SAPHAEL + No, you can't hide your secrets and lies.
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
SAPHAEL + No, you can't hide your secrets and lies.
Simon Lewis
Babelicious Rock God
Simon Lewis
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : /
♦ Runes : 15
♦ Messages : 370
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: SAPHAEL + No, you can't hide your secrets and lies. ♦ Ven 25 Aoû - 18:17

No, you can't hide your secrets and lies.
Saphael.

Je pensais vraiment que ça pourrait fonctionner. Je pensais que j'arriverai aisément à gérer mes cours, mon travail, ma famille, mes amis, mon petit-ami, le tout à la fois. Mais il aurait fallu de bien plus de vingt-quatre heure en une journée pour que j'arrive à remplir toute mes obligations. Ouais, tout était devenu des obligations. Même ce que j'aimais faire, je me sentais obligé et j'en étais épuisé d'avance. Je dormais très peu. Quand j'arrivais à avoir quelques heures de sommeil en une semaine, c'était un miracle. En général, je me contentais de micro-sieste et de beaucoup de café. Et le plus triste, dans que le café n'avait aucun effet sur mon métabolisme de vampire. Mais c'était psychologique, j'en buvais quand même, en me disant que ça m'aiderait à tenir le coup.

Tout ça pour dire que j'étais sur les nerfs et j'aurais été au bout de ma vie, si je n'étais pas mort depuis… Presque un an déjà ? Ou non, un peu moins, mais presque. Décidément, si je perdais la notion du temps après quelques mois, qu'est-ce que ce serait dans une centaine d'année ? Il faudrait peut-être que je commence une sorte de journal ou un truc comme ça pour ne pas m'y perdre. Malheureusement, je n'avais pas le temps. M'ajouter une nouvelle activité, cela signifiait en sacrifier une autre et je n'avais vraiment pas envie de sacrifier mes cours, ni ma famille, ni Raphael, ni le peu de sommeil que j'arrivais à avoir. J'avais les batterie à zéro, ce qui faisait bizarre à tout le monde. Parce qu'après être devenu un diurne, j'avais eu cette sorte de période d'euphorie où j'étais toujours à courir partout et maintenant, c'était limite presque tout le contraire. Un rien arrivait à m'énerver. Mais je faisais des efforts pour ne pas céder et ne pas trop embêter le monde autour de moi.

Aujourd'hui avait été une journée particulièrement longue. Mais il n'était pas vraiment question que je rentre et dorme tout le reste de la nuit. Non, il fallait que je passe du temps avec Raphael, nous avions convenu d'un rendez-vous ce soir. Pas quelque chose de très exceptionnel, mais une petite sortie, juste tous les deux, parce que ça faisait longtemps. Cependant, j'étais sortis en retard du travail, et le temps que je passe prendre une douche et me change, je n'allais pas arriver à l'heure au point de rendez-vous. Même avec ma super vitesse de vampire, c'était impossible. Et j'étais sincèrement trop crevé pour speeder autant. Donc tant pis, je savais que ça n'allait pas plaire à Raphael, mais il devra m'attendre un peu. Ce n'était pas comme ce serait la première fois de toute façon.

J'arrivais à Time Square avec presque une heure de retard. Ce n'était vraiment pas top, mais c'était le mieux que j'avais pu faire. Comme prévu Raphael était déjà là. Je me forçais, malgré la fatigue à lui sourire et me pencha vers lui pour l'embrasser :

- Hey… Désolé pour le retard, j'ai fini plus tard que prévu…

J'espérais que sa suffirait comme excuse. De toute façon il faudrait s'en contenter. Je me sentais un peu bête à être planté là maintenant. Je ne savais pas trop quoi dire, s'en était presque gênant. Pourtant je n'avais jamais ce problème d'habitude. Tout du moins pas avec Raphael, je trouvais toujours quelque chose à dire, une connerie à faire, mais là… Rien. A croire que la fatigue ça ne me réussissait vraiment pas.

- Ca va ? T'as une sale mine ce soir…


J'étais mal placé pour dire un truc pareil. Mais j'étais beaucoup plus soucieux envers l'état de Raphael que du miens. Surtout depuis que je l'avais aidé à se sevrer du sang de Nephilim. Ca faisait un moment maintenant, mais ce n'était pas le genre de truc que je finirai par oublier facilement.

© made by Ilyria – 641 mots



   

   I'm just broken record
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + No, you can't hide your secrets and lies. ♦ Sam 26 Aoû - 0:23


No you can’t hide your secrets and lies
I think I try too hard : how I look, what I do, what I'm saying. I spend too much time explaining myself, I hope there's some time to change it. I can taste it, my heart's breaking, I can't take it. I'm impatient and Now, I know that you should go. I knew I'd fall in love with you, baby, and that's not what I wanted to do. I hope you won't ever lie to me, but if you do, I know I won't be your cry baby.
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Raphael ne pouvait clairement nier le fait que maintenant que Simon était de retour, il était clairement soulagé et malgré le fait que tout avait l’air d’aller parfaitement bien, que leur histoire était toujours aussi belle qu’au départ - si on pouvait dire que c’était une belle histoire du moins -, mais Raphael sentait tout de même qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas. Probablement un mix entre le fait que Simon était devenu un vampire diurne et que lui, il avait fait quelques conneries quand il n’était pas là. Bon, techniquement, la seule connerie qu’il avait faite, c’était mordre un Néphilim, mais bon… Quand on connaît ses problèmes, on peut penser que c’est une énorme connerie, mais Elowan l’avait aidé à vaincre une nouvelle fois cette addiction à l’aide de plantes, mais il n’empêche que bon… Une partie de lui s’en voulait de ne pas le dire à Simon alors que l’autre partie se disait qu’il n’avait pas besoin de lui dire ça parce que bon… Il avait d’autres choses auxquelles penser maintenant qu’il pouvait à nouveau marcher au soleil. Raphael était vraiment content pour lui, il ne faut pas penser le contraire. Il se doutait que le soleil manquait au vampire, mais ce n’est pas pour autant qu’il n’était pas horriblement jaloux de lui. Puis, maintenant, Raphael se demandait s’il ne voudrait pas avoir une nouvelle fois une vie normale, comme il l’avait avant d’entrer dans le monde obscur. Et une partie de Raphael n’aimait clairement pas ça. Parce que ça voudrait dire qu’il n’en ferait plus partie. Puis, s’ils allaient vivre en décalage horaire, lui vivant le jour et le mexicain vivant la nuit… Ca ne collerait probablement jamais. Même s’ils tentaient de tout coeur d’y arriver. Ouais, Raphael est assez pessimiste dans le fond, mais c’est comme ça qu’on le connaît. Ce n’est pas pour autant qu’il allait s’empêcher de le voir pendant qu’ils le pouvaient encore.
Cette nuit, ils avaient un rencard au Time Square et comme d’habitude, Raphael était arrivé le premier. Il commençait vraiment à se demander comment ça se faisait que ça l’étonnait toujours, qu’il ne retenait pas la leçon alors que ça arrivait à chaque fois. Peut-être qu’il devrait partir à l’heure où ils étaient censés se voir pour arriver en même temps que son petit ami. Ce serait pas si mal dans un sens. En l’entendant parler, il secouait doucement la tête avec un petit sourire, répondant à son baiser en caressant sa joue. “C’est pas grave. Je suis habitué de toute manière” Se contentait-il de dire en secouant la tête de gauche à droite, un faible sourire sur le bout des lèvres. Mais bon, son sourire se transformait rapidement en froncement de sourcils quand d’abord, il y avait un silence. D’habitude, ça n’arrivait pas. Simon avait tout le temps quelque chose à dire, mais quand il entendait la suite, il ne pouvait s’empêcher d’avoir voulu que, finalement, il ne parle pas. Il faut dire que Raphael avait toujours été le genre de garçon qui faisait attention à son apparence, peut-être un peu trop. Donc entendre son petit ami lui dire qu’il avait une sale gueule, ça ne pouvait clairement pas lui faire plaisir. “Merci du compliment. Dois-je te rappeler que moi, je me suis levé il y a peu ?” Lui dit-il d’un ton clairement sarcastique, puis finissait par poser son regard vers lui avec un sourcil haussé. “Puis, toi aussi, t’as une sale mine, mi amor.” Lui dit-il avec un regard noir. Peut-être que s’il dormait plus à la place de passer ses journées en cours et ses nuits avec lui, il n’aurait pas ce genre de problèmes. Sauf s’il disait à Raphael comment il avait fait son coup pour que Raphael devienne également un diurne
code by bat'phanie ♦ 632 mots
Revenir en haut Aller en bas
Simon Lewis
Babelicious Rock God
Simon Lewis
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : /
♦ Runes : 15
♦ Messages : 370
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + No, you can't hide your secrets and lies. ♦ Jeu 31 Aoû - 22:46

No, you can't hide your secrets and lies.
Saphael.

Raphael était tout de même devenu plus tolérant envers moi sur certaines choses. Et notamment les retards. Le pire, c'est que j'essayais toujours d'être à l'heure, mais au dernier moment, il m'arrivait toujours quelque chose qui me retardait. D'habitude ce n'était que quelques minutes, ce soir c'était vraiment très en retard. Mais Raphael ne fut pas rancunier pour cette fois, ce qui m'aida à me détendre un peu. Ouais, juste un peu, vu la tension que j'avais réussi à accumuler ses derniers jours, il en faudrait bien plus pour que je réussisse à relâcher totalement la pression. Est-ce que je pourrais y arriver d'ailleurs ? Vu mon emploi du temps, je doutais de trouver plus de temps pour moi à l'avenir. Ou alors il fallait attendre quelques années que je finisse mes études et que j'ai un job stable peut-être.

A défaut de trouver mieux à dire, j'avais fait une remarque sur la sale mine de Raphael. Je sais, ça n'avait pas l'air très sympa, mais c'est que je m'inquiétais un peu pour lui aussi. Cependant, cela ne plu pas des masses au leader qui répliqua plutôt sèchement que c'était normal vu qu'il venait de se lever. Ouh ! Le bonne humeur, merci ! C'était sympa comme rendez-vous ça. Je ne disais pas ça pour le mettre en rogne non plus, il fallait qu'il se calme là. Puis il était sérieux à me faire des reproche pour si peu ? Comme si j'étais le seul à lui en faire. Puis à ce que je sache, il était toujours le premier quand il s'agissait de faire une remarque désagréable. Qu'il était susceptible des fois, je vous jure. Et après c'était moi qui était sensé être crevé hein ?

Je vous jure, c'était une mascarade ce truc. Surtout que Raphael ne se priva pas pour me retourner ma réplique. Et lui, vu le regard qu'il m'adressait, je me doutais bien que ce n'était pas juste par inquiétude qu'il disait ça, mais vraiment dans le but de se venger. Je lâchai un long soupire pour montrer mon agacement.

- Oui parce que ça va faire une semaine que j'ai pas eu une nuit complète.

J'avais lâché ça froidement. Je n'étais vraiment pas du tout d'humeur à blaguer avec les sarcasme de Raphael. S'il voulait que ce rendez-vous se passe bien, il avait plutôt intérêt être plus sympathique que ça. D'ailleurs je ne vois pas pourquoi je lui disais pas clairement ça.

- Oh et si tu n'avais pas envie de me voir, il faut le dire. Tu aurais pu dormir plus et j'ai plein d'autre truc à faire qui attendent…

Rien que d'y penser j'en avais presque un mal de crâne. C'était fou d'en arriver là. Pour qu'un vampire se tape une migraine, il en faut quand même pas mal, parce que de base, on ne peut pas tomber malade. Raphael avait vraiment mal choisit sa nuit pour s'être levé du mauvais pied. Quoique, je ne pense pas qu'il soit forcément plus désagréable que d'habitude. Mais cette nuit, j'avais très peu de limite. J'étais à bout de nerfs et la moindre petite chose me mettait hors de moi. J'en avais bien conscience, je faisais de mon mieux pour rester zen, mais même l'idée d'essayer me foutait encore plus sur les nerfs. Ma vie était devenu un vrai paradoxe. Et j'avais aucune idée de combien de temps ça allait durer encore, mais je n'en pouvais plus, sérieusement. Si Raphael me faisait craquer, j'avais bien peur que ça ne se finisse pas aussi bien que nos précédentes disputes. Quoique, il allait faire quoi au juste ? Me re-bannir du clan ont je n'étais toujours pas de nouveau membre ? Ouais… Je crois qu'on ne pouvait pas vraiment faire pire de toute façon.


© made by Ilyria – 627 mots



   

   I'm just broken record
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + No, you can't hide your secrets and lies. ♦ Mer 6 Sep - 17:24


No you can’t hide your secrets and lies
I think I try too hard : how I look, what I do, what I'm saying. I spend too much time explaining myself, I hope there's some time to change it. I can taste it, my heart's breaking, I can't take it. I'm impatient and Now, I know that you should go. I knew I'd fall in love with you, baby, and that's not what I wanted to do. I hope you won't ever lie to me, but if you do, I know I won't be your cry baby.
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Si Raphael était de mauvaise humeur, le fait de voir Simon aurait dû le rendre bien plus heureux et pourtant… Il avait tout simplement envie de lui en foutre une. Qu’il mériterait bien. Si Raphael était vraiment amoureux de Simon, il n’empêche que parfois, il lui tapait sur les nerfs. Beaucoup de personnes pourraient penser que ce n’est pas une bonne relation, que ce serait probablement mieux s’ils se séparaient, mais… Raphael s’en foutait, habituellement. Sur le coup, là, il était un peu plus d’accord avec eux. Non, il ne devait pas penser ça. Il ne pouvait décemment pas envisager la possibilité de se séparer avec Simon et de voir ça comme une bonne chose. Ce serait juste horrible comme chose… Il haussait tout de même les sourcils en l’écoutant pousser un soupir agacé, et surtout, en l’entendant parler si froidement. Ce n’était pas le genre du novice et ça ne plaisait pas au mexicain. Roulant des yeux, il finissait par lui répondre. “Peut-être que si tu ne passais pas ta journée à te promener en journée et que tu dormais, comme un vrai vampire, tu ne serais pas fatigué à ce point.” Lui lançait-il presque amèrement. S’ils s’étaient déjà disputés à cause de la nouvelle condition de Simon et qu’il était content pour lui, ce n’était pas pour autant qu’il ne l’avait pas en travers de la gorge. Raphael ne comprenait pas comment il était devenu un Daylighter et en plus de ça, il ne comprenait pas pourquoi il ne voulait pas lui dire ce qu’il s’était passé pour qu’il puisse marcher au soleil. Il ne lui faisait pas confiance sur le fait qu’il garderait le secret ? En fait, c’était surtout ça, ce qui ne lui plaisait pas. S’il savait, il ne voudrait même pas forcément en devenir un, mais bon. Savoir que son petit ami ne lui faisait pas assez confiance pour lui dire ça, ça lui donnait un coup dans l’ego. Il était persuadé que Clary était au courant, elle. Et ça le mettait encore plus en rogne.

Puis, quand il poursuivait, Raphael aurait presque envie de l’encastrer dans le mur le plus proche. Raphael avait très peu de patience et s’énervait rapidement, Simon le savait. Donc, s’il était déjà sur les nerfs, ce genre de piques étaient encore pire pour sa bonne humeur. Déjà que c’était rare qu’il soit de bonne humeur alors.. “Parce que maintenant c’est moi qui n’ait pas envie de te voir ? Laisse moi rire.” Dit-il en secouant la tête de gauche à droite. “D’abord, c’est toi qui arrive en retard, puis, tu me fait des remarques à peine tu arrives et c’est moi qui n’ait pas envie de te voir ? C’est l'hôpital qui se fout de la charité.” Lui répondit-il d’un ton sec, secouant la tête de gauche à droite. “Puis si t’as tellement de choses bien plus importantes que voir ton petit ami, vas-y. C’est le cadet de mes soucis.” Dit-il d’un ton assez détaché. En fait, il disait ça un peu du même ton qu’on pourrait dire ‘causes toujours, tu m’intéresses’. Il sentait bien qu’en lançant des piques à Simon, ça n’allait pas du tout s’arranger, mais bon, c’est pas pour autant que Raphael allait s’en empêcher. Ce n’est pas dans sa nature et ça ne le sera jamais. Il avait toujours été une grande gueule.
code by bat'phanie ♦ 632 mots
Revenir en haut Aller en bas
Simon Lewis
Babelicious Rock God
Simon Lewis
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : /
♦ Runes : 15
♦ Messages : 370
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + No, you can't hide your secrets and lies. ♦ Mer 6 Sep - 22:30

No, you can't hide your secrets and lies.
Saphael.

Ce n'était pas possible ça. Je croyais que le sujet était réglé. Ce n'était pas possible d'être aussi obstiné. Et pourquoi Raphael était toujours autant sur les nerfs avec moi hein ? Il ne se rendait pas compte de tout ce que j'essayais de faire en ce moment ? C'était en partie pour lui que j'étais là, que je privais de sommeil pour le voir. Et lui, il me reprochait de ne pas agir comme un vampire normal ? Alors qu'il y a quelques jours encore il me disait que c'était une bonne chose que je puisse reprendre une vie normale, que n'importe quel vampire devait m'envier et qu'il fallait que je profite d'une telle chance ! C'était n'importe quoi, je ne le répéterai jamais assez je pense.

J'en avais marre de ne pas savoir sur quel pied danser avec Raphael. J'en avais marre de devoir subir ses changements d'humeur. Et lui avait le droit d'être de mauvais poil et pas moi ? Jamais ? J'étais humain aussi bordel ! J'avais mes limites aussi ! Et Raphael ferait mieux de ne pas trop jouer avec, sinon ça allait mal se finir. Je n'avais pas envie qu'on en arrive là non plus. Mais c'était juste plus que je ne pouvais en supporter en ce moment. Si Raphael voulait vraiment qu'on se dispute encore pour cette histoire de daylighter, et bien d'accord ! Ca allait arriver ! Mais il ne faudrait pas se plaindre des conséquences ! De toute façon, ça ne changerait rien, je ne lui dirais pas ce qu'il s'est passé.

- C'est facile à dire ça. Quoi tu vas encore me faire la morale ? Je croyais que tu étais content de voir que je puisse reprendre une vie, une vraie vie ! J'ai cours maintenant dans la journée, je ne peux pas dormir, tu le sais. Tu veux vraiment qu'on revienne là dessus ? Je suis pas d'humeur, s'il te plait Raphael.

Ca se sentais que je n'étais pas d'humeur et les choses n'allèrent pas en s'arrangeant. J'avais vraiment l'impression que Raphael continuait de me reprocher tous les maux du monde. Et là, il continuais en disant que c'était de ma faute ? Je faisais de mon mieux pour le voir régulièrement, pour être là malgré tout et c'était de ma faute ?

- T'es sérieux ? C'est ma faute maintenant ? C'est ma faute si j'ai fini de bosser plus tard que d'habitude ? C'est de ma faute si je fais en sorte qu'on puisse se voir ?

Je lâchais un rire sarcastique. Je crois que mes nerfs aussi étaient en train de lâcher et vu la réplique de Raphael, c'était bien trop facile. C'était bien trop facile de se disputer avec lui. Je savais que si je continuais ça n'allait faire qu'empirer les choses. Pourtant c'était plus fort que moi. Les mots sortaient de ma bouche avant que je n'ai le temps de les penser.

- Ha ! Bah tu vois, je commence déjà à regretter d'être venu alors. Si ce n'est que le cadet de tes soucis, on peut même arrêter de se voir totalement aussi. Vu qu'apparemment ça arrange tout le monde !


Ouh, c'était violent ça. J'allais le regretter. Je le savais. Mais pour le moment, non. J'étais trop énervé pour réaliser la connerie que j'étais en train de faire. Quel con je suis, je vous jure. Ce n'était pas possible d'être con à ce point. A la place de Raphael je m'en serais mise une depuis longtemps. J'étais presque sûr que ce n'était pas l'envie qui lui manquait. Connaissant Raphael, il devait en rêver depuis le début de cette conversation même.

© made by Ilyria – 609 mots



   

   I'm just broken record
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + No, you can't hide your secrets and lies. ♦ Mer 6 Sep - 22:50


No you can’t hide your secrets and lies
I think I try too hard : how I look, what I do, what I'm saying. I spend too much time explaining myself, I hope there's some time to change it. I can taste it, my heart's breaking, I can't take it. I'm impatient and Now, I know that you should go. I knew I'd fall in love with you, baby, and that's not what I wanted to do. I hope you won't ever lie to me, but if you do, I know I won't be your cry baby.
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Il l'écoutait parler, haussant les sourcil un peu plus. Une vraie vie ? Vraiment ? Raphael était quasiment persuadé de ne jamais avoir employé ce terme là. Peut-être une vie qui lui plairait, quelque chose comme ça… Mais pas une vie normale. “Une vraie vie ? Vraiment ? Parce qu’avant c’était faux ?” Lui demandait-il d’un ton qui impliquait que Simon était vraiment débile. “Si tu n’avais pas de cours, tu pourrais dormir.” Il avait beau lui avoir dit qu’il était heureux pour lui, mais dans le fond… Maintenant, ça ne lui plaisait plus tant que ça en fait. il préférait largement quand Simon n’était pas à fleur de peau comme ça parce que monsieur ne dormait pas. “On peut revenir sur autre chose si tu préfères comme, comment t’es devenu un Daylighter ? Et pourquoi tu ne me le dis pas aussi ?” Demandait-il sèchement. Ouais, parce que si Simon ne voulait pas parler de ça, bien ! Il y avait des tas d’autres choses dont ils pouvaient parler et qui mènerait toutes à la même chose : la dispute. “Parce que tu va me dire que c’est de ma faute peut-être ? Je te rappelle que moi aussi, j’ai des choses à faire, un travail bien plus important que de servir des verres à de pauvres ivrognes ridicules. Et je fais toujours de la place dans mon emploi du temps, donc, ne fais pas comme si c’était la chose la plus difficile que tu ai eu à faire.” Lui dit-il en roulant des yeux parce que ouais, faire de la place pour voir son petit ami, ce n’était pas difficile.

Ce qu’il disait ensuite, c’était probablement quelque chose qui faisait bien plus de mal à Raphael que ce qu’il aurait pensé. Simon était vraiment entrain de rompre avec lui alors qu’il y a quelques temps, il lui avait parlé du fait qu’il voulait passer l’éternité avec lui. Et putain, Raphael se sentait mal là tout de suite. Si son coeur battait encore, il se serait probablement arrêté net et il aurait eu la nausée. Mais Raphael avait une fierté, il en avait toujours eu une et il ne voulait pas laisser Simon voir que ça l’atteignait. Donc, comme à son habitude, à la place de montrer qu’il était blessé, il se montrait en colère. Et blessant. Poussant violemment Simon, il lui montrait les crocs. “Bien sûr que ça arrangerait les choses pour tout le monde si on arrêtait de se voir.” Commençait-il, son regard fixé dans celui de Simon. “Pour être honnête, je ne comprends même pas pourquoi j’ai voulu qu’on se mette ensemble à la base. Cette relation n’a jamais et ne mènera jamais à rien. C’est beaucoup de temps gâché pour peu de choses.” Continuait-il alors qu’il n’en croyait pas un seul mot. Pour lui, cette relation aurait pu aller tellement plus loin, elle comptait tellement pour lui. Il ne pensait pas que dans ses anciens couples, il s’était attaché si vite, si violemment à quelqu’un et là, il s’était fait plaquer comme rien. Et la facilité dont il avait fait preuve à lui dire ça faisait presque penser à Raphael qu’il y avait pensé depuis un petit moment. Raphael savait que s’attacher à Simon serait une mauvaise idée, que tomber amoureux, ce n’était que des conneries.
code by bat'phanie ♦ 553 mots
Revenir en haut Aller en bas
Simon Lewis
Babelicious Rock God
Simon Lewis
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 28/01/1997
♦ Autres comptes : /
♦ Runes : 15
♦ Messages : 370
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Everything and anything :



Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + No, you can't hide your secrets and lies. ♦ Mer 6 Sep - 23:16

No, you can't hide your secrets and lies.
Saphael.

Toute cette conversation devenait totalement hors de contrôle. J'enchaînais connerie sur connerie. Plus je parlais, plus je m'enfonçais et plus ça mettait Raphael en rogne et donc moi aussi. Il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre. On était en train de tout ruiner. C'était horrible et pourtant on ne pouvait pas arrêter. J'avais aucune idée si c'était une question de fierté à ce niveau, mais c'était tellement bête…

- Parce que tu trouve que c'est une vie que d'être condamné à ne sortir que la nuit ? A ne jamais atteindre vraiment l'âge adulte ? A se nourrir de sang ? C'est horrible Raphael ! Personne ne veut d'une telle vie !

Ce n'était pas une grande nouvelle que je n'aimais pas être un vampire. Je n'avais jamais voulu le devenir.

- Désolé si j'ai envie de m'intégrer un peu à la société et ne pas rester un ado débile toute ma vie, enfermé dans un hotel à attendre que le temps passe !

Je voulais faire quelque chose de ma vie, vraiment. Et aujourd'hui, on allait jamais bien loin sans faire d'études. Alors certes, j'avais une éternité pour les faire. Mais c'était maintenant que j'étais motivé et qui sait pour combien de temps encore je pourrais marcher au soleil. J'étais le premier vampire à en être capable. Personne ne savait si ça allait durer ou non.

- tu veux revenir encore là dessus ? Mais je devrais te l'expliquer combien de fois ! Je ne sais pas ce qu'il s'est passé ! Je ne peux pas te le dire ! C'est aussi simple que ça ! Et même si je le savais, je n'aurais vraiment pas envie de te le dire quand tu me le demande sur un ton pareil !


Avec un peu de chance, si je lui criais ça, ça allait finir par rentrer. Ok, ce n'était que des mensonges. Parce que je savais que c'était grâce au sang de Jace. Mais j'avais promis de garder le secret. Je faisais confiance à Raphael, mais j'avais fait trop de bêtises dans ce monde. Je ne voulais attirer de problème à personne. C'était un vrai fardeau de porter un tel secret. Alors autant que je le fasse seul. Je ne voulais pas mêler Raphael à ça.

- Un travail ridicule ? Va dire ça à Anna ! Et parce que gérer un hotel de suceur de sang c'est plus honorable peut-être ? Comme si tu avais un emploi du temps de Ministre. A ce que je sache, tu n'es pas tout seul, tu pourrais déléguer ton travail un peu si tu n'étais pas aussi borné et si tu n'avais pas cette fierté débordante qui t'empêche de demander de l'aide à qui que ce soit.

Je ne voulais pas m'en prendre à Raphael. Je n'étais pas mieux que lui, mais vu comment il était, c'était mauvaise foi contre mauvaise foi maintenant. Et pour la suite, je savais que j'allais le regretter… Mais à ce point ? Raphael réagit immédiatement, sortant les crocs et en me repoussant violemment. Je sortis les crocs à mon tour en reprenant mon équilibre. Je ne m'attendais pas à ce que Raphael me dise que j'ai raison. En temps normal, j'aurais été super fier, mais là, pas du tout. Surtout que le leader en rajouta une couche en assurant qu'on aurait jamais du se mettre ensemble. Ces paroles me firent l'effet d'un coup de couteau en plein coeur. Même si il ne battait plus, la douleur était bien là. Je m'étais mis à pleurer sans m'en rendre compte. Ce n'est que lorsque je me mit à parler que remarquai que ma voix tremblait, mais j'étais toujours autant énervé :

- Je… Ok ! Très bien alors ! Je vais arrêter de gâcher ton temps ! De toute façon c'était bien trop beau pour être vrai je… Désolé Raphael Santiago ! J'ai osé croire que tu étais quelqu'un de respectable et que tu m'aimais et que tu avais de la considération pour cette relation, mais visiblement je t'ai surestimé… J'aurais du m'en douter. Après tout, c'est ton truc non ? De sortir avec des jeunes vampires pour ensuite les briser en les plaquant et en leur disant qu'ils ne valent rien à tes yeux ! Tout ça parce que tu préfère aller sucer le sang de Nephilims ou je ne sais quoi encore hein ?


Si je pleurais toujours, je lâchais un nouveau rire sarcastique avant de reprendre :

- Bien ! Je ne regrette pas non plus alors. Adieu.

C'était plus que je ne pouvais en supporter. Je ne m'attardais pas davantage et quittait les lieux en utilisant ma vitesse de vampire. Je m'éloignais un maximum avant de m'effondrer et de me mettre à pleurer bêtement tout ce que je savais. Mais qu'est-ce que je venais de faire putain ? Comment j'avais pu rompre avec Raphael ?

© made by Ilyria – 813 mots



   

   I'm just broken record
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + No, you can't hide your secrets and lies. ♦ Mer 6 Sep - 23:49


No you can’t hide your secrets and lies
I think I try too hard : how I look, what I do, what I'm saying. I spend too much time explaining myself, I hope there's some time to change it. I can taste it, my heart's breaking, I can't take it. I'm impatient and Now, I know that you should go. I knew I'd fall in love with you, baby, and that's not what I wanted to do. I hope you won't ever lie to me, but if you do, I know I won't be your cry baby.
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Raphael se demandait comment la situation avait empiré si rapidement, mais il ne voulait pas le savoir, d’un autre côté. Sur le coup, tout ce à quoi il pensait, c’était ce qui était entrain de se passer. “Parce que tu ne crois pas que je ne sais pas à quel point c’est horrible ? Tu es un vampire depuis six mois, je le suis depuis 60 ans. Je sais pertinemment que cette vie est horrible, mais c’est ce qu’on vit alors tu devrais t’y faire rapidement à la place de jouer à l’écolier.” Crachait-il, roulant des yeux avant de lâcher un petit rire mesquin quand il lui parlait. “Parce que tu penses vraiment qu’un jour, tu arriveras à ne plus être débile ? Parce que bizarrement, j’en doute assez.” Clairement, c’était un coup bas, ça, mais Raphael s’en foutait. Il était connu pour ce genre de choses de toute manière. Puis, quand le mexicain remis sur le tapis le fait qu’il ne lui disait pas comment il était devenu diurne, il lui sortait toujours les même salades, à croire qu’il pensait que Raphael ne voyait pas clair dans son jeu. “Tu te moques de moi ? Tu penses que je suis stupide à ce point pour ne pas comprendre que ce que tu me dis, c’est mensonge sur mensonge ? Tu sais très bien comment tu es devenu un diurne et tu ne veux juste pas me le dire.” Dit-il sèchement, un air désapprobateur sur le visage. “Bien sûr que c’est plus honorable, je te rappelle que je m’occupe de ma famille, de nôtres, mais apparemment, ça tu ne te l’es toujours pas rentré dans la tête. Et peut-être que j’aurais pu déléguer mon travail à Lily, mais au cas où tu ne te rappelles pas, je suis le chef et je dois m’occuper de ça. Puis, tu n’as pas vraiment ton mot à dire sur la façon dont je gère un clan dont tu ne fais pas partie.” Et dont il n’a jamais voulu faire partie d’ailleurs. C’était ridicule qu’il ose lui faire ce genre de remarques, sérieusement. Pour qui se prenait-il d’abord ?

Les deux vampires disaient des choses qu’ils ne pensaient clairement pas, des choses qu’ils ne pensaient pas, plus pour blesser l’autre qu’autre chose et ça marchait bien. Cela marchait même trop bien. Si Raphael avait déjà mal au coeur et le coeur brisé depuis que Simon avait dit qu’ils ne devraient plus se voir, le voir pleurer et entendre sa voix trembler, ça le mettait encore plus mal qu’avant. Il aurait presque envie d’aller le prendre dans ses bras, mais Raphael savait que s’il s’approchait de Simon, ce serait pour prendre la première branche qu’il pourrait trouver et lui enfoncer en plein coeur. Les crocs toujours sortis, il lui sifflait au visage en l'écoutant parler. Bien sûr qu’il avait de la considération pour cette relation et qu’il aimait Simon. Il aurait pu lui dire, mais Simon l’énervait tellement et Raphael voulait lui faire autant de mal qu’il lui en faisait, si ce n’est plus. “Et bien tu avais tort de penser que j’étais respectable parce que non. Comment as-tu pu croire pendant une seule seconde que j’aurais pu t’aimer réellement ? Je t’ai toujours détesté et ça depuis la première fois que je t’ai vu. J’attendais seulement le bon moment pour te briser et te mettre plus bas que terre.” Et dire qu’il s’était promis qu’il ne laisserait jamais personne faire de mal à Simon, il était probablement entrain de lui en faire beaucoup trop pour son propre bien. Du moins, si Simon l’aimait vraiment. S’approchant de lui, il arrachait finalement le pendentif de la famille Santiago qu’il avait donné à Simon à leur premier rendez-vous, se brûlant la main au passage. “Bien sûr que je préférait aller sucer le sang d’Alec que te voir. Qui voudrait réellement te voit à part ton idiote de meilleure amie ?” Crachait-il, plus sèchement que jamais. “C’est ça, vas-t-en.” S’exclamait-il finalement et le regardait partir. Et ce n’était que lorsqu’il était assez loin que Raphael finissait par relâcher les sanglots qu’il avait combattu tellement de temps. Il venait de dire tellement de stupidités à Simon, des choses qu’il n’arriverait jamais à rattraper et il avait le coeur brisé. Il finissait par s’effondrer sur un banc non loin de là, serrant le collier dans sa main. C’était la pire chose qu’il lui était arrivée. Bien pire que devenir vampire et il n’avait même pas l’impression de dramatiser.
code by bat'phanie ♦ 755 mots
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: SAPHAEL + No, you can't hide your secrets and lies. ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
SAPHAEL + No, you can't hide your secrets and lies.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone
» Secrets du crépuscule (Zanzi')
» [Underland] Ce qui est rare est à moi et tes secrets seront miens ! [PV: James Wolf & Lena Carter]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: