× danger knocking outside my door, feat Justin
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
× danger knocking outside my door, feat Justin
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 1
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: × danger knocking outside my door, feat Justin ♦ Sam 9 Sep - 5:00
danger knocking outside my doorWillow C. Saunders & @Justin V. Northfield« Mademoiselle Saunders, est-ce que je vous dérange ? » Encore endormie en classe. C’était devenue une manie, chez moi, avec mes horaires de fou. Certains profs s’en préoccupaient, me questionnant sur des possible problèmes à la maison ou autres raisons tangibles. Leur dire la vérité n’était même pas un choix. Mieux valait dire que j’avais un quelconque problème de dépression ou de stress. Heureusement pour moi, la plupart d’entre eux me croyaient. « Non, je … je suis désolé, m’sieur Severide. Ça ne se reproduira plus. » Il me lança un regard noir avant de me tourner le dos et continuer son cours. Question de ne pas me faire remarquer plus longtemps, je préférais me forcer à rester éveiller, à écouter et à prendre des notes. Je réussis à tenir le coup, n’entendant plus que le clapotement de mes doigts sur le clavier et la voix de notre professeur.

Puis, à 19h, on put finalement quitter. Je me levais pour justement me dépêcher, espérant passer par mon dortoir chercher quelques trucs avant de partir pour l’Institut, mais il semblerait que mon manque de participation ait alerté Monsieur Severide. « Mademoiselle Saunders. Je sais parfaitement que vos problèmes personnels ne concernent personne d’autre, mais je m’inquiète tout de même pour vous. » Il me montra mon cheminement, au niveau de mes travaux, et me pointa du doigt une chute assez dramatique dans mes notes. « Que se passe-t-il, pour que vous ne soyez plus aussi attentive en classe ? À chaque document remis, je m’attends à ce que vous performiez mieux que plusieurs des étudiants ici présents, et je dois avouer être déçu. » Il avait raison. Je croyais pouvoir garder le rythme, entre boulot, cours et mes nouveaux devoirs de néphilim. Mais on dirait que plus j’avançais, plus j’en perdais des morceaux, laissant traîner une chose ou une autre derrière moi. Je soupirais devant ces preuves troublantes avant de m’adresser à lui. « Monsieur Severide, je … en ce moment, j’ai reçu des nouvelles qui m’ont pris de court et avec lesquelles je dois encore jongler. Mon but n’est pas de faire l’école buissonnière, et j’vous promets de m’améliorer. Par contre, je dois faire un peu de ménage … de rétrospective, si on veut. » J’attrapais mes effets, bouquins et sac, entre autres, et, au bord des larmes, je m’excusais silencieusement avant de partir en coup de vent de la salle. J’en avais eu assez pour la journée. Il me fallait un café, quelque chose pour me donner un peu d’énergie. Je passais justement par un lieu bien apprécié des étudiants, de par leurs petits prix, et commanda un grand café noir. Tasse à la main, je sortis, sirotant et remarquant soudainement la température était plus basse qu’à la normale. J’avais un gilet dans son sac, mais était incapable de le sortir, vu que mes mains étaient occupées. Je me résolu à continuer ma promenade en faisant fi des frissons.

Quelques minutes passèrent avant que je ne remarque la présence de deux hommes et une femme. Étrange, vu qu’en temps normal, cette petite rue se trouve déserte, quand je l’emprunte pour me rendre à l’Institut. Cependant, je jouais la carte de la jeune femme innocente encore un moment, question de m’assurer de ma non-paranoïa. Leurs bruits de pas me donnèrent la réponse que je cherchais. Sans vraiment penser à un plan précis, je changeais mon trajet pour me rendre à un autre quartier. Je choisis le Bronx, espérant qu’ils me laissent en voyant prendre une autre direction. Mais c’est qu’ils étaient tenaces ! Là où je tournais, ils en faisaient de même. Chaque pas me donnait la chair de poule, et, soudainement, je pris la décision de me retourner complètement. C’est ainsi que je remarquais le cercle sur leur cou. Merde. Calixte m’avait mis en garde. Il me fallait courir, car je n’avais pas d’arme sur moi. Je pris donc la poudre d’escampette rapidement, disparaissant dans une ruelle. Malheureusement pour moi, ils semblaient très habitués à ce genre de boulot. En un rien de temps, le trio se trouvant juste devant moi. J’eus beau asperger du poivre de cayenne en spray qui trainait dans mon sac, rien à faire. Me voilà face à une attaque dont je n’étais pas sûre du résultat final.
© 2981 12289 0



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: × danger knocking outside my door, feat Justin ♦ Mer 13 Sep - 23:15
Willow
&
Justin
DANGER KNOCKING OUTSIDE MY DOOR x OR WHEN THE MONSTER'S GONNA SAVE THE ANGEL
Si Justin n’avait jamais été le genre de personne à particulièrement aimer les cours, le fait qu’il avait dû arrêter parce qu’il était devenu un putain de lycan lui foutait un peu les boules. Surtout que maintenant qu’il s’était fait jeter de chez son père, il aurait bien aimé continuer les études pour pouvoir faire un autre boulot que serveur dans un restaurant chinois. Même s’il aimait assez ce boulot, ce n’était pas pour autant qu’il voudrait le faire toute sa vie. Il était quand même ambitieux, à la base, le Justin. Il ne devait clairement pas se laisser abattre par une connerie du genre. Mais pour l’instant, c’est normal qu’il ait un peu les boules, non ? Du moins, lui, il pensait qu’il avait totalement le droit d’avoir les boules à cause de ça et il le penserait à tout jamais. En même temps, à s’écouter, il avait le droit de tout faire, donc bon…  Ouais, on peut dire que dans le fond, Justin c’est un sale gosse. Beaucoup de gens le pensait. La seule qui ne l’avait pas pensé était sa petite copine, ou bien son ex. Il pencherait plutôt pour ex, mais comme ils ne s’étaient pas parlés depuis la morsure, il ne sait pas trop. M’enfin bon, il ne va pas vraiment chercher à comprendre, après tout.

Marchant dans les rues de New-York alors que la nuit était tombée, Justin n’avait pas vraiment de but précis en tête. Tout ce qu’il savait, c’était qu’il n’avait pas envie de rentrer chez lui, et c’était à ce moment qu’il tombait sur la scène qui le perturbait assez et qui le fit écarquiller les yeux. Il y avait une fille qu’il connaissait - comme elle avait été dans la plupart de ses cours - entrain de se faire agresser par des cons. S’il aurait pu faire demi-tour tout de suite en temps normal, là… Quelque chose le poussait à vouloir la sauver. Peut-être que c’était le fait qu’il l’aimait bien, ou bien le fait que maintenant, il pouvait la défendre grâce à ses nouvelles capacités. C’était comme ça que, ni une ni deux, il se transformait en loup non loin d’eux - et la transformation faisait un mal de chien, bordel - courant vers eux pour aller les mordre violemment. S’il n’avait jamais été du genre à attaquer quelqu’un si violemment, il serait prêt à le faire, là. Ses crocs plantés dans la chair de l’un alors que les autres commençaient à prendre leur jambes à leur coup ( dire que Luke lui avait dit qu’ils étaient des tueurs sanguinaires ), et bien rapidement, à force de le mordre et de bouger, il arrachait quelque chose, le laissant se vider de son sang sur le sol.

Avant ça, Justin n’avait jamais tué quelqu’un. Il n’avait jamais voulu que ça arrive, mais là… On peut dire que c’était de la légitime défense, non ? Enfin, ce n’était même pas les répercussions qui l’effrayait. C’était que, dans le fond, ça ne lui avait clairement pas déplu. Au contraire, même. Il avait pas mal aimé sentir sa chair sous ses crocs et une partie de lui espérait vraiment que c’était à cause de sa partie animale… Donc, il faisait en sorte de reprendre son apparence humaine le plus rapidement possible, même s’il était donc nu comme un vers. Willow allait en voir des choses ce soir dis donc. “Tu vas bien ?” Demandait-il, cherchant ses vêtements des yeux et une fois qu’il les avait trouvés, non loin d’eux, il enfilait son boxer, attendant la réponse de la blonde.

CODAGE PAR AMIANTE ♦ 584 mots
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 1
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: × danger knocking outside my door, feat Justin ♦ Sam 16 Sep - 7:05
danger knocking outside my doorWillow C. Saunders & @Justin V. NorthfieldJe sais qu’il était trop tard, mais maintenant que je me retrouvais dans une situation épineuse, je regrettais amèrement de ne pas m’être un peu plus investie dans les entraînements avec Cal. Même si j’en sortais avec des courbatures terribles et parfois, des bleus, je dois avouer, je me sentais un peu plus forte, autant physiquement que mentalement. Sauf qu’on ne m’avait pas encore préparé à affronter un démon, ni même un membre du Cercle. Bon, l’un ne se compare à pas l’autre, mais vu les commentaires qu’on me fit, ces derniers n’étaient pas tellement mieux. Et visiblement, le trio avait une idée bien spécifique en tête, sortant leurs armes et s’approchant encore plus. Paniquée, je fermais instinctivement les yeux, priant pour que quelqu’un passe par là et me sauve in extremis. Bah quoi, ça m’était déjà arrivé une fois, je ne vois pas pourquoi ma chance me laisserait tomber alors que je me retrouvais en si mauvaise posture. Et c’est que j’avais bien raison, de ne pas perdre espoir. En moins d’une minute, j’ouvris de nouveau les yeux, espérant de tout mon cœur que le trio veuille simplement faire passer un message, et, au même moment, j’entrevis une boule de poil se jeter sur mes ennemis. Sous le choc, je glissais le long du mur jusqu’à tomber sur mes fesses, regardant, terrorisée, l’un des membres à la merci des crocs d’un … d’un loup, alors que les deux autres filaient à vive allure.

J’agrippais mes jambes, position que j’adoptais quand j’écoutais des films d’horreur un peu trop graphiques, et attendit de voir ce qu’il se passerait ensuite. Je n’eus pas à patienter bien longtemps car, à force de mordre et gesticuler l’homme dans tous les sens, un bruit assez écœurant me fit sursauter. Je ne saurais dire ce qui s’était déchiré, mais ce devrait être une veine quelconque, car l’inconnu se laissa complètement choir, un liquide rouge s’échappant peu à peu de son corps. Ce loup venait-il de le tuer ? Je ne savais pas quoi faire, si je devais le remercier ou simplement faire comme les deux autres et m’enfuir sans demander mon reste. À la place de ces deux options, je restais figée, silencieuse, le fixant toujours du regard. On m’avait parlé de vampires, de fées, de sorciers … se pourrait-il qu’on ait oublié de me parler de loups ? En tout cas, si c’était le cas, il faudrait que j’en glisse un mot à Calixte, question de m’assurer d’aucune autre surprise dans le genre.

À ce même moment, l’animal prit …. Ou reprit, plutôt, sa forme humaine. Voyant un jeune homme nu, je me couvris les yeux. Mais c’est que son visage me semblait familier. Hésitante, j’ouvris les doigts de ma main droite, question de regarder discrètement son corps, mais à partir de la taille, et vers le haut. Mon dieu, ce pourrait-il que ce soit … « Justin ? Justin, c’est bien toi ? » Je remarquais alors que mes mains ne me servaient plus de défense contre ce petit spectacle. Aussitôt, je tassais ma tête sur le côté, mes joues prenant des teintes de rose. « Oui, je vais bien. Merci d’être venu aussi rapidement. » Comment aurais-je pu deviner qu’un jeune homme que je vis dans plusieurs de mes cours était, en fait un loup ? Serait-ce la raison pourquoi il ne venait plus en classe ? « De … depuis quand es-tu un … loup ? » Dans n’importe quelle autre situation, cette phrase aurait sonnée faux. Toutefois, depuis peu, j’apprenais à les utiliser sans trop d’arrière-pensées. Je les disais, comme on commanderait à manger. S’en était réellement triste, car j’aimais bien ma naïveté d’avant.
© 2981 12289 0



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: × danger knocking outside my door, feat Justin ♦ Jeu 12 Oct - 22:54
Willow
&
Justin
DANGER KNOCKING OUTSIDE MY DOOR x OR WHEN THE MONSTER'S GONNA SAVE THE ANGEL
Pour Justin, ça avait été normal de venir rapidement. Il avait entendu quelqu’un en danger et quand il avait remarqué qu’il la connaissait, il n’avait pu s’empêcher de vouloir la protéger. Willow était une fille qui allait en cours avec lui et avec qui il s’était pas mal entendu quand il y allait encore. Puis, il ne pouvait nier le fait qu’elle était foutrement mignonne. La première personne qui dirait le contraire serait probablement entrain de mentir ou une connerie du genre. C’est sûr, mais pour le moment, ce n’est pas forcément comme si c’était le moment d’y penser. Pas vraiment, mais bon. Il devrait peut-être s’assurer qu’elle n’avait rien de cassé avant de faire quoi que ce soit et c’était ce qu’il faisait, mais elle reprenait la parole pour dire tout autre chose, pour demander si c’était bien lui. Elle devait être bien étonnée de l’avoir vu changer d’un loup à un humain juste devant elle et il sentait encore le goût de sang sur ses lèvres, en pleine bouche et c’était assez.. Perturbant et il n’aimait pas vraiment le goût. Probablement parce qu’il n’était pas un vampire. Et déjà qu’il ne supportait pas le sang avant. Pourtant, s’il n’avait pas aimé le sang, ce n’était pas pour autant qu’il n’avait pas apprécié s’attaquer à cet homme. Comme s’il avait assouvi un certain besoin au fond de lui, un besoin animal et quasiment bestial. Mais il préférait ne pas trop y penser. Il n’avait pas vraiment envie de toute de suite se mettre à tuer tout le monde parce que sinon… Il risquerait probablement de se faire buter aussi dans l’histoire et honnêtement… Il était bien trop beau pour mourir. “C’est normal.” Se contentait-il de dire dire avec un sourire sur le bout des lèvres, un sourire clairement charmeur. Il faut dire que c’était quasiment le seuls sourires qu’il savait faire, mais ce n’était pas pour autant que ça devait être si dérangeant. Enfin, peut-être que les gens n’aiment pas ça, qui sait ?

Puis finalement sa question lui faisait doucement pincer les lèvres. Il faut dire qu’habituellement, ce n’était pas vraiment quelque chose dont il était fier. Certes, il avait sauvé la vie de Willow, mais il restait tout de même un monstre, il ne faut pas laisser ça de côté, il ne faut pas l’oublier. Bon, il a les sens et la force surdéveloppés tout de même dans cette histoire, ce qui est tout de même un plus. Ouais, Justin restait assez perplexe sur ses nouvelles capacités. Si d’un côté, il était plus que ravi d’être ce qu’il était, une autre partie de lui ne l’était pas du tout et s’en était presque blasant pour être honnête. “Depuis trois semaines.” Pas grand chose, mais il avait l’impression que ça faisait déjà si longtemps. Il avait rapidement arrêté les cours, coupé tout contact avec toutes les personnes qu’il connaissait et rejoint la meute de Luke, bossant au Loup de Jade à plein temps et pour quoi ? Pour apprendre à se contrôler et retrouver une vie un peu normale, même s’il doutait que ce soit le cas un jour ou l’autre. Tant pis pour ça. Finalement, quand il avait une couche de vêtement pour couvrir les parties les plus intimes, il finissait par revenir se placer à côté de la blondinette. “Pourquoi ils ont tenté de t’attaquer ?” Demandait-il en fronçant les sourcils, assez inquiet.

CODAGE PAR AMIANTE ♦️ 570 mots
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 1
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: × danger knocking outside my door, feat Justin ♦ Dim 5 Nov - 2:56
danger knocking outside my doorWillow C. Saunders & @Justin V. NorthfieldLes demoiselles en détresse, ce n’était pas tellement mon genre, et sincèrement, j’espérais que l’entraînement avec mon frère me permette d’être un peu plus débrouillarde. Rien qu’à en voir ma piètre performance de ce soir, il me faudrait un peu plus de pratique, question de ne pas figer devant l’ennemi. Heureusement que Justin était arrivé pile au bon moment. Sinon, je n’ose même pas imaginer dans quel pitoyable état on m’aurait retrouvé. Sauf que bon, malgré ma crainte et mes prières silencieuses, je n’espérais pas tant. Le loup avait littéralement réduit en morceau l’un de mes agresseurs, le sang dégoulinant encore de sa gueule. Avais-je eux peur que l’animal ne vienne m’attaquer à mon tour ? Eh bien, on ne m’avait pas encore parlé de tout l’éventail de créatures existant dans ce monde. Ainsi, voir une bête aussi féroce me laissa inquiète quant à ses intentions. Ce n’est pas parce que les chasseurs d’ombres et l’Enclave jouent un peu le rôle de la police dans cet univers de fous que j’étais rassurée. Combien d’humains s’amusent à tuer de sang-froid les membres des forces de l’ordre ? Il pourrait en être tout autant pour les vampires ou les loups … Puis, notre réputation auprès des autres créatures n’était certainement pas des plus radieuses, quoique je ne m’inclus pas encore tout à fait dans le groupe.

Toujours les yeux couverts, le dos collé au mur et les fesses au sol, je remerciais Justin, collègue de classe dont je ne soupçonnais aucunement la véritable nature, mais pour qui je me surprenais parfois à rougir, juste en pensant à lui ou même en lui parlant quelques minutes. Et maintenant, rien qu’en sachant qu’il se trouvait à quelques mètres de moi, en tenue d’Adam, je me surpris à prendre une teinte rosée au niveau des joues. Quel soulagement, que la conversation se redirige vers un sujet un peu plus concret que celui de sa transformation en loup. Trois semaines ? Voilà donc pourquoi il avait quitté si soudainement des cours. Le pauvre ! Je ne m’imagine pas ce qu’il a pu vivre, les premières semaines. Moi-même je suis encore perdue et très confuse quant à mes décisions sur le boulot et les cours. « Trois semaines ? Mon dieu ! Ça ne fait pas si longtemps. Et tu t’en sors ? » Car oui, c’est bien beau, on se transforme en loup, mais les répercussions que ça peut avoir sur le moral … Je m’inquiétais pour lui. Quoiqu’en ce moment, je ne pouvais rien faire de plus que de le lui signaler. J’attendais toujours qu’il se couvre un peu pour que je puisse le regarder un peu plus directement dans les yeux.

Soudainement, je sentis une présence tout près de moi. Ouf ! Il devait avoir trouvé de quoi s’habiller un peu. Je pus enfin ouvrir les yeux, et, même s’il n’était pas entièrement recouvert, je réussissais à le regarder plus attentivement. « C’est une longue histoire … » Je n’aimais pas entrer dans les détails de ma petite épopée, mais vu qu’il avait été si direct, je ne pouvais me résoudre à en faire autrement. « Mais j’crois qu’ils m’attaquaient à cause du fait que je suis une chasseuse d’ombres. » Calixte m’avait expliqué que les autres créatures pouvaient également voir nos runes. Je roulais donc ma manche droite pour qu’il puisse voir mon avant-bras, juste avant le pli du coude. « On dirait bien que New York nous a changé plus qu’on ne pouvait se l’imaginer. » En débarquant dans la Grande Pomme, on se croit peut-être altérer notre manière de vivre … mais pas au point où notre propre réalité, notre compréhension du monde, se métamorphose.
©️ 2981 12289 0



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: × danger knocking outside my door, feat Justin ♦ Ven 8 Déc - 0:01
Willow
&
Justin
DANGER KNOCKING OUTSIDE MY DOOR x OR WHEN THE MONSTER'S GONNA SAVE THE ANGEL
<
Il hoche la tête quand elle lui dit que ça fait pas longtemps. Tu m’étonnes. Trois semaines, c’est rien. Mais d’un autre côté… Il a l’impression que ça fait des siècles maintenant. C’est perturbant même. Il comprends même pas comment ça se fait. “J’ai l’impression que ça fait des années.” Qu’il lui dit en poussant un long soupir. Pourtant, il a passé qu’une pleine lune. Et il a pas envie de passer sa deuxième, ni aucune autre. Parce qu’avoir l’impression de ne plus être lui-même, c’est pas son truc. Pas du tout. Il aime pas, ça lui plaît pas du tout. Ce sera probablement jamais le cas d’ailleurs, mais bon. On fait comme on peut. C’est pas comme s’il pouvait choisir ça, maintenant. Pas du tout. Si son père était au courant, il lui dirait probablement une connerie du genre “ouais, t’avais qu’à y réfléchir avant de t’faire transformer”, ce qu’est un peu ridicule. Mais voilà une famille qu’est bien dysfonctionnelle. Totalement, même. Tu m’étonnes qu’il a décidé de s’barrer. Mais bon, il se décidé à tout de même répondre à sa deuxième question. “J’pense. Je sais pas trop. J’aimerais te dire que ouais, j’arrive à tout gérer, mais je suis un peu dans le doute. Mais bon, j’ai trouvé une meute qui m’aide un peu avec toutes ces conneries.” C’est déjà bien, non ? Il sait pas trop. Parce que bon, il s’en fout d’sa meute. Il veut seulement rester avec eux jusqu’à ce qu’il sache s’occuper d’lui et de ses pulsions tout seul. Après, il se taillera rapidement.


Il finit par s’asseoir à côté d’elle quand il est descent et il la regarde attentivement. Il est bien intéressé par la raison pour laquelle elle s’est faite attaquée. Parce qu’il s’en fait tout de même un peu pour elle. Mais c’est compréhensible, non ? C’est une fille qu’il connait, à qui il a déjà parlé à la fac, qu’il apprécie. C’est normal qu’il s’en fasse pour son bien-être. Pourtant, en temps général, il est pas mal égoïste, mais là… Quand elle débute, il hoche la tête, lui faisant signe de continuer. Et il hausse les sourcils à son annonce, puis quand elle relève sa manche pour montrer sa rune. Et il va doucement passer ses doigts sur l’espèce de brûlure ou il ne sait trop quoi. Il sait pas trop comment ça marche alors… Mais ça doit faire un peu mal, quand même, non ? Il sait pas vraiment. Il voudrait bien demander, mais ça paraîtrait bizarre. Il croit. “J’ai déjà entendu parler des Chasseurs d’Ombres. Mais t’es bien la première que j’ai rencontrée.” Et elle avait l’air d’être nouvelle là-dedans aussi, comme elle disait que New-York les avait changés tous les deux et c’est sûr. Cette ville les as littéralement transformés, mais… Il sait pas trop. Après tout, peut-être que si elle était restée dans son ancienne ville, elle serait tout de même devenue une Chasseuse d’Ombre. Puis, peut-être que s’il était resté à Toulouse, il aurait quand même été transformé en loup-garou. Il sait pas trop. Ils peuvent pas savoir. “Tu m’étonnes. Et j’suis pas persuadé que ce soit en bien. Sauf si t’aimes le fait d’être une Shadowhunter ?” Qu’il lui demande. Peut-être que c’est moi chiant qu’être un lycanthrope. Probablement que c’est moins chiant.
CODAGE PAR AMIANTE ♦️ 561 MOTS AVEC PERSONNE BY BIGFLO & OLI
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 1
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: × danger knocking outside my door, feat Justin ♦ Mar 2 Jan - 4:18
danger knocking outside my doorWillow C. Saunders & @Justin V. NorthfieldUn visage familier, une bonne manière de ne pas me sentir étouffer parmi ce monde si différent de celui que je connaissais. De plus, en sachant que quelqu’un se trouvait en plein milieu d’un tourbillon de changements me redonnait espoir de ne pas me sentir seule, de pouvoir avoir des gens avec qui discuter de problèmes beaucoup moins normaux. Un cercle d’amis avec qui sortir et de qui dépendre, en cas de danger, en cas de chamboulement. « Oh, sur ce point, je te comprends parfaitement. Et à croire que je me souciais de mon projet final de chinois quelques mois plus tôt. Quand … quand est-ce que tu t’es fait mordre … ou griffer ? Je ne suis pas encore complètement à jour avec tout du Monde Obscur » Maintenant, les choses étaient différentes. Il fallait qu’elle apprenne le corps-à-corps, qu’elle pense de façon stratégique, qu’elle connaisse ses runes. Une tonne de responsabilités auxquelles elle devait faire face, en plus de ses cours. Oh, les nuits blanches, elle ne les comptait plus. Et c’est que ça se remarquait vite, une élève inattentive en classe. Mais comment l’expliquer à mes profs ? Ce n’est pas comme si je pouvais leur dire la vérité. « T’en fais pas, je crois que ce n’est pas vraiment possible de tout gérer dès le début. J’pourrais presque décrire mes premiers jours à l’Institut comme une noyade en progression. Maintenant, j’apprends à m’ouvrir aux autres, même si j’ai encore des doutes quant à mon association à toute cette folie. Toi, est-ce que tu te sens à ta place, parmi la meute ? »

Un peu de calme après l’attaque soudaine, une discussion qui, malgré l’heure tardive, me ferais un bien fou. Un flashback à nos rencontres d’autrefois, aussi courtes et peu nombrables soient-elles, me firent sourire. Un jeune homme que j’avais toujours apprécié, que je trouvais particulièrement charmant, malgré les commentaires de certaines filles. Peu importe ce qu’on pensait de lui, de sa manière d’agir avec certains. À mes yeux, c’était quelqu’un de très aimable et avec qui je m’entendais à merveille. Aucune surprise qu’il se soit donc installer à mes côtés, m’écoutant avec attention. Oh, ses yeux, j’aurais presque pu les oublier. Mais en croisant son regard, je me revoyais à la fac, à une époque où les choses étaient plus simples. « Quel honneur! Mais ne soit pas dupe, les chasseurs d’ombres sont toujours très badass. Moi je sors du lot, avec ma maladresse. » S’il m’avait vu, à mes débuts, quand je m’entrainais avec Calixte et Clary, il aurait bien rigolé. Pas deux comme moi, bien heureusement, car sinon, les pauvres s’arracheraient les cheveux. Ah, et les runes, mon pire ennemi. Ces dessins, il fallait vraiment apprendre à aimer la douleur, sans quoi on deviendrait comme moi, on trouverait n’importe quelle excuse pour les éviter. Le seul bon point était qu’une fois sur la peau, la douleur s’évaporait peu à peu. Les doigts de Justin ne causèrent donc que des frissons, mais pas de petit hoquet de douleur. « Oh, crois-moi, je ne sais pas encore pourquoi on s’entête à m’entraîner. Je déteste ça, mais je n’ai pas vraiment le choix, maintenant. J’aime pas tant le fait d’être une Shadowhunter, ça comporte trop de responsabilités. Sauf que bon, il y a tout de même un côté positif à tout ça, j’ai pu en savoir plus sur ma famille. Entre autres, j’ai découvert l’existence de mes parents biologiques … ainsi que d’un frère. Justin, j’ai un frère! Depuis le temps que je me posais la question, sur cette sensation de ne pas appartenir à la famille Saunders, de jouer le rôle du mauvais petit canard. » Le vrai soulagement que m’apporta la découverte de ma destinée.
©️ 2981 12289 0



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: × danger knocking outside my door, feat Justin ♦ Jeu 18 Jan - 12:54
Willow
&
Justin
DANGER KNOCKING OUTSIDE MY DOOR x OR WHEN THE MONSTER'S GONNA SAVE THE ANGEL
<
Je ris doucement quand je l’entends parler, qu’elle me dit qu’elle me comprends sur ce point. Ouais, ça m’étonne pas, ça me plait pas mal quand même de savoir que je suis pas tout seul, que je suis pas le seul à pas comprendre ce qu’il se passe. Puis le fait que ce soit un visage si familier, ça me déplaît clairement pas. “Ouais, moi aussi c’était le seul truc qui m’importait…” Et malheureusement, ça a bien changé. Et Justin ne pense pas qu’il pourrait vraiment y faire quelque chose, du moins… Il pense bien que ça ne soit pas possible pour le moment. “Il y a quelques mois maintenant. J’ai déjà passé quelques pleines lunes.” Il lui dit en grimaçant un peu parce que dans le fond… C’est pas quelque chose qu’il apprécie des masses, au contraire. Il aime pas du tout les pleines lunes et il aimera probablement jamais ce qu’il s’y passe. “Et toi, ça fait combien de temps que tu… Que t’es une Chasseuse d’Ombre ?” Il a reconnu les runes et d’ailleurs, il trouve qu’elles vont vraiment bien à Willow, il ne peut pas le nier. Cette blondinette est vraiment belle. Il l’écoute parler de l’Institut en hochant la tête “Je suis sûre que tu vas bientôt te trouver à ta place. Après tout, c’est pas comme si ça se pourrait que quelqu’un ne veuille pas de toi.” Il lui dit avec un petit sourire sur le bout des lèvres et du coup, il finit par hausser doucement les épaules quand elle me pose sa question sur la meute et si je m’y sens bien. “J’en ai aucune idée…” Qu’il dit en plissant le nez. “Je crois pas. Même si la plupart sont sympa avec moi, je crois pas que ça soit quelque chose qui me plaît.” Qu’il lui dit en haussant vaguement les épaules. “J’ai jamais vraiment été quelqu’un qui se baladait en groupe.” Ouais, un vrai solitaire. Mais bon, certains aiment ça, mais lui, les bandes, ça lui a jamais plu.

Il n’avait pas pu s’empêcher de s’installer à côté de Willow, parce que c’est une fille qu’il avait toujours apprécié même s’ils n’avaient pas passé des tas de moments ensemble ou quoi que ce soit. Et il peut pas s’empêcher de lâcher un petit rire quand il l’entends parler, qu’elle lui dit que tous les chasseurs d’ombres sont badass, sauf elle. Ouais, ça l’amuse quand même bien ce qu’elle lui dit. “C’est l’important.” Qu’il lui dit en se marrant. “Tu sors de l’ordinaire.” Il réponds avec un petit sourire sur le bout des lèvres. Ouais, c’est une bonne chose, non ? Puis, au pire, y’a rien de bien dérangeant à êtr un peu un boulet. Puis finalement, il caresse doucement la rune sur le poignet de la blonde en le regardant. “T’as pas le droit de demander à arrêter ?” Il lui demande en haussant doucement un sourcil. Ouais, si ça se trouve… Elle a qu’à demander pour que tout le monde arrête, qui sait ? Mais quand elle poursuit, il sourit vraiment quand elle lui parle de sa famille biologique et de son frère. “C’est cool que t’aies retrouvé ta vraie famille.” Même si techniquement sa famille c’est pas celle qui l’a élevé ? Il sait pas vraiment. Probablement ceux avec qui elle se sent le mieux, non ? “Et c’est un mec bien ton frère où j’vais devoir lui casser la gueule ?”
CODAGE PAR AMIANTE ♦️ 590 MOTS AVEC OH MY MY MY BY TROYE SIVAN
Revenir en haut Aller en bas
Willow C. Saunders
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Breanna & Cara & Maia
♦ Runes : 1
♦ Messages : 210
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Everything and anything : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: × danger knocking outside my door, feat Justin ♦ Jeu 25 Jan - 6:24
danger knocking outside my doorWillow C. Saunders & @Justin V. NorthfieldDes vies chamboulées. Impossible de reprendre une vie normale. La frustration que de se revoir parfaitement ignorante de ce monde-là, et que maintenant, rien ne serait plus pareil. Ne pouvant communiquer qu’avec des chasseurs d’ombres, il me manquait la présence de visages familiers, de gens avec qui parler du Monde Obscur sans être prise pour une folle. La chance que d’avoir de nouveau croiser le chemin de Justin, et surtout, qu’il me sauve des sbires de Valentine. Bon, je ne souhaitais pas qu’un truc pareil n’arrive, qu’il devienne un loup sans pour autant qu’on ne le lui ait demandé avant. Cependant, dans notre malheur mutuel, on se soutiendra. « Et est-ce que c’est douloureux, la … la transformation ? » S’imaginant que la sensation devait être pour le moins étrange, sinon horripilante. Les nuits de pleines lunes, probablement les pires de toutes! Et croire que je me plaignais de la brûlure que laissait les runes, quelques minutes après les avoir dessinées! « Deux semaines et des poussières. Mais entre ça et les cours, j’commence à en perdre le bout. Même les profs remarquent mon manque de participation en classe et ma perte de motivation. J’sais plus quelle excuse leur donner. » Dis-je en soupirant. Moi qui n’avait jamais été une bonne menteuse, voilà qu’il me fallait créer des histoires assez crédibles pour qu’on ne se mette pas à me renvoyer de l’académie. « Oh, crois-moi, il y en a qui préféreraient me voir hors de là. Et je ne les plains pas; j’suis pas aussi dédiée à leur cause. Chasser des démons ? Tout ce que je sais faire, c’est chasser les animaux, le soir, quand ils viennent manger dans les poubelles des dortoirs. » Ce sourire, mon dieu, ce sourire! Je rougis presque automatiquement, comme toujours, en fait, quand il me complimentait. À mon grand soulagement, on changea le sujet de conversation, alors que je lui demandais s’il se sentait bien parmi la meute. Sa réponse ne m’étonna guère, vu ses tendances solitaires, même à l’époque où on se connu. Deux jeunes gens préférant la compagnie de l’un et de l’autre plutôt qu’un grand groupe. « Ça, je sais. On cherchait constamment un coin tranquille, tu t’en souviens ? Malheureusement, il nous faudra nous conformez à cette nouvelle vie, si on veut survivre. » Un fait que j’avais encore un peu de mal à avaler.

Qu’il se trouve pas si loin de moi, c’était un flashback à une tranche de vie beaucoup plus stable, là où les seuls soucis étaient de ne pas crouler sous les tonnes de travaux et d’études à faire. Maintenant, ces menus petits problèmes ne se comparaient pas à la protection des humains, à la chasse aux démons … bref, les responsabilités qu’on me mettrait bientôt sur le dos pèseraient quatre tonnes de plus que la normale. Sans compter mon manque de talent pour le combat, un problème sans fin, en dépit des entraînements. Toujours les bons mots. Justin avait ce don, un baume sur les inquiétudes et blessures. Si quelqu’un méritait bien le surnom d’ange gardien, c’était bien lui! « Merci ! Tu ne sais pas à quel point j’ai besoin d’un peu de positivisme, en ce moment. » Prendre racine dans un lieux où tu ne sens pas être la bienvenue, c’est difficile. Des pensées qui la hantaient constamment, mais qui s’envolaient, alors qu’il se mit à tracer ma rune. Quelques frissons me parcoururent le bras. « On m’a pas vraiment donné cette option. J’aurais tendance à croire que si, mais en même temps, cela fait parti des trucs que je n’ai pas encore abordé. Donc je continue, du moins jusqu’au moment où je perdrais envie et partirais. » Aucune idée de quand cela se produirait. Calixte y mettait du sien, m’aidait comme il pouvait, avait installé la confiance entre nous. Mon frère, mon vrai frère. Un concept encore si ardu à concevoir. « Oui et non. C’est vrai que j’ai retrouvé mes origines, mais cela ne vient que compliquer ma relation avec mes .. mes parents adoptifs. Oh, ce mot! Comment les appeler comme ça, alors qu’ils m’ont élevé ?! » Ma mère et ma sœur, deux femmes incroyables qui me touchèrent, qui forgèrent la femme que je suis devenue aujourd’hui. Mais c’est que mon frère en faisant tout autant, alors qu’il m’entraînait sans relâche. « Justin, ne t’inquiète pas. » Et, sur ce, je m’approchais un peu plus de lui, puis déposais ma tête sur son épaule. « Il à l’air d’être une personne de confiance. Et puis si jamais ça ne tourne pas rond, je sais exactement qui appeler. » Un sourire illumina mes lèvres. Quelle chance avais-je d’avoir Justin dans ma vie, alors qu’il continuait de garder un œil sur moi. Comme autrement. Nostalgie de moments si parfaits passés en sa compagnie.
©️ 2981 12289 0



how to grow and to change — she's got that whole purpose driven warrior princess save the world type vibe. ;;

Revenir en haut Aller en bas
Maxime T. Yuán
Dumb but Hot as Hell
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Raphael, Santana, Bastian, Ezio & Théodore
♦ Runes : 7
♦ Messages : 378
♦ Date d'inscription : 14/12/2017
♦ Everything and anything :

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: × danger knocking outside my door, feat Justin ♦ Lun 19 Fév - 14:10
Justin ayant été supprimé, j'archive ! heart


by this sign, we will conquerYou could break my heart in two, but when it heals, it beats for you. I know it's forward, but it's true : you're stuck in my head and I can't get you out of it. If I could do it all again, I know I'd go back to you.
Revenir en haut Aller en bas
http://crimsonday.forumactif.com
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: × danger knocking outside my door, feat Justin ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
× danger knocking outside my door, feat Justin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La femme sera toujours le danger de tous les paradis [feat Savatie]
» Le palais Sans-souci en Danger
» Grippe Porcine: Attention Danger!
» GANDHI caniche abricot 8 ans danger Lille (59) AVANT 31/10
» Let's Have Fun! [PV: Justin Law]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: