Des choses à se dire - Magnus&Raphaël

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
N'oubliez pas l'INTRIGUE ! C'est une réunion de crise au DuMort
à cause d'une drogue donnant la Seconde Vue aux Terrestres
Retour de la saison 3 au printemps 2019 !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Des choses à se dire - Magnus&Raphaël
Invité
Invité
(#) Sujet: Des choses à se dire - Magnus&Raphaël ♦ Dim 3 Sep - 17:58


Magnus & Raphaël

" Des choses à se dire "


S'il en était conscient, cela baissa ma colère petit à petit. J'avais commencé à me détendre, d'un autre côté, il risquait pas mal de choses, sans même parler de moi. Au moins il allait bien. C'était un bon départ, n'est-ce pas ? Et depuis le temps que c'était arrivé... S'il devait y avoir une réponse de l'Enclave, il serait déjà sous le joug de l'Epée. Si encore ils l'avaient, mais cela était encore une question à laquelle j'aimerais bien avoir une réponse, nette et précise. Il fallait donc compter sur l'impression de secret que j'avais eue autour de cette affaire, qui avait tourné autour des créatures obscures mais que je pouvais intriguer un peu pour la faire taire... Et compter aussi sur la fierté naturelle des Lightwood qui ne manquera pas de vouloir dissimuler cela aux yeux de tous.

"Ton châtiment, enfin, je préférerais qu'il n'y en aie aucun, il serait dommage de t'abîmer, n'est-ce pas ? Je pense que tu seras sauf, pour cette fois. En espérant que les rumeurs que j'ai entendu ne donne pas de mauvaises idées à tes protégés, étant donné que tu serais bien mal placé pour le leur interdire."

Je réfléchissais. Je ne voulais pas que Raphaël perde de sa crédibilité auprès de ses vampires, j'avais déjà bien du mal à garder le calme parmi les miens, alors lui auprès des siens ? Cette guerre qui se profilait à l'horizon me donnait l'envie de faire déserter la ville des sorciers, mais d'un autre côté, il y en avait assez de fuir. J'avais la sensation que ce combat, une fois qu'il sera terminé, avec une victoire pour nous j'en étais certain, il permettra un véritable tournant sur nos relations avec les chasseurs d'ombre... J'en avais l'espoir. Mais je pris tout de même le temps de m'intéresser à ce que les vampires devenaient.

"Je ne vais plus en rajouter sur cette histoire, si vraiment tu les comprends. Je te fais confiance pour que cela n'arrive plus... Cependant, comment se portent les tiens ? Pas trop d'émule dans tes rangs ?"

Je retirai mes mains de la sienne, pour prendre cette apparente nonchalance que j'affectionnais lorsque je changeais de sujet, afin de laisser les choses qui fâchent pour plus tard. Quand cela sera vraiment nécessaire, en somme.

Phantasmagøria

Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Santana, Maxime, Bastian, Ezio & Théodore
♦ Runes : 92
♦ Messages : 1660
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.






Us vampires look after one another. We take care of our family.








Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Des choses à se dire - Magnus&Raphaël ♦ Mer 6 Sep - 18:45

Des choses à se dire
⚜ Tu sais j'regrette quand j'regarde par la fenêtre tard le soir, pour tous les gens qu'on aime mais qu'on a trop souvent mis à l'écart. Promis demain j'me lève, enfin prêt pour le grand départ, j'vais l'tenter, à mon retour j'aurais changé. ⚜

Clairement, le message que Magnus avait envoyé à Raphael, il lui foutait un peu les boules pour être vulgaire. Il ne doutait pas du fait que c’était à propos du fait qu’il avait mordu Alec, ou quelque chose dans ce genre-là. Ou bien, si ça se trouve… Il avait juste appris que Simon et lui étaient en couple et il voulait le féliciter ? Quoi, vous en doutez fortement ? Et bien, voyez-vous… Lui aussi en doutait clairement. Il allait sûrement prendre un savon et le mexicain n’était pas vraiment fan pour être honnête. Pas du tout même. Pendant un moment, il s’était tâté à ne pas y aller, à rester chez lui et à faire comme s’il n’avait jamais vu son message et lui dire “oh, mince alors, j’ai pas reçu ton text, tu sais la technologie et que moi, c’est pas fameux” et du coup, il ne lui avait pas envoyé de réponse, mais bon… Raphael était un adulte, même s’il avait été transformé alors qu’il n’était qu’un ado, il pouvait donc et devait s’occuper de ce genre de choses. Il pouvait le faire. Prenant une grande inspiration, il avait donc pris son meilleur costume et se mettait à marcher vers l’appartement du sorcier une fois la nuit bien tombée.

Le trajet, comme toujours, n’était pas bien long et rapidement, il se retrouvait devant la porte de son appartement qu’il ouvrait sans prendre la peine de toquer. Il ne doutait pas que Magnus s’attendait à ce qu’il arrive d’une minute à l’autre. Il plissait un peu plus les yeux en l’entendant lui parler, quand il lui disait que c’était une joie de l’avoir à la maison. Mouais. Il en doutait un peu tout de même. Même s’ils étaient proches tous les deux - que Raphael le considérait comme son père et qu’il était quasiment persuadé que c’était réciproque -, le mexicain doutait qu’il ne puisse réellement être joyeux de l’avoir à la maison à cause du contexte. “Moi aussi, je suis joyeux de te voir.” Se contentait-il de lui dire assez distraitement avant d’aller s’installer dans un fauteuil du salon de Magnus, regardant autour de lui, appréhendant la suite de la conversation. Et il se demandait aussi si ce n’était pas trop tard pour prendre ses jambes à son cou. Probablement, malheureusement.
⇜ code by bat'phanie ♦ 382 mots ⇝



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: Des choses à se dire - Magnus&Raphaël ♦ Mer 13 Sep - 0:23
Inviter Raphaël était la première étape, maintenant il fallait s’occuper de l’accueillir, et après, discuter entre quatre yeux. Je n’aimais pas beaucoup avoir à m’occuper de ses affaires sans y être invité depuis qu’il était devenu chef de clan - c’était un peu ma façon de le voir comme un “adulte”, bien qu’il le soit depuis un moment. Mais là, c’était vraiment important. Il ne fallait pas le laisser s’enliser dans de pareils travers. Alors je récupérai à boire - du sang pour lui, du courage liquide pour moi. Au moins il disait qu’il était joyeux de me voir, même si son visage me disait tout autre chose. Je devrais tout dire maintenant, et ensuite voir ce que ça donnerait.

“Hé bien, tu t’es fait beau pour venir me voir ! J'apprécie beaucoup, tu sais que j'aime te voir dans ton meilleur jour.”

Je n’étais clairement pas prêt pour parler, non. Je tripotais même sa cravate afin de la mettre droite - alors qu’elle l’était déjà… Puis je m’assis sur mon fauteuil, tandis qu’il allait s’installer en face de moi, logiquement, comme d’habitude. C’était couru d’avance, il avait toujours fait ainsi, depuis que j’ai cette disposition en meubles. Ce qu’il fit. Bien, il était assis. Je pensai à jeter un sort, discrètement, pour bien fermer les issues, mais… Je voulais faire confiance à Raphaël. Lui faire comprendre que je ne lui tendais pas un piège. Enfin, si un peu. Mais pas trop, n’est-ce pas ?

“Bon, si je t’ai fait venir, c’est parce que j’ai appris quelque chose.”


Je fis une légère pause à ce moment là. Je calmai légèrement ma nervosité en arrangeant mes bagues, que j’avais choisie avec attention, comme chaque jour. J’avais même mise celle que j’aimais beaucoup, cette bague armure au bout pointu, j’aimais l’observer. Tout juste nettoyée, elle brillait encore plus que les autres à la lumière, et chacun savait à quel point je pouvais être matérialiste… Autant dire que cela me calma un peu.

“J’ai appris certaines choses, et j’aimerais beaucoup que nous en discutions tous les deux. Parce que je suis là pour toi, évidemment, et que j’ai toujours à coeur ton bien être.”

Je réfléchissais à une façon d’apporter les choses. Je ne voulais pas être trop… Brusque. Je ne voulais pas le heurter, alors que j’étais certain qu’il souffrait de cette situation. Je voulais juste prévenir tout autre dégât, en parlant avec lui, et en agissant s’il le fallait. J’avais besoin de savoir ce qui n’allait pas, c’était un peu mon syndrôme du papa poule, dirait une autre personne de ma connaissance… Et je trouvai une façon de faire qui était nettement moins abrupte, disons.

“Est-ce qu’il y a quelque chose dont tu voudrais me parler ? Quelque chose qui t’es arrivé dernièrement, disons, dans les dernières semaines ?”

Je croisai les jambes, me mettant au fond de mon fauteuil, le regardant à travers mon verre de courage liquide, plus connu sous “vin de Bordeaux”. Je le buvais tranquillement, beaucoup plus tranquillement que je ne l’étais en réalité, il fallait l’avouer. Et au moins, ça me permettait aussi de ne plus tourner autour du pot. Ah, Magnus, tu étais peut être immortel, mais tu avais toujours autant de mal pour certaines choses...
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Santana, Maxime, Bastian, Ezio & Théodore
♦ Runes : 92
♦ Messages : 1660
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.






Us vampires look after one another. We take care of our family.








Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Des choses à se dire - Magnus&Raphaël ♦ Jeu 12 Oct - 22:28

Des choses à se dire
⚜️ Tu sais j'regrette quand j'regarde par la fenêtre tard le soir, pour tous les gens qu'on aime mais qu'on a trop souvent mis à l'écart. Promis demain j'me lève, enfin prêt pour le grand départ, j'vais l'tenter, à mon retour j'aurais changé. ⚜️

Raphael restait sur ses gardes et c’était étrange parce que c’était pas du tout quelque chose qu’il faisait en temps normal avec Magnus. Magnus et Catarina étaient bien les deux personnes avec qui il pouvait se sentir lui-même. Enfin, avec Simon aussi. Ils étaient les trois personnes qui comptaient le plus pour lui -même s’il n’allait décemment pas leur faire part de ça - et du coup, ça lui faisait horriblement bizarre de se retrouver là à appréhender ce qui allait se passer, à appréhender ce que Magnus allait bien pouvoir lui dire. De sa réaction lorsqu’il saura tout. Sa main tenant le sang que le sorcier lui avait donné, il esquissait tout de même un léger sourire en coin parce que même si Raphael était un peu trop nerveux, il arrivait tout de même à avoir un masque sur le visage, ce masque qu’il utilisait pour masquer ses sentiments la plupart du temps. Le mexicain aimait d’ailleurs penser qu’il était assez bon à ça. “Tout le monde aime me voir sous mon meilleur jour.” Se contentait-il de lui répondre, un léger sourire en coin sur le bout des lèvres. Si Raphael n’était pas narcissique - au contraire même - il avait la fâcheuse habitude de pouvoir le fausser avec une facilité épatante. S’il n’était pas vampire, il aurait peut-être pensé à devenir un acteur.

Installé en face de Magnus, son regard se posait sur Magnus pendant quelques secondes, mais il déviait bien rapidement le regard. S’il avait toujours apprécié le fait d’être avec Magnus, de rester en face de lui plutôt qu’à côté, il faut dire qu’il avait toujours trouvé ça plus chaleureux, sur le moment, il se disait que rester chez lui aurait été mieux qu’être directement en face de Magnus. Il hochait doucement la tête quand il l’entendait parler. Donc, il avait apprit quelque chose sur lui et maintenant, il voulait en discuter et il parlait du bien-être de Raphael. C’était obligé qu’il était au courant pour Alec et lui, sinon, il n’aurait probablement pas usé du mot bien-être si c’était quelque chose d’autre, si ? Peut-être que Raphael pensait trop, après tout. Peut-être que Magnus ne savait rien et il allait lui parler d’autre chose. Mais lorsqu’il entendait ses questions, il se décidait à choisir ce moment exact pour porter le mug à ses lèvres, prenant quelques gorgées, son regard restant posé sur le sorcier. Peut-être que s’il prendrait trop de temps…. Magnus continuerait à boire et il finirait totalement ivre avant même que Raphael n’ait dit un mot ? Puis, finalement, Raphael optait pour la solution la plus simple. Après tout, si l’addiction au sang de Néphilim lui était arrivée il y a peu, quelque chose d’autre aussi. Prenant le meilleur faux air confus qu’il pouvait, Raphael posait le verre sur la surface la plus proche, ses bras croisés sur son torse. “Est-ce que tu m’as vraiment fait venir ici juste pour me parler de ma rupture avec Simon ?” Demandait-il avec un sourcil haussé. Il n’était pas persuadé que Magnus sache pour eux, mais bon. Maintenant, il le savait au moins et peut-être que ça l’écarterait assez du sujet.
⇜ code by bat'phanie ♦️ 523 mots ⇝



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: Des choses à se dire - Magnus&Raphaël ♦ Sam 14 Oct - 14:44
Tourner autour du pot, c'était quelque chose qui avait doucement tendance à m'irriter. J'étais quelqu'un qui parlait sans filtre, d'une honnêteté parfois désarmante - sauf dans de cas bien précis évidemment. Personne n'avait encore la connaissance de mon âge exact, sans parler de mon véritable nom. Je ne l'avais d'ailleurs pas prononcé depuis des siècles, depuis que les Frères Silencieux m'avaient nommé ainsi. Magnus Bane... Le Grand Fléau. Ah que le latin pouvait sonner doux pour un nom si violent. Pourtant... Je ne l'étais pas tant que ça. Si ? Mais le fait était que nous étions en train de badiner comme si nous étions là dans le simple but de se tenir au courant de nos vies, de parler de nos vêtements. Il était sur ses gardes, il sentait que je voulais quelque chose. Je sentais bien qu'il réfléchissait...

Et lorsqu'il me parla d'une rupture avec Simon, toute ma colère sembla s'évanouir d'un coup. Comment ça une rupture ? Déjà, je ne l'avais pas du tout fait venir pour ça, et ensuite, aux dernières nouvelles, ils batifolaient tous les deux. Raphaël était désormais un grand garçon, avec désormais la responsabilité de l'Hotel Dumort et donc des vampires du coin, je le laissais vivre sa vie. Il fut un temps où avec Catarina nous le couvions mais à présent... Big Boy. Donc quand il s'agissait de sa vie, je gardais une certaine distance de sécurité, fêtant les bonnes choses en temps voulu et accourant quand les mauvaises survenaient. C'était l'avantage d'un monde où tout le monde se connaissait plus ou moins : les rumeurs permettaient d'avoir des nouvelles des autres.

Mais les rumeurs n'avaient jamais fait état d'une rupture. Je me repositionnai sur mon fauteuil, m'avançant vers lui. Je n'avais pas encore oublié l'affaire Alexander, mais j'avais désormais un protégé en peine devant moi, quel Magnus Bane serais-je pour m'y désintéresser ? D'autant que je commençais à douter sérieusement que ce fusse lui qui avait participé à l'addiction de Pretty boy. Ou alors... Etait-ce une cause à effet ? Je choisis donc mes mots avant de lui répondre. Je devais savoir, vite, avant d'exploser. Même si cette information supplémentaire me radoucit : je ne pouvais pas en vouloir de base à mon protégé, mais il en venait aussi de la sécurité du Monde Obscur.

"Je ne t'avais pas fait venir pour cela. Je suis désolé d'apprendre cela, aux dernières nouvelles, tout se passait bien... Est-ce que tu vas bien ? Tu n'as pas fait de... Bêtises n'est-ce pas ?"

C'était une façon ridicule de formuler les choses. Je n'aimais pas aller à tâton, mais je ne voulais pas non plus l'accuser frontalement, Alexander n'ayant pas dit les choses clairement, n'ayant pas donné son nom... me disant juste de lui demander directement. Je ne voulais pas... Je ne savais pas. Raphaël était de ceux qui me faisaient réfléchir avant de parler.
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Santana, Maxime, Bastian, Ezio & Théodore
♦ Runes : 92
♦ Messages : 1660
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.






Us vampires look after one another. We take care of our family.








Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Des choses à se dire - Magnus&Raphaël ♦ Mar 24 Oct - 15:35

Des choses à se dire
⚜️ Tu sais j'regrette quand j'regarde par la fenêtre tard le soir, pour tous les gens qu'on aime mais qu'on a trop souvent mis à l'écart. Promis demain j'me lève, enfin prêt pour le grand départ, j'vais l'tenter, à mon retour j'aurais changé. ⚜️

Raphael savait très bien que ce n’était pas pour ça que Magnus l’avait fait venir, qu’il l’avait seulement fait venir pour parler de son addiction. Que les rumeurs sur lui parlaient beaucoup plus du fait qu’il avait mordu Alexander plutôt que du fait que ce soit fini entr lui et Simon. Si son couple avait fait jaser - il faut dire que Raphael avait tout de même mis Simon dehors, qu’il avait menacé de le tuer et que pourtant, il s’était retrouvé à lui faire des mamours en public bien trop rapidement -, mais ce n’était pas la chose la plus excitante pour les autre. Le pire c’est, le meilleur c’est pour raconter des ragots, ce n’est pas nouveau. Tout le monde le sait, ça. Donc, ça n’étonnait pas Raphael que Magnus ait plutôt entendu ces rumeurs là. “Je sais pourquoi tu m’as fait venir, tu sais.” Finissait-il par souffler, croisant ses bras sur son torse alors qu’il fronçait doucement les sourcils pendant quelques secondes, l’air concentré.Concentré sur ce qu’il pouvait bien dire, mais la question que Magnus lui disait le prenait de court. Franchement, est-ce qu’il allait bien ? Il n’en était pas persuadé. Que Simon le largue comme une vieille chaussette, comme un moins que rien, ça lui avait mis un coup. Mais il était Raphael Santiago, il ne pouvait pas se laisser aller à cause d’une rupture. Clairement pas. Il n’était pas comme ça. Du moins, s’il était comme ça, il ne pouvait pas le montrer. Raphael était le chef d’un clan, il ne pouvait pas se mettre dans tous ses états pour une raison si futile après tout. Du moins, pas qu’il ne sache. Il devait rester de marbre devant tout le monde, faire comme si rien ne s’était passé, faire comme si ce n’était pas grave. Faire comme s’il ne sentait pas son coeur de serrer à chaque fois qu’il pense à l’ancien binoclard. “Je vais bien, merci.” Se contentait-il de dire. Probablement mensonge, ou peut-être pas, va savoir. Il ne le saura peut-être jamais. Il le saurait probablement s’il se mettait à vraiment réfléchir à tout ça, mais pour le moment, ce n’était pas le cas. Pas encore en tout cas. Il n’avait pas vraiment envie de penser à des tas de choses de ce genre. Même rien du tout en réalité. “Tu sais très bien que j’en ai fait une, sinon, tu ne me poserais pas la question.” Finissait-il par avouer, même s’il le faisait clairement plus à contrecoeur qu'autre chose. Il faut dire que s’il aurait pu garder ça caché de tout le monde, cela aurait été beaucoup mieux. Ou bien s’il avait pu l’apprendre à tous ses proches de lui-même. Le seul à qui il avait dit lui-même ce qui lui arrivait était Simon et ça s’était plutôt bien passé. Donc… Peut-être que ça aurait été mieux s’il l’avait avoué à tout le monde avant que ça n’en arrive là. Va savoir. Poussant un long soupir, son regard se posait sur Magnus/ Et il décidait de prendre une grande inspiration. “Je me doute bien que tu sois déjà au courant, mais voilà ce que tu voulais entendre de ma bouche probablement : Oui, j’ai bel et bien mordu Alec LIgthwood et j’en suis désolé.”
⇜ code by bat'phanie ♦️ 548 mots ⇝



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: Des choses à se dire - Magnus&Raphaël ♦ Mer 1 Nov - 20:05
J'étais soulagé qu'il finisse par reconnaître qu'il savait pourquoi je l'avais fait venir aussi brusquement. Après tout, il n'étais pas stupide, mon Raphaël... Ce n'était pas pour rien qu'il était désormais le chef de clan des vampires, en l'absence de l'ancienne. Je me demandais tout de même où est-ce qu'elle pouvait être désormais... Elle avait été trop loin. Je pouvais comprendre ses actes, mais les accepter n'était pas possible. Et au moins, ça me retirait le déplaisant moment de devoir avancer mes accusations sans preuve et, peut être, sans fondements.

Cependant, je n'avais pas vraiment envie de le croire lorsqu'il me disait qu'il allait bien. Étrangement, ça sonnait faux, déjà parce que j'étais pas mauvais lorsqu'il s'agissait de repérer mes semblables - les menteurs - mais en plus car je savais dans quel état il se trouvait. Les ruptures, ce n'était jamais agréable, de quel côté qu'on soit. Déjà que je sentais la mienne arriver à grand pas, je sentais bien qu'Alexander n'allait pas accepter ce pas de travers, et si j'aimais les défis, parfois c'était... Trop. Ensuite, Raphaël verbalisa directement son tort et toute colère s'envola, laissant place à une certaine lassitude. Je me mêlais peut être trop de ce qui ne me regardait pas ? Je n'en savais rien, j'étais ainsi et j'étais un peu concerné, non ? J'avais aidé Raphaël déjà à se relever de sa transformation, je l'avais aidé à garder la foi qui l'animait tant quand il était humain, avec Catarina. Nous étions liés pour l'éternité, je l'avais vu dans des états extraordinaires et inversement.

"Je suis content que tu le reconnaisses, et je vois que tu es désolé... Tu comprends donc la portée de tes actes, n'est-ce pas ?"

Je pris sa main entre les miennes, afin de lui montrer que si j'étais en colère, je n'allais pas non plus le gronder comme un enfant turbulent. Il était bien plus adulte que la plupart des terrestres désormais, voire plus que certains de sa propre race. Le plus important étant qu'il représentait une sorte de... Politique de comportement sur son propre modèle. S'il se mettait à mordre des Chasseurs d'Ombre, quelle crédibilité aurait-il désormais à vouloir réprimer ce genre de comportement, si tant est qu'il voulait le réprimer ?

"Déjà que ce soit Alexander... Soit. Je me suis déjà assuré qu'il allait bien, même si... Bref. Ce qui m'importe, c'est de savoir réellement comment tu vas, et si surtout tu es prêt à assumer les conséquences de tes actes. Je ne veux pas t'infantiliser, simplement, nous sommes dans une période trouble. Nul besoin de te dire pourquoi, n'est-ce pas ?"

Je le regardais avec un air compatissant, espérant ne pas trop l'accabler, bien que... S'il avait été quelqu'un d'autre, je n'aurais pas été aussi prévenant. Je n'aimais pas le meurtre, cependant, j'vais en stock un certain nombre de malédiction qui auraient certainement emmerdés certains vampires de ma connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Santana, Maxime, Bastian, Ezio & Théodore
♦ Runes : 92
♦ Messages : 1660
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.



No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.






Us vampires look after one another. We take care of our family.








Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Des choses à se dire - Magnus&Raphaël ♦ Jeu 7 Déc - 21:53

Des choses à se dire
⚜️ Tu sais j'regrette quand j'regarde par la fenêtre tard le soir, pour tous les gens qu'on aime mais qu'on a trop souvent mis à l'écart. Promis demain j'me lève, enfin prêt pour le grand départ, j'vais l'tenter, à mon retour j'aurais changé. ⚜️

“Bien sûr que je les comprends.” Raphael savait ce qu’il avait fait, il savait ce qu’il risquait. Il n’était pas stupide et savait qu’il aurait des problèmes si jamais trop de personnes étaient au courant. C’est pour ça qu’en général, il préférait garder ça pour lui. Mais apparemment, la rumeur était entrain de se propager alors… Il devait voir d’où ça venait, il devait savoir qui avait dit ça à quelqu’un avant que l’Enclave ne finisse par lui mettre la main dessus. Parce qu’il ne donnait pas cher de sa peau s’il était attrapé. Il se ferait probablement enfermé ou réduire en un tas de cendre pour la simple et bonne raison qu’il a “attaqué” un Néphilim. Parce qu’aux yeux de l’Enclave, il l’aura probablement attaqué, un peu comme s’il était coupable à cent pour cent, comme si Alec n’avait pas été d’accord. Du moins, ils penseraient probablement ça jusqu’à son jugement, quand il devra répondre avec l'Épée Mortelle. Épée Mortelle dont il n’était pas sûr qu’elle soit à nouveau entre les mains de l’Enclave. Il le laissait prendre sa main entre ses siennes, se contentant d’y lancer un court regard avant de lever une nouvelle fois les yeux vers ceux de Magnus. Il n’avait pas l’air d’être vraiment en colère. Enfin, si, mais pas tellement en colère qu’il serait prêt à le gronder ou lui foutre un coup derrière les oreilles. “Et je suis totalement prêt à assumer les conséquences de mes actes. Je sais que cela va amener de mauvaises réaction de la part de mon clan comme de la part des Néphilim. Et j’accepterai mon châtiment s’il y en a un.” Pour l’honneur de son clan ou pour la justesse, il serait toujours prêt à tout. Ce n’est pas une nouveauté. “Et je te l’ai déjà dit, Magnus. Oui, je vais bien.” Du moins, il ne pensait pas aller mal alors… On va dire que ça va bien. Il faut dire qu’il ne pouvait pas réellement faire autre chose qu’aller bien. Il ne pouvait pas se mettre à déprimer pour des bêtises qu’il a faites. Il ne va pas non plus se mettre à s’attrister sur son sort. Pas pour le moment et probablement même jamais. Ce n’est pas un comportement digne de quelqu’un de mature, ce n’est pas un comportement digne d’un chef de clan après tout. Alors, il gardait toujours tout sur lui, comme un bon petit vampire.
⇜ code by bat'phanie ♦️ 409 MOTS AVEC DOMMAGE BY BIGFLO & OLI



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: Des choses à se dire - Magnus&Raphaël ♦ Dim 17 Déc - 9:06


Magnus & Raphaël

" Des choses à se dire "


S'il en était conscient, cela baissa ma colère petit à petit. J'avais commencé à me détendre, d'un autre côté, il risquait pas mal de choses, sans même parler de moi. Au moins il allait bien. C'était un bon départ, n'est-ce pas ? Et depuis le temps que c'était arrivé... S'il devait y avoir une réponse de l'Enclave, il serait déjà sous le joug de l'Epée. Si encore ils l'avaient, mais cela était encore une question à laquelle j'aimerais bien avoir une réponse, nette et précise. Il fallait donc compter sur l'impression de secret que j'avais eue autour de cette affaire, qui avait tourné autour des créatures obscures mais que je pouvais intriguer un peu pour la faire taire... Et compter aussi sur la fierté naturelle des Lightwood qui ne manquera pas de vouloir dissimuler cela aux yeux de tous.

"Ton châtiment, enfin, je préférerais qu'il n'y en aie aucun, il serait dommage de t'abîmer, n'est-ce pas ? Je pense que tu seras sauf, pour cette fois. En espérant que les rumeurs que j'ai entendu ne donne pas de mauvaises idées à tes protégés, étant donné que tu serais bien mal placé pour le leur interdire."

Je réfléchissais. Je ne voulais pas que Raphaël perde de sa crédibilité auprès de ses vampires, j'avais déjà bien du mal à garder le calme parmi les miens, alors lui auprès des siens ? Cette guerre qui se profilait à l'horizon me donnait l'envie de faire déserter la ville des sorciers, mais d'un autre côté, il y en avait assez de fuir. J'avais la sensation que ce combat, une fois qu'il sera terminé, avec une victoire pour nous j'en étais certain, il permettra un véritable tournant sur nos relations avec les chasseurs d'ombre... J'en avais l'espoir. Mais je pris tout de même le temps de m'intéresser à ce que les vampires devenaient.

"Je ne vais plus en rajouter sur cette histoire, si vraiment tu les comprends. Je te fais confiance pour que cela n'arrive plus... Cependant, comment se portent les tiens ? Pas trop d'émule dans tes rangs ?"

Je retirai mes mains de la sienne, pour prendre cette apparente nonchalance que j'affectionnais lorsque je changeais de sujet, afin de laisser les choses qui fâchent pour plus tard. Quand cela sera vraiment nécessaire, en somme.

Phantasmagøria

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: Des choses à se dire - Magnus&Raphaël ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
Des choses à se dire - Magnus&Raphaël
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aurait tu des choses a me dire ? ! Ft Lucy
» Des choses à se dire [PV Paige]
» J'ai des choses à te dire. [Standford family]
» Des choses à dire à sa fille
» Plusieurs choses à dire !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: