We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace
Invité
Invité
(#) Sujet: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Lun 9 Oct - 12:03
We all have different reasons for forgetting to breathe
Jace & Clary
I wish I could see myself the way you do. I belong to you. You could do anything you wanted with me and I would let you. You could ask anything of me and I’d break myself trying to make you happy.

Tout ça était enfin fini. Clary sentait qu’un certain poids s’était enfin libéré de ses épaules, et ça lui faisait un bien fou. Elle avait l’impression d’être enfin redevenue elle-même, d’être remontée à la surface, après avoir passé beaucoup trop de temps sous l’eau. Et encore, elle n’avait pas encore tout réglé pour l’instant. Mais son père avait été mis hors d’état de nuire. Il était enfermé, quelques étages plus bas, attendant que l’Inquisitrice arrive d’Idris et ne décide de son sort. La rousse n’était toujours pas allée le voir, et elle ne comptait pas le faire. Sa mère lui avait toujours dit qu’il était mort, et à ses yeux, c’est encore le cas. Elle n’acceptait toujours pas d’être la fille de ce monstre qui avait failli détruire le Monde Obscure, et qui avait pratiquement détruit sa propre vie à elle. Tout ce qu’il avait dit, ce qu’il avait fait, pour la séparer de Jace, elle n’allait jamais pouvoir lui pardonner ça. Surtout qu’elle avait l’impression que ses actes avaient toujours des répercutions, et les tenaient éloignés l’un de l’autre. En fait, elle n’était pas totalement guérie de tout ça, et elle ne le serait pas avant d’en avoir discuté avec Jace. Et encore, tout dépendait de la tournure qu’allait prendre la discussion. C’était ça qui lui faisait le plus peur, en fait. Que Valentin soit déjà allé trop loin dans ses actions, et que les dégâts qu’il avait causés entre eux soient irréparables. Et si c’était le cas, il ne se passerait pas beaucoup de temps avant que la rousse ne descende dans les cellules et tue elle-même son père.

Mais pour l’instant, Clary se trouvait sur le toit de l’Institut. La nuit était tombée, et elle s’était rendue compte qu’elle avait bien besoin de prendre l’air. De toute façon, ce n’était pas la peine de partir se coucher maintenant, elle savait très bien qu’il ne serait pas possible pour elle de fermer les yeux et plonger dans le sommeil, peu importe à quel point elle pouvait être épuisée. Et puis, l’air frais lui faisait du bien, pour se remettre les idées en place, il n’y avait rien de mieux. Les bras posés sur le bord du toit, la jeune femme observait les lumières de New York qui s’étendaient devant elle. Tout paraissait normal du côté des Terrestres, alors qu’une guerre avait bien failli se déclarer sous leurs yeux. Clary était toujours impressionnée par ça, en fait. Le Monde Obscure lui paraissait trop invisible, trop surréaliste. Et pourtant, elle y vivait maintenant, alors qu’elle ne s’était pas douté de son existence pendant des années. Pendant la majeure partie de sa vie, en fait. Elle se demandait souvent ce qu’il se serait passé si son père n’avait jamais refait surface, si elle n’avait pas croisée la route de Jace, ce soir-là. Elle aurait raté tellement de choses, mais en même temps, elle aurait été épargnée de bien nombreuses douleurs. On pourrait croire qu’elle regrettait tout ça, avec ce qu’il s’était passé, mais en fait, non. La seule chose qu’elle regrettait, c’était d’avoir donné le bénéfice du doute à son père, et de l’avoir laissé la séparer du seul homme qu’elle aimait réellement.

Un bruit avait attiré son attention alors que quelqu’un était en train de pousser la porte menant sur le toit. La rousse avait alors détourné son regard des lumières de la ville, surtout par réflexe, pour voir qui était en train d’arriver. Et c’était Jace. Elle s’était alors complètement retournée pour le regarder vraiment, gardant le silence dans un premier instant. Elle ne savait pas par où commencer, par quoi commencer. Et elle s’en voulait tellement qu’elle osait à peine le regarder dans les yeux. La rousse était consciente qu’elle l’avait fait souffrir, même si elle ne l’avait pas voulu, et que c’était les actions de son père qui avaient menés à tout ça. Mais elle ne pouvait pas s’empêcher de culpabiliser. Elle avait d’ailleurs envie de fuir, mais elle savait qu’elle ne le devait pas. « Je suis désolée, Jace. » Désolée d’avoir été assez conne pour se faire avoir par un philtre d’amour. Désolée de ne pas lui avoir dit dès qu’elle l’avait su qu’ils n’étaient pas frère et sœur. Désolée d’avoir voulu sauver Simon toute seule pour le protéger de Valentin. Désolée de ne pas être aussi forte qu’elle aimerait l’être. Mais elle était surtout désolée de l’avoir fait autant souffrir. Il ne méritait pas ça, loin de là. Et il ne méritait pas de se coltiner une fille comme elle. Elle ne méritait pas tout ce qu’il avait fait pour la protéger, pour l’aider, et elle le savait très bien. Alec avait essayé de le lui faire comprendre bien avant, mais bien sûr, elle n’en avait fait qu’à sa tête. Et maintenant c’était Jace qui en payait les conséquences. Bravo Clary. Au final, peut-être que Valentin avait eu ce qu’il voulait.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 18/01/1999
♦ Autres comptes : Freyja Collins & Harmony
♦ Runes : 2
♦ Messages : 128
♦ Date d'inscription : 08/10/2017
♦ Everything and anything :







Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Ven 13 Oct - 15:55


Forgetting to breatheClaceJ’avais à peine fait un pas sur le toit que je m’immobilisais le regarde poser sur Clary. Je ne m’attendais pas vraiment à la voir ici. En faite je ne m’attendais à voir personne. J’avais voulu, l’espace de quelques instants, essayer de retrouver cette impression d’invisibilité que j’avais connu toute ma vie. Celle qui m’avait toujours hanté jusqu’à ce que je rencontre Clary. Mon regard ne la quittait pas, j’étais incapable de la détourner. Oui, ma vie était bien plus simple avant que je ne la rencontrer. Pas de donnés inconnus, je savais exactement quoi faire et comment le faire. Ce n’était plus le cas depuis qu’elle était entrée dans ma vie. Et j’avais passé tellement de temps à me détester pour ces sentiments dont je n’arrivais pas à me détacher. Ces sentiments pour elle que je n’avais jamais ressentis. Dont je ne me pensais pas capable d’éprouver. Parce que j’avais passé toute ma vie à devenir ce chasseur sans émotion, c’était ce qu’on m’avait apprit à faire. D’un simple regard, cette fille balayait absolument tout. L’idée de partir m’effleura et j’étais sur le point de le faire lorsqu’elle brisa enfin le silence. Je savais qu’il aurait mieux fallut que je parte. Je n’en avais pas envie. Je relâchais la porte qui se referma derrière moi mais je ne m’en occupais même pas. Je me contentais de m’approcher d’elle, dont le regard était détourné. Sans même m’en rendre compte je passais ma main sur son visage avant de la passer sous son menton pour lui relever la tête et croiser son ses yeux verts.

Es-ce qu’un jour tu arrêteras de te mettre dans ce genre de situation ?

Clary était plutôt du genre têtu, je le savais très bien. Pas sûr qu’elle le tienne de Valentin ou de Jocelyn. Elle avait complètement retourné mon monde depuis qu’elle y était entrée. Sans même savoir pourquoi j’avais voulu l’aider dés le début sans avoir à y réfléchir. Il n’y avait qu’elle qui réussissait à effacer le monde autour de nous. Je ne me rendais même pas compte que j’étais en train de glisser ma main dans son cou. Après tout ce qui s’était passer, j’avais juste envie de la prendre dans mes bras et d’oublier tout le reste. Que plus rien n’ait d’importance que de la savoir en sécurité. Et avec mes bras serrer autour d’elle, elle aurait beaucoup de mal à s’échapper à nouveau pour aller risquer sa vie pour quelque raison que ce soit. Et après tout, nous n’étions pas frère et sœur, contrairement à ce que Valentin avait voulu nous faire croire. Clary ne m’avait d’ailleurs jamais repoussé, même lorsque j’étais partit de l’institut pour me joindre, plus ou moins, à Valentin. Mais es-ce qu’aujourd’hui elle ressentirait le même chose ? Ce même besoin de m’assurer qu’elle était bien ici devant moi et que je n’étais pas en train de rêver ce que je voulais qu’il se passe contrairement à la triste réalité des choses que Valentin avait voulu nous imposer.
© YOU_COMPLETE_MESS





Shadowhunters aren't big huggers
Revenir en haut Aller en bas
http://sayakung.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Sam 14 Oct - 17:14
We all have different reasons for forgetting to breathe
Jace & Clary
I wish I could see myself the way you do. I belong to you. You could do anything you wanted with me and I would let you. You could ask anything of me and I’d break myself trying to make you happy.

S’excuser était ce qui lui avait paru la première chose à faire. Pourtant, même après avoir prononcé ces mots, Clary n’arrivait toujours pas à le regarder en face. Elle avait tellement fait souffrir Jace, même si c’était sans le vouloir, qu’elle n’était pas certaine d’être capable de se pardonner ça un jour. Même quand elle avait su qu’ils n’étaient pas frère et sœur, qu’elle en avait eu la certitude à travers le sortilège de cette sorcière, elle n’avait rien dit. Elle avait gardé le secret, à croire qu’elle sentait tout au fond d’elle qu’une chose aussi grave que la capture de Simon par Valentin allait arriver. Et qu’elle allait risquer sa vie pour sauver son meilleur ami, qui lui aussi s’était retrouvé dans de beaux draps par sa faute. Il était devenu un vampire à cause d’elle, elle le savait très bien, parce qu’elle n’avait pas voulu établir une distance entre eux, mais aussi parce qu’elle l’avait abandonnée au moment où il avait le plus besoin d’elle. Des choix qui, sur le moment, lui avaient paru être les meilleurs, mais qui au final avait engendré des catastrophes comme celles-ci. La rousse doutait de plus en plus en ses capacités à devenir une Chasseuse d’Ombres, même si elle avait ça dans le sang, elle n’avait pas grandi comme tous les autres de son espèce. Elle avait grandi avec cette optique d’entrer un jour en école d’art, d’obtenir son diplôme, et de mener une vie plus que classique au sein de cette ville. Mais tout avait changé quand elle avait rencontré Jace. C’était à cet instant précis qu’elle s’était rendue compte que quelque chose lui manquait depuis toujours, une chose qu’elle n’arrivait pas à trouver, et qu’elle ne pouvait pas non plus expliquer dans un premier temps. Sauf qu’à cet instant, elle ne se douterait pas que les choses prendraient cette tournure, alors elle avait suivi son instinct, sans savoir dans quoi elle se lançait.

Aujourd’hui, elle se retrouvait sur ce toit, face à lui, après tout ce gros bordel qui était enfin fini. Du moins, c’était une chose qu’elle espérait. Certes, Valentin avait été arrêté, mais ils n’avaient toujours pas récupéré la Coupe. Et peut-être que ce ne serait jamais le cas. Peut-être qu’elle resterait éternellement cachée sans que personne ne puisse jamais la retrouver. Mais franchement, pour l’instant, Clary s’en fichait. La présence de Jace réveillait beaucoup trop de choses en elle pour qu’elle se soucie d’un objet de ce genre, aussi puissant soit-il. La rousse avait fermé les yeux, quelques secondes, en sentant la main de Jace se poser sur sa joue. Ce contact était à la fois agréable, et douloureux, après tout ce qu’il s’était passé. Tout simplement parce qu’elle ne savait pas où ils en étaient, et qu’elle avait peur de le savoir si la réponse n’était pas celle qu’elle espérait. Mais elle avait quand même rouvert les yeux pour pouvoir croiser son regard quand il lui avait relevé le menton. Elle savait qu’elle ne pouvait pas y échapper. « Tout ce que je voulais c’était te protéger de Valentin. » Elle avait tout simplement eu peur qu’il le récupère, qu’il le lui arrache à nouveau, et que cette fois, elle ne puisse pas le récupérer. Elle se souvenait encore de ce qu’elle avait ressentie quand il s’était retrouvé loin d’elle. La douleur avait été tellement intense qu’elle n’avait pas été certaine de pouvoir le supporter longtemps. Et si c’était une chose qui arrivait encore, elle savait qu’elle n’y survivrait pas, cette fois-ci.

Sa main s’était posée sur le bras de Jace alors qu’elle le sentait glisser la sienne dans son cou. Retrouver ce genre de sensations était tellement plaisant. Ça lui avait manqué, ces contacts-là, sans parler du fait de lui parler, tout simplement. Mais elle savait que cette conversation ne serait pas forcément très plaisante. Clary se devait de lui dire la vérité. Il la méritait, même si ça risquait de l’éloigner d’elle. « Je… Je savais déjà qu’on était pas frère et sœur. » Son regard s’était à nouveau détourné. Cette fois vers le ciel sombre de la ville, sans étoiles. La rousse cherchait ses mots pour se justifier, pour essayer de lui faire comprendre pourquoi elle n’avait rien dit, même en partant retrouver Valentin. « J’ai essayé de trouver le bon moment pour te le dire, et… Quand j’ai reçu cette vidéo et que je savais que Simon était en danger, qu’on risquait encore de tous se faire tuer en partant le sauver… Je me suis dit que si j’y allais seule et que j’y restais, t’en souffrirais moins en ignorant ça. » Sauf qu’elle n’était pas morte. Et qu’il ne l’avait même pas appris de sa bouche, au final. Mais ça, c’était une chose qu’elle n’avait pas pu savoir. Elle avait tout simplement suivi son instinct, comme elle le faisait souvent, sauf que cette fois-ci, son instinct avait merdé. Et qu’il ne lui pardonnerait peut-être jamais d’avoir été aussi conne.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 18/01/1999
♦ Autres comptes : Freyja Collins & Harmony
♦ Runes : 2
♦ Messages : 128
♦ Date d'inscription : 08/10/2017
♦ Everything and anything :







Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Dim 15 Oct - 15:57


Forgetting to breatheClaceJe n’étais pas certain d’être celui qui avait besoin d’être protégé de Valentin. Certes nous ne pouvions absolument pas lui faire confiance, les mensonges venait aussi naturellement que respirer chez lui. Et à force, j’avais l’habitude. J’avais été élevé par lui. Toute mon enfance n’était qu’un mensonge, tout ce que je croyais être vrai ne l’était pas et maintenant je ne savais même pas d’où je venais. Mais ce n’était pas pire que Clary qui elle ne pouvait définitivement pas échapper à la génétique de Valentin. Elle échappait au moins à son éducation. C’était déjà ça. Même si ça ne l’empêchait pas de n’en faire qu’à sa tête. Comme sa mère en faite. Et ça ne m’empêchait pas d’être toujours aussi attiré par elle. Je la regardais détourner le regard. Je ne lui avais pas vraiment facilité la tâche pour me dire plus tôt qu’elle savait. Et combien même, je ne l’aurais peut-être même pas cru à ce moment là. J’avais fait un excellent travail pour l’éviter autant que je le pouvais jusqu’à ce qu’elle m’envois ce message. Les choses étaient ce qu’elles étaient maintenant. Aucun moyen de retourner en arrière, pas moyen de changer quoi que ce soit ou la moindre décision qui avait été prise.

Clary, famille ou pas, ça n’aurait rien changé.

Je savais que je n’en aurais pas moins souffert. Même en pensant qu’elle était ma sœur, mes sentiments pour elle n’avait pas faiblit. Ils étaient toujours présents. Toujours aussi vif. Mais ils ne me détruisaient plus autant. Je ne ressentais plus ce dégout de moi même qui ne m’avait pas quitté depuis que Valentin avait prononcé ces mots fatidiques. Je n’avais jamais été le frère démoniaque qu’il avait voulu nous faire croire. Même si j’aurais probablement préférer l’apprendre de Clary que de lui. Mais cette fille me faisait tourner en bourrique depuis la première fois que je l’avais rencontrée. Malgré tout ce qui s’était passer, je savais parfaitement que j’étais totalement incapable de la repoussée. Je n’aimais pas l’idée qu’elle veuille se sacrifier pour les autres, pour moi. Je voulais la savoir en sécurité et la voir sourire. Je n’avais jamais rien vue d’aussi beau de ma vie que son sourire. Même si le premier que j’avais vu d’elle avait été légèrement moqueur. Je laissais glisser ma main de son cou le long de son bras jusqu’à son coude, lentement. Puis je l’attirais à moi pour refermer mes bras autour d’elle. Toute ma vie j’avais été se guerrier sans peur. Ce n’était plus le cas depuis que je l’avais rencontrée. J’avais eut peur de la perdre. Peur de ne plus jamais la voir. Peur de ne plus jamais pouvoir la serrer contre moi. Et maintenant que je m’étais autorisé à la prendre dans mes bras, je n’avais pas envie de la lâcher. Peut-être qu’ainsi elle saurait à quel point elle pouvait compter pour moi. Toute ma vie n’avait été que noir et blanc, et tel l’artiste qu’elle était, elle y avait apporter les couleurs.

Ne recommences plus jamais ce genre de choses.
© YOU_COMPLETE_MESS





Shadowhunters aren't big huggers
Revenir en haut Aller en bas
http://sayakung.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Dim 15 Oct - 18:21
We all have different reasons for forgetting to breathe
Jace & Clary
I wish I could see myself the way you do. I belong to you. You could do anything you wanted with me and I would let you. You could ask anything of me and I’d break myself trying to make you happy.

Tout avait changé dans la vie de Clary à partir du moment où elle avait croisée la route de Jace. C’était une chose qu’elle ne pouvait pas nier, tout s’était déclenché lors de cette soirée, quand elle l’avait suivi à l’intérieur du Pandémonium, c’était là qu’elle avait découvert ce qu’elle était vraiment. Mais ce n’était pas à cause de lui qu’ils s’étaient tous retrouvés dans des situations pas possibles. C’était la faute de Valentin. S’il n’avait pas existé, s’il n’était pas devenu l’homme qu’il était aujourd’hui, les choses auraient été bien différentes. Simon serait encore en vie, et il ne serait pas devenu un vampire, diurne, qui plus est, chose qui le mettait encore plus en danger que quand il était un simple Terrestre. Clary connaitrait absolument tout du Monde Obscure, au lieu de se planter presque à chaque fois dans les choix qu’elle prenait, parce que leur politique à la con lui était inconnue, et leurs lois compliqués, pour une fille qui avait grandie à Brooklyn. Oui, son père avait tout foutu en l’air, et pourtant, sans lui, la rousse n’aurait probablement jamais rencontré Jace. Alors elle n’arrivait pas à se décider si tout ce qui s’était passé depuis son anniversaire était une mauvaise chose ou non. Globalement, on pouvait dire que c’était une catastrophe, mais quand on regardait un peu plus dans le détail… C’était une tout autre histoire.

Pourtant la jeune femme s’en voulait toujours d’avoir gardée le secret, et de ne pas avoir trouvé le bon moment pour tout dire à Jace. Et même si elle aurait pu garder ça secret, elle lui devait la vérité. De toute façon, elle était bien incapable de lui mentir, et même si elle essayait, elle était presque certaine qu’il le verrait tout de suite. Ils avaient beau ne pas se connaître depuis longtemps, Clary avait déjà remarqué que le blond était capable de lire en elle comme dans un livre ouvert. Parfois, elle n’avait même pas besoin de parler. Il lui suffisait de croiser son regard pour lui faire comprendre ce qu’elle ressentait, et il visait toujours juste. Comme à cet instant, où il essayait de lui faire comprendre que même si elle ne lui avait rien dit, il aurait souffert de la même manière, en la perdant. Et elle ne put pas s’empêcher d’être étonnée. Ses sourcils s’étaient même froncés, alors qu’elle le regardait dans les yeux. Et elle ne savait pas quoi lui répondre. Elle ne savait même pas ce qu’elle devait comprendre par-là, en fait. Enfin si, elle le savait, mais elle avait surtout peur de se tromper dans son raisonnement. Parce que Jace n’était pas vraiment le meilleur pour exprimer ses sentiments. Pourtant la rousse savait qu’il en avait. Elle avait déjà pu le voir, même s’il n’avait jamais mis de mots dessus. Elle le voyait dans son regard. Comme quoi, il n’était pas le seul à pouvoir lire dans l’esprit de l’autre.

En tout cas, la rousse n’eut pas vraiment le temps de mettre de l’ordre dans son esprit. Et la main de Jace qui glissait le long de son bras ne l’aidait pas vraiment, bien au contraire. A cet instant, elle n’arrivait même plus à réfléchir. Le contact de ses mains sur sa peau lui avait tellement manqué que tout son être était concentré sur cette sensation, sur les frissons qu’il faisait remonter le long de son corps, et les battements de son cœur, qui s’accéléraient, sans qu’elle ne puisse le contrôler. Elle s’était laissée aller contre lui, fermant les yeux en enfouissant son visage dans son cou, ses mains accrochées à son t-shirt, comme si elle ne voulait plus jamais le lâcher. Comme si elle allait mourir si elle le faisait. Cette étreinte était tellement revigorante, elle avait l’impression de le retrouver après avoir passé des années à le chercher, sans jamais s’arrêter. « Et toi ne t’éloignes plus jamais de moi comme ça. » Ou de n’importe quelle autre façon, d’ailleurs. Elle ne voulait plus qu’ils se quittent maintenant qu’elle savait à quel point ça pouvait être douloureux. Douloureux au point qu’elle n’en avait même plus dormie la nuit. Sa mère pouvait bien penser tout ce qu’elle voulait, Clary s’en fichait. Ce qu’elle voulait, elle, c’était être avec Jace, et elle en avait marre de laisser un peu tout et n’importe quoi s’immiscer entre eux sans rien faire, c’était fini maintenant.

Elle s’était d’ailleurs légèrement éloignée, juste assez pour pouvoir placer son visage devant le sien et le regarder une fois de plus dans les yeux. Sa main était venue se poser sur sa joue, et elle était toujours surprise par la douceur de sa peau. Lui qui était un guerrier avant tout, il arrivait quand même à garder une peau parfaite. Et Clary soupçonnait légèrement Izzy de lui avoir refiler quelques conseils. « J’en ai marre d’avoir peur de mes sentiments. » Et c’était certainement pour ça qu’elle allait lui dire ce qu’elle avait envie de lui dire depuis longtemps. Maintenant, ils n’avaient plus aucune raison de se cacher, de faire comme si tout allait bien, comme s’ils acceptaient tous les deux parfaitement la situation alors que ce n’était pas le cas. Aucun d’eux n’avaient accepté le mensonge de Valentin, et Clary elle-même n’avait pas voulu le croire. Elle avait bien fait. Elle avait bien fait de s’accrocher à ce qu’elle ressentait. « Maintenant je sais que j’ai plus aucune raison d’avoir peur de t’aimer. » La seule chose dont elle pouvait avoir peur, là, maintenant, c’était sa réaction, en fait. Et elle espérait clairement qu’elle serait bonne, parce que la rousse n’était pas certaine de pouvoir supporter d’être repoussée. Mais elle suivait son instinct, comme toujours, et son instinct lui disait qu’elle n’était pas la seule à avoir été soulagée d’avoir appris cette nouvelle.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 18/01/1999
♦ Autres comptes : Freyja Collins & Harmony
♦ Runes : 2
♦ Messages : 128
♦ Date d'inscription : 08/10/2017
♦ Everything and anything :







Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Dim 15 Oct - 23:37


Forgetting to breatheClaceJe n’avais même pas eut à réfléchir pour l’attirer à moi, presque comme si mon corps répondait à un besoin qu’il avait eut depuis trop longtemps sans pouvoir l’accomplir. Trop de choses nous avaient séparés. Ou plutôt Valentin avait imposer beaucoup trop de chose pour nous séparer. Ce n’était plus le cas maintenant et je voulais m’en assurer. Je fermais les yeux lorsqu’elle me demanda de ne plus jamais s’éloigner d’elle, posant ma tête contre la sienne, respirant l’odeur fleurit de son shampooing. Je n’avais pas envie de m’éloigner à nouveau d’elle, je ferais n’importe quoi pour la protégée. C’étais ce que j’avais essayer de faire en m’éloignant d’elle. Peut-être que j’y arriverais beaucoup mieux en restant au plus proche d’elle. Du moins je l’espérais. Je ne pourrais jamais supporter qu’il lui arrive quoi que ce soit de mal. C’était aussi pour cela que je ne voulais pas qu’elle se jette aveuglément au devant du danger sans réfléchir aux conséquences. Mon regard croisa à nouveau le sien lorsqu’elle s’éloigna légèrement de moi. Mais je ne pouvais toujours pas me convaincre à la lâcher. Mon bras s’enroula même un peu plus autour de sa taille lorsque sa main se posa sur ma joue. Je ne me rendis même pas compte du léger sourire qui étira mes lèvres lorsque Clary évoqua ses sentiments. Elle n’avait pas plus de raison d’avoir peur de ses sentiments que moi d’être dégouté de moi même pour les miens.

Clary…

Je savais que la guerre était loin d’être gagnée mais cette bataille, c’était une victoire pour nous. Au moins pour nous deux. Il n’y avait pas de mensonge qui nous séparait encore. Et pour le moment, je me fichais bien que nous n’ayons pas retrouvé la coupe. Je me fichais bien de tout ça. La seule chose qui m’importait c’était elle. Je gardais un bras autour de sa taille et je remontais ma main pour la glisser de nouveau dans son cou écartant au passage sa chevelure rousse. Inconsciemment je glissais mon pouce sur sa mâchoire avant de rapprocher mon visage du sien, mes lèvres venant effleurer les siennes. Mais je ne pus me retenir plus longtemps, surtout en étant si proche. En la retrouvant enfin après tout se temps. Je l’embrassais, à en perdre haleine, glissant ma main sur sa nuque comme pour la retenir et qu’elle ne s’échappe pas même si j’étais assez certain qu’elle n’en avait pas plus envie de que moi. Pourquoi nous priver ? Après tout elle venait clairement de dire les sentiments qu’elle éprouvait pour moi. De toute façon, a part si elle me repoussait, j’étais bien incapable de la lâcher maintenant que je l’avais entre les mains. Je voulais passer le plus de temps possible avec elle, continuer d’oublier absolument tout le reste. Je retrouvais enfin la sensation de sa peau sous mes mains, le doux goût de ses lèvres. Avec elle j’avais enfin l’impression d’être complet, il ne manquait plus cette partie de moi que j’avais trouver en la rencontrant et que j’avais perdu en la perdant elle.
© YOU_COMPLETE_MESS





Shadowhunters aren't big huggers
Revenir en haut Aller en bas
http://sayakung.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Lun 16 Oct - 20:48
We all have different reasons for forgetting to breathe
Jace & Clary
I wish I could see myself the way you do. I belong to you. You could do anything you wanted with me and I would let you. You could ask anything of me and I’d break myself trying to make you happy.

Etre dans ses bras lui avait terriblement manqué. Pourtant, elle n’y était pas habituée depuis des années, mais justement, son étreinte, dès qu’elle y avait goûté, lui avait donné l’impression d’être à sa place. D’avoir trouvé cet endroit qu’elle cherchait depuis longtemps, mais qu’elle n’avait encore jamais réussie à trouver. L’étau qui resserrait sa poitrine s’était envolé à partir du moment où les bras de Jace s’étaient refermés sur elle. Et la rousse ne voulait plus partir, elle voulait restée là, tout contre lui, son visage plongé dans son cou, avec son odeur qu’elle respirait comme une bouffée d’oxygène. La sécurité qu’elle cherchait depuis des semaines était ici, avec lui. Elle savait que rien ne pouvait lui arriver tant qu’il était là, près d’elle. Et savoir que Valentin était enfermé quelques étages plus bas ne pouvait que la rassurer. Toutes les épreuves qu’ils avaient traversés tous les deux étaient derrière eux. Après, elle se doutait bien qu’ils en rencontreraient de nouvelles, elle ne se faisait pas d’illusion. Ils étaient des Shadowhunters. Mais ils pourraient les affronter ensemble, et rien que le fait de savoir ça lui donnait de la force. Assez de force pour s’éloigner légèrement de lui, et lui avouer ce qu’elle ressentait. Enfin lui avouer… Elle n’avait pas dit clairement qu’elle l’aimait, du moins, pas directement. Mes ses paroles avaient la même signification. Elle n’avait plus peur. Pas même de sa mère qui risquait littéralement d’exploser en apprenant leur relation. Clary était prête à l’affronter, et à se battre pour être avec Jace. C’était tout ce qu’elle voulait, de toute manière, et elle en avait marre de simplement subir les obstacles. Elle allait leur rentrer dedans maintenant.

Et puis, voir ce sourire sur les lèvres du blond était certainement le meilleur cadeau qu’elle pouvait avoir. Ça faisait tellement longtemps qu’elle ne l’avait pas vu, ça aussi, ça lui avait manqué. Au point où elle ne put s’empêcher de sourire elle aussi quand elle entendit sa voix prononcer son prénom. Il n’avait jamais aussi bien sonné qu’à cet instant. Et le pouce de la jeune femme était d’ailleurs venu effleurer les lèvres de Jace alors qu’elle sentait sa main qui remontait le long de son bras. Un nouveau frisson la parcouru à cette caresse, et son regard n’avait pas tardé à dériver vers ses lèvres tandis qu’il était venu poser sa main dans son cou. Elle savait ce qui allait se passer. Cette chose qu’elle désirait tant depuis des semaines. Un effleurement tout d’abord, qui avait poussé les lèvres de Clary à s’entrouvrir légèrement, comme par réflexe. Ou alors, c’était son corps qui lui montrait qu’elle en avait envie. De toute façon, elle n’eut pas vraiment l’occasion de réfléchir plus longuement là-dessus. Elle n’était même plus capable de penser à partir du moment où leurs lèvres s’étaient touchées pour de bon. Ses bras s’étaient presque tout de suite glissés dans le cou de Jace alors qu’elle se serait encore un peu plus contre lui. Une main s’était glissée dans les cheveux de Jace et elle s’y accrochait, comme si elle avait peur de le perdre de nouveau. Ce qui était le cas, en fait. Elle avait vraiment peur de ressentir cette souffrance, une fois de plus. Elle ne le voulait plus, elle voulait juste être avec lui, pour de bon, sans s’inquiéter de ce qui allait pouvoir se passer entre eux, sans devoir faire attention à ce qu’elle disait ou faisait.

Mais malheureusement, ils ne pouvaient pas s’embrasser éternellement, même si la rousse l’aurait bien voulu. D’ailleurs, elle avait l’impression que ce baiser n’avait duré que quelques secondes avant qu’elle ne s’éloigne, laissant un léger rire lui échapper, alors qu’elle reposait sa main sur la joue du blond. « Jace… » Elle n’avait presque plus de souffle, et pourtant, la jeune femme ne pouvait pas s’empêcher de déposer à nouveau ses lèvres sur les siennes entre deux de ses rires. Elle se sentait bien. Plus que bien même. Ce baiser l’avait libéré, il avait libéré son cœur de toute cette pression qu’elle trainait depuis des semaines. Les choses allaient mieux, tout s’arrangeait au fur et à mesure. Et Clary espérait clairement que ça allait continuer comme ça. « Je suppose que je vais avoir la même réponse que la dernière fois si je suggère qu’on devrait parler de nous… » Elle était certaine qu’il savait parfaitement de quoi elle voulait parler. Cet instant, dans cette rue, alors qu’ils allaient partir chacun de leur côté. La rousse avait eu tellement peur pour lui, peur de ne pas le retrouver. Et c’était bien la première fois qu’elle avait eu peur pour Jace. Mais sa plus grande peur pour lui avait été quand il était parti avec Valentin. Même si elle avait compris son geste, c’était une chose qui lui avait brisé le cœur. Et heureusement que Valentin était enfermé, au moins il ne risquait plus d’arriver des trucs dans le genre. La seule chose qui risquait de faire paniquer Clary, c’était de le voir partir en mission tout seul, en fait. Chose qui, en théorie, n’arriverait jamais.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 18/01/1999
♦ Autres comptes : Freyja Collins & Harmony
♦ Runes : 2
♦ Messages : 128
♦ Date d'inscription : 08/10/2017
♦ Everything and anything :







Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Mar 17 Oct - 20:25


Forgetting to breatheClaceLâcher Clary me semblait totalement impossible maintenant que je l’avais dans les bras contre moi et que les mensonges de Valentin ne nous séparaient plus. Et maintenant, après ce baiser, quand je voyais le sourire sur ses lèvres, son rire s’échapper, c’était tout ce que je voulais pour elle. La voir ainsi me rendait heureux. Plus que je ne l’avais jamais été. Bon je n’étais pas non plus mécontent que ce soit moi qui la rendais heureuse. Il fallait dire que ça jouait beaucoup aussi. J’affichais un petit sourire lorsqu’elle fit référence à une de nos conversations. Conversation qui remontait à il me semblait beaucoup trop longtemps. Avant tout ce qui s’était passé, tous les problèmes qui nous avaient séparer. Je n’étais pas non plus mécontent d’être loin des problèmes de cette soirée là. Enfin loin… C’était vite dit puisque nous n’avions toujours pas retrouvé la coupe. Mais ce n’était pas la question cette nuit.

Si mes souvenirs sont bons, tu avais plutôt aimé ma réponse.

Je n’avais jamais été le genre à parler de mes sentiments. J’avais passé toute ma vie à essayer d’enfouir au plus profond et de nier totalement leurs existences. Parce que c’était ce que Valentin m’avait toujours appris à faire. Mais je ne pouvais pas vraiment nier avoir des sentiments pour Clary. Des sentiments que je n’avais jamais connu jusqu’à la connaître. Mais si c’était ce qu’elle voulait, si elle voulait vraiment une conversation je ne pouvais pas non plus la lui refuser. J’étais incapable de lui refuser quoi que ce soit. J’étais même certain qu’elle pourrait me demander n’importe quoi, je ferais absolument tout ce qui était possible pour lui faire plaisir. Je me rapprochais une nouvelle fois d’elle, déposant un nouveau baiser sur ses lèvres. Bien plus bref cette fois ci, suivit d’un baiser sur son front avant de la serrer à nouveau contre moi. Moi qui croyais avoir tout eut dans ma vie, je me rendais petit à petit compte que je n’avais jamais rien eut avant elle et j’avais tout perdu. Pas vraiment la meilleure des sensations. Bien au contraire. Peut être pour ça que j’étais prêt à tout pour elle. Pour la garder en sécurité, la garder à mes côtés. Je penchais légèrement la tête vers elle, posant mon visage contre ses cheveux, je fus à nouveau complètement envahis par son odeur. Je fermais les yeux, mes lèvres presque poser contre son oreille pour murmurer presque inaudiblement. Quelques mots juste pour elle.

Reste avec moi.

Pas vraiment un aveu. Je ne savais pas si j’étais vraiment capable de parler de mes sentiments comme elle. Mais je savais que j’étais incapable de la laisser partir. Je ne voulais pas la lâcher. Je pouvais même uniquement me contenter de la sentir contre moi. Sentir son corps se détendre lentement et sa respiration se calmer, devenir bien plus lente qu’elle ne l’était maintenant. Ce qui n’était pas vraiment dans mes habitudes mais avec Clary c’était une autre histoire. Tout était différent quand ça la concernait.
© YOU_COMPLETE_MESS





Shadowhunters aren't big huggers
Revenir en haut Aller en bas
http://sayakung.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Mer 18 Oct - 22:50
We all have different reasons for forgetting to breathe
Jace & Clary
I wish I could see myself the way you do. I belong to you. You could do anything you wanted with me and I would let you. You could ask anything of me and I’d break myself trying to make you happy.

Clary ne se souvenait même plus de la dernière fois qu’elle avait rit comme ça. Ces dernières semaines avaient été tellement ternes qu’un sourire ne s’était pas souvent affiché sur son visage. Mais après cette victoire-là, ces plusieurs victoires en fait, elle était libérée d’un poids, et ça lui faisait un grand bien. Elle avait l’impression d’enfin voir le bout de ce tunnel sombre qui l’avait englouti beaucoup trop loin. Les choses s’arrangeaient, petit à petit, une par une, et elle était presque certaine qu’ils n’allaient pas tarder à récupérer la Coupe. Du moins, elle l’espérait. Mais ce soir, après avoir arrêté Valentin, libérer Simon d’une mort presque certaine, elle avait juste envie de penser à autre chose. De penser uniquement à ce qui était en train de se passer à cet instant. Les bras de Jace qui l’enlaçaient, ses baisers, son sourire. Plusieurs choses qu’elle avait crue ne plus jamais avoir après tout ce qui s’était passé. Et pourtant… A moins qu’elle était complètement en train de rêver, c’était vraiment en train de se passer. Elle l’avait vraiment retrouvé, pour de bon. Et elle ne comptait pas le laisser partir cette fois. Plus jamais. Elle ne le voulait pas, peu importe les prochains obstacles qui viendraient s’immiscer entre eux. Elle se battrait pour lui.

Mais pour l’instant, pas besoin de se battre. La rousse avait juste envie de savourer ce moment, de regarder son sourire se dessiner sur ses lèvres, se perdre dans ses yeux jusqu’à ce que le soleil se lève. Ce qui ne devrait pas tarder, en fait, mais peu importe. Même si elle était épuisée, elle était prête à rester levée pendant des heures encore rien que pour passer du temps avec lui. Et se remémorer les bons instants de leur relation. Autant dire qu’il n’y en avait pas beaucoup, mais Clary savait qu’ils ne tarderaient pas à en créer de nouveaux. D’ailleurs, ils étaient déjà en train. « J’avais adorée ta réponse, plutôt. Mais on avait pas vraiment eu le temps de discuter. » Et elle se demandait si c’était réellement nécessaire. Sa mère lui avait bien apprit que la base de toute relation était la communication, mais elle n’avait pas vraiment précisé quel genre de communication… Et puis, ils s’avaient tous les deux ce qu’ils représentaient l’un pour l’autre, sinon, ils ne seraient pas sur ce toit, dans les bras l’un de l’autre, non ? En tout cas, elle l’espérait. Elle espérait que Jace sache à quel point elle l’aimait, et elle espérait avoir raison en comprenant qu’il ressentait la même chose. En tout cas, elle ne voyait aucune raison d’en douter, et puis, elle en avait marre, des doutes. Ils les avaient tellement assaillis ces dernières semaines qu’elle voulait juste les laisser de côté, et les ressortir plus tard. Genre, dans quelques années, quand la question d’avoir des enfants ou d’autres conneries dans ce genre se poseraient. Pas maintenant, quoi.

Surtout pas quand elle sentait que les lèvres de Jace se posaient sur sa peau. Son cœur venait de louper un battement alors qu’elle fermait les yeux et qu’elle se laissait aller contre lui. Elle aurait presque pu s’endormir si elle n’avait pas été debout. Ou alors, prendre un calepin et un crayon pour pouvoir dessiner les traits de son visage éclairé par le clair de lune. Ça faisait d’ailleurs un moment qu’elle n’avait rien dessiné. Tout simplement parce qu’elle n’avait pas eu le temps, mais aussi parce qu’elle avait perdu son inspiration. Après tout, avec des sentiments aussi confus qu’avaient été les siens, il lui avait été impossible de se concentrer sur quoique ce soit. Elle n’avait même pas réussi à finir son apprentissage des runes malgré tout le temps qu’elle y avait consacrée. Mais elle comptait bien suivre les conseils de Maryse et se concentrer sur les plus importantes avant d’entrer dans le détail. D’ailleurs, en parlant de détail, ç’en est bien un qui la sortie de ses pensées. Une phrase que Jace venait de prononcer. Et qu’elle pensait avoir mal comprit, au début. Elle avait laissé passer quelques secondes avant de répondre, le temps que ses battements de cœur, qui s’étaient à nouveau emballés, ne se calment. Enfin, c’était beau de rêver. Elle n’arrivait pas à les arrêter. Alors elle avait fini par s’éloigner à nouveau, toujours pour pouvoir le regarder, l’expression de son visage mi-étonnée mi-émue. Elle ne s’était clairement pas attendue à ça. « Je veux être nulle part ailleurs, Jace. Je compte pas m’en aller. » Pourquoi elle le ferait, après tout ce qu’ils avaient traversés ? Elle en avait marre de souffrir, alors il était clair qu’elle n’allait pas s’imposer de nouvelles douleurs. Elle n’était pas non plus complètement maso. « Parce que je t’aime. » Elle lui avait enfin dit, avec les larmes aux yeux. La rousse ne savait pas si c’était dû à la fatigue, ou tout simplement à toute la pression qu’elle avait accumulée ces derniers temps et qui se relâcher enfin. Mais elle savait que si elle se mettait à pleurer maintenant, elle aurait du mal à s’arrêter, le temps d’évacuer. Et elle ne voulait pas tellement que Jace voit ça, même si elle aimerait sentir ses bras autour d’elle pour absorber ses larmes.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 18/01/1999
♦ Autres comptes : Freyja Collins & Harmony
♦ Runes : 2
♦ Messages : 128
♦ Date d'inscription : 08/10/2017
♦ Everything and anything :







Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Jeu 19 Oct - 22:15


Forgetting to breatheClace‘‘Auprès de la femme que l’on aime il se dégage un parfum céleste, ce n’est plus de l’air, c’est de l’amour qu’on respire’’. Je me souvenais avoir lu ces mots dans un roman. Ces mots ne m’avaient jamais parut aussi vrai qu’à cet instant. J’étais totalement obnubilé par Clary, comme je ne l’avais jamais été avant. Je n’avais jamais aimé quelqu’un d’autre que moi. Je découvrais toutes ces sensations avec elle et je n’avais vraiment pas envie de la perdre à nouveau. Je me fichais complètement qu’elle ne m’ait rien dit. Je ne la blâmais pas pour ça. J’étais surtout heureux de pouvoir la serrer dans mes bras. Pouvoir caresser sa peau. Glisser ma main dans ses cheveux. Respirer uniquement son odeur. Sentir son corps contre le mien. C’était tout ce que je voulais. Pouvoir l’avoir elle. C’était probablement parce que j’avais peur de la perdre à nouveau que je lui avais murmurer ces quelques mots à l’oreille. Je savais que je ne pourrais jamais supporter de la perdre. Et je pouvais finalement voir la confusion dans ses yeux lorsqu’elle éloigna son visage pour me regarder. Qu’es-ce que je n’aurais pas donner pour savoir ce qui se passait derrière ses magnifique yeux vert ?  Voir le monde à travers ses yeux. Avec son regard. Je pus voir les larmes monter et emplir son regard alors qu’elle venait tout juste de me dire qu’elle m’aimait. Le sourire sur mon visage s’élargie et je pris son visage entre mes mains pour l’embrasser à nouveau. Je n’étais pas certain de vraiment pouvoir la lâcher. Ce qui risquais de devenir problématique lorsque le travail reprendrait. Mais c’était un problème que je me laissais à demain. Pour le moment j’avais la femme que j’aimais avec moi et je la repris de nouveau contre moi. Restant silencieux pendant un instant avant d’esquisser un nouveau petit sourire.

Tu m’as fait mentir. A la cité des os…

Moi qui n’aimais pas les mensonges, je semblais les enchainer avec elle. Bon sur le coup, ce jour là je parlais de mes parents. Mais j’avais mentis en disant que je n’avais pas de sentiment. Et elle me le prouvait un peu plus chaque jour. Même lorsque j’avais essayé de l’éviter. Puisque je l’avais évitée justement parce que je savais que j’étais incapable de ressentir autre chose que de l’amour pour elle. Et pas de l’amour qu’un frère éprouve pour une sœur comme c’était le cas avec Izzy. Avec Clary tout avait toujours été différent et si elle me l’avait demander je me serais moi même jeter dans la gueule du loup sans même avoir à réfléchir. Je préférais risquer ma propre vie que de risquer la sienne. Et nier mes sentiments maintenant devenait de plus en plus compliquer. Mais en même temps, je ne voulais pas les nier. Je voulais les assumer pleinement et être avec elle autant que je pouvais l’être. Même si cela voulait dire me plier en quatre pour ses beaux yeux. Clary en valait le coup.
© YOU_COMPLETE_MESS





Shadowhunters aren't big huggers
Revenir en haut Aller en bas
http://sayakung.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Jeu 26 Oct - 18:31
We all have different reasons for forgetting to breathe
Jace & Clary
I wish I could see myself the way you do. I belong to you. You could do anything you wanted with me and I would let you. You could ask anything of me and I’d break myself trying to make you happy.

Clary ne savait pas vraiment ce qui lui était passé par la tête. Elle doutait que ce moment soit vraiment l’idéal pour avouer ses sentiments à Jace. Mais, après tout, est-ce qu’un autre moment le serait vraiment ? Peut-être pas. Et, au final, l’important, c’était qu’il le sache. Et c’était chose faite, maintenant. Elle le lui avait dit, en le regardant dans les yeux, avant que les siens ne se mettent à se remplir de larmes. Elle y avait quand même vu à travers son sourire, juste avant qu’il ne prenne son visage dans ses mains pour l’embrasser à nouveau. Et c’était à cet instant qu’elle avait laissé les premières larmes couler le long de ses joues alors qu’elle savourait à nouveau le goût de ses lèvres contre les siennes. Elle ne s’en lasserait certainement jamais d’ailleurs. En fait, plus elle y goûtait, plus elle en avait envie. C’était comme une drogue, quelque chose dont elle ne pouvait pas se passer, dont elle avait besoin au quotidien pour ne pas sombrer. Et d’ailleurs, la rousse avait bien failli sombrer pendant tout ce temps où ils avaient été éloignés l’un de l’autre. Elle s’était sentie partir, dépérir, elle avait senti cette partie sombre d’elle prendre le dessus sur la Clary que tout le monde connaissait. Elle avait égorgé un homme sans même cligner des yeux, et qu’il soit Membre du Cercle ou pas, maintenant qu’elle y repensait, avec du recul, elle n’avait tout simplement pas envie de se regarder dans une glace. Parce qu’elle était habitée par la crainte d’y croiser le regard d’un monstre qui ressemblait plus à son père que ce qu’elle voulait bien croire.

Ses larmes coulaient toujours le long de ses joues alors qu’elle se laissait à nouveau aller contre Jace. Elle sentait que toute la pression retombait d’un coup, qu’elle pouvait enfin souffler, se reposer de tout ce qu’il s’était passé. Et elle se blottissait complètement contre lui, le visage caché dans le creux de son épaule, ses bras entourant sa taille, et ses mains, posées à plat sur son dos. Elle ne voulait pas quitter cette étreinte. Jamais. Mais elle tourna quand même la tête, quand il reprit la parole. Les sourcils froncés, elle regardait les lignes que formait l’une de ses runes sur sa peau, et elle avait laissé passer quelques secondes avant de répondre. « A quel sujet ? » Ils avaient parlé de tellement de choses qu’elle ne voyait pas vraiment où il voulait en venir. Surtout qu’elle était tellement fatiguée que son esprit avait du mal à remonter jusqu’à ces souvenirs-là, et à se les repasser en détail. En fait, une bonne nuit de sommeil ne lui ferait pas de mal. Mais Clary n’avait pas envie de partir se coucher. Elle ne voulait pas quitter les bras de Jace pour se glisser seule dans ses draps froids. Elle voulait rester avec lui, quitte à dormir à la belle étoile. En plus, elle avait toujours rêvée de faire ça au moins une fois dans sa vie. C’était l’occasion. Avec l’homme qu’elle aimait, en plus de ça. Il n’y avait rien de plus romantique, quand on regardait bien, et du romantisme, ils n’avaient pas tellement eu l’occasion d’en avoir. Peut-être que maintenant, ils allaient avoir l’occasion de se rattraper là-dessus.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 18/01/1999
♦ Autres comptes : Freyja Collins & Harmony
♦ Runes : 2
♦ Messages : 128
♦ Date d'inscription : 08/10/2017
♦ Everything and anything :







Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Ven 27 Oct - 18:13


Forgetting to breatheClaceLes relations avaient toujours été un grand mystère pour moi. Je n’avais jamais compris pourquoi les gens éprouvaient ce besoin de contacte constant. Pour moi cela avait toujours été uniquement répondre à un besoin, juste pour se faire plaisir. Mais Clary me faisait comprendre tout ce qui pouvait entourer une relation sans même qu’elle ne s’en rendes compte. Certes elle était devenue ma faiblesse mais je ne voulais plus la repousser. Je me perdais dans cette étreinte et je ne voulais pas être ailleurs ou me retrouver seul. Je voulais la garder dans mes bras, enfouir mon visage dans ses cheveux. Je penchais légèrement la tête vers elle lorsqu’elle me répondit enfin et j’affichais un petit sourire en remontant une main dans son dos pour la poser sur sa tête avant de relever la mienne et de poser mon regard sur la ville. Une ville qui ne dort jamais mais qui était bien loin de se douter des dangers qui pouvait planer sur elle.

Tu m’as prouvé que j’avais des sentiments. Que je ne pensais pas pouvoir éprouver jusqu’à ce que je te rencontre. J’ai essayé de les combattre mais tu es la seule femme avec qui je veux être, Clary.

Depuis le soir où je l’avais croiser. Et même avant. C’était elle la rouquine dont j’avais rêver, même si son visage n’avais pas été clair dans mes souvenirs, j’était persuadé que c’était elle. Comment pouvait-il en être autrement ? Pour la première fois j’avais l’impression d’avoir du mal à exprimer ce que je ressentais. Peut-être parce que c’était la première fois que je voulais exprimer des sentiments qui n’était pas pour moi mais bien vers elle. Elle cette tête de mule qu’il fallait sauver presque aussi souvent que Simon puisqu’elle avait la fâcheuse tendance à se lancer tête baisser dans les ennuis. Enfin au moins maintenant que je savais qu’elle n’était pas ma sœur et que je connaissais ses sentiments pour moi, je n’allais plus vraiment avoir envie de l’éviter pour éviter le point de non retour. Au contraire, après avoir passer tout ce temps à l’éviter, je n’avais plus envie de la lâcher. Je savais pourtant qu’il faudrait bien que je la laisse aller dormir à un moment ou l’autre. Que nous aillons attraper Valentin ne changeait absolument rien. Il allait quand même falloir se lever demain matin pour attaquer une nouvelle journée et entrainer cette tête de nœuds. Mais il fallait aussi que je pense à elle et son bien être. Si moi je pouvais me permettre de dormir peu, cela ne devait pas encore être le cas pour elle et après la soirée que nous avions passer, face à Valentin – précision la chose… – une bonne nuit de sommeille ne serait pas non plus de trop pour elle. Je ne pouvais pourtant pas m’empêcher de caresser ses cheveux, glissant mes doigts entre ses boucles soyeuse et dégageant un parfum fruité qui ne faisais que m’enivrer un peu plus et me donner encore plus envie de la garder dans mes bras.

Nous devrions rentrer, il faut que tu te reposes.
© YOU_COMPLETE_MESS





Shadowhunters aren't big huggers
Revenir en haut Aller en bas
http://sayakung.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Dim 29 Oct - 20:43
We all have different reasons for forgetting to breathe
Jace & Clary
I wish I could see myself the way you do. I belong to you. You could do anything you wanted with me and I would let you. You could ask anything of me and I’d break myself trying to make you happy.

Clary avait baignée dans l’innocence plus longtemps qu’elle ne l’avait cru. En fait, elle n’était devenue une adulte qu’au moment où elle avait découvert le Monde Obscure. C’est à cet instant là que ses yeux se sont ouverts, et qu’elle a découvert le monde éclairé par la bonne lumière. Elle a commencé à voir tout ce qui lui avait été cachée pendant longtemps, ces choses qu’elle n’arrivait pas à comprendre. Et elle avait découvert tout ça avec Jace, en plus de différentes autres choses. Parce qu’elle avait aussi découvert avec lui ce que ça signifiait d’être amoureuse. Bien sûr, elle avait bien eu des petits béguins quand elle était au collège et au lycée, des petites amourettes d’adolescent qui n’avaient pas durées. Mais être follement amoureuse de quelqu’un, au point où elle était prête à sacrifier sa vie pour lui, où elle avait souffert pendant des semaines au point où elle pensait qu’elle allait en mourir. Ça, ce n’était pas une petite amourette d’ado, c’était l’amour, le vrai, celui qui faisait mal, et qui faisait rêver à la fois. Et dès l’instant où ses sentiments avaient faits surface, elle avait su qu’elle serait prête à faire tout son possible pour être avec lui.

Maintenant, ils étaient ensemble, et le soulagement que ressentait la rousse était bien indéfinissable. Même si elle se doutait bien qu’ils auraient de nouvelles épreuves à affronter tous les deux, au moins maintenant, ils pourraient les affronter ensemble. Et pour elle, c’était nettement ce qu’il y avait de plus important. Même si le monde s’écroulait complètement, tant qu’elle avait Jace auprès d’elle, elle savait qu’elle survivrait à tout ça. Et l’entendre parler de ses sentiments à son égard, du fait qu’elle ait débloquée quelque chose chez lui, ça faisait monter une douce chaleur au creux de sa poitrine. Ses lèvres s’étaient étirées en un sourire alors qu’elle redressait légèrement son visage, pour que ses lèvres puissent atteindre son cou, où elle y déposa quelques baisers. « T’as plus à les combattre maintenant. Faut pas que t’ai peur de dire ce que tu ressens. » Personne ne devrait avoir peur de ça. Tout comme il n’avait pas à combattre ce qu’il ressentait. Rien de ce qu’ils avaient ressentis n’était mal, si ce n’était la honte qui les avait consumées après la révélation fausse de Valentin. Ils avaient été trompés, et ils en avaient soufferts parce qu’ils avaient écoutés ce que cet homme avait voulu leur faire croire. Mais tout ça était fini, pour de bon cette fois. Du moins, Clary l’espérait, parce qu’elle n’était pas certaine de pouvoir supporter une nouvelle révélation de ce genre.

Mais pour l’instant, elle n’avait pas à se poser la question. Pour l’instant, elle pouvait profiter de la fin de cette nuit pour se reposer, pour retrouver le confort des bras de Jace. Le reste pouvait largement attendre, de toute manière, leurs problèmes seraient toujours là le lendemain matin. Sa mère et ses remarques désobligeantes serait toujours là. Et le soutien de l’homme qu’elle aimait aussi. Et il n’avait pas tort en disant qu’il fallait qu’elle se repose. Elle était totalement épuisée des derniers événements, qui avaient été aussi lourds en émotions que compliqués physiquement. En fait, le lendemain matin, elle ne serait même pas étonnée de se lever avec des courbatures. Elle s’était alors éloignée de Jace, se dégageant doucement de ses bras, sans perdre contact avec lui pour autant, ses mains étant venues se poser sur sa taille. Elle le regardait, avec un petit sourire, remarquant que lui aussi avait visiblement besoin de dormir. S’il avait été dans le même état qu’elle, ça devait faire un moment qu’il manquait de sommeil. « Tu veux bien… Euh… Venir dormir avec moi, cette nuit ? » Elle ne se voyait clairement pas dormir toute seule en fait. Elle avait besoin de compagnie, sa compagnie, son étreinte, pour avoir une nuit paisible. Et puis, pour profiter au maximum de leurs retrouvailles, c’était clairement ce qu’il y avait de mieux à faire.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 18/01/1999
♦ Autres comptes : Freyja Collins & Harmony
♦ Runes : 2
♦ Messages : 128
♦ Date d'inscription : 08/10/2017
♦ Everything and anything :







Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Jeu 9 Nov - 16:44


Forgetting to breatheClaceLa réponse de Clary me fit sourire. Je ne savais pas vraiment si c’était d’amusement ou de dépit. Toute ma vie n’avait été qu’un apprentissage pour opprimer le moindre sentiment qui pourrait me faire dévier de ma mission. Et c’était peut-être ça qui m’avait amener à être un des meilleurs shadowhunter. Puis il y avait eut Clary, qui avait débarqué comme un bulldozer pour abattre tout ce qu’on m’avait apprit. Même lorsque j’avais essayé de revenir aux bases, ça n’avait servit à rien. Même en pensant qu’elle était ma sœur, ça n’avait rien changer. La voir tout les jours et devoir m’empêcher de l’avoir réellement avait été épuisant. C’était bien plus facile de se laisser aller à ce que nous éprouvions. Mais pour le moment, je me doutais qu’elle était épuiser et cela ne m’aurait même pas étonner que je sombre à l’instant même où j’aurais rejoint mon lit. Ceci-dit, vu la demande de Clary, je n’étais pas certain de le rejoindre. Je passais une main sur sa joue, effaçant du bout de mon pouce les dernières traces des larmes qui avait coulé le long de ses joues.

Si c’est ce que tu veux vraiment.

Mais pour ça il fallait rentrer, je passais une dernière fois ma main dans ses cheveux pour l’attirer à moi et déposer un baiser sur son front. Sans même m’en rendre compte je glissais ma main sur elle pour prendre sa main. Il fallait rentrer, certes, mais je n’avais pas envie de la lâcher. Mais il le faudrait bien puisqu’arriver à la porte, je me rendis-compte qu’elle s’était refermer. Sérieuse… Qui était le débile qui avait laissé ce genre de porte ici à l’institut ? Bon, pas de panique, une petite rune devrait faire l’affaire. Ou pas. Bon… Je me détournais de la porte en lâchant la main de Clary pour retourner là où nous avions été un instant plus tôt et je regardais un peu plus bas. Ce n’était pas comme si ça n’allait pas être la première fois que je sautais du toit de l’institut. Ou d’un toit en général en faite. Je me retournais vers la rouquine.

Je pense qu’il va falloir faire ça à l’ancienne.

Pas vraiment sûr qu’elle soit tout-à-fait partante. Mais à part détruire la porte, ça ne servait pas à grand-chose de s’énerver contre la porte. Et puis en toute honnêteté, ce n’était pas si haut que ça. C’était simple comme bonjour et bien plus rapide que d’attendre que quelqu’un monte. Ce qui n’allait pas arriver de si tôt vu l’heure. A moins que quelqu’un soit dans le même état que nous à la base et ai besoin de prendre un peu l’air. Cependant à part quelques personnes, je ne voyais pas vraiment qui allait prendre le temps de monter sur le toit en pleine nuit pour prendre l’air. A croire qu’il n’y avait que nous deux pour ce genre de chose. Et dans un sens, ce n’était pas plus mal puisque cela nous avait permis de parler. Plus ou moins. Au moins maintenant les choses commençaient à s’éclaircir entre nous et ça, c’était un bon début après ce que nous avions vécu ces dernier temps.
© YOU_COMPLETE_MESS





Shadowhunters aren't big huggers
Revenir en haut Aller en bas
http://sayakung.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Jeu 9 Nov - 22:16
We all have different reasons for forgetting to breathe
Jace & Clary
I wish I could see myself the way you do. I belong to you. You could do anything you wanted with me and I would let you. You could ask anything of me and I’d break myself trying to make you happy.

Même si la nuit n’avait pas très bien commencée pour Clary, elle allait visiblement merveilleusement bien se finir. Et franchement, elle ne l’aurait jamais crus si quelques heures plus tôt on lui avait dit qu’elle finirait sa soirée dans les bras de Jace. Et c’était justement ça qui rendait ce moment inoubliable, le fait qu’il n’était pas attendu, qu’elle pensait qu’il n’arriverait plus jamais. Elle savait maintenant qu’elle n’avait plus à se cacher, qu’elle n’avait plus à garder enfouie ses sentiments qui, au final, auraient fini par la détruire. En fait, ça les aurait probablement détruits tous les deux. Même si Jace ne disait rien, même s’il gardait tout pour lui en faisant mine de ne rien ressentir, la rousse voyait bien qu’il en avait souffert. Peut-être même plus qu’elle, au final. Parce que quand on regardait bien, sa propre identité avait été remise en jeu. La jeune Nephilim ne voulait même pas imaginer ce qu’il avait pu ressentir à ce moment-là, et ce qu’il ressentait encore maintenant, alors qu’il ne savait même pas qui étaient ses véritables parents. Si elle pouvait le prendre dans ses bras et ne plus le lâcher pour un truc du genre l’éternité, elle le ferait certainement. Mais elle ne pensait pas que ça changerait grand-chose.

Et puis, de toute façon, pour l’instant, elle ne pensait pas à grand-chose mis à part la main de Jace qui s’était posée sur sa joue. Elle avait fermé les yeux, savourant la sensation de ses dernières larmes qui disparaissaient de sa joue, et souriant légèrement en entendant sa réponse. Ses yeux s’étaient d’ailleurs rouverts, brillants de joie alors qu’il l’attirait contre lui pour déposer un dernier baiser sur son front. « Je veux rien d’autre que ça. » Et c’était vrai. Du moins pour l’instant. Quand l’appétit la prendrait, ça serait autre chose, mais pour l’instant, elle avait surtout faim de ses bras. Faim de ses étreintes, de la chaleur de son lit, et d’une bonne nuit de sommeil. Ils en avaient besoin, tous les deux, et après la soirée qu’ils venaient d’avoir, ils le méritaient. Surtout qu’ils ne risquaient clairement pas d’être envoyés en mission dans l’urgence. La rousse ne serait d’ailleurs pas étonnée qu’on les laisse tranquilles pendant quelques temps, et franchement, elle n’allait pas cracher dessus. Bien au contraire, elle voulait profiter au maximum de ces instants de tranquillité qu’ils pouvaient avoir.

Et elle s’était déjà préparée à descendre les marches de l’Institut pour se jeter dans son lit et s’endormir comme une masse. Mais visiblement, ils avaient un petit problème, vu que la porte qui menait au toit était visiblement verrouillée. Et bien sûr, les runes ne fonctionnaient pas sur les murs de l’Institut. En somme, ils étaient coincés. Et Jace avait à peine lâcher la main de Clary qu’elle avait déjà glissée la sienne dans sa poche pour récupérer son téléphone. Un petit message envoyé à Isabelle, et ils étaient sortis de là. Mais visiblement, le blond avait une tout autre idée pour leur faire regagner la terre ferme, et dans le sens littéral du terme. Clary se demandait même s’il était sérieux quand il parlait de faire ça à l’ancienne en regardant le sol qui se trouvait quelques mètres plus bas. « Tu veux qu’on… Saute du toit ? » La rousse s’était mise à pâlir d’un coup. Est-ce qu’elle avait peur de s’étaler comme une crêpe au sol ? Ouais, complètement. Et elle ne voulait pas mourir maintenant. En fait, elle pensait vraiment que Jace était en train de lui faire une blague, et elle avait même laisser échapper un petit rire avant de se tourner de nouveau vers la porte. « J’espère qu’Izzy est encore debout, parce que sinon on va devoir dormir ici. » Et elle n’était même pas totalement contre, en fait. Même si le sol n’était pas des plus confortable, dormir à la belle étoile, c’était une chose que Clary avait envie de faire depuis longtemps, mais l’occasion ne s’était jamais présentée. Et puis, tant qu’elle était avec Jace, elle pouvait dormir dans une flaque de boue qu’elle s’en ficherait complètement, en fait.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 18/01/1999
♦ Autres comptes : Freyja Collins & Harmony
♦ Runes : 2
♦ Messages : 128
♦ Date d'inscription : 08/10/2017
♦ Everything and anything :







Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Lun 13 Nov - 1:41


Forgetting to breatheClaceHonnêtement, je m’attendais un peu à sa réaction. Clary était encore assez nouvelle dans ce monde qui faisait pourtant partit d’elle depuis le début. Mais de là à pâlir complètement à l’idée… Ne me faisait-elle pas confiance pour la garder en sécurité ? Je ne voulais même pas savoir ce qu’Izzy allait dire si la rouquine lui envoyait effectivement un message pour venir ouvrir la porte alors que nous pouvions très bien nous débrouiller autrement. Je me rapprochais d’elle pour la prendre par le coude et que je puisses voir son visage en face du mien.

Es-ce que tu crois vraiment que je pourrais faire quoi que ce soit qui te mettrait en danger ?

Je savais que j’étais capable de n’importe quoi pour garder Clary en sécurité. Ce n’était pas pour rien que j’avais tout fais pour l’empêcher de faire elle même n’importe quoi pour sauver Simon. Qui était pourtant saint et sauf maintenant alors qu’il n’était vraiment pas ma personne préférée. Mais puisqu’il comptait pour elle, je n’allais pas le laisser mourir dans son coin à cause de Valentin. Juste après avoir fini de parler je pris son téléphone pour le ranger dans ma poche, ce serait dommage de le casser, et j’en profitais pour sortir ma stele. Bon, je ne lui laissais pas vraiment le choix mais je n’avais pas envie de passer encore cent ans ici à essayer de lui faire comprendre que je savais parfaitement ce que je faisais et que contrairement à elle, je connaissais encore toutes mes runes. Sans vraiment réfléchir, je soulevais légèrement son t-shirt pour tracer la rune d’apaisement sur son abdomen. J’en profitais pour activer ma rune d’agilité avant de ranger ma stele pour pouvoir prendre Clary dans mes bras. Je ne lui laissais pas vraiment le choix avant de sauter du toit tout en la serrant contre moi. Mais ce n’était pas non plus comme si c’était la première fois que je faisais ce genre de chose. Contrairement à elle, en faite… Et je savais que ça allait probablement me retomber dessus. Enfin, pour le moment Clary était encore sous l’effet de la rune alors même après avoir atterrie au pied de l’institut, je ne me voyais pas vraiment la transporter dans tout l’institut sans que cela n’évoque beaucoup trop de question. Je la déposais donc dans l’herbe, me plaçant juste derrière elle pour pouvoir la garder dans mes bras en attendant que l’effet se dissipe complètement. Maintenant le tout était de savoir si elle allait encore vouloir que je reste avec elle après le petit coup que je venais de lui faire. Surtout que je ne lui avais pas vraiment laisser le choix ou le temps de me donner son avis pour lui imposer une nouvelle rune et une nouvelle expérience dans le quotidien d’un shadowhunter. J’espérais qu’elle ne m’en voudrait pas trop quand même parce que c’était en faite assez agréable de pouvoir juste profiter d’être ensemble avant de devoir rentrer à l’institut. Puisqu’il fallait bien que nous nous reposions un peu. Je n’étais même pas certain de savoir comment les choses allaient se passer maintenant avec les dernières révélations de Valentin…
© YOU_COMPLETE_MESS





Shadowhunters aren't big huggers
Revenir en haut Aller en bas
http://sayakung.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Lun 13 Nov - 17:28
We all have different reasons for forgetting to breathe
Jace & Clary
I wish I could see myself the way you do. I belong to you. You could do anything you wanted with me and I would let you. You could ask anything of me and I’d break myself trying to make you happy.

Se retrouver dans cette situation lui rappelait l’expression qui disait « Et tu sauterais d’un pont, s’il te le demandait ? ». Est-ce que Clary sauterait d’un pont sous la demande de Jace ? Très certainement. Elle avait confiance en lui, entièrement, le problème n’était pas là. Le problème était surtout sa peur, en fait. Elle avait grandi comme une Terrestre, elle n’était pas encore habituée à tout ça, et c’était dans des moments comme celui-là qu’elle s’en rendait compte. Sauter d’un toit ? Pour elle, ce n’était pas quelque chose de banale, et elle avait peur de finir étaler sur le gravier en une pauvre petite crêpe rousse. En fait, parfois, elle en oubliait que son univers avait totalement changé, qu’elle n’était pas une simple Terrestre qui vivait à Brooklyn et qui allait entrer en école d’art. Son ancienne vie, qu’elle ne récupérerait très certainement jamais, était quand même toujours là, au fond d’elle, dans une partie de son esprit. Cette Clary qu’elle était à cette époque était toujours là quelque part, même si une nouvelle Clary était née entre temps. Une Clary plus forte que l’ancienne, plus déterminée et plus courageuse. Elle ne voulait tout de même pas oublier d’où elle venait, et la façon dont elle avait grandi.

Alors oui, sauter d’un toit, pour elle, ce n’était pas forcément la meilleure des solutions. Mais elle savait très bien que Jace ne tenterait jamais de la mettre en danger, bien au contraire. Et le petit sourire qu’elle lui servit en guise de réponse, avec sa tête penchée sur le côté le lui fit bien comprendre. Du moins, elle l’espérait, parce que de toute façon, elle n’avait pas eu le temps de répondre à ça. Du moins, pas avant que son esprit ne finisse totalement embrouiller. Au départ, il avait commencé gentiment en lui prenant tout simplement son téléphone des mains pour le mettre dans sa poche. Mais c’était le reste qui l’avait laissé sans voix. Quand il avait commencé à soulever son t-shirt, les battements du cœur de Clary s’étaient accélérer, au point où elle avait l’impression qu’elle allait finir par le recracher. Elle se sentait rougir, sans pouvoir le contrôler, et elle se retenait de frissonner quand elle sentait la peau du blond entrer en contact avec la sienne. Est-ce qu’il avait fait exprès de venir placer cette rune là ? Franchement, c’était une chose qui n’aurait même pas étonné Clary, en vérité. Mais en tout cas, à peine la rune avait-elle été tracée que la crainte que ressentait la rousse quelques secondes plus tôt s’était évaporée. Qu’est-ce qu’il venait de faire là au juste ? La calmer à l’aide d’une rune ? Ça devait être sacrément pratique lors de disputes, mais franchement, la jeune femme espérait qu’il n’en abuserait pas non plus.

De toute manière, elle n’eut pas l’occasion d’y réfléchir plus longtemps, vu qu’elle venait de se retrouver dans ses bras. Et son premier réflexe avait été de s’accrocher au t-shirt de Jace alors qu’il se déplaçait pour sauter dans le vide. Les yeux fermés, Clary attendait le choc qui, en fait, était plutôt léger. C’était à peine si elle avait pu sentir le rebond avant que Jace ne la pose au sol et ne se place derrière elle pour la prendre dans ses bras. Mais la rune qu’il lui avait tracée commençait déjà à perdre de son effet. Et la rousse avait une douce envie de se venger au fur et à mesure que les battements de son cœur s’accéléraient. Le pire, c’est qu’elle savait déjà comment elle allait s’y prendre. Et elle n’attendit pas plus longtemps pour mettre son idée à exécution. Elle s’était alors retournée, guidant son pied contre les chevilles de Jace pour le faire tomber, et… Elle s’était aussi laissée tomber sur lui, avant de se retenir sur ses mains, et de le regarder avec un petit sourire. « On dirait que je m’améliore… » Clary n’avait pas attendue plus longtemps avant de se pencher vers Jace pour venir déposer ses lèvres sur les siennes. Ils avaient tellement de temps à rattraper qu’elle avait l’impression qu’elle ne l’embrasserait jamais assez. Et puis, de toute façon, elle n’avait pas envie de s’arrêter, du moins, pas maintenant, alors qu’ils se retrouvaient, et qu’elle le désirait un peu plus chaque seconde.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 18/01/1999
♦ Autres comptes : Freyja Collins & Harmony
♦ Runes : 2
♦ Messages : 128
♦ Date d'inscription : 08/10/2017
♦ Everything and anything :







Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Jeu 16 Nov - 21:00


Forgetting to breatheClaceClary s’accrochait tellement à mon t-shirt qu’elle avait presque l’air d’un petit chaton apeuré. Ce qui ne faisait que la rende encore plus adorable qu’elle ne l’était déjà. Un petit chaton roux qu’il fallait rassurer pour une chose aussi simple qu’un petit saut du haut du toit de l’institut. Pas de quoi casser trois pattes à un canard ! Enfin… Je n’étais pas celui qui allait essayer ça. Casser trois pattes à un canard, hein. Parce que sauter du toit de l’institut, c’était déjà fait. Et je déposais déjà Clary sur l’herbe avant de la prendre dans mes bras en attendant que l’effet de la rune ne se dissipe complètement. Ce qui, apparemment prit beaucoup moins de temps que je ne le pensais puisque Clary ne tarda pas à se retourner dans mes bras. Je m’attendais à plus ou moins n’importe quoi de sa part puisque j’étais assez certain qu’elle ne serait pas vraiment d’accord avec ma méthode pour gérer cette petite situation. Mais il fallait dit que je m’attendais bien plus à ce qu’elle fasse entendre ses cordes vocales plutôt que me retrouver au sol. Bon au moins l’avantage c’était qu’elle était au sol avec moi. Je posais mes mains sur son dos et d’affichais un petit sourire à sa petite réflexion. Il y avait encore du chemin à faire mais c’était vrai qu’elle avait bien progressé depuis qu’elle était à l’institut. Même si personnellement je ne mettrais pas vraiment le fait qu’elle me mette au sol maintenant comme un progrès. Mon attention était relâchée et puis il y avait la fatigue qui commençait à être plus que présente. Mais Clary ne me laissa pas le temps de répondre ou de lui faire remarquer quoi que ce soit que nous échangions de nouveau un baiser. Mes bras s’enroulaient autour de son corps. Je n’avais plus jamais envie de la lâcher. Même si c’était une tête de mule doublée d’une tête brûlée et qu’elle avait un don pour se mettre en danger. Je ne pouvais pas m’empêcher de l’aimer. Même lorsque j’avais lutté autant que je pouvais contre mes sentiments, lorsque je pensais encore être son frère. Mes sentiments pour elles n’avaient jamais disparût. Ils n’avaient fait que grandir encore et encore. J’étais plutôt content que Valentin ait enfin craché la vérité. Bien que Clary ait déjà eut cette information, par un moyen ou un autre bien avant que Valentin ne nous l’avoue. Je pris d’ailleurs un moment pour l’observer après ce nouveau baiser échanger. Je remontais une main pour la poser sur sa joue. Nous n’étions pas dans un endroit vraiment éclairer mais je pouvais clairement voir son teint pâle relever par les traces restantes de rouge dans ses joues. Ses yeux de biche vert et sa chevelure de feux…

Je t’aime.

Parce que je ne trouvais pas les mots pour décrire ce que je ressentais pour elle depuis que j’avais poser mes yeux sur elle. Ce genre de sentiments que je n’avais jamais ressentis avant de la rencontre. Et des sentiments que je ne me pensais pas capable de ressentir parce que c’était ce qu’on m’avait apprit. Être un guerrier sans émotion. Mais ce n’était plus possible depuis que Clary était entrée dans ma vie. Elle avait absolument tout changé et je voulais qu’elle le sache. Parce que malheureusement pour nous autres nephilims, on ne pouvait pas vraiment prédire comment ce passerait les prochains jours et je voulais qu’elle sache ce que je ressentais vraiment pour elle. Enfin, j’espérais que la rouquine le savait déjà, qu’elle l’avait comprit. Mais comme ce soir les mots me manquait, je décidais de simplifier au maximum et d’exprimer à haute voix ce que je ressentais depuis longtemps.
© YOU_COMPLETE_MESS





Shadowhunters aren't big huggers
Revenir en haut Aller en bas
http://sayakung.tumblr.com/
Maryse Lightwood
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 31/05/1996
♦ Autres comptes : Catarina Loss
♦ Runes : 18
♦ Messages : 114
♦ Date d'inscription : 06/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Jeu 23 Nov - 22:56
Forgetting to breathe
Les derniers jours avaient été intenses. Entre l’attaque de Valentin et le reste, Maryse n’avait eu que peu de temps pour se poser un peu. L’Enclave avait voulu régler certains soucis urgents et Maryse avait eu sa part des tâches à effectuer. Certaines n’avaient pas été joyeuses et d’autres avaient été plutôt monotones. Parfois, elle se questionner sur ses capacités à retourner sur le terrain. Elle avait été une excellente combattante avant de se mettre à la politique et franchement, le terrain lui manquait parfois. Ce n’était pas quelque chose qu’elle aimait annoncer à voix haute mais secrètement, Maryse rêvait de retourner sur le terrain. Les choses étant ce qu’elles sont, Maryse n’y retournerait sûrement pas, ce qui était un peu triste. Mais triste n’était pas le sentiment qui prédominait en cet instant. Maryse était de nouveau dans les murs de l’institut et le soulagement transparaissait sur son visage. La fatigue aussi même si elle faisait de gros efforts pour la dissimuler derrière les traits durs qu’elle arborait tout le temps.

Lorsqu’elle était arrivée dans la chambre qu’elle habitait à l’institut, Maryse s’était débarrassé de ses talons avec soulagement avant de s’asseoir sur le canapé près de la fenêtre qui donnait sur une petite partie d’herbe verte. Il faisait sombre à l’extérieur si bien qu’on ne voyait plus grand chose de la couleur du gazon. Mais cela n’empêcha pas Maryse de passer un long moment à regarder à l’extérieur, en silence, les jambes repliées sous elle. Elle avait l’impression que cela faisait une éternité qu’elle n’avait pas dormie dans cette chambre. Elle l’avait évitée la dernière fois qu’elle était venue, ne voulant pas remuer le couteau dans la plaie. Et si cette plaie était toujours ouverte, que la douleur était toujours présente, le temps avait fait une partie de son travail. Et la dernière discussion qu’elle avait eu avec Robert également. Si l’histoire d’un divorce n’était pas possible pour plusieurs raisons, il était certain qu'ils ne se remettraient pas ensemble. La mère de famille se faisait doucement à l’idée mais le travail sur elle-même serait long. Un soupir passa ses lèvres alors qu’elle détachait ses cheveux, ses yeux toujours posés sur l’extérieur. Elle fut cependant arrêtée dans son geste par une ombre, puis deux, tombant du ciel. Les sourcils froncés sur son front, Maryse se redressa, le regard dirigé vers le lieu d'atterrissage des deux ombres humaines. Elle mit plusieurs minutes à identifier le nom des deux personnes qui se trouvaient maintenant à terre. Mais elle pourrait reconnaître cette coupe de cheveux blonds n’importe où. En même temps, après avoir accueilli et élevé le propriétaire, Maryse ne pouvait pas ne pas reconnaître Jace. Jace et Clary apparemment. Haussement de sourcils de la mère de famille lorsqu’elle les vit tomber à terre et plus encore lorsqu’elle vit Clary embrasser Jace.

Aux dernières nouvelles, Clary et Jace étaient frères et soeurs. Du moins, c’est ce qu’avait comprit Maryse. C’est sur cette information qu’elle était restée. Alors cette scène faisait clignoter le gyrophare “Problèmes” dans son cerveau. Sans y penser une seconde plus, Maryse attrapa un gilet, remit ses chaussures et quitta sa chambre pour descendre rapidement en direction de l’espace vert qu’elle voyait de sa chambre. Il ne lui fallut pas longtemps pour rejoindre le couple allongé sur l’herbe et à peine arrivée, Maryse se planta devant eux, les mains sur les hanches et les yeux baissés vers le “couple” qui l'avait à peine entendu arriver.

- Je peux savoir ce que vous faites ? demanda-t-elle assez froidement, faisant dériver son regard sur les fenêtres allumées de l’Institut. Sauter du toit comme vous venez de le faire pour…. Pour finir par vous rouler dans l’herbe ?!

La formulation était gentille, le ton un peu moins mais mille questions transparaissaient dans les paroles de la mère de famille. Et la principale était quasiment explicite “Vous êtes frères et soeurs, a quoi vous jouez ?!!!”
©️ 2981 12289 0 ♠️ 650mots



 
I try to do the right thing
But it's complicated. Especially when your children are involved and when your world has just exploded again.


hehe:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ Ven 24 Nov - 0:14
We all have different reasons for forgetting to breathe
Jace & Clary
I wish I could see myself the way you do. I belong to you. You could do anything you wanted with me and I would let you. You could ask anything of me and I’d break myself trying to make you happy.

Cet instant-là resterait certainement à jamais gravé dans la mémoire de Clary. Elle avait cette agréable sensation d’être enfermée dans sa bulle, avec Jace, comme si rien du monde extérieur ne pouvait venir les importuner. Tous les événements qui s’étaient passés, la souffrance qu’elle avait ressentie le soir même en étant plus que cruelle avec le blond, tout ça, elle n’y pensait plus. Elle restait concentrée sur cet instant, sur les lèvres de Jace contre les siennes, sur ses bras qui l’entouraient. Et elle se laissait complètement aller à ce baiser, glissant ses doigts dans les cheveux d’or de l’homme qu’elle aimait. L’homme qu’elle pouvait enfin aimer sans plus avoir à s’en cacher, sans plus avoir à culpabiliser de ce qu’elle pouvait bien ressentir pour lui. La rousse se sentait libre, même si elle savait que l’Enclave était certainement encore sur son dos. Ça n’avait plus d’importance maintenant qu’elle avait Jace à ses côtés pour la soutenir. Ça n’avait plus d’importance, maintenant qu’elle savait que tous leurs proches étaient sains et saufs, et que son père avait enfin été mis hors d’état de nuire. Ils étaient en sécurité, du moins, plus qu’ils ne l’avaient été ces derniers temps, et c’était ce qu’il y avait de plus important.

Quand leurs lèvres s’étaient séparées, l’une des mains de la jeune femme s’était glissée des cheveux du Shadowhunter jusqu’à son visage. Elle se perdait dans son regard si particulier, sans même trouver gênant le silence qu’il y avait entre eux. Bien au contraire, en fait. Elle avait l’impression qu’ils n’avaient pas besoin de parler pour se comprendre. Juste se regarder dans les yeux, comme ils le faisaient à présent. Mais Clary ne s’attendait tout de même pas à entendre ces mots-là sortir de sa bouche. Pas du tout, même. Jace avait toujours été si pudique avec ses sentiments, alors l’entendre dire qu’il l’aimait… il lui fallut quelques secondes pour que l’information arrive à son cerveau et ne lui mette les larmes aux yeux. Et elle était tellement émue qu’il fallut quelques secondes à la jeune Fairchild pour qu’elle puisse prononcer une réponse à cela. « Tu sais enfin ce que ça fait de tomber amoureux. » Et la rousse se sentait honorée d’être la première à lui faire ressentir ça Elle espérait aussi être la seule, et pour toujours, parce qu’elle ne se voyait vraiment pas continuer sa vie sans lui. Pas après tout ce qu’ils avaient traversés. Pas après toutes les souffrances qu’ils avaient endurées pour enfin en arriver là. Si un jour elle devrait se battre pour eux, elle le ferait, sans même hésiter une seule seconde.

D’ailleurs, c’était une chose qui allait certainement commencée maintenant. Même si de leur côté, ils étaient toujours allongés dans l’herbe, dans les bras l’une de l’autre, à se dévorer du regard, ce n’était pas le cas de tout le monde. Et surtout pas de celui de Maryse, que Clary n’avait pas aperçue avant qu’elle n’élève la voix et ne la fasse sursauter, alors qu’elle s’était penchée vers Jace pour déposer un nouveau baiser sur ses lèvres. La rousse s’était tout de suite laissée tombée dans l’herbe, à côté du jeune homme, alors que la voix plus que froide de la Lightwood se faisait entendre dans le parc. « Bonsoir Maryse… » La jeune femme avait l’impression que dans cette situation, il fallait mieux restée polie. Surtout qu’elle ne savait pas vraiment comment expliquer tout ça, et que son regard paniqué c’était tout de suite tourné vers Jace. « Euh… C’est pas ce que vous croyez… » En fait si, ça l’était. Mais pas tout à fait, vu que toutes les informations n’étaient pas à la disposition de Maryse. Mais Clary se voyait mal lui dire cash qu’elle n’avait pas à s’inquiéter, et qu’il n’y avait pas d’inceste dans le coin. Même s’il n’y avait pas quinze mille façon de le dire. En fait, elle ne s’était pas attendue à devoir régler ça ce soir.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
We all have differend reasons for forgetting to breathe ❄︎ Clace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» My reasons to vote for President Obama today.
» HANNAH BAKER // "Why didn't you say this to me when I was alive?" (13 Reasons Why)
» HISTOIRE [Yuuki] -The reasons why one can't laugh from the heart, it's a simple reason ; that's life. | EN PAUSE
» Maybe a pop star is not such a bad choice.
» terminé ✲ we counted all our reasons, excuses that we made (jodel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: