I want to be sure ❄︎ Wendy


Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
I want to be sure ❄︎ Wendy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 553
♦ Messages : 276
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Jeu 29 Juin - 16:17
I want to be sure
Wendy & Clary
Atteindre le doute du doute, c’est le commencement de la certitude.

Ça faisait à peine quelques jours que Jace était rentré à l’Institut. Et ça faisait des semaines que Clary disait qu’elle avait besoin de se détendre. De retrouver un peu le calme de sa vie d’avant. Elle avait choisi ce jour-là pour le faire. Et quoi de mieux que de se rendre à l’Académie des Arts de Brooklyn pour ça ? Cette école dans laquelle elle avait été acceptée, mais où elle n’assisterait jamais à ses cours. Son rêve qui était complètement parti en fumée. Comme le reste de sa vie d’ailleurs. Elle ne savait pas tellement pourquoi elle avait pris cette décision. Oui, elle voulait renouer avec son passé. Mais elle avait tout perdu, et elle savait qu’une fois partie, la douleur serait encore plus grande. A croire qu’elle était complètement maso, ou qu’elle pensait la mériter. Bien sûr, elle n’avait prévenue personne en partant. Elle voulait juste qu’on la laisse tranquille, et elle avait pris soin d’activer sa rune de blocage, mais aussi celle qui la rendait invisible aux yeux des Terrestres. Puis, elle avait aussi retenue la leçon d’Alec et avait mis son téléphone sur silencieux. La rousse avait vu Jace au loin, en partant. Elle s’était arrêtée pour le regarder quelques instants. Mais le fait de ne pas pouvoir le toucher, de ne pas pouvoir l’embrasser ici, pendant tout ce monde, faisait remonter sa douleur, une fois de plus. Elle ne pouvait même pas se dire qu’elle avait l’amour pour la consoler, parce que même ça, c’était une chose qui lui était interdite. Elle avait donc repris son chemin avant qu’il ne la voit. Autant le dire, elle n’avait pas tellement envie que son frère la suive, ou qu’il se rende compte qu’elle était sortie sans trop de protection sur elle. Oui, il faisait jour, mais ça ne la mettait pas à l’abri du danger. Les méchants qu’ils affrontaient ne se cachaient malheureusement pas dans l’ombre, du moins, pas complètement.

Une fois dans les rues de New York, elle se permit de respirer un peu d’air frais. Il y avait du monde. Les gens étaient pressés, et le regard de Clary s’attardait sur les Terrestres. Est ce qu’elle aussi elle avait été si stressée que ça quand elle vivait encore parmi eux ? Certainement, mais comme tout le monde, elle ne s’en était pas rendue compte, parce que pour elle, c’était normal. A l’époque, tout du moins. Maintenant, plus rien ne lui paraissait normal. Parce qu’elle pouvait voir l’entièreté du monde. Elle pouvait à présent traverser les couches, et découvrir le Monde Obscure qui avait encore beaucoup de facettes inconnues pour la rousse. Qu’elle n’était pas certaine de vouloir découvrir d’ailleurs. Ou tout du moins, pas dans l’immédiat. Tout ce qu’elle voulait pour l’instant, c’était arrêter son père, arrêter le massacre, et essayer de vivre avec le fait qu’elle était amoureuse de son frère. Clary avait fini par atteindre son but. Arrivée devant l’Académie, elle en avait gravie les marches, comme elle l’avait fait quelques semaines en arrière, sauf que cette fois ci, personne ne pouvait la voir. Elle se frayait discrètement un chemin entre les Terrestres, parcourant les couloirs jusqu’à trouver une salle vide. Elle s’y était engouffrée, Et elle s’était posée devant une toile pour dessiner. Chose qu’elle n’avait pas fait depuis un sacré bout de temps. Elle avait laissé son esprit se vider complètement, se souciant seulement du bruit du crayon qui glissait sur le papier. Elle n’était plus tout à fait là. Elle était dans son art, dans son monde, sa petite bulle. Elle oubliait ses soucis, ses doutes, son passé, et aussi son avenir.

Mais malheureusement, rien n’est éternel. Encore moins des instants comme celui-ci. Son téléphone venait de vibrer dans sa poche. Un message de sa mère qui la cherchait. Il fallait qu’elle rentre avant que Jocelyne ne pète un câble. Soupirant, elle reposa son crayon sur l’étagère où elle l’avait trouvée avant de sortir de la pièce. Les bras croisés, la rousse longeait les murs, la tête baissée. Elle sentait déjà le mal revenir au fond d’elle. Et bien sûr, elle ne regardait pas du tout où elle allait. Voilà comment on fonce dans quelqu’un. Elle s’apprêtait d’ailleurs à s’excuser par réflexe avant de se souvenir que sa rune de blocage était activée. Relevant son regard vers la personne qu’elle venait de heurter, elle se figea, attendant qu’elle parte. Mais le regard de la jolie brune était fixé sur elle. Pourtant, Clary était certaine d’avoir activée sa rune. Elle se souvient alors que les Créatures Obscures vivaient aussi parmi les Terrestres. Quelle idiote. « Désolée… » La rousse ne voulait pas vraiment s’éterniser, alors elle se contenta de lancer un faible sourire à la jeune femme avant de tenter de filer rapidement. Sa mère allait vraiment finir par la tuer si elle ne rentrait pas maintenant. Et Jace allait aussi certainement être fou d’inquiétude pour elle. Jace… Et voilà que la douleur était de retour.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 189
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Navigation :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Dim 2 Juil - 0:33


I want to be sure.
Feat. Clary.

Depuis qu'Isaac avait réussi à me procurer le grimoire que je lui avais demandé, j'avais passé quasiment toutes mes nuits à l'éplucher, jusqu'à aller en oublier dormir et manger. Je savais qu'Anna commençait à se faire du soucis. Je ne sortais pas beaucoup, si ce n'était pour aller donner cours à l'Université. Malheureusement, je ne pouvais pas lui parler de ce livre. J'avais promis à Isaac que personne ne serait au courant et que je lui rendrais l'ouvrage une fois que j'en aurais fini avec. Mais j'avais beau en lire et analyser chaque mot, je n'arrivais pas à trouver ce qui avait justifier mes pressentiment à son sujet. J'avais appris plein de choses tout de même. Il s'agissait d'un grimoire très ancien. Bien plus que moi. Il remontait aux premiers écrits magiques. C'était des plus intéressant à découvrir, mais parfois aussi terrifiant. Je comprenais mieux pourquoi les Nephilims le gardait si précieusement.

Puis j'étais souvent comme ça, lorsque je commençais à étudier quelque chose qui m'était nouveau, je ne pouvais pas m'empêcher de rester sur le sujet pendant des jours et des jours jusqu'à en avoir percé tout les secrets. Mais j'allais finir par me tuer à la tâche si ça continuait. Et Anna allait vraiment finir par se poser des questions et elle n'hésiterai sûrement à me faire passer un interrogatoire musclé pour savoir. Elle était redoutable cette blondinette quand elle voulait quelque chose. Alors j'avais pris deux petites journées de pause. Faisant de mon mieux pour rester loin de ce grimoire et pour rattraper le sommeil que j'avais perdu. Heureusement, on avait des potions miraculeuses pour aider, qui étaient bien plus efficaces que les somnifère ou le café. Tout du moins, c'est ce que j'aimais penser. Mais rien ne valait une vraie bonne nuit de repos.

J'en avais profité pour préparer mes cours aussi et prendre de l'avance dans ces derniers. Je n'avais pas énormément de cours, parce que je n'étais pas une professeur à temps plein non plus. J'avais quelques heures par-ci par-là. Ce qui me laissait plein de temps pour m'occuper d'affaires plus obscures à côté. Mais il ne fallait pas que j'oublie mon travail non plus. Je l'avais choisit, il fallait que je l'assume maintenant. Puis j'aimais donner cours à l'Université. Ca me faisait sortir, voir du monde. C'était une bonne manière de s'intégrer à la ville, à cette époque et ne pas perdre la tête non plus, comme certains sorciers bien trop vieux pour leur propre bien. Après, à chacun sa technique. Parce que clairement, ce n'était pas pour l'argent que je faisais ça. J'avais bien plus qu'il ne me fallait sur ce point là. Je n'étais vraiment pas à plaindre.

J'avais bien envie de retourner à mes études sur mon grimoire aujourd'hui. Malheureusement, j'avais cours et j'avais une réunion avec des collègues de l'Académie qui venait de se planifier. Je n'allais pas y échapper. Je repoussais donc mes études magiques pour aller enseigner la civilisation de la Grande-Bretagne à mes cher élèves. Et comme d'habitude je ne vis pas le temps passer. Ce fut tout une autre affaire que d'assister à cette réunion à l'Académie. Elle m'avait semblé interminable et elle ne me concernait pas vraiment, je n'avais pas bien compris pourquoi ma présence avait été requise. Mais si j'avais fait des efforts pendant la réunion, j'avais bâillé à m'en décrocher la mâchoire, dès ma sortie. Et ça m'avait tellement crevé cette affaire que je ne fis même pas attention au chemin que j'empruntais jusqu'à ce qu'une petite rouquine me rentre dedans. Elle sembla étonné avant de finir par s'excuser. Une Nephilim, à n'en point douter vu ces runes. Et vu ces cheveux… J'étais même sûre de savoir de qui il s'agissait.

- Clary Fairchild, ce n'est rien. Est-ce que tout va bien ? Tu m'as l'air… Perturbée.

En temps normal, j'aurais seulement soupiré et laisser la Nephilim courir loin de moi. Cependant, il ne s'agissait pas de n'importe quelle Chasseuse d'Ombres. Anna ne m'avait pas parlé en des propos très glorieux d'elle, mais j'étais bien intriguée, sans doute comme tout le monde, par la fille de Valentin. Et il n'y avait pas besoin de pratiquer la magie pour voir qu'elle n'allait pas bien. Quelque chose semblait la perturber, je pouvais le lire sur son visage.

- Je peux t'aider en quelque chose peut-être ?

Et pourquoi pas hein ? Tant que j'étais là. Après tout, autant tirer parti de cette rencontre hasardeuse. En parlant de ça d'ailleurs, heureusement que ce couloir était désert, parce que sinon je serais passé pour une folle. Vu le regard que m'avait adressé la rouquine lorsqu'elle m'était rentré dedans, elle devait porter un charme qui la rendait invisible aux yeux des Terrestres.

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 553
♦ Messages : 276
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Jeu 6 Juil - 13:49
I want to be sure
Wendy & Clary
Atteindre le doute du doute, c’est le commencement de la certitude.

Pratiquement toutes les pensées de Clary étaient occupées par Jace. Maintenant qu’il était rentré, elle avait peur. Peur du changement qu’il pouvait y avoir, peur que l’Enclave vienne fourrer leur nez dans un truc qui allait certainement les dépasser. Et qui dépassait déjà tout le monde de base. Bien sûr, la rousse était contente qu’il soit de retour. Elle était soulagée de le savoir en sécurité, jamais très loin d’elle, et tout ce qu’elle voulait, c’était se retrouver dans ses bras le soir pour oublier toutes les galères qu’elle avait dû endurer toute la journée. Ah mais oui, ça ils ont pas le droit c’est vrai. Parce que tout le monde croit qu’ils sont frère et sœur. Elle sentait déjà l’épuisement la gagner à ce propos. Quand ils s’étaient embrassés dans cette ruelle, il n’y avait personne, et ils avaient pu profiter de cet instant, rien que tous les deux, pour se retrouver. Mais maintenant ils n’en auraient plus l’occasion. Ils allaient devoir être prudent, se cacher du regard des autres s’ils voulaient pouvoir continuer à s’aimer. Et la jeune femme trouvait ça particulièrement injuste en fait, parce que ce n’était pas comme si elle pouvait contrôler ce qu’elle ressentait, bien au contraire. Sinon elle aurait déjà fait une croix sur le blond, et elle n’y penserait même plus aujourd’hui. Mais c’était impossible de faire ça. Et elle avait besoin de s’éloigner un peu de l’Institut, de sa mère qui avait un certain don pour voir quand quelque chose n’allait pas. Elle avait besoin de se tenir à l’écart de tout ce monde parce qu’elle était épuisée de devoir jouer un rôle. De faire comme si rien de tout cela l’affectait, comme si elle s’était fait une raison, et qu’elle avait acceptée tout ça. Parce que ce n’était pas le cas, elle était loin d’avoir tout accepté.

Mais malheureusement, elle ne pouvait pas restée toute sa vie dehors. Même si elle avait de quoi se défendre sur elle, ça restait dangereux. Et si Jace se rendait compte qu’elle n’était plus à l’Institut, il partirait à sa recherche, et Valentin risquait de lui tomber dessus et de l’emporter avec lui une deuxième fois. Et ça, c’était une chose que Clary ne se pardonnerait jamais si ça devait arriver un jour. Et puis même si ça la tuait à chaque fois qu’elle croisait le regard de l’homme qu’elle aimait sans pouvoir le toucher, elle avait quand même besoin de lui à ses côtés. Maintenant plus que jamais. Elle était donc sortie de cette salle dans l’optique de rentrer. Mais visiblement, elle n’était pas la seule à ne pas avoir envie de rejoindre les couloirs de l’Institut. Son destin non plus ne voulait pas qu’elle rentre, vu qu’elle avait heurter quelqu’un. Quelqu’un qui pouvait la voir malgré sa rune. Une Créature Obscure donc. Après s’être excusée, la rousse s’apprêtait à partir, mais… Entendre son nom dans la bouche de quelqu’un d’inconnu… C’était une chose à laquelle elle ne se ferait certainement jamais. « Vous me connaissez ? » Question idiote, bien sûr. Tout le monde la connaissait dans le Monde Obscure maintenant. Et tout ça à cause de son père qui avait la réputation d’un véritable monstre. Elle se demandait d’ailleurs ce que les gens pensaient d’elle, du coup. Est ce qu’ils avaient de la peine, ou est-ce qu’au contraire, ils pensaient qu’elle était le même monstre que son père ? La jeune femme ne savait pas vraiment si elle voulait avoir une réponse sincère à cette question, en réalité, parce qu’elle avait un peu peur du résultat. « Je… Les temps sont compliqués, c’est tout. » Les bras croisés sur sa poitrine, la rousse détourna le regard. Oui, c’était une très mauvaise menteuse. Mais elle n’avait pas vraiment envie d’exposer sa vie privée à quelqu’un de parfaitement inconnu. Elle avait déjà eu du mal à parler de tout ça à Simon, qui était son meilleur ami depuis toujours. Elle ne se voyait pas crier partout sur les toits qu’elle était persuadée que son père avait menti sur la paternité de Jace. Surtout qu’elle risquait de se planter, s’il disait la vérité là-dessus. Malheureusement il n’y avait aucun moyen de le savoir.

Enfin ça, c’était ce qu’elle pensait. Mais après, elle ne savait pas grand-chose du Monde Obscure, alors peut être qu’elle se trompait. En tout cas, Clary savait que ce n’était pas avec une analyse de sang qu’ils allaient pouvoir mettre cette histoire au clair. Elle ignorait bien pourquoi, mais le sang des Nephilims était bien différent de celui des Terrestres lambda. Et elle se rendait alors compte qu’elle n’avait jamais fait de prise de sang ou quelque chose dans ce genre. Elle n’avait même jamais été hospitalisé. Sa mère avait certainement dû s’en assurer. « Je ne pense pas, non. Personne ne peut m’aider là-dessus. » Après tout, même Magnus l’avait envoyé bouler quand elle avait émis l’idée de supprimer ses sentiments pour Jace à l’aide de la magie. Bon ok, ça paraissait peut-être un peu extrémiste dit comme ça mais… Elle n’avait pas trouvé d’autre solution. Parce qu’elle ne se voyait pas vivre toute sa vie en faisant comme si de rien était, et en se cachait dans un placard pour passer du temps avec l’homme dont elle était tombée amoureuse. Et elle ne se voyait pas non plus passer une seconde de plus loin de lui. Elle se retrouvait actuellement dans un dilemme qui la rongeait, et tout ce qu’elle voulait, c’était trouver une solution à ce problème. Mais elle avait bien peur qu’il n’y en ai tout simplement pas. Et elle avait peur de l’avenir, plus que jamais maintenant.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 189
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Navigation :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Dim 9 Juil - 23:16


I want to be sure.
Feat. Clary.

Qui ne connaissait pas encore Clarissa Fairchild ou Morgenstern dans le monde obscure ? Elle y avait fait une entrée tellement spectaculaire que son nom était sur toutes les bouches en ce moment. Je crois que la Nephilim réalisa tout de suite en me posant la question. Ce n'était même pas la peine de lui répondre, elle savait pourquoi et comment je la connaissais. Cette petite était loin d'être bête. Tout du moins, je l'espérais pour elle, sinon elle ne ferait pas long feu dans ce monde. Surtout pas en étant la fille de Valentin. Et malgré les dires d'Anna, je savais qu'elle valait mieux que ça. Si elle tenait de ses deux parents, elle n'était vraiment pas à plaindre. Valentin était certes un psychopathe, mais beaucoup oubliaient à quel point c'était un homme intelligent et charismatique et c'était à cause de ça qu'ils avaient tous succombé à son charme. Ce n'était pas les Lightwood qui iraient dire le contraire.

Dans tous les cas, je trouvais ça assez amusant, après tout le culte qui semblait se tourner autour de cette demoiselle qu'on finisse par se rencontre par le plus grand des hasard ici, dans un endroit les plus Terrestres qu'il soit. Vraiment pas une place pour un Nephilim. C'est pour ça que, même sans la connaître, j'aimais bien cette petit. Elle n'était pas comme les autres chasseurs d'ombres. Elle avait quelque chose en plus, elle avait été élevé comme une Terrestre, elle n'avait pas toutes les sales règlements de l'Enclave gravé dans son esprit. Elle était plus libre de penser que ses camarades. Parce que même si ces derniers le niaient, les Chasseurs d'Ombres avaient tous été formaté pour être de bons soldats et ils ne pouvaient rien y faire. Quoiqu'il arrive, ils penseraient comme telle. Parce qu'ils ne connaissaient rien d'autre.

Ainsi, je me permis de demander ce qu'il se passait. Clary n'avait pas l'air bien. Mais j'imagine qu'on lui mettait beaucoup de pression. Puis avec tout ce qu'il se passait ce devait être dur à supporter. Je crois que je pouvais comprendre ce sentiment. Je restais patiente. Je me doutais qu'elle n'allait pas m'étaler tout ses problèmes et ses sentiments là, tout de suite, dans le couloir, surtout que si je la connaissais, elle ne me connaissait pas. C'était d'ailleurs très mal poli de ma part d'agir de la sorte. Mais j'aimais bien garder un peu de mystère. Puis je ne voulais pas que Clary se sente obligée de quoique ce soit non plus. Ce n'était pas plus simple de parler à des étrangers parfois ? J'affichais un petit sourire en l'entendant dire que personne ne pouvait l'aider.

- Personne ne peut t'aider ou tu ne veux de l'aide de personne ?

Je crois que c'était surtout la deuxième solution. On pouvait toujours bénéficier d'un peu d'aide, quoiqu'il arrive. Et même si ce n'était pas grand-chose. Clary ne voulait sans doute pas mêler plus de personnes à ses histoires. Elle ne voulait pas porter plus de responsabilité, elle se disait sûrement qu'en gardant tout ses problèmes pour elle, elle ne s'en créerai pas des nouveau et ne blesserai personne.

- Dans mon cas, il y aurait peut-être quelque chose que tu pourrais faire pour moi. Promis, ça n'a rien à voire avec ton père ni la coupe mortelle ou quoique ce soit, c'est plus… Personnel, dirons nous.

Je n'y avais pas vraiment pensé au début, mais finalement, peut-être que sympathiser avec une Nephilim m'apporterait quelques avantages. Pas au niveau de cette guerre, mais surtout au niveau de mes relations et notamment celles envers Isaac. Je ne savais plus quoi faire de celui là et peut-être que Clary pourrait m'aider. Je n'étais jamais contre un autre point de vue.

- Et peut-être que je pourrais faire quelque chose pour toi en retour, je suis pleine de ressources.

Je lui adressais un sourire que j'espérais rassurant. Je devais avoir l'air d'être une sorte de psychopathe moi aussi. Mais je crois que je n'aurais pas pu faire les choses vraiment autrement. J'annulais un instant ma magie, pour dévoilé ma Marque à Clary, lui dévoilant mes yeux entièrement noires et trahissant ainsi ma nature. En un clignement de paupière je la fis disparaître. Je ne voulais pas qu'un Terrestre vois une chose pareille et se mette à paniquer.

- Si ça t'intéresse, ça te dirait d'aller discuter ailleurs ? Et éventuellement de désactiver ta rune d'invisibilité, histoire qu'on ne me prenne pas trop pour une folle à discuter toute seule. Enfin, sauf si tu veux rester sous couverture. Dans ce cas, on peut juste aller dans un endroit un peu moins passager…


C'est vrai qu'un couloir, ce n'était pas très discret pour une discussion du genre. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, je n'avais pas très envie de passer pour une folle. Je crois que j'avais bien mieux à faire que de devoir encore me battre pour ne pas finir internée. Oui, oui, c'était déjà arrivé. Un moment fort peu sympathique. Mais j'imagine que les hôpitaux psychiatriques sont plus accueillants aujourd'hui qu'ils ne l'étaient il y a quelques bonnes décennies.

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 553
♦ Messages : 276
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Lun 10 Juil - 16:55
I want to be sure
Wendy & Clary
Atteindre le doute du doute, c’est le commencement de la certitude.

C’était certainement ça qui énervait le plus Clary. Le fait qu’elle soit absolument connue de tous dans le Monde Obscure. Elle qui le découvrait encore, et qui n’en connaissait qu’une infime partie, à chaque fois pratiquement qu’elle croisait quelqu’un, on lui balançait son nom en pleine face comme si elle était la personne la plus suivie sur cette planète. Et elle, ben, elle ne connaissait pas la moitié de toutes ces personnes. Mais le pire, et de loin, c’était les Chasseurs d’Ombres de l’Institut, qui la fixait à chaque fois qu’elle rentrait dans une pièce et qui marmonnaient dans leurs barbes pour dire elle ne sait trop quoi. Certainement qu’ils ne lui faisaient pas confiance parce que son père était un psychopathe. Ou alors ils critiquaient sa façon de penser, et le fait qu’elle avait été élevée comme une Terrestre. Le truc, c’est qu’il ne pensait pas forcément au fait qu’il y avait une personne derrière cette image. Et qu’elle n’avait pas choisie cette vie, qu’elle n’avait pas choisie ses parents, tout comme elle n’avait pas choisie de grandir comme une Terrestre avant que tout ne finisse par lui être jeté en pleine figure. Elle subissait les choix de ses parents, les critiques constantes. Mais en plus de ça, elle devait faire face à tout ce qui lui arrivait. A son meilleur ami qui était devenu un vampire, à son frère, dont elle était tombée amoureuse, à son manque de compétences. Et elle en avait marre, elle était juste complètement épuisée de tout ça.

Alors forcément, croiser une nouvelle personne qui la connaissait déjà, pour la mettre de bonne humeur, ce n’était pas vraiment l’idéal. Alors oui, forcément, elle s’était fermée comme une huitre à ça. Et elle ne comptait pas exposer sa vie privée à quelqu’un qu’elle ne connaissait pas de toute manière. Et puis elle était certaine que cette sorcière en savait déjà beaucoup sur son compte. Ça l’étonnerait beaucoup que les choses qui circulaient dans le Monde Obscure ne soient pas remontées à ses oreilles. « Je veux juste qu’on me laisse tranquille. » Et à la base, si elle était sortie de l’Institut, c’était pour ça, être tranquille. Elle avait eu besoin de calme, d’un endroit familier, sans personne qui la fixe, ou autre connerie dans le genre. Elle avait tout simplement eu besoin de se retrouver seule, dans un endroit qui la rassurait. Alors forcément, son dévolue s’était portée sur cette Académie qu’elle aurait dû intégrer. En plus de ça, elle n’avait pas dessiné depuis des semaines, et ça lui avait fait un bien fou de se retrouver avec des crayons en mains. Mais la réalité la poursuivait inlassablement, et elle sentait déjà son instant de détente s’envoler très loin d’ici. « Vous devriez vous adresser à un autre Shadowhunter, je suis certaine de ne pas être qualifiée pour ce que vous voulez. » Après tout, elle n’était qu’une débutante. Et elle n’était pas non plus idiote. Elle n’allait pas prendre le risque d’accepter un marché sans en connaître absolument toutes les conditions. Elle avait déjà assez de problèmes comme ça.

Mais cette sorcière avait l’air d’avoir de la ressource, et visiblement, elle voulait arriver à ses fins. La rousse ne pouvait pas s’empêcher de ressentir une légère curiosité à ce sujet. C’était certainement son plus grand défaut d’ailleurs. Elle entendait presque Jace lui dire de partir tout de suite avant que cette conversation ne parte totalement en live. Et peut-être qu’elle devrait écouter cette voix dans sa tête. Mais franchement, ça ne lui ressemblait pas. « Je vous ai déjà dit que je n’avais besoin de… » La jeune femme se stoppa en plein milieu de sa phrase. En même temps, quand on se retrouve face à des yeux totalement noirs, ça surprend pas mal, il faut le dire. Et ça lui avait littéralement cloué le bec, même si elle s’était demandé pendant une seconde si elle n’avait pas complètement hallucinée. Mais non. Elle vivait à présent dans le Monde Obscure, et elle se demandait encore comment elle pouvait être toujours surprise par ce genre de choses. A croire qu’elle ne s’y habituerait jamais. « Oh, oui, désolée… » Elle oubliait souvent qu’elle portait sa rune quand elle sortait. Et elle avait tout de suite prit sa stèle qui se trouvait dans sa poche pour la désactiver. Elle n’avait pas pu empêcher son regard de rester fixé quelques secondes de trop sur le dessin. Encore une rune que Jace lui avait apprise. Et qu’il avait lui-même dessiné en plus de ça. Elle se souvenait d’ailleurs très bien de cet épisode au poste de police alors qu’ils se trouvaient au milieu des cartons. De la claque qu’elle lui avait donnée devant tout le monde. Puis du premier baiser qu’ils avaient échangés quelques heures après. Elle secoua alors la tête. Ce n’était vraiment pas le moment de penser à ce genre de choses. « Qu’est-ce que vous voulez, alors ? » Autant aller droit au but. Et sérieusement, Clary en avait marre des discussions qui partaient en blabla incessant pendant des heures. Elle avait tout simplement marre de perdre son temps, et en plus de ça, elle n’était pas spécialement d’humeur. Et elle devait paraître vachement désagréable, mais franchement, là, tout de suite, elle s’en fichait pas mal.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 189
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Navigation :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Lun 10 Juil - 19:15


I want to be sure.
Feat. Clary.

Je commençais à me demander si je ne m'étais pas trompé de personne. Ou si je ne m'étais pas fait trop d'idée à propos de Clary. La jeune fille que j'avais en face de moi n'avait pas l'air d'être la même qui avait combattu des démons pour retrouver sa mère et foncé tête baissée dans un repère de vampire pour sauver son meilleur ami. J'étais presque déçue en fait, j'avais comme la vague impression que l'Enclave avait déjà eu le temps d'avoir son impact sur son esprit. Ils n'étaient vraiment pas possibles. Heureusement, je ne perdais pas si facilement espoir. Ca arrivait à tout le monde d'être de mauvaise humeur. Et puis Clary avait sans doute bien plus à porter que je ne pouvait l'imaginer. Ce n'était pas facile d'être au centre de toute une guerre. Et même être en pleine guerre n'avait rien de facile, je savais de quoi je parlais.

La jeune Morgenstern déclina mon offre. Tout du moins, elle voulait juste que je la laisse tranquille. Ce qui n'était pas une demande si compliqué que ça. Et je lui aurais volontiers laissé passer son chemin si je n'avais pas moi-même une requête à lui faire. Ce n'était pas grand-chose. Je me sentais même ridicule de devoir demander de l'aide à quelqu'un pour ça. Ce n'était vraiment pas mon genre. Habituellement je pouvais très bien me débrouiller par moi même, il n'y avait pas grand-chose que la magie ne puisse faire. Puis avec l'âge, j'avais sans aucun doute développé une certaines fierté. Notamment en ce qui concernait les autres. J'aimais bien qu'on me voit comme quelqu'un de responsable et qui sait régler ses problèmes par elle-même. Mais apparemment, ça allait être plus compliqué que ça, pour obtenir de l'aide de la part d'une chasseur d'ombre.

- A vrai dire, je crois que n'importe quel chasseur d'ombre pourrait le faire, c'est vrai. Mais disons que nous ne sommes pas en de très bons termes. J'avoue que je n'y ai pas mis énormément du miens non plus sur ce coup là…

Je fis une petite grimace. Il fallait me comprendre aussi, ma rancune envers les Chasseurs d'Ombres ne datait pas d'hier non plus. Disons que c'était même des siècles de rancunes qui je traînais et qui n'avait fait que s'alimenter. Les Accords ? Les Accords n'était qu'une belle décoration de mon avis. Quelque chose pour apaiser les tensions, mais qui n'avait rien réglé du tout. Mais les Nephilims n'étaient pas immortel et ils oubliaient facilement les événements qui leur déplaisaient. En attendant, je me permis d'insister un peu. Et Clary n'avait pas l'intention de se laisser faire avant de voir ma Marque. Je sais, elle faisait souvent cet effet là. J'avais bien conscience que j'avais de la chance d'un sens de n'avoir que des pupilles aussi particulières alors que certains avaient des cornes ou des mains palmées. Mais mes yeux étaient bien moins rassurant ou attrayant que ceux de Magnus Bane par exemple. Il faut dire qu'à être une fille d'Agramon, je ne pouvais pas avoir une allure que rassurante.

La rouquine sembla finir par revenir sur son jugement. Elle commença par désactiver sa rune d'invisibilité. Son regard resta fixé dessus un instant d'ailleurs, ce qui me fit sourire en quoi. Un petit instant de nostalgie peut-être ? Je ne fis pas un commentaire et restait patiente, jusqu'à ce que la jeune fille me demande ce dont j'avais besoin. Je commençais à me mettre en route, histoire de ne pas squatter se couloir éternellement et fis signe à la jeune Nephilim de me suivre. En même temps, je lui expliquais de quoi il en retournait.

- J'ai un peu honte de te demander ça, je dois bien l'admettre. Cependant, comme je te le disais tout à l'heure, je n'ai pas de très bonne relation avec les Nephilims, enfin disons qu'elles sont très professionnelles. Pas mal de vieilles histoires que j'ai du mal à oublier. Bref, il s'avère cependant, que récemment, un Nephilim de votre institut semble avoir jeter son dévolu sur moi. Depuis, il n'arrête pas de me suivre partout, c'est assez agaçant…

Je marquais une pause, juste le temps d'hésiter. J'allais vraiment demander ça à Clary Fairchild ? Je n'avais rien de mieux à faire hein ?

- Mais je dois avouer qu'avec le temps… Son acharnement commence à payer, mais je ne veux pas me faire trop d'idée non plus. Donc éventuellement, je me disais que tu pourrais m'aider à réunir quelques informations sur lui. Rien de bien complexe. Je m'en fiche de vos missions et tout le reste. J'aimerai juste savoir… Je ne sais pas, quelques unes de ses habitudes, qui sont ses amis, s'il sort beaucoup, ce qu'il fait de son temps libre.

J'avais l'impression de passer pour une collégienne qui essayait de réunir des informations sur son crush, c'était ridicule. J'étais arrivée bien bas. Si Anna était là, elle se seraient sans doute bien moquée de moi. Mais j'imagine qu'elle aurait comprit que je préfère avoir plus d'information avant de continuer à voir ce Nephilim.

- Mais je comprend que tu aies mieux à faire, avec tout ce qui se passe en ce moment. Je demandais juste ça comme ça, au cas où, ce n'est pas bien grave. Cependant, évidemment, si tu le fais, je te retournerai la faveur, de la manière dont tu souhaite.

J'adressais un sourire à mon interlocutrice. Une partie de moi espérait qu'elle accepte, une autre espérait qu'elle refuse, ce qui me rappellerai un peu à l'ordre. Sincèrement à quoi je pensais en ce moment hein ? Ce n'était pas parce que j'avais passé un pacte avec Isaac et que je lui devais un rendez-vous que ça signifiait quoique ce soit. De toute façon, j'en avais fini avec ce genre de chose, je me l'étais promis. En plus un Nephilim… Je n'avais vraiment pas mieux hein ?

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 553
♦ Messages : 276
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Sam 15 Juil - 22:00
I want to be sure
Wendy & Clary
Atteindre le doute du doute, c’est le commencement de la certitude.

Sans rire, Clary pensait qu’elle avait largement assez de problèmes à gérer comme ça. Même en enlevant Valentin, le Cercle, la guerre et tout ce bordel, sa vie sentimentale était un véritable fiasco. Alors oui, peut-être qu’elle s’arrêtait sur des détails, peut-être qu’elle dramatisait pour un rien mais, toutes ces petits choses, accumulées les unes aux autres, qui s’empilaient dans sa vie, arrivaient l’une après l’autre, et qui étaient littéralement de pire en pire… Elle en pouvait plus. Mais alors vraiment plus. Et le pire, c’est qu’elle ne pouvait même pas péter un plomb, une bonne fois pour toutes, hurler après le monde à quel point elle pouvait le détester, et taper dans un mur pour se défouler. Non, ben non, elle ne pouvait pas. Elle ne pouvait pas parce que l’Enclave l’avait à l’œil et qu’elle devait donner l’illusion d’être la jeune Nephilim parfaite, qui s’entraînait dur pour rattraper son retard, et qui avait vraiment envie de faire tout son possible pour que toute cette histoire s’arrête. Mais non, elle n’en avait pas envie, d’être leur bouc émissaire. Elle voulait juste qu’on la laisse tranquille, elle voulait juste tout envoyer chier, et s’enfuir à l’autre bout du monde, là où elle n’entendrait pas parler de son père psychopathe, et là où elle pourrait embrasser Jace en pleine rue sans culpabiliser, et surtout, sans que les gens ne les regardent de travers. Ouais, elle était sur les nerfs. Et non, elle n’était vraiment pas d’humeur à rendre un service à une personne qu’elle ne connaissait pas, mais qui elle, la connaissait bien sûr, vu qu’elle était la si célèbre Clary Fray. Ou Morgenstern. Voir Fairchild. Bon sang, elle ne savait même plus quel était son véritable nom. Merci maman.

La rousse restait tout de même polie avec cette femme, parce que c’était dans sa nature. Et puis, elle ne lui avait rien fait en plus de ça, alors ça servait pas tellement à grand-chose de l’envoyer boulet, sauf si elle voulait se mettre une personne de plus à dos. Un jour quelqu’un allait essayer de la tuer en pleine rue à cause de son père, elle en était persuadée. « Et vous vous êtes dit, tiens, tant que j’ai la fille de Valentin sous le nez, je vais lui demander un service pour réparer toutes les morts que son père a laissé derrière lui… » Sérieusement, pourquoi elle ? C’était pas comme s’il n’y avait pas une foule de Chasseurs d’Ombres dans cette ville, et en plus de ça, des Nephilims nettement plus qualifiés qu’elle pour n’importe quelle mission. En plus de ça, les sorties de Clary étaient limitées, tout simplement parce que l’Enclave ne lui faisait pas confiance, alors elle ne voyait pas tellement comment elle pouvait bien aider cette sorcière, vraiment pas. En tout cas, elle n’avait nettement pas l’intention de la laisser tranquille, peu importe ses efforts pour s’enfuir de cet endroit. Et Clary était presque prête à envoyer un message à Jace pour lui demander de venir la chercher. Mais elle se retenait. Elle se retenait surtout parce que s’il faisait ça, ils allaient se retrouver tous les deux, et qu’ils allaient certainement en profiter pour discuter. Ou faire autre chose. Et elle n’était pas certaine d’être encore prête pour ça. En tout cas, la sorcière avait fini par convaincre la rousse, qui avait finalement désactivée sa rune. Rune qui faisait remonter en elle des souvenirs auxquels elle ne préférait pas penser pour l’instant. Ils étaient peut être joyeux, mais en ce moment, ils n’en étaient que beaucoup trop douloureux.

La rousse avait fini par croiser ses bras sous sa poitrine pour écouter la brune. Et en fait… Elle était vachement surprise en apprenant sa demande. Parce que franchement, elle ne s’attendait pas à un truc pareil. Enfin, elle ne s’attendait pas à un truc aussi simple en provenance d’une sorcière. Ce qu’elle lui demandait de faire là, c’était niveau collège, littéralement. Et oui, Clary l’avait déjà fait, à une époque, pour l’une de ses amies, il y a très longtemps de ça. Dans une autre vie. Mais c’était comme le vélo, on l’oubliait pas. « Vous voulez que je l’espionne en fait, c’est ça ? » Clary avait l’impression que c’était le truc des sorciers ça, de sortir de grands discours qui paraissaient remplis de philosophie tout ça pour demander à quelqu’un de préparer le café. En tout cas, elle devait bien l’admettre, cette femme savait trouver les mots pour attirer son attention, c’était clair. Et le fait de lui promettre quelque chose en échange, forcément… Ça intéressait la rousse. Qui aimerait bien pouvoir régler au moins l’un de ses problèmes, et qui plus est, le plus important pour sa conscience. « Est-ce que vous pouvez… Je sais pas… Me dire si, deux personnes sont véritablement de la même famille, par exemple ? » Après tout, elle n’avait rien à perdre, mais alors vraiment rien. Et cette histoire l’obsédait à l’en rendre malade. La possibilité que Valentin leur ait menti était présente, surtout avec son voyage dans le monde parallèle. Pourquoi est-ce qu’ils seraient frère et sœur ici, et non là-bas, hein ? Ça n’avait tout simplement aucun sens. Et Clary devait absolument mettre un point final à cette histoire, une bonne fois pour toutes, avant que ça ne finisse par la rendre complètement dingue. Et ça n’allait pas tarder à ce rythme-là.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 189
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Navigation :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Lun 17 Juil - 0:34


I want to be sure.
Feat. Clary.

Je pouvais comprendre la confusion de mon interlocutrice. C'est vrai que c'était assez soudain comme rencontre et lui annoncer comme ça, que j'avais besoin d'elle… En matière de tact, on faisait bien mieux. Puis la jeune Nephilim n'était sans doute pas venue là pour qu'on lui rajoute des responsabilité en plus. Cependant, j'osais espérer que l'idée d'avoir quelque chose en retour pourrait lui plaire. Et dans le fond, pourquoi pas maintenant hein ? Il ne fallait pas laisser passer les opportunités que la vie nous donnait. Surtout lorsqu'on était pas immortel. Ce n'était pas mon cas, je le savais bien bien. Mais les années m'avaient apprit qu'il valait mieux vivre le moment présent et ne pas trop se projeter en arrière, ni même en avant. Cela ne faisait que créer encore plus de regrets et d'amertume envers la vie. Et sincèrement, je n'avais pas besoin de m'en donner plus que je n'en avais déjà.

Donc pourquoi pas la fille de Valentin ? C'était apparemment comme ça que Clary se décrivait. C'était assez triste que tout le monde ne la compare qu'à son père. Comme si nous étions ce que nos parents étaient. S'il en était ainsi, le monde n'aurait pas bien changé pendant toute ces années, croyez moi. Ce genre de mentalité me rappelait la période où j'étais née. Il y a trois siècle, une époque où le destin de chacun était encore de reprendre le travail de ses parents sans s'écarter du droit chemin qu'ils avaient tracé. Je crois que les gens avaient fini par oublier tout ça, ils ne voyaient pas la chance qu'ils avaient aujourd'hui de pouvoir faire se qu'il leur plaît, d'être eux même et non une pâle copie de leur parents. Chacun pouvait revendiquer ses valeurs comme il le souhaitait. Mais là dessus les chasseurs d'ombre étaient très vieux jeux. A croire qu'ils n'avaient pas évolué en même temps que les terrestres.

De plus, j'étais bien placé pour comprendre la jeune Fairchild non ? Tous les sorciers n'étaient jugé par les Nephilims que par leur parent démoniaque. Ils nous mettaient à l'écart à cause de ça. Et même s'ils ne le disaient pas à voix haute, l'Enclave ne nous faisait pas confiance. Ils prônaient la paix et l'égalité, mais simplement pour s'épargner plus de problèmes qu'ils n'en avaient déjà et pour pouvoir profiter de nos services sans trop de remords, sans avoir l'impression de pactiser avec l'ennemi. S'ils voulaient vraiment l'égalité… Où étaient nos sièges au conseil à Alicante hein ? Bref, c'était un tout autre débat ça.

- Et bien, vois ça comme tu veux. Je sais qu'on ne peut pas définir une personne seulement par son père. Sinon je serais dans une position tout aussi délicate que la tienne. J'étais plus heureuse de croiser une nephilim qui n'est pas hostiles et hautaine envers toute créatures obscures sous prétexte qu'on a un peu de sang de démon dans les veines.

Je savais que ma phrase aurait pu paraître violente. Cependant, j'avais parlé avec douceur, gardant un petit sourire, prouvant que je ne disais pas ça en mal. Au contraire, c'était un compliment que je lui faisait. Et il fallait croire que, dans un sens, ça avait plutôt bien marché. Clary revint sur sa décision et me demanda ce que je lui voulais. J'essayais d'expliquer la situation de façon à ne pas trop passer pour une gamine de douze ans incapable d'aller parler à son crush. C'était un peu plus complexe que ça aussi. Cependant la Nephilim résuma plutôt bien la situation, ce qui me fit plisser le nez, un peu honteuse de devoir avouer :

- Mmh… C'est un peu ça en effet.

Et évidement, j'étais une bonne sorcière, je ne demandais pas un service sans promettre de contrepartie. Et apparemment, même si elle avait nié avoir besoin d'aide, Clary semblait avoir quand même une idée en tête. Je la laissais parler jusqu'au bout, malgré son ton hésitant. J'affichais tout de même un sourire malicieux. Déjà parce que j'étais contente de pouvoir lui venir en aide. Et ensuite parce qu'elle essayait de faire passer sa demande pour quelque chose d'innocent et sans réel sous-entendu. Mais je connaissais sa situation et je me doutais un peu de ce qu'elle avait derrière la tête. Cependant, ce n'était pas mon travail de poser des questions sur ce que souhaitait ma chère cliente. Puis il n'y avait pas besoin que je demande j'étais quasiment sûre de déjà savoir de toute façon.

- Et bien… La science fait ça très aisément. C'est plus complexe dans le cas de la magie, parce qu'on ne joue pas avec les gènes, il n'y a pas d'analyse précise et tout le reste mais… C'est possible, en effet.

Aussi étrange que cela puisse paraître, ce n'était pas une tâche aisé que déterminer une chose pareille avec la magie. Parce que justement, la magie, ce n'était pas la science. Mais heureusement, j'avais en ma possession exactement le grimoire qu'il fallait. Cette idée me fit sourire. J'étais contente de découvrir enfin ce à quoi ce livre allait pouvoir me servir. Et rien que pour ça, je serais prête à aider Clary sans contrepartie.

- Je ne pense pas que ça prenne énormément de temps. Il faudrait juste, un objet ayant appartenu à chacune des personnes et je pourrais te dire si elles sont liées par le sang ou non.

Dit comme ça, ça avait l'air tellement simple. Mais la magie était bien plus complexe que ça. Je me demandais si ceux qui n'étaient pas des sorciers réalisaient à quel point il s'agissait là d'un domaine compliqué, rempli de subtilités et de facettes différentes. Il ne s'agissait pas seulement de claquer des doigts ou de mélanger quelques plantes improbables dans un bol pour faire de la magie. C'était tout un art et ça s'apprenait, évidemment, mais au prix de nombreux efforts.

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 553
♦ Messages : 276
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Sam 29 Juil - 12:55
I want to be sure
Wendy & Clary
Atteindre le doute du doute, c’est le commencement de la certitude.

Clary regrettait la vie qu’elle avait eu l’occasion d’apercevoir lorsqu’elle s’était retrouvée dans l’univers alternatif. Elle s’était sentie tellement bien là-bas que oui, elle avait ressenti le désir d’y rester, elle doit bien l’avouer. Là-bas, elle avait eu l’occasion de découvrir ce que ça faisait d’avoir une vraie famille, un vrai père, qui était là pour elle, qui l’encourageait dans ses actions et surtout, qui faisait fonctionner une famille heureuse et unie. Elle avait aussi eu l’occasion d’apercevoir ce que ça faisait d’avoir une amie, qu’on connaissait depuis des lustres. Bien sûr, elle avait toujours eu Simon dans sa vie, mais c’était encore différent. Elle n’avait jamais vraiment eu d’amie fille avec qui elle se sentait proche. Même maintenant, avec Izzy… Oui, elles s’entendaient bien, mais Clary ne lui disait pas tout non plus. Elle lui cachait une partie de la vérité, comme elle le faisait avec tout le monde au final. Et surtout, dans cette autre vie, elle pouvait être avec Jace. Et elle se souvenait encore de toutes les sensations qu’elle avait eu là-bas. Elle s’était vraiment sentie heureuse comme elle ne l’avait jamais été encore. Elle avait été confiante, elle avait connu le grand amour, et sans obstacle. Ici aussi, elle le connaissait. Elle savait très bien l’effet que Jace pouvait avoir sur elle, et elle savait très bien ce qu’elle ressentait pour lui aussi, elle ne se le cachait pas, même si elle le cachait aux autres. Mais c’était différent. Parce qu’ici ils ne pouvaient pas être ensemble. Ici, ils étaient coincés, à devoir se cacher, à faire attention à leur moindre faits et gestes quand ils n’étaient pas que tous les deux. Et il savait très bien que cette situation ne pourrait pas durer éternellement. Parce qu’arriverait le moment où ils allaient devoir penser à se marier. Arriverait le moment où la question des enfants se poserait. Ils n’en étaient pas encore là, c’était sûr, et ils en étaient même encore loin, vu que climat de guerre qui se faisait sentir. Mais Clary ne pouvait pas s’empêcher d’y penser, tout simplement parce qu’elle s’était toujours projetée. Et que c’était bien la première fois qu’elle voyait juste des ombres complètement floues quand elle pensait à l’avenir. Forcément, ça lui faisait peur.

En plus de ça, l’Enclave ne lui faisait pas confiance. Tout simplement parce que sa mère avait caché son existence pendant dix-huit ans, avec la Coupe Mortelle. Et en plus de ça, elle était la fille de Valentin, donc potentiellement une menace pour le Monde Obscure. Ça se voyait qu’ils n’étaient pas souvent avec elle, hein… Parce qu’elle avait quand même encore pas mal de lacunes, Alec pouvait en témoigner. Surtout que le temps de l’absence de Jace, elle avait eu énormément de mal à se concentrer sur son entraînement et à évoluer dans ses capacités. Elle était certainement la Chasseuse d’Ombres la plus nulle de la planète entière. En fait, elle ne se sentait même pas comme étant une Shadowhunter. Mais elle n’était pas non plus une Terrestre, elle ne l’avait jamais été. Elle pensait n’être rien du tout, tout simplement parce qu’elle n’arrivait pas à trouver sa place, nulle part. Et elle se doutait que les choses n’allaient pas changer avant un bon bout de temps. « Le sang n’a pas à définir nos choix. » Ça, c’était une chose qui était bien ancrée dans l’esprit de Clary, mais pas dans celui de tout le monde, malheureusement. D’ailleurs, son meilleur ami était bien devenu un vampire, et elle ne l’avait pas laissé tomber pour autant. Tout simplement parce qu’il était toujours lui-même, il était toujours Simon. Et elle savait très bien qu’elle n’arriverait pas à traverser tout ça sans lui. Elle était déjà plus que soulagée de lui avoir confiée son secret, et elle savait qu’elle aurait encore besoin de lui à l’avenir. Elle aurait toujours besoin de lui. Et puis, ils s’étaient promis de toujours être là l’un pour l’autre, ce n’était pas une chose que la rousse prenait à la légère.

En tout cas, la jeune femme était assez étonnée qu’une sorcière lui demande un service. Surtout pour espionner un Nephilim. C’était tellement facile que Clary trouvait ça presque comique en fait. Surtout qu’elle n’avait pas grand-chose à faire à l’institut vu que personne ne la laissait partir en mission, alors… Ça l’occuperait. Et si elle pouvait rendre service, elle ne savait pas pourquoi elle refusait, c’était idiot. « D’accord… Euh… C’est quoi son nom ? » Bon ok, elle ne connaissait pas tous les Shadowhunters qui se trouvaient à l’institut, mais une petite recherche dans les bases de données, et elle allait rapidement mettre un visage sur le nom, donc bon… Enfin, ce qui l’intéressait surtout, c’était de passer à la chose que la sorcière lui devait en retour. La rousse apercevait enfin une légère lueur d’espoir, peut-être de quoi évincer les mensonges de Valentin une bonne fois pour toutes. Ou alors de les confirmer comme étant une vérité. Après tout, elle avait une chance sur deux pour le coup. Mais elle voulait savoir, parce qu’elle en avait marre de vivre dans ce doute constant qui lui donnait l’impression d’étouffer à chaque fois qu’elle rentrait dans l’Institut, ou à chaque fois qu’elle apercevait des cheveux blonds au détour d’un couloir. « Le sang des Nephilims ne peut pas être analyser avec la méthode Terrestre, c’est pour ça que je vous le demande. » Parce qu’ils avaient une partie angélique, alors forcément, ça foutait le bordel. Qu’est-ce que c’était chiant d’être à moitié ange bordel ! Heureusement que la magie était là. Et heureusement que Clary avait croisée Wendy, en fait. Mias bon, le problème était qu’il fallait un objet ayant appartenu aux deux personnes. Et Clary n’avait pas vraiment prévue le coup. A moins que… Elle glissa la main dans la poche de sa veste, espérant y trouver l’un des gants qu’elle était allée prendre dans la chambre de Jace pour le pister, quelques semaines plus tôt. Et par miracle, il était encore là. Un soupir de soulagement s’échappa de ses lèvres. « Euh… Est-ce que ça ira ça ? Et… Un bijou ça suffira aussi ? » Clary espérait que oui. Elle avait d’ailleurs déjà retirée l’une de ses bagues qu’elle portait aux doigts. Elle qui a une époque ne portait pratiquement pas de bijoux, elle était bien contente d’avoir changée cette habitude à cet instant. Et son cœur battait la chamade tellement elle était impatiente de savoir si le sort allait fonctionner ou pas. La vérité allait enfin éclater, et la rousse était morte de trouille.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 189
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Navigation :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Jeu 24 Aoû - 12:18


I want to be sure.
Feat. Clary.

Je savais ce que c'était d'être jugé sans même avoir ouvert la bouche. Je savais ce que c'était d'être rejeté juste parce que j'étais différente, parce que je n'étais pas née des bons parents. Est-ce que c'était de ma faute à moi si ma mère avait fait l'erreur de se laisser tenter par les charmes d'un démon ? D'ailleurs je n'avais aucune idée de la manière dont c'était arrivé. Ma mère était morte avant que je ne découvre que mon père était un démon. Avant ça, je pensais juste être une enfant maudite. La religion n'avait pas aidé à grand-chose en ce sens non plus. J'avais eu la chance de tomber sur des personnes qui savaient et qui me comprenaient. C'est ainsi que j'avais pu grandir, gagner en confiance et devenir la femme que j'étais aujourd'hui. Il était important d'avoir de bonne bases si l'on voulait continuer d'aller de l'avant. Or, j'étais bien sûr que la confiance en soi devait faire partie de cette base.

Cependant, rien n'était figé. Clary pouvait sans doute en témoigner, sa confiance en elle-même s'effritait à cause du regard des autres, donc sa base menaçait de s'effondrer avec tout ce qu'elle avait bâti par dessus. C'était terrible. Je connaissais aussi ce sentiment, il n'y avait sans doute rien de pire que de voir son monde s'effondrer et avoir l'impression qu'on ne peut rien faire pour y remédier. Ou au contraire, savoir qu'on y arrivera jamais tout seul, mais avoir trop de fierté pour pouvoir laisser qui que ce soit nous aider. Dans ce cas, c'était au autre de forcer un peu. Et c'était ce que je faisais en ce moment. Je ne faisais pas tout ça pour moi, je faisais ça pour Clary. Mais évidemment, je n'allais pas lui raconter tout ça. Encore une histoire de fierté. Je savais qu'elle serait sans doute plus prompt à accepter mon aide, si elle peut me faire confiance et savoir que je tiendrais mes engagements parce que j'avais besoin de quelque chose en retour qu'elle devrait me procurer. Je sais, c'est compliqué, mais il faut suivre.

Je hochai la tête à la réponse de la Chasseur d'Ombre. C'est vrai, nous n'étions pas défini par notre sang. Chacun devrait pouvoir faire ses propres choix, peu importe d'où il venait, et des choix que ses parents avaient fait par le passé.

- En effet. Mais malgré tout, il aura toujours son importance dans nos destinés.

Il était clair que ce n'était pas avec du sang de démon dans les veines qu'on peut devenir chasseur d'ombre. Comme jamais un Nephilim ne pourrait pratiquer la magie. Cela semblait logique, mais ça venait de notre sang aussi. D'une certaine manière, on ne pouvait pas y échapper.

C'était bien beau de faire de la philosophie sur le sang et les origines. Mais nous n'allions pas passer tout notre temps à ne parler que de ça. Nous avions toutes les deux plus intéressant à négocier. J'étais plutôt contente que Clary accepte mon marché. Cependant, je commençais à le regretter. C'était trop tard pour revenir dessus, j'avais demandé à la Chasseur d'Ombre d'aller me chercher des information sur un de ses pareils et j'en avais déjà trop dit, je pense. Il ne me restait qu'à prier pour que la jeune Fairchild soit discrète et n'aille pas crier sur tous les toits que cette demande lui venait de moi. Et évidemment, Clary voulait connaître le nom de sa cible. J'espérais qu'elle en le connaissait pas, cela éviterai sans doute qu'elle me juge rapidement. Quoiqu'elle le connaisse déjà ou pas, Clary finirait pas connaître le genre de personne qu'il était et ça reviendrait au même. Je laissais échapper un soupire avant de révéler :

- Il s'agit d'Isaac Alistair… Je doute que tu aies énormément de mal à le trouver.

Je ne le connaissais pas par coeur, mais du peu que j'en avais vu, je pouvais dire qu'Isaac n'était pas le genre de Nephilim à rester gentiment dans son coin et vivre sa vie patiemment en attendant qu'on lui demande son avis. Au contraire, il aimait embêter son monde, et se faire remarquer sans cesse. Donc si Clary le connaissait, j'étais presque prête à parier que ce n'était pas en bien.

J'étais bien contente de pouvoir passer à autre chose. Visiblement, Clary avait hâte aussi, alors je commençais à lui expliquer le déroulement du sort qu'elle m'avait demandé. J'affichais un petit sourire à l'affirmation et aux convictions de la jeune fille.

- Techniquement, si, c'est possible. Le problème est qu'après il faudrait expliquer aux Terrestres que les Nephilims existe et ça… Ca risquerait de causer des problèmes. Et oui, après, les appareils Terrestres ne sont pas conçus pour analyser avec précision votre sang. Donc on pourrait en faire une analyse avec les méthode Terrestre, mais on en tirerait pas grand-chose.

C'était un sujet complexe. Et intéressant aussi, certes, mais je doutais que Clary aie vraiment envie que nous nous lancions maintenant dans un tel débat. Nous passâmes donc à autre chose et je demandais les ingrédients principaux à la jeune Nephilim. Evidement, mon sortilège avait besoin de plus que ça pour me dire si les deux Chasseurs d'Ombres étaient frère et sœur ou non. Je hochais la tête tout en prenant le gant et la bague qu'elle me tendait.

- Ca fera l'affaire oui. Mais on ne peut pas faire ça ici, j'ai besoin de… Plus de matériel et de mon grimoire, viens avec moi. J'espère que tu aime les portails.

Sur ces belles paroles, je me dirigeais vers une salle qui m'avait l'air vide sans chercher à voir si la Nephilim me suivait bien. Je me doutais qu'elle le ferait, elle ne risquait pas de me lâcher sans avoir sa réponse. Une fois à l'abri des regards, j'ouvris un premier portail. Cela me pris quelques secondes à peine. Il s'agissait d'une magie complexe, mais les portails, c'était justement ma spécialité. Je tendis une main vers Clary pour qu'elle l'attrape et nous traversâmes ensemble pour nous retrouver dans mon bureau, j'y récupérai le grimoire dont j'avais besoin et quelques autres affaires rapidement et ouvrir un nouveau portail. Je pris encore une fois la main de Clary afin qu'elle le traverse avec moi. Cette fois, ce fut dans un tout autre décors que nous arrivâmes. Loin de l'université et aussi loin de New York.

- Je te ramènerai à l'Institut après, ne t'inquiète pas. Ca risque de prendre un petit moment, alors… Prend tes aises.

Je déposais toute mes affaires sur mon bureau et commença à me mettre au travail. J'avais ouvert mon grimoire d'un côté et commençait à récupérer des ingrédients, à les écraser dans un bol, les verser dans un autre. Et oui, j'avais emmené Clary dans ma demeure parisienne. Je n'y vivais plus, vu que je partageais le loft d'Anna à New York en ce moment. Mais j'y revenais assez régulièrement, ne serai-ce que pour travailler, comme en ce moment. Anna étant une sorcière aussi, je ne doutais pas qu'elle devait aussi posséder un bon nombre de ressource chez elle. Mais je n'allais pas toujours piquer dans les réserves de ma meilleure amie non plus. Et puis ici, j'étais bien sûre que nous serions au calme.

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 553
♦ Messages : 276
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Dim 27 Aoû - 16:36
I want to be sure
Wendy & Clary
Atteindre le doute du doute, c’est le commencement de la certitude.

Clary se sentait fragile, c’était un fait. Depuis qu’elle était entrée dans le Monde Obscure, elle n’arrivait tout simplement pas à y trouver sa place. Elle n’était pas une Terrestre. Mais elle n’était pas non plus une Shadowhunter. Au final, elle n’était rien du tout. Juste l’ombre de la jeune étudiante qu’elle avait pu être par le passé. Elle n’arrivait même plus à se reconnaître quand elle se regardait dans la glace le matin, et encore moins quand elle se remémorait tout ce qu’elle avait pu faire ces dernières semaines. Tombée amoureuse de Jace qui était en fait son frère. Egorgée ce Chasseur d’Ombre sans même cligner des yeux alors que son sang lui giclait en plein dans le visage. Détester son père au point de vouloir le tuer de ses propres mains. Elle n’était pas comme ça avant. Ce n’était pas elle. Clary n’était pas une meurtrière. Enfin, peut-être que là aussi, elle s’était trompée. Peut-être qu’elle ressemblait beaucoup plus à son père qu’elle ne voulait bien l’admettre. En tout cas, pour l’instant, elle ne savait tout simplement plus qui elle était. Et pour avoir confiance en elle, ce n’était pas forcément l’idéal. Heureusement que Simon était toujours là pour elle, sinon, il y aurait bien longtemps qu’elle se serait jetée du haut du pont de Brooklyn. Elle y avait d’ailleurs pensée lors de sa conversation avec Alec, et au final, peut-être qu’elle aurait dû sauter le pas. Mais si elle ne l’avait pas fait, c’était pour lui. Pour Jace avant tout. Il avait déjà tant perdu qu’elle ne voulait pas lui donner une raison de plus de tout abandonner. Peu importait la douleur qu’elle devait supporter pour ça. Elle était prête à absolument tout et n’importe quoi pour lui.

Même à supporter l’Enclave qui était sur son dos et qui n’arrivait vraiment pas à s’enlever leur bon dieu d’œillères. Etre la fille de Valentin, à l’Institut, c’était certainement ce qu’il y avait de plus compliqué, quand on regardait bien. Et c’était certainement ce qui risquait de faire craquer Clary à un moment donné. Mais pour l’instant, elle tenait bon. Pour combien de temps encore, ça elle l’ignorait totalement. Mais elle préférait ne pas rester sur ce sujet bien longtemps. Elle détestait parler d’elle, de toute manière, et elle détestait surtout devoir évoquer son père ou quoique ce soit qui pouvait s’en rapporter. Donc oui, d’une certaine manière, elle détestait avoir à évoquer Jace aussi, mais pour d’autres raisons. Surtout parce que c’était beaucoup trop douloureux de penser à ce qu’ils avaient perdus tous les deux. « Je crois savoir qui c’est. » En effet, ce nom lui disait quelque chose, mais la rousse en avait entendu tellement depuis qu’elle était à l’Institut qu’elle en avait peut-être mélangés certains, ce n’était pas quelque chose d’impossible. Mais il lui serait plutôt simple de partir fouiller dans les ordinateurs et de trouver son dossier avec une photo. Tout le monde y avait accès de toute manière. Et si on la choppait la main dans le sac ben… Elle trouverait une excuse, et puis voilà. Ce n’était pas comme si c’était la première fois qu’elle mentait pour cacher quelque chose. Elle avait été une ado dans le monde des Terrestres tout de même, il ne fallait pas l’oublier.

Enfin, pour l’instant, Clary était surtout obsédée par l’idée de découvrir enfin si Jace était véritablement son frère ou non. Et avoir cette sorcière sous la main, qui pouvait lui assurer à l’aide d’un simple sort s’ils avaient un lien de parenté ou non… Clary percevait enfin de l’espoir parmi cette noirceur. Et mine de rien, ça la libérait d’un certain poids. Même si elle n’était pas certaine que ce poids serait bientôt remplacé par un autre, c’était franchement déjà un bon début, de son point de vue. « Autant aller directement à l’essentiel. » Clary n’avait pas envie de se perdre dans une discussion qui allait durer des heures sur le pourquoi du comment les Terrestres n’arrivaient pas à analyser leur sang. Même si elle ne se rendait compte que maintenant qu’elle n’avait jamais été à l’hôpital, ni même malade ou quoique ce soit dans le genre. Mais ce n’était pas le moment de remonter dans des souvenirs d’enfance. Enfin, au moins, pour le sortilège, elle avait ce qu’il fallait. Heureusement qu’elle avait gardé ce gant de Jace sur elle, mine de rien, ça allait bien lui servir, pour une fois. « Oh, j’adore ça. » Bien sûr, c’était ironique. La rousse n’était pas très fan des portails. La première fois qu’elle en avait pris un, elle avait eu l’impression qu’elle allait tomber malade. Puis en plus, les circonstances n’avaient pas été un idéal non plus. Enfin voilà, elle n’en gardait pas un super bon souvenir, c’était tout.

Clary avait donc suivi la sorcière dans cette salle de classe vide. Forcément, si un Terrestre les voyait, ça risquait de poser un souci. En plus de ça, la rousse n’était pas certaine d’avoir l’autorisation de l’Enclave pour quitter New York mais bon… Tant pis hein, elle n’avait pas le temps de partir la chercher. Elle avait donc attrapé la main de la sorcière pour traverser le portail qui les guida dans un bureau. Mais elles n’y restèrent pas très longtemps puisque la sorcière fit apparaître un nouveau portail qui les emmena tout droit à… « Paris… » Elle qui n’avait jamais quittée New York, ça lui faisait tout drôle de voir la Tour Eiffel à travers la fenêtre. Elle n’arrivait presque pas à y croire, en réalité. Elle était en France, à Paris, à des milliers de kilomètres de chez elle. Et en plus de ça, il faisait nuit ici, alors qu’à New York, ils étaient en plein milieu d’après-midi. « Comment va se passer le sortilège ? » Après tout, Clary n’était pas venue ici pour jouer aux touristes, même si elle aurait bien aimée. Elle devait restée concentrée sur son objectif. Apprendre si Jace était véritablement son frère. Peu importe le résultat qu’elle allait obtenir, il fallait qu’elle sache. Et pour ça, elle se devait de rester concentrée.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 189
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Navigation :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Ven 1 Sep - 15:14


I want to be sure.
Feat. Clary.

Clary n'avait pas besoin de parler pour que sache qu'elle était perdue. Ca se lisait dans son regard. Elle avait les yeux de quelqu'un qui ne savait plus où elle en était, elle se sentait sans doute brisé par tout ce qui lui était arrivé et avait l'impression de n'être plus que l'ombre d'elle même. Je ne connaissais que trop bien ce sentiment. En trois cent ans, j'étais déjà passer par là et pas qu'une seule fois. Les sorciers faisaient souvent des crises existentielles c'était un peu le problème à être puissant et immortel. Puis on pouvait même dire que toutes les créatures passaient par là. Si les sorciers et les fées naissaient ainsi, ce n'était pas le cas des vampires et des Loup-garous. Et c'était vraiment perturbant pour un terrestre de devoir tout abandonner pour arpenter une vie dont, souvent, il ne voulait pas.

C'était un peu ce qui était arrivé à Clary, mais en pire dirons-nous. La pauvre avait découvert son monde dans des circonstances peu agréable et vraiment au mauvais moment pour le coup. Mais il n'y avait rien de brisé qui ne puisse être réparé. Il suffisait de trouver le bon artisans pour nous aider à rassembler les morceaux. Je doutais de pouvoir tout arranger pour la rouquine, mais peut-être que je pouvais l'aider au moins un peu en ce sens. En attendant, j'adressais un sourire à la jeune fille en l'entendant me dire qu'il lui semblait connaître le nom d'Isaac. Elle l'avait déjà entendu, c'était possible. Mais vu sa réaction, elle ne devait pas connaître le personnage. Sinon elle m'aurait sans doute regardé bizarrement ou m'aurait demandé si j'étais folle ou quelque chose du genre. Bref, pour le moment ça m'arrangeait de toute façon.

- Bien. Si tu as le moindre problème ou si tu as besoin d'aide, n'hésite pas à me contacter. Ca ne sert à rien que tu te mette dans une sale posture à cause de ça d'accord ? Je n'aie pas envie que tu t'attire plus de problème.


On aurait presque pu croire que je m'adressais à un enfant à dire cela. C'est vrai que Clary était jeune. Mais c'est surtout que je pensais ce que je disais. Je ne voulais pas qu'elle se prenne trop la tête avec cette histoire. Déjà parce que je regrettais d'en avoir parlé à quelqu'un que je connaissais à peine. Et ensuite parce que c'était surtout un prétexte pour que Clary accepte mon aide sans trop rechigner. La véritable récompense que j'obtiendrais de tout cela, sera le futur de Clary. Et avec un peu de chance, elle continuera d'avoir une certaine considération pour les créatures obscures dans ces choix à venir.

J'étais bien d'accord pour arrêter de divaguer et passer à autre chose. Je me doutais bien que ma cliente était assez impatiente d'avoir sa réponse. Et sachant qu'elle allait devoir prendre son mal en patience dans quelques instant, autant ne pas la faire attendre inutilement non plus. Après quelques portails nous étions donc chez moi, à Paris. Clary sembla un peu impressionnée, sans doute de se retrouver dans une autre ville, dans un autre pays. Mais elle ne se laissa pas distraire et moi non plus. J'avais déjà commencé à réunir tout ce dont j'avais besoin. Et ça m'arrangeait que la chasseur d'ombre me fasse confiance pour la ramener chez elle et qu'elle ne se mette pas à paniquer. J'avais besoin de toute ma concentration. Ca n'avait l'air de rien comme ça, mais ce sortilège était plus complexe qu'il n'en avait l'air.

- Et bien, je te passe les détails de la recette. Mais en gros, je suis en train de préparer une mixture, qui va plus ressembler à un liquide que personne n'aurait envie de boire quand j'aurais fini. Après ça, il faut que je commence à réciter le sortilège, il va analyser les deux objets que tu m'as donné. Ensuite, ce sortilège va aller se lier au pouvoir de la mixture et ils pourront nous donner une analyse si oui ou non ces deux personnes sont lié. Le liquide va changer de couleur, un peu comme un test de grossesse, il n'y aura plus qu'à lire ce qu'il représente.

C'était très mal expliqué de mon avis et c'était aussi très grossier. Mais je doutais que Clary soit très calée en magie. Puis je pourrais passer la journée à lui décrire toutes les étapes. Là, je lui avais fait un gros résumé. Et dit comme ça, ça avait l'air simple. Mais lié deux sortilèges comme ce que j'allais devoir faire, c'était très complexe. Et sincèrement, je n'étais pas sûre d'y arriver. Mais je ne préférait pas parler de ça à la jeune chasseur d'ombre. Ce serait l'inquiéter pour rien. Et je lui avais dit que je pouvais le faire, alors je le ferai. Tant pis si j'épuisais toute la magie que j'avais pour ça. Cela me prit un bon moment avant de finir rien que la mixture. Je ne voyais pas le temps passer quand je travaillais, je devais l'avouer. Et Clary étant toujours là, je me permis quelques seconde de repos :

- Tu as d'autre question avant que je ne passe à la suite ? Je ne pourrais plus faire de pause après ça et la mixture, c'était la partie la plus simple. D'ailleurs, n'hésite pas, si tu veux aller faire un tour dans le manoir ou même en ville. Tant que tu ne te perds pas, ça me va.

Après tout, Clary n'était pas une prisonnière ici. Elle pouvait aller et venir à sa guise. Je l'avais déjà forcé à venir jusqu'ici… C'était la moindre des choses que je puisse lui permettre. Puis là, j'allais enchaîner le sortilège d'analyse et lié avec l'autre puis l'analyse du résultat, ça allait être très long et éprouvant. Je ne pouvais pas forcer Clary à rester à me regarder. Surtout que ça me mettait un peu la pression aussi.

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 553
♦ Messages : 276
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Ven 15 Sep - 16:54
I want to be sure
Wendy & Clary
Atteindre le doute du doute, c’est le commencement de la certitude.

Malgré tout ce qu’il s’était passé depuis que Clary avait découvert le Monde Obscure, l’identité de son père, sa propre identité, et tout ce qui allait avec, Jace était resté son point d’encrage. Il était son repère dans cette obscurité, le seul qu’elle était capable de suivre aveuglément sans se poser de questions. Elle lui faisait entièrement confiance, sur tout et n’importe quoi, malgré ce que les autres pouvaient leur dire de lui. Elle n’écoutait même pas les mises en garde de sa propre mère à son sujet. Tout simplement parce qu’elle le connaissait, parce qu’elle arrivait à voir plus loin que l’image qu’il pouvait donner au monde. Elle voyait la souffrance dans son regard, sa volonté de faire les choses bien, et surtout, tout l’amour qu’il gardait enfuit au fond de lui par peur de faire du mal à son entourage. Et c’était certainement ça qui l’énervait le plus chez lui, le fait qu’il taise ses sentiments, peu importe ce qu’il pouvait bien se passer. Quand elle avait peur, ce qui arrivait souvent ces derniers temps, elle avait envie qu’il la prenne dans ses bras, et qu’il lui dise que tout irait bien, qu’il la rassure. Sauf qu’il ne le faisait pas. Il ne le faisait pas parce que Valentin avait réussi à creuser un fossé entre eux avec toutes ses interventions. Et la rousse sentait qu’elle était en train de le perdre. Plus le temps avançait, plus ils s’éloignaient l’un de l’autre, jusqu’au moment où ils ne seront plus que de parfaits inconnus l’un pour l’autre. Et elle ne voulait pas ça. Elle savait très bien qu’elle ne pourrait jamais supporter de le perdre lui.

Si elle pouvait prouver qu’ils n’étaient pas frère et sœur, et même si c’était dangereux, il était clair qu’elle allait sauter sur l’occasion. Et c’était justement le cas. Cette sorcière allait lui permettre de lever le voile qui les bloquait depuis de nombreuses semaines maintenant. Et puis, sans mauvais jeu de mots, ce qu’elle lui demandait en échange n’était vraiment pas sorcier. Surtout pas pour Clary qui n’avait pas grand-chose à faire de ses journées, et qui les passait déjà à se balader dans les couloirs de l’Institut sans but précis. Alors autant dire qu’espionner quelqu’un ne lui faisait absolument pas peur du tout, bien au contraire. Et puis qui sait, peut-être qu’elle était douée pour ça, ce n’était pas impossible non plus. Il fallait tester pour le savoir, c’était aussi simple que ça. Et puis, même si elle se faisait prendre, elle pourrait tout simplement feindre la curiosité en servant sa jolie petite tête innocente. Ça, elle savait faire pour s’être exercée au lycée. « Je saurais me débrouiller. Il ne faut pas oublier que j’ai grandis comme une Terrestre, et ils sont plutôt doués pour observer les gens de loin. » C’était une chose qu’elle avait rapidement constaté ça aussi. Les Shadowhunters n’étaient pas très discrets, bien au contraire. En fait, ils aimaient se mettre en valeur, avoir tous les regards rivés sur eux, montrer leurs atouts, autant physiques qu’intellectuels. Tout le contraire de ce que pouvait être Clary, au final, et c’était certainement pour cette raison qu’elle ne se sentait pas spécialement à sa place. Même si elle s’était un peu dévergondée avec l’aide d’Izzy, ce n’était pas encore tout à fait ça. Il lui fallait encore du temps, combien, elle ne le savait pas par contre.

Paris était une ville que Clary ne connaissait pas, et il est vrai que si elle en avait eu l’occasion, elle serait très certainement venue la visiter. Peut-être qu’elle le ferait d’ailleurs, quand tout ça serait fini. Elle reviendrait ici, en vacances, avec Jace, avec toute cette histoire derrière eux, et seul l’avenir qui leur souriait. Elle espérait que ce jour arriverait vite, parce qu’elle voulait profiter de sa vie, même si elle devait aussi combattre les démons pour protéger les Terrestres. Très souvent la rousse repensait à son voyage dans le monde parallèle, et à cette vie qui lui avait semblée si paisible. Tout ce dont elle avait besoin de se soucier, c’était de ses études, ses sorties avec ses amis, et sa relation naissante avec Jace qui lui procurait tout le bonheur dont elle avait besoin. Et tout était bien différent dans son monde à elle. Beaucoup trop différent pour que ça paraisse réel. Mais elle n’avait pas tellement envie de penser à tout ça, parce qu’elle savait très bien que ça finirait par lui foutre le cafard. C’était bien pour ça qu’elle s’était tournée vers la sorcière pour lui demander comment le sortilège allait se dérouler. Elle l’écoutait avec attention, essayant de tout assembler dans sa tête pour donner un sens aux mots que prononçaient la jolie brune. Et visiblement, ça n’allait pas être quelque chose de simple, ce qui ne rassurait pas vraiment la jeune femme, il faut le dire. Elle avait l’habitude de se retrouver avec des bâtons dans les roues, alors, forcément, elle avait un peu peur de ce qui allait bien pouvoir arriver. « Et ça va fonctionner, c’est certain ? » La rousse avait extrêmement peur de se retrouver face à une nouvelle déception. Elle n’était pas certaine de pouvoir la supporter. Et elle n’était pas certaine non plus de pouvoir accepter le fait que Jace soit son frère, si c’était vraiment le cas. Parce que ça signifierait faire une croix définitive sur leur histoire d’amour. La seule histoire qui avait réellement compter aux yeux de Clary. Elle n’était pas certaine de pouvoir se remettre d’une aussi grande déception.

Mais elle préférait garder ses doutes pour elle. La jeune Nephilim n’avait pas tellement envie que Wendy change d’avis si elle se rendait compte que le résultat pourrait potentiellement détruire moralement Clary. Il fallait qu’elle soit forte, et qu’elle ne montre pas ses émotions. Elle devait tout garder au fond d’elle, comme elle le faisait depuis plusieurs semaines maintenant. Elle avait bien réussi à mentir à son meilleur ami, ce n’était pas une sorcière qui allait lui faire peur, après tout. Elle pouvait le faire, il lui suffisait juste d’avoir un minimum confiance en elle. « Est-ce que Jace et moi… On va ressentir quelque chose, pendant le sortilège ? » En somme, est-ce que Jace allait savoir qu’elle avait fait quelque chose, c’était ça la question. Même si au fond, peu importait la réponse, ça ne la ferait pas reculer dans son choix. Et puis, s’il le sentait, tant mieux. Parce que si le résultat était négatif, elle pourrait plus facilement lui expliquer qu’elle avait réussi à découvrir qu’ils n’étaient pas frère et sœur, que Valentin leur avait menti, et que maintenant, ils n’étaient plus obligés de se cacher du regard des gens. Elle espérait tellement que ce soit ça. « Je préfère rester ici. » Elle préférait oui, pour tout suivre dans les moindres détails. Et aussi pour protéger la pièce de potentiels Membres du Cercle qui viendraient les ennuyer pendant leur petit trip de sorcier. Si l’un d’eux débarquait, Clary se ferait un plaisir de le tuer, tout comme elle avait égorgée celui qui était de garde quand ils étaient partis libérer Jace. Même si cette part de violence en elle lui avait fait peur, il allait bien falloir qu’elle finisse par l’accepter. Et peut-être que cette violence qui sommeillait en elle allait finalement devenir une force.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 189
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Navigation :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Mar 19 Sep - 21:14


I want to be sure.
Feat. Clary.

Je souris, un peu rassurées par les propos de mon interlocutrice. Je n'avais aucune idée si elle était doué pour récolter des informations sur quelqu'un. Mais j'imagine que c'était trop tard pour se poser la question à présent. Puis je ne doutais pas que la jeune chasseur d'ombre s'en sorte bien. Elle était une fille maligne. J'en étais sûr. Si elle tenait de ses deux parents, il n'y avait pas de raison qu'elle ne le soit pas. Oui, Valentin était peut-être un psychopathe, mais il était aussi un homme très intelligent, personne ne pouvait lui retirer ça. C'était ce qui faisait de lui un ennemi aussi redoutable. Il réussissait toujours à avoir un coup d'avance sur les autres. S'en devenait terrifiant. Mais le problème n'étais pas là aujourd'hui.

Je préférai ne pas parler davantage d'Isaac et de cette histoire d'informations sur lui. Je faisais confiance à Clary pour qu'elle remplisse sa part du marché et même si elle ne le faisait pas ce n'était pas bien grave. Nous nous retrouvâmes quelques minutes plus tard à peine à Paris. J'avais l'habitude de venir ici. Après tout, il s'agissait là de ma première résidence. C'était là que je gardais la plupart de mes manuscrits, de mes grimoires, de mes ingrédients. Bref, si je voulais faire un bon sortilège, c'était le meilleur endroit pour moi. Au moins ici, j'étais sûre que personne ne nous dérange. Puis qui refuserai un petit voyage gratuit à Paris hein ? Cependant, nous n'étions pas là pour faire du tourisme. Et même si j'aimai beaucoup cette ville, je n'allais malheureusement pas avoir le temps de la faire découvrir à Clary plus que ça. J'avais du pain sur la planche.

Je fis de mon mieux pour expliquer le fonctionnement du sortilège à la jeune Fairchild. Elle se révélait être un élève des plus attentive, c'était appréciable. Mais au final, c'est vrai que tout se qui lui important, c'était le résultat. Je n'allais pas lui en vouloir là dessus. Après tout, elle n'était pas mon apprentie non plus. Elle n'était même pas une sorcière, donc je n'allais pas être sévère et lui demander de me répéter ce que je venais de lui expliquer non plus. Et oui, je pouvais être gentille, mais aussi une professeur assez sévère, demandez à Anna, elle m'avait subit pendant pas mal d'année. Il faut dire qu'Anna n'était pas une élève facile non plus. Douée, mais assez dissipée.

- Si je ne rate aucune étape, oui, c'est certain. Il n'y a pas de doute possible avec la magie. Si ça ne marche pas, c'est que c'est le sorcier qui a échoué.

Ce n'était pas de la faute de la magie, ni de la formule si on obtenait pas le résultat voulu. C'était le sorcier qui s'y était mal pris, c'est tout. Enfin, à moins qu'on ne se lance dans l'expérimentation de sortilège. Mais ici, il ne s'agissait pas de créer un sort. J'avais déjà la formule d'écrite. Et je faisais confiance à mon grimoire. Il était vieux et j'avais passé assez de temps à l'étudier pour savoir qu'il n'avait pas été rédigé n'importe comment.

Avant que je ne me lance, Clary semblait avoir une autre question. Je la trouvais un peu étrange. A vrai dire, ça ne m'était pas vraiment venu à l'esprit qu'ils puissent ressentir quelque chose durant mon sort. Mais ça me semblait logique parce que je savais comment ça fonctionnait. C'est vrai que Clary pouvait bien en douter. Je secouais négativement la tête et répondit :

- Non, vous ne ressentirez rien. Cette magie n'est pas directement liée à vous.


Je ne m'étendis pas que les détails. Ca risquait de devenir assez technique. Et ce n'était pas que je doutais de la capacité de Clary à comprendre, mais c'était surtout que ça allait prendre du temps et je savais que la rouquine avait bien envie d'avoir sa réponse rapidement. Je lui proposais de sortir d'ailleurs, vu que le sortilège allait prendre du temps. Mais la jeune fille déclina mon offre.

- Soit, comme tu le voudras.

Je ne perdis pas une seconde de plus et me mit au travail. La première partie ne me prit pas si longtemps. Mais à vrai dire, j'avais un peu tendance à perdre la notion du temps lorsque je réalisais un sortilège. En général, je ne remarquais que le temps que ça m'avait prit, une fois que j'avais fini et que je réalisais à quel point j'avais dépensé en énergie aussi. Je faisais abstraction de tout le reste quand je travaillais. Donc Clary pouvait bien être là ou de sortie que ça ne changeait pas grand-chose pour moi. Après ce qui devait être quelques longues heures, j'arrivais enfin à la dernière phase de mon sort, la plus compliqué. Je sentais que ma magie était mise à rude épreuve. Mais je continuai de forcer jusqu'au bout. Après tout ce que j'avais fait, je n'allais pas arrêter maintenant.

A mon plus grand soulagement, j'arrivais jusqu'au bout de mon sortilège sans trop de problèmes. Décidément, je m'étonnais parfois moi-même. Je laissais échapper un long soupire et fermait les yeux un instant avant de me pencher vers le résultat.

- C'est étrange…

Je fronçais les sourcils en observant ce que j'avais sous les yeux. Ce n'était pas le résultat que j'attendais. Je savais que mon but était de déterminé ou non si Clary et Jace étaient frère et sœur, mais ce que j'avais sous les yeux, était bien plus complexe que ça. Ce qui ne devait pas être sans inquiéter Clary, mais à vrai dire, j'en avais oublié sa présence.

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 553
♦ Messages : 276
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Dim 1 Oct - 20:59
I want to be sure
Wendy & Clary
Atteindre le doute du doute, c’est le commencement de la certitude.

Clary commençait à angoisser. Elle se demandait si le mieux n’était pas de faire machine arrière. Est-ce qu’elle avait vraiment envie de savoir la vérité ? Est-ce qu’elle avait vraiment envie de se retrouver devant le fait accompli, et de découvrir, au final, que Jace était son frère ? Est-ce qu’elle arriverait à assumer cette vérité et à vivre avec ? Elle n’en était pas certaine. En fait, elle était presque sûre que ce ne serait pas le cas. Ce serait certainement la goutte d’eau qui ferait déborder le vase. Mais elle avait besoin de savoir. Elle savait que si elle voulait avancer, c’était la seule solution. Et peut-être qu’au final elle se retrouverait face à une bonne surprise. Et qu’elle pourrait rentrée à New York, retrouver Jace, et lui annoncer la bonne nouvelle. C’était tout ce qu’elle voulait, en fait. Pouvoir l’embrasser sans avoir à se cacher dans l’ombre d’une ruelle. Pouvoir lui tenir la main en publique sans craindre le regard des gens. Pouvoir sentir la sécurité de ses bras autour d’elle, la chaleur de son corps contre le sien, son cœur battant contre son oreille. Tout ça lui manquait au point qu’elle en ressentait un vide qu’elle n’arrivait pas à combler. Et elle savait qu’aller voir ailleurs ne l’aiderait pas. Parce qu’elle ne retrouverait jamais quelqu’un comme lui. Personne ne pouvait lui arriver à la cheville. Personne ne serait capable de le remplacer dans son cœur.

Alors oui, Clary voulait être certaine qu’elle n’allait pas encore se retrouver face à un faux espoir. Parce qu’elle en avait sérieusement marre de ça. Depuis que son père était entré dans sa vie, elle les enchainait. Il ne se passait presque pas une journée sans qu’elle se prenne une nouvelle claque en pleine tronche et… Plus les jours avançaient, plus elle se sentait découragée. Et plus elle changeait, pour ne devenir que l’ombre d’elle-même. Enfin, elle était tout de même rassurée par ce que lui disait la sorcière. En somme, il y avait très peu de chance pour que ça rate, et si c’était le cas, ce serait de sa faute. Et dans le pire des cas, elle aurait juste à recommencer. Ça suffisait à Clary, et ce n’était nettement pas elle qui allait engueulée quelqu’un qui se trompait. Après tout, tout le monde faisait des erreurs, elle la première, alors elle n’avait pas grand-chose à dire là-dessus. Et puis, Wendy avait l’air de bien s’y connaître, alors… Elle n’avait pas de soucis à se faire, en théorie. « Tant mieux. » Clary était rassurée d’entendre que Jace ne se douterait pas de ce qu’elle était en train de faire, parce que si le résultat se trouvait être négatif, elle ne savait pas tellement comment est-ce qu’elle allait lui expliquer la chose. Et surtout, elle ne voulait pas connaître sa réaction pour avoir pris un tel risque, sans parler qu’elle ne se trouvait même plus à New York, et qu’elle était littéralement partie à l’autre bout du monde pour ça. Elle allait se faire incendier, s’il l’apprenait.

Et non, elle n’avait pas envie de sortir. Déjà parce qu’elle ne connaissait pas du tout la ville et qu’elle était capable de se perdre. Mais aussi parce qu’elle voulait garder un œil sur la sorcière. Ce n’était pas qu’elle ne lui faisait pas confiance, mais… C’était comme ça. Elle avait besoin de voir ce qu’elle faisait, de s’assurer en direct que tout allait bien. Et puis elle n’était pas d’humeur à flâner dans les rues au milieu des Terrestres. Surtout qu’elle risquait de croiser d’autres Shadowhunters, des français cette fois, et que ça lui procurerait potentiellement des ennuis. Elle n’avait pas tellement envie que l’Enclave apprenne qu’elle avait mis les voiles. Et si l’information remontait jusqu’à Valentin, ou pire, si elle croisait un Membre du Cercle… Là elle serait vraiment dans la merde jusqu’au cou. Clary observait alors la sorcière à l’œuvre, toujours debout, elle s’était appuyée contre l’un des murs de la pièce, les bras croisés, et complètement immobile. C’était soit ça, soit elle tournait en rond dans la pièce, et elle n’avait pas vraiment envie de déconcentrée Wendy avec son agitation. Ça avait mis pas mal de temps, mais la rousse était restée concentrée. Elle avait vraiment hâte de connaître le résultat, même si son appréhension ne l’avait pas quittée. Mais visiblement, il y avait un problème. « Quoi ? Qu’est-ce qui se passe ? » Les yeux de la jeune femme s’étaient écarquillés, et oui, comme souvent, elle commençait à paniquer. Et à se dire que le résultat qui était arrivé n’était pas celui qu’elle avait espérée mais tout son contraire. Elle avait d’ailleurs la gorge nouée, et ses prochaines paroles avaient eu du mal à sortir de sa bouche. « C’est mon frère, c’est ça ? » Clary aurait dû savoir. Elle n’aurait jamais dû lui demander ça, jamais. Maintenant, elle se retrouvait avec le cœur encore plus brisé qu’il ne l’était à l’origine. Et bizarrement, elle avait maintenant envie de se perdre dans les rues de Paris pour ne plus jamais en ressortir. Ou tout du moins, pas en vie.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 189
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Navigation :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Mar 3 Oct - 20:06


I want to be sure.
Feat. Clary.

La magie ne s'improvisait pas. Certains peuvent trouver ça logique, mais c'est vrai que de l'extérieur, ça avait l'air tellement facile. Cependant, les sorciers savaient que non, ce n'était pas parce qu'ils avaient ce don en eux, que tout leur était donné. Il fallait travailler sa magie et apprendre à la maîtriser, à l'orienter et surtout apprendre à la connaître. C'était important de connaître ses limites avant de se lancer dans de long sortilège comme celui sur lequel je travaillais en ce moment. Et même si c'était la première fois que je pratiquais celui-ci, j'avais des siècles d'expériences derrière moi. J'avais toujours mit un point d'honneur à beaucoup travailler là dessus. Parce que oui, il existait des sorciers plus vieux que moi qui n'était pas capable d'ouvrir un portail. Il y a des fainéants partout.

Je savais qu'après un sort pareille, j'allais être crevée et totalement vidée de toute énergie. Mais je savais que le résultat en vaudrait le coup. Si je pouvais me rendre un minimum utile à toute l'agitation qu'il y avait en ce moment à New York, autant que cela se fasse. Et dire que je n'étais pas sensée restée aux Etat-Unis plus de temps que nécessaire. J'avais pitoyablement échouer à essayer de convaincre ma meilleure amie de fuir. Mais cette dernière aimait bien trop sa ville et ses habitants pour la quitter en période de crise. Et je la comprenais. Personnellement, je voulais toujours faire passer mes proches avant les autres et maintenant… Et bien je me disais que mes talents seraient peut-être plus utile si je restais ici au lieu d'aller me cacher. Mais j'étais prête à ouvrir un portail et à y pousser Anna dedans s'il le fallait à la première occasion. Si les choses se gâtaient trop, je ne voulais pas risquer encore de perdre des personnes que j'aime bêtement.

En attendant, il valait mieux que je reste concentrée pour ne pas faire de bêtise. Je doute que cela ferait très plaisir à ma client que j'échoue aussi proche du but. Et alors que je lui ai promis que j'allais lui donner ce qu'elle souhaitait. Heureusement, tout se passa comme prévu. J'étais fière de moi et ce n'était pas peu dire. Ce sortilège n'avait pas été de la tarte. Il y avait de quoi s'en réjouir. Il ne restait qu'à interpréter le résultat, ce qui était loin d'être le plus difficile. Mais ce que j'avais en face de moi n'était pas ce à quoi je m'attendais. Il s'agissait même d'un résultat des plus inattendus. Je crois bien que personne dans l'histoire de la magie n'aurait pensé un jour voir une chose pareille. Et pourtant, c'était bien là, juste sous mes yeux. Alors oui, je fus un peu déconcerté, ce qui ne fut pas sans rendre mal à l'aise mon interlocutrice. Elle n'avait pas besoin de le dire clairement pour que je le comprenne. Cela s'entendait à sa question qu'elle était anxieuse.

Je secouais négativement la tête en guise de réponse et je fis un geste de la main, comme s'il ne s'agissait là que d'un banalité. Alors qu'en soit, savoir si Jace était son frère ou non, c'était le but de ce sortilège à la base. Mais ce que j'avais sous les yeux étaient bien plus intéressant que ça encore. Je fini tout de même part offrir quelques explication à Clary. Elle méritait bien ça.

- Non, ce n'est pas ça. Jace n'est pas ton frère. Vous n'avez aucun parent en commun.


J'avais relever la tête pour plonger mon regard dans le sien et lui parler le plus sérieusement du monde. Je ne voulais pas non plus que Clary pense que je lui raconte n'importe quoi pour lui faire plaisir. Je repris alors :

- Cependant, vous êtes bien liés par le sang… Vient ici, et regarde.

J'attendis que la jeune femme me rejoigne pour lui désigner le liquide d'un blanc tellement clair et vif qu'il semblait presque pailleté.

- Si vous aviez un lien par vos parents… Ce liquide serait devenu bleu nuit. Donc vous n'avez pas de lien, le liquide est blanc, cependant, il ne devrait pas briller de la sorte. Enfin si, parce que vous êtes des Nephilims, c'est à cause de votre sang d'ange. Mais cela ne devrait pas briller autant, ni être d'un blanc aussi pur et uniforme.

Je mis mon doigt dans le liquide pour le faire remuer et ainsi, montrer à Clary que la potion demeurait de la même couleur, quoique je fasse.

- Jace et toi, semblez avoir plus de sang d'Ange que les autres Nephilims. C'est sans doute pour cela que vous vous sentez aussi proche. Vous êtes bien liés. Mais c'est en aucun cas par des liens familiaux. On pourrait dire que c'est pas l'Ange que vous êtes liés. Je ne sais pas si mes explications sont très claires.


Je me comprenais. Et tant mieux d'ailleurs. Mais je voulais dire par là que dans mon esprit, c'était clair ce que je racontais, parce que c'était ma magie qui me soufflait comment interpréter ce que j'avais devant moi. Et je savais que ce n'était pas le cas de Clary, d'ailleurs j'espérais qu'elle me croirait sur parole. Je savais que c'était un peu étrange mon histoire. Et pourtant, toutes les preuves étaient là.

©️ made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fray
avatar
♦ Age : 21
♦ Date de naissance : 22/10/1996
♦ Autres comptes : Annalyne, Amara & Anakin
♦ Runes : 553
♦ Messages : 276
♦ Date d'inscription : 02/01/2017
♦ Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Lun 9 Oct - 15:24
I want to be sure
Wendy & Clary
Atteindre le doute du doute, c’est le commencement de la certitude.

Ses proches, Clary pouvait les compter sur les doigts d’une main. Elle n’en avait pas beaucoup, c’est vrai, et ça n’avait jamais été le cas, en fait. Sa mère lui avait toujours dit qu’il fallait mieux être seule que mal accompagnée, et on pouvait dire que la rousse avait suivi son conseil à la lettre. Elle avait gardé autour d’elle uniquement les personnes à qui elle tenait le plus. Sa mère et Luke, qui s’occupaient d’elle depuis qu’elle était bébé. Simon, qui était son meilleur ami depuis qu’ils étaient gosses. Isabelle, qui était toujours prête à avoir l’oreille attentive quand la rousse en avait besoin. Et Jace. Celui qui avait réussi à débloquer quelque chose en elle, celui qui lui avait fait découvrir ce monde, et qui lui avait appris comment il fonctionnait. Mais c’était aussi celui à qui elle avait brisé le cœur sans le vouloir, avec la bonne aide de son père. Et c’était pour réparer cette erreur qu’elle était là. Pour mettre un point final à cette histoire, une bonne fois pour toute. Lui apporter la preuve que son père leur avait menti, ou qu’au contraire, il avait dit la vérité. Ça, c’était une chose qu’elle ignorait encore, mais la jeune femme savait qu’ils devaient en avoir le cœur net tous les deux. Sinon ils n’iraient jamais de l’avant. Et elle avait franchement déjà assez de mal à avancer comme ça, elle ne se voyait clairement pas se trainer ce poids derrière elle toute sa vie.

Mais ce n’était pas pour autant que le résultat de ce sortilège n’allait pas être douloureux. C’était ce que Clary craignait, qu’elle n’arrive pas à supporter la vérité qui allait s’annoncer à elle. Et elle sentait déjà que son cœur était en train de se déchirer en mille morceaux quand elle voyait l’expression de la sorcière. La jeune Shadowhunter était persuadée que le résultat n’était pas celui qu’elle désirait. Elle se préparait déjà à faire face à Jace pour lui annoncer la mauvaise nouvelle. Mais elle avait quand même besoin de l’entendre, et c’était pour cette raison qu’elle avait posé la question. Et elle avait bien fait. Plus que bien fait, parce que la réponse de Wendy lui avait procurée un tel soulagement que ses genoux en étaient tombés au sol. « Merci mon dieu. » La main sur le cœur, Clary essayait de reprendre son souffle. Ce qui était assez compliqué étant donné l’état émotionnel dans lequel elle se trouvait actuellement. Elle avait envie de pleurer de joie, de rentrer tout de suite pour annoncer la nouvelle à Jace, pour pouvoir le prendre dans ses bras, l’embrasser devant tout le monde sans se soucier du regard des autres. C’était tout ce qu’elle voulait. Mais sa joie redescendit assez vite quand la sorcière reprit la parole.

La jeune femme s’était levée, rejoignant la jolie brune pour essayer de comprendre ce qu’il se passait. Comment ça, ils étaient liés par le sang alors qu’ils n’étaient pas frère et sœur ? Ils étaient cousins ou quoi ? Mais non. C’était leur sang d’ange, visiblement. Pourquoi ? Oui, ils étaient des Nephilims, forcément qu’ils avaient du sang d’ange dans les veines, alors pourquoi Wendy avait l’air aussi perplexe ? « Plus de sang d’ange que les autres ? Mais comment ça peut être possible, au juste ? » Clary ne comprenait pas. Surtout qu’à sa connaissance, aucun ange n’était présent sur terre, et cela depuis bien longtemps. Raziel avait été le dernier à être vu, et encore, si on en croyait les shadowhunters, tout cela n’était qu’une simple légende. Qu’est-ce qu’il y avait bien pu se passer alors ? « Valentin… » Le visage de Clary venait de s’illuminer, d’une certaine façon. Elle se souvenait de ce que Luke lui avait raconté. Les expériences de son père avec du sang de démon et de Créatures Obscures. Est-ce qu’il était vraiment allé aussi loin ? Est-ce qu’il avait réellement fait des expériences avec ce sang, celui d’un ange, sur ses propres enfants ? Sur sa propre fille, et le garçon qu’il avait adopté ? Visiblement oui. Et franchement, ça n’étonnait qu’à moitié la rousse. Elle savait son père fou, mais à ce point… Elle ne pouvait que le détesté d’avantage.
Made by Neon Demon


The other side
« I don't want to know what it's like to live without you » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
S. Wendy Stendhall
avatar
♦ Autres comptes : Simon Lewis
♦ Runes : 189
♦ Messages : 63
♦ Date d'inscription : 12/04/2017
♦ Navigation :

Home is where the heart is...




Cause nothing satiates me And I don't think that I hate me
But bad or good, Seems nothing could
Take away this tasteless haze




It never really did and now it's never gonna happen with the two of us
I don't understand what it is that you're chasing after !

Voir le profil de l'utilisateur
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ Mer 18 Oct - 20:25


I want to be sure.
Feat. Clary.

Je ne pu m'empêcher de sourire en voyant le soulagement sur le visage de mon interlocutrice. Je me doutais bien que j'avais dû lui mettre la pression à m'exprimer de la sorte. Cette histoire ne me concernait pas du tout, et pourtant, j'étais tout de même contente pour la jeune Fairchild et son tendre Wayland. Il n'y avait rien de pire que de pas pouvoir aimer la personne qui faisait battre notre coeur. Et niveau amour, j'étais sans doute bien placée pour parler. Quoique, ce devait être pire encore, d'être interdit d'aimer quelqu'un alors qu'on voyait cette personne tout les jours. Dans mon cas, celui que j'avais aimé était mort, cela était plus simple, d'une certaine façon. Quoique, c'était différent. Mais dans le fond, les peines d'amour étaient toutes aussi insupportables les unes que les autres. Ce n'était pas facile de comparer chaque situation.

Je ne fis pas de commentaire à ce sujet, revenant ce qui me préoccupait le plus pour l'instant. C'était le résultat que j'avais obtenu. Je ne tardais pas à expliquer la situation à la concernée. J'aurais pu me taire et me contenter de lui donner les informations qu'elle attendait. Cependant, ce n'était pas rien ce que je venais de découvrir. Et je n'avais pas de raisons de lui cacher cela. Au contraire, je trouvais même ça important qu'elle le sache. Personnellement, je n'aurais pas aimé qu'on ne me dise pas que j'avais du sang d'ange. Je savais que ce n'était pas le cas pour moi, vu que j'étais une sorcière, évidement, il n'y avait pas trop de doutes possible sur mon ascendance du coup. Mais si j'avais été à la place de la rouquine…

Bref, il n'y avait pas grand-chose que je pouvais lui expliquer de plus. Déjà que c'était assez brouillon mon affaire. Mais en trois siècle, jamais je n'avais vu ça. Alors j'imagine que Clarissa pouvait bien être tolérante à cet égard. Puis vu sa réaction, la jeune fille était aussi surprise que moi, mais elle avait tout de même une petite idée d'où cela pouvait provenir. Je fronçais les sourcils en l'entendant prononcer le nom de son père. Cela ne présageait rien de bon. Valentin ne laissait jamais rien au hasard. Et le fait qu'il ait réussi à transmettre plus de sang d'ange à sa fille et celui qu'on pensait être son fils… Cela ne sentait vraiment pas bon.

- Je n'en ai aucune idée. Je n'avais jamais vu ça avant. Et je n'ai jamais entendu parler d'une telle chose. Je suis désolé. Mais je pense que si Valentin est impliqué dans tout ça, ce n'est pas un très bon présage. Il vaudrait mieux rester prudent à ce sujet.

Je sous-entendais par là, qu'il valait sans doute mieux ne pas aller crier cette révélation sur tous les toits. Et Clary pouvait compter sur ma discrétion. Je ne voulais pas semer plus de pagaille qu'il n'y en avait déjà en ville. Puis je laissais volontiers les chasseurs d'ombres se charger de leurs affaires. Je laissais échapper un soupire. Avec toute cette animation, je n'avais même pas fait attention au fait que j'étais totalement crevée. Je commençais à ranger ce qui m'avait servit pour mon sortilège, en faisant bien attention à garder le livre avec moi. Maintenant que je m'en étais servit, il allait falloir que je le rende à Isaac. Cela faisait parti de notre accord.

- Si tu me le permet, je vais prendre quelques instant pour me reposer un peu et je te ramène à New York. Tu veux que je te laisse quelque part en particulier ?


Sur ces belles paroles, je me dirigeais vers le bar et en sortis une bouteille de vin rouge. Je me servis un verre et me laissais tomber dans un canapé pour commencer à le siroter tranquillement. La reste de la journée fut bien plus calme. Nous discutâmes un peu de ce qu'il venait de se passer avec Clary avant que je ne la ramène là où elle me l'avait demandé. Sans attendre j'étais moi-même retournée à l'appartement. J'avais envoyé un message à Isaac pour lui donner un rendez-vous pour lui rendre le grimoire et je m'endormis presque immédiatement.

©️ made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#) Sujet: Re: I want to be sure ❄︎ Wendy ♦ 
Revenir en haut Aller en bas
 
I want to be sure ❄︎ Wendy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Clara / Wendy / Sylvette] Dans leur chambre
» presentation wendy
» Petits mais puissant ! ♥ [PV Wendy]
» Carnet de Wendy Darling
» Bouffez le lui ! { Wendy & Davy }

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raising Hell :: New York :: Brooklyn-
Sauter vers: