Aloyda // We're all stories in the end


Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Poster un nouveau sujet
Aloyda // We're all stories in the end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Aloyda // We're all stories in the end  ♦ Mar 11 Juil - 18:22
Aloyda L. O'Loughlin
Ft. Holland Roden
Petites infos
Louve
22 ans
15 novembre
Birmingham
Libraire et Artiste
Encore incertaine
Célibataire
Hétérosexuelle


Anecdotes
En plus de sa langue natale, elle parle le français, le russe, le japonais et le gaélique. En revanche, elle est incapable de lire l'heure sur une montre autre qu'analogique ou de faire des conversions, pourtant ça ne veut pas dire qu'elle est nulle en maths.
Elle déteste tous les sports qui impliquent un ballon.
Elle est nulle en dessin, ne sait pas raconter les histoires, fait de la peinture comme une enfant de trois ans et ne sait pas vraiment jouer la comédie (et donc mentir). En revanche, elle danse, chante et joue de la musique avec talent. Son instrument préféré est le violon.
Elle a un frère jumeau. Ils sont tellement différents physiquement que lorsqu'ils se promènent ensemble, on les prend souvent pour un couple et ça les ennuie royalement. Enfin... ils ne se voient plus trop depuis quelque temps : Aloyda a mis une énorme distance entre eux.
Elle donne parfois des noms aux objets. Le plus simple étant son lit qu'elle a directement appelé Morphée, mais elle appelle son téléphone Mikael, son sac Vitani et son porte-feuille Armand.
Elle est claustrophobe et quand elle était petite, elle avait peur des chiens... mais maintenant ça lui est un peu passé.
Elle a du mal à se trouver une place en tant que créature obscure, se dire qu'une meute, ça se résume à un groupe de loups. Elle n'aime pas l'idée d'un clan comprenant une seule race.
Derrière l'écran
Salut moi c'est Lenah  cute ! Parler de moi, c'est pas trop mon fort : je ne sais jamais quoi raconter mais si vous voulez vous lancer dans un interrogatoire, "c'est pas moi, j'ai un alibi, j'étais au cinéma"...   mais j'adore répondre à des questions  What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: Aloyda // We're all stories in the end  ♦ Mar 11 Juil - 18:22
La petite histoire

Nous sommes heureux de vous annoncer qu’Aedan Tristan O’Loughlin & Aloyda Loane O’Loughlin, fils et fille de Elizabeth Keira O’Louglin & Macsen Edwen O’Loughlin ont vu le jour ce mercredi 15 novembre 1995 à 14h28. [...]

Elizabeth et Macsen se connaissaient depuis leur plus tendre enfance. Ils avaient grandi dans une bulle de confort entretenus par leurs parents et y étaient restés enfermés pendant des années. Ils s'étaient mariés assez jeunes, ce qui ravissait visiblement leurs deux familles. La famille O'Loughlin offrit aux deux jeunes époux une somptueuse demeure à Birmingham en cadeau de mariage et peu de temps après la famille s’agrandit avec la venue de deux petits anges. Enfin, façon de parler bien sûr. Lizzie et Mac furent de jeunes parents, trop jeunes et sans doute pas prêt pour ce fardeau. Aloyda et Aedan furent principalement élevés par une gouvernante, plus que leurs parents eux-même. Ils ne manquèrent jamais de rien, sauf peut-être d'une figure paternelle, d'une figure maternelle.


Allie, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée. Père et mère ne vont pas approuver du tout. Il suffit qu'ils n'en sachent rien. Allez viens Aed', c'est pas comme si c'était tous les jours la fête.
Aloyda prend les devants, comme toujours. C'est elle qui est née en second mais c'est souvent elle la meneuse. Aedan a toujours été très à cheval sur l'éducation et les valeurs que père et mère leur apprenait. Elle sait qu'il veut leur faire plaisir et honneur, ce qu'elle, elle a plus de mal à comprendre. Elle n'est pas à l'aise dans cette société minuscule où ils baignent depuis leur plus tendre enfance. Elle a fini par ouvrir les yeux en cotoyant un public plus large d'amis et elle a fini par changer sa vision des choses. Ils n'ont jamais le droit de faire ce qu'ils veulent sans l'aval de l'autorité parentale. Ils sont adolescents et leur gouvernante s'occupe encore de leur préparer leurs habits pour leur journée. C'est ridicule. Elle déteste parler de sa vie de famille, tant il lui arrive d'en avoir honte. Aloyda traîne son frère par la main derrière elle, excitée à l'idée de passer un moment un peu "hors la loi" en compagnie de son frère. Le goût de l'interdit, elle le savoure tandis qu'Aedan semble paniqué à l'idée de se faire rattraper par la réalité, les conséquences. Elle lui colle un bisou sur la joue. Détends-toi pour une fois et profite. Ils rejoignent les rues principales de Birmingham éclairées de lanternes de couleurs. Ils suivent les décorations éphémères de leur ville de naissance. Aloyda se sent légère, elle ne pense à rien d'autre qu'au moment présent. La ville vibre de musique, la foule est relativement jeune et tout le monde semble si insouciant. L'ambiance est électrique, facilement contagieuse pour la jeune femme qui rêve constamment d'un peu plus de liberté dans son quotidien très strict et droit. Elle finit par lâcher la main de son frère pour le pousser vers un groupe de jeunes qui dansent, et se joindre à eux. Finalement, elle ne tarde pas à voir son jumeau prendre goût à cette soirée exotique et se décrisper. Il lui a toujours fallu du temps pour s’adapter mais elle le connaît, il est comme elle même s’il n’ose pas le dire et s’il a plus d’à priori. La nuit s’étend, les musiques vont et viennent comme les gens. Aloyda commence à avoir un peu mal au pied et décide d’aller s’asseoir sur une fontaine, pas très loin. Aedan est parti chercher des boissons et de quoi se restaurer à un stand aménagé spécialement pour l’occasion. Elle jette un coup d’oeil aux étoiles au-dessus de sa tête tout en se disant que demain tout reviendra à la normale malheureusement. Les bonheurs éphémères sont précieux alors elle chasse cette pensée aussi rapidement qu’elle lui ai venue, remarquant qu’Aedan revient avec des barquettes de frites et une canette dans chaque poche de sa veste. L’image la fait rire. Tu ne crois pas que ça valait le coup ? Elle doute qu'il lui réponde qu'il regrette. Ils partagent quelque chose de vraiment unique. Il passe une main dans ses cheveux pour les ébouriffer et la faire râler. Chose qui marche à chaque fois. Non, tu as raison, ça vaut toutes les punitions du monde Allie. Elle aurait aimé que ce soit toujours comme ça entre eux, peu importe les années.


Voilà un an qu’elle a quitté Birmingham pour New York, pour les études et parce que la Grosse Pomme a toujours eu une puissante attraction sur elle. Remettre les pieds sur le sol anglais, dans sa ville natale de Birmingham, c’est comme retourner en arrière. Elle le fait avec un pincement au coeur. Tous ses souvenirs y sont restés intacts, comme mis de côté en attendant son retour et la revoilà, le vague à l’âme pour bagage. Fouillant dans son sac, elle jette un coup d’oeil à son téléphone portable mais rien. Pas de sms, ni d’appel. Elle est soucieuse qu’Aedan n’ait pas cherché à la joindre. Elle n’arrête pas de penser à lui… à se dire qu’elle n’aurait peut-être pas dû le laisser derrière elle. Plus indépendante que lui, moins attachée sans doute. Elle l’adore et elle s’en veut. Elle aurait aimé le retrouver à un autre moment de sa vie. Le téléphone se met à sonner et précipitamment, elle décroche Oui ?, le coeur battant à toute allure. C’est lui. Je suis juste derrière toi frangine…. Incrédule, elle se retourne et reste un instant sans voix. C’est fou comme en un an, il lui paraît changer. Elle raccroche et laisse glisser son portable dans son sac avant de courir le serrer dans ses bras. Fort, si fort et sans plus vouloir le lâcher. Je suis désolée, Aed, je suis désolée ! Il ne répond rien, se contente de lui rendre son étreinte en lui caressant doucement le crâne. Je m’en veux de pas avoir été là, avec vous, de pas être revenue à temps… tout ça pour… Elle n’a pas l’occasion de finir sa phrase qu’il la coupe dans son élan, immédiatement, l’empêchant d’en dire plus. Je ne t’en veux pas Allie! Tu es là maintenant et c’est tout ce qui compte d’accord ? … Tu m’as manquée ! Lui aussi, il lui a affreusement manqué mais elle est bien incapable de le lui dire, trop occupée à retenir des larmes qu’elle refuse de laisser couler. Ils vont devoir se serrer les coudes, tout organiser dans les règles. Les jours à venir risquent d’être éprouvant mais ils seront deux pour les affronter. Elle ne l’abandonnera plus. Ils ne sont plus que tous les deux désormais, ils doivent compter l’un sur l’autre. Les jours s'enchaînent avec tristesse. Le fardeau du deuil qui s'éternise avec l'administratif et pas de compassion pour vous épargner toutes ces démarches. Heureusement, elles finissent par s'amoindrir et bientôt l'heure du départ s'approche de nouveau mais avant cela, ils peuvent bien s'accorder un dernier au revoir. Un au revoir à la ville qui les aura vu grandir pendant plusieurs années.

Soirée au manoir O’Loughlin, le mot à vite fait le tour de Birmingham et on dirait que toute la jeunesse de Birmingham est dans le coin, prêt à profiter de cette nuit festive. La piscine est découverte pour l’occasion. Ils ont commandé des pizzas et c’est l’occasion de vider le bar de la famille, de boire sur leurs tombes. En l’occurrence, dans leur ancienne demeure surtout. Un hommage qui ne leur plairait peut-être pas quand on y pense. La rouquine descend les marches, évitant de marcher sur les personnes qui se sont endormis dans les escaliers. Il pourrait y avoir un cadavre dans le coin que personne ne s’en rendrait compte. Elle franchit la foule en bas qui danse frénétiquement sur une musique techno un peu trop forte, incapable de retrouver son frère. Elle tente de demander aux autres mais impossible de se faire entendre avec le son. Elle finit par sortir dehors, un peu déçue de ne pas avoir retrouver Aedan mais se résigne. Ils se sont peut-être croisés et puis avec tout ce monde difficile d’y trouver qui on cherche. Aloyda attrape un verre sur le buffet extérieur et va s’asseoir sur le bord de la piscine pour y tremper les jambes. L’eau fraîche lui fait un bien fou, à tel point qu’elle ne réalise pas tout de suite qu’un jeune homme est venu s’asseoir à ses côtés, jusqu’à ce qu’il lui parle. Salut, tu te souviens de moi ? On était dans le même établissement mais ça date un peu. Elle baisse les yeux sur lui, malheureusement son visage ne lui dit absolument rien et il le remarque très vite car il se présente aussitôt Kyllian. Le nom ne lui dit toujours rien. Elle se demande s’il ne se trompe pas. Dans le doute Aloyda, au cas où tu aurais une mémoire aussi courte que la mienne. Elle boit une gorgée de son verre. Entre eux, une discussion s’installe et plus elle l’entend parler et moins elle se dit qu’elle a de souvenir d’un type pareil dans sa scolarité. C’est pas super important dans un sens. Ils finissent la soirée à jouer à un jeu où il faut dessiner pour faire deviner quelque chose. Avec le nombres de verres finis et son manque de talent au dessin, le jeu tourne très vite à un grand n’importe quoi et la fatigue n’aide pas. ça ressemblait à rien ton truc... C’était une patate masquée ! Une ... Son pied dérape, ses jambes ne la tenant plus debout mais Kyllian l’a rattrape juste à temps. Elle ne se souvient pas du reste de la soirée, ni de comment elle est arrivée dans son lit. Elle est réveillée par des éclats de voix au rez-de-chaussée et finit par se lever en se tenant le crâne. Ne te moques pas de moi, je te connais Kyllian alors maintenant tu dégages, je ne veux plus te voir t’approcher de ma soeur. C’est compris ? C’est la voix d’Aedan mais pourquoi est-il à ce point en colère. On dirait qu’il connaît bien ce type mais… il n’a rien fait de mal. Elle n’entend pas la réponse qu’il donne mais quand elle descend il est déjà parti et Aed semble furieux. Elle ne l’a jamais connu ainsi. Depuis quand est-il devenu si… elle cherche le mot. Ce n’est pas protecteur qu’elle veut dire… Il est devenu fort. Un peu plus homme. Elle qui le tenait par la main avant, elle voit comme il change alors qu’elle, elle a l’impression d’être toujours la même. Quoiqu’il en soit, elle ne se sent pas la force de demander des explications. D’ici peu, ils iront tous les deux à New-York et elle ne reverra pas Birmingham de sitôt. Ils ont de la famille aux U.S. et le frère de coeur de leur père. C’est l’occasion de faire connaissance avec d’autres personnes mais Kyllian n’était pas prévu au programme. Comment deviner qu’ils se trouverait là-bas à New York, lui aussi ?


La Grosse Pomme est pleine de surprise : Aloyda n’aurait jamais imaginé revoir ce britannique sur le sol américain. Combien de chances que Kyllian soit ici, qu’ils se croisent si vite ? C’est une surprise qu’elle accueille à bras ouvert mais dont elle ne dit mot à Aedan. Elle ne sait pas d’où ils se connaissent, ni ce que son frère reproche à ce gars mais elle n’a pas envie de l’inquiéter outre mesure en lui annonçant qu’elle  le voit fréquemment. Tout comme son jumeau, Kyllian lui rappelle ses origines britanniques et c’est quelque chose qu’elle aime partager avec lui. Il connaît mieux New York qu’elle. Depuis qu’il est là, ils ont visités des tas d’endroits où elle n’aurait jamais mis les pieds sans lui. Elle apprécie les moments qu’elle passe avec lui, mais il y a toujours sa mémoire qui lui fait défaut et qu’avec le temps, elle n’a pu s’empêcher de lui demander Pourquoi je n’arrive pas à me rappeler de toi…? Ils prennent souvent le café ensemble, il l’a même aidé pour l’installation de sa boutique depuis qu’elle a arrêté ses études. Il passe souvent l’y voir d’ailleurs. Ils sont devenus d’assez bons amis. J’étais en 12ème grade, j’avais déjà redoublé deux fois quand toi tu étais en  9ème grade… je venais souvent parler à ton frère quand vous étiez tous les deux ensemble. Elle comprend mieux pourquoi elle ne lui a jamais accordé un seul crédit auparavant. Il ne s’est jamais vraiment adressé à elle directement avant et il a cinq ans de plus qu’elle ! Elle n’est pas douée pour deviner les âges mais elle n’aurait pas imaginé ça. Il lui est plus facile de comprendre la réticence d’Aedan désormais mais elle trouve sa réaction un peu exagérée. Plus le temps passe et plus elle se convainc que Kyllian est quelqu’un d’aussi correct qu’elle et son frère.  Enfin jusqu’à ce qu’il décide de tenter sa chance et de l’embrasser. Le fait qu’elle le repousse, elle n’aurait jamais cru que ça le rendrait si brusque. Arrête Kyllian, tu me fais mal ! Lâche-moi ! Qu’est-ce qui te prends, tu me fais mal ! Le revoir après ça, elle n'en a plus la moindre envie mais ses paroles lui reste dans un coin de la tête Tu me reviendras. Elle n'en saisit pas le sens, se demande même s'il n'est pas fou alors qu'elle a longtemps cru qu'il était comme tout le monde.

Qu’est-ce que tu m’as fait ! Elle a sonné à sa porte avec frénésie jusqu’à ce qu’il ouvre et à peine a-t-il entrouvert la porte qu’elle s’est mise à lui taper dessus avec colère QU’EST-CE QUE TU M’AS FAIT ? Elle est furieuse parce qu’elle sait qu’il est l’origine de tout ses ennuis et pire que tout, il était persuadé qu’elle reviendrait le voir et la voilà, perdue, venant chercher des réponses à ses questions. Elle lui en veut et elle ne contrôle pas sa colère. Kyllian est obligé de lui attraper les poignets mais la situation paraît l’amuser un instant, avant qu’il ne n’efface ce semblant de sourire au coin des lèvres. Calme toi princesse Elle en est incapable, trop obnubilée par les images qui hantent sa mémoire et cette peur qui lui tord les boyaux. Elle sait qu’elle a évité le pire, qu’elle a quitté l’appartement en trombe, qu’elle aurait pu lui faire du mal mais il lui semble bien que non … elle n’était pas elle-même.  Comme maintenant, sa colère est si grande qu’elle continue de se débattre avec lui. Comment peut-elle se calmer alors que manifestement elle aurait pu tuer son propre frère. Lui dire de se calmer ? Pour qui se prend-t-il  ? C’est depuis qu’elle l’a vu la dernière fois qu’elle n’est plus la même. Elle sait qu’il a une part de responsabilité dans son changement et elle n’a que lui sur qui exprimer toute cette ...rage ? Elle sent que ça recommence, qu’elle perd de nouveau pied. Cette fois, elle voit dans son regard, qu’il ne rigole plus et ça l’a fait paniquer encore plus. Lui ne la lâche pas un instant, ni les mains, ni du regard. Elle croit y voir passer une lueur tandis qu’il parle mais au début, elle ne l’entend pas. Les mots sont étouffés par le sang qui bat à ses oreilles. ... je veillerais sur toi. et plus doucement, presque inaudible, elle aurait juré percevoir je serais toujours une part de ta vie


Elle n'est pas certaine d'avoir une place dans ce monde obscur. C'est Kyllian qui lui a tout appris, c'est un peu lui sa meute dans un sens. Lui c'est un loup relativement solitaire. Elle lui en veut toujours de l'avoir plongée dans cet enfer avec elle mais elle a du mal à se détacher de lui : il a été là chaque fois qu'elle a perdu le contrôle. Elle n'est pas encore prête à être totalement indépendante de lui et ça la rend malade. Elle a coupé le contact avec son frère depuis qu'elle a quitté leur appartement. Il a bien essayé de passer à la boutique mais elle lui dit qu'elle est pressé où qu'elle a des choses à faire pour éviter toute conversation avec lui. Kyllian lui a demandé de rester en dehors des affaires du monde nocturne mais plus elle y pense... et plus Aloyda a envie de se brûler les ailes dans ce monde. C'est lui qui l'y a fait entrer alors c'est de sa faute. Peut-être que dans ce monde, elle trouvera de quoi retourner l'ascenseur à Kyllian un jour ou l'autre.

Revenir en haut Aller en bas
Simon Lewis
Babelicious Rock God
avatar
♦ Age : 19
♦ Date de naissance : 02/04/1998
♦ Autres comptes : Nope~
♦ Runes : 1782
♦ Messages : 242
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :

Family don't end with blood



I am a vampire and I am looking in the city
But pretty girls don't look at me.




Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Aloyda // We're all stories in the end  ♦ Mar 11 Juil - 20:16
Han ouii ! Une louve *.* !!
Bieeenvenuuue Aloydaaa ! Super choix de vava heart !
Bon courage pour ta fiche :D !



We sure are cute for two damned people
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: Aloyda // We're all stories in the end  ♦ Mar 11 Juil - 20:34
Merci petit vampire ! cute
Revenir en haut Aller en bas
Anakin S. Redfield
avatar
♦ Age : 25
♦ Date de naissance : 05/07/1992
♦ Autres comptes : Anna & Amara & Clary #girlpower
♦ Runes : 117
♦ Messages : 74
♦ Date d'inscription : 27/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Aloyda // We're all stories in the end  ♦ Mar 11 Juil - 20:44
OH. Mon. Dieu.

Une louve. Holland Roden. J'exige un lien mdr

Sinon, bienvenue quand même hein, puis bon courage pour ta petite fiche please


Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Breanna Montgomery
avatar
♦ Age : 26
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : Willow C. Saunders, Evelyn R. Bennett
♦ Runes : 193
♦ Messages : 68
♦ Date d'inscription : 01/07/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Aloyda // We're all stories in the end  ♦ Mar 11 Juil - 21:35
/Et une rousse de plus What a Face /
Blague à part, un choix de ouf, avec Holland Roden en tant que louve coeur

Bienvenue, et puis bonne chance pour ta fichette,
love2



All they saw was a egocentric princess with an empire. Nobody could tell that she was drowning, struggling.

SHE BECAME A NIGHTMARE, DRESSED LIKE A QUEEN.
Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1995
♦ Runes : 2199
♦ Messages : 495
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation : I will always do everything for him


She's the sun of my life

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Aloyda // We're all stories in the end  ♦ Mar 11 Juil - 22:00
HOLLAAAND j'ai fait tellement de crackship Matt/Holland x)
Bienvenue à toi douce louve !


family is the most powerful powerIt's such a cruel world but I found something good.. ‘Cause in all this bitterness you stay so sweet..
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Aloyda // We're all stories in the end  ♦ Mar 11 Juil - 22:41
Holland est tellement parfaite ! ** Sinon... Une louve en plus de ça, c'est tellement cool ! ** Bon courage pour ta fiche si t'as la moindre question, hésite pas ! heart

@Alec Lightwood: CASSES-TOI AVEC TES CRACKSHIP DE MATT ET HOLLAND choqué choqué choqué  ( heart )



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: Aloyda // We're all stories in the end  ♦ Mar 11 Juil - 23:31
Merci !  coeur
Anakin > ... ohlala mais j'avais tellement pas reconnu ton avatar ! quewa   (J'ai trop eu un moment de bug XD)
Breanna > Les rousses sont les meilleures !  hihi
Alec > xD tu as de bons goûts !  cool
Raphael > stp Tellement xD Je crois que j'ai une question mh quand je lis le contexte, j'ai l'impression qu'on est en 2010 et quand je regarde les dates de naissance de certains personnage, j'ai l'impression qu'on est en 2016 : je crois que je me suis paumée quelque part hide hide
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Aloyda // We're all stories in the end  ♦ Mar 11 Juil - 23:36
Peut-être que j'ai eu un fail à quelque part... mais on est en 2017 ^^



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Invité
Invité
(#) Sujet: Re: Aloyda // We're all stories in the end  ♦ Mar 11 Juil - 23:40
Oui ou c'est peut-être moi hein ...mh mais merci pour la réponse please
Revenir en haut Aller en bas
Alec Lightwood
avatar
♦ Age : 22
♦ Date de naissance : 29/08/1995
♦ Runes : 2199
♦ Messages : 495
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation : I will always do everything for him


She's the sun of my life

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Aloyda // We're all stories in the end  ♦ Mar 11 Juil - 23:47
mdrrr soit pas jaloux bébé hihi


family is the most powerful powerIt's such a cruel world but I found something good.. ‘Cause in all this bitterness you stay so sweet..
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Santiago
Damned Soul
avatar
♦ Age : 18
♦ Date de naissance : 25/08/1999
♦ Autres comptes : Chris & Isaac & Florian & Justin & Santana
♦ Runes : 6066
♦ Messages : 1578
♦ Date d'inscription : 03/11/2016
♦ Navigation :
I met a certain warlock Who cared enough about a lost vampire to help him regain his faith.




No doubt; I'm addicted to you.


I can't help falling in love with you ♦️ J'voudrais lui donner tout ce que j'ai, mais tout ce que j'ai, c'est lui.
You love like you’re setting yourself on fire ; no hesitance, no patience. Just a tongue of flame and you’re up like Tinder, Icarus reaching too high and too far. And he’s always been Apollo ; the chariot of the sun, the source of all art and light and beauty healing in his hands. You love like you’re setting yourself on fire but you aren’t fireproof, you’ve never been, although you pretend like the flames don’t hurt you, like you can’t feel the heat scoring your skin. You pretend. You pretend. You pretend. Because it’s better than freezing cold. You love like you’re setting yourself on fire because he’s always been Apollo. But even Apollo’s light falters, even he stumbles. And you’ll burn yourself to cinders just to keep him warm, just to keep him safe, just to keep him. You love like you’re setting yourself on fire and you hope, in the end, he keeps your ashes close.


My blood ♥️





Us vampires look after one another. We take care of our family.


Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: Aloyda // We're all stories in the end  ♦ Mer 12 Juil - 22:07
Tu es validé !
Bienvenue parmi nous le newbie ! Tu es maintenant promu au rang d'Enfant de la Lune, c’est la classe, avoue ? Si jamais tu as des questions, Raphaël et Sam sont là pour t’éclairer, et n’hésite pas à nous harceler ! Maintenant, n’oublie pas de faire ta fiche de liens et ta fiche de rp, sans oublier de recenser ton avatar dans le bottin, ton logement et ton métier.. Puis une fois que tout ça est fait, pour demander des rps, c'est ici. Quant aux runes, les recenser ici et les dépenser . Si ça te bottes, tu peux aussi demander un rang par-là. Voilà, voilà, c’est tout ! J’espère que tu va te plaire chez nous ! heart



Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours, mais ces connards n'y connaissent rien en amour. Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté. J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver.
Revenir en haut Aller en bas
http://youcompletemess-justayne.tumblr.com/
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: Aloyda // We're all stories in the end  ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
Aloyda // We're all stories in the end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» California Stories
» Stories FM
» Animation Ghost Stories
» « but these stories don't mean anything when you've got no one to tell them to. » ♔ NOLAN ♡.
» Mes Stories ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: Présentations & Scénarios-
Sauter vers: