We've been introduced this time - Magnus&Alexander
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
We've been introduced this time - Magnus&Alexander
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: We've been introduced this time - Magnus&Alexander ♦ Dim 3 Sep - 15:57


Magnus & Alexander

" We've been introduced this time "


Si les choses s’enchaînaient d'une façon que même moi je trouvais rapide, il en était certaines qui attiraient particulièrement mon attention. Valentin complotait contre le Monde Obscure, j'en étais effrayé, cherchant à défendre mon peuple par dessus tout - d'autant qu'étant Grand Sorcier de Brooklyn, j'avais leur confiance. Que de responsabilités. Mais d'autres choses, un tout petit peu moins graves, arrivaient aussi. Par exemple, ces gausseries au Pandemonium qui concernait ces chasseurs d'ombre qui auraient succombé à l'appel du Yin Fen. C'était bien là une bêtise, une stupidité qui, au départ me faisait légèrement sourire. De l'hypocrisie chez les Shadowhunters, comme c'était étonnant ! Après tout, mon allégeance était pour l'Enclave, mais on ne changeait pas des siècles de méfiance... Ce qui avait cependant tout de suite fait baisser mes commissures de lèvres, c'était d'apprendre qui était concerné. Et dans le lot, je n'avais réellement entendu que le nom d'Alexander. Mon bel Alexander, sombrer dans cette drogue ? Si je buvais un verre à ce moment, je l'aurais certainement recraché aussi sec. Qu'est-ce qu'il s'était passé depuis la dernière fois que je l'avais vu ?

Pour ma part je savais ce qu'il s'était passé. J'avais clairement succombé. Comme cela m'était arrivé une paire de fois par le passé. Là dans le présent, je n'avais envie que d'une chose, le faire succomber. Et peut être d'autres choses, mais voyons, restons soft pour l'instant. Car là, dans l'instant, je n'avais qu'une inquiétude : je ne l'avais pas croisés depuis un moment, et voilà que j'entendais une histoire pareille ! Que vouliez-vous que je fasse ? Clairement, j'ai posé mon verre, et je me suis éclipsé rapidement vers l'Institut. Vraiment rapidement, vous savez, les avantages d'être un sorcier...

J'étais arrivé en face de cette Eglise, hésitant légèrement. Je n'aimais guère rentrer dans cet établissement, surtout que c'était cet Alder... Chose qui le gérait actuellement. Mais parfois, il le fallait bien, n'est-ce pas ? Et puis, je devais avoir une chance affolante, car c'était cette délicieuse Izzy qui m'avait ouvert. Après lui avoir présenté mes hommages d'un baise main - on ne se refusait rien, clairement - je lui demandai l'autorisation d'entrer, afin de...

"J'aimerais voir Alexander, si cela est possible. Je souhaiterais avoir des nouvelles de... Hum. Jace."

Je n'étais clairement pas crédible dans mes paroles, mais honnêtement, vous me voyez réellement dire à Izzy "Bonjour, ton frère me plait, et je suis inquiet à cause d'une histoire de Yin Fen, puis-je ?" Pas vraiment de meilleur gout, il fallait le confesser, n'est ce pas ? Mais elle n'était pas idiote, cette Izzy. D'un sourire parfaitement entendu - que je lui rendis - elle me fit comprendre qu'elle allait juste faire semblant de me croire. Pour cette fois. Et en attendant, elle allait me guider à Alexander. C'était tout ce que je demandais !

Elle m'introduit à Alexander, passant sa tête par la porte, disant simplement "Voici Magnus, Alec !". Cela me fit sourire, me remémorant une scène où j'avais un peu ri intérieurement. C'était lorsque je m'étais présenté réellement, disant mon nom complet, et lui n'avait répondu que "Alec", comme s'il était un enfant, avec un sourire tellement innocent que ça m'avait surpris de la part d'un Chasseur d'Ombre. J'avais senti chez lui ce je ne sais quoi, cette candeur qui m'avait plu immédiatement. Alexander, en somme.

Je finis par pénétrer dans la pièce, ne sachant pas réellement où je venais de mettre les pieds, faisant un dernier signe à Izzy, pour me mettre devant lui. Je cherchais tous les signes possibles de cette addiction, cherchant à connaître la réalité des choses. Je vis des yeux fatigués, et cela sembla me suffire pour ce que je lance :

"Il semblerait que tu sois la cible de quelque rumeur dans le monde obscur, Alexander."

Phantasmagøria

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: We've been introduced this time - Magnus&Alexander ♦ Dim 3 Sep - 17:31
We've been introduced this time.MalecAlec tentait de reprendre le chemin de sa vie, mais s'il regardait la vérité en face, sa vie n'était plus la même depuis un moment maintenant. Si l'arrivée de Clary avait tout chamboulé, les événements ont fini par s'enchaîner, jusqu'à la descente totale. Quand Jace a traversé ce portail avec Valentin, afin de tous les empêcher de se faire embrocher. Si ce soir-là, il a empêché la rouquine de suivre le jeune Wayland, en faisant le Shadowhunter censé, dans le fond, il a senti le sol s'effondrer sous ses pieds. En une poignée de secondes, il s'est retrouvé sans le moindre contact avec son Parabatai. Sans plus rien ressentir. Depuis des années, habitué à sentir la présence de Jace à travers leur lien si unique, il s'est retrouvé tout seul. Plongé dans un silence inconnu, et cela lui a fait peur. De ne pas savoir dans quel état, celui qui partage son âme, peut être avec ce malade..

Tellement effondré, il a ignoré toutes ses connaissances pour proposer un marché à Raphaël. Peu importe le prix à payer, tant qu'il avait accès à des informations qui pourraient lui permettre de retrouver son frère. Avec tout cela, il a sombré dans la douleur et l'illusion que pouvait lui offrir le venin de vampire, et a entraîné Raphaël avec lui. ça n'a pas été simple, mais avec le soutien de sa famille, Alec a fini par se prendre en main et tenter de se sevrer de cette erreur. Le vampire faisant de même de son côté. C'est sans doute le retour de Jace qui l'a poussé à le faire. Le plus douloureux dans cette histoire, c'est qu'à cause de leur lien, le jeune Wayland a senti la peine de l'aîné des Lightwood durant les premiers jours éprouvant de cette désintox. Il en a été décidé, qu'une fois qu'il tenait plus ou moins bien sur ses jambes, et que l'on pouvait facilement convaincre les gens d'une simple maladie, qu'il allait être envoyé à Idris, afin de recouvrait la santé dans un endroit sein.

Pour Alec, ça n'a pas été un choix facile. Laisser son frère et sa sœur à New York, avec Valentin qui court... Mais ce n'était que le début du prix à payer pour avoir cédé au démon. heureusement, tout cela est derrière lui à présent. Enfin, plus ou moins. Il peut tenter de ce sortir la tête de l'eau avec plus de force. Il ne se sent plus faible, ni addict. Il est de retour à l'Institut, prêt  à entrer dans l'action, chef de son propre corps, en compagnie d'Izzy et Jace, ÇA ne fait pas deux semaines qu'il est revenu, qu'un semblant de routine pointe le bout de son nez. Si l'on peut appeler ça comme cela. Les démons sont toujours plus nombreux, tout comme les ruses de Valentin. À chaque fois, le traite semble avoir un pas d'avance sur eux, et cela en devient frustrant.

Comme tous les matins, Alec est sorti de son lit pour enfiler des affaires de sport et s'entraîner dans l'une des salles reculées de l'Institut, bien avant que les autres nephilim se réveillent. Il aime ce moment de calme, ou seulement le bruit de ses poings sur le pauvre sac de sable résonne autour de lui. Quand le bruit de la vie alentour commence à polluer son calme, et qu'une fine pellicule de sueur vient coller sur sa peau, le brun décide qu'il est temps d'y mettre fin. Il ne faut pas longtemps à l'aîné des Lightwood pour prendre une douche et enfiler l'une de ses habituelles tenues sombres, pour commencer sa journée. Installé sur son lit, il vient à peine de finir de lasser ses boots, qu'il entend toquer à la porte, lui faisant lever la tête vers le panneau de bois. C'est une tête bien connue à la crinière ébène qui apparaît avec un grand sourire. Haussant un sourcil interrogateur, la réponse à sa question muette ne tarde pas à venir.

Le grand sorcier de Brooklyn éclipse la présence de sa sœur cadette, alors que d'un coup, Alec se sent mal à l'aise. Essuyant ses mains presque moites sur le pantalon, il finit par se mettre sur ses pieds, alors qu'Isabelle s'éclipse, non sans un regard entendu qu'il préfère ignorer.

-Magnus. Qu'est-ce que tu fais ici ?

Les deux hommes s'étaient vus en coup de vent, depuis qu'Alec avait fait le craquage d'embrasser le sorcier devant toute une assemblée de Shadowhunters, mettant ainsi fin à son mariage avec Lydia. Et peut-être que le brun ne savait pas quoi lui dire après tout cela. Les relations amoureuses, les relations tout courts, ce n'est pas son truc. Il n'est pas doué pour cela. Il n'a toujours eu qu'Isabelle et Jace constamment autour de lui, et ça lui convenait parfaitement ! Etre dans l'ombre de son Parabatai. Mais cet homme, parfaitement atypique a tout ce qu'il n'a jamais connu, à finit par le tirer dans la lumière, et l'on peut dire qu'Alec ne sait pas trop quoi faire. Et comme toujours, Magnus ne prend pas de gants pour rentrer dans le vif du sujet, faisant sentir le chasseur d'ombre comme un enfant prit sur le fait d'une mauvaise action. Aussitôt, pour dissimuler sa gêne, son visage se ferme alors qu'il se soustrait à sa vue pour se diriger vers le bureau dans un coin de sa chambre, afin de glisser son portable et sa stèle dans ses poches, lui tournant ainsi le dos.

-Parce qu'il y a certain Shadowhunters qui n'en sont pas victimes ?

Personne n'ignore le fait que les Créatures Obscures et les Chasseurs d'Ombres ne s'entendent pas. Des rumeurs, sur chaque être de chaque espèce, circulent un peu partout et il faut faire attention sur ce qu'il faut croire ou non. En revanche, même s'il semble neutre, le palpitant d'Alec s'est mis à s'affoler. Quel genre de rumeurs à pu circuler sur lui ? Comment son addiction au yin fen à put ce savoir au delà de ces murs ?! Raphaël et lui ont toujours été très prudents, et il est certain que jamais Jace et Izzy n'en auraient parlé à qui que ce soit. Malgré leur problème commun le brun a une totale confiance en Raphaël. Simon, peut-être ? Il se promit, dans un coin dans sa tête, d'aller rendre visite à ce sale terrestre à lunettes. Aussi vampire soit-il devenu. Même s'il aimerait échapper à cette discussion, la raison lui souffle qu'il doit savoir si cette information circule réellement en dehors de ces murs. Alors, il prend son courage à deux mais, et pose la terrifiante question.

-Quel genre de rumeur ?

© Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: We've been introduced this time - Magnus&Alexander ♦ Dim 3 Sep - 23:57


Magnus & Alexander

" We've been introduced this time "


A le voir, assis sur son lit, lassant ses chaussures... Mon coeur avait fait un bond. J'aimais ça mais... J'étais nerveux aussi, il fallait l'avouer. Le Grand Sorcier de Brooklyn, nerveux face à un Shadowhunter ! Ok, un beau Shadowhunter, mais tout de même... Il y avait là un beau contraste, n'est-ce pas ? Et puis on parlait du Shadowhunter qui avait cédé à mon appel, lors de son mariage, lorsque je l'ai empêché de faire une grosse bêtise. Alexander allait épouser une femme certes très sympathique au demeurant, mais malgré tout une femme qu'il n'aimait pas. Cela crevait les yeux... Je ne pouvais accepter qu'un Shadowhunter, un homme à la vie si courte, se force à faire une chose qui devrait être normalement une évidence avec une personne évidente. Au diable les convenances ! Il passait déjà sa vie à sacrifier beaucoup de choses, à rester dans l'ombre des autres, il pouvait bien s'offrir une chose, rien que pour lui. Je n'irais pas jusqu'à affirmer que ce devait être avec moi - si ? - mais pas avec elle... Il m'avait alors embrassé, moi. Moi et personne d'autre. Je m'attendais à beaucoup ! Mais finalement, il mettait malgré tout une telle distance entre nous, distance que je me faisais un devoir de réduire, petit à petit. Mais une distance tout de même posée, directement, avec son simple salut, avec ce visage fermé. Ah, je n'aimais pas cette tête, elle me donnait envie de le dérider de suite ! Mais il ne fallait pas le brusquer, mon petit Alexander, il était un défi, mon défi.

Je ne me fiais pas aux apparences, je savais ce qu'était ce visage. Je le savais depuis le départ, il avait vécu entouré des shadowhunters, ces personnes terriblement... Coincées ! Ca manquait vraiment de fêtes, de spontanéité dans ce monde, je voudrais tant leur faire une injection de musique couplée avec une bonne bouteille de vin, le tout dans un mélange de conte de fées, car il fallait sortir l'armada, avec eux. Et Alexander n'était qu'une victime de cet univers, perdu entre ce qu'il devait être et ce qu'il était réellement. C'était triste, dramatique même, car cela mettait les bâtons dans les roues de notre belle relation. Car je le savais, elle serait belle, comme ce baiser qu'il m'avait fait, ce jour-là. Je ne lâcherai pas, pas maintenant alors que je nous sentais si proche de ce... Dénouement. Encore une fois, ce baiser, tandis qu'il choisissait entre les convenances et moi... N'était-ce pas une promesse ? D'un avenir à deux ? Si ça ne l'était pas, j'en serais fortement déçu.

J'avais alors simplement fait allusion à ces rumeurs qui m'avaient ramenées ici, à une vitesse telle que j'avais l'impression d'avoir quitté le Pandemonium moins discrètement qu'escompté. Et alors que je disais cela, il se levait pour se préparer, me tournant le dos. Il avait même l'air un petit peu désabusé, demandant si des Chasseurs d'Ombres échappaient aux rumeurs. Il fallait dire que... Non. Tout le monde en avait effectivement pour son grade. Mais il fallait nous comprendre, nous les Créatures Obscures. On dépendait pratiquement de ces êtres, parfois totalement imprévisibles. Et on aimait garder l'oeil sur ce qu'on considérait souvent comme étant nos ennemis - bien que j'avais l'impression que cela changeait légèrement... Cependant Alexander demanda de façon assez claires quelles rumeurs, et je me fis un devoir de lui répondre. Il avait bien le droit de savoir, après tout !

"Des rumeurs concernant une possible addiction... Au Yin Fen."

Je m'approchai un peu de son dos, voulant qu'il me regarde. Mon inquiétude revenait, j'avais besoin de savoir ce qu'il s'était passé. Je ne voulais pas non plus m'immiscer dans chaque aspect de sa vie, mais le Yin Fen était sérieux, c'était souvent mortel. Je ne pouvais pas imaginer Alexander mourir aussi tôt... J'avais donc une petite angoisse qui m'étreignait les entrailles, et j'avais besoin de poser ma main sur son épaule, pour le tourner, ce que je fis. Ce contact me rassurait déjà, c'était complètement idiot, il fallait l'avouer, mais c'était tout moi. J'aimais le toucher, j'étais tactile, et ça me permettait de me calmer un peu.

"Je suis donc venu, m'inquiétant pour toi. Je voudrais savoir si tu vas bien. Avant tout."


Je le regardai dans les yeux, y cherchant la vérité dans ce qu'il me dirait. Je n'allais pas prétendre être un détecteur de mensonge ambulant, mais en étant un bon, de cachotier, je pouvais me targuer de pouvoir déceler ces petites choses qui trahissaient les omissions, les dissimulations. Après tout, j'avais débuté ma vie de sorcier en disant à mes clients que j'étais né à l'époque de Jules Cesar, par exemple, alors que je n'avais qu'une vingtaine ou trentaine d'année à l'époque. Enfin, c'était nécessaire pour pouvoir me faire un nom. Je n'avais certes pas les capacités d'aujourd'hui, mais je n'étais pas mauvais, et j'avais très rarement raté un contrat.

Mais le fait était que j'étais un menteur, et qu'Alexander n'avait pas intérêt à me mentir. Et je tenais à le confirmer immédiatement, sans lui laisser le temps d'ouvrir la bouche après la dernière réplique, lui disant :

"Ne t'avise pas de me mentir, Alexander."

Je commençais à le connaître, et il était du genre à faire son guerrier, son fort, à dire que tout allait bien alors qu'il était au fond du trou. C'était typiquement son genre, et celui de beaucoup de Shadowhunters aussi, cette fierté souvent mal placée. Qu'est-ce que cela coutait à quelqu'un de dire "ça ne va pas", et de prendre une main tendue ?

Phantasmagøria

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: We've been introduced this time - Magnus&Alexander ♦ Lun 4 Sep - 11:08
We've been introduced this time.MalecPour une fois, la venue de Magnus, il s'en serait passé. Il aime voir le sorcier, là n'est pas le souci. Même s'ils n'ont pas eu le temps d'approfondir leurs relations encore. Pourtant, il ressent toujours la même chose. Quand il a vu le demi démon débarqué à son mariage, droit devant tous ces Shadowhunters. Cela a littéralement coupé le souffle au chasseur d'ombre. La panique, sans aucun doute. Hors mit le fait que Magnus soit du genre têtu, il est également une créature obscure. Et un homme. Deux choses réellement mal vues chez les nephilim. Pourtant, ... Pourtant cela lui a donné la claque dont il avait besoin. Même s'il n'avait eu aucune envie de blesser Lydia en la laissant devant l'hôtel... Son amie l'y a encouragé, et il a subi cette vague de courage pour aller quémander son premier baiser..

Après tout ça, Jace a disparu et Alec a été tellement pris dans sa terreur, qu'ils se sont doucement séparés, l'aîné des Lightwood trop perdu dans ses recherches. S'est ensuit son addiction au venin et son départ pour Idris. Avec cela, il n'a pas beaucoup pu avancer, mais la gêne est toujours là. Même s'il est plus à l'aise qu'avant, il se fait le sentiment d'être un gamin jugé sur son erreur, et ça ne lui plaît pas. Pourtant, il ne peut nier que Magnus se préoccupe de lui. Comme la fois où il a été blessé par le damné et qu'il n'a cessé d'insister pour le soigner. Malgré tout, quand la vérité sur les rumeurs claque dans l'air, le dos d'Alec se fait raide. Par l'Ange ! Comment cette connerie a pu se répandre dans le monde obscure ?! Il n'est pas dupe, il sait que les secrets ne peuvent pas le rester bien longtemps, mais la liste des personnes aux courants et plutôt courte. Il ne lui faudra pas bien longtemps pour en faire le tour. Et même s'il a toute confiance en sa soeur et son Parabatai, ils seront les premiers à en subir l'interrogatoire.

-Ce ne sont que des rumeurs..

Les yeux flamboyants, il se sent sursauter quand les doigts bagués du sorcier viennent se poser sur son épaule. Dans un reflex, il se tourne vers son homologue, et comme la dernière fois. Il voit cette inquiète, qui le met mal à l'aise. Parce qu'il ne veut pas l'inquiéter. Parce qu'il a honte d'être tombé dans cette drogue alors qu'il connaissait les risques sur le bout des doigts. Qu'est-ce qu'il pourrait lui dire ? "Je l'ai fait pour Jace. Et je le referais sans hésiter. La douleur a été horrible, comme si j'étais en feu, mais je vais bien, je tremble plus maintenant" ?! Sincèrement ? Non, il ne voulait pas que Magnus ait ce genre d'image de lui. Mais Magnus l'a doublé, et sa réflexion lui a donné le mérite d'éloigner Alec de quelques pas.

-Je vais bien.

Sa réplique se fait un peu brutale, il en a conscience, et il finit par soupirer en fermant les yeux quelques secondes. Il n'a pas envie de repousser Magnus, à nouveau. Mais ce n'est pas nécessairement un sujet qu'il aborde facilement. Et qu'il n'a pas envie d'aborder avec le sorcier. Malgré tout... Est-ce une bonne idée de lui mentir pour autant ? Mais à présent qu'il va mieux... Est-ce nécessaire, de s'attarder sur ce sujet ? Ses paupières s'ouvrent de nouveau sur ses pupilles,  son visage se fait plus las et son ton plus doux.

-Je vais mieux. C'est de l'histoire ancienne, et j'apprécierais que tu n'ébruites pas cette nouvelle, s'il te plaît.

© Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: We've been introduced this time - Magnus&Alexander ♦ Mar 5 Sep - 21:33


Magnus & Alexander

" We've been introduced this time "


C’était parfois difficile avec Alexander de savoir quand était un bon moment. Parfois je m’avançais, je disais certaines choses, mais il était un tel étalon fougueux qu’il était parfois dur de savoir si je faisais le bon pas ou pas. En réalité, avec lui, c’était une danse. Un pas en avant, deux en arrière… Quelques pas chassés et un retour à la case départ. Difficile de lui en vouloir avec tout ce qui arrivait dans sa vie. Il semblerait qu’il soit l’homme de l’ombre, celui qu’on imaginait fort, alors qu’il était en réalité une sensibilité exacerbée. Je le sentais, son aura était pratiquement faite d’électricité tant qu’il en avait beaucoup sur le coeur. Il ressentait les choses à l’intérieur, mais il gardait cette façade de jeune homme droit et fort… Comme maintenant, à me dire que ce n’étaient que des rumeurs, avant qu’il ne se retourne vers moi. Oh, il voulait tant être fort, qu’il en oubliait parfois que la faiblesse n’était pas un mal.​ ​Je​ ​lui​ ​montrai​ ​bien​ ​qu’il​ ​devait​ ​être​ ​honnête​ ​avec​ ​moi,​ ​que​ ​je​ ​n’allais​ ​pas​ ​le​ ​juger.  

Néanmoins, à son “je vais bien”, je soupirai. Au moins il reconnaissait, à demi mot, ce qu’il s’était passé. Et je fus vraiment inquiet, que s’était-il passé ? Est-ce qu’il allait vraiment bien ? Je ne me laissai pas intimider par ses pas en arrière. Alors, lorsqu’il m’assura que c’était de l’histoire ancienne, et que je ne devrais pas l’ébruiter, je sentis une pointe d’agacement monter en moi. Vraiment ? Est-ce qu’il croyait que j’allais rajouter de l’eau au moulin ? Que je venais prendre des renseignements pour mieux alimenter les bruits du Monde Obscur ? Est-ce qu’il était méfiant à ce point là ? Ca en devenait légèrement blessant. Juste légèrement.

“Je pensais pourtant t’avoir montré que je suis là pour toi, et pas pour les caquetages de basse​ ​cour.”

J’avais parlé sèchement. C’était une chose de prendre le temps du défi pour notre relation, ç’en était une autre de me faire pratiquement insulter. Le Monde Obscur parlait, moi aussi ça m’arrivait - tout le temps - de laisser trainer mon oreille. Mais bon sang, ce n’était pas moi qui avait claqué à tous qu’il avait été addict. Quand je l’avais soigné, quelques temps plus tôt, j’avais donné tout ce que j’avais, je m’étais battu pour lui ! Pour qu’il reste en vie. Est-ce que le monde obscur avait entendu quoi que ce soit à propos de ce qui était arrivé dans cette​ ​chambre​ ​?​ ​Je​ ​ne​ ​pensais​ ​pas,​ ​non.  

Je faisais tout ce que je pouvais pour lui. J’allais jusqu’à dépasser parfois mes propres besoins pour répondre à ses appels. Il m’avait lui-même donné un feu vert pour que je puisse démarrer quelque chose avec lui, avec ce baiser comme j’en avais eu bien peu en comparaison​ ​avec​ ​ma​ ​longue​ ​vie.​ ​Il​ ​avait​ ​toutes​ ​les​ ​cartes​ ​en​ ​main​ ​!  

Mais je finis par légèrement me calmer. Il était jeune encore, il ne savait pas ce qu’était la confiance, et ne me connaissait pas non plus. Je refis alors un pas vers lui - une danse, que je vous disais - pour poser ma main, doucement, sur sa joue. Je voulais lui transmettre ce que​ ​je​ ​ressentais​ ​dans​ ​le​ ​moment​ ​actuel​ ​:​ ​mon​ ​inquiétude​ ​pour​ ​lui.

“Je ne suis pas venu pour les rumeurs. Je suis venu pour toi, pour savoir si tu vas bien. Si je peux faire quelque chose. Tu peux compter sur moi, et si tu ne le sais pas encore, je te l’affirme.”

Je profiterai bien de ce moment, pour le prendre dans mes bras, mais là dans l’instant, je ne voulais pas le brusquer. je savais désormais ce que j’aurai si je le forçais. Mais visiblement, me montrer un tout petit peu autoritaire avait donné de son effet : il avait fini par admettre qu’il y avait un problème. Je pris alors mon parti de continuer sur cette lancée, en le prenant par le bras pour l’installer sur le lit, et moi en face, en piquant sa chaise.

“Dis moi ce qu’il s’est passé. Il y a bien quelque chose qui a déclenché tout ça, non ? Allez, vide ton sac.”

Je m’installai alors, assis tranquillement sur cette chaise, les jambes croisées dans une décontraction qui n’avait de décontracté que l’apparence. En réalité, je m’inquiétais. Le Yin Fen n’était pas la seule chose qui m’inquiétait. J’avais besoin de tout savoir, afin de pouvoir l’aider. Comment ? Je ne le savais pas encore. Je verrai bien… Après tout, j’étais là pour lui, n’est-ce pas ?


Phantasmagøria

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: We've been introduced this time - Magnus&Alexander ♦ Mar 5 Sep - 22:11
We've been introduced this time.MalecAlec.. Alec n'aime personne. C'est ce qu'a dit Jace, à Clary dans les premiers jours qu'elle a passés à l'Institut. Probablement pour qu'elle ne se sente pas particulièrement visée, mais ce n'était pas réellement un mensonge. Le brun a toujours été très méfiant, pire encore que le plus entraîné des militaires terrestres sans doute. Cela a toujours été toute sa vie, d'être froid et intransigeant. Ne pas se laisser avoir par trop de compassion parce que l'on te poignardera dans le dos. Formé pour gérer les situations les plus dures, dans le but de devenir un jure le gérant de l'Institut de New York. La fierté des Lightwood qui ne laisse rien passer. Alors oui, parfois ces réactions sont froides et violentes. et Magnus a beau attirer toute l'attention du nephilim, il ne peut pas changer autant en si peu de temps. Oui, sa réaction l'a piqué au vif. Parce que parfois il a l'impression d'être ce gamin, face à un adulte. Eh bien, que ce soit le cas, au niveau de leur âge, il a horreur de cela.

Et forcément Magnus le comprend pas ça. Parce qu'ils ne se connaissent pas suffisamment. Cela fait trop peu de temps, et parfois ils n'arrivent tout simplement pas à se comprendre. Il leur faut le temps de s'apprivoiser, mais ce n'est pas toujours la chose la plus simple. La preuve étant, que la propre réplique d'Alec, qui se voulait fatiguer, à eu simplement l'effet de piquer la fierté du sorcier. Et l'aîné des Lightwood se retient à grande peine de lever les yeux au ciel. Que Raziel lui vienne en aide.

-ce n'est pas ce que j'ai dit, Magnus..

Simplement de ne pas intervenir dans cette histoire. Mais peut-être qu'il ne l'a pas dit de façon que le demi-démon puisse le comprendre. Il a tellement l'habitude que son Parabatai et sa soeur le comprennent d'un seul regard, que, parfois, il ne s'explique pas nécessairement avec les bons mots, et cela en rajoute une couche. La tension fut palpable, pendant quelques secondes dans la pièce. Parfois le chasseur d'ombre à l'impression de revenir au point de départ, quand il repoussait avec force les avances de Magnus, et qu'ils finissaient par se prendre le bec. ça a un côté nostalgique et épuisant. Il a conscience que bien souvent c'est sa faute, mais ce n'est pas si simple que cela. Toute sa vie, ou presque, il a aimé Jace en silence, tout en sachant que cet amour ne serait jamais partagé. Personne d'autre n'a éveillé son intérêt, jusqu'à ce que le sorcier apparaisse. Totalement opposé -bien que certains points communs- de son Parabatai. Lui qui a toujours été dans l'ombre, ce n'est pas évident de se mettre sur la même longueur d'onde qu'un être aussi extraverti que Magnus. Même s'il sait qu'il tente de faire des efforts de son côté également.

Alors qu'un soupir échappe au jeune homme, Magnus décide de retenter sa chance en s'approchant à nouveau d'Alec, qui finit par se laisser faire. Dû à leur légère différence de taille, le nephilim baissa légèrement les yeux pour fixer ceux du sorcier dans cette conversation beaucoup trop sérieuse. Sincèrement, il n'avait pas prévu d'aborder ce sujet avec le demi-démon. Pas du tout, c'était censé rester entre lui, Jace, Izzy et Raph. Il ne peut pas en vouloir au vampire d'avoir mis Simon au courant. Mais même Clary - si l'autre binoclard a su fermer sa bouche - n'était pas informé. Le genre de sujet honteux que l'on aimerait enterrer à tout jamais. Et si pour éviter cela. Cette inquiète dans ses yeux et les possibles reproches qui peuvent suivre. Parce que oui, il savait d'entrer de jeux que le yin fen, le venin des vampires, et autrement addictif, il n'est pas idiot. Pourtant, il s'y est jeté à bras ouverts. Et les raisons peuvent paraître simplettes pour certains. Ses mains se poses alors sur les poignets de Magnus, pas dans le but de le repousser, mais dans une prise qui se veut rassurante. Comme pour lui assurer qu'il est bien là. une prise ferme, mais douce, sans aucune once de tremblement comme il a pu avoir durant son addiction.

-Je sais que je peux compter sur toi, et je te fais confiance. Mais il n'y a rien que tu puisses faire, parce que je vais beaucoup mieux. Tu n'as pas à t'inquiéter pour cela.

Avec toute la bonne volonté, il se laissa entraîner sur son lit, alors que Magnus capture sa chaise pour s'y asseoir... En face de lui. Comme avoir l'impression de se faire sonder en une étape. Et il avait tout simplement horreur de cela. Il n'a pas envie que l'on lise en lui, que le sorcier le relègue encore une fois sur le plan de gamin, en lui parlant comme s'il risquait de le brusquer. C'est totalement débile. Alec se met aussitôt sur ses pieds pour fuir cette scène ridicule, afin de se poster proche de la grande baie vitré composé uniquement de viraux, comme l'on peut trouver dans les églises, couverture de l'Institut. Ses bras se croisent sur son torse, alors qu'il fixe un instant ce jeu de lumière particulier, avant de se tourner de nouveau vers Magnus. Devait il lui donnait la vrai raison ? Il prit quelques secondes pour peser le pour et le contraire, avant de finalement ouvrir la bouche.

-Je l'ai fait pour Jace. Je n'arrivais pas à le localiser, et je n'avais aucune infos. Cela faisait trop longtemps qu'il était avec Valentin, il fallait qu'on le récupère. Peu importe de qui venait l'aide. Alors, j'ai fait un deal : des informations solides sur la localisation de Valentin et Jace, et je donnais mon sang en échange.

Un deal honnête, pour lui, dans le principe. Qu'importent les risques, il ferait tout pour son Parabatai. C'est dans le serment qu'il a cité, jusque dans la rune gravée sur sa peau, coulant chaque jour dans ses veines. Les Créatures Obscures ont bien souvent du mal à comprendre ce lien, et beaucoup de Shadowhunters considèrent le fait d'être Parabatai comme du suicide. Peut-être que l'acte d'Alec en donne la preuve, et pourtant, il n'a pas hésité. Et même s'ils n'étaient pas liés de cette façon, il l'aurait fait.


© Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: We've been introduced this time - Magnus&Alexander ♦ Mer 13 Sep - 0:24


Magnus & Alexander

" We've been introduced this time "


Entendre Alexander prononcer mon prénom, c’était un plaisir renouvellé à chaque fois. Ce n’était pourtant qu’un prénom, que je portais depuis… Quelques siècles maintenant. Mais il sonnait comme une musique douce et sensuelle dans sa bouche. Comme son prénom. Alexander… Je regrettais que certains le raccourcisse en ce banal “Alec”. Alexander était un prénom magnifique, à la signification grandiose, à la hauteur de l’homme qui le portait. J’aimais à lui faire honneur ainsi. Même s’il était présentement en train de créer une nouvelle distance. Très bien… Pas grave. Je survivrai, après tout. Je survivais déjà à beaucoup de choses.

Alors s’il allait bien… C’était un bon départ. Mais apprendre que son sang était devenu une monnaie d’échange… Ca c’était un choc. Avec qui avait-il pu faire un tel deal ?! Je réfléchissais à toute allure, tout en gardant une apparence de… Moi. J’essayais de deviner ce qu’il se passait. Je savais que Jace, suite à une débâcle indescriptible, avait fini entre les mains de ce véritable monstre qu’est Valentin Morgenstern.

Mais comprendre ce qu’avait fait Alexander pour son Parabatai… Cela me fit un léger pincement au coeur. Je n’ignorais pas les sentiments qu’il portait pour Jace. J’avais l’espoir de les lui faire oublier petit à petit… D’abord parce que j’aimerais qu’il ressente la même chose pour moi. Ensuite parce que… Je savais ce qui arrivaient aux Parabatai qui s’aimaient. Je n’ignorais pas les conséquences de ce double lien, et je m’étais bien trop attaché à mon Nephilim pour laisser cela arriver. Ca, non.

Cependant, je devais accepter que je ne tenais pas la concurrence. Ca ne me ressemblait pas de me rabaisser ainsi, mais finalement, qu’est-ce que j’étais face à Jace Wayland - Morgenstern ? Pas grand monde. Il fallait le dire. J’étais Magnus Bane, un sorcier, qui était parvenu à sortir des expressions inhabituelles de ce visage, à le convaincre de ne pas se marier pour les convenances, voire même à bafouer ces convenances pour m’embrasser moi au su et au vu de sa propre famille. La tête de sa mère avait d’ailleurs été à la hauteur de l’outrage qu’il lui avait fait. Je n’en étais pas particulièrement fier - après tout, Alexander aimait sa famille et était prêt à tout pour elle - mais il fallait dire que j’avais été ravi de le voir faire quelque chose pour lui-même.

Mais cela ne réglait pas mon souci actuel. Parce qu’une idée faisait son cheminement dans mon esprit, et je n’aimais pas vraiment ce que j’étais en train de penser. Parce que pour que Alexander espère avoir réellement des informations importantes concernant Jace en échange de son sang, finissant par devenir accroc au Yin Fen… Il fallait qu’un vampire puissant passe par là. Et depuis que Camille avait pris la poudre d’escampette, le plus puissant vampire en ville, c’était… Raphaël. Celui que je pouvais considérer comme mon Enfant, celui que j’avais sauvé et pratiquement élevé. Je ne pouvais pas accepter que c’était cette personne qui avait pu faire autant de mal à mon Alexander.

Je m’approchai de lui, voulant absolument le toucher. Je pris le prétexte de vouloir arranger son col, ainsi que ses cheveux, distraitement, pour ne serait-ce qu’avoir un contact. Et puis, son col n’était pas parfait, et l’étiquette dépassait un peu derrière. Je n’aimais pas ça. Voyez cela comme étant mon côté perfectionniste. Je finis même par passer ma main sur ses épaules afin de pousser dans le vide une poussière imaginaire. Et enfin, je repris la parole.

“Je comprends que tu aies bavé à ce moment-là. J’aurais pu t’être utile, je me suis occupé de beaucoup de drogués, tu sais. Mais ce n’est pas grave. Tu le sauras pour la prochaine fois, disons… Au moins tu vas bien, c’est le plus important pour moi. Cependant, j’aimerais m’assurer, pour ton bien être, que ça n’arrivera plus. Promis, je ne t’embêterai plus après, et je suis prêt à tout oublier si cela te fait plaisir. J’ai juste besoin de savoir ça.”


Je pris une respiration. Ce n’était pas facile de devoir accuser une personne que j’aimais sincèrement d’avoir fait une chose pareille. Parce que si j’avais tort, j’étais bon pour me sentir coupable d’avoir pensé à accuser Raphaël. Et si j’avais raison, je ressentirai à la fois de la rage, de la peine, de la tristesse, et un gros dilemne. Est-ce que je devais ensuite venger Alexander ? Pardonner à Raphaël ? Essayer de comprendre, ou bien foncer dans le tas ? La sagesse venue avec les siècles avait ses limites. Je devais avant tout me contrôler.

“Est-ce que c’était avec Raphaël ?”

Je ne demandais rien de plus. J’avais parlé d’un air apparemment neutre, comme si ce que je demandais n’avait aucune importance, mais en réalité, si. J’étais en train de jouer avec mes bagues, signes de nervosité chez moi. Je les cliquetais encore. Après tout… Que faire de plus ? Je n’étais qu’un Magnus Bane, Grand Sorcier de Brooklyn, qui goûtait à nouveau à l’inquiétude, pour une personne supplémentaire. Et cette personne supplémentaire, Raphaël, pouvait avoir l’âge qu’elle voulait, je m’inquièterai toujours pour elle. Parce que je l’avais connu tout juste transformé, je l’avais vu dans le fond du trou et je ne voulais plus qu’il y retourne. Je ne souhaitais que le meilleur pour lui… Et aussi pour Alexander. Qui était désormais mon présent, je le savais, je le sentais. Et savoir que le Yin Fen… Non. Ca me brisait le coeur encore rien que d’y penser.

Mais j’avais, après tout, les épaules solides.

Après cette réponse, je le laisserai tranquille, s’il le souhaitait. Après tout… Je ne voulais pas plus l’embêter. Il était très tôt, ce matin. Il devait certainement avoir ces trucs de Nephilim à faire… Et moi mes trucs de Sorcier, enfin, de Magnus Bane, à faire. A commencer par aller voir Raphaël, si tant est que c’était vraiment lui.

Phantasmagøria

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: We've been introduced this time - Magnus&Alexander ♦ Mer 13 Sep - 13:24
We've been introduced this time.MalecAlec ne sait pas réellement à quoi il s'était attendu de cette conversation, bien que la venue du sorcier soit une surprise en soi. Et bien qu'il ait espéré que ce soit une bonne surprise... ce n'est pas le cas. Le sujet de cette dépendance, il le laisse dans un coin, parce qu'il ne va pas s'étendre dessus, bien qu'il assume son action. Totalement, il l'a dit à Jace, et à Izzy, il ne regrette pas. Même s'il a fini dans un sale état, ce qui était prévisible. Et il a avoué les raisons qui l'ont amené à prendre cette décision sans détour. Le brun comprend que cela peut être difficile à comprendre pour le demi démon, il a bien remarqué que parfois, sa relation avec son Parabatai le dérange. Probablement parce que Jace a toujours été la seule et unique personne qu'il a aimé, avant l'arrivée de Magnus. Et il se dit qu'il réagirait pareil si c'était au sujet de Camille. Pourtant, c'est un lien qu'il ne peut - et ne veux- pas défaire, et qu'il va falloir qu'il accepte. Parce que cela fait partie intégrante de sa personne.

Il ne bouge pas cette fois que Magnus s'approche à nouveau de lui, et le laisse même le rhabiller, dans un geste probablement nerveux. Comme s'il essayait d'appréhender un animal sauvage. Son regard se vrille dans celui du sorcier et son discours le clou sur place plus que n'importe quelles autres réactions que ses proches ont pu avoir. C'est de la façon que cela sort de la bouche de Magnus, ça le frappe en pleine tête, et cela le fait presque reculer. "drogué"... cela raisonne dans sa tête. Comme une cause perdue, un pauvre paumé qu'il faut sauver des griffes de cette chose abominable... "Tu le sauras pour la prochaine fois"... Comme si c'était inévitable qu'il replonge dedans, tête la première. Les sourcils du nephilim se fronce alors que son visage affiche clairement sa contrariété, tandis qu'il se dégage de ses mouvements dans un mouvement sec de ses épaules. La main légèrement lever, comme pour mettre un obstacle entre eux, il secoue légèrement la tête, en plissant les yeux.

-Je ne suis pas un drogué, Magnus. Et il n'y aura pas de prochaine fois. Je vais bien, et je m'en suis très bien sorti avec l'aide de Jace et Izzy.

Malgré tout, son frère et sa soeur on été présents dans les deux premiers jours, les plus durs. Pour Jace, c'était un peu une évidence, étant donné qu'il ressentait la souffrance de son Parabatai à travers leur lien. Et dans le fond, c'est peut-être ce qui lui a fait le plus de mal. Faire subir cela au jeune Wayland, alors qu'il venait à peine d'échapper de l'enfer qu'a pu lui faire subir Valentin. Quant à Izzy, c'est un peu leur maman poule, bien entendu qu'elle ne va pas fermer les yeux. Sa main retombe doucement sur le côté de son corps, pas calmer pour autant. Raphaël.. Est-ce qu'il doit lui avouer également ? Ce n'est pas à lui de faire ce genre de révélation, mais au principale concerné normalement. Ce ne serait pas droit de sa part de la balancer ainsi, il sait que les deux Créatures Obscures sont proches. Il en a longuement parlé avec le vampire durant ses phases de planages.

-Tu devrais lui poser la question directement.


© Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: We've been introduced this time - Magnus&Alexander ♦ Dim 24 Sep - 16:58
@Magnus Bane a écrit:


Magnus & Alexander

" We've been introduced this time "


Bon. Je devais lâcher l’affaire. Je n’allais pas non plus faire Alexander se braquer, si tout allait bien et qu’il avait des personnes pour l’entourer, je n’allais pas non plus m’imposer. Que pouvais-je bien faire de plus ? A part peut-être m’assurer que le vampire concerné ne recommence plus. Parce qu’une fois, je pouvais l’accepter - je n’avais de toute façon pas le choix - mais la deuxième fois, je veillerai au grain. Au moins, lorsque je lui avais posé la question de savoir si Raphaël était concerné, il m’avait laissé une réponse, certe insatisfaisante, mais qui répondait entre les lignes. Si ça n’avait pas été lui, il aurait certainement nié, mais là, il ne faisait que me demander d’aller voir le concerné. C’était déjà ça… Je n’allais rien demander de plus. Alors, je me détendis, après tout, il n’était pas en plusieurs morceaux qui transpirant dans son lit. Ca aurait pu être pire, il était déjà debout, net, certes fatigué, mais clair d’esprit. Dans un geste de paix, je levai les mains puis promis :

“Je ne parlerai plus de ça, alors. C’est très bien. Content que tu ailles bien.”

Puis, dans un réflexe un peu bête que j’avais souvent, je regardai l’heure sur mon téléphone. Il était vraiment tôt le matin, j’étais venu tout de suite après avoir appris la nouvelle… Ce qui était clairement embêtant lorsqu’on vivait la nuit, c’était qu’on ne se rendait plus compte de l’heure quand on rendait visite aux personnes. Il m’était arrivé plusieurs fois de débarquer comme une fleur et d’être accueilli par une mine clairement énervée et mal réveillée. Là, j’avais de la chance, Alexander comme Izzy semblaient très, très matinaux. Un petit peu plus et si on sortait, on pourrait voir le lever du soleil.

J’avais envie de partager un moment plus doux avec lui. Mais je ne savais pas tellement si c’était une bonne idée… L’inviter à aller sur les marches de l’Eglise, qui servait de couverture à l’Institut. S’il avait peur que nous soyions vus par des terrestres, rien n’empêchait que je nous cache par la magie, ou même qu’on s’éloigne un peu, juste pour marcher. J’aimais bien ça, et je ne me souvenais pas avoir eu l’occasion de faire ça avec lui, juste se promener, aller à un point inconnu et être surpris de l’endroit où on s’arrêtait.

Mais je pris la décision de proposer quand même.

“Est-ce que tu aurais le temps d’aller un peu dehors ? Le soleil devrait bientôt se lever, et ce serait bien un petit moment entre nous. Qu’en dis-tu ?”

J’amorçai un pas pour me diriger vers l’au-dehors, lui tendant mon bras pour l’inviter. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, à un refus peut être ? Il se levait peut-être pour vaquer à ses occupations de Chasseur d’Ombre. S’entraîner… Hum, j’aurais bien voulu rester là, à ne rien faire. Mais pas certain qu’Aldertree accepte réellement ma présence si j’étais là pour rien… Je m’attendais à tout moment à voir un Shadowhunter me signaler que je devais partir, si je n’avais pas de travail à faire.

Phantasmagøria

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: We've been introduced this time - Magnus&Alexander ♦ Dim 1 Oct - 23:28
We've been introduced this time.MalecCette conversation était partie totalement en vrille. En même temps, quand on aborde un sujet si sensible, on peut se douter que ce ne sera pas une franche partie de rigolade. Avec tout cela, Magnus semble horriblement calme, le plus grand des sérieux, alors que le brun lui, à juste envie de s'enfuir de cette chambre. Allant étrangler sa sous au passage pour avoir fait entrer le sorcier, sans même lui demander quel sujet il voulait aborder ! C'est clairement un point qu'il n'est pas prêt de passer sous silence. Par l'Ange, sa journée allait s'avérer franchement longue et compliquée.

Finalement, le demi-démon mis un point final à ce combat sur son addiction. Comme probablement le reste de cette conversation, parce qu'il ne voyait pas trop ce qu'il y avait de plus à ajouter. Puisque visiblement, il était venu dans ce but. Mais comme toujours, Magnus tenta d'apaiser les tensions en proposant une sortie, qui se veut romantique en tout point. Un petit pas de plus pour leurs relations. Mais à l'heure actuelle Alec n'a aucune envie d'aller regarder le lever du soleil. Faire une telle chose avec la personne qui vous un peu brutalement traité de drogué... Ouais, il a beau avoir... Des sentiments qui se veulent fort pour Magnus, ce n'est pas l'activité qu'il a envie pour le moment.

-J'ai beaucoup de travail qui m'attend. Je te verrai plus tard.

Sans perdre plus de temps, il lui contourna simplement pour quitter ce qui est d'ordinaire son sanctuaire, laissant la porte ouverte derrière lui, afin de laisser le passage libre pour le demi-démon, de trouver le chemin de sortie.


©️ Crimson Day
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: We've been introduced this time - Magnus&Alexander ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
We've been introduced this time - Magnus&Alexander
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» All Time Low
» 07. It's Coffee Time !
» In my Time. Dick Cheney.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: