma meilleure amie. J’étais content que ça se passe bien entre elle et Jace, même si à une période j’aurais fait n’importe quoi pour qu’ils cessent de se fréquenter. Mais c’était une époque qui me semblait si lointaine à présent… Quand j’étais encore humain et que mon plus gros problème était de de trouver un nom à mon groupe de musique que j’avais totalement abandonné aujourd'hui, comme tout le reste de ma vie de terrestre. Il n’y avait plus que mon amitié avec Clary qui avait résisté à tout ces changements. Donc oui elle avait le droit d’être heureuse. Et pour elle, je lui souhaitais que ce rêve dont elle parlait ne prenne jamais fin.

J’aurais peut-être dû lui formuler ça à voix haute, mais je n’arrivais pas à trouver les bons mots pour lui dire à quel point je l’aimais et que j’étais content qu’elle fasse toujours partis de ma vie malgré tout. Clary le savait sans doute déjà, mais parfois c’était bon de se le rappeler, non ? Mais pour le moment je n’avais pas la force de réfléchir non plus. Donc je remettais l’idée à plus tard, lorsque j’aurais retrouvé une partie de mes forces. Comme quoi, les discours de Clary n’avaient pas été vain.
Bon au moins, Clary était d’accord avec moi pour dire que ce serait bizarre de prendre un bain ensemble et elle accepta de me le faire couler à condition que je n’y passe pas quatre heure. Je lui fis un petit sourire en lui répondant :

-T’inquiètes, trois heures devraient me suffire.

Evidemment je ne comptais pas passer autant de temps à me laver. Même si j’en avais bien besoin de ce bain. Mais ça me faisait du bien de blaguer bêtement un peu, cela me donnait l’impression de me retrouver moi-même et ça faisait aussi un bien fou. A croire que tout n’était pas totalement perdu.

Alors que Clary était partie dans la salle de bain et que je pouvais entendre l’eau commencer à couler dans la baignoire, je mis ce temps à profit pour trouver la force de me lever. Ça semblait rien comme ça. Mais ça faisait des jours que je n’avais pas quitté mon lit et aussi un certain temps que je n’avais pas mangé… enfin bu, donc j’étais sacrément faible. J’avais tout de même réussi à me mettre sur les pieds lorsque Clary réapparu dans l’embrasement de la porte en me proposant d’aller faire du shopping.

-Ralalalalalalah… les filles… d’accord, ouais, il y a pas de problème pour un peu de shopping, mais seulement si on s’arrête au comics store…

Il fallait bien que j’impose un peu mes conditions aussi… puis ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas mis les pieds dans ma boutique de comics favorite, il fallait bien que je rentabilise ma carte de fidélité un peu ! Je passai devant Clary pour rejoindre la cuisine. Pendant que le bain finissait de couler, j’avais bien le temps de boire une ou même deux tasses de sang. Heureusement que j’avais des provisions dans le frigo. J’avalai la première tasse d’une traite tellement j’avais besoin et continuai la conversation pendant que je sirotais la deuxième :

-T’as besoin d’acheter quelque chose en particulier ?

Clary n’avait pas besoin de raison pour me faire sortir. C’était surtout histoire de faire la conversation et de savoir un peu à quoi m’attendre. Sinon dans l’ensemble, j’étais toujours partant pour sortir avec elle. Puis quel genre de meilleur ami je ferais si je refusais d’aller faire un peu de shopping. J’avais lu quelque part que ça faisait parti des activités bonnes pour le moral. Donc j’imagine que ça ne pouvait pas le faire de mal.
©️ YOU_COMPLETE_MESS



   

   I'm just broken record
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Dim 28 Jan - 16:36
I’m worried about you
Climon
I always care about you

Les événements catastrophiques s’étaient succédés tellement rapidement ces derniers temps que Clary s’étonnait encore de pouvoir profiter d’un petit moment de répits. Elle avait presque peur quand elle se levait le matin d’avoir à affronter une mauvaise surprise. Mais bon, au moins, maintenant, elle pouvait aussi se dire que Jace serait là pour la soutenir en cas de pépin et c’était certainement ce qu’il y avait de plus important. Qu’elle soit avec l’homme qu’elle aime, que son meilleur ami soit toujours là, lui aussi, et que tout le monde aille bien. Ce n’était pas la peine de chercher les ennuis là où il n’en avait pas encore. Et puis, même si Valentin était sous les verrous, la Coupe Mortelle était toujours portée disparue, et mine de rien, ce petit détail pouvait se révéler être un grand problème. La rousse n’en revenait toujours pas qu’un si petit objet puisse avoir autant de pouvoirs, en fait. Tout comme l’Epée Mortelle qui, elle aussi, n’avait pas été retrouvée, peu importe ce que l’Enclave pouvait en dire. Deux objets mortels sur trois. Même si la jeune femme ne savait pas exactement ce que son père voulait en faire, elle se doutait bien que ce n’était pas très bon signe. Et puis, elle n’avait pas pensé à demander aux autres si le Miroir Mortel était aussi un objet porté disparu depuis plusieurs années ou non. Elle le ferait, quand elle y penserait. Quand elle aurait la tête à ça, en fait, ce qui n’était pas du tout le cas à cet instant précis.

Même si la rousse était toujours inquiète pour son meilleur ami, elle était quand même bien contente qu’il ait accepté de se lever, même si ce n’était que pour prendre un bain, dans un premier temps. Rien que ça, ça ne lui ferait pas de mal, parce que franchement… C’était bien la première fois que Clary pensait que Simon sentait le mort, en fait. Et qu’il avait vraiment l’air mort. Même quand il avait été vraiment mort avant qu’elle ne prenne la décision de le ramener, il n’avait pas l’air aussi morbide. Il devait avoir faim aussi, en même temps, s’il ne s’était pas non plus levé pour se nourrir. Et même si la jeune femme l’adorait, elle n’avait pas tellement envie de lui servir de repas. Déjà que le sang de Jace lui avait fait quelque chose que personne ne comprenait, elle ne voulait pas prendre le risque de lui donner le sien, et qu’un nouveau truc leur saute encore à la gueule. La tranquillité, c’était ce qu’elle voulait. Au moins, quand elle était revenue de la salle de bain, il était sur ses pieds. « Je voulais y passer aussi, il me faut la nouvelle pop de Captain ! » La Nephilim n’était pas amie avec un geek pour rien. Elle aussi, elle aimait plusieurs trucs de geek, comme on dit. Comme les marvel. Surtout, les marvel. Elle avait d’ailleurs tout perdue quand son appartement avait pris feu… Et il allait falloir qu’elle rachète tout. Heureusement que les Shadowhunters avaient une ressource d’argent plus qu’impressionnante. Et Clary se demandait d’ailleurs d’où ça sortait, tout ça, mais elle n’était pas tellement certaine de vouloir une réponse à cette question, comme à beaucoup d’autres. Elle voulait découvrir ce monde, mais il y avait certains points dont elle préférait garder le mystère.

La rousse suivit son ami dans la cuisine. Elle savait très bien qu’il allait certainement boire du sang et… Oui, elle doit bien l’avouer que c’était encore assez étrange dans son esprit. Mais elle savait aussi qu’elle devait s’y habituer. Après tout, ce n’était que de la nourriture pour lui. Et aux dernières nouvelles, les chiens ne les regardaient pas de travers, eux, quand ils mangeaient un hot-dog. Bien au contraire. Il y avait juste l’odeur, qui était un peu différente. « Euh… » La question de Simon l’avait un peu prise au dépourvue. Elle aurait dû s’y attendre, pourtant, surtout qu’elle avait eu envie de lui demander des conseils, vu qu’il était son meilleur ami, et que c’était un mec. Mais elle ne savait vraiment pas comment formuler la chose. « Disons que… Euh… J’aimerais bien… passer à l’étape supérieure avec Jace, tu vois… » Déjà là, elle commençait très mal. Mais c’était trop tard, malheureusement. C’était dit, elle était lancée, alors autant continuer. « J’aimerais bien… Trouver quelque chose de joli à me mettre. » Sous-entendu, quelque chose de sexy, qui ferait plaisir à Jace. Mais qui ne l’aiderait peut-être pas à se détendre. Pour l’instant, ce n’était qu’une idée dans sa tête, mais elle ressentait déjà ce stress de… Faire mal les choses, et se retrouver comme une merde à faire n’importe quoi. Elle ne voulait rien gâché dans leur couple, surtout maintenant, alors qu’ils venaient juste de se retrouver. Elle voulait profiter un maximum de ça, avant qu’ils n’en aient de nouveau plus le temps.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Horatio
♦ Runes : 5
♦ Messages : 368
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Mar 6 Fév - 19:04
I'm worried about youClimonOn était vraiment pas meilleurs amis pour rien avec Clary. J’ai aucune idée comment les choses s’étaient passées en fait? On traînait ensemble depuis tellement longtemps, je ne saurais dire lequel a commencer à déteindre sur l’autre en premier. Quoique, il me semblait que sur le plan nerd, j’avais été le premier à harceler Clary avec mes comics. Cependant, elle ne s’était jamais moquée de moi, à me dire que c’était ridicule d’admirer des héros fictifs avec des pouvoirs totalement impossible. Au contraire, elle était devenue presque aussi fan que moi. Si ce n’est plus. Mais Clary le cachait bien plus facilement que moi. Peut-être parce qu’elle était moins bavarde et que sa garde-robe n’était pas exclusivement constituées de tee-shirts geeks.

D’ailleurs je trouvais ça assez amusant que l’un des héros favoris de Clary était Captain America. Enfin, je n’allais pas me moquer, c’était un de mes favoris aussi. Je sais pas trop pourquoi d’ailleurs. Mais je l’avais toujours apprécier. Sans doute parce que j’aimais bien les valeur qu’il défendait. Pas forcément le surplus de patriotisme derrière le personnage, mais le côté courageux, loyal, digne, leader…

- Mais pourquoi tu voudrais une pop de Captain alors que t’as un Jace en chair et en os ?

Je me mis à rire. C’est vrai que Jace il avait un peu des airs de Steve Rogers. C’était d’ailleurs pour ça que ça m’amusait cette histoire. Quoique Jace avait un côté, chieur, dragueur, sarcastique que le Captain n’avait pas. Mais je n’avais pas de doute qu’il était quelqu’un de courage et de loyal en qui ont pouvait avoir confiance. Mais je crois qu’il n’y avait pas besoin que je lui dise. Il avait déjà un assez gros ego comme ça. Autant ne pas le provoquer. Et là, je n’étais pas trop d’humeur à me lancer dans un duel de piques verbales avec Jace. Puis de toute façon, il était pas là.

Une fois ma tasse en main, j’interrogeais Clary sur ses plans. Je me doutais bien qu’elle n’était pas venu pour une seule pop. D’ailleurs, j’étais étrangement plus à l’aise à boire du sang devant elle qu’avant. Je sentais bien que ça la perturbait un peu. Mais il faut croire que j’avais fini par m’habituer à l’étrangeté de la chose. Et peut-être que le fait que ce soit dans une tasse aussi rendait la chose plus… Normale. Mais apparemment, mon régime alimentaire n’était pas ce qui embarrassait le plus Clary dans l’immédiat.

Je faillis m’étouffer en entendant sa réponse. Elle était sérieuse ? Elle avait fait tout ça pour que je vienne faire les boutiques de sous-vêtements avec elle ? Heureusement que je n’avais pas besoin de respirer et donc ben… Techniquement, je ne pouvais pas m’étouffer. Pourtant, j’arrivais quand même à avaler de travers… Ouais c’était bizarre. Mais une fois remis de mes émotions je me mis à rire.

- Alors ça y es ? Je suis vraiment devenu le cliché du meilleur ami gay avec qui on peut absolument touut faire ?

D’un sens, ce n’était pas totalement faux. Quoique, est-ce que j’étais totalement gay ? J’avais été amoureux de Clary pendant des années, j’avais eu un crush pour Izzy,... Ouais je sais pas trop. Au final, j’étais sortis plus longtemps avec Raphael que n’importe qui d’autre et j’avais en ce moment du mal à me voir avec quelqu’un d’autre alors… J’imagine qu’on pouvait dire que…

- Ralalah… Ca mériterai que je retourne me coucher, mais maintenant que je suis debout j’imagine que je ne peux plus refuser.

J’adressais un sourire à Clary qui lui disait que j’étais ok pour venir faire les magasins avec elle. Il y a quelques mois, j’aurais sans doute été utlra gêné par une telle demande et je n’aurais jamais pu assister à des essayage ou même imaginer Clary en sous-vêtements sans que ce soit déplacer. Mais à présent c’était différent. Je ne ressentais plus ce genre d’attirance pour Clary. Ca me semblait même super bizarre que j’ai pu ressentir une chose pareille pour elle un jour.

- Enfin si tu veux mon avis, tu n’as pas besoin de vêtements spéciaux pour plaire à Jace. Si je peux parler par expérience, sans rentrer dans les détails, au moment… Disons au moment crucial, crois-moi, aucun de vous deux ne pensera à regarder ce que porte l’autre. Tu sais ma première fois avec Raphae… Ouais non, c’est pas un bon exemple.

Je crois qu’on ne pouvait pas trop comparer nos situations. Déjà, avec Raphael, ce n’était pas ma première fois, vu que j’avais couché avec Maureen avant. Et avec cette dernière, j’étais drogué par le sang de Camille. Comme quoi, c’était un peu compliqué et je pouvais confirmer, qu’être vampire avait un certain effet sur la libido. Puis en général, quand il y avait du sang inclu, on perdait facilement la tête. Puis bon, je n’avais pas franchement envie de parler de Raphael non plus. Pas que je regrettais ce qui c’était passé entre nous, bien au contraire. Je regrettais toujours d’avoir mis fin bêtement à notre relation. A repenser à tout ça, je sentis les larmes mes monter aux yeux. Je fini ma tasse d’un coup, la posait dans l’évier et me força à sourire :

- Bon aller, il est temps que j’aille prendre ce bain, on a du pain sur la planche, aujourd’hui.

Je fis un clin d’oeil à Clary avant d’aller à la salle de bain pour me laver. Et sérieusement, ça faisait du bien de se sentir propre.
©️ YOU_COMPLETE_MESS



   

   I'm just broken record
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Sam 10 Fév - 0:04
I’m worried about you
Climon
I always care about you

Ces petits moment-là avaient manqués à Clary. Passer du temps simplement avec Simon, comme avant, sans avoir à s’inquiéter de quoi que ce soit, et sans que leur vie ne soit encore en danger. La rousse comptait bien savourer ça avant qu’un nouveau problème n’arrive. Même si elle avait clairement l’impression que tout était en train de rentrer dans l’ordre, et que rien de pire ne pouvait leur arriver pour l’instant. Cette sensation de paix était plus que bienvenue après tout ce qu’ils avaient traversés, et même si tout n’était pas tout rose dans la vie de Simon, au moins, il était en vie. C’était le principal pour la jeune Fairchild, qui était clairement soulagée de savoir tous ceux qu’elle aimait sains et saufs. Enfin, même si Jace avait repris les missions. Mais elle préférait clairement le savoir en train de courir après un démon plutôt qu’à la poursuite de Valentin. Même s’il risquait sa vie, c’était plus… Habituel pour lui. Et la rousse ne s’inquiétait pas. Du moins, pas trop. Et elle savait qu’elle devrait bien s’y habituer, s’ils faisaient leur vie ensemble. Cette question lui trottait dans la tête d’ailleurs. Est-ce que le blond y pensait déjà, ou pas du tout ? Clary avait tellement peur de le perdre qu’elle avait aussi peur de se projeter dans un avenir trop lointain. Même si elle savait déjà ce qu’elle voulait pour cet avenir. Un avenir avec Jace à ses côtés.

La réflexion de Simon au sujet de Captain l’avait fait un peu rire. Même si elle ne trouvait pas vraiment qu’il était comparable à son homme, mais pourquoi pas. Il n’avait quand même pas trop tort. Clary avait la chance d’avoir Jace, et il était clair qu’elle n’allait pas cracher dessus. Mais ça ne l’empêchait pas de rester fan de Marvel. « Parce que toutes mes pops ont cramé avec l’appartement. Et je veux refaire ma collection ! » Elle avait du boulot. Parce qu’elle devait aussi s’attaquer à l’univers d’Harry Potter. Peut-être qu’au final elle allait en prendre deux, des pops. En plus, il fallait vraiment qu’elle décore un peu sa chambre, à l’Institut, sinon ça allait finir par la rendre dingue et elle allait passer tout son temps dans la chambre de Jace. Ce qui en soit n’était pas forcément une mauvaise chose, même si sa mère ne serait certainement pas d’accord. D’ailleurs sa mère… Encore une chose qui restait compliquée, vu qu’elle n’acceptait pas sa relation avec Jace. Et Clary avait beau lui expliquer qu’il était quelqu’un de bien, elle ne voulait rien entendre. Ce qui engendrait disputes sur disputes, toujours sur le même sujet. Et ça fatiguait grandement la rousse, au point où elle préférait éviter tout contact. Du moins, pour l’instant. Elle voulait se concentrer sur son couple, et oublier le reste. Profiter de l’instant présent, sans se soucier d’autre chose.

Et elle voulait aller plus loin avec son petit ami. Passer aux choses sérieuses quoi. Et lui faire plaisir au passage. D’où son idée de faire des petites emplettes histoire de se trouver des sous-vêtements un peu plus potables que ce qu’elle avait déjà. Et bien sûr, Simon ne devait clairement pas s’attendre à ça vu sa réaction. En fait, la rousse avait presque envie d’en rire, et elle se retenait, même si un léger sourire qu’elle avait du mal à contenir était présent sur ses lèvres. « T’es juste mon meilleur ami, et on a toujours tout fait ensemble. J’ai besoin de toi, comme toujours. » Et pour appuyer ses paroles, la Nephilim lui servait son regard de chiot suppliant qu’elle perfectionnait depuis des années maintenant. De toute façon, elle savait qu’il ne pouvait rien lui refuser, et elle avait bien raison. Il ne lui avait pas fallu longtemps avant de céder. « T’es le meilleur ! » Elle lui avait littéralement sauté au cou pour lui faire un câlin, comme au bon vieux temps. Et ça lui avait carrément manqué ce genre de trucs.

Elle écoutait à présent son ami qui avait repris la parole, et qui lui disait quelque chose de totalement adorable. Même si sa réflexion avait rapidement dérapé, mais c’était Simon, elle avait l’habitude, et ce genre de truc la faisait toujours rire, il le savait. Même si son rire redevint rapidement sérieux, parce que le sujet l’était, d’une certaine manière. Du moins, tout ce qui concernait Jace l’était à ses yeux. « Je me doute que nos vêtements vont pas être d’une grande importance, mais… Je veux lui faire plaisir un peu. Puis c’est un moment quand même important, autant pour moi que pour lui et… Ben, je l’aime, Simon. » C’était la première fois qu’elle le disait aussi spontanément, mais c’était la vérité. Elle était amoureuse de Jace, et ça devait actuellement se voir dans son regard et dans son sourire. Elle l’aimait comme elle n’avait jamais aimé personne auparavant, et elle ne voulait pas merder encore une fois dans leur relation. Elle voulait vivre le tout à fond, et elle pensait que c’était une chose que Simon pouvait clairement comprendre. « Va enlever toute cette crasse ! » Souriant à son vampire préféré qui partait dans la salle de bain, Clary avait décidé de se dirigée vers l’évier pour faire la vaisselle, et nettoyer un peu cet appartement, histoire de. Même si elle se demandait encore comme Simon avait pu vivre là-dedans. Le fait d’être déjà mort devait aider.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Horatio
♦ Runes : 5
♦ Messages : 368
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Mar 27 Fév - 0:24
I'm worried about youClimonHonte à moi. Mais j’avais totalement oublié que l’appartement des Fray avait brûlé et par conséquent, Clary avait perdu l’entièreté de ses affaires. Il y avait de quoi être sur les nerfs. Je pouvais comprendre ce sentiment. J’avais l’impression d’avoir tout perdu aussi quand ma mère m’avait mis à la porte. Cependant, j’avais pu bénéficier de l’aide de Raphael pour retrouver quelque part où dormir et de l’aide de ma soeur pour récupérer mes affaires. A y repenser, Rebecca me manquait terriblement.

Vu le prix de la figurine pop, je voulais bien comprendre aussi que Clary l’avait un peu en travers de la gorge d’avoir perdu toute sa collection. Enfin, d’un sens c’était peut-être mieux ça que ce qu’elle meurt dans les flammes aussi ou qu’elle se fasse tuer par un démon. Puis à présent, elle avait une nouvelle maison. Et il y avait fort peu de chances que l’Institut subisse un tel incendis. Quoique, avec les chasseurs d’ombre et vu leur vie, ce n’était pas vraiment sûr. Je lâchai un petit rire gêné.

- Haha ! Ouais, c’est sûr que vu comme ça…

Je n’étais pas un grand fan des figurines pop, mais si j’avais perdu tous mes comics, je chercherai sans doute à rebâtir ma collection à la première occasion. Et quelque part, vu la vie que nous menions à présent, ça faisait du bien de faire des truc un peu… Normaux parfois. Des activités qui n’incombaient pas de démons, de père psychopathe, ni même de mettre la vie de qui que ce soit en danger.

Je voyais bien que Clary se retenait de rire à ma réponse et cela me fit sourire. Parce que j’avais dit ça dans ce but. En réalité je m’en fichais, tant qu’on restait meilleurs amis. Et c’est ce que Fray m’assura par le suite. Et elle me sauta même dans les bras lorsque j’acceptais d’aller faire les magasins avec elle, ce qui me fit rire, alors que je lui rendais son étreinte. Ca faisait vraiment du bien de savoir que je pouvais toujours compter sur la présence de ma meilleure amie et qu’elle était toujours aussi contente qu’on passe du temps ensemble. J’aimais me rendre utile. Surtout en ce moment, j’avais besoin de penser à autre chose.

Je crois que la relation entre Clary et Jace n’était pas comparable à ce que… J’avais eu avec Raphael. Ce n’était pas que je n’aimais pas Raphael que je n’avais pas voulu lui faire plaisir non plus. Mais Raphael, ce n’était pas Jace et je n’étais pas Clary à ce que je sache. Aucune relation, amoureuse ou pas d’ailleurs, n’était comparable. J’affichai un sourire en penchant légèrement la tête sur le côté. Clary était mignonne à avouer qu’elle était amoureuse.

- Je vois… Alors compte sur moi Fray ! Jace ne pourra que succomber une fois de plus à tes charmes !

Sur ces belles paroles j’allais à la salle de bain pour “enlever toute cette crasse” comme le disait si bien Clary. Être mort m’épargnait d’un bon nombre de choses, mais pas de devoir prendre régulièrement des douches, voir même plus. C’est pas si évident d’être un cadavre ambulant, il ne faut pas croire. Je sais que j’avais promis à Clary de ne pas y passer trois heure, mais je ne pu m’empêcher de traîner un peu. L’eau chaude ne me faisait aucun effet, ni chaud ni froid, haha ! Mais c’était toujours une sensation aussi agréable que de se laisser aller dans l’eau et surtout de se laver et être propre.

Quelques minutes plus tard, je sortis de la salle de bain, ma serviette autour de la taille, parce que… Et bien parce que j’étais bête et que je n’avais pas songer à prendre de vêtement, j’allais donc vers ma chambre, mais en voyant Clary faire un peu de ménage dans la cuisine, je ne pu m’empêcher de m’arrêter un instant pour lui lancer :

- Si tu te lance là dedans, on risque pas d’aller faire du shopping de sitôt Fray ! Haha !


Là dessus, je rejoignis ma chambre et enfilai un jeans et un tee-shirt à l’effigie de Doctor Who. Désolé, on ne changera pas certaines choses. J’avais que des tee-shirt de geek de toute façon, alors je n’allais pas porter autre chose. Une fois habillé je retournais auprès de ma meilleure amie :

- Alors ? Maintenant ça te va comme ça ? J’ai une odeur et une allure plus décente ?


Je fis un tour sur moi-même comme si je voulais laisser Clary juger mon allure avant de sortir. Je savais que j’étais ridicule. Mais pourquoi je ferais un effort là dessus ? Vampire ou pas, je serais toujours Simon Lewis.
©️ YOU_COMPLETE_MESS



   

   I'm just broken record
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Dim 4 Mar - 15:09
I’m worried about you
Climon
I always care about you

Clary avait l’impression, pour la première fois depuis longtemps, que la vie reprenait peu à peu son cours. Même si tout n’était pas encore parfait, ça revenait à la normale, petit à petit. Les gens à l’Institut avaient fini par arrêter de la dévisager. Elle était enfin à nouveau libre de ses mouvements, et de pouvoir sortir absolument quand elle le voulait. Et personne ne risquait d’hurler à l’inceste dès qu’elle allait embrasser Jace. Le seul petit défaut dans tout ça était que son père était enfermé sous leur pieds mais… Sérieusement, la plupart du temps, elle n’y pensait même pas. Et puis, elle préférait clairement qu’il soit enfermé plutôt que de le voir courir dans les rues à s’en prendre à des innocents qui ne méritaient pas une telle souffrance. Elle n’était d’ailleurs pas encore descendue pour aller le voir. Elle y pensait bien sûr, pour lui demander des explications. Surtout par rapport au fait qu’il leur avait fait croire que Jace était son frère alors que c’était faux. Elle ne comprenait pas ses raisons, et elle aimerait les connaître. Pour essayer de comprendre. Même s’il était clair qu’elle n’était pas prête de lui pardonner, et qu’elle serait bien la dernière à plaider sa cause devant le Conseil. Il lui restait peu de temps pour faire ça avant que Valentin ne soit envoyé à Alicante, mais elle savait qu’elle le devait. Et qu’elle ne pourrait pas descendre dans ce sous-sol toute seule pour affronter ses réponses qui étaient très certainement affreuses.

Heureusement, pour l’instant, elle ne pensait pas à ça. Mais plus à sa relation avec Jace, et à son évolution. A l’amour qu’elle pouvait bien ressentir pour lui, et qu’elle ne pouvait pas s’empêcher d’exprimer devant Simon. La rousse avait besoin de partager ça avec son ami, de lui montrer que ça y est, elle était enfin heureuse. Elle savait que ça lui ferait plaisir et… Ils étaient meilleurs amis depuis tellement longtemps qu’elle avait toujours partagée ce genre de choses avec lui. C’était devenu quelque chose de complètement naturel, autant du côté de Clary, que du côté du vampire. « Il est déjà amoureux de toute façon ! » La jeune Nephilim avait dit ça avec un énorme sourire sur les lèvres avant de commencer à nettoyer un peu la cuisine. Et elle ne disait même pas ça pour se venter, parce que c’était tout simplement la vérité. Jace lui avait avoué ses sentiments, en lui disant qu’il l’aimait. Ça la rendait tellement heureuse qu’elle souriait à chaque fois qu’elle y pensait, même quand elle était en train de décrasser une cuisinière comme maintenant. Même si elle se doutait bien que Simon ne se servait pas de ça, c’était pas une raison pour que ça reste sale !

Et elle était toujours en train de nettoyer quand son meilleur ami sorti de la salle de bain… En serviette. Ok, là c’était un peu gênant, même pour Clary. Qui du coup s’était remise à essuyer la vaisselle qu’elle avait nettoyée quelques minutes plus tôt. « Si tu faisais ton ménage régulièrement aussi, Lewis, on en serait pas là ! » Heureusement, Simon n’avait pas trop tardé à quitter la pièce pour aller s’habiller. Et la jolie rousse avait eu le temps de ranger le reste de vaisselle avant qu’il ne revienne avec quelque chose de nettement plus descend sur le dos. La jeune Fairchild s’était alors approchée de lui en posant le torchon. Elle avait posé ses mains sur ses épaules, avant de faire mine de le renifler pour vérifier son odeur. « Mmh… C’est beaucoup mieux, en effet ! » Clary avait laissé un rire lui échapper avant de déposer un bisou sur sa joue, et de le prendre, encore une fois, dans ses bras. « Tu m’as manqué Simon… » Terriblement manqué. Et ça lui faisait un bien fou de retrouver son meilleur ami. Elle espérait que plus rien ne viendrait les éloigner encore, parce qu’elle n’était pas certaine de pouvoir supporter ça. Même si sa propre mort finirait bien par les séparer définitivement, elle espérait quand même qu’ils aient largement le temps d’en profiter avant que cela n’arrive.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Horatio
♦ Runes : 5
♦ Messages : 368
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Lun 19 Mar - 23:48
I'm worried about youClimonJe ne doutais pas que Jace était déjà follement amoureux. Je les avais vu tous les deux au débuts… Et ça avait juste été le coup de foudre. Il y avait pas d’autre mots. Même si ça m’avait beaucoup coûté de l’avouer à cette époque, il y avait quelque chose entre eux qui était bien plus fort que tout ce qu’on pouvait s’imaginer. Et je crois que j’étais un peu jaloux. Avant, parce que j’aimais Clary depuis des années sans jamais qu’elle le remarque alors qu’il avait suffit d’une seconde avec Jace. Maintenant, parce que je n’avais même pas ce truc avec Raphael. On avait commencé à par se haïr, se disputer, se rejeter et il fallait voir le résultat aujourd’hui. Enfin je n’allais pas m’en plaindre non plus. Chaque relation était unique et j’avais aimé tout ces moments avec le leaders. Et c’était entièrement ma faute si nous n’étions plus ensemble aujourd’hui.

On ne pouvait pas m’en vouloir de ne pas avoir fait du ménage ma priorité tout de même ! Ces derniers temps avaient été… Durs. Les quelques semaines qui précédaient ma rupture, je n’avais juste pas le temps de toute façon et je passais très peu de temps ici au final. Mais je ne pouvais pas le nier, en règle général, le ménage, c’était pas mon fort. Il suffisait de voir le bazars dans lequel était sans cesse ma chambre chez mes parents. Mais pour ma défense, je n’étais pas le seul à vivre ici. Anakin pouvait y mettre un peu du sien aussi. Cependant, je n’allais pas lui en vouloir de rien faire alors que moi-même je ne faisais rien. Bref, à quoi s’attendait Clary ? Deux mecs en appart’... Evidemment que ça n’allait pas être le repère de Mr. Propre !

La réplique de Clary me fut plus rire qu’autre chose. Puis je n’allais pas passer ma vie à poil enroulé dans une serviette. Je ne craignais peut-être pas le froid, ni la maladie. Cependant, j’avais encore un peu de décence. J’allai donc m’habiller et revins faire approuver ma tenue par ma meilleure amie. Cette dernière en fut plus que satisfaite. Et elle en profita même pour venir me prendre dans ses bras et m’embrasser sur la joue. Je ne pu m’empêcher de sourire et de lui rendre son étreinte.

- Tu m’as manqué aussi Fray…

Je ne voudrais pas paraître trop niais. Mais sincèrement, sans Clary, je ne serais jamais allé bien loin. Rien qu’aujourd’hui, si elle n’était pas venue, je me serais sans doute laissé mourir bêtement. Je gardais un instant ma meilleure amie contre moi avant de lancer :

- Aller, ce shopping ne va pas se faire tout seul !

Sur ces belles paroles, j’attrapais la main de Clary et la tirait dehors. Mon Dieu, combien de temps cela faisait depuis que j’étais sorti pour la dernière fois ? J’avais l’impression de redécouvrir le monde. Je pris un grand inspiration inutile et savourai le simple fait d’être dehors, en plein jour, comme un type normal, en direction pour faire du shopping avec ma meilleure amie, sans démon, sans créatures obscures, dans psychopathe. Juste… Normal.
©️ YOU_COMPLETE_MESS



   

   I'm just broken record
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Dim 25 Mar - 18:21
I’m worried about you
Climon
I always care about you

Si tout s’arrangeait dans la vie de Clary, ce n’était clairement pas le cas dans celle de Simon. A croire qu’ils ne pouvaient pas être heureux en même temps, et c’était bien triste. Mais la rousse comptait bien aider son meilleur ami. Même si elle ne pouvait clairement pas arranger son couple à sa place, elle pouvait au moins lui changer les idées, du mieux qu’elle le pouvait. Et vu qu’elle avait besoin de ses conseils d’homme pour faire une surprise à Jace, elle n’allait pas s’en priver. Même si bon, elle appréhendait un peu le moment fatidique, mais ça c’était un peu normal, après tout. Elle avait peur de plusieurs choses, mais elle avait confiance en Jace. Et c’était certainement le plus important dans l’histoire, du moins à ses yeux. Et même si elle était pressée de partir faire les boutiques comme ils le faisaient avant, la jolie rousse avait quand même pris le temps de prendre son meilleur ami dans ses bras. Et de lui dire qu’il lui avait manqué, parce que c’était bien vrai. Le temps était parfois long quand Simon n’était pas dans les parages, et la jeune femme avait très bien ressentie son absence. Ça lui faisait mal au cœur, mais bien heureusement, les choses s’arrangeaient.

Et ce petit câlin, juste avant de partir, lui avait bien fait du bien, même si en soit elle ne se sentait pas mal. En plus il sentait bon cette fois. Enfin, ils n’avaient quand même pas tardé à partir, et la rousse s’était laissée traînée dehors, en plein soleil, par son meilleur ami. Parce qu’en plus il faisait super beau ce jour-là, alors c’était vraiment dommage de ne pas en profiter. « Au fait, tu travailles toujours à ce bar ? » Clary se souvenait que Simon lui avait vaguement parler de ce boulot qui lui permettait de payer un peu son loyer, mais il n’était pas vraiment rentré dans les détails de la chose. C’était un coup de fil qu’il lui avait passé quand la jeune Nephilim n’avait pas le temps, du coup… Bah elle savait pas grand-chose à ce propos, et elle trouvait ça dommage. Du coup elle essayait de se rattraper un peu, à défaut d’avoir été là à ce moment précis. Elle aurait aussi aimé pouvoir rattraper le fait que son père l’avait enlevé, mais ça… Elle ne pouvait malheureusement rien y faire. Mis à part le fait de lui proposer de venir au procès qui allait avoir lieu à Alicante. Mais est-ce qu’il voudrait vraiment venir ? Déjà qu’elle même y allait à reculons à ce procès.

Le chemin jusqu’aux premières boutiques n’était pas bien long, tout du moins, avec le métro, ça allait plutôt vite. Surtout que Clary et Simon connaissaient New York comme leur poche, alors ils perdaient déjà la possibilité de se perdre. Et ils étaient assez rapidement arrivés sur la Cinquième Avenue, assez célèbre pour ses boutiques de luxes, mais bien heureusement, il n’y avait pas que ça. Même si la jeune femme s’était bien arrêtée devant une boutique de lingerie assez hors de prix. Est-ce qu’elle avait gagnée au loto ? Non, mais elle avait une blinde d’argent non utilisés sur son compte qui était normalement là pour ses études. Et qui du coup ne servait plus à rien maintenant. « C’est joli ça non ? Quoique… C’est peut-être un peu trop… » La rousse venait de montrer du doigt un ensemble rouge, vraiment joli c’est bien vrai. Très sexy aussi. Mais… Il était rouge. Et elle avait l’impression que c’était un peu trop voyant pour elle. Puis avec sa peau pâle… Elle avait peur de ressembler à un cadavre avec ce genre de couleur sur le dos. Voilà pourquoi Simon était là ! Elle arrivait déjà pas à se décider alors qu’ils n’étaient même pas encore rentrés dans la boutique.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : Horatio
♦ Runes : 5
♦ Messages : 368
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ Ven 13 Avr - 22:40
I'm worried about youClimonJe crois qu’avant de devenir un vampire, je n’avais jamais réalisé à quel point ça faisait du bien de se promener dehors, au soleil. J’avais de la chance d’être un daylighter, j’en avais bien conscience. Même si ça me brisait le coeur d’être le seul… J’ai comme envie de dire que de toute façon, aujourd’hui, on ne pouvait pas briser encore plus mon coeur. L’intervention de Clary avait réussi à mettre un peu de scotch dessus pour me donner assez de force pour sortir et profiter un peu de la vie. Mais pour combien de temps ça allait durer ? Connaissant Clary, maintenant qu’elle savait ce qu’il c’était passé, elle n’était pas prête de me lâcher.

Pour le moment j’étais reconnaissant qu’elle ne me parle pas trop de relation. Et elle faisait bien d’entamer le sujet du travail. Ca faisait un moment que je n’y avais pas pensé, ce n’était pas très sérieux tout ça.

- Oh euh.. Et bien… Normalement oui… Je sais pas trop, j’ai prévenu Anna que j’allais être absent, mais je lui ai pas dit combien de temps, ni pourquoi… Ce serait bien que je lui donne des nouvelles, sinon elle va vraiment finir par me virer.

Anna était bien trop gentille de mon avis. Si j’avais été à sa place, je crois que je me serais même pas embauché, de base. Mais j’avoue que j’avais un peu peur de la contacter aussi. Anna était une bonne amie de Raphael et je doute qu’elle le prendrait bien si elle savait ce que je lui avais dit. Mais si je lui expliquais tout, peut-être qu’elle comprendrait… Je sais pas trop… Je ne la connaissais pas assez bien pour ça je crois. Mais là, je n’avais pas trop le choix non plus. Ne serait-ce que pour une question de politesse, il fallait que je lui dise.

Nous arrivâmes bien assez rapidement devant les vitrines qui intéressaient Clary. Ca m’allait bien de commencer par ça. On gardait le meilleur pour la fin. Enfin, de mon avis. Quoique, le meilleur aurait été d’aller se poser pour boire un café quelque part. Mais vu ma condition, ça allait être difficile. Ce que je regrettais ça n’empêche, de ne plus pouvoir manger comme un Terrestre.

Clary me désigna un premier ensemble de sous-vêtement. C’était assez gênant, je dois bien l’avouer. J’avais l’impression que les gens nous… Enfin me regardaient bizarrement. Et je trouvais cette idée plus gênante encore que celle d’imaginer Clary dans cet ensemble. A vrai dire, ça ne me faisait pas grand chose de l’imaginer dans n’importe quelle tenue. Puis j’étais Simon Lewis, depuis quand je me préoccupais du regard des autres ? De toute façon, j’étais déjà fiché partout alors… Autant assumer et jouer le jeu.

- Fray… T’es rousse, tu peux pas décemment porter un truc de cette couleur. On va te prendre pour un feu de signalisation. Tu devrais miser plus sur une couleur sombre…

Je regardais un peu ce que la vitrine proposait d’autre. Et les prix. C’était fou, comment si peu de tissus pouvaient coûter aussi cher ? J’étais bien content de ne pas être une fille dans ce genre de situation.

- T’es sûre de vouloir mettre un budget pareil pour ça ?

Avant de continuer à chercher, ou d’entrer ici, je préférai demander hein ! Je savais pas trop quel était le budget de ma meilleure amie. Mais c’est vrai qu’elle ne devait pas avoir énormément de dépense à vivre à l’institut.
©️ YOU_COMPLETE_MESS



   

   I'm just broken record
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: I'm worried about you - Climon ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
I'm worried about you - Climon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (28/07 à 22h49) - niggas aint worried about nothing ♛ AYMERIC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: