ISDY ♦ Let's go on a fucking date
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
ISDY ♦ Let's go on a fucking date
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ Jeu 24 Aoû - 18:20
Let's go on a fucking date
Wendy
feat.
Isaac


 

 



 

 

The way you walk, the way you talk: I blame you 'cause it's all your fault. You're playin' hard, don't turn me off. You actin' hard, but I know you soft. You my fetish, I'm so with it
Peut-être que pas mal de gens trouveraient toujours ça aussi stupide, le fait qu’il avait choisi d’avoir un rencard comme récompense alors qu’il aurait pu avoir tout ce qu’il voudrait en échange d’avoir ramené son grimoire à la sorcière. Mais même si d’un côté, Isaac était assez fûté, ça ne voulait pas dire pour autant qu’il faisait toujours les meilleurs choix existants. Au contraire. Mais, on va dire que c’est ce qui fait son charme et surtout… Ouais en fait non, ce n’est pas son plus grand atout pour charmer quelqu’un. Habituellement, c’est sa gueule qui fait tout le boulot. Faut dire qu’il est pas mal beau garçon, non ? En tout cas, lui, il se trouve franchement canon, y’a pas à tortiller. Beaucoup de gens lui avaient déjà dit à pas mal de reprise, sans qu’il ne veuille s’en vanter… Ouais, non. Il veut totalement s’en vanter. Il est probablement un peu trop vantard et narcissique pour penser à ce genre de choses sans vouloir en parler avec tout le monde, ou bien… C’est que quelqu’un serait probablement entrain de le posséder ou quelque chose comme ça. Mais bon, c’est peut-être pas forcément le moment pour lui de penser encore et encore au fait qu’il était mignon, ce n’était pas comme s’il n’y pensait pas souvent de toute manière. Il pense d’ailleurs à ça un peu trop pour son propre bien. Il faudrait qu’il pense à ce que ses chevilles n’enflent pas trop. Il aurait sûrement un peu trop de mal à rentrer dans ses jean’s et même si ça ne serait probablement pas la mort pour son entourage, il n’avait pas vraiment envie de se balader en boxer devant qui le voudra bien. C’est pas vraiment professionnel pour les missions. Pas du tout, même. Et même s’il est Isaac, il apprécie tout de même l’idée de pouvoir être professionnel quand il le doit.
Bref, tout ça pour dire qu’aujourd’hui était le jour où il avait un rencard avec Wendy et la sorcière devrait probablement se sentir plus que chanceuse parce qu’il ne donnait pas de rencard à beaucoup de gens, c’est le moins que l’on puisse dire. Et pour le coup, il avait décidé de l’emmener dans un bar qu’il fréquentait assez souvent, qu’il appréciait beaucoup aussi. Il faut dire en même temps qu’il y avait pas mal de Créatures Obscures qu’il trouvait assez canon dans leur genre. Est-ce que c’était une bonne idée de ramener une fille avec qui il est sensé avoir un rendez-vous dans un endroit où il y a des tas de femmes qu’il trouve mignonnes ou d’anciennes conquêtes ? Probablement pas, il faut dire qu’il l’avait déjà dit : il ne fait pas toujours les meilleurs choix, mais bon. D’un côté, il s’était dit que c’était beaucoup mieux de faire ça dans un endroit… Basique. Ouais, il n’allait pas l’emmener dans un resto, c’était trop formel et pas assez comme lui. Puis surtout, y’avait pas assez d’alcool pour qu’il arrive à la rendre totalement bourrée. Ou pas trop, la dernière fois qu’il était arrivée à la rendre saoul, ça s’était assez mal terminé. Enfin, ils avaient finis dans le même lit, mais même lui ne pouvait se souvenir de ce qui s’y était passé. Ce qui était tout de même un peu la loose pour lui. Ouais, parce qu’il aime quand on se rappelle de lui quoi ! Bref. S’il avait douté pendant un moment que la sorcière ne montre le bout de son nez, il était bien heureux de voir sa silhouette voluptueuse arriver vers lui.
© Gasmask ♦ 590 mots


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ Ven 1 Sep - 15:45


Let's go on a fucking date
Feat. Isaac.

J'avais hâte d'en avoir fini avec cette histoire de pacte de sang. Mais pourquoi j'avais eu cette idée hein ? Qu'est-ce qui m'avait pris ? D'un sens, je ne pouvais pas vraiment regretter. Comme je l'avais prédit, le grimoire qu'Isaac avait volé pour moi m'avait été bien utile. Il m'avait permit d'aider Clarissa Fairchild à apprendre qu'elle n'était pas la sœur de Jace Wayland. Après cela, je n'avais pas tarder à rendre le grimoire à Isaac pour qu'il le remette en place, comme prévu. Et depuis nous ne nous étions plus vu. J'avais même presque oublié cette histoire de rendez-vous. Mais entre le pacte et Isaac je ne sais pas qui est le plus tenace à ne pas me laisser oublier un détail pareil.

Il était trop tard pour faire marche arrière. Le rendez-vous était convenu pour ce soir et j'avais promis de jouer le jeu. Dans le font, ce n'était pas si diabolique, une soirée ensemble pour tout ce qu'Isaac aurait pu demander. Il ne se rendait pas compte du nombre de possibilité qu'il lui avait été offert à ce moment. Bref, je n'allais pas m'étendre là dessus. Finalement l'impulsivité et la connerie du chasseur d'ombre m'arrangeait bien. Et j'avais dit que je ferais un effort, alors oui, je pris quand même un bon moment à me préparer. J'aimais prendre mon temps, et prendre soin de moi. Puis il n'y avait pas de raison, c'était un rendez-vous, même si c'était avec Isaac, je n'allais pas y aller habillé comme un sac à patate. J'avais une réputation à tenir.

Je n'étais pas en avance, mais pas trop en retard non plus. Juste de quelques minutes. Mais ce n'était jamais agréable d'être la première arrivée et de devoir attendre. Personnellement, je n'aimais pas ça. Par contre, je n'avais pas de pitié à faire attendre les autres. C'était un peu mon moyen de tester leur détermination à me voir aussi. Isaac était déjà présent lorsque j'arrivais, c'était parfait. Parce que s'il pensait que je l'aurais attendu… Quoique, si je n'aurais pas eu d'autre choix que de l'attendre. Si ça avait été un rendez-vous normal, je serais partie sans pitié, mais là, non, impossible de s'échapper.

- Bonsoir Isaac. Le Hunter's moon donc ? Soit… On y va ?

Ce lieu n'était pas des plus romantique pour un rendez-vous. C'était même plutôt simple. J'avais presque envie de dire que c'était ridicule et me donnait l'impression de sortir avec un gamin, mais Isaac était jeune. Je ne savais pas quel âge il avait précisément, mais sans doute un bon nombre de siècle de moins que moi. Puis je n'allais pas faire me difficile. Il allait peut-être me surprendre. Puis je n'étais pas très familière de ce lieu. Je n'allais pas me mettre à cracher dessus sans savoir. Ce serait mal poli. Puis je faisais ma difficile. Mais seulement parce que c'était Isaac. Sinon j'adorais sortir, Anna pouvait en témoigner. Et l'endroit m'importait assez peu tant qu'on s'amusait bien. J'étais assez curieuse de savoir comment allait se comporter le chasseur d'ombre dans une telle situation. Mais j'imagine qu'il ne fallait pas que je me fasse trop d'illusions non plus. Il allait sans doute être égal à lui-même.

© made by Ilyria – 532 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ Dim 10 Sep - 18:26
Let's go on a fucking date
Wendy
feat.
Isaac


 

 



 

 

The way you walk, the way you talk: I blame you 'cause it's all your fault. You're playin' hard, don't turn me off. You actin' hard, but I know you soft. You my fetish, I'm so with it
Pendant un moment, Isaac avait vraiment pensé que Wendy lui aurait posé un lapin et pour être honnête… Il l’aurait clairement mal prit. Il aurait sûrement pensé que c’est que des conneries et aurait crié à l'infamie dans tout le monde obscur. Vous pouvez penser que là, il exagère, mais en fait… C’est pas vraiment le cas et c’est probablement ce qui est le plus triste dans cette histoire. Isaac était une putain de drama queen quand il le voulait et il n’avait aucune honte à cela. En même temps, Isaac était probablement la personne avec le moins honte pour les choses qu’il fait. Genre… Il pourrait faire n’importe quoi et serait toujours fier de ses conneries. Par exemple quand Isaac fout n’importe quoi ou qu’il est totalement nul à l’entraînement, vous n’imaginez pas à quel point il est fier de le dire à Alec. Certes, ce dernier lui casse la gueule après, mais que voulez-vous ? Il ne peut pas y faire grand chose. Puis, il aurait pu penser, pendant un moment, à se barrer, mais il était trop déterminé à conclure avec la sorcière pour pouvoir s’en aller comme rien. Vous pouvez vous assurer que ça ne le ferait pas trop, dans le fond. “Bonsoir Wendy. T’es tout en beauté ce soir. T’avais tellement envie de me plaire que ça ?” Demandait-il avec un léger sourire en coin sur le bout des lèvres. Une partie de lui se doutait qu’elle se préparait comme ça à chaque rendez-vous, mais bon. Il aimait tout de même l’idée qu’elle ait voulu se faire belle pour lui. Après tout, à qui ça ne plairait pas cette idée ? Probablement à quelqu’un de totalement con.

Il hochait finalement la tête quand il l’entendait parler, sortant son bras pour que la sorcière puisse le prendre. Vous savez, comme dans les rendez-vous galants. Il faut dire que c’était quelque chose qui lui plaisait pas mal, ça. Faire le garçon galant alors qu’il ne l’est clairement pas en général. Ouais, il avait des bases de la galanterie, mais dans le fond… il pouvait rester un gros bourrin toute sa vie quand même. Il en était totalement capable, il faut pas croire derrière ses allures de charmeur à la gueule d’ange. il pouvait être un vrai con, mais celui qui n’avait pas encore compris était probablement assez con. Et il ne doutait tout de même pas de l’intelligence de la sorcière, voyons ! Ouais, nan, il savait clairement qu’elle était bien plus intelligente que lui. L’endroit te plaît pas ?” Demandait-il en haussant un sourcil. Dire qu’il aurait pensé qu’un bar, c’était l’endroit banal et parfait pour un bon premier rencard. Il faut croire qu’il allait avoir du fil à retordre avec Wendy mais en même temps… C’est pas ça qui est le plus marrant dans le fait de la convoiter ? Probablement si. En tout cas, c’était ce qu’il pensait. Si elle se laissait faire sans rechigner, ça serait pas marrant. Il ne prendrait aucun plaisir à la pourchasser.
© Gasmask ♦ 501 mots


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ Mar 19 Sep - 20:40


Let's go on a fucking date
Feat. Isaac.

Il fallait décidément tous apprendre à ces jeunes en matière de galanterie et de faire la cour hein ? Si je disais ça à Isaac, il se mettrait sans doute à rire. A croire, que je pense trop comme une vieille dame parfois. Mais je ne peux pas nier que sur certains points j'étais restée très vieux jeu. Puis, je ne faisais pas d'effort non plus quand il s'agissait d'Isaac. Je cherchais tous les prétexte pour me plaindre de lui. Je le savais bien. Mais c'était surtout pour me protéger. Je ne pouvais pas m'engager dans quoique ce soit avec lui. Je ne devais pas. Ca faisait bien trop mal que d'aimer. Puis je savais que pour ce chasseur d'ombre, je ne serais plus qu'une conquête parmi d'autre. Il s'accrochait autant, juste parce que je m'opposais à lui. Il aimait sans doute les défis et j'en représentait un beau.

Cependant, je n'allais pas me lancer dans une analyse du comportement d'Isaac tout de suite. Il fallait que je me souvienne. J'étais là de mon plein gré. Et j'étais là parce que je l'avais bien voulu. J'aurais pu demander à n'importe qui d'aller me chercher ce livre. Et Isaac n'aurait sans doute pas pensé à me demander un rendez-vous si je ne lui avais pas soumis l'idée. Je souris quand même à sa réplique sur ma tenue à mon arrivée.

- Pas vraiment. Je suis presque sûr que même avec habillé d'un sac poubelle tu serais capable de me dire que te plaît, tout du moins je l'espère. Mais merci du compliment.

Je n'allais pas m'énerver dès maintenant hein ? Déjà que j'avais du mal à masquer le fait que je n'aimais pas trop l'idée d'un bar pour notre premier rendez-vous. Mais ce n'était pas important. Voyons Wendy. Ce n'était pas comme si tu avais espérer tirer quelque chose de ce soir. Puis d'où « premier » ? Tu prévois un second peut-être ?

J'eus un petit sourire en voyant Isaac me tendre le bras. Comme quoi, toute galanterie n'était pas perdue. Je passais ma main autour pour entrer dans l'établissement. Il semblait avoir remarquer ma réticence. Il faut dire que vu ce que je venais de lui sortir aussi…

- Hum… Non. J'aime bien ce bar. C'est juste que ce n'est pas très adapté à un rendez-vous, si on veut vraiment faire les choses bien. Mais j'imagine que ça se fait maintenant ? A vrai dire ça fait quelques décennies que je ne me suis pas posée la question.

Depuis Philippe j'avais fuit les rendez-vous comme la peste. Si je m'étais sentie seule, je m'étais contenté de coup d'un soir sans jamais aller plus loin. J'avais fait une croix définitive sur les relations. Et du coup oui. Mon dernier rendez-vous remontait au siècle dernier. Et les choses avaient bien changées depuis. Puis sincèrement, pourquoi je jouais les difficiles alors que je n'avais pas l'intention de faire avancer plus les choses avec le chasseur d'ombre ? Je le suivis à l'intérieur jusqu'à notre table sans protester davantage.

© made by Ilyria – 506 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ Jeu 12 Oct - 22:42
Let's go on a fucking date
Wendy
feat.
Isaac


 

 



 

 

The way you walk, the way you talk: I blame you 'cause it's all your fault. You're playin' hard, don't turn me off. You actin' hard, but I know you soft. You my fetish, I'm so with it
Pour être totalement honnête, Isaac n’avait jamais été le genre de personne à réellement amener des filles en rencard. Certes, il en avait déjà eu plus tôt dans sa vie, mais ce n’était clairement pas pour autant qu’il n’en a jamais eu, mais pour le coup, c’est pour ça qu’il ne sera probablement jamais le meilleur dans ce domaine. Ouais parce que bon, s’il avait déjà ramené des nanas à maintes reprises pour passer la soirée chez elles par la suite. Ouais, il avait fait ça des tas de fois et il ne doutait pas une seule seconde du fait qu’il le ferait encore et encore, mais un rencard réellement romantique ? Ce n’était pas vraiment son genre et ça ne le sera probablement jamais, mais bon. Il pourrait toujours tenter de faire une sorte d’exception pour Wendy après tout. Isaac était prêt à faire des tas de choses pour réussir à mettre Wendy dans son lit, il ne faut pas oublier ça. Ouais, ça fait bien connard, le fait de vouloir faire tant de choses pour simplement réussir ça, mais bon… On parle tout de même d’Isaac S. Alistair, probablement le plus gros fuckboy de l’Institut. Ou peut-être que Jace lui fait de la concurrence, il ne sait pas vraiment. Isaac n’est jamais allé lui demandé s’il avait une liste de toutes ses conquêtes après tout. Peut-être qu’il devrait, histoire de remonter dans sa propre estime. Quoiqu’Isaac était déjà très haut dans sa propre estime, tout le monde le sait ça. Ce n’est clairement pas une nouvelle pour qui que ce soit. Du moins, pas qu’il sache. Finissant par sortir de ses pensées, il lui lançait un sourire charmeur avant de se mettre à parler. “Mais on peut dire que c’est une bonne chose, non ? En tout cas, je pense bien que t’es la seule fille tellement sexy qu’elle pourrait être magnifique tout en portant un sac poubelle.” C’est vrai quoi, tout le monde n’aurait pas cette chance. Wendy, elle, l’avait il ne peut pas le nier. Personne ne pourrait le nier en voyant les belles courbes de la sorcière.

Marchant avec elle, bras dessus bras dessous vers le bar, il l’écoutant en hochant la tête. Il était probablement inutile de dire que ça lui faisait assez bizarre de l’entendre dire qu’elle avait quelques décennies maintenant. Surtout quand il pense au fait qu’elle ne fait pas réellement plus vieille que ça. Après tout, Wendy au niveau physique devait faire quoi… Cinq ans de plus que lui ? Voire même moins ? Donc ouais, l’entendre dire ça était assez étonnant. Enfin, ça l’aurait probablement été s’il n’était pas un Néphilim qui connaissait les Créatures Obscures et leur petites spécificités. “Ouais, ça se fait assez souvent maintenant, les rencards dans les bars.” Lui dit-il en haussant vaguement les épaules. Il faut bien qu’elle soit renseignée, non ? “Mais t’en fait pas, la prochaine fois, je t'emmènerais dans un resto chic si tu préfère. Où tu voudras.” Lui dit-il avec un léger sourire en coin sur le bout des lèvres, mais entrait dans le bâtiment, se dirigeant vers l’endroit où se trouvait l’alcool. Donc, le bar en lui-même. “Tu veux quelque chose en particulier ?”
©️ Gasmask ♦️ 536 mots


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ Mer 18 Oct - 20:26


Let's go on a fucking date
Feat. Isaac.

Je me serais volontiers donner une claque si je le pouvais. J'étais bien trop bête de me sentir flattée par le compliment de Isaac et même de le trouver amusant. Il avait beau dire que j'étais sans doute la seule qui pourrait rester sexy habillée d'un sac poubelle, j'étais presque sûr que c'était le genre de phrase qu'il aurait pu sortir à n'importe quelle autre. Je savais qu'Isaac n'était qu'un de ces gamins qui drague tout ce qui bouge. S'il tenait autant à moi, c'était simplement parce que je lui résistais, et ça l'amusait en plus d'avoir cette fierté qui l'obligeait à continuer de se battre contre moi. Je savais très bien le si je cédais et que je le laissais m'obtenir, il se lasserai immédiatement et passerai à autre chose.

Je savais tout ça depuis le début et pourtant, j'étais encore là. Je lui avais même laisser me proposer ce rendez-vous. D'un sens, je n'avais pas le choix, il s'agissait de notre pacte. Cependant, je savais comment c'était passé ce pacte et c'était moi qui lui avait soufflé cette idée. Bref, il fallait que j'arrête de me plaindre un peu. Isaac répondit sans trop de convictions qu'en effet, cela se faisait souvent des rendez-vous dans des bars à présent. L'idée m'était tout de même un peu étrange. Dans mon esprit, on venait au bar pour faire des rencontres et si on tombait sur quelqu'un avec qui le courant passait bien, là, on pouvait organiser des rendez-vous dans des endroits plus chics et plsu privés également.

- Parce que tu comptes déjà sur une prochaine fois ? Tu es bien ambitieux Allistair.

Je n'allais pas le laisser rêver trop longtemps non plus. Déjà qu'on en finisse avec celui-là et on aviserait plus tard si un seconde rendez-vous était nécessaire ou non. Mais pour le moment, je restais sur ma position. Je ne voulais pas lui laisser penser qu'il avait gagné quoique ce soit avec moi. Isaac allait se diriger vers le bar et me demanda ma commande. Je réfléchis un instant avant de décider de rester dans les basiques.

- Je vais prendre un Sex on the Beach. Et que ça ne te donne pas des idées.

Je lui adressais un clin d'oeil malicieux avant de lâcher son bras pour aller m'installer à une table un peu plus loin. Nous n'allions pas passer la soirée au comptoir tout de même. Je voulais bien passer entre rendez-vous ici, mais il ne fallait pas abuser non plus. Rester au comptoir, ce serait comme inviter tous les serveurs à notre rendez-vous aussi. Et j'avais déjà bien assez à gérer avec Isaac. Je m'assit donc et attendit patiemment que le Nephilim revienne. Envoyant quelques messages à Anna en attendant. Je rangeais mon portable lorsque Isaac s'installa à son tour avec nos verres.

- Bien. Alors mon cher, qu'as-tu de beau à me raconter ce soir ? Tu n'as pas eu trop de mal à replacer le livre que je t'avais demandé ?

Je sais que ce n'était pas le meilleur début de conversation du monde. Mais je dois avouer que même avec trois siècle derrière moi, mon expérience en matière de rendez-vous restait assez approximative. Surtout que je ne savais pas énormément de choses sur Isaac, si ce n'était qu'il était un Nephilim et un coureur de jupons.

©️ made by Ilyria – 554 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ Dim 29 Oct - 10:32
Let's go on a fucking date
Wendy
feat.
Isaac


 

 



 

 

The way you walk, the way you talk: I blame you 'cause it's all your fault. You're playin' hard, don't turn me off. You actin' hard, but I know you soft. You my fetish, I'm so with it
Il l’écoutait parler et son air suffisant, son air un peu trop arrogant toujours placé sur le visage. Un air clairement sûr de lui, parce que c’était le cas. Il était et serait toujours clairement sûr de lui. Il était ambitieux, certes, mais il y avait des raisons à cela. Il savait que dans le fond, elle ne serait pas contre ce ou ces rendez-vous, au contraire même. Elle en était même probablement bien heureuse. Ou du moins, l’idée ne la dégoûtait pas au maximum. Il n’était pas persuadé que c’était uniquement à cause de son physique ou de sa personnalité de sale gosse arrogant qui ajoute un petit plus à son charme déjà clairement dévastateur. Qui sait, peut-être que c’était les deux ? “Je suis toujours ambitieux, mais sache que je ne compte pas sur une prochaine fois.” Commençait-il avec un sourire en coin, se rapprochant un peu d’elle. “Je sais qu’il y en aurait une.” Comme dit, sinon, elle n’aurait jamais été là. Elle ne lui aurait même jamais proposé ça, à la base. Elle lui aurait dit qu’il aurait pu avoir tout ce qu’il voulait, sauf ce qui était du domaine du romantisme. Et pourtant, ils se retrouvaient ici tous les deux. Isaac savait pertinemment qu’il devait au moins y avoir un petit truc chez elle, qu’elle ressentait quelque chose pour lui.

Mais bon, ils étaient tout de même tous les deux entré dans le bâtiment, bras dessus bras dessous. Un sourire en coin alors qu’il l’entendait parler, il se léchait les lèvres. “Comment veux-tu que ça ne me donne pas des idées alors qu’on pourrait aller si rapidement sur le place.” Demandait-il avec un sourire en coin, l’observant attentivement alors qu’elle marchait pour aller à la table. Son regard ne la quittait clairement pas d’une semelle parce que cette femme était tout bonnement magnifique et qu’il se demandait comment quelqu’un pourrait réussir à la quitter des yeux ne serait-ce qu’une seule seconde. Il se demanderait aussi presque comment ça se faisait qu’il était celui qui avait le droit d’avoir un rencard avec elle alors qu’elle pouvait littéralement se taper n’importe qui. C’était probablement parce qu’il était la meilleure personne qu’elle puisse se taper. Après tout, deux canons vont si bien ensemble.

Au bar, il avait donné les commandes et demandait à ce que l’on le serve rapidement. Un sex on the beach pour Wendy et un alcool plus corsé pour lui. Il faut dire qu’il avait l’habitude de boire, maintenant. Mais bon, là n’est pas vraiment le sujet. Rapidement, il se retrouvait à marcher vers la table de Wendy, leurs deux verres en main alors qu’il s'installe face à elle, lâchant un faible rire. “C’était assez compliqué comme il est tout de même en grande sécurité, techniquement. Mais il faut dire que… Et bien, l’Enclave s’en fout totalement. Assez étonnant bizarrement.” Dit-il en haussant doucement les épaules. C’est vrai quoi, il aurait pensé que quelqu’un aurait pu tenter de voir qui l’avait volé, mais il avait presque l’impression que personne ne l’avait ne serait-ce que remarqué et c’était assez perturbant. Ils avaient probablement d’autres choses à penser, comme Valentin, l'Épée Mortelle et toutes ces histoires. “Pourquoi tu l’as utilisé au juste ?” Finissait-il par demander en gardant un sourcil haussé.
©️ Gasmask ♦️ 552 mots


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ Lun 30 Oct - 22:21


Let's go on a fucking date
Feat. Isaac.

Je levais les yeux au ciel. Ce Nephilim ne perdait vraiment jamais une occasion de faire étalage de sa confiance en lui, n'est-ce pas ? Il était pire qu'un gosse. Comme si j'allais lui laisser aussi facilement croire qu'il aurait le droit à un second rendez-vous. Je n'étais pas comme ça. Il n'avait en aucun cas, le droit de me considérer comme « acquise ». Car de toute façon, je ne serais jamais sienne. Je n'étais pas un vulgaire objet. Et je comptais bien faire en sorte qu'il se rentre ça dans le crâne. Une part de moi, aimait cette assurance qu'il avait, ça m'amusait, j'en avais bien confiance. Mais pour le moment, il ne fallait juste pas que je me laisse avoir. Alors je préférais que les choses soient clair.

- Oh vraiment ? Si tu continues comme ça, je n'y compterai pas trop. Déjà si on fini celui-ci ce sera bien. Parce que oui, le contrat disait que je te devais un rendez-vous, mais je ne suis pas obligée de rester non plus.

Il ne manquerait plus que ça tient. Je n'allais pas me retrouver enchaîner à qui que ce soit, ni à des promesses débiles. Isaac n'avait tout de même pas pensé que j'avais été aussi bête. Enfin, pour le moment je n'avais aucune raison de partir. Quoique j'avoue avoir hésité au moment même où il fit sa blague sur le nom de mon cocktail alors que j'avais tenté de lui faire comprendre de ne pas en faire. A croire qu'une fois encore je l'avait surestimé.

- Vraiment ? Tu sais ouvrir des portails ? Parce qu'il est bien hors de question que je m'en charge. Et je pense qu'il n'y a rien de plus désagréable que du sexe sur la plage… Le sable, c'est juste une horreur.

J'en avais sans doute un peu trop dit sur le sujet. Mais est-ce que c'était vraiment étonnant hein ? Isaac ne pouvait pas s'attendre qu'en trois siècle je n'ai jamais tenté une chose pareille. Surtout que ce n'était pas si incongru non plus comme idée. Je fini par aller m'asseoir et attendit qu'Isaac revienne avec nos verres pour entamer la conversation. Rien de bien exceptionnel en soit.

- Vu comme ça… On peut dire que j'ai bien choisit mon moment alors.

J'étais tout de même rassurée d'entendre qu'Isaac ne s'était pas mit dans une sale posture pour moi. Mais il avait tout de même fait ce que je lui avais demandé pour avoir ce rendez-vous. Je me demandais ce qu'il serait capable de faire de plus pour moi. Ca avait quelque chose de flatteur, mais aussi d'assez effrayant quelque part. Je ne voulais pas me lancer dans une nouvelle relation qui se finirai sans doute mal. Cependant, je ne voulais pas juste être une conquête parmi d'autre. Bref, comprenez le paradoxe ici. Je n'avais aucune idée de ce que j'étais sensé faire de ce qui était en train de ce passer entre nous. Heureusement, ce n'était pas le sujet de conversation.

- Mh… Je l'ai étudié un peu. Ce livre recèle d'une magie très complexe, je comprend que l'Enclave ne veuille pas qu'il tombe entre de mauvaise main.


J'étais un peu réticente à l'idée de dire à Isaac ce à quoi le livre m'avait servit. Mais j'imagine qu'à présent, tout le monde devait être au courant d'une manière ou d'une autre. Et Isaac m'avait aidé, je lui devait bien ça.

- Je m'en suis servie pour aider Clarissa. Elle voulait savoir si elle était vraiment la sœur de Jace. Ca sonne sûrement bête de voler un livre aussi puissant pour ça. Mais la magie ne fait pas les choses comme la science et avant de toucher au livre des Damnés, je n'aurais pas pensé qu'il était possible de lier des sorts de cette façon…


Je crois que je parlais sur un ton un peu trop passionné. Il ne fallait vraiment pas me lancer sur le sujet de la magie. Je pourrais littéralement en parler pendant des heures sans jamais m'en lasser. Ca et la civilisation britannique aussi.

©️ made by Ilyria – 678 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ Sam 11 Nov - 23:59
Let's go on a fucking date
Wendy
feat.
Isaac


 

 



 

 

The way you walk, the way you talk: I blame you 'cause it's all your fault. You're playin' hard, don't turn me off. You actin' hard, but I know you soft. You my fetish, I'm so with it
Il roulait doucement des yeux en écoutant Wendy parler, quand elle lui disait qu’il ne devrait probablement pas compter là-dessus, et pourtant. Il savait qu’il pouvait compter dessus parce qu’elle allait probablement accepter, en même temps… Si ce n’était pas le cas… Bah ce serait étonnant. Parce que t’es uniquement là à cause du contrat ? J’suis certain que tu sais pertinemment que même si on a fait ce genre de deal, tu n'étais pas forcée de venir. Avoue que dans le fond, tu veux tout de même de ce rencard.” Puis si elle avait vraiment été contre cette idée et qu’elle était venue juste à cause de cette histoire débile de grimoire, Isaac aurait été clairement déçu. Parce que bon, si c’est pour venir en faisant la gueule, ça servait à rien, mais elle avait pas vraiment l’air de tirer la gueule jusque par terre. Alors bon… “Effectivement, t’es pas obligée de rester. Et pourtant, t’es toujours là à ce que je sache.”

Il n’avait pu s’empêcher de faire une vanne sur le nom du cocktail, même si elle lui avait dit de ne pas en faire. Parce qu’on parle d’Isaac quand même. Et s’il vanne pas là-dessus, bah… Ce serait qu’il y a forcément quelque chose qui n’allait pas, vous pouvez en être surs. Ouais parce que bon… Il était un peu trop con, un peu trop beauf pour ça. “Ahh ouais ? Tu l’as déjà fait ?” Demandait-il avec un sourcil haussé, soudainement assez curieux. Il voulait savoir. Il voulait avoir tous les petits détails de cette histoire. Le sexe sur la plage, Isaac ne l’avait pas fait. Pas encore. Faut dire qu’habituellement, le public, c’était pas forcément son truc, même si c’est Isaac. Ouais, bon, sauf les chiottes, mais ça c’est différent. Qui n’a jamais baisé dans les chiottes d’un bar ? Probablement personne. “Sache que je veux tous les détails croustillants maintenant.”

Il ne prenait pas beaucoup de temps avant d’arriver vers Wendy, leurs commandes en main. Et il hochait la tête quand il l’entendait parler. “Ouais. Un moment qui craint, mais bon pour tes affaires quand même.” Pourtant, il aurait vraiment pensé qu’il aurait du mal. Avec la montée du Cercle, s’il était à la tête de l’Enclave, il aurait probablement mis ceux avec des liens avec Valentin ou ses sbires/anciens sbires sous surveillance, pour s’assurer qu’ils ne soient pas des traîtres, pour que le problème avec Hodge ne se répète pas et pourtant… Ils ne font rien de ça. Il faut croire qu’ils ont bien trop confiance et ça va probablement causer leur perte. Ouais, ouais, il est tellement optimiste. “Pourquoi ? Il est tellement dangereux que ça ?” Après tout, il a même pas fait gaffe. Genre, il a même pas jeté un coup d’oeil dedans. Faut dire qu’il s’en fiche pas mal, dans le fond, de tout ça. Il avait confiance quand elle lui avait dit qu’elle allait pas buter des gens. Elle avait pas l’air aussi diabolique après tout. Quand elle parlait, il hochait uniquement la tête, un sourire sur le bout des lèvres. Elle était adorable comme ça, quand elle parlait de ça, quand elle parlait de la magie avec tellement de passion. “Tu aimes vraiment la magie, hein ?”
©️ Gasmask ♦️ 549 mots


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ Mar 28 Nov - 22:59


Let's go on a fucking date
Feat. Isaac.

Il n'y avait décidément rien à faire. Quoique je dise, Isaac trouvait toujours de quoi me répondre. Dans le fond, je savais qu'il n'avait pas tort. Il était plus intelligent qu'il ne le laissait paraître quand il voulait bien. Mais évidemment, là, dans l'immédiat, ça ne m'aidait pas des masses. Par contre, il se trompait un peu pour le contrat. Si je n'étais pas venue, j'en aurais payé le prix. Et on ne rigole pas avec un tel contrat. Après, il est vrai que j'aurais pu trouvé une manière d'échapper au rendez-vous et en respectant tout de même le contrat. C'était facile de jouer avec les mots. Les sorciers, les démons et les fées étaient des experts dans le domaine, surtout les plus âgés. Je n'aimais pas perdre et je n'aimais pas devoir admettre que j'avais tort. Alors je levais la main pour mettre une petite claque à Isaac derrière la tête, rien de bien violent et répondit :

- Certes, mais ne prend pas trop la grosse tête, sinon je peux très vite changer d'avis.

Sur ces belles paroles, nous enchaînâmes. J'avoue que je ne m'attendais pas à ce que Isaac me demande des détails sur ce genre de choses. Je voulais bien croire qu'il n'était pas du tout prude,ais de là à lui raconter mes expériences avec d'autre ? C'était un peu glauque pour un rendez-vous, n'est-ce pas ? Pourtant j'étais presque sûre qu'Isaac me lâcherai pas tant qu'il n'aurait pas son histoire. Alors avant qu'il n'aille passer nos commandes, je lui résumais la choses rapidement :

- 1928, dans le sud de la France. On avait passé la nuit dehors, on avait pas mal bu aussi. Et on c'était dit que passer la nuit sur la plage serait une bonne idée. Donc on est allé à la plage, on a commencé par les préliminaires et évidemment, on a continué sur notre lancée. Mais ça n'a pas duré très très longtemps. Le sable est vite devenu dissuadant.

J'estimais que j'étais assez rentré dans les détails comme ça. Ca me faisait bizarre de parler de Philippe. Ca faisait longtemps que ce n'était pas arrivé et je n'avais jamais raconté cette histoire. Même si elle avait une fin assez ridicule. Cela restait un des doux souvenirs que nous avions partagé, au tout début de notre relation, avant que la seconde guerre n'éclate.

Heureusement, je n'eus pas à m'étaler plus sur le sujet. Et d'ailleurs, je pris volontiers une bonne gorgée de mon cocktail lorsqu'il arriva. Puis j'entamais une conversation qui me semblait des plus simple avec Isaac.

- Oh ! Oui. J'ai eu le temps de l'examiner un peu. La magie qu'il contient est très ancienne, donc si elle est mal pratiqué cela peut vite avoir des conséquences catastrophique. Et ce livre apprends quelques techniques, comme la liaisons de différents sorts les uns avec les autres qui peut être très utile, certes, mais encore une fois, très dangereux si ils ne sont pas utilisé à bon escient.

Je me rendais compte que c'était difficile de parler de magie avec quelqu'un qui n'était pas un sorcier. Cependant, c'était loin d'être la première fois et apparemment, j'étais même bon professeur. Je m'arrêtais de parler lorsque je réalisais que cela devait sans doute agacé Isaac plus qu'autre chose. Mais à mon grand étonnement, le Nephilim c'était montré des plus attentif. Et à la fin, il ne fit même pas une réflexion désagréable. Au contraire, il fini par une question qui sonnait presque comme un compliment à mes oreilles. J'affichai un petit sourire et hochai la tête.

- Sans la magie, je ne serais pas là ce soir…

Isaac pouvait y voir là une sorte d'aveux, comme quoi j'étais vraiment contente finalement d'être à ce rendez-vous. Mais il penser que si je n'étais pas une sorcière, je serais déjà morte quelques siècles plutôt et dans un stade de décomposition fortement avancé.


©️ made by Ilyria – 647 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ Jeu 7 Déc - 23:01
Let's go on a fucking date
Wendy
feat.
Isaac


 

 



 

 

The way you walk, the way you talk: I blame you 'cause it's all your fault. You're playin' hard, don't turn me off. You actin' hard, but I know you soft. You my fetish, I'm so with it
Isaac, il ne peut pas s’empêcher de lâcher un petit rire quand il la sent lui mettre une tape derrière le crâne parce qu’en réalité, il n’aurait même pas pensé que ça pourrait arriver. Si on lui aurait dit un jour qu’il se ferait taper l’arrière de la tête par la sorcière parce qu’il disait trop de conneries… Il aurait dit que ce serait plausible - Isaac n’était clairement pas le genre de personne qui serait étonné quand on lui dit qu’il raconte un peu trop de conneries -, mais il n’aurait pas cru que ça arriverait réellement. Il n’aurait pas cru que Wendy le ferait vraiment. On dirait que c’est un gamin qui se fait punir par une figure d'autorité. Ce qui n’est pas vraiment loin de là réalité. “Non, tu pourrais pas.” Qu’il se contente de lui dire d’un air toujours aussi… Confiant. Faut dire qu’il l’est pas mal, dans le fond. Et ce sera probablement toujours le cas. Isaac a une confiance en lui et une arrogance bien trop immense. Ce serait presque ridicule, si ce n’était pas Isaac, mais pour être honnête, il s’en fiche pas mal. Mais le sujet changeait assez rapidement vers quelque chose qu’il appréciait bien plus : les ébats de Wendy sur la plage. “T’en fais pas, avec moi, ce serait clairement pas quelque chose de dérangeant le sable. J’te ferais tellement prendre ton pied que t’y penseras pas.” Qu’il avait susurré, mais il était bien rapidement reparti pour chercher les verres.

Mais il ne quittait pas la belle sorcière bien longtemps et quand ils finissent tous les deux par se retrouver à la table, Isaac commençait à boire quelques gorgée de sa boisson tout en la regardant, et ils parlaient tous les deux de magies. Quelque chose qu’Isaac ne connaît pas vraiment, mais… C’est pas bien grave. Il l’écoute parler en hochant la tête alors qu’elle parle. “Et du coup, seuls les sorciers puissants pourraient utiliser ce genre de livres sans que ce soit dangereux ? Ou seuls les sorciers avec de bonnes intentions devraient toucher ce genre de choses ?” QU’il finissait par lui demander en haussant vaguement un sourcil. C’est vrai, parce que dans un sens, si quelqu’un arrive à contrôler cette magie, à être sûr qu’elle soit bien pratiquée… C’est pas pour autant que tout le monde voudrait pour autant bien l’utiliser, après tout. Mais après, c’est pas bien grave. Et quand sa dernière phrase résonne à ses oreilles, il hausse les deux sourcils en même temps, son regard planté dans celui de Wendy. “Tu ne serais plus là à cause de la magie qui te rends immortelle et que sans elle tu serais probablement entièrement décomposée ou bien c’est à cause de quelques chose de bien plus… Profond ?” Ouais, peut-être que c’était une raison plus larmoyante qui la poussait à lui dire ça. Il sait pas trop. Mais il veut bien savoir si elle a envie de lui en parler. Après tout, si elle avait envie de lui faire des confidences, il ne va pas l’envoyer chier. C’est à ça que ça sert, un rencard, non ?
©️ Gasmask ♦️ 522 MOTS AVEC ILS SONT COOL BY ORELSAN FT. GRINGE


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ Mer 13 Déc - 0:29


Let's go on a fucking date
Feat. Isaac.

Isaac était définitivement bien trop imprégner de sa propre personne pour que j'arrive à lui faire admettre quoique ce soit. Alors au lieu de m'acharner, je préférai encore abandonner et lâcher un long soupire de désespoir en levant les yeux au ciel. C'est sans doute ce genre de réaction qui finiraient par m'avoir. Mais j'étais aussi sûre de moi et je n'allais pas céder facilement. Je n'étais plus une gamine, s'il voulait jouer et bien j'allais jouer avec lui, mais qu'il se méfie, parce que je connaissais sans doute les règles bien mieux que lui. Je lâchais un petit rire ironique en entendant ce qu'il avait à dire sur ma petite anecdote. On ne changera décidément jamais Isaac Allistair.

- Oh crois-moi, même toi tu finiras pas arrêter. Ce n'est vraiment pas agréable du tout et ce serait plus de la torture pour nous deux qu'autre chose.


Enfin, je n'étais même pas sûr qu'Isaac m'aie écouté jusqu'au bout. Il était déjà parti chercher nos verres. La conversation qui s'en suivit à notre table, aurait presque pu m'étonner tellement elle était banale. Ou tout du moins, dépourvu de lourd sous-entendu de la part de Isaac toutes les deux répliques. Et encore, j'étais gentille. J'étais plutôt contente de voir qu'il était capable de parler d'autre chose que de ma personne dans son lit. Et il semblait même intéressé par ce que je racontais. Comme quoi, ce Nephilim arrivait encore à m'impressionner parfois.

- Et bien, c'est un peu complexe comme question. N'importe quel sorcier pourrait se servir de ce livre à vrai dire. Mais si on s'en sert mal, et bien, en plus de ne pas atteindre le but souhaiter, il pourrait commettre beaucoup de dommages. Et un sorcier mal-intentionné pourrait évidemment l'utiliser pour servir ses mauvaises causes. Mais ce serait bien trop simple si on pouvait juste trier les sorciers dans des catégories telles que méchant et gentil. C'est facile de céder à la soif de pouvoir, surtout quand on est un sorcier et qu'on a toute cette magie à disposition. Je pense que la meilleure réponse à ta question serait de dire qu'il vaut mieux que ce grimoire et d'autre livre de magie de son genre restent à l'Institut, entre de bonne main. Après tous les Nephilims sont de bon guerrier, ils peuvent empêcher n'importe qui de mettre la main dessus et vu qu'ils ne pratiquent pas la magie, on a pas à craindre que l'un d'entre eux tente quand même le coup.

C'était une longue réponse, mais au moins on pouvait dire qu'elle était complète. Et je l'ai déjà, dit, il ne fallait pas me lancer sur le sujet si on ne voulait pas m'entendre parler. Isaac n'eut aucun mal à relever cette passion que j'avais pour la magie et m'interrogea sur cette dernière réponse un peu vague que je lui avais sorti.

- Et bien, oui, sans la magie, je serais morte depuis quelques siècles maintenant. Et je ne sais pas trop quel genre de vie j'aurais eu… Je me serais sans doute marié avec un paysans du coin, je lui aurait fait des dizaines d'enfants et je serais morte avant même de voir la Révolution Française. Quelle tristesse.

Je grimaçais à cette idée. Mais je n'avais pas mit énormément d'émotions dans mon discours. Evidemment, j'avais essayé d'imaginer mille fois ce qu'aurait été ma vie dans la magie. Ca aurait été tellement plus simple, mais tellement plus ennuyeux aussi.

- Si je n'étais pas immortelle, il y aurait un bon nombre de personne dont je n'aurais jamais croisé le chemin et je suis presque sûr que je ne serais pas la même personne moi-même non plus. Et même dans la théorie où je serais née dans ce siècle, sur ce continent, dans cette ville. Je ne connaîtrais pas l'existence de la magie, du monde obscure. Je ne vivrai pas avec Anna, je ne serais pas prof à l'université, je ne te connaîtrais sûrement pas non plus.

Quoique, peut-être, si j'avais toujours vécût à New York et à cette époque, j'aurais sans doute rencontré des Nephilims, mais sans jamais savoir qui ils étaient vraiment. Et peut-être que je serais tombé sur Isaac à une soirée et peut-être que nous aurions fini dans le même lit aussi sans souvenir précis de ce qu'il s'est passé. Il y avait tant d'hypothèse possible.

- Alors oui, sans la magie, je ne serais pas grand-chose. Et certes, en trois siècle, je n'ai pas connu que des moments heureux et il y a bien des événements que j'aimerai changer, mais pour rien au monde je ne voudrais les oublier ou effacer totalement ce qu'il s'est passé.

Ca me semblait assez logique. Et je sentais que j'allais finir par perdre Isaac à trop parler. Il allait finir par trouver que j'étais en fait un femme épuisante et trop dramatique. Il allait finir par fuir. Mais ce n'était pas censé être mon but de base que de le faire fuir ?

©️ made by Ilyria – 825 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ Ven 22 Déc - 22:00
Let's go on a fucking date
Wendy
feat.
Isaac


 

 



 

 

The way you walk, the way you talk: I blame you 'cause it's all your fault. You're playin' hard, don't turn me off. You actin' hard, but I know you soft. You my fetish, I'm so with it
Isaac, il esquisse un sourire en coin quand il l’entends pousser un long soupir avant de lever les yeux au ciel. Ouais, ça ne devrait probablement pas tellement l’amuser, mais c’est ce qu’il aime le plus au monde : faire chier les gens. Ce sera probablement toujours sa chose préférée, ce qu’il fait de mieux en fait… Ouais, ça a toujours été le cas en fait. Et il n’hésite pas du tout à faire une petite remarque à la con parce qu’en fait… C’est totalement son genre. Il pouvait quand même pas passer à côté de ça… “Oh, tu le crois vraiment ?” Qu’il lui demande en venant passer sa langue sur ses lèvres et finit tout de même par lui répondre une nouvelle fois avec un sourire à la con sur les lèvres. “J’veux quand même que tu me prouves que ce soit une vraie torture.” Qu’il lui dit. Ouais, un peu forceur dans le fond, mais pour arriver à se retrouver entre les cuisses de Wendy, il serait probablement prêt à tout. Clairement.

Finalement, ils étaient tous deux assieds avec leurs verres et Isaac prenait de petites gorgées en regardant la sorcière en face de lui attentivement, écoutant ce qu’elle lui disait en hochant doucement la tête pour lui faire signe qu’il l’écoutait parler. Ouais, c’est sûr que bon… Ce qu’elle dit a du sens. N’importe quelle personne ayant du pouvoir peut bien rapidement avoir envie d’en abuser pour faire n’importe quoi. “Enfin, il peuvent empêcher les gens de mettre la main dessus… C’est vite dit.” Qu’il réponds avec un faible rire. Faut dire qu’il avait pris le grimoire assez rapidement, lui. Il avait trouvé ça aussi simple que de voler des bonbons à un enfant. C’était assez marrant si vous vouliez son avis. Sinon, il aimait bien l’entends parler de magie. Elle avait vraiment l’air passionnée par ça et du coup, il la questionnait dessus, pour continuer de l’entendre parler. “Tu m’étonnes. Je suis quasiment persuadé que ça aurait été assez triste.” Sérieux, se taper un vieux paysans et lui faire des tas de gosses… C’est pas une vie. Il comprends qu’elle n’aurait vraiment pas eu envie de ce genre de choses. Ça doit être tellement barbant.

Il continue de l’écouter parler quand elle poursuit et il se lèche doucement la lèvre d’un air un peu concentré. “Je suis quasiment persuadé que même si tu n’étais pas sorcière, tu connaîtrais probablement des tas de gens.” Ouais, c’est pas parce qu’elle serait humaine que tout devrait changer. “Si ça se trouve, tu connaîtrais quand même ce monde, ou bien, même si tu ne le connaîtrais pas, peut-être que tu saurais qui est Annalyne ou autre.” Qu’il dit en fronçant les sourcils. C’est vrai quoi. Elle sait pas vraiment. Lui non plus, mais bon. Il est pas sur que la race change quoi que ce soit à ses rencontres ou quoi. Peut-être que ça n’aurait pas été le même contexte, mais bon. Si elle a une relation tellement cool avec Annalyne ou autre, ça ne l’étonnerait pas qu’elles soient potes dans d’autres contextes. “Puis sérieusement, si tu ne me connaîtrais pas, ce serait une perte pour l’humanité.” Ouais, c’est pas faux, si ? S’ils ne s’étaient pas rencontrés, ça aurait été franchement triste. Il finissait par faire un peu balancer sa chaise, croisant ses bras sur son torse . “Je trouve ça cool, quand même que tu sois tellement attachée et passionnée par la magie.”
©️ Gasmask ♦️ 588 MOTS


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ Jeu 11 Jan - 23:51


Let's go on a fucking date
Feat. Isaac.

Ce n’était vraiment pas possible de discuter avec ce Nephilim sans que je ne soupire après quelques minutes. Il était vraiment déprimant et avec un égo sans limite. Il ne voulait juste pas me croire sur parole pour cette histoire de sable hein ? Il ne pouvait sans doute pas laisser passer une occasion de me faire des avances aussi. Je vous jure, les jeunes de nos jours n’ont pas de limites. Mais d’un sens c’était un peu ce qui faisait le charme d’Isaac et m’amusait :

-Décidément tu es près à n’importe quoi pour qu’on couche ensemble, c’est ça ? Mais d’accord, si tu es sage, ce sera pari tenu…

Tu t’embarques encore dans des aventures que tu vas regretter ma cocotte ! Heureusement la suite de la soirée prit un autre ton. Je souris à la réplique d’Isaac quant à la sécurité du Livre. C’est vrai qu’il n’avait pas eu de mal à le dérober et à me l’apporter puis le remettre en place sans que personne ne s’en rende compte.

-hm… j’imagine qu’il y a quelques exceptions possibles…

Je fini la phrase avec un sourire accompagné d’un clin d’oeil malicieux. Par Agramon, mais qu’est ce que j’étais en train de faire ? Cette histoire de grimoire nous faisais partager un secret avec Isaac et ainsi une certaine complicité qui commençait à bien trop me plaire…

Je ne pouvais que hocher la tête. Oui, ça avait été triste si j’étais morte comme n’importe quel terrestre il y a des siècles. L’immortalité était autant un poids qu’une bénédiction. Et certes, j’avais perdu beaucoup de personne que j’aimais. Mais pour rien au monde je ne voudrais que tout ces moments n’aient jamais eu lieu. Je ne voulait pas perdre tout mes bons souvenirs. Nostalgique, j’en oubliais de répondre à Isaac préférant siroter mon cocktail, le regard ailleurs.

Le chasseur d’ombre me sorti de mes pensées avec ses théories qui me firent doucement sourire. C’est étrange je n’avais jamais cru que le Nephilim était quelqu’un de si positif.

-Oh oui ! Une perte énorme ! Qui aurait eu le cran de te remettre en place ?!


Je ne doutais pas qu’il y avait plus d’un chasseur d’ombre capable de remettre Isaac en place. Amara passait sans doute son temps à ça. Mais je n’étais pas une chasseuse d’ombre, donc c’était différent, n’est-ce pas ?

-Je ne sais pas si c’est vraiment cool, mais c’est mignon de ta part de penser ainsi…

Oh non… je venais de dire à Isaac qu’il était mignon. Mais à quoi tu penses Wendy ? Réveilles toi un peu !

-Mais on ne fait que parler de moi… et toi alors ? En dehors de draguer tout ce qui bouge, de défier l’autorité et tuer des démons, tu fais quoi de beau ?

C’est vrai que je ne savais pas grand chose de mon interlocuteur en dehors des faits que je venais d’énoncer et j’étais assez curieuse d’en savoir plus. C’était d’ailleurs pour cette raison que j’avais demandé à Clary d’enquêter un peu à son sujet pour moi. Malheureusement, je n’avais pas eu le temps de revoir la rousse avant ce rendez-vous.

©️ made by Ilyria – 512 mots

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ Mer 24 Jan - 19:40
Let's go on a fucking date
Wendy
feat.
Isaac


 

 



 

 

The way you walk, the way you talk: I blame you 'cause it's all your fault. You're playin' hard, don't turn me off. You actin' hard, but I know you soft. You my fetish, I'm so with it
“Ouais totalement.” Qu’il lui dit avec un sourire en coin qui ne fait que de devenir plus sale quand il l’entends parler, qu’elle lui dit que s’il est sage, ils pourront tester. Ouais, ça lui plaît carrément, en fait. En même temps s’il mentait en disant que ça ne lui plaisait pas, ce serait tout de même vraiment stupide, non ? En tout cas, c’est ce qu’il se dit. Puis honnêtement, qui ne serait pas totalement joyeux à l’idée de pouvoir se faire cette sorcière ? Elle est juste totalement baisable. Toute personne ayant déjà croisé son chemin a probablement eu envie de se la faire. Ce serait logique, quand même. Elle est juste tellement canon, une vraie bombe. “Mais j’suis toujours sage, babe.” Il lui dit, ce sourire en coin toujours sur les lèvres.
Ils changeaient un peu de sujet quand ils parlent tous les deux du livre et de la facilité qu’il avait eut à le voler. C’était plus facile que de voler une sucette à un bébé. C’est fou. Et vraiment ridicule, aussi. Il ne peut pas le nier. Tu m’étonnes que la plupart des Créatures d’Obscures les prennent pour des cons. Lui aussi, il commence de plus en plus à les prendre pour des cons. On pourrait penser que - comme il en est un -, c’est débile de penser ça, mais il n’est clairement pas le genre de personne qui a des avis des plus géniaux. Surtout que, dans le fond, il n’est pas le dernier à dire qu’il est un peu con sur les bords. Ouais, il l’est même carrément, en fait, mais bon. On va dire que c’est ce qui fait son charme. Puis quand il voit son clin d’oeil, il ne peut pas s'empêcher de sourire en coin. Une certaine complicité était vraiment entrain de naître entre les deux et c’était plutôt plaisant, il peut pas le nier.
Et il s’arrête jamais de la regarder,  même quand elle l’ignore pour siroter son verre. Et il la regarde avec attention en se léchant les lèvres. Cette fille est quand même vraiment belle, c’est fou. Dès qu’il la regarde, il se rends compte que y’a bien une raison pour laquelle il la trouve si parfaite. Beau visage et magnifiques courbes. “Personne aurait osé et ça aurait clairement été une perte pour l’humanité.” Parce que si personne le remettait jamais à sa place, lui disait jamais de fermer sa gueule… Ouais, ç la vie serait tout de même assez triste pour tous les gens autour de lui. Mais bon, Amara le fait aussi pas mal de fois, alors… Il finit par hausser un sourcil, un sourire amusé sur le bout des lèvres. “Mignon ?” Il demande en haussant un sourcil, un air taquin sur le visage. Alors comme ça, Wendy le trouvait mignon ? C’était bien une chose qu’il ne devait pas entendre si elle voulait qu’il arrête d’être dans l’abus.
Il se lèche les lèvres quand elle parle, qu’elle lui demande ce qu’il fait lui. Autrement que des choses qu’elle sait déjà. “En fait, je fais pas grand chose d’autre, tu sais tout ça prends déjà beaucoup de place dans mon emploi du temps.” Il dit en haussant les épaules, lâchant un rire. “Puis te chercher un peu partout aussi, ça prends du temps.” Il la taquine, même si pour la localiser, il demande plutôt à Amara. Est-ce que c’est creepy ? Il sait pas trop. Probablement que oui.
©️ Gasmask ♦️ 580 MOTS


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ Dim 4 Fév - 21:54


Let's go on a fucking date
Feat. Isaac.

Isaac était une véritable tête à claque. J’en avais pas fini de soupirer de désespoir avec lui. Mais quelque part, cela m’amusait aussi. Je ne voulais pas l’avouer, mais j’aimais bien ceux qui s’évertuaient à me contredire et qui avaient une tête plus forte que la mienne. Ce n’était pas pour rien non plus qu’on s’entendait aussi bien avec Anna. Et c’était aussi pour cette même raison que je n’aimais pas les Chasseurs d’Ombre. Après tout ne dit-on pas que de l’amour à la haine il n’y a qu’un pas ?

Ce soirée se passait bien mieux que je ne l’aurais cru. Je pensais perdre mon temps à sortir avec Isaac. Qu’il passerait littéralement la soirée à me taper sur les nerfs. Mais il avait réussi à m’étonner à me parler de sujet que j’affectionnais et à m’écouter avec autant d’attention. Je ne pensais pas Isaac capable de s’intéresser à quelqu’un d’autre que sa propre personne. S’il ne faisait ça que pour une partie de jambe en l’air, c’est qu’il était vraiment déterminé. Mais quelque chose me disait qu’il n’avait pas forcément l’habitude de se prendre autant la tête avec ses conquêtes. Ou alors c’était juste moi qui essayait de lui chercher des excuses. Si c’était le cas, il fallait que j’arrête ça tout de suite.

Je me mis à rire à sa réponse sur la tristesse que ça aurait été si je n’avais pas été là pour le remettre à sa place. Et tout ça… Pour plus tard lui dire qu’il était mignon. Non mais vraiment Wendy, à quoi tu pense. Pendant un instant, j’avais espéré pour que Isaac ne relève pas ce que je venais de dire. Mais ce serait mal le connaître. Etrangement, je me mis à rougir comme une collégienne. Depuis combien de temps je ne m’étais pas retrouvé dans cet état ?

- Roh ! Ca m’a échappé c’est bon…


J’avais tenté de “dédramatiser” la chose en grognant un peu. Mais je savais que mon attitude s’accordait très mal avec ce que je venais de dire. Par Agramon, mais où était ma crédibilité ? J’essayais de rattraper le coup en détournant la conversation sur Isaac.

- Sérieusement… Moi qui pensait que t’étais un chasseur d’ombre un peu moins ennuyant que les autres… C’est un peu triste d’avoir pour seule passion de traquer des sorcières qui ne sont jamais bien loin. Puis dis-toi que si vous arrivez à me trouver, c’est parce que je le veux bien.

Cette fierté, je vous jure, c’est difficile de lui faire lâcher prise. Mais c’était vrai. Si je le voulais, je pouvais disparaître du jour au lendemain sans laisser de traces. Avec la magie, rien n’était impossible.

©️ made by Ilyria – 441 mots

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: ISDY ♦ Let's go on a fucking date ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
ISDY ♦ Let's go on a fucking date
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» Date limite - Plafond salariale
» [Validée]Let's Party Masamune Date In This Place !
» date de la beta stress test
» date et lieu du souper du roi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: