First Day ∆ Florian - Yeong-Gi
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
First Day ∆ Florian - Yeong-Gi
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: First Day ∆ Florian - Yeong-Gi ♦ Mer 19 Juil - 8:46

First Day

Florian & Yeong-Gi

Sans un mot je m'accroche à son bras. La jeune femme pose sa main droite sur la mienne et avec un demi sourire m'aide à descendre les marches puis m'accompagne sur la plateforme qui mène à l'aéroport. Gentiment elle accepte ma demande murmurée dans un anglais très british quoique légèrement rouillé et va chercher mon sac au terminal.
New York...
Je n'aurai pourtant jamais osé y poser les pieds. L'avion ? Très peu pour moi, j'ai du mal à supporter que mes pieds quittent le sol sans savoir ce qu'il pourrait advenir. Heureusement je suis arrivé vivant et je dois avouer que les hôtesses de l'air m'ont l'air tout à fait charmantes malgré leurs doses de parfum plutôt excessives. Voici d'ailleurs la mienne qui revient avec ses talons aiguilles martelant le sol. Elle m'informe que la compagnie aérienne a pris soin de m'appeler un taxi pour me guider jusqu'à l'hôtel. Seul problème : je n'ai pas d'hôtel, pas d'argent et encore moins de repère dans cette nouvelle ville. Je pensais pouvoir me rendre directement à l'hôpital ou dieu sait quel endroit où se trouve mon frère. Ses deux filles ont décidé, il y a quelques mois, qu'il était temps pour lui de se reposer. Elles ont bien raison et j'aimerais les remercier de vive voix pour toute l'attention qu'elles portent à leur père. Mais je ne peux pas. J'ai fais une promesse ridicule longtemps auparavant. J'ai promis à mon frère de ne jamais venir en personne, ni les contacter. Pendant plusieurs années je me suis fait passé pour un ami d'enfance, un parrain lointain, envoyant quelques cadeaux aux anniversaires ou à Noël. Au début, il m'appelait pour me donner des nouvelles de temps en temps pour que je puisse les suivre dans leur tour du monde, maintenant c'est elles qui m'écrivent des lettres.
D'après elles, il est très fatigué mais elles ont choisi un très bon établissement qui s'occupera de lui et de ses problèmes de mémoire ici à New-York. Pourtant il n'avait jamais eu ce genre de problème avant, mais je suppose que c'est pour le mieux. Maintenant qu'elles se sont chacune mariée et qu'il se retrouve seul ici, je voudrais pouvoir lui rendre visite plus souvent.

Je laisse donc faire l'hôtesse qui donne mes maigres bagages au chauffeur, argumente quelques minutes avec lui pour laisser monter Cyabar sur la banquette arrière puis m'aide à m'installer dans le véhicule.



C'est fou comme la ville est monstrueusement bruyante. J'ai vraiment du mal à m'y retrouver. Essayer de différencier toutes ces nouvelles sonorités, des odeurs, ses contrastes. Tout tourne dans ma tête à une vitesse folle sans que j'ai le temps de faire le tri. Je capte juste à temps la question du chauffeur et laisse sortir la première destination qui me vient à l'esprit.

Central Park !



Je l'ai lu quelque part : un gigantesque parc en plein milieu d'une forêt de buildings. Un océan tout vert au milieu de cette mer grisâtre. Le coin idéal pour les touristes, les amoureux de la nature et les promeneurs du dimanche. Un peu de calme voilà ce qu'il me faut. Je tâtonne sur la portière pour y trouver  le bon bouton. La fenêtre s'abaisse dans un léger chuintement et je sens Cyabar qui s'agite, grimpe sur mes genoux et sort la tête à l'extérieur pour aboyer sur les passants. Une légère brise vient caresser mon visage, important l'odeur persistante de pollution mais aussi celle de friture des vendeurs de rue, celle prononcée de tous les différents types de café, celle plus tenue du goudron et du ciment fraîchement coulé. Cette dernière évolue assez rapidement plus le taxi s'enfonce dans la ville.

Quelques minutes plus tard, je remarque enfin que le chauffeur s'est garé sur le bas côté attendant ma réaction. Je redresse mes lunettes teintées et ouvre la portière. Sentant bien qu'il n'avait pas dénié lever des fesses, je me rends moi même au coffre et en sort ma petite valise et mon sac. Ceci fait je me recule d'un pas peu assuré jusqu'à rencontrer une barrière. J'entends le chauffeur qui finit par sortir réclamant son argent. Je recule un tout petit peu mais m'arrête immédiatement sentant sous mon talon des escaliers s'enfonçant sous terre. Un métro ?

Avant que je ne perde l'équilibre, un brouhaha gronde semblant de rapprocher de plus en plus rapidement. Une nuée de pas pressés et de remarques désobligeantes. Sauvé par le gong? Ou plutôt par les new-yorkais en retard pour le boulot. Leurs pas m'entourent et m'engloutissent en une fraction de seconde sans que le chauffeur n'ait le temps de faire le moindre mouvement.

Bon la journée commence bien... Qu'est ce que je fais?

DEV NERD GIRL



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: First Day ∆ Florian - Yeong-Gi ♦ Dim 30 Juil - 21:25


FIRST DAYS
FLORIAN & NOH
Les journées de Florian, c’était clairement toujours la même chose. Quelque chose d’ennuyant à mourir et le pire dans tout ça, c’était qu’il n’avait même pas l’impression d’être excessif dans toute cette histoire, au contraire. Mais bon. Il faut dire qu’il n’avait pas vraiment de quoi se plaindre en y réfléchissant bien. Certes, sa vie était nulle, il n’avait jamais rien à faire de ses journées si ce n’est aller en cours, réviser, faire de la musique – bon, seulement sur sa guitare, tout seul, mais c’est déjà ça – et ensuite, faire ses devoirs, mais bon… Qu’est-ce qu’il pourrait faire d’autres après tout ? Pas grand-chose. Bon, après, en y repensant bien, peut-être qu’il pourrait trouver quelque chose de mieux à faire, mais bon. Ce n’était pas comme s’il avait vraiment envie de le faire. Ouais parce que la plupart des activités ludiques qu’il pourrait faire, c’était lié à quelqu’un. Pas quelqu’un en particulier, mais il fallait bien souvent avoir un ami pour faire quelque chose. Et ce n’était pas comme s’il n’avait pas d’amis – ou peut-être que si, après tout il n’avait qu’un vampire et un sorcier ( il n’arrivait d’ailleurs toujours pas à tout comprendre, il préférait oublier toutes ces conneries pour être honnête ) en tant qu’amis, ce qui posait un petit problème – mais il n’aimait pas vraiment sortir en temps  normal. Il ne comprenait pas vraiment ceux qui faisaient toujours ça, ceux qui ne pensaient qu’à sortir, à faire la fête, à traîner avec n’importe qui pour x raison totalement incompréhensible. Raison totalement logique pour n’importe quelle autre personne d’ailleurs, probablement.
Tout ça pour dire qu’aujourd’hui, à la base, il était sensé sortir pour un projet en art plastique. Il devait représenter la nature et même s’il avait voulu le faire du haut de sa fenêtre, à la base, il avait fini par se dire que c’était peut-être quelque chose d’assez débile en fait. De sa fenêtre, les seules choses qu’il voit, c’est bien souvent les gosses qui quittent le lycée en poussant des cris d’joie. Les mecs paradent, comme s’ils étaient des rois, tournant autour des filles toutes à leur pieds. Quand il y pense, Florian aurait bien aimé aller au lycée public, apprendre tout de la vie comme un gamin normal, même si ça aurait probablement voulu dire qu’il se serait fait charrier de tous les côtés, comme il avait sauté une classe, comme il avait toujours été le garçon intelligent qui s’écrase, quand il était au lycée. Maintenant, ça avait un peu changé. Il disait aux gens d’aller se faire foutre et il avait quasiment plus peur des répercussions. Enfin, un peu encore, mais maintenant, il assumait le fait d’avoir peur, et comme il paraît que c’est ça grandir… Maiiiis bon ! Il finissait par se retrouver dans le métro, voulant se rendre au jardin botanique du Bronx, ce qui faisait tout de même un petit chemin. Avec les transports en commun, ce serait donc beaucoup plus facile.
Le problème dans toute cette histoire, c’était probablement qu’il avait prit trop de temps pour arriver au métro – va savoir comment d’ailleurs – et entrait quasiment en courant pour avoir le wagon. Le seul problème, c’était qu’il se prenait quelqu’un par accident. Un garçon qui n’avait pas vraiment l’air d’ici – pas à cause de son ethnicité, il n’était pas le genre à parler comme ça, mais seulement parce qu’il avait l’air assez perdu, en fait – avec des lunettes de soleil sur les yeux. « J’suis désolé ! Je regardais pas où j’allais. Je t’ai pas fait mal au moins ? » Lui demandait-il en fronçant doucement les sourcils.
code by bat'phanie ♦ 601 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: First Day ∆ Florian - Yeong-Gi ♦ Mer 27 Sep - 0:16
PrévisualisationSujet:    Mer 27 Sep - 0:02

First Day

Florian & Yeong-Gi

J'avais l'impression d'être engloutit sous une mer d'odeurs, et pas les plus appréciables.

Bien évidemment celle de cette marée humaine jouant des coudes pour arriver le plus vite possible sur le quai, mais également celle nettement plus désagréable du métro en lui même. Une odeur chaude et poisseuse qui vous donne la nausée. Une odeur de renfermé qui vous prend à la gorge, vous fait tourner la tête et l'estomac. A cela se rajouait les dizaines de fragrances différentes des parfums de ces dames, ou des déodorants bien chimiques et une persistante odeur de tabac froid qui me frappa d'uncoup sur ma gauche. 
Dans le style mauvaises expériences j'avais connu pire et partout dans le monde mais c'était toujours très déstabilisant la première fois. Il fallait juste que je m'habitue à ce que New York sente la ville pressée et brutale, et non pas les bagels et l'argent. 

Ce moment de surprise me suffit cependant pour perdre l'équilibre, chanceler sur le pied droit et tomber presque sur le torse d'une furie. 

J'entends Cyabar aboyer bruyamment puis une voix toute proche me demander

J’suis désolé ! Je regardais pas où j’allais. Je t’ai pas fait mal au moins ? 



Je mis tout de même dix bonnes secondes avant de comprendre que cette phrase m'étais adressée.  De par son intonation et ce tutoiement plutôt direct, je pouvais deviner qu'il s'agissait d'un jeune adulte ou d'un adolescent. J'en ensuite un peu de mal à comprendre les mots de sa phrases avant de me redresser sur mes deux pieds, de remettre mes lunettes bien sur mon nez et de tirer Cyabar à mes pieds par son collier.

Non non, ne vous inquiétez pas tout va bien. J'étais dans le passage c'est à moi de m'excuser.



Voilà ce que je réponds donc de façon très polie, essayant de paraître le plus naturel possible et de fixer un point imaginaire comme si je regardais mon interlocuteur, priant pour que ce soit dans la bonne direction. J'eu à peine prononcé ma phrase que j'entendis mon sac finir de descendre les escaliers sans moi dans un bruit de verre cassé. Et merde.

Pfff... qu'est ce que j'ai fais pour que le karma s'acharne sur moi?

DEV NERD GIRL



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: First Day ∆ Florian - Yeong-Gi ♦ Jeu 12 Oct - 22:50


FIRST DAYS
FLORIAN & NOH
D’habitude, Florian, c’est le genre de mec qui va bien faire attention à ce qu’il se passe autour de lui, aux personnes et tout le tralala pour que justement, ce genre de situation ne lui arrive pas, pour qu’il évite de rentrer dans des gens et d’avoir l’air con comme une table juste après. Il essayait réellement de ne pas faire ce genre de choses, mais il avait bien l’impression que quoiqu’il fasse, il ne pouvait pas s’empêcher de se casser la gueule ou de faire des conneries en ce moment. Probablement toute cette histoire de monde obscur ou il ne sait trop quoi qui le chamboule un peu trop, mais en même temps…. Il peut dire qu’il y a de quoi. Ce n’est pas tous les jours qu’on apprends que tous les contes, les monstres de séries pour ados sont réels. Il ne peut nier le fait que ça lui en avait foutu un coup. Il n’était pas persuadé que ce soit vraiment lui qui soit rentré dans le garçon ou l’inverse, mais en tout cas, il avait eut besoin de s’assurer qu’il ne lui avait pas fait mal. En temps normal, il serait probablement parti en courant pour ne pas se faire démonter en pièce - parce qu’en général, il a le chic pour tomber dans ce genre de situation avec des mecs hyper baraqués et hyper soupe au lait - donc… Mais lui, il n’avait pas vraiment l’air du genre de personne à te casser en deux pour l’avoir regardé donc… Il restait tout de même s’excuser. Il hochait doucement la tête, pinçant doucement les lèvres. Puis en l’entendant le vouvoyer, il grimaçait doucement. Florian avait perdu cette habitude depuis bien longtemps et il se disait que c’était peut-être pas une bonne chose pour le coup. “Si vous le dîtes…” Dit-il en fronçant doucement les sourcils, finissant par dévaler bien rapidement les gens pour descendre jusqu’au sac du garçon. Il n’était pas si aimable d’habitude, mais là… Il s’était dit pourquoi pas. Attrapant le sac pour remonter quelques secondes plus tard, il tentait le sac à son propriétaire. “Il y avait quelque chose de précieux dedans…?” Parce que vu le bruit qu’avait fait son sac, c’était probablement un objet totalement mort maintenant, il ne pouvait le nier.
code by bat'phanie ♦️ 382 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: First Day ∆ Florian - Yeong-Gi ♦ Sam 4 Nov - 9:40

First Day

Florian & Yeong-Gi

La foule s'était finalement dispersée cessant de se coller comme semblait l'exiger toute grande ville active qui se respecte. Je pouvais respirer un peu mieux et me concentrer sur ce qu'il venait de se passer ainsi que sur ce jeune interlocuteur.

Si vous le dîtes…Il y avait quelque chose de précieux dedans…?” 



J'avais senti sa présence surprennament marquante s'estomper quelques secondes puis revenir se poster à ma hauteur. Cyabar se mit alors à gronder comme un avertissement. J'essayais de le rassurer en caressant son cou. Je pensais avoir vu juste en imaginant que le new-yorkais était aimablement allé chercher mon sac. Ce qui se confirma lorsque j'entendis quelques morceaux de verre s'entrechoquer. Et merde! Le vase!
Je rendis la main, brassant le moins visiblement possible l'air pour tenter de prendre mon sac. Tout cela devait avoir bien l'air ridicule.

C'est un cadeau pour mon frère... un vase de Chine en jade mais bon je pense qu'il doit est fichu maintenant.



DEV NERD GIRL



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: First Day ∆ Florian - Yeong-Gi ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
First Day ∆ Florian - Yeong-Gi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Finir la soirée...en secret [Pv Florian
» Florian Fortarôme - Glacier
» [Tentative de révolte, coop jud] Florian9 (13/9/58) Coupable
» FUITE
» Bonnant [PV Florian]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: