what am I supposed to do ? × feat. Raphael - Page 2
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Raising Hell, forum basé sur l'univers de Shadowhunters
N'oubliez pas de recenser votre PARABATAI,
votre MARQUE DE SORCIER & votre CLAN OU MEUTE !
Envie de nouveaux jeux ?
Venez chercher un PARTENAIRE DE JEU ou bien même un RP ALÉATOIRE !
N'oubliez pas de recenser vos LOGEMENTS, vos MÉTIERS et vos RUNES !
Merci de privilégier les Fées et Membres du Cercle.

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
what am I supposed to do ? × feat. Raphael
Breanna Montgomery
Children of the Night
Breanna Montgomery
♦ Age : 27
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : willow, cara & maia
♦ Runes : 0
♦ Messages : 127
♦ Date d'inscription : 01/07/2017
♦ Everything and anything : what am I supposed to do ? × feat. Raphael - Page 2 Tumblr_olx8d5bD2A1vkyl3lo1_500
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: what am I supposed to do ? × feat. Raphael ♦ Mer 4 Avr - 5:43

what do you want me to do, exactly ?
i'm a vampire, i eat. why should i care about anything else ?
« Ce n’est pas comme si j’essayais de plaire à qui que ce soit. » Ceux qui avaient du mal avec ma manière d’agir et de voir les choses pouvaient parfaitement continuer sur leur chemin sans que l’on ne se croise. Tant qu’à moi, ça m’allait parfaitement, vu qu’on me laisserait en paix. Et en adoptant mon rôle de peste, j’espérais sincèrement que le vampire se fatigue, se renfrogne et parte sans demander son reste. Je ne m’attendais cependant pas à ce qu’un véritable jeu de ping-pong ne débute, la balle renvoyée d’un bord puis de l’autre à coups d’insultes et de sarcasme. « Oui, tu les écrase jusqu’à ce qu’ils n’aient pas d’autre choix que de faire ce que toi tu veux. » Étant probablement le genre à croire que ce qu’il voulait et ce qui était bien pour tout le monde allaient de pair. Il oubliait que tout cela restait subjectif, qu’il ne voyait que son avis, et pas celui des autres. « Bah voilà, si tu veux le meilleur pour TES vampires, va t’en occuper. Moi, comme j’t’ai dis, je suis plus du genre à faire cavalier seul. Donc, en fait, je ne devrais même pas me mêler à ton groupe de joyeux lurons. » Oui, parce que des gens ayant la volonté de suivre ses ordres sans poser de questions, soit ils sont complètement fous, ou alors ils cherchent à trouver quelqu’un qui puisse les valoriser, leur murmurer que tout ira bien, qu’ils ne sont pas si méchants, qu’ils ne sont pas … des monstres. Dans mon cas, je me fis au fait que tout de mon être ferait peur à mes ennemis, que je n’avais plus une pointe d’humanité en moi, que j’étais bel et bien morte, pour renaître en tant que créature à l’âme aussi noire que la suie. « Oh, ne t’en fais pas. Je vis très bien avec mon ego, c’est bien pour cela que j’ai mon appartement. C’est mon petit royaume, j’y règne et j’ai la joie que d’avoir la paix de vampires comme toi. » La solitude qui prenait tout de même le dessus, parfois, et qui me donnait presque envie de reprendre contact avec des copines. J’ai bien dit ‘presque’. C’est dans des moments comme celui-ci que je me remets à rêver à mon appartement.

« Je n’ai de la volonté que lorsque c’est nécessaire. Et avec tant de pourritures humaines que l’on voudrait tant voir disparaitre, je ne comprends pas pourquoi je me torturerais avec vos poches de sang. » Mon régime actuel ne m’embêtait aucunement, au contraire même. Il n’y avait rien de plus enivrant que de boire à même le cou. C’est le seul moment de la journée où je me sens reprendre de l’énergie, où je crois presque toucher le ciel, tellement l’adrénaline se propage dans mon corps froid. « Si t’as réussi à trouver des participants pour Vampires Anonymes, je t’applaudis. Mais si vos conversations consistent à parler de votre passé, de toutes les gens que vous avez attaqué et du poids de votre conscience, alors allez donc parler ailleurs. » Je ne croyais pas vraiment au pouvoir de l’entraide en groupe et de l’écoute. En fait, même plus jeune, je gardais mes problèmes pour moi. La seule personne en qui j’avais assez confiance pour lui confier quelques soucis, c’était mon frère. « Non mais quel stock de gentillesse? Il doit être vide depuis un moment, car je n’en ai pas vu, depuis le début de cette conversation. » S’il osait croire que d’être sympathique signifiait de vous forcer à changer vos habitudes de vies, alors là, il se trompait. D’autant plus que maintenant, je savais qu’il viendrait m’emmener les poches et me surveillerait de loin, grâce à ses petits copains vampires. « Connard. J’ai une vie privée, j’veux pas qu’un de tes esclaves traîne trop près du bloc et ne mette la puce à l’oreille des voisins. J’ai réussi à ne pas me faire remarquer jusqu’à maintenant. J’te jure, si je dois trouver un autre endroit où dormir, tu entendras parler de moi. Et vite. » Combien de fois dû-je faire attention de ne pas apparaître avec mes vêtements tâchés de sang parce que mon voisin de chambre fumait son énième cigarette de la soirée et devenait paranoïaque en me voyant?

Et ce n’était pas seulement l’avis de cet inconnu qui me mettait à cran. Il y avait celui de mes copines, des quelques filles avec qui je m’entendais parfaitement bien à mon arrivée à New York. On s’était promis tant de sorties, tant de concerts et tant de soirées films … Mais voilà, j’avais coupé les ponts définitivement, préférait me protéger du danger imminent. « Tu sais, l’art abstrait ne ressemble qu’à un dessin fait par un enfant, à mes yeux. Et puis comment faire le tour du monde quand on ne peut que se promener en plein cœur de la nuit. Il y a des avions fait pour les vampires, c’est ça ? » Toujours aussi sarcastique, je ne voulais pas croire que voyager serait possible. Autrement, je ne perdrais certainement pas mon temps ici. Je partirais plus loin, à la recherche d’un renouveau, d’un lieu bien plus loin de mes problèmes actuels. « Un travail si intéressant que je laisserais tomber celui à l’agence de mannequinat? Il me faudrait plus que de simples excuses. Elles voudraient des preuves, s’assurer que ce ne sont pas des foutaises. » La première option n’était pas valide, mais la deuxième ne sonnait pas vraiment mieux. « Tu te fous de moi, j’espère. Avouer que je suis un vampire à des humaines? Autant signer mon arrêt de mort. Et puis elles sont … étaient des amies. Je ne me permettrais pas de les hypnotiser. » Mon poing qui se serra. Les restants de la Breanna voulant se réinventer, souhaitant trouver sa place parmi la grande ville et enfin se prouver à elle-même tout les défis qu’elle pourrait remporter. « Voyant la manière que tu veux éviter la propagation de notre existence parmi les humains, je ne comprends pas pourquoi ce n’est pas une bonne idée que de faire en sorte d’effacer toute trace de mon existence en ville. »
code by bat'phanie


Made her feel worthless
but she changed
you created a monster, and then she become one
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: what am I supposed to do ? × feat. Raphael ♦ Lun 21 Mai - 13:18
What am I supposed to do ? Breanna x Raphael“De toute manière, ce serait compliqué.” Il hausse vaguement les épaules. C’est vrai quoi, si cette rouquine est jolie, elle est vraiment agaçante. Plus que n’importe quelle autre personne qu’il a rencontré auparavant dans sa vie et pourtant… Il a quand même rencontré Simon. C’est pas rien. C’est la personne la plus agaçante de la planète. Du moins, c’est ce que Raphael pensait pendant un long moment et parfois… Il avoue le penser encore. Oui, oui, même si c’est son petit ami. Mais tout le monde a des défauts et dans le fond, il l’aime même comme ça alors bon… C’est un problème pour personne, si ? “Je fais le meilleur pour eux. Qu’est-ce que tu ne comprends pas là-dedans ?” Il demande en se pinçant l’arrête du nez. “Tu crois que je m’amuse à dire aux vampires d’aller contre leur nature de chasseur pour quoi ? Montrer une espèce de dominance étrange ?” Cette nana est vaiment malade ou bien elle cherche à faire passer tout le monde pour un méchant afin de se sentir plus gentille ? Parce que c’est tout de même vraiment ridicule comme histoire. “Si tu fais cavalier seule, tu va finir morte, probablement.” Autant lui dire les choses comme elles sont, non ? Parce que c’est la vérité. Si elle fait cavalier seul et continue ses bêtises, il ne lui en faudra pas longtemps avant de finalement se faire suivre par un Néphilim ou pire, un membre du Cercle.
Il lève les yeux au ciel quand elle poursuit. “Parce que tu crois qu’en les faisant disparaître, tu es tellement mieux qu’eux ? Tu te prends pour un espèce de super-héros ou je ne sais trop quoi ? Parce que désolé, princesa, mais c’est tout le contraire. Tu n’es pas meilleur qu’eux en faisant ça.” Tuer des personnes qu’on voudrait voir mortes, ce n’est pas être un justicier. Raphael le sait bien. La meilleure des punition est de leur donner un chatîment juste et pas biasé comme elle. “Tu es insupportable.” Qu’il crache. Il ne s’entendrait clairement jamais avec elle. Bien trop énervante, égocentrique. Bien trop… comme lui plus jeune. Il hausse cependant les épaules quand elle poursuit. “Il faut croire que tu n’en vaux juste pas la peine.” Une petite écervelée comme elle ne mérite pas qu’il s’embête à tenter d’être gentil. “Tu n’avais qu’à penser à tout ça avant. Je m’en contrefiche de ta vie privée à la noix. C’est vraiment le cadet de mes soucis.” Il fait en levant les yeux au ciel. Encore. Elle lui tape vraiment sur les nerfs, c’est fou.
Puis finalement, elle râle. “Tu n’as jamais entendu parler de vol de nuit ? De jet ? C’est facile d’hypnotiser quelqu’un pour arriver à l’endroit qui te plaît. Ou même de trouver un sorcier afin de t’emmener à l’aide d’un portail là où tu veux aller. Mais tu n’étais peut-être pas assez intelligente pour le comprendre, ça.” Il hausse les épaules, un sourire narquois sur le bout des lèvres. Ouais, ça m’amuse peut-être un peu trop de l’insulter, mais bon. J’y peux rien, il a la gueule qui va avec. “Ou bien, tu dis simplement que tu en as marre.” Et c’est bon, ça passerait facilement. Personne ne ferait chier le monde. “Et alors ? Peut-être qu’elles n’auraient pas peur. Tu ne peux pas savoir si tu n’as pas tenté. Mais ntu fais comme tu veux. Ce n’est pas mon problème, après tout.”
©️ 2981 12289 0 ♦️ 593 mots
Revenir en haut Aller en bas
Breanna Montgomery
Children of the Night
Breanna Montgomery
♦ Age : 27
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : willow, cara & maia
♦ Runes : 0
♦ Messages : 127
♦ Date d'inscription : 01/07/2017
♦ Everything and anything : what am I supposed to do ? × feat. Raphael - Page 2 Tumblr_olx8d5bD2A1vkyl3lo1_500
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: what am I supposed to do ? × feat. Raphael ♦ Mar 29 Mai - 6:17

what do you want me to do, exactly ?
i'm a vampire, i eat. why should i care about anything else ?
Petite moue dédaigneuse, en l’entendant sortir une de ses répliques à la noix. Compliqué? Pourtant, il y eut certains gens que je considérais comme étant des amis. Et si mes amies m’appelaient pour qu’on sorte toujours ensemble, c’est bien parce qu’elles ne me trouvaient pas si agaçante que ça. « C’est ça, continue tes critiques. M’en fiche complètement, de ton avis. J’en ai pas de besoin. » La vérité était toute autre. Il me semblait parfois avoir besoin de compagnie, de personnes avec qui discuter autre que ceux se cachant derrière l’écran de leur ordinateur. Une vie sociale qui n’existait plus vraiment, dans mon cas. Une corde raide entre la dépression complète et la joie la plus totale. L’un et l’autre se joignant quand je me nourrissais. D’être rassasiée me donnait l’impression que je reprenais le contrôle des choses, mais je me sentais terriblement mal, par la suite, de refaire le même chemin jusque chez moi sans discuter avec qui que ce soit, comme une étrangère. « Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi t’es venu me déranger. J’veux juste qu’on me foute la paix. » J’avais plus de facilité à repousser tout le monde qu’à leur parler. Un défaut qui me collait à la peau depuis … bah toujours, en fait. « Occupes-toi des autres vampires, vu que te la jouer super-man, avec ta cape et tout le reste. C’pas de mes affaires, tu leurs donne les ordres que tu veux. Mais tu as raison, pour une fois, et effectivement, t’as l’air d’aimer être en contrôle de tout. » Le petit ange de la mairie, moi? Sûrement pas. J’assumais complètement le rôle du vilain, et sincèrement, j’avais déjà la classe pour le poste. Il ne me manquerait qu’un rire diabolique et quelques morts de plus, et voilà le tour est joué. Malheureusement, je ne pouvais tuer mes victimes, du fait que les humains se douteraient plus facilement de mon existence. Je ne pourrais pas chasser aussi librement, quoique bon, à partir de maintenant, j’aurais le même problème. « Et j’imagine déjà les feux d’artifices que tu sortiras si c’est le cas. » Je riais, à l’idée du soulagement, après ma mort subite. Le mexicain sortirait des poches spéciales et hop, une tournée pour tout le monde. « En tout cas, ça n’a que des avantages pour toi et pour moi. T’aura la paix, et moi aussi. Chacun de notre côté. » Oui, j’essayais encore de lui faire voir les choses autrement, question qu’il change d’idée et me laisse tranquille, dans mon coin.

Encore plus têtu que moi, c’te type, alors qu’il continuait de plus belle avec son négativisme presque exaspérant. « Tu diras ça à leurs victimes. Tout le monde à droit à sa propre revanche, et vu que pour certains, ils ont trop peur de ce qui pourrait leur arriver, eh bien, j’fais le travail à leur place. » En fait, je faisais le travail des policiers aussi, vu que certains de ces pervers étaient intouchables, ou avaient des contacts un peu partout, leur permettant de fuir une sentence. « Je n’ai jamais dit que je me sentais revalorisée par ce que je fais. Mais c’pas comme si devenir vampire apporte beaucoup de joie à qui que ce soit. C’t’une maladie que j’aurais préféré éviter. Ou alors mourir avec. » Je savais pertinemment que mes agissements et ma manière de penser le rendait fou. Insupportable? Peut-être à ses yeux, mais pas aux miens. J’étais juste devenue la Breanna plus sombre, plus froide, mais qui existait déjà en moi. Qu’il me traite ainsi, ça me passait complètement par-dessus la tête. Je n’en avais rien à cirer. « Tu te fous ces poches là où je le pense, le pépé, et tu me fous la paix. Parce que de suivre les ordres de quelqu’un, c’est pas dans mes priorités. Mais vas-y, essaie, envoie ton sang en petit sachet, ça ira directement aux poubelles. » Oui, j’avais complètement cessé d’être calme. Il me faisait perdre toute contenance, lui, ses remarques et ses sourires à la con. « Pas de guide d’utilisation, pas de pamphlet, rien du tout, comme info. Puis je suis parfaitement confortable chez moi. Pas de prise de tête. » Ça, et le fait qu’elle n’hypnotisais ses victimes que très maladroitement. Un coup sur l’ego, en lui avouant ça. Donc, à la place, elle fit comme si ne rien n’était. « Quand c’est tout ce que tu veux faire depuis que t’as débarqué ici? Non, c’est pas possible, elles ne me croiront pas. » Des soirées passées à se raconter nos vies, nos rêves … c’est sûr qu’elles se souvenaient de la passion avec laquelle je parlais de mon futur en tant que designer. « Pas d’attaches, pas de faiblesses. C’est ce qui fait la différence entre quelqu’un qui devra choisir et quelqu’un qui ira toujours de l’avant, sans regarder derrière. Mais t’as raison, c’est pas ton problème, alors ne t’en mêle pas. »
code by bat'phanie


Made her feel worthless
but she changed
you created a monster, and then she become one
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sujet: Re: what am I supposed to do ? × feat. Raphael ♦ Ven 15 Juin - 18:40
What am I supposed to do ? Breanna x RaphaelQuand il l’entends parler, Raphael ne peut pas s’empêcher de lever les yeux au ciel. Sérieusement, cette fille commence vraiment à lui taper sur les nerfs, vous n’imaginez même pas à quel point. Poussant un grognement, il se décide à croiser les bras sur son torse en la regardant.

« Parce que tu crois que moi, ton avis me fait quelque chose ? » Il demande, un rire moqueur échappant ses lèvres. « Depuis avant, tu ne fais que cracher sur mes convictions et le fait que je veux rendre la vie des vampires meilleures . Mais pour qui tu te prends au juste ? Tu n’es qu’un monstre dépourvu de cerveau. Ce que tu dis, je m’en fiche pas mal. »

Il lui dit d’un ton sec. Parce que ouais, pour qui elle se prends à lui parler comme ça ? A faire comme si ce qu’il tentait de faire avec les vampires, c’était uniquement de la merde alors que tout ce qu’il veut, c’est venir en aide aux vampires. Ouais, c’est la seule chose. Mais elle, elle fait comme si elle était meilleure que lui, comme si elle pouvait parler alors que ce qu’elle fait, c’est juste s’attaquer à tout le monde et mettre tous les vampires en danger. Cette fille n’est pas en situation pour parler, clairement pas. Alors qu’elle arrête.

« Bien sûr que je vais m’occuper es autres, mais tu penses vraiment que je vais te laisser tranquille ? » Il fait en fronçant les sourcils. « Idiote. Tu t’attaques aux humains, tu fais connaître notre existence. Tu fais en sorte que les Néphilims vont commencer à bientôt s’occuper de notre cas. Sauf qu’ils attaquent dans le tas. Des vampires vont mourir et ça sera uniquement de ta faute. »

Il veut la faire culpabiliser, faire rentrer un peu de bon sens dans sa caboche, mais même comme ça, il n’est pas certain que ça va marcher. Et c’est carrément chiant, bordel. Elle mets tout le monde en danger pour rien. Quand elle parle de feu d’artifices, il roule une nouvelle fois des yeux. Sérieusement. On ne peut décemment pas plus faire dramatique, c’est ridicule.

« Ridicule. » Il commente uniquement, secouant doucement la tête de gauche à droite. Parce que c’est vraiment ce qu’elle est à ses yeux.

La voilà qui tente de se trouver des excuses, comme quoi c’est une bonne chose si on tue des tueurs, bla bla bla. Il croise ses bras sur son torse, elle déblatère tellement de conneries, il ne savait même pas que c’était possible de balancer tellement de conneries dans la même journée. Apparemment, si, c’est possible.

« Tu te prends alors pour une héroïne ? La grande Breanna sauve le petit peuple ? » Il demande, un sourcil haussé. « Crois-moi, tu passes plus pour l’un d’entre eux aux yeux de tout le monde. Désolé pour toi. »

Quoiqu’il n’est clairement pas désolé. Il ne relève pas sur le fait qu’elle n’était pas vraiment heureuse à l’idée d’être vampire, il ne va pas lui répondre. Après tout, à quoi bon ? Ce n’est pas comme si tous les deux, ils étaient amis ou quoi que ce soit. Et la voilà qui continue de faire chier quand il lui parle de ses poches de sang qu’elle ne prendra pas.

« Si tu ne prends pas mes poches de sang, je compte bien t’attraper et d’assoiffée. SI bien que tu deviendras rapidement une momie. Et ensuite, un tas de cendres. » Et elle ne pourra s’en prendre qu’à elle-même. « Puis franchement pour le reste, t’à qu’à trouver des excuses ou arrêter de te plaindre. »
©️ 2981 12289 0 ♦️ 608 mots
Revenir en haut Aller en bas
Breanna Montgomery
Children of the Night
Breanna Montgomery
♦ Age : 27
♦ Date de naissance : 02/11/1991
♦ Autres comptes : willow, cara & maia
♦ Runes : 0
♦ Messages : 127
♦ Date d'inscription : 01/07/2017
♦ Everything and anything : what am I supposed to do ? × feat. Raphael - Page 2 Tumblr_olx8d5bD2A1vkyl3lo1_500
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: what am I supposed to do ? × feat. Raphael ♦ Mer 27 Juin - 6:10

what do you want me to do, exactly ?
i'm a vampire, i eat. why should i care about anything else ?
Notre querelle continuait de plus belle, et nos répliques se faisaient de plus en plus agressantes, autant que nos tons de voix, en fait. Je n’étais pas dupe; je savais pertinemment que mes protestations me vaudraient une sentence plus sévère. Têtue, je préférais quant même lui faire comprendre que je ne céderais pas facilement, qu’il me faudrait beaucoup plus que de simples standards émis par une quelconque autorité pour suivre aveuglément ce qu’il me disait. Je n’étais pas du coin, déjà à la base, et en plus, je m’étais débrouillée seule, afin d’apprivoiser ma transformation et tout ce qui accompagnait l’état de vampire. Qu’ils mettent des cours en ligne, bordel! « On est quitte alors, tu te fiche de mon avis, et moi, du tien. » Moue assez déconfite sur le visage, entendant ses critiques. On aurait vraiment dit ma mère et ses remontrances. Pas une très bonne comparaison à faire, car je voulais tuer la vieille sorcière. « Ce sont tes convictions, tu fais c’que tu veux avec, mais me mêle pas à ça, parce qu’elles ne me touchent aucunement. » Me calmant un tantinet, usant d’un ton bien moins énervé. « Et si je suis un monstre sans cervelle, alors pourquoi tu t’évertues à me rappeler à l’ordre? J’suis pas assez intelligente pour ça, vaut mieux ne pas perdre ton temps et aller voir ailleurs. » Je m’amusais à le prendre au pied de la lettre. Moi, stupide? Sûrement pas. En revanche, rien que pour l’irriter, je faisais exprès de jouer cette carte. Soit il regretterait ses mots, soit il en rajouterait une couche ou deux. C’était à lui de voir, mais de toute façon, il s’entêtait pour rien. Je n’imaginais pas changer mes habitudes. Pas pour le bien de tous, vu que de toute façon, je ne suis pas un martyr. Si je ne gagne rien à ça, alors à quoi bon?

Il est vrai, une partie de moi espérait sincèrement qu’il parte précipitamment, fatigué de m’entendre rouspéter, et prêt à juste me laisser continuer, quitte à ce qu’on me tue, en fin de compte. Ne serait-ce donc pas un travail plus simple, plutôt que d’envoyer des gens pour me suivre un peu partout, voire me forcer à changer de régime? « Oui, j’osais croire que tu me foutrais la paix, mais on dirait que t’as beaucoup de temps à perdre, dans tes journées. » Il avait d’autres trucs à faire, j’imagine. Alors pourquoi s’évertuer? Eh bien, j’eus rapidement réponse à ma question silencieuse. Les autres vampires, bien sûr! Il avait probablement des copains et des copines comptait sur lui pour protéger leurs arrières. Pas assez de cran pour se débrouiller tout seuls, ils devaient avoir confiance … en lui? Alors là, bravo! J’applaudissais leur manque d’ingéniosité. « Et tu m’en vois pein … oh, attends … j’suis un vampire, j’suis pas supposée avoir de cœur. Donc en fait non, j’m’en fiche complètement. » Oui, je sais, c’est horrible de dire ça, surtout alors que j’avais mimé le choc et la peine, au tout début de ma phrase. Pourrie de l’intérieur, autant mentalement que physiquement. Pas de cœur qui battait, pas de poumons qui respiraient. Comment me prendre pour quoi que ce soit d’autre qu’un être ne pouvant normalement pas exister?

Ridicule. Rien que ce mot me fit grincer des dents. Ça, et son hochement de tête. Pour qui est-ce qu’il se prenait? Mon regard qui le fixa intensément, alors que je crashais presque sur lui. « Et qu’est-ce que ça veut dire, ça? Moi, ridicule? Pourquoi? Je ne fais que dire tout haut ce que tu dois penser tout bas. En te débarrassant de moi, tu n’auras certainement plus d’épine dans le pied. J’le sais. » Car je le savais bien, mes petits meurtres, ici et là, de tueurs et de pervers, ne lui plaisaient pas du tout. En tenant compte de son avis, depuis le début de notre conversation, je me doutais que mes actes ne faisaient qu’embrouiller les choses, lui compliquer la vie. « Je ne me prends pour personne en particulier. J’le fait juste parce qu’il faut le faire. Tant pis, si on me voit comme l’un d’eux. C’pas comme si je m’imagine sous de meilleures couleurs non plus. » Dans certains moments de lucidité, je me mettais à requestionner tout, y compris la raison pourquoi j’étais venue à New York. Plus vraiment de sens, que de rester dans cette ville. Des idées de grandeurs, lorsque je m’imaginais faire mieux ici. Le karma de toute mes horribles affronts qui précipita la funeste attaque, ma mort, et maintenant, mon état d’entre-deux.

« Alors prépare une date, une heure, une place, parce que je ne compte en boire, de ce sang. Que tu continue à en envoyer, je m’en fiche complètement. J’y toucherais pas. » Défi lancé car de toute façon, je n’avais rien à perdre. Des menaces de mort qui ne m’affectaient plus, même si celle-ci s’annonçait horrible. Je ne voyais ce qu’il y aurait de positif, dans une vie de vampire, alors que mes passions avaient disparu. Plus de convictions, plus vraiment envie d’en arriver au métier tant désiré. Parfois, même mon blog me paraissait fade. « Je ne m’en plains pas. Je sais simplement que c’pas possible pour moi, de vivre la vie que je souhaitais. J’ai rapidement fait un trait là-dessus, mais comme y’a pas vraiment d’emploi similaire pour les vampires, eh bien j’en suis à me questionner le but de tout ça. » De tout. Travailler, manger, vivre. Tout.
code by bat'phanie


Made her feel worthless
but she changed
you created a monster, and then she become one
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: what am I supposed to do ? × feat. Raphael ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
what am I supposed to do ? × feat. Raphael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Tu es perdu ou bien ? - Feat Raphael
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Militaires 3/3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: Le flood :: Les archives :: RPs-
Sauter vers: