We talk about...? ~Clary&Maryse
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
We talk about...? ~Clary&Maryse
Maryse Lightwood
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 31/05/1996
♦ Autres comptes : Catarina Loss
♦ Runes : 18
♦ Messages : 114
♦ Date d'inscription : 06/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: We talk about...? ~Clary&Maryse ♦ Dim 20 Aoû - 20:22
We talk about...?
Depuis le retour de Valentin, Maryse ne faisait que des allers-retours entre Idris et l’institut de New-York. Maintenant que les rênes étaient passées à Victor, les affaires dont s’occupaient les Lightwood avaient plus leur place à Idris qu’à New-York. Et cela même si le théâtre des opérations se trouvaient dans la grosse Pomme. Elle pouvait très bien imaginer que les membres de l’Enclave les avaient volontairement éloignés de Valentin. Ce qui était tout à fait compréhensible lorsqu’on savait qu’elle fervente suiveuse avait été Maryse à l’époque. Bien plus que l’avait été Robert. Mais depuis quelques temps, l’Enclave était un peu plus laxiste sur leurs allers et venues, ce qui permettait à Maryse de passer à New-York un tout petit peu plus souvent. Ce qui plaisait moyennement à Victor et encore moins à ses enfants.

Depuis le retour de Valentin, les choses s’étaient un peu dégradées dans la famille Lightwood. Les choses n’étaient déjà pas toutes roses avant mais depuis le retour de Morgenstern, cela ne s’était pas arrangé. C’était principalement de sa faute d’ailleurs. Trop autoritaire, trop impliquée dans le nom des Lightwood, dans ce que pensait l’Enclave, Maryse avait quelques peu oublié qu’elle n’était pas qu’un nom et qu’elle était également une mère. Elle avait quelque peu oublié ce détail avec le retour du Cercle, de peur que tout ce qu’elle avait construit ces vingt dernières années ne finisse à la poubelle. Et quand elle y réfléchissait, une partie de ce qu’elle avait construit avait fini par se casser la figure mais elle était encore la seule à le savoir. Ce qui n’était pas vraiment évident à porter et qui lui avait fait voir les choses sous une autre perspective. Cela lui avait fait relativiser certaine chose et lui avait fait mettre de l’eau dans son vin. Si elle n’avait encore pas fait le premier pas vers ses enfants pour en discuter, Maryse y pensait très sérieusement. Mais pas ce soir. Pas aujourd’hui et pas dans l’état de fatigue dans lequel elle se trouvait. Elle avait l’impression qu’elle n’avait pas été aussi fatiguée depuis des années. Depuis que Max était bébé en fait. Et ce n’était pas quelque chose qui lui avait manqué. Cette impression de lourdeur, de ne pas pouvoir faire un pas supplémentaire sans faire un effort considérable… Continuer de donner le change jusqu’à ce qu’elle puisse s’enfermer dans sa chambre.

Un soupir passa ses lèvres alors qu’elle reposait le dossier qu’elle avait dans les mains sur le bureau d’Aldertree. N’étant pas dans son bureau, Maryse se contenta de poser les missives de l’Enclave et ressortit rapidement. Avec un peu de chance, elle trouverait quelque chose à manger à la cuisine avant d’aller s’enfermer quelque part pour souffler un peu. Et c’est avec de la chance que Maryse trouva le reste d’un plat de lasagne dans le frigo. Elle ne savait pas à qui était cette part et pour être honnête, elle s’en fichait un peu. Son estomac lui faisait comprendre qu’il fallait qu’elle le remplisse et elle n’avait pas la patience de faire cuire des pâtes. Donc le choix avait été vite fait et la part de lasagne vite passée au micro-onde. C’est ensuite avec une fourchette, une assiette et un verre dans les mains que Maryse quitta la cuisine pour se diriger vers l’une des pièces potentiellement vides de l’Institut de New-York. Elle posa son dévolu sur une des petites bibliothèques et y entra sans vraiment faire attention si quelqu’un se trouvait à l’intérieur ou non. Alors forcément, lorsqu’elle se retourna, elle trouva une rousse assise à la table ronde qui se trônait dans la pièce. Il y eut quelques secondes où Maryse pesa le pour et le contre. Puis après quelques secondes de réflexion, la mère de famille décida de resta. Parce qu’elle avait mis de l’eau dans son vin et qu’une conversation avec Clarissa ne ferait de mal à personne. Du moins, de son point de vue… Depuis que la jeune fille était arrivée dans leur vie, Maryse n’avait fait que blâmer Clary pour les choses qui leur été arrivé. Si elle était en droit de lui en vouloir pour certaines choses, la totalité de ce qu’elle lui reprochait n’était pas juste pour la jeune femme.

- Bonsoir Clarissa, énonça-t-elle alors, pour indiquer sa présence avant de s’avancer vers la chaise qui faisait face à celle de Clary.

Elle posa son assiette sur la table et s’assit sur la chaise, croisant les jambes devant elle. Il eut quelques secondes de silence pendant laquelle Maryse avala la première bouchée de lasagne avec une mine soulagée. Enfin quelque chose pour remplir son estomac qui criait famine depuis des heures.  

- Qu’est-ce que vous faites seule dans une des bibliothèques les plus reculée de l’Institut ? questionna-t-elle ensuite en reposant ses yeux sur la rousse.

© 2981 12289 0 ♠ 799 mots



 
I try to do the right thing
But it's complicated. Especially when your children are involved and when your world has just exploded again.


hehe:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: We talk about...? ~Clary&Maryse ♦ Dim 27 Aoû - 16:37
We talk about… ?
Maryse & Clary
Mais c’est ça ton problème putain ! T’aimes trop, tu t’accroches trop aux choses alors, forcément, forcément que ça fini mal. Garde ton amour pour toi. Arrête de le partager avec tout le monde et aime toi un peu, avant d’aimer les autres.

Clary pensait que le retour de Jace à l’Institut allait arranger les choses. Elle l’avait attendue avec tellement d’impatience que ce qui s’était passé ensuite lui avait tout simplement foutue une énorme claque en plein dans la figure. Rien ne s’était arrangé au final, tout n’avait fait qu’empirer. Et tout ça parce que Valentin avait des hommes partout, même au sein de l’Institut. Ils n’étaient plus en sécurité nulle part. En fait, mis à part chez Magnus, et encore, il fallait que Simon soit dans les parages, la rousse ne se sentait pas du tout en sécurité. Et en plus de ça, elle avait l’impression que Jace la détestait. C’était certainement ce qu’il y avait de plus compliqué à supporter pour elle. Cette histoire de philtre d’amour avait carrément foutu le bordel dans leur relation. Ils ne s’étaient pas adressés la parole depuis cet épisode malencontreux avec Alec. Clary sentait que son frère l’évitait, et c’était une chose qu’elle pouvait comprendre. Pourtant, elle ne pouvait pas s’empêcher d’être en colère contre lui. Pourquoi ne se rendait-il pas compte qu’elle n’y était pour rien dans cette histoire ? Oui, elle aurait peut-être dû faire attention à sa nourriture mais… Comment pouvait-elle se douter qu’une telle chose allait se produire ? Pourquoi il réagissait comme un idiot à l’ego blessé ? Il pensait qu’elle ne l’était pas, peut-être ? Au final, ce n’était peut-être pas plus mal qu’ils ne se croisent pas, et qu’ils ne se retrouvent pas dans une pièce, seuls, tous les deux. Parce que la jeune Nephilim n’était pas certaine d’être capable de contrôler tout ce qu’elle avait sur le cœur. Et elle en avait beaucoup. Mais elle ne voulait pas non plus que Jace paye pour tout ça. Ce n’était pas lui le responsable.

La rousse n’avait rien de mieux à faire que de se rendre à la bibliothèque pour étudier, ces derniers temps. Et au moins là, elle était certaine de ne pas y croiser un certain blond. Ni Alec, ou encore Isabelle. Les autres, en général, ne s’arrêtaient pas vraiment pour avoir une conversation avec elle. Et tant mieux d’ailleurs. Elle voulait juste être seule avec sa conscience et ses runes qu’elle avait à apprendre. Ses runes qui étaient bien trop nombreuses pour que son cerveau les retienne absolument toutes. Elle avait véritablement l’impression qu’elle n’allait pas y arriver, vraiment. Elle mélangeait tout, certainement parce qu’elle n’était pas assez concentrée. Son regard n’arrêtait pas de dériver de ses feuilles à son téléphone. Elle avait même fini par céder et le prendre dans ses mains, parcourant ses contacts pour finalement s’arrêter sur celui de Jace. Mais elle ne sautait jamais le pas pour lui envoyer un message. Encore moins pour l’appeler. Elle voulait le faire, mais elle ne savait pas quoi lui dire. Des excuses ? Elle avait tellement de choses à se faire pardonner qu’elle ne savait même pas par où commencer. Et plus elle réfléchissait, plus elle se disait que le mieux serait qu’ils aient une conversation en face à face. Qu’ils fassent enfin un point sur tout ça, sur ce qu’il s’était passé. Sur leur relation, leurs sentiments. Ouais, ça sert à rien d’envoyer un message maintenant, Clary. Et le mieux, c’était d’éteindre son téléphone pour éviter la tentation. Tant pis si quelqu’un essayait de la joindre, elle n’avait pas spécialement envie de parler, de toute façon.

Autant dire que quand elle se mit à entendre un bruit dans la bibliothèque, elle ne se retournait pas. Et elle espérait grandement que la personne qui venait d’entrer passerait rapidement avant de repartir en la laissant tranquille. Elle devait travailler. Il fallait qu’elle se concentre. Mais quand elle entendit la voix de cette fameuse personne, elle savait qu’elle ne pourrait jamais échapper à cette conversation. Madame Lightwood. « Bonsoir Maryse. Et appelez-moi Clary, s’il vous plait. » Seul son père l’appelait Clarissa, et ce n’était pas franchement une chose qu’elle appréciait. Oui, c’était son prénom, c’est vrai. Mais elle ne le supportait plus du tout. La rousse observait, vaguement, la mère des Lightwood s’installer à la table et commencer à manger. Elle finit par reporter le regard sur le livre ouvert en face d’elle avant qu’elle ne lui pose sa première question. « J’essaye d’apprendre mes runes. Je préfère… Etre dans un endroit calme pour ça. » La jeune femme ne se sentait pas à l’aise. Elle ne s’était encore jamais retrouvée seule avec Maryse, et elle se méfiait tellement de tout le monde qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de se méfier d’elle aussi. Pourtant, elle entendait encore la voix de Jace qui lui disait que Maryse était comme une mère pour lui. Il lui faisait confiance, et la rousse avait confiance à son jugement. C’était bien pour ça qu’elle n’avait pas encore remballée ses affaires pour partir. Elle voulait lui laisser une chance. Pas pour sa conscience, mais pour lui.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Maryse Lightwood
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 31/05/1996
♦ Autres comptes : Catarina Loss
♦ Runes : 18
♦ Messages : 114
♦ Date d'inscription : 06/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: We talk about...? ~Clary&Maryse ♦ Dim 3 Sep - 21:22
We talk about...?
Maryse ne pouvait pas dire qu’elle entretenait une relation avec la jeune femme qui se trouvait devant elle. Avec tout ce qu’il s’était passé depuis son arrivée, la matriarche des Lightwood n’avait pas essayé de construire la moindre relation avec la rouquine. Elle n’en avait d’ailleurs pas eu envie. Depuis que Clary était apparue dans leurs vies, Valentin était revenu et sa famille avait implosée. Mais elle n’était pas responsable de cela. La seule responsable du désastre qu’étaient devenues ses relations familiales, c’était elle. Avec sa manie de tous vouloir contrôler, de toute faire pour le nom des Lightwood, Maryse avait éloigné ses enfants. Ce n’était pas ce qu’elle avait voulu mais c’était le résultat qu’elle avait obtenu. Et maintenant… Maintenant, elle se retrouvait les pieds dans l’eau à ne pas savoir quoi faire ou quoi dire pour essayer d’arranger les choses. Elle n’était pas lâche, elle aurait très certainement cette conversation avec ses enfants mais pas dans l’immédiat. Peut-être allait-elle attendre un peu, histoire d’avaler l’annonce de Robert et peut-être qu’après, elle irait s’excuser auprès d’Alec pour son comportement et auprès d’Isabelle pour les remarques blessantes qu’elle avait eu depuis le début de l’affaire Valentin.

Ses yeux s’étaient relevés de son assiette quand la voix de la jeune fille s’était fait entendre dans la pièce. Un froncement de sourcil avait pris place sur son visage en même temps qu’un petit sourire sur ses lèvres. Elle retrouvait les mots qu’avait eu Alec à son encontre quelques années auparavant. « Maman, je préfère Alec ». Même si c’était sa préférence, Maryse avait un peu de mal à utiliser le diminutif. Parce qu’elle aimait beaucoup le nom qu’elle avait donné à son aîné et que le voir dénaturer ainsi lui piquait un peu les oreilles. Mais elle faisait des efforts... Clarissa n’était pas sa fille cependant et si c’était son souhait, Maryse le respecterait. Clary se serait donc. Un hochement de tête répondit simplement à cette phrase avant qu’elle ne porte une nouvelle fois la fourchette à sa bouche. Si elle s’écoutait, le plat serait déjà terminé tellement son estomac était serré par la faim mais elle n’était pas seule et elle avait des manières. Maintenir les apparences avait toujours été une de ses priorités. Ne pas montrer de faiblesse et rester fière malgré les problèmes... Depuis peu, Maryse savait que la technique n’était peut-être pas la bonne avec tout le monde. Surtout en ce qui concernait son mari mais Claryssa ne faisait pas partie des personnes auprès desquelles elle pouvait se permettre de paraître faible. Si elle était maintenant quasiment sûre qu’elle n’était pas de mèche avec son père, un petit doute persistait à l’arrière de son crâne et il n’était pas question qu’elle prenne le moindre risque. C’est pour cela qu’elle laissait cette barrière du vouvoiement avec la rouquine.

Un haussement de sourcil fit plisser son front alors qu’elle posa ses yeux sur le livre qui se trouvait devant Clary. Elle n’avait pas fait attention à la lecture de la jeune femme mais effectivement, le livre était rempli de runes et leurs explications. C’était un des livres qu’on trouvait assez facilement à l’Académie et qu’elle avait parcouru plus d’une fois au fil de sa formation. Si le combat était essentiel pour un chasseur, les runes étaient aussi importantes. Importantes mais tellement ennuyeuses à apprendre. Maryse avait été une bonne élève mais franchement, certaines parties avaient été un calvaire à apprendre. Tellement qu’elle avait fini par réellement les intégrer que lorsqu’elle était sortie de l’Académie. Cependant, elle trouvait l’initiative de la rousse appréciable. Etre catapulter dans un monde qui n’était pas le sien pouvait être déroutant et beaucoup n’aurait peut-être pas eu l’envie de se plonger dans les livres… Elle la première.

- N’essayez pas de tout apprendre d’un coup, cela ne servirait à rien , conseilla-t-elle alors qu’elle reposait sa fourchette sur la table. Elles sont tellement nombreuses que vous vous y perdriez. Surtout que pour beaucoup, elles ne vous serviront à rien dans la situation dans laquelle on se trouve. Faites des choix, choisissez les plus pertinentes et apprenez celles qui vous manquent quand toute cette histoire avec Valentin sera terminée, termina-t-elle alors qu’une micro grimace passa sur son visage le temps d’une demie seconde. Et je pense que si vous demandez à Isabelle, ou bien même Max, ils seront capables de vous donner quelques conseils pour les apprendre sans vous torturer l’esprit.

Un sourire avait accompagné les dernières paroles de la mère de famille avant qu’elle se concentre de nouveau sur son assiette. Si la conversation était banale, c’était la plus longue phrase qu’elle avait adressé à Clary depuis son arrivée à l’Institut. Peut-être le début d’une conversation plus longue ?


© 2981 12289 0 ♠ 783 mots



 
I try to do the right thing
But it's complicated. Especially when your children are involved and when your world has just exploded again.


hehe:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: We talk about...? ~Clary&Maryse ♦ Ven 15 Sep - 21:37
We talk about… ?
Maryse & Clary
Mais c’est ça ton problème putain ! T’aimes trop, tu t’accroches trop aux choses alors, forcément, forcément que ça fini mal. Garde ton amour pour toi. Arrête de le partager avec tout le monde et aime toi un peu, avant d’aimer les autres.

La famille n’était pas vraiment quelque chose que Clary connaissait à la perfection. Après tout, elle avait grandie uniquement avec sa mère, en croyant que son père était mort, et même si Luke avait largement prit ce rôle au fil des années, la jolie rousse avait toujours espérée pouvoir rencontrer son véritable père un jour. Si elle avait su quel personnage il était réellement, elle aurait très certainement eut un avis différent. Mais sa mère n’avait pas voulu ternir son image, et maintenant que la jeune femme connaissait le personnage, elle se demandait bien pourquoi. La seule image qu’elle avait de son père était celle d’un monstre, tout le contraire de ce que sa mère lui avait décrit pendant des années, et elle ne comprenait pas tellement ce qui l’avait poussé à faire ça. Après tout, elle savait bien qu’un jour où l’autre Clary finirait par découvrir la vérité, c’était une évidence. Elle n’aurait pas pu lui cacher ce monde éternellement. Elle n’aurait pas pu toujours lui cacher la vérité sur son père. Alors oui, la rousse lui en voulait, c’était certain. Elle lui en voulait de lui avoir menti sur ça plus que sur tout le reste, parce qu’elle n’arrivait même pas à détester son père. Elle était juste extrêmement déçue de la personne qu’il était en réalité. Et elle essayait de comprendre pourquoi il était devenu un personnage aussi monstrueux. Parce qu’il y avait bien une raison, forcément. Elle ne voulait pas accepter le simple fait qu’elle était la fille d’un psychopathe qui était comme ça depuis sa naissance, et qui avait causé la mort de plusieurs personnes sans même avoir le moindre regret. Qui avait battu son propre fils, qu’il l’avait séquestré pendant plusieurs jours avant qu’ils ne viennent le libérer. Comment est-ce que c’était possible qu’elle partage les gènes d’un homme aussi horrible ?

Forcément, quand elle se retrouvait devant Maryse, la jeune femme n’était pas des masses à l’aise. Mine de rien, elle aussi avait dû souffrir à cause de son père, et… Oui, elle s’en voulait un peu, comme elle s’en voulait de pas mal de choses en fait. Elle s’en voulait surtout du mal indirect qu’elle avait fait à Jace et qui avait pu potentiellement se répercuter sur ses proches, dont Maryse faisait partie. Et elle comprenait complètement la méfiance de la maman Lightwood, à sa place, elle aurait très certainement agi de la même façon. Et puis, elle-même n’avait même plus confiance en sa propre mère après qu’elle lui ait menti. Elle ne savait pas si elle serait capable de lui faire à nouveau confiance un jour. Et elle préférait passer ses journées dans les bouquins plutôt que d’avoir à réfléchir à ça, et à tout ce qui se passait d’autre dans sa vie. Clary avait clairement besoin de s’occuper l’esprit, et c’était pour ça qu’elle se tuait à apprendre toutes ces runes, quitte à y passer des heures entières. En fait, elle fuyait ses problèmes, elle le savait très bien. Mais pour l’instant, ça lui convenait parfaitement. La jeune femme écoutait tout de même les conseils de Maryse, et elle était même assez surprise d’en recevoir de sa part. Après tout, elles n’avaient pas des masses discutées toutes les deux, et elles avaient sans aucun doute des façons de penser très différentes. Sans parler du père de Clary qui mettait déjà un frein dans leur relation. « J’avoue que d’habitude j’ai des facilités à retenir les formes, mais là… » C’était comme si son esprit faisait un blocage en fait. Elle n’avait même pas touché un crayon pour dessiner depuis des jours, une chose qui ne lui ressemblait pas du tout. Mais elle n’arrivait plus à trouver l’inspiration, et elle savait très bien que c’était parce qu’elle avait beaucoup trop de choses en tête. Il fallait qu’elle arrange tout ce qu’il se passait dans sa vie pour être en capacité de retenir tout ça, et d’avancer en général.

Sauf que c’était beaucoup plus facile à dire qu’à faire, en réalité. Rien que là, elle ne pouvait pas s’empêcher de regarder à nouveau son téléphone qui n’avait toujours pas sonné depuis tout à l’heure. Jace était dans ses pensées, tout le temps, et les regrets qu’elle avait l’accompagnaient partout où elle allait. C’était ça qui l’empêchait d’avancer, mais comment est-ce qu’elle pouvait se débarrasser de ça au juste ? Ça lui paraissait totalement impossible. « Je ne veux pas les déranger. Je sais qu’Isabelle est très prise en ce moment. » En même temps, elle était envoyée en mission avec Alec et Jace en général pendant que Clary restait à l’Institut. Et puis, la rousse se voyait mal demander à un petit garçon de dix ans pour qu’il lui apprenne les runes, surtout que d’après ce qu’elle avait compris, il avait tendance à enflammer les salles quand il avait faim. Et puis, elle ne le connaissait pas non plus. Elle ne voulait pas s’imposer, ou quoique ce soit de ce genre. C’était son grand problème, elle préférait régler ses soucis elle-même et laisser les autres tranquilles. Un jour ça lui porterait préjudice. « Vous êtes ici pour longtemps ? Enfin, si ce n’est pas trop indiscret comme question. » De toute façon, Clary finirait bien par le savoir quand Maryse partirait à nouveau. Mais elle avait surtout envie de faire un peu la conversation pour effacer ce sentiment de malaise qu’elle ressentait, et qui s’était accentué quand la brune avait prononcé le nom de son père. Si elle pouvait éviter le sujet de ses parents, ce serait l’idéal. Et celui de Jace aussi. Mais peut-être que c’était un peu trop demandé au final.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Maryse Lightwood
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 31/05/1996
♦ Autres comptes : Catarina Loss
♦ Runes : 18
♦ Messages : 114
♦ Date d'inscription : 06/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: We talk about...? ~Clary&Maryse ♦ Sam 30 Sep - 23:49
We talk about...?
Quand elle regardait Clary, Maryse se demandait comment les choses avaient pu changer autant en si peu de temps. Elle parlait de la situation avec Valentin bien sûr mais pas que. Elle se souvenait encore se tenir dans l’assemblée quand Valentin et Jocelyn s’étaient mariés. Elle se souvenait également parler d’enfants avec Valentin lors de certaines soirées qu’ils avaient passés à refaire le monde. Et quand elle regardait Claryssa, la manière dont elle avait grandie, elle se disait que finalement, Jocelyn avait bien fait. Elle ne regrettait pas les décisions qu’elle avait prises pour protéger ses enfants mais depuis peu, elle les remettait en question. Si elle n’aurait clairement pas pu prendre la décision que Jocelyn et Luke avait prise, elle ne pouvait pas mettre de côté que pour eux, c’était la meilleure décision qu’ils auraient pu prendre. Être la femme de Valentin était bien plus important que faire partie du cercle. Et l’Enclave n’aurait sûrement pas fait de quartier. Même si Jocelyn était enceinte. Et ça, Maryse en était persuadée. Elle avait travaillé avec l’Enclave assez longtemps pour savoir ce qu’il se serait passé et elle était plutôt certaine que Jocelyn n’aurait pas vu la lumière du jour pendant très longtemps. Et même si elle n’appréciait pas vraiment Jocelyn, elle ne pouvait qu’applaudir le courage. Et cela, elle ne l’avouerait pas à haute voix. Devant personne. Et surtout pas devant Claryssa. Alors pour éviter de raconter des bêtises ou des choses qu’elle regretterait sûrement après coup, la mère de famille enfourcha une part de son plat pour la mettre dans sa bouche alors que la rousse reprenait la parole. Un petit sourire s’installa sur son visage alors que sa tête se penchait un peu sur la coté. Si on regardait bien, on aurait pu dire que Maryse avait l’air plutôt gentille et ouverte. Mais seulement si on connaissait le personnage… Si ce n’était pas le cas, peut-être qu’elle avait l’air de se moquer un peu de la jeune femme et ce n’était clairement pas le cas dans cette situation.

- Elles font souvent cet effet là, déclara-t-elle alors qu’elle reposait sa fourchette sur le côté de son assiette. Bientôt, elles vont toutes se ressembler et vous n’arriverez plus à les discerner les unes des autres. Et encore après, vous en reverrez la nuit, rigola-t-elle doucement en secouant la tête. Histoire vraie.

Clairement, Maryse ne se moquait pas de la difficulté qu’avait Clary avec les runes. Elle avait tellement eu de mal à les apprendre lorsqu’elle était plus jeune qu’elle ne pouvait décemment pas se moquer de quelqu’un en difficulté devant un livre de runes. Alors cela pouvait semblait un peu contradictoire lorsqu’on se rappelle de l’attitude qu’avait eue la mère de famille à l’encontre de la jeune femme. Mais une femme était contradictoire par nature n’est-ce pas? Alors si Maryse avait envie d’être contradictoire de temps en temps, elle avait le droit. Surtout maintenant. Principalement maintenant. Les yeux posés sur la rouquine, elle remarqua les petits coups d’oeil verre son téléphone posé non loin de là et un sourcil se haussa sur son front sans qu’elle n’ajoute quoi que ce soit.

- Demandez à Max dans ce cas, il est revenu avec moi. Je suis certain qu’il sera enthousiaste de vous aider avec les runes. Même s’il a eu quelques difficultés à les apprendre lui-même où du moins à montrer qu’il les connaissait correctement, ajouta-t-elle avec un doux sourire alors qu’elle parlait de son dernier.

Elle se souvenait encore du jour où l’académie l’avait appellée, elle et Robert, pour les prévenir que Max avait mis le feu. Et le “Mais j’avais faim” qu’avait sorti son petit dernier n’avait pas été pour l’arranger. Si elle s’était montrée ferme devant son fils, cela n’avait pas été vraiment le cas lorsqu’elle s’était retrouvée toute seule. Elle s’était mise à rire de la bêtise de son fils. Parce que mine de rien, l’histoire était drôle et l’excuse encore plus. Mais ça, Max ne le savait pas.

Un sourcil se haussa sur son front à la question de la nouvelle chasseuse et elle en perdit le petit sourire qui se trouvait sur son visage. Elle n’avait pas vraiment pensé à la durer de sa visite. Si elle avait envie de rester à New-York pour un moment,l’Enclave ne serait pas forcément d’accord avec les choses… Mais une chose était sûre, c’est qu’elle ne voulait pas voir Robert. Elle ne voulait pas non plus le croiser et faire des aller-retour entre Idris et New-York ne la dérangeait absolument pas tant qu’elle ne croisait pas son mari. Ou ex-mari, elle n’en savait rien. Elle ne savait même pas ce qu’il était encore de toute façon. Elle était tellement en colère, malheureuse et déçue qu’elle n’avait même pas prit le temps de poser la question. Elle avait juste pris quelques affaires et était partie sans demander son reste. Elle savait qu’il fallait qu’ils discutent tous les deux, qu’ils parlent une nouvelle fois de cette histoire mais Maryse n’en avait clairement pas envie. Remettre cette conversation sur le tapis n’était pas dans l’ordre de ses priorités.

- Quelques jours peut-être ? répondit-elle après quelques secondes de réflexion. Jusqu’à ce que l’Enclave ait besoin de moi de nouveau en tout cas. Ce qui ne saurait tarder, soupira la mère de famille en buvant un peu du verre d’eau qu’elle avait apportée. Pourquoi cette question ? Vous voulez vous débarrassez de moi Claryssa ?

La dernière question n’était pas accusatrice, elle était même teintée d’humour. Encore un peu plus contradictoire, on ne faisait pas.

©️ 2981 12289 0 ♠️ 919 mots



 
I try to do the right thing
But it's complicated. Especially when your children are involved and when your world has just exploded again.


hehe:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: We talk about...? ~Clary&Maryse ♦ Dim 1 Oct - 21:00
We talk about… ?
Maryse & Clary
Mais c’est ça ton problème putain ! T’aimes trop, tu t’accroches trop aux choses alors, forcément, forcément que ça fini mal. Garde ton amour pour toi. Arrête de le partager avec tout le monde et aime toi un peu, avant d’aimer les autres.

La rousse se demandait souvent quel couple formait ses parents quand ils étaient plus jeunes. Est-ce qu’ils étaient heureux ensemble ? Est-ce qu’ils avaient été amoureux ? En fait, ce qui l’intriguait surtout, c’était que sa mère soit tombée amoureuse d’un homme comme lui. Il ne devait pas être le même à l’époque. Il ne devait pas être aussi… Fou. Peut-être même qu’il avait été un homme respectable, à la création du Cercle, et que c’était pour cette raison qu’autant de monde l’avait suivi. Ou alors il n’était qu’un fin manipulateur. Ce qui ne serait pas étonnant non plus. Chose qui la confortait encore plus dans son idée qu’il leur avait menti, à elle et à Jace. Peut-être même qu’il avait menti à tout le monde, depuis le début. La rousse était presque certaine que son père n’avait jamais aimé sa mère, qu’il s’était juste servit d’elle pour arriver à ses fins, pour embobiner les gens. Pour faire ses expériences, sur ses enfants. Elle-même, elle ne savait pas exactement ce qu’elle était. Qu’est-ce qui lui disait qu’elle n’avait pas elle aussi du sang de démon dans les veines ? Rien du tout. Parce que bien sûr, ce n’était pas une chose qu’ils pouvaient vérifier. De quoi rajouter une nouvelle inquiétude dans l’esprit de la rousse, qui venait se mélanger aux autres et qui tournaient, tournaient, et tournaient encore dans son esprit, sans jamais s’arrêter. Il ne fallait pas vraiment s’étonner qu’elle n’arrivait pas à se concentrer, ou que ses heures de sommeil restaient encore douteuses. Comment est-ce qu’elle le pouvait, avec toute cette noirceur qui l’entourait et qui lui pourrissait l’esprit ?

La jeune femme s’était dit qu’apprendre les runes serait une bonne idée et l’aiderait à s’occuper un peu l’esprit, mais au final, c’était encore pire. Elle n’arrivait à rien du tout. Elle confondait les formes. Tout se mélangeait dans sa tête, avec les traits de Valentin, ce qu’elle avait vécu ces derniers temps, sa relation avec Jace qui était de plus en plus catastrophique. Simon qui ne donnait plus aucune nouvelle. Clary n’était pas entrée dans les détails devant Maryse, parce qu’elle n’avait pas spécialement envie de parler de tout ça avec elle, mais ce n’était pas qu’un problème de runes. Elle préférait tout de même garder le silence là-dessus, parce qu’elle n’était pas certaine que la maman des Lightwood comprendrait, et puis, elle ne voulait pas tellement que tout ça remonte aux oreilles de sa propre mère. « Je ne sais pas si je préférerais mes rêves actuels aux runes, pour être tout à fait honnête. » Un léger sourire sur les lèvres, Clary essayait de faire passer ça pour une boutade. Mais elle était beaucoup plus sérieuse que ce qu’elle pouvait bien laisser paraître. Ses rêves n’existaient même plus en fait, ils laissaient la plupart du temps place à des cauchemars. Ou alors, des souvenirs qui, autrefois, avaient été heureux, mais qui maintenant lui laissaient une vive douleur au réveil. Sérieusement, elle préférait nettement rêver de runes, en fait. Ça lui paraitrait beaucoup plus normal que tout le reste. Même son téléphone qui restait incroyablement silencieux n’était plus normal à ses yeux, alors qu’il y a quelques temps, elle aurait tuée pour qu’on la laisse tranquille. « Un problème avec la rune de chaleur, non ? Jace m’a raconté ça… » Quand ils étaient encore ensemble. Allez, nouveau coup en plein cœur Clary. Elle n’avait même pas besoin de quelqu’un d’autre pour se faire du mal comme une idiote. Il lui suffisait juste de penser à quelque chose qui n’était plus. Et ses yeux s’étaient baissés sur ses mains qu’elle avait étendue devant elle.

Bien sûr, le sujet de Jace restait sensible pour la rousse, et il le serait très certainement jusqu’à la fin de sa vie, à moins que les choses changent. Mais franchement, elle avait tellement peur que tout cela empire, qu’elle se demandait si ce n’était pas la meilleure des situations qu’ils pouvaient avoir tous les deux. En enlevant le fait que son alter ego du monde parallèle avait une bien meilleure vie que la sienne. Peut-être que la solution était finalement de retourner y vivre et d’oublier tout ça. Souvent, la jeune femme y pensait. Mais elle savait aussi qu’elle ne pouvait pas faire ça. Elle n’en avait pas le droit. Elle ne pouvait pas abandonner ses proches ici, laisser son père gagné cette guerre, et laisser toutes les Créatures Obscurs mourir alors qu’elle serait en train de se prélasser au soleil dans cet autre monde. Ce n’était tout simplement pas dans sa nature. Elle s’inquiétait, pour les autres, même les gens qu’elle ne connaissait pas très bien. Elle se souciait d’eux, et ça avait toujours été le cas. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’elle avait pris soin de continuer cette conversation avec Maryse. Elle se disait que ça ne lui ferait pas de mal de la connaître un peu plus. Elle était quand même la femme qui avait élevée Jace. « Bien sûr que non mais… Je sais que vous manquez à vos enfants. » Chose qui était tout à fait normale en fait. Et Clary le comprenait maintenant qu’elle découvrait une nouvelle face de Maryse. Une personne un peu plus douce, compréhensive, et qui n’était pas là juste pour hurler sur les gens et donner des ordres. Quoique, en réalité, elle ne hurlait pas. Mais la rousse se demandait si ce n’était pas justement pire, des parents qui n’haussaient jamais le ton. « Et puis… Euh… Je me demandais aussi si vous aviez eus l’occasion de… Discuter avec ma mère, on va dire. » Elle n’espérait pas, vraiment. Attention, Clary adorait sa mère, elle avait toujours été tout pour elle mais… En ce moment elle n’arrivait tout simplement plus à la regarder en face. Parce qu’elle était obligée de lui mentir pour ne pas… La décevoir. Ou la dégoûter, c’était au choix. Et elle se doutait que sa mère ressentait elle aussi cet éloignement. Ce serait donc tout à fait logique qu’elle en ait parlé à quelqu’un, et vu que Luke n’était pas encore venu la voir pour discuter de ça, et que Maryse était tout à coup gentille avec elle… Forcément, elle ne pouvait pas s’empêcher de faire le lien. Parce qu’elle était devenue complètement parano bordel de merde.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Maryse Lightwood
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 31/05/1996
♦ Autres comptes : Catarina Loss
♦ Runes : 18
♦ Messages : 114
♦ Date d'inscription : 06/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: We talk about...? ~Clary&Maryse ♦ Jeu 23 Nov - 21:26
We talk about...?
Elle pouvait se douter des soucis que Clary avait pour dormir. Les derniers temps pour elle avaient été compliqués : elle avait appris qu’elle faisait “partie” d’un monde autre que celui dans lequel elle avait grandi, son meilleur ami avait été transformé en vampire, elle avait appris que Jace était son frère et sa mère s’était faite enlever par son père qui se révélait être un mégalomane aux ambitions importantes. Maryse pouvait tout à fait comprendre que les nuits de la jeune femme n’étaient pas de tout repos. Et si elle était honnête avec elle-même, les dernières nuits n’avaient pas été de tout repos de son côté aussi. Mais elle n’était pas là pour s'épancher sur ses problèmes. Surtout pas avec Claryssa et encore moins maintenant. Aux dernières nouvelles, Maryse n’appréciait pas réellement la jeune femme. Dans l’esprit de tout le monde, c’était la pensée qui prédominait lorsqu’on associait Maryse et Clary dans la même phrase. Ce n’était pas réellement ce qu’il se passait, ou ce qu’il s’était passé, dans la tête de la mère de famille. Lorsque Clarissa était arrivée dans leurs vies, les choses s’étaient compliquées de manière exponentielle. Et Maryse s’était méfiée de la jeune femme. Connaissant Valentin, ces doutes avaient été légitimes, mais s’étaient révélés vains. Maintenant, elle s’en rendait compte. Mais elle n’allait pas l’avouer à Clary pour autant. Ou du moins pas tout de suite. Trop de fierté peut-être. Fierté qu’elle pouvait parfois mal placer, mais qui, quand cela concernait ses enfants, avait sa bonne place. Et même si elle avait râlée quand elle avait appris les frasques de son fils, elle n’avait pas pu s’empêcher de ressentir une pointe de fierté face aux agissements de son cadet. Un rire s’échappa même de ses lèvres lorsque le souvenir de l’annonce lui revint en mémoire.

- Ils ont effectivement eu chaud à l’académie, ajouta-t-elle en réponse à la phrase de la rouquine.

Lorsqu’elle avait appris ce que Max avait fait, Maryse avait ressentit la même fierté qu’elle avait ressentie lorsque Alec avait cassé le nez de son camarade. Ce n’était peut-être pas dans une même mesure mais le sentiment avait été le même. Et elle n’était pas certaine qu’elle l’ait assez montré sur le moment. Elle n’était pas vraiment une mère démonstrative. Ce n’était pas comme cela qu’on la décrivait lorsqu’on parlait d’elle. Et c’était de sa faute. C’est pour cela qu’elle avait quelques doutes quant aux mots que venait de prononcer Clary. Vu comment les relations s’étaient détériorées avec ses enfants, elle doutait fortement du fait qu’elle leur manquait.

- J’en doute, répondit-elle simplement avant de descendre son regard sur l’assiette à moitié vide qui se trouvait maintenant devant elle. Mais c’est gentil de ménager mes sentiments, sourit-elle en avalant une nouvelle bouchée de son plat.

Elle haussa un sourcil quand elle entendit les derniers mots de la nouvelle chasseuse. La demande était… Inattendue. De part le fait que Maryse n’entretenait pas de bonnes relations avec la mère de Clary. Ou du moins, à l’époque, les choses avaient été compliquées. Maintenant, avec les années qui les séparaient des événements, Maryse ne savait comment prendre les choses. Et c’est l’une des raisons pour lesquelles elle n’avait pas encore “confronté” la deuxième mère de famille. Passer la surprise, Maryse secoua la tête de gauche à droite pour donner une réponse pendant qu’elle terminait ce qu’elle avait dans la bouche.

- Je n’en ai pas encore eu l’occasion, annonça-t-elle alors qu’elle reposait la fourchette qu’elle tenait dans sa main. Je ne suis là que depuis peu et j’ai eu quelques obligations qui m’ont tenues éloignées de certaines des choses que je dois faire avant de repartir. Pourquoi cette question ? Il y a quelque chose dont vous voudriez que je parle avec votre mère ? Demanda-t-elle ensuite, les deux sourcils hauts sur son front.


©️ 2981 12289 0 ♠️ 632 mots

HRP:
 



 
I try to do the right thing
But it's complicated. Especially when your children are involved and when your world has just exploded again.


hehe:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: We talk about...? ~Clary&Maryse ♦ Lun 27 Nov - 14:37
We talk about… ?
Maryse & Clary
Mais c’est ça ton problème putain ! T’aimes trop, tu t’accroches trop aux choses alors, forcément, forcément que ça fini mal. Garde ton amour pour toi. Arrête de le partager avec tout le monde et aime toi un peu, avant d’aimer les autres.

Clary avait toujours pensée qu’elle était fille unique. Et franchement, elle se sentait un peu idiote d’avoir espérée avoir un frère ou une sœur un jour, plusieurs fois même. Parce que maintenant que c’était le cas, et surtout depuis qu’elle savait qui c’était, et qui était son père, elle avait juste envie de reprendre ce souhait et de l’enfermer à double tour quelque part, en étant certaine qu’il ne referait jamais surface. Sa vie avait été beaucoup plus simple avant tout ça. Alors certes, maintenant, elle connaissait la vérité, et le mensonge qu’avait été sa vie pendant dix-huit ans n’en était plus un. Mais tout était devenu plus que compliqué avec l’arrivée de la vérité. Et la rousse avait l’impression que plus elle en découvrait sur son histoire et celle de sa famille, plus les choses devenaient étranges et complexes, au point de la rendre complètement dingue. C’était surtout à cause de tout ça qu’elle n’arrivait pas à fermer l’œil de la nuit. Son cerveau ne voulait tout simplement pas s’arrêter, et elle avait tellement de questions sans réponses qu’elle avait l’impression de ne pas pouvoir trouver de repos quelque part. Et elle avait peur que ce soit une chose qui ne s’arrange pas. Mais, étrangement, la jeune femme trouvait cette discussion avec Maryse… Apaisante. Elles n’avaient jamais vraiment eu l’occasion de discuter ensemble, et au final, elles ne se connaissaient pas du tout. Chose qui était dommage, quand on regardait bien. Même si la Nephilim n’avait pas eu une très bonne opinion de la mère Lightwood d’un premier abord, elle savait que Jace l’adorait. Et ce n’était pas pour rien. Même si elle s’était éloignée de son frère ces derniers temps, elle avait toujours confiance en son jugement.

La jeune femme aurait aussi aimée connaître un peu plus Max. Mais elle était tout de même contente de le savoir en sécurité, ailleurs qu’ici, tout près de Valentin. Même s’il serait certainement resté au sein de l’Institut, tout comme Clary, son père avait déjà réussi à faire entrer un damné alors… Elle le sentait bien capable d’atteindre l’Institut par lui-même sans trop de mal, en fait. Et Maryse protégeait ses enfants, tout comme Jocelyne avait essayée de protéger sa fille. Peut-être qu’elle s’y prenaient mal, ou bien, mais l’intention était là. Et la rousse se doutait bien que ça ne devait pas être simple d’être parent. En tout cas, elle était certaine de ne pas se tromper en disant à la Nephilim qu’elle manquait à ses enfants, vu qu’ils devaient ressentir à peu près la même chose qu’elle. « N’en doutez pas. Je me suis aussi éloignée de ma mère ces derniers temps parce qu’on est pas du tout sur la même longueur d’ondes mais… Elle reste ma maman. Je sais que j’aurais toujours besoin d’elle, et qu’elle sera toujours là pour moi. » En fait, quand on regardait bien, sa seule relation qui n’était pas complètement partie en vrille était celle avec Simon. Et heureusement d’ailleurs, parce que la rousse n’était pas certaine de pouvoir supporter une nouvelle dispute avec une personne qu’elle aimait. Mais le pire, c’était qu’elle se rendait bien compte que Valentin était le responsable de toutes ces tensions. Il était le point commun qu’il y avait entre toutes ces disputes, et ça poussait Clary qu’à ne le détester encore plus. Elle voulait sa mort, certainement plus que n’importe qui, parce qu’elle pensait que c’était le seul moyen de réellement arranger les choses.

Pourtant, elle savait qu’avoir une bonne discussion avec sa mère pouvait pas mal aider sur certaines choses aussi. Mais la jeune femme n’osait pas, tout simplement parce qu’elle ne voulait pas l’entendre dire une fois de plus que Jace était un monstre. C’était surtout ça qui les séparait l’une de l’autre. Clary aimait le jeune homme, plus qu’elle ne le devrait, elle le savait très bien, mais elle ne pouvait pas luter éternellement contre ses sentiments. Et sa mère en avait peur. Elle avait peur de son propre fils, et c’était une chose que la rousse n’arrivait tout simplement pas à comprendre. Surtout qu’elle n’essayait même pas d’apprendre à le connaître, et c’était ça qui la rendait complètement dingue. Jace était quelqu’un de bien, et si Jocelyne prenait le temps de discuter ne serait-ce que cinq minutes avec lui, elle s’en rendrait compte. Il n’était pas Valentin. « Et bien… J’essaye de lui faire comprendre que Jace est quelqu’un de bien mais… Elle pense visiblement que mon jugement est mauvais. Peut-être que vous, elle vous écoutera. » Après tout, Clary avait l’impression que Maryse était un peu une référence de la sagesse ici. En tout cas, c’était l’image qu’elle donnait, après, est-ce que c’était le cas ou non… Elle n’en savait trop rien, elle doit bien l’avouer. Tout comme elle ne savait pas comment était sa mère à l’époque, quand elle faisait partie du monde des Chasseurs d’Ombres, ni comment était son père, ou Luke, avant tout ça. Elle aurait bien aimé le savoir, mais c’était une question qu’elle n’avait jamais osée poser à qui que ce soit. Et elle avait envie de le faire maintenant, parce qu’étrangement, elle était persuadée de recevoir une réponse totalement honnête de la part de Maryse. « Et… Mes parents, à l’époque, avant… Tout ça. Comment est-ce qu’ils étaient ? » En fait, Clary espérait que sa mère avait été heureuse au moins une fois, quand elle était plus jeune. Qu’elle ne regrettait pas absolument tout ce qu’il s’était passé. Parce que c’était l’impression qu’elle lui donnait, en fait. Que si elle pouvait revenir en arrière, Jace et elle n’existeraient même pas. Et penser une chose pareille était plus que douloureuse, au final.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Maryse Lightwood
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 31/05/1996
♦ Autres comptes : Catarina Loss
♦ Runes : 18
♦ Messages : 114
♦ Date d'inscription : 06/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: We talk about...? ~Clary&Maryse ♦ Mar 26 Déc - 13:45
We talk about...?
Les mots de Clary lui arrachèrent un sourire. Elle pouvait voir l’affection qu’avait la jeune femme par rapport à sa mère et elle n’était pas certaine de retrouver cela dans les yeux de ses enfants lorsqu’ils parlaient d’elle. Elle avait déjà entendu certaines de leurs paroles et il était certain qu’ils ne tenaient pas les mêmes propos à son égard. Maryse savait qu’elle récoltait maintenant ce qu’elle avait semé au fil des années qui s’étaient écoulées. Elle avait beau aimer ses enfants, elle n’avait pas été très démonstrative. Et avec les derniers événements, les choses s’étaient de plus en plus compliqués. Sa place auprès de l’Enclave avait complexifié la situation. Depuis vingt ans, Maryse essayait de racheter les fautes qu’elle avait commise avec Valentin et avec la situation actuelle, ses supérieurs lui demandaient des choses que son coeur de maman refusait de faire. Mais dans sa tête, les pensées et les mots qu’elle avait eu n’avaient pas suivit son coeur de maman. Ce qu’elle regrettait… Elle hocha simplement la tête aux mots de la rouquine avant de se concentrer de nouveau sur l’assiette qu’elle venait de terminer. Maintenant que son estomac était rempli, ses idées n’étaient plus embrumées par la sensation de faim qui lui tenait au ventre depuis le matin.

Un sourcil se haussa sur son front lorsqu’elle entendit les mots de Clary. Elle avait entendu que Jocelyn n’avait pas été très “amicale” lorsqu’elle avait appris que Jace était son fils Et cela, elle avait du mal à comprendre. Lorsque Jace était arrivé dans leur vie, Maryse avait accueilli le petit garçon les bras tendus. Elle considérait Jace comme son fils au même titre qu’Alec ou Max. Elle ne faisait plus de différence. Elle avait élevé le jeune homme les dix dernières années et c’était des choses qui laissaient des traces. Comme Valentin avait laissé des traces sur Jace les dix premières années de sa vie…

- Votre mère n’en a toujours fait qu’à sa tête, ajouta Maryse après les mots de la rousse. Mais je peux essayer de lui toucher deux mots sur Jace. Après tous, je suis celle qui l’a vu grandir ces dix dernières années et je suis la plus à même de défendre cette tête de mule qu’est Jace, rigola-t-elle doucement en prenant une gorgée de son verre.

S’il l’entendait parler, le principal concerné ne serait pas content mais comme il n’était pas là, Maryse pouvait bien faire quelques petits écarts à ce que voulait son fils. Et puis ce n’était pas comme si elle énonçait un mensonge, Jace avait la tête et c’était de notoriété publique. Même si lui affirmait haut et fort que non. Ce qui faisait toujours rire la mère de famille lorsqu’elle l’entendait prétendre qu’il n’était pas borné et qu’il n’allait pas au bout des choses. Maryse avait simplement envie de répondre “C’est cela oui. On y croit.”

La question qui vint en dernier surpris la mère de famille mais elle se dit que la question était légitime. Comme elle venait de l’avouer, Jocelyn ne semblait pas être dans les petits papiers de sa fille. Et il était normal qu’elle se pose des questions comme celle là. Maryse aurait sûrement posé la même si elle avait découvert que sa mère faisait partie d’un monde qui n’était pas le sien.

- Sacrée question que vous me posez là, fut la seule chose qui sortie de la bouche de Maryse avant qu’une minute de silence ne s’installe entre les deux femmes. Votre père a toujours eu beaucoup de charisme. Assez pour embrigader beaucoup de monde derrière lui. Moi comprise, continua-t-elle en levant les yeux vers la fille de Valentin. Votre mère par contre…. Je ne pourrais pas vous en dire beaucoup, je ne la côtoyais pas beaucoup. J’étais plus en relation avec Lucian qu’avec Jocelyn à l’époque.
©️ 2981 12289 0 ♠️ 632 mots



 
I try to do the right thing
But it's complicated. Especially when your children are involved and when your world has just exploded again.


hehe:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: We talk about...? ~Clary&Maryse ♦ Dim 31 Déc - 18:43
We talk about… ?
Maryse & Clary
Mais c’est ça ton problème putain ! T’aimes trop, tu t’accroches trop aux choses alors, forcément, forcément que ça fini mal. Garde ton amour pour toi. Arrête de le partager avec tout le monde et aime toi un peu, avant d’aimer les autres.

Etre un parent ne devait pas être facile. Clary savait qu’elle n’était pas encore prête à affronter cette épreuve. Et elle admirait pratiquement tous les parents qu’elle connaissait, à l’exception de son père, bien sûr. Lui… Il n’était pas un parent. Il se servait de ses enfants comme des armes, pour détruire un monde qu’il ne comprenait tout simplement pas, pour éradiquer plusieurs peuples qui ne méritaient pas de vivre de telles horreurs. Ceux qui l’avaient suivi il fut un temps en payaient encore les conséquences, et la rousse pouvait comprendre que Maryse veuille protéger sa famille, même si cela signifiait éloigner Jace d’eux. Ça lui brisait le cœur, bien sûr. La jeune femme savait à quel point son frère pouvait être attaché à sa famille adoptive. Mais elle avait elle-même eut des réactions à certains événements qu’elle regrettait à présent. Malheureusement, personne ne pouvait revenir en arrière, et la seule chose qu’elles pouvaient faire, autant Clary que Maryse, c’était d’essayer de rattraper leurs erreurs. Et elles avaient toutes les deux leur manière de faire. En même temps, elles n’avaient pas non plus le même âge, ni le même vécu, et encore moins la même famille. Quand on regardait bien, elles pouvaient être très différentes l’une de l’autre, mais aussi très semblables sur leurs intentions de faire ce qu’il y avait de mieux pour leur entourage.

Et la rousse essayait d’arranger les choses entre sa mère et Jace. Sauf que c’était beaucoup plus compliqué que ce qu’elle avait prévue. Jocelyn restait persuadée que son fils était le mal incarné, tout simplement parce qu’il avait passé les premières années de sa vie en compagnie de Valentin. Et aussi parce qu’il avait soi-disant du sang de démon dans les veines, mais ça, c’était une chose que la jeune femme préférait garder sous silence. Elle ne savait plus quoi dire à sa mère pour la convaincre que Jace était quelqu’un de bien, et elle espérait que Maryse pourrait l’aider de ce côté-là. Après tout, elle l’a aussi élevé, et la rousse ne doute pas de sa bonne volonté pour garder le blond dans le droit chemin. Elle sait qu’elle a fait tout ce qui était en son pouvoir pour donner une belle vie à Jace. « Vous avez fait du bon boulot, si je peux me permettre. » Un léger sourire était venu effleurer les lèvres de Clary. Même si ses relations avec le jeune homme étaient assez tendues en ce moment, ça n’enlevait pas toute l’admiration qu’elle pouvait avoir pour lui. Et même s’il se mettait à la détester un jour, elle savait que ses sentiments à elle ne changeraient pas malgré tout. C’était peut-être ça qui la rendait malade, au final. Après, il était clair que Jace avait ses défauts, comme tout le monde, mais les qualités qu’il avait compensaient largement.

Et bien sûr, dans la continuité de sa réflexion, Clary s’était interroger sur ce qui avait poussé les Membres du Cercle à suivre son père. Après tout, certains d’entre eux étaient à présent contre lui, mais ça n’avait pas toujours été le cas. Ses arguments les avaient convaincus, il fut un temps. Qu’est-ce qui avait changé depuis ? Qu’est-ce qui les avait poussés à se dresser contre l’Enclave avec lui ? Elle n’arrivait pas à comprendre, et pour que ce soit le cas, elle ne voyait pas d’autre façon que de poser la question à quelqu’un qui avait cru en son père, pendant un temps. Cependant, elle n’allait pas prendre le risque de poser la question à sa mère qui, en ce moment, ne semblait pas propice à la discussion, de toute façon. Et elle écoutait la réponse de Maryse avec une grande attention, au point où elle avait laissée retomber son crayon entre les pages du livre, et joint ses mains sous son menton tout en la regardant. « Il vous a manipulé, d’une certaine manière… » Tout comme il avait pu le faire avec Jace pendant des semaines avant qu’il ne revienne, au final. Et ce n’était pas franchement quelque chose qui pouvait rassurer Clary. « Vous étiez amie avec Luke, alors ? » Oui, c’était une chose qui étonnait assez la rousse. En même temps, elle n’avait encore jamais vue les deux adultes avoir une conversation, et elle pensait que la seule personne qui avait vraiment compter pour son père de cœur n’était autre que Jocelyn. Visiblement, ce n’était pas le cas. Mais il avait choisi de suivre sa mère tout de même, en laissant tout derrière lui. Ce qui, au final, n’avait pas dû être bien compliqué avec sa nouvelle condition de loup. Valentin avait fait tellement de mal, divisé tellement de monde… Clary en était encore plus malade de se rendre compte de tout cela au fur et à mesure qu’elle en apprenait un peu plus sur le Monde Obscure.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Maryse Lightwood
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 31/05/1996
♦ Autres comptes : Catarina Loss
♦ Runes : 18
♦ Messages : 114
♦ Date d'inscription : 06/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: We talk about...? ~Clary&Maryse ♦ Sam 13 Jan - 21:03
We talk about...?
Maryse pouvait reconnaître que faire entendre raison à Jocelyn pouvait être compliqué. Dans un sens, les deux femmes se ressemblaient sur ce point. Elles avaient toutes les deux la tête dure et il n’était pas aisé de leur faire entendre raison sans de réelles preuves. Sauf que là, Jocelyn avait certaines preuves qu’elle ne voulait pas voir et si Maryse pouvait l’aider à ouvrir les yeux, alors elle le ferait avec plaisir. C’était elle la femme qui avait vu grandir Jace et qui l’avait vu évoluer depuis qu’il était entré dans sa vie. Elle ne regrettait pas un seul instant de l’avoir fait et de l’avoir accueilli au sein de sa famille. Jace était son fils au même titre que les autres et si Jocelyn voulait s’en prendre à ses enfants, il faudrait lui passer sur le corps. Parce qu’on ne s’en prenait pas à ses enfants sans s’en prendre à elle. Elle avait beau ne pas être une mère très présente, ce n’était pas pour cela qu’elle n’était pas vindicative lorsqu’on s’en prenait à sa progéniture. Et si elle devait s’expliquer avec Jocelyn sur les choses de la vie, alors elle le ferait sans rechigner. Un sourire doux et amer à la fois avait répondu à la rouquine sur sa remarque et elle avait baisser la tête pour la remercier. Si elles avaient été plus proches, Maryse aurait poser une question à Clary : “Est-ce que vous penser que la relation que j’entretien avec mes enfants est réparable ?” Parce que c’était la question qui traversait son esprit assez souvent depuis des jours. Est-ce que les relations qu’elle entretenait avec ses enfants allaient pouvoir s’arranger un jour ? Est-ce qu’elle serait capable de faire un pas vers eux en écoutant les reproches qu’ils avaient pour elle ? Parce qu’elle ne se voilait pas la face, Alec, Isabelle et Jace avaient sûrement des tonnes de reproches à lui faire. Et à raison. Et même s’il serait dur de les entendre, Maryse mettrait un point d’honneur à le faire. Parce qu’il fallait les entendre pour pouvoir avancer.

En un sens, Clary avait raison. Valentin avait manipulé beaucoup de monde. Elle comprit. C’était la première grosse erreur de sa vie. Il y en avait eu beaucoup d’autre après celle-ci mais suivre Valentin avait été la première. Et celle qu’elle regrettait le plus. Si elle n’avait pas suivi Valentin, elle n’aurait pas entraîné Robert à sa suite et peut-être ne lui en voudrait-il pas pour cela aujourd’hui? Peut-être les choses auraient été différentes dans son couple et dans sa vie de famille ? Peut-être l’Enclave ne serait-il pas sur son dos ? Beaucoup de question sur ce qu’il se serait passé si elle n’avait pas suivi un homme.


- Peut-être, fut la seule chose qui traversa ses lèvres sur le sujet Valentin.


Elle ne voulait pas s’expliquer ou parler de Valentin avec Clary. Parce qu’elle n’avait que peu d’information sur sa manière de pensée de la rousse. Maryse connaissait son point de vue mais Valentin était tout de même son père, qu’elle le veuille ou non. Et qu’elle le veuille ou non, il y aurait toujours cette petite voix dans son esprit qui le lui rappellerait. La famille était quelque chose d’important qu’on le veuille ou non.

Un sourire traversa ses lèvres à la mention de Luke et elle secoua la tête. Cela pouvait certainement en étonner plus d’un parce pour l’instant Maryse et Luke ne s’était pas croisé plus que cela. Ils ne s’étaient pas véritablement adressé la parole depuis des années. Et “ami” n’était peut-être pas le terme qui les définissait le plus en ce moment.

- Je pense qu’on peut dire ça comme ça, souffla la mère de famille. Les choses étaient différentes à l’époque et j’ai l’impression qu’elles étaient bien plus simples que maintenant. Parfois j’ai simplement envie de retourner à l’époque où j’avais votre âge. Tout était bien plus simple, plaisanta la femme Lightwood. .

©️ 2981 12289 0 ♠️ 648 mots



 
I try to do the right thing
But it's complicated. Especially when your children are involved and when your world has just exploded again.


hehe:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: We talk about...? ~Clary&Maryse ♦ Dim 4 Fév - 16:20
We talk about… ?
Maryse & Clary
Mais c’est ça ton problème putain ! T’aimes trop, tu t’accroches trop aux choses alors, forcément, forcément que ça fini mal. Garde ton amour pour toi. Arrête de le partager avec tout le monde et aime toi un peu, avant d’aimer les autres.

Clary était de ceux qui pensaient qu’un parent restait toujours un parent, peu importe ce qu’il pouvait bien se passer. Et oui, même avec le père qu’elle avait. Mais son cas, de ce côté-là, était encore assez différent. Elle n’avait jamais vraiment connu Valentin, et ce n’était pas lui qui l’avait élevé, mais Luke. Le seul véritable lien qu’ils partageaient tous les deux était celui du sang, et rien de plus. Mais avec sa mère, c’était autre chose. Même si elles avaient eu des différents toutes les deux, et qu’elles en avaient encore aujourd’hui, la rousse n’oublierait jamais tout ce qu’elle avait fait pour elle au cours de sa vie. Tous les sacrifices qu’elle avait pu faire pour la protéger, toutes les fois où elle avait été là pour la réconforter, quand quelque chose n’allait pas, même quand c’était totalement futile. Elle avait bien conscience que sa mère avait absolument tout fait pour elle, pour la protéger, et pour qu’elle soit heureuse. Ses actes actuels allaient toujours dans ce sens, d’ailleurs, mais elle ne se rendait tout simplement pas compte qu’elle faisait beaucoup plus souffrir sa fille qu’autre chose. Clary ne comptait tout de même pas lui tourner le dos, ou encore la blâmer de reproches, au point où elles s’éloigneraient tellement l’une de l’autre qu’elles ne se reconnaitraient même plus. Tout simplement parce qu’elle savait qu’elle avait encore besoin de sa maman, que ce serait toujours le cas, et qu’elle redoutait par-dessus tout le jour où elle ne serait plus de ce monde. En vérité, elle préférait ne même pas y penser tellement l’idée la faisait s’aventurer dans l’effroi.

Déjà, réaliser que son père était un monstre charismatique, et qu’il avait profité de ce charisme pour manipuler tout un groupe de personne, ce n’était pas quelque chose de facile. La rousse en était même désolée des dégâts qu’il avait pu causer, alors qu’à l’époque, elle n’était même pas encore née. Partager le même ADN que cet homme était vraiment quelque chose de rebutant dans son esprit, et au final, elle comprenait l’éloignement progressif de Jace ces derniers temps. Et elle s’en voulait de lui en vouloir, en fait. Même si ça la faisait souffrir, peut-être que cet éloignement était nécessaire pour qu’ils ne prennent plus de mauvaises décisions. « Vous ne devriez pas vous en vouloir pour ça. Il a attrapé pas mal de personnes dans ses filets, parce qu’il est doué pour ça. Ça ne veut pas dire que vous n’êtes pas quelqu’un de bien. » Après tout, sa mère aussi s’était faite avoir, et elle, elle avait été jusqu’à l’épouser, et concevoir des enfants avec lui. C’était certainement celle qui devait ressentir le plus de honte, et pourtant, elle assumait ses choix. Et elle assumait aussi le fait de s’être fait charmée par le serpent. Pourtant, elle restait une personne digne de confiance, qui ne voulait que le bien sur cette Terre. Et c’était la même chose pour la jeune femme. Elle aurait pu aisément se faire embrigader dans les rangs de son père, si personne n’avait été là pour lui expliquer les choses. Si elle n’avait pas rencontré Jace ce soir-là, au Pandémonium, tout aurait pu être bien différent. Elle aurait littéralement pu mal tourner.

Enfin, peut-être que Luke aurait réussi à la sortir de là. Lui qui était comme un père pour elle… Clary prenait toujours le temps d’écouter ce qu’il avait à lui dire, parce qu’elle savait que ses conseils étaient toujours d’une grande aide. Il faisait partie des personnes en qui elle avait le plus confiance, même si lui aussi il lui avait menti pendant des années. Mais au moins, il ne lui faisait aucun reproche par rapport à Jace, et ça, c’était le plus important à ses yeux. Elle était donc étonnée, un peu, d’apprendre que lui et Maryse avaient été amis. Elle les trouvait tellement différents l’un de l’autre, et pourtant ! les temps changent, les gens évolues, et les relations se perdent… La rousse espérait tout de même garder les amitiés qu’elle avait à l’heure actuelle dans l’avenir. « J’ai aussi envie de remonter le temps parfois… Mais en même temps, vu la période, c’est l’envie de tout le monde, je pense. » Ce climat de guerre était quelque chose de bien étouffant, après tout. Surtout quand on se retrouvait coincé en plein milieu comme c’était leur cas. Autant à Clary qui était la fille du monstre, qu’à Maryse qui devait se trainer cette réputation d’ancien Membre du Cercle. « Mais… Si vous voulez renouer avec Luke, je peux peut-être vous aider… » C’était une proposition somme toute innocente, mais la jeune femme avait bien envie de rendre ce service à Maryse. Après tout, elle avait pris le temps de discuter un peu avec elle, et Clary avait découvert une facette de cette femme qu’elle appréciait, même si c’était avec étonnement. Et puis, dans le fond, elle avait toujours su que la maman des Lightwood était quelqu’un de bien, quand elle voyait ses enfants. On ne pouvait pas arriver à un tel résultat si l’un des parents était un monstre.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Maryse Lightwood
Children of Raziel
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 31/05/1996
♦ Autres comptes : Catarina Loss
♦ Runes : 18
♦ Messages : 114
♦ Date d'inscription : 06/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: We talk about...? ~Clary&Maryse ♦ Dim 4 Mar - 17:44
We talk about...?
Les mots que Clary avait pour elle étaient gentils. Ce qu’elle n’avait pas été avec la jeune femme depuis qu’elle était entrée dans ce monde. Monde qu’elle ne connaissait pas du tout et dont elle n’avait aucune idée jusqu’à ce qu’elle croise Jace, Alec et Izzy. Elle ne pouvait pas savoir combien cela pouvait être perturbant pour l’adolescente. Elle n’avait pas vécu de genre d’expérience, elle n’avait jamais été catapultée dans un monde qui n’était pas le sien même si parfois elle avait l’impression que le monde dans lequel elle avait grandi était bien loin de celui dans lequel elle évoluait maintenant. Si elle n’était pas aussi fière d’elle, Maryse s'excuserait maintenant auprès de la jeune femme. Mais elle ne le ferait pas. Pas tout de suite, pas avant que la rousse lui ait prouvé qu’elle méritait sa place à l’Institut. Elle lui avait déjà prouvé qu’elle n’était pas une partie du plan fou de Valentin, elle ne devrait pas avoir trop de mal à lui prouver le reste. Une moue pincée s’installa sur les lèvres de la mère de famille alors haussait doucement les épaules.

- Vous êtes peut-être la seule à penser cela , avoua-t-elle doucement avant de rassembler la vaisselle en un seul endroit : dans l’assiette maintenant vide. L’Enclave n’est pas de votre avis. À raison peut-être d’ailleurs. Même si je pense que les décisions doivent être prises au cas par cas.

Il y avait certaines personnes qui ne méritaient pas d’être traités comme “quelqu’un de bien”. Elle avait quelques noms en tête qu’elle taisait mais elle connaissaient d’anciens membres du Cercle qui ne méritaient pas d’être pardonnée. Peut-être en faisait-elle partie pour certaines personnes ? Peut-être qu’elle pouvait être considérée comme l’une des partisanes les plus assidues de Valentin à l’époque ? Mais si cela avait été le cas, Maryse n’aurait pas quitté le cercle pour protéger le bébé qu’était Alec à l’époque. Elle n’aurait pas donné des informations à l’Enclave en l’échange d’une peine aménagée. En y repensant, Maryse avait bien fait et cela même si Robert lui en avait longtemps voulu. Mais elle ne pouvait pas revenir en arrière et ne reviendrait pas en arrière. Les choses s’étaient passées ainsi parce qu’elles devaient se passer ainsi et il n’était pas question de penser à ce qu’il se serait passé si cela n’avait pas été le cas. Seulement, l’envie de remonter le temps était quand même tentante. Rien que pour éviter le désastre de ces dernières semaines. Un soupir passa les lèvres rouges de la brune alors qu’elle portait de nouveau son regard sur la rouquine.

La proposition de Clary la prit de court. C’était quoi cette proposition ? Et puis, avait-elle vraiment envie de renouer avec quelqu’un qu’elle avait plus ou moins abandonnée après qu’il se soit transformé en loup? Déjà, Maryse n’était pas vraiment fier de ses actions mais Luke ne devait pas gardé un très bon souvenir de leur amitié. Ce qui la rendait plutôt triste parce que si on regarde, Maryse n’avait que très peu d’amis sur lesquels elle pouvait compter. Luke avait été l’un d’eux à une époque et Maryse avait plus ou moins jeter cela à la poubelle. Mais vingt ans était passé depuis et peut-être qu’avec un peu de change, elle arriverait à avoir une conversation avec l’homme pour s’expliquer. Quand on y regardait de plus près, Maryse allait devoir commencer une quête aux conversations houleuses et si elle savait que cela était nécessaire, elle n’avait pas du tout envie de commencer sachant que son petit coeur allait prendre cher.

- Ne prenez pas cette peine Claryssa, répondit la mère de famille plus rapidement qu’elle ne l’aurait dû. Je suis sûre que je pourrais croiser Luke plus que de raison dans les semaines à venir, ajouta-t-elle comme pour se justifier alors que la justification était plus que moyenne. Je vais vous laisser à votre apprentissage Miss même si je maintiens que vous devriez demander de l’aide à l’un de mes enfants, termina-t-elle qu’elle se levait doucement de sa chaise.

Elle attrapa ce qu’elle avait posé sur la table et fit quelques pas vers la sortie avant de se tourner de nouveau vers la nouvelle chasseuse.

- Merci pour la compagnie Clary, déclara la mère de famille avec un sourire sincère sur les lèvres avant de prendre la porte.

C’était la première conversation concrète qu’avaient les deux femmes depuis que Clary était entré dans sa vie et si elle était honnête, elle avait apprécié converser avec la rousse. Avec un peu de temps, Maryse finirait par peut-être apprécier la jeune femme.
©️ 2981 12289 0 ♠️ 755 mots



 
I try to do the right thing
But it's complicated. Especially when your children are involved and when your world has just exploded again.


hehe:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: We talk about...? ~Clary&Maryse ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
We talk about...? ~Clary&Maryse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Remettre en question le leadership de Madame Maryse Narcisse !
» Maryse Narcisse invitée au Sénat: discussions autour de l'universite de Tabarre
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Dr. Maryse Narcisse et Son Chauffeur Ont Etè Libèrès
» Velvet Sky Vs Maryse Vs Michelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: