That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane


Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Efe Sanders
avatar
♦ Runes : 265
♦ Messages : 52
♦ Date d'inscription : 29/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Sam 30 Sep - 14:52
Ma mère était morte, il y a quoi, trois mois et tout ce truc qui arrive avec mes mains lorsque je les bouges trop vite est perturbant depuis. Certes je l'ai pleurer, mais pas assez longtemps, comment voulez-vous le faire lorsque vous êtes poursuivit par, je ne sais même pas par quoi. Ma mère semblait le savoir, elle avait essayer de me protéger lors de l'attaque, mais comme le pouvait-elle, c'est être bouge si vite. Le coup lui a été fatale, j'ai même pas pus m'en approcher qu'un de ses méchants était dessus et j'espère avoir mal vu, mais il l'a croquer ?! Je ne sais pas comment je m'en suis sortie, je sais seulement qu'à mon réveil, il n'y avait plus rien, oui, c'est désolant, je me suis évanouit. J'ai sentit une atroce douleurs dans mes entrailles et après se fut le noir total.

Un bruit se fit entendre, Efe leva la tête et se pencha doucement en avant pour voir d'où venait le bruit, elle avait trouver une pile de boîte en cartons dans une ruelles et s'y était mise pour la nuit. Elle rangea sont cahier et sont crayon dans sont sac et se leva, ce bruit qu'elle venait d'entendre ne la rassurait pas du tout. Elle commença a marcher vers le fond de la ruelle, il y avait un passage qui menait dans un stationnement et de là elle pourra retrouver d'autre spot plus calme. Elle marchait depuis dix minutes et se sentait de moins en moins rassurer, ça lui arrivait souvent d'avoir peur, mais ce soir ce n'est pas de la peur, elle le ressens, elle sait qu'ils l'ont retrouvé. Elle passa devant la rue des restaurants de mal bouffe et son ventre se mit a grogner, son dernier repas, remontait a des jours, même boire de l'eau était devenu rare, par chance les parcs fournissait des abreuvoirs publique. Efe regardan derrière elle et son coeur manqua un battements, ils l'avaient vraiment retrouvée et il l'a suivait. La jeune fille se mit a courir, elle ne savait pas vers où, mais elle courait le plus vite qu'elle le pouvait, elle ne criait pas, elle n'allait pas non plus les attirer au son.

Efe ne savait pas comment ils avaient pus la retrouver à chaque fois, jamais elle ne laissait de trace, elle était toujours discrète, ne disait son nom à personne et ne parlait a personne. Un tournant arriva entre deux ruelles, elle connaissait ce quartier, il était très populaires avec les gens de la rue, elle s'y engagea donc. Elle n'osait pas regarder en arrière, elle savait que si elle le faisait, elle allait paniquer et se déstabiliser, manquerait plus qu'elle tombe et leur donne son corps sans se battre. La jeune fille tourna un autre coin et arriva dans un chemin entourer de mur, sans issu. Efe s'appuya face au mur, les mains dessus tapant avec désespoirs. Les êtres de ses cauchemar arrivaient derrières elle, elle les entendaient presque saliver, jubiler. Efe respirait trop vite, l'adrénaline parcourait sont corps, sa mère ne lui avait pas apprit a abandonner sans se battre, même si elle savait qu'elle ne pourrait rien faire contre eux, elle se retourna doucement, leurs fit face et avança, murmurant une prière sourdes a ses pouvoirs qui venait de nulle part.

- Je t'en pris, fonctionne.

Les mains en avant, elle ferma les yeux, un picotement fini par se faire ressentir au bout de ses doigts, elle recula ses mains vers ses épaules et les renvoya vers les montres très vite. Un d'entre eux se fit propulser en arrière au loin, elle recommença un autre suivit le mouvement. Elle voulut le refaire mais rien ne se produisit, il restait 3 montres, c'était fini. Les yeux fermer elle se décida d’abandonner, les mains sur son corps, elle attendit, la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Age : 24
♦ Date de naissance : 21/04/1993
♦ Autres comptes : Aucun o/
♦ Runes : 564
♦ Messages : 105
♦ Date d'inscription : 03/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Sam 30 Sep - 15:19
Je suis un sorcier assez secret. J'ai des amis, des personnes tellement proches que je pourrais les considérer comme des frères, des soeurs, mais j'ai aussi mes secrets, ceux que je garde jalousement en moi. L'un d'entre eux est mon âge. Selon qui est face à moi, je m'invente un âge frisant parfois le ridicule, c'est quelque chose que je trouve à la fois utile et très amusant. Un autre de mes secrets... J'ai une petite soeur. De quasiment 400 ans de moins que moi. Elle s'appelle Efe Saunders, c'est le fruit de l'union d'une humaine et de mon père... Asmodée. Il en avait mis du temps, je pensais même avoir droit à cet honneur bien longtemps auparavant... Mais le fait était que j'avais une petite soeur. Une frêle créature sur laquelle je veillais, parfois, de loin, quand j'en ressentais le besoin. Et parfois, j'essayais de ne pas trop y penser. Non pas que j'étais malheureux de ne plus être fils unique, juste... Que pouvais-je faire d'elle ? Elle sera une sorcière, évidemment, elle l'est même déjà. J'ai dû brider ses pouvoirs lorsqu'elle était plus jeune, voulant lui offrir une douce vie de terrestre avant qu'elle ne débarque dans ce monde fait de peur, de haine... D'Enclave.

Cela faisait quelques mois que je ne l'avais pas vue. Je m'étais forcé à ne pas y aller, et ce ne fut pas vraiment compliqué, étant donné que j'étais bien occupé. Alexander, Valentin, Clary... Bien des choses s'étaient écoulées durant ce temps. Mais visiblement, j'étais arrivé tard. Trop tard. Sa mère était morte, tuée par des démons. Probablement des ennemis d'Asmodée... J'étais terrorisé. Cela remontait à trois mois ! Le ventre étreint de culpabilité, de terreur, d'inquiétude, j'avais foncé chez moi, repoussant tous ceux qui pouvaient m'empêcher de mener à bien mes recherches. Je devais la retrouver, l'arracher à ceux qui lui faisaient du mal ! Fouillant dans mon livre de sorts, je trouvai enfin le sortilège pour localiser une personne. J'avais encore, quelque part... Une mèche de ses cheveux. Une petite mèche, d'elle toute enfant. Que j'avais réussi à avoir presque par hasard, en passant derrière elle, chez le coiffeur.

Ma petite Efe... Ma douceur, ma chair... Je te retrouverai.

Pratiquant ma magie avec mes grands gestes, encore plus grands que d'habitude du fait de ma panique, je créai un portail, dans lequel je lançai la petite mèche, mettant le plus de pouvoir que je pouvais dans cet acte. Je devais la trouver ! Et enfin, lorsque je sentis sa présence, je sentis aussi sa peur, sa résignation... Je sautai dans le portail.

Pour la retrouver face à des démons, ces chiens de l'Enfer. Mes yeux brillants de ces paupières de chat enragé, ma marque de sorcier, je lançai une onde de choc pour les éloigner. Je criai même à ces horreurs de partir, de fuir immédiatement.

"VOUS NE L'AUREZ PAS ! PAS DE MON VIVANT !"

Ce fut compliqué de maintenir le portail pour fuir, de les attaquer pour les éloigner, et en même temps d'essayer d'attraper ma... petite soeur.

"Efe, ma douceur, vite, réveille toi ! Ouvre tes yeux, et va dans le portail ! Dépêche toi !"

Je la suppliai presque du regard. Elle était au sol, les yeux fermés, ne bougeant plus, il fallait qu'elle se lève, qu'elle me fasse confiance. Même si elle ne se souvenait plus de moi, même si j'avais masqué mon visage de ses souvenirs, elle devait absolument m'aider. Parce que d'autres arrivaient. D'autres chiens. Et je sentais leur présence au loin, leurs cris.
Revenir en haut Aller en bas
http://kikidostuffs.tumblr.com
Efe Sanders
avatar
♦ Runes : 265
♦ Messages : 52
♦ Date d'inscription : 29/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Dim 1 Oct - 0:19
VOUS NE L'AUREZ PAS ! PAS DE MON VIVANT!

Qu'est ce que c'était que cette voix qui criait, vous ne l'aurez pas. De ne comprenait plus rien, qui pouvait bien croiser ainsi et pour qui il pouvait bien parler. Elle ne comprenait plus rien, tout ce qu'elle ressentait en ce moment fut le vent que le monstre déplaçait vers son propre corps, elle pouvait maintenant sentir sont souffle dans son visage, c'était fini, ils avaient eu ce qu'ils voulaient. Puis lorsqu'elle sentit une main l'attraper, elle sentit aussi une vague de chaleur l'a transpercée, puis plus rien. Pas de monstres qui lui tord le bras ou la frappe, seulement une voix qui lui exige d'ouvrir les yeux et d'aller dans un portail. Attendez un quoi !!!???

Efe ouvrit les yeux tout doucement, des corps de tous bords étaient étendu au sol, un homme assez extravagant se trouvait au centre de tous la main tendu vers un cercle de tourbillon de lumières. Elle sentait la crise de panique la reprendre, ce qu'elle avait fait plutôt l'avait en plus totalement vider. Elle essaya d'avancer voulant s'enfuir, mais suffit d'un pas en avant pour qu'elle se retrouve a donner un baiser au béton de la ruelle. Levant la tête pour voir son sauveur, elle essaya d'une dernière tentative de se relever, son corps une fois de plus refusa, elle se sentait partir, elle prit encore plus peur, elle allait mourir comme ça, vider de toute énergie. D'un dernier espoir elle tendit la main vers l'homme devant elle.

- Je veux pas mourir... Svp.

La tete lui tournait, ses yeux se fermait, elle était entourée de corps qui sentait immonde dans une ruelles très sales. Elle avait tout d'un coup des sueurs froides, sa respiration devenait difficile a prendre, puis se fut le trou noir. Tout son corps tombait doucement au sol, sa tentative de pouvoirs avait été de trop avec le manque de nourriture, la déshydratation, le manque de sommeil et cette course folle. Efe n'avait plus de force.

Elle ne savait pas si elle rêvait ou si elle était morte, mais tout autour d'elle était si merveilleux, si chaleureux.

-Efe mais qu'est ce que tu fais encore coucher, tu vas être en retard a l'école !

Elle se tourna rapidement vers la voix de l'autre côté de la porte de sa chambre... Attendez sa chambre ?! Efe suiva la voix, un corridor comme dans sa maison, la salle de bain qui menait a la cuisine par après et sa mère.

- Maman !!!

La jeune fille courut vers sa mere et la serra sit fort, comme elle lui avait manquer. Sa mere fit comme elle en avait l'habitude, elle la fit reculer et plaça ses mains de chaque côté de son visage pour la regarder.

- Ma chérie que fais-tu ici ? Ce n'est pas ton heure, tu dois te réveiller et vivre ta vie. Tu m'entends Efe. Reveille-toi.

La jeune fille se sentit tirer vers l'arrière, tout autour d'elle devenait embrouillé, sa mère disparaissait, elle avait beau s'agripper a sa mère la force qui la tirait était trop forte pour elle. La dernière chose qu'elle entendit fut la voix de sa mere qui lui disait l'aimer. Puis Efe se réveilla d'un sursaut en hurlant après sa mère.

- MAMAN !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Age : 24
♦ Date de naissance : 21/04/1993
♦ Autres comptes : Aucun o/
♦ Runes : 564
♦ Messages : 105
♦ Date d'inscription : 03/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Dim 1 Oct - 16:10
"MAMAN !!!"

Hein ? Maman ?! Non, mais moi, c'est Magnus.

Enfin... Je n'allais pas chipoter, au moins elle se réveillait de cette espèce de transe. J'avais déjà galéré à repousser tous ces chiens, afin de libérer mon bras et enfin pouvoir la soulever. Chance ou pas... Elle était effroyablement légère. Je l'avais connue mieux portante, quelques mois plus tôt. Mais mon cerveau avait compris assez rapidement - avec l'aide de mon nez aussi un peu - qu'elle n'avait pas été prise en charge par les services de l'enfance, comme tous les terrestres mineurs qui n'avaient plus de parents. J'avais le cœur en miette, je ne pouvais que comprendre ce qu'elle avait vécu. Moi aussi, j'avais erré comme une âme en peine lorsque... Lorsque j'étais jeune. Je la serrai dans mes bras, elle avait légèrement soulevé son torse lorsqu'elle s'était réveillée.

"Shhh... Bouge pas, ma douceur. N'aie pas peur, tu es en sécurité."

Je l'avais installée dans mon canapé. J'avais longuement hésité : le salon ? Ma chambre ? La chambre d'ami ? Je me disais que si je l'avais calée dans un lit, elle aurait certes été plus à l'aise, mais je n'osais pas imaginer ce qu'elle aurait pensé de moi si elle voyait ça. Elle m'aurait pris pour un pervers qui l'avait enlevée pour abuser d'elle. Alors, j'avais opté pour le salon. Le canapé. Et en attendant qu'elle se réveille, j'avais pu lui fournir les premiers soins d'usage, juste soigner quelques blessures qu'elle avait, et lui donner un peu de mon énergie par transfert. Elle était purement épuisée, je pouvais presque sentir son désespoir, sa peur... Surtout lorsqu'elle m'avait dit qu'elle ne voulait pas mourir. Elle ne mourra pas. Je serai là.

Pour ma première petite soeur. La première que je trouvais.

"Recouche-toi, tu dois être épuisée. J'ai besoin de te soigner, je n'ai pas terminé. Ne t'inquiète pas, je... Je ne ferai rien de mal, d'accord ?"

Je reculai un peu, histoire de la laisser respirer. C'était bien beau de la prendre dans mes bras, mais si elle ne me reconnaissait pas, j'allais certainement devoir trouver une solution pour la calmer, le temps de lui expliquer... Hé bien, qu'elle n'était pas une terrestre. Qu'elle était spéciale, pour moi comme pour le reste du monde.

Qu'elle était une sorcière.

Je tremblais un peu comme ces jeunes hommes tremblants à leur premier rendez vous. J'étais nerveux, j'avais peur de tout lui expliquer, de lui démontrer qu'elle avait réellement des pouvoirs, qu'elle n'était pas folle, et que s'ils avaient été bridés jusque là, c'était parce que je souhaitais qu'elle puisse goûter à une vie d'adolescente, une véritable vie innocente, dans un monde où la guerre ne faisait pas rage. Comme maintenant, avec Valentin.

"Je vais me présenter quand même. Je suis Magnus Bane, mais appelle moi... Comme tu veux, en fait." Je fis un grand geste de bras, un peu comme ces stars qui en faisaient trop pour saluer son public. "Et toi ?"

Je ne savais pas trop comment lui dire que je savais qu'elle s'appelait Efe... Mais je voulais commencer tranquillement.


Revenir en haut Aller en bas
http://kikidostuffs.tumblr.com
Efe Sanders
avatar
♦ Runes : 265
♦ Messages : 52
♦ Date d'inscription : 29/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Dim 1 Oct - 17:17
Je l'avais vu c'était ma mère, mais pourquoi je l'avais vu, je n'étais pas morte si. Ma tête élançait tellement, je regardais autour de moi, il y avait des bibliothèques de livres, des murs aux couleurs chaudes, je me trouvais dans un salon avec une énorme baie vitré. Il y avait aussi cet homme, attendez un homme, prise de panique je me reculais le plus possible dans le canapé, je n'osais pas bouger. Je ne savais pas comment j'étais arrivée ici et ce qu'il me voulait, mais cet homme était le dernier que j'avais vu dans la ruelle. Celui à qui j'avais demandée de ne pas mourir, il avait apparemment réussi à me sauver. Je ne savais pas du tout ce qui venait d'arriver, mais cet homme qui me serre contre lui, était difficile àgérer, pourquoi l'onde de choc ne venait pas, généralement quand une personne s'approche de trop près, elle vole à l'autre bout du monde et là lui, il est encore collé à ma personne. Lorsqu'il me lâche, je repris l'air que je n'avais pas réalisée avoir retenue. Cet homme, cela faisait deux fois qu'il m'appela sa douceur, est-ce qu'au moins il me connaissait pour oser me donner un surnom comme celui-là.

Il me refit coucher sur le canapé, disant qu'il n'avait pas terminé de me soigner, je n'avais pourtant aucun bandage sur ma peau, je les sentirais. Surtout avec toutes mes blessures, la plupart était de vieille marque que j'avais eu en essayant de défendre mes biens ou même lorsque je trouvais refuge et qu'on m'en chassait. J'ai eu le droit au coup de poing, de pied, des poignards, la vie dans la rue, n'est pas facile. Je me couchais sur le canapé, restant comme un bloc de glace, respirant peu, ne bougeant pas, je n'étais pas du tout à mon aise, le serais-je un jour quelque part ?

L'homme se recula, ce qui m'aida un peu à respirer, trop de proximité me stressais, puis les mains assez visible, il commença à se présenter. Ce fut le geste trop grand à la fin de sa présentation qui me fit sursauter et un des vases du salon éclata en morceaux, j'ouvris grand les yeux apeurés, avais-je fait ça ? Je suis si dangereuse ? Je ne pus m'en empêcher, mais je me mis à pleurer, j'en pouvais plus de tout faire exploser autour de moi, j'étais un danger publique pour tout le monde.

Je l'entendis dans mon désarrois, me demander mon nom, comme s'il ne le connaissait pas, mais je me souviens qu'il m'est appelé par mon prénom dans la ruelle, je tournais le visage vers lui, l'air de me méfier, il me mentait déjà. Dans un élan de survit, je sautais par-dessus le canapé et fonçait vers la porte d'entrée, je courais d'une manière très croche, mon corps me faisais mal, mais je n'allais pas rester ici.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Age : 24
♦ Date de naissance : 21/04/1993
♦ Autres comptes : Aucun o/
♦ Runes : 564
♦ Messages : 105
♦ Date d'inscription : 03/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Dim 1 Oct - 23:51
Je ne savais pas m'y prendre avec elle... C'était là aussi une des raisons pour lesquelles j'attendais qu'elle grandisse. J'avais besoin qu'elle prenne en maturité, qu'elle soit adulte lorsqu'elle devra apprendre sa véritable histoire. Car là, j'avais face à moi une gamine perdue, c'était une pure catastrophe ! Je n'avais pas la moindre idée de comment gérer ça, et j'étais à deux doigts de faire appel à Catarina, Clary, n'importe quelle femme de mon entourage pouvant m'aider à l'instant précis. Mais en qui faire confiance ? J'avais certes pas de mal à mettre ma vie dans les mains de ces deux femmes, mais... Je ne savais pas trop pourquoi, je voulais la garder secrète pour le moment.

Mais je n'arrivais même pas à lui soutirer un mot, en dehors de ce "maman" qu'elle avait crié. Elle me repoussait, et je lui avais fait peur, avec mes gestes si naturels pour moi. Elle avait explosé un vase, et pleurait maintenant ! Je devais la consoler, mais je ne savais pas si je pouvais la toucher, alors j'hésitai de mes mains, disant :

"Non, n'aie pas peur, Efe ! Ce n'est pas grave, ça se répare, je t'apprendrai si tu veux ! Non, ne pars pas !"

Je manquai de peu de la rattraper avant qu'elle n'aille vers la porte, je ne pouvais pas la laisser partir ! Elle était trop jeune, seule, blessée, et surtout apeurée. Je n'aimais pas ça, mais j'allais devoir pratiquement la séquestrer. Alors, avant qu'elle ne parvienne à la porte, je jetai un sort pour la bloquer. Il y avait un risque qu'elle m'attaque, et il était possible qu'elle soit puissante du fait de sa terreur. Mais je devrais pouvoir gérer ses attaques hasardeuses...

"Efe, je suis désolée d'avoir menti... C'est vrai, je connais ton prénom, tu ne te souviens pas de moi, mais tu me connais depuis petite... Tu ne te souviens peut être pas, mais un homme sous une capuche, qui est venu pour te... Te soigner ? Ca te dit quelque chose ?"

Je la traitais un peu comme un animal sauvage, mais elle agissait un peu comme telle. Alors, je tendais les mains en l'air, pour montrer que je ne lui voulais aucun mal, en m'approchant d'elle. Un peu comme ces personnes qui sont dans le visuel d'une arme. Et c'était finalement une excellente métaphore... J'étais devant une arme qui ne se contrôlait pas.

"Efie... Je ne te veux aucun mal. Tu es en sécurité ici, loin de ces chiens et de ceux qui te veulent du mal. Je te le promets.... Qu'est-ce que je peux faire pour te le prouver ?"

Je commençais tout de même à sérieusement songer à faire venir quelqu'un. N'importe qui. Car j'avais vraiment l'impression de ne rien gérer. Que ce soit la petite, ou l'odeur qui se dégageait désormais de nous.

Une vraie catastrophe...


Revenir en haut Aller en bas
http://kikidostuffs.tumblr.com
Efe Sanders
avatar
♦ Runes : 265
♦ Messages : 52
♦ Date d'inscription : 29/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Lun 2 Oct - 1:42
Il m'avait dit de ne pas avoir peur, qu'un vase se répare, mais ce n'est pas lui qui faisait tout exploser dès que vous avez peur ou que vous êtes surpris. Puis arrivée à la porte, je les vis se refermer devant moi, il n'y avait pourtant personne aux portes, j'essayais de toutes mes forces des ouvrir, mais les poignées refusaient de tourner, étais-je enfermé ici avec cet homme que je ne connaissais pas, il venait vraiment de me kidnapper. Je me retournais vers l'homme, le dos contre les portes et je le vis, les mains en l'air de sa position, à me dire qu'on se connaissait. Un homme en capuche noire, venant me soigner, ma mère m'avait dit que j'avais été malade plus jeune et que les médecins n'avaient jamais rien trouvé pour m'aider et donc elle avait fait appel à un shaman, mais ce n'était qu'un comte pour me plaire, moi qui aime les histoires fantastiques.

Je le vis s'avancer doucement, toujours les mains en l'air à prononcer mon nom comme si on avait un lien qui nous unissait depuis longtemps. Il me promettait une fois de plus que j'étais en sécurité ici, que ses chiens ne me feraient pas de mal, mais quel chiens, ce sont des hommes qui me traquent, pas des animaux, je ne comprenais pas du tout de quoi il parlait. J'ouvris la bouche pour argumenter sur ce détail, mais me ravisa, il n'avait pas l'air dangereux certes, mais la dernière personne à m'avoir attaqué non plus, je ne faisais que ça maintenant me méfier et garder mon sac près de moi. Mon sac ! Je tâtais mes hanches et il n'y avait rien accroché sûr moi, sans réfléchir je fis le tour du salon et ne trouvais rien, je voulais mon sac, il y avait mon carnet et les dernières photos de ma mère dedans.

- Mon sac !

Je venais de parler, c'était sorti tout seul, mais ce sac était tout ce qui me restait de ma vie d'avant, je le chérissais tellement et là je ne le trouvais plus. J'allais une fois de plus me pencher pour vérifier un des coins de l'endroit, mais mes côtes me donnèrent un tel choc dans le corps que je ne pus que prendre place dans une des chaises proches de moi, me pliant en deux en gémissant. Je ne me souvenais même pas d'avoir eu de coup à cet endroit, mais ça faisait vraiment mal. Dans un dernier espoir, je me relevais, mon sac était tout ce que j'avais en tête. Je fis face à Magnus, il avait dit et le regardait le visage crispé, mais avec désarrois.

- Vous.. avez mon sac ?


Ma voix était faible, j'avais le regard baisser au sol, j'avais vraiment peur de lui, en fait j'avais peur de tout le monde maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Age : 24
♦ Date de naissance : 21/04/1993
♦ Autres comptes : Aucun o/
♦ Runes : 564
♦ Messages : 105
♦ Date d'inscription : 03/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Lun 2 Oct - 2:04
Je n'aimais pas la voir comme ça, d'autant que je sentais bien qu'elle ne me croyait pas. En même temps je ne me serais certainement pas cru moi même dans la même position... Allez savoir ce qu'elle se mettait en tête ! Je préférais même ne pas imaginer en fait, je serais capable de m'offusquer des pensées d'une pauvre fille qui... finalement était juste perdue. Elle avait même crié d'un coup, pensant certainement à son sac vu qu'elle venait de percuter. Elle fouilla partout, ne me laissant pas le temps de lui dire que... Hé bien je n'avais pas trouvé de sac et je m'en étais bien moqué sur le moment puisque j'avais le portail, des types et aussi une fille à gérer. J'étais peut être doué comme sorcier mais il ne fallait pas non plus m'en demander trop...

Et lorsque Efie me demanda si j'avais son sac, je pris un air penaud. Elle devait réellement y tenir... J'imaginais qu'il devait y avoir tous ses souvenirs, de son ancienne vie. Une vie qu'elle aurait dû vivre jusqu'au bout, profiter d'une adolescence qui finalement s'était mal engagée lorsqu'elle s'était retrouvée à la rue. Je pris donc ma voix la plus douce possible pour lui répondre :

《 Je suis désolé, je n'ai pas pu attraper ton sac dans l'urgence de la situation. Même si je l'avais voulu... Sais tu où il est ? Je n'aime pas trop ça mais on pourrait y retourner et le chercher ? 》

Je sentais déjà que cette petite soeur allait me mener par le bout du nez. Qu'elle saurait parfaitement me mener à faire tout ce qu'elle voulait. La prudence voudrait que nous attendions quelques temps avant de remettre les pieds la bas, à Manhattan. Parce que nos ennemis pourraient y être encore à chercher Efie. Et ne sachant pas qui ils étaient nI ce qu'ils voulaient réellement... J'étais dans le noir et je n'aimais pas ça du tout. Mais d'un autre côté je sentais que ce sac était la clé de sa confiance. Que si on parvenait à remettre la main dessus elle se sentirait plus en sécurité et qu'ainsi...

《 Je ne promets pas qu'on le retrouve mais au moins on pourrait essayer. Et après nous pourrons discuter ? Qu'en dis tu ? Je pourrais tout t'expliquer et t'apprendre ce qu'il se passe. Que tu te rendes compte que, non, tu n'es pas folle. 》

J'attendis sa réponse avec beaucoup d'impatience. Je me préparais déjà mentalement à devoir lancer un nouveau portail pour nous jeter dans la gueule du loup. Je priais donc pour que soit elle préfère attendre un peu, soit les traqueurs aient disparu là où ils ne pourraient plus atteindre Efie. C'était tout ce qui m'intéressait dans l'instant précis après tout. Sa sécurité.


Revenir en haut Aller en bas
http://kikidostuffs.tumblr.com
Efe Sanders
avatar
♦ Runes : 265
♦ Messages : 52
♦ Date d'inscription : 29/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Lun 2 Oct - 3:28
Il voulait ressortir d'ici, il est fou ou quoi. Mon sac est la chose l'a plus importante qu'il me reste, mais pas au point de risquer ma vie. En fait, je ne pense pas vouloir sortir un jour d'ici, cet homme était peut-être étrange, mais il me faisait ressentir de la chaleur, celle qu'on voulait comme maison. Je fis non de la tete e avançait doucement vers le canapé, j'étais tout d'un coup lasse, j'avais la tête qui tournait. Un son se fit entendre, un grognement, sur le coup je pris peur, mais je me rendis compte que ce n'était que mon estomac qui criait famine, faut dire que je n'avais pas prit de vrai repas depuis des jours. Gêner je mis mes mains sur mon ventre et je sentis mes joues prendre une couleurs rouge.

- Il y avait mon portefeuille dans mon sac, une photo de moi et ma mère et mon carnet.

Bon ce n'était pas si grave, mon carnet était plus un journal pour ne pas perdre la tête, je pouvais en faire un autre. Mon portefeuille, je pouvais refaire mes cartes autrement et la photo j'avais toujours mes souvenirs. Mon estomac recommença a se faire entendre, je m'excusais vraiment gêner.  Mais j'y pouvais rien, je ne contrôlais aucunement mon système naturel.

- Pardon vous n'auriez pas de quoi a manger ?

Je baissais la tête après ma demande. Il m'avait déjà sauver et soignée, je ne pouvais pas en demander encore plus, sauf que la c'est mon estomac qui parlait pour moi. Je bougeais les jambes et une petite décharge de foot sentir, je bénis légèrement et monta mon pantalon au-dessus de mon genoux, je vous une énorme coupures laisser des traces de sangs sur mon tibia, ça je m'ennuie souvenais, durant ma courses pour me sauver je m'étais écorcher sur un morceau de bois qui dépassait dans la ruelle. Ça faisait si mal, je n'osais pas redescendre mon pantalon, j'avais peur de la douleur.

Mon ventre qui grogne, mes côtes qui me faisait souffrir et la ma jambe, j'étais vraiment mal. Même si je voudrais sortie d'ici, je ne survivrais pas longtemps, j'étais résignée j'allais rester dans cet endroit et écouter ce que mon sauveur avait a me dire.

Je fis le tour de ce que je savais déjà sur ma situation dans ma tête, son nom : Magnus, ça pouvait être un prénom étrange, mais en voyant le mien, c'était pas mieux. Il m'avait signer étant plus jeune, donc il pouvait aisément le refaire. Et j'étais ici en sécurité, combien de temps allait-il me garder ici ? Je ne voulais pas m'imposer, mais j'étais effrayer a l'idée de retourner vivre dans la rue, fatiguée de l'idée de devoir retourner me battre pour manger ou dormir. Non cette idée me retournait l'estomac a l'envers et me faisais encore plus peur que cet homme excentrique devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Age : 24
♦ Date de naissance : 21/04/1993
♦ Autres comptes : Aucun o/
♦ Runes : 564
♦ Messages : 105
♦ Date d'inscription : 03/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Lun 2 Oct - 12:58
Finalement, j'eus le soulagement de ne pas avoir à retourner là bas pour le moment. Et j'eus même un petit rire, entendant son grognement d'estomac. Ah ! Mademoiselle avait faim, ça se comprenait. Mais avant même que je puisse lui proposer quoi que ce soit, elle m'expliqua ce qu'il y avait dans ce sac. Je me doutais bien... Quelque part, le portefeuille n'allait plus lui servir à grand chose. Elle ne devait plus s'accrocher au monde des Terrestres, et de toute façon, les devises ne servaient plus à grand chose. Moi même j'avais tout le matériel de paiement possible et imaginable au Pandémonium, mais allez payer avec des dollars au Japon, je rigolerais bien. Non, j'avais ce qu'il me fallait en papier et petites pièces, ça me suffisait largement.

Puis, d'elle-même, enfin, elle me demanda à manger. Là, c'était dans mes cordes : la cuisine, c'était comme les potions ! Il fallait suivre les consignes, et parfois faire confiance à son instinct. Clairement.... Si elle avait faim, c'était dans mes cordes. Alors je m'animai :

"A manger, j'ai ! Par contre, il faudra bien que je cuisine. Ca se prépare pas tout seul après tout... En revanche, je peux te proposer de te laver en attendant ! Histoire d'être propre, et de pouvoir te coucher juste après avoir mangé. Et ne t'excuses pas d'avoir faim, ou bientôt tu demanderas pardon d'avoir soif."

Je me dirigeai vers la salle de bain, histoire de lui montrer où c'était. Je lui sortis tout de même les meilleurs savons que j'étais. J'en avais pour toutes les senteurs, toutes les occasions, avec des vertus bien précises... Parfois faites maison. Et là, il lui fallait absolument quelque chose qui la désinfecterait tout en ayant une odeur douce et pas trop entêtante. Je pensai alors à ce petit flacon délicieux qui était parfumé au citron. Décapant, fortiche sous la douche, mais tellement doux ensuite... Ce sera parfait pour Efie. Alors je le posai sur le bord de l'une des deux baignoires qui occupaient cette grande salle d'eau, et je retournai vers le salon.

"Je suis désolé de ne pas avoir de vêtements à ta taille pour l'instant. Nous irons faire du shopping lorsque tu seras prête ! Alors, tu trouveras de mes vêtements sur les étagères, n'hésite pas à prendre ce qui te va le mieux. En attendant, j'irai cuisiner des pasta alla carbonara, ça te calera l'estomac. Qu'en dis-tu ?"

J'attendis son accord, avant de la laisser aller. Je l'aurais bien accompagnée, mais elle n'était pas à l'aise avec moi, et je n'avais pas spécialement envie de faire face à une jeune fille qui n'avait certainement jamais montré son corps à quiconque - quand bien même j'en aurais vu d'autres. Et puis, je ne pouvais pas la frotter tout en cuisinant. Je savais que j'étais doté d'un talent fou, mais n'allons pas me prêter des capacités que je ne possédais pas, j'en disposais d'assez comme ça.

Et puis, ensuite elle sera peut-être plus détendue et je pourrai terminer de la soigner.


Revenir en haut Aller en bas
http://kikidostuffs.tumblr.com
Efe Sanders
avatar
♦ Runes : 265
♦ Messages : 52
♦ Date d'inscription : 29/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Lun 2 Oct - 13:38
Le fait que je voulais manger, semblait avoir donner de l'énergie a Magnus, il s'excita tout en gesticulant pour me dire d'aller me laver, il m'étourdissait. Il marchait vite et dans un corridor inconnu pour moi, je ne savais même pas ce qu'il voulait faire, s'il voulait que je le suive. Mais lorsqu'il commença à me parler et que je ne compris qu'un mot sur deux, je me dis qu'il fallait bien me lever a mon tour. Doucement, trainant sur le bord du mur en appuie, je réussis a me rendre à la salle de bain, plus grande que ce que j'ai toujours eu, j'étais assez impressionnée.

Il me parla du repas, des pâtes, mes préférés, du moins avec ma mère, je fis oui de la tête, j'avais beau lui avoir parler plutôt, là ma parole n'étais pas nécessaire. Puis il me montra un savon que je devrais utiliser, en fait le mettre dans le bain une fois le tout rempli et me savonner, ça ne devrait pas être trop compliqué. Les serviettes que je pouvais utiliser et son linge à ma disposition que je peux choisir. On irait m'en acheter éventuellement, je fis non de la tête, il me donnait assez pas besoin de dépenser en plus.

Lorsqu'il sortie, j'entrepris d'enlever chaque morceaux de linge, le plus dur fut mon chandail, il semblait coller a mon dos pour aucune raison, je ne me souvenais pas d'avoir été blesser à cet endroit. Une fois en tenu pour un bain, je me glissais dans l'eau et plusieurs endroit de ma peau se mit a me piquer, j'étais plus blesser que je ne le pensais, car ça brulait de partout. Je ne bougeais pas depuis plusieurs secondes attendant que le tout s'arrête et que je puisses me savonner, l'eau du bain clair devint noir, mais moi j'étais redevenu blanche et mes cheveux avait reprit leur couleurs noir de jais, j'étais bien pour une fois.

Une fois enrouler dans une serviette, je prit le temps d'analyser les vêtements, je me prit un pantalon serrer à la taille et au cheville, je me dis qu'ainsi je ne le perdrais pas et un chandail de coton, noir, il était un peu grand, mais j'aimais son côté un peu briser, ce chandail n'étais pas comme les autres de la garde-robe de Magnus, il n'avait pas ce côté coloré ce qui était chose étrange. L'habillement ne fut pas chose simple, mais je finis par réussir, les cheveux un peu humide, je sortis et me dirigeait vers la seule source de bruits et l'odeur de nourriture. Je vis Magnus s'affairer à cuisine, il coupait d'un côté, faisait frire de quoi de l'autre, les pâtes dans une casserole, il était une fois de plus étourdissant.

Je restais là a le regarder, entre les deux côté de la porte, ne voulant pas être dans son chemin et ne sachant pas trop quoi dire, de plus je me sentais ridicule dans les vêtements trop grand pour moi. Quoique j'étais au chaud.

( HS : Je vais corriger ce soir, j'ai pas eu le temps du tout là)
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Age : 24
♦ Date de naissance : 21/04/1993
♦ Autres comptes : Aucun o/
♦ Runes : 564
♦ Messages : 105
♦ Date d'inscription : 03/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Ven 13 Oct - 0:13
Cuisiner. Probablement une chose que tout adulte faisait sans vraiment réfléchir. Couper. Hacher. Cuire. Frire. Bouillir. Faire revenir. Des actes automatiques, qui n'avait pas vraiment varié au fil des siècles que j'avais pu passer. La technologie avançait, mais la nourriture était toujours là, indispensable, au quotidien. Et c'était quelque chose de rassurant pour moi, là, maintenant. Parce que je commençais à me rendre compte que j'étais désormais responsable d'une jeune fille, de ma sœur. Qui ne savait pas qui elle était. Une soeur que j'avais laissée à l'écart du monde obscur pour qu'elle connaisse la paix, l'innocence, l'amour. Une vie de terrestre en somme, tranquille. Mais qui finalement avait échappé à ma surveillance, et qui s'était terminée tragiquement. Comment, pourquoi ? Je ne savais pas. Elle avait attiré l'attention de quelqu'un, mais qui ? Et surtout, est-ce que cette personne allait revenir ?

Puis... Est-ce que j'allais être capable de m'occuper d'une adolescente de seize ans, une sorcière dont les pouvoirs étaient désormais débridés ? Je m'inquiétais pour elle, pour moi, pour mon appartement. Est-ce que j'en étais capable ? J'avais su m'occuper de Raphaël, du mieux que j'avais pu, mais j'avais Catarina avec moi. Est-ce que je pouvais encore faire appel à elle, malgré sa vie remplie, recommencer un processus d'apprentissage avec quelqu'un ? Je ne savais pas. Alors, je cuisinais, pour me rassurer, pour me dire que le monde était encore là et qu'il le sera toujours, même si Efe faisait partie de ma vie, désormais.

Je servis donc le repas à table, avec le repas promis. Et je remarquai enfin Efe, qui s'était à nouveau plongée dans le silence. Je la regardai, un peu blasé au final. Je m'étais imaginé beaucoup de choses, après des siècles à me demander si je trouverai un nouveau membre de ma famille. Une personne dont je pourrai dire... C'est ma soeur. C'était un poids en moins, comme un moyen de baisser ma culpabilité, la honte que j'avais en moi depuis tous ces siècles.

Je lui fis signe alors de s'installer, avec une légère révérence. Si elle ne voulait pas parler, tant pis. Parler, je savais faire. Et je pouvais aussi donner une impression de normalité. Essayer de ne pas l'effrayer, de lui expliquer les choses, comme si elles étaient parfaitement normales. Alors, en commençant à manger en sa compagnie, je lui dis :

"Je voudrais que tu restes un peu ici. Le temps de te rétablir, d'aller mieux. J'aimerais prendre soin de toi, que tu sois bien. Je voudrais être comme une sorte de... Grand frère pour toi. Que tu te sentes à l'aise. C'est mieux ici que dans la rue, n'est-ce pas ? Je te promets que tu seras en sécurité."

C'était étrange comme paroles, dire que j'étais une sorte de grand frère, alors que je voulais hurler que j'étais vraiment son frère, que nous avions du sang en commun. Je devais commencer doucement.


Revenir en haut Aller en bas
http://kikidostuffs.tumblr.com
Efe Sanders
avatar
♦ Runes : 265
♦ Messages : 52
♦ Date d'inscription : 29/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Ven 13 Oct - 1:35
Les vêtements que je portais étaient vraiment trop grands pour moi, mais je m’y sentais bien ou était-ce cet endroit. Je fixais mon sauveur, comme hypnotisée par sa façon de bouger, de cuisiner s’en était presque magique, mais bon, la magie n’existait que dans les livres que je lisais. J’avais beau aimer regarder l’homme devant moi cuisiner, mon regard dévia vers le reste de l’appartement, le tout était si vieux, comme si cet homme avait vécu depuis des années, le rendu était quand même merveilleux et chaleureux, j’avais envie de rester, ne pas retrouver ce monde de la rue qui était tout le contraire d’ici, je me sentais vraiment bien.

Je pris sur moi et fit quelques pas dans le salon, la pièce qui se situait au centre de ce logement. Il y avait pleins de livres, des livres au titre que je ne comprenais pas, ils semblaient être écrite dans une langue que je ne connaissais pas du tout. Puis des livres d'auteurs que je connaissais, français, anglais et autres, des livres que je n'avais pas lus, certains que j'avais déjà lu, je touchais certains du bout des doigts, j'avais envie d'en prendre un et de m'installer sur un des petits sofas qui avait l'air des plus moelleux. Je retournais vers la cuisine, l'homme avait l'air de finir le repas et de mettre la table, il se tourna vers moi et d'une révérence m'invita à prendre place. Je ne dis rien et pris la chaise devant lui, la nourriture avait l'air si attrayante et chaude. Je pris la fourchette entre mes doigts et la planta dans mon assiette, la porta à ma bouche et c'était si bon que je lâchais un gémissement. Puis Magnus m'offrit de rester le temps que je me remette, j'aimais bien l'idée.

- Je veux bien, si je peux manger aussi bon chaque jour.

J’avais parlée d’une petite voix même moi j’étais surprise. Puis je me remis à manger, comme si demain, je n'aurais jamais plus de repas devant moi. Mon assiette terminé sans problème et très vite, je me leva pour débarrasser comme ma mère me l'a toujours apprise. Mais c'est au moment d'arrivée au comptoir, je laissais tomber mon assiette, mon dos me brûlait, je ne comprenait pas. Accroupit au sol, sur mes genoux, je criais que ça faisait mal, je levais le chandail espérant faire taire la douleur. Je savais que j'avais une marque de naissance une toute petite ligne dans mon dos, mais là on aurait dit en avoir une autre plus grosse, comme si on me brûlait avec un tisonnier chauffer.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Age : 24
♦ Date de naissance : 21/04/1993
♦ Autres comptes : Aucun o/
♦ Runes : 564
♦ Messages : 105
♦ Date d'inscription : 03/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Ven 13 Oct - 13:32
On pouvait dire ce qu'on voulait sur moi, célébrer ma grandeur d'âme comme critiquer mon esprit vénal... Je restais un homme simple que les compliments mettaient en joie. Et si Efe complimentait ma cuisine ainsi tous les jours, je voulais bien qu'elle reste. J'aimais bien ce petit échange, elle m'avait répondu ! J'avais cru qu'elle resterait muette, mais nous partagions un petit moment du même genre que celui de la cuisine... Un moment normal, un peu comme une famille... J'avais tellement désiré une famille, qu'à présent que je l'avais je ne savais pas comment me montrer heureux et reconnaissant. Même si j'avais parfois en tête que ce bonheur découlait d'un viol d'une Terrestre par un démon, j'essayais égoïstement de ne pas y penser. Elle était là, nous avions tant de choses à partager, et elle aimait ma nourriture ! D'autant qu'elle parlait avec cette petite voix trop mignonne, qui me donnait l'impression qu'elle était une petite fille - ce qu'elle était à mes yeux au final. Je posai alors ma main sur la sienne, en guise de contact physique pour la rassurer. Et je continuai à manger, la regardant faire de même, amusé. Elle devait avoir manqué de tout, mais elle ne manquerait plus jamais de rien. Plus jamais !

Et puis, elle se leva pour déposer son assiette. Oh ! Elle faisait les choses par elle-même... Déposer son assiette. J'étais content, car je n'aurai certainement pas à courir après la jeune fille pour que ça soit rangé. Une bonne nouvelle ! Je m'apprêtais à faire de même et à raccompagner Efe dans sa chambre afin qu'elle se repose. J'étais moi-même dans un état qui nécessitait une solitude absolue... Je voulais réfléchir. Peut-être contacter une personne qui me conseillerait. C'était une adolescente, il y avait forcément des choses à faire, à savoir, que j'ignorais ! J'étais le Grand Sorcier de Brooklyn mais je n'avais pas la science infuse, et encore moins un livre sur les petits tracas des sorcières adolescentes.

J'étais dans mes pensées tandis que j'entendis l'assiette tomber à terre, me retournant d'un coup. Elle criait de douleur, et je sus tout de suite ce qu'il se passait : sa marque de sorcière se réveillait. J'aurais pu le deviner, mais aussi vite... Je pensais avoir un peu de temps devant moi, mais finalement ce n'était pas le cas. Il n'y avait rien à faire, mon entrave s'en allait, il fallait simplement qu'elle se détende. Mais je pouvais mettre un petit onguent, que j'attrapai dans un placard dissimulé pour ensuite le mettre sur son dos. Ca réduirait les choses, malheureusement, j'avais moi même cru devenir aveugle lorsqu'elle commençait réellement à sortir. C'était triste mais ainsi, l'initiation des jeunes sorciers, d'autant que ça arrivait tard chez elle.

"Respire, Efe, ne combat pas la marque. Il faut que tu acceptes tes pouvoirs. J'aurais aimé te parler de tout ça avant, mais ne t'en fais pas, c'est parfaitement normal. Moi aussi j'en ai une, tu sais... De marque de sorcier. Nous sommes semblables. Regarde."

Je fermai les yeux pour faire ensuite apparaître mes pupilles de chat, marque de sorcier que j'aimais beaucoup, vraiment. C'était pour moi d'une certaine classe, même si cela rappelait vraiment mon géniteur. J'espérais ne pas lui faire trop peur, j'avais parlé d'une voix apaisante tout de même.

"Tu es une sorcière, et dans ton dos, tu en as la preuve. Une marque que tu pourras contrôler avec l'habitude, mais avant cela tu dois l'accepter, faire d'elle ton amie. Appuie toi sur moi et laisse la sortir."


Revenir en haut Aller en bas
http://kikidostuffs.tumblr.com
Efe Sanders
avatar
♦ Runes : 265
♦ Messages : 52
♦ Date d'inscription : 29/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Sam 14 Oct - 3:19
Ce repas avait été excellent, les pâtes carbonara comme je n'avais plus l'habitude de manger, j'étais heureuse comme jamais depuis des semaines. Pourquoi est-ce que cette douleur apparaissait lorsque je me sentais le mieux, pour une fois que j'étais tranquille. Mon dos me brûlait, j'entendais Magnus me dire d'accepter ce qui m'arrivait de ne pas combattre, que ce qui m'arrivait était normal, le cours des choses, que j'étais une sorcière. Le cri que je lâchais venait de cette douleur insupportable et de cette nouvelle que je ne voulais pas entendre, que je croyais n'être qu'un mensonge.

Je quittais les bras de Magnus, il avait beau m'avoir enduit le dos d'une crème apaisante, mon dos, ma tête tout me faisait souffrir, appuyer sur mes jambes, je tenais à l'aide de mes bras et du mur, j'avançais d'un pas à la fois. Je ne pouvais pas penser correctement, ma vue s'embrouillait, je voulais me diriger vers la porte quitter cet endroit, mais mes pieds se dirigèrent vers le centre du salon, les meubles se poussèrent sur mon passage, n'ayant plus d'appui, je m'effondrait en plein centre. Ma respiration se coupait, je sentais mon chandail brûlé dans mon dos, qui pouvait m'en vouloir à ce point. Je ne cessais de répéter que je ne voulais pas, que je m'excusais, que les sorciers n'existait pas. J'essayais de me relever, mais mon corps me lâchait, je retombais au sol. Vous savez quand vous ressentez une douleur constante, votre cerveau fini par sécréter cette hormone qui sert d'analgésique et vous ne ressentez plus rien, c'était ainsi que j'étais à cet instant. Peut-être que le calvaire venait de finir, je ne savais pas. Ce que je savais était que j'étais épuisée et que je ne voulais que m'endormir pour ne plus me réveiller, pas mourir, mais m'endormir et me rendre compte que tout cela n'était qu'un cauchemar.

Mes yeux se fermaient, mes bras n'avaient plus la force de se lever, mon corps était comme une guimauve qu'on avait oubliée sur le feu, molle, mon cerveau engourdi, ma respiration sereine, ma vue flou. Mes paupières se fermaient, j'eus le temps que de voir un chat passer sous le canapé, me miauler dessus et ce fut le noir total, un noir malheureusement sans rêve, seulement opaque où je ne pouvais plus rien ressentir, ni la peur, la douleur ou même la joie. Je savais que je n'étais pas morte, je ne savais plus vraiment ce que j'étais, mais je ne croyais plus être quelqu'un de totalement normal, sans croire aux sorcières, ce ne sont que mes livres, pas la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Age : 24
♦ Date de naissance : 21/04/1993
♦ Autres comptes : Aucun o/
♦ Runes : 564
♦ Messages : 105
♦ Date d'inscription : 03/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Jeu 19 Oct - 17:26
De toute évidence, la crème mise dans son dos ne suffisait pas. Pourtant, elle m'avait permis de calmer pas mal de jeunes sorciers qui voyaient leur marque s'éveiller, même moi lorsqu'elle décidait de me faire mal, plusieurs siècles encore après. Et si vous saviez la plaie que c'était de devoir mettre cette pommade sur les yeux... Je commençais à peine à savoir comment en faire du collyre. C'était moins efficace mais ça fonctionnait plutôt bien. Mais pour revenir à Efe, elle se dirigeait vers mon salon, et elle risquait de se faire sérieusement mal avec les meubles. Alors, je tentai de l'attraper avant qu'elle ne se fasse sérieusement du mal, et enfin, elle semblait s'endormir.

"Dors, ma petite sorcière, dors... Tu verras, demain ça ira mieux.

Elle niait sa réalité, c'était pour ça qu'elle souffrait. Et ça allait durer foutrement longtemps si elle ne voulait pas me croire. De toute façon, avec ce que je lui montrerai, elle ne pourrait que me faire confiance... Alors je pris son petit corps désormais mou, endormi par le sommeil, pour mieux la mettre dans son lit. Après tout, elle était légère, et moi je n'étais pas un gringalet, j'allais m'en sortir n'est-ce pas ? Elle dormait. Elle ne souffrait plus, c'était déjà ça... Mais ça me faisait bizarre. De faire une chose pareille. De devoir prendre soin d'un jeune être, qui était désormais sous ma propre responsabilité.

Je la posai sur son lit, puis je la couvris comme je l'aurais fait avec un jeune enfant. Comme je l'aurais fait avec un petit frère ou une petite soeur... Ce que je faisais au final. C'était ma petite soeur, réellement. C'était la fille d'Asmodée, comme moi j'étais son fils au final. Je croyais même voir en elle une ressemblance avec lui, tout comme parfois j'en voyais un peu chez moi. C'était ridicule, et pinailler sur des détails sans importance mais...

J'étais là, assis au bord de son lit, à la regarder un peu dormir. Difficile de croire qu'en cette adolescente se cachait une sorcière, qui risquait probablement d'être puissante étant donné les explosions qu'elle avait faites dans mon appartement. C'était une personne dont je devais prendre soin, et ça faisait un peu peur. Mais, je m'en rendis compte en caressant ses cheveux, ça me faisait du bien. Je ne pourrai jamais goûter aux joies de la paternité, mais au moins, j'avais cette joie là.


Revenir en haut Aller en bas
http://kikidostuffs.tumblr.com
Efe Sanders
avatar
♦ Runes : 265
♦ Messages : 52
♦ Date d'inscription : 29/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Lun 23 Oct - 0:15
Elle avait eu des nuits horribles, mais se réveiller et avoir le dos qui vous hurlait sa douleur, que vous sentiez comme s'il avait été brulé toute la nuit, c'était horrible. Elle venait à peine d'ouvrir les yeux, le plafond ne ressemblait pas à ce qu'elle connaissait du salon de Magnus, les murs non plus d'ailleurs, plus pâle que dans le salon, plus calme. Il y avait garde-robe dans le coin, un meuble qui ressemblait à une coiffeuse et des tables de chevet sur le bord du lit. Un lit ! Elle était étendue dans un lit, ultra moelleux en plus. La jeune fille prit soin de se lever doucement, essayant de ne pas se blesser plus qu'elle l'était. Sa tête aussi lui faisait mal comme si elle l'avait cognée, mais elle ne se rappelait pas de ce qui venait d'arriver. Elle mangeait tranquillement avec son nouvel ami - elle ne savait même pas s'il l'était- puis elle a voulu aller déposer sa vaisselle, mais elle a eu mal au dos, puis elle a voulu s'en aller vers le salon et le trou noir. Plus elle voulait se souvenir, plus elle avait mal à la tête.

Efe avait aussi la bouche sèche, il lui fallait de l'eau et des cachets, toutes les fois qu'elle se levait ainsi, elle avait l'impression d'avoir bu trop d'alcool la vieille. Elle déposa doucement les deux pieds au sol, faisant attention à ses moindres mouvements. Encore plus doucement, elle entreprit de se lever, se tenant au bord du lit et au mur devant elle, le pire serait de tomber la seconde où elle serait debout. Mais rien, ses jambes obéissaient parfaitement bien, elle avisa la porte fermée qui était un peu plus loin, un pas à la fois et elle arriverait à l'atteindre après, il fallait trouver la salle de bain. La jeune fille ouvrit la porte tranquillement, elle ne savait pas l'heure qu'il était et si Magnus dormait ça serait impoli de le réveiller. Sans faire de bruit, elle se rendit au salon et fit le tour des autres pièces jusqu'à trouver une salle de bains, mais pas de cachets, bon un verre d'eau alors. La cuisine, il fallait la cuisine, sortant de la pièce, elle chercha pendant quelques secondes son chemin. Efe finit tout de même dans la cuisine et réussit à se prendre un verre d'eau, la douleur dans son dos était là sourde, mais là c'est sa tête maintenant qui ne l'a lâchait plus.

Elle décida d'aller s'écraser avec un bout de tissus mouiller sur les yeux dans le canapé du salon, le soleil était levé et il lui faisait mal aux yeux. Elle ne savait pas ce qu'il lui arrivait, est-ce que cet homme avait mis quelque chose dans son plat qui a fait en sortes qu'elle s'évanouisse. Apeurée par cette idée d'un seul coup, elle changea d'idée et se dirigea vers la porte principale essayant de l'ouvrir de toutes ses forces, mais pourquoi cette porte ne bougeait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Age : 24
♦ Date de naissance : 21/04/1993
♦ Autres comptes : Aucun o/
♦ Runes : 564
♦ Messages : 105
♦ Date d'inscription : 03/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Mer 1 Nov - 3:22
Après avoir couché Efe dans son lit et avoir pu l'observer un peu plus paisible, je m'étais dirigé vers mon salon, afin de ranger, nettoyer ce qui avait besoin de l'être. Je n'étais pas maniaque, mais avoir un appartement propre où tout était à sa place, c'était vraiment pratique... Et je n'avais certainement pas envie d'engager une personne qui le ferait à ma place. J'avais ma propre organisation et je voulais que ce soit parfait à ma façon. Et ranger, ça me détendait... Ou plutôt me permettait de réfléchir. Parce que j'en avais plein la tête.

Je devais petit à petit faire le deuil de ma relation avec Alexander qui était vraiment sur la mauvaise pente, dans un premier temps. Parce qu'avec lui j'avais marché sur le fil, des oeufs même... Et j'avais peur que mes précédentes paroles aient été trop brusques. Il était une vraie feuille de papier mâché, beau mais si fragile... Et si j'avais physiquement l'apparente assurance que tout irait bien, j'étais d'un autre côté un peu... Défaitiste. Ajoutez à cela la nouvelle responsabilité qui m'incombait à présent... Efe. C'était la première fois que j'avais autant de pression.

Tout du long de ma vie pluricentenaire, j'avais pu prendre en charge plusieurs créatures obscures. Mais aucune n'avait été liées à moi par le sang. Ou alors je ne l'avais jamais su... J'étais un des rares sorciers à connaître leur géniteur et on ne pouvait pas dire que c'était un honneur, n'est-ce pas ? Enfin, au moins... J'avais Efe. Il fallait juste que je parvienne à prendre soin d'elle. Si j'y arrivais.

Je n'arrivais pas à fermer l'oeil, toute la nuit je restai ainsi sur mon lit à attendre que les heures passent et que le sommeil m'emporte. En pure perte... Quand j'avais l'esprit rempli, impossible de fermer l'oeil à vrai dire. Et à tourner en rond, je finis par entendre de l'agitation dans le salon. Je devais me lever... J'avais une sale tête, et le miroir me le confirmait. Une nuit blanche sans un sommeil réparateur, et me voilà avec des cernes énormes, de vraies valises... J'avais une peau sensible, et j'aimais cette modernité qui m'offrait ces crèmes et maquillages permettant de mettre sous artifices ces défauts. Et je me levai juste à temps pour voir Efe qui tentait de sortir par la porte, que j'avais verrouillée. Encore... Je fus pris d'un sentiment un peu mitigé, totalement blasé en réalité. D'un geste de main je débloquai la porte avant de dire, peut être un peu sèchement :

"Que crois-tu ? Si je voulais te tuer, tu serais déjà morte. Réfléchis ! Je t'ai sauvé hier soir, je t'ai soignée, nourrie, vêtue, logée ! Je ne t'ai fait aucun mal ! Alors arrête tes gamineries, tu veux retourner à la rue ? Va ! Je ne te retiens plus. Mais au bout d'un moment, cesse de voir en moi un monstre. D'autant plus que je suis ton frère. Ton vrai frère, de sang. Car tu n'es pas la seule fille de notre père... Que tu ne connais pas, n'est-ce pas ? Et tu es une sorcière. Ne fait pas ta prude, tu l'as vu par tes yeux. Alors comporte toi comme une grande fille, et réfléchit !"

Puis, après avoir parlé, je finis par tourner le dos pour aller à la cuisine, le temps de me faire un café. Au pire, si elle fuyait, elle allait réfléchir un peu, et puis j'irai la rechercher. Il ne me sera pas difficile de la retrouver après tout.


Revenir en haut Aller en bas
http://kikidostuffs.tumblr.com
Efe Sanders
avatar
♦ Runes : 265
♦ Messages : 52
♦ Date d'inscription : 29/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Jeu 2 Nov - 22:29
Je venais d'entendre ce bruit caractéristiques d'une porte qu'on ouvrait, d'une personnes qui sortait de sa chambre, les pas qui se dirigeait vers moi. Je me suis fier d'un seul coup, je savais qu'il venait vers moi. Il n'avait pas l'air très heureux de me voir là, lui aussi c'était un peu figé en me voyant essayer de m’enfuir. La porte venait de s'ouvrir, je manquais de me ramasser au sol, par chance je n'en fis rien. Par contre, en me tournant vers lui, son visage blessé et en colère me fit mal au coeur, venais-je de faire une gaffe ?


Oh oui il était blessé et en colère, qu'est-ce qu'il venait de me dire là, mon frère. Je n'ai pas de frère et mon père est mort lorsque j'étais dans le ventre de ma mère, du moins c'est ce qu’elle m'avait dit.  J'étais sur le choc, mes jambes refusaient de bouger. Sauf quand il me tourna le dos pour retourner dans la cuisine, il me lançait ça ainsi et s'en allait, aucun explication. Ce fut le truc de trop, une sorcière, je souffre apparemment à cause ça et là j'ai un frère, non, il ne pouvait pas s'en aller ainsi. Je le suivit plus que en colère contre lui était le pointa du doigt, sauf que par instinct de colère, je lui envoya m'a magie encore et encore. Je n'étais pas là meilleur pour viser ce qui était une chance, mais j'en avais trop et je devais tout sortir.


(b)J'ai perdu ma mère, je me suis fait poursuivre par des monstres, j'apprends que je suis une sorcière qui pour moi n'existe que dans les cauchemar. Je souffre le martyr à cause de ça. Ma mère me dit de te faire confiance. Je suis perdu, apeurée et toi tu jugé bon de te mettre en colère et de me sortir que tu es mon frère. (/b)


À cette phase je ne pus attaquer, je n'avais plus l'énergie nécessaire pour le faire, je respirais vite et ma tête tournais.


(b)- Je n'ai pas de frère, je le saurais si ma mère avait eu un autre enfant. Mon père était mort avant ma naissance et ma mère n'a coucher avec personnes d'autre. (/b)

Voici les dernières phrases que je prononçais dans un murmure avant de quitter la cuisine que j'avais ravagé. Je retournais dans ma chambre en claquant la porte, ma colère n'avait vraisemblablement pas baissée.

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Magnus Bane
avatar
♦ Age : 24
♦ Date de naissance : 21/04/1993
♦ Autres comptes : Aucun o/
♦ Runes : 564
♦ Messages : 105
♦ Date d'inscription : 03/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ Mer 8 Nov - 23:37
Après lui avoir fait comprendre que j'en avais assez de ses inquiétudes, je me rendis compte que j'avais peut être été un peu trop loin. Elle n'avait pas tort concernant le fait qu'elle avait perdu sa vie d'avant, que tout n'allait que de travers, mais... Ce n'était pas de ma faute. Je n'y pouvais pas grand chose. Et je n'avais aucune patience... J'étais drôlement bien parti pour éduquer une gamine de, quoi, seize ans ? J'avais toujours désiré avoir un enfant, mais au final... Est-ce que j'étais fait pour ça ? En tout cas, tandis qu'elle parlait, elle attaquait avec des ondes de choc, certainement accidentelles. Je maintenais devant moi un bouclier, histoire de ne pas finir en charpie. J'étais certainement immortels, mais pas invincibles, et il serait dommage que je sois tué par ma propre petite soeur. Que je sois tué tout court aussi. J'avais encore des choses à faire sur Terre, et je ne voulais pas mourir. J'étais bien ainsi. Et cela ne pouvait que s'améliorer avec Efe. Au final... le but était que ça se passe bien, n'est-ce pas ?

Je la laissai évacuer son sac, pour ensuite ranger la cuisine, du moins ce que je pouvais, d'un tour de main, avant de la suivre à la porte de sa chambre. Je devais lui expliquer, vraiment, avant qu'elle ne fasse de bêtise. Elle devait comprendre. Cependant, je ne forçai pas sa porte. Je restai derrière, m'asseyant dos à celle-ci. Puis, je commençai à parler.

"Je vais te raconter une histoire, qui est un peu triste et un peu vieille, je te l'accorde. Je voudrais te parler de ma mère. C'était probablement la plus belle femme de Thaïlande, à l'époque. Une créature de rêve, je me souviens encore de ses traits, après tous ces siècles. Et elle était vraiment gentille, un ange, réellement. Je ne serais pas étonné qu'elle soit désormais aux côtés de Raziel... Un démon a fini par tomber sur elle et la désirer. Cependant, c'était une femme bien, mariée avec mon beau père, un colon. Elle refusa ses avances, alors il la viola. Puisqu'il ne pouvait la séduire, il allait la posséder. Et c'est ainsi que je vins au monde... Ma mère tenta certainement de m'aimer, mais je n'étais qu'un monstre à ses yeux, le fruit de son pire cauchemar, et elle pouvait littéralement le voir dans mes yeux. Alors, elle se suicida. C'est ainsi que naissent la plupart des sorciers. Je suis désolé de te l'apprendre... Nous n'avons pas la même mère, mais nous avons le même père, un démon."

Je ne voulais pas lui raconter ça, pas maintenant, pas comme ça. Mais j'étais obligé, je ne pouvais pas la laisser ignorer ce fait. Après tout, elle était ma soeur... Elle le saurait bien tôt ou tard.


Revenir en haut Aller en bas
http://kikidostuffs.tumblr.com
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
That's it I'm gonna die tonight ! Ft. Magnus Bane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Not gonna die tonight + Enora
» Tonight gonna be a good night [Nicho]
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan-
Sauter vers: