× where is a vampire slayer when you need one ? feat. Raphael


Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
× where is a vampire slayer when you need one ? feat. Raphael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Willow C. Saunders
avatar
♦ Autres comptes : Breanna Montgomery
♦ Runes : 57
♦ Messages : 21
♦ Date d'inscription : 14/07/2017
♦ Navigation : Believers, look up - take courage. The angels are nearer than you think.

Wings, afar. My eyes do not want to believe what I already know. Angels. They are closer than what I thought possible, and their harp seem to illuminate my soul.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: × where is a vampire slayer when you need one ? feat. Raphael ♦ Mar 18 Juil - 6:15
where is a vampire slayer when you need one ?@Raphael Santiago & Willow SaundersUne semaine avait passé. Une semaine, et je me sentais toujours aussi terrorisée par ce que j’avais vu de mes propres yeux. Une église délabrée qui devient une véritable œuvre d’art architecturale et des gens pleins de tatouages. Entre autres, l’un de ceux-ci se trouvait également sur le dessus de ma petite boîte de bois. Qu’avaient en commun ces gens et mes parents biologiques ? Je n’en avais aucune idée, mais le fait d’en savoir déjà trop me laissait appréhensive du reste. C’est pour ça que je pris la fuite. C’est pour ça que je me pose tant de questions alors que je devrais être en train de faire mon travail de recherche. Et merde! Je n’aurais pas autant d’avance sur la classe, si je ne me bougeais pas. Mais mes pensées étaient accaparées par cet événement marquant et même mon sujet de recherche au combien intéressant ne me captivait pas assez. Bon, de toute manière, il se faisait tard. J’avais passé la plus grande partie de ma journée à la bibliothèque et maintenant, le soleil se couchait. Même si je ne voulais pas retourner au dortoir et entendre le brouhaha du voisin du haut, il me fallait quelques heures de sommeil. Je me résolu donc à me lever de ma chaise, ranger mes affaires et quitter les lieux. Une fois à l’extérieur, je regardais plus attentivement mon cellulaire et vit que ma mère m’avait appelé. Je ne me fis pas prier pour la rappeler. « Coucou maman! J’suis désolée, j’étais à la bibliothèque et j’avais coupé le son, question de ne pas déranger. Comment vas-tu ? » Et la conversation se poursuivit jusqu’à ce que je sois à une certaine distance de la bibliothèque et qu’il ne me manque pas beaucoup avant de me retrouver dans mon bon petit lit douillet. Ma mère me donna des nouvelles de mon père et de ma sœur, vu que nous ne nous parlions pas beaucoup ces temps-ci. Puis, en se souhaitant une bonne nuit, je raccrochais.

Mon attention fut ensuite dirigée vers un brouhaha quelconque, dans une ruelle se trouvant juste à côté d’un hôtel abandonné. De ce que je pouvais entendre, il y avait une conversation assez aride qui se déroulait. En temps normal, j’aurais certainement fait comme si rien n’était et continuerait ma route. Cependant, après cette rencontre inespérée et les milliers de questions qui me trottaient dans ma tête, je m’imaginais une véritable Indiana Jones à la recherche de réponses au lieu d’objets rares. Investie d’une mission, je m’approchais doucement. Parmi les pénombres, deux hommes discutaient de vives voix. Au début, je n’y vis qu’un simple désaccord. Rien de bien spécial dans une ville tel que New York. C’est alors que mon regard fixa plus méticuleusement le duo et j’aperçus … des canines. On était dans la Grande Pomme, les gens aux modes étranges, c’était normal. Mais là, il s’agissait bel et bien de canines … de … vampire. Je ne pus m’empêcher de crier. J’entrevis le regard de l’un des inconnus se diriger vers moi. Je n’attendis pas qu’il puisse s’approcher et pris mes jambes à mon cou. Dans ma course effrénée, je renversais une femme qui me cria de faire attention. Je m’excusais à la hâte et continuais ma cavalcade jusqu’à une station d’essence. Là, au moins, il y aurait du va-et-vient, ils ne viendraient sûrement pas traîner jusqu’ici. Je me cachais près des toilettes et essaya tant bien que mal de reprendre mon souffle. « Tu rêves, ma vieille. Les vampires, c’est dans les films. » Ou peut-être pas. « Bordel, est-ce que j’ai débarqué dans une ville de fous ? D’abord les gens tatoués et habillés comme s’ils faisaient partis d’un groupe de motards. Et là des suceurs de sang ? Non mais c’est la suite ? La fée des dents, peut-être ? » Dire tout haut ce que je pensais tout bas aurait surpris plus d’un, mais j’avais la nette impression que je perdais peu à peu ma lucidité.
© 2981 12289 0




The light is within you.
Nephilim ☽The torment of precautions often exceeds the dangers to be avoided. It is sometimes better to abandon one's self to destiny.
Revenir en haut Aller en bas
 
× where is a vampire slayer when you need one ? feat. Raphael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel
» » 2048 : Buffy the Vampire Slayer
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Cherche bannière vampire counts (Fantasy)
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Manhattan-
Sauter vers: